Le cinéma d’animation

1 595 vues

Publié le

Un powerpoint sur l'histoire et les techniques du cinéma d'animation

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 595
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
477
Actions
Partages
0
Téléchargements
27
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le cinéma d’animation

  1. 1. LE CINEMA D’ANIMATION Histoire et Techniques
  2. 2. Qu’est-ce que l’animation ? • L’animation c’est le fait de donner de la vie à tout ce qui est inanimé : dessins, marionnettes, pâte à modeler, sable… • Les films d’animations sont tous les films qui mettent en scène des objets ou personnages qui sans la caméra resteraient inanimés ! • Il y a trois grands domaines dans l’animation : le volume, l’animation plane, et l’animation par ordinateur.
  3. 3. LES DEBUTS DE L’ANIMATION
  4. 4. LE THEATRE OPTIQUE • Inventé par Emile Reynaud en 1888, ce sont les premiers dessins animés, appelés « Pantomimes lumineuses ». Ils sont faits à la main, à l’encre de chine et à la peinture.  Ce ne sont pas des « Films d’animation » • Il conserve la base du praxinoscope, mais avec 300 à 700 images.
  5. 5. Pauvre Pierrot (1892) d’Emile Reynaud
  6. 6. LE PREMIER DESSIN ANIME
  7. 7. Fantasmagorie (1908) d’Emile Cohl • C’est le premier dessin animé de l’histoire du cinéma d’animation. Il associe le cinématographe des frères Lumières et les Pantomimes Lumineuses d’Emile Reynaud • Emile Cohl utilise la technique de l’image par image pour le fabriquer. Ainsi chaque image correspond à un détail du mouvement.
  8. 8. LES DIFFERENTES TECHNIQUES D’ANIMATION
  9. 9. L’ANIMATION PLANE
  10. 10. L’ANIMATION PLANE • L’animation plane regroupe toutes les techniques en deux dimensions  Il y a donc une hauteur et une largeur, mais pas de profondeur ! • Il y a deux grandes techniques dans l’animation plane : - Le papier découpé - Le dessin animé
  11. 11. LE PAPIER DECOUPE • Les éléments du décors et des personnages (bras, jambes, visage…) sont tous découpés dans des morceaux de papiers, puis assemblés pour créer le mouvement • Avec cette technique on peut jouer sur la texture (l’aspect), en utilisant différents types de papiers : - Mat - De couleur - Brillant - Transparent - A motif - Froissé
  12. 12. Quelques exemples : • Les aventures du Prince Ahmed de Lotte Reininger - 1926 • Princes et Princesses de Michel OCELOT – 1998
  13. 13. LE DESSIN ANIME • Chaque détail du mouvement est fait sur un dessin différent : c’est la même technique que le folioscope ! Ainsi, c’est le fait de passer les images rapidement les unes derrières les autre qui recrée le mouvement. • Les personnages sont dessinés sur de la cellulo (papier transparent), et animés sur des matte painting (décor peint très détaillé dans lequel des vides sont laissés pour accueillir les personnages). • Lors de la création d’un personnage de dessin animé, on dessine toutes ses expressions, et ses tenues : c’est le model sheet.
  14. 14. Quelques exemples : • Blanche Neige, Walt Disney – 1937 • Les douze travaux d’Astérix, d’Albert Uderzo et René Goscinny 1976 • Le roi et l’oiseau, Pierre Grimault – 1980 • Princesse Mononoké, d’Hayao Miyazaki - 1997 • Le prince d’Egypte, de Brenda Chapman, Steve Hikner, et Simon Wells – 1998
  15. 15. L’ANIMATION EN VOLUME
  16. 16. L’ANIMATION EN VOLUME • La technique de l’animation en volume consiste à modifier la forme ou l’emplacement d’un objet solide entre deux images. Elle utilise donc la technique de l’image par image. • Il y a une idée de profondeur dans l’animation en volume : les personnages ne sont plus « écrasés » dans l’image. • Il y a trois grandes techniques dans l’animation plane : - l’animation d’objet - l’animation de marionnettes - l’animation en pâte à modeler
  17. 17. L’ANIMATION D’OBJET • C’est le fait de donner vie par l’image à un objet. • L’animateur déplace ou transforme l’objet entre chaque image afin de créer le mouvement.
  18. 18. Quelques exemples : • Pour épater les poules, Charley Bowers – 1926  Scènes des petites voitures qui sortent des œufs • Non tu exagères !, de Charley Bowers – 1926  Scènes des chats qui poussent sur l’arbre
  19. 19. L’ANIMATION DE MARIONNETTES • Dans cette technique, tous les personnages sont des marionnettes • Les marionnettes ont un squelette en métal, afin qu’il soit solide, puis sont recouvertes de mousse, et de plastique ou de bois. • Le choix de la matière de fabrication donnera une texture différente à chaque marionnette. De plus les marionnettes sont très expressives ! • Les décors des films de marionnettes sont tous des maquettes à l’échelle (construit en fonction de la taille de la marionnette).
  20. 20. Quelques exemples : • Le manège enchanté, de Serge Danot – 1964 à 1971 • L’étrange Noël de Monsieur Jack, d’Henry Selick - 1994 • James et la pêche géante, d’Henry Selick – 1996 • Frankenweenie, de Tim Burton - 2012
  21. 21. L’ANIMATION EN PÂTE A MODELER • Cette technique est un dérivé de l’animation de marionnettes. Les personnages ont également un squelette en métal, afin d’être solides, mais ils sont recouverts de pâte à modeler. • Il faut des centaines de kilos de pâte à modeler pour faire un film ! Et certaines couleurs ne se trouvent pas dans le commerce, il faut donc les fabriquer en studio. • La pâte à modeler offre aussi la possibilité de déformer les personnages, ou de les transformer. Elle peut aussi être associée à d’autres matières (porcelaine, tissu…) Son seul défaut est qu’elle peut fondre, ou se ramollir.
  22. 22. Quelques exemples : • Chicken run, de Peter Lord et Nick Park – 2000 • Wallace et Gromit : le mystère du lapin-garou, de Nick Park – 2005 • Mary et Max, de Adam Elliot – 2009 • Les pirates ! Bons à rien, mauvais en tout de Peter Lord et Jeff Newitt - 2012
  23. 23. L’ANIMATION PAR ORDINATEUR
  24. 24. L’ANIMATION PAR ORDINATEUR • L’animation par ordinateur regroupent toutes les techniques d’animation nécessitant l’ordinateur : images de synthèses, effets spéciaux, trucages… • Il y a deux types d’animations par ordinateur : - Animation plane (2D) - Animation en trois dimensions (3D)
  25. 25. L’ANIMATION 2D • Cette technique d’animation ressemble exactement au dessin animé classique. La différence entre les deux est que les dessins sont ici faits avec des outils et des palettes de couleurs que l’on trouve dans des logiciels. • Les décors aussi peuvent être créés à l’ordinateur, ainsi il est plus facile de mélanger décors et personnages. Cette technique permet surtout de réaliser un film en animation plane rapidement.
  26. 26. L’ANIMATION 3D • Dans cette technique, tous les personnages et les décors sont modélisés à l’ordinateur en trois dimensions, c’est-à-dire qu’ils ont tous une hauteur, une largeur, et une profondeur. • Les personnages et les décors sont faits en premiers. On leur ajoute ensuite des textures (de la brillance, de la pâleur…). Puis ils sont éclairés. • Les images 3D réalisées à l’ordinateur peuvent être très réalistes : l’ordinateur peut fabriquer des images qui se rapprochent de la réalité, cependant cette méthode prend du temps.
  27. 27. Quelques exemples : • Animation par ordinateur en 2D : • Les Simpsons, de Matt Groening – 1989-… • Animation par ordinateur en 3D : • Toy Story, de John Lasseter - 1995 • Shreck, d’Andrew Adamson et Vicky Jenson - 2001 • L’âge de glace, de Chris Wedge et Carlos Saldanha – 2002 • Les indestructibles, de Brad Bird – 2004
  28. 28. AUTRES TECHNIQUES
  29. 29. AUTRES TECHNIQUES • La peinture sur verre  Le vieil homme et la mer de Petrov – 1999 • Utilisation de peinture à l’huile, gouache, fusain…  Water Water, de Muhundan Bala - 2009 • Le grattage sur pellicule  Dollar Dance, de Norman McLaren - 1943
  30. 30. Conclusion : • L’histoire de l’animation commence avant celle du cinéma : les premiers dessins animés sont apparus dès le folioscope et le praxinoscope. • L’animation, ce n’est pas forcément du dessin animé. • Les films d’animation peuvent être des comédies, des drames, des films musicaux… : l’animation est une technique, pas un genre ! • Les films d’animations ne sont pas toujours pour les enfants !

×