Hulot

540 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
540
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Hulot

  1. 1. Nicolas Hulot et les évadés du temps perdu Nicolas Hulot et l'équipe d' Ushuaïa Nature vont partir explorer cette dernière gigantesque terre d'aventure où l'extravagance de la nature égale celle des hommes qui y vivent en parfaite harmonie.
  2. 2. Rares sont, sur la terre, les territoires que la civilisation moderne n’a pas encore trop marqués de son sceau. L’Irian Jaya, à l’ouest de la Nouvelle-Guinée, est encore de ceux-là. C’est peut-être bien le dernier endroit de la planète où des hommes vivent à l’âge pré-lithique. Nicolas Hulot et son équipe sont allés à leur rencontre. <ul><li>Ce que vous avez vu : des Papous spectaculaires </li></ul><ul><li>Ce mercredi 27 décembre 2000, Nicolas Hulot offre aux téléspectateurs un voyage, plein de sensations, à la rencontre des &quot;évadés du temps&quot;: ces poissons amphibies, mammifères ovipares, crocodiles de mer et autres &quot;extravagances de la nature&quot; qu’offre l’Irian Jaya. </li></ul><ul><li>Une &quot;image de matin du monde&quot;, s’enthousiasme le présentateur. </li></ul><ul><li>Entre deux sujets animaliers, Nicolas Hulot part à la rencontre de trois groupes papous dont les Asmats des mangroves côtières, </li></ul>
  3. 4. Ce qu’on aurait pu voir <ul><li>Les &quot;Evadés du temps&quot;, côté coulisse </li></ul><ul><li>Plusieurs documentaires se sont intéressés ces dix dernières années aux populations des Asmats et des Unas filmées par Hulot : &quot;Mémoires des brumes&quot; de Luc-Henri Fage, mais également &quot;L’ombre blanche au pays des Papou&quot; (1992) de Christophe de Ponfilly (prix Albert Londres, directeur de l’agence Interscoop). </li></ul><ul><li>Or, les fiers guerriers Asmats des &quot;Evadés du temps&quot; du TF1 ne ressemblent nullement aux pauvres hères prolétarisés filmés par Luc-Henri Fage. Ni même aux Asmats en short de Christophe de Ponfilly se parant de leurs peintures cérémonielles pour se rendre à la messe du dimanche. </li></ul><ul><li>Les Papous, filmés en 2000, paraissent plus &quot;authentiques&quot; que leurs congénères des années quatre-vingt-dix. </li></ul><ul><li>A trois shorts près, les choix de cadrage et de montage effacent en effet toute trace de la &quot;modernité&quot;. Une modernité pourtant bien implantée chez les Asmats de Warse et les Unas de Larye. </li></ul><ul><li>Dans la &quot;vraie vie&quot;, les enfants sont scolarisés, le christianisme est tout puissant, les &quot;long houses&quot; sacrées laissent la place à des églises et les codes vestimentaires occidentaux se généralisent. L’état de nature est déjà loin </li></ul>
  4. 5. Controverses <ul><li>Selon ses détracteurs, le producteur d’Ushuaïa Nature aurait tronqué la réalité. Par la grâce de la fée télé, les Papous, prolétarisés par les multinationales, seraient redevenus de farouches coupeurs de tête. Pour tout arranger, l’équipe d’Ushuaïa Nature aurait utilisé les moyens techniques de la compagnie minière Freeport. </li></ul><ul><li>Hulot, pour sa part, estime qu’il a agit pour la cause papoue. Le présentateur réfute toute accusation de &quot;bidonnage&quot;. Il a seulement procédé à quelques arrangements. Sur le plateau de &quot;Arrêt sur images&quot;, le &quot;télé-aventurier&quot; explique que le tournage dans le village Asmat de Warse, particulièrement controversé, a été calé volontairement sur la fête du Bis, &quot;car on lui avait dit que c’était quelque chose de super&quot;. L’équipe d’Ushuaïa Nature &quot;n’est jamais intervenue, de quelque manière que ce soit, dans son déroulement&quot;, affirme-t-il dans &quot;Libération&quot; tout en précisant que &quot;bien entendu, quand des Asmats viennent à la rencontre du bateau, pour placer les caméras, on fait en sorte que tout coïncide&quot;. </li></ul>

×