1
REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE
Union – Discipline –Travail
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE
ET DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQU...
2
ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES COORDONNATEURS
REGIONAUX DMOSS EN EDUCATION FINANCIERE
RAPPORT FINAL DE L’ATEL...
3
ces deux jours de formation en tant que responsable de la prise en charge psychosociale des
personnels du MENET.
Sur ce,...
4
3-3.Le surendettement
3-3-1 Les types de dettes
Pour décrire le phénomène du surendettement, M. Yao Félix, formateur de ...
5
Lorsqu’on est endetté, il faut trouver des mécanismes fiables pour rembourser ses dettes
afin de ne pas tomber dans le s...
6
Après ces stratégies d’épargne, il a laissé libre cours aux auditeurs afin qu’ils relèvent
d’autres mesures pouvant aide...
7
Avant de déclarer clos l’atelier, il a pris l’engagement de mener une lutte farouche contre ce
phénomène jusqu’à sa disp...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux DMOSS

178 vues

Publié le

Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux DMOSS

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
178
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport final d'atelier en éducation financière des Coordonnateurs régionaux DMOSS

  1. 1. 1 REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE Union – Discipline –Travail MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE RAPPORT FINAL DE L’ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES COORDONNATEURS REGIONAUX DMOSS EN EDUCATION FINANCIERE
  2. 2. 2 ATELIER DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES COORDONNATEURS REGIONAUX DMOSS EN EDUCATION FINANCIERE RAPPORT FINAL DE L’ATELIER Les 16 et 17 juin 2014, sous le parrainage de Madame Kandia CAMARA, Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, la Direction de la Mutualité et des Œuvres Sociales en milieu Scolaire (DMOSS) a organisé, au Centre National de Matériels Scientifiques (CNMS) de Cocody, l’atelier de renforcement des capacités des Coordonnateurs Régionaux de la DMOSS dont le thème était « Comprendre les mécanismes financiers de base pour une meilleure prise en charge des personnels surendettés du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique». Conformément au chronogramme, cet atelier a été meublé comme suit : - La cérémonie d’ouverture ; - L’exposé de cadrage ; - La séance de formation ; - La cérémonie de clôture de ce jour. I- LA CEREMONIE D’OUVERTURE Ouvrant la série des allocutions, Docteur Ouattara Joséphine Yéné, Directeur de la Mutualité et des Œuvres Sociales en milieu Scolaire (DMOSS), a souligné l’importance que revêt cet atelier, car, a- t-elle dit, l’une des missions de la DMOSS est d’ «assister et d’aider les élèves et les personnels du Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique en difficultés ». Aussi cette formation, très attendue, sur le phénomène du surendettement des personnels du MENET, souhaite – t – elle, devra permettre à ses collaborateurs en Centrale comme en régions d’être bien outillés et prêts à aider les personnels dans leur ensemble à la conception et à la gestion efficiente de leur budget familial ; et au delà, de conseiller et d’orienter leurs collègues en détresse. Elle a clos son propos en remerciant madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique pour son constant soutien. Intervenant à son tour, au nom de Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, Monsieur KOUYATE Idrissa, Inspecteur Général de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, Responsable du Centre National de Matériels Scientifiques a exprimé la volonté du gouvernement à œuvrer pour l’atteinte de l’idéal de l’émergence avec la participation de ressources humaines de qualité et dégagées de toute contrainte sociale. C’est en cela qu’il a salué la création de la MUPEMENET, le lancement officiel des outils de communication mis à la disposition de la communauté éducative non sans relever l’opportunité du présent atelier dont le thème est « Comprendre les mécanismes financiers de base pour une meilleure prise en charge des personnels surendettés du Ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique ». Après avoir souligné l’importance du présent atelier, M.KOUYATE a invité les participants à beaucoup de concentration et de sérieux à cause du rôle de relais qu’ils doivent jouer après
  3. 3. 3 ces deux jours de formation en tant que responsable de la prise en charge psychosociale des personnels du MENET. Sur ce, il a déclaré ouverts les travaux de l’atelier de renforcement des capacités sur la gestion du budget familial. II- L’EXPOSE DE CADRAGE Il a été présenté par Monsieur OUATTARA Fangakalama, Coordonnateur des projets, en six (06) points : - le contexte et la justification ; - les objectifs ; - les résultats attendus ; - l’impact, - la méthodologie - et les modules de formation. Cet exposé a donné les grandes orientations internes qui feront l’objet de cette séance de formation. III- LA SEANCE DE FORMATION Avant d’aborder les modules de formation, M. YAO Félix, Coordonnateur du programme d’éducation financière et formateur principal a fait l’historique de la billetterie en projetant des diapositives sur ‘’le musée financier’’. Les différentes explications et les avis des participants sur la connaissance de la billetterie a donné l’opportunité au formateur d’introduire le premier module de la formation : notre relation avec l’argent. 3-1.Notre relation avec l’argent Ce module a consisté à soumettre les participants à des exercices pratiques en groupes de travail liés à la connaissance, à la conception qu’ils ont de l’argent et à l’usage qu’ils pourraient en faire. A l’issue de ce module, il ressort clairement que les rapports que nous avons avec l’argent diffèrent d’un individu à un autre. Toutefois, les auditeurs ont pu tirer une seule leçon à méditer et à retenir : « bien que ne pouvant tout résoudre, l’argent est quelque chose d’important dans nos sociétés. Il est certes au cœur de notre vie, mais il faut surtout l’acquérir honnêtement ». 3-2. Les notions de base du crédit A partir d’exercices à trous, le formateur a fait définir le crédit, les raisons pour lesquelles l’on s’endette, les avantages et les inconvénients du crédit. Définissant le crédit, l’on a retenu qu’il existe différents types de crédit. Le crédit est de l’argent qu’on emprunte et qu’on rembourse avec ou sans intérêt dans un délai convenu entre les deux parties. Il permet d’investir, d’entreprendre et nous aide à nous réaliser mais il est souvent source de beaucoup de désagréments. Il entraîne parfois la dislocation de familles, la perte du pouvoir d’achat, la perte de la dignité … etc.
  4. 4. 4 3-3.Le surendettement 3-3-1 Les types de dettes Pour décrire le phénomène du surendettement, M. Yao Félix, formateur de cet atelier, a présenté les différents types de dettes : 3-3-1.1 Les bonnes dettes ou dettes utiles Ce sont les dettes d’investissement qui rapportent des revenus permettant le recouvrement de la dette contractée. 3-3-1-2.Les mauvaises dettes Ce sont les dettes sans importance, non productives. 3-3-1-3.Les dettes dangereuses Ce sont les dettes contractées hors du circuit formel auprès d’usuriers dont la seule vocation est de faire des prêts à des taux d’intérêt allant souvent du simple au double. A ce niveau, le président de l’ONG des fonctionnaires surendettés de Côte d’Ivoire, Monsieur Sy Savané, a partagé son expérience de surendetté. Ce qui a donné lieu a des échanges très émouvants mais véritablement enrichissants. Ce module s’est poursuivi avec un autre exercice qui a mis en exergue les bonnes attitudes à avoir quand on est endetté ou surendetté ; et celles qu’il faut éviter. 3-3-2. Les signes avant-coureurs de l’endettement Les signes avant-coureurs de l’endettement les suivants : - Quand on emprunte de l’argent pour joindre les deux bouts - Quand on est incapable de payer son loyer les premiers jours du mois - Quand on est obligé de réduire ses dépenses d’alimentation ou d’autres dépenses essentielles pour pouvoir effectuer ses paiements - Quand on est harcelé par les créanciers 3-3-3. Des signes physiques et comportements permettant d’identifier les surendettés Un exercice a permis aux participants d’énumérer un certain nombre de signes et de comportements pouvant les aider à détecter les personnels vivant une situation de surendettés. - Le surendetté devient un monologue - Il est toujours anxieux - Il se replie sur elle-même - Il devient nerveux et agressif - Il devient un absentéiste notoire à son poste de travail - L’enseignant surendetté passe plus de temps à l’entrée de la classe que dans la classe lorsqu’il est à l’école. Il a constamment peur de la visite éventuelle d’un créancier - Il devient un abonné des jeux de hasard. Il développe un goût pour les raccourcis. Il est prêt à se faire un peu d’argent par tous les moyens sans exception. - Ses tenues vestimentaires défraichissent. Il est incapable de renouveler sa garde-robe - Certains mènent une vie de clochard. 3-3.4. Les étapes pour rembourser des dettes
  5. 5. 5 Lorsqu’on est endetté, il faut trouver des mécanismes fiables pour rembourser ses dettes afin de ne pas tomber dans le surendettement. Pour ce faire, le formateur conseille les étapes suivantes : 1- Cessez d’utiliser le crédit 2- Recueillir des informations sur la dette 3- Retravailler le budget 4- Négocier et consolider la dette 5- Faire un plan de remboursement 6- Respecter son plan de remboursement 3-3-4. Les 10 clés pour bien gérer son compte Le formateur a insisté sur la mauvaise gestion de nos comptes bancaires qui est souvent source de nos situations de surendettement. Pour pallier ce désagrément il a conseillé dix outils nécessaires à la bonne gestion de nos comptes, à savoir : - organiser son budget personnel ; - consulter régulièrement son compte ; - prévoir les provisions pour les paiements ; - Ne pas anticiper un accord de découvert ; - privilégier les paiements automatiques ; - ne confier à personne le code confidentiel de sa carte bancaire ; - bien conserver ses cartes bancaires ; - préférer les contrats écrits aux contrats verbaux ; - mettre de l’argent de coté ; - prendre connaissance des tarifs. 3-4.L’établissement d’un budget familial L’établissement d’un budget familial doit tenir compte des besoins de la famille à ne pas confondre avec les désirs et les envies. Les besoins sont les choses essentielles voire obligatoires à la vie. Pour réussir l’élaboration d’un budget familial il faut hiérarchiser les besoins et tenir compte des priorités. A cet effet il a illustré cela à travers un exercice pratique avec le cas d’un auditeur volontaire. Le couple devrait associer les enfants à l’élaboration du budget familial. 3-5. L’épargne et l’investissement L’épargne permet de planifier notre existence. Elle nous permet d’atteindre des objectifs importants et d’être indépendant. Pour la réaliser, l’animateur de l’atelier a donné des astuces suffisamment simples à mettre en pratique: - ne pas remettre à plus tard le début de l’épargne - croire à son projet d’avenir - ne pas surestimer ses capacités - changer de comportement et d’habitudes - rembourser ses dettes - décider entre amis un taux d’épargne mensuel et s’encourager mutuellement en organisant une surveillance collégiale pour atteindre l’objectif d’épargne.
  6. 6. 6 Après ces stratégies d’épargne, il a laissé libre cours aux auditeurs afin qu’ils relèvent d’autres mesures pouvant aider à épargner. Il a clos son propos en conseillant d’investir dans les projets fiables et viables car l’épargne ne peut rendre riche. A sa suite, monsieur AGBE Julien Achille, Directeur Général de Eagle Investment Corporation (EIC), a instruit les participants sur la notion de l’investissement en bourse. La direction a profité de l’opportunité cet atelier pour présenter le site web « www.dmoss.org » et la ligne verte 107, qui sont des outils dans la lutte contre les grossesses en milieu scolaire. IV- LA CEREMONIE DE CLÔTURE La cérémonie de clôture va se dérouler en deux (02) étapes : -La remise de diplômes aux participants ; -Les allocutions 1- La remise de diplômes aux participants Pour la qualité de leur contribution lors de cet atelier de formation, Monsieur KOUYATE ABDOULAYE, Chef de Cabinet, représentant Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique, a remis un diplôme de participation à chacun des participants. 2- Les allocutions Il y a eu deux interventions à la cérémonie de clôture, celle de Madame le DMOSS et celle de Monsieur KOUYATE ABDOULAYE , Chef de Cabinet, représentant Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique. Madame le DMOSS a dans son discours réitéré ses remerciements à Madame le Ministre de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique pour son soutien constant. Elle a prodigué de sages conseils aux participants pour leur assiduité et leur ardeur au travail pendant ces deux jours de réflexion. Elle a ainsi invité les Coordonnateurs régionaux désormais outillés à suivre, encadrer, conseiller et à assurer meilleure prise en charge psychosociale des personnels surendettés du MENET. Elle s’est ensuite réjouie du fait qu’ils seront de dignes ambassadeurs auprès de leurs camarades restés en région ; car c’est à ce prix que l’enseignant pourra être productif et revalorisé. A sa suite, Monsieur KOUYATE Abdoulaye, Chef de Cabinet, représentant Madame le MENET, a d’abord félicité le formateur pour sa persévérance dans la conduite du Programme éducation financière dont il est l’une des premières personnes à avoir pris connaissance et encouragé l’initiateur. Il a par la suite décrit le phénomène du surendettement par une expérience personnelle. ‘’Cet atelier est pour nous l’occasion de montrer combien de fois notre responsabilité est grande dans la perpétuelle quête de l’épanouissement vrai des élèves et de leurs encadreurs’’, a-t-il ajouté avant de prodiguer des conseils et inviter les participants à faire un bon usage des acquis de cet atelier et d’en faire la restitution. Il a enfin félicité Madame le DMOSS nom de Madame le Ministre pour cette bonne initiative, le formateur pour la qualité des modules et les participants pour leur assiduité et l’intérêt.
  7. 7. 7 Avant de déclarer clos l’atelier, il a pris l’engagement de mener une lutte farouche contre ce phénomène jusqu’à sa disparition. Fait à Abidjan le 17 juin 2014 L’atelier

×