« L'Invitation au Voyage »

4 067 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 067
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
437
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

« L'Invitation au Voyage »

  1. 1. « L'Invitation au Voyage » Fleurs du mal, Spleen et Idéal, LIII (1857)
  2. 2.   <ul><li>« L'Invitation au Voyage s'inscrit dans la quête de l'idéal puisque le poème se présente comme un remède au spleen. Il est dédié à Marie Daubrun, inspiratrice et amante du poète entre 1854 et 1863. Il éprouve pour cette femme un amour spirituel et charnel. Cet amour sera paisible, équilibré, l'amour idéal, la relation parfaite. Jeanne Duval lui inspirait au contraire un amour physique et Mme de Sabatier un amour spiritualisé. </li></ul>
  3. 3.   <ul><li>Il ne s'agit pas d'un voyage mais d'une promesse de voyage épanouissant le rêve.     Composition originale : 3 strophes séparées par un refrain, heptasyllabes et pentasyllabes : le poème présente une forte musicalité. </li></ul>
  4. 4.   <ul><li>Le poème représente une anticipation de l’aspiration symboliste à l’imitation de la musique,vu la présence d’un refrain , les sonorités qui créent une texture musicale et la mésure très brève des vers , mésure qui sera utilisée frequemment par Verlaine aussi . </li></ul><ul><li>  </li></ul><ul><li>  </li></ul>
  5. 5.   <ul><li>Tout le poème est basé sur l’opposition entre ici et là-bas: ici représente la laideur,la misére,le desespoir de l’existence concrète du poète,là-bas est l’idéal,un pays qui n’a pas de reférence concrète,qui existe au-delà du temps et de l’espace,mais où tout est ordre,calme et volupté,donc juste tout ce qui manque à l’existence desordonnée du poète. L’autre élément évident est l’assimilation,la superposition entre le paysage exotique et la femme,superposition qui n’est pas métaphorique mais  se présente comme une comparaison qui passe par le verbe ressemble. </li></ul>
  6. 6.   <ul><li>La deuxième strophe privilège les sensations olfactives,mais elle s’ouvre  sur des images,les meubles luisants ...,qui semblent etre apercues par le poète quand il regarde, je dirais il se plonge, dans les yeux traìtes de la femme. Le temps verbal utilisé est le conditionnel présent,le temps de la potentialité,ce qui pourrait arriver si les yeux de Marie,son charme, arrive à convaincre Baudelaire à une relation stable. C’est la meme situation de “ A une passante ” ,où la vision soudaine d’une femme qui traverse la rue suggère au poète l’image d’un avenir amoureux.e </li></ul>
  7. 7.   <ul><li>La troisième strophe est fondée sur des sensations visuelles, qui transmettent des points de référence géographiques plus précis et qui justifient l’individuation de la Hollande comme le pays représenté. Les images des canaux et des vaisseaux vagabondes, qui quittent le port pour se rendre dans des pays exotiques,là où nait la langue natale,donc on pourrait dire l’Inde, s’enrichissent de nuances de couleurs precieuses et riches, qui suggèrent les couleurs qui accompagnent le coucher du soleil. Mais pourquoi les soleils? </li></ul>
  8. 8. Poème conçu comme un tableau en triptyque ( trois volets) <ul><li>Ier volet :Analogie femme-paysage </li></ul><ul><li>Un lieu-miroir > </li></ul><ul><li>Ø Thème de l'évasion par la correspondance femme/paysage </li></ul><ul><li>Ø Un lieu de rêve </li></ul><ul><li>Ø Un lieu doux, charmant et mystérieux comme les yeux de la femme sa compagne ( vivre ensemble) </li></ul><ul><li>  </li></ul>
  9. 9.   <ul><li>REFRAIN: </li></ul><ul><li>Dans le pays de l'amour ( là ) on trouve tout: </li></ul><ul><li>Ø La réponse aux exigences esthétiques ( ordre et beauté ) </li></ul><ul><li>Ø L'abondance ( luxe ) </li></ul><ul><li>Ø La sérénité ( calme ) </li></ul><ul><li>Ø L'amour ( volupté ) </li></ul>
  10. 10.   <ul><li>IIème volet: Intérieur hollandais </li></ul><ul><li>Description de la chambre </li></ul><ul><li>L'evocation d'un paradis originel: </li></ul><ul><li>Ø Exotisme </li></ul><ul><li>Ø Le clos et l'ouvert ( la chambre et l'infini ) </li></ul><ul><li>Ø Le voyage imaginaire </li></ul><ul><li>Ø La dilatation de l'espace et du temps (cfr. le pouvoir d'expansion des parfums et des miroirs profonds ) </li></ul><ul><li>Ø Correspondances > des parfums ( odeur des fleurs, </li></ul><ul><li>senteur de l'ambre), </li></ul><ul><li>> des couleurs ( meubles </li></ul><ul><li>l uisants , miroirs profonds ( splendeur ), </li></ul><ul><li>> des sons ( douce langue natale ) </li></ul>
  11. 11.   <ul><li>IIIème volet: Description de la ville </li></ul><ul><li>Impression de plénitude, de bien-être et de paix: </li></ul><ul><li>Ø Le port est la figure privilegiée </li></ul><ul><li>Ø Essence du voyage pour B.: promesse de voyage plutôt </li></ul><ul><li>que sa réalisation </li></ul><ul><li>Ø Apothéose du soleil couchant </li></ul>
  12. 12.   <ul><li>Chaque distique (composé de 2 vers) comporte 5 syllabes, c'est un pentamètre ou pentasyllabe. Il y a aussi une heptasyllabe (7). Vers 23 : &quot; orientale &quot; à Diérèse (prononcer une syllabe en 2 temps).     L'emplacement des diérèses (V10, V23, V38) prouve la régularité des rythmes. Les mots illustrent l'exotisme, illustrant le pays. Les heptasyllabes embrassent des distiques de pentasyllabe. Les heptasyllabe sont des rimes féminines (e muet). L'harmonie est aussi accentuée par des vers courts sans césure (coupure). </li></ul>

×