Carnet de l'innovateur 2012

3 019 vues

Publié le

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 019
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
700
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Carnet de l'innovateur 2012

  1. 1. Imascap Pictosem Le carnet de l’innovateur “Success stories” du Réseau breton de l’innovation Ideaprod EKA Algopack Eau et industrie API Mor Braz À un filBullier Powedia Diafir Seabird Seemecab RF Track Accoast Coogeedata Polymaris RID Solution Novelios Lemée Transport Voxygen
  2. 2. Le carnet de l’innovateur“Success stories”du Réseau breton de l’innovationUN RÉSEAU À VOTRE SERVICE LE COUP DE POUCE FINANCIERLe Réseau breton de l’innovation (RBI), La Prestation régionale de diffusionest constitué de conseillers de proximité, de l’innovation (PRDI).déployés sur l’ensemble du territoire. Pour accompagner les PME/TPE bretonnesCes conseillers accompagnent les entreprises dans la première marche de l’innovation,dans toutes les étapes de leurs projets  : les conseillers peuvent prescrire aux entre-détection et formalisation du besoin  ; appui prises qu’ils suivent une aide financière :stratégique et technologique  ; aiguillage la PRDI.vers les interlocuteurs adaptés  ; montage Ce dispositif permet aux entreprises de re-de dossiers de financement... courir à l’intervention de prestataires pourChacun d’eux est une porte d’entrée sur la réalisation de leurs projets d’innovation.l’ensemble des compétences du réseau. Cette aide, gérée par Bretagne Développe- ment Innovation, est financée par la Région Bretagne et Oséo. Elle est plus particulièrement destinée aux PME-PMI de moins de 50 salariés, pas ou peu familiarisées avec l’innovation et le partenariat technologique. Le montant maximum de cette subvention est de 10 000€. Autres dispositifs financiers La Région Bretagne et Oséo proposent d’autres dispositifs d’accompagnement de l’innovation pour les entreprises bretonnes. De la valorisation de la recherche à la création d’activités nouvelles, l’objectif est d’assurer le continuum du financement des différentes phases de l’innovation. Certaines de ces aides sont ainsi évoquées dans les exemples proposés dans le Carnet de l’innovateur.2
  3. 3. Le carnet de l’innovateur :la nouvelle collection du RBI Votre contact réseau : Paul-François Jullien -Favoriser l’innovation dans les PME en les Animateur RBIencourageant à se tourner vers l’extérieur T. 02 99 67 42 06et à saisir les opportunités de collaboration, E. rbi@bdi.frtel est le rôle des conseillers du Réseau bretonde l’innovation. Retrouvez tous vos interlocuteursPour valoriser leur travail de terrain auprès sur www.bretagne-innovation.frdes entreprises, Bretagne DéveloppementInnovation, en charge de l’animation du RBI,publie chaque année le carnet de l’innovateur,un document qui présente une vingtaine desuccess stories. Une action fédératrice : la Semaine de l’innovation en Bretagne Coordonnée par Bretagne Développement Innovation, la Semaine de l’innovation est une opération organisée par les acteurs du RBI. Depuis six ans, la 3e semaine de juin est le rendez-vous des entreprises qui innovent. Par des présentations de services, des visites et des témoignages d’entreprises, l’objectif est de donner une impulsion pour que l’innovation devienne l’affaire de tous. 3
  4. 4. 4
  5. 5. SommaireÀ UN FIL 06ACCOAST 08ALGOPACK 10API 12SAS BULLIER 14COOGEEDATA 16diafir 18eau et industrie 20eka 22ideaprod 24imascap 26lemée transport 28mor braz 30novelios 32pictosem 34polymaris 36powedia 38rf track 40rid solution 42seabird 44seemecab 46voxygen 48 5
  6. 6. la conseillèreAMÉLIE GOOSSENS - NEVE’OPays du Centre Ouest Bretagne, Rostrenen (22)“En 2011, Anne et Mickaël Hourman ont décidé d’élargir leur offrede structures de couchages suspendues, les Plum’arbre®.Ils développent ce produit innovant depuis 2008, et ont souhaité faireévoluer leur concept, tant sur le design, avec de nouvelles formes, quesur les fonctionnalités. Nous les avons aidés en montant notammentune PRDI pour la réalisation de prototypes et d’essais ou encore en lesmettant en relation avec l’Arist Bretagne. En effet, NEVE’O se positionnepour les porteurs de projets innovants comme la porte d’entrée versles réseaux de l’innovation et du Centre Ouest Bretagne (COB). Anneet Mickaël Hourman sont accompagnés dans leur projet d’innovationpar une équipe technique, dont je fais partie, et sont suivis par un coachissu du comité NEVE’O auquel ils ont présenté leur projet. Ce coaching,spécificité de NEVE’O, apporte aux porteurs de projets l’expériencede chefs d’entreprises de PME du COB, leurs conseils et leur permet alorsde passer certains caps plus rapidement. L’accompagnement d’A Un Filcontinue et se recentre à présent sur la stratégie de développementde l’entreprise.”Contact : 02 96 29 26 53a.goossens@centre-ouest-bretagne.org les coups de pouce 2011 PRDI pour les études et le développement des nouveaux Plum’arbre® 2011 Intégration au dispositif NEVE’O6
  7. 7. la société À un fil Structures de couchages arboricoles et offres touristiques insolites Peumerit Quintin (22) Anne et Mickaël Hourman - gérante de À Un Fil et co-concepteur du Plum’arbre® “Après avoir créé et mis sur le marché les Plum’arbre®, structures de couchages arboricoles, la SARL a souhaité évoluer vers la proposition d’offres touristiques insolites en s’installant à Trémargat pour commercialiser des nuitées dans les arbres. En 2 ans, le Plum’arbre® a trouvé sa place sur le marché avec une progression positive des ventes de nuitées (100 en 2009, 350 en 2010, 1200 en 2011), nous confortant dans nos objectifs et dans notre motivation à développer le tourisme en Centre Bretagne. Depuis 2011, l’équipe technique NEVE’O ainsi que notre coach référent nous accompagnent et nous conseillent dans l’évolution de notre offre et dans l’orientation de l’entreprise. NEVE’O, c’est exactement ce dont nous avions besoin : pouvoir échanger avec des chefs d’entreprises qui nous apportent une vision extérieure sur notre projet tout en nous faisant bénéficier de leurs compétences et expériences pour en optimiser le développement. L’équipe technique nous a également facilité l’accès à la PRDI, sans laquelle nous n’aurions pas pu, à cette période, réaliser deux prototypes. A présent, nous nous concentrons sur le développement de l’accueil à Trémargat ainsi que sur la vente de Plum’arbre® à l’étranger (produit déjà présent en Belgique, en Nouvelle-Calédonie et en Guyane).”Effectif : 1 gérant TNSCA 2011 : 66 000 € €Contact : 02 96 36 58 87plumarbres@a-un-fil.comwww.a-un-fil.com 7
  8. 8. le conseillerFrédéric Candau - VIPE-Vannes TechnopoleVannes (56)“Accoast est spécialisée dans le conseil aux ports de commerceet de plaisance. La société propose la gestion des ouvrages, et intervientsur les aspects environnementaux. J’ai eu un premier contact avecSamuel Pineau en décembre 2008, et Accoast a été créée en août 2009.Nous l’avons aidé à obtenir une aide Cré’Innov pour qu’il puisseclarifier son offre et réaliser des études de marché. Il a égalementreçu des financements du Conseil général 56, de Pays de VannesInitiative Réseau (PVIR). Depuis janvier dernier, Samuel Pineauparticipe à un projet de recherche collaboratif avec Ifremer, avec unfinancement de la Région, afin de développer un dispositif permettantde “monitorer” des apports à risque en environnement portuaire.J’entretiens avec Samuel Pineau d’excellentes relations, et nousdiscutons régulièrement de l’activité de sa société.”Contact : 02 97 68 14 44frederic.candau@vipe-vannes.com les coups de pouce Aide Région Bretagne CrEInnov 2009 (financements d’études de marché) • Aide Région Bretagne pour l’introduction 2010 de nouvelles compétences en entreprise • Conseil général 56 (TPE CREA 56, aide à la création d’entreprise)8 2011 Aide Région Bretagne (projet de recherche)
  9. 9. la société Accoast Gestion des ouvrages portuaires Arradon (56) Samuel Pineau - le président “Je souhaitais créer ma société en Bretagne, pour des raisons personnelles et professionnelles. Après avoir rencontré différentes technopoles, j’ai finalement porté mon choix sur le pays de Vannes, qui a su me remettre en question sur des points que je maîtrisais peu à l’époque. Frédéric Candau m’a immédiatement donné accès à son réseau pour m’accompagner en ante-création, en aidant le jeune dirigeant que j’étais à préciser tous les éléments de mon projet, de l’étude de marché à la mise au point de notre modèle économique. J’ai bénéficié d’un soutien au recrutement afin de préparer de futures embauches, d’aides financières de la Région Bretagne et du Conseil général du Morbihan qui ont conforté la crédibilité de ma société et permis des investissements nécessaires au démarrage, ainsi que d’un accompagnement pour le dépôt de deux projets en RD. J’ai noué une relation très cordiale avec Frédéric Candau avec lequel j’échange régulièrement sur le positionnement et la stratégie de développement d’Accoast.”Effectif : 11 salariésCA 2011 : 243 000 € €Contact : 02 97 73 88 62contact@accoast.frwww.accoast.fr 9
  10. 10. le conseiller © D. Leroux Hervé Daniel - Créativ Rennes (35) “J’ai rencontré Rémi Lucas dans le cadre du concours Crisalide Eco- activités. Il a remporté le trophée “jeune entreprise” en 2011. Algopack était alors incubée à la technopole de Quimper Cornouaille. Après Crisalide, nous avons poursuivi l’accompagnement avec Rémi Lucas et identifié de nouvelles pistes de valorisation du matériau Algopack®. Nous l’aidons à définir la trajectoire de développement de sa société, à construire son business plan et à mobiliser des aides publiques. Crisalide a donné de la crédibilité et de la lisibilité à l’entreprise. Algopack a d’ailleurs été repérée par de grands donneurs d’ordres, nationaux et internationaux. La société est aujourd’hui hébergée à la pépinière de la CCIT de Saint-Malo Fougères, et envisage de s’implanter dans le futur parc technopolitain Atalante-Saint-Malo.” Contact : 02 99 23 79 00 hdaniel@ceei-creativ.asso.fr les coups de pouce 2010 PRDI pour un premier dépôt de brevet 2010 Incubation à la Technopole Quimper-Cornouaille 2011 Lauréat de Crisalide Eco-activités10
  11. 11. la société Algopack Fabrication de matériaux à base d’algues Saint-Malo (35) Rémy Lucas -le dirigeant “Le matériau Algopack®, rigide et imprimable, offre une large palette d’applications, comme le packaging. L’activité d’Algopack consiste à produire et commercialiser ce matériau sans plastiques pour certaines applications de type PLV. Le second axe de la stratégie d’Algopack est d’apporter une amélioration aux plastiques existants, en réduisant de 50% leur part de pétro-sourcés. Créativ, centre européen d’entreprises et d’innovation, a été un relais pour donner à ma société une excellente visibilité. Grâce aux trophées Crisalide qu’il organise, la presse s’est intéressée à Algopack. Depuis, Créativ nous accompagne en nous offrant une aide à la réflexion stratégique, une mise en relation avec les réseaux bretons stratégiques et décisionnaires. Hervé Daniel, son directeur, a une bonne expérience industrielle et il m’apporte un regard extérieur indispensable. Son accompagnement est réellement positif, et j’espère en profiter le plus longtemps possible.”Contact : 02 99 19 69 89contact@algopack.comwww.algopack.com 11
  12. 12. le conseiller © D. Leroux Christian Petton - Arist Bretagne Rennes (35) “Dans le souci de proposer à ses clients non plus une seule prestation de sous-traitance, mais un vrai potentiel innovant, API a lancé, via sa filiale Imap Armor, deux projets aidés par Oséo et entrant dans le mécanisme du Crédit impôt recherche. Le petit groupe familial de 51 salariés a fait appel à l’Arist Bretagne afin de vérifier la nouveauté et le bien-fondé de certaines de ses réalisations techniques. Au travers d’un bilan de propriété industrielle (PI), nous avons ainsi situé l’innovation pressentie parmi celles qui existent déja sur le marché, trouvé des idées nouvelles et fait le point sur les problèmes de PI. Nous nous sommes interogés sur la pertinence des choix faits par la société, et sur la complexité de la technologie à mettre en place. Un des deux projets d’Imap Armor est déja lancé sur un plan industriel.” Contact : 02 99 25 41 25 christian.petton@bretagne.cci.fr les coups de pouce 2011 • Aide Région Bretagne pour l’accueil de nouvelles compétences en entreprise • Appel à projets Meito • Aide Oséo • Bilan de propriété industrielle par l’Arist Bretagne (financement partiel par Oséo)12
  13. 13. la société API Électricité, automatisme, informatique et mécanique dans le secteur industriel et tertiaire Yffiniac (22) Yvon Legrand - le gérant “Les sociétés IMAP Armor et IMS Trégor, filiales du groupe API intègrent des solutions techniques dans les domaines d’automatisme de process et des machines spéciales. Elles travaillent pour l’agroalimentaire, les menuiseries industrielles et pour l’informatique industrielle, en passant par l’Education nationale ou la Défense. Afin de bénéficier d’aides à la faisabilité pour nos projets innovants, Karine Prié-Latimier, conseillère Oséo, nous a conseillés de faire appel à un prestataire extérieur pour réaliser un bilan de propriété intellectuelle (PI). Nous pensions l’effectuer en interne, et nous étions sceptiques sur cette intervention extérieure. Finalement, nous sommes ravis d’avoir été poussés à le faire : Christian Petton, conseiller à l’Arist Bretagne, a fait des recherches sur les brevets déja déposés, sur la faisabilité technique de nos projets, et nous avons bénéficié d’une veille technologique de 6 mois. Comme nous n’avions aucune expérience de ce genre de recherches, nous n’aurions certainement pas obtenu les mêmes résultats. Aujourd’hui, nous orientons nos projets d’innovation en fonction des critères découverts grâce à l’étude de l’Arist. Nous avons étudié la démarche à suivre pour établir un bilan de PI, et nous l’appliquons pour nos futurs projets.”Effectif : 50 salariésCA 2011 : 4,5 M€ €Contact : 02.96.63.96.01contact@groupe-api.frwww.groupe-api.fr 13
  14. 14. la conseillère Stéphanie Leparmentier - INPI Rennes (35) “Dirigée par la famille Bullier depuis 1840, la société entend allier savoir-faire traditionnel et innovation, afin de préserver son développement en France et à l’étranger (elle exporte plus d’un tiers de sa production vers l’Union Européenne, les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Russie...). Dans cet objectif, Henri Bullier, président de la SAS, a notamment développé de nouveaux pinceaux et s’est naturellement interrogé sur la sécurisation de cet avantage concurrentiel. L’INPI lui a proposé la réalisation d’un «pré-diagnostic propriété industrielle». Cet accompagnement a permis une meilleure connaissance et une appropriation plus rapide des outils de propriété intellectuelle par le dirigeant et son équipe. Le pré-diagnostic, en fléchant les bonnes pratiques et en signalant les menaces potentielles, a aidé la PME à bâtir une stratégie de protection en adéquation avec ses ambitions.” Contact : 02 99 38 16 10 sleparmentier@inpi.fr les coups de pouce Aide Région Bretagne pour l’introduction 2009 de nouvelles compétences en entreprise 2011 Aide Oséo 2012 Pré-diagnostic propriété industrielle par l’INPI14
  15. 15. la société Bullier pinceaux LéonardPinceaux pour artistes et artisans d’art et pinceaux de maquillage Saint-Brieuc (22) Henri Bullier - Stéphanie Bullier Président et Directrice générale “Soutenus par Oséo, qui nous a attribué une aide aux projets de recherche et développement, nous avons créé de nouveaux types de pinceaux. Nous avons voulu protéger cette innovation en déposant un brevet mais ne disposant pas du budget permettant de faire appel à un conseil en propriété industrielle, nous nous sommes résolus à le faire nous-mêmes. Nous étions néophytes, et notre dossier a fait l’objet d’une notification par l’INPI qui nous a proposé de réaliser gratuitement un pré-diagnostic pour évaluer nos besoins. Le document que l’INPI nous a communiqué nous aide à y voir enfin clair dans notre stratégie. Il nous renseigne sur la différence entre un produit breveté et un modèle déposé et il liste les sites internet à consulter pour trouver réponses à nos questions... Ainsi, alors que nous pensions déposer prochainement des brevets pour 4 produits, nous nous sommes rendus compte que 2 d’entre eux n’étaient pas brevetables.”Effectif : 32 salariésCA 2011 : 2,780 M€ €Contact : 02 96 94 31 10henri@bullier.frwww.leonard.tm.fr 15
  16. 16. le conseiller Guillaume Chevalier - Lorient Technopole Innovation Lorient (56) “Lorsque les deux associés majoritaires de CoogeeData sont venus nous voir, leur solution itiView fonctionnait mais n’était pas automatisée. Ils ont obtenu en 2011 une aide financière du Conseil  général  56 pour réaliser cette automatisation,  avec notamment le recours à des prestataires externes. Afin de consolider les fonds propres de la société, nous avons accompagné  Jean- Philippe Gros  et Hervé Jolif  dans l’obtention du  prêt PHAR  Bretagne, et nous les aidons dans des démarches similaires auprès de  Pays de Lorient Initiatives. Ces aides permettent à l’entreprise de poursuivre son développement commercial, notamment à l’international, dans l’attente d’une augmentation de capital. Par ailleurs, des contacts ont été pris auprès d’Oséo pour accompagner l’entreprise sur ses démarches à l’export.  Suivi,  recherche  de financements, mobilisation  d’aides  sur le développement produit ou encore sur la propriété intellectuelle : nous avons accompagné Coogeedata sur de nombreux points.” Contact : 02 97 88 26 38 gchevalier@lti-eurolarge.fr les coups de pouce 2011 ETIC-INOV 56 2011 Aide Région Bretagne CrEInnov 2012 Prêt d’honneur PHAR Bretagne 2012 Coface, pour l’aide au développement international16
  17. 17. la société Coogeedata Visites virtuelles intelligentes et web design Lorient (56) Jean-Philippe Gros -le GÉRANT “Dès les premiers jours, Lorient Technopole Innovation nous a conseillés dans le montage de la société. Guillaume Chevalier, conseiller à LTI, nous a mis le pied à l’étrier par la recherche d’aides, de subventions, de prêts d’honneur : son accompagnement a été important, car il est compliqué de savoir qui fait quoi dans les différentes structures d’aides publiques. Il a pris en charge la rédaction initiale des dossiers, j’avais l’impression qu’il faisait partie de la société et c’était très agréable ! Nous avons ainsi obtenu des financements du Conseil général 56, de la Région Bretagne... Mon entreprise n’était pas connue dans la région, et  LTI a permis d’asseoir la société au niveau local par des actions de communication. Ils nous  ont également présenté des partenaires juridiques, des cabinets comptables, afin que nous puissions choisir ceux avec lesquels nous souhaitions travailler. Nous œuvrons à présent au développement de Coogeedata à l’international, avec le soutien de LTI.”Effectif : 7Contact : 02 22 66 70 00contact@coogeedata.comwww.coogeedata.com 17
  18. 18. la conseillère Juliette Fitau-Patey - Bretagne Valorisation® Rennes (35) “Le capteur de diagnostic biomédical bientôt commercialisé par Diafir est le résultat de 10 ans de collaboration entre les chercheurs de l’Université de Rennes 1, du CNRS et de l’INSERM*. Le projet a abouti en 2010 au dépôt d’une demande de brevet, et à la création en 2011 de la société Diafir. Contactée par les chercheurs et Hugues Tariel, porteur du projet de création et aujourd’hui PDG de Diafir, Bretagne Valorisation® accompagne l’équipe depuis 2008 via la mise en place de la stratégie de propriété intellectuelle, de la recherche de finance- ment (Fonds de maturation Région*, Agence nationale de la recherche) L’équipe de Diafir (de gauche à droite : B.Bureau, C.Boussard et de la participation des chercheurs à l’actionnariat. Grâce au soutien conjoint de la technopole Rennes Atalante et de Bretagne Valorisation®, Hugues Tariel fut lauréat du Concours national d’aide à la création d’entreprises innovantes du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, catégorie Emergence, en 2010. Diafir, actuellement hébergée dans l’incubateur Emergys, a pour objectif une première commercialisation fin 2012” *Laboratoires « Sciences Chimiques de Rennes » UMR6226 et « Foie, Métabolismes et Cancer » UMR 991 Contact : 02 23 23 34 67 juliette.fitau@bretagne-valorisation.fr les coups de pouce 2009 Fonds de maturation Région Bretagne 2010 Prix ANR Emergence (Appel à projets) Concours national d’aide à la création d’entreprises 2010 innovantes du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, catégorie Emergence18 2011 Aide Oséo
  19. 19. la société Diafir Équipements d’irradiation médicale, électromédicaux et électrothérapeutiques Rennes (35) Hugues Tariel - le PDG “Le projet d’un système de diagnostic médical innovant par fibre optique* émergé suite à des rencontres avec les chercheurs du laboratoire Verre et céramiques (Institut des sciences chimiques de Rennes), alors que je travaillais dans l’industrie. Nous avons contacté Bretagne Valorisation® qui a accompagné ce projet et nous a aidés dans la recherche de financements. Nous avons obtenu une aide du Fonds de maturation régional pour développer la technologie de notre capteur protégé par une demande de brevet. Deux autres financements sont intervenus  : celui d’Oséo (concours du ministère de la recherche) pour le financement de l’étude de marchéd, H.Tariel, O.Loréal) et un deuxième à travers l’incubateur Emergys pour le marquage CE. Bretagne Valorisation® nous a accompagnés pour répondre à un appel à projets lancé par l’Agence nationale de la recherche (ANR). La structure a également permis la mise en place d’une licence d’exploitation exclusive du brevet, ce qui n’était pas simple au vu du nombre important d’intervenants. Conseils juridiques, financiers et réglementaires, Juliette Fitau, notre interlocutrice au sein de Bretagne Valorisation®, a parfaitement joué le rôle d’interface entre le privé et le public, dont les contraintes sont totalement différentes... Elle a su concilier les exigences des deux mondes et son aide a été précieuse.” * Alternative à la biopsie, la technologie permet d’identifier un milieu sain ou pathologique par simple contact. Effectif : 3 Contact : 02 56 01 75 12 hugues.tariel@diafir.com www.diafir.com 19
  20. 20. la conseillère Virginie Fray - CCI du Morbihan Vannes (56) “Mathias Welschbilig a été lauréat des Trophées de l’innovation 2011, concours qui lui a permis de rentrer dans un accompagnement individuel en innovation par la CCIM. Nous avons échangé sur ses projets et ses perspectives, sur les différents dispositifs à l’innovation auxquels il pouvait prétendre ainsi que sur ses besoins pour mieux structurer l’innovation dans son entreprise. D’autre part, nous avons sollicité son témoignage sur le Crédit impôt recherche à l’occasion d’un atelier à destination de chefs d’entreprises. Organisées par la CCI, ces rencontres comportent une partie théorique sur un thème donné, et une partie plus pratique, avec le témoignage d’un dirigeant. Elles permettent non seulement aux participants d’obtenir des informations, mais également de se créer un réseau.” Contact : 02 97 02 40 00 v.fray@morbihan.cci.fr les coups de pouce 2011 • Trophées de l’Innovation, catégorie service, organisés par la CCIM • Une thèse, menée au sein de l’IUT de Pontivy (Université de Bretagne Sud) sur le procédé Green CIP par Medhi DIF, a été financée à hauteur de 50% par la Région Bretagne et à 50% par le Conseil général du Morbihan20
  21. 21. la société Eau et Industrie Solutions en ingénierie Pluméliau (56) et assistance en traitement de l’eau Mathias Welschbilig - le dirigeant “J’ai décidé l’an dernier de postuler aux Trophées de l’Innovation après avoir pris connaissance de l’information via la revue de la CCI du Morbihan. J’ai retiré un dossier de candidature, puis j’ai été contacté par Virginie Fray qui m’a confirmé que l’entreprise possédait les critères exigés pour participer au concours, que nous avons remporté dans la catégorie services. Ce premier contact nous a permis d’échanger, de discuter de la société, de son parcours et de sa stratégie en RD, de notre partenariat avec l’Université de Bretagne Sud dans le projet GREEN CIP - procédé qui permet de traiter et régénérer à la source les effluents lessiviels produits lors du nettoyage en place d’installations. Virginie Fray m’a proposé de témoigner lors d’une rencontre avec des chefs d’entreprises, Oséo et KPMG : il s’agissait de présenter le Crédit impôt recherche, de démystifier la mesure, de rassurer des dirigeants qui hésitaient à l’utiliser. J’ai apprécié les échanges qui ont eu lieu sur l’innovation et son financement,Effectif : 24 la rencontre avec d’autres chefs d’entreprises.”CA 2011 : 2 930 k€ €Contact : 02 97 51 97 73contact@eau-et-industrie.comwww.eau-et-industrie.com 21
  22. 22. le conseiller © D. Leroux Patrick Guillotin - CCIT Rennes Bretagne Rennes (35) “EKA s’est trouvée face à une demande d’un de ses clients, qui souhaitait s’équiper rapidement de porte-cartes adaptés aux cartes sans contact. L’entreprise rennaise n’en fabriquait pas. Décidée à relever le défi, elle a fait appel à un bureau d’études et à une entreprise afin de réaliser un porte-carte sécuritaire, couplé à un porte-badge. J’ai accompagné Marina Kräml, la gérante d’EKA, dans la réalisation et la présentation du dossier de demande d’une PRDI, et ai suivi le projet. Cette aide financière lui a permis de faire des tests, et de répondre rapidement à son client qui avait des délais de livraison assez courts. Marina Kräml en a profité pour «rapatrier» sa production plastique en Bretagne : ses produits étaient jusqu’alors fabriqués en France et en Allemagne. La gérante d’EKA a d’autres projets ambitieux, et je suis en contact avec elle pour l’aider à trouver des financeurs.” Contact : 02 99 33 66 42 pguillotin@rennes.cci.fr les coups de pouce PRDI pour la réalisation d’un nouveau protège- 2005 carte avec tests de faisabilité et de fiabilité avec dépot de brevet. PRDI pour la réalisation d’une nouvelle version 2011 d’un couvercle porte-carte sécuritaire22
  23. 23. la société EKA Fabrication de porte-cartes Rennes (35) Marina Kräml - la gérante “Nous avons été amenés à répondre à la demande d’un client qui souhaitait un étui pour une carte sans contact. Nous travaillons sur un marché qui évolue constamment, d’où la nécessité de développer de nouveaux produits. Pour satisfaire dans un délai très court le besoin exprimé par notre client, nous nous sommes renseignés sur les aides financières. Le produit demandé exigeait des investissements importants. Nous avons obtenu, grâce à l’accompagnement de la CCIT de Rennes, un financement sous forme d’une PRDI sans laquelle nous aurions peut- être différé nos projets, mais sans doute serions-nous passés à côté du marché... Une aide précieuse qui est arrivée au bon moment !”Effectif : 3CA 2011 : 620 K€Contact : 02 99 65 44 44mkraml@eka.fr 23
  24. 24. le conseiller © Vegenov - F. Betermin Christophe Bazinet - VEGENOV Saint-Pol de Léon (29) “Alors qu’ils dirigeaient une société spécialisée dans les cheminées à l’éthanol, Jean-Marc Laferrière et son fils Ludovic ont entrepris une innovation de rupture : créer un potager mobile d’appartement (balcon, véranda ...). Je les ai accompagnés dans la phase de maturation du projet, tant pour la réflexion sur les marchés qu’ils voulaient attaquer que sur la gamme de produits qu’il était souhaitable de développer. Ils avaient également besoin de conseils techniques pour définir au mieux le produit. Activant mes réseaux, je les ai mis en relation avec l’INPI, la station expérimentale en cultures légumières et horticoles du CATE, et des entreprises du domaine pour les semences, les plants et substrats de culture. Grâce aux conseils de ces experts, ils ont pu répondre aux questions fondamentales telles que les dimensions optimales du bac (profondeur, résistance, inclinaison de la pente d’évacuation d’eau) ou les plantes (légumes, fleurs, aromates) qu’il est possible d’y cultiver. Le projet est devenu réalité, et la société Ideaprod est en attente de ses premiers modèles French Garden, pour une commercialisation prévue dans l’année, dans les réseaux spécialisés.” Contact : 02 98 29 06 44 bazinet@vegenov.com les coups de pouce 2011 Aide à la création, CCIT Rennes 2011 Caution bancaire, Oséo 2011 Expertise à titre gracieux du CATE24
  25. 25. la société Ideaprod Design - Créateur du bac potager mobile «French Garden» Rennes (35) Ludovic Laferrière - le dirigeant “Si le French Garden a aujourd’hui du succès, c’est en partie grâce à Végénov. Notre coeur de métier étant l’ergonomie et le design des produits, ainsi que leur production en grande série, nous avions une idée précise du bac que nous souhaitions créer. Nous n’avions, par contre, aucune technicité horticole. C’est sur ce point que Christophe Bazinet nous a apporté de précieux conseils : il nous a fait profiter de ses conseils sur le drainage, la culture maraîchère, nous a orientés vers des structures spécialisées et des sociétés qui nous ont fourni des renseignements indispensables sur les substrats, les semences, la profondeur du bac... Il nous a étonnés par l’étendue de ses connaissances. Au-delà de cette aide, il nous a mis en contact avec Oséo qui nous a soutenus financièrement.”Effectif : 5 salariésContact : 02 99 79 97 25contact@ideaprod.frwww.frenchgarden.frwww.ideaprod.fr 25
  26. 26. les conseillers Julie Martet et Dominique Chamoux - CCIT de brest Brest (29) “Imascap est née de résultats de recherches menées au sein du LaTIM - Laboratoire de Traitement de l’Information Médicale qui associe la Faculté de médecine de Brest, le Centre hospitalier universitaire de Brest et Télécom Bretagne. Elle est hébergée par l’incubateur TELECOM Bretagne et accompagnée par le Technopôle Brest-Iroise. Cette entreprise a mis au point un système de localisation optique infrarouge destiné à réduire le danger des opérations de l’épaule : en créant des volumes en 3D, il permet de proposer aux médecins les trajets optimum pour les instruments de chirurgie. Présidée par Jean Chaoui, Imascap a été épaulée par la CCIT de Brest en termes de conseil à la création et un soutien au démarrage. Nous avons aiguillé le dirigeant vers les partenaires utiles à son projet d’entreprise, l’avons aidé à identifier les dispositifs d’appui existants applicables à Imascap. Nous lui avons également fourni une assistance au montage de dossiers pour les demandes de soutiens publics. Comme toute entreprise qui se crée, il a pu bénéficier d’un accompagnement de la CCIT. Le sien a cependant été plus poussé : Imascap évolue dans un secteur technologique innovant, et ce contexte implique un soutien différent. Nous avons par exemple incité Jean Chaoui à porter une attention particulière à l’aspect de propriété intellectuelle.” Contact : 02 98 00 38 21 julie.martet@cci-brest.fr dominique.chamoux@cci-brest.fr les coups de pouce Aide Oséo Aides à l’emploi26
  27. 27. la société Imascap Logiciels et systèmes de chirurgie assistée par ordinateur Plouzané (29) Jean Chaoui - Le président “J’ai eu, dès le début, un soutien important de la CCIT de Brest qui a permis d’obtenir des aides pour nos premières embauches en CDI. La CCIT m’a transmis des informations sur les salons nationaux et internationaux susceptibles de nous intéresser, ainsi que sur les aides à l’innovation : les conseillers ont par exemple organisé pour moi une rencontre avec Oséo Brest. Jeune dirigeant de peu d’expérience entrepreneuriale, j’ai bénéficié d’un accompagnement sur le volet social de ma société : j’ai reçu un consultant avec lequel j’ai fait le point sur mes premiers besoins en gestion, en ressources humaines,etc. J’occupe la fonction de directeur RD en plus de celle de président, 90% de mon activité est consacré à la technique, et je ne peux pas aller chercher des informations ou des aides : grâce à son réseau et aux renseignements qu’elle m’apporte, la CCIT me fait gagner énormément de temps.”Effectif : 4CA 2011 : en coursContact : 02 29 00 15 88info@imascap.frwww.imascap.com 27
  28. 28. le conseiller Jean-Erik Blochet - Zoopôle Développement Ploufragan (22) “Société de négoce et de transport de céréales, l’entreprise Lemée est également spécialisée dans le domaine des co-produits organiques issus des élevages. Elle exporte ainsi vers les zones céréalières près de 100.000 tonnes de matières organiques par an. En 2011, soucieuse d’améliorer ses performances économiques et environnementales, l’entreprise a souhaité mener une étude sur le bilan carbone comparé de différentes solutions logistiques incluant le ferroutage : l’attribution d’une PRDI a permis de réaliser cette étude et de mesurer l’intérêt du ferroutage et les économies de carburant réalisables. En parallèle, elle s’est lancée dans la conception d’une remorque innovante à double paroi permettant, avec un même véhicule, de transporter à l’aller des matières organiques et, au retour, dans une seconde enveloppe, des céréales sans que ces dernières ne soient en contacts avec les parois externes de la benne.   J’ai rencontré les responsables de l’entreprise au cours d’une action de prospection menée par le Zoopôle auprès des entreprises. Nous avons réalisé une évaluation des faisabilités, construit ensemble un programme d’actions avec la rédaction et le dépôt des dossiers PRDI et Oséo qui ont permis à l’entreprise de réaliser ses programmes d’innovation.” Contact : 02 96 76 61 61 jean-erik.blochet@zoopole.asso.fr les coups de pouce 2011 Aide Oséo 2012 PRDI pour la réalisation d’une étude «bilan Carbone».28
  29. 29. la société Lemée transport Transport et négoce, valorisation des co-produits organiques Aucaleuc (22) Christophe Lemée - co-gérant “Nous n’avions pas une grande connaissance des aides publiques qu’une entreprise comme la nôtre peut obtenir, ni du montage des dossiers de demande. Lorsque nous avons réfléchi à la réalisation d’un bilan carbone, nous nous sommes rapprochés de Zoopôle Développement. Jean-Erik Blochet nous a expliqué ce qu’il fallait faire, comment le faire, nous a aidés à monter un dossier et à obtenir une PRDI. Son accompagnement s’est poursuivi lorsque nous avons inventé et breveté un système de remorque à double paroi : il nous a conseillés pour le montage de dossiers et nous a mis en contact avec Côtes d’Armor Développement (CAD 22) qui nous a apporté une aide à l’innovation. Il nous a également permis de découvrir la branche « aide à l’innovation » d’Oséo, que nous ne connaissions pas.”Effectif : 48 salariésCA 2011 : 20 000 000 €€Contact : 02 96 39 45 64contact@lemee-sarl.frwww.lemee-sarl.fr 29
  30. 30. le conseiller Patrice Morel – Ingénieur Projets CBB Développement Rennes (35) “Pour l’entreprise Mor Braz, CBB Développement (Centre de biotechnologies en Bretagne) a travaillé sur l’identification des entreprises à même de puiser et d’acheminer l’eau de mer. CBB Développement a ensuite mis au point et optimisé un procédé de filtrations qui, en supprimant les micro-organismes présents dans le liquide, le stabilise et garantit sa conservation alimentaire à température ambiante pendant plusieurs mois, tout en préservant la richesse de l’eau de mer en minéraux et en oligo-éléments. Nous avons validé ce procédé au cours d’essais pilotes puis nous l’avons transféré au sein de la brasserie Mor Braz. Michelle et Thierry Bernard ont ainsi pu obtenir un produit de qualité constante, qui donne un goût original à la bière qu’ils commercialisent et qui leur permet d’être autonomes. Afin de les aider à finaliser ces travaux, CBB Développement a sollicité une PRDI, accordée en 2010. CBB Développement continue aujourd’hui à accompagner Michelle et Thierry Bernard à travers le suivi du projet et de multiples conseils, une sorte de SAV... .” Contact : 02 99 38 33 30 patrice.morel@cbb-developpement.com les coups de pouce 2010 PRDI pour réaliser des essais portant sur la filtration et le stockage de l’eau de mer30
  31. 31. la société Mor Braz Theix (56) Fabrication de bières artisanales à l’eau de mer Michelle et Thierry Bernard - Les gérants “Nous avons repris l’entreprise et son concept original de bières de spécialité à l’eau de mer en 2008. Cette matière première nous était jusqu’alors fournie par une société bretonne sous forme de concentré. Nous nous sommes fixés l’objectif de gérer l’approvisionnement de l’eau de mer par nous-mêmes, et de la conserver à la brasserie dans des conditions qualitatives optimales. Nous souhaitions avoir la maîtrise de notre ingrédient à moindre coût, en supprimant la phase de concentration qui permettait sa conservation. C’est ainsi que nous avons contacté CBB Développement qui nous a accompagnés pendant plusieurs années pour la mise au point d’un procédé de conservation de l’eau de mer à l’état de puisage. Patrice Morel, ingénieur biologiste et Delphine Pirot, laborantine, ont travaillé en binôme sur notre projet. Ils ont mis au point un procédé de filtrations dès le puisage de l’eau de mer sur le bateau, puis ensuite à la brasserie. La spécificité de ce procédé nous permet de conserver l’eau de mer dans des conditions alimentaires optimales, tout en préservant sa pureté, sa richesse minérale, sa diversité en oligo-éléments et sa nature iodée. Après chaque prélèvement en pleine mer à 15 mètres de profondeur, au large de l’île de Groix, nous faisons analyser nos échantillons par des laboratoires externes avant toute utilisation. Nous élaborons ainsi le moût de céréales houblonné de nos bières sur cette base naturelle iodée.’’Effectif : 2Contact : 02 97 42 53 53mor.braz@wanadoo.frwww.brasserie-morbraz.com 31
  32. 32. le conseiller Yann Dieulangard – MEITO Rennes (35) “Dans le cadre des appels à projets de la Meito, la société Novelios a déposé en 2011 un dossier de candidature afin de financer le développement d’un logiciel de gestion de flux de pêche pour les organisations professionnelles de ce secteur. Porté par une PME informatique régionale, expérimenté par la première organisation de pêche nationale et inscrit dans une dynamique de croisement de filières fortes en Bretagne - TIC et mer - ce projet a retenu toute l’attention de la Meito qui a décidé de le porter devant la Région Bretagne afin d’obtenir son financement. Cet exemple illustre assez bien l’ensemble des missions dévolues à notre structure au sein du RBI. Promotion du dispositif de l’appel à projets, observation et identification des acteurs concernés, accompagnement dans le montage du dossier puis dans le suivi du projet jusqu’à sa clôture et enfin promotion de la solution développée au niveau régional et national (relais médias, présence sur les salons, diffusion dans le réseau de l’innovation...). Au-delà de ce périmètre géographique – et c’est le cas pour cette solution vouée à l’exportation – c’est Bretagne International qui prend le relais.” Contact : 02 99 84 85 00 y.dieulangard@meito.com les coups de pouce 2009 Pré-diagnostic propriété industrielle par l’INPI AAP Meito, financement par la Région Bretagne 2011 jusqu’à 30% du projet à hauteur de 50 000€32
  33. 33. la société Novelios Conseils et ingénierie, systèmes d’information, informatique industrielle. Rennes (35) Lilian Besnier et Frédéric Fanien - Ingénieur commercial et chef de projet “Novelios a mis au point le projet SIOP, (Système d’informations pour les organi- sations de pêche). Destiné à remplacer et moderniser le système d’information actuel des organisations de pêche, il doit répondre à des obligations fonctionnelles complexes et critiques. La solution repose sur des technologies Internet et sur des flux de données issus des systèmes d’infor- mations des criées. Nous avons répondu à l’appel à projets de la Meito avec notre parte- naire PMA (Union des Pêcheurs de Manche Atlantique), qui a expérimenté l’application en 2011. Aujourd’hui, celle-ci est utilisée par les 17 coopératives de pêche françaises. Sans la Meito, peut-être ne serions-nous pas allés aussi loin dans la démarche auprès de ces coopératives. Nous allons pro- chainement faire un nouveau point avec l’association et PMA, pour un retour d’expé- rience. Même si ce n’est pas encore d’actualité, nous pensons que d’autres pays européens seront intéressés par notre solution, puisqueEffectif : 8 collaborateurs les flux de production de pêche sont normali-CA 2011 : 480K€ sés au niveau européen.”Contact : 08 11 26 10 10contact@novelios.comwww.novelios.com 33
  34. 34. la conseillère © D. Leroux FrançoisE Duprat – Technopôle Brest-Iroise Brest (29) “L’entreprise Pictosem, créée en mars 2012, est née d’une rencontre originale  : celle d’Olivier Breton, jeune diplômé de l’Ecole supérieure des Arts de Brest, et d’une chercheuse de Télécom Bretagne. Les travaux de cette dernière, auxquels s’est associé Olivier Breton, portaient sur la décomposition du langage en images pour aider des personnes souffrant de troubles cognitifs à s’exprimer. À l’issue de ce projet de recherche, Olivier Breton a étudié la possibilité de créer une entreprise. Son idée ? Développer des solutions pédagogiques pour l’aide à la communication et à l’apprentissage de la langue française. Afin de définir le métier et le modèle économique de la future entreprise, le projet a intégré l’incubateur régional Emergys et a été accompagné par le Technopôle Brest-Iroise. L’incubateur a notamment permis la réalisation d’une étude de marché et la mise en œuvre d’un accompagnement juridique. Fort d’un plan d’affaires bien établi, le projet a été lauréat du concours Cré’ACC* et a pu faire appel au fonds régional PHAR Bretagne pour consolider son plan de financement. La jeune entreprise continue à bénéficier du soutien du Technopôle Brest-Iroise en participant par exemple au Passeport Commercial, formation et coaching qui va aider le jeune dirigeant à optimiser le développement commercial de son entreprise.” * Le concours Cré’ACC est une initiative de l’Ordre des experts-comptables et de l’Agence pour la création d’entreprises (APCE), en partenariat avec les technopoles bretonnes Contact : 02 98 05 63 11 francoise.duprat@tech-brest-iroise.fr les coups de pouce 2010 Accompagnement par le Technopôle Brest-Iroise dans le cadre d’Emergys 2011 Lauréat du concours Cré’ACC34 2011 Prêt d’honneur PHAR Bretagne
  35. 35. la société Pictosem Aide à la communication et à l’apprentissage du langage par l’image Landerneau (29) Olivier Breton - Le dirigeant “Dix-huit mois de préparation ont été néces- saires à la création de Pictosem. Pendant cette période, j’ai été suivi par Françoise Duprat et Jacques Jestin, conseillers d’entre- prises au Technopôle Brest-Iroise. Ils m’ont mis en relation avec les membres de leur réseau, m’ont aidé à préparer ma participation à des concours ainsi que mes interventions face aux jurys. Ils m’ont apporté un soutien dans le montage des dossiers de candidature à Emergys et au PHAR Bretagne. Les aides obtenues m’ont permis de financer une étude de marché et un accompagnement juridique, et le Technopôle m’a conseillé dans le choix des prestataires. Son accompagnement a facilité mes démarches dans un contexte compliqué, et les financements ont accéléré la création de la société. Je garde contact avec Françoise Duprat à qui je donne régu- lièrement des nouvelles. Elle me donne des conseils utiles pour mener à bien cette grande aventure.”Effectif : 1 gérant, 1 embaucheprévue cette année07 77 89 26 2202 90 82 54 00contact@pictosem.frwww.pictosem.fr 35
  36. 36. la conseillère Nathalie Letaconnoux – CBB Développement Rennes (35) “Dès 2008, le Technopôle Brest Iroise a suivi Polymaris dans le cadre de sa création. La structure a fait appel à CBB Développement pour évaluer le projet d’entreprise de la start-up et connaitre son positionnement par rapport à la concurrence. Nous avons poursuivi par un accompagnement technologique, avec notamment la recherche de partenaires susceptibles d’assurer la sous-traitance de Polymaris, et par une veille scientifique et technique. Nous avons également apporté à la société des conseils réglementaires : les laboratoires travaillant avec des micro-organismes sont en effet soumis à des mesures techniques de prévention et notamment de confinement selon la nature des agents biologiques. En 2009, Polymaris a participé à Biotechnov, un projet de plate-forme d’innovation en biotechnologies coordonné par CBB Développement, portant sur la mutualisation de matériels de fermentation. La société a bénéficié d’aides publiques de la Région Bretagne, d’Oséo. Enfin, elle collabore avec des laboratoires académiques bretons qui, pour certains, ont pu bénéficier d’aides dans le cadre de l’appel à projets IMA géré par CBB Développement, pour leurs projets collaboratifs” Contact : 02 99 38 33 30 nathalie.letaconnoux@cbb-developpement.com les coups de pouce Accompagnement par le Technopôle Brest Iroise, 2008 le Pôle Innovation du Pays de Morlaix, la CCI de Morlaix, Capbiotek 2009 Aide de la Région Bretagne pour financer des travaux de RD 2010 • Aide Région Bretagne pour l’introduction36 de nouvelles compétences en entreprise • Aide Oséo
  37. 37. la société Morlaix (29) Polymaris Caractérisation et valorisation de biomolécules marines, en particulier des exopolysaccharides bactériens. Anthony Courtois - le président et co-fondateur “Notre société a été montée en étroite collaboration avec le Technopôle Brest Iroise, qui a commandité une étude à CBB Développement afin d’avoir un oeil d’expert sur notre projet d’entreprise, sur l’état de la concurrence, et conforter ainsi les différents organismes d’aides publiques. CBB Développement nous a ensuite aidés à traduire notre offre commerciale, pour qu’elle soit compréhensible par des personnes novices. Nathalie Letaconnoux, conseillère technologique à CBB Développement, nous a récemment orientés vers des sous-traitants, car nous n’avons pas en interne d’outil de production pour répondre aux besoins de nos clients. Nous faisons appel à elle lorsque nous cherchons un contact ou des informations scientifiques, techniques, réglementaires : son expérience et son réseau nous garantissent des réponses rapides.”Effectif : 3 docteurs,1 technicien supérieurCA 2011 : 180 000€€Contact : 02 98 88 04 57contact@polymaris.comwww.polymaris.com 37
  38. 38. le conseiller Emmanuel Denoue - Oséo Bretagne Rennes (35) “Issue d’un essaimage de l’INRIA, Powedia a été créée en 2010 mais l’histoire a démarré deux ans plus tôt quand l’un de ses fondateurs, Arnaud Dupuis, s’est vu nommé lauréat «en émergence» du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes. Il a bénéficié, à ce titre, d’une aide de 22 600€ mise en place par Oséo en 2009, qui a permis de financer une étude de marché préalable à la création de la société. En mai 2011, IT-Translation Investissement* a injecté 300 K€ dans Powedia. Parallèlement, Oséo lui a accordé une aide à la faisabilité et une aide au projet pour la conception et le développement de sa première offre commerciale significative  : une solution de régie de diffusion vidéo externalisée et automatisée, conçue pour répondre rapidement à des besoins professionnels de gestion d’une grille de programmes complémentaires, et dédiée aux nouveaux médias (télévisions locales, chaînes du câble et du satellite, TNT, presse et organisateurs de grands événements). Powedia a également bénéficié d’une Aide au lancement de projets innovants (ALPI), octroyée par la Région Bretagne, afin de financer le recrutement de son premier cadre commercial.” * Fonds de capital risque créé en 2011 par l’INRIA et CDC Entreprises les coups de pouce Contact : 02 99 29 81 64 emmanuel.denoue@oseo.fr 2009 Aide de 22 600€ mise en place par Oséo • Aide à la faisabilité de 50 000€ (Oséo) 2011 • Aide au projet de Recherche et Développement Innovation de 220 000€ (Oséo) • Aide au lancement de projets innovants (ALPI, Région Bretagne, 60 000€) • Garantie Oséo et Région Bretagne sur un prêt38 bancaire accordé à la société
  39. 39. la société Powedia Solution de régie de diffusion vidéo externalisée et automatisée Rennes (35) Arnaud Dupuis - le co-fondateur et dirigeant “L’accompagnement d’Oséo a été essentiel : sans son soutien, je n’aurais pas obtenu de prêt bancaire. Emmanuel Denoue, conseiller d’entreprise chez Oséo, nous suit depuis nos débuts, je le tiens informé assez régulièrement de notre activité et le sollicite dès que j’ai une question. Grâce aux aides financières que nous avons obtenues en 2011, nous avons pu travailler sur la Recherche et développement de notre solution. C’était une étape indispensable, car même si la technologie, issue de l’INRIA, est performante, il a fallu adapter notre offre au marché. Une première phase de développement de produits a été finalisée. 2012 sera l’année de la commercialisation. Nous avons d’ailleurs embauché un cadre commercial grâce à une aide de la Région Bretagne.”Effectif : 6Contact : 02 30 96 12 80contact@powedia.comwww.powedia.com 39
  40. 40. la conseillère © D. Leroux Marie-Christine Lancien - Rennes Atalante Rennes (35) “J’ai rencontré Pierre Chérel et Jacques Peltier, deux ingénieurs experts en radio-fréquence, au tout début de leur projet d’entreprise, un an avant la création en mai 2011. Je les ai alertés sur la nécessité de structurer très tôt leur projet. Leurs besoins étaient clairement identifiés : il leur fallait une étude de marché pour segmenter les domaines d’activités stratégiques de la société, mais aussi border les aspects juridiques, contractuels et statutaires. Côté financement, nous avons présenté avec eux et défendu leur demande de prêt d’honneur PHAR Bretagne auprès de la Région Bretagne, que la société a obtenu. La société a également bénéficié du dispositif régional Créinnov. Ces aides ont été précieuses, tout particulièrement au démarrage du projet. Nous avançons ensemble pour identifier les axes d’amélioration et pour trouver, à chaque étape, les solutions. C’est très stimulant d’accompagner au quotidien ces entrepreneurs qui doivent gagner des parts de marché pour croître vite tout en conservant leur avance technologique et en maîtrisant leur développement !” Contact : 02 99 12 73 82 mc.lancien@rennes-atalante.fr les coups de pouce 2010 Aide Région Bretagne CrEInnov Prêt d’honneur PHAR Bretagne (60 000€) 201140
  41. 41. la société RF Track RFID longue portée pour applications personnalisées d’identification et de traçabilité Rennes (35) Pierre Chérel et Jacques Pelletier - le président et le directeur technique “Rennes Atalante nous a d’abord accompagnés dans la recherche de locaux qui a abouti à notre installation à Gallium, une pépinière gérée par Rennes Métropole. Nous avons ensuite profité du regard critique de la structure sur notre projet, et de journées de formation. J’ai apprécié la mise en relation avec d’autres dirigeants : de telles rencontres permettent de partager notre expérience, d’être confortés sur certains choix, de se rendre compte qu’on passe par les mêmes étapes, même si nos entreprises sont différentes. Rennes Atalante nous a guidés dans l’écheveau des dispositifs, et nous a permis d’obtenir des aides essentielles pour amorcer le démarrage de notre entreprise : nous avons ainsi reçu un financement CrEInnov pour la rédaction par un avocat de nos statuts et du contrat de notre premier client, et bénéficié d’un prêt d’honneur PHAR Bretagne.”Effectif : 3CA 2011 : 171 000€contact : 02 90 56 48 21contact@rf-track.comwww.rf-track.com Pierre Chérel Jacques Pelletier 41
  42. 42. le conseiller Jean-Louis Campy - Conseil Général du Morbihan Vannes (56) “Eric Fossard nous a contactés en 2010 pour avoir une validation technique de son projet : il souhaitait transformer le marc de café en granulats pour chaufferies et voulait, avant de poursuivre, connaitre la faisabilité du process de fabrication et démontrer que le pouvoir calorifique du produit obtenu était au moins aussi intéressant que celui des granulats de bois. Nous l’avons orienté vers la plate-forme technologique Prodiabio, portée par l’IUT de Lorient et 3 établissements de formation, compétente pour l’étude et les tests de procédés liés à la transformation de produits issus de l’agroalimentaire. Les résultats ont été très concluants, tant sur le process de transformation que sur les performances de combustion du produit obtenu. Via une aide à l’innovation du Conseil général, Eric Fossard a monté son projet industriel ; la technopole de Vannes l’a orienté vers l’Ademe pour l’obtention de financements complémentaires. Cette aventure n’aurait pu être menée à bien sans la qualité du porteur et la valeur de son projet, et sans l’accompagnement collectif dont elle a bénéficié. Le Conseil général a été la porte d’entrée pour Eric Fossard, qui a ensuite été orienté vers les bons interlocuteurs. Prodiabio, notamment, a eu -et a encore- un rôle essentiel.” Contact : 02 97 54 59 83 jean-louis.campy@cg56.fr les coups de pouce 2010 Etude de procédé (Prodiabio) • Financement partiel de la faisabilité (ADEME) 2011 • VIPE (Technopole du pays de Vannes) • Aide Novatec à l’innovation (CG 56) • PRDI pour valider la faisabilité technique d’un autre projet42
  43. 43. la société Rid-Solution Valorisation énergétique de bio-masse ou co-produit Theix (56) Eric Fossard - le dirigeant “Lorsque, fin 2010, j’ai présenté à Jean-Louis Campy du Conseil général du Morbihan mon projet, un peu décalé, de valorisation énergétique du marc de café, celui-ci m’a réservé un excellent accueil. Il m’a donné de nombreux conseils, et m’a fait profiter de ses contacts. Très vite, il m’a orienté vers la plate-forme technologique Prodiabio qui a immédiatement adhéré au projet. Comme je disposais de peu de fonds, la plate-forme m’a proposé d’agir par étapes, en partant de la moins onéreuse. Dans un premier temps, une étude de faisabilité a été menée. Comme les résultats étaient probants nous avons poursuivi par des tests plus complets sur le process et la valeur énergétique du produit. Prodiabio suit toujours le projet, aujourd’hui en phase de production, et nous envisageons de poursuivre notre collaboration pour réaliser de nouvelles recherches. Que ce soit dans la mise en relation, l’aide financière ou le montage du projet, j’ai eu la chance d’être très bien accompagné dans ma démarche par de nombreux acteurs bretons, professionnels et efficaces - Conseil général 56, Oséo, Ademe, VIPE Vannes, le conseil régional, Bretagne Sud Angels”Effectif : 4Contact : 06 64 19 25 38eric.fossard@rid-solution.frwww.rid-solution.fr 43
  44. 44. le conseiller © D. Leroux Eric Perchais - Oséo Bretagne Rennes (35) “Lorsque j’ai rencontré Marie Chauvel, elle avait peu de moyens financiers, mais une excellente idée, celle d’un dispositif anti-collision avifaune pour les bateaux de pêche. J’ai prescrit une PRDI pour que SeaBird, la société nouvellement créée, puisse financer un bilan de propriété industrielle. L’Arist Bretagne s’est chargée de la prestation, qui a abouti au dépôt d’un brevet. SeaBird a aujourd’hui un peu plus d’un an, et son chiffre d’affaires est satisfaisant. La fabrication du dispositif est confiée à un sous-traitant ; il est distribué par un fabricant de filets du Finistère. La PRDI prescrite a, d’une part, contribuée au succès du lancement commercial d’un produit bon pour l’environnement (préservation de la biodiversité) et, d’autre part, permis à Marie Chauvel d’initier d’autres projets. A ce titre, et pour l’un d’entre eux, elle collabore avec le LIMATB, le Laboratoire d’ingénierie des matériaux de l’Université de Bretagne Sud.” Contact : 02 99 29 81 58 eric.perchais@oseo.fr les coups de pouce 2011 PRDI de 3000€ pour financer un bilan PI par l’Arist Aide Région Bretagne à l’introduction 2012 de nouvelles compétences en entreprise.44
  45. 45. la société Seabird Bureau d’études pour la protection des écosystèmes marins et des activités humaines Lorient (56) Marie Chauvel - LA gérante “L’accompagnement d’Eric Perchais d’Oséo a été très important pour ma société. Lorsque je l’ai rencontré, il s’est penché sur SeaBird et son développement, sur le dispositif que je voulais mettre en place et m’a fait part de tout ce qu’Oséo pouvait m’apporter. Son appui a été essentiel lorsque je me suis lancée, car je connaissais peu le monde de l’innovation. J’ai ainsi obtenu à la création de l’entreprise, un prêt bancaire avec l’aide de la garantie Oséo. Il m’a rappelée récemment pour discuter du programme de recherche collaboratif auquel je participe avec le LIMATB ; je le tiens informé de mes projets, et il est toujours présent pour me donner des informations et trouver des ressources.”Effectif : 2Contact : 02 30 91 50 77contact@seabird.frwww.seabird.fr 45
  46. 46. le conseiller © D. Leroux Jean-Marc THOUELIN - Institut Maupertuis Bruz (35) “Les dirigeants de Seemecab m’ont contacté peu après la création de leur entreprise (avril 2011). Ils souhaitaient que je leur présente le réseau et les dispositifs existants. Ils m’ont parlé de leur invention, un support d’aide à la vente destiné aux opticiens, constitué d’un système de capture photographique et d’un logiciel de visualisation des photos sur tablette tactile. Ils devaient protéger cette innovation avant d’en faire la présentation lors d’un salon. Je les ai accompagnés dans le dépôt de ce premier brevet français financé par une PRDI. À présent, ils me tiennent au courant de leurs activités et je les aide à communiquer, notamment via le Réseau breton de l’innovation. Ils sont friands de promotion, et ont compris qu’autour d’eux existaient de nombreuses structures et personnes ressources pour les aider : Rennes Atalante pour l’accompagnement à la création, l’Arist Bretagne sur les aspects de propriété industrielle, l’Institut Maupertuis dans le montage du dossier PRDI.” Contact : 02 99 57 17 64 jean-marc.thouelin@institutmaupertuis.fr les coups de pouce 2011 PRDI pour le dépôt d’un brevet 2011 Pré-diagnostic P.I. de l’Arist 2011 Accompagnement à la création par Rennes Atalante46
  47. 47. la société SeeMeCab Création d’applications tactiles innovantes Rennes (35) Morgan Bigot et Julien Cotteaux - Les dirigeants “En 2008, alors que nous étions en train de lancer notre activité, nous avons été conseillés par la technopole Rennes Atalante pour participer à un concours organisé par Oséo. Nous n’avions pas été lauréats, mais avions obtenu une subvention Oséo. Une aide qui nous a permis de réaliser un prototype et de faire une étude de marché, après quoi nous avons recentré notre activité. En 2011, nous avons créé SeeMeCab, accompagnés par la CCIT de Rennes qui nous a présenté des experts-comptables, des juristes, et nous mis en relation avec le Centre européen d’entreprises et d’innovation, Créativ. Ensuite, nous avons été mis en contact avec l’Institut Maupertuis pour un dépôt de brevet. C’est Jean-Marc Thouélin, conseiller technologique au sein de ce centre technique, qui nous a aidés dans cette démarche en montant un dossier de demande de PRDI, pour financer ce dépôt. Notre produit phare est aujourd’hui commercialisé; nous en avons développé d’autres, et nous réfléchissons à la stratégie à mettre en place. Nous sommes toujours accompagnés par Rennes Atalante, et espérons intégrer le Réseau Entreprendre, pour bénéficier de nouveaux regards extérieurs.”Effectif : 2 salariés(1 embauche prévue fin 2012-début 2013)Contact : 06 50 07 79 82www.seemecab.com 47
  48. 48. la conseillère © D. Leroux Estelle Keraval - Technopole Anticipa Lannion-Trégor (22) “Nous avons rencontré les porteurs de projet 3 ans avant la création de Voxygen. L’équipe fondatrice est constituée de 7 personnes, pour la plupart issue du Groupe Orange. Ce projet a bénéficié d’un soutien important afin d’accompagner les porteurs dans toutes les phases nécessaires à la maturation de leur projet technologique ambitieux. Nous avons effectué un gros travail sur la structuration financière, juridique, marketing et commerciale de Voxygen afin d’aboutir à un projet dans lequel chacun se reconnaisse. Ce travail a été soutenu par la technopole Anticipa Lannion-Trégor ainsi que par des experts. Le fonds régional Créinnov a financé une partie des dépenses. Nous les avons aidés à compléter leurs fonds propres en les orientant vers les prêts d’honneur Trégor Initiative en local et le fonds PHAR Bretagne. Des mises en réseau ont été effectuées afin d’introduire Voxygen dans l’écosystème. L’entreprise bénéficie aussi d’un soutien Oséo pour ses travaux de RD.” Contact : 02 96 05 41 70 estelle.keraval@technopole-anticipa.com les coups de pouce 2010 Aide Région Bretagne CrEInnov (financement de prestations de service par des cabinets spécialisés) 2011 Prêt d’honneur Trégor initiative, plateforme d’initiative locale 2012 Prêt d’honneur PHAR Bretagne de à Oséo (appel à projets dédié aux PME, pôle Images48 2011 2012 et Réseaux - Projet collaboratif)
  49. 49. la société Voxygen Logiciel de synthèse vocale basé sur des voix expressives et naturelles Pleumeur-Bodou (22) Edouard Hinard - le Directeur général “Lorsque nous nous sommes lancés, nous étions néophytes en matière de montage de société. Estelle Keraval de la technopole Anticipa Lannion-Trégor nous a conseillés de prendre contact avec un expert-comptable, un avocat, nous a aidés pour le montage de notre business plan. Elle connait parfaitement les nombreuses aides financières auxquelles nous pouvions prétendre, d’Oséo à la Région en passant par le Conseil général 22 et les différentes aides locales. Je n’ai pas eu à me soucier de rechercher des subventions. Aujourd’hui encore, Estelle me prévient lorsqu’elle pense qu’il en existe une pour nous et nous aide dans le montage du dossier. Elle veille au respect des délais de dépôt, et sait comment présenter la demande pour mettre toutes les chances de notre côté. J’ai totalement confiance en elle. Afin de nous conseiller au mieux, je suis amené à lui communiquer des détails confidentiels sur nos marchés, nos affaires en cours, mais je sais que rien ne filtrera de nos échanges. Elle a fait preuve de beaucoup de patience - il nous a fallu 3 ans pour sortir d’Orange Labs - et elle a toujours été présente lorsque nous avions besoin d’elle. La technopole m’a également permis de suivre 2 formations financées par le DIF* sur les aspects gestion/finance et marketing/vente, et j’ai assisté à des “form’action” gratuites sur des thèmes variés (tableau de bord, marketing, juridique...). Outre les connaissances que l’on en retire, c’est aussi l’occasion de rencontrer des profils variés de créateurs d’entreprises confrontés aux mêmes interrogations que nous.” * Droit individuel à la formationEfffectif : 9 salariésContact : 02 96 14 12 81contact@voxygen.frwww.voxygen.fr 49
  50. 50. notes50
  51. 51. 51
  52. 52. les partenaires du réseauConseil régional de BretagneOséoDireccte BretagneINPI BretagneChambres de commerces et d’industrieterrritoriales de BretagneChambres de métiers et de l’artisanat de Bretagne © Création : www.pollenstudio.fr - Rédaction : Béatrice ErcksenChambres d’agriculture de BretagneCentres techniques / CrittTechnopolesPôles de compétitivitéPlates-formes technologiquesUniversités, écoles d’ingénieurs, lycées techniques Juin 2012 - papier 100 % recycléet laboratoires de rechercheRetrouvez tous vos contacts sur :www.bretagne-innovation.fr Avec le soutien de :Bretagne Développement Innovation 1 bis, route de Fougères 35510 Cesson Sévigné T. 02 99 84 53 00 rbi@bdi.fr

×