SlideShare une entreprise Scribd logo
Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanismeEcole polytechnique d’architecture et d’urbanisme
Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifiqueMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique
Exposé surExposé sur,,
FERNAND POUILLONFERNAND POUILLON
Réalisé parRéalisé par ,,
LAKAF MadjidLAKAF Madjid
Suivi parSuivi par ,
Mme KEDDACHEMme KEDDACHE
Mme ATEKMme ATEK
Mme CHABOUMme CHABOU
Année universitaire 2005 / 2006Année universitaire 2005 / 2006
• Année: 3Année: 3èmeème
• Groupe: 02Groupe: 02
Fernand Pouillon en photo.
PLAN DE TRAVAIL
I-I- Présentation de l’architecte dans le temps et dans l’espacePrésentation de l’architecte dans le temps et dans l’espace
• Biographie générale de l’architecte
• Formation et influences
• les périodes les plus importantes de son activité architecturale
II-II- les références théoriques et architecturalesles références théoriques et architecturales
• Fernand Pouillon et le mouvement moderne
• Fernand Pouillon et le rationalisme constructif
• Fernand Pouillon et le poste modernisme
•Démarche de travail de Fernand Pouillon
 PHASE I
 Le rapport à l’histoire
 Le rapport à l’urbain
 Le rapport au contexte
 Le rapport à l’architecture
 Le rapport à la construction
 PHASE II
 Analyse de quelques projets les plusAnalyse de quelques projets les plus
significatifssignificatifs
 conclusion
PHASE I
 Introduction
Le mouvement moderne a connu l’apparition de plusieursLe mouvement moderne a connu l’apparition de plusieurs
architectes célèbres de toutes tendances comme LEarchitectes célèbres de toutes tendances comme LE
CORBUSIER, FRANK LLOYD WRIGHT, ADOLF LOOS,CORBUSIER, FRANK LLOYD WRIGHT, ADOLF LOOS,
WALTER GROPIUS .………etc. Mais parmi tous ces derniers,WALTER GROPIUS .………etc. Mais parmi tous ces derniers,
reste une personne longtemps marginaliser pour ses idées, sareste une personne longtemps marginaliser pour ses idées, sa
pensée et la qualité de son architecture qui était différente depensée et la qualité de son architecture qui était différente de
celle des autres de son temps dans les principes comme danscelle des autres de son temps dans les principes comme dans
les concepts. Une personne qui a connu les plus grandsles concepts. Une personne qui a connu les plus grands
honneurs et les épreuves les plus difficiles. Cet architecte futhonneurs et les épreuves les plus difficiles. Cet architecte fut
FERNAND POUILLON.
 Repères biographiques de Fernand Pouillon
• 19121912:: NaissanceNaissance dede
Fernand PouillonFernand Pouillon
• 1929-19341929-1934 : Etudes: Etudes
d’architecture à l’écoled’architecture à l’école
des beaux art de paris etdes beaux art de paris et
de Marseillede Marseille
• 1934-1939: 1 ère: 1 ère
réalisations à AIX et Marseilleréalisations à AIX et Marseille
• 1942-1944:: CollaborationCollaboration
avecavec E. Beaudouin
• 1944-19531944-1953: Association: Association
avecavec R. EGGERR. EGGER
• 1949-19531949-1953:: La Tourette,La Tourette,
200 Logements à Marseille.200 Logements à Marseille.
• 1952: Chef d’atelier aux beaux: Chef d’atelier aux beaux
arts de Marseille.arts de Marseille.
• 1954: réalisation des trois: réalisation des trois
cités d’Alger.cités d’Alger.
Diar es SaadaDiar es Saada Diar el MahçoulDiar el Mahçoul
Climat deClimat de
FranceFrance
• 1954-1961: intense activité en Iran, Algérie et la: intense activité en Iran, Algérie et la
France.France.
• 1961:: Scandale immobilier du point du jour ( ComptoirScandale immobilier du point du jour ( Comptoir
National du Logement), à Boulogne-billancourt. ArrestationNational du Logement), à Boulogne-billancourt. Arrestation
etet
procès.procès.
• 1962-1964: Evasion et radiation de l’ordre national des: Evasion et radiation de l’ordre national des
architectes.architectes.
• 1964: publication de livre « les pierres sauvages ».: publication de livre « les pierres sauvages ».
• 1964-1984 :Travaille en Algérie.:Travaille en Algérie.
• 1968: publication de livre « Mémoires d’un architecte: publication de livre « Mémoires d’un architecte
».».
• 1971: Amnistié par le président: Amnistié par le président
PompidouPompidou
• 1974-1986: fonde les éditions du jardin: fonde les éditions du jardin
de flore, retour en France et exerce commede flore, retour en France et exerce comme
architecte urbaniste.architecte urbaniste.
Le 24 Juillet 1986 :: décèsdécès de F. Pouillon dans sonde F. Pouillon dans son
château de Belcastel qu’il a lui-même construitchâteau de Belcastel qu’il a lui-même construit
 Formation et influences de Fernand
Pouillon
• Fernand Pouillon à l’école des beaux arts de paris et deFernand Pouillon à l’école des beaux arts de paris et de
Marseille:Marseille:
Une formation académique à des règles et des lois régis parUne formation académique à des règles et des lois régis par
des architectes anciens commedes architectes anciens comme André LeconteAndré Leconte etet Roger HenriRoger Henri
École des beaux arts de
Paris
École des beaux arts
de Marseille
• Fernand Pouillon etFernand Pouillon et Eugène Beaudouin: 
Point d’influence : disposition des façades sans le respect de: disposition des façades sans le respect de
l’orientation selon un axel’orientation selon un axe héliothermique.
• Fernand Pouillon etFernand Pouillon et Auguste Perret :
Point d’influence :: rationalisme et retour à l’histoirerationalisme et retour à l’histoire
influencera longtemps Fernand Pouillon et cela se verrainfluencera longtemps Fernand Pouillon et cela se verra
dans toutes ses constructionsdans toutes ses constructions
 Les périodes les plus importantes de son activité
architecturale
• La première périodepremière période: se termine en: se termine en 19531953  
 Séparation de Fernand Pouillon avec son associéSéparation de Fernand Pouillon avec son associé R. EGGER
 Associé d’Auguste Perret pour la reconstruction du vieux port deAssocié d’Auguste Perret pour la reconstruction du vieux port de
MarseilleMarseille
 Fernand Pouillon nomme cette période deFernand Pouillon nomme cette période de la BATAILLE du VIEUX PORT
René EGGER
• La deuxième période :: EntreEntre 1953 etet 1957
 Travaux algériens: réalisation des trois ensembles, Diar esTravaux algériens: réalisation des trois ensembles, Diar es
Saada, Diar el Mahçoul et climat de FranceSaada, Diar el Mahçoul et climat de France
 Travaille en Iran pour la construction de la gare deTravaille en Iran pour la construction de la gare de TABRIZ etet
MASHED
 Développement des principes d’organisation et de rationalisationDéveloppement des principes d’organisation et de rationalisation
des chantiersdes chantiers   
 Création du CNLCréation du CNL ((Comptoir National du Logement )) en 1954
• La troisième période :: entreentre 1957 etet 1961 
C’est la période de son apogée et de sont déclin.
 Retour de Fernand Pouillon en France et lancement deRetour de Fernand Pouillon en France et lancement de
grandsgrands
travaux dans la périphérie parisienne, à Patin, à Montrouge,travaux dans la périphérie parisienne, à Patin, à Montrouge,
auau
« point du jour » à« point du jour » à Boulogne et à Meudon-la-foretBoulogne et à Meudon-la-foret
 Éclatement du scandale financier du CNL, emprisonnementÉclatement du scandale financier du CNL, emprisonnement
dede
Fernand Pouillon leFernand Pouillon le 5 mars 1961 et sont irradiation de l’ordreet sont irradiation de l’ordre
national des architectes.national des architectes.
• Fernand Pouillon et le mouvement moderneFernand Pouillon et le mouvement moderne
 Fernand Pouillon est unFernand Pouillon est un marginalmarginal etet anti-conformisteanti-conformiste aux yeuxaux yeux
desdes modernistes de sont temps à cause demodernistes de sont temps à cause de
o Sa dimension aristocratique et révoltée vis-à-vis les théoriesSa dimension aristocratique et révoltée vis-à-vis les théories
utopiques du mouvement moderneutopiques du mouvement moderne
o Son refus pour l’establishment architectural de l’après guerreSon refus pour l’establishment architectural de l’après guerre
o Sont refus pour l’internationalisme et la tradition Franco-suisseSont refus pour l’internationalisme et la tradition Franco-suisse
o Pour sa critique vis-à-vis l’architecture moderne qu’il dénonçaPour sa critique vis-à-vis l’architecture moderne qu’il dénonça
Avec courage dans des écrits et qui qualifia de médiocre.Avec courage dans des écrits et qui qualifia de médiocre.
o Contre le dogmatisme qui paralyse les architectes et limite leursContre le dogmatisme qui paralyse les architectes et limite leurs
champs de créativité.champs de créativité.
o Fernand Pouillon dit:Fernand Pouillon dit: «l’association entre industrie et architecture telle
qu’elle avait été idéologisée par le mouvement moderne conduisait directement
à la défaite de cette dernière ».
• Fernand Pouillon et le rationalisme constructifFernand Pouillon et le rationalisme constructif
Comme leComme le CorbusierCorbusier etet Auguste PerretAuguste Perret , Fernand Pouillon est l’un, Fernand Pouillon est l’un
desdes rares architectes qui se situe dans la filiation d’une granderares architectes qui se situe dans la filiation d’une grande
traditiontradition française qui est celle dufrançaise qui est celle du rationalisme constructifrationalisme constructif ..
o La rationalisation le conduit toujours à chercher la relation entrerationalisation le conduit toujours à chercher la relation entre
moyens de constructions et architecture.moyens de constructions et architecture.
o Il cherche toujours à faire diminuer les coups matériels et faireIl cherche toujours à faire diminuer les coups matériels et faire
baisser le temps de ses réalisations et programmer leursbaisser le temps de ses réalisations et programmer leurs
réception avant les délais.réception avant les délais.
o Dans tous ces projets il ne se préoccupe pas d’utiliser desDans tous ces projets il ne se préoccupe pas d’utiliser des
matériaux nouveaux que de trouver les moyens de mise en œuvrematériaux nouveaux que de trouver les moyens de mise en œuvre
les plus efficaces ou rationnel pour les matériaux anciens commeles plus efficaces ou rationnel pour les matériaux anciens comme
la pierre et le pisé.la pierre et le pisé.
• Fernand Pouillon et le post modernismeFernand Pouillon et le post modernisme
L’architecture de Fernand Pouillon est caractérisée par:L’architecture de Fernand Pouillon est caractérisée par:
o L’intérêt pour la diversité et pour l’histoire s’accompagnant d’uneL’intérêt pour la diversité et pour l’histoire s’accompagnant d’une
préoccupation pour la conservation et la réutilisation à d’autrespréoccupation pour la conservation et la réutilisation à d’autres
usages d’immeubles anciens.usages d’immeubles anciens.
o L’abandon des espoirs utopiques de l’architecture moderniste.L’abandon des espoirs utopiques de l’architecture moderniste.
o La réinterprétation des symboles et des motifsLa réinterprétation des symboles et des motifs ornementauxornementaux
traditionnels.traditionnels.
o L’apport des solutions originales quand aux interactions entre lesL’apport des solutions originales quand aux interactions entre les
formes et leurs fonctions, entre l’espace urbain et la qualitéformes et leurs fonctions, entre l’espace urbain et la qualité
esthétique des constructions.esthétique des constructions.
Les caractéristiques de l’architecture de Fernand Pouillon sontLes caractéristiques de l’architecture de Fernand Pouillon sont
elles mêmes celles du futur mouvement post moderne. Cela nouselles mêmes celles du futur mouvement post moderne. Cela nous
mène à dire qu’il était post moderniste avant même l’apparition dumène à dire qu’il était post moderniste avant même l’apparition du
mouvement post moderne.mouvement post moderne.
A la question de savoir ou Fernand Pouillon se situeA la question de savoir ou Fernand Pouillon se situe
dans le débat architectural contemporain, était-il undans le débat architectural contemporain, était-il un
rationaliste attardé ou bien un précurseur du mouvementrationaliste attardé ou bien un précurseur du mouvement
post moderne?. Il aurait pu répondre en paraphrasant Aldopost moderne?. Il aurait pu répondre en paraphrasant Aldo
Rossi, qu’il ne pouvait pas être post moderne puis qu’ilRossi, qu’il ne pouvait pas être post moderne puis qu’il
n’avait jamais été moderne. Avant d’être exclu de la scènen’avait jamais été moderne. Avant d’être exclu de la scène
architecturale française. Il s’était déjà absenté du marchéarchitecturale française. Il s’était déjà absenté du marché
de la mode. Il ne crut jamais nécessaire de se créerde la mode. Il ne crut jamais nécessaire de se créer
comme tant d’autres, un style, une image de marquecomme tant d’autres, un style, une image de marque
stéréotypée, vendable. Son œuvre est pleine de rupture destéréotypée, vendable. Son œuvre est pleine de rupture de
ton, de détours imprévus et de libertés insolentes.ton, de détours imprévus et de libertés insolentes.
• Fernand Pouillon et les courants architecturauxFernand Pouillon et les courants architecturaux
• Démarche de Fernand PouillonDémarche de Fernand Pouillon
o Le rapport à l’urbainLe rapport à l’urbain
Fernand Pouillon est connu pour la non abondance de laFernand Pouillon est connu pour la non abondance de la
préoccupation urbaine dans l’ensemble de ses œuvres réalisées.préoccupation urbaine dans l’ensemble de ses œuvres réalisées.
 Il suit des tracés géométriques et urbains existants et cela n’estIl suit des tracés géométriques et urbains existants et cela n’est
pas le cas de la majorité de ces confrèrespas le cas de la majorité de ces confrères ..
 Il réalise des figures urbaines simples, formes régulières quiIl réalise des figures urbaines simples, formes régulières qui
rappelle certaines grandes compositions traditionnelles.rappelle certaines grandes compositions traditionnelles.
 Il a un vocabulaire architecturale et urbain fondé surIl a un vocabulaire architecturale et urbain fondé sur
l’ordonnance facilement visiblel’ordonnance facilement visible ..
 Il donne une très grande importance pour les espaces collectifsIl donne une très grande importance pour les espaces collectifs
aménagés avec des moyens architecturaux plus modestes etaménagés avec des moyens architecturaux plus modestes et
délimités par des bâtiments tout au tour.délimités par des bâtiments tout au tour.
Fernand Pouillon dit toujours :Fernand Pouillon dit toujours : « je travaille pour le piéton et non pour« je travaille pour le piéton et non pour
l’aviateur »l’aviateur »
Fernand Pouillon dit :Fernand Pouillon dit :   « l’architecte ne peux compté que sur lui même pour« l’architecte ne peux compté que sur lui même pour
organiser un espace. Il faut que chaque œuvre réalisée soit, en elle-même, uneorganiser un espace. Il faut que chaque œuvre réalisée soit, en elle-même, une
composition terminée. Celui qui prend la suite le fera dans le même esprit. Prévoircomposition terminée. Celui qui prend la suite le fera dans le même esprit. Prévoir
une ville ne peut pas se faire seulement en plan : il faut savoir imaginer lesune ville ne peut pas se faire seulement en plan : il faut savoir imaginer les
architectures dans leurs moindres détails……. Les grands mérites des tracés dearchitectures dans leurs moindres détails……. Les grands mérites des tracés de
XVIIème et du XVIII ème siècle, étaient de ne concevoir qu’en rapport à uneXVIIème et du XVIII ème siècle, étaient de ne concevoir qu’en rapport à une
architecture établis. La forme et l’aspect des bâtiments définissaient le tracé. Ilarchitecture établis. La forme et l’aspect des bâtiments définissaient le tracé. Il
était facile a cette époque d’installé un site urbain. L’urbanisme étaitétait facile a cette époque d’installé un site urbain. L’urbanisme était
l’établissement de l’architecture ».l’établissement de l’architecture ».
Pouillon c’est l'ambiance globale qui l'intéresse; il traite sesPouillon c’est l'ambiance globale qui l'intéresse; il traite ses
espaces par rapport a leurs position, et cela c'est pourespaces par rapport a leurs position, et cela c'est pour
marquer la différence entre eux. Le parcours est aussimarquer la différence entre eux. Le parcours est aussi
hiérarchisé, et chaque fois quand on accède dans un espacehiérarchisé, et chaque fois quand on accède dans un espace
on n'aura pas la même sensation que le précèdent.on n'aura pas la même sensation que le précèdent.
o Le rapport à l’histoire Le rapport à l’histoire 
 Fernand Pouillon puise son vocabulaire autant dans leFernand Pouillon puise son vocabulaire autant dans le
répertoire de l’architecture traditionnelle que l’architecturerépertoire de l’architecture traditionnelle que l’architecture
moderne. Il a un très grand intérêt pour la diversité et l’histoiremoderne. Il a un très grand intérêt pour la diversité et l’histoire
s’accompagnant d’une préoccupation pour la réinterprétation dess’accompagnant d’une préoccupation pour la réinterprétation des
symboles et des motifs ornementaux traditionnelssymboles et des motifs ornementaux traditionnels ..
 C’est un admirateur de l’architecture grecque et aime beaucoupC’est un admirateur de l’architecture grecque et aime beaucoup
l’architecture des abbayes cisterciennesl’architecture des abbayes cisterciennes ..
 Une admiration particulière pour l’architecture arabe pour laUne admiration particulière pour l’architecture arabe pour la
seule raison qu’elle est conçu telle qu’une promenade entres lesseule raison qu’elle est conçu telle qu’une promenade entres les
espaces et cela contrairement à l’architecture baroque.espaces et cela contrairement à l’architecture baroque.
• Le rapport au contexteLe rapport au contexte
  
L’architecture de Fernand Pouillon est profondément influencéeL’architecture de Fernand Pouillon est profondément influencée
par son contexte aussi bien physique, géographique, climatiquepar son contexte aussi bien physique, géographique, climatique
que culturel et cela se voit nettement à travers les culturesque culturel et cela se voit nettement à travers les cultures
constructives qu’il utilise.constructives qu’il utilise.
• Le rapport à l’architectureLe rapport à l’architecture
Fernand Pouillon dit aussi que ses rapports avec l’architectureFernand Pouillon dit aussi que ses rapports avec l’architecture
sont des rapports de culture et il est profondément convaincu quesont des rapports de culture et il est profondément convaincu que
l’architecture est une longue chaîne dont il ne doit perdre aucunl’architecture est une longue chaîne dont il ne doit perdre aucun
anneau. Il donne beaucoup d’importance à plusieurs élémentsanneau. Il donne beaucoup d’importance à plusieurs éléments
dans les plus réputés sont. dans les plus réputés sont. 
Fernand Pouillon dit:Fernand Pouillon dit: « dans mon architecture, j’ essaye de réaliser de la
sculpture à l’échelle monumentale. Par exemple, si vous avez des courbes
continues qui vont de l’extérieur, qui passent sur les toitures, qui vont dans
les sols et dans les jardins, et bien, ces courbes, on ne peut les dessiner
qu’avec un geste. Il y a des choses qui ne peuvent pas être dessinées sur
un géométral. Il faudrait les sculpter sur maquette ».
 Choix des figuresChoix des figures
fermésfermés
 Le choix de l’ordonnanceLe choix de l’ordonnance
Centralité et monumentalité
 Utilisation de la fenêtre en
verticale.
 Austérité et épuration des formes Austérité et épuration des formes 
L’austérité et l’épuration des formes conduisentL’austérité et l’épuration des formes conduisent Fernand Pouillon àFernand Pouillon à
une rigueur qui lui fait exclure tous les éléments qui n’ont pas uneune rigueur qui lui fait exclure tous les éléments qui n’ont pas une
nécessité architecturale.nécessité architecturale.
o Elémentarisme dans la définition des formesElémentarisme dans la définition des formes
o définition de formes rigoureuses et affirmation la pérennité desdéfinition de formes rigoureuses et affirmation la pérennité des
formes architecturalesformes architecturales
• Le rapport à la constructionLe rapport à la construction
 Structure et architectureStructure et architecture
Fernand Pouillon considère que l’unité de structure est indissociable àFernand Pouillon considère que l’unité de structure est indissociable à
l’unité d’architecturel’unité d’architecture
• Le rapport aux matériauxLe rapport aux matériaux
 Le choix de la pierreLe choix de la pierre
Fernand Pouillon dit:Fernand Pouillon dit: « Pour moi, construire une aérogare en pierre
serait une imbécillité, pour ne pas dire une folie. Mais s'imposer des
structures dynamiques pour installer des trois pièces cuisines dans des
immeubles de trois à dix étages, n'est pas moins aberrant. Le vieux port a
un visage de pierre. Toute question de talent mise à part, je parie et je
suis certain de gagner, que les façades de Toulon ne rendront pas le
même service ».
PHASE II
En l’an 1951, le nombre des musulmans atteint les 50% deEn l’an 1951, le nombre des musulmans atteint les 50% de
la population urbaine en Algérie. Le bilan des opérationsla population urbaine en Algérie. Le bilan des opérations
d’habitats réalisées jusqu’en 1953, montre qu’elles ned’habitats réalisées jusqu’en 1953, montre qu’elles ne
répondent pas aux besoins estimés par la municipalitérépondent pas aux besoins estimés par la municipalité
d’Alger à 1500 logements environs de type HLM, sansd’Alger à 1500 logements environs de type HLM, sans
compter la demande des 4500 habitants des bidons villes.compter la demande des 4500 habitants des bidons villes.
Cette situation est considérée comme danger social,Cette situation est considérée comme danger social,
inquiète les autorités coloniales. En 1953, monsieurinquiète les autorités coloniales. En 1953, monsieur
Jacques Chevalier élu maire sur Alger, lance en urgence deJacques Chevalier élu maire sur Alger, lance en urgence de
grandes opérations de constructions de logements dont unegrandes opérations de constructions de logements dont une
partie importante destinée aux populations musulmanespartie importante destinée aux populations musulmanes
d’Alger. Dans se contexte, il fait appel à Fernand Pouillon,d’Alger. Dans se contexte, il fait appel à Fernand Pouillon,
architecte à Marseille qui monte un atelier d’urbanisme « architecte à Marseille qui monte un atelier d’urbanisme « 
l’agence du plan  » à Alger, sous la direction de Dalloz.l’agence du plan  » à Alger, sous la direction de Dalloz.
 Contexte de réalisation des projets de Fernand
Pouillon à Alger
En l’an 1957, après l’achèvement de construction deEn l’an 1957, après l’achèvement de construction de
la cité climat de France, Fernand Pouillon a donnéla cité climat de France, Fernand Pouillon a donné
au logement social, l’urbanité, la monumentalité et laau logement social, l’urbanité, la monumentalité et la
pérennité des matériaux nobles comme la pierre et lapérennité des matériaux nobles comme la pierre et la
brique.brique.
La cité climat de France était destinée à l’accueil deLa cité climat de France était destinée à l’accueil de
la population musulmane la plus défavorisée d’Alger,la population musulmane la plus défavorisée d’Alger,
et pour la première fois dans les temps modernes,et pour la première fois dans les temps modernes,
des autorités fortunées et à plein pouvoir ont placéesdes autorités fortunées et à plein pouvoir ont placées
des individus pauvres dans un immeuble monumentaldes individus pauvres dans un immeuble monumental
qui est celui des 200 colonnades.qui est celui des 200 colonnades.
 Cité Climat de France
 Date de réalisation:Date de réalisation: 1956
 Cité de 3500 logements destinée à la populationCité de 3500 logements destinée à la population
musulmane algériennemusulmane algérienne
 Le projet couvre plus de trente hectares duLe projet couvre plus de trente hectares du
terrainterrain
Situation géographiqueSituation géographique
Climat de France est une cité qui se situe dans lesClimat de France est une cité qui se situe dans les
périphéries de la ville d’Alger. Elle appartient àpériphéries de la ville d’Alger. Elle appartient à
l’administration de la daïra de Beb el Oued et de lal’administration de la daïra de Beb el Oued et de la
commune de oued koriche. Elle est délimitée aucommune de oued koriche. Elle est délimitée au
nord par Beb el Oued, à l’ouest par Beau Fraisier etnord par Beb el Oued, à l’ouest par Beau Fraisier et
Mont Plaisant, à l’est par la Casbah (cimetière d’elMont Plaisant, à l’est par la Casbah (cimetière d’el
kettar) et au sud par Fontaine Fraîche et Tagarins.kettar) et au sud par Fontaine Fraîche et Tagarins.
o La cité et le rapport au site
• Topographie du site
Terrain pentu à forte déclivitéTerrain pentu à forte déclivité
• Implantation des ensembles
1.1. L’implantation s’effectue parallèlement aux courbes deL’implantation s’effectue parallèlement aux courbes de
niveaux et suivant l’orientation du terrain qui est celle de laniveaux et suivant l’orientation du terrain qui est celle de la
mer ( une orientation nord-est ).mer ( une orientation nord-est ).
2.2. Projection de trois espaces en superpositionProjection de trois espaces en superposition
• partie basse.
• partie haute.
• partie intermédiaire
o La troisième partie fait la
jonction entre les deux
espaces.
• L’articulation des ensemblesL’articulation des ensembles
L’articulation générale se fait sur deux axes octogonauxL’articulation générale se fait sur deux axes octogonaux
Parallèles et orthogonaux parraport aux courbes deParallèles et orthogonaux parraport aux courbes de
niveauxniveaux
Du site d’implantationDu site d’implantation
o Le premier axe : passant par la mosquée qui domine: passant par la mosquée qui domine
l’ensemble au sommet de l’ensemblel’ensemble au sommet de l’ensemble
o Le deuxième axe : Parallèle au premier et passe par: Parallèle au premier et passe par
l’immeuble le plus bas à la forme curviligne.l’immeuble le plus bas à la forme curviligne.
 Délimitation de la zone d’implantation en implantantDélimitation de la zone d’implantation en implantant
dans la partie basse un immeuble curviligne suivant ladans la partie basse un immeuble curviligne suivant la
forme du terrainforme du terrain
 L’immeuble joue le rôle d’un mur de soutènement etL’immeuble joue le rôle d’un mur de soutènement et
règle le problème de glissement de terrain.règle le problème de glissement de terrain.
3.3. Places, immenses escaliers et rampes permettent lePlaces, immenses escaliers et rampes permettent le
cheminement des piétons et des voitures.cheminement des piétons et des voitures.
o Marquage des parcours principaux par des escaliersMarquage des parcours principaux par des escaliers
monumentaux.monumentaux.
o Des bâtiments linéaires construits toujours sur unDes bâtiments linéaires construits toujours sur un
alignement de rue ou de place intérieurs ou pas.alignement de rue ou de place intérieurs ou pas.
Partie des escaliers
monumentaux
• Bâtiments linéaires pour suivre
l’alignement des routes.
• Bâtiment a figures fermées pour
aboutir à des espaces semi privé.
 L’immeuble monumental des 200
colonnades de climat de France
Avant que Fernand Pouillon entreprenne la conception deAvant que Fernand Pouillon entreprenne la conception de
l’immeuble des 200 colonnes de climat de France, il voyagel’immeuble des 200 colonnes de climat de France, il voyage
avant, beaucoup en Algérie et visite pleines de régions, plusavant, beaucoup en Algérie et visite pleines de régions, plus
particulièrement, la région de Ghardaïa ( m’zab), Timimoune,particulièrement, la région de Ghardaïa ( m’zab), Timimoune,
In Salah, El Golea ( les ruines) et toutes les oasis du Sahara.In Salah, El Golea ( les ruines) et toutes les oasis du Sahara.
Fernand Pouillon dit :Fernand Pouillon dit : « ce fut au hasard d’un parcours aérien, tendis« ce fut au hasard d’un parcours aérien, tendis
que je cherchais sommeil dans le vacarme de quatre moteurs, que desque je cherchais sommeil dans le vacarme de quatre moteurs, que des
chiffres s’imposèrent à mon esprit. Chiffres mystérieux pour la plupartchiffres s’imposèrent à mon esprit. Chiffres mystérieux pour la plupart
indivisibles, bénéfiques, maléfiques, qui hantent les joueurs, les astrologues,indivisibles, bénéfiques, maléfiques, qui hantent les joueurs, les astrologues,
les prêtres et les sorciers: le 1, le 3, le 4, le 5, le 7. la composition dules prêtres et les sorciers: le 1, le 3, le 4, le 5, le 7. la composition du
« Meidan »« Meidan » monumental de la plus humble cité du monde s’inscrivait de 1monumental de la plus humble cité du monde s’inscrivait de 1
à 9. lorsque j’expliquai cela à Chevalier, il se montra incrédule. »à 9. lorsque j’expliquai cela à Chevalier, il se montra incrédule. »
Meidan d’Ispahan de Chah en Iran qui a influencé F.
Pouillon
1- le coté du pilier et la hauteur d’une1- le coté du pilier et la hauteur d’une
assise.assise.
2- l’espace entre les piliers.2- l’espace entre les piliers.
3- la dimension du linteau monolithe.3- la dimension du linteau monolithe.
4 -la largeur du portique.4 -la largeur du portique.
5- que multiplie 8 la largeur de la place.5- que multiplie 8 la largeur de la place.
6- que multiple 40( la longueur de la place).6- que multiple 40( la longueur de la place).
7 -que multiplie 40 (la longueur hors tout).7 -que multiplie 40 (la longueur hors tout).
8 -la hauteur des piliers.8 -la hauteur des piliers.
9 -la hauteur du portique.9 -la hauteur du portique.
• Références théoriques architecturales de réalisationRéférences théoriques architecturales de réalisation
de l’immeuble des 200 colonnesde l’immeuble des 200 colonnes
L’immeuble des 200 Colonnes fait référence à troisL’immeuble des 200 Colonnes fait référence à trois
architectures du passé :architectures du passé :
 l’architecture grecque 
avec les 200 colonnes qui délimitent la cours extérieure et quiavec les 200 colonnes qui délimitent la cours extérieure et qui
nous font penser au péristyle grec(agora).nous font penser au péristyle grec(agora).
 l’architecture traditionnelle algérienne 
avec la grande cours qui est considérée comme un immenseavec la grande cours qui est considérée comme un immense
patio.patio.
 Succession des terrasses au-dessus de la galerie àSuccession des terrasses au-dessus de la galerie à
colonnadescolonnades
• l’architecture islamique 
avec les petits coupoles qui sont sur l’immeuble lui-même.avec les petits coupoles qui sont sur l’immeuble lui-même.
 La centralité
Exprimée par la grande place publique qui comprend et unExprimée par la grande place publique qui comprend et un
parking qui exprimée le centre géométrique du projet.parking qui exprimée le centre géométrique du projet.
Les principes de F.POUILLON
 L’axialité
Existence de deux axes
 Axe piéton représenté en rouge sur le plan ( des
percées avec des escaliers)
 Axe mécanique pour l’entrée des voiture et des
piétons représenté en bleu sur le plan (coté des
portes à l’échelle de l’immeuble monumental).
Axe piètent
Axe mécanique
N
N
 La massivité
Les piliers son des 1 mètre care de largeur et plus 13 mètre deLes piliers son des 1 mètre care de largeur et plus 13 mètre de
hauteur qui construit avec des pierres de 1m3.hauteur qui construit avec des pierres de 1m3.
 Utilisation des portes à l’échelle de l’immeubleUtilisation des portes à l’échelle de l’immeuble
monumental ou de la ville.monumental ou de la ville.
La monumentalité
 L’immeuble en lui-même est unL’immeuble en lui-même est un
monument vu sa grandeur et sesmonument vu sa grandeur et ses
références architecturales.références architecturales.
 Existence de la tripartie:Existence de la tripartie:
-Soubassement
- corps
-couronnement
Caractéristiques architecturales de l’immeuble des 200
colonnes
 Les façades: sur les façades de l’immeuble dessur les façades de l’immeuble des
200 colonnades on remarque200 colonnades on remarque ::
 Cette palace monumentale contient une façadeCette palace monumentale contient une façade
extérieure fermée comme une enceinte fortifiéeextérieure fermée comme une enceinte fortifiée
construite en briques.construite en briques.
 Une double peau intérieure avec une façade deUne double peau intérieure avec une façade de
briques liée à une colonnade de pierre par unebriques liée à une colonnade de pierre par une
succession de terrasses.succession de terrasses.
Façade extérieure en
briques
Double peau intérieure
 Les ouvertures
Fernand Pouillon a utilisé à Climat de France, deux typesFernand Pouillon a utilisé à Climat de France, deux types
d’ouvertures avec une exiguïté exceptionnelle.d’ouvertures avec une exiguïté exceptionnelle.
- Fenêtres pour pièces deFenêtres pour pièces de
logement (la configurationlogement (la configuration
est idem à travers toute la cité).est idem à travers toute la cité).
-De petites ouvertures pour les cages d’escaliers.De petites ouvertures pour les cages d’escaliers.
 Le seuil ou les quelquesLe seuil ou les quelques
marches qui séparent l’espacemarches qui séparent l’espace
publique de l’espace privé despublique de l’espace privé des
entrés des immeublesentrés des immeubles
 Les entrées des immeublesLes entrées des immeubles
changent de formes avec lechangent de formes avec le
changement d’éléments décoratifs.changement d’éléments décoratifs.
entrée entouréeentrée entourée
d’un encadrementd’un encadrement
posé en avant deposé en avant de
la porte.la porte.
Des petites fenêtres pourDes petites fenêtres pour
les cages d’escaliersles cages d’escaliers
Traitement du sol : Fernand Pouillon considère le sol: Fernand Pouillon considère le sol
comme une cinquième façade qu’il faut traiter et mettrecomme une cinquième façade qu’il faut traiter et mettre
en valeur avec des matériaux qu’elle lui sont destinésen valeur avec des matériaux qu’elle lui sont destinés
pour aboutir à une continuité plastique.pour aboutir à une continuité plastique.
 Utilisation de laUtilisation de la
céramique et autrecéramique et autre
matériaux comme la pierrematériaux comme la pierre
pour le traitement du sol.pour le traitement du sol.
 Les immeubles
- Les bâtiments sont linéaires avec ou sans cour- Les bâtiments sont linéaires avec ou sans cour
intérieure.intérieure.
- Les bâtiments étagés avec cour intérieure.- Les bâtiments étagés avec cour intérieure.
- Succession des bâtiments reliés entre eux et- Succession des bâtiments reliés entre eux et
cadrant la vue sur la mer.cadrant la vue sur la mer.
- Bâtiments isolés se dressant comme un befroi.- Bâtiments isolés se dressant comme un befroi.
Linéaires
tours
avec cour
isolées
 Les matériaux de construction
- Utilisation de la pierre pour la construction des immeubles- Utilisation de la pierre pour la construction des immeubles
- Le béton armé pour les fondations.- Le béton armé pour les fondations.
- La brique creuse pour les cloisons internes.- La brique creuse pour les cloisons internes.
- Le liège pour l’isolation phonique.- Le liège pour l’isolation phonique.
- Le plâtre comme enduit et pour l’isolation thermique et- Le plâtre comme enduit et pour l’isolation thermique et
phonique.phonique.
Colonnes en pierresCloisons intérieures en briquesCloisons intérieures en briques
creusescreuses
La cité Diar el Mahçoul
La cité est d’une conception moderne construite en moinsLa cité est d’une conception moderne construite en moins
d’un an. Entreprise dans sa première tranche par lad’un an. Entreprise dans sa première tranche par la
municipalité Jacques Chevalier, puis, l’exécution en futmunicipalité Jacques Chevalier, puis, l’exécution en fut
confiée à Fernand Pouillon. Le programme prévoie laconfiée à Fernand Pouillon. Le programme prévoie la
construction d’un total de 1497 logements dont 925construction d’un total de 1497 logements dont 925
logements évolutifs. Une partie considérable des logementslogements évolutifs. Une partie considérable des logements
est destinée a la population musulmanes.est destinée a la population musulmanes.
 Réalisation:
Entre 1953-1957 Fernand Pouillon réalise les trois citésEntre 1953-1957 Fernand Pouillon réalise les trois cités
d’Alger,d’Alger, Diar el Mahçoul, Diar es Saada et Climat de, Diar es Saada et Climat de
France.France.
 Diar el Mahçoul:
La cité couvre une surface du terrain de 11 hectaresLa cité couvre une surface du terrain de 11 hectares
traversés par une voie de 30m prévue pour le plan régionaltraversés par une voie de 30m prévue pour le plan régional
d’urbanisme de la région.d’urbanisme de la région.
Nombre de logements: 1497 dont 925 sont évolutifs.Nombre de logements: 1497 dont 925 sont évolutifs.
 Situation géographique
La cité de Diar el Mahçoul occupe une positionLa cité de Diar el Mahçoul occupe une position
stratégique parrapport à la commune d’El madania, etstratégique parrapport à la commune d’El madania, et
celle de la ville d’Alger. C’est un périmètre autonome ducelle de la ville d’Alger. C’est un périmètre autonome du
point de vue morphologique, mais il présente unepoint de vue morphologique, mais il présente une
intégralité spatiale et fonctionnelle parfaite parrapport àintégralité spatiale et fonctionnelle parfaite parrapport à
son environnement.son environnement.
Elle est limitée au nord par le boulevard KhalifaElle est limitée au nord par le boulevard Khalifa
Oulmane, à l’est par le complexe de Riad el Feth, auOulmane, à l’est par le complexe de Riad el Feth, au
sud et à l’ouest par le boulevard de la zouaia et la zonesud et à l’ouest par le boulevard de la zouaia et la zone
résidentielle pavillonnaire.résidentielle pavillonnaire.
• Topographie du terrain:
Parraport a la voie routièreParraport a la voie routière
 Partie nord: crête rocheuse dominant Alger et donne sur: crête rocheuse dominant Alger et donne sur
la mer ( de belle vues)la mer ( de belle vues)
 Partie sud: emplacement moins favorisant, moins: emplacement moins favorisant, moins
avantageux par le micro climat. Terrain en forme deavantageux par le micro climat. Terrain en forme de
bassin(une typologie en creux).bassin(une typologie en creux).
La route diteLa route dite
principale qui sépareprincipale qui sépare
la cité grand confortla cité grand confort
de celle moyen confortde celle moyen confort
(30m de largeur).(30m de largeur).
Implantation de la cité:
 F. Pouillon place 19 immeubles sur la parties nord du terrainF. Pouillon place 19 immeubles sur la parties nord du terrain
destinée pour les Français.destinée pour les Français.
-Cette partie dite grand confort.Cette partie dite grand confort.
Implantation de 19 autres immeubles sur la partie sud du terrainImplantation de 19 autres immeubles sur la partie sud du terrain
destinée pour les musulmans.destinée pour les musulmans.
- Cette partie dite moyen confort .- Cette partie dite moyen confort .
 Le rapport au site:
- Diar el Mahçoul bénéficie d’une position exceptionnelle. CouronnantDiar el Mahçoul bénéficie d’une position exceptionnelle. Couronnant
les falaises de Belcourt et présentant au regard le développement deles falaises de Belcourt et présentant au regard le développement de
ses façades sur le parcours de la route moutonnière entre el Harrachses façades sur le parcours de la route moutonnière entre el Harrach
et Alger.et Alger.
- Utilisation parfaite des niveauxUtilisation parfaite des niveaux , (l’ouverture des perspectives sur, (l’ouverture des perspectives sur
les espaces de la cité et l’alternance des places et des escaliers).les espaces de la cité et l’alternance des places et des escaliers).
- La prise du site et la silhouette sont de remarquables réussitesLa prise du site et la silhouette sont de remarquables réussites (La(La
façon dont, vue d’en bas, le portique de l’esplanade soutientfaçon dont, vue d’en bas, le portique de l’esplanade soutient
l’ensemble, dont les volumes s’étagent et se répondentl’ensemble, dont les volumes s’étagent et se répondent
harmonieusement).harmonieusement).
- «- « Le  sky lineLe  sky line  tel qu’il était conçu et mit en œuvre à Diar el Mahçoul  tel qu’il était conçu et mit en œuvre à Diar el Mahçoul
devient plutart à la mode dans le vocabulaire architectural desdevient plutart à la mode dans le vocabulaire architectural des
architectes »: dit Deluz architectes »: dit Deluz 
Le sky line de la cité Diar elLe sky line de la cité Diar el
Mahçoul, vu de la routeMahçoul, vu de la route
moutonnière qui relie el Harrachmoutonnière qui relie el Harrach
à Alger.à Alger.
La démarche de Fernand Pouillon
Avant que Fernand Pouillon ne commence la conception deAvant que Fernand Pouillon ne commence la conception de
la cité de Diar el Mahçoul, il pense les fortificationsla cité de Diar el Mahçoul, il pense les fortifications
turques, les rues de la Casbah (les éléments signalétiquesturques, les rues de la Casbah (les éléments signalétiques
de son architecture) et les patios des maisons et palaisde son architecture) et les patios des maisons et palais
arabo-hispanique de l’Indalousie et de Grenade.arabo-hispanique de l’Indalousie et de Grenade.
- Références aux- Références aux
rues de la Casbahrues de la Casbah
- Références- Références
aux fortificationsaux fortifications
turquesturques
- Références aux patios des maisons et palais arabo-- Références aux patios des maisons et palais arabo-
hispanique de l’Indalousie et de Grenade.hispanique de l’Indalousie et de Grenade.
Les principes de F. Pouillon
 La monumentalité
La monumentalité est représentée dans «  la porte de la mer  »La monumentalité est représentée dans «  la porte de la mer  »
ou se trouve un grand escalier ouvert sur le port ainsi que dans leou se trouve un grand escalier ouvert sur le port ainsi que dans le
portique sous immeuble.portique sous immeuble.
- La tour qui domine est quiLa tour qui domine est qui
on peut considérer commeon peut considérer comme
autre monument pour la citéautre monument pour la cité
de Diar el Mahçoulde Diar el Mahçoul
 La centralité
La centralité à Diar el Mahçoul se voie nettement dans le cartierLa centralité à Diar el Mahçoul se voie nettement dans le cartier
grand confort. Elle est représentée par les deux places (grande etgrand confort. Elle est représentée par les deux places (grande et
secondaire) qui sont reliées par un petit portique sous immeuble.secondaire) qui sont reliées par un petit portique sous immeuble.
-La cour intérieure et-La cour intérieure et
matérialisation du centrematérialisation du centre
-Cette photo montre que-Cette photo montre que
Pouillon matérialise bien lePouillon matérialise bien le
centre des cours avec descentre des cours avec des
fontaines et des stèles.fontaines et des stèles.
 Dans la cité moyen confort, la centralité est représentéDans la cité moyen confort, la centralité est représenté
par une cour centrale qui joue le rôle d’un marché pour lespar une cour centrale qui joue le rôle d’un marché pour les
habitants de la citéhabitants de la cité
 La massivité:
Due à l’utilisation d’un matériau lourd qui est la pierreDue à l’utilisation d’un matériau lourd qui est la pierre
 La décoration
La décoration parait bien plus grande dans la cité de Diar elLa décoration parait bien plus grande dans la cité de Diar el
Mahçoul. Les bois qui paraissent soutenir lesMahçoul. Les bois qui paraissent soutenir les
encorbellements des balcons sont constructivementencorbellements des balcons sont constructivement
factices, beaucoup de céramique décorée garnissant lesfactices, beaucoup de céramique décorée garnissant les
murs des loggias. La tour est affublée d’une monumentalemurs des loggias. La tour est affublée d’une monumentale
sculpture de couleur sur sa façade principale.sculpture de couleur sur sa façade principale.
Les pièces de bois qui paraissent tenir les encorbellements desLes pièces de bois qui paraissent tenir les encorbellements des
fenêtres et des loggiasfenêtres et des loggias
- Utilisation des matériaux- Utilisation des matériaux
comme la céramique pour lacomme la céramique pour la
décoration des façades etdécoration des façades et
plus particulièrement lesplus particulièrement les
fenêtres des immeubles.fenêtres des immeubles.
o Les caractéristiques architecturales
 Les façades :
 F. Pouillon a composé ses façades dans un graphisme deF. Pouillon a composé ses façades dans un graphisme de
carrés et de rectangles tramés dont le rythme et le contrastecarrés et de rectangles tramés dont le rythme et le contraste
géométrique cherchent leurs références dans les Motifs des tapisgéométrique cherchent leurs références dans les Motifs des tapis
sahariens.sahariens.
 Adaptation d’une belle matière qui est la pierre taillée importéAdaptation d’une belle matière qui est la pierre taillée importé
de la France pour le traitement des façades avec tout le bénéficede la France pour le traitement des façades avec tout le bénéfice
thermique et phonique qu’elle offre pour les immeubles.thermique et phonique qu’elle offre pour les immeubles.
Références dans les Motifs des
tapis sahariens
Le choix de la pierre
Existence de la tripartie dans tous les immeubles de Diar elExistence de la tripartie dans tous les immeubles de Diar el
Mahçoul.Mahçoul.
- Soubassement- Soubassement
- Corps- Corps
- Couronnement- Couronnement
 Les ouvertures
 Utilisation de la fenêtre verticaleUtilisation de la fenêtre verticale
 différencier les appartements(logements) avecdifférencier les appartements(logements) avec
l’utilisation de plusieurs types de fenetres ou bienl’utilisation de plusieurs types de fenetres ou bien
d’ouvertures.d’ouvertures.
 Utilisation de petites fenêtres pourUtilisation de petites fenêtres pour
matérialisé les cages d’escalier.matérialisé les cages d’escalier.
Les entrées des immeubles changent de formes tellesLes entrées des immeubles changent de formes telles
vues dans le traitement des façades.vues dans le traitement des façades.
Des seuils ou bien des petit escaliers sépares l’espaceDes seuils ou bien des petit escaliers sépares l’espace
privés des logements sur l’espace public.privés des logements sur l’espace public.
- Décoration des- Décoration des
fenêtres avec de lafenêtres avec de la
céramique, ainsicéramique, ainsi
que les portesque les portes
d’entrées desd’entrées des
immeubles.immeubles.
 Traitement de sol
Un espace non traité est comme une façade dont on n’auraitUn espace non traité est comme une façade dont on n’aurait
bâti que la structure. Sol et façades constituent une continuitébâti que la structure. Sol et façades constituent une continuité
plastique comme dans la maison arabeplastique comme dans la maison arabe ..
 Utilisation des matériaux commeUtilisation des matériaux comme
la pierre et la céramique pour lela pierre et la céramique pour le
traitement du soltraitement du sol
 Les immeubles
Les immeubles allant de 2 à 5 étages, présentent une richesseLes immeubles allant de 2 à 5 étages, présentent une richesse
typologique. Ce dernier est fait en exposant une variété detypologique. Ce dernier est fait en exposant une variété de
cages d’escalier en plein air.cages d’escalier en plein air.
L’organisation et la répartition des immeubles répondent à desL’organisation et la répartition des immeubles répondent à des
exigences purement économiques.exigences purement économiques.
-Le bloc technique est l’élément d’articulation de quatreLe bloc technique est l’élément d’articulation de quatre
logements.logements.
- La loggia est l’élément déterminant dans la composition de la- La loggia est l’élément déterminant dans la composition de la
façade.façade.
- La répartition se fait autour d’un espace communautaire.- La répartition se fait autour d’un espace communautaire.
- Terrasse accessible.- Terrasse accessible.
- Cage d’escalier dont la forme diffère d’un immeuble à un- Cage d’escalier dont la forme diffère d’un immeuble à un
autre.autre.
- Des caves et des vides sanitaires utilisés actuellement- Des caves et des vides sanitaires utilisés actuellement
comme des espaces habitables.comme des espaces habitables.
 Le logement 
Le principe d’organisation spatiale est identique pour tous lesLe principe d’organisation spatiale est identique pour tous les
logement de Diar el Mahçoul et se, malgré la différence delogement de Diar el Mahçoul et se, malgré la différence de
taille.taille.
-Tout logement est regroupé au niveau de l’espace-Tout logement est regroupé au niveau de l’espace
entré.entré.
-Tous les logements sont dotés d’une loggia (élémentTous les logements sont dotés d’une loggia (élément
de pièce ouverte à l’air libre).de pièce ouverte à l’air libre).
-Tous les logements profitent de deux orientations saufTous les logements profitent de deux orientations sauf
les logements semi- enterrés.les logements semi- enterrés.
- La surface des services entrés, cuisine, coin toilette- La surface des services entrés, cuisine, coin toilette
est identique quelle que soit la taille du logement.est identique quelle que soit la taille du logement.
 Les materiaux de construction:
A Diar el Mahçoul, la quasi-totalité des immeubles sontA Diar el Mahçoul, la quasi-totalité des immeubles sont
construits en pierre, ce qui lui donne l’image forte d’uneconstruits en pierre, ce qui lui donne l’image forte d’une
architecture purement méditerranéenne ( soit françaisearchitecture purement méditerranéenne ( soit française
classique, espagnole, arabe ou turque).classique, espagnole, arabe ou turque).
-Utilisation du béton armé pour les fondations et pour lesUtilisation du béton armé pour les fondations et pour les
planchers à armature croisés.planchers à armature croisés.
-Chaînage pour quelques éléments préfabriqués.Chaînage pour quelques éléments préfabriqués.
-Pour l’isolation phonique, des plaques de liège, qui,Pour l’isolation phonique, des plaques de liège, qui,
enduite de plâtre, constitue les plafonds.enduite de plâtre, constitue les plafonds.
- les terrasses qui couvrent les bâtiments sont réalisées- les terrasses qui couvrent les bâtiments sont réalisées
en béton de pouzzolane, des débris de terre cuiteen béton de pouzzolane, des débris de terre cuite
constituent les fonds de forme.constituent les fonds de forme.
- Utilisation de la pierre pour la- Utilisation de la pierre pour la
construction de la quasi-totalité desconstruction de la quasi-totalité des
immeubles de Diar el Mahçoul.immeubles de Diar el Mahçoul.
- Des planchers à- Des planchers à
armatures croisés.armatures croisés.
 Suggestions
Serte Fernand Pouillon a réalisé un chef d’œuvre architecturalSerte Fernand Pouillon a réalisé un chef d’œuvre architectural
à la cité Diar el Mahçoul, mais, question usage, il a connu desà la cité Diar el Mahçoul, mais, question usage, il a connu des
lacunes parmi lesquelles on trouve:lacunes parmi lesquelles on trouve:
-la ségrégation des quartiers, quartier européen (grand confort)la ségrégation des quartiers, quartier européen (grand confort)
et cartier musulman (simple confort).et cartier musulman (simple confort).
-Avantager les européens on plaçant leurs cartier sur la crêteAvantager les européens on plaçant leurs cartier sur la crête
face à la mer et le cartier des pauvres musulmans dans leface à la mer et le cartier des pauvres musulmans dans le
ravin, face à l’autoroute.ravin, face à l’autoroute.
-les normes basées sur le calcul des prix avantagent lesles normes basées sur le calcul des prix avantagent les
européens les plus riches et désavantagent les familleseuropéens les plus riches et désavantagent les familles
musulmanes (pauvres, plus nombreuses) on leurs donnant lesmusulmanes (pauvres, plus nombreuses) on leurs donnant les
logements les plus petits.logements les plus petits.
La cité de Diar et Mahçoul telle qu’elle était conçue etLa cité de Diar et Mahçoul telle qu’elle était conçue et
implantée, remet en cause l’intention réconciliante entre lesimplantée, remet en cause l’intention réconciliante entre les
musulmans et les européens d’Alger.musulmans et les européens d’Alger.
 Conclusion
Être architecte c’est pouvoir faire un travail d’écoute et deÊtre architecte c’est pouvoir faire un travail d’écoute et de
conception, de concevoir un projet architectural qui répondconception, de concevoir un projet architectural qui répond
aux exigences fonctionnelles et à la demande symbolique desaux exigences fonctionnelles et à la demande symbolique des
différents contextes existants. Ainsi été Fernand Pouillon,différents contextes existants. Ainsi été Fernand Pouillon,
toujours loin des autres, suivait son propre instinct de génietoujours loin des autres, suivait son propre instinct de génie
dans la conception comme dans la réalisation de ses projets.dans la conception comme dans la réalisation de ses projets.
Toutes ses œuvres suivaient une logique d’analyse et deToutes ses œuvres suivaient une logique d’analyse et de
réflexion que chaque architecte doit prendre en considérationréflexion que chaque architecte doit prendre en considération
afin de pouvoir construire sans vouloir après, détruire.afin de pouvoir construire sans vouloir après, détruire.
Fin
The end
tanmirt

Contenu connexe

Tendances

analyse urbaine
analyse urbaineanalyse urbaine
analyse urbaine
imed boulouh
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
Archi Guelma
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
Sami Sahli
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
LyndaBENAZIEZ
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
sara ould ali
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Sami Sahli
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
Meriem Osmane
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyHiba Architecte
 
Décrire un projet
Décrire un projetDécrire un projet
Décrire un projet
Mȉss ArćhiťeĉtuƦā
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaineSami Sahli
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaHiba Architecte
 
Analyse contextuelle
Analyse contextuelleAnalyse contextuelle
Analyse contextuelle
berra abderraouf
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
Archi UHBBC
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectif
student
 

Tendances (20)

analyse urbaine
analyse urbaineanalyse urbaine
analyse urbaine
 
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturaleDe l'usage de la metaphore dans la création architecturale
De l'usage de la metaphore dans la création architecturale
 
Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]Ppt28 [récupéré]
Ppt28 [récupéré]
 
Affichage habitat
Affichage habitatAffichage habitat
Affichage habitat
 
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
1-cours 21-02-22- Maisons de la Casbah- partie II (socle PDF).pdf
 
Arcs
ArcsArcs
Arcs
 
La casbah d'Alger
La casbah d'AlgerLa casbah d'Alger
La casbah d'Alger
 
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
habitat collectif et intermédiaire(historique et analyse d'exemples)
 
Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02Mouvement moderne 02
Mouvement moderne 02
 
Analyse urbaine casbah
Analyse  urbaine casbahAnalyse  urbaine casbah
Analyse urbaine casbah
 
L'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued soufL'architecture vernaculaire de oued souf
L'architecture vernaculaire de oued souf
 
Phenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein deyPhenomenologie hussein dey
Phenomenologie hussein dey
 
Décrire un projet
Décrire un projetDécrire un projet
Décrire un projet
 
Mouvement moderne
Mouvement moderneMouvement moderne
Mouvement moderne
 
Methde sensoille
Methde sensoilleMethde sensoille
Methde sensoille
 
Intervention urbaine
Intervention urbaineIntervention urbaine
Intervention urbaine
 
analyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaiaanalyse urbaine de béjaia
analyse urbaine de béjaia
 
Analyse contextuelle
Analyse contextuelleAnalyse contextuelle
Analyse contextuelle
 
Analyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectifAnalyse d habitats semi collectif
Analyse d habitats semi collectif
 
Affichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectifAffichage exemples habitat collectif
Affichage exemples habitat collectif
 

En vedette

Analyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger imprAnalyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger imprmimi architecte
 
La Casbah D’Alger
La Casbah D’AlgerLa Casbah D’Alger
La Casbah D’Algerguestbf8f2e
 
Patrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbainPatrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbainSami Sahli
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Hiba Architecte
 

En vedette (7)

Exposer sur la casbah
Exposer sur la casbahExposer sur la casbah
Exposer sur la casbah
 
Analyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger imprAnalyse sur la casbah d'alger impr
Analyse sur la casbah d'alger impr
 
La Casbah D’Alger
La Casbah D’AlgerLa Casbah D’Alger
La Casbah D’Alger
 
historiqe d'alger
historiqe d'algerhistoriqe d'alger
historiqe d'alger
 
Patrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbainPatrimoine architectural et urbain
Patrimoine architectural et urbain
 
Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1Analyse urbaine bab el oued1
Analyse urbaine bab el oued1
 
Quartier de la marine
Quartier de la marineQuartier de la marine
Quartier de la marine
 

Similaire à Pouillon

Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Archi Guelma
 
2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf
2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf
2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf
MabroukDAGHMOUS
 
Présentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Présentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxPrésentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Présentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
HouSsam85
 
Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06Sami Sahli
 
Post moderne 04
Post moderne 04Post moderne 04
Post moderne 04Sami Sahli
 
Post moderne 05
Post moderne 05Post moderne 05
Post moderne 05Sami Sahli
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Sami Sahli
 
Musée du louvre carolina
Musée du louvre carolinaMusée du louvre carolina
Musée du louvre carolina
Diana Filipa
 
Béton précontraint 04
Béton précontraint 04Béton précontraint 04
Béton précontraint 04Sami Sahli
 
Dossier gentilly
Dossier gentilly Dossier gentilly
Dossier gentilly
melodygeoffrey
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Sami Sahli
 
Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe
Abd El Malek Kermache
 
France art and culture
France art and cultureFrance art and culture
France art and culture
sarvesh25
 
France art et culture
France   art et cultureFrance   art et culture
France art et culture
sarvesh25
 
La Renaissance.ppt
La Renaissance.pptLa Renaissance.ppt
La Renaissance.ppt
IsmahaneMerad
 
Le corbusier
Le corbusierLe corbusier
Le corbusier
Patricio Andres
 
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Jean-Baptiste JAMIN
 

Similaire à Pouillon (20)

Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architectureExposée sur le Mouvement moderne en architecture
Exposée sur le Mouvement moderne en architecture
 
2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf
2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf
2 -L’architecture de Fernand Pouillon en Algérie de Myriam MAACHI-MAÏZA.pdf
 
Présentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Présentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxPrésentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
Présentation ha ptxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
 
Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06Mouvement moderne 06
Mouvement moderne 06
 
Post moderne 04
Post moderne 04Post moderne 04
Post moderne 04
 
Deconstructivisme
DeconstructivismeDeconstructivisme
Deconstructivisme
 
Post moderne 05
Post moderne 05Post moderne 05
Post moderne 05
 
Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01Mouvement moderne 01
Mouvement moderne 01
 
Musée du louvre carolina
Musée du louvre carolinaMusée du louvre carolina
Musée du louvre carolina
 
Béton précontraint 04
Béton précontraint 04Béton précontraint 04
Béton précontraint 04
 
Dossier gentilly
Dossier gentilly Dossier gentilly
Dossier gentilly
 
Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01Mouvement fonctionaliste 01
Mouvement fonctionaliste 01
 
Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe Corbusier et ces principe
Corbusier et ces principe
 
France art and culture
France art and cultureFrance art and culture
France art and culture
 
France art et culture
France   art et cultureFrance   art et culture
France art et culture
 
Le corbusier
Le corbusierLe corbusier
Le corbusier
 
La Renaissance.ppt
La Renaissance.pptLa Renaissance.ppt
La Renaissance.ppt
 
Le corbusier
Le corbusierLe corbusier
Le corbusier
 
Exosé HCA
Exosé HCAExosé HCA
Exosé HCA
 
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
Mémoire master II - La Conférence de Madrid (1934) : origines et fortune de ...
 

Plus de Hiba Architecte (20)

These
TheseThese
These
 
Presentation de la zhun
Presentation de la zhunPresentation de la zhun
Presentation de la zhun
 
Les zhu ns
Les zhu nsLes zhu ns
Les zhu ns
 
Lecture typo morpholo
Lecture typo morpholoLecture typo morpholo
Lecture typo morpholo
 
Analyse typ
Analyse typAnalyse typ
Analyse typ
 
2009plan de travail
2009plan de travail2009plan de travail
2009plan de travail
 
Géographie urbainea
Géographie urbaineaGéographie urbainea
Géographie urbainea
 
Exposèe
ExposèeExposèe
Exposèe
 
Approch contextuelle new
Approch contextuelle newApproch contextuelle new
Approch contextuelle new
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Approche architecturale
Approche architecturaleApproche architecturale
Approche architecturale
 
Approche programatique
Approche programatiqueApproche programatique
Approche programatique
 
Approche technique fin (réparé)
Approche technique fin (réparé)Approche technique fin (réparé)
Approche technique fin (réparé)
 
Approche thématique new
Approche thématique newApproche thématique new
Approche thématique new
 
Bibliographie
BibliographieBibliographie
Bibliographie
 
Conclusion 2
Conclusion 2Conclusion 2
Conclusion 2
 
Introduction générale
Introduction généraleIntroduction générale
Introduction générale
 
Préambule 2
Préambule 2Préambule 2
Préambule 2
 
Sommaire
SommaireSommaire
Sommaire
 
Notre discour
Notre discourNotre discour
Notre discour
 

Pouillon

  • 1. Ecole polytechnique d’architecture et d’urbanismeEcole polytechnique d’architecture et d’urbanisme Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifiqueMinistère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Exposé surExposé sur,, FERNAND POUILLONFERNAND POUILLON Réalisé parRéalisé par ,, LAKAF MadjidLAKAF Madjid Suivi parSuivi par , Mme KEDDACHEMme KEDDACHE Mme ATEKMme ATEK Mme CHABOUMme CHABOU Année universitaire 2005 / 2006Année universitaire 2005 / 2006 • Année: 3Année: 3èmeème • Groupe: 02Groupe: 02
  • 3. PLAN DE TRAVAIL I-I- Présentation de l’architecte dans le temps et dans l’espacePrésentation de l’architecte dans le temps et dans l’espace • Biographie générale de l’architecte • Formation et influences • les périodes les plus importantes de son activité architecturale II-II- les références théoriques et architecturalesles références théoriques et architecturales • Fernand Pouillon et le mouvement moderne • Fernand Pouillon et le rationalisme constructif • Fernand Pouillon et le poste modernisme •Démarche de travail de Fernand Pouillon  PHASE I
  • 4.  Le rapport à l’histoire  Le rapport à l’urbain  Le rapport au contexte  Le rapport à l’architecture  Le rapport à la construction  PHASE II  Analyse de quelques projets les plusAnalyse de quelques projets les plus significatifssignificatifs  conclusion
  • 6.  Introduction Le mouvement moderne a connu l’apparition de plusieursLe mouvement moderne a connu l’apparition de plusieurs architectes célèbres de toutes tendances comme LEarchitectes célèbres de toutes tendances comme LE CORBUSIER, FRANK LLOYD WRIGHT, ADOLF LOOS,CORBUSIER, FRANK LLOYD WRIGHT, ADOLF LOOS, WALTER GROPIUS .………etc. Mais parmi tous ces derniers,WALTER GROPIUS .………etc. Mais parmi tous ces derniers, reste une personne longtemps marginaliser pour ses idées, sareste une personne longtemps marginaliser pour ses idées, sa pensée et la qualité de son architecture qui était différente depensée et la qualité de son architecture qui était différente de celle des autres de son temps dans les principes comme danscelle des autres de son temps dans les principes comme dans les concepts. Une personne qui a connu les plus grandsles concepts. Une personne qui a connu les plus grands honneurs et les épreuves les plus difficiles. Cet architecte futhonneurs et les épreuves les plus difficiles. Cet architecte fut FERNAND POUILLON.
  • 7.  Repères biographiques de Fernand Pouillon • 19121912:: NaissanceNaissance dede Fernand PouillonFernand Pouillon • 1929-19341929-1934 : Etudes: Etudes d’architecture à l’écoled’architecture à l’école des beaux art de paris etdes beaux art de paris et de Marseillede Marseille
  • 8. • 1934-1939: 1 ère: 1 ère réalisations à AIX et Marseilleréalisations à AIX et Marseille • 1942-1944:: CollaborationCollaboration avecavec E. Beaudouin • 1944-19531944-1953: Association: Association avecavec R. EGGERR. EGGER
  • 9. • 1949-19531949-1953:: La Tourette,La Tourette, 200 Logements à Marseille.200 Logements à Marseille. • 1952: Chef d’atelier aux beaux: Chef d’atelier aux beaux arts de Marseille.arts de Marseille. • 1954: réalisation des trois: réalisation des trois cités d’Alger.cités d’Alger.
  • 10. Diar es SaadaDiar es Saada Diar el MahçoulDiar el Mahçoul Climat deClimat de FranceFrance
  • 11. • 1954-1961: intense activité en Iran, Algérie et la: intense activité en Iran, Algérie et la France.France. • 1961:: Scandale immobilier du point du jour ( ComptoirScandale immobilier du point du jour ( Comptoir National du Logement), à Boulogne-billancourt. ArrestationNational du Logement), à Boulogne-billancourt. Arrestation etet procès.procès. • 1962-1964: Evasion et radiation de l’ordre national des: Evasion et radiation de l’ordre national des architectes.architectes. • 1964: publication de livre « les pierres sauvages ».: publication de livre « les pierres sauvages ». • 1964-1984 :Travaille en Algérie.:Travaille en Algérie. • 1968: publication de livre « Mémoires d’un architecte: publication de livre « Mémoires d’un architecte ».».
  • 12. • 1971: Amnistié par le président: Amnistié par le président PompidouPompidou • 1974-1986: fonde les éditions du jardin: fonde les éditions du jardin de flore, retour en France et exerce commede flore, retour en France et exerce comme architecte urbaniste.architecte urbaniste. Le 24 Juillet 1986 :: décèsdécès de F. Pouillon dans sonde F. Pouillon dans son château de Belcastel qu’il a lui-même construitchâteau de Belcastel qu’il a lui-même construit
  • 13.  Formation et influences de Fernand Pouillon • Fernand Pouillon à l’école des beaux arts de paris et deFernand Pouillon à l’école des beaux arts de paris et de Marseille:Marseille: Une formation académique à des règles et des lois régis parUne formation académique à des règles et des lois régis par des architectes anciens commedes architectes anciens comme André LeconteAndré Leconte etet Roger HenriRoger Henri École des beaux arts de Paris École des beaux arts de Marseille
  • 14. • Fernand Pouillon etFernand Pouillon et Eugène Beaudouin:  Point d’influence : disposition des façades sans le respect de: disposition des façades sans le respect de l’orientation selon un axel’orientation selon un axe héliothermique.
  • 15. • Fernand Pouillon etFernand Pouillon et Auguste Perret : Point d’influence :: rationalisme et retour à l’histoirerationalisme et retour à l’histoire influencera longtemps Fernand Pouillon et cela se verrainfluencera longtemps Fernand Pouillon et cela se verra dans toutes ses constructionsdans toutes ses constructions
  • 16.  Les périodes les plus importantes de son activité architecturale • La première périodepremière période: se termine en: se termine en 19531953    Séparation de Fernand Pouillon avec son associéSéparation de Fernand Pouillon avec son associé R. EGGER  Associé d’Auguste Perret pour la reconstruction du vieux port deAssocié d’Auguste Perret pour la reconstruction du vieux port de MarseilleMarseille  Fernand Pouillon nomme cette période deFernand Pouillon nomme cette période de la BATAILLE du VIEUX PORT René EGGER
  • 17. • La deuxième période :: EntreEntre 1953 etet 1957  Travaux algériens: réalisation des trois ensembles, Diar esTravaux algériens: réalisation des trois ensembles, Diar es Saada, Diar el Mahçoul et climat de FranceSaada, Diar el Mahçoul et climat de France  Travaille en Iran pour la construction de la gare deTravaille en Iran pour la construction de la gare de TABRIZ etet MASHED  Développement des principes d’organisation et de rationalisationDéveloppement des principes d’organisation et de rationalisation des chantiersdes chantiers     Création du CNLCréation du CNL ((Comptoir National du Logement )) en 1954
  • 18. • La troisième période :: entreentre 1957 etet 1961  C’est la période de son apogée et de sont déclin.  Retour de Fernand Pouillon en France et lancement deRetour de Fernand Pouillon en France et lancement de grandsgrands travaux dans la périphérie parisienne, à Patin, à Montrouge,travaux dans la périphérie parisienne, à Patin, à Montrouge, auau « point du jour » à« point du jour » à Boulogne et à Meudon-la-foretBoulogne et à Meudon-la-foret  Éclatement du scandale financier du CNL, emprisonnementÉclatement du scandale financier du CNL, emprisonnement dede Fernand Pouillon leFernand Pouillon le 5 mars 1961 et sont irradiation de l’ordreet sont irradiation de l’ordre national des architectes.national des architectes.
  • 19. • Fernand Pouillon et le mouvement moderneFernand Pouillon et le mouvement moderne  Fernand Pouillon est unFernand Pouillon est un marginalmarginal etet anti-conformisteanti-conformiste aux yeuxaux yeux desdes modernistes de sont temps à cause demodernistes de sont temps à cause de o Sa dimension aristocratique et révoltée vis-à-vis les théoriesSa dimension aristocratique et révoltée vis-à-vis les théories utopiques du mouvement moderneutopiques du mouvement moderne o Son refus pour l’establishment architectural de l’après guerreSon refus pour l’establishment architectural de l’après guerre o Sont refus pour l’internationalisme et la tradition Franco-suisseSont refus pour l’internationalisme et la tradition Franco-suisse o Pour sa critique vis-à-vis l’architecture moderne qu’il dénonçaPour sa critique vis-à-vis l’architecture moderne qu’il dénonça Avec courage dans des écrits et qui qualifia de médiocre.Avec courage dans des écrits et qui qualifia de médiocre. o Contre le dogmatisme qui paralyse les architectes et limite leursContre le dogmatisme qui paralyse les architectes et limite leurs champs de créativité.champs de créativité. o Fernand Pouillon dit:Fernand Pouillon dit: «l’association entre industrie et architecture telle qu’elle avait été idéologisée par le mouvement moderne conduisait directement à la défaite de cette dernière ».
  • 20. • Fernand Pouillon et le rationalisme constructifFernand Pouillon et le rationalisme constructif Comme leComme le CorbusierCorbusier etet Auguste PerretAuguste Perret , Fernand Pouillon est l’un, Fernand Pouillon est l’un desdes rares architectes qui se situe dans la filiation d’une granderares architectes qui se situe dans la filiation d’une grande traditiontradition française qui est celle dufrançaise qui est celle du rationalisme constructifrationalisme constructif .. o La rationalisation le conduit toujours à chercher la relation entrerationalisation le conduit toujours à chercher la relation entre moyens de constructions et architecture.moyens de constructions et architecture. o Il cherche toujours à faire diminuer les coups matériels et faireIl cherche toujours à faire diminuer les coups matériels et faire baisser le temps de ses réalisations et programmer leursbaisser le temps de ses réalisations et programmer leurs réception avant les délais.réception avant les délais. o Dans tous ces projets il ne se préoccupe pas d’utiliser desDans tous ces projets il ne se préoccupe pas d’utiliser des matériaux nouveaux que de trouver les moyens de mise en œuvrematériaux nouveaux que de trouver les moyens de mise en œuvre les plus efficaces ou rationnel pour les matériaux anciens commeles plus efficaces ou rationnel pour les matériaux anciens comme la pierre et le pisé.la pierre et le pisé.
  • 21. • Fernand Pouillon et le post modernismeFernand Pouillon et le post modernisme L’architecture de Fernand Pouillon est caractérisée par:L’architecture de Fernand Pouillon est caractérisée par: o L’intérêt pour la diversité et pour l’histoire s’accompagnant d’uneL’intérêt pour la diversité et pour l’histoire s’accompagnant d’une préoccupation pour la conservation et la réutilisation à d’autrespréoccupation pour la conservation et la réutilisation à d’autres usages d’immeubles anciens.usages d’immeubles anciens. o L’abandon des espoirs utopiques de l’architecture moderniste.L’abandon des espoirs utopiques de l’architecture moderniste. o La réinterprétation des symboles et des motifsLa réinterprétation des symboles et des motifs ornementauxornementaux traditionnels.traditionnels. o L’apport des solutions originales quand aux interactions entre lesL’apport des solutions originales quand aux interactions entre les formes et leurs fonctions, entre l’espace urbain et la qualitéformes et leurs fonctions, entre l’espace urbain et la qualité esthétique des constructions.esthétique des constructions. Les caractéristiques de l’architecture de Fernand Pouillon sontLes caractéristiques de l’architecture de Fernand Pouillon sont elles mêmes celles du futur mouvement post moderne. Cela nouselles mêmes celles du futur mouvement post moderne. Cela nous mène à dire qu’il était post moderniste avant même l’apparition dumène à dire qu’il était post moderniste avant même l’apparition du mouvement post moderne.mouvement post moderne.
  • 22. A la question de savoir ou Fernand Pouillon se situeA la question de savoir ou Fernand Pouillon se situe dans le débat architectural contemporain, était-il undans le débat architectural contemporain, était-il un rationaliste attardé ou bien un précurseur du mouvementrationaliste attardé ou bien un précurseur du mouvement post moderne?. Il aurait pu répondre en paraphrasant Aldopost moderne?. Il aurait pu répondre en paraphrasant Aldo Rossi, qu’il ne pouvait pas être post moderne puis qu’ilRossi, qu’il ne pouvait pas être post moderne puis qu’il n’avait jamais été moderne. Avant d’être exclu de la scènen’avait jamais été moderne. Avant d’être exclu de la scène architecturale française. Il s’était déjà absenté du marchéarchitecturale française. Il s’était déjà absenté du marché de la mode. Il ne crut jamais nécessaire de se créerde la mode. Il ne crut jamais nécessaire de se créer comme tant d’autres, un style, une image de marquecomme tant d’autres, un style, une image de marque stéréotypée, vendable. Son œuvre est pleine de rupture destéréotypée, vendable. Son œuvre est pleine de rupture de ton, de détours imprévus et de libertés insolentes.ton, de détours imprévus et de libertés insolentes. • Fernand Pouillon et les courants architecturauxFernand Pouillon et les courants architecturaux
  • 23. • Démarche de Fernand PouillonDémarche de Fernand Pouillon o Le rapport à l’urbainLe rapport à l’urbain Fernand Pouillon est connu pour la non abondance de laFernand Pouillon est connu pour la non abondance de la préoccupation urbaine dans l’ensemble de ses œuvres réalisées.préoccupation urbaine dans l’ensemble de ses œuvres réalisées.  Il suit des tracés géométriques et urbains existants et cela n’estIl suit des tracés géométriques et urbains existants et cela n’est pas le cas de la majorité de ces confrèrespas le cas de la majorité de ces confrères ..  Il réalise des figures urbaines simples, formes régulières quiIl réalise des figures urbaines simples, formes régulières qui rappelle certaines grandes compositions traditionnelles.rappelle certaines grandes compositions traditionnelles.  Il a un vocabulaire architecturale et urbain fondé surIl a un vocabulaire architecturale et urbain fondé sur l’ordonnance facilement visiblel’ordonnance facilement visible ..  Il donne une très grande importance pour les espaces collectifsIl donne une très grande importance pour les espaces collectifs aménagés avec des moyens architecturaux plus modestes etaménagés avec des moyens architecturaux plus modestes et délimités par des bâtiments tout au tour.délimités par des bâtiments tout au tour.
  • 24. Fernand Pouillon dit toujours :Fernand Pouillon dit toujours : « je travaille pour le piéton et non pour« je travaille pour le piéton et non pour l’aviateur »l’aviateur » Fernand Pouillon dit :Fernand Pouillon dit :   « l’architecte ne peux compté que sur lui même pour« l’architecte ne peux compté que sur lui même pour organiser un espace. Il faut que chaque œuvre réalisée soit, en elle-même, uneorganiser un espace. Il faut que chaque œuvre réalisée soit, en elle-même, une composition terminée. Celui qui prend la suite le fera dans le même esprit. Prévoircomposition terminée. Celui qui prend la suite le fera dans le même esprit. Prévoir une ville ne peut pas se faire seulement en plan : il faut savoir imaginer lesune ville ne peut pas se faire seulement en plan : il faut savoir imaginer les architectures dans leurs moindres détails……. Les grands mérites des tracés dearchitectures dans leurs moindres détails……. Les grands mérites des tracés de XVIIème et du XVIII ème siècle, étaient de ne concevoir qu’en rapport à uneXVIIème et du XVIII ème siècle, étaient de ne concevoir qu’en rapport à une architecture établis. La forme et l’aspect des bâtiments définissaient le tracé. Ilarchitecture établis. La forme et l’aspect des bâtiments définissaient le tracé. Il était facile a cette époque d’installé un site urbain. L’urbanisme étaitétait facile a cette époque d’installé un site urbain. L’urbanisme était l’établissement de l’architecture ».l’établissement de l’architecture ». Pouillon c’est l'ambiance globale qui l'intéresse; il traite sesPouillon c’est l'ambiance globale qui l'intéresse; il traite ses espaces par rapport a leurs position, et cela c'est pourespaces par rapport a leurs position, et cela c'est pour marquer la différence entre eux. Le parcours est aussimarquer la différence entre eux. Le parcours est aussi hiérarchisé, et chaque fois quand on accède dans un espacehiérarchisé, et chaque fois quand on accède dans un espace on n'aura pas la même sensation que le précèdent.on n'aura pas la même sensation que le précèdent.
  • 25. o Le rapport à l’histoire Le rapport à l’histoire   Fernand Pouillon puise son vocabulaire autant dans leFernand Pouillon puise son vocabulaire autant dans le répertoire de l’architecture traditionnelle que l’architecturerépertoire de l’architecture traditionnelle que l’architecture moderne. Il a un très grand intérêt pour la diversité et l’histoiremoderne. Il a un très grand intérêt pour la diversité et l’histoire s’accompagnant d’une préoccupation pour la réinterprétation dess’accompagnant d’une préoccupation pour la réinterprétation des symboles et des motifs ornementaux traditionnelssymboles et des motifs ornementaux traditionnels ..  C’est un admirateur de l’architecture grecque et aime beaucoupC’est un admirateur de l’architecture grecque et aime beaucoup l’architecture des abbayes cisterciennesl’architecture des abbayes cisterciennes ..  Une admiration particulière pour l’architecture arabe pour laUne admiration particulière pour l’architecture arabe pour la seule raison qu’elle est conçu telle qu’une promenade entres lesseule raison qu’elle est conçu telle qu’une promenade entres les espaces et cela contrairement à l’architecture baroque.espaces et cela contrairement à l’architecture baroque.
  • 26. • Le rapport au contexteLe rapport au contexte    L’architecture de Fernand Pouillon est profondément influencéeL’architecture de Fernand Pouillon est profondément influencée par son contexte aussi bien physique, géographique, climatiquepar son contexte aussi bien physique, géographique, climatique que culturel et cela se voit nettement à travers les culturesque culturel et cela se voit nettement à travers les cultures constructives qu’il utilise.constructives qu’il utilise.
  • 27. • Le rapport à l’architectureLe rapport à l’architecture Fernand Pouillon dit aussi que ses rapports avec l’architectureFernand Pouillon dit aussi que ses rapports avec l’architecture sont des rapports de culture et il est profondément convaincu quesont des rapports de culture et il est profondément convaincu que l’architecture est une longue chaîne dont il ne doit perdre aucunl’architecture est une longue chaîne dont il ne doit perdre aucun anneau. Il donne beaucoup d’importance à plusieurs élémentsanneau. Il donne beaucoup d’importance à plusieurs éléments dans les plus réputés sont. dans les plus réputés sont.  Fernand Pouillon dit:Fernand Pouillon dit: « dans mon architecture, j’ essaye de réaliser de la sculpture à l’échelle monumentale. Par exemple, si vous avez des courbes continues qui vont de l’extérieur, qui passent sur les toitures, qui vont dans les sols et dans les jardins, et bien, ces courbes, on ne peut les dessiner qu’avec un geste. Il y a des choses qui ne peuvent pas être dessinées sur un géométral. Il faudrait les sculpter sur maquette ».
  • 28.  Choix des figuresChoix des figures fermésfermés  Le choix de l’ordonnanceLe choix de l’ordonnance
  • 29. Centralité et monumentalité  Utilisation de la fenêtre en verticale.
  • 30.  Austérité et épuration des formes Austérité et épuration des formes  L’austérité et l’épuration des formes conduisentL’austérité et l’épuration des formes conduisent Fernand Pouillon àFernand Pouillon à une rigueur qui lui fait exclure tous les éléments qui n’ont pas uneune rigueur qui lui fait exclure tous les éléments qui n’ont pas une nécessité architecturale.nécessité architecturale. o Elémentarisme dans la définition des formesElémentarisme dans la définition des formes o définition de formes rigoureuses et affirmation la pérennité desdéfinition de formes rigoureuses et affirmation la pérennité des formes architecturalesformes architecturales
  • 31. • Le rapport à la constructionLe rapport à la construction  Structure et architectureStructure et architecture Fernand Pouillon considère que l’unité de structure est indissociable àFernand Pouillon considère que l’unité de structure est indissociable à l’unité d’architecturel’unité d’architecture • Le rapport aux matériauxLe rapport aux matériaux  Le choix de la pierreLe choix de la pierre
  • 32. Fernand Pouillon dit:Fernand Pouillon dit: « Pour moi, construire une aérogare en pierre serait une imbécillité, pour ne pas dire une folie. Mais s'imposer des structures dynamiques pour installer des trois pièces cuisines dans des immeubles de trois à dix étages, n'est pas moins aberrant. Le vieux port a un visage de pierre. Toute question de talent mise à part, je parie et je suis certain de gagner, que les façades de Toulon ne rendront pas le même service ».
  • 34. En l’an 1951, le nombre des musulmans atteint les 50% deEn l’an 1951, le nombre des musulmans atteint les 50% de la population urbaine en Algérie. Le bilan des opérationsla population urbaine en Algérie. Le bilan des opérations d’habitats réalisées jusqu’en 1953, montre qu’elles ned’habitats réalisées jusqu’en 1953, montre qu’elles ne répondent pas aux besoins estimés par la municipalitérépondent pas aux besoins estimés par la municipalité d’Alger à 1500 logements environs de type HLM, sansd’Alger à 1500 logements environs de type HLM, sans compter la demande des 4500 habitants des bidons villes.compter la demande des 4500 habitants des bidons villes. Cette situation est considérée comme danger social,Cette situation est considérée comme danger social, inquiète les autorités coloniales. En 1953, monsieurinquiète les autorités coloniales. En 1953, monsieur Jacques Chevalier élu maire sur Alger, lance en urgence deJacques Chevalier élu maire sur Alger, lance en urgence de grandes opérations de constructions de logements dont unegrandes opérations de constructions de logements dont une partie importante destinée aux populations musulmanespartie importante destinée aux populations musulmanes d’Alger. Dans se contexte, il fait appel à Fernand Pouillon,d’Alger. Dans se contexte, il fait appel à Fernand Pouillon, architecte à Marseille qui monte un atelier d’urbanisme « architecte à Marseille qui monte un atelier d’urbanisme «  l’agence du plan  » à Alger, sous la direction de Dalloz.l’agence du plan  » à Alger, sous la direction de Dalloz.  Contexte de réalisation des projets de Fernand Pouillon à Alger
  • 35. En l’an 1957, après l’achèvement de construction deEn l’an 1957, après l’achèvement de construction de la cité climat de France, Fernand Pouillon a donnéla cité climat de France, Fernand Pouillon a donné au logement social, l’urbanité, la monumentalité et laau logement social, l’urbanité, la monumentalité et la pérennité des matériaux nobles comme la pierre et lapérennité des matériaux nobles comme la pierre et la brique.brique. La cité climat de France était destinée à l’accueil deLa cité climat de France était destinée à l’accueil de la population musulmane la plus défavorisée d’Alger,la population musulmane la plus défavorisée d’Alger, et pour la première fois dans les temps modernes,et pour la première fois dans les temps modernes, des autorités fortunées et à plein pouvoir ont placéesdes autorités fortunées et à plein pouvoir ont placées des individus pauvres dans un immeuble monumentaldes individus pauvres dans un immeuble monumental qui est celui des 200 colonnades.qui est celui des 200 colonnades.  Cité Climat de France
  • 36.  Date de réalisation:Date de réalisation: 1956  Cité de 3500 logements destinée à la populationCité de 3500 logements destinée à la population musulmane algériennemusulmane algérienne  Le projet couvre plus de trente hectares duLe projet couvre plus de trente hectares du terrainterrain Situation géographiqueSituation géographique Climat de France est une cité qui se situe dans lesClimat de France est une cité qui se situe dans les périphéries de la ville d’Alger. Elle appartient àpériphéries de la ville d’Alger. Elle appartient à l’administration de la daïra de Beb el Oued et de lal’administration de la daïra de Beb el Oued et de la commune de oued koriche. Elle est délimitée aucommune de oued koriche. Elle est délimitée au nord par Beb el Oued, à l’ouest par Beau Fraisier etnord par Beb el Oued, à l’ouest par Beau Fraisier et Mont Plaisant, à l’est par la Casbah (cimetière d’elMont Plaisant, à l’est par la Casbah (cimetière d’el kettar) et au sud par Fontaine Fraîche et Tagarins.kettar) et au sud par Fontaine Fraîche et Tagarins.
  • 37. o La cité et le rapport au site • Topographie du site Terrain pentu à forte déclivitéTerrain pentu à forte déclivité
  • 38. • Implantation des ensembles 1.1. L’implantation s’effectue parallèlement aux courbes deL’implantation s’effectue parallèlement aux courbes de niveaux et suivant l’orientation du terrain qui est celle de laniveaux et suivant l’orientation du terrain qui est celle de la mer ( une orientation nord-est ).mer ( une orientation nord-est ).
  • 39. 2.2. Projection de trois espaces en superpositionProjection de trois espaces en superposition • partie basse. • partie haute. • partie intermédiaire o La troisième partie fait la jonction entre les deux espaces.
  • 40. • L’articulation des ensemblesL’articulation des ensembles L’articulation générale se fait sur deux axes octogonauxL’articulation générale se fait sur deux axes octogonaux Parallèles et orthogonaux parraport aux courbes deParallèles et orthogonaux parraport aux courbes de niveauxniveaux Du site d’implantationDu site d’implantation o Le premier axe : passant par la mosquée qui domine: passant par la mosquée qui domine l’ensemble au sommet de l’ensemblel’ensemble au sommet de l’ensemble o Le deuxième axe : Parallèle au premier et passe par: Parallèle au premier et passe par l’immeuble le plus bas à la forme curviligne.l’immeuble le plus bas à la forme curviligne.
  • 41.  Délimitation de la zone d’implantation en implantantDélimitation de la zone d’implantation en implantant dans la partie basse un immeuble curviligne suivant ladans la partie basse un immeuble curviligne suivant la forme du terrainforme du terrain  L’immeuble joue le rôle d’un mur de soutènement etL’immeuble joue le rôle d’un mur de soutènement et règle le problème de glissement de terrain.règle le problème de glissement de terrain.
  • 42. 3.3. Places, immenses escaliers et rampes permettent lePlaces, immenses escaliers et rampes permettent le cheminement des piétons et des voitures.cheminement des piétons et des voitures. o Marquage des parcours principaux par des escaliersMarquage des parcours principaux par des escaliers monumentaux.monumentaux. o Des bâtiments linéaires construits toujours sur unDes bâtiments linéaires construits toujours sur un alignement de rue ou de place intérieurs ou pas.alignement de rue ou de place intérieurs ou pas.
  • 43. Partie des escaliers monumentaux • Bâtiments linéaires pour suivre l’alignement des routes. • Bâtiment a figures fermées pour aboutir à des espaces semi privé.
  • 44.  L’immeuble monumental des 200 colonnades de climat de France
  • 45. Avant que Fernand Pouillon entreprenne la conception deAvant que Fernand Pouillon entreprenne la conception de l’immeuble des 200 colonnes de climat de France, il voyagel’immeuble des 200 colonnes de climat de France, il voyage avant, beaucoup en Algérie et visite pleines de régions, plusavant, beaucoup en Algérie et visite pleines de régions, plus particulièrement, la région de Ghardaïa ( m’zab), Timimoune,particulièrement, la région de Ghardaïa ( m’zab), Timimoune, In Salah, El Golea ( les ruines) et toutes les oasis du Sahara.In Salah, El Golea ( les ruines) et toutes les oasis du Sahara. Fernand Pouillon dit :Fernand Pouillon dit : « ce fut au hasard d’un parcours aérien, tendis« ce fut au hasard d’un parcours aérien, tendis que je cherchais sommeil dans le vacarme de quatre moteurs, que desque je cherchais sommeil dans le vacarme de quatre moteurs, que des chiffres s’imposèrent à mon esprit. Chiffres mystérieux pour la plupartchiffres s’imposèrent à mon esprit. Chiffres mystérieux pour la plupart indivisibles, bénéfiques, maléfiques, qui hantent les joueurs, les astrologues,indivisibles, bénéfiques, maléfiques, qui hantent les joueurs, les astrologues, les prêtres et les sorciers: le 1, le 3, le 4, le 5, le 7. la composition dules prêtres et les sorciers: le 1, le 3, le 4, le 5, le 7. la composition du « Meidan »« Meidan » monumental de la plus humble cité du monde s’inscrivait de 1monumental de la plus humble cité du monde s’inscrivait de 1 à 9. lorsque j’expliquai cela à Chevalier, il se montra incrédule. »à 9. lorsque j’expliquai cela à Chevalier, il se montra incrédule. »
  • 46. Meidan d’Ispahan de Chah en Iran qui a influencé F. Pouillon
  • 47. 1- le coté du pilier et la hauteur d’une1- le coté du pilier et la hauteur d’une assise.assise. 2- l’espace entre les piliers.2- l’espace entre les piliers. 3- la dimension du linteau monolithe.3- la dimension du linteau monolithe. 4 -la largeur du portique.4 -la largeur du portique. 5- que multiplie 8 la largeur de la place.5- que multiplie 8 la largeur de la place. 6- que multiple 40( la longueur de la place).6- que multiple 40( la longueur de la place). 7 -que multiplie 40 (la longueur hors tout).7 -que multiplie 40 (la longueur hors tout). 8 -la hauteur des piliers.8 -la hauteur des piliers. 9 -la hauteur du portique.9 -la hauteur du portique.
  • 48. • Références théoriques architecturales de réalisationRéférences théoriques architecturales de réalisation de l’immeuble des 200 colonnesde l’immeuble des 200 colonnes L’immeuble des 200 Colonnes fait référence à troisL’immeuble des 200 Colonnes fait référence à trois architectures du passé :architectures du passé :  l’architecture grecque  avec les 200 colonnes qui délimitent la cours extérieure et quiavec les 200 colonnes qui délimitent la cours extérieure et qui nous font penser au péristyle grec(agora).nous font penser au péristyle grec(agora).
  • 49.
  • 50.  l’architecture traditionnelle algérienne  avec la grande cours qui est considérée comme un immenseavec la grande cours qui est considérée comme un immense patio.patio.
  • 51.  Succession des terrasses au-dessus de la galerie àSuccession des terrasses au-dessus de la galerie à colonnadescolonnades
  • 52. • l’architecture islamique  avec les petits coupoles qui sont sur l’immeuble lui-même.avec les petits coupoles qui sont sur l’immeuble lui-même.
  • 53.  La centralité Exprimée par la grande place publique qui comprend et unExprimée par la grande place publique qui comprend et un parking qui exprimée le centre géométrique du projet.parking qui exprimée le centre géométrique du projet. Les principes de F.POUILLON
  • 54.  L’axialité Existence de deux axes  Axe piéton représenté en rouge sur le plan ( des percées avec des escaliers)  Axe mécanique pour l’entrée des voiture et des piétons représenté en bleu sur le plan (coté des portes à l’échelle de l’immeuble monumental).
  • 56. N
  • 57.  La massivité Les piliers son des 1 mètre care de largeur et plus 13 mètre deLes piliers son des 1 mètre care de largeur et plus 13 mètre de hauteur qui construit avec des pierres de 1m3.hauteur qui construit avec des pierres de 1m3.
  • 58.  Utilisation des portes à l’échelle de l’immeubleUtilisation des portes à l’échelle de l’immeuble monumental ou de la ville.monumental ou de la ville. La monumentalité  L’immeuble en lui-même est unL’immeuble en lui-même est un monument vu sa grandeur et sesmonument vu sa grandeur et ses références architecturales.références architecturales.
  • 59.  Existence de la tripartie:Existence de la tripartie: -Soubassement - corps -couronnement Caractéristiques architecturales de l’immeuble des 200 colonnes  Les façades: sur les façades de l’immeuble dessur les façades de l’immeuble des 200 colonnades on remarque200 colonnades on remarque ::
  • 60.  Cette palace monumentale contient une façadeCette palace monumentale contient une façade extérieure fermée comme une enceinte fortifiéeextérieure fermée comme une enceinte fortifiée construite en briques.construite en briques.  Une double peau intérieure avec une façade deUne double peau intérieure avec une façade de briques liée à une colonnade de pierre par unebriques liée à une colonnade de pierre par une succession de terrasses.succession de terrasses. Façade extérieure en briques Double peau intérieure
  • 61.  Les ouvertures Fernand Pouillon a utilisé à Climat de France, deux typesFernand Pouillon a utilisé à Climat de France, deux types d’ouvertures avec une exiguïté exceptionnelle.d’ouvertures avec une exiguïté exceptionnelle. - Fenêtres pour pièces deFenêtres pour pièces de logement (la configurationlogement (la configuration est idem à travers toute la cité).est idem à travers toute la cité). -De petites ouvertures pour les cages d’escaliers.De petites ouvertures pour les cages d’escaliers.
  • 62.  Le seuil ou les quelquesLe seuil ou les quelques marches qui séparent l’espacemarches qui séparent l’espace publique de l’espace privé despublique de l’espace privé des entrés des immeublesentrés des immeubles  Les entrées des immeublesLes entrées des immeubles changent de formes avec lechangent de formes avec le changement d’éléments décoratifs.changement d’éléments décoratifs. entrée entouréeentrée entourée d’un encadrementd’un encadrement posé en avant deposé en avant de la porte.la porte. Des petites fenêtres pourDes petites fenêtres pour les cages d’escaliersles cages d’escaliers
  • 63. Traitement du sol : Fernand Pouillon considère le sol: Fernand Pouillon considère le sol comme une cinquième façade qu’il faut traiter et mettrecomme une cinquième façade qu’il faut traiter et mettre en valeur avec des matériaux qu’elle lui sont destinésen valeur avec des matériaux qu’elle lui sont destinés pour aboutir à une continuité plastique.pour aboutir à une continuité plastique.  Utilisation de laUtilisation de la céramique et autrecéramique et autre matériaux comme la pierrematériaux comme la pierre pour le traitement du sol.pour le traitement du sol.
  • 64.  Les immeubles - Les bâtiments sont linéaires avec ou sans cour- Les bâtiments sont linéaires avec ou sans cour intérieure.intérieure. - Les bâtiments étagés avec cour intérieure.- Les bâtiments étagés avec cour intérieure. - Succession des bâtiments reliés entre eux et- Succession des bâtiments reliés entre eux et cadrant la vue sur la mer.cadrant la vue sur la mer. - Bâtiments isolés se dressant comme un befroi.- Bâtiments isolés se dressant comme un befroi. Linéaires tours avec cour isolées
  • 65.  Les matériaux de construction - Utilisation de la pierre pour la construction des immeubles- Utilisation de la pierre pour la construction des immeubles - Le béton armé pour les fondations.- Le béton armé pour les fondations. - La brique creuse pour les cloisons internes.- La brique creuse pour les cloisons internes. - Le liège pour l’isolation phonique.- Le liège pour l’isolation phonique. - Le plâtre comme enduit et pour l’isolation thermique et- Le plâtre comme enduit et pour l’isolation thermique et phonique.phonique. Colonnes en pierresCloisons intérieures en briquesCloisons intérieures en briques creusescreuses
  • 66. La cité Diar el Mahçoul La cité est d’une conception moderne construite en moinsLa cité est d’une conception moderne construite en moins d’un an. Entreprise dans sa première tranche par lad’un an. Entreprise dans sa première tranche par la municipalité Jacques Chevalier, puis, l’exécution en futmunicipalité Jacques Chevalier, puis, l’exécution en fut confiée à Fernand Pouillon. Le programme prévoie laconfiée à Fernand Pouillon. Le programme prévoie la construction d’un total de 1497 logements dont 925construction d’un total de 1497 logements dont 925 logements évolutifs. Une partie considérable des logementslogements évolutifs. Une partie considérable des logements est destinée a la population musulmanes.est destinée a la population musulmanes.
  • 67.  Réalisation: Entre 1953-1957 Fernand Pouillon réalise les trois citésEntre 1953-1957 Fernand Pouillon réalise les trois cités d’Alger,d’Alger, Diar el Mahçoul, Diar es Saada et Climat de, Diar es Saada et Climat de France.France.  Diar el Mahçoul: La cité couvre une surface du terrain de 11 hectaresLa cité couvre une surface du terrain de 11 hectares traversés par une voie de 30m prévue pour le plan régionaltraversés par une voie de 30m prévue pour le plan régional d’urbanisme de la région.d’urbanisme de la région. Nombre de logements: 1497 dont 925 sont évolutifs.Nombre de logements: 1497 dont 925 sont évolutifs.
  • 68.  Situation géographique La cité de Diar el Mahçoul occupe une positionLa cité de Diar el Mahçoul occupe une position stratégique parrapport à la commune d’El madania, etstratégique parrapport à la commune d’El madania, et celle de la ville d’Alger. C’est un périmètre autonome ducelle de la ville d’Alger. C’est un périmètre autonome du point de vue morphologique, mais il présente unepoint de vue morphologique, mais il présente une intégralité spatiale et fonctionnelle parfaite parrapport àintégralité spatiale et fonctionnelle parfaite parrapport à son environnement.son environnement. Elle est limitée au nord par le boulevard KhalifaElle est limitée au nord par le boulevard Khalifa Oulmane, à l’est par le complexe de Riad el Feth, auOulmane, à l’est par le complexe de Riad el Feth, au sud et à l’ouest par le boulevard de la zouaia et la zonesud et à l’ouest par le boulevard de la zouaia et la zone résidentielle pavillonnaire.résidentielle pavillonnaire.
  • 69.
  • 70.
  • 71. • Topographie du terrain: Parraport a la voie routièreParraport a la voie routière  Partie nord: crête rocheuse dominant Alger et donne sur: crête rocheuse dominant Alger et donne sur la mer ( de belle vues)la mer ( de belle vues)  Partie sud: emplacement moins favorisant, moins: emplacement moins favorisant, moins avantageux par le micro climat. Terrain en forme deavantageux par le micro climat. Terrain en forme de bassin(une typologie en creux).bassin(une typologie en creux).
  • 72. La route diteLa route dite principale qui sépareprincipale qui sépare la cité grand confortla cité grand confort de celle moyen confortde celle moyen confort (30m de largeur).(30m de largeur).
  • 73. Implantation de la cité:  F. Pouillon place 19 immeubles sur la parties nord du terrainF. Pouillon place 19 immeubles sur la parties nord du terrain destinée pour les Français.destinée pour les Français. -Cette partie dite grand confort.Cette partie dite grand confort. Implantation de 19 autres immeubles sur la partie sud du terrainImplantation de 19 autres immeubles sur la partie sud du terrain destinée pour les musulmans.destinée pour les musulmans. - Cette partie dite moyen confort .- Cette partie dite moyen confort .
  • 74.  Le rapport au site: - Diar el Mahçoul bénéficie d’une position exceptionnelle. CouronnantDiar el Mahçoul bénéficie d’une position exceptionnelle. Couronnant les falaises de Belcourt et présentant au regard le développement deles falaises de Belcourt et présentant au regard le développement de ses façades sur le parcours de la route moutonnière entre el Harrachses façades sur le parcours de la route moutonnière entre el Harrach et Alger.et Alger. - Utilisation parfaite des niveauxUtilisation parfaite des niveaux , (l’ouverture des perspectives sur, (l’ouverture des perspectives sur les espaces de la cité et l’alternance des places et des escaliers).les espaces de la cité et l’alternance des places et des escaliers). - La prise du site et la silhouette sont de remarquables réussitesLa prise du site et la silhouette sont de remarquables réussites (La(La façon dont, vue d’en bas, le portique de l’esplanade soutientfaçon dont, vue d’en bas, le portique de l’esplanade soutient l’ensemble, dont les volumes s’étagent et se répondentl’ensemble, dont les volumes s’étagent et se répondent harmonieusement).harmonieusement). - «- « Le  sky lineLe  sky line  tel qu’il était conçu et mit en œuvre à Diar el Mahçoul  tel qu’il était conçu et mit en œuvre à Diar el Mahçoul devient plutart à la mode dans le vocabulaire architectural desdevient plutart à la mode dans le vocabulaire architectural des architectes »: dit Deluz architectes »: dit Deluz 
  • 75. Le sky line de la cité Diar elLe sky line de la cité Diar el Mahçoul, vu de la routeMahçoul, vu de la route moutonnière qui relie el Harrachmoutonnière qui relie el Harrach à Alger.à Alger.
  • 76. La démarche de Fernand Pouillon Avant que Fernand Pouillon ne commence la conception deAvant que Fernand Pouillon ne commence la conception de la cité de Diar el Mahçoul, il pense les fortificationsla cité de Diar el Mahçoul, il pense les fortifications turques, les rues de la Casbah (les éléments signalétiquesturques, les rues de la Casbah (les éléments signalétiques de son architecture) et les patios des maisons et palaisde son architecture) et les patios des maisons et palais arabo-hispanique de l’Indalousie et de Grenade.arabo-hispanique de l’Indalousie et de Grenade. - Références aux- Références aux rues de la Casbahrues de la Casbah - Références- Références aux fortificationsaux fortifications turquesturques
  • 77. - Références aux patios des maisons et palais arabo-- Références aux patios des maisons et palais arabo- hispanique de l’Indalousie et de Grenade.hispanique de l’Indalousie et de Grenade.
  • 78. Les principes de F. Pouillon  La monumentalité La monumentalité est représentée dans «  la porte de la mer  »La monumentalité est représentée dans «  la porte de la mer  » ou se trouve un grand escalier ouvert sur le port ainsi que dans leou se trouve un grand escalier ouvert sur le port ainsi que dans le portique sous immeuble.portique sous immeuble. - La tour qui domine est quiLa tour qui domine est qui on peut considérer commeon peut considérer comme autre monument pour la citéautre monument pour la cité de Diar el Mahçoulde Diar el Mahçoul
  • 79.  La centralité La centralité à Diar el Mahçoul se voie nettement dans le cartierLa centralité à Diar el Mahçoul se voie nettement dans le cartier grand confort. Elle est représentée par les deux places (grande etgrand confort. Elle est représentée par les deux places (grande et secondaire) qui sont reliées par un petit portique sous immeuble.secondaire) qui sont reliées par un petit portique sous immeuble. -La cour intérieure et-La cour intérieure et matérialisation du centrematérialisation du centre -Cette photo montre que-Cette photo montre que Pouillon matérialise bien lePouillon matérialise bien le centre des cours avec descentre des cours avec des fontaines et des stèles.fontaines et des stèles.
  • 80.  Dans la cité moyen confort, la centralité est représentéDans la cité moyen confort, la centralité est représenté par une cour centrale qui joue le rôle d’un marché pour lespar une cour centrale qui joue le rôle d’un marché pour les habitants de la citéhabitants de la cité
  • 81.  La massivité: Due à l’utilisation d’un matériau lourd qui est la pierreDue à l’utilisation d’un matériau lourd qui est la pierre
  • 82.  La décoration La décoration parait bien plus grande dans la cité de Diar elLa décoration parait bien plus grande dans la cité de Diar el Mahçoul. Les bois qui paraissent soutenir lesMahçoul. Les bois qui paraissent soutenir les encorbellements des balcons sont constructivementencorbellements des balcons sont constructivement factices, beaucoup de céramique décorée garnissant lesfactices, beaucoup de céramique décorée garnissant les murs des loggias. La tour est affublée d’une monumentalemurs des loggias. La tour est affublée d’une monumentale sculpture de couleur sur sa façade principale.sculpture de couleur sur sa façade principale. Les pièces de bois qui paraissent tenir les encorbellements desLes pièces de bois qui paraissent tenir les encorbellements des fenêtres et des loggiasfenêtres et des loggias
  • 83. - Utilisation des matériaux- Utilisation des matériaux comme la céramique pour lacomme la céramique pour la décoration des façades etdécoration des façades et plus particulièrement lesplus particulièrement les fenêtres des immeubles.fenêtres des immeubles.
  • 84. o Les caractéristiques architecturales  Les façades :  F. Pouillon a composé ses façades dans un graphisme deF. Pouillon a composé ses façades dans un graphisme de carrés et de rectangles tramés dont le rythme et le contrastecarrés et de rectangles tramés dont le rythme et le contraste géométrique cherchent leurs références dans les Motifs des tapisgéométrique cherchent leurs références dans les Motifs des tapis sahariens.sahariens.  Adaptation d’une belle matière qui est la pierre taillée importéAdaptation d’une belle matière qui est la pierre taillée importé de la France pour le traitement des façades avec tout le bénéficede la France pour le traitement des façades avec tout le bénéfice thermique et phonique qu’elle offre pour les immeubles.thermique et phonique qu’elle offre pour les immeubles. Références dans les Motifs des tapis sahariens Le choix de la pierre
  • 85. Existence de la tripartie dans tous les immeubles de Diar elExistence de la tripartie dans tous les immeubles de Diar el Mahçoul.Mahçoul. - Soubassement- Soubassement - Corps- Corps - Couronnement- Couronnement
  • 86.  Les ouvertures  Utilisation de la fenêtre verticaleUtilisation de la fenêtre verticale  différencier les appartements(logements) avecdifférencier les appartements(logements) avec l’utilisation de plusieurs types de fenetres ou bienl’utilisation de plusieurs types de fenetres ou bien d’ouvertures.d’ouvertures.  Utilisation de petites fenêtres pourUtilisation de petites fenêtres pour matérialisé les cages d’escalier.matérialisé les cages d’escalier.
  • 87. Les entrées des immeubles changent de formes tellesLes entrées des immeubles changent de formes telles vues dans le traitement des façades.vues dans le traitement des façades. Des seuils ou bien des petit escaliers sépares l’espaceDes seuils ou bien des petit escaliers sépares l’espace privés des logements sur l’espace public.privés des logements sur l’espace public. - Décoration des- Décoration des fenêtres avec de lafenêtres avec de la céramique, ainsicéramique, ainsi que les portesque les portes d’entrées desd’entrées des immeubles.immeubles.
  • 88.  Traitement de sol Un espace non traité est comme une façade dont on n’auraitUn espace non traité est comme une façade dont on n’aurait bâti que la structure. Sol et façades constituent une continuitébâti que la structure. Sol et façades constituent une continuité plastique comme dans la maison arabeplastique comme dans la maison arabe ..  Utilisation des matériaux commeUtilisation des matériaux comme la pierre et la céramique pour lela pierre et la céramique pour le traitement du soltraitement du sol
  • 89.  Les immeubles Les immeubles allant de 2 à 5 étages, présentent une richesseLes immeubles allant de 2 à 5 étages, présentent une richesse typologique. Ce dernier est fait en exposant une variété detypologique. Ce dernier est fait en exposant une variété de cages d’escalier en plein air.cages d’escalier en plein air. L’organisation et la répartition des immeubles répondent à desL’organisation et la répartition des immeubles répondent à des exigences purement économiques.exigences purement économiques. -Le bloc technique est l’élément d’articulation de quatreLe bloc technique est l’élément d’articulation de quatre logements.logements. - La loggia est l’élément déterminant dans la composition de la- La loggia est l’élément déterminant dans la composition de la façade.façade. - La répartition se fait autour d’un espace communautaire.- La répartition se fait autour d’un espace communautaire. - Terrasse accessible.- Terrasse accessible. - Cage d’escalier dont la forme diffère d’un immeuble à un- Cage d’escalier dont la forme diffère d’un immeuble à un autre.autre. - Des caves et des vides sanitaires utilisés actuellement- Des caves et des vides sanitaires utilisés actuellement comme des espaces habitables.comme des espaces habitables.
  • 90.  Le logement  Le principe d’organisation spatiale est identique pour tous lesLe principe d’organisation spatiale est identique pour tous les logement de Diar el Mahçoul et se, malgré la différence delogement de Diar el Mahçoul et se, malgré la différence de taille.taille. -Tout logement est regroupé au niveau de l’espace-Tout logement est regroupé au niveau de l’espace entré.entré. -Tous les logements sont dotés d’une loggia (élémentTous les logements sont dotés d’une loggia (élément de pièce ouverte à l’air libre).de pièce ouverte à l’air libre). -Tous les logements profitent de deux orientations saufTous les logements profitent de deux orientations sauf les logements semi- enterrés.les logements semi- enterrés. - La surface des services entrés, cuisine, coin toilette- La surface des services entrés, cuisine, coin toilette est identique quelle que soit la taille du logement.est identique quelle que soit la taille du logement.
  • 91.  Les materiaux de construction: A Diar el Mahçoul, la quasi-totalité des immeubles sontA Diar el Mahçoul, la quasi-totalité des immeubles sont construits en pierre, ce qui lui donne l’image forte d’uneconstruits en pierre, ce qui lui donne l’image forte d’une architecture purement méditerranéenne ( soit françaisearchitecture purement méditerranéenne ( soit française classique, espagnole, arabe ou turque).classique, espagnole, arabe ou turque). -Utilisation du béton armé pour les fondations et pour lesUtilisation du béton armé pour les fondations et pour les planchers à armature croisés.planchers à armature croisés. -Chaînage pour quelques éléments préfabriqués.Chaînage pour quelques éléments préfabriqués. -Pour l’isolation phonique, des plaques de liège, qui,Pour l’isolation phonique, des plaques de liège, qui, enduite de plâtre, constitue les plafonds.enduite de plâtre, constitue les plafonds. - les terrasses qui couvrent les bâtiments sont réalisées- les terrasses qui couvrent les bâtiments sont réalisées en béton de pouzzolane, des débris de terre cuiteen béton de pouzzolane, des débris de terre cuite constituent les fonds de forme.constituent les fonds de forme.
  • 92. - Utilisation de la pierre pour la- Utilisation de la pierre pour la construction de la quasi-totalité desconstruction de la quasi-totalité des immeubles de Diar el Mahçoul.immeubles de Diar el Mahçoul. - Des planchers à- Des planchers à armatures croisés.armatures croisés.
  • 93.  Suggestions Serte Fernand Pouillon a réalisé un chef d’œuvre architecturalSerte Fernand Pouillon a réalisé un chef d’œuvre architectural à la cité Diar el Mahçoul, mais, question usage, il a connu desà la cité Diar el Mahçoul, mais, question usage, il a connu des lacunes parmi lesquelles on trouve:lacunes parmi lesquelles on trouve: -la ségrégation des quartiers, quartier européen (grand confort)la ségrégation des quartiers, quartier européen (grand confort) et cartier musulman (simple confort).et cartier musulman (simple confort). -Avantager les européens on plaçant leurs cartier sur la crêteAvantager les européens on plaçant leurs cartier sur la crête face à la mer et le cartier des pauvres musulmans dans leface à la mer et le cartier des pauvres musulmans dans le ravin, face à l’autoroute.ravin, face à l’autoroute. -les normes basées sur le calcul des prix avantagent lesles normes basées sur le calcul des prix avantagent les européens les plus riches et désavantagent les familleseuropéens les plus riches et désavantagent les familles musulmanes (pauvres, plus nombreuses) on leurs donnant lesmusulmanes (pauvres, plus nombreuses) on leurs donnant les logements les plus petits.logements les plus petits. La cité de Diar et Mahçoul telle qu’elle était conçue etLa cité de Diar et Mahçoul telle qu’elle était conçue et implantée, remet en cause l’intention réconciliante entre lesimplantée, remet en cause l’intention réconciliante entre les musulmans et les européens d’Alger.musulmans et les européens d’Alger.
  • 94.  Conclusion Être architecte c’est pouvoir faire un travail d’écoute et deÊtre architecte c’est pouvoir faire un travail d’écoute et de conception, de concevoir un projet architectural qui répondconception, de concevoir un projet architectural qui répond aux exigences fonctionnelles et à la demande symbolique desaux exigences fonctionnelles et à la demande symbolique des différents contextes existants. Ainsi été Fernand Pouillon,différents contextes existants. Ainsi été Fernand Pouillon, toujours loin des autres, suivait son propre instinct de génietoujours loin des autres, suivait son propre instinct de génie dans la conception comme dans la réalisation de ses projets.dans la conception comme dans la réalisation de ses projets. Toutes ses œuvres suivaient une logique d’analyse et deToutes ses œuvres suivaient une logique d’analyse et de réflexion que chaque architecte doit prendre en considérationréflexion que chaque architecte doit prendre en considération afin de pouvoir construire sans vouloir après, détruire.afin de pouvoir construire sans vouloir après, détruire.