Lazare spg workshop cotonou

1 658 vues

Publié le

SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE EN AFRIQUE DE L’OUEST ET AU BENIN «Produire et consommer bio là où l’on vit»

Publié dans : Environnement
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 658
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
917
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Lazare spg workshop cotonou

  1. 1. Lazare YOMBI Conseiller Technique Régional Agriculture biologique et certification Tél: +229 96 13 91 01 Cotonou, 27/08/ 2014 SYSTEME PARTICIPATIF DE GARANTIE EN AFRIQUE DE L’OUEST ET AU BENIN «Produire et consommer bio là où l’on vit» CONFERENCE OUEST AFRICAINE SUR L’AGRICULTURE ECOLOGIQUE ET BIOLOGIQUE
  2. 2. POURQUOI LE SPG EN AFRIQUE DE L’OUEST Adapter la demande à l’offre des produits biologiques et developper les marchés locaux biologiques Rendre crédible le mode de production biologique et donner la garantie aux consommateurs locaux participant eux mêmes au système Réduire les coûts de certification biologique des produits agricoles Répondre à un besoin d’éthique en impliquant les acteurs dans le système de certification biologique
  3. 3. COMPREHENSION DE QUELQUES TERMES 2- Certification SPG : certification alternative à la certification tierce, conduite par les producteurs et les consommateurs dans le but de garantir la qualité biologique des productions agricole conformant à la norme établie. 1- Système Participatif de Garantie (SPG): système d’assurance qualité orienté localement. Les produits sont certifiés suivant la participation active des acteurs concernés. Il se construit sur la base de la confiance et d’échanges de connaissances. 3- Contrôle mutuel: contrôle réciproque effectué par des personnes appartenant à une même organisation sur un rayon bien établi dans un but de minimiser les risques de contamination des produits à livrer par l’organisation à différents niveaux: production, transformation, stockage, transport et commercialisation. 4- Marque : ensemble de caractéristiques (origine, démarche d’obtention etc.) qui permettent d’attester de la qualité d’un produit pour rassurer le consommateur. 5- Surveillance : procédure documentée de vérification des opérations d’une chaine de valeur par une autorité et conformément aux normes biologiques . 6- Agriculture biologique : système holistique de gestion de la production qui améliore la santé des agro-écosystèmes en utilisant d’une part des connaissances traditionnelles que scientifiques et . d’autre part en s’appuyant sur la gestion des écosystèmes que sur l’utilisation d’intrants extérieurs.
  4. 4. CONCEPT DU SPG POUR MISE EN ŒUVRE EN AFRIQUE DE L’OUEST SPG Afrique Ouest Normes en agriculture bio Sanctions connues de tous Spéculations identifiées Marque Système de gestion des documents Organisation Prod/Entr.privé e
  5. 5. LES ACTEURS IMPLIQUES DU SPG Producteurs Fournir des produits agricoles bio Consommateurs Apprécier la qualité bio des produits Distributeurs des produits agricoles Faciliter l’accès aux produits agricoles bio Fournisseurs d’Intrants Fournir les intrants biologiques Services d’Appui Etatiques Vérifier la qualité des produits &Former ONGs + autres Sensibiliser/Informer/ Former/Facilitation
  6. 6. METHODOLOGIE DE DEVELOPPEMENT SPG 1) Tenue d’un atelier d’information, sensibilisation des acteurs locaux 2) Entretien avec les groupes d’acteurs concernés 3) Elaboration des premiers draft d’outils (normes de l’agriculture biologique, fiches de collecte de données etc.) 4) Amendements des outils par les acteurs via internet 5) Tenue d’un atelier d’amélioration et validation des outils amendés 6) Choix et protection de la marque 7) Mise en oeuvre du système: formation des producteurs et consommateurs sur les outils etc. 8) Suivi-évaluation du système pour son amélioration N.B: La collaboration de l’IFOAM a quelques fois été sollicitée.
  7. 7. Exemple de système fonctionnel de certification participative Niveau central du Système Secrétariat Comité Régulation et Evaluation Niveau Central Organisation Conseil Administration de l’Organisation) Bureau Local Contrôle Certification Niveau Village ou secteur Groupe Contrôle Groupe Contrôle Plaintes consommateurs L’organisationLe système
  8. 8. FACTEURS DE SUCCES DU SPG  Engagements des acteurs d’appui au système (ONGs, Etat et Secteur Privé)  Accès durable aux facteurs de production: foncier , intrants etc.  Marché potentiel (volonté de consommer des produits bio localement);  Acteurs organisés et mobilisés  Une stratégie de communication appropriée.
  9. 9. FACTEURS D’ECHECS DU SPG  Accaparement des terres aux producteurs;  Non disponibilité des intrants biologiques: produits de gestion des nuisibles, fertilisants etc.);  Baisse de la qualité des produits;  Perte de confiance des consommateurs.
  10. 10. QUELQUES RESULTATS AU BENIN
  11. 11. Une marque protégée par l’OAPI depuis février 2013 Suivant la classification de l’OAPI 04 classes de produits sont concernés, non compris les produits animaux et halieutiques
  12. 12. Des producteurs maitrisent la production maraichère biologique Productrice maraichère bio irrigant ses cultures Utilisation du compost par une productrice bio Producteur maraicher bio désherbant manuellement ses sa parcelle  01 Organisation identifiée: AMAP  44 producteurs/productrices maraichers engagés soit plus de 50% du nombre total des producteurs
  13. 13. Une unité opérationnelle de production de compost La production moyenne actuelle est de 04 tonne par mois. L’objectif visé à la fin 2014 est de produire 14 tonnes.
  14. 14. Existence des exploitations maraichères biologiques Exploitation maraichère biologique  Plus de 20 hectares de terres exploitées pour la production maraichère  03 sites de production maraichère repartis dans 03 Communes au Sud du Bénin à savoir: Semé Kpodi, Tori et Ouidah
  15. 15. Boutiques fonctionnelles pour la distribution des légumes biologiques  03 Boutiques fonctionnelles, financées par HELVETAS Swiss Intercooperation  200 consommateurs engagés, repartis en 03 groupes  Groupe de mardi (Expatriés + Locaux) avec livraison à Cotonou  Groupe de Mercredi ( Locaux) avec livraison à Cotonou  Groupe de Jeudi (Locaux) avec livraison à Porto Novo  964 paniers de légumes biologiques vendus par mois  3 160 000 Fcfa de recettes mensuelles
  16. 16. TEMOIGNAGE D’UN PRODUCTEUR «Quand je faisais de l’agriculture conventionnelle, après chaque traitement et ce, malgré ma protection corporelle, j’avais des picotements, des démangeaisons, des brulures sur tout le corps. Mes yeux me piquaient et j’enfermais ma femme et mes six enfants dans la maison. Malgré tout, la maison empestait des produits chimiques. Maintenant, je peux traiter sans risque pour moi et ma famille sans aucune peur pour eux » : Joseph Hossou, producteur 100% bio Pour Lydie et Joseph, produire biologique n’a pas été simple. Ils produisent leurs propres plants bio parce qu’il n’existe pas de pépiniéristes de produits maraichers dans le pays.
  17. 17. LES DEFIS DU SPG AU BENIN ET EN AFRIQUE OUEST  Harmonisation des cahiers des charges des différents pays de la sous région Ouest Africaine  Reconnaissance nationale et internationale des cahiers des charges d’agriculture biologique  Création des secteurs d’activités d’appui (semences, fertilisants, emballages biodégradable)  Emergence d’une organisation nationale biologique partant du SPG  Préservation des utilisations frauduleuses de la marque
  18. 18. Merci pour votre attention!

×