Le journal desChapelains          Bulletin municipal n°17 - Juin 2012            www.ville-la-chapelle-st-luc.fr    Plaine...
EDITO                                 Olivier Girardin                                 Maire de La Chapelle Saint-Luc     ...
Programme de rénovation urbaine                                            La Maison de Quartier sort de terre            ...
Programme de rénovation urbaine                                           Sauvegarder la mémoire de quartier              ...
Dans notre ville                                                                                              Environnemen...
SolidaritéLe geste de La Chapelle Saint-Luc                                                                   Visite du Ma...
Focus Talent                                                   John Champenois, un jeune Chapelain bien dans son assiette ...
Sport                                                                                               L’ESTAC entourée des j...
Emploi                                                                                                                 Cré...
DOSSIER :                                     Budget            La politique de proximité au cœur des priorités 2012      ...
DOSSIERTrois questions à David PARISON, 1er Adjoint chargé des finances et de l’administrationgénéraleComment se situe la ...
CultureLe début de l’année 2012 a été très riche culturellement pour la Ville de La Chapelle Saint-Luc avec, notamment,au ...
CultureJOURNÉE locale des femmesdes quartiersUne journée rien que pour ellesDébats, danse et concert… la Journéepour les F...
Récemment                                                  Ouvrir des horizons de création Fenêtre ouverte sur le théâtre ...
Prochainement                                              Politique éducative de la Ville                                ...
Agenda Appel à la créativité Du 16 au 27 novembre, les travaux manuels chapelains seront exposés au Centre Culturel Didier...
Infos pratiques  Maison de la Justice et                        Marchés Chapelains                             Les élus à ...
Expression politique -                                                            Groupe majoritéTravailler ou polémiquer,...
2 groupes opposition -                            Expression politiquePas d’accord !Avez-vous déjà assisté à une séance de...
Fête                                                          NationaleSamedi                                             ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bulletin municipal n°16 - Février 2012

2 743 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 743
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
57
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bulletin municipal n°16 - Février 2012

  1. 1. Le journal desChapelains Bulletin municipal n°17 - Juin 2012 www.ville-la-chapelle-st-luc.fr Plaine A découvrir Ludique dans ce numéro Les tours Sarrail au coeur de l’actualité DOSSIER Budget 2012 Focus Talent
  2. 2. EDITO Olivier Girardin Maire de La Chapelle Saint-Luc Conseiller Régional 6 - Solidarité Vice-Président du Grand Troyes Les petites et grandes « choses » de la vieNous voici au seuil de l’été, après un rues etc.. Bref, se remettre en ques- 7 - Focus Talentprintemps dont on a peiné à distinguer tion, être meilleur, plus réactif chaqueles atours chaleureux… fois que nécessaire.Sous la pluie comme par grand vent, la A ce titre, nous avons mené une expé-ville se transforme à un rythme soute- rience très enrichissante sur le quartiernu. Un rythme qui devrait encore s’ac- de Fouchy depuis plusieurs mois. Unecélérer , notamment avec les chantiers bonne dizaine d’années que l’équationde démolition, résidentialisation, rénova- stationnement, vitesse, tranquillité esttion portés par Mon Logis, Troyes Habi- un casse-tête. Nous avions à l’esprit destat et Aube Immobilier. travaux d’aménagement… la popula- tion nous a dit que nous faisions fausse 8 - Retour SPORTDepuis quelques temps, on entend parler route… Au lieu de passer outre ou d’en-de notre commune autrement et l’on terrer tout changement, nous avons dé-peut visuellement mesurer le chemin cidé de confier à un groupe de travaildéjà parcouru. Il est indéniable que tout ouvert à toute la population l’objectif decela est spectaculaire et porteur d’un faire des propositions. Bien des orienta-renouveau aussi espéré qu’attendu depuis tions proposées ont été finalement rete-tant et tant d’années. nues. Certes, tout n’est pas réglé, mais je crois pouvoir dire que nous avons faitPourtant, mon équipe et moi-même ne collectivement œuvre utile. Ce n’est pasvoulons surtout pas relâcher nos efforts,et ce pour au moins deux raisons : spectaculaire, cela ne fera pas la Une des journaux mais, grâce à l’engage- 9 - Emploi ment de tous, nous avançons. • La première, c’est que derrièrechaque grand dossier, il y a un temps de Etre à l’écoute, savoir entendre les cri-préparation, des aléas, des contretemps tiques et tenter de faire mieux au lieu dedévoreurs d’énergie et de travail. Il y a toujours proclamer que l’on est le meil-aussi les nuisances issues des chantiers leur, et que tout est (ou a été) parfait…à limiter au maximum… C’est un défi C’est aussi une exigence qu’une équipepermanent pour les élus et le personnel municipale doit porter... Là encore, ilde notre commune et je leur rends hom- est question de travail et d’énergie maismage à tous. ce n’est pas moins important que les grands travaux spectaculaires… Finale- 12 - Culture • La deuxième raison, c’est que ment, nos vies sont faites de grandesles grands travaux, c’est très bien. C’est mais aussi de petites « choses » et lamême une chance pour notre ville… ! différence est parfois ténue…Mais on ne peut se contenter de bâtir,construire, rénover. Les défis pour notre Bon été à tous et bonnes vacances àville ne sont pas uniquement « physiques »… tous ceux qui auront la chance d’enIl nous faut répondre présent sur le défi bénéficier. Une pensée particulière pourde l’emploi dans une période où le chômage ceux qui n’en auront pas.explose, renforcer la qualité d’accueil denos enfants dans et autour de la classe, 15 - Prochainementsoutenir les associations, sécuriser nosDirecteur de publication : Olivier GIRARDIN • Rédactrice en chef : Agnès RAUDIN • Rédaction : Annabelle MILLET • Conception et réalisation : Aurélie DANNEQUIN •Photographie : Philippe RADET et Annabelle MILLET • Impression : La Renaissance, Pont-Sainte-Marie • Distribution : Association 10 de coeur, Troyes • ISSN en cours• Le journal des Chapelains est imprimé à 7000 exemplaires. 2
  3. 3. Programme de rénovation urbaine La Maison de Quartier sort de terre La Plaine Ludique en cours de réalisation Aménagement La Maison de Quartier sort de terre Le 9 mars dernier a été officiellement du Centre d’Animation Sociale qui croise- lancée la construction de la Maison de ront eux-mêmes les passionnés d’aqua- Quartier. Située dans le quartier Palissy, riophilie… Ce nouvel équipement sera un encadrée par les rues Jean Zay, Hélène lieu ouvert, un carrefour d’échanges, un Boucher et Bernard Palissy, la future espace mêlant générations et activités. structure accueillera, sur ses 1670m2 diverses activités. Ainsi les enfants du Dès septembre, les travaux du centre Centre de Loisirs pourront s’épanouir au commercial Palissy débuteront pour 1er étage de la structure, sur un espace quelques mois. Ainsi, ce sera tout le vi- qui leur sera totalement dédié, avec une sage du quartier Jean Zay qui sera trans- entrée particulière. Au rez-de-chaussée formé. La Maison de Quartier ouvrira et dans les 3 salles multiactivités, ce se- ses portes au public au printemps 2013. ront les sportifs qui côtoieront les habituésMaison de Quartier au mois de mai :les travaux avancentUne Plaine ludique pour tous les habitantsLa plaine ludique est conçue pour appor- pour les 6-12 ans. Les sportifs utilise-ter davantage de convivialité dans le ront le parcours fitness, les personnesquartier Chantereigne. Cette aire de ver- âgées s’arrêteront dans le petit théâtredure et de jeux, de 10000 m2, permet de verdure… Déjà, les éclairages éco-une ouverture et une facilité de commu- nomiques aux couleurs du blason de lanication entre les équipements déjà pré- Ville ( bleu, rouge, jaune ) ont été ins-sents, comme, par exemple, l’ensemble tallés*. Couleurs et gaité vont faire de Une aire pour jouerscolaire Camus et l’Espace Jeunes. Si- cette aire un lieu incontournable!tuée sur l’emplacement des 9-23 de larue Gaston Berger, la plaine ludique està destination de toutes et de tous, quel *La municipalité chapelaine a tenu à installerque soit l’âge. Les familles y trouveront des éclairages fabriqués par Petitjean, l’entreprisedes jeux pour les 2-5 ans, mais aussi dryate, qui connaît actuellement des difficultés. Une aire pour se promener 3
  4. 4. Programme de rénovation urbaine Sauvegarder la mémoire de quartier Un quartier c’est une vie, des vies, une honorer les Hommes à travers leur Habi- mémoire. La Chapelle Saint-Luc a entre- tat, leur Environnement. pris de nombreux travaux dans le cadre Concrètement, à La Chapelle Saint-Luc, du Programme de Rénovation Urbaine les habitants sont mis à contribution à (PRU). Des travaux d’embellissement, l’occasion du tournage d’un documen- des constructions, des aménagements taire sur le quartier Chantereigne. Ils mais aussi des déconstructions. Et qui peuvent ainsi exprimer leur tristesse et n’a pas senti son coeur se serrer à la leur joie, leurs souvenirs et leurs projets. vue de son école (vieillissante ) devenue Autre événement-hommage : l’organisa- gravats, de son immeuble ( désormais tion d’un spectacle son et lumière. Une insalubre ) devenu parc ludique ? C’est projection grandiose d’images du quar- pourquoi il est important, et la Ville l’a tier sur l’une des tours Sarrail. Moment bien compris, d’offrir aux habitants la de grande Beauté car de grande Emotion. possibilité de conserver la Mémoire de Concert, hip-hop, danse moderne... les leur Quartier. A La Chapelle Saint-Luc, jeunes Chapelains s’impliquent particu- toute une série d’hommages est rendue lièrement dans cette oeuvre collective à des sites, des bâtiments, des tours... qui se déroulera début septembre.Rendez-vous samedi 8 septembre au Cette action, qui touche notre munici- Le visage de la ville se transforme, maispied de la tour Sarrail n°92 pour un palité, est portée par le Grand Troyes et c’est le même coeur chapelain qui batspectacle hommage au quartier est soutenue largement par l’Etat. Les sous de nouveaux habits... bailleurs sociaux participent également à C’est bien cela, la Mémoire de Quartier...La Maison de la Rénovation Urbaine en quelques chiffres : La maison de la Rénovation Urbaine est ouverte : Mercredi de 10h30 à 12h30 Vendredi de 15h à 17h30 2ème samedi de chaque mois La principale préoccupation La fréquentation : de 10h30 à 12h Environ 25 personnes par semaine des Chapelains : viennent à la MRU pour obtenir C’est le relogement qui est la première notamment, des informations sur préoccupation des Chapelains. l’avancée et la fin des travaux. 18% d’entre eux s’en inquiètent.A savoir - Dans le cadre du Programme de Rénovation Urbaine, de nombreux travaux sont en cours ou à effectuerces prochains mois. La rue Watteau, l’avenue Jean Moulin, la rue Marcel Defrance sont des axes en cours de requalification.Et, dès la rentrée de septembre, les travaux porteront, notamment, sur le futur Centre Social Defrance ainsi que sur le CentreSocial Mermoz ( livraison été 2013 ). 4
  5. 5. Dans notre ville Environnement Une semaine pour être sensi- bilisé au développement durable Apprendre en s’amusant. C’était bien le propos de la Semaine du Développe- ment Durable qui a eu lieu du 31 mars au 7 avril sur toutes les communes de l’Agglomération, notamment. Les ani- mations à La Chapelle Saint-Luc ont consisté, le 1er avril en l’occurrence, en une « Seine de ménage » ! Les plus de 7 ans ont ainsi pu descendre la Seine en canoë. Une promenade aquatique mise à profit pour collecter les détritus et net-Un vrai ménage de printemps toyer la rivière jusqu’à la plage de Culoi- son. Le même jour, au Parc des Etangs de Fouchy, vous pouviez noter tous les conseils en matière d’économies d’éner- gie (mieux construire, rénover, se chauf- fer etc.). Le lundi 2 avril, c’est un petitAction sociale déjeuner bio qui a été servi aux partici- pants, au club Bernard Palissy, l’occa- sion de discuter autour de l’alimentationMAPAS : accompagner vers plus d’autonomie biologique.Depuis le 10 avril 2012, une nouvelle peuvent bénéficier d’aide à la lectureaction est à la disposition du public cha- de courriers, ils sont guidés dans leurspelain, c’est la MAPAS. La Médiation démarches administratives (demande deAccueil Parentalité Ateliers Socio-lin- carte d’identité, par exemple…). Deuxguistiques est un service qui a pour vo- adultes relais ( financés par l’Etat ), etcation d’accompagner la personne vers un agent communal, sont présents pourplus d’autonomie. Cet outil est mis en aiguiller, orienter et mettre en lien lesplace pour les habitants chapelains qui habitants avec les services dont ils ont Fleurissementpeuvent avoir des difficultés au quoti- besoin.dien. Difficultés notamment à s’inséreren raison d’une mauvaise maîtrise de Accueil MAPAS :la langue française. La MAPAS et ses3 permanents apportent désormais une bureau 14, 5 rue Jean ZAY ( 1er étage ) 4ème fleur conservéeaide dans l’accompagnement des per- Renseignements auprès du Servicesonnes. Grâce à un accueil personna- Vie Associative au 03 25 71 62 46 La Chapelle Saint-Luc cultive son cadrelisé au 5 rue Jean ZAY, les Chapelains de vie ! Des suspensions aux parcs en passant par les squares et les ronds- points, les aires de jeux, la commune est fleurie toute l’année et dans tous les quartiers. Elle est d’ailleurs encore cette année labellisée 4 fleurs au concours « des villes et villages fleuris ».Avril 2012 : Présentation de la structure MAPAS à la presse 5
  6. 6. SolidaritéLe geste de La Chapelle Saint-Luc Visite du Maire à la Banqueenvers les Sodimedical AlimentaireC’est à l’occasion du conseil municipal En mars dernier, Olivier Girardin a tenudu mois de mars, et, en l’occurrence, à rencontrer les responsables de lalors du vote du budget primitif, que la Banque Alimentaire. Le Maire de Lamunicipalité a fait montre de généro- Chapelle Saint-Luc a pu découvrir lessité. Après l’appel à la solidarité pour améliorations amenées dans les locaux,les Sodimedical lancé par le maire de comme, par exemple, le déplacementPlancy l’Abbaye, Olivier Girardin et ses des chambres froides ( afin de rationaliserconseillers ont décidé de répondre po- la préparation et la distribution des produitssitivement. Deux mille euros ont été Le conseil municipal a voté l’aide aux Sodimedical frais ). La Banque Alimentaire est situéeainsi, unanimement, attribués à la cin- en présence de James Lionnet, maire de Plancy sur le territoire chapelain. Le Maire a faitquantaine d’employés plancéens sans l’Abbaye le tour des 1000 m2 où sont entrepo-salaire depuis des mois. « Une question sées 400 tonnes de produits. Il a tenu àd’humanité » et non « un choix politicien », montrer son intérêt pour une associationc’est en ces termes qu’Olivier Girardin qui approvisionne depuis dix ans l’Epice-a expliqué le choix chapelain. Le maire rie Sociale. En 2011 la structure lui a, ende La Chapelle Saint-Luc a même laissé effet, donné plus de 58000 kgs de pro-son fauteuil à James Lionnet, le premier duits de première nécessité, l’équivalentmagistrat de Plancy, pour que ce dernier de 172887 euros.puisse s’exprimer sur la situation inte-nable des salariés. Un mot de l’épicerie sociale...Une urne fut laissée quelques semaines Cette structure communale a permis,à la disposition des Chapelains à la mairie. l’an passé, à 50 familles de pouvoir sePar générosité. Par solidarité. procurer à un prix dérisoire des légumes, des produits laitiers, de la viande ou encore des produits d’hygiène. Située jusqu’à aujourd’hui au Centre Commercial Olivier Girardin et Monique Roussel ( qui coor- le Cygne, l’Epicerie Sociale prépare son donne l’Epicerie Sociale ) reçus par Jacques Félix déménagement.Un spectacle pour commémorerl’abolition de l’esclavageLa journée officielle de la commémora-tion de l’abolition de l’esclavage, a étédignement fêtée à La Chapelle Saint-Luc.Les élèves de 5ème SEGPA ( Sectiond’Enseignement Général et ProfessionnelAdapté ) du collège Brossolette ont don-né un court spectacle devant la mairie,en cet après-midi du 10 mai. Une quin-zaine de jeunes a travaillé tout au longde l’année sur les textes fondateurs etles valeurs de la République. Leur pres-tation jouée et chantée a également étéécrite par les adolescents. Commémoration du 8 mai A l’occasion de la célébration du 67e an- niversaire de l’armistice du 8 mai 1945, Olivier Girardin a rendu hommage aux anciens combattants. Il a aussi adressé un message aux enfants présents. De- vant l’ensemble du conseil municipal jeune, Olivier Girardin a insisté sur la citoyenneté et les valeurs républicaines. 6
  7. 7. Focus Talent John Champenois, un jeune Chapelain bien dans son assiette C’est grâce à sa recette de lieu en aube d’andouillette, amandes en chaourcine, choux de Brienne et jus de coteaux rouges des Riceys que John Champenois, cuisinier et traiteur au Self La Fontaine doit sa médaille du concours « L’Assiette Gourm’hand ». Ce 9ème trophée national récompense les meilleurs cuisiniers porteurs de handicap. La passion de la cuisine, pour John Champenois, c’est d’abord le hasard. Un stage de 6 mois réalisé au self La Fontaine qui lui a bien plu. Et cela fait 12 ans que le jeune homme, chapelain depuis 1984, s’épanouit aux fourneaux. Handicapé dès l’enfance à cause d’un problème d’oreille qui a provoqué un retard dans les apprentissages, John a réussi à outrepasser les préjugés. « On naît tous avec deux jambes, une tête,Remise des récompenses par la Ministre desSolidarités et de la Cohésion Sociale (octobre deux bras, un cœur. On (les handicapés) est comme les autres. »2011) A l’automne dernier, John et son formateur à l’ESAT ( Etablissement ou Service d’Aide par le Travail ), participent à « L’Assiette Gourm’hand » au lycée de Bailleul, dans le Nord, et gagnent le concours. Le jury y note surtout l’autonomie des participants, leur savoir-faire, leur « débrouillardise ». Et John n’est pas peu fier de dire que son chef à lui « avait les deux mains dans les poches. Il a juste retiré la peau du poisson ». Surtout le jeune cuisinier a travaillé sa recette de tête. Mais si John est fier de sa médaille, heureux que Madame Bachelot ait même « mangé (son) assiette de présentation » ! c’est surtout parce qu’il peut profiter de sa nouvelle notoriété pour dénoncer le mépris qu’ont encore les valides pour les personnes handicapées. Sa médaille c’est un peu un miroir, le reflet de nos ressemblances, des aptitudes, des capacités et des pas- sions que handicapés et valides, finalement, partagent. Les projets de John ? Continuer de faire ses 35h au Self, s’adonner encore à ses passions pour la peinture, la musculation et le judo. Ce tout jeune vice-président de l’Association Chapelaine Animation Nouvelle Génération ( ACANG ) donne mêmeJohn Champenois entouré de son formateurLuc Dassonville, du Chef MOF J.M. Mompach parfois quelques « coups de main » à son professeur de judo.et du directeur de l’ESAT La Fontaine TanguyDellobelle Son rêve ? Etre MOF, Meilleur Ouvrier de France. Et pourquoi pas ? RecetteRencontre avec le maire de La Chapelle Saint-Lucen février dernier Magret de canard piqué au chaource et magret fumé, crème de chaource et gelée de champagne et son baillaldi de cèpes aux pommes de terre rates Ingrédients pour 2 personnes : 1 magret de canard, 1 chaource (200g), 1 paquet de magret fumé prétranché, 1 boîte de jus de canard, 1 échalote finement hachée, 1 pot de 100g de gelée de champagne, 2 cuillères de crème fraîche 1/ Saisir puis cuire le magret au four environ 15 mn. Laisser reposer environ 1 heure A votre tour ! au froid. 2/ Prétrancher le magret. Intercaler les tranches de magret fumé et le chaource. 3/ Pour la sauce : dorer les échalotes au beurre, déglacer avec le jus de citron, incor- Si vous souhaitez nous faire partager porer le fond, réduire, ajouter la crème, saler, poivrer, lisser au beurre, réserver au vos bons petits plats, envoyez-nous vos chaud. recettes à : 4/ Cuire 10 mn à four chaud (200°). Service Communication 5/ Servir immédiatement sur la sauce. Centre Culturel Didier Bienaimé 25 bis avenue Roger Salengro Cette recette a été élaborée par l’équipe du Self La Fontaine lors du concours 10600 La Chapelle Saint-Luc « L’Assiette Gourm’hand » en 2010. 7
  8. 8. Sport L’ESTAC entourée des jeunes vainqueurs du tournoi 2011Des stages à l’ESTAC pour les vainqueurs du tournoi de futsalLe 27 avril dernier 40 jeunes Chapelains ont participé à un les tribunes du gymnase Pierre Brossolette ont supporté lestournoi de futsal. L’événement, porté par le Service des Sports jeunes footballeurs.de la Ville, s’est déroulé au gymnase Brossolette. Les jeunes A la fin du tournoi, vingt stages ESTAC ont été remis aux vain-participants étaient issus des différentes structures d’accueil queurs et aux jeunes qui ont montré un comportement sportif(animation de rue, Espace Jeunes, centre aéré Mille Couleurs exemplaire.et centre de loisirs Sara Hingot). L’après-midi s’est terminé avec un goûter offert par l’OfficeAmbiance conviviale, de nombreux spectateurs présents dans Municipal des Sports et par une distribution de posters des joueurs de l’Estac. Un anniversaire bien arrosé… Pour son 3ème anniversaire, la piscine municipale s’est offert de belles festivités les 7 et 8 avril derniers : relais d’apnée, tournoi d’aquavolley, défi entre nageurs, initiation au kayak, ou encore séances d’aquagym et même initiation aux gestes de premiers secours… Le complexe aquatique a proposé des animations à la hauteur de l’équipement chapelain. Cerise sur le gâteau (d’anniversaire) le Lapin de Pâques était des invités le samedi matin ! Et les enfants de moins de 8 ans ont pu s’adonner à la chasse aux oeufs au programme du dimanche 8 avril 2012... 70 ans de football à La Chapelle Saint-LucLe lapin de Pâques a animé les 3 ans d’Aqualuc... mais sans se mouiller ! D’abord RCCT, Racing Club des Cheminots de Troyes, le club est devenu Réunion des Chapelains et des Cheminots Troyens en 1978 puis RCSC, Racing Club des Sportifs Chapelains de- puis 2003. Né en 1942, sous l’impulsion de deux amis Pierre Vigeannel (le Gaulois) et Roger Herluison (dit Zonzon), le club a, à l’époque, une vocation omnisports (football, judo, natation, tennis, pé- tanque). Depuis les années 2000, le RCSC est une Association de foot- ball uniquement, un club emblématique de la Ville, mais au- delà, du département et de la région. En effet, à cette époque, le club est monté en CFA sous la houlette de Franck Lorenzetti et Dominique Deharbe. C’est dignement, donc, que le club a fêté ses 70 ans les 9 et 10 juin derniers au stade Vigeannel-Herluison. Convivialité, vie du club, détente se sont mêlées aux tournois organisés pour l’occasion. Ce week-end a été aussi l’occasion de retrouver les anciens du club et de partager tous ensemble le repas du dimanche midi. 8
  9. 9. Emploi Crédits Photo : Morgan LavielleAtelier sur les métiers de la grande et moyenne distribution Les enfants unis pour planter les arbres du Centre CommercialUn atelier pour s’informer sur les métiers de ladistributionQuarante personnes en recherche d’emploi ont assisté à l’ate-lier d’information sur les métiers de la grande et moyenne distri-bution le 3 mai dernier à l’Espace Associatif. Etaient présentesune vingtaine de Chapelains et une vingtaine de demandeursd’emploi issus de l’agglomération. L’ atelier a été mis en placepar le Point Conseil Emploi de La Chapelle Saint-Luc. Il a purenseigner les participants sur les professions d’hôte(sse) de Crédits Photo : Morgan Laviellecaisse et d’employé(e) libre service, l’occasion de faire le pointsur les recrutements à moyenne échéance au vu des projetsd’importance portés sur le territoire chapelain. La réunion a euégalement pour objectif de préparer les demandeurs d’emploi àse tenir prêts face aux offres à venir dans ce secteur d’activité.En effet, les demandeurs d’emploi fondent quelques espoirsd’embauche au vu de l’ouverture prochaine du nouveau CentreCommercial, même si les recrutements éventuels ne sont pasprévus avant le mois d’août 2012.Point Conseil EmploiMairie Annexe Jean Moulin,1er étage44 Avenue Jean Moulin03 25 71 62 94Lundi au Vendredi de 9h à 12h et de14h à 17h Un écrivain public au service des Chapelains Rattaché au Point Conseil Emploi, un Ecrivain Public est mis à disposition des habitants de La Chapelle Saint-Luc. L’Ecri- vain Public a pour rôle d’aider les citoyens à remplir tous types de documents administratifs, de rédiger des lettres d’ordres divers, ou bien encore de prendre des rendez-vous avec les services administratifs. L’Ecrivain Public est joignable au Point Conseil Emploi situé au 1er étage de la mairie annexe de la rue Jean Moulin, ou par téléphone au 03 25 71 62 94. Vous pouvez donc le rencontrer, uniquement sur rendez-vous, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. ( fermeture le mercredi et le jeudi de 15h à 17h ) 9
  10. 10. DOSSIER : Budget La politique de proximité au cœur des priorités 2012 David Parison, premier Maire-adjoint, présente le budget primitif 2012, ses contraintes, les actions qu’il accompagne. Le conseil municipal du 14 mars 2012 a adopté son budget à la majorité de ses membres. Rarement, les conditions dans lesquelles notre commune a dû le construire ont été si difficiles et contraignantes. Un des objectifs principaux de ce budget est le renforcement des politiques de solidarité. Ainsi, l’accueil de la petite enfance, l’accueil des scolaires, la propreté, l’amélioration du cadre de vie et la tranquillité publique ont été des thèmes spé- cialement observés. En outre, le budget 2012 porte une attention particulière sur les personnes les plus fragiles. Et l’équipe municipale continuera à faire le pari de la jeunesse en 2012. La mise en œuvre de la politique de proximité est également au cœur des priorités municipales. Cet objectif se déclinera en 2012 sous les formes suivantes : la poursuite d’une tarification plus juste et proportionnée des principaux services publicsmunicipaux et le rapprochement du Centre Municipal d’Action Sociale avec les services municipaux (jeunesse, politique de laVille, éducation…). 3 M€ 7,68 M€ 5,77 M€ 6,93 M€ 2,46 M€ 0, 1, 9 18 M M € € € M 1,03 M€ 02 2,45 M€ 3,98M€ 0, 1, 66 M € Dépenses de fonctionnement Recettes de fonctionnement Gestion de la Ville au quotidien Impôts locaux Sécurité publique Recettes diverses Education Tarification à l’usager Culture Reversement fiscalité Grand Troyes Sports Dotations de l’Etat et subventions Solidarité Aménagement du cadre de vie 6 0,0 0,45 2 € 0, 55 M 0, 8 6 0, 8 0, 5,46 M€ 1,17 M€ 11,21 M€ 57 7,65 M€ 0, Dépenses d’investissement Recettes d’investissement Renouvellement urbain Dotations et subventions Voirie Emprunts nouveaux Equipements sportifs Cessions Travaux dans bâtiments publics Autres Remboursement dette Autofinancement Autres dépenses 10
  11. 11. DOSSIERTrois questions à David PARISON, 1er Adjoint chargé des finances et de l’administrationgénéraleComment se situe la Ville de La Chapelle Saint-Luc dans le paysage financier et éco-nomique de crise aujourd’hui ?DP : Depuis septembre 2008, notre pays doit investir fortement est celui du dé-doit affronter une crise économique et sengagement structurel de l’Etat. Celafinancière majeure. Le seul précédent, s’est manifesté à nouveau en 2011 parfuneste, est la crise qui a ébranlé le l’adoption des deux plans de rigueur enmonde en 1929. novembre et décembre.Notre ville, à l’image des autres collec- Face à ce contexte économique incer-tivités territoriales, continue de subir les tain, l’équation est la suivante : menerconséquences de cette crise. Depuis à bien les actions pour lesquelles elleplus de quatre ans, nos budgets sont s’est engagée et veiller à l’équilibre deimpactés par l’austérité budgétaire, une ses finances.austérité décrétée par l’ancien gouver-nement. Le moment où notre communeDans ce contexte, les Chapelains vont-ils de nouveau être mis à contribution ?DP : Non. La majorité municipale a fait projet de rénovation urbaine. gement pris par Monsieur le Mairele choix d’opérer une hausse d’impôt La décision de voter la hausse d’impôts a est tenu. La hausse des impôts a bienl’année dernière. Nous avons notam- été prise sous deux conditions : d’abord, été consacrée aux investissements dement effacé la baisse d’impôt votée par affecter cette hausse aux investisse- la ville. Le second le sera égalementl’ancienne municipalité en 2006/2007 ments d’avenir de la ville. Ensuite, pré- grâce aux efforts pratiqués par notrequi a privé notre budget de ressources server la stabilité des taux jusqu’à la fin collectivité depuis quatre ans pourfinancières d’environ 500 000 €, au du mandat. maîtriser ses dépenses.moment où notre ville lançait ses pre- Au terme de l’exercice budgétaire 2011,mières pistes de réflexion sur l’ambitieux nous pouvons dire que le premier enga-Quel poids pour cet ambitieux programme de rénovation urbaine dans le budget de la Ville ?DP : Aujourd’hui les premières réali- désengagements des autres collectivités à 9.100 000 € au 31 décembre 2008.sations sortent de terre. Lors de notre territoriales. L’exemple le plus frappant Il était de 8.100 000 € au 31 décembrepremier budget en 2009, nous avons est la perte de plus de 1.300.000 € de 2011.présenté une maquette de l’ensemble subvention de la part du Conseil Géné- Notre majorité a choisi d’emprunterdes investissements devant être réalisés ral sur le financement du nouveau groupe le moins possible, et le plus tard pos-au cours de la mandature, ainsi que les scolaire et de sa cantine. sible, pour régler nos investissements.financements associés indispensables. Au lieu de 1.900 000 €, notre ville ne tou- Enfin, Olivier GIRARDIN a fixé la ligneMais la crise est passée par là. Des in- chera, de la part de cette collectivité, de conduite en matière d’investisse-vestissements ont été reportés et cer- que 576 000 €. ment, à savoir, financer les engagementstains ne seront pas réalisés en totalité, Heureusement, depuis 4 ans nous avons en cours de la ville en privilégiant lesje pense à la ferme Bodié notamment. sécurisé et baissé notre dette commu- investissements en faveur de la jeu-Actuellement, il y a une tendance aux nale. L’encours de la dette s’établissait nesse et de l’amélioration du cadre de vie des habitants.ZOOM sur le budget 2012Des équipements qui redessinent la Un soutien pour le monde associatif Le pari de la jeunesseville •2ème édition du Forum de la Vie Asso- •Dernière phase des travaux de•Poursuite de la reconstruction du nou- ciative et de la Nuit du Bénévolat réhabilitation de l’école Paulveau groupe scolaire et de sa cantine •Construction de deux nouveaux Bert•Poursuite de la construction de la Mai- centres sociaux : Marcel Defrance et •Renouvellement du parc in-son de Quartier Jean Mermoz formatique, mobilier dans les•Poursuite du programme de rénovation •Extension et sécurisation du pôle spor- écolesde la voirie communale et de l’éclairage tif rue de la DouanepublicCentre social Defrance Forum de la Vie Associative 2011 Ecole Paul Bert 11
  12. 12. CultureLe début de l’année 2012 a été très riche culturellement pour la Ville de La Chapelle Saint-Luc avec, notamment,au Centre Culturel Didier Bienaimé, l’organisation de deux grands événements. « Le lavoir municipal » de Jacques Chéreau Oeuvre de David Chéreau EXPOSITION : Jacques CHEREAU & Co Du 31 mars au 29 avril c’est d’abord la aux œuvres sont évocateurs de l’amour magie Chéreau qui a enchanté les visi- de Jacques Chéreau, né à Aix-en-Othe, teurs. Un art « bluffant » qui a séduit pour la vie… par sa finesse technique et sa force créatrice. Jacques Chéreau parvient, à Trente pièces rares, puisque issues de travers sa sculpture sur bois, à don- collections privées, ont été dévoilées au ner vie à des objets inanimés! Et sur- public adulte et enfant. Plus de 1600 tout, à représenter leur âme… Le tilleul personnes ont également pu admirer les est utilisé par l’artiste pour ses qualités œuvres de 6 artistes, peintres, dessina- visuelles mais aussi pour la facilité de teur et photographe, invités de l’artiste travail qu’il procure. Ses sculptures sont international qu’est Jacques Chéreau. des tableaux de vie, des scènes que le Une conférence-débat a également été visiteur peut, à loisir, faire émerger de organisée au Centre Culturel, l’occasion ses souvenirs ou de son imaginaire. « Le de pouvoir partager avec les artistes in- lavoir municipal », ou « Elle n’enlevait vités sur leurs arts respectifs.« Elle n’enlevait jamais sa montre » de Jacques jamais sa montre », les noms donnésChéreauMUSIQUE : La Chapelle 70’sLe 2 juin, c’est le rock des années 70 quia animé le Centre Culturel. De 18h30 à2h00, groupes locaux et groupes my-thiques ont fait vibrer murs et public.L’organisation d’un festival rock est unenouveauté pour la Ville de la Chapelle Le groupe Plug & PlaySaint-Luc. Une nouveauté née de la vo-lonté d’un Maire et de sa municipalité demontrer à quel point l’ouverture cultu- Plus de 300 personnes ont ainsi assis-relle est importante pour la Communau- té aux prestations de Dan Baird & Home-té chapelaine. Elle en est même toute made Sin, valeur sûre du rock US, del’essence. La Chapelle rime si bien avec Shakin’Street et de sa charismatique Fa-ouverture culturelle ! bienne Shine, Medicine Hat , Plug&Play et Ratsinger, les jeunes Troyens.Aussi La Chapelle Saint-Luc se lance-t- La restauration à l’occasion de cetteelle dans cette aventure rock aux côtés soirée a été assurée par l’associationdu groupe connu et reconnu Plug&Play, chapelaine INCA (INformation et Cultureet de ses invités de marque. Pour un fes- d’Amérique latine).tival de bien belle facture. 12
  13. 13. CultureJOURNÉE locale des femmesdes quartiersUne journée rien que pour ellesDébats, danse et concert… la Journéepour les Femmes des Quartiers du 10mars dernier a été l’occasion pournombre d’entre elles de se rencontrer.Cette action a été menée par le ServicePrévention de la municipalité chape-laine. Elle a eu pour objectif d’apporter Détail d’une oeuvre de Hatice Yüksek Sobutay, 10 ans, fils de Hatice Yüksek, jouant du sazdes informations, par exemple, sur leProgramme de Rénovation Urbaine quitransforme actuellement la Ville de La LE MOIS DE LA TURQUIEChapelle Saint-Luc. Cette journée, de Du 25 février au 25 mars 2012, les aubois instruments de musique qui n’ont plus14h à minuit, et au-delà, a été aussi ont pu découvrir culture et richesses de secret pour les enfants de l’espacel’occasion de discuter, « entre parents » au- de la Turquie. Le mois de la Turquie a Jeunes et de l’école de musique qui ytour du thème de l’adolescence. Hip-hop été organisé par la Ville de La Chapelle ont été initiés ; ni même loukoums etet danse orientale ont festivement ter- Saint-Luc dans le cadre de sa politique baklavas, pour les amateurs de goûtsminé l’après-midi, juste avant le concert de mise à l’honneur de ses habitants. La d’ailleurs. La communauté turque àd’Ouled Nachat. manifestation a rassemblé plus de 1200 La Chapelle Saint-Luc représente 200Près d’une centaine de femmes a parti- personnes. familles et s’investit, notamment, à l’oc-cipé à l’après-midi de débats, et plus de casion de la Fête des Enfants qui devrait250 ont assisté au concert du soir. Le mois de la Turquie s’est déroulé sur se dérouler en 2013… à La Chapelle 4 semaines ponctuées de temps forts. Saint-Luc ! Des moments de rencontre à l’occasion d’une conférence, ou autour d’une ex- Pour contacter l’association franco- position de peinture de Hatice Yüksek. turque : 03.25.74.90.27 Temps de découverte de l’artisanat et 23, rue Pierre Curie de l’art culinaire, mais aussi spectacle et 10600 La Chapelle Saint-Luc concert de Orhan Kilis. A noter : en 2013 c’est l’Asie qui sera à Saz, darbouka et kemenché sont des l’honneur. Olivier Girardin et Aydanur Temel ( Maire-Jeune ), Jeunes turques en habit traditionnel lors du lancement de l’événement 13
  14. 14. Récemment Ouvrir des horizons de création Fenêtre ouverte sur le théâtre artistique Fin mai, le Centre Culturel Didier Bienaimé Le 2 mai dernier à l’école Edouard Herriot, a reçu en ses murs le 4e Festival Interrégional Béatrice Tabah partageait son savoir de Théâtre Amateur. avec les jeunes du Centre de Loisirs Sara Hingot. L’atelier arts plastiques, Le festival Fenêtres sur Scènes (qui que l’artiste a animé, s’est inscrit dans s’est déroulé du 24 mai au 27 mai) a été le cadre du Contrat Urbain de Cohésion l’occasion pour COMÉ 10, association Sociale (CUCS). Un dispositif à destina- chapelaine, de promouvoir la discipline tion des enfants, des jeunes et même théâtrale. Neuf spectacles variés ont été des adultes, qui ont peu l’habitude proposés au public avide de spectacle d’être confrontés à certaines pratiques vivant, 4 jours durant. Les jeunes ont culturelles ou artistiques. Vingt enfants pu découvrir cet art majeur à travers la de 8 à 14 ans ont donc pu bénéficier du Scène ouverte aux collégiens le mercredi grand talent de Béatrice Tabah, lors de 23 après-midi.Dorénavant on devra parler de rouge princesse ! deux stages au mois de mai. Pour l’occa- sion l’artiste a fait fabriquer des statues, Le festival a aussi pour but de proposer des « princesses », figures énigmatiques une formation aux comédiens ; en effet et emblématiques de l’artiste auboise. une matinée de stage sur le thème de Chaque enfant a construit son person- l’expression corporelle a été animée par nage avec délectation. Et l’ensemble Freddy Viau, metteur en scène profes- des « princesses » a pu être découvert sionnel. en juin à l’occasion d’une exposition, au Centre Culturel Didier Bienaimé. Ce festival organisé tous les deux ans est un moment fort de l’animation théâ- trale à La Chapelle Saint-Luc et un véri- table rendez-vous pour les amoureux de théâtre.Béatrice Tabah, en plein travail avec deuxartistes en herbe Repas des aînés : un bon moment partagé avec les jeunes Les 3 et 4 mai les seniors chapelains se sont retrouvés à l’occasion du tra- ditionnel repas des aînés. Le Centre Culturel Didier Bienaîmé a accueilli 280 personnes dont 36 résidents des Géra- niums. Des aînés qui ont pu se délecter notamment de tarte au citron meringuée préparée par le Self La Fontaine… Paso- doble, mais aussi slows et chanson fran- çaise ont été au menu. Convivialité, cha- leur humaine, et spectacle ! Les enfants du Centre Sara Hingot et les enfants de Les ados de l’Espace Jeunes après leur prestationDe jolies princesses l’Espace Jeunes ont, en effet, animé joli- ment les deux après-midi. Paso doble, valses et chansons françaises... Les petits du Centre de Loisirs ont présenté un Impossible pour les participants de ne pas se spectacle dansé et chanté retrouver sur la piste de danse 14
  15. 15. Prochainement Politique éducative de la Ville De nouvelles modalités d’accueil pour les enfants scolarisés à La Chapelle Saint-Luc Depuis 2010, la politique éducative de la Ville est formalisée par le Projet Educatif Local. Ce projet consiste, notamment, en une nouvelle organisation des modalités d’accueil des enfants chapelains scolarisés. L’objectif est de rendre aux parents, et aux enfants, un service de plus en plus qualitatif. Il est aussi de permettre aux per- sonnels qui interviennent auprès des enfants de voir leurs tâches mieux définies. Les 0/18 ans sont concernés par ce Projet Educatif Local que mène la Ville. Mais la municipalité n’avance pas seule, tous les acteurs de l’enfance concernés ( CMAS, Education Nationale, Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Pro- tection des Populations ( DDCSPP « jeunesse et sport » ) et CAF participent, chacun à sa façon, à cette réorganisation. Concrètement les modalités d’accueil périscolaire et extrascolaire des enfants vont être simplifiées. Un seul dossier d’inscription sera à remplir par les parents. Pour une rentrée en toute tranquillité… Un dépliant des modalités d’accueil des enfants sera distribué à tous les parents avant la rentrée scolaire de septembre. A savoir : en raison des travaux effectués dans le cadre du PRU, la cantine Wassner sera fermée pour la rentrée 2012/2013. Les enfants seront conduits en bus à la can- tine du centre aéré Mille Couleurs. Pour tout renseignement : 03 25 71 62 52Site internetConsultable dès la rentrée !Tout savoir sur la Ville de La Chapelle La collectivité, ses services, ses élus… des photos… agrémenteront les pagesSaint-Luc en un clic, c’est possible ! seront clairement présentés. Toutes les internet. La Ville a à cœur de proposerLe site internet de La Chapelle Saint-Luc informations pratiques ( calendrier des un outil internet réactif et actualisé.nouvelle mouture bientôt en ligne ! spectacles du Centre Culturel Didier Bie- naimé, horaires d’ouverture de la piscine Complet, le nouveau site de la Ville seraVitaminé, réactif et interractif le site municipale, modalités d’inscription à la une mine de renseignements sur la com-www.ville-la-chapelle-st-luc.fr se refait bibliothèque ou à l’école de musique, par mune aux 13644 habitants et aux 9une beauté. La Ville a souhaité relooker exemple ) seront particulièrement acces- siècles d’histoire…et rajeunir son identité internet mais sur- sibles. L’organisation du site est doré-tout faciliter la recherche d’information navant plus claire, et l’accent a été missur ses pages web. sur le dynamisme. En effet, des vidéos, Chantiers d’été jeunes une chance de découvrir le monde du travail. Cette année encore la municipalité chapelaine offre d’occuper les jeunes durant la période estivale. Les chantiers jeunes ont pour objectif de permettre aux 16-24 ans de gagner un peu d’argent grâce à un travail exercé au service de la collectivité. Mais l’intérêt est aussi pour ces jeunes de se confronter au monde du travail, et de béné- ficier de l’expérience des personnes qui les encadrent. A savoir, ces chantiers sont financés par la Ville de La Chapelle Saint-Luc et par l’Etat dans le cadre du Contrat Urbain de Cohésion Sociale. Renseignements : 0325717265Chantiers d’été jeunes 2011 Service Politique de Prévention 15
  16. 16. Agenda Appel à la créativité Du 16 au 27 novembre, les travaux manuels chapelains seront exposés au Centre Culturel Didier Bienaimé. L’occasion de lancer l’appel à inscription des futurs créateurs. Renseignement 03 25 71 63 12Cap sur l’été Journées du patrimoine Ouverture de la saisonà La Chapelle Saint-Luc 15 et 16 septembre 2012 culturelle 2012/2013 « Les patrimoines cachés »Ce sont des animations pour les Jeudi 27 septembre 2012 La Chapelle Saint-Luc profite de2 mois/24 ans durant les grandes La municipalité, cette année, pro- l’occasion pour intéresser petitsvacances. pose un concert de Hervé Lebongo.Sorties à la piscine, à la biblio- et grands à… l’abeille. L’abeille Spectacle musical, chanté, bien comme gardienne de notre futur.thèque, à la patinoire, mais aussi sûr, mais également dansé. Huit Une conférence autour de la pol-éveil musical, randonnées ou en- musiciens, 2 chanteurs et 2 dan- linisation, de la sauvegarde descore ateliers Bande Dessinée… seuses enflammeront la salle le 27Les petits Chapelains et les jeunes espèces, et plus généralement de septembre prochain. Musique tradi- la biodiversité sera proposée par leadultes vont être bien occupés cet tionnelle camerounaise et musique Syndicat Apicole de l’Aube ce week-été ! funk se mêleront pour offrir une end de septembre à la Malterie. soirée festive s’il en est ! A l’occasion de ces journées du pa- trimoine, un concert sera donné en l’église Saint-Luc. Entrée libre Exposition de Gé VIOT le « peintusicien » « Par delà les barrières » Du 22 septembre au 7 octobre 2012 Exposition de Gé VIOT le « peintusicien » Gé VIOT est un artiste multicordes. Peintre, vidéaste, et musicien, il appréhende les arts avec le même élan créatif. Autodidacte en pein- ture, il est aujourd’hui géométri- quement abstrait. C’est ce côté de son talent qui sera à découvrir en octobre au Centre Culturel Didier Bienaimé à La Chapelle Saint-Luc, à l’occasion de l’ouverture de la saison culturelle 2012/2013. Entrée libre 16
  17. 17. Infos pratiques Maison de la Justice et Marchés Chapelains Les élus à votre écoute du Droit Place Saint-Luc Les maires-adjoints tiennent accueille, informe et oriente le Mercredi de 8h à 12h une permanence chaque samedi justiciable Dimanche de 8h à 13h matin à l’Hôtel de Ville de 10h pour un meilleur accès au droit à 12h. du lundi au vendredi 9h/12h - 14h/16h30 4 rue de Jaillard 10000 TROYES 03.25.83.18.90Hôtel de Ville Centre Municipal d’Action Sociale Parc des étangs de FouchyDu lundi au jeudi de 9h à 12h 03 25 71 62 44 Du 1er juillet au 31 aoûtet de 13h30 à 17h30 Lundi au vendredi : 12h à 19hVendredi de 9h à 17h30 sans interruption Halte Garderie « La Ribambelle » Samedi, dimanche et jours fériés :10h à 20h 03 25 79 57 61Samedi de 9h à 12h Du 1er septembre au 30 septembre03 25 71 34 34 Halte Garderie « L’Enchantine » Lundi au vendredi : 12h à 19hcom.site@ville-la-chapelle-st-luc.fr 03 25 74 19 16 Samedi, dimanche et jours fériés :10h à 19h 03 25 71 62 64Mairie annexe Ferdinand Buisson Multi-accueil « La Capucine »Du lundi au vendredi de 9h à 12h 03 25 71 62 84 Centre Culturel Didier Bienaiméet de 13h30 à 17h30 Accueil : 03 25 71 63 1303 25 71 62 69 Centre aéré « Mille Couleurs » Billetterie : 03 25 74 92 12 03 25 80 20 51Mairie annexe Jean Moulin Bibliothèque MunicipaleDu lundi au vendredi de 9h à 12h Centre de loisirs Sara Hingot Horaires réguliers :et de 13h30 à 17h30 03 25 74 61 60 • Mardi et vendredi de 14h à 18h (adultes)03 25 71 62 90 et de 16h30 à 18h (jeunesse) Espace Jeunes • Mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18hPolice Municipale En période scolaire : • Samedi de 9h à 12h et de 14h à 16hInformations diverses, objets trouvés • Mardi, jeudi, vendredi : 16h à 20h Horaires vacances scolaires :03 25 71 62 82 • Mercredi : 10h à 12h et 14h à 20h • Mardi et vendredi de 14h à 17h • Samedi : 14h à 19hServices Techniques Municipaux • Mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h En période de vacances scolaires :03 25 71 62 64 • Samedi de 9h à 12h et de 14h à 16h • Lundi : 14h à 19h 03 25 71 63 46 • Mardi et vendredi : 14h à 20hDéchetterie • Mercredi et jeudi : 10h à 12h et 14h à 20h Musée de l’Ancienne Malterie dePériode d’été : du 1er avril au 30 septembre 03 25 83 14 42 ChampagneDu lundi au mercredi, vendredi : 9h-12h et15h-19h Point Conseil Emploi Ouvert le dimanche de 14h à 18hSamedi : 9h-19h et dimanche : 10h-12h30 03 25 71 62 94 03 25 71 63 13 (visite de groupe sur RDV)03 25 74 33 22 Epicerie Sociale Ecole de MusiqueCimetière 03 25 49 81 05 03 25 71 63 41• 1er avril au 30 septembre : 7h30 - 19h• 1er au 31 octobre : 8h - 18h Aqualuc• 1er novembre au 31 janvier : 8h30 - 17h 03 25 45 72 70• 1er février au 31 mars : 8h - 18h03 25 71 34 34 Retrait des dossiers de demande de subvention 2013 au Service Vie Associative Dépôt des dossiers jusqu’au 17 septembre 2012 Renseignements au 03 25 71 62 46 17
  18. 18. Expression politique - Groupe majoritéTravailler ou polémiquer, nous,nous avons fait notre choix !Quatre ans que nous travaillons à mettre en œuvre les immenses ans avant les échéances et sur une tonalité plus que désagréabledéfis auxquels notre ville est confrontée. Quatre ans que nous voire des expressions parfois mensongères. Pourtant, en Conseilsommes concentrés sur les actions à mener, les changements à Municipal, il est rare que les débats, longs et argumentés, dé-apporter au regard des engagements pris en 2008 devant la popu- rapent de la sorte. Des divergences existent, elles s’expriment,lation. Quatre ans que nous faisons face, dans une période terrible et c’est normal. Mais rien qui soit comparable à la débauche depour les collectivités territoriales. En ces temps de crise majeure contre-vérités et de caricatures contenues dans les tracts ou lesnous maintenons le cap malgré le contexte, les contre temps, les blogs qui fleurissent depuis quelques mois !aléas, si nombreux, en cette période tourmentée. Nous assumonsnotre rôle avec, chevillé au corps, l’objectif de travailler pour notre Nous pensons, nous, qu’il faut raison garder. Nous avons miscommune, ses enfants, son avenir et son développement. en sommeil nos expressions particulières et nos parutions spé- cifiques, conscients que la période nécessitait sérénité, calmeNous le faisons en évitant les chamailleries permanentes et avec le et travail. Beaucoup de travail ! Le temps viendra où nous noussouci d’apaiser la vie politique municipale. Cette exigence est pour exprimerons, nous dirons, sans fard et sans détour notre ana-nous un passage obligé pour la réussite des formidables mutations lyse sur le passé mais surtout sur l’avenir… Jusque là, ceux quique nous avons à conduire. Nous avons, en effet, tiré les leçons du cherchent par tous les moyens à nous attirer dans la polémiquepassé et notamment de la dernière campagne municipale. Alors, stérile ou les batailles de chiffonnier en seront pour leurs frais.la violence et la force des affrontements entre les deux listes, Nous garderons pour nous ce que nous inspirent leurs méthodespourtant issues de la même équipe, avaient profondément abîmé et leurs propos, soucieux de ne pas retomber dans les erreurs dul’image et la crédibilité de notre ville bien au-delà de ses frontières. passé. Convaincus aussi que l’immense majorité des Chapelaines et Chapelains, quelles que soient leurs convictions, partagent nosIl semble malheureusement que d’autres ne partagent pas notre préoccupations.état d’esprit. Ils sont déjà repartis en campagne municipale ( dansune année où nous ne manquons pourtant pas d’élections ! ), deux Ensemble du Groupe de la MajoritéEtat civilNaissances : EL GHERIBI Elma • DAAJI Myriam, Mounia, Evelyne • BURET Loris, Olivier, Pierre • NGUYEN Tommy-Anh • OGÛT Elisa • Y QUACHVan Tap • NEGROBAR Jaëlline, Corinne, Solange • NFIGUA Younes • RAHILE Ayman • EL MASAOUD Ihssan, Mohamed-Amine • EL MASAOUD Ilyan,Mohamed-Ali • DAAJI Seifeddine • DAAJI Siwar • LANDREAT Yelena • DIBEOUI Walide • IBRAHIMOVIC Ismiazam • KISLIG Elena • PREAP Shawn, Asah• SALIHI Aïcha • HARDY Chloé, Emma, Vicky • FAYS Néo, Patrick, Dominique • ATIK Najoua • N’GUESSAN Ernest, Yao, Sodjo • ROBERT Agathe,Emmanuelle, Eloïse • STEPANYAN Mané • MELA Nayal, Ahmed •TISON EON Loana, Fabienne, Angélique • BOURACHOT Jules, Jean • BOURACHOTClément, Jean-Claude • SAID ALI Harina • DUBREUIL Alice, Lou, Manon • FENG Mélina, Ling-Nhi • MALLOUKI Inssaff • DEFOI Henrick • ALINEChanha, Tita, Patricia • DAAJI Linda • MALLO AUGUSTE Shayna, Maëva • DEHRI Amel • LAMNAOUAR Thawbane • OUHMOU Ziyad • BENHABSSAMohammed • MONGEOT Saliya • BAYA Marley, Bernard, Philippe • MANGUET Mayssa • ROUSSEL RIVIERE Timéo • CUNA Kassim • WOWK Lenny •DAOUIDA PEYRE Ahmed • GREMAUX Théodore, Pierre, Emile.Mariages : CHARLES Flavien et AVISON Shannon Mara • NEMOUCHI Sofiane et KHELOUF Samiha • MUSIC Radovan et BOSHOVSKA Frosina • NAKIEL IDRISSI Yassin et RAHILE Siham • MOUMEN Brahim et MOUMAN Chadia • KHOUTH Denis et THOUMPHALA Souphaphone.Décès : Zineb GHANDOURI épouse de M’Barek ARFAOUI, 74 ans • Simone Berthe Pauline HELIOT, 87 ans • Pascal Jean-Marc SOLET, 48 ans •Marceau Alfred Théophile PIFFRE, 88 ans • Rudy, René, Serge CHAMPY, 19 ans • André Edouard Auguste CANU veuf de Christiane BERTIN, 89ans • Micheline Marie Louise DUBUISSON, 61 ans • Katijabhay DAYA épouse de Piaraly DAYA, 82 ans • Alix, André, Paul GHESTEM, 25 ans • MyTHOR épouse de Yia XIONG, 78 ans • Jean, Jacques GAUTHIER époux de Micheline VERNEAU, 86 ans • Giselle Marie Madeleine GUILLON veuve dePaul SIWEK, 92 ans • Rabah BERRAHAL époux de Yamina MERBAI, 74 ans • Jamaa ATIK époux de Fadma ATIK, 37 ans • Mokhtar HEMICI épouxde Khedidja BEKHOUCHE, 67 ans •Laurence Sylvie Annie CUILLIERE épouse de Jean-François ARNEFAUX, 48 ans • Bechir NEFZAOUI époux deJeannette DAAGI, 76 ans • Hubert Louis André PETITJEAN veuf de Henriette HEBMANN, 78 ans • André Maximilien BROUILLARD époux de AnneSCHMITT, 88 ans • Bernadette Bernard BELAIR épouse de Philippe BAYA, 57 ans • Jacqueline Geneviève GEROME veuve de Pierre MICHEL, 78ans • André Samuel Fernand WIARD époux de Anne-Marie DROUAIN, 74 ans • Antonietta FUSARO veuve de Francesco LE PERA, 87 ans • JeanAndré Guy CHEPANSQUI époux de Monique PAGANESSI, 75 ans • Paul BROGI époux de Renée MAIGNIEN, 84 ans • Marie-Louise Blanche LucieCHOSSEMIER, 97 ans • Elisabeth CARRIQUE veuve de Charles LEUVREY, 93 ans. 18
  19. 19. 2 groupes opposition - Expression politiquePas d’accord !Avez-vous déjà assisté à une séance de Conseil Municipal à La • Nous sommes contre la gestion financière particulièrementChapelle saint Luc ? Si ce n’est pas le cas, vous devriez faire médiocre d’Olivier GIRARDIN qui a conduit à l’augmentation desau moins une fois le déplacement. Pourquoi ? Pour vous rendre impôts locaux et à l’alourdissement de la dette de la commune.compte combien il est difficile d’être dans l’opposition dans ce Entre 2001 et 2008 nous avions baissé les impôts et réduit laConseil présidé par notre maire socialiste Olivier GIRARDIN. Le dette.plus difficile pour nous est de travailler les dossiers avec les • Nous sommes contre la gestion du personnel municipal quemaigres informations qu’il veut bien nous transmettre. Heureuse- mène Olivier GIRARDIN, cela provoque une démotivation et unement nous connaissons notre ville et les dossiers et nous pouvons désorganisation des services municipaux. Au dernier conseil mu-prendre des positions en votant au conseil municipal dans notre nicipal, un conseiller d’Olivier Girardin a même dénoncé le malaisesens et l’intérêt des chapelains. au sein des services de la ville ! Bravo le dialogue social pour unNotre équipe, constituée de personnalités d’horizons politiques maire qui se prétend de gauche !différents et surtout de chapelains issus de la société civile, n’est • Nous sommes contre la démarche d’Olivier GIRARDIN, qui, pourle porte drapeau d’aucun parti politique ; elle prétend défendre les renflouer les caisses, vend les biens de la commune au centre villeintérêts des chapelains et une certaine idée de la gestion commu- et laisse construire des immeubles sans aucune réflexion ni projet !nale guidée par l’intérêt général et la solidarité. Cette équipe estouverte à tous sans sectarisme. Nous pensons différemment. Nous sommes convaincus que lesC’est ainsi que nous sommes en accord avec certains dossiers chapelains nous ferons à nouveau confiance lors des prochainesprésentés par Olivier GIRARDIN, car ils correspondent à nos élections municipales car nous représentons un mode de gestionconvictions et aux intérêts de ceux que nous représentons. Par moderne et ouvert. Nous travaillons avec et pour les chapelains,exemple, nous avons toujours voté les délibérations en rapport et sans sectarisme, dans le seul but de faire progresser notre villeconformes au projet ANRU que nous avons élaboré entre 2004 comme nous l’avons fait entre mars 2001 et mars 2008.et fin 2007 pour le quartier Chantereigne sous le mandat d’Yves Vous pouvez compter sur nous !REHN.Par contre nous sommes en total désaccord sur bon nombre de Groupe Ensemble pour La Chapelle Saint-Lucsujets que nous considérons mal, voir très mal gérés par Olivier Yves REHN, Danièle BOEGLIN, Gérard FRIDBLATT,GIRARDIN et son équipe 100% politique. Catherine PAPAZ, René JENIN, Christiane CHERY,3 exemples d’importance majeure pour La Chapelle saint Luc : Christian DUCOURANT ensemble.pour.lcsl@free.frLe Président de la République… et moi ! Chacun à sa place.Les Français ont choisi un homme pour présider à la destinée de retenues ne font pas l’unanimité, notamment le financement desla France. dépenses.Sa mission est rude et la campagne est terminée. En effet, mes parents m’ont toujours appris à économiser avantLes superlatifs pour désigner l’adversaire sont rangés en attendant de dépenser, car vouloir c’est bien, pouvoir c’est mieux.les prochaines élections. L’unité : c’est un rêve nécessaire pour favoriser l’adhésion duComme vous, j’ai écouté le discours d’intronisation de Mr Hollande peuple à l’évolution de notre société.et j’ai noté plusieurs mots qui ont retenu toute mon attention. Notre Président aura beau vouloir l’unité, si chacun d’entre nousLa confiance : en effet, M. le Président nous demande d’avoir la refuse, les conflits perdureront.confiance : Le Président ne peut être que le chef d’orchestre et c’est à nous- en lui, c’est fait. Il est Président. de rendre la musique plus belle en favorisant l’unité autour de- En l’avenir. Oui j’ai confiance, mais cela ne dépend pas que d’un nous.homme. Nous sommes tous concernés. L’apaisement : en prônant la parité homme femme, nous pour-- Avec lui, chacun à notre place, nous devons œuvrer pour le bien rions croire que c’est une mesure d’apaisement. Rien n’y fera side notre prochain. chacun d’entre nous ne trouve pas sa place.Cela ne dépend pas que de nous, mais de l’environnement clima- L’écologie ne sera une mesure d’apaisement que si la substitutiontique, énergétique, économique (dépenses et recettes), relationnel d’énergie est assurée dans de bonnes conditions économiques.et nous devrons faire l’effort pour mieux nous comprendre. Le vote des étrangers aux municipales mérite débat et analyse.Les Jeunes : ce n’est pas un problème, mais l’Avenir. Nous ne J’estime que la proposition actuelle est primaire et ne répond pasferons jamais assez pour eux. aux attentes des citoyens prônant la démocratie dans le respectLa priorité est bien sûr l’enseignement dès le plus jeune âge de nos règles républicaines.jusqu’à l’insertion dans la société dite de production (avant c’était Les frontières n’arrêteront jamais l’action de la lumière…la société de consommation). Et la vie municipale ! Quel lien avec notre Président !Chacun d’entre nous doit se sentir responsable : parents, voisins, Les mots confiance, jeunes, justice, rassemblement, unité, apai-professionnels, enseignants, éducateurs… sement sont mon quotidien.La Justice : Derrière ce mot se cache l’égalité de traitement. Les Je rappelle souvent mon credo : quand j’élève mon prochain, jetextes régentent notre quotidien pour préserver notre personna- m’élève moi-même. Mes parents me l’ont inculqué, mon épouselité, notre intégrité, nos droits…mais n’oublions pas nos devoirs, et moi avons essayé de l’inculquer à nos enfants qui eux mêmescar tout en dépend. cherchent à le transmettre autour d’eux.Rassembler : le Président doit rassembler autour de son projet. C’est pourquoi avec mon équipe je vous fais partager et je vousN’oublions pas qu’il a sa légitimité où plus de la moitié des Fran- ferai partager notre projet municipal où vous avez toute votreçais ne l’ont pas plébiscité. place.Le clivage des opinions politiques y est pour beaucoup et les options jldefontaine@orange.fr www.avenirchapelain.com 19
  20. 20. Fête NationaleSamedi Défilé14 juillet Lâcher de ballons Tournoi de pétanque 2012 Pique-nique Musique uc Saint-L Retraite aux flambeaux hapelle Feu d’artifice de La C n - Ville Restauration sur place unicatio e Comm - Servic nequin : A. Dan Programme disponible phique dans les lieux publics chapelains tion gra et chez les commerçants Concep

×