Saint-Seb' Le Mag 133 mars-avril 2015

669 vues

Publié le

Magazine de la ville de Saint-Sébastien-sur-Loire
Emploi : Conseils et ateliers pour les demandeurs d'emploi
Élections : Les élections départementales
Dossier le handicap :
Comment rendre la Ville plus accessible aux personnes en situation de handicap ?
Focus sur les actions entreprises par la Ville.
Vie scolaire : Point d'étape sur les Extras
Instances participatives : Zoom sur le CESEL
Portrait : Hommage à Robert Maura
Évènement : Chloroph'îles, les 25 et 26 avril

Publié dans : Actualités & Politique
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
669
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Saint-Seb' Le Mag 133 mars-avril 2015

  1. 1. Handicap : vers une ville plus accessible DOSSIER Saint-Seb’ Mars - Avril 2015 N° 133 Magazine d’information municipale www.saintsebastien.fr le mag
  2. 2. A C T U A L I T É S 6 - EMPLOI Conseils et ateliers pour les demandeurs d'emploi 7 - ÉLECTIONS Les élections départementales D O S S I E R 10 - LE HANDICAP Comment rendre la Ville plus accessible aux personnes en situation de handicap ? Focus sur les actions entreprises par la Ville. L A V I L L E 14 - VIE SCOLAIRE Point d'étape sur les Extras 16 - INSTANCES PARTICIPATIVES Zoom sur le CESEL I N I T I A T I V E S D É C O U V E R T E S 20 - PORTRAIT Hommage à Robert Maura L O I S I R S 22 - ÉVÉNEMENT Chloroph'îles, les 25 et 26 avril Saint-Seb’ le mag - N° 133 Mars-avril 2015 Hôtel de Ville - Place Marcellin Verbe - BP 63329 44233 Saint-Sébastien-sur-Loire Cedex - Tél : 02 40 80 85 00. www.saintsebastien.fr - courriel : communication@saintsebastien.fr Directeur de la publication : Laurent Turquois. Rédactrice en chef : Sabrina Petit. Rédaction : Sabrina Petit, Ronan Leborgne, Magalie Michaud. Photos : Johann Jolivet (sauf crédit photo et banque d'images). Maquette : Service Communication, Dominique Tanguy. Mise en page : Nuances Graphic. Impression : Imprimerie des Hauts de Vilaine. Régie publicitaire : MGP (02 40 69 67 57). Tirage 12 700 exemplaires - ISSN : 1624-527X Imprimé sur du papier PEFC S O M M A I R E EDITORIAL Joël GUERRIAU Maire de Saint-Sébastien-sur-Loire p. 10 p. 16 p. 22 p.6 Une ville est riche de sa diversité. Œuvrer pour que cette diversité puisse s'exprimer et vivre pleinement au quotidien est un défi permanent pour chacun d'entre nous : dans nos quartiers entre voisins, dans les associations, sur notre lieu de travail. La municipalité a toujours veillé à ce que ses actions aillent dans ce sens. C'est notamment le cas en faveur des personnes en situation de handicap, qu'il soit moteur, auditif, visuel ou psychique. Une écoute attentive de leurs préoccupations est au cœur de nos priorités. Dans ce domaine, le Conseil Handi-citoyens, instance participative, est un partenaire privilégié. Depuis dix ans, de nombreuses actions ont pu être réalisées grâce à ce travail collaboratif, comme par exemple la mise en accessibilité des équipements municipaux, la sensibilisation des scolaires, l'organisation de matinées citoyennes d'information, la mise en place d’un microcrédit spécifique, etc. Le prochain grand projet, en cours de réflexion, porte sur la création d'un centre de ressources, lieu d'information et d'échange, pour les personnes en situation de handicap. À partir du 27 mars,laVille et le Conseil Handi-citoyens proposeront un temps fort autour de la culture Sourde.Trois semaines lui seront dédiées : un moment riche et inédit, ouvert à tous, pour élargir nos horizons. Cette exposition, et toutes les réalisations de ces dernières années, témoignent de la force de la participation citoyenne. Celle-ci est particulièrement d'actualité avec la mise en place d'un nouveau CESEL (Comité Economique, Social et Environnemental Local), le grand débat sur la Loire initié par Nantes Métropole et le lancement d'un dialogue citoyen autour du futur PLUM (Plan Local d'Urbanisme Métropolitain). Notre ami Robert Maura,aquarelliste et peintre de renom,membre de la Conférence des Sages, nous a quittés en février. Je lui dédie ce magazine, lui qui chérissait sa ville natale, et laisse son empreinte à travers ses œuvres qui reflètent la beauté des paysages de notre territoire. ‘‘ Oeuvrer pour que la diversité s'exprime et vive pleinement ’’ Suivez l'actualité de la Ville : web+ www.saintsebastien.fr web tv Saint-Seb’ le mag 3
  3. 3. Saint-Seb’ le mag 4 Saint-Seb’ le mag 5 Le manège écho-système bientôt sur les îles ! Le manège conçu par le Sébastiennais Lionel Jaret s'apprête à quitter son atelier. Les enfants (et les plus grands) découvriront enfin ce manège à pédales, grandeur nature, dans le cadre enchanteur de l'île Forget. Héron, papillon, brochet, renard... quel animal sera le plus prisé ? Rendez-vous le 25 avril, à Chloroph'îles pour l'inauguration ! 55 : nombre de donateurs qui ont contribué au financement du projet 8 : nombre d'animaux créés (canard, héron, papillon, fourmi, brochet, renard, lapin, grenouille) Chiffres: Visite de l'atelier par une classe de l'école Sainte-Bernadette, le 14 janvier 2015. Découvrez les images du projet en cours de construction web+ www.saintsebastien.fr web tv FOCUS
  4. 4. Conseils et ateliers pratiques pour les demandeurs d'emploi Pour apporter des clés aux demandeurs d'emploi et faciliter leurs démarches de recherche, la Ville met en place plusieurs ateliers en avril. Toute l'année, plusieurs actions en faveur de l'emploi sont mises en place par la Ville et plus précisément par le Point Relais Emploi. Lieu d'information essentiel pour toutes les personnes en recherche d'emploi, le Point Relais Emploi propose aussi des rendez-vous individuels pour des conseils adaptés et des ateliers collectifs sur des sujets précis. Des ateliers de préparation à l'emploi seront proposés les 16 et 17 avril. L'association Cadr'action animera les ateliers autour de la révision de CV et de la simulation d’entretien. Morgane Mathieu, professionnelle du conseil en image, recevra les volontaires en entretiens individuels les 23 et 24 avril. L'objectif est de permettre à tous les demandeurs d'emploi d'avoir les clés pour réussir leurs prochains entretiens de recrutement : gérer son stress, savoir se présenter, se valoriser, prendre confiance en soi, prévoir les questions types... Les 16, 17, 23 et 24 avril sur inscrip- tions auprès du Point Relais Emploi au 02 40 80 85 41 (places limitées). D'autres ateliers thématiques seront proposés d'ici la fin 2015.« Des ateliers seront mis en place sur la création d'entreprise en septembre ainsi que sur le handicap en novembre », précise Michèle Bonnet,Maire-adjointe chargée de la Solidarité et de l'Action sociale. ACTUALITÉS Les élections départementales les 22 et 29 mars Les élections départementales, anciennement les cantonales, se dérouleront les 22 et 29 mars prochains. Nouveaux cantons, nouveau mode de scrutin, nouvelle appellation et mise en place de la parité : faisons le point sur tous les changements. NOTRE CANTON 3 communes : Saint-Sébastien-sur-Loire, Basse-Goulaine, Haute-Goulaine 39 000 habitants 1 928 collégiens répartis dans 3 établissements publics et 1 privé et 1 centre médico-social situé sur notre commune, gérés par le Département. 528 habitants utilisent un abonnement Lila. Plus d'infos sur ces élections sur le site du département : elections2015.loire-atlantique.fr * un centre médico-social du Conseil Général est implanté sur notre commune, 15 rue Henri Mainguet. Dans chaque département, les électeurs seront appelés à voter les 22 et 29 mars prochains pour désigner les représentants de leur Conseil Départemental (Conseil Général actuel). En Loire-Atlantique, ce sont près de 955 000 élec- teurs concernés. À partir de ces élections, on ne parlera plus de Conseil Général mais de Conseil Départemen- tal. Il y a désormais 31 cantons au lieu de 59. Saint-Sébastien-sur-Loire est regroupé avec Basse-Goulaine et Haute-Goulaine (« canton Saint-Sébastien »). Autre nouveauté : la parité pour garantir un nombre égal d'hommes et de femmes dans chaque assemblée. Tous les candidats se présenteront en binôme et celui- ci sera obligatoirement constitué d'une femme et d'un homme. Il y aura donc 62 conseillers départementaux pour notre département. Ils seront élus au scrutin majoritaire pour six ans. Pour être élu au premier tour, un binôme devra recueillir à la fois la majorité absolue (50 % des suffrages exprimés plus une voix) et le quart des électeurs inscrits. Si aucun des binômes ne l’emporte au premier tour, un second tour sera organisé le 29 mars. Pour la première fois, ces élections permettront de renouveler l'intégralité des conseillers départementaux. Quelles sont les compétences du Conseil Dépar- temental ? Il met en place de nombreux services publics de proximité auprès des habitants dans des domaines variés. La protection de l'enfance, le soutien aux allocataires du RSA, l'organisation des transports Lila et Lila scolaire, l'accompa- gnement des personnes âgées et personnes handicapées, la construction et la gestion des collèges publics et les consultations gratuites en PMI (Protection Maternelle et Infantile)*, sont du ressort du Département. INFOS PRATIQUES √ Ouverture des bureaux de vote : il y a 17 bureaux de vote sur la commune. Ils seront ouverts de 8h à 18h. Vous devez impérativement vous munir d'une pièce d'identité. √ Vote par procuration : vous êtes inscrit sur les listes électorales mais vous ne pourrez pas vous rendre à votre bureau de vote le jour des élec- tions (vous êtes en voyage, vous avez des difficultés pour vous déplacer, etc.) ? Vous pouvez donner procuration à une personne de votre choix. Ce service est gratuit. Formulaire en ligne sur www.saintsebastien.fr Dans tous les cas, vous devez vous rendre à la Police Nationale (11 rue du Huit Mai 1945 - attention fermeture le samedi, se rendre alors au commissariat de Rezé, à la Gendarmerie de Vertou ou de Basse- Goulaine) - ou bien au Tribunal d’Instance de Nantes, avec votre pièce d’identité. Infos : Service Élections de la Ville 02 40 80 85 32 √ Le Point Relais Emploi vous accompagne dans vos démarches 6 rue Jean Macé (Maison de la Solidarité) Tél. : 02 40 80 85 41 Ouverture : lundi : 9h30/12h mardi : 8h30/12h mercredi : 8h30/12h et 13h30/17h30 vendredi : 8h30/12h web+ www.saintsebastien.fr Retrouvez une vidéo présentant le Point Relais Emploi de la Ville. Saint-Seb’ le mag 6 Saint-Seb’ le mag 7
  5. 5. La Loire : les Sébastiennais participent au débat Depuis octobre 2014, Nantes Métropole a lancé un grand débat citoyen sur la Loire. Notre commune étant traversée par le fleuve, les Sébastiennais de tout âge se sentent particulièrement concernés par le débat. Quelques témoignages... Kristell Le Bot, 37 ans : « La Loire est fascinante, toujours en mouvement. Un fleuve et un estuaire que l'Homme a modifiés à force d'aménagements. Chaque génération de Sébastiennais a donc connu "une" Loire différente. Comprendre les évolutions du fleuve et son fonctionnement nécessite des suivislongterme,commeceuxconduits par le GIP Loire Estuaire, où je suis chargée d'études. Cette connaissance est à la disposition de tous les citoyens pour les accompagner dans le débat "Nantes, La Loire et nous". Chacun peut ainsi s'approprier le fleuve pour imaginer des projets, qui puissent se concrétiser dans un futur plus ou moins proche, et décider quelle Loire sera léguée aux générations futures ». Infos : http://www.loire-estuaire.org/ accueil. Les enfants du CME : « La Loire est importante pour tous, il faut la protéger de la pollution car il y a beaucoup de poissons, de végétation et d'animaux aux bords de la Loire, mais il faut aussi permettre aux gens de continuer à se promener et d'en profiter. C'est un espace apprécié par les familles.» Caroline, 42 ans : « La Loire est un élément naturel qui contribue énormément à la qualité de vie à Saint- Sébastien et plus largement dans l'agglomération. Personnellement, j'aime la regarder et pouvoir me balader sur les bords de Loire. Dans l'avenir, j'espère que les rives seront préservées en évitant les grandes constructions. Je verrais aussi davantage d'animations : concours de pêche, guinguettes... la Loire contribue à fédérer les gens et je pense qu'il faut aller dans ce sens. » Participez-vous aussi au débat ! Les pratiques et les usages de la Loire ; l'espace économique et l'espace écologique ; la mobilité et les franchissements ; l'attractivité et la qualité urbaine : ces sujets sont au centre du grand débat citoyen lancé par Nantes Métropole. Tous les habitants de la métropole sont invités à donner leurs avis Et pas besoin d'être expert pour apporter son avis ! http://www.nanteslaloireetnous.fr/ ACTUALITÉS Centres de loisirs et camps d'été : préinscriptions du 31 mars au 3 avril Centres de loisirs, activités multisport et séjours : chaque année la Ville propose un large programme aux enfants de 3 à 16 ans, durant l'été. Les pré-inscriptions auront lieu du 31 mars au 3 avril à l'Hôtel de Ville : mardi 31 mars de 14h à 19h ; mercredi 1er avril de 10h à 12h et de 14h à 19h ; jeudi 2 avril de 14h à 20h ; vendredi 3 avril de 9h à 12h et de 14h à 17h. Pour faire votre choix, le programme détaillé sera distribué dans tous les cartables début mars (téléchargeable sur www.saintsebastien.fr). Contacts : service Jeunesse, Hôtel de Ville 02 40 80 86 25 - jeunesse@saintsebastien.fr Les enfants du CME planchent eux aussi sur le sujet de la Loire avec Véronique Rivet, Sébastiennaise membre du comité de pilotage du grand débat sur la Loire, et de Kristell Le Bot du GIP Loire Estuaire. Une grande marée avec un coefficient de 119, le plus fort de ce siècle, est annoncée pour le dimanche 22 mars.Aussi ce jour-là, la Ville et les Instances Participatives organisent une opération « Net- toyage des bords de Loire », de 10h à 12h. Le rendez-vous, ouvert à tous, est fixé sur le parking du stade René Massé.Venez nombreux avec une tenue adéquate avec un gilet jaune et si possible avec des bottes et des gants. Vous pouvez apporter votre pique-nique pour profiter d’un déjeuner en commun, après ce nettoyage. Ce nettoyage collectif est une action concrète, en cette période où les citoyens sont sollicités pour participer au grand débat métropo- litain : « Nantes, La Loire et Nous ». Infos : Service Démocratie participative 02 40 80 85 06 Un nettoyage citoyen des bords de Loire Soirée débat à Saint-Sébastien Le mardi 7 avril à 18h30 à l'Hôtel de Ville, une soirée debat est organisée « La Loire, voie royale d’un enseignement à vivre ». Ouverte à tous. Une enquête publique concernant la modi- fication partielle du Plan Local d’Urbanisme (PLU) va se dérouler du 20 mars au 18 avril 2015. Le dossier d’enquête est à la disposi- tion du public pendant toute cette durée, au service Urbanisme, 2e étage de la mairie. Cette enquête porte notamment, sur le fon- cier occupé anciennement par l’entreprise Brelet à la Fontaine, le site situé rue de l’Allée Verte, sur la propriété qui appartenait à l’UNEDIC, rue de la Galtière. Des permanences seront tenues par un Commissaire Enquêteur à l'Hôtel de Ville et au pôle Loire, Sèvre et Vignoble de Nantes Métropole à Vertou : - le vendredi 20 mars de 15h30 à 18h30 à la Mairie - le mercredi 1er avril de 9h à 12h à la Mai- rie - le mardi 7 avril de 14h30 à 17h30 au Pôle Loire, Sèvre et Vignoble de Nantes Métropole - le samedi 18 avril de 9h à 12h à la Mairie Le commissaire enquêteur recevra toute personne qui le souhaite et recueillera les observations. Modification du Plan Local d'Urbanisme : enquête publique La nuit de l'eau au profit de l'UNICEF Rendez-vous le samedi 14 mars au centre aquatique So Pool pour la 8e édition de la Nuit de l'Eau organisée chaque année par le club Saint-Sébastien Natation avec le soutien de la Ville. Une soirée solidaire autour et dans les bassins, de 18h à minuit, au profit de l'UNICEF. Au programme : baptême de plongée, découvertes d'activités (aquabike, aquaform), pass bien-être (spa, massage), structure gonflable... Entrée : 3 € (en raison de cet événement, le centre aquatique fermera ses portes à 17h). Saint-Seb’ le mag 9Saint-Seb’ le mag 8
  6. 6. DOSSIER Handicap : vers une ville plus accessible L'accueil dans les services et équipements publics, les déplacements, l'intégration ou encore l'accès à la culture et à la vie associative : la Ville, en lien avec d'autres partenaires institutionnels et associatifs, oeuvre sur tous ces volets pour rendre le quotidien des personnes en situation de handicap plus facile. Focus sur les actions et témoignages. Une ville pour tous Accéder à un emploi, aller à un spectacle, se déplacer en ville, trouver un logement adapté... ces actions auxquelles nous sommes tous confrontés dans notre vie peuvent être difficiles voire insurmontables pour les personnes en situation de handicap, qu'il soit moteur, auditif, visuel ou psychique. « Depuis des années, la Ville s'emploie à faciliter ces démarches et à rendre l'espace public accessible pour tous. Cela passe par des actions concrètes comme par exemple la programmation de travaux dans les équipements et services pour améliorer les conditions d'accueil et d'accessibilité, mais aussi par une écoute des personnes concernées, notamment par le biais du Conseil Handi-citoyens et des associations, afin d'être au plus près des besoins des personnes concernées »explique Laurent Berthomé, Conseiller Municipal subdélégué aux Personnes en situation de handicap. Un travail consultatif s'est instauré avec cette instance et d'autres acteurs associatifs et institutionnels (collectif T'Cap, Nantes Métropole...), pour créer ensemble une dynamique en faveur de cette population qui représente environ 1 800 Sébastiennais. « Nous devons changer nos regards et garantir à toutes personnes en situation de handicap une place à part entière dans notre société. Tous les aspects de la vie quotidienne doivent être pensés transversalement pour les situations de handicap » poursuit Laurent Berthomé. En somme, ne pas opposer les différences mais les associer ! Laurent Berthomé, Conseiller municipal subdélégué aux Personnes en situation de handicap, est à votre écoute. Vous pouvez prendre rendez-vous auprès du Cabinet du Maire au 02 40 80 85 08. Saint-Seb’ le mag 10 Saint-Seb’ le mag 11 COMMERCES Les commerces sont concernés par la loi de 2005 sur l'Égalité des droits et des chances, et d’ici cette année, tous devront respecter un certain nombre de normes. Le Conseil Handi-citoyens avait réalisé en 2001 un diagnostic avec l’association Jaccede. Il a également été sollicité par plusieurs commerçants, comme Auchan par exemple, pour recueillir son avis sur les points à améliorer. AIDES FINANCIÈRES Depuis 2008, la Ville accorde aux personnes en situation de handicap un abattement fiscal de 10 % sur la taxe d’habitation. Un microcrédit peut également être accordé (jusqu’à 5 000 €) pour le financement d’un projet en réponse à un handicap (adaptation du véhicule, fauteuil roulant, élément de sécurité ou appareillage pour les malentendants…). MEDIAS Les personnes aveugles ou malvoyantes peuvent avoir accès à des bandes audio de chaque numéro Saint-Seb Le Mag par le biais de l’association « Les Donneurs de Voix ». Il est également disponible en audio sur le site de la Ville. Le nouveau site de la Ville www.saintsebastien.fr, en cours de refonte, sera conçu dans le respect du référentiel Général pour l’Accessibilité des Administrations (RGAA). EMPLOI La Ville emploie 8,42 % de personnes en situation de handicap au sein de ses services. La loi fixe un objectif de 6 %. Dans le domaine de l'Emploi, le conseil Handi-citoyens proposera cet automne des ateliers aux personnes concernées par le handicap demandeuses d’emploi afin de faciliter leurs recherches et les informer sur leurs droits. ÉQUIPEMENTS et SERVICES MUNICIPAUX En conformité avec la loi du 11 février 2005 sur l’Égalité des droits et des chances, tous les services et équipements municipaux doivent pouvoir accueillir les personnes handicapées. À partir de 2009, la Ville a lancé un diagnostic complet de ses bâtiments, avec l’aide d’un prestataire agréé. Un programme d’investissement pluriannuel de mises aux normes des bâtiments existants a été engagé depuis 2010 pour une enveloppe de 541 000 €. Tous les équipements construits à partir de 2007, comme la Maison de la Petite Enfance par exemple, sont obligatoirement en conformité. En 2015, le programme se poursuit dans le groupe scolaire du centre et celui de la Martellière. À partir de 2016, la ville aura six années pour achever la mise en conformité de son patrimoine pour une enveloppe estimée à 923 000 € de travaux restant à réaliser. Pour faciliter l'information et les démarches des personnes en situation de handicap, un centre de ressources pour les personnes en situation de handicap, lieu d'information et d'échange, est en cours de réflexion. VIE ASSOCIATIVE La Ville apporte son soutien aux associations qui développent des projets en direction des personnes en situation de handicap (activités adaptées ou intégration dans les activités). Hand, tennis, golf, cyclisme… les initiatives sont nombreuses sur la commune. Le Conseil Handi-citoyens a proposé en septembre 2014 une matinée- rencontre sur le thème « Comment accueillir et intégrer une personne handicapée au sein d’une association ? ». TRANSPORTS Le Bus Way et les bus qui desservent la commune sont accessibles à tous grâce à des planchers bas, des portes coulissantes et des rampes d'accès, et ils disposent d'emplacements réservés. En complément, Proxitan assure les déplacements des personnes à mobilité réduite sur les 24 communes de Nantes Métropole dans des véhicules spécialement adaptés. CULTURE ET LOISIRS Comme tous les équipements culturels municipaux, la salle de spectacle l’Embarcadère est accessible aux personnes en situation de handicap avec 11 places réservées. Pour tous les spectacles de la saison culturelle, un tarif unique de 8 € est accordé aux personnes en situation de handicap ainsi qu’à leur accompagnateur. La Médiathèque dispose d’un espace avec des ouvrages en grands caractères et des textes enregistrés. À la rentrée scolaire 2015 et en lien avec les objectifs du projet d’établissement, tous les enseignements proposés à l’École municipale de musique seront ouverts aux élèves en situation de handicap. ENFANCE JEUNESSE Tous les groupes scolaires publics répondront aux normes accessibilité d’ici 2016/2017. Les structures Jeunesse de la Ville sont adaptées pour accueillir des enfants en situation de handicap. Un protocole d’accueil est établi avec la famille et l’équipe médico-pédagogique éventuelle dont il relève. Micro crédit
  7. 7. DOSSIER Le Conseil Handi-citoyens, un partenaire indispensable Parmi les instances participatives de la Ville : le Conseil Handi-citoyens. Présidé par Yvon Samzun, composé de 32 membres, concernés directement ou indirectement par le handicap quel qu’il soit, il œuvre dans trois directions : l’accessibilité généralisée des lieux et bâtiments publics et privés, l’amélioration de la vie quotidienne des personnes handicapées, l’animation de la Ville autour du thème du handicap. Toutes ces actions ont pour objectif de participer à changer le regard que portent les citoyens sur le handicap en général et sur la personne handicapée en particulier. Les membres travaillent au quotidien pour l’intégration des personnes handicapées dans la commune. C’est un partenaire indispensable pour la municipalité dans toutes les prises de décision relatives au Handicap. Si vous êtes intéressé pour rejoindre cette instance, contactez le service Démocratie participative au 02 40 80 85 06. « Nos mains vous parlent » Expositions et animations pour découvrir la culture sourde Du 27 mars au 18 avril, venez à la rencontre de la culture Sourde ! Expositions photos,vidéos,œuvres d’ar- tistes, ateliers de découverte de la Langue des Signes, l’évènement donnera un autre regard sur la communauté sourde. Une journée baptisée « Les Sourds débarquent à l'Hôtel de Ville » aura également lieu le samedi 11 avril. Au programme : des spectacles, des contes, des chan- sons traduites en Langue des Signes, des animations, une soirée DJ… Cette journée inédite et gratuite sera ouverte à tous, sourds et entendants, enfants et adultes. Programme détaillé disponible dans les lieux publics et sur www.saintsebastien.fr. QUESTIONS À.... Depuis 2003, le Conseil Handi- citoyens a contribué à de nom- breuses actions,quelles sont celles qui vous ont le plus tenu à cœur ? « Je citerais, par exemple, nos interventions de sensibilisation au handicap dans toutes les écoles de Saint-Sébastien. Ces journées ont permis la mobilisation de tous nos membres du CHC encouragés par l'accueil et l'intérêt des enfants. Depuis, les enfants ont sensibilisé leurs parents facilitant ainsi l'intégration des citoyens handicapés au sein de la ville. L'autre action, toujours d'actualité, est notre contribution à la mise en accessibilité des bâtiments et lieux publics. Nos conseils sont suivis par les services et nos élus sébastiennais. Même si beaucoup de choses restent à faire, l'accessibilité dans notre ville s'est nettement améliorée. » Quels sont les prochains projets ? « Nous poursuivons une réflexion sur la création d’un centre de ressources pour les personnes handicapées, sorte de Maison Locale des Personnes Handicapées (MLPH). Nous souhaitons reprendre les journées de sensibilisation dans les écoles mais également auprès des élus, des chefs d’entreprises, des présidents d’associations…. Un guide pratique d'information est aussi en réflexion.» En tant que personne handicapée, comment vivez-vous votre handicap à Saint-Sébastien-sur-Loire ? « Tout handicap n'est pas facile à vivre. Personnellement, je me sens intégré à la vie de la cité, reconnu en tant que citoyen, beaucoup d'activités culturelles, sportives ou professionnelles me sont accessibles ici. J'apprécie, autant que mes concitoyens valides, la qualité de vie à Saint- Sébastien. L'accessibilité, dans son sens général (culture, information, activité physique...) est à améliorer encore mais on y travaille.» Plus d’infos : 02 40 80 85 06 www.saintsebastien.fr des Sourds, des signes, un autre regard... Du 27 mars au 18 avril 2015 NOS MAINS VOUS PARLENT à l’initiative du Conseil Handi-citoyens HÔTEL DE VILLE & MÉDIATHÈQUE Saint-Sébastien-sur-Loire Christine, Sébastiennaise, maman d'une fille en situation de han dicap « Il ne faut pas rester seul face au handicap. En conjuguant nos eff orts, on parvient toujours à trouver un équilibre » TÉMOIGNAGE « Nous pouvons tous être confrontés un jour ou l'autre au handicap, de près ou de loin, brutalement par une maladie, un accident ou par le vieillissement.Ma fille Laure-Alexandrine est en situation de handicap depuis sa naissance.Dès le départ,j'ai comprisqueçaallaitêtreunparcoursducombattantnotamment pour pouvoir lui trouver une structure éducative adaptée à son handicap.J'ai eu beaucoup de refus :"pas de place en classe", "votre fille ne peut pas apprendre à lire ou écrire"... mais je ne pouvais pas me résigner à cette situation, j'ai dépensé une énergiemonumentalecommebeaucoupd’autresparentslefont encore d’aujourd’hui, jusqu'à mobiliser les médias pour enfin obtenir une place dans un institut spécialisé.Heureusement,j'ai obtenu une écoute attentive auprès de la municipalité qui m'a aidée notamment à trouver un logement social quand j'ai quitté mon travail de clerc de notaire pour m'occuper de ma fille. Il faut aussi prendre conscience des dépenses considérables que le handicap engendre : il faut une voiture adaptée, un fauteuil électrique coûte environ 12 000 € Les prises en charges sont minimesetlesprocéduresadministrativesextrêmementlourdes et longues. Je ne compte pas le nombre de dossiers que j’ai dû remplir ! Grâce à l’aide précieuse de ses institutrices et éducateurs spé- cialisés, ma fille a passé son certificat d'étude général, elle a pris son envol à 20 ans avec beaucoup de courage et de déter- mination et à présent a son appartement dans une structure adaptée à Laval, faute de places répondant à ses besoins en Loire-Atlantique. C'est une victoire après ces années de bataille. Entre temps, j'ai décidé de devenir auxiliaire de vie scolaire individuelle pour aider des enfants à suivre une scolarité dans de bonnes conditions. Je fais aussi partie du Conseil Handi-citoyens, depuis sa création en 2003. Beaucoup d'actions ont pu être mises en place avec les élus notamment dans le domaine de l'accessibilité. Il y a à Saint-Sébastien une écoute et une réelle volonté de faire avancer les choses. À travers mon expérience,je souhaite aider les personnes concernées pour qu'elles ne restent pas seules à gérer leur situation malgré les difficultés qui subsistent encore (la lourdeur administrative,le manque cruel de structures adaptées). Le soutien humain est essentiel. Il faut proposer des services et des aides de proximité. En conjuguant nos efforts, on parvient toujours à trouver un équilibre. » Les actions du Conseil Handi-citoyens en images Mise en place de GPS pour personnes aveugles ou malvoyantes. Sensibilisation dans les écoles et auprès des élus. Organisation de matinées-citoyennes sur des thématiques liées au handicap. Yvon Samzun, Président du Conseil Handi-citoyens Retrouvez une vidéo d'annonce du programme en Langue des Signes. web+ www.saintsebastien.fr web tv Saint-Seb’ le mag 13Saint-Seb’ le mag 12
  8. 8. Les Extras : point d'étape avec le comité de suivi LA VILLE Vous avez entre 16 et 25 ans ? Vous êtes passionné par la technologie numérique ? Vous souhaitez vous investir dans la conception d'un espace numérique ou d'un site internet pour une association ? C'est le moment de retirer un dossier de candidature pour participer au Marathon des Geeks qui se déroulera du 29 au 31 mai. Le temps d'un week-end, il vous sera proposé de réaliser un projet avec l'aide des conseils d'un expert. Une bourse récompensera l'équipe ayant la meilleure réalisation. Les dossiers sont à demander par mail à : informationjeunesse@saintsebastien.fr. Jeune Geek, à vous de jouer ! La santé des ados sans tabou Tout au long de la matinée, des professionnels répondront à toutes les questions et inquiétudes éventuelles des parents. La Maison Départementale des Adolescents et l’École des Parents et des Éducateurs de Loire-Atlantique seront présents pour informer sur les différents lieux d'écoute et de soutien pour les adolescents et leur famille. Des ateliers de sensibilisation aborderont des questions autour de la sexualité, de l'addiction et des troubles du comportement alimentaire. Ils sont ouvertsàdespetitsgroupesde parents(entre 10 et 15 maximum) pour faciliter l’expression de chacun et dans le respect de l’anonymat. Pensez à vous inscrire par mail carrefourdesfamilles@ saintsebastien.fr ou par téléphone au 02 40 58 45 73. Plus d'infos : www.saintsebastien.fr Des entretiens juridiques au Carrefour des familles L’alimentation, la santé sexuelle, les addictions chez les jeunes : et si on s’en parlait sans tabou ? Entre parents, venez partager vos expériences, vos inquiétudes et vos questions, le samedi 14 mars à la Maison des Associations de 9h30 à 12h30. En partenariat avec le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF), le Carrefour des Familles propose aux parents la possibilité d’entretien juridique pour répondre aux questions qui peuvent se poser avant d’engager une démarche judiciaire. Pour assurer ces entretiens, une juriste du CIDFF assure une permanence tous les 1er lundi de chaque mois de 13h30 à 17h30 au Carrefour des Familles (5 allée des Maraîchers). Il suffit de prendre rendez-vous auprès du secrétariat du CIDFF au 02 40 48 13 83. Le 29 janvier dernier, le comité de suivi des rythmes scolaires, présidé par Jean-Paul Rondeau, s'est réuni à l'Hôtel de Ville. « Après un premier trimestre d'application, il était indispensable de faire un tour de table pour avoir les ressentis de chacun (parents d'élèves, enseignants, intervenants associatifs, agents municipaux, représentants de l'Inspection académique, délégués départementaux de l'Éducation Nationale) sur ces nouvelles activités péri-éducatives : les horaires, l'encadrement, le contenu des activités...» précise Jean-Paul Rondeau. Les parents ont également pu s'exprimer à travers un questionnaire envoyé par mail courant décembre par la Ville. Près de 500 ont répondu. Une grande majorité des parents satisfaits Les résultats ont été présentés lors de cette réunion. Il en ressort une forte participation aux Extras dans l'ensemble des écoles. Parmi les points appréciés : l'organisation générale y compris celle proposée le mercredi (repas, navette vers les centres de loisirs), la variété des activités et la gratuité. Certains points devront être améliorés notamment la communication sur le contenu des activités, l'organisation des Extras dans les écoles maternelles, la coordination entre les enseignants et les intervenants Extras. « Il est important de laisser du temps pour vraiment pouvoir mesurer les effets de cette nouvelle organisation », a conclu Bruno Lejop, Inspecteur de l'Éducation Nationale. ▼ Extra Origami à l'école Théodore Monod. " La gratuité sera maintenue " Sandrine PUBILL, Maire-Adjointe chargée de l'Enfance, de la Jeunesse et de l'Éducation Christine CAUCHON,Adjointe au Maire chargée de la Vie scolaire Depuis la rentrée 2014, quel est le bilan des Extras ? « Proposer des activités variées, favoriser au maximumlechoixdesenfants,faciliterl'organisation du mercredi midi avec une restauration et un transport vers les centres de loisirs : le projet de la Ville lancé à la rentrée 2014 est original et volontaire. Après un premier trimestre de fonctionnement, en moyenne 72 % des parents se sont déclarés satisfaits de la diversité des activités. Il y a aussi une très forte participation aux Extras. Nous tenons à remercier tous les agents municipaux impliqués dans l'organisation de ces Extras (animateurs, services administratifs, les Messieurs et madame Extras référents dans chaque groupe scolaire) pour leur travail ainsi que les associations qui proposent des activités de qualité. Bien sûr, il reste des points à améliorer en concertation avec l'ensemble des acteurs. Nous nous y attachons par le biais du comité de suivi, toujours dans l'intérêt de l'enfant. » La gratuité des Extras, saluée par les parents, sera t-elle maintenue ? « L'application de la réforme des rythmes scolaires engendre un investissement financier important pour la Ville mais la municipalité a souhaité, dès le départ, instaurer la gratuité pour les familles. Tous les enfants sans condition sociale doivent pouvoir profiter des Extras pour leur éveil et leur épanouissement. Nous nous engageons donc à maintenir cette gratuité pour la rentrée 2015. » DU CÔTÉ DES ENFANTS... √ 88,05 % des enfants fréquentent les Extras en élémentaire, 90,03 % en maternelle √ 73,78 % des enfants sont satisfaits du contenu en élémentaire, 70, 21 % des enfants en maternelle DU CÔTÉ DES PARENTS... √ 80,58 % sont satisfaits de la diversité des activités proposées en élémentaire, 62,77 % en maternelle √ 76,05 % sont satisfaits de la qualité des inter- venants en élémentaire,67,02 % en maternelle √ 85,67 % sont satisfaits des horaires proposés en élémentaire, 54,39 % en maternelle Saint-Seb’ le mag 15Saint-Seb’ le mag 14
  9. 9. Le CESEL, nouvelle formule, a pris ses fonctions Le CESEL, Comité Économique, Social et Environnemental Local, vient d'être renouvelé après les élections municipales de mars 2014. Zoom sur cette instance participative. LA VILLE Les membres du CESEL lors de leur séance d'installation, au centre, Gilles-Antoine Beaupérin, le Président. La Ville et l’Espace Info Énergie de Nantes ont proposé aux Sébastiennais de participer à une « balade thermique » le mardi 27 janvier en soirée. L’objectif était de visualiser, grâce à une caméra thermique, les principaux défauts d’isolation des logements. La marche d’environ une heure était animée par un conseiller énergie de l’Espace Info Énergie de Nantes. Les participants ont pu visualiser les déperditions de chaleur des logements. Le conseiller énergie a présenté ensuite les différentes méthodes permettant d’améliorer l’isolation des logements. Cette balade a suscité un vif intérêt. « J’ai trouvé l’action conviviale et intéressante. Je suis venu pour mieux connaître les problématiques liées à l’isolation et les solutions pour économiser du chauffage. Cela m’a permis aussi de découvrir l’Espace Info Énergie et de prendre rendez-vous pour approfondir un projet de chauffage et de confort thermique dans une extension de ma maison. Après la balade thermique, j’ai emprunté un kit wattmètre et débitmètre en mairie pendant deux semaines. Cela m’a permis de voir qu’un cycle de lave-linge à 30°C consomme deux fois moins d’électricité qu’un cycle à 60°C sur ma machine. 30°C, c’est bien souvent suffisant » témoigne Bernard. L'Espace Info Énergie présent sur les marchés Les Conseillers de l’Espace Info Énergie seront présents pour répondre à toute question en lien avec l’énergie dans l’habitat : le chauffage, l’isolation, la ventilation, la rénovation, les aides financières, etc. À cette occasion, la Ville offrira des économiseurs d’eau. Rendez-vous Place Cambronne le mardi 31 mars et au Douet le vendredi 3 avril. Il est possible de prendre rendez-vous toute l'année auprès de ces conseillers. N'hésitez pas à vous renseigner au 02 40 08 03 30. Une balade thermique enrichissante avec l'Espace Info Énergie Plan Local d'Urbanisme Métropolitain : une participation citoyenne lancée Quelle ville pour demain ? Quelle zone réservée à la vie économique ? Comment concilier transport, habitat, qualité de vie ? Le Plan Local d'Urbanisme Métropolitain implique tous ces enjeux. L'ensemble des instances participatives de la Ville (CESEL, Conseil Handi-citoyens et Conférence des Sages) a décidé de constituer un comité de pilotage citoyen pour se pencher sur ce futur PLUM. Tout Sébastiennais volontaire pour rejoindre ce comité peut envoyer sa lettre de candidature motivée avant le 10 avril 2015. Quinze places sont ouvertes. Un tirage au sort sera effectué pour les pourvoir (lettre à adresser à Monsieur Le Maire, Hôtel de Ville, Place Marcellin Verbe, 44 230 Saint- Sébastien-sur-Loire). Par ailleurs, plusieurs temps forts d'échanges et d'informations seront proposés à tous les Sébastiennais : • Des permamences : les samedis 14, 21 et 28 mars de 10h à 12h, à la Maison des Citoyens (6 rue du Général de Gaulle) : chacun pourra apporter ses propositions sur le devenir de la commune dans la Métropole. • Des réunions de quartier : les 28, 29 et 30 avril à 20h (détails sur www. saintsebastien.fr) Infos : service Démocratie participative au 02 40 80 85 06 Le 30 janvier dernier, les vingt-quatre nouveaux membres du CESEL ont officiellement pris leurs fonctions sous la présidence de Gilles- Antoine Beaupérin, Conseiller Municipal Subdélégué au Développement économique, au Commerce et à l'Artisanat. Désignés par des instances, organisations professionnelles et associations, pour six ans, les nouveaux membres sont tous très impliqués dans la vie de la commune dans divers domaines (vie associative, entreprise, commerce, artisanat, urbanisme, transport, enseignement supérieur, logement). Ils sont répartis dans trois collèges : Ville et aménagement du territoire / Économie, formation et professions libérales / Social, citoyenneté et démocratie participative. « Le CESEL est un organe consultatif et de concertation essentiel. Ses membres vont pouvoir apporter leur expertise sur des dossiers clés de la commune, soit sur saisine ou autosaisine », précise Gilles-Antoine Beaupérin. À peine installés, les nouveaux membres ont commencé à plancher sur deux sujets : le Plan Local d'Urbanisme Métropolitain (PLUM) et le grand débat sur la Loire. Rappelons que la précédente promotion 2010/2014 avait apporté ses éclairages sur plusieurs thématiques : la création d'un village d'artisans, le réaménagement de la route de Clisson, la préservation des îles de Loire, l'instauration de zones 30 km/h sur la commune. La prochaine plénière du CESEL est prévue en mai. Solidarité : So Pool organise un stage gratuit de natation Du 9 au 20 février, pendant les vacances sco- laires, le centre aquatique So Pool a organisé un stage de natation gratuit pour des enfants de familles bénéficiaires du Centre Communal d'Action Sociale. Onze enfants, âgés de 6 à 10 ans, ont pu participer à dix séances d'une demi-heure. « L'objectif était de les familia- riser avec l'eau et de leur proposer un moment agréable » explique Erwan Pétel, responsable du centre aquatique. D'autres enfants de familles suivies par le CCAS pourront bénéficier à leur de ce type de stage lors des prochaines vacances scolaires. Prendre conscience de ses compétences Lorsqu’on se retrouve dans une situation précaire,il est souvent difficile de prendre conscience de ses valeurs et de porter sur soi un regard positif, c’est pourtant le déclic indispensable pour avancer sereinement vers de nouveaux projets. Le Centre Communal d’Action Sociale et les services sociaux du Conseil Général ont mis en place un cycle de huit ateliers intitulé « Ensemble découvrons nos compétences fortes ». L’animation est assurée par Claire Salomon, chargée d’insertion au CCAS, et Sandra Billy, assistante sociale au centre médico-social du Conseil Général. Toutes deux ont suivi une formation sur la méthode canadienne « nos compétences fortes » fondée sur le principe que chaque individu a des compétences davantage liées à sa personnalité et à ses expériences qu’à son niveau scolaire. Jusqu’en mai,neuf Sébastiennais suivis par le CCAS participent à ces ateliers gratuits. « L’objectif est de permettre à chacun, quel que soit son parcours de vie, de prendre conscience de ses capacités et que cette expérience lui sert aussi bien sur le plan social que professionnel » explique Claire Salomon. Cette action devrait être reconduite en 2016. Saint-Seb’ le mag 17Saint-Seb’ le mag 16
  10. 10. RÉTROSPECTIVE 20 janvier : le Maire et le Conseil Municipal ont adressé leurs vœux à la population, à l'ESCALL. Plusieurs talents sébastiennais ont été mis à l'honneur lors de cette soirée. 2 février : le Maire a remis un diplôme d'honorariat à quatre anciens élus pour leur engagement pendant de nombreuses années : Henri Chevolleau, Jacqueline Cucuel, Almélindo Rodriguez et Jean-Pierre Robin. LA VILLE Petite Enfance : des réponses adaptées Plusieurs modes d'accueil s'offrent aux parents pour leur enfant avant son entrée à l'école. La priorité de la Ville est que chaque famille trouve la bonne formule répondant à ses contraintes. Ces dernières années, les demandes des familles en accueil petite enfance se sont considérablement diversifiées. Devant ce constat et pour répondre au mieux aux besoins des parents, la Ville a adapté les différentes formules proposées. La mini- crèche et les deux haltes-garderies ont été transformées en multi-accueils qui acceptent à la fois un accueil occasionnel pour des rendez-vous ponctuels par exemple, un accueil régulier et un accueil exceptionnel ou d’urgence. Les deux multi-accueils (Centre et Profondine) sont ouverts de 7h45 à 18h30. Depuis deux ans, le multi-accueil du Douet est ouvert du lundi au vendredi de 6h30 à 20h. Cette large amplitude horaire permet de répondre à des besoins diversifiés : en accueil régulier pour les parents ayant des horaires de travail atypiques et en accueil occasionnel pour des rendez-vous ponctuels. Des démarches facilitées Autre action essentielle qui a été mise en place ces dernières années : un seul pôle petite enfance. Destiné à faciliter les démarches, ce dernier a pu voir le jour grâce à l’ouverture de la Maison de la Petite Enfance en 2013. Sur un seul et même site, les parents trouvent toutes les informations utiles sur les différents modes d'accueils proposés. Ils peuvent y constituer leur dossier d’inscriptions. Rappelons qu’outre les structures collectives, les parents peuvent aussi opter pour une garde chez une assistante maternelle. Le Relais Assistants Maternels municipal est là pour mettre en relation parents et assistants maternels agréés. La Ville emploie également quinze assistantes maternelles (la crèche familiale). Infos : Maison de la Petite Enfance, 1 rue Annie Hure, au 02 40 80 86 28 31 janvier : la Ville a offert des tapis d'éveil à treize nouvelles assistantes maternelles de la commune. Du 16 janvier au 21 février : les expressions contemporaines étaient à l'honneur dans le cadre du temps fort intitulé « La Plume à la bouche ». Ici, concert de beat-box à la Médiathèque. 6 février : début des travaux d'aménagement d'un sentier de lecture autour de la Médiathèque. Rendez-vous au printemps pour en profiter ! 14 février : la Ville compte une nouvelle fresque patrimoniale consacrée à la signature du Traité de Paix de la Jaunaie. Elle est visible sur le côté droit de l’Hôtel de Ville. √ Quelques chiffres 6666 agents dont 3 apprentis 6 structures d'accueil réparties sur 3 sites : la crèche collective (touche environ 100 familles) le multi-accueil du Douet (70 familles) le muti-accueil du Centre (260 familles) le multi-accueil de la Profondine (200 familles) la crèche familiale (30 familles) le RAM (260 familles) 600600 demandes d'accueil traitées chaque année par le service Petite Enfance situé à la Maison de la Petite Enfance web+ www.saintsebastien.fr Retrouvez des vidéos présentant les structures Saint-Seb’ le mag 19Saint-Seb’ le mag 18
  11. 11. INITIATIVES et DÉCOUVERTES Hommage à Robert Maura Un amoureux de la Loire s'est éteint Découvrez les plaisirs du compostage collectif À toute saison, le compostage peut être pratiqué. La Ville, en lien avec l'association Compostri, soutient le développement du compostage collectif. Venez découvrir cette pratique du 1er au 8 avril à l'occasion de la semaine nationale du compostage de proximité. Impulsé en 2014 par le Réseau compost citoyen, Compostri s'associe à la semaine nationale du compostage de proximité qui aura lieu du 1er au 8 avril 2015. Elle invite les différents acteurs du compostage à ouvrir les portes de leurs installations pour faire découvrir comment on peut transformer in situ (et dans la convivialité !) les déchets organiques en pied d'immeuble, dans un jardin partagé, dans une école, etc. Pour découvrir les sites de compostage participants sur Saint Sébastien-sur-Loire sur l'agglomération nantaise : www.compostri.fr et sur http://semaineducompostage.blogspot.fr Depuis 2010, la Ville s'est associée à Compostri dans l'objectif de promouvoir la pratique du compostage collectif. Aujourd'hui, il y a 9 sites sur la commune. Le 15 février disparaissait, à 80 ans, le peintre sébastiennais Robert Maura. L'artiste laisse son empreinte grâce à des œuvres remarquables. Il y a trente ans jour pour jour, les aquarelles de Robert Maura était exposées à la prestigieuse Galerie Vendôme à Paris. Une reconnaissance méritée pour cet artiste discret qui peignait au gré de ses envies.« Il se promenait quelque part,était interpellé par un paysage et se mettait à dessiner un croquis. De retour chez lui, il peignait de mémoire car il avait imprimé dans son esprit toutes les couleurs présentes et les nuances de luminosité », raconte son frère Michel Maura. L'artiste exposera dans des hauts lieux comme New- York, Tokyo, plusieurs fois à Paris mais gardera toujours une extraordinaire humilité. « Dans les années 2000, il était considéré par les critiques comme l'un des meilleurs aquarellistes de France ! » , rappelle son frère. S'il était très reconnu pour ses aquarelles, Robert Maura aimait aussi s'adonner à d'autres techniques. Gouache, dessin à l'encre de Chine, sanguine mais surtout peinture à l'huile qu'il privilégiait de plus en plus au cours de ces dernières années. Durant sa vie, l'artiste aura immortalisé de nombreux paysages, du vignoble nantais jusqu'à l'estuaire, mais également Nantes. Son inspiration aura été entretenue toute sa vie par ses monuments, ses rues, ses cafés et surtout ses quais. Car l'artiste était un amoureux de la Loire, il adorait s'y promener et la saisir depuis des points de vue variés comme la butte Sainte-Anne, le quai de la Fosse ou encore Trentemoult. Les berges de Saint-Sébastien n'ont pas échappé à son talent : la plage, l'île Héron, le pont de la Vendée... Natif de la commune, fils de maraîcher, c'est très tôt qu'il se passionne pour la faune et la flore locale en compagnie de son père chasseur de gibier d'eau. « Il était vraiment attaché à sa ville natale. Il s'y est promené tout au long de sa vie », confie son frère. La nature, très présente dans ses œuvres, rythmait aussi son quotidien professionnel.Jardinier puis responsable des espaces verts à l'hôpital de la Seilleraye, il aura conjugué toute sa vie son travail et sa passion, gardant encore un peu de temps pour profiter des petits plaisirs de la vie en compagnie de ses proches, écouter les plus grands compositeurs de musique classique et suivre les exploits de ses enfants au football et au rugby, en fervent amateur de sport. Un ouvrage sur l'artiste a été édité en 2004 : « Maura, Nantes et ses miroirs d'eau », d'Alain Favelle aux éditions Offset 5. La musique slave à l'ESCALL L'OH-N149 et son chef Francis Vantomme proposent un voyage dans l'Oural. Thèmes klezmer et oeuvres musicales de compositeurs russes et arméniens se croiseront (Sergueï Prokofiev, Alexandre Borodine, Albert Ketelbey). Vous aurez aussi un aperçu des mélodies populaires du petit Caucase. Un voyage musical original et passionnant ! Dimanche 29 mars, 15h à l'ESCALL. Entrée de 8 à 10 €. Réservations : service Culturel et sur www.saintsebastien.fr Infos : www.ohn149.fr Une élève du lycée la Baugerie décroche l'or ! Le lycée de la Baugerie est habitué aux podiums dans le domaine de la mode. L'une de ses élèves, Yane-Nirina Ran- driamansoa, vient de remporter la médaille d'or nationale aux Olympiades des Métiers dans la catégorie mode et création, parmi quinze concurrents. Un moment fort en émotions pour cette étudiante en 2e année de BTS Mode, qui lui augure un bel avenir. Déterminée à 19 ans, elle espère, après une licence, créer sa propre entreprise. Bravo et bonne chance pour la suite ! ©WorldSkills France Composteur installé à la Cailletière Témoignage de Muriel, habitante à la Cailletière : « Une pratique simple et conviviale » « Nous entamons notre 3e année de compostage avec l'association Compostri. Nous avons une trentaine de familles participantes avec en moyenne une vingtaine de seaux par semaine. Composter est simple. Il suffit de mettre de côté nos déchets dans un seau fermé hermétiquement. Nous nous alternons pour tenir une permanence chaque samedi matin pour vider les seaux dans notre compost. Il y a plusieurs avantages à cette pratique. La réduction de nos déchets avant tout, par exemple je ne vide ma poubelle que tous les quinze jours et elle est sans odeur. Composter permet de voir ce que nous laissons comme déchets et nous incite à limiter le gaspillage. Et puis, le composteur est devenu un lieu de rencontre hebdomadaire, d'échanges, de discussions entre voisins. Grâce au compostage collectif, j'ai appris à connaître mes voisins. C'est un moment convivial, intergénérationnel, fédérateur et il est, pour moi essentiel, de revenir à l'aspect humain parfois oublié dans notre société. Nous récupérons le compost au bout de quelques mois et nous nous en servons pour nos jardinières de balcon et bientôt pour l'entretien de notre parc. Il n'y pas de coût à cette pratique, uniquement de la bonne volonté et de la bonne humeur ! » Saint-Seb’ le mag 21Saint-Seb’ le mag 20
  12. 12. LOISIRS Desfleursetarbustesdemultiples variétés seront proposés à la vente. Les amateurs de rosiers, cactus, bambous, entre autres, pourront faire leur choix parmi de belles espèces, avec en prime, des conseils précieux de la part des professionnels. Chloroph'îles est aussi l'occasion de participer à des animations ou ateliers pratiques avec des associations et intervenants spécialisés et le service Espaces Publics de la Ville. Au programme : ateliers de jardinage au naturel, balade commentée sur les plantes comestibles, rempotage pour les enfants, conseils sur le compostage. Les légumes seront à l'honneur avec un quizz-découverte sur les légumes anciens et des ateliers apportant un regard nouveau sur les légumes. Les animaux seront aussi présents tout le week-end pour le plus grand plaisir des enfants : poules, moutons, lapins mais aussi poneys pour des balades sur les îles. Inauguration du manège à pédales Autre moment fort de ce week-end : l'inauguration du manège à pédales, « l'écho-système », imaginé et concçu par le Sébastiennais Lionel Jaret. Un magnifique carrousel tout en bois et acier inspiré de la faune et la flore des bords de Loire (voir aussi en pages 4-5). Samedi 25 et dimanche 26 avril de 10h à 18h. Entrée libre. Programme complet et infos sur www.saintsebastien.fr Les légumes à l'honneur de la nouvelle édition de Chloroph'îles Les Championnats de France de rink-hockey féminin Le rink-hockey, hockey sur patin à roulettes, est un sport qui peut être pratiqué aussi bien par les filles que par les garçons. À ce titre, le club de Saint-Sébastien-sur-Loire présente tous les ans des équipes mixtes au championnat régional, dans plusieurs catégories de jeunes. C'est dans ce cadre que le club ac- cueillera les Championnats de France féminins U13 (moins de 13 ans) et U17 (moins de 17 ans) les 4 et 5 avril au gymnase de l'Ouche Quinet. Cette manifestation sportive rece- vra les équipes régionales d'Île de France,du Rhône-Alpes,de Bretagne, d'Aquitaine et des Pays de la Loire. Le samedi, à partir de 13h, débute- ront les phases de Poule qualifica- tives pour les Finales programmées le dimanche après-midi. Le club de Saint-Sébastien sera représenté par Alice Louarn et Maïwen Blandin qui évoluent dans le 5 majeurs de l'équipe région U17. Le temps d'un match ou plus, venez découvrir ce sport impressionnant alliant vitesse et dextérité ! L'entrée est gratuite. Retrouvez toutes les infos utiles sur www.alss-rink-hockey.fr Les 25 et 26 avril, Chloroph'îles revient sur les îles de Loire pour le plus grand plaisir des familles et amateurs de fleurs, plantes et jardinage. Cette nouvelle édition invite à la découverte de la face cachée des légumes. Une course « fun et girly » avant les Foulées sébastiennaises ! Touslesans,lafinmarsrimeavec les Foulées sébastiennaises. Cette année, une nouveauté vient se greffer à ce traditionnel rendez-vous sportif : une course féminine de nuit. Une première en France ! Des baskets, des copines et un dress code lumineux et fluo : voici tout ce qu'il faut pour participer à la course « starting girls run », le samedi 28 mars. Cet événement inédit se déroulera la veille des Foulées sébastiennaises, avec le soutien de la Ville. Le concept ? une course nocturne, à allure libre, exclusivement réservée aux filles. À la tombée de la nuit, en solo, en duo ou en équipe, les participantes emprunteront un parcours de 5 km sur les îles et en centre-ville, jalonné de surprises lumineuses. Au final, pas de classement, juste le plaisir de courir ensemble ! Toutes les participantes recevront un kit spécial comprenant tee-shirt fluo, accessoires fluos, bracelet accréditation, tatoo temporaire et, à l’arrivée, un finisher bag avec des surprises et ravitaillement. Des lots seront remis à certaines participantes, par un tirage au sort. Bref, un moment fun et girly qui sera aussi musical avec, entre autres, la DJ nantaise Lady Mar- melade. Course Starting Girls Run, par- king stade René Massé : samedi 28 mars à partir de 16h. Retrait des dossards de 16h à 19h ; fes- tival de 19h à 23h. Départ de la course à 20h. L'inscription est à partir de 20 euros (34 euros pour un duo). Une partie des inscriptions sera reversée à l'association « Toutes à l'école » qui œuvre en faveur de la scolarisation des petites filles les plus démunies. Infos et inscriptions sur www.startinggirlsrun.com Le lendemain, place à la 63e édition des Foulées sébastiennaises ! Ce rendez-vous populaire attire chaqueannéeprèsde1200sportifs de toute la région, de tous niveaux, et de nombreux spectateurs. Dès 9h15, six courses seront proposées (parcours de 870 m à 10 km, selon les âges). Les enfants peuvent participer à partir de 7 ans. Inscriptions possibles sur place (sauf pour la course des 10 km) ou sur http://snac.athle.com/ jusqu'au 26 mars. Un beau week-end sportif en perspective ! Les 3A font leur cirque ! À l'occasion de leurs 40 ans, l'association les 3A organise une grande exposition les 14 et 15 mars à l'ESCALL. « À l'origine, c'est un petit groupe d'amies qui se rencontraient chez elles et qui échangeaient leurs connaissances dans le bricolage, la musique..., explique Anne Drouilleau, la Présidente. Le cercle s'est peu à peu agrandi Les habitants qui voulaient faire partager leur savoir bénévolement ont rejoint le groupe qui est devenu officiellement les 3A (Accueil, Arts, Activités) en 1975 ». Aujourd'hui les 3A, ce sont près de 1 200 adhérents, 104 animateurs bénévoles et 47 activités artistiques, créatrices, culturelles et physiques, rien que ça ! « Les 3A s'adressent à tout le monde, la moyenne d'âge ne cesse de diminuer, précise la Présidente. Notre association est fondée depuis 40 ans sur le principe du bénévolat, ce qui fait que nos tarifs sont très abordables :7 pour l'adhésion,ensuite s'ajoute le prix des activités. En moyenne, l'année revient à 50 pour l'adhérent. Passion, ardeur, partage, solidarité sont les maîtres mots qui animent les 3A depuis toutes ces années ». Pour cet anniversaire, les adhérents exposent leurs créations réalisées dans les différentes activités, sur le thème du cirque. Patchwork, peinture sur porcelaine, peinture sur soie, peinture à l'huile, cartonnage, crochet, vannerie, mosaïque, encadrement, émaux..., : les visiteurs auront de quoi admirer ! Peut-être aussi que certains seront tentés pour rejoindre cette joyeuse association. Entrée libre de 10h à 19h. Infos : www.aaastseb.com ©Joël Salmon Jargon Soft Retrouvez en images les 3A web+ www.saintsebastien.fr web tv Saint-Seb’ le mag 23Saint-Seb’ le mag 22
  13. 13. LOISIRS TRIBUNEEn application de la loi « démocratie et proximité » du 27 février 2002, cette page est consacrée à l’expression de l’opposition et de la majorité du Conseil Municipal L’OPPOSITION LA MAJORITÉ Ce mois de mars marque la fin d'une première année de mandature; l'occasion de faire un bilan et de porter un regard critique sur la démocratie dans notre ville. Nous avons souvent rappelé que nous étions des élus vigilants, assidus, cherchant à être présents à vos cotés et à votre écoute, pour être aussi force de propositions. À plusieurs reprises,suite à vos retours,nous avons interpellé la majorité municipale sur ses projets et sur ses choix, comme ce fut le cas début février autour de l'organisation du repas et des colis pour les aînés. N'hésitez pas à nous contacter et à venir nous rencontrer. Vous savez aussi combien nous sommes sensibles au "Faire ensemble" et donc attentifs aux espaces créés pour favoriser l'expression du plus grand nombre et pour la prise en compte de leurs avis et propositions. L'année qui vient de s'écouler a vu se mettre en place les outils d'une démocratie dite participative et nous sommes restés sur notre faim. Les conseils de quartier n'ont pas été reconduits et rien n'est annoncé pour les remplacer. Par ailleurs, à l'exception du conseil handi-citoyen, qui s'est ouvert à toutes les bonnes volontés, les autres instances restent relativement fermées car le plus souvent constituées par cooptation ou désignation par la majorité municipale. Ainsi, on intègre le Conseil des sages après avoir été reconnu grâce à l'obtention d'une médaille... entre autre proposée par la municipalité. Un nouveau Conseil économique social environnemental local (CESEL) vient d'être installé. Présenté comme plus autonome et représentatif de la vie sociale et économique de notre ville, sa composition nous a interrogés lors du conseil municipal du 16 décembre 2014, date de sa création. Les salariés n'y ont plus de représentants. Les promesses de M. le sénateur maire d'y associer les organisations syndicales sont restées sans suite. De même, pourquoi n'y retrouve-t-on pas des membres issus des Centres socioculturels de la ville, acteurs majeurs alliant à la fois le regard de professionnels et la parole des habitants ? Cette organisation bien trop restrictive est d'autant plus gênante que notre ville a décidé de s'appuyer exclusivement sur ces instances pour mettre en débat les projets locaux et métropolitains : Loire, Plan local d'urbanisme métropolitain (PLUm) etc... Ilfautsoutenirlesdémarchesdedémocratieparticipative, et nous y prendrons toute notre part, à condition qu'elles prennent en compte l'avis et « l'expertise » de toute la population dans sa plus large diversité. Les élus « Saint-Sébastien au cœur » : Michel Caillaud, Anne- Marie Ledebt, Hervé Camus, Christelle Pottier-Chopin, Benjamin Baudry, Christine Le Mentec-Tricaud. http://www.saintsebastienaucoeur.fr elus@saintsebastienaucoeur.fr / 06 31 11 54 14 Débat sur le Plan local d’urbanisme métropolitain (Plum) avec les instances participatives et les citoyens Le débat sur le Plan Local d’Urbanisme métropolitain a commencé par une rencontre, le 24 février, avec des représentants de la démocratie participative de Rezé,Vertou, Basse-Goulaine, Les Sorinières et Saint-Sébastien-sur-Loire. Il va se poursuivre à l’échelle de notre ville par 3 réunions du « comité de pilotage citoyens » composé de membres de la commission Handi-citoyens, de la Conférence des Sages et du Comité économique, social et environnemental. Ce comité de pilotage s’ouvrira ensuite à d’autres citoyens volontaires dans le cadre de réunions de quartiers. Une réforme des rythmes scolaires qui passe mal au niveau national La semaine de 4 jours 1/2 imposée par l’Etat aux écoles publiques et aux collectivités est une réforme qui ne donne pas satisfaction aux familles comme en atteste un récent sondage BVA : 81 % des parents d’élèves de maternelle et primaire expriment une opinion défavorable. Une réforme qui pèse lourd sur les personnels et les finances La mise en place des nouveaux rythmes scolaires mobilise beaucoup d’énergie et d’imagination. Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui œuvrent pour donner le meilleur cadre à nos enfants. Mais cette réforme a aussi un coût pour notre collectivité : 350 000 par an. Elle a également nécessité le recrutement de 5 adjoints d’animation, la création d’un ½ temps administratif pour la coordination, ainsi qu’un temps de travail plus important pour les animateurs recrutés à l’année pour l’organisation des « Extras » et pour nos éducateurs sportifs. Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 88 personnes qui interviennent dans ce cadre ! Une application sébastiennaise de la réforme appréciée par les parents Lors de la dernière réunion du « Comité de suivi des rythmes scolaires », la Ville et les parents d’élèves ont présenté les résultats des études qu’ils ont menées sur le sujet. Globalement, ces enquêtes expriment un retour positif : 78 % des parents sont satisfaits de la façon dont cette réforme a été mise en place à Saint-Sébastien. Les parents apprécient également les efforts faits par la municipalité en termes d’organisation générale, de variété des activités proposées et de gratuité des « Extras ». Vos élus « de toutes sensibilités » : Joël GUERRIAU, Laurent TURQUOIS, Michèle BONNET, Thomas BOUCHER, Sandrine PUBILL, Philippe RIOUX, Yves AUMON, Agnès REVOL, Isabelle MÉRAND-GAUTHIER, Sylvain GATT, Malika ZENAÏDI, Alain HARDOUIN, Patrice JEAN, Alice BELLING, Christine CAUCHON, Audrey AYME, Stéphane COUSIN, Maryse ETIENNE, Hélène THOMY, Laurent BERTHOMÉ, Marie-Christine LAURENT, Philippe BABONNEAU, Jules QUANTIN, Anne TERVÉ, Clémence RÉMAUD, Meriem COILLIER-ASSOUNI, Yves RIO, Christophe POUSSIER, Gilles-Antoine BEAUPÉRIN. Venez à la rencontre d'auteurs ! Pour clôturer la série des Petites Parenthèses Littéraires qui ont été proposées tout au long de l'année, la Médiathèque organise une grande soirée à Cinéville autour de plusieurs auteurs. Le temps d'une soirée, la Grande Parenthèse Littéraire réunira auteurs et libraires nantais : Thierry Lenain, invité par Thierry Morice de la librairie Les Enfants Terribles ; Sylvain Ricard, invité par Georges Mérel de la librairie Aladin ; Fanny Chiarello, invitée par Frédéric Harscouët de la librairie Durance. Et pour animer cette soirée inédite : Estelle Labarthe, journaliste et animatrice de rencontres littéraires. Échanges et dédicaces au programme. Vendredi 10 avril à 20 h Complexe cinématographique Cinéville - salle 3 Tout public - Entrée libre Spectacle « artistes d'ici, enfants d'ailleurs » L’association sébastiennaise AIEA revient à l’ESCALL le 20 mars pour leur spectacle de music-hall annuel qui promet d’être encore plus époustouflant que les années précédentes à l’occasion des dix ans de l’association. Installation d’un système de chauffage dans une école en Roumanie, achat d’un bibliobus pour les enfants chiffonniers au Cambodge, construction d’une cantine et d’un jardin d’enfants au Mali,financementd’unséjourpourdes enfants soignés au CHU de Nantes…, autant de belles actions menées en faveur d’enfants d’ici ou d‘ailleurs grâce à l’argent récolté à chaque spectacle. Cette année, l’objectif est de recueillir des fonds pour permettre à 25 jeunes de 9 à 16 ans, atteints d’un cancer et soignés au CHU de Nantes, de partir une semaine à la montagne, soyez donc une fois de plus au rendez-vous ! Magie, danse, chanson au programme. Et, pour les 10 ans de l'association, des artistes qui ont particulièrement marqué cette décennie seront à nouveau sur scène. Un moment qui saura ravir petits et grands. 20 mars, 20h30 - Tarifs : adultes 12 € / 5-12 ans 6 € / moins de 5 ans gratuit ; sur réservation au 02 40 34 05 58 (majoration de 2 € pour les places achetées sur place). Contact : assoc.aiea@ yahoo.fr / www.asso-aiea.net Portes ouvertes de l'École de musique Si vous souhaitez découvrir l'École municipale de musique et les nombreuses activités proposées, ne manquez pas les portes ouvertes le samedi 28 mars. Quel que soit votre âge et votre projet, l'école de musique vous accueille en vous proposant un large éventail d'activités : ensembles et pratiques vocales (chant choral, chant, classes d'orchestre), activités organisées en cursus d’enseignement (apprentissage de nombreux instruments : cordes, vents, claviers et percussions, éveil musical, technique vocale, chanson et musiques actuelles amplifiées), et pratiques « hors cursus » (histoire de la musique, atelier jazz, préparation au baccalauréat, accompagnement de groupes). Accueil des personnes en situation de handicap À la rentrée scolaire 2015 et en lien avec les objectifs du projet d’établissement, tous les enseignements proposés à l’École municipale de musique seront ouverts aux élèves en situation de handicap. Une rencontre préalable à l’inscription permettra une orientation pertinente en lien avec le souhait de l’élève. Celui-ci aura la possibilité de bénéficier d’un accompagnement dans ses cours instrumentaux et de pratiques collectives. Des ateliers adaptés seront proposés lorsque le handicap empêche l’élève de suivre un cursus ordinaire. Toute l’équipe vous accueillera ce samedi 28 mars pour répondre à vos questions. Samedi 28 mars de 14h à 16h - 130 boulevard des Pas Enchantés Infos : 02 51 79 04 71 web+ www.saintsebastien.fr web tv Saint-Seb’ le mag 24 Saint-Seb’ le mag 25
  14. 14. PRATIQUE É T A T C I V I L Naissances DÉCEMBRE 2014 BAUNY Mehdi................................................ 22.12 BESSON Tylio................................................ 06.12 CLÉMENT Léa............................................... 06.12 COHUAUD Anaëlle......................................... 03.12 FREDJ Taha................................................... 25.12 LE GARSMEUR RINJARD Marilou.................... 17.12 LECUIR Valentin............................................. 09.12 LIVIAU Charlie................................................15.12 LOIRET Emma............................................... 28.12 PEAUDEAU Marguerite...................................01.12 PEREIRA Léo................................................. 10.12 PERRIN Eliott................................................. 14.12 SOULAS Ethan............................................... 06.12 TORRES Ismaël............................................. 08.12 JANVIER 2015 ALZI Léandro................................................. 12.01 ATBI Younes.................................................. 12.01 BONNENFANT Lucas......................................15.01 BOURDAIS FAUBERTEAU Kaylia...................... 19.01 COURTIN Théa............................................... 06.01 DAMIENS LE GUEN Joseph.............................25.01 DAVID Mila.................................................... 20.01 DUGAST Mathis............................................. 21.01 FANOUILLERE Gabriel.................................... 29.01 GEY Gabin..................................................... 25.01 GUIRO Lauryne.............................................. 14.01 LE COQ Margaux........................................... 09.01 LERICHE Luiza............................................... 09.01 MENDY Nolhan.............................................. 26.01 RAHMANE-BOUALI Assia............................... 10.01 SGHAIER Bilel................................................ 15.01 WHEATLEY Esther.......................................... 06.01 WICQUART Simon.......................................... 28.01 RECTIFICATION OCTOBRE 2014 BOUDON Ninon...............................................19.10 PRATIQUE Des questions, des réponses… Écrivez-nous, posez vos questions : communication@saintsebastien.fr (précisez que votre courriel est destiné à la rubrique « Des questions, des réponses » du magazine) Les détecteurs de fumée BACONNAIS épouse LAÎNÉ Jeannine............. 30.12 BESNARD veuve BRETAUD Michelle.............. 29.12 BLANDIN René............................................. 11.12 CASSARD Christophe....................................04.12 DOUSSET Hubert.......................................... 14.12 DUPE veuve BUTON Jacqueline.....................18.12 FERRÉ veuve BRUNELIÈRE Marcelle.............. 27.12 GICQUEL veuve LEBEAUPIN Anne.................. 01.12 GUÉDAS épouse OLIVIER Ernestine............... 24.12 HOUSSET Robert.......................................... 16.12 LEGROS Roger.............................................. 22.12 OLIVE Michel................................................ 27.12 Décès Horaires de l'État Civil • Lundi et jeudi de 8h30 à 18h30 • Mardi, mercredi et vendredi de 8h30 à 17h30 • Samedi de 9h à 12h Donnez vos chaussures Du 16 au 28 mars, apportez vos chaussures usagées mais portables (pensez à lacer les paires et les mettre dans un sac fermé) au profit de l'association Toutes Pompes Dehors. Celles-ci seront ensuite rachetées par le Relais Atlantique, une entreprise d’insertion locale, qui se charge de les trier et de les redistribuer. L'argent collecté permettra de financer des séjours pour des enfants malades. Les points de collecte sur la commune : Hôtel de Ville, Maison de la Solidarité, la Médiathèque, les établissements scolaires (sauf le Douet et la Profondine, école maternelle Martellière, école élémentaire Fontaine), et les deux centres socioculturels. DÉCEMBRE 2014 Donner ses vêtements, un geste écologique et solidaire Chaussures ou vêtements trop petits ou démodés ? Vous ne les portez plus ? Surtout ne les jetez pas à la poubelle ! Ils peuvent créer des emplois et, portés par d’autres ou recyclés, commencer une deuxième vie solidaire. Sur la commune, plusieurs solutions existent : le Secours Populaire collecte vêtements, chaussures et linge de maison en bon état pour les donner ou les revendre à prix très abordables (10 rue Édouard Hervé, 02 40 34 83 76) ; la déchetterie rue de la Pyramide (02 40 03 08 33) collecte les vêtements en lien avec les associations La Ressourcerie de l'île et l'Atelier du Retz Emploi, du lundi au samedi ; une borne Le Relais est aussi à disposition du public sur les parkings Auchan et de Toy'R Us. Trois nouvelles viennent d'être installées sur les parkings des gymnases des Savarières, de la Martellière et de la Profondine. Les textiles collectés par le Relais – près de 90 000 tonnes par an sur toute la France – sont valorisés à 90 %. Cette collecte contribue aussi à l’insertion de personnes en difficulté, par la création d’emplois durables dans les domaines de la collecte, du tri et de la valorisation des textiles. Infos : http://www.lerelais.org/ le geste durable AUDGER veuve BICHON Gisèle.............. 25.01 AZAÏS Patrick....................................... 22.01 BOCHET Jacques................................. 16.01 BOUTET épouse MASSUYEAU Alberte... 18.01 CIRRÉ Joseph...................................... 12.01 COLAS Céline....................................... 05.01 DELANCHIE Marcel.............................. 10.01 DENIS Paul...........................................30.01 DOUBLEIN Lucien.................................16.01 GARNIER Jean......................................23.01 GAUTIER veuve BILLEY Lucette............. 02.01 GUIMARON veuve BRUNEAU Suzanne... 23.01 MAUGRAIN Charlotte............................ 23.01 MAÜSIER Robert.................................. 04.01 MODESTE Roger.................................. 27.01 MONNIER veuve JOUSSEAUME Simone 10.01 NAUD veuve THÉBAUT Marie................ 25.01 RICHARD Florimond............................. 16.01 TARTARIN Jean.................................... 04.01 TELLIER épouse BAUDRAND Annie....... 25.01 JANVIER 2015 Mariages DECEMBRE 2014 LELIÈVRE Jérémy/ BOURREAU Karine... 06.12 MÉTRIAU Yvon/ PETRZELKA Arlette....... 06.12 Partagez vos astuces ! Confiez-nous vospetits gestes durables par mail à communication @saintsebastien.fr. Nous les publierons dans les prochains magazines. RAFFINI Nicolas.....................................17.12 TA THI THAN épouse DURAND............... 27.12 VILVOISIN René.................................... 04.12 WARLUZEL André................................. 31.12 QUESTION RÉPONSE Quand les détecteurs de fumée seront-ils obligatoires ? « La loi du 9 mars 2010 rend obligatoire l’installation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée dans tous les logements avant le 8 mars 2015. Celle du 14 mars 2014 dite loi « ALUR » (Accès au Logement et à un Urbanisme Rénové) vient préciser que l’installation du DAAF incombe aux propriétaires. Le DAAF (détecteur autonome avertisseur de fumée) est un dispositif qui se fixe au plafond, voire aux murs et qui détecte la présence de fumées dans un logement. Il émet alors une sonnerie stridente qui alerte les occupants et leur laisse le temps de réagir, particulièrement si l’incendie survient la nuit », explique le SDIS44 (Service Départemental d'Incendie et de Secours de Loire-Atlantique). Des sites d’information pour en savoir plus sur les DAAF et les incendies domestiques : • www.sdis44.fr /le feu ne dort jamais, site du SDIS 44 • www.territoires.gouv.fr/detecteurdefumee • www.zzzzoups.fr (site de la prévention des sapeurs-pompiers de France) • www.pompiers.fr Saint-Seb’ le mag 26 Saint-Seb’ le mag 27

×