Savoie − Haute-SavoieÉTÉHIVERRéunionHanditourismeArêches Beaufort18/04/2013
ÉTÉHIVERAccessibilité,tourisme adapté,comment améliorerl’information pour mieuxaccueillir nos clientèles ?
ÉTÉHIVERCôme VermerschDirecteur généralSavoie Mont Blanc Tourisme
ÉTÉHIVERRappel sur la loi de 2005Christel TeixeiraDirection Départementale desTerritoires de Savoie
La loi 2005-102 du 11 février 2005pour légalité des droits et deschances, la participation et lacitoyenneté despersonnes h...
Les champs d’application de la loi►La compensation du handicap►La prévention et l’accès aux soins►L’intégration scolaire e...
Ce qui est nouveau► Prise en compte de tous les types de handicaps► Extension du champ d’application► Encadrement plus str...
Définition du handicap« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toutelimitation d’activité ou restriction de pa...
Loi dédiée aux différentshandicaps …… mais en fait pour tous
Population prise en compte dans lestextes réglementaires• Objectif de personnes INDEPENDANTES et AUTONOMES• Prise en compt...
Prise en compte du“handicap visuel”Les personnes aveugleset mal-voyantesDifficulté pour se repérer,s’orienter (orientation...
Handicap visuel : pistes d’améliorationPour la personne aveugle :- offrir des repères sensoriels, podotactiles,sonores, …-...
Prise en compte duhandicap visuelDes exigences réglementaire- exigences de repérage (des bâtiments, des obstacles, deséqui...
Prise en compte du“handicap auditif”Les personnes sourdes ou malentendantesDifficultés de communication,d’accès àl’informa...
Pistes de réflexion…• Doublage de toute information sonore par uneinformation visuelle• Mise en oeuvre de plusieurs suppor...
Prise en compte du“handicap intellectuel”Les personnes présentant des difficultésintellectuelles, cognitives, psychiquesDi...
Pistes d’amélioration• Utilisation de pictogrammes normalisés• Rejet des systèmes ou dispositifs quidemandent des enchaîne...
Prise en compte du“handicap physique”Les personnes de petite ou de grande taille,celles circulant en fauteuil roulant et l...
Traduction réglementaire• Exigence d’accès physique : approche,atteinte, préhension• Amélioration du traitement des escali...
Pistes de réflexion…Faciliter les déplacements assis/debout :• Se repérer, s’orienter, se guider, circuler, rouler, marche...
Interaction usagers/environnementNous partageons tous les mêmes besoins de déplacement d’un point àun autre :• de repérage...
Une loi…..des obligations
Article 45 : un enjeu globalla chaîne de déplacementElle est organisée pour permettre une accessibilité totale aux personn...
Obligations découlant de la loiConcernant :• Les services de transports collectifs• La voirie et les espaces publics• Le c...
Zoom sur le cadre bâti - ERPBâtiments neufs :Respect des règles d’accessibilité pour tout bâtiment dont le PCest postérieu...
Zoom sur le cadre bâti – ERP neufExigences fixées sur : R. 111-19-2 et R. 111-19-3• Se repérer, communiquer• Les condition...
Zoom sur le cadre bâti – ERP neufCes obligations concernent toutes les partiesouvertes au public et notamment lestationnem...
Zoom sur le cadre bâti – ERP existantLes adaptations mineures sont envisageables(arrêté du 21 mars 2007)• avant le 1er jan...
ERP faisant l’objet de travaux - Synthèse
ERP - DérogationElles peuvent être sollicitées pour tout projet qui nerespecterait pas la réglementation, sauf pour le neu...
Procédure administrative à suivreAUTORISATION DAMÉNAGER OU DE MODIFIERUN ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLICArticle L. 111-8 ...
Procédure administrative à suivre• Si les travaux font lobjet dun permis de construire : le PC vautautorisation de constru...
Composition du dossier• Imprimé CERFA• Plan de situation• Plans côté dans les trois dimensions à l’échelle(partie extérieu...
Le traitement des dossiers dedérogationLes dossiers de demande de permis de construire et dautorisationde travaux pour les...
Regards croiséshttp://www.developpement-durable.gouv.fr/Textes-de-reference-ERP-Mesures.html
ÉTÉHIVERPolitique et actionsdépartementalesGérard ThiévenazCG73 - Agence Touristique Savoie
Politique et actions départementalesTourisme adapté° Confort d’usage : Une composante transversale...° Tourisme et handica...
Le confort d’usageUne approche qualité centrée sur l’usager• Analyse rationnelle des situations pour améliorer la correspo...
Charte: Pour une montagne de confortUn outil central pour un positionnement ouvert• Charte du Conseil général de la Savoie...
Ex : Promenade confortConfort d’usage ici partagé...° Créer des offres (situations)correspondant aux aptitudes des seniors...
Tourisme et handicapActions et accompagnements du département• En lien avec les échanges du jour organisés parSavoie Mont-...
° Une nécessité face à des pratiques à la journée ou en séjour:Une structuration initiée en 1997: Accès, hébergements,rest...
2° Accompagnement techniquePas conseil en accessibilité – légale• Pour des projets publics ou privés, financés ou pas par ...
3° Une fiche départementale d’accessibilitéUn outil simple et pratique à destination des collectivités engagées (OT, ST......
4° Des actions de formation et de sensibilisation« Effet multiplicateur… »• Gérées directement :• Mieux connaitre les publ...
5° Financements du Conseil généralAccompagnement en amont et instruction des projets et des dossiersGestion SMT du CG - ré...
ÉTÉHIVERLabel Tourisme et handicapCatherine AgnolettoAgence Touristique Savoie
LE LABEL’’TOURISME & HANDICAP’’
LE LABEL’’TOURISME ET HANDICAP’’• Cette marque de qualité de l’accueil a été créé par le Ministèrechargé du Tourisme pour ...
Union Départementale des Offices de Tourisme etSyndicats d’Initiative de Haute-SavoieLE LABEL, POUR QUOI ?• Identifier / D...
LE LABEL, POUR QUI ?La liste est vaste et comprend notamment :. les hébergements. les établissements de restauration. les ...
Union Départementale des Offices de Tourisme etSyndicats d’Initiative de Haute-SavoieLE LABEL, COMMENT ?C’est une démarche...
Union Départementale des Offices de Tourisme etSyndicats d’Initiative de Haute-SavoieLE LABEL, COMMENT ? Démarches préala...
ÉTÉHIVERObligations des OTdans le cadre du classementet du label Qualité TourismeCyril Noel
ÉTÉHIVERCompilation de l’informationCyril NoelSavoie Mont Blanc Tourisme
Les fondamentaux de la collecte• Pour les enfants• C’est un public spécifique qui mérite des fiches spécifiques pour les a...
Guide de saisie Sitra• Les incontournables• Les toilettes• Les places de parking• Les restaurants• Les commerces• Les équi...
Rôle d’animation des OT envers leurs prestataires• Diagnostic• Remplir la grille d’accessibilité et échanger avec vos pres...
ÉTÉHIVERPrésentation desprestataires et associations
Associations et prestataires• Comité Handisport de la Savoie – Thierry Baligand / Fabien Riffet• Anae – Bernard Loquais - ...
ÉTÉHIVERPrésentation des pratiqueset du matérielGérard ThiévenazAgence touristique Savoie
Numéro indigo 0820 00 73 74Depuis l’étranger + 33 820 00 73 74SAVOIE MONT BLANC TOURISME | CHAMBÉRY24, boulevard de la Col...
Présentation réunion du 18 avril 2013
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation réunion du 18 avril 2013

535 vues

Publié le

Réunion de sensibilisation sur la communication sur les offres à destination des publics en situation de handicap

Publié dans : Développement personnel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
535
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Les grands principes : Accès de tout pour tous : tous les handicaps, tous les domaines de vie sont concernés : vie citoyenne, vie dans la cité et déplacements, logement, scolarisation, emploi et formation, culture loisir, accès aux soins…
  • Définition des ERP • Le 1er Groupe comprend les ERP de 1ère, 2ème, 3ème et 4ème catégorie • Le 2ème Groupe correspond aux établissements de 5ème catégorie Seuil des différentes Catégories : • 1ère catégorie : plus de 1500 personnes • 2ème catégorie : de 701 à 1500 personnes • 3ème catégorie : de 301 à 700 personnes • 4ème catégorie : 300 personnes et en dessous à l’exception des établissements de 5ème catégorie • 5ème catégorie : le seuil de classement dépend du Type d’établissement Destinations : habitation, hôtel, bureaux (services) , commerce , artisanat, industrie, exploitation agricole ou forestière, entrepôt, équipement d’intérêt collectif et services publics Le fait de passer de l’une de ces destinations à une autre rend obligatoire la prise en compte des règles du neuf… même s’il s’agissait déjà d’ERP existants .
  • Tous les travaux d'aménagement ou de modification d'un ERP doivent faire l'objet d'une autorisation au titre de l'article L 111-8 du code de la construction et de l'habitation (CCH). Cette autorisation (AT) est délivrée sous forme d'arrêté par le maire au nom de l'État après avis de la sous commission d'accessibilité et de la sous commission de sécurité (décret du 11 septembre 2007). L'arrêté du 21 novembre fixe le modèle d'imprimé ainsi que le contenu du dossier. CAS PARTICULIER DES ERP SOUMIS A PERMIS (PC et PA) Le permis vaut autorisation de construire ou modifier un ERP au titre du CCH quelle que soit la catégorie de l'établissement (article R 425-15 du code de l'urbanisme). : un seul arrêté pour deux autorisations : une au titre au code de l'urbanisme et une au titre du CCH. En conséquence, le dossier de permis doit comporter les mêmes documents que l'AT, ce sont les PC 39 et PC 40 ou PA 50 et PA 51, qui composent le dossier spécifique fixé par l'arrêté 21 novembre 2011 (utilisation obligatoire du nouveau formulaire avec bordereau des documents à joindre pour les permis déposés à compter du 1er janvier). Rappel : Pour les travaux soumis à DP, deux autorisations distinctes obligatoires, DP (urbanisme) et AT (CCH)
  • Dans le cadre d'une demande de dérogation en raison de conséquences excessives, les services préfectoraux exigent la réalisation d'un rapport, par la CCI territoriale ou une administration compétente, précisant que le respect de la réglementation engage la pérennité de l'établissement. Les CCI peuvent rédiger ce rapport après sollicitation d'un ressortissant (commerce, café, hôtel, restaurant, cinéma, discothèque...).
  • Présentation réunion du 18 avril 2013

    1. 1. Savoie − Haute-SavoieÉTÉHIVERRéunionHanditourismeArêches Beaufort18/04/2013
    2. 2. ÉTÉHIVERAccessibilité,tourisme adapté,comment améliorerl’information pour mieuxaccueillir nos clientèles ?
    3. 3. ÉTÉHIVERCôme VermerschDirecteur généralSavoie Mont Blanc Tourisme
    4. 4. ÉTÉHIVERRappel sur la loi de 2005Christel TeixeiraDirection Départementale desTerritoires de Savoie
    5. 5. La loi 2005-102 du 11 février 2005pour légalité des droits et deschances, la participation et lacitoyenneté despersonnes handicapées
    6. 6. Les champs d’application de la loi►La compensation du handicap►La prévention et l’accès aux soins►L’intégration scolaire et professionnelle►L’accessibilité au cadre bâti►L’accessibilité aux transports►L’accessibilité aux nouvellestechnologiesArt 45« Garantir lachaîne dedéplacement »
    7. 7. Ce qui est nouveau► Prise en compte de tous les types de handicaps► Extension du champ d’application► Encadrement plus strict des dérogations► Attestation de conformité en fin de travaux
    8. 8. Définition du handicap« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toutelimitation d’activité ou restriction de participation à la vie ensociété subie dans son environnement par une personne enraison d’une altération substantielle, durable ou définitived’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles,mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap oud’un trouble de santé invalidant (article 2) »
    9. 9. Loi dédiée aux différentshandicaps …… mais en fait pour tous
    10. 10. Population prise en compte dans lestextes réglementaires• Objectif de personnes INDEPENDANTES et AUTONOMES• Prise en compte du public dans des conditions normales de• fonctionnementObjectif de personnes INDEPENDANTES et AUTONOMESPrise en compte du public dans des conditions normalesde fonctionnement
    11. 11. Prise en compte du“handicap visuel”Les personnes aveugleset mal-voyantesDifficulté pour se repérer,s’orienter (orientationspatio-temporelle), sedéplacer et circuler,lire,identifier les dangers.
    12. 12. Handicap visuel : pistes d’améliorationPour la personne aveugle :- offrir des repères sensoriels, podotactiles,sonores, …- faciliter l’orientation,- supprimer les obstacles, etc...Pour la personne mal-voyante- optimiser la perception visuelle,- faciliter la lecture, etc.
    13. 13. Prise en compte duhandicap visuelDes exigences réglementaire- exigences de repérage (des bâtiments, des obstacles, deséquipements, des passages pour piétons, etc..).- exigences de guidage (permettre d’accéder jusqu’à l’entrée desbâtiments, etc..).- exigences de contrastes (voir et lire, repérer les dangers).- exigences de qualité déclairage (pour les cheminements, leséquipements, …).- exigences de sécurité (repérage des parties vitrées, des marchesisolées,...).
    14. 14. Prise en compte du“handicap auditif”Les personnes sourdes ou malentendantesDifficultés de communication,d’accès àl’information,d’orientation, fatigabilité, pertesd’équilibre.
    15. 15. Pistes de réflexion…• Doublage de toute information sonore par uneinformation visuelle• Mise en oeuvre de plusieurs supports d’informationscomplémentaires• Amélioration du temps de réverbération acoustiquedans les parties communes, les halls, les espacesd’attente, les salles de restauration,…• Visiophonie en cas d’interphonie• Eclairage de qualité de 20 lux, 50 lux, 100 lux, 150lux ou 200 lux selon le lieu pour lire sur les lèvrespour percevoir les informations
    16. 16. Prise en compte du“handicap intellectuel”Les personnes présentant des difficultésintellectuelles, cognitives, psychiquesDifficultés de réflexion, de lecture, decompréhension, de communication, dedécision, d’orientation,…
    17. 17. Pistes d’amélioration• Utilisation de pictogrammes normalisés• Rejet des systèmes ou dispositifs quidemandent des enchaînements demanipulations complexes et rapides• Éclairage : extinction progressive en cas detemporisationLa plupart des améliorations concernant les déficiencessensorielles“profitent” à la déficience intellectuelle
    18. 18. Prise en compte du“handicap physique”Les personnes de petite ou de grande taille,celles circulant en fauteuil roulant et les mal-marchantsDifficultés pour accéder aux lieux, pour circuler, pouraccéder aux équipements, pour les utiliser, pourparticiper aux activités.Le handicap moteur est susceptible de survenir à toutâge, et peut avoir des causes diverses : vieillesse,traumatisme, maladie,...
    19. 19. Traduction réglementaire• Exigence d’accès physique : approche,atteinte, préhension• Amélioration du traitement des escaliersmême si ascenseur• Nouvelles exigences dimensionnellesnotamment de manoeuvre de portes
    20. 20. Pistes de réflexion…Faciliter les déplacements assis/debout :• Se repérer, s’orienter, se guider, circuler, rouler, marcher• Offrir de l’espace pour circuler, utiliser et faire un demi-tour sur soi• Réaliser des revêtements lisses et non glissants• Supprimer les barrières architecturales…Faciliter l’utilisation des équipements assis/debout :• Ergonomie et position des commandes• Communiquer : entendre, voir, lire, écrire• Réfléchir à l’emplacement du fauteuil roulant dans chaque espace…
    21. 21. Interaction usagers/environnementNous partageons tous les mêmes besoins de déplacement d’un point àun autre :• de repérage, s’orienter, comprendre l’espace• daccès aux bâtiments, aux espaces publics, aux transports en commun• dutilisation et de jouissance des locaux dans des conditions decommodité et de confort adaptées à leur finalité• daccès aux, et dutilisation des équipements et dispositifs decommunication et de participation, comprendre les messages• de repos• de satisfaction des besoins physiologiques élémentaires• de sortir, repartir, se sentir en sécurité, sentiment de bien être, assurerla sécurité du corps et aider à lorientation et à lévitement des obstacleslors des déplacements
    22. 22. Une loi…..des obligations
    23. 23. Article 45 : un enjeu globalla chaîne de déplacementElle est organisée pour permettre une accessibilité totale aux personneshandicapées ou à mobilité réduite par le cheminement usuel le pluscourt possible entre les différents maillons de la chaîne :- le cadre bâti- la voirie, les aménagements des espaces publics- les systèmes de transport et leur intermodalité
    24. 24. Obligations découlant de la loiConcernant :• Les services de transports collectifs• La voirie et les espaces publics• Le cadre bâti (ERP et Logements)
    25. 25. Zoom sur le cadre bâti - ERPBâtiments neufs :Respect des règles d’accessibilité pour tout bâtiment dont le PCest postérieur au 01/01/2007Bâtiments existants :Obligation de réalisation de diagnostics des ERP descatégories 1, 2, 3, 4 (classement issu sécurité incendie)Mise en accessibilité de tous les ERP existants avant le 1erjanvier 2015Bâtiments existants faisant l’objet de travaux :Cas de la création d’un ERP par changement de destinationdans un bâtiment existant avec ou sans travaux Les règles du neuf s’appliquent
    26. 26. Zoom sur le cadre bâti – ERP neufExigences fixées sur : R. 111-19-2 et R. 111-19-3• Se repérer, communiquer• Les conditions d’accès et d’accueil dans lesbâtiments• Les revêtements de sols et des parois• Équipements et mobiliers intérieurs et extérieurssusceptibles d’être installés notamment lesdispositifs d’éclairage et d’information des usagers
    27. 27. Zoom sur le cadre bâti – ERP neufCes obligations concernent toutes les partiesouvertes au public et notamment lestationnement, les cheminements extérieurs etintérieurs, les portes, portiques et SAS, lesespaces d’accueil du public, les escaliersintérieurs, les ascenseur, les sanitaires adaptés,l’éclairage, la signalétique…Lien sur les textes et la circulaire illustrée :http://www.accessibilite-batiment.fr/
    28. 28. Zoom sur le cadre bâti – ERP existantLes adaptations mineures sont envisageables(arrêté du 21 mars 2007)• avant le 1er janvier 2015 pour le 1er groupe• avant et après le 1er janvier 2015 pour le2ème groupelorsque les contraintes liées à la solidité dubâtiment l’imposent, telles que murs,plafonds, planchers, poutres ou poteaux
    29. 29. ERP faisant l’objet de travaux - Synthèse
    30. 30. ERP - DérogationElles peuvent être sollicitées pour tout projet qui nerespecterait pas la réglementation, sauf pour le neuf enévoquant :• l’impossibilité technique,• les contraintes liées à la préservation du patrimoine,• la disproportion manifeste entre les améliorations apportéeset leurs conséquences
    31. 31. Procédure administrative à suivreAUTORISATION DAMÉNAGER OU DE MODIFIERUN ÉTABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLICArticle L. 111-8 du code de la construction et de l’habitation :Une autorisation de travaux (AT) au titre de la sécurité incendie et delaccessibilité pour les personnes handicapées doit être obtenue auprèsde la mairie pour tous les travaux de création, daménagement ou demodification dun établissement recevant du public (ERP).
    32. 32. Procédure administrative à suivre• Si les travaux font lobjet dun permis de construire : le PC vautautorisation de construire ou modifier un ERP. Le dossier doitcomporter les plans et documents pour que l’autorité compétentepuisse s’assurer que le projet est conforme aux règles d’accessibilité).• Si les travaux font lobjet dune déclaration préalable : ladéclaration préalable ne vaut pas autorisation de travaux. Dans ce cas,une demande dautorisation de travaux doit être déposée en mairie,parallèlement à la déclaration préalable (2 formalités à accomplir).• Pour les autres cas : une simple demande dautorisation de travaux doitêtre déposée en mairie.• Pour les deux derniers points la demande d’autorisation de travaux doiêtre établie n 3 exemplaires et doit comporter les plans et documentsnécessaires pour veiller au respect des règles d’accessibilité.• Délai d’instruction 5 mois.• La décision est délivrée sous forme darrêté par le maire au nom delÉtat après avis de la sous commission daccessibilité et de lasous commission de sécurité. Elle est notifiée au pétitionnaire, avantla fin du délai dinstruction
    33. 33. Composition du dossier• Imprimé CERFA• Plan de situation• Plans côté dans les trois dimensions à l’échelle(partie extérieure et pour chaque bâtiment etchaque niveau)• Plan avant travaux s’il s’agit d’un bâtimentexistant.• Notice d’accessibilité
    34. 34. Le traitement des dossiers dedérogationLes dossiers de demande de permis de construire et dautorisationde travaux pour les établissements recevant du public (ERP) fonttous lobjet dun examen par la sous-commission départementaledaccessibilité préalablement à leur délivrance par le maire.Lavis rendu par la sou-commission permet délaborer larrêtéstatuant sur la(les) dérogation(s) qui sera transmis au maire dela commune où est implanté lERP. A charge pour ce dernier dese prononcer sur la demande de permis de construire oudautorisation de créer,d’aménager ou de modifier lERP.
    35. 35. Regards croiséshttp://www.developpement-durable.gouv.fr/Textes-de-reference-ERP-Mesures.html
    36. 36. ÉTÉHIVERPolitique et actionsdépartementalesGérard ThiévenazCG73 - Agence Touristique Savoie
    37. 37. Politique et actions départementalesTourisme adapté° Confort d’usage : Une composante transversale...° Tourisme et handicap : un axe très ciblé (sujet du jour)
    38. 38. Le confort d’usageUne approche qualité centrée sur l’usager• Analyse rationnelle des situations pour améliorer la correspondance en l’offre etl’usager : accessibilité, convenance, convénience.../ Filtres des aptitudes sensorielles, motrice et cognitives• L’accessibilité n’est pas une question de handicap !« attention à la stigmatisation et à ses effets ! »10 % Indispensables, 40 % nécessaires 100% confortables• Cible ultime de toute offre, l’usager doit au regard de ses aptitudes, être placéau centre de nos critères, de nos commandes et de nos choix...• Encourager et stimuler une culture de l’initiative et de l’innovation• Rentabilité économique et sociale
    39. 39. Charte: Pour une montagne de confortUn outil central pour un positionnement ouvert• Charte du Conseil général de la Savoie , à destination des collectivités.• Affirmer et partager collectivement le sens ouvert et l’attractivité comprise duconfort d’usage : enjeu économique et sociale, acteurs publics et privés...• Une charte d’accompagnement : binôme de référents, pour une dynamique locale• Un réseau départemental animé et des actions partagées, qui stimulent ce regardpragmatique et systématique à poser sur 100 % de nos offres et projets• Des liens ciblés mais constructif pour l’offre tourisme et handicap• Sens donné à l’accessibilité• Périmètre confort (approche fonctionnelle)• Fiabilité et mise en communication de l’offre
    40. 40. Ex : Promenade confortConfort d’usage ici partagé...° Créer des offres (situations)correspondant aux aptitudes des seniors+,des parents avec poussette...° Cahier des charges simples mais assezexigeants (lien interprétation sur PSD…)° Des échos très favorables et croissants…20 Sites réalisés : été 2013 …
    41. 41. Tourisme et handicapActions et accompagnements du département• En lien avec les échanges du jour organisés parSavoie Mont-Blanc Tourisme :– Développer des offres, c’est aussi s’engager à communiquer pour lesrendre effectives et encore plus fiables...– Les outils à notre disposition (SITRA, NTIC...) nous permettent d’évolueren identifiant mieux l’offre et les cibles...
    42. 42. ° Une nécessité face à des pratiques à la journée ou en séjour:Une structuration initiée en 1997: Accès, hébergements,restauration, activités, services, personne ressource...° Lien partiel mais effectif avec la charte...° Encourager et accompagner la mise en communication desoffres par les prestataires, par les OT, par SMBT1° Développer et promouvoir des offres de territoireLa priorité pour une cohérence de l’offre et des actions
    43. 43. 2° Accompagnement techniquePas conseil en accessibilité – légale• Pour des projets publics ou privés, financés ou pas par le CG.• Développer les activités adaptées (ski, canoë, visites…)• Mise en accessibilité diverses (gîtes, CV, OT, RM, plage…)• Label tourisme et handicap• Un accompagnement au cas par cas et le plus souvent en associantdes compétences extérieurs (réseaux) : ergo, syndicats prof, service CG,CAUE, Sociétés privés...• Accompagnement direct de certains comités de pilotage (CTA, PC...)• Relais sur les réseaux spécialisés : associations, établissements,professionnels divers...
    44. 44. 3° Une fiche départementale d’accessibilitéUn outil simple et pratique à destination des collectivités engagées (OT, ST...)•Une production collective : DDT, APF, CG-ATD (2005 - 2010)•Tri du déclaratif mis en communication par les OT•Première approche, label tourisme et handicap – loi...•Formation annuelle•Possible accompagnement•Critères SITRA maintenant en phase « cohérence d’action... »
    45. 45. 4° Des actions de formation et de sensibilisation« Effet multiplicateur… »• Gérées directement :• Mieux connaitre les publics à besoins spécifiques:lien UDOTSI : 17 et 18 oct 2013• Fiche départementale d’accessibilité : 11 juin 2013• Approche technique (ST, interne CG...)• Remontées mécaniques, Guide conférencier...• Participation sollicités• / DDT, / CG, / EPCI...• / C Q Handisport (A et B)• / Réseaux d’entreprises : Pic Bois, Cluster montagne...• / Savoie Haute-Savoie Juniors, / Fagith• …
    46. 46. 5° Financements du Conseil généralAccompagnement en amont et instruction des projets et des dossiersGestion SMT du CG - révision des aides•Contrat de territoire adapté• SHR, CCB .•Offres diffuses• Activités – matériels, lien formation (ski, randonnée, nautisme...)• Mise en accessibilité (gîtes, CV, hôtel, musées, plages ...)• Promenade confort - PSD
    47. 47. ÉTÉHIVERLabel Tourisme et handicapCatherine AgnolettoAgence Touristique Savoie
    48. 48. LE LABEL’’TOURISME & HANDICAP’’
    49. 49. LE LABEL’’TOURISME ET HANDICAP’’• Cette marque de qualité de l’accueil a été créé par le Ministèrechargé du Tourisme pour des clientèles en situation de handicap.• Il identifie l’accessibilité des sites pour les déficiences motrice,visuelle, auditive et mentale.• Il résulte d’un partenariat entre le Ministère chargé du Tourisme,les professionnels du tourisme et les associations représentant lespersonnes handicapées.• L’Association ’’Tourisme et Handicap’’ est chargée d’assurer lacoordination nationale du dispositif.
    50. 50. Union Départementale des Offices de Tourisme etSyndicats d’Initiative de Haute-SavoieLE LABEL, POUR QUOI ?• Identifier / Développer / Promouvoir / Répondre• Le but du label : développer une information fiable, homogène etobjective• Sa particularité : prendre en compte les 4 types de handicap :moteur, mental, visuel et auditif.• Pour les professionnels du tourisme, c’est un avantageconcurrentiel, une reconnaissance, un outil de communication.• Pour les visiteurs handicapés, c’est une garantie d’un accueilefficace et adapté.
    51. 51. LE LABEL, POUR QUI ?La liste est vaste et comprend notamment :. les hébergements. les établissements de restauration. les sites touristiques (musées…). les offices de tourisme et syndicats dinitiative. les itinéraires de promenade et de randonnées. les zones de baignade de plein air
    52. 52. Union Départementale des Offices de Tourisme etSyndicats d’Initiative de Haute-SavoieLE LABEL, COMMENT ?C’est une démarche volontaire.Tout professionnel du tourisme désireux d’obtenir le labelTourisme et Handicap doit s’adresser à la MissiondIngénierie Touristique Rhône-Alpes ou au ComitéDépartemental du Tourisme du lieu de son établissement.Cette labellisation passe par une démarche précise, qui viseà valider laccessibilité de la prestation, au regard de critèresclairement définis correspondants aux différents handicaps
    53. 53. Union Départementale des Offices de Tourisme etSyndicats d’Initiative de Haute-SavoieLE LABEL, COMMENT ? Démarches préalables : demande de label (MITRA) Évaluation du site touristique Attribution du label Envoi d’une charte dengagement du labellisé à signerpar l’association Tourisme et Handicaps
    54. 54. ÉTÉHIVERObligations des OTdans le cadre du classementet du label Qualité TourismeCyril Noel
    55. 55. ÉTÉHIVERCompilation de l’informationCyril NoelSavoie Mont Blanc Tourisme
    56. 56. Les fondamentaux de la collecte• Pour les enfants• C’est un public spécifique qui mérite des fiches spécifiques pour les activités.• Les familles avec poussette ont des besoins similaires aux personnes en fauteuil roulant(personnes âgées, personnes plâtrées…)• Ajout des tranches d’âge dans Sitra• Une ressource compétente qui vérifie les infos• Qui a suivi la formation proposée par l’UDOTSI• Travailler en binôme avec des professionnels rompus à l’accueil de ce public ou avecdes personnes handicapées présentes sur le territoire• Une description très détaillée• Le stationnement• Le cheminement jusqu’au site ou à la prestation• Le site ou la prestation• Une info illustrée (photo ou vidéo)• C’est la preuve concrète qui confirmera ou infirmera les éléments rédactionnels
    57. 57. Guide de saisie Sitra• Les incontournables• Les toilettes• Les places de parking• Les restaurants• Les commerces• Les équipements touristiques• Les animations• Ski et autres activités à la journée• Domaine skiable• Prestataires• Prêt ou location de matériel• Caisse des remontées• Activités proposées• Pour un séjour• Matériel médical• Services santé• Hébergement
    58. 58. Rôle d’animation des OT envers leurs prestataires• Diagnostic• Remplir la grille d’accessibilité et échanger avec vos prestataires• Incitation à la labellisation quand cela est possible•Optimiser la communication sur les supports des prestataires• Hôtel Vaccapark à Sommand – Mieussy•Communication claire de la partdes institutionnels• OT Samoëns• OT Chamonix• Document de la Vendée• Site du Finistère
    59. 59. ÉTÉHIVERPrésentation desprestataires et associations
    60. 60. Associations et prestataires• Comité Handisport de la Savoie – Thierry Baligand / Fabien Riffet• Anae – Bernard Loquais - Pralognan• PNV – Patrick Rouland• SNAM – Cyriel Tonin
    61. 61. ÉTÉHIVERPrésentation des pratiqueset du matérielGérard ThiévenazAgence touristique Savoie
    62. 62. Numéro indigo 0820 00 73 74Depuis l’étranger + 33 820 00 73 74SAVOIE MONT BLANC TOURISME | CHAMBÉRY24, boulevard de la Colonne | 73025 CHAMBÉRYCEDEXSAVOIE MONT BLANC TOURISME | ANNECY20, avenue du Parmelan – BP 348 | 74012 ANNECYCEDEXSAVOIE MONT BLANC TOURISME | PARIS20, rue Croix des Petits Champs | 75001 PARISSAVOIE | HAUTE-SAVOIE | Édition 2012

    ×