Le sept des ides d’avril, un jeudi, on fit à nouveau des
hommages au comte qui s’accomplirent selon le
rituel suivant. Le ...
Celui qui jure fidélité à son seigneur doit
toujours avoir les six mots suivants en mémoire :
inoffensif, sûr, honnête, ut...
En 1202, Jean sans Terre, roi d’Angleterre est
condamné à la perte de tous ses fiefs français pour
n’avoir pas rempli ses ...
En l’an de l’incarnation 1214
[en ce temps que le Roi jean
d’Angleterre guerroyait en
Poitou, comme nous l’avons
dit, en e...
Du tournoi splendide que Bouvines aussi avait été, le roi luimême revenait riche plus qu’aucun roi de France avant lui.
Ge...
Entre un tournoi et un
combat véritable, la seule
différence
est
dans
l’intention : la guerre est
animée par la haine, par...
Maquette du Louvre médiéval

La muraille de Philippe Auguste, dans un parking.

Vestiges actuels
Bombarde française, XVe siècle
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
04 seigneurs, rois, premiers etats
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

04 seigneurs, rois, premiers etats

371 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
31
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

04 seigneurs, rois, premiers etats

  1. 1. Le sept des ides d’avril, un jeudi, on fit à nouveau des hommages au comte qui s’accomplirent selon le rituel suivant. Le comte demanda au futur vassal s’il voulait devenir son homme sans réserve et celui-ci répondit « je le veux. » Et, ayant joint les mains que le comte enveloppa dans les siennes, ils se lièrent par l’accolade. En second lieu, celui qui avait fait hommage s’engagea en ces termes : « je m’engage en ma foi à être fidèle au comte Guillaume et l’hommage ainsi fait, je l’observerai en bonne foi et sans fraude, contre tous et entièrement. » Et il jura la même chose une troisième fois sur les reliques des saints. Ensuite, au moyen d’une baguette qu’il tenait en sa main, le comte donna le fief. Galbert DE BRUGES, Histoire du meurtre du comte de Flandre, XIIIe siècle.
  2. 2. Celui qui jure fidélité à son seigneur doit toujours avoir les six mots suivants en mémoire : inoffensif, sûr, honnête, utile, facile, possible. Inoffensif, afin qu’il ne fasse pas de mal à son seigneur. Sûr afin qu’il ne livre pas ses secrets et ses châteaux forts. Honnête, afin qu’il ne porte pas atteinte à ses droits de justice. Utile, afin qu’il ne porte aucun préjudice à ses possessions. Facile et possible afin que le bien de son seigneur peut faire ne lui soit pas rendu difficile. Si le vassal doit s’abstenir de nuire à son maître, ce n’est pas seulement pour cela qu’il mérite son fief. Il doit fournir fidèlement à son seigneur aide [militaire ou financière] et conseil, s’il veut paraître digne de son fief et se conformer à son serment de fidélité. Le vassal qui viendrait à manquer à ses devoirs serait coupable de perfidie et de parjure. D’après une lettre de Fulbert DE CHARTRES à Guillaume V, duc d’Aquitaine, 1020.
  3. 3. En 1202, Jean sans Terre, roi d’Angleterre est condamné à la perte de tous ses fiefs français pour n’avoir pas rempli ses devoirs de vassal. La cour du roi de France se réunit et jugea que le roi d’Angleterre devait être privé de toute la terre que jusque là ses prédécesseurs et lui avaient tenue des rois de France, parce que depuis longtemps, ils avaient négligé volontairement de fournir presque tous les services dus pour ces terres, et qu’ils ne voulaient en rien obéir à leur seigneur. Radulphus de Coggeshall, Chronicon Anglicanum, XIIIe s.
  4. 4. En l’an de l’incarnation 1214 [en ce temps que le Roi jean d’Angleterre guerroyait en Poitou, comme nous l’avons dit, en espérance de recouvrer la terre qu’il avait perdu et qu’il se fut enfuit lui et tout son ost à l’approche de Monseigneur Louis], Otton l’empereur damné et excommunié, que le roi Jean d’Angleterre avait retenu à sa solde contre le roi Philippe, assembla son ost en Hainaut au château de Valenciennes, en la terre du comte Ferrand, qui a lui s’était allié contre son seigneur lige. Guillaume LE BRETON, La Philippide, XIIIe s. Les chevaliers qui étaient dans l’armée du roi marchèrent en avant et, laissant derrière eux le roi pour lequel ils concevaient quelque crainte, s’opposèrent à Otton. Pendant qu’ils étaient devant et arrêtaient par leur admirable courage la fureur des Teutons, des hommes de pied entourèrent le roi et le jetèrent à bas de son cheval avec des crochets et des lances minces, et s’il n’eût pas été protégé par la main de Dieu et par une armure incomparable, ils l’eussent certainement tué. Un petit nombre de chevaliers qui étaient restés avec lui se jeta devant des coups qui menaçaient le roi, renversèrent, dispersèrent et tuèrent ces hommes de pied ; mais le roi lui-même se relevant plus vite qu’on ne l’espérait, sauta sur un cheval avec une étonnante légèreté. Par l’aide de Dieu, les épées des Français et leur infatigable courage l’emportaient. Guillaume LE BRETON, La Philippide, XIIIe s.
  5. 5. Du tournoi splendide que Bouvines aussi avait été, le roi luimême revenait riche plus qu’aucun roi de France avant lui. Georges DUBY, Le dimanche de Bouvines,1974 A l’arrivée du Roi, toute la ville de Paris fut illuminée de flambeaux et de lanternes, retentit de chants, d’applaudissements, de fanfares et de louanges, le jour et la nuit qui suivit. Des tapis et des étoffes de soie furent suspendus aux maisons ; enfin ce fut un enthousiasme général. Roger WENDOWER, Chronique, v. 1220
  6. 6. Entre un tournoi et un combat véritable, la seule différence est dans l’intention : la guerre est animée par la haine, par l’appétit de se défendre et de se venger. Bien conduite, dans le respect des interdits, c’est une opération juste. Elle brise un moment l’ordre mais pour le mieux restaurer … en rendant à chacun son droit. » Georges DUBY, Le dimanche de Bouvines,1974
  7. 7. Maquette du Louvre médiéval La muraille de Philippe Auguste, dans un parking. Vestiges actuels
  8. 8. Bombarde française, XVe siècle

×