Information numerique

453 vues

Publié le

Publié dans : Données & analyses
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
453
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Information numerique

  1. 1. Les médias à l’ère de l’information numérique
  2. 2. Introduction Problématique Chapitre 1- Notions de bases : 1- Information : 2- Donnée : 3- la différence entre l information numérique et l information ordinaire : 4- les avantages et les contraintes de l information numérique : Chapitre 2- la Création. Enregistrement et Structuration de l information numérique : 1- la création des données électroniques 2- enregistrement numérique de l’information 3-structuration et supports des données électroniques 4 -Classification des documents numériques : Chapitre 3- conception et création de l information numérique : 1- phase de conception de l information numérique 2- phase de création de l information numérique 3- gestion et classement de l’information numérique 4-Traits dominants de l’information à l’ère numérique Conclusion Plan de Travail
  3. 3. La numérisation de l’information a substantiellement transformé les médias traditionnels en favorisant l’accélération du traitement de l’actualité. Radios et télévisions traitent des événements éloignés instantanément et dans leur continuité (live). Ce qui n’était qu’une promesse s’est concrétisé dès 1989 lors de la révolution roumaine1, suivi dès 1991 des illusions de la « guerre en direct » du Golfe (Toscer, 1991), prenant surtout un caractère très spectaculaire en 2001, avec les attentats au World Trade Center. Plus globalement s’instaure la pratique par les radios et les télévisions d’éditions spéciales traitant les événements exceptionnels ou particulièrement forts dans leur continuité, des heures, voire des jours durant. À une échelle plus modeste, celle du quotidien régional, l’information locale peut être disponible dès le lendemain. Introduction
  4. 4. La problématique Le numérique est l’un des facteurs puissant de la transformation actuelle des médias. Mais qu’entendre par numérique lorsqu’il Concerne l’information journalistique et les médias ?
  5. 5. Chapitre 1- des notions de bases : 1- L’information : Une information est une indication ou un événement porté à la connaissance d’une personne ou d’un groupe. Il est possible de créer, de maintenir, de conserver ou de transmettre une information. L’information est à la base de l’organisation du déroulement des opérations. Ce concept est devenu tellement important que la société de l’information soit aujourd’hui considérée comme l’étape faisant suite à la société industrielle
  6. 6. 2- une donnée : Une donnée est une unité élémentaire d’information. Dans un document, par exemple, de nombreuses données sont regroupées pour présenter un raisonnement ou pour rendre compte d’une action. La plupart des données étaient jusqu’à présent conservées et transmises à l’aide de documents papier (ou, parfois, pour les plus anciennes, sur d’autres supports comme des pierres taillées). Il est possible de conserver des données sur d’autres supports que le papier. C’est le cas, par exemple, des informations qui peuvent être conservées sur des supports électroniques pour faciliter leur traitement. Du fait de l’évolution rapide des technologies, il devient de plus en plus complexe de garantir une bonne pérennité dans la conservation des données.
  7. 7. 3- la déférence entre l’information numérique et l information ordinaire : Quand les données sont conservées sur un support numérique, il n’est plus possible de les lire sans un outil supplémentaire, une «machine» (en général un ordinateur). En fait, le «support n’est pas le message» comme c’était le cas avec les documents papier. Dans ces lignes directrices, nous appelerons information numérique, les données qui sont conservées dans un format qui permet directement un traitement automatisé. Il s’agit, en règle générale, de supports numériques
  8. 8. 4- Avantages et Contraintes: Avantages : • il est bien plus facile de traiter ces données avec une machine. Il n’est plus nécessaire de les ressaisir intégralement lorsqu’une seule partie des données doit être modifiée; • les supports électroniques permettent en général de placer plus de données dans un volume plus petit; • il est plus facile de copier un enregistrement complet; • il est plus facile et plus rapide de transférer de l’information d’une place à une autre; • un tel support permet une utilisation plus élaborée en recourant à une structure de traitement électronique.
  9. 9. Contraintes : • il est nécessaire d’utiliser un outil pour qu’un opérateur puisse lire les données; • les supports numériques ont en général une vie plus courte que le papier ou les microfilms; • il est plus facile de dupliquer ou de modifier un original (cela pose des problèmes de preuve et d’authentification); • l’évolution rapide des technologies et du marché de l’information pose des problèmes de stabilité et de pérennité des formats à utiliser.
  10. 10. 1- la création des données électroniques : Les données sont conservées sur un support. Dans le cas de l’information numérique, les données peuvent être traitées, communiquées et interprétées par ordinateur. Un ensemble de données peut parfois constituer un enregistrement. Un enregistrement est «un morceau particulier d’information enregistrée généré, collecté ou reçu lors du commencement, de la conduite ou de l’achèvement d’une activité institutionnelle ou personnelle, et qui comprend un contenu, un contexte ainsi qu’une structure suffisants pour constituer une preuve ou une évidence de cette activité». Par exemple, dans le cas d’une base de données, la totalité de la base ou un sous- ensemble cohérent peuvent former un enregistrement . Chapitre 2- la création et structuration de l information numérique :
  11. 11. 3- supports de données
  12. 12. 2- enregistrement numérique de l’information :
  13. 13. 2- enregistrement numérique de l’information :
  14. 14. 3- différents méthode de structuration des données électroniques : A- la base des données Dans cette structure, les données sont regroupées dans un «réservoir» d’information.Les données peuvent ensuite être extraites ou mises à jour. Les bases de données posent un problème lorsqu’il s’agit d’accéder aux données longtemps après la vie normale de la base.
  15. 15. 3- différents méthode de structuration des données électroniques : B- les documents La classification des documents est un point important pour permettre de retrouver aisément une information.
  16. 16. Classification des documents numériques :
  17. 17. Chapitre 3- Conception et Création de l information numerique : La conception
  18. 18. Chapitre 3- Conception et Création de l information numerique : La conception
  19. 19. La création
  20. 20. Traits dominants de l’information à l’ère numérique Immédiateté Le développement des radios et télévisions en continu en sont l’une des manifestations, tout comme le traitement en live de crises ou événements forts, à coup « d’éditions spéciales », à l’exemple, de la Guerre du Golfe sur la plupart des chaînes. Avec Tienanmen ou encore le siège du Parlement de Moscou, en 1993, CNN fera tout un temps figure de modèle, sa capacité à projeter en quelques heures des dizaines de journalistes sur le lieu de l’événemen fésant la différence
  21. 21. Traits dominants de l’information à l’ère numérique Terrain et carnet d’adresses virtuels des sources auxquelles les rédactions accèdent via les réseaux, téléphoniques bien sûr, mais surtout l’Internet sous toutes ses formes, des mails aux blogs en passant par les réseaux sociaux et toutes sortes de sites (de médias, d’entreprises, d’acteurs sociaux et d’institutions). le numérique transforme le bon vieux carnet d’adresses, le rendant désormais actif au sens où les multiples contacts qu’il recèle peuvent prendre eux-mêmes l’initiative de prévenir le journaliste qu’un événement est en train de se produire.
  22. 22. Traits dominants de l’information à l’ère numérique Récits multimédias Il s’agit là d’inventer des modes de traitement de l’information et formes de récits combinant texte, son, image et liens hypertextes. Très souvent, cet enrichissement reste bien modeste. Cependant, au jour le jour, très empiriquement, de véritables formes originales émergent.
  23. 23. Traits dominants de l’information à l’ère numérique Participatif Ce sont plus communément les blogs, les forums et, de plus en plus, le suivi des réseaux sociaux, avec l’animation de pages, groupes ou comptes sur Facebook et Twitter. C’est peu dire que la conception même du journalisme, la manière de le pratiquer, voire la définition d’une ou plusieurs spécialités journalistiques en émergence (community manager, journaliste animateur de communauté, social media editor) sont à réfléchir, repenser et expérimenter au sein de multiples sites d’information.
  24. 24. Conclusion Les rédactions, leur organisation, leur fonctionnement vont donc devoir se transformer substantiellement, en même temps qu’elles sont dans l’obligation d’inventer de nouvelles formes éditoriales, de nouveaux types d’emplois et d’activités journalistiques. C’est peu dire que les mouvements ainsi identifiés ont un impact puissant sur la manière de concevoir la formation des nouveaux journalistes, comme les moyens d’accompagner l’évolution des compétences des journalistes en activité. Est-ce à dire que les écoles, les lieux de formation ont un rôle à jouer dans l’invention de ces nouvelles structures de création et d’innovation ? Elles ne sauraient jouer ce rôle, seules, en dehors d’échanges constants avec les personnels les plus créatifs, avec les équipes qui au sein des entreprises dessinent, expérimentent nouvelles méthodes et nouveaux contenus.

×