Rapport Cafe Debat JPatriotes

804 vues

Publié le

Rapport Cafe Débat Jeunesse Patriotes

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
804
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport Cafe Debat JPatriotes

  1. 1. Panorama de l’économie Sénégalaise : Bilan et perspectives Déroulement du Café-Débat : Avant-propos 1. Contexte économique du Sénégal 2. Situation économique actuelle : Etats des lieux & recommandations Remerciements Avant-propos Ce café débat à l’initiative de Jeunesses Patriotes (mouvement politique non partisan) en est à sa troisième édition. Le choix du thème « panorama de l’économie sénégalaise : bilan et perspectives » est lié à notre volonté d’analyser la situation économique du Sénégal et d’en connaître les enjeux. En effet, Jeunesses Patriotes a pour ambition d’être une force de propositions reconnue en organisant des cafés débats afin de mieux cerner les problèmes et d’y apporter des ébauches de solutions. Pour se faire, il a pour mission de se former sur les thèmes majeurs de la nation. Cette conférence a été animée par Mr DIOP Abdou Souleye, Directeur associé du Cabinet Mazars et auteur de « 100 projets de Réforme pour un Sénégal Emergent ». Contexte économique :● Secteurs clés de l’économie sénégalaise : ○ L’agriculture : représente aujourd’hui 13% du PIB (loin des 20% au lendemain des indépendances) et emploie 50% de la population. (2eme pays producteur d’arachides dans les années 1990) ; ○ La pêche : 2 à 2,5% du PIB, compte plus de 600.000 employés et représente plus de 30% des exportations en valeur. ○ Le tourisme : annuellement, 300 000 à 500 000 touristes. Près de 10% du PIB ; ○ Une ressource minière : le phosphate (apport devises) ; ○ La diaspora : 1000 milliards FCFA de ressources depuis 10-15 ans ; ○ Un tissu industriel assez modeste mais intéressant car pôles de régions industrielles : SONACOS (Kaolack), ICS (Taïba), CSS (Richard Toll), SODEFITEX (Tambacounda) etc. Situation économique actuelle : ○ Le taux de croissance a connu une baisse continue entre 2007 et 2009 (4,9% en 2007, 3,2% en 2008 et 2,2% en 2009) mais atteint 4,2% en 2010. ○ Baisse de l’investissement privé. (aucun IDE depuis 6 mois) ; causes : rupture abusive des contrats signés par le gouvernement socialiste (Hydro-Québec, Sentel- Millicom etc.) et une forte accélération de la corruption dans le milieu des affaires. ○ Recul du Tourisme (-20,6% en 2009 et -3,5% en 2008) ○ Réduction des transferts de fonds des émigrés (-3,5% en 2009) ; ○ 144éme pays en matière d’IDH sur 169 nations classées dans le rapport du PNUD en 2010.1
  2. 2. Etat des principaux secteurs suivi de quelques recommandations :Domaines Constats Exemples de recommandations ● Finances publiques déstructurées ● Restructurer finances (dérapages budgétaires, déficit publiques ; budgétaire a un niveau toujours ● Optimisation de la élevé de 4,5% du PIB en 2010 et recette fiscale ; Gouvernance estimé à 5,8% en 2011) ; ● Gestion rationalisée ● Défaillance dans la gouvernance des entreprises de la dette publique (gré à gré, publiques ; surcoût, liquidations ● Lutter contre la corruption inopportunes…). au plus haut sommet de ● … l’Etat ; ● Eviter conflits d’intérêt et assumer responsabilités ; ● … Baisse de 12% en 2010 causée par : ● Etablir des bases de ● Une négligence des données du secteur ; infrastructures (moyens de ● Cartographier potentialités transports vétustes touristiques du Sénégal ; Tourisme désorganisés et dissuasifs, ● Promouvoir la destination manque d’infrastructures Sénégal (améliorer la d’accueil etc.) ; communication, diversifier ● promotion inadaptée du pays l’offre des produits, empêchant d’attirer une remettre à niveau les grande partie du potentiel infrastructures etc.) ; touristique ; ● … ● … Un modeste tissu industriel dû à : ● Créer de s zones ● Une absence d’un capitalisme industrielles pour faciliter industriel national ; l’accès au foncier ; Industrie ● Une forte dépendance vis-à-vis ● Mettre en place des unités de nos créanciers accentuée par de transformations les privatisations ; locales ; ● Un marché local concurrencé ● Adopter une politique par les importations, la industrielle sous régionale contrebande, la contrefaçon complémentaire; ● … ● … Un secteur en crise depuis près de ● Mettre en œuvre des 20 ans ; Pour causes : stratégies de réformes ● Une dégradation de toutes les agricoles cohérentes ; Agriculture composantes de la filière ● Développer une agriculture (détérioration des terres, à forte productivité, à forte déstructuration de la filière valeur ajoutée et favoriser arachidière, baisse de la des systèmes d’agrégation productivité etc.) ; (mise en commun2
  3. 3. ● Un secteur archaïque (forte productions) ; dépendance de la pluviométrie, ● Organiser la filière et une gestion et économie de l’eau inciter à la recherche- pas suffisamment maitrisée développement (formation etc.) ; d’ingénieurs agronomes, ● Un investissement quasi améliorer conditions inexistant ; chercheurs et valoriser ● … résultats…) ; ● … Longtemps considéré comme étant ● Mettre en œuvre une le soutien de famille, l’émigration a politique dédiée ; subi les conséquences de la crise ● Implication des sénégalais Diaspora européenne de 2008 telles que : de l’extérieur dans les ● Une baisse des transferts de politiques de Co- 3,5% ; développement ; ● Dégradation du panier de ● Mettre en place un fond la ménagère ; d’investissement des ● Vulnérabilité financière sénégalais de l’extérieur ; des ménages mettant en ● … évidence de grandes difficultés à satisfaire des besoins primordiaux (santé, nutrition, éducation etc.) ; ● Absence d’un cadre de gestion dédié et incitatif et d’une politique orientée ; ● … Dans les années 70, la production de ● Développer l’aquaculture la Société Nationale des et la pisciculture afin Conserveries du Sénégal (SNCS) d’assurer la pérennisation Pêche était de 40 000 tonnes de thons. En des ressources ; 2010, elle n’en a traité que 2000t. ● Faire un inventaire du Globalement, le secteur connait une secteur (nombres de baisse d’activité lié à : licences cédées, ● Des ressources menacées ; débarquement ● Une gestion de la filière non systématique etc.) et optimisée ; imposer des normes ● Une absence valorisation des (exiger des cales produits halieutiques ; réfrigérées, assurer ● … traçabilité du produit etc.) ● Moderniser les infrastructures et valoriser la transformation locale. ● … Un secteur en pleine crise dont les ● Restructurer la Senelec et causes sont : renforcer l’électrification ● Une hausse de la consommation rurale;3
  4. 4. Energie individuelle en énergie mal ● Economie d’énergie gérée (augmentation population, (éclairage public par le forte urbanisation) ; solaire, usage de lampes à ● Une maintenance préventive basse consommation, négligée de la part de la ristournes sur économies Senelec ; réalisées par ● Une absence d’anticipation consommateurs etc.) ; (hausse du pétrole, inexistence ● Avoir une vision de centrales de charbon absence énergétique régionale ; de réels plans sur les énergies ● … renouvelables etc.) ● … Remerciements ● A Mr Diop Abdou Souleye pour sa confiance en Jeunesses Patriotes, ses encouragements et surtout pour son brillant exposé ; ● A Mme Diop Mima, propriétaire du Petit Dakar ; ● A nos invités pour l’honneur que vous nous avez faits en étant parmi nous et pour la richesse du débat ; ● A Njaccàar Visionnaire Africain ● A toute l’équipe de Jeunesses Patriotes; ● A toute personne ayant participé à la réussite de cet événement ! UN GRAND MERCI A VOUS TOUS!! JP Pole Communication4

×