I. Guérison et foi

233 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 19 - ATTEINDRE LA PAIX

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
233
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

I. Guérison et foi

  1. 1. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (1) Nous avons dit plus tôt que lorsqu’une situation avait été entièrement vouée à la vérité, la paix était inévitable. Qu’elle soit atteinte est le critère par lequel l’entièreté du dévouement peut être présumée sans risque de se tromper. Or nous avons dit aussi que la paix sans la foi ne sera jamais atteinte, car ce qui est voué à la vérité comme seul but est porté à la vérité par la foi. Cette foi englobe tous ceux qui sont concernés, car c’est ainsi seulement que la situation peut être perçue comme signifiante et comme un tout. Et chacun doit être concerné, sinon ta foi est limitée et ton dévouement incomplet.
  2. 2. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (2) Chaque situation, correctement perçue, devient une occasion de guérir le Fils de Dieu. Et il est guéri parce que tu lui as offert la foi, le donnant au Saint-Esprit et le délivrant de toute exigence que ton ego aurait envers lui. Ainsi tu le vois libre, et cette vision, le Saint-Esprit la partage. Puisqu’Il la partage, Il l’a donnée; et donc Il guérit par toi. C’est de te joindre à Lui dans un but unifié qui rend ce but réel, parce que tu le rends entier. Et cela est la guérison. Le corps est guéri parce que tu es venu sans lui et t’es joint à l’Esprit dans lequel repose toute guérison.
  3. 3. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (3) Le corps ne peut guérir, parce qu’il ne peut se rendre malade. Il n’a pas besoin de guérison. Sa santé ou sa maladie dépendent entièrement de la façon dont l’esprit le perçoit, et du but pour lequel l’esprit voudrait l’utiliser. Il est évident qu’un segment de l’esprit peut se voir lui-même comme étant séparé du But universel. Quand cela se produit, le corps devient l’arme qu’il utilise contre ce But, pour démontrer le «fait» que la séparation s’est produite. Le corps devient ainsi l’instrument de l’illusion et agit en conséquence : il voit ce qui n’est pas là, entend ce que la vérité n’a jamais dit et se conduit de manière insane, étant emprisonné par l’insanité.
  4. 4. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (4) N’oublie pas ce que nous avons dit plus tôt, à savoir que l’absence de foi mène droit aux illusions. Car l’absence de foi est la perception d’un frère comme un corps, et le corps ne peut pas être utilisé dans un but d’union. Si, donc, tu vois ton frère comme un corps, tu as établi une condition dans laquelle il devient impossible de t’unir à lui. Ton absence de foi envers lui t’a séparé de lui et vous a gardés tous les deux d’être guéris. Ainsi ton absence de foi s’est opposée au but du Saint-Esprit et a amené les illusions, centrées sur le corps, à se dresser entre vous. Et le corps semblera malade, car tu en as fait un « ennemi » de la guérison et l’opposé de la vérité.
  5. 5. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (5) 1/2 Il ne peut pas être difficile de se rendre compte que la foi doit être l’opposé de l’absence de foi. Or la différence entre leurs façons d’opérer est moins apparente, bien qu’elle découle directement de la différence fondamentale dans ce qu’elles sont. L’absence de foi limite et attaque toujours; la foi enlève toute limitation et rend entier. L’absence de foi détruit et sépare; la foi unit et guérit. L’absence de foi interpose les illusions entre le Fils de Dieu et son Créateur; la foi enlève tous les obstacles qui semblent se dresser entre eux.
  6. 6. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (6) 2/2 L’absence de foi est entièrement vouée aux illusions; la foi l’est entièrement à la vérité. Un dévouement partiel est impossible. La vérité est l’absence d’illusion; l’illusion est l’absence de vérité. Les deux ne peuvent être ensemble ni être perçues au même endroit. Te vouer aux deux, c’est te fixer un but à jamais impossible à atteindre, car une partie est recherchée par le corps, considéré comme un moyen de rechercher la réalité par l‘attaque. L’autre partie voudrait guérir et fait donc appel à l’esprit et non au corps.
  7. 7. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (7) L’inévitable compromis est de croire que c’est le corps et non l’esprit qui doit être guéri. Car ce but divisé leur a donné à tous les deux une égale réalité, ce qui ne serait possible que si l’esprit était limité au corps et divisé en petites parties en apparence entières mais sans connexion entre elles. Cela ne nuira pas au corps, mais cela gardera le système de pensée délirant dans l’esprit. Là est donc le besoin de guérison. Or là est la guérison. Car Dieu n’a pas donné la guérison à part de la maladie, pas plus qu’il n’a établi le remède là où la maladie ne saurait être. Elles sont ensemble, et lorsqu’elles sont vues ensemble, toute tentative pour garder à la fois la vérité et l’illusion dans l’esprit, où les deux doivent être, est reconnue pour dévouement à l’illusion, et est abandonnée lorsque portée à la vérité et vue comme totalement irréconciliable avec la vérité, à tous égards et sous tous les rapports.
  8. 8. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (8) Il n’y a pas de connexion entre la vérité et l’illusion. Cela restera vrai à jamais, si fort que tu puisses chercher à les connecter. Mais les illusions sont toujours connectées, comme l’est la vérité. L’une et l’autre sont unies et constituent un système de pensée complet, mais elles sont totalement déconnectées l’une de l’autre. Percevoir cela, c’est reconnaître où est la séparation et où elle doit être guérie. Le résultat d’une idée n’est jamais séparé de sa source. L’idée de séparation a produit le corps et lui reste connectée, ce qui le rend malade parce que l’esprit s’identifie avec lui. Tu penses que tu protèges le corps en cachant cette connexion, car cette dissimulation semble garder ton identification à l’abri de l’«attaque» de la vérité.
  9. 9. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (9) Si seulement tu comprenais combien cette étrange dissimulation a blessé ton esprit, et à quel point ta propre identification en est devenue confuse ! Tu ne vois pas comme est grande la dévastation causée par ton absence de foi, car l’absence de foi est une attaque qui semble être justifiée par ses résultats. Car en retenant la foi, tu vois ce qui en est indigne et tu ne peux pas regarder au-delà de cette barrière vers ce qui est joint à toi.
  10. 10. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (10) Avoir la foi, c’est guérir. C’est le signe que tu as accepté l’Expiation pour toi- même et par conséquent voudrais la partager. Par la foi, tu fais le don de la délivrance du passé, que tu as reçu. Tu n’utilises rien de ce que ton frère a fait auparavant pour le condamner maintenant. Tu choisis librement de passer sur ses erreurs, regardant plus loin que toutes les barrières entre toi et lui, et les voyant comme une seule. Et dans celle-ci tu vois que ta foi est pleinement justifiée. Il n’y a aucune justification à l’absence de foi, mais la foi est toujours justifiée.
  11. 11. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (11) La foi est l’opposé de la peur, et elle fait partie de l’amour au même titre que la peur fait partie de l’attaque. La foi est la re-connaissance de l’union. Par elle tu reconnais gracieusement que chacun est le Fils de ton Père très aimant, aimé de Lui comme tu l’es et donc aimé de toi comme toi-même. C’est Son Amour qui te joint à ton frère, et pour Son Amour tu ne voudrais garder personne séparé du tien. Chacun apparaît exactement tel qu’il est perçu dans l’instant saint, uni dans ton but d’être délivré de la culpabilité. Tu vois le Christ en lui, et il est guéri parce que tu regardes ce qui rend la foi à jamais justifiée en chacun.
  12. 12. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (12) La foi est le don de Dieu, par Celui Que Dieu t’a donné. L’absence de foi regarde le Fils de Dieu et le juge indigne de pardon. Mais vu par les yeux de la foi, le Fils de Dieu est déjà pardonné, libre de toute la culpabilité qu’il s’est imposée. La foi le voit seulement maintenant, parce qu’elle ne se tourne pas vers le passé pour le juger et qu’elle ne voit en lui que ce qu’elle verrait en toi. Elle ne voit pas par les yeux du corps et elle ne se tourne pas vers les corps pour sa justification. C’est le messager de la perception nouvelle, envoyé pour rassembler les témoins de sa venue et te renvoyer leurs messages.
  13. 13. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (13) La foi est aussi facilement échangée contre la connaissance que l’est le monde réel. Car la foi vient de la perception du Saint-Esprit et c’est le signe que tu la partages avec Lui. La foi est un don que tu offres au Fils de Dieu par Lui, et elle est entièrement acceptable pour son Père comme pour Lui. Par conséquent, elle t’est offerte. Ta relation sainte, avec son nouveau but, t’offre la foi à donner à ton frère. Ton absence de foi vous a éloignés, toi et lui, ainsi tu ne reconnais pas le salut en lui. Or la foi vous unit dans la sainteté que tu vois, non pas par les yeux du corps mais par la vue de Celui Qui vous a joints, et en Qui vous êtes unis.
  14. 14. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (14) La grâce n’est pas donnée à un corps mais à un esprit. L’esprit qui la reçoit regarde immédiatement au- delà du corps et voit le saint lieu où il a été guéri. Là est l’autel où la grâce fut donnée, dans lequel il est encore. Offre donc grâce et bénédiction à ton frère, car vous êtes au même autel où la grâce fut déposée pour vous deux. Soyez guéris ensemble par la grâce, afin que vous guérissiez par la foi.
  15. 15. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (15) Dans l’instant saint, toi et ton frère vous tenez devant l’autel que Dieu a élevé à Lui-même et à vous deux. Mettez de côté l’absence de foi et venez-y ensemble. Là tu verras le miracle de votre relation telle que la foi l’a refaite. Là aussi tu te rendras compte qu’il n’est rien que la foi ne puisse pardonner. Aucune erreur n’interfère avec sa calme vue, qui à toutes apporte le miracle de la guérison avec la même facilité. Car les messagers de l’amour font exactement ce qu’ils ont été envoyés faire, et ils te ramènent la bonne nouvelle que cela fut fait pour toi et ton frère qui vous tenez ensemble devant l’autel d’où ils furent envoyés.
  16. 16. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (16) Comme l’absence de foi gardera vos petits royaumes stériles et séparés, ainsi la foi aidera le Saint-Esprit à préparer la terre pour le plus saint des jardins qu’il voudrait en faire. Car la foi apporte la paix et ainsi invite la vérité à entrer et à embellir ce qui a déjà été préparé pour la beauté. La vérité suit la foi et la paix, complétant le processus d’embellissement qu’elles ont commencé. Car la paix est encore un but d’apprentissage, dont il n’est plus besoin une fois la leçon apprise. Or la vérité restera à jamais.
  17. 17. Chapitre 19 ATTEINDRE LA PAIX I. Guérison et foi (17) Que ton dévouement, donc, aille à l’éternel; apprends comment ne pas lui faire interférence et ne pas en faire l’esclave du temps. Car ce que tu penses faire à l’éternel, c’est à toi que tu le fais. Celui que Dieu a créé Son Fils n’est l’esclave de rien, étant seigneur de tout, avec son Créateur. Tu peux asservir un corps, mais une idée est libre, incapable d’être gardée en prison ou limitée de quelque façon que ce soit, sauf par l’esprit qui l’a pensée. Car elle reste jointe à sa source, qui est son geôlier ou son libérateur, selon le but qu’elle choisit de se donner.

×