Etude comparée de la rétroaction
corrective en situation d’expression orale
synchrone et asynchrone.
- le cas de l’alleman...
Introduction
 Point de départ = mon expérience professionnelle /
mon rôle dans la classe
 Bifocalisation sens et forme
...
Problématique :
 L’impact du présentiel de l’enseignant sur la RC en
situation d’apprentissage : ce que modifie (ou non)
...
Cadre théorique – mots-clé
communication exolingue
contrat didactique
correction, autocorrection et
hétérocorrection
dé-fo...
Cadre théorique - plan
1. L’erreur
a) la norme
b) l’erreur
c) l’interlangue
II. La rétroaction corrective
a) la définition...
Cadre théorique - hypothèses
 Synchronie
feedback non exhaustif : ne pas faire perdre le fil
communicatif
(parole éphémèr...
Questions ouvertes
 Dans quelle proportion l’apprenant est-il incité à
s’auto-corriger par rapport aux corrections direct...
Corpus
 Synchrone : enregistrement de séances de cours
 Asynchrone : productions orales enregistrées
 Entretiens avec d...
Méthodologie – recueil des
données
 5 enseignants
 Apprenants B1-B2
1. Synchrone :
 1 ou 2 h de cours par enseignant (d...
Matériel
 Caméra sur pied
 Marantz (enregistreur de son) x 3
Données secondaires :
 Enregistrements audio / vidéo (en synchrone et
asynchrone + entretiens)
 Plan du cours fourni par...
Analyse des données
 Je pense ne conserver que les phases
d’interaction en allemand (exclusion par exemple
des phases de ...
Analyse des données
Pour vérifier mes hypothèses, je comparerai donc
entre synchronie et asynchronie
 la proportion de RC...
Mes questions
 Que faire des questions posées par les élèves en
classe (comment dit-on…)?
 Jusqu’à quel point un complém...
Auteurs
 Lyster
 Long
 Thèse Cosereanu
 Astolfi
 Marquillo-Larruy
Les difficultés
 Articles en anglais
 Accord des enseignants et chefs d’établissement
 Recueil de données chronophage
...
Mes craintes
 La qualité sonore des enregistrements
 La pertinence des données en asynchrone du fait
de la nouveauté (pr...
L’atout ?
 Se pencher sur la réalité de l’asynchrone en classe
de langue. S’informer pour former.
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Mémoire présentation janvier 2014

2 202 vues

Publié le

Mon projet de mémoire professionnel de Master 2 Didactique des langues et TICE

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 202
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 346
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Mémoire présentation janvier 2014

  1. 1. Etude comparée de la rétroaction corrective en situation d’expression orale synchrone et asynchrone. - le cas de l’allemand. I. Introduction II. Cadre théorique III. Méthodologie IV.Résultats V. Discussion VI.Conclusion VII.Bibliographie
  2. 2. Introduction  Point de départ = mon expérience professionnelle / mon rôle dans la classe  Bifocalisation sens et forme  Mettre à jour les mécanismes de RC (=rétroaction corrective) et le panel à disposition  Comparer synchrone et asynchrone (pratique plus récente)
  3. 3. Problématique :  L’impact du présentiel de l’enseignant sur la RC en situation d’apprentissage : ce que modifie (ou non) sur le feedback la possibilité pour l’enseignant d’intervenir.
  4. 4. Cadre théorique – mots-clé communication exolingue contrat didactique correction, autocorrection et hétérocorrection dé-fossilisation ou dénativisation erreur étayage évidence positive et négative feedback positif et négatif input (saisie) intake, noticing the gap interlangue négociation du sens et de la forme... output procéduralisation rectification, réparation remédiation réparation auto- ou hétéro- initiée, auto ou hétéro- réparée séquences potentiellement acquisitionnelles (SPA) séquence latérale... uptake (incorporation : uptake with repair)
  5. 5. Cadre théorique - plan 1. L’erreur a) la norme b) l’erreur c) l’interlangue II. La rétroaction corrective a) la définition de la RC b) les types de RC c) le potentiel de la RC III. La réparation. a) le rôle de l’attention : notice the gap b) le degré d’activité de l’apprenant c) l’incorporation (uptake) IV. Positionnement de l’étude a) la synthèse b) les études antérieures c) le questionnement et les hypothèses
  6. 6. Cadre théorique - hypothèses  Synchronie feedback non exhaustif : ne pas faire perdre le fil communicatif (parole éphémère : laisser des erreurs serait acceptable + question de la surcharge cognitive)  Asynchronie rétroaction corrective plus exhaustive davantage centrée sur le code avec un métalangage plus développé (discours fixé : réticence à laisser des erreurs + possibilité de relecture)
  7. 7. Questions ouvertes  Dans quelle proportion l’apprenant est-il incité à s’auto-corriger par rapport aux corrections directes de l’enseignant?  Y a-t-il une différence du point de vue du type de RC en fonction de la nature des erreurs (phonologiques, lexicales, grammaticales, pragmatiques)?
  8. 8. Corpus  Synchrone : enregistrement de séances de cours  Asynchrone : productions orales enregistrées  Entretiens avec des enseignants
  9. 9. Méthodologie – recueil des données  5 enseignants  Apprenants B1-B2 1. Synchrone :  1 ou 2 h de cours par enseignant (donc 7 classes / 10h d’enregistrement) 2. Asynchrone :  Productions orales enregistrées des mêmes élèves avec feedback par les mêmes enseignants  3. Entretiens enregistrés
  10. 10. Matériel  Caméra sur pied  Marantz (enregistreur de son) x 3
  11. 11. Données secondaires :  Enregistrements audio / vidéo (en synchrone et asynchrone + entretiens)  Plan du cours fourni par l’enseignant / copie des documents supports utilisés pendant les séances Données primaires :  Transcriptions  Notes de terrain  Formulaires de consentement  Méta-données
  12. 12. Analyse des données  Je pense ne conserver que les phases d’interaction en allemand (exclusion par exemple des phases de PRL, méthodologie ou de traduction par exemple)
  13. 13. Analyse des données Pour vérifier mes hypothèses, je comparerai donc entre synchronie et asynchronie  la proportion de RC par rapport au nombre d’erreurs (question de l’exhaustivité),  la proportion de RC centrées sur le message par rapport à celles centrées sur le code et en synchronie la proportion des rétroactions correctives qui interrompent l’apprenant (question du fil communicatif),  les types RC et leur proportion (question du métalangage),  et vérifierai lors des entretiens (voir infra) les motifs invoqués par les enseignants pour corriger de telle ou telle manière.
  14. 14. Mes questions  Que faire des questions posées par les élèves en classe (comment dit-on…)?  Jusqu’à quel point un complément donné par l’enseignant fait-il partie de la rétroaction?
  15. 15. Auteurs  Lyster  Long  Thèse Cosereanu  Astolfi  Marquillo-Larruy
  16. 16. Les difficultés  Articles en anglais  Accord des enseignants et chefs d’établissement  Recueil de données chronophage  Enseignants ne pratiquant pas l’enregistrement de productions orales  Compréhension et acceptation de cette pratique pour l’occasion
  17. 17. Mes craintes  La qualité sonore des enregistrements  La pertinence des données en asynchrone du fait de la nouveauté (pratique non ancrée)  Avoir du mal à catégoriser (erreurs et rétroaction à cheval sur plusieurs catégories)  Âge des apprenants variable (14-19 ans)  Avoir oublié un aspect primordial
  18. 18. L’atout ?  Se pencher sur la réalité de l’asynchrone en classe de langue. S’informer pour former.

×