SlideShare une entreprise Scribd logo
Harmonie du soir
    poème XLIII - édition de 1857
    poème XLVII - édition de 1861


  Poème sans doute inspiré par Apollonie Sabatier,
          mais non directement adressé
Harmonie du soir
Le titre n’est pas seulement à prendre au sens musical du
    terme -même si la forme du poème nous y invite -
    Il s’agit plutôt de dégager l’unité mystique du monde,
   l’univers que régissent correspondances et synesthésies.

 Préparer le commentaire composé proposé p. 248/249
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
      Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1

 Vers A
 Vers B
 Vers A’
 Vers B’
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1      Strophe 2

 Vers A          Vers B
 Vers B          Vers C
 Vers A’         Vers B’
 Vers B’         Vers C’
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1      Strophe 2       Strophe 3

 Vers A          Vers B         Vers C
 Vers B          Vers C         Vers D
 Vers A’         Vers B’        Vers C’
 Vers B’         Vers C’        Vers D’
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1      Strophe 2       Strophe 3       Strophe 4

 Vers A          Vers B         Vers C          Vers D
 Vers B          Vers C         Vers D          Vers E
 Vers A’         Vers B’        Vers C’         Vers D’
 Vers B’         Vers C’        Vers D’         Vers E’
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1      Strophe 2 Strophe 3             Strophe 4
                      Thème 1
 Vers A          Vers B     Vers C              Vers D
 Vers B         Vers C      Vers D              Vers E
 Vers A’        Vers B’     Vers C’             Vers D’
 Vers B’        Vers C’     Vers D’             Vers E’
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1      Strophe 2 Strophe 3             Strophe 4
                      Thème 1
 Vers A          Vers B     Vers C              Vers D
 Vers B         Vers C      Vers D              Vers E
 Vers A’        Vers B’     Vers C’             Vers D’
 Vers B’        Vers C’     Vers D’             Vers E’
                      Thème 2
Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire :
       Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.

Strophe 1         Strophe 2 Strophe 3               Strophe 4
                         Thème 1
 Vers A             Vers B     Vers C                 Vers D
 Vers B            Vers C      Vers D                 Vers E
 Vers A’           Vers B’     Vers C’                Vers D’
 Vers B’           Vers C’     Vers D’                Vers E’
                         Thème 2
«Les deux sens qui se poursuivent parallèlement dans le pantoum
doivent être absolument différents l’un de l’autre, cependant ils se
mêlent, se répondent, se complètent et se pénètrent l’un l’autre par
de délicats et insensibles rapports de sentiments et d’harmonie. Ceci
rentre dans le côté presque surnaturel du métier de la poésie.»
Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
Introduction :
L’originalité de ce poème réside dans sa forme - un
pantoum- , adoptée successivement par les
romantiques, les symbolistes et les parnassiens.
D’apparence simple, ce poème repose sur une
savante organisation des thèmes, des rythmes, des
sons ; on s’intéressera plus particulièrement à la
façon dont Baudelaire s’est approprié cette forme
savante en mêlant deux thèmes progressivement
confondus, au terme d’une triple évolution,
temporelle, spatiale et affective.
1. Thème religieux
Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !

Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
Du passé lumineux recueille tout vestige !
Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Annonce prophétique   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Annonce prophétique   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Annonce prophétique   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Annonce prophétique   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Annonce prophétique   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
Annonce prophétique   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;           Rime en -OIR que l’on trouve
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;          chez les romantiques pour le
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !               même thème religieux
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
             Annonce prophétique        Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                        Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                                        Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !
Le thème religieux «encadre» le thème
affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;           Rime en -OIR que l’on trouve
élargissement du décor («ciel»)         Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;          chez les romantiques pour le
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               même thème religieux
                                        Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                        Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                        Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                        Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                        Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                        Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                        Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
              Annonce prophétique         Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                          Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                                          Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                          Valse mélancolique et langoureux vertige !
 Le thème religieux «encadre» le thème
 affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;            Rime en -OIR que l’on trouve
 élargissement du décor («ciel»)            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;        chez les romantiques pour le
                                            Valse mélancolique et langoureux vertige !             même thème religieux
Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
            --> effet incantatoire
                                          Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                          Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                          Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                          Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                          Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                          Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                          Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                          Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
              Annonce prophétique         Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                          Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                                          Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                          Valse mélancolique et langoureux vertige !
 Le thème religieux «encadre» le thème
 affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;            Rime en -OIR que l’on trouve
 élargissement du décor («ciel»)            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;        chez les romantiques pour le
                                            Valse mélancolique et langoureux vertige !             même thème religieux
Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
            --> effet incantatoire
                                          Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                          Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                          Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                          Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                          Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                          Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                          Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                          Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
              Annonce prophétique            Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                                             Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                             Valse mélancolique et langoureux vertige !
 Le thème religieux «encadre» le thème
 affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;               Rime en -OIR que l’on trouve
 élargissement du décor («ciel»)            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;           chez les romantiques pour le
                                            Valse mélancolique et langoureux vertige !                même thème religieux
Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
            --> effet incantatoire
                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                         Paysage mystique    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
       le thème religieux laisse place à     Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
        l’affectivité, nettement marquée     Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
                          ds cette strophe
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
              Annonce prophétique            Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                                             Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                             Valse mélancolique et langoureux vertige !
 Le thème religieux «encadre» le thème
 affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;               Rime en -OIR que l’on trouve
 élargissement du décor («ciel»)            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;           chez les romantiques pour le
                                            Valse mélancolique et langoureux vertige !                même thème religieux
Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
            --> effet incantatoire
                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                         Paysage mystique    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
       le thème religieux laisse place à     Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
        l’affectivité, nettement marquée     Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
                          ds cette strophe
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
1. Thème religieux
              Annonce prophétique            Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;      souligne le contexte religieux (messe)
                                             Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                             Valse mélancolique et langoureux vertige !
 Le thème religieux «encadre» le thème
 affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;               Rime en -OIR que l’on trouve
 élargissement du décor («ciel»)            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;           chez les romantiques pour le
                                            Valse mélancolique et langoureux vertige !                même thème religieux
Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.
            --> effet incantatoire
                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                         Paysage mystique    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
       le thème religieux laisse place à     Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
        l’affectivité, nettement marquée     Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.
                          ds cette strophe
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !


                               Objet de culte et d’adoration, il est lié à
                               l’évocation de la femme (cf. «Ton souvenir») qui
                               apparaît comme le thème principal du poème, et
                               que nous allons analyser maintenant.
2. Thème sensible et affectif
   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
   Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
   Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
   Valse mélancolique et langoureux vertige !

   Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
   Valse mélancolique et langoureux vertige !
   Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
   Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
   Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

   Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
   Du passé lumineux recueille tout vestige !
   Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
   Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
   Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
   Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
   Valse mélancolique et langoureux vertige !

   Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
   Valse mélancolique et langoureux vertige !
   Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
   Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
   Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

   Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
   Du passé lumineux recueille tout vestige !
   Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
   Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                  Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                  Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                  Valse mélancolique et langoureux vertige !

                                  Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                  Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                  Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                  Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                  Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                  Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                  Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                  Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                  Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                  Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                  Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                  Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle   Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                                  Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                  Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                  Valse mélancolique et langoureux vertige !

                                  Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                  Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                  Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                  Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                  Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                  Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                  Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                  Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                  Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                  Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                  Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                  Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !

                                Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !

                                Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
       thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !

                               Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                               Valse mélancolique et langoureux vertige !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                               Du passé lumineux recueille tout vestige !
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                               Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                      Son dominant ?
       thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !

                               Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                               Valse mélancolique et langoureux vertige !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                               Du passé lumineux recueille tout vestige !
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                               Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
       thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !

                               Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                               Valse mélancolique et langoureux vertige !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                               Du passé lumineux recueille tout vestige !
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                               Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
       thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                               Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                               Valse mélancolique et langoureux vertige !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                               Du passé lumineux recueille tout vestige !
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                               Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
     première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
             évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
            thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
        Evolution                    Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

des perceptions auditives?          Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                    Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                    Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                    Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                    Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                    Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                    Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                    Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                    Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                    Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                    Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
       thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                               Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                               Valse mélancolique et langoureux vertige !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                               Du passé lumineux recueille tout vestige !
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                               Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
        évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
       thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                               Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                               Valse mélancolique et langoureux vertige !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                               Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                               Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                               Du passé lumineux recueille tout vestige !
                               Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                               Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                 évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                 les émotions
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                 évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                 les émotions
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                  évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                  les émotions
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                  ds le thème religieux
                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                  évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                  les émotions
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                  ds le thème religieux
                                             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
         première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                 évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
                thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                         Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                  évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un   Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                  les émotions
          écho lié à la musique              Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                  ds le thème religieux
            éléments du spleen               Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                                             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                             Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                           Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                                           Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.  Absence totale de mvt --> mort

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.  Absence totale de mvt --> mort

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.  Absence totale de mvt --> mort

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,     Le souvenir apparaît comme un
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !            remède à la désespérance du
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...     néant et de la mort
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.  Absence totale de mvt --> mort

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,     Le souvenir apparaît comme un
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !            remède à la désespérance du
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...     néant et de la mort
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.  Absence totale de mvt --> mort

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,     Le souvenir apparaît comme un
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !            remède à la désespérance du
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...     néant et de la mort
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
2. Thème sensible et affectif
        première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;       Allitérations en /v/ : phénomène
               thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;   d’écho sonore qui crée une
                                        Valse mélancolique et langoureux vertige !               continuité ds la strophe

                                           Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                                                                                                évolution : des perceptions vers
le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                                                                                                les émotions
           écho lié à la musique           Valse mélancolique et langoureux vertige !
                                           Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental
                                                                                                ds le thème religieux
             éléments du spleen            Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
   cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                souffrance /f/             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
            Métamorphose du paysage        Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.  Absence totale de mvt --> mort

                                         Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,     Le souvenir apparaît comme un
                                         Du passé lumineux recueille tout vestige !            remède à la désespérance du
                                         Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...     néant et de la mort
                                         Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !


                     La double image finale associant l’être aimé et
                     l’hostie devient l’objet d’une extase mystique
                     mise en place par l’entrecroisement des deux
                     thèmes tout au long du poème.
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
          a - Evolution temporelle
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
          a - Evolution temporelle
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
          a - Evolution temporelle
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
          a - Evolution temporelle
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
          a - Evolution temporelle
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                   a - Evolution temporelle
                Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                Valse mélancolique et langoureux vertige !

                Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                Valse mélancolique et langoureux vertige !
                Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                Du passé lumineux recueille tout vestige !
                Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

passage du crépuscule à la nuit, de la lumière à l’obscurité
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            b - Evolution spatiale
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            b - Evolution spatiale
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            b - Evolution spatiale
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            b - Evolution spatiale
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                   b - Evolution spatiale
             Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
             Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
             Valse mélancolique et langoureux vertige !

             Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
             Valse mélancolique et langoureux vertige !
             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

             Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
             Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

             Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
             Du passé lumineux recueille tout vestige !
             Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
             Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !

passage du mouvement (parfums et sons) à l’immobilité
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            c - Evolution affective
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            c - Evolution affective
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
            c - Evolution affective
      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !

      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
      Valse mélancolique et langoureux vertige !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
      Du passé lumineux recueille tout vestige !
      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !

                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      émotions Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      émotions Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      émotions Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
    souffrance        Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      émotions Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
    souffrance        Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      émotions Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
    souffrance        Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
                      Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
                       c - Evolution affective
                      Voici venir les temps où vibrant sur sa tige
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ;
      émotions Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ;
    souffrance        Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ;
                      Valse mélancolique et langoureux vertige !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir.

                      Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige,
                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir !
                      Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ;
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige.

                      Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir,
                      Du passé lumineux recueille tout vestige !
                      Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige...
    rédemption        Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
Conclusion :
  L’atmosphère religieuse du soir (soulignée par les
rimes en «-oir») caractérise la poésie romantique, mais
Baudelaire y ajoute un élément musical, le violon, d’où
une certaine sérénité. C’est le moment où il cesse
d’être déchiré. Cette conciliation est marquée par la
construction du poème sur 2 rimes et deux thèmes qui
s’entrecroisent. Par sa musicalité extérieure (valse,
violon) comme intérieure (allitérations, assonances), ce
poème répondra aux exigences des symbolistes :
reconquérir pour la poésie le bien dont s’est emparé la
musique.
Sources bibliographiques :
Hélène SABBAH : Itinéraires littéraires - XIXèmé siècle, Livre du professeur, Hatier 1990
Claude PICHOIS : Baudelaire oeuvres complètes tome I - Collection La Pléiade, Gallimard
1975




                  © Caroline REYS - Lycée Ribeaupierre, mars 2010

Contenu connexe

Tendances

Slideavant apres
Slideavant apresSlideavant apres
Slideavant apres
pierrecorneille
 
présentation des oeuvres de Rameau - bac musique
présentation des oeuvres de Rameau - bac musiqueprésentation des oeuvres de Rameau - bac musique
présentation des oeuvres de Rameau - bac musique
Nicolas Martello
 
Le Long De Mes Nuits
Le Long De Mes NuitsLe Long De Mes Nuits
Le Long De Mes Nuitss_AMPHONESINH
 
Alphonse de Lamartine
Alphonse de LamartineAlphonse de Lamartine
Alphonse de LamartineEPSILIM
 
Poesie
PoesiePoesie
Poesie
maazamir
 

Tendances (7)

Spleen lxxvi
Spleen lxxviSpleen lxxvi
Spleen lxxvi
 
Slideavant apres
Slideavant apresSlideavant apres
Slideavant apres
 
présentation des oeuvres de Rameau - bac musique
présentation des oeuvres de Rameau - bac musiqueprésentation des oeuvres de Rameau - bac musique
présentation des oeuvres de Rameau - bac musique
 
Le Long De Mes Nuits
Le Long De Mes NuitsLe Long De Mes Nuits
Le Long De Mes Nuits
 
Alphonse de Lamartine
Alphonse de LamartineAlphonse de Lamartine
Alphonse de Lamartine
 
Poesie
PoesiePoesie
Poesie
 
Anna baudelaire
Anna baudelaireAnna baudelaire
Anna baudelaire
 

En vedette

Empresas solidarias pp
Empresas solidarias ppEmpresas solidarias pp
Empresas solidarias pp
Fer Halgraves
 
Educacion electronica
Educacion electronicaEducacion electronica
Educacion electronica
michioliva
 
Ensayo victor
Ensayo victorEnsayo victor
Ensayo victor
duartes29
 
Revistafincurso
RevistafincursoRevistafincurso
Revistafincurso
19003516ies
 
PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)
PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)
PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)
helavio
 
Pobreza inclusion social y desarrollo
Pobreza inclusion social y desarrolloPobreza inclusion social y desarrollo
Pobreza inclusion social y desarrollo
cefic
 
Modulo5
Modulo5Modulo5
Modulo5
cefic
 
Hackers2r
Hackers2rHackers2r
Hackers2r
XaviOrantes
 
Métodos tradicionales
Métodos tradicionalesMétodos tradicionales
Métodos tradicionales
Docencia_Formación_Emprego
 
Mod 5
Mod 5Mod 5
Mod 5
cefic
 
Presentacion ariel maestria 24
Presentacion ariel maestria 24Presentacion ariel maestria 24
Presentacion ariel maestria 24
grisemmm
 
Comunicacion y archivo
Comunicacion y archivoComunicacion y archivo
Comunicacion y archivo
Adiel Rodríguez Castañeda
 
Como escribir para la web
Como escribir para la webComo escribir para la web
Como escribir para la web
Maria Grazzia Li Reátegui
 
Act. 1.8 equipo 4
Act. 1.8 equipo 4Act. 1.8 equipo 4
Act. 1.8 equipo 4
duartes29
 
La dictaura de primo de rivera
La dictaura de primo de riveraLa dictaura de primo de rivera
La dictaura de primo de rivera
july12345678
 
Déclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - Assucopie
Déclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - AssucopieDéclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - Assucopie
Déclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - Assucopie
Assucopie
 
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/IntroAction for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Rachel Aronoff
 
Tous les repères géographie du niveau 6e
Tous les repères géographie du niveau 6eTous les repères géographie du niveau 6e
Tous les repères géographie du niveau 6e
Christine FIASSON
 

En vedette (20)

Empresas solidarias pp
Empresas solidarias ppEmpresas solidarias pp
Empresas solidarias pp
 
Educacion electronica
Educacion electronicaEducacion electronica
Educacion electronica
 
Ensayo victor
Ensayo victorEnsayo victor
Ensayo victor
 
Revistafincurso
RevistafincursoRevistafincurso
Revistafincurso
 
PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)
PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)
PréSentatique Helavio(PenséEs Intimidantes)
 
Pobreza inclusion social y desarrollo
Pobreza inclusion social y desarrolloPobreza inclusion social y desarrollo
Pobreza inclusion social y desarrollo
 
Modulo5
Modulo5Modulo5
Modulo5
 
Hackers2r
Hackers2rHackers2r
Hackers2r
 
Métodos tradicionales
Métodos tradicionalesMétodos tradicionales
Métodos tradicionales
 
Guide investisseur 2012 upline
Guide investisseur 2012 uplineGuide investisseur 2012 upline
Guide investisseur 2012 upline
 
Mod 5
Mod 5Mod 5
Mod 5
 
Presentacion ariel maestria 24
Presentacion ariel maestria 24Presentacion ariel maestria 24
Presentacion ariel maestria 24
 
Comunicacion y archivo
Comunicacion y archivoComunicacion y archivo
Comunicacion y archivo
 
Como escribir para la web
Como escribir para la webComo escribir para la web
Como escribir para la web
 
Trust and Purpose - 22 juin 2011
Trust and Purpose - 22 juin 2011Trust and Purpose - 22 juin 2011
Trust and Purpose - 22 juin 2011
 
Act. 1.8 equipo 4
Act. 1.8 equipo 4Act. 1.8 equipo 4
Act. 1.8 equipo 4
 
La dictaura de primo de rivera
La dictaura de primo de riveraLa dictaura de primo de rivera
La dictaura de primo de rivera
 
Déclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - Assucopie
Déclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - AssucopieDéclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - Assucopie
Déclaration IPP Belgique/Fiscalité - droit d'auteur - revenus 2012 - Assucopie
 
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/IntroAction for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
Action for Genomic Integrity through Research/French Translation/Intro
 
Tous les repères géographie du niveau 6e
Tous les repères géographie du niveau 6eTous les repères géographie du niveau 6e
Tous les repères géographie du niveau 6e
 

Similaire à BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir

Textes bac 2011 sans dom juan
Textes bac 2011   sans dom juanTextes bac 2011   sans dom juan
Textes bac 2011 sans dom juan
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)
Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)
Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)
auto-editeur
 
03 10-07 la-tonalite-d-un-texte
03 10-07 la-tonalite-d-un-texte03 10-07 la-tonalite-d-un-texte
03 10-07 la-tonalite-d-un-texte
institutstlo
 
Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
Fde4   yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slaytFde4   yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
AATAYYILMAZ4
 
Mes envols (2)
Mes envols (2)Mes envols (2)
Mes envols (2)
Gabriela Scurtu
 
Jeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapoJeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapo
EPSILIM
 
Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10
Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10
Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10
Hibah Shabkhez
 
Rapelle Toi
Rapelle ToiRapelle Toi
Rapelle Toialiga
 
Odes aux aimés
Odes aux aimésOdes aux aimés
Odes aux aimés
Marseglia
 
Paul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existencePaul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existencegiuseppina martoriello
 
Anthologie reves
Anthologie revesAnthologie reves
Anthologie revescamille974
 
Win#25 mots maux
Win#25 mots mauxWin#25 mots maux
Win#25 mots maux
Olivier Marechal
 
Jardin de rêves
Jardin de rêvesJardin de rêves
Jardin de rêves
Coffemoka
 
Des chanson pour toujours
Des chanson pour toujoursDes chanson pour toujours
Des chanson pour toujoursEchini
 
Brumes et pluies,
Brumes et pluies, Brumes et pluies,
Brumes et pluies, iesdragobil
 
Poèmesdesélèves
PoèmesdesélèvesPoèmesdesélèves
Poèmesdesélèves
Lombf
 
Un coeur terrestre avec images-impression novembre 2019
Un coeur terrestre  avec images-impression novembre 2019Un coeur terrestre  avec images-impression novembre 2019
Un coeur terrestre avec images-impression novembre 2019
auto-editeur
 

Similaire à BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir (20)

Textes bac 2011 sans dom juan
Textes bac 2011   sans dom juanTextes bac 2011   sans dom juan
Textes bac 2011 sans dom juan
 
Verlaine selección de poemas
Verlaine selección de poemasVerlaine selección de poemas
Verlaine selección de poemas
 
Baudelaire
BaudelaireBaudelaire
Baudelaire
 
Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)
Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)
Le voilier qui provenait des étoiles (manuscrit)
 
03 10-07 la-tonalite-d-un-texte
03 10-07 la-tonalite-d-un-texte03 10-07 la-tonalite-d-un-texte
03 10-07 la-tonalite-d-un-texte
 
Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
Fde4   yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slaytFde4   yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
Fde4 yosun selin paktunç - les poèmes saturniens de verlaine, slayt
 
De l'Amour Partie I
De l'Amour Partie IDe l'Amour Partie I
De l'Amour Partie I
 
Mes envols (2)
Mes envols (2)Mes envols (2)
Mes envols (2)
 
Jeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapoJeu de rimes diapo
Jeu de rimes diapo
 
Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10
Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10
Poetry Translation French - English Whitmarsh Poem 6 - 10
 
Rapelle Toi
Rapelle ToiRapelle Toi
Rapelle Toi
 
Odes aux aimés
Odes aux aimésOdes aux aimés
Odes aux aimés
 
Paul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existencePaul verlaine la méprise d'une existence
Paul verlaine la méprise d'une existence
 
Anthologie reves
Anthologie revesAnthologie reves
Anthologie reves
 
Win#25 mots maux
Win#25 mots mauxWin#25 mots maux
Win#25 mots maux
 
Jardin de rêves
Jardin de rêvesJardin de rêves
Jardin de rêves
 
Des chanson pour toujours
Des chanson pour toujoursDes chanson pour toujours
Des chanson pour toujours
 
Brumes et pluies,
Brumes et pluies, Brumes et pluies,
Brumes et pluies,
 
Poèmesdesélèves
PoèmesdesélèvesPoèmesdesélèves
Poèmesdesélèves
 
Un coeur terrestre avec images-impression novembre 2019
Un coeur terrestre  avec images-impression novembre 2019Un coeur terrestre  avec images-impression novembre 2019
Un coeur terrestre avec images-impression novembre 2019
 

Plus de Caroline REYS, Lycée virtuel

Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Tous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montageTous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montage
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Generique shining
Generique shiningGenerique shining
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvreDom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceDom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceCaroline REYS, Lycée virtuel
 
Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1
Dom juan  Scène d' exposition - Acte I, scène 1Dom juan  Scène d' exposition - Acte I, scène 1
Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Vie de voltaire
Vie de voltaireVie de voltaire
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - SpleenBAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - Spleen
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Les Phares
Les PharesLes Phares
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textesBaudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En ProsePoesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Caroline REYS, Lycée virtuel
 
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez VousBAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
Caroline REYS, Lycée virtuel
 

Plus de Caroline REYS, Lycée virtuel (20)

Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
Marie-Josèphe Yoyotte - Tous les matins du monde
 
Tous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montageTous les matins du monde - Narration et montage
Tous les matins du monde - Narration et montage
 
Generique shining
Generique shiningGenerique shining
Generique shining
 
Le Jansénisme & Tous les matins du monde
Le Jansénisme & Tous les matins du mondeLe Jansénisme & Tous les matins du monde
Le Jansénisme & Tous les matins du monde
 
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
Dom Juan, Acte I, scène 2 : Tirade dite " de l'inconstance"
 
Baudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfersBaudelaire : Don juan aux enfers
Baudelaire : Don juan aux enfers
 
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
Dom Juan, Acte V, scènes 5 et 6 : le dénouement
 
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvreDom Juan, Acte III, scène 2 : la  scène du pauvre
Dom Juan, Acte III, scène 2 : la scène du pauvre
 
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstanceDom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
Dom Juan, Molière - ActeI, sc.2: éloge de l'inconstance
 
Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1
Dom juan  Scène d' exposition - Acte I, scène 1Dom juan  Scène d' exposition - Acte I, scène 1
Dom juan Scène d' exposition - Acte I, scène 1
 
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire  XV°-XIX° sièclesHistoire littéraire  XV°-XIX° siècles
Histoire littéraire XV°-XIX° siècles
 
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
Textes et documents Dom Juan - Bac 2011
 
Vie de voltaire
Vie de voltaireVie de voltaire
Vie de voltaire
 
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
Descriptif Reys - Ribeaupierre 2010
 
BAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - SpleenBAUDELAIRE - Spleen
BAUDELAIRE - Spleen
 
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
Baudelaire : Synthèse de la séquence "D'un recueil à l'autre"
 
Les Phares
Les PharesLes Phares
Les Phares
 
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textesBaudelaire : Synthèe du groupement de textes
Baudelaire : Synthèe du groupement de textes
 
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En ProsePoesie : Introduction Poèmes En Prose
Poesie : Introduction Poèmes En Prose
 
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez VousBAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
BAUDELAIRE, Spleen de Paris, Enivrez Vous
 

Dernier

Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (7)

Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 

BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal - Harmonie du soir

  • 1. Harmonie du soir poème XLIII - édition de 1857 poème XLVII - édition de 1861 Poème sans doute inspiré par Apollonie Sabatier, mais non directement adressé
  • 2. Harmonie du soir Le titre n’est pas seulement à prendre au sens musical du terme -même si la forme du poème nous y invite - Il s’agit plutôt de dégager l’unité mystique du monde, l’univers que régissent correspondances et synesthésies. Préparer le commentaire composé proposé p. 248/249
  • 3. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers.
  • 4. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Vers A Vers B Vers A’ Vers B’
  • 5. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Strophe 2 Vers A Vers B Vers B Vers C Vers A’ Vers B’ Vers B’ Vers C’
  • 6. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Strophe 2 Strophe 3 Vers A Vers B Vers C Vers B Vers C Vers D Vers A’ Vers B’ Vers C’ Vers B’ Vers C’ Vers D’
  • 7. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Strophe 2 Strophe 3 Strophe 4 Vers A Vers B Vers C Vers D Vers B Vers C Vers D Vers E Vers A’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers E’
  • 8. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Strophe 2 Strophe 3 Strophe 4 Thème 1 Vers A Vers B Vers C Vers D Vers B Vers C Vers D Vers E Vers A’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers E’
  • 9. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Strophe 2 Strophe 3 Strophe 4 Thème 1 Vers A Vers B Vers C Vers D Vers B Vers C Vers D Vers E Vers A’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers E’ Thème 2
  • 10. Définition du pantoum par Th de Banville, ami de Baudelaire : Le Pantoum s’écrit en strophes de quatre vers. Strophe 1 Strophe 2 Strophe 3 Strophe 4 Thème 1 Vers A Vers B Vers C Vers D Vers B Vers C Vers D Vers E Vers A’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers B’ Vers C’ Vers D’ Vers E’ Thème 2 «Les deux sens qui se poursuivent parallèlement dans le pantoum doivent être absolument différents l’un de l’autre, cependant ils se mêlent, se répondent, se complètent et se pénètrent l’un l’autre par de délicats et insensibles rapports de sentiments et d’harmonie. Ceci rentre dans le côté presque surnaturel du métier de la poésie.»
  • 11. Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 12. Introduction : L’originalité de ce poème réside dans sa forme - un pantoum- , adoptée successivement par les romantiques, les symbolistes et les parnassiens. D’apparence simple, ce poème repose sur une savante organisation des thèmes, des rythmes, des sons ; on s’intéressera plus particulièrement à la façon dont Baudelaire s’est approprié cette forme savante en mêlant deux thèmes progressivement confondus, au terme d’une triple évolution, temporelle, spatiale et affective.
  • 13. 1. Thème religieux Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 14. 1. Thème religieux Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 15. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 16. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 17. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 18. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 19. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 20. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 21. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le thème religieux «encadre» le thème affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve élargissement du décor («ciel») Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 22. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le thème religieux «encadre» le thème affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve élargissement du décor («ciel») Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. --> effet incantatoire Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 23. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le thème religieux «encadre» le thème affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve élargissement du décor («ciel») Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. --> effet incantatoire Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 24. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le thème religieux «encadre» le thème affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve élargissement du décor («ciel») Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. --> effet incantatoire Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Paysage mystique Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! le thème religieux laisse place à Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; l’affectivité, nettement marquée Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. ds cette strophe Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 25. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le thème religieux «encadre» le thème affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve élargissement du décor («ciel») Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. --> effet incantatoire Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Paysage mystique Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! le thème religieux laisse place à Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; l’affectivité, nettement marquée Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. ds cette strophe Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 26. 1. Thème religieux Annonce prophétique Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souligne le contexte religieux (messe) Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le thème religieux «encadre» le thème affectif + introduct° d’un élt nouveau, Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Rime en -OIR que l’on trouve élargissement du décor («ciel») Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; chez les romantiques pour le Valse mélancolique et langoureux vertige ! même thème religieux Reprise ds un contexte syntaxique différent Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. --> effet incantatoire Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Paysage mystique Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! le thème religieux laisse place à Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; l’affectivité, nettement marquée Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. ds cette strophe Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir ! Objet de culte et d’adoration, il est lié à l’évocation de la femme (cf. «Ton souvenir») qui apparaît comme le thème principal du poème, et que nous allons analyser maintenant.
  • 27. 2. Thème sensible et affectif Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 28. 2. Thème sensible et affectif Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 29. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 30. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 31. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 32. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 33. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 34. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Son dominant ? thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 35. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 36. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 37. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Evolution Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe des perceptions auditives? Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 38. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 39. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 40. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 41. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 42. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 43. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 44. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 45. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 46. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 47. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 48. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 49. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 50. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Absence totale de mvt --> mort Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 51. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Absence totale de mvt --> mort Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 52. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Absence totale de mvt --> mort Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Le souvenir apparaît comme un Du passé lumineux recueille tout vestige ! remède à la désespérance du Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... néant et de la mort Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 53. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Absence totale de mvt --> mort Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Le souvenir apparaît comme un Du passé lumineux recueille tout vestige ! remède à la désespérance du Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... néant et de la mort Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 54. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Absence totale de mvt --> mort Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Le souvenir apparaît comme un Du passé lumineux recueille tout vestige ! remède à la désespérance du Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... néant et de la mort Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 55. 2. Thème sensible et affectif première indication sensorielle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige évocation de la beauté Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Allitérations en /v/ : phénomène thème des synesthésies Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; d’écho sonore qui crée une Valse mélancolique et langoureux vertige ! continuité ds la strophe Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; évolution : des perceptions vers le mvt se transforme : il n’est plus qu’un Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; les émotions écho lié à la musique Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. introduct° du thème sentimental ds le thème religieux éléments du spleen Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, cf allitérat° battements du coeur etUn coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! souffrance /f/ Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Métamorphose du paysage Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Absence totale de mvt --> mort Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Le souvenir apparaît comme un Du passé lumineux recueille tout vestige ! remède à la désespérance du Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... néant et de la mort Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir ! La double image finale associant l’être aimé et l’hostie devient l’objet d’une extase mystique mise en place par l’entrecroisement des deux thèmes tout au long du poème.
  • 56. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
  • 57. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum a - Evolution temporelle
  • 58. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum a - Evolution temporelle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 59. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum a - Evolution temporelle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 60. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum a - Evolution temporelle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 61. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum a - Evolution temporelle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 62. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum a - Evolution temporelle Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir ! passage du crépuscule à la nuit, de la lumière à l’obscurité
  • 63. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
  • 64. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum b - Evolution spatiale
  • 65. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum b - Evolution spatiale Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 66. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum b - Evolution spatiale Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 67. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum b - Evolution spatiale Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 68. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum b - Evolution spatiale Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir ! passage du mouvement (parfums et sons) à l’immobilité
  • 69. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum
  • 70. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective
  • 71. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 72. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 73. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 74. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 75. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; émotions Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 76. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; émotions Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 77. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; émotions Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souffrance Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 78. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; émotions Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souffrance Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 79. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; émotions Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souffrance Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 80. 3. L’évolution des thèmes dans le pantoum c - Evolution affective Voici venir les temps où vibrant sur sa tige Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; perceptions sensibles Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ; émotions Valse mélancolique et langoureux vertige ! Chaque fleur s'évapore ainsi qu'un encensoir ; souffrance Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige ; Valse mélancolique et langoureux vertige ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir. Le violon frémit comme un coeur qu'on afflige, Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir ! Le ciel est triste et beau comme un grand reposoir ; Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige. Un coeur tendre, qui hait le néant vaste et noir, Du passé lumineux recueille tout vestige ! Le soleil s'est noyé dans son sang qui se fige... rédemption Ton souvenir en moi luit comme un ostensoir !
  • 81. Conclusion : L’atmosphère religieuse du soir (soulignée par les rimes en «-oir») caractérise la poésie romantique, mais Baudelaire y ajoute un élément musical, le violon, d’où une certaine sérénité. C’est le moment où il cesse d’être déchiré. Cette conciliation est marquée par la construction du poème sur 2 rimes et deux thèmes qui s’entrecroisent. Par sa musicalité extérieure (valse, violon) comme intérieure (allitérations, assonances), ce poème répondra aux exigences des symbolistes : reconquérir pour la poésie le bien dont s’est emparé la musique.
  • 82. Sources bibliographiques : Hélène SABBAH : Itinéraires littéraires - XIXèmé siècle, Livre du professeur, Hatier 1990 Claude PICHOIS : Baudelaire oeuvres complètes tome I - Collection La Pléiade, Gallimard 1975 © Caroline REYS - Lycée Ribeaupierre, mars 2010

Notes de l'éditeur