Sciences impliquées en médiasos

595 vues

Publié le

Publié dans : Médias sociaux
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
595
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Sciences impliquées en médiasos

  1. 1. Sommaire I - Definition et Histoire des Medias. II - La communication. III- Modèles théoriques de communication et évolution.  1-Théorie empirique « Le modèle de Lasswell ».  2-La Théorie fonctionnaliste.  3-La Théorie de la réception : la notion d'usage.  4-Ecole de Francfort .  5-Les Cultural studies« l’école de Birmingham ».  6-la théorie mathématique de la communication .  7-La théorie Cybernétique de WIENNER (1948).  8-Ecole de Palo Alto et successeurs. IV - Les science de l’information et de la communication :mosaïque de science et pluridisciplinarité.  Conclusion .
  2. 2. 3
  3. 3. Les médias  Définition : “ Un média est une technique ou un ensemble de techniques permettant aux hommes de communiquer l’expression de leur pensée, quelles que soient la forme et la finalité de cette expression ”.  Principaux médias de masse: Journaux (presse écrite quotidienne, magazine), Radio, Télévision, Nouveaux médias (Internet).  Autres médias: Cinéma, Affichage, Livres, CD Audio, K7 et DVD vidéo, Téléphone, Courrier... 4
  4. 4. Histoire des médias Ancien Régime: Censure et privilège  Droit de publication accordé par le roi  1450: Invention de l’imprimerie  1464: Monopole de l’Etat français sur la communication  15eme et 16eme siècles: pas de périodique  Début du 17eme siècle: Développement de journaux réguliers (en 1631: La Gazette de Théophraste Renaudot)  1695: Abolition de la censure en Grande Bretagne 5
  5. 5. Un des premiers numéros de la Gazette 6
  6. 6. Exemple d’article de la Gazette n°121 du 31 décembre 1633  Titre: Nouvelles de Rome  Article: Le 30 novembre, on a publié ici à Rome la sentence de l’inquisition, portant condamnation de l’opinion de Galileo Galilei, florentin, mathématicien fameux, agé de 70 ans, qui enseignait que c’est la Terre qui se remue et non pas le Soleil, qu’il soutenait être le centre du Monde, cette opinion étant contraire à la Sainte Ecriture dont je vous informerai plus amplement. 7
  7. 7. Histoire des médias Révolution française de 1789  Instauration du principe de liberté (DDHC, 26 août 1789)  Foisonnement de feuilles révolutionnaires entre août 1789 et août 1792 (Terreur) dont les principales:  Le Patriote Français de Brissot  Le vieux cordelier de Camille Desmoulins  L’ami du peuple de Marat  Le Père Duchesne d’Hébert  Feuilles contre révolutionnaires:  Rivarol 8
  8. 8. Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (1789)  Article 10 : « nul ne doit être inquiété pour ses opinions »  Article 11 : « la libre communication de ses pensées et de ses opinions est un des biens les plus précieux de l’homme: tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi ». 9
  9. 9. Le Vieux Cordelier N°1 10
  10. 10. Histoire des médias De 1792 à 1815  Reprise en main sous la Terreur et le Directoire  Mise en place de censeurs auprès des rédactions  Maintien d’un régime restrictif sous l’Empire De 1815 à 1851, alternance de périodes de censure et de périodes plus libérales  1815-Restauration: Contrôle sévère  1830-Monarchie de Juillet: Plus grande liberté  1848- IIème République: Régime de liberté  1851- Coup d’Etat de Napoléon III: Rétablissement d’une censure modérée 11
  11. 11. Histoire des médias Second Empire  Progrès techniques de l’imprimerie  Développement d’un financement par la publicité et les petites annonces  1863- Création du « Petit Journal », premier journal populaire et bon marché (quotidien)  Les tirages explosent: (ensemble presse) 12 –1836: 80000 –1847: 180000 –1853: 450000 –1870: 900000
  12. 12. 13 Exemple de supplément illustré du « Petit Journal » (le dimanche) Dimanche 8 août 1910 Arrivée de Leblanc, vainqueur du circuit de l’est
  13. 13. Histoire des médias 1871- IIIème République (1871-1918)  Loi sur la “ liberté de la presse ” (29 juillet 1881) : -Art 1er : “ L’imprimerie et la librairie sont libres ” -Art 5 : “ Tout journal ou écrit périodique peut être publié sans autorisation préalable et sans dépôt de cautionnement ”.  Age d’or de la Presse écrite - Affaire Dreyfus en 1898 - Cœur des grands débats de la République (Laïcité, Droit d’association, Ecole publique, Impôt sur le revenu…) - Presse engagée et d’opinion 14
  14. 14. Affaire Dreyfus (13 janvier 1898) 15
  15. 15. Assassinat du Directeur du Figaro (16 mars 1914) 16
  16. 16. Histoire des médias 1871- IIIème République (1871-1918) Quatre principaux journaux  Le Matin (4 à 6 pages): 900000 ex.  Le Journal: 1 million ex.  Le Petit Journal, presse populaire: 1 million ex.  Le Petit Parisien, presse populaire: 1,5 million ex. 17
  17. 17. Histoire des médias IIIème République (1918-1940)  Principaux journaux (entre les deux guerres) • Aux quatre grands journaux précédents s’ajoutent «l’Echo de Paris » puis le développement rapide de «Paris Soir » qui atteint 1 million ex en 1940 • Tirage cumulé des quotidiens français: 10 à 12 millions. • Tirage cumulé aux Etats-Unis: 24 millions.  1922- Un nouveau média • Développement rapide de la Radiodiffusion 18
  18. 18. 1927 Le pari manqué du journal « La Presse » 19
  19. 19. Histoire des médias  1944- la Libération : - Changement massif des Titres de la presse française suspectés de complaisance voire de collaboration avec les nazis - Adoption de mesures assurant l’indépendance de la presse vis-à-vis des influences étrangères - Adoption de mesures assurant la transparence, vis-à-vis des lecteurs, sur les propriétaires du journal  1948- Déclaration Universelle des droits de l’homme de l’ONU:  Article 19 garantit la liberté d’expression  1950- Convention Européenne de sauvegarde des droits de l’homme:  Article 10 garantit la liberté d’expression  Création d’une Cour Européenne des droits de l’homme 20
  20. 20. Histoire des médias  1946: Premiers débuts de la Télévision  Années 60 : développement important de la télévision (monopole public)  1981: Autorisation des médias audiovisuels privés  Depuis 1972 : Neuf lois sur l’audiovisuel en 35 ans. Autorité indépendante de régulation  Depuis 1995: Développement progressif d’Internet auprès du grand public 21
  21. 21. II - La communication
  22. 22. Communiquer  L'histoire de la communication est aussi ancienne que l'histoire de l'humanité. Depuis les origines, l'homme a eu besoin de communiquer.  Que ce soit à l'aide de signaux visuels ou de signaux sonores, l'homme a toujours tenté de vaincre les distances et de mettre en place une transmission rapide de l'information 23
  23. 23.  C'est sous la Révolution française que naît le premier réseau de communication Naissance du le télégraphe optique 24
  24. 24.  Viendront ensuite les systèmes électriques tels que: le Morse Le téléphone La radio 25
  25. 25. La numérisation des informations et la naissance des premiers ordinateurs à la fin des années 50; Les satellites Le web 26
  26. 26.  Grâce à tous les moyens de communication, la Terre est actuellement un village planétaire. Il est possible de connaître ce qui se passe à l’autre bout du monde quasiment en temps réel.  La transmission de l’information est de plus en plus rapide.  Malgré le fait que nous disposons de toutes ces techniques, ces moyens, la communication n’est pas toujours efficace.  Il ne faut pas confondre rapidité technique avec rapidité de communication. 27
  27. 27. Communiquer  C'est en fait, une science partagée par plusieurs disciplines qui ne répond pas à une définition unique  Et si tout le monde s'accorde pour la définir comme un processus, les points de vue divergent lorsqu'il s'agit de définir ce processus 28
  28. 28. Communiquer L’émetteur : Il émet le message : c’est un individu, un groupe (parti politique, entreprise), une machine (répondeur, un ordinateur), un animal,… Le récepteur : Il est le récepteur du message : c’est un individu, un groupe, une machine, un animal,… 29
  29. 29. Modèles théoriques de Communication  De nombreux théoriciens de la communication ont cherché à conceptualiser ce qu'était « une communication ».  Il ne s'agit pas là d'une liste exhaustive, tant les modèles sont nombreux et complémentaires  Le but recherché est de cerner une évolution générale en donnant les plus connus de ces modèles et l'apport qu'ils ont induit :  Lasswell (politologue et psychiatre)  Shannon et Weaver (mathématiciens)  Wiener  la « réseautique » informatique 30
  30. 30. III- Modèles théoriques de communication et évolution.
  31. 31. 32
  32. 32. Le modèle de Lasswell  Lasswell (1948) pose 5 questions qui tentent de décrire tout phénomène de communication  Ce premier modèle théorique va fortement orienter les recherches ultérieures en identifiant les pôles de la communication interpersonnelle 33
  33. 33. Le modèle de Lasswell Qui ? Emetteur dit Quoi ? Message par Quels moyens ? Canal à Qui ? Récepteur avec Quels effets ? Sens 34
  34. 34. Le modèle de Lasswell  Ce modèle conçoit la communication comme étant un processus d’influence et de persuasion, très proche de la publicité  Il dépasse la simple transmission du message (même s'il y reste centré) et envisage notamment les notions d'étapes de communication, la capacité de pluralité des émetteurs et des récepteurs et de finalité d'une communication (ses enjeux) 35
  35. 35. Le modèle de Lasswell  Ce modèle conçoit la communication comme étant un processus d’influence et de persuasion, très proche de la publicité  Il dépasse la simple transmission du message (même s'il y reste centré) et envisage notamment les notions d'étapes de communication, la capacité de pluralité des émetteurs et des récepteurs et de finalité d'une communication (ses enjeux) 36
  36. 36. 2-La Théorie fonctionnaliste
  37. 37.  La théorie fonctionnaliste : la fonction des médias.  C'est une approche alternative au études empiriques. Les chercheurs fonctionnalistes ont considéré que les empiristes donnaient des réponses simples sans perspective critique a des questions complexes. Ils ont mal développer leur modèles théorique ou en tout cas de façon insuffisante. Les chercheur considèrent aussi que les empiristes ramenaient toutes les questions a leurs aspects commerciales et utilitaires, et en plus il privilégiait les études sur les individus au dépends des institutions et des structures sociales.
  38. 38. 3-La Théorie de la réception : la notion d'usage.
  39. 39.  La théorie de la réception : la notion d'usage.  Il y a une évolution net par rapport à la théorie des effets. Les théories de la réception prennent du recul par rapport à l'idée d'un formatage des publics par les médias. Elles tiennent compte des interactions générales et présentent les acteurs comme étant a même de perdre de la distance par rapport au message des médias en fonction de leurs principales attentes, identités, ressources financières et culturels dont ils disposent.  Ces théories de la réception s'éloignent du schéma verticale de persuasion et de l'idéologie de la culture de masse. Elihu Katz, Everett Rogers.  Dans les années 60, Rogers s'intéresse à la question d’innovation et au processus d'adoption des innovations mais à cet époque il a une approche linéaire de la communication entre les interlocuteurs.
  40. 40. 4-Ecole de Francfort
  41. 41. Ecole de Francfort • Des années 20 aux années 60, l'école de Francfort a rassemblé un groupe d'intellectuels, autour d'une « théorie critique » de la société moderne, perçue comme une entreprise de domination et d'aliénation. • Leur ambition est de fonder une théorie critique qui doit favoriser l‟émancipation des hommes en leur dévoilant les mécanismes de la domination. • Elle utilise deux outils: • 1) le matérialisme historique : critique la domination • 2) Psychanalyse : qui étudie l‟interiorisation de cette domination par les individus. • L‟Ecole de Francfort voulait concilier théorie et empirisme, la philiosophie et l‟enquete sociologique
  42. 42.  Un projet d‟une “sociologie critique” qui relie le social au philosophique et à l‟histoire en passant par le culturel et l‟esthétique.  Pas de découpage entre philosophie, sociologie et histoire…
  43. 43.  Les principaux travaux sociologiques de l‟Ecole de Francfort porter sur la domination puis sur l’autorité, point charnière entre l‟individu et le social.
  44. 44. industrie culturelle • L„Ecole de Francfort est notamment connue pour s'être penchée sur l'apparition de la culture de masse dans les sociétés modernes, dont elle développera une critique à l'aide du concept de l'« industrie culturelle ». • Theodor Adorno et M. Horkheimer n'hésitent pas à affirmer que la radio est au fascisme ce que l'imprimerie était à la Réforme. • Adorno oppose l'art pur, source de contestation utopique, à la culture de masse, vulgaire et fonctionnalisée
  45. 45. 5-Les Cultural studies « l’école de Birmingham »
  46. 46. Cultural studies  Sur le déterminisme de la culture il s‟agit d‟une diversité d‟interprétation de « l‟ame créateur » à la « culture vécu » déterminé par les processus sociaux.  L‟ame créateur : idéaliste,  la représentation de la structure sociale : matérialiste.  Cultural Studies réunit les deux approches et définit les pratiques comme un système de trouver de sens où on reproduit et appris le système social : praxis.  « Culture est un moyen de restructurer les relations sociales, mais aussi de l’expérimenter, comprendre et interpréter… Et ces pratiques se réalisent dans le contexte des possibilités et de délimitations données. 47
  47. 47. Cultural studies Les travaux fondateurs de Richard Hoggarts sur le style de vie des classes laborieuses s‟intéressant aux effets de la distance sociale entre l‟école et la culture des « classes populaires » (Hoggart 1957), l’histoire matérielle de la culture de Raymond Williams et Edward Thompson (1924-1993), les théorisations de Stuart Hall, auteur de The Popular Arts (1964) et coordinateur avec Richard Hoggart des grands chantiers de recherche du centre de Birmingham, lieu phare pour le développement des Cultural Studies entre 1964 et 1980. 48
  48. 48. 49
  49. 49. Le modèle informationnel On peut résumer ce modèle en : « Un émetteur, grâce à un codage, envoie un message à un récepteur qui effectue le décodage dans un contexte perturbé de bruit » 50
  50. 50. Ce modèle introduit les concepts théoriques suivants :  L’émetteur effectue un codage en transformant le message initial en signal codé;  Le canal de communication transmet le signal codé en étant affecté par divers bruits environnementaux tout phénomène qui se produit à l’occasion d’une communication et qui ne fait pas partie du message intentionnellement émis; souvent de forme désordonnée, aléatoire, imprévisible; image, son, texte, geste ou autres signes verbaux ou non. 51
  51. 51. Le Modèle de Shannon & Weaver 1949  Modèle linéaire, unidirectionnel, pas d’interactions émetteur / récepteur, pas de feed back, pas de contexte 52  Applicable à tout domaine scientifique ( télécom, biologie, sociologie, linguistique) Emetteur message Récepteur canal canal canal codage décodage
  52. 52.  Tout canal de transmission est affecté par divers bruits (noises) qui dépendent de l’environnement considéré au sens large du terme  Au besoin, il conviendra d’agir sur l’environnement pour améliorer le rapport signal / bruit, sachant que l’information « ne passe plus » dans le canal concerné  Cette loi justifie l’usage de la redondance lors de situations critiques (émission simultanée du même message sur plusieurs canaux). 53
  53. 53. Le modèle informationnel  La transmission de l’information chez l’homme exploite souvent plusieurs canaux sensoriels qui disposent de codages spécifiques (référentiels) 54 CO DA GE S Entrée DE CO DA GE S Sortie Canal visuel Canal auditif Canal olfactif Référentiels
  54. 54. 7-La théorie Cybernétique de WIENNER (1948)  Le concept théorique de boucle de rétroaction (ou feed-back) est introduit par Norman WIENER (1948) dans son livre « Cybernetics »  L’approche cybernétique introduit le concept clé de régulation fournie par la boucle de rétroaction et traite la communication d’un point de vue dynamique  L’apport de ce modèle est essentiel. Il différentie la transmission d’information, d’une communication qui implique de disposer d’une possibilité de feed-back 55
  55. 55. Le schéma Cybernétique de WIENNER (1948) Le « message en retour » permet une régulation : l’émetteur et le récepteur communiquent ! 56 Émetteur Message Récepteur Rétroaction (feed-back)
  56. 56. 8-Ecole de Palo Alto et successeurs Gregory Bateson, Ray Birdwhistell, Edward Hall( proxémie), Erving Goffman (les rites d’interaction), Paul Watzlawick(analyse systémique sur les règles du jeu entre acteurs et leur évolution))  Critique de la théorie de Shannon conçue pour les ingénieurs  communication : processus circulaire émetteurs récepteurs  ( le récepteur n’est plus passif)  importance du contexte et du champ culturel  approche multidisciplinaire avec les psychosociologues et les linguistes  La communication sert autant à être en relation qu’à informer  Importance de la communication non verbale  Existence d’une communication non intentionnelle ( on ne peut pas… 57
  57. 57. IV - Les science de l’information et de la communication :mosaïque de science et pluridisciplinarité
  58. 58. Les métiers et les formations de l’Information et de la Communication 59 La publicité La documentation La publicité La communication Le journalisme Les métiers du livre et de l’édition La documentation Les bibliothèques
  59. 59. La Communication : discipline carrefour en Sciences Humaines 60 Com d‟entreprise Sciences du langage Esthétique Linguistique Analyse de contenu Sociologie des Médias Théorie de l‟information Rhétorique Sémiologie de l‟image Dynamique des groupes Typo. P.A.O. Kinésique Médiologie Argumentation Analyse de conversation Ethnologie Anthropologie Sémiologie de l‟objet Design industriel Proxémique Psychologie P.N.L. Analyse transactionnelle Sociologie
  60. 60. Les Médias  Une profession segmentée :  La presse (écrite et Internet)  Les radios  La télévision  L'Internet  L'affichage, le cinéma 61
  61. 61. La presse (écrite et Internet)  La Gazette 1631  Le journal de Paris 1er quotidien 1777  Liberté de la presse in DDHC (presse d’opinion)  218 titres en 1789, 387 en 1890  Loi sur la presse du 29 juillet 1891  Le Figaro 1826  Première pub : Emile de Girardin 1836 La Presse ( presse informative à l’anglaise, apparition des feuilletons)  L’Huma 1905, Les Echos 1905 Le canard enchainé 1915  Création du SNJ 1918  Censure pendant la guerre de 14 et sous l’Occupation  Disparition de titres collaborateurs Importance du Syndicat du Livre à la Libération  Le Monde 1944  Libé 1973  Apparition de la presse gratuite dans les années 2000  Développement de la Presse en ligne 62
  62. 62. Dates Evénements 1925 Première démonstration de la télévision par l’inventeur écossais John Raimi 1930 commercialisation du premier récepteur grand public 1931 Premiere emission de télévision publique en France par l’ingénieur René Barthélemy 1935 Premier studio et début des émissions régulières diffusées à partir de la la tour Eiffel 1938 Démonstration de la télévision en couleur par l’ingénieur écossais John Baird 1939 15 heures hebdomadaires d°émissions télévisées sur la région parisienne 1943 Création de Radio-Paris par les autorités allemandes 1945 Le monopole de l°État sur la radio-diflîision est instauré 1946 Premier bulletin météo à la télévision française 1948 La liberté de diffusion et de réception des idées et des informations inscrite dans l’article 19 de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme adoptée le 10 décembre 1948 par l’ONU 1 949 Diffusion des premiers journaux quotidiens. Mise au point par Henri de France du SECAM couleurLa Radiodiffusion française en charge du service public de radiotèlévision devient la Radiodifliusion Télévision française (RTF). La loi étend la redevance de la radio aux postes récepteurs de télévision 1950 Premier direct télévisé en France : la pièce de Marivaux, Les jeux de l’amour etd u hasard 1950 : 20 heures de programmes par semaine. 1954 Création de l'Eurovision 1959 Premiers spots de publicité collective sur la premiere chaine 1961 Apparition du carré blanc pour signaler les émissions interdites aux enfants
  63. 63. Dates Evénements 1964 Inauguration de la 2° chaîne de télévision française. Création de l'0ffice de Radio-Télévision Française (ORTF) 1967 La deuxieme chaîne adopte la couleur` 1968 Ouverture des écrans à la publicité de marque sur la premiere chaine 1969 Les premiers pas de l’Homme sur al lune retransmis en direct dansle monde entier 1971 La deuxième chaîne ouvre ses écrans a la publicité 1972 Lancement de la troisième chaine. A ses debuts elle n est reçue que par un quart de la population. 1974 Démantèlement de l’ORTF 1975 La seconde et la troisième chaîne sont rebaptisees A2 et FR3 1976 Premier tirage du Loto 1982 Fin du monopole de l”État en matière d°aud1ov1suel 1982 Le plan « câble ›› est approuvé en conseil des ministres 1982 Le décret n° 82-971 étend la redevance aux magnétoscopes et aux vidéos-cassettes 1984 Lancement de canal Plus par André Rousselet 1986 Inauguration de la Cinq lancée par Silvio Berlusconi. Lancement de Paris Première, première chaîne thématique diffusée sur le câble. Suppression de la redevance sur les magnétoscopes
  64. 64. Les radios  Invention de Marconi ( la TSF) en 1896  Premières émissions en 1908  Enorme développement pendant la guerre de 14… et utilisation à des fins de propagande  1922 Radio Paris  1981 Autorisation d es radios libres  Historiquement le 3e média de masse en publicité  1989 CSA ( concerne aussi les télés)  attribution des fréquences aux radios suivant différents critère de plurité d’expression ,honnêteté de l’info, intérêt pour le public,  Durée moyenne d’écoute : 2H56 en semaine (2H33 en WE)  Caractéristique : Un média à utilisation non exclusive :  Importance de l’écoute conjointe à d’autres activités (travail, déplacements) 65
  65. 65. L’affichage  Plus vieux média de communication ( Rome)  Loi de 1881 sur l’affichage  Média très utilisé en France  Différents formats ( 4X3)  Affichage sur différents supports ( transports urbains)  Développement du mobilier urbain  De la colonne Morris (XIXe) à JCD  Distinguer l’objectif dans l’affichage:  Publicité  fléchage  annonce d’un lieu  Extension constante à de nouveaux supports :  vitrines, caddies, taxis, enseignes, supports d’urinoirs, menus de restaurant, tickets de parkings… 66
  66. 66. L'Internet 1  1962 DOD : lancement de projet de réseau  1969 Arpanet : DOD+ 4 universités US  1982 Création d’Internet ( Interconnected Networks… et Minitel en France  1989 Tim Berners Lee chercheur au Cern invente le WWW pour l’interconnexion des chercheurs  19 .. Création des premiers navigateurs  1994 Première pub.  1998 Google  2004 Web 2.0 67
  67. 67. L'Internet 2 Les usages d’Internet  Multimédia: textes, sons images fixes, films  Services de communication  Courrier électronique  Chat  blogs  Services d’information  Infos renseignements: météos, programmes télés, concerts, enneigement  Informations presse ( agences, télé, radios, presse écrites news officielles)  Informations organisationnelles (sites officiels, gouvernement, mairies)  Informations connaissances ( Wiki, sites universitaires)  Services culturels  Divertissements 68
  68. 68. Conclusion: L’une des fonctions de l’information, c’est l’éducation. La richesses des faits alimente la connaissance, la diversité des commentaires permet son approfondissement. J. Fauvet, ancien directeur du journal « Le Monde ».

×