SlideShare une entreprise Scribd logo
Source : Tocsin.net
Vox populi  "Bonjour Mme Michu, l'insécurité ne cesse de se développer en France, qu'en pensez-vous ?"  Le micro-trottoir est  un mode de traitement de l'information  de plus en plus utilisé dans la presse audiovisuelle. Ces interviews "express", réalisées le plus souvent dans la rue, sont devenues quasi systématiques dans les émissions magazines (débats, "talk shows" etc.). Mais, on les retrouve aussi de plus en plus souvent dans les journaux télévisés (ou radio). Objectifs de ces micro-trottoirs tels qu'ils sont revendiqués par les professionnels de l'audiovisuel : donner la parole aux "gens de la rue", proposer une libre expression aux "Français moyens" ou,  du moins, en donner l'illusion. De fait, ces reportages sont trop souvent présentés comme des  photographies de l'opinion publique . Ils n'en sont pourtant qu'une illustration plus ou moins honnête. Leur valeur informative est quasi nulle.
En toute subjectivité… Ainsi, le  journaliste est totalement maître des déclarations des anonymes  qu'il livre au public après montage. Celles-ci dépendent, bien sûr, du hasard des rencontres mais surtout des choix effectués - en toute subjectivité - tout au long du processus de réalisation du reportage.  Qu'il s'agisse de la sélection des intervenants, de la manière de les filmer et de les interroger   et surtout des multiples possibilités de  manipulation de la parole et de l'image  qu'offre l'écriture télévisuelle au moment du montage.
Version 1 moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre  Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales…
Version 1 la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol !  Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés.
Version 2 J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins.
Bruno (1) « Ça ne m’étonne pas, écoutez , moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre   !   Donc, cela ne m’étonne pas. Maintenant, attention… ça ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux élections, que je suis contre le principe des élections…   J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre .  Donc, j’essaie d’être logique avec moi-même... Comme en France, il semble qu’on soit de plus en plus vers un régime présidentiel, eh bien, je n’ai pas l’intention d’aller voter… Voilà ! »
Bruno (2) « Ça ne m’étonne pas, écoutez, moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre !   Donc, cela ne m’étonne pas. Maintenant, attention… ça ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux élections, que je suis contre le principe des élections…   J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre.  Donc, j’essaie d’être logique avec moi-même... Comme en France, il semble qu’on soit de plus en plus vers un régime présidentiel, eh bien, je n’ai pas l’intention d’aller voter… Voilà ! »
Patricia (1) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent…   Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour !  Comment dire… Les gens n’ont plus de repères, plus de valeurs. Peut-être qu’on ne leur en propose plus, je ne sais pas. En tout cas, pour moi, c’est une évidence… »
Patricia (2) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop.  Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent…   Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Comment dire… Les gens n’ont plus de repères, plus de valeurs. Peut-être qu’on ne leur en propose plus, je ne sais pas. En tout cas, pour moi, c’est une évidence… »
Anne-Sophie (1) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas évident ! Il me semble   qu’ avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent….   Je pense que les gens sont déroutés. C’est difficile… ils hésitent. Et gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! »
Anne-Sophie (2) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas évident ! Il me semble qu’avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que les gens sont déroutés. C’est difficile… ils hésitent. Et   gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté !  »
Taoufik (1) «  Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… Enfin, je crois vraiment que les politiques ne sont pas à la hauteur ! Et, ceci dit, les médias ne posent pas toujours les bonnes questions !  La télé, ça ne vole pas très haut ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. J’irai voter mais sans enthousiasme… je dirais même plus… sans passion ni désir… »
Taoufik (2) « Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… Enfin,  je crois vraiment que les politiques ne sont pas à la hauteur ! Et, ceci dit, les médias ne posent pas toujours les bonnes questions !  La télé, ça ne vole pas très haut ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats.  J’irai voter mais sans enthousiasme… je dirais même plus… sans passion ni désir… »
Catherine (1) « Très mal ! Je réagis très mal parce que   la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ?   Tout est imposé par les hommes. Donc… les femmes en ont ras le bol. Elles sont dégoûtées. On aimerait bien qu’on nous parle de choses un peu plus concrètes. L’éducation, l’école, les vieux, personne n’en parle des vieux ! Il y a plein de chose à faire pour les vieux !   Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol !   Mais vous savez, hein, je voterai quand même. Parce que j’estime que c’est un devoir. Mais vous ne saurez pas pour qui je vote. Parce que cela ne vous regarde pas. Et puis de toute façon, même si je vous le disais, vous couperez la séquence… donc, c’est pas la peine que je vous le dise… ! »
Catherine (2) « Très mal ! Je réagis très mal parce que  la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc…  les femmes en ont ras le bol. Elles sont dégoûtées. On aimerait bien qu’on nous parle de choses un peu plus concrètes. L’éducation, l’école, les vieux, personne n’en parle des vieux !  Il  y a plein de chose à faire pour les vieux ! Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol !  Mais vous savez, hein,  je voterai quand même. Parce que j’estime que c’est un devoir. Mais vous ne saurez pas pour qui je vote . Parce que cela ne vous regarde pas. Et puis de toute façon, même si je vous le disais, vous couperez la séquence… donc, c’est pas la peine que je vous le dise… ! »
René (1) « … Oh, mais je réagis très mal !   L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République.   On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins. Il y en a eu beaucoup et je n’en suis pas peu fier ! Ma sensibilité personnelle me pousse à voter à gauche, mais autour de moi, mes amis, ma famille, il y en a beaucoup qui votent différemment. Je respecte parfaitement les opinions. Voilà.  Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés.  Merci Monsieur. »
René (2) « … Oh, mais je réagis très mal !  L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République.   On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà !   Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins.  Il y en a eu beaucoup et je n’en suis pas peu fier ! Ma sensibilité personnelle me pousse à voter à gauche, mais autour de moi, mes amis, ma famille, il y en a beaucoup qui votent différemment. Je respecte parfaitement les opinions. Voilà. Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés. Merci Monsieur. »
Radioscopie d ’un micro-trottoir Plus que tout autre reportage, le micro-trottoir obéit à  une mise en scène  des images et des propos des personnes interviewées. Le choix des personnes et du lieu de tournage, celui du  cadrage et de l’angle de prise de vue  mais surtout les décisions prises lors du montage peuvent modifier radicalement le contenu et le sens du reportage. Avec des possibilités d’autant plus grandes de manipulations par les professionnels de l’information que les interviewés sont des anonymes.  (1) Le micro-trottoir est un mode de  traitement journalistique  utilisé aussi bien en radio qu’en télévision. Le « cas d’école » proposé ici permet donc de porter une attention critique sur cette pratique trop courante dans les deux médias. Le thème choisi permet bien sûr d’aborder la question plus générale du traitement de l’opinion publique et des sondages dans la presse audiovisuelle en période électorale. Source http://www.tocsin.net

Contenu connexe

Similaire à Microtrot

Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdfPropos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Michel Bruley
 
Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...
Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...
Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...
DamienLeborgne
 
Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc obs 24 septembre 2017
Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc  obs  24 septembre 2017Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc  obs  24 septembre 2017
Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc obs 24 septembre 2017
Dominique Gayraud
 
Article sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine Start
Article sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine StartArticle sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine Start
Article sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine Start
Pascal Flamand
 
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry CrouzetLe citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Marseille 2.0
 
Plenel
PlenelPlenel
Plenel
Paul Quilès
 
Le petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militantsLe petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militants
Arnaud Cardon
 
Le descenseur social : Enquête sur les milieux populaire
Le descenseur social : Enquête sur les milieux populaireLe descenseur social : Enquête sur les milieux populaire
Le descenseur social : Enquête sur les milieux populaire
Centro de Estudios Joan Bardina - Capítulo Uruguay
 
Tribune mpt 1
Tribune mpt 1Tribune mpt 1
Tribune mpt 1
Joseph Nodin
 
Le filament 29 de mai 2013
Le filament 29 de mai 2013 Le filament 29 de mai 2013
Le filament 29 de mai 2013
Patrice Piardon
 
Interview à Atlantico
Interview à AtlanticoInterview à Atlantico
Interview à Atlantico
Jean-Pierre Raffarin
 
Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple Français
Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple FrançaisLettre de Nicolas Sarkozy au peuple Français
Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple Français
Dominique Dord
 
Lettre aux Français
Lettre aux FrançaisLettre aux Français
Lettre aux Français
wdormesson
 
Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...
Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...
Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...
Fédération Française des Télécoms
 
Le grand entretien le doc.
Le grand entretien   le doc.Le grand entretien   le doc.
Le grand entretien le doc.
Réseau Pro Santé
 
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Centre de recherche et d'intervention sur le suicide, enjeux éthiques et pratiques de fin de vie
 
Palabre 30 éducation
Palabre 30 éducationPalabre 30 éducation
Palabre 30 éducation
boprat
 
Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...
Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...
Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...
contactOpinionWay
 

Similaire à Microtrot (20)

Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdfPropos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
Propos sur des sujets qui m'ont titillé.pdf
 
Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...
Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...
Les pratiques de communication digitale dans la campagne pour l’élection muni...
 
Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc obs 24 septembre 2017
Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc  obs  24 septembre 2017Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc  obs  24 septembre 2017
Torreton philippe lettre ouverte à melenchon jean luc obs 24 septembre 2017
 
Article sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine Start
Article sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine StartArticle sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine Start
Article sur "Le temps des c(e)rises" dans le magazine Start
 
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry CrouzetLe citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
Le citoyen augmenté par les réseaux sociaux - Thierry Crouzet
 
Plenel
PlenelPlenel
Plenel
 
Le petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militantsLe petit manifeste des nouveaux militants
Le petit manifeste des nouveaux militants
 
Democratie 01-05-12
Democratie 01-05-12Democratie 01-05-12
Democratie 01-05-12
 
Le descenseur social : Enquête sur les milieux populaire
Le descenseur social : Enquête sur les milieux populaireLe descenseur social : Enquête sur les milieux populaire
Le descenseur social : Enquête sur les milieux populaire
 
Tribune mpt 1
Tribune mpt 1Tribune mpt 1
Tribune mpt 1
 
Cours nº3 marie curie
Cours nº3 marie curieCours nº3 marie curie
Cours nº3 marie curie
 
Le filament 29 de mai 2013
Le filament 29 de mai 2013 Le filament 29 de mai 2013
Le filament 29 de mai 2013
 
Interview à Atlantico
Interview à AtlanticoInterview à Atlantico
Interview à Atlantico
 
Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple Français
Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple FrançaisLettre de Nicolas Sarkozy au peuple Français
Lettre de Nicolas Sarkozy au peuple Français
 
Lettre aux Français
Lettre aux FrançaisLettre aux Français
Lettre aux Français
 
Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...
Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...
Elections présidentielles : Les principaux enseignements de l'étude sur le no...
 
Le grand entretien le doc.
Le grand entretien   le doc.Le grand entretien   le doc.
Le grand entretien le doc.
 
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
Prévention du suicide à l’ère numérique: les jeunes peuvent-ils vraiment trou...
 
Palabre 30 éducation
Palabre 30 éducationPalabre 30 éducation
Palabre 30 éducation
 
Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...
Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...
Opinionway pour Le Figaro / LCI - Le Politoscope - La campagne jugée par les ...
 

Plus de Media animation

Info relig
Info religInfo relig
Info relig
Media animation
 
Enseignement 2point0
Enseignement 2point0Enseignement 2point0
Enseignement 2point0
Media animation
 
Info religieuse au JT
Info religieuse au JTInfo religieuse au JT
Info religieuse au JT
Media animation
 
Communiquer 2.0 dans les associations
Communiquer 2.0 dans les associationsCommuniquer 2.0 dans les associations
Communiquer 2.0 dans les associations
Media animation
 
A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?
A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?
A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?
Media animation
 
Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?
Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?
Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?
Media animation
 
Rewics MB
Rewics MBRewics MB
Rewics MB
Media animation
 
Cartablenum
CartablenumCartablenum
Cartablenum
Media animation
 

Plus de Media animation (15)

Info relig
Info religInfo relig
Info relig
 
Enseignement 2point0
Enseignement 2point0Enseignement 2point0
Enseignement 2point0
 
Info religieuse au JT
Info religieuse au JTInfo religieuse au JT
Info religieuse au JT
 
Communiquer 2.0 dans les associations
Communiquer 2.0 dans les associationsCommuniquer 2.0 dans les associations
Communiquer 2.0 dans les associations
 
A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?
A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?
A l’heure des réseaux sociaux, que devient le métier de formateur ?
 
Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?
Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?
Quelle éducation aux médias, à l'heure des réseaux ?
 
Info religieuse
Info religieuseInfo religieuse
Info religieuse
 
Rewics MB
Rewics MBRewics MB
Rewics MB
 
Hulot
HulotHulot
Hulot
 
Cyclone
CycloneCyclone
Cyclone
 
Bonnes Vacances
Bonnes VacancesBonnes Vacances
Bonnes Vacances
 
Recherche
RechercheRecherche
Recherche
 
Langage Images
Langage ImagesLangage Images
Langage Images
 
Lonzee
LonzeeLonzee
Lonzee
 
Cartablenum
CartablenumCartablenum
Cartablenum
 

Dernier

MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
lebaobabbleu
 
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Txaruka
 

Dernier (8)

MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale  La famille de Sophie (12).pdfCompréhension orale  La famille de Sophie (12).pdf
Compréhension orale La famille de Sophie (12).pdf
 
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
Bonnard,     Pierre     et    Marthe.pptxBonnard,     Pierre     et    Marthe.pptx
Bonnard, Pierre et Marthe.pptx
 

Microtrot

  • 2. Vox populi "Bonjour Mme Michu, l'insécurité ne cesse de se développer en France, qu'en pensez-vous ?" Le micro-trottoir est un mode de traitement de l'information de plus en plus utilisé dans la presse audiovisuelle. Ces interviews "express", réalisées le plus souvent dans la rue, sont devenues quasi systématiques dans les émissions magazines (débats, "talk shows" etc.). Mais, on les retrouve aussi de plus en plus souvent dans les journaux télévisés (ou radio). Objectifs de ces micro-trottoirs tels qu'ils sont revendiqués par les professionnels de l'audiovisuel : donner la parole aux "gens de la rue", proposer une libre expression aux "Français moyens" ou, du moins, en donner l'illusion. De fait, ces reportages sont trop souvent présentés comme des photographies de l'opinion publique . Ils n'en sont pourtant qu'une illustration plus ou moins honnête. Leur valeur informative est quasi nulle.
  • 3. En toute subjectivité… Ainsi, le journaliste est totalement maître des déclarations des anonymes qu'il livre au public après montage. Celles-ci dépendent, bien sûr, du hasard des rencontres mais surtout des choix effectués - en toute subjectivité - tout au long du processus de réalisation du reportage. Qu'il s'agisse de la sélection des intervenants, de la manière de les filmer et de les interroger et surtout des multiples possibilités de manipulation de la parole et de l'image qu'offre l'écriture télévisuelle au moment du montage.
  • 4. Version 1 moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre  Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales…
  • 5. Version 1 la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol ! Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés.
  • 6. Version 2 J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins.
  • 7. Bruno (1) « Ça ne m’étonne pas, écoutez , moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre   ! Donc, cela ne m’étonne pas. Maintenant, attention… ça ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux élections, que je suis contre le principe des élections… J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre . Donc, j’essaie d’être logique avec moi-même... Comme en France, il semble qu’on soit de plus en plus vers un régime présidentiel, eh bien, je n’ai pas l’intention d’aller voter… Voilà ! »
  • 8. Bruno (2) « Ça ne m’étonne pas, écoutez, moi je fais partie de ceux, justement qui n’iront pas voter aux prochaines élections. Les élections présidentielles, ça ne m’intéresse pas du tout. Ça ne m’intéresse pas du tout, je suis même contre ! Donc, cela ne m’étonne pas. Maintenant, attention… ça ne veut pas dire que je ne m’intéresse pas aux élections, que je suis contre le principe des élections… J’ai fermement l’intention d’aller voter mais aux élections législatives. Là, aux législatives on va vraiment décider de l’orientation politique du pays, alors qu’un régime présidentiel moi je suis, je suis contre. Donc, j’essaie d’être logique avec moi-même... Comme en France, il semble qu’on soit de plus en plus vers un régime présidentiel, eh bien, je n’ai pas l’intention d’aller voter… Voilà ! »
  • 9. Patricia (1) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Comment dire… Les gens n’ont plus de repères, plus de valeurs. Peut-être qu’on ne leur en propose plus, je ne sais pas. En tout cas, pour moi, c’est une évidence… »
  • 10. Patricia (2) « Personnellement moi, je ne comprends pas trop. Pour moi, c’est un devoir moral d’aller voter. Et, en fait, s’intéresser aux autres, au monde, à ceux qui nous entourent… Et en fait, les gens ne croient plus en rien. Même pas à l’amour ! Comment dire… Les gens n’ont plus de repères, plus de valeurs. Peut-être qu’on ne leur en propose plus, je ne sais pas. En tout cas, pour moi, c’est une évidence… »
  • 11. Anne-Sophie (1) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas évident ! Il me semble qu’ avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que les gens sont déroutés. C’est difficile… ils hésitent. Et gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! »
  • 12. Anne-Sophie (2) « Écoutez je comprends tout à fait qu’ils aient du mal à choisir… C’est vrai que gauche, droite c’est pas évident ! Il me semble qu’avant, avant, ça me paraissait un petit peu plus simple. Il y avait la gauche, social, justice, à droite la tradition, l’ordre… Il me semble que maintenant, ce n’est pas forcément aussi simple. Et que du coup, eh bien, les gens hésitent…. Je pense que les gens sont déroutés. C’est difficile… ils hésitent. Et gauche, droite, il y a forcément du bon et probablement du mauvais aussi de chaque côté ! »
  • 13. Taoufik (1) « Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… Enfin, je crois vraiment que les politiques ne sont pas à la hauteur ! Et, ceci dit, les médias ne posent pas toujours les bonnes questions ! La télé, ça ne vole pas très haut ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. J’irai voter mais sans enthousiasme… je dirais même plus… sans passion ni désir… »
  • 14. Taoufik (2) « Je pense que le débat électoral n’est pas à la hauteur, tout simplement ! On a eu le 11 septembre, il y a la situation au Moyen-Orient. Il y a le dégât de la mondialisation… Or, on parle insécurité, on parle affaires, scandales… Enfin, je crois vraiment que les politiques ne sont pas à la hauteur ! Et, ceci dit, les médias ne posent pas toujours les bonnes questions ! La télé, ça ne vole pas très haut ! Pour ce qui me concerne, j’hésite entre deux candidats. J’irai voter mais sans enthousiasme… je dirais même plus… sans passion ni désir… »
  • 15. Catherine (1) « Très mal ! Je réagis très mal parce que la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… les femmes en ont ras le bol. Elles sont dégoûtées. On aimerait bien qu’on nous parle de choses un peu plus concrètes. L’éducation, l’école, les vieux, personne n’en parle des vieux ! Il y a plein de chose à faire pour les vieux ! Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol ! Mais vous savez, hein, je voterai quand même. Parce que j’estime que c’est un devoir. Mais vous ne saurez pas pour qui je vote. Parce que cela ne vous regarde pas. Et puis de toute façon, même si je vous le disais, vous couperez la séquence… donc, c’est pas la peine que je vous le dise… ! »
  • 16. Catherine (2) « Très mal ! Je réagis très mal parce que la campagne électorale, ça reste un débat entre les hommes. Les femmes, qu’est-ce qu'elles deviennent là-dedans ? Tout est imposé par les hommes. Donc… les femmes en ont ras le bol. Elles sont dégoûtées. On aimerait bien qu’on nous parle de choses un peu plus concrètes. L’éducation, l’école, les vieux, personne n’en parle des vieux ! Il y a plein de chose à faire pour les vieux ! Et la vache folle… Personne n’en parle plus de la vache folle. Qu’est-ce que ça devient ? On met nos enfants à l’école, ils vont à la cantine ; personne ne dit rien non plus… Alors, il y en a vraiment ras le bol ! Mais vous savez, hein, je voterai quand même. Parce que j’estime que c’est un devoir. Mais vous ne saurez pas pour qui je vote . Parce que cela ne vous regarde pas. Et puis de toute façon, même si je vous le disais, vous couperez la séquence… donc, c’est pas la peine que je vous le dise… ! »
  • 17. René (1) « … Oh, mais je réagis très mal ! L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins. Il y en a eu beaucoup et je n’en suis pas peu fier ! Ma sensibilité personnelle me pousse à voter à gauche, mais autour de moi, mes amis, ma famille, il y en a beaucoup qui votent différemment. Je respecte parfaitement les opinions. Voilà. Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés. Merci Monsieur. »
  • 18. René (2) « … Oh, mais je réagis très mal ! L’abstention volontaire pour moi, c’est une petite forme de lâcheté vis-à-vis des institutions de la République. On peut voter à gauche, on peut voter à droite, au centre ou mettre un bulletin blanc mais on doit avoir le courage civique de se déplacer et de mettre un bulletin dans l’urne, voilà ! Moi, depuis 1945, j’ai participé à tous les scrutins. Il y en a eu beaucoup et je n’en suis pas peu fier ! Ma sensibilité personnelle me pousse à voter à gauche, mais autour de moi, mes amis, ma famille, il y en a beaucoup qui votent différemment. Je respecte parfaitement les opinions. Voilà. Je voulais vous dire quelque chose concernant les sondages et les enquêtes d'opinion. Les sondés répondent-ils toujours ce qu’ils pensent ? Ils dissimulent, ils mentent parfois, euh, voilà, donc, je n’ai pas une confiance absolue dans la sincérité des sondages et des sondés. Merci Monsieur. »
  • 19. Radioscopie d ’un micro-trottoir Plus que tout autre reportage, le micro-trottoir obéit à une mise en scène des images et des propos des personnes interviewées. Le choix des personnes et du lieu de tournage, celui du cadrage et de l’angle de prise de vue mais surtout les décisions prises lors du montage peuvent modifier radicalement le contenu et le sens du reportage. Avec des possibilités d’autant plus grandes de manipulations par les professionnels de l’information que les interviewés sont des anonymes. (1) Le micro-trottoir est un mode de traitement journalistique utilisé aussi bien en radio qu’en télévision. Le « cas d’école » proposé ici permet donc de porter une attention critique sur cette pratique trop courante dans les deux médias. Le thème choisi permet bien sûr d’aborder la question plus générale du traitement de l’opinion publique et des sondages dans la presse audiovisuelle en période électorale. Source http://www.tocsin.net