L'enfant et le cirque

5 010 vues

Publié le

le cirque et le developpement psychomoteur de l'enfant de la naissance à 6 ans

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
5 010
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L'enfant et le cirque

  1. 1. L’enfant et le cirque Le développement psychomoteur
  2. 2. Objectifs de la journée <ul><li>Adéquation entre le développement psychomoteur et les activités circassiennes </li></ul><ul><li>Le cirque et la scolarité </li></ul><ul><li>Place du cirque dans l’éducation de l’enfant </li></ul><ul><li>Connaître le développement psychomoteur de l’enfant </li></ul><ul><li>Adapter la pratique du cirque </li></ul><ul><ul><li>au stade de développement </li></ul></ul><ul><ul><li>selon l’âge de l’enfant </li></ul></ul><ul><ul><li>en fonction des aptitudes des enfants </li></ul></ul><ul><ul><li>en fonction de la compréhension de l’enfant </li></ul></ul>
  3. 3. BP JEPS Création et objet
  4. 4. BP JEPS Cirque <ul><li>Art. 1. </li></ul><ul><li>− Il est créé une spécialité « activités du cirque » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport. </li></ul><ul><li>Art. 2. </li></ul><ul><li>− La possession du diplôme mentionné à l’article 1er confère à son titulaire les compétences suivantes, qu’il assure en autonomie pédagogique : </li></ul><ul><li>– la conception et la préparation de cycles d’ animation permettant la découverte et l’initiation aux activités du cirque ; </li></ul><ul><li>– la conduite de séances d’animation dans le domaine des activités du cirque ; </li></ul><ul><li>– la participation aux actions de communication et de promotion de la structure employeur ; </li></ul><ul><li>– la participation au fonctionnement de la structure employeur. </li></ul>Arrêté du 30 novembre 2006 portant création de la spécialité « activités du cirque » du brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport MJSK0670294A – JORF 03 janvier 2007
  5. 5. Animateur de cirque Rôles et missions
  6. 6. Rôles et missions – animateur cirque <ul><li>Il encadre des activités de découverte, d’initiation et d’animation : </li></ul><ul><li>Il sensibilise aux différents arts du cirque . </li></ul><ul><li>Il prévient les comportements à risque pour la santé physique et morale des pratiquants. </li></ul><ul><li>Il prépare physiquement et mentalement les pratiquants aux activités du cirque. </li></ul><ul><li>Il intervient en cas de problème lié à la sécurité . </li></ul>Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  7. 7. <ul><li>Il propose des situations de rencontre avec la création artistique. </li></ul><ul><li>Il établit un rapport critique entre la pratique d’une activité et les arts de piste. </li></ul><ul><li>Il conçoit des cycles d’animation visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque. </li></ul>Rôles et missions – animateur cirque Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  8. 8. <ul><li>Il conduit des séances visant la découverte et l’initiation aux activités du cirque précitées. </li></ul><ul><li>Il évalue les risques potentiels liés à l’activité, au milieu ou à la personne . </li></ul><ul><li>Il aménage les espaces de pratique selon les usages et la réglementation en vigueur. </li></ul><ul><li>Il équipe les pratiquants avec le matériel adapté. </li></ul>Rôles et missions – animateur cirque Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  9. 9. <ul><li>Il accompagne les pratiquants dans la mise en œuvre de présentation. </li></ul><ul><li>Il évalue la pertinence des situations et des actions mises en œuvre. </li></ul><ul><li>Il participe à des réunions de travail à caractère interdisciplinaire . </li></ul><ul><li>Il participe à des réunions de travail à caractère partenarial. </li></ul>Rôles et missions – animateur cirque Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  10. 10. Animateur de cirque Capacités ou compétences Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  11. 11. Capacités ou compétences - 1 <ul><li>Mobiliser les connaissances associées aux différents publics concernés par l’animation. </li></ul><ul><li>Choisir des démarches adaptées aux différents publics . </li></ul><ul><li>Favoriser l’expression du groupe et des individus. </li></ul><ul><li>Favoriser l’ autonomie des personnes dans le groupe. </li></ul><ul><li>Analyser les effets de ses interventions sur la vie du groupe. </li></ul><ul><li>Réguler le fonctionnement du groupe. </li></ul><ul><li>Agir en cas de maltraitance dans une action d’animation. </li></ul>Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  12. 12. Capacités ou compétences - 2 <ul><li>Mobiliser les connaissances artistiques, scientifiques, pédagogiques et techniques associées aux activités du cirque. </li></ul><ul><li>Concevoir une démarche pédagogique permettant la découverte et l’initiation aux activités du cirque. </li></ul><ul><li>Définir les objectifs pédagogiques adaptés aux publics . </li></ul><ul><li>Conduire une action d'animation dans le respect de l’intégrité physique et morale des pratiquants . </li></ul><ul><li>Respecter et faire respecter les normes d’exécution des exercices, les consignes d’hygiène et de sécurité. </li></ul><ul><li>Inciter les pratiquants à explorer différents langages corporels . </li></ul><ul><li>Maîtriser les conduites professionnelles nécessaires à la mise en œuvre des activités du cirque concernées. </li></ul><ul><li>Evaluer les actions d’animation conduites. </li></ul>Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  13. 13. Capacités ou compétences - 3 <ul><li>Communiquer oralement avec ses interlocuteurs. </li></ul><ul><li>Produire les différents écrits de la vie professionnelle. </li></ul><ul><li>Constituer une documentation sur un thème de la vie professionnelle. </li></ul><ul><li>Contribuer au bon fonctionnement de la structure. </li></ul><ul><li>Participer à l'organisation des activités de la structure. </li></ul><ul><li>Participer au fonctionnement d’une équipe de travail. </li></ul>Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  14. 14. Animateur de cirque La certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  15. 15. La certification <ul><li>Le BPJEPS est obtenu par la capitalisation de 10 unités. </li></ul><ul><li>Les quatre unités capitalisables communes à toutes les spécialités : </li></ul><ul><ul><li>UC 1 : être capable de communiquer dans les situations de la vie professionnelle ; </li></ul></ul><ul><ul><li>UC 2 : être capable de prendre en compte les caractéristiques des publics pour préparer une action éducative ; </li></ul></ul><ul><ul><li>UC 3 : être capable de préparer un projet ainsi que son évaluation ; </li></ul></ul><ul><ul><li>UC 4 : être capable de participer au fonctionnement de la structure. </li></ul></ul>Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  16. 16. <ul><li>Les unités capitalisables spécifiques de la spécialité « loisirs pour tous publics» : </li></ul><ul><ul><li>UC 5 : être capable de préparer une action d'animation permettant la pratique des activités du cirque </li></ul></ul><ul><ul><li>UC 6 : être capable d'encadrer un groupe dans le cadre d'une action d'animation permettant la pratique des activités du cirque ; </li></ul></ul><ul><ul><li>UC 7 : être capable de mobiliser les connaissances nécessaires à la conduite d'une action d'animation permettant la pratique des activités du cirque ; </li></ul></ul><ul><ul><li>UC8 : être capable de conduire une action d'animation permettant la pratique des activités du cirque </li></ul></ul><ul><ul><li>UC 9 : être capable de maîtriser les outils ou techniques nécessaires à la mise en œuvre d'action d'animation permettant la pratique des activités du cirque. </li></ul></ul>La certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  17. 17. <ul><li>Une unité capitalisable d'adaptation : </li></ul><ul><ul><li>UC 10 : visant l'adaptation à l'emploi </li></ul></ul>La certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  18. 18. Animateur de Cirque Cadre législatif d’exercice
  19. 19. Base Légale <ul><li>Référence du décret général : </li></ul><ul><ul><li>Décret n°2001-792 du 31 août 2001 </li></ul></ul><ul><li>Référence arrêté création (ou date 1er arrêté enregistrement) : </li></ul><ul><ul><li>Arrêté du 18 avril 2002 (organisation du BP JEPS) </li></ul></ul><ul><ul><li>Arrêté du 30 novembre 2006 (création de la spécialité) </li></ul></ul><ul><li>Référence du décret et/ou arrêté VAE ( visant l'adaptation à l'emploi ) : </li></ul><ul><ul><li>Décret n° 2002-615 du 26 avril 2002 </li></ul></ul>Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification BP : Brevet professionnel de la jeunesse, de l'éducation populaire et du sport - spécialité Activités du cirque
  20. 20. Le développement psychomoteur de l’enfant
  21. 21. DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR MOTRICITE PSYCHISME INTELLIGENCE INNE ACQUIS ENVIRONNEMENT CORPS SYSTEME NERVEUX CERVEAU NEURONES MOELLE EPINIERE COMPREHENSION TRANSMISSION PERCEPTION SENSIBILITE MEMBRES TRONC POSTURE MOBILITE PREHENSION COMMANDE
  22. 22. Développement psychomoteur de l’enfant Le système nerveux central
  23. 23. Le système sous-cortico-spinal = extrapyramidal <ul><li>comprend des faisceaux issus des noyaux du toit , de la formation réticulée et des noyaux vestibulaires </li></ul><ul><li>issu du tronc cérébral , </li></ul><ul><ul><li>qualifié de système inférieur (ou extrapyramidal ) </li></ul></ul><ul><li>mésencéphalique </li></ul><ul><li>rôle essentiel dans le maintien de la posture et la fonction anti-gravitaire , c’est-à dire le tonus des muscles extenseurs des membres inférieurs et de l’axe corporel </li></ul>Posture Station debout Position assise Activités liés au cirque
  24. 24. Le système corticospinal = pyramidal <ul><li>• comprend les zones corticales motrices , les cortex associatifs impliqués dans la motricité et les voies corticospinales </li></ul><ul><li>qualifié de système pyramidal = supérieur </li></ul><ul><li>contribution au contrôle du tonus postural </li></ul><ul><ul><li>jeu des influences inhibitrice ou excitatrices sur le motoneurone. </li></ul></ul><ul><ul><li>modère les réactions posturales en hyperextension </li></ul></ul><ul><li>Rôle prédominant dans </li></ul><ul><ul><li>la motricité fine </li></ul></ul><ul><ul><li>l’exécution des mouvements indépendants des doigts </li></ul></ul><ul><ul><li>la précision et la vitesse de la manipulation. </li></ul></ul>Activités liés au cirque Gestes fins et volontaires
  25. 25. Trois lois caractérisent l’évolution motrice
  26. 26. <ul><li>Au départ, le bébé a une motricité globale dont les décharges sont généralisées à tout le corps . </li></ul><ul><li>L’activité motrice s’améliore pour devenir de plus en plus fine, plus élaborée et plus localisée. </li></ul><ul><li>Le bébé passe d’une motricité involontaire à une motricité volontaire. </li></ul>Loi de différenciation
  27. 27. Loi de variabilité <ul><li>L’évolution du développement psychomoteur se fait toujours dans un sens de perfectionnement progressif. </li></ul><ul><li>Ces progrès ne sont pas uniformes et continus. </li></ul><ul><li>Cette maturation se réalise par des progressions rapides mais également par des stagnations, des arrêts, voire même des régressions puis le développement peut repartir. </li></ul>
  28. 28. <ul><li>L’ordre de maturation est d’une remarquable constance. Le développement psychomoteur se réalise à partir de 2 lois fondamentales : </li></ul><ul><li>Loi céphalo-caudale </li></ul><ul><li>Les muscles de l’axe du corps sont d’autant plus tôt sous le contrôle de la volonté qu’ils sont plus proche de la partie céphalique (SNC). </li></ul><ul><li>Cette loi descendante est marquée par une série d’étapes dans la coordination statique. </li></ul><ul><li>Donc, le contrôle musculaire s’achemine de la tête aux pieds. Par exemple, les muscles du visage sont contrôlés en premier puis l’enfant peut soulever sa tête avant de parvenir à s’asseoir. </li></ul>Loi de succession
  29. 29. <ul><li>Loi proximo-distale </li></ul><ul><li>Les muscles des membres sont d’autant plus tôt sous le contrôle de la volonté qu’ils sont plus proche de l’axe du corps. </li></ul><ul><li>Cette loi est marquée par une série d’étapes dans la coordination fine. </li></ul><ul><li>Donc, le contrôle s’achemine du centre du corps à la périphérie. </li></ul><ul><li>L’enfant contrôle en premier ses bras, puis ses mains, puis ses doigts. </li></ul><ul><li>L’enfant contrôle en premier ses cuisses, puis ses jambes, puis ses pieds. </li></ul>
  30. 30. Les facteurs influant sur le développement psychomoteur HEREDITE PLACE DANS LA FRATRIE CHOIX EDUCATIFS DES PARENTS ENVIRONNEMENT NATUREL STIMULATIONS EXTERIEURES SENTIMENT DE SECURITE ET DE STABILITE Facteurs génétiques Facteurs environnementaux La vie relationnelle est un facteur essentiel pour l’élaboration du développement psychomoteur. Quel que soit son environnement (famille, hôpital, pouponnière), l’enfant a besoin, pour lui permettre un développement psychomoteur et psycho-affectif harmonieux, de recevoir une qualité et une continuité d’attention pour mettre en place des attachements privilégiés, c’est-à-dire des relations stables et sécurisantes
  31. 31. Développement psychomoteur Les différents étapes
  32. 32. Naissance <ul><li>Réflexes archaïques </li></ul><ul><ul><li>Réflexe de succion </li></ul></ul><ul><ul><li>Réflexe de marche automatique </li></ul></ul><ul><ul><li>Réflexe de Moro </li></ul></ul><ul><ul><li>Réflexe d’agrippement (Grasp reflex) </li></ul></ul>
  33. 33. Motricité - Postures <ul><li>La motricité du nouveau-né est spontanée, involontaire, diffuse, anarchique, bilatérale. </li></ul><ul><li>C’est l’état d’ hypertonie des membres et d’ hypotonie de la tête et du tronc qui prédomine à la naissance. </li></ul><ul><li>Tenu assis : cyphose dorsale globale en raison de l’absence de contrôle des muscles vertébraux et lombaires . </li></ul><ul><li>Position ventrale : retrouve la position fœtale . Les genoux sont ramenés sous le ventre, le bassin est surélevé, la tête tournée sur le côté. </li></ul>
  34. 34. Deux mois Motricité - Postures motricité encore brutale, sursaute spontanément les réflexes archaïques tendent à disparaître mouvements d’ensemble avec les bras et les jambes qui deviennent plus souples. Tenu assis : la tête tient droite quelques instants et vacille. Le dos est toujours mou. Position dorsale : flexion ou semi-flexion des membres inférieurs ou supérieurs. Position ventrale : tient sur ses avant-bras et peut soulever la tête jusqu’à 45° du plan du lit. Le bassin est à plat et les hanches sont en extension.
  35. 35. Deux mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Le grasping est plus discret, </li></ul><ul><li>les mains sont assez souvent ouvertes . </li></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Emet quelques vocalises : il s’agit de roucoulement de voyelles formés uniquement par la bouche et pas encore nasalisés. Ce sont les e , eu , a … qui traduisent habituellement un état de bien-être et ils sont les mêmes pour les bébés du monde entier. </li></ul><ul><li>Apparition du sourire social . </li></ul>
  36. 36. Trois mois <ul><li>Motricité - Postures </li></ul><ul><ul><li>La disparition de certains réflexes archaïques traduit une maturation cérébrale d’un niveau supérieur. </li></ul></ul><ul><ul><li>Tenu assis : tête droite, dos et nuque fermes mais la région lombaire reste faible. </li></ul></ul><ul><ul><li>Position dorsale : mouvements de flexion et d’extension des jambes, le réflexe asymétrique cou a disparu. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le bébé s’intéresse à son corps, c’est l’âge du « regard de la main ». </li></ul></ul><ul><ul><li>Position ventrale : la bassin repose à plat, hanches en extension, redresse la tête de 45 à 90°. Il prend appui sur ses avant-bras . </li></ul></ul>
  37. 37. Trois mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Le réflexe de grasping a disparu. L’enfant observe les objets avec intérêt et envie mais ne peut pas encore les saisir de lui-même. </li></ul><ul><li>Lorsque l’adulte place un hochet au « contact » de sa main, il l’ouvre et la referme. Il retient le jouet quelques secondes : c’est la préhension involontaire, appelée aussi préhension au contact . </li></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><li>cris de plaisir. </li></ul><ul><li>« parle » beaucoup lorsqu’on lui parle. </li></ul><ul><li>répétitions de syllabes déformées ; c’est l’ âge des gazouillis e.g. : A… ree, K… ree, </li></ul>
  38. 38. Quatre mois <ul><li>Motricité – Postures </li></ul><ul><ul><li>Tenu assis : la tête reste droite. </li></ul></ul><ul><ul><li>Position dorsale : le contrôle de ses muscles abdominaux lui permet de rouler du dos sur le côté . </li></ul></ul><ul><ul><li>Position ventrale : relève sa tête à 90°, redresse son thorax, appuie sur ses coudes. Bébé nage : ses membres s’étendent en extension complète. </li></ul></ul>
  39. 39. Quatre mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><ul><li>Il réunit ses mains lorsqu’il joue. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il se sert indifféremment d’une main ou de l’autre. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il enlève la serviette que l’on a posé sur sa figure pour jouer. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il essaie d’atteindre les objets avec les mains. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il joue longtemps avec le hochet placé dans sa main et le secoue, mais le perd souvent. </li></ul></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><ul><li>Il rit aux éclats . </li></ul></ul><ul><ul><li>Il gazouille beaucoup . </li></ul></ul>Ambidextre Recherche l'objet et stimulus Réaction de défense
  40. 40. Cinq mois <ul><li>Motricité – Postures </li></ul><ul><ul><li>Tiré en position assise : participe activement à ce mouvement en soulevant sa tête et en pliant ses jambes pour aller vers l’avant. </li></ul></ul><ul><ul><li>Position dorsale : nombreux mouvements de pédalage. Joue avec ses pieds. </li></ul></ul><ul><ul><li>Position ventrale : porte son poids sur ses avant-bras en se redressant. Les avant-bras sont en hyperextension vers l’avant, les mains reposent à plat sur le sol mais il ne peut encore les utiliser pour jouer. Prenant appui sur son thorax, fait « l’avion » . Il essaie de se retourner du ventre sur le dos . </li></ul></ul><ul><ul><li>Maintenu en position debout : soutient une grande partie du poids de son corps. Il fait beaucoup de mouvements de pédalage. </li></ul></ul>
  41. 41. Cinq mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><ul><li>La préhension volontaire apparaît. </li></ul></ul><ul><ul><li>C’est une préhension cubito-palmaire , globale, qui reste encore imprécise : l’enfant saisit un objet de grosse taille entre la paume et les 3 derniers doigts de la main. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’enfant porte immédiatement l’ objet à sa bouche . </li></ul></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><ul><li>Ton moqueur : il fait « agueu ». </li></ul></ul><ul><ul><li>Bruit mouillé des lèvres </li></ul></ul><ul><ul><li>Compréhension générale </li></ul></ul><ul><ul><li>Il sourit à son image dans le miroir . </li></ul></ul>
  42. 42. Six mois <ul><li>Motricité - Postures </li></ul><ul><li>Assis : position en « tripode » ou « trépied ». </li></ul><ul><li>Position dorsale : décolle la tête et les épaules du plan du lit essayant de passer de lui-même de la position couchée à la position assise sans y parvenir. Il ne regarde plus ses mains mais il saisit ses pieds . Il se retourne dos-ventre . </li></ul><ul><li>Position ventrale : se redresse sur ses mains et non plus sur les avant-bras. Il peut facilement faire usage de ses mains pour jouer. </li></ul><ul><li>Maintenu en position debout : supporte pratiquement tout le poids de son corps sur ses jambes et adore sautiller : c’est le stade du « sauteur » . </li></ul>
  43. 43. Six mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>La préhension volontaire globale est bien acquise. </li></ul><ul><li>Il peut tenir 2 cubes et regarder un 3ème posé sur la table. </li></ul><ul><li>Il lâche un cube lorsqu’un autre lui est donné. </li></ul><ul><li>Si les cubes disparaissent, il ne les cherche pas. </li></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><li>C’est l’âge des « lallations » : l’enfant fait des roulades avec des chaînes de syllabes, il varie le volume, le débit de ses expressions. Il babille. </li></ul>
  44. 44. Six mois <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Lorsqu’il jette un jouet, il regarde où il est tombé et essaie de le </li></ul><ul><li>récupérer : c’est la permanence de l’objet . </li></ul><ul><li>Il sourit et vocalise devant son image dans le miroir. </li></ul><ul><li>Il tend les bras pour être pris. </li></ul><ul><li>Il manifeste son plaisir et son mécontentement. </li></ul><ul><li>Il n’aime pas qu’on lui prenne un jouet. </li></ul>
  45. 45. Sept mois <ul><li>Motricité – Postures </li></ul><ul><li>Assis sans soutien , il tend les mains vers l’avant pour éviter de tomber : c’est le stade du parachutiste . </li></ul><ul><li>Position dorsale : saisit ses pieds et suce ses orteils. Il a pris connaissance de son corps. </li></ul><ul><li>Position ventrale : supporte son poids sur une main pour saisir un objet. </li></ul><ul><li>Se retourne dans les 2 sens . </li></ul><ul><li>Maintenu en position debout : saute et s’accroupit … déployant une grande vitalité. </li></ul>
  46. 46. Sept mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>L’enfant peut lâcher un objet lorsqu’il le désire : c’est le </li></ul><ul><li>relâchement volontaire global , le mouvement n’est pas encore </li></ul><ul><li>ajuste ; il manque de précision. </li></ul><ul><li>Il passe les objets d’une main à l’autre et les frappe </li></ul><ul><li>violemment entre eux ou sur une table. </li></ul><ul><li>Il peut garder un jouet dans une main sans le lâcher lorsqu’on lui </li></ul><ul><li>en offre un deuxième. </li></ul><ul><li>Tentatives de préhension en pince inférieure : il saisit les objets </li></ul><ul><li>par la base du pouce et le petit doigt. </li></ul>
  47. 47. Sept mois <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Syllabes : ba, da, ka. </li></ul><ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il imite les actes simples. </li></ul><ul><li>Il tapote sa propre image dans un miroir. </li></ul><ul><li>Il répond à l’appel de son prénom. </li></ul>
  48. 48. Huit mois <ul><li>Motricité – Postures </li></ul><ul><li>Tient assis seul . Il modifie sa position pour atteindre un objet : exemple, se penche en avant. </li></ul><ul><li>Position dorsale : peut se soulever en position assise en prenant appui sur un côté en s’aidant avec son bras </li></ul><ul><li>Position ventrale : peut soulever son corps tenu uniquement sur les mains et la pointe des pieds : c’est l’ours . </li></ul><ul><li>Il peut se déplacer en utilisant les retournements : premier mode de locomotion. </li></ul>
  49. 49. Huit mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il perfectionne sa préhension par pince inférieure. </li></ul><ul><li>Entre 8 et 10 mois : l’ index commence à jouer un rôle plus précis , il se délie. </li></ul><ul><li>Si l’enfant tient 2 cubes dans ses mains on lui en présente un 3ème, il peut lâcher un cube pour saisir ce dernier. </li></ul>
  50. 50. Huit mois <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Il combine des syllabes : da-da, ba-ba. </li></ul><ul><li>Il imite les sons . </li></ul><ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il comprend la signification du « non ». </li></ul><ul><li>Il cherche les jouets jetés. </li></ul>
  51. 51. Neuf mois <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Assis : pivote sur les fesses. </li></ul><ul><li>Position ventrale : il apprend à ramper, les mouvements commencent à reculons. </li></ul><ul><li>Il se met debout en se tenant aux meubles et au parc. Il tient quelques instants et tombe. </li></ul><ul><li>Passe de la position en décubitus à assis : </li></ul><ul><li>avec l’appui de ses mains en passant par la position du « lapin » </li></ul><ul><li>ou en se servant de l’appui latéral d’un coude, puis de la main. </li></ul>
  52. 52. Neuf mois <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Préhension en pince supérieure : l’enfant peut saisir un objet de </li></ul><ul><li>petite taille entre la base du pouce et l’index. C’est le début d’une </li></ul><ul><li>meilleure indépendance manuelle. </li></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Apparition des premiers mots. La plupart du temps, il s’agit de </li></ul><ul><li>syllabes redoublées : mama puis viendront ensuite papa ou mimi </li></ul><ul><li>ou kiki… </li></ul>
  53. 53. Neuf mois <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il compare 2 cubes en les réunissant. </li></ul><ul><li>Il apprend à tendre un jouet à ses parents : dans un premier temps il refuse d’abandonner le jouet, dans un deuxième temps il le donne : il y a un échange. </li></ul><ul><li>Il fait sonner la clochette. </li></ul><ul><li>Il attire l’anneau par la ficelle : c’est la notion d’outil </li></ul>
  54. 54. Dix mois <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il marche à 4 pattes . </li></ul><ul><li>Il se met debout seul en positon de « chevalier servant » en se tenant aux meubles, fait quelques pas et tombe souvent. </li></ul><ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Préhension en pince supérieure plus fine : l’objet est saisi entre </li></ul><ul><li>la partie distale du pouce et l’index. </li></ul>
  55. 55. Dix mois <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Il utilise soit des monosyllabes , soit des syllabes redoublées . </li></ul><ul><li>Il comprend le sens général de la phrase et fait souvent le geste pour accompagner le mot. </li></ul><ul><li>Un mot veut dire des tas de choses. C’est le « mot symbole ». Exemple : il peut dire « lo » pour désigner non seulement le lait mais tout autre liquide. </li></ul><ul><li>Utilise papa, maman de façon approprié </li></ul>
  56. 56. Dix mois <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il tire sur les vêtements pour attirer l’attention. </li></ul><ul><li>Il fait « au revoir » de la main et « bravo ». </li></ul><ul><li>Il aime introduire et retirer un objet d’une boîte : c’est la notion de contenant et de contenu . </li></ul>
  57. 57. Onze mois - douze mois <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Marche de l’ours : c’est la marche à 4 pattes plus assurée, sur les mains et les pieds. </li></ul><ul><li>Début des premiers pas : marche tenu par les mains de l’adulte ou pousse un déambulateur (bassin en arrière). </li></ul><ul><li>Il marche seul en prenant appui aux meubles : il cabote. </li></ul><ul><li>Debout, il se baisse pour ramasser un jouet . </li></ul>
  58. 58. <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il aime pointer son index inquisiteur vers les objets. </li></ul><ul><li>Ses manipulations plus fines lui font acquérir le sens </li></ul><ul><li>de la profondeur, </li></ul><ul><li>du solide, </li></ul><ul><li>du contenant et du contenu, </li></ul><ul><li>du haut et du bas, </li></ul><ul><li>de l’à côté, </li></ul><ul><li>du dehors et du dedans, </li></ul><ul><li>du séparé et du réuni. </li></ul>Onze mois - douze mois
  59. 59. <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Entre 11 et 15 mois, l’enfant va utiliser un langage global significatif . Il s’agit de « mots phrases » du type « tombé bobo», « maman gâteau », … C’est un jargon toujours peu explicite mais qui correspond à des situations précises. </li></ul><ul><li>Il dit 2 mots ayant une signification . </li></ul>Onze mois - douze mois
  60. 60. <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il aime emboîter les objets les uns dans les autres (jeux gigogne). </li></ul><ul><li>Jeu d’ encastrement : il remet un rond dans le trou. </li></ul><ul><li>Il peut envoyer une balle à l’adulte qui joue avec lui. </li></ul><ul><li>Il peut comprendre la signification de phrases simples comme </li></ul><ul><li>: « où est ta chaussure ? », « va chercher ton doudou », … </li></ul>Onze mois - douze mois
  61. 61. Quinze mois <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il marche seul . </li></ul><ul><li>Il monte l’escalier à 4 pattes . </li></ul><ul><li>Il se met debout seul sans appui mais son équilibre est </li></ul><ul><li>insuffisant et tombe massivement. </li></ul><ul><li>Il s’agenouille sans aide : passe de debout à assis. </li></ul>
  62. 62. <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Le relâchement manuel est plus fin et plus précis . </li></ul><ul><li>Il peut introduire des pastilles dans le goulot d’une bouteille. </li></ul><ul><li>Il sait tenir sa cuillère mais la met à l’envers dans sa bouche. </li></ul><ul><li>Il sait tourner les pages d’un livre mais saute plusieurs pages en feuilletant. </li></ul><ul><li>Il gribouille . </li></ul>Quinze mois
  63. 63. <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Entre 15 et 24 mois, il perfectionne le langage global </li></ul><ul><li>significatif . Exemple : « Cathy poupée cassée » = la poupée de Cathy est cassée. Il faut remarquer que l’enfant range ses mots selon leur importance affective. Il se place souvent en premier, ensuite il place la poupée qui lui tient à cœur et le mot « explicite » de la situation arrive le dernier. </li></ul><ul><li>Vocabulaire de 4 à 6 mots . </li></ul>Quinze mois
  64. 64. <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il demande des objets en les montrant du doigt. </li></ul><ul><li>Il aime jeter, renvoyer, pousser . </li></ul><ul><li>Il sait faire une tour de 2 cubes </li></ul>Quinze mois
  65. 65. Dix-huit mois <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il monte et descend les escaliers en tenant la rampe ou tenu </li></ul><ul><li>Il commence à courir . </li></ul><ul><li>Il s’accroupit pour ramasser quelque chose. </li></ul><ul><li>Il commence à sauter sur ses 2 pieds . </li></ul><ul><li>Il court (jambes et bras écartés), les chutes sont fréquentes. </li></ul><ul><li>Il peut tirer un jouet derrière lui en marchant . </li></ul><ul><li>Il peut marcher à reculons . </li></ul>
  66. 66. <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il peut lancer la balle sans tomber et tape dans un ballon. </li></ul><ul><li>Il peut retirer ses chaussures sans lacets et tous les vêtements qui n’ont pas de fermetures éclairs ou de boutons. </li></ul><ul><li>Il peut manger seul et assez proprement. </li></ul><ul><li>Il aime faire des gribouillis. </li></ul>Dix-huit mois
  67. 67. <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Jargon mature . </li></ul><ul><li>Vocabulaire de 7 à 10 mots . </li></ul>Dix-huit mois
  68. 68. <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il imite les adultes dans les tâches domestiques : enlève la </li></ul><ul><li>poussière, nettoie et lave. </li></ul><ul><li>Il sait désigner 2 ou 3 partie de son corps (nez-yeux, bouche…). </li></ul><ul><li>Il comprend un à deux ordres donnés et les exécute. </li></ul><ul><li>Il s’intéresse aux livres d’images et sait désigner une à deux </li></ul><ul><li>images (chien et chat). </li></ul><ul><li>Il peut être propre le jour, avec quelques accidents occasionnels. </li></ul>Dix-huit mois
  69. 69. Deux ans <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il monte et descend l’escalier seul sans alterner les pieds (pose les 2 pieds sur chaque marche) </li></ul><ul><li>Saute à deux pieds </li></ul><ul><li>Il court vite (l’équilibre est meilleur), tourne en cercle, sautille, grimpe, danse. </li></ul><ul><li>Il tape dans un ballon avec précision et équilibre. </li></ul>
  70. 70. <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il a acquis une grande souplesse du poignet et une bonne rotation de l’avant-bras : dessine avec un crayon bien tenu (prise digitale). </li></ul><ul><li>Il sait tourner la poignée d’une porte, dévisser un couvercle, manger avec une cuillère. </li></ul><ul><li>Vers 2 ans et demi, il copie un rond . </li></ul>Deux ans
  71. 71. <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>C’est l’âge de l’ explosion du vocabulaire . </li></ul><ul><li>Il parle constamment . </li></ul><ul><li>Il fait des « phrases explicites » et abandonne le jargon du langage global. </li></ul><ul><li>Faire des phrases ne veut pas dire « parler adulte », il aura toujours un langage enfantin qui ne doit pas inquiéter. </li></ul><ul><li>Il utilise le « je », le « moi », le « tu ». </li></ul><ul><li>Il utilise le « verbe ». </li></ul><ul><li>Il réunit 2 ou 3 mots en une phrase. </li></ul>Deux ans
  72. 72. <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il nomme 4 à 5 images. </li></ul><ul><li>Il comprend 2 à 3 ordres donnés. </li></ul><ul><li>Il peut désigner 4 à 5 parties de son corps. </li></ul><ul><li>Il peut être propre la nuit. </li></ul><ul><li>Il connaît 1 à 2 couleurs et peut placer un objet sur un autre de la </li></ul><ul><li>même couleur. </li></ul><ul><li>Il peut compter jusqu’à 3-4. </li></ul><ul><li>Il est capable de placer 3 à 4 éléments d’un puzzle correctement. </li></ul><ul><li>Il aide pour se déshabiller. </li></ul>Deux ans
  73. 73. Trois ans <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il monte et descend les escaliers comme un adulte (en alterné). </li></ul><ul><li>Descend seul les escaliers </li></ul><ul><li>Il saute la dernière marche de l’escalier (par jeu). </li></ul><ul><li>Il saute sur un pied et peut maintenir l’équilibre sur un pied quelques secondes (à la demande). </li></ul><ul><li>Il conduit un tricycle . </li></ul>
  74. 74. <ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il peut s’habiller seul et très souvent sait utiliser boutons et fermetures éclairs. </li></ul><ul><li>Il peut mettre des chaussures seul : vers 4 ans il lacera. </li></ul><ul><li>Il aide à desservir la table sans caser la vaisselle. </li></ul><ul><li>Il sait dessiner un cercle : début du bonhomme tétard . </li></ul><ul><li>Il fait une tour de 10 cubes (démonstration). </li></ul><ul><li>Il copie une croix . Il utilise une paire de ciseaux à bout rond. </li></ul>Trois ans
  75. 75. <ul><li>Langage </li></ul><ul><li>C’est l’ éclosion du vocabulaire , l’ avalanche de questions aux parents : pourquoi ? </li></ul><ul><li>Sa soif de mots est intarissable. </li></ul><ul><li>Il utilise correctement le temps des verbes. </li></ul>Trois ans
  76. 76. <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il connaît quelques chansons enfantines . </li></ul><ul><li>Il sait compter jusqu’à 10 . </li></ul><ul><li>Il peut nommer 8 images et 8 parties de son corps . </li></ul><ul><li>Il répond à 3 ou 4 ordres donnés à la suite. </li></ul><ul><li>Il a une maîtrise des sphincters anal et vésical (propreté totale). </li></ul><ul><li>Il dit son nom et son âge. Il dit son sexe. </li></ul>Trois ans
  77. 77. Quatre ans <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il pédale bien avec une bicyclette sans roues latérales. </li></ul><ul><li>Il monte et descend de la voiture. </li></ul><ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il peut boutonner ses vêtements complètement. </li></ul><ul><li>Il construit des ponts de cubes. </li></ul><ul><li>Il copie un carré . </li></ul>
  78. 78. <ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il pose des questions sur sa taille. </li></ul><ul><li>Il sait reconnaître quel est le plus large de 2 traits. </li></ul><ul><li>Les notions haut, bas, grand, petit sont acquises. </li></ul><ul><li>Il s’interroge sur hier, demain, pareil, pas pareil, quand (durée) et </li></ul><ul><li>comment. </li></ul><ul><li>Les phrases sont constituées. </li></ul><ul><li>Il raconte de petites histoires. </li></ul>Quatre ans
  79. 79. L’enfant de 3 à 4 ans apprend <ul><li>A occuper l’espace en se déplaçant librement </li></ul><ul><li>A maîtriser les obstacles : enjamber un obstacle, passer dessus, dessous, à l’intérieur, grimper sur, se glisser entre </li></ul><ul><li>A développer l’adresse, l’équilibre, la précision du geste par les jeux de porter (sous le bras, sur la main), des jeux de lancer (ballons, anneaux), des jeux d’équilibre (marcher sur une corde au sol, sur un banc… ou des jeux de vitesse (faire rouler, attraper, courir </li></ul><ul><li>A connaître son corps par des exercices au sol </li></ul><ul><li>A développer ses sens </li></ul>
  80. 80. Cinq ans <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il sautille sur ses deux pieds </li></ul><ul><li>saute à cloche-pied. </li></ul><ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il peut lacer ses chaussures. </li></ul><ul><li>Il reproduit un triangle . </li></ul><ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il distingue le matin de l’après-midi. </li></ul><ul><li>Il compare 2 poids. </li></ul><ul><li>Il s’habille et se déshabille. </li></ul>
  81. 81. L’enfant de 4 à 5 ans apprend <ul><li>A améliorer ses déplacements : marcher avant, arrière, vite, lentement…), courir (plus vite, avec obstacle), sauter à pieds joints, par-dessus un objet, ramper, glisser sur un plan incliné… </li></ul><ul><li>A acquérir plus d’équilibre : grimper (banc, chaise…), marcher en équilibre, se tenir sur un pied, glisser sans appui, porter un objet et se déplacer avec </li></ul><ul><li>A coordonner les gestes et actions : franchir des obstacles, lancer avec la main, le pied, loin, en haut, rattraper un ballon, faire rouler dans un sens donné (le ballon, le cerceau) </li></ul><ul><li>A collaborer avec les autres </li></ul>
  82. 82. Six ans <ul><li>Motricité </li></ul><ul><li>Il saute à pieds joints – sur place ou en se déplaçant </li></ul><ul><li>Il tape la balle dans le but / Lance la balle vers une cible </li></ul><ul><li>Préhension </li></ul><ul><li>Il enroule le fil autour d’une bobine. </li></ul><ul><li>Il coud avec une grosse aiguille. </li></ul><ul><li>Langage </li></ul><ul><li>Le langage est correct avec une extension du vocabulaire et une </li></ul><ul><li>amélioration de la syntaxe. </li></ul><ul><li>Compréhension générale </li></ul><ul><li>Il nomme les jours de la semaine. </li></ul><ul><li>Il reconnaît sa droite et sa gauche. </li></ul><ul><li>Il connaît son adresse et son téléphone. </li></ul>Coordination occulomotrice Finesse et précision dans le geste Latéralisation
  83. 83. L’enfant de 5 à 6 ans apprend <ul><li>A maîtriser son corps </li></ul><ul><li>Maîtrise des déplacements : vitesse, endurance.. </li></ul><ul><li>Maîtrise de l’équilibre </li></ul><ul><li>Maîtrise de ses gestes et actions </li></ul><ul><li>A acquérir une bonne perception du temps </li></ul><ul><li>Notion de durée : temps court/long, trop tôt/trop tard </li></ul>
  84. 84. <ul><li>A maîtriser l’espace </li></ul><ul><li>Se situer dans l’espace : dedans/dehors, devant/derrière, en haut/en bas, entre/à côté de, loin de/près de, autour, à droite/à gauche </li></ul><ul><li>Se diriger dans l’espace : suivre un itinéraire prévu à l’avance ou fléché </li></ul><ul><li>Avoir conscience du rythme </li></ul><ul><li>A apprendre les règles de l’esprit d’équipe </li></ul><ul><li>A s’exprimer par le corps : expression corporelle, mimiques </li></ul>L’enfant de 5 à 6 ans apprend
  85. 85. Développement psychomoteur de l’enfant De la naissance à 3 ans Tableau récapitulatif Imprimer pages 31 et 32 Polycop Jussieu
  86. 89. Nomme les jours de la semaine Reconnaît la droite / gauche Connaît son  et  Correct Extension du vocabulaire Amélioration de la syntaxe Enroule un fil autour d’une bobine Coud avec une grosse aiguille Saut à pieds joints Tape la balle dans le but 6 ans Distingue le matin de l’AM Compare 2 poids S’habille et se déshabille Lacer ses chaussures Reproduit un triangle Sautille sur les deux pieds Saute à cloche pied 5 ans Reconnaît la différence de taille et largeur Notion de haut, bas, grand, petit Notion de hier, demain, pareil, pas pareil, quand (durée), comment Peut boutonner ses vêtements Construit des ponts de cubes Copie un carré Pédale une bicyclette sans roues latérales Monte et descend de la voiture 4 ans Compréhension Langage Préhension Motricité
  87. 90. <ul><li>Maturation et apprentissage sont indissociables </li></ul><ul><li>L'expérience va retentir sur la maturation et l'accélérer. Inversement, le défaut d'expérience peut retarder la maturation. </li></ul><ul><li>Stimuler et valoriser un enfant est le meilleur moyen de favoriser son développement </li></ul><ul><li>Trop pousser un enfant est le plus sûr moyen de le mettre en échec et d’inhiber son développement harmonieux </li></ul>
  88. 91. «  L’enfant ne joue pas pour apprendre, il apprend parce qu’il joue » J. Epstein Psychosociologue
  89. 92. Intérêts de la pratique du cirque <ul><li>Les arts du cirque sont un véritable modèle </li></ul><ul><ul><li>développement de l’agilité motrice. </li></ul></ul><ul><ul><li>excellent entraînement pour développer </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>la psychomotricité </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>la coordination vision / système moteur </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>par ailleurs nécessaire pour la pratique de nombreux sports et pour la plupart des tâches à accomplir dans la vie). </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>permet de développer </li></ul><ul><ul><li>les réflexes, </li></ul></ul><ul><ul><li>le sens du rythme et de l’équilibre </li></ul></ul><ul><li>l’enfant progresse à son propre rythme et trouve de nouveaux défis à chaque niveau </li></ul><ul><ul><li>les nouvelles figures ou accessoires sont autant de problèmes à résoudre et de sources d’expérience </li></ul></ul>
  90. 93. <ul><li>Le cirque est un outil pédagogique aux activités variées mettant en jeu les différents facteurs psychomoteurs, pré-requis à la base de tout apprentissage. Il se situe au  carrefour des pratiques artistiques et corporelles. </li></ul><ul><li>Occasion  de découvrir ses élèves à travers un autre regard , celui du monde magique du cirque </li></ul><ul><li>Chacun peut exploiter ses propres compétences et se découvrir de nouvelles aptitudes . </li></ul><ul><li>Tout ceci à travers des activités ludiques et éducatives . </li></ul>Intérêts scolaire de la pratique du cirque
  91. 94. Apports du cirque en milieu scolaire <ul><li>Tous les pédagogues sont d’accord sur ce point : l’enfant apprend plus efficacement ce qu’il a pu expérimenter, vivre, manipuler. Comment parler d’un cercle si on n’a jamais formé un cercle en se donnant la main, si on n’a jamais manipulé d’objets circulaires ?  </li></ul><ul><li>Le cirque peut devenir le support d’activités pédagogiques qui peuvent se poursuivre en classe. </li></ul><ul><li>Le thème ainsi que les ateliers, qui se basent  sur l’expérience vécue et la manipulation de matériel, peuvent être exploités. </li></ul>Ce qui se conçoit bien se transmet bien L’expérience et le vécu font la conception et favorisent la compréhension
  92. 95. Pour les enfants de Maternelles <ul><li>Tout apprentissage se base sur une expérience. </li></ul><ul><li>Chez le jeune enfant, ces expériences sont de l’ordre du vécu corporel. </li></ul><ul><li>Chez les petits, on parle de circomotricité  : </li></ul><ul><ul><li>différents jeux et mises en situation où l’enfant va découvrir et s’essayer aux différents éléments du cirque.   </li></ul></ul>
  93. 96. <ul><li>Le cirque développe et favorise l’acquisition des différents facteurs psychomoteurs :   </li></ul><ul><li>Le schéma corporel  : </li></ul><ul><ul><li>le corps est impliqué dans les différentes activités circassiennes (que se soit à travers la jonglerie, les activités d’équilibre ou plus acrobatiques). </li></ul></ul><ul><ul><li>L’enfant pourra ainsi prendre conscience de son corps et en intégrer les différentes parties. </li></ul></ul><ul><li>La latéralité : </li></ul><ul><ul><li>à travers notamment la jonglerie et la manipulation du matériel, l’enfant pourra expérimenter et découvrir son côté dominant. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les différents ateliers contribuent au processus de latéralisation </li></ul></ul>Pour les enfants de Maternelles
  94. 97. <ul><li>La structuration spatiale : </li></ul><ul><ul><li>en prenant conscience de son corps, </li></ul></ul><ul><ul><li>l’enfant va pouvoir structurer son espace en première référence à lui-même </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>ce qui est devant, derrière lui.  </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>L’enfant pourra ainsi expérimenter différentes situations où l’espace est un élément important : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>comment se placer face au matériel, </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>comment le manipuler (vers le haut, vers l’avant), </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>pouvoir vivre les différentes notions spatiales dans différentes situations (tout en haut de la boule d’équilibre par exemple). </li></ul></ul></ul>Pour les enfants de Maternelles
  95. 98. <ul><li>La structuration temporelle : toute activité se déroule toujours dans un espace et un temps. </li></ul><ul><ul><li>Les ateliers mettront en jeu la temporalité (début, fin, ...). </li></ul></ul><ul><ul><li>Les techniques de cirque sont également une succession de mouvements qu’on apprend à décomposer avec les petits. </li></ul></ul><ul><ul><li>Le rythme est également un élément important. </li></ul></ul><ul><ul><li>Les ateliers cirque proposés ponctuellement  peuvent aussi devenir  un repère clair dans le calendrier. </li></ul></ul>Pour les enfants de Maternelles
  96. 99. <ul><li>La coordination motrice : les ateliers </li></ul><ul><ul><li>nécessitent une certaine habilité motrice. </li></ul></ul><ul><ul><li>développent donc la coordination générale. </li></ul></ul><ul><ul><li>Il suffit de monter sur un pédalgo (élément de cirque sur roues) pour s’en apercevoir. </li></ul></ul>Pour les enfants de Maternelles
  97. 100. <ul><li>Le cirque favorise l’adaptation de l’enfant aux autres et à l’environnement  </li></ul><ul><li>Les ateliers cirque permettent une expérience de groupe différente de celle de la classe. </li></ul><ul><li>Ils permettent aux enfants et aux enseignants </li></ul><ul><ul><li>de se rencontrer dans une autre activité, </li></ul></ul><ul><ul><li>de faire l’expérience d’autres relations et </li></ul></ul><ul><ul><li>contribuent ainsi au développement relationnel et à la socialisation de l’enfant. C’est souvent une expérience vécue dans le plaisir et l’ouverture aux autres. </li></ul></ul><ul><li>C’est parfois l’occasion de voir un enfant fonctionner différemment. </li></ul>Pour les enfants de Maternelles
  98. 101. <ul><li>Le cirque contribue à l’épanouissement de l’enfant sur un plan personnel : </li></ul><ul><li>Le cirque amène l’enfant dans un autre environnement où il est amené à expérimenter de nouvelles choses. </li></ul><ul><li>Les petits apprennent à devenir autonome : </li></ul><ul><li>ils sont souvent poussés par l’envie de faire « tout seul »... </li></ul><ul><li>L’enfant prend alors conscience de ses compétences et peut se sentir reconnu positivement dans celles-ci. </li></ul><ul><li>C’est parfois l’occasion </li></ul><ul><ul><li>de dépasser ses peurs et donc de prendre confiance en soi, </li></ul></ul><ul><ul><li>de se découvrir de nouvelles aptitudes : </li></ul></ul><ul><ul><li>combien d’enfants ne sont pas tout fier d’être tout en haut de la boule, dépassant leur  peur d’être là haut. </li></ul></ul>Pour les enfants de Maternelles
  99. 102. <ul><li>Le cirque favorise la créativité et  la spontanéité de l’enfant  </li></ul><ul><li>C’est en faisant ses propres expériences que l’enfant apprend. </li></ul><ul><li>A travers les différentes activités, l’imagination et l’inventivité de l’enfant sont sollicitées et souvent étonne de par leurs idées... </li></ul><ul><li>L’activité cirque permet à l’enfant de retrouver toute sa spontanéité et sa créativité.  </li></ul><ul><li>Cet aspect est présent dans les différents ateliers et privilégié dans les activités d’expression.   </li></ul><ul><li>Lorsque l’activité débouche sur un spectacle, c’est toute une aventure : accepter le regard du public et s’adapter à la situation. </li></ul>Pour les enfants de Maternelles
  100. 103. Pour les classes Primaires <ul><li>Développer leurs compétences motrices   </li></ul><ul><ul><li>la pratique du cirque est une activité physique et artistique, </li></ul></ul><ul><ul><li>l’enfant pourra ainsi continuer à progresser dans ses compétences acquises et se découvrir de nouvelles habilités. </li></ul></ul>
  101. 104. <ul><li>Vivre une expérience de groupe différente à travers une activité éducative originale </li></ul><ul><ul><li>Les enfants créent d’autres relations et peuvent se rencontrer dans la magie du cirque. </li></ul></ul><ul><ul><li>La coopération et la dynamique de groupe sont favorisées ce qui permet l’intégration de chaque élève. </li></ul></ul><ul><ul><li>C’est souvent l’occasion de découvrir l’enfant avec un autre regard. </li></ul></ul><ul><ul><li>L’expérience est souvent vécue dans le plaisir et l’ouverture aux autres. </li></ul></ul><ul><ul><li>Si les ateliers débouchent sur un spectacle, tout le travail de création apprend également aux enfants à s’exprimer, à créer, à s’organiser,...  Faire face aux publics c’est toute un aventure, un dépassement de soi, ou une révélation pour d’autres… </li></ul></ul>Pour les classes Primaires
  102. 105. <ul><li>Exploiter toute leur créativité et inventivité </li></ul><ul><li>Les ateliers cirque laissent libre cours à la créativité des enfants </li></ul><ul><li>Bien qu’il y ait une base technique, chacun peut y mettre « sa griffe ». </li></ul><ul><li>La création d’un spectacle ou de petits numéros permet à l’enfant de s’exprimer et d’oser. </li></ul>Pour les classes Primaires
  103. 106. <ul><li>Redécouvrir le plaisir d’apprendre à travers une activité ludique </li></ul><ul><li>L’apprentissage de toute activité n’est pas toujours facile... </li></ul><ul><li>L’enfant est amené à persévérer, à s’appliquer, à répéter les mouvements, à aller de plus en plus loin. </li></ul><ul><li>En partant des forces de l’enfant, c’est la pédagogie de la réussite qui est favorisée. </li></ul><ul><li>L’enfant est alors valorisé et reconnu dans ses compétences. </li></ul><ul><li>Chacun peut trouver sa voix sans esprit de compétition. </li></ul><ul><li>Les Ateliers cirques s’inscrivent dans une dynamique d’apprentissage à travers l’action et le mouvement. </li></ul><ul><li>Ces actions peuvent par la suite être intellectualisées ou mentalisées (par exemple : les lancer de diabolos pourraient introduire les mesures et l’apprentissage des abaques). </li></ul>Pour les classes Primaires
  104. 107. Les ateliers <ul><li>La jonglerie  : une activité centrée sur la manipulation d’un ou plusieurs objets, développant l’adresse, la coordination, le rythme et la vision de l’espace, </li></ul><ul><ul><li>En correspondance avec les lois physiques fondamentales. </li></ul></ul><ul><ul><li>Redécouvrir le monde des objets et se permettre toutes les tentatives sans rien casser ! Nous voici dans un univers merveilleux. </li></ul></ul><ul><li>  Les équilibres  : apprivoiser le déséquilibre afin de le transformer en équilibre...Magie ! </li></ul><ul><ul><li>Chercher le centre sur la boule, sur le rouleau ou le monocycle, </li></ul></ul><ul><ul><li>mesurer les risques d’un déplacement, </li></ul></ul><ul><ul><li>contrôler les variations d’une situation autour d’éléments qui permettront de réaliser un exploit à sa mesure et en confiance. </li></ul></ul>
  105. 108. <ul><li>découvrir les possibilités de chacun à travers des exercices et des jeux d’improvisation. </li></ul><ul><li>En communiquant ses émotions, en élargissant son imaginaire à celui d’autrui, l’individu aura l’occasion unique d’épanouir sa personnalité. </li></ul><ul><li>Sentir sa présence, celle du public, écouter un partenaire et partager la joie d’oser exposer ses différences, et peut-être d’en rire... </li></ul>Les ateliers Voilà bien l’expérience  même de l’ouverture et de la nouveauté
  106. 109. L’enfant et le cirque <ul><li>Découvrir le monde du cirque, à travers des activités ludiques et éducatives. </li></ul><ul><li>L’enfant est plongé dans l’univers circassien : partant de son vécu, favoriser l’expérimentation, la créativité et l’expression.  </li></ul><ul><li>Les ateliers cirques permettront à l’enfant de développer à la fois ses capacités physiques, intellectuelles, relationnelles et artistiques. </li></ul>
  107. 110. Les arts du cirque apprennent aux enfants <ul><li>à synchroniser et coordonner leurs mouvements (notions importantes de dissociation, latéralisation, coordination vision /système moteur), </li></ul><ul><li>à se tenir avec des postures correctes, à prendre conscience de leurs appuis, à connaître mieux leur corps (muscles, articulations, squelette), </li></ul><ul><li>à utiliser leurs deux mains (adresse, habileté, ambidextrie), </li></ul><ul><li>à développer la précision dans le lancer et la réception d’objets, </li></ul><ul><li>à développer la perception de l’espace et des objets dans l’espace (notion de plans, de sphère), </li></ul>
  108. 111. <ul><li>à développer leur sens de l’observation et à mettre en place des processus de reproduction, </li></ul><ul><li>à développer leur concentration, </li></ul><ul><li>à développer une sociabilité (les exercices en groupe demandent des qualités d’écoute et d’adaptation), </li></ul><ul><li>à se contrôler, </li></ul><ul><li>à avoir confiance en eux, </li></ul><ul><li>à être patient et persévérant. </li></ul>Les arts du cirque apprennent aux enfants
  109. 112. Choix du lieu, du matériel et rôle de l’enseignant <ul><li>l’enseignant, dont le rôle est d’adapter les exercices au niveau de chacun afin de permettre à tout le monde de progresser et de ne jamais se décourager. </li></ul><ul><li>les activités proposées peuvent aller du simple éveil corporel pour les plus jeunes (incluant de nombreux jeux) à une initiation approfondie à la jonglerie pour les plus âgés. </li></ul>
  110. 113. Le rôle de l’enseignant <ul><li>proposer des exercices et des jeux en adéquation avec les capacités et les attentes des enfants. </li></ul><ul><li>Le choix du matériel et des activités avec ce matériel spécifique en fonction du niveau est très important. </li></ul>
  111. 114. <ul><li>De nombreux jeux et exercices (avec et sans objets) permettent de développer l’équilibre et le système psychomoteur. </li></ul><ul><li>associé aux exercices de base, les séances sont accompagnées de jeux permettant de développer les facultés des enfants tout en s’amusant en groupe. </li></ul><ul><li>D’autres jeux ont pour objectif de développer le système psychomoteur (utilisation de différents appuis, jeux d’équilibre, jeux en aveugles pour la perception du corps dans l’espace, etc). </li></ul><ul><li>Ces jeux seront plus ou moins nombreux selon les tranches d’âge et bien entendu adaptés à celles-ci. </li></ul>Le rôle de l’enseignant
  112. 115. <ul><li>A l’intérieur d’une même tranche d’âge, des différences de niveau apparaissent assez vite. </li></ul><ul><li>Les séances doivent </li></ul><ul><ul><li>s’adapter à tous les niveaux </li></ul></ul><ul><ul><li>permettre à chacun d’être autonome et de progresser à son propre rythme. </li></ul></ul><ul><li>Tout en proposant des jeux et exercices collectifs dans lesquels tout le monde peut se retrouver et s’amuser, l’objectif étant de ne jamais perdre la dynamique de groupe qui permet aux enfants d’avancer et de se sociabiliser. </li></ul>Le rôle de l’enseignant
  113. 116. <ul><li>Penser (dans la mesure du possible) à ne pas faire de groupes constitués </li></ul><ul><ul><li>d’un trop grand nombre d’enfants </li></ul></ul><ul><ul><li>ni le contraire, afin de garder une dynamique de groupe intéressante. </li></ul></ul><ul><li>Un groupe ne peut dépasser 10 enfants par intervenant, l’idéal étant 8 enfants. </li></ul>Le rôle de l’enseignant
  114. 117. <ul><li>Selon la durée de la séance, laisser des moments libres aux enfants </li></ul><ul><ul><li>afin qu’ils puissent découvrir par eux mêmes tous les objets et les différentes manière de les manipuler. </li></ul></ul><ul><ul><li>Ces moments offrent la possibilité d’approfondir les choses qui les intéressent le plus, permettant ainsi à l’intervenant de pouvoir consacrer des moments personnels avec chacun d’eux. </li></ul></ul>Le rôle de l’enseignant
  115. 118. A vous <ul><li>De faire aimer le cirque aux enfants </li></ul><ul><li>De convaincre les parents des bienfaits du cirque pour leur progéniture </li></ul><ul><li>De convaincre les enseignants des qualités pédagogiques des activités circassiennes </li></ul><ul><li>De promouvoir et de parfaire le développement psychomoteur de l’enfant par le biais de la circomotricité </li></ul><ul><li>D’aider l’enfant à vaincre l’échec scolaire grâce à la positive attitude du cirque </li></ul>
  116. 119. Le Cirque <ul><li>Rigolade ? </li></ul><ul><li>Amusement ? </li></ul><ul><li>Vraie activité pédagogique ? </li></ul><ul><li>Valorisation de l’enfant ? </li></ul><ul><li>Outil de l’ouverture d’esprit de l’enfant ? </li></ul><ul><li>Outil de socialisation </li></ul>
  117. 120. L’animateur de cirque <ul><li>Fou du roi ou vrai éducateur ? </li></ul><ul><li>Auxiliaire technique de l’enseignant ? </li></ul><ul><ul><li>Vrai ATSEM </li></ul></ul><ul><li>Auxiliaire de l’intégration </li></ul><ul><ul><li>Enfants en difficultés familiales / sociales </li></ul></ul><ul><ul><li>Enfants autistes </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Musicothérapie </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>ergothérapie </li></ul></ul></ul>Pourquoi pas aide scolaire pour les jeunes en difficulté en pédopsychiatrie
  118. 121. Code ROME <ul><li>Codes des fiches ROME les plus proches </li></ul><ul><li>• G1203 : Animation de loisirs auprès d'enfants ou d'adolescents </li></ul><ul><li>• K1206 : Intervention socioculturelle </li></ul><ul><li>• G1204 : Éducation en activités sportives </li></ul>G1203 : un peu réducteur ! Pourquoi pas éducateur tout court Les trois aspects sont couverts Éducatif Social Socialisation
  119. 122. DEVELOPPEMENT MOTEUR MOTRICITE PSYCHISME INTELLIGENCE INNE ACQUIS ENVIRONNEMENT CORPS SYSTEME NERVEUX CERVEAU NEURONES MOELLE EPINIERE COMPREHENSION TRANSMISSION PERCEPTION SENSIBILITE MEMBRES TRONC POSTURE MOBILITE PREHENSION

×