L’Europe en 1914

662 vues

Publié le

l'Europe en 1914

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
662
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

L’Europe en 1914

  1. 1. L’EUROPE EN 1914:
  2. 2. Introduction: A l’aube de 1914, l’Europe est sous tension dans plusieurs régions. La France souhaite prendre sa revanche sur l’Allemagne, les idées nationalistes agitent les Balkans dominés par l’Autriche-Hongrie, les puissances rivalisent dans leurs expansions coloniales. Comment s’organisent les grandes puissances européennes à l’aube de la Première guerre mondiale ?
  3. 3. I. UNE EUROPE PUISSANTE MAIS Divisée: A la fin du XIXème siècle, l’Europe domine le monde. Cette domination vient du fruit de l’expansion coloniale (France, Angleterre, Allemagne, Belgique…), de la supériorité technique et de la croissance économique.
  4. 4. Cette situation participe au développement des rivalités entre les puissances européennes afin de conquérir des territoires et contrôler les matières premières. Les rivalités coloniales peuvent être illustrées par les crises marocaines de 1905 et 1911. La France regorgeait de richesses. Mais elle en voulait davantage encore, elle voulait encore une colonie, bien qu’elle n’eût pas assez d’hommes, et de loin, pour peupler les anciennes; pour le Maroc, on faillit en venir à la guerre. L’Italie voulait la Cyrénaïque, l’Autriche annexait la Bosnie. La Serbie et la Bulgarie se lançaient contre la Turquie, et l’Allemagne, encore tenue à l’écart, serrait déjà les poings pour porter un coup furieux. Les industriels français, qui gagnaient gros, menaient une campagne de haine contre les Allemands, qui s’engraissaient de leur côté, parce que les uns et les autres voulaient livrer plus de canons « les Krupp et les Schneider du Creusot ». Stefan Sweig (1883-1942), Le monde d’hier, Souvenirs d’un Européen, Le Livre de Poche, 1993.
  5. 5. - Le roi d’Espagne, Alphonse XIII - Le roi d’Angleterre, Edouard VII - L’empereur d’Allemagne, Guillaume II - La France - Le sultan du Maroc, Moulay Abd el-Aziz
  6. 6. La France et l’Allemagne souhaitent coloniser le Maroc. La France accorde un prêt, en 1904, au Maroc dans le but de renforcer la mainmise sur le pays. L’Allemagne réplique quand Guillaume II réaffirme à Tanger qu’il veut protéger le sultan du Maroc et affirme qu’il est prêt à rentrer en guerre si la France ne renonce pas à ses ambitions sur le Maroc.
  7. 7. Une conférence est organisée, en 1906, à Algerisas (Espagne) où la France, soutenue par l’Angleterre, est chargée d’assurer la sécurité intérieure au Maroc. L’Allemagne est contrainte de se retirer. Soutenu par Berlin, le Sultan demande dès le 1er avril la convocation d’une conférence internationale. Réunie à Algérisas en janvier 1906, celle-ci ne donne toutefois à la diplomatie allemande – pratiquement isolée pendant toute la durée de la rencontre – que des satisfactions mineures. Certes, la France doit renoncer provisoirement à établir son protectorat sur le Maroc, mais l’acte final de la conférence lui reconnaît une situation privilégiée dans ce pays, si bien que le conflit se solde en fin de compte pour elle par un net avantage sur sa rivale. Serge Berstein, Pierre Milza, Histoire de la France au XXème siècle.
  8. 8. En 1911, l’Allemagne envoie un navire léger armé de canons dans la baie d’Agadir au Maroc, faisant planer la menace d’un affrontement militaire entre l’Allemagne et la France, qui serait soutenue par le Royaume-Uni en cas de conflit. La situation s’achève par une négociation qui permet à la France de garder les mains libres au Maroc en échange de quelques territoires en Afrique à l’Allemagne.
  9. 9. II. LA MISE EN PLACE D’ALLIANCES MILITAIRES: Les rivalités coloniales et économiques amplifient les nationalismes et accélèrent la course aux armements. Dans la crainte d’affrontements, deux systèmes d’alliances rivaux se mettent en place :
  10. 10. La Triple-Entente La Triplice (La Triple-Alliance) 1892-1894: alliance franco-russe signée par le gouvernement français et la tsar de Russie Alexandre III. 1879: duplice : alliance entre l’Allemagne et l’Autriche-Hongrie 1904: Entente cordiale franco- britannique accompagnée d’accords sur le Maroc et l’Egypte. 1882 : Triplice : alliance entre l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie. Pour les deux premiers, elle est offensive et défensive. Pour l’Italie, elle est défensive. 1907 : Triple-Entente: alliance défensive réunissant la France, la Russie et le Royaume-Uni 1896 : Triplice renouvelée 1913 : Accords militaires allemands avec la Bulgarie et l’Empire Ottoman
  11. 11. III. La crise de l’été 1914 met le feu à la POUDRIère balkanique: Le 28 juin 1914, l’archiduc François- Ferdinand (héritier du trône de l’empire austro- hongrois) et son épouse (Sophie Chotek) sont assassinés à Sarajevo par un Bosniaque (Gavrilo Princip) d’origine serbe. L’Autriche-Hongrie accuse la Serbie et lui déclare la guerre avec l’appui de l’Allemagne. La Russie déclare la guerre à l’Autriche- Hongrie car elle se pose comme protectrice de la Serbie.
  12. 12. 28 juin 1914 • Assassinat de l’archiduc François- Ferdinand et de son épouse par un serbe 28 juillet 1914 • Déclaration de guerre de l’Autriche à la Serbie 1er aout 1914 • Déclaration de guerre de l’Allemagne à la Russie 3 août 1914 • Déclaration de guerre de l’Allemagne à la France 4 août 1914 • Déclaration de guerre de l’Allemagne à la Belgique • Déclaration de guerre du Royaume-Uni à l’Allemagne 5 août 1914 • Déclaration de guerre de l’Autriche à la Russie 13 août 1914 • Déclaration de guerre du Royaume-Uni à l’Autriche 23 août 1914 • Déclaration de guerre du Japon à l’Allemagne 3 novembre 1914 • Déclaration de guerre du Royaume-Uni à l’Empire ottoman • Déclaration de guerre de la France à l’Empire ottoman
  13. 13. Conclusion: Les puissances européennes doivent faire face à de multiples tensions (crises dans les Balkans, crises marocaines…) au début du XXème siècle. Les pays lient des alliances et se lancent dans une course aux armements. Les Balkans s’embrasent dans les guerres balkaniques entre 1912 et 1913. La « poudrière balkanique » s’allume le 28 juin 1914 quand l’archiduc François-Ferdinand et sa femme sont assassinés. C’est le début de la première guerre mondiale.

×