Le journal High-Tech de la semaine : Labor
Day, Lithium Technologies, Carnegie
Mellon, HotelTonight, Path et
Pinterest/Phi...
Lundi : aujourd'hui, c'est le 1er mai aux Etats-Unis
Le 2 septembre 2013 fut un jour spécial : chaque année, le premier lu...
Mardi : Lithium Technologie et sa mezzanine
Cet article, dédié au social media, va révéler pleins de découvertes... Tout
d...
Mercredi : une université qui recrute plus de femmes en
informatique, ça existe
On peut raconter ce que l'on veut : dans l...
Jeudi : HotelTonight continue de déployer ses ailes
Je me rappelle encore l'interview de Sam Shank, CEO de la startup
Hote...
Vendredi : baston pour un logo
Quand vous croisez Dave Morin, le CEO de Path, l'un des nombreux autres
réseau social perme...
Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvelles
actualités et aventures !
Mon compte sur Twitter pour me conta...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Le journal High-Tech de la semaine : Labor Day, Lithium Technologies, Carnegie Mellon, HotelTonight, Path et Pinterest/Phillies

391 vues

Publié le

Le Journal de la Silicon Valley
http://blogs.lexpress.fr/silicon-valley/

Publié dans : Technologie
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
391
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le journal High-Tech de la semaine : Labor Day, Lithium Technologies, Carnegie Mellon, HotelTonight, Path et Pinterest/Phillies

  1. 1. Le journal High-Tech de la semaine : Labor Day, Lithium Technologies, Carnegie Mellon, HotelTonight, Path et Pinterest/Phillies LE 1ER SEPTEMBRE 2013 La rubrique organique pour vous donner la température de la Silicon Valley (garantie 100% non sous-traitée) et l’occasion de témoigner sur des tendances… à moins que ce soit juste du buzz : à vous de juger !
  2. 2. Lundi : aujourd'hui, c'est le 1er mai aux Etats-Unis Le 2 septembre 2013 fut un jour spécial : chaque année, le premier lundi de septembre est l'occasion de célébrer le jour du travail : "labor day". C'est un jour que les américains passent tranquilles en famille, au lieu d'aller se rassembler en masse dans les rues pour le assurer le spectacle mise en place par quelques agités. Ici on travaille dur, les congés sont rares, et quand on a une occasion de se reposer, on en profite, avec la satisfaction du travail accompli. Donc, en résumé, il ne se passe pas grand chose, dans le monde des technologies, en règle général. Sauf une petite nouvelle tombée la veille : Microsoft, en pleine révolution annoncée avec la mise en retraite de Steve Balmer à l'horizon, a confirmé avoir accepté le principe de l'acquisition de la division "devices" de Nokia pour $7,17 milliards. On s'en doutait un peu, étant de la façon dont les négociations avaient eu lieu lors de la mise en place du partenariat initial, le mariage paraissant tellement évident.Certains ont même été jusqu'à penser que le CEO de Nokia (un ex- Microsoft), avait été embauché pour cela : voyons, de tels plans n'existent jamais entre de si grandes compagnies... Après le duo Motorola/Google, voici le tango Nokia/Microsoft en route, avec un sacré job à suivre (synergies industrielles, commerciales, et le reste qui vient ensuite).
  3. 3. Mardi : Lithium Technologie et sa mezzanine Cet article, dédié au social media, va révéler pleins de découvertes... Tout d'abord, oui, le social media, ça marche et ça rapporte, quand cela consiste à s'occuper de ses clients, et de ses conversation avec ses clients, et des discussions entre ses clients... Vous avez compris. BuddyMedia s'est fait racheter par Salesforce, Jive Software qui suit son chemin un peu plus orienté "logiciel d'entreprise" avec presque $70 millions levés à ce jour. Et puis il y a Lithium Technologies, qui vient de rajouter $50 millions à ses $92 précédents millions, une "mezzanine financière" préalable à sa prochaine introduction en bourse... Ca veut dire quoi ? Ca veut dire prendre un peu plus de hauteur en chiffres d'affaires dans le cadre d'une vague de recrutements de commerciaux, ça coute cher l'humain. Ca veut dire disposer de moyens financiers pour mettre un coup d'accélérateur au marketing et à la communication. Et probablement s'arranger pour montrer des courbes de croissance qui n'ouvriraient pas encore l'autoroute de la profitabilité. Pour Lithium, l'objectif est de développer plus encore leur plateforme de communauté en ligne. Lithium est déjà présente en Europe, avec son traditionnel bureau à Londres, et à l'instar d'Evernote, eBay et bien d'autres, un bureau pour l'Europe continentale... en Suisse bien sûr. Non seulement malheureuse de louper l'opportunité de créer le prochain Facebook, nous laissons ses petites soeurs aller créer de la valeur et de l'emploi chez nos petits voisins. Vous imaginez : "Paris, capitale Européenne du logiciel" , avec toute la main d'oeuvre disponible... Non, c'est sur, il vaut mieux laisser nos ingénieurs aller engraisser les SSII locales, l'informatique à la française, c'est ça. La Silicon Valley, elle, elle pousse, tout le temps. Pas toujours le chiffres d'affaires, ou la Suivre Lithium Technologies sur Twitter : @LithiumTech
  4. 4. Mercredi : une université qui recrute plus de femmes en informatique, ça existe On peut raconter ce que l'on veut : dans le monde de la technologie, des nouvelles technologies, de toues les technologies que vous voulez, la seule place que l'on accorde aux femmes, c'est au marketing ou dans la communication. Voire à la Direction Générale. Sérieusement, des entreprises comme Google ont permis à des Marissa Mayer de se hisser au sommet d'une des entreprises les plus importantes de l'histoire d'Internet. Et quel travail fait en un an... il ne manque plus que cela se transforme dans les courbes de chiffre d'affaires. Au niveau des universités, Carnegie Mellon a annoncé un résultat assez incroyable : 42% d'augmentation de femmes entrant dans le département Computer Science de cette université basée à Pittsburgh en Pennsylvanie, avec un campus également dans la Silicon Valley. Ils sont appliqué des recettes assez simples : tout d'abord, aller à la rencontre des jeunes femmes dans les lycées pour recruter, puis élargir les compétences requises à sciences et mathématiques, pas uniquement la programmation. au sein même du programme, il est accordé plus d'importance à des sujets plus large comme par exemple : comment la technologie informatique peut améliorer la société humaine. On encourage les étudiants à s'impliquer dans des organisations non commerciales afin de résoudre des problèmes technologiques qui ont du sens. Enfin, un programme appelé Women @ SCS a été créée pour encourager et supporter par du mentoring, pratique assez courante dans la Silicon Valley : pas de bizutage ici, les anciens prennent soin des nouveaux, tout au long de l'année. Des évènements sont également organisés sur des thématiques proches aux femmes dans ce monde de geeks. Bravo, Carnegie Mellon. Suivre Carnegie Mellon Silicon Valley sur Twitter : @CMUSiliconValley
  5. 5. Jeudi : HotelTonight continue de déployer ses ailes Je me rappelle encore l'interview de Sam Shank, CEO de la startup HotelTonight, qui venait juste de s'installer dans ses nouveaux locaux à San Francisco. C'était un peu avant l'été 2011, et bien que conscient de la lourdeur des sites permettant de dénicher des offres de dernière minute, la question était posée sur la réussite d'une startup développant une application mobiles proposant trois offres au quotidien d'hotel à prix discounté : comment développer ce produit à grand échelle ? Il semble qu'en septembre 2013, soit deux années après, que la question ne soit plus à l'ordre du jour, lorsque l'on regarde la profondeur du catalogue disponible aujourd'hui aux États-Unis et ailleurs. Surtout, Sam vient de lever $45 millions pour poursuivre le développement au delà des 12 pays déjà ouverts (pour 120 destinations couvertes au total). Cela fait $80 millions au total et un signe de confiance des investisseurs face à un phénomène qui semble suivre le succès de l'autre startup de San Francisco dédiée à l'hébergement, Airbnb. "Nous n'avons pas besoin d'argent", à déclaré Sam Shank : ils ont trouvé la bonne formule entre le produit et l'offre, et sont prêts à ouvrir d'autres continents tels que l'Asie. quand vous voyez vos gros concurrents tels que Expedia ou Priceline copier ce que vous faites, c'est bon signe ! Suivre HotelTonight sur Twitter : @HotelTonight
  6. 6. Vendredi : baston pour un logo Quand vous croisez Dave Morin, le CEO de Path, l'un des nombreux autres réseau social permettant de partager ses photos en petit comité (pas plus de 150 connexions possible), c'est comme si vous aviez le gendre idéal en face de vous, avec ses lunettes d'instituteurs. L'ancien concepteur de Facebook Connect n'est pas si gentil qu'il a l'air, étant donné qu'il a décidé d'attaquer en justice Pinterest pour l'empêcher d'acquérir la propriété d'une certaine forme de la lettre "p", leurs logos étant assez similaires. Les forces en présence ? A ma gauche, Path, créé en novembre 2010, avec $41,2 millions (d'argent levés au compteur), et peut être plus de 10 millions d'utilisateurs. A ma droite, Pinterest, créé en 2009 (donc avant Path), $338 millions levés, et les utilisateurs, et bien on s'approche plutôt des 100 millions. Toutes les explications plus ou moins techniques de la blogosphère ne m'empêcheront pas de penser que Path cherche à se faire un peu de publicité et avec un peu de chance un peu d'argent sur le dos de Pinterest. Il y en a un qui pourrait les mettre d'accord tous les deux en les trainant en justice : les Philadelphia Phillies, éequipe de Major League de base-ball, club créé en 1883. C'est le logo que j'ai mis à droite de celui de Pinterest. Vous en pensez quoi ?! Suivre Path sur Twitter : @Path Suivre Pinterest sur Twitter : @Pinterest
  7. 7. Voilà, c’est fini, à la semaine prochaine pour de nouvelles actualités et aventures ! Mon compte sur Twitter pour me contacter : https://twitter.com/PhilJ

×