Colloque L'imperatif participatif en proces ?
23 mars 2012 / EHESS - PARIS

L'activisme delibertatif
de la mouvance anti-n...
Introduction (1)
Institutionnalisation des dispositifs de participation au sein d'un
espace public sous l'emprise des norm...
Introduction (2)
Méthode : approche par les mondes-vécus des acteurs sociaux
(enquête ethnographique, entretiens, etc)
Ins...
L'imperatif participatif et deliberatif,
un referent normatif au sein de la mouvance anti-nucleaire
Des modalités de débat...
L'introuvable rencontre du programme electro-nucleaire
avec la participation et la deliberation du public
Refus d'engager ...
La mise en place controversee des dispositifs institutionnels
de participation relatifs au programme electro-nucleaire
200...
L'ambivalence des usages des instances de debats public
de la CNDP par la mouvance anti-nucleaire
Contexte « d'hostilité i...
Conclusion

L'activisme délibératif de la mouvance anti-nucléaire,
entre ensauvagement des instances officielles
et domest...
Merci

Mikael.chambru@u-grenoble3.fr
GRESEC / Universite de grenoble
9
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

L’activisme délibératif de la mouvance anti-nucléaire. Entre résistance à l’impératif participatif et revendication d’une politique délibérative

390 vues

Publié le

Diaporama de ma communication réalisée au colloque L’impératif participatif en procès ? Regards croisés sur les critiques de la participation, à l'École des hautes études en sciences sociales (EHEES) à Paris, à 23 mars 2012.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
390
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
13
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’activisme délibératif de la mouvance anti-nucléaire. Entre résistance à l’impératif participatif et revendication d’une politique délibérative

  1. 1. Colloque L'imperatif participatif en proces ? 23 mars 2012 / EHESS - PARIS L'activisme delibertatif de la mouvance anti-nucleaire Entre resistance a l'imperatif participatif et revendication d'une politique deliberative Mikael chambru Par Groupe de recherche sur les enjeux de la communication Mikael.chambru@u-grenoble3.fr
  2. 2. Introduction (1) Institutionnalisation des dispositifs de participation au sein d'un espace public sous l'emprise des normes technoscientifiques Edification de deux idéaux-types contestataires à partir de l'opposition entre démocratie délibérative / agonistique La participation et la délibération, des pratiques ancrées dans l'histoire des mouvements sociaux => objectif : mettre les deux idéaux-types contestataires à l'épreuve des formes d'engagement des mouvements sociaux à l'oeuvre au sein des instances de la CNDP 2 2
  3. 3. Introduction (2) Méthode : approche par les mondes-vécus des acteurs sociaux (enquête ethnographique, entretiens, etc) Inscription dans un travail de thèse en cours visant à analyser les mutations contemporaines de l'espace public à travers le prisme des formes d'engagement => hypothèse : l'activisme de la mouvance anti-nucléaire correspond à la figure d'un activisme délibératif 3 3
  4. 4. L'imperatif participatif et deliberatif, un referent normatif au sein de la mouvance anti-nucleaire Des modalités de débat et un processus de décision basé sur la participation du plus grand nombre à la délibération Un choix tactique allant de paire avec les exigences de leur engagement : l'urgence, l'efficacité et la radicalité d'agir Des pratiques imparfaites étant le fruit d'une négociation et se construisant dans l'action et l'expérimentation => Conclusion : la mouvance anti-nucléaire adhère au « principe de fidélité » 4 4
  5. 5. L'introuvable rencontre du programme electro-nucleaire avec la participation et la deliberation du public Refus d'engager le lancement du programme électro-nucléaire via un processus de participation et délibération du public Enquête d'utilité publique et Déclaration d'utilité publique, seul moment de consultation du public imposé par la loi Organisation du premier débat national sur les énergies en 2003 dans un contexte de relance du programme électro-nucléaire => Conclusion : la mouvance anti-nucléaire adhère au « principe de charité » 5 5
  6. 6. La mise en place controversee des dispositifs institutionnels de participation relatifs au programme electro-nucleaire 2004 : Saisine de la CNDP après la décision prise de construire l'EPR et suite aux mobilisations de la mouvance anti-nucléaire Début 2005 : Négociation de la mouvance anti-nucléaire avec les organisateurs du débat public Fin 2005 : Annonce par le Réseau sortir du nucléaire de sont intention de ne pas participer au débat public => Conclusion : la mouvance anti-nucléaire adhère au « principe de dernier recours » 6 6
  7. 7. L'ambivalence des usages des instances de debats public de la CNDP par la mouvance anti-nucleaire Contexte « d'hostilité inccorigible » assujetissant les formes d'actions collectives de la mouvance anti-nucléaire Dissensus sur la stratégie à adopter pour participer aux instances de débats publics Participer pour être visible au sein de l'espace public, pour contester le caractère normatif et publiciser les risques, pour être légitime aux yeux des décideurs politiques, boycott => Conclusion : la mouvance anti-nucléaire adhère au « principe de proportionnalité » 7 7
  8. 8. Conclusion L'activisme délibératif de la mouvance anti-nucléaire, entre ensauvagement des instances officielles et domestication de la critique L'activisme délibératif de la mouvance anti-nucléaire, entre revendications procédurales / substantielles et revendications structurelles => Articulation dans les pratiques effectives entre formes d'actions délibératives et non-délibératives enracinées dans des pratiques délibératives et participatives préalables et partagées 8 8
  9. 9. Merci Mikael.chambru@u-grenoble3.fr GRESEC / Universite de grenoble 9

×