Les ressorts cliniques de la gestion

617 vues

Publié le

Jacques Orvain, Institut du Management / EHESP

Les innovations en management des technologies
Les rendez-vous du management de l’EHESP
25-26 octobre 2011, Rennes

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
617
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Les ressorts cliniques de la gestion

  1. 1. 27/10/2011 Les ressorts cliniques de la gestion Jacques Orvain, Institut du Management. 1 Eschare.Croûte résultant de la mortification des tissus par une brûlure,une cautérisation, une embolie qui interrompt la circulation, lagangrène, etc. Souvent la compression, exercée longtemps eténergiquement en un point limité, y produit une eschare, dont laformation est quelquefois facilitée par un défaut d’énergie del’organisme. C’est ainsi que, chez les individus atteints de fièvretyphoïde, le décubitus dorsal amène la formation d’eschares ausacrum.Pour s’opposer à cet accident, on placera un matelas d’eau auniveau de la région sacrée, on la protégera par une plaque dediachylon, et on raffermira les chairs excoriées par des lavagesavec du vin aromatique. Dictionnaire de Médecine, Decaisne et Gorecki (Paris 1877) 2 1
  2. 2. 27/10/2011 Un problème majeur Problème de coordination: – les escarres d’ambulance Problème économique – 1% du budget santé – 100 000 euros de gain pour d’autres Problème de bientraitance – Atteint symboliquement la clôture de l’humain 3 Terrain d’enquête Total Hôp. Hôp. Hôp 6 Hôpitaux Hôp. B C D Région Bretagne Aides Soign. 3 1 1 Cadres S 4 1 1• Participation groupe projet Diététicienne 2 1• Rencontres sur site Directeurs 2 1• Interviews longs Ergothérap. 1 IDE 4 1De juin 2009 Médecins 5 1 1 1à septembre 2010 Pharmaciens 2 1La saturation des données a pu êtrevérifiée sur deux autres hôpitaux. Resp. Qualité 2 4 2
  3. 3. 27/10/2011 Culpabilité et IsolementCulpabilité individuelle Interaction avec le patientCulpabilité professionnelle Interaction avec les collèguesCulpabilité sociale Interaction sociale 5 Initiation Définition Mobilisationde l’attention De la situation vers l’action Initiation Qualification InstrumentationElaboration Canalisation Routinisation 6 3
  4. 4. 27/10/2011 Artefacts Rémanents Règles de Nomenclaturess Panopliess décisions Initiation Définition Mobilisation de l’attention De la situation vers l’action Initiation Qualification Instrumentation Elaboration Canalisation Routinisation 7 Rémanences Règles de Nomenclaturess Panopliess décisions Initiation Définition MobilisationCulpabilité de l’attention De la situation vers l’action Fierté Initiation Qualification Instrumentation Elaboration Canalisation Routinisation Evaluation Evaluation Evaluation Mécanismes réflexifs 8 4
  5. 5. 27/10/2011Structuration rémanenteProcessus Ressources utiliséesInitiation Emotions, valeurs, symboles, engagement professionnelElaboration Histoires, personnes référentes, aides mémoire, photographiesQualification Score de risque, liste de signes, grille de gravité, mesures biologiquesCanalisation Transmission ciblée, Organisation du dossier, logigramme, modalités de prescriptionInstrumentalisation Matériel de support, pansements, compléments diététiquesRoutinisation Techniques de soins, protocoles de soins, stratégies thérapeutiques 9Les mêmes outils pour tous?Hôpital « humaniste » Objets Connaissance Valeurs Mise à rémanents mobilisée partagées l’épreuve Initiation de Histoires Emotions Engagement Respect de la l’attention Cas cliniques personnel culture du Vigilance serviceDéfinition de la Règles de Connaissances Partage du sens Intégration de la situation jurisprudence cliniques Etre à l’écoute dimension spirituelle Passage à Rituels Correspondance Volonté d’agir Refus des l’action Réunion de Staff entre des Réactivité situations situations et des dégradantes routines d’action 10 5
  6. 6. 27/10/2011« Lescarre cest une prise en charge globale, surtout déquipe…Dabord il faut que le médecin soit engagé. Il faut bien comprendre lemécanisme de lescarre et ensuite expliquer comment cela fonctionne.Car quand on a la connaissance un peu de lescarre ça peut aider quandmême à une meilleure prise en charge. La méconnaissance estmaîtresse de tous les maux disait Pascal.Si on ne veut pas avoir descarre ça oblige à avoir un investissementtrès important. Moi jagis sur lémotionnel parce que si on banalise onvoit ça avec un regard de mouton mort. Il y a un fatalisme qui sinstalle…Moi jessaie de le faire passer en le disant tout le temps. La question surlescarre doit être automatique, est-ce que ce patient est en dangerdescarre…. Cela il faut que cela soit mis en place automatiquementdans sa tête.» 11 Les mêmes outils pour tous? Hôpital « EBM » Objets Connaissance Valeurs Mise à rémanents mobilisée partagées l’épreuve Initiation de Examen organisé Reco. Logique du soin Compétence du l’attention Fiches d’accueil professionnelles regard, diplôme Informatisation Définition de Logigramme Mécanismes de La planification, La progression la situation Transmissions coordination la formalisation de la culture du ciblées soin Passage à Protocole Méthodologie Résultats Protocoles l’action d’action des audits et de objectifs Expérimentaux l’évaluation 12 6
  7. 7. 27/10/2011« Tous les ans je fais un audit et un retour daudit.Je raisonne sur un programme densemble, mon programme cest zéroescarre. Je vais au rythme des équipes.On est au bout de la chaine pour les escarres. Mais cela ne sert à riendimposer des échelles.Je vais donner du sens en mettant en place larbre décisionnel; les ASelles ont vu quil y avait des problèmes de gestion des matelas. Le parca augmenté, certains matelas tombent en panne. Les matelas sontdifférents. Lergothérapeute intervient aussi pour accompagnerl’apprentissage du protocole d’utilisation des matelas.» 13 Les mêmes outils pour tous? Hôpital « du Réseau Technique» Objets Connaissance Valeurs Mise à rémanents mobilisée partagées l’épreuve Initiation de Positionnement Enjeux Réputation de Extension da la l’attention de stratégiques l’établissement zone d’influence l’établissement Définition de Consultation Prise en compte La satisfaction Capacité à la situation experte de la singularité des requalifier les correspondants situations Passage à Instruments Utilisation des Innovation Présentation l’action techniques techniques technique dans les colloques 14 7
  8. 8. 27/10/2011«Jai trouvé intéressant d’essayer ces techniques d’électro-stimulation.Jai des patients, la seule alternative cétait lamputation. On me dit voilàvous mavez adressé Mr X, il a les tendons à nu, il a une plaie quisinfecte épouvantablement. Bon vous guérirez linfection mais vous neguérirez plus jamais la plaie, parce quil y a ceci, parce quil y a cela. Etla seule alternative si ça continue à sinfecter comme cela, c’estd’amputer et d’arriver en territoire sain.Mais alors je dis pourquoi on essaierait pas une attitude conservatrice.Si ça marche, ça va, si ça marche pas, au moins on aura essayé. Doncjai voulu proposer cette technique à des patients qui étaient vraimentarrivés aux dernières ressources. Et extraordinairement ça a marché. Etdonc jai trouvé que cétait intéressant à publier.» 15 Trois univers empathiques différents Des mécanismes de structuration de l’activité – Pas d’opposition entre l’activité et la structure – Structuring (Giddens) Une modification de l’environnement par l’activité – Enaction (enacting: K Weick) Des contextualisations possibles – Mécanismes de sélection, rétention, promotion des artefacts structurants (Feldman, Dutton…) Une fabrication du sens – Sensemaking (Karl Weick) 16 8
  9. 9. 27/10/201117 9

×