Numero 18 saint marc 10 ttp

535 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
535
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Numero 18 saint marc 10 ttp

  1. 1. OI? Journal de Quartier QU décembre ARC 2011 T-M janvier février AIN 2012 LE S numéro 18 Ma grand-mère me le disait... Page 2 AGENDA Pour ceux qui sont nés à lère des Trente Glorieuses, ou pour ceux qui ont vu le jour dans les années 80 ou 90, nés Infos pratiques avec des manettes plein les mains, ces recommandations de nos parents ou grand-parents nous ont souvent laissés de mar- bre : couper les appareils électriques en sortant, ne pas laisser SOMMAIRE Page 3EDITORIAL couler leau, réutiliser des vieux matériaux... Nous avons trouvé une place dans une société de consommation en pleine dérai- Histoire de Saint- son. Marc Aujourdhui, avec la crise économique et surtout la mise en Le château œuvre du « plan climat », il va nous falloir réinventer notre mode de vie, afin de diviser par quatre notre consommation dénergie dici 2025. Il faut réapprendre à rouler mieux ou rou- Page 4 ler moins, privilégier les transports en commun, isoler les toits VIVRE SAINT-MARC et les façades de nos maisons, éteindre nos appareils élec- triques même en veille, récupérer les eaux de pluies, voir nos Inès à l’école villes peut-être un peu moins illuminées en cette période de du Pilier Rouge fêtes, ou du moins trouver des alternatives plus respectueuses de lenvironnement pour les égayer. Page 5 Travaux du Bourg Car, avec tout le respect que nous devons à un certain héri- tage... à nous aussi, et surtout aux jeunes générations, dimagi- Rue Inkerman ner un autre monde, plus durable, loin de cette finance rue Sébastopol anthropophage et boulimique. Imaginons des villes et des quar- tiers plus tournés vers la convivialité et la solidarité : le récent succès du festival de la soupe à Saint-Marc est là pour nous le Page 6 rappeler. Les habitants aiment aussi sortir de leurs pénates pour CONSEIL se retrouver entre eux, pour partager un bol de bon bouillon, CONSULTATIF pour vivre ensemble un moment festif et humain. Le festival de la soupe Cest dailleurs forts de cette expérience réussie que tous les membres du Conseil Consultatif du Quartier de Saint Marc vous Page 7 invitent à venir célébrer une nouvelle fois en musique, avec vos RENCONTRE enfants ou petits-enfants, les fêtes de fin dannée, le 17 décem- Jardin Collectif bre 2011, en différents lieux de Saint Marc. du Guelmeur Bonnes fêtes de fin dannée à tous et bonne année 2012 ! Page 8 LA BONNE RECETTE DU ST MARC-QUOI. PARLONS BRETON
  2. 2. L’AGENDA DU QUARTIERAfin d’animer le quartierde St Marc, le collectif“Saint-Marc en fête” pro-pose tout au long de l’an-née diverses animations. Contacts : Foyer laïque Saint-Marc (FL) 02 98 02 14 80 Maison pour tous du Guelmeur (MPT) 02 98 62 89 09Ce comité est ouvert àtoutes les personnes inté-ressées à participer à la Médiathèque 02 98 00 89 80 Patronage laïque du Pilier Rouge (PLPR) 02 98 41 89 76réflexion et à la mise enoeuvre des projets.Contact : 02 98 00 85 78 DECEMBRE 7 à 20 h : rencontre autour de la laïcité à la mairie. INFOS PRATIQUES 8 à 19h : dans le cadre du Festival Plein les Mirettes avec la Maison du Théâtre : “Don Cristo Loco”, par la compagnie Fiat Lux, théâtre dobjets (dès 5 ans). la Mairie 17 : le CCQ fête Noël dans Saint-Marc.Services ouverts au public jusqu’au 17 : Exposition de Françoise Duprat. L’artiste d’Auray présente l’émotion lundi au vendredi de la réalité (Artitude). 8h30 à 12h00 13h30 à 17h30 JANVIER 7 : journée festive avec le nouveau spectacle de la compagnie Acte 2 à 16h30 Le livre de la jungle, daprès Rudyard Kipling.Tarif 7 et 5 euros. samedi 9h00 à 12h00 17 janvier au 11 février : Exposition de Philippe Maillet, artiste de Saint Renan, pré- sente ces oeuvres colorées s’adressant à l’émotion et l’imaginaire (Artitude). fermé samedi les 19, 20, 21 : la nouvelle création de lEntonnoir Théâtre, "Blituri" après le succès Etat civil de leur "Cahin-Caha" à ne pas manquer !!! domaine Public Cimetière (concession) FEVRIERInscription aux écoles. Cartes de transports - tarifs spéciaux Recensement. Liste électorale... MARCHÉ Saint-Marc : mardi matin Pilier-Rouge : mardi et vendredi matin Petit Paris : mercredi matin PAGE 2 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 16
  3. 3. H I S T O I R E D E S A I N T- M A R CLe château. Au même carrefour, en face, dans les immeu-Mr MASSE l’a fait construire vers 1900. bles de l’OPAC se trouve le cabinet infirmier deIl a le premier téléphone et la première voiture Mme Simon .sur Saint-Marc (à l’époque, commune près de Plus bas ont disparu “Chez Bernard” (restau-Brest). rant ouvrier et pension) et “Mao” (alimentationCe château a alors un toit plat, le Carmel se générale).trouve tout auprès et sera détruit au cours de Il reste aujourd’hui un prothésiste dentaire Mrla guerre 39-45.Mr Ropars qui habite en face du château sesouvient que les parents de son beau-père ontvécu dans les annexes à gauche lorsque l’onfranchit le portail. Son beau-père y est né en1907 et a assuré, après ses parents, le gar-diennage de ce lieu célèbre.Ensuite un charbonnier s’y est installé jusqu’àl’occupation allemande qui a pris possessiondes lieux.En face, au n°32, résidait la Komandandur oùséjournaient les officiers allemands en pré-sence de “coquines” qui prenaient leur bain desoleil sur la citerne dans le jardin, à l’arrière dela maison.Par la suite, le général Mussat, méhariste,racheta le château. Sa fille épousa un officierde marine, Mr Berthemet, qui fit refaire la char- Le Bihan, qui avait été précédé par deuxpente en teck avec une toiture en ardoise. agences d’assurance.Cette Mme Berthemet fut la plus jeune agré- Le comité degée de France à l’époque (elle a un site sur in- rédaction Au n°2 de la rue de Verdun, après l’épicerieternet). Jeannine Arzur bretonne de Mme Tréguer, puis celle de l’épi- M.Hélène Bosseur cerie GAN de Mme Le Braz (1983-1990) etAujourd’hui, le nouveau propriétaire depuis d’une entreprise de portes et fenètres se2000, Mr Quintin, a accompli d’énormes tra- Patrick Calvez trouve ”Age d’Or Service” depuis 2008 (Ser-vaux de rénovation et d’agrandissement. Eric Cann vices aux Personnes). J.Yves Guéguéniat Au n°4, une entreprise de traitement du boisAprès le château, descendons la rue de Ver- François Grosjean jusqu’en 2009.dun en direction de la rue de Saint-Marc. Didier Gruau Au n°14, des coiffeurs se sont succédé parmi Joël Ménec lesquels Mr Treguer.Nous commençons par la gauche. Une teinturerie et une carrosserie Peuziat ont Françoise Omnès disparu depuis longtemps.Au n°17 Mme Fily s’est installée en 1947 en Marie-France Thomas Au n°22, “Iroise diagnostic” est installé depuiscréant un commerce de graines et de fleurs. Anne Youénou 2008.Elle cessa son activité en 1988. Après plu- Au n°24, les “Ambulances Saint-Marc” ; ellessieurs successeurs, son magasin, après réno- ont été précédées par deux charcuteries suc-vation, a été repris par Kat&Lys, artisan cessives Le Guen et Millour.fleuriste.Au carrefour de la rue de Verdun et rueGeorges Melou, un “café-essence” avait été (photo prise en 1956)créé par Mr Le Du. Retraité des chemins defer, il possédait également à la place des loge-ments OPAC des jeux de boules et des ga-rages.On trouve ensuite à la tête de ce café Mr Nico-las, les deux soeurs Girardon et Mme Dosser.Ce café a disparu depuis longtemps. PAGE 3 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 16
  4. 4. V I V R E S A I N T- M A R C … Inès, 6 ans, nous parle de sa nouvelle école du Pilier Rouge"Il y a plus de place dans ma classe. Mais (dehors) il y a des voitures qui roulent trop vite et qui laissent pas passerles gens."Septembre 2008 : plus de 40 ans après sa contruction (1965), lécole primaire du Pilier Rouge entame un rajeunissement conséquent. Pen-dant les travaux de rénovation, ses 250 élèves sont déplacés à Pen ar Créach.3 novembre 2011 : les enfants regagnent leur nouvelle école de quartier, premier bâtiment public primaire photovoltaïque du territoire.. Des espaces, fonctionnels et lumineux, pensés pour leur bien-être et celui des équipes éducatives.Quest-ce que tu aimes bien dans ta nouvelle école?Ma table. Cest un pupitre maintenant. Tout le temps. Je suis pas obligée de bouger à chaque fois.Et puis, je nai plus descaliers à monter. Cest plus facile à cause de mon pied. Ma classe est au rez-de-chaussée.Elle a des murs blancs. Le mobilier est en couleur. Vert clair et vert anis. Cest joli.Je trouve aussi quil y a plus de place. Avant, les tables étaient presque collées. Et comment tu trouves la nouvelle cour de récréa- tion ? Elle est très bien. Mais je trouve quil manque des jeux. Par exemple jaimerais bien une poutre pour marcher dessus. On na pas le droit de jouer au ballon parce quil y a des fenêtres partout. Cest dommage des fois. Il y a le droit de jouer quà la toupie et rien dautre. Ça ta pris du temps de thabituer à ta nouvelle école ? Ça faisait bizarre au début mais je me suis sentie bien le 2ème jour. Mais yen un qui minsulte. Un CM1. Parce que jai un problème au pied. Comment tu y vas à lécole ? À pied avec Maman. Ça prend cinq minutes. Mais cest pas facile de traverser la route. Cest dangereux. Il y a des voitures qui roulent trop vite et qui laissent paspasser les gens. À cause de ça, cest pas sûr que Maman me laisse aller toute seule quand je serai plus grande. Saufsil y a un Pédibus, peut-être. Comme celui pour aller à lécole de Pen ar Créach. Votre journal est édité sur papier recyclé. “Le Saint-Marc Quoi ?” est en dépôt chez les commerçants du quartier que nous remercions pour leur soutien Le comité de rédaction lance un appel aux bonnes volontés pour la participation au journal. PAGE 4 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 16
  5. 5. Calendrier des jours de match La future place Simon, après du Stade Brestois les travaux en cours. à domiciledécembre17 Auxerrejanvier14 Nice28 Paris Saint Germain.février11 Dijon25 Marseillemars10 Bordeaux24 Nancyavril07 Lille24 Rennesmai05 Toulouse12 Valenciennes Rue Inkermann et Valachie, événement dont les Roumains sont toujours rue Sébastopol reconnaissants aux Français. Détail amusant, la Comtesse de Ségur, née Rostopschine, a situé pendant la guerre de Crimée un épisode de son roman pour enfants “Le Général Doura- Ces deux rues évoquent des combats qui se kine”(paru en 1863). Le personnage titre est un officierdéroulèrent en Crimée sous le second empire. Le Tsar russe capturé à Sébastopol et accueilli par une familleNicolas 1er souhaite accéder aux détroits du Bosphore française.et des Dardanelles. Il occupe la Moldavie et la Valachie.En février 1854, la France et la Grande-Bretagne de- Horace Vernet : prise de la tour Malakoff, un officiermandent à la Russie de quitter ces deux principautés. anglais salue le drapeau françaisSans réponse de la Russie, elles lui déclarent la guerre. Les alliés décident de débarquer en Crimée etdattaquer Sébastopol, en Ukraine le long de la merNoire, place forte et port de guerre. Le siège et lachute de Sébastopol constituent les éléments les plusimportants de la guerre de Crimée. Les Russes souhai-tent briser le siège. Débouchant dInkerman, les Russesgagnent une hauteur dominant le camp britannique -au demeurant mal défendue. Les Français viennent ausecours des Britanniques et repoussent les Russes, labataille dInkermann est gagnée. Le fort de Malakoff est la clef de la défense deSébastopol. Les Français sous la direction de Mac-Mahon semparent de cette tour, Mac-Mahon refuse desabriter de la menace de lexplosion du fort : « Jysuis, jy reste ». Sébastopol prise, la guerre se termine.Les pertes sont élevées, les Français ont perdu 95 000hommes. Le Congrès de Paris permet notamment lacréation de la Roumanie regroupant la Moldavie et la PAGE 5 LE SAINT-MARC QUOI ? N°16
  6. 6. CONSEIL CONSULTATIF DE QUARTIER (CCQ) Quel est dans le quartier cette fanfare endiablée ? La bonne humeur est palpable, les sourires accrochés à tous les visages… Le bonheur quoi !Quels sont ces délicieux effluves qui nous font noustourner … vers le « plateau de Tunisie ? ». Mais oui !Nous sommes le 15 octobre : c’est le FESTIVAL DELA SOUPE ! Allons-y, mais non ! Il faut de l’ar-gent…Allons, un seul euro suffit pour goûter 23, 25soupes (parions que 800 bols partiront)Entrons dans la fête : les capes rouges du jury tour-noient, les enfants en blanc et vert bondissent, les cha-lets montrent leur citrouilles oranges, leurs chouxverts : fête des couleurs. Une odeur de poireaux, de muscade, d’épinard, decrème : fête des odeurs. Les veloutés délicats de châtaignes, de potirons, la ro-bustesse de l’oignon ou de l’ail : fête du goût.Musique Bretonne : allons danser. La fête 2011 était formidable mais écoutons…desPercussions : frappons dans les mains. idées de recettes fusent ici et là pour le festival 2012 :Fanfares : suivons en rythme. C’est la FETE. Parions que ce sera encore mieux !!Plus loin, un groupe de personnes âgées échangent :« Tu as vu le bout de dentelle qui vole à ce stand ?Chez ma sœur il y avait le même ; le broc dans le videjardin, c’est comme chez mon frère ».Et là, un groupe de jeunes : « Tu as goûté la soupe dela MPT ? Elle est bonne. Celle du foyer, très bien.Et nous, au patro, excellente ». PAGE 6 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 18
  7. 7. RENCONTRE Saint-Marcois soucieux dapporter leur contribution à la réduction des déchets.Le café compost du Guelmeur. Pratique : Vert le Jardin. Tél. 02 98 46 06 92. Mairie Saint-Marc. Tél. 02.98.00.85.70.Une belle ambiance joyeuse et conviviale a marquéle rendez-vous concocté, samedi 26 novembrematin, par lassociation Vert Le Jardin et BMO, dansle cadre de la semaine européenne de la réductiondes déchets. Il sagissait dun Café compost à laire decompostage du Guelmeur, en bordure de la rue deMaleyssie, à proximité des jardins familiaux, sur lethème du compostageAutour dun café, une visite de laire de compostageformée de trois composteurs était proposée à toutesles personnes désireuses de sinformer et découvrirce quest un composteur collectif ou individuel... Marguerite veille.Lappel a été bien perçu car les habitants du quartieret même au-delà sont venus et ceux désireux depoursuivre lexpérience sont partis avec des seaux Dans le cadre des animations de Noëlbio. des chorales sont mises en place. Le ré-Michel Campion a su créer une ambiance chaleu- seau Voisin’âge va proposer d’y accom-reuse et détendue. Il a expliqué le fonctionnement pagner les personnes âgées unedun composteur, les gestes à faire... sous loeil vigi- demi-journée (samedi ou dimanche, lalant de la chatte Marguerite, chargée de la dératisa- date n’est pas encore définie).tion éventuelle du lieu, elle y bénéficie de toutlintérêt des riverains et dun abri de proximité.Un diaporama sur le compostage a fait suite dans lelocal voisin du CCAS. Ce fut une nouvelle fois loc-casion de répondre aux nombreuses questions des PAGE 7 LE SAINT-MARC QUOI ? N° 18
  8. 8. LA BONNE RECETTE DU SAINT-MARC QUOI ! Une double soupe.Ingrédients : Préparation de la recette :600 g de potimarons Mettre dans une casserole le lait, les potimarons, 25 cl de crème et 15 cl d’huile.400 g de courgettes Cuire 20 minutes.25 cl de lait Mettre dans une autre casserole les cour- gettes, 15 cl d’huile, le bouillon cube, le co-50 cl de crème fraîche riandre et le reste de crème.30 cl d’huile d’olive Cuire 15 minutes.coriandre Mélanger chaque préparation et servir sé- parément.1/3 de bouillon-cube de lé-gumes KOMZOMP BREZHONEG YAC’H ! PARLONS BRETON !An tamm hag al lomm a zalch an Le solide et le liquide gardentden en e blom, lhomme debout (en bonne santé)met al lomm hep an tamm a ro mais le liquide sans le solide ledan den lamm fait tomber. PAGE 8 LE SAINT-MARC QUOI ? N°18

×