SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  52
Télécharger pour lire hors ligne
Acquisitions et joint-ventures au Brésil : 
pourquoi et comment procéder ? 
Jérôme Kelber 
Paris, 05 juin 2014 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 1
Avertissement 
Ce document est spécifiquement destiné à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris-Ile de France et est publié avec sa 
permission. Sous aucun prétexte ce document, ou aucune de ses parties, ne pourra être communiqué à des tiers ou reproduit sans 
l’accord préalable de NeoFocus. 
Les concepts et les outils présentés dans ce document sont issus de notre expertise et sont la propriété de NeoFocus. Nous 
demandons à nos clients de s’engager à les garder strictement confidentiels. Si nos discussions ne devaient pas aboutir, nous 
demandons à nos clients de nous retourner le présent document sans en conserver de copie. L’acceptation de ce document 
représente un engagement à maintenir un tel niveau de confidentialité. 
Les exemples et données produits dans ce document sont issus de sources publiques ou purement illustratifs. Les actions et les 
livrables présentés sont à adapter aux spécificités de chaque mission. 
NeoFocus ne fournit aucune garantie explicite ou implicite que les informations présentées de ce document sont exactes ou 
exhaustives. En acceptant cette présentation, le destinataire reconnait que NeoFocus ne saurait être tenu pour responsable en aucune 
panière de l’utilisation faite des informations présentées dans ce document. 
Cette présentation ne saurait être complète et ne devrait pas être utilisée sans les commentaires oraux de NeoFocus. 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 2
NeoFocus apporte des expertises spécifiques en soutien des 
projets de croissance de ses clients 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
Croissance pérenne et profitable 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 3 
Croissance 
organique 
Croissance 
externe 
Management 
de portefeuille 
Croissance de la 
profitabilité 
Practice 
Stratégie . 
• Strategic Advisory 
• Strategic Consulting 
• Strategic Training 
Practices 
spécialisées . 
• Competition law cases 
/ antitrust 
• Innovation Booster 
Les projets de croissance 
de nos clients 
Notre support 
Practice 
Corporate finance 
• M&A 
• Joint ventures 
• Restructurations 
Equipes locales Experts
Notre réseau international nous permet d’être proches de nos 
clients et de les accompagner sur le terrain 
Paris 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
Une équipe multi-locale 
pour un accès direct et intégré 
aux marchés mondiaux 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 4 
New York 
New Delhi 
Tokyo 
Shanghai 
Chennai 
São Paulo 
Genève 
Langues parlés par l’équipe: 
Français Anglais 
Allemand Espagnol 
Italien Portugais 
Hindi Tamil 
Mandarin Japonais 
Cantonais Russe 
Experience internationale de 
l’équipe: 
Amerique du nord Chine 
Europe Inde 
Brésil Argentine 
Russie Afr. du Sud 
Australie Asie du SE 
Japon
Agenda Page 
1. Pourquoi le Brésil ? 5 
2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 
3. Trouver la cible 40 
4. Réaliser la transaction 44 
5. Bénéfices complémentaires 48 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 5
11/2009 09/2013 
Source: The Economist 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 6
Le Brésil vient de vivre 20 ans de croissance quasi ininterrompue 
Réussite: une croissance soutenue et régulière 
PIB réel valeur 2013, 1994-2013 Croissance réelle du PIB, 1994-2013 
5 000 
4 500 
4 000 
3 500 
3 000 
2 500 
2 000 
X1,8 
X1,4 
1994 
1995 
1996 
1997 
1998 
1999 
2000 
2001 
2002 
2003 
2004 
2005 
2006 
2007 
2008 
2009 
2010 
2011 
2012 
2013 
8,0% 
7,0% 
6,0% 
5,0% 
4,0% 
3,0% 
2,0% 
1,0% 
0,0% 
-1,0% 
1994 
1995 
1996 
1997 
1998 
1999 
2000 
2001 
2002 
2003 
2004 
2005 
2006 
2007 
2008 
2009 
2010 
2011 
2012 
2013 
+3,1%/an 
+2,8%/an 
Source: IBGE (Instituto Brasileira de Geografia e Estatísticas) 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 7
Le Brésil a atteint le 7ème rang économique mondial et prévoit 
d’être n° 5 en 2020 
Réussite : une superpuissance économique 
• Objectif d’inflation 
(~5 à 6%/an) 
• Excédent primaire 
• Taux de change flottant 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 8 
Une croissance 
nominale 
forte 
• 2012: U$ 2,253 bn (x5) 
(R$4,402 bn) 
(x3) 
• 2002: U$ 504 bn 
(R$ 1,478 bn) 
• 45% de l’Am. Latine 
•Prévision 2014: +1,7% 
• > Russie #8, >Inde #10 
• <UK #6, France #5 
Des réserves de 
change 
considérables 
• Réserves de change du 
Brésil : 
‒ 1999: $36bn 
‒ 2013: $376bn 
• UE: $1,356 bn 
• USA: $135 bn 
• France: $54bn 
Une politique 
économique 
exemplaire 
1) IDE: investissements directs à l’étranger 
Source: World Bank, IBGE (Instituto Brasileira de Geografia e Estatísticas), Banco central do Brasil, Credit Suisse 
Des IDE en(1) 
croissance 
• 2013: $65 bn 
d’investissements 
directes étrangers au 
Brésil (Russie: $94 bn; 
Inde : $28 bn) 
• 2014e: $70bn 
• 2002: $17bn, 2007: $35bn 
• #5 destination, derrière 
Chine, USA, UK, et France
Les paramètres macro-économiques du Brésil sont sains 
Réussite : stabilité économique et financière 
Credit ratings 
rassurants 
• Investment grade atteint: 
‒ 2008 : Standard & 
Poor’s + Fitch –: BBB- 
‒ 2009 : Moody’s : Baa3 
• 2014: 
‒ Standard & Poor’s BBB, 
puis BBB- le 24 mars 
2014 
‒ Moody’s BAA2 
“Risque pays” en 
amélioration 
• 2014: EMBI+spread: 
+245 points de base 
(2004: +541, 2002: 
+1445) 
• 2013: dette publique en 
décroissance (brute: 
57,2% du PIB, nette 
33,8% du PIB) 
Une inflation 
maitrisée 
• INPC: 
− 2014e: 4,5% 
− 2013: 5,9% 
− 2012: 5,85% 
− 1995: 2500% 
Remboursement 
anticipé du FMI 
• 1998: prêt du FMI $41 bn 
(crise financière asiatique) 
• 2002: $30 bn facilité de 
crédit (pré-élection de Lula) 
• 2005: $26,3 bn paiement 
anticipé du montant 
utilisé 
•Réserves de change : 
‒1999: $36bn 
‒2013: $376bn 
‒ UE 1,356, USA 135, France 54 
Source: Standard & Poor’s, Moody’s, Fitch, IBGE (Instituto Brasileira de Geografia e Estatisticas), INPC Indice Nacional de Preços ao Consumidor, JP Morgan EMBI Emerging Market Bond Index 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 9
L’avis des brésiliens sur la situation économique actuelle du Brésil 
est certainement bien plus positive que celle de The Economist… 
Régime militaire (01/04/1964 – 15/03/1985) Nova República (15/03/1985 – aujourd’hui) 
Inflation cumulée 1970 -2000 : 602 702 873 063 167 % (602 trilliards de %) 
Entre 1985 et 1995 : 
12 ministres des 
finances 
416% 
65% 
1783% 
1038% 
2781% 
1477% 
480% 
1158% 
15% 
Inflation 
annuelle 
% 
3000% 
2500% 
2000% 
1500% 
1000% 
500% 
0% 
Depuis 1995 : 12 
ministres des finances 
1970 
1971 
1972 
1973 
1974 
1975 
1976 
1977 
1978 
1979 
1980 
1981 
1982 
1983 
1984 
1985 
1986 
1987 
1988 
1989 
1990 
1991 
1992 
1993 
1994 
1995 
1996 
1997 
1998 
1999 
2000 
Cruzeiro novo 
13/02/1967 
Cruzeiro 
01/11/1942 
Real (Portugal) 
Reis (conto 106) 
Monnaies 
brésiliennes 
successives 
Real 
01/07/1994 
Cruzeiro real 
01/08/1993 
Cruzeiro 
16/03/1990 
Cruzado novo 
16/01/1989 
Cruzado 
28/02/1986 
1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 
19% 19% 16% 16% 35% 35% 46% 39% 41% 77% 110% 95% 100% 211% 224% 235% 65% 416% 1038% 1783% 1477% 480% 1158% 2781% 1094% 15% 9% 7% 2% 20% 
IGP-DI ((Indicie Geral de Preços de Mercado-Disponibilidade Interna). De 1989 à 1997, IGP-M (Indicie Geral de Preços de Mercado). Nova República ou Sexta República Brasileira 
Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Almanaque Folha, 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 10
Les performances économique du Brésil doivent se répercuter sur 
les autres composantes du développement, sous peine de freiner la 
croissance 
Forces 
• une démographie maitrisée et favorable 
• une fenêtre d’opportunité démographique 
immédiate 
• des ressources naturelles abondantes 
• une ascension rapide de la classe moyenne 
• une demande intérieure forte des consommateurs 
Challenges/Opportunités 
• une dégradation prononcée de la balance commerciale 
• une valeur ajoutée locale encore trop limitée 
• des infrastructures à améliorer significativement 
• un système politique, administratif et fiscal à améliorer 
• des inégalités sociales qui restent fortes 
– éducation 
– santé publique 
• Les moteurs de la croissance économique sont 
durablement présents 
• La croissance repose en partie sur le marché 
domestique 
• La croissance économique elle-même a mis 
sous pression la structure économique, 
politique et sociale du pays 
•Des réformes profondes sont nécessaires pour 
ne pas entraver le développement 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 11
La démographie fait du Brésil un grand pays, sans pression 
démographique excessive à court terme 
Population 
Force : une démographie maitrisée et favorable 
•2013 : 199 million d’habitants 
• 50% de l’Am. Latine (404 M), 40% de l’Union européenne (507 M), 3 x la France (66 M) 
•Urbanisation : 86% de la population totale (France: 85%) 
•Densité : 23 inhabitants / km² (France: 114) 
248 
million 
en 2050 
Démographie 
• 30% <14 ans, 
• 62% < 30 ans 
• Faible pression 
démographique 
• ~1500 : ~5 M d’habitants 
• 2013 : 897,000 indiens, dont 
67 tribus non contactées (#1 
mondial) 
• 1960 : 62 M 
• 1980 : 120 M 
• 2000 : 175 M 
Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Motoboy Zona Norte 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 12
La forte baisse de la natalité fait du Brésil un pays jeune, avec une 
fenêtre d’opportunité démographique immédiate mais assez courte 
Force : une fenêtre d’opportunité démographique immédiate 
Pyramide des âges, par sexe, 2000 et 2035e 
Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), 
Hommes Femmes 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 13
Le Brésil est très abondamment doté en ressources naturelles 
Force : des ressources naturelles abondantes 
Ressources naturelles 
•“Or vert”: 8% des terres arables mondiales : 595 M ha, dont 
75 M ha exploitées seulement (13%) 
• 1er exportateur de biocarburants (2e producteur de bioethanol), 
café, jus d’orange, viande de volaille et de boeuf, soja, tabac,… 
• n°1 mondial des surfaces exploitées en OGM 
•“Or noir”: 2,6 M barils/jour (=Kuwait) 
•Doit quadrupler avec la mise en exploitation des méga-réserves 
pré-salifères découvertes en 2006 face à l’état de Rio. 
• Fera du Brésil un des tous premiers producteurs mondiaux (Russie 
10,3 Mb/j, Arabie Saoudite 10,0 Mb/j) 
•“Or gris”: 3rd producteur mondial de fer, ressources en 
bauxite, or, manganèse, nickel, phosphates, platine,… 
•“Or bleu”: 12% des réserves mondiales d’eau douce, et qui 
produisent 93% de l’électricité brésilienne 
Source: US Energy Information Administration, Jeune Afrique; Le Temps, Index Mundi, FAO 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 14
Le développement de l’économie brésilienne a permis une 
l’ascension rapide d’une classe moyenne aujourd’hui majoritaire 
Force : une ascension rapide de la classe moyenne 
Revenus 
totaux 
mensuels du 
foyer (2012) 
A Classe 
B Classe 
C Classe 
D Pauvres 536 282 802 422 
E Très 
En M de personnes En % 
A & B 
C 
D & E 
8,8 12,9 
45,6 55,4 
92,9 83,3 
13,3 
65,9 
96,2 
22,5 
105,5 
63,6 
200 
180 
160 
140 
120 
100 
80 
60 
40 
20 
0 
1993 1995 2003 2011 
2012: 1US$ = 1,90 R$ 
Source: SAE (Serviço de Analises Estatisticas), FGV/CPS (Fundação Getúlio Vargas – Centro de Políticas Sociais), Quest Investimentos 
Min Max 
Classe R$ US$ R$ US$ 
supérieur 
e haute 
4963 2612 14521 7643 
supérieur 
e basse 
1731 911 4963 2612 
moyenne 
802 422 1731 911 
pauvres 
0 0 536 282 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 15
B2C: la forte croissance du PIB et du revenus par habitant a généré 
une forte croissance de la demande intérieure 
Force : une demande intérieure forte des consommateurs 
PIB par habitant, US$, 1994-2013 
14 000 
12 000 
10 000 
8 000 
6 000 
4 000 
2 000 
X10 
1994 
1995 
1996 
1997 
1998 
1999 
2000 
2001 
2002 
2003 
2004 
2005 
2006 
2007 
2008 
2009 
2010 
2011 
2012 
2013 
Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Motoboy Zona Norte (IPEA), Shopping Cidade Jardim 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 16
Le développement du Brésil fait peser de fortes contraintes sur la 
balance commerciale 
Challenge: une dégradation prononcée de la balance commerciale 
Balance commerciale, 12 mois cumulés, US bn 
2003: 
‒ Exportations $73 bn 
‒ Importations $48 bn 
‒ Solde +$25 bn 
Source: SECEX/MDIC, 
2013: 
‒ Exportations $242 bn (x3,3 vs 2003) 
‒ Importations $240 bn (x5 vs 2003) 
‒ Solde +$2 bn 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 17
B2B: la valeur ajoutée locale brésilienne doit croître 
Challenge/opportunité: une valeur ajoutée locale trop limitée 
catégories de valeur ajoutée, %, 2013 
Source: SECEX/MDIC 
Exportations par 
Importations par 
catégories de valeur ajoutée, %, 2013 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 18
Le Brésil a créé les conditions d’un ambitieux programme 
d’investissement de $600 milliards+ dans les infrastructures 
Challenge/opportunité: des infrastructures à améliorer 
Improving infrastructures 
• Ports (Paranaguá – PR, Santos – SP, Vitória – ES, Suape – PE) 
• Loi sur les concessions en 2012 – concurrence entre ports privés et publics 
• Aéroports (Cumbica – SP, Viracopos – SP, Manaus – AM, Fortaleza – CE) 
• Concessions pour Galeão-RJ (Odebrecht), Cumbica-SP (Ivepar/ACSA S. Afr.) 
• Réseau routier 
• Programa de Inv. em Logistica (PIL-PAC), concession de 7,000 km d’autoroutes 
• Corredor logístico BR-163 – Rio Tapajos (MT >PA, soya, Bunge, Cargill, Hidrovias 
do Brasil and Cianport) 
• Réseau ferré 
• Concession of 11,000 km de réseau ferré (sur un total de 29 000 km1) 
(1) Longeur totale du réseau ferré : USA 225 000 km, Chine 86 000 km, France 30 000 km, Brésil 29 000 km 
Source: Layher Scaffolding, LLX, Brasil Econômico, other 
Porto do Açu, RJ 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 19
Des progrès important restent à faire sur les plans politiques, 
administratifs, fiscaux… 
Challenge: un système politique, administratif et fiscal à améliorer 
Complexité politique, administrative et fiscale Corruption 
Source: Veja 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 20
… sur le plan de l’éducation, qui freine aujourd’hui le développement 
économique du pays… 
Challenge: des inégalités sociales qui restent fortes - Education 
Carte de l’alphabétisation au 
Brésil (2009) 
Analphabétisme, par âge et par 
Source: MTE-Minstério do Trabalho e Emprego PNAD 2009, blog Leticia Pinheiro 
Education 
Privée Publique 
sexe (2009) 
Total 
Femmes 
Hommes 
- 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 21
Le secteur éducatif brésilien est largement sous-dimensionné par 
rapport aux besoins de l’économie 
Challenge: des inégalités sociales qui restent fortes - Education 
PISA 2012 – Performance des élèves en mathématiques – Sélection de pays 
• En 2012, le Brésil est 
classé par PISA 57e sur 
65 pays participants 
(évalués sur maths, 
lecture, science) 
• La différences de ressources 
entre écoles socio-économiquement 
désavantagées est l’une des 
plus forte du classe: n°4/62 
• Le pourcentage d’élèves ayant 
redoublé au moins une classe 
un l’un des plus élevé du 
classement: n°7/64 
Brésil 
OCDE 
Source: PISA Programme for International Student Assessment 2012, performance des élvèves en mathématiques, médiane, pour une sélection de pays 
avantagées et 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 22
…et sur le plan de la santé publique, qui constitue un facteur 
d’instabilité à terme 
Challenge: des inégalités sociales qui restent fortes – Santé publique 
Hopital public de Salvador (BA) 
Hopital public de Natal (RN) 
•2013 : 
•Dépenses de santé : 7,6% du PIB, dont 46% secteur public 
(USA: 15,2% / 45%, Allemagne: 11,1% / 78%, Am. Latine: 6,7% / 54%) 
•1 infirmier pour 1000 habitants (OCDE: 4/1000) 
•Une répartition 
géographique inégale qui 
défavorise certaines 
régions, dont le Nord-Est et 
le Nord 
- Cette file est pour ceux qui attendent. 
- Et celle-là est pour ceux qui n’ont plus besoin d’attendre. 
SUS: Sistema Único de Saúde – Système de Santé Publique brésilien, créé par la Constitution de 1988, et dont dépend 80% des brésiliens 
Source: Rede Brasil Atual, TopSeguroSaude.com.br, MundiHoje.com.br 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 23
Les spectaculaires performances économique du Brésil doivent 
encore se répercuter sur les autres composantes du développement 
Indice de Développement Humain du Brésil IDH 
2012 
•Index : 0.73 
•Rang : 85 
Evolution de l’IDH 1980 - 2012 
1,000 
0,950 
0,900 
0,850 
0,800 
0,750 
0,700 
0,650 
0,600 
0,550 
0,500 
980 
985 
990 
995 
2000 
Source: UNDP (United Ntions Development Programme) 
Composantes 
•Santé : espérance de vie à la naissance (années) 
73,8 
•Education : durée moyenne d’éducation adultes 
7,2 (années) 
•Revenus: PIB par personne (en $2005 constants) 
$10 152 
•Inégalités: IDH ajusté des inégalités 
0,531 
•Pauvreté: Index de Pauvreté Multidimensionnel 
0,011 
•Genre: Index d’Inégalité par Genre 
0,447 
2005 
2010 
2015 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 24
Indice de Développement Humain de la France (IDH) 
Indice de Développement Humain de la France 
IDH 2012 
•Index : 0.893 
•Rang : 20 
Evolution de l’IDH 1980 - 2012 
1,000 
0,950 
0,900 
0,850 
0,800 
0,750 
0,700 
0,650 
0,600 
0,550 
0,500 
980 
985 
990 
995 
2000 
Source: UNDP (United Ntions Development Programme) 
Composantes 
•Santé : espérance de vie à la naissance (années) 
81,7 
•Education : durée moyenne d’éducation adultes 
10,6 (années) 
•Revenus: PIB par personne (en $2005 constants) 
$30 277 
•Inégalités: IDH ajusté des inégalités 
0,812 
•Pauvreté: Index de Pauvreté Multidimensionnel 
n.d. 
•Genre: Index d’Inégalité par Genre 
0,083 
2005 
2010 
2015 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 25
Agenda Page 
1. Pourquoi le Brésil ? 5 
2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 
3. Trouver la cible 40 
4. Réaliser la transaction 44 
5. Bénéfices complémentaires 48 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 26
Les performances économique du Brésil doivent se répercuter sur 
les autres composantes du développement, sous peine de freiner la 
croissance 
Faiblesses / Risques 
•de multiples barrières à l’importation 
- Mercosud 
- Protectionnisme au Brésil 
•une importante pénurie de main d’oeuvre 
•une main d’oeuvre qualifiée durablement 
insuffisante 
•un coût du capital très élevé 
•un écosystème de l’innovation faible 
Opportunités/Risques 
•des marges élevées 
•des incitations très nombreuses 
•des inégalités sociales qui restent fortes 
– éducation 
– santé publique 
•La combinaison d’une politique 
protectionniste et d’un fort 
développement économique récent a 
multiplié les goulets d’étranglement 
•La concrétisation du potentiel de 
croissance en est limitée 
•Les autorités brésiliennes sont 
conscientes de la nécessité de favoriser 
l’implantation locale de sociétés 
étrangères, pour moderniser l ’économie 
•Les avantages d’une implantation locale 
sont nombreux 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 27
Le Brésil fait partie du Mercosul, une union douanière qui entretient 
des barrières à l’importation significatives 
Faiblesse : barrières à l’importation 
Mercosul 
•Mercosul 
• Créé par le traité d’Asunción, 26/03/1991 entre le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay, 
6 membres associés (Bolivie, Chili, Colombie, Equateur, Pérou et Vénézuela) 
• Les droits d’importation sur les marchandises échangées au sein du Mercosul on été réduits à 
zéro (avec des exceptions) 
• Le commerce avec les pays tiers est soumis au Tarif Extérieur Commun (TEC). Les taux du 
TEV varient de 0% à 20% avec une moyenne à 14% (avec des exceptions) et la possibilité 
d’une mesure temporaire jusqu’à 35% décidée unilatéralement par un état 
• Les membres ont depuis 2010 la possibilité d’appliquer des exceptions au TEC sur 100 
produits 
• Tous les 6 mois, 20% des tarifs de la nomenclature du TEC peuvent être modifiés 
Pacific Alliance vs Mercosul 
Source: Commission Européenne (http://madb.europa.eu/madb/barriers_result.htm?sectors=none&countries=BR&measures=none) , Wall Street Journal, Quartz qz.com, CommSec 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 28
L’accès au marché brésilien est rendu difficile aux exportateurs par 
un ensemble de mesures 
Faiblesse : barrières à l’importation 
Protectionnisme au Brésil 
•Restrictions à l’importation au Brésil 
• Taxes à l’importation (voir Mercosul) 
• Licences d’importations 
• Normes locales (dont étiquetage et mode d’emploi en portugais) 
• Régimes spéciaux (télécommunications, assurances, transport maritime, textile et cuir) 
• Limitations sectorielles aux IDE nécessitant des conditions ou autorisations particulières 
(transport aérien, agriculture, santé, fret routier, maritime et fluvial, transport de valeurs, 
architecture, services postaux,…) 
•Préférence nationale pour 25% des appels d’offres publics 
• Le « Buy Brazil Act » n°12.349/10 du 15/12/2010 amende le droit des appels d’offres publics 
(fédéraux, d’état et municipaux), qui est ouverts aux groupes internationaux à conditions qu’ils 
soient implantés juridiquement au Brésil, et institue une préférence national pour les biens et 
services produits au Brésil à concurrence de 25% des marchés publics 
•OMC : 
• L’OMC désigne le Brésil comme le n°1 des nouvelles mesure protectionnistes en 2013, avec 
39 nouvelles mesures sur 407 identifiées (n°2 Inde, n°3 USA, n°4 Argentine) 
• L’UE, destination de 20% des exportations brésiliennes, attaque formellement en décembre 
2103 le Brésil devant l’OMC pour le montant de ses taxes à l’importation de voitures (30%) 
Voitures FIAT à Oliveira (MG) 
Source: SECEX, Commission Européenne (http://madb.europa.eu/madb/barriers_result.htm?sectors=none&countries=BR&measures=none) , OMC rapport de février 2014, Reuters 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 29
Le développement accéléré du Brésil a créé une « économie de 
pénurie » dans de nombreux domaines, notamment la main d’oeuvre 
14,0% 
12,0% 
10,0% 
8,0% 
6,0% 
4,0% 
2,0% 
0,0% 
Faiblesse : une pénurie de main d’oeuvre 
Taux de chômage(1), régions métropolitaines, mensuel, 
2002-2013 
2002.03 
2002.09 
2003.03 
2003.09 
2004.03 
2004.09 
2005.03 
2005.09 
2006.03 
2006.09 
2007.03 
2007.09 
2008.03 
2008.09 
2009.03 
2009.09 
2010.03 
2010.09 
2011.03 
2011.09 
2012.03 
2012.09 
2013.03 
2013.09 
(1) Taxa de Desemprego (período de referência de 30 dias), das pessoas de 10 anos ou mais de idade, por Regiões Metropolitanas, Frequência: 
Mensal de 2002.03 até 2014.02, Regiões metropolitanas (RMs): Recife, Salvador, Belo Horizonte, Rio de Janeiro, São Paulo e Porto Alegre. 
Atualizado em: 27/03/2014 
Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), IBGE 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 30
La main d’oeuvre qualifiée et expérimentée est en nombre 
insuffisant par rapport aux besoins de l’économie 
Faiblesse : une main d’oeuvre qualifiée durablement insuffisante 
Manpower - Global Talent Survey (2013, extrait) 
% d’entreprises éprouvant des difficultés à recruter dans 42 pays 
85% 
68% 
61% 
Brésil (n°2) : 68% 
Moyenne mondiale: 35% 
France (n°26): 33% 
41% 
41% 
39% 
38% 
37% 
35% 
35% 
35% 
34% 
33% 
32% 
30% 
28% 
22% 
21% 
17% 
13% 
90% 
80% 
70% 
60% 
50% 
40% 
30% 
20% 
10% 
0% 
Japan 
Brazil 
India 
Argentina 
Austria 
U.S. 
Mexico 
Switzerland 
Germany 
Global average 
China 
Canada 
France 
Poland 
Colombia 
Peru 
Belgium 
Norway 
Italy 
UK 
Spain 
Ireland 
Am. du Nord Am. du Sud Europe+ME Asie 
Source: Manpower, MTE-Minstério do Trabalho e Emprego, MBAatlântico, Policia Federal 
3% 
3% 
Visas de travail accordés 
annuellement aux étrangers 
Année Nombre 
2009 42 914 
2010 56 006 
2011 70 524 
2012 73 022 
• 88% enseignement 
technique ou supérieur 
• Nombre d’étrangers habitant 
au Brésil : 942 000 (+84% 
depuis 2000 avec 510 000) 
• Population active 2012: 95,3 
millions 
• 2103: simplification des 
conditions d’attribution de 
visas de travail aux étrangers 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 31
Le coût élevé du capital favorise les IDE1 mais pénalise la 
capitalisation et la croissance des entreprises brésiliennes 
Faiblesse : un coût du capital très élevé 
Des taux d’intérêts 
très élevés. 
• Taux jour le jour de la 
Banque Centrale : 
(SELIC): 10,65% (2014) 
• => Taux d’intérêts 
commerciaux (annuels) 
•35-45% 
(entreprises) 
• 45-100 % 
(ménages) 
Taux SELIC2 (jour le jour, équivalent annuel, 1996-2014) 
% Max 45% 
50 
45 
40 
35 
30 
25 
20 
15 
10 
5 
0 
(11/09/1998) 
Aujourd’hui 
10,75% 
((27/02/2014) 
janvier-96 
janvier-97 
janvier-98 
janvier-99 
janvier-00 
janvier-01 
janvier-02 
janvier-03 
janvier-04 
janvier-05 
janvier-06 
janvier-07 
janvier-08 
janvier-09 
janvier-10 
janvier-11 
janvier-12 
janvier-13 
janvier-14 
(1) IDE Investissements Directes Etrangers 
(2) Le taux SELIC est un objectif de taux jour le jour défini par le COPOM (Comitê de Politica Monetaria do Banco Central do Brasil). C’est le taux directeur 
auquel la Banque Centrale du Brésil prête au jour le jour aux banques. Il est utilisé dans l’économie brésilienne comme indice de référence pour définir les taux 
d’intérêts 
Source: Banco Central do Brasil, Istoe. Illustrations Fundação Amazônia Paraense, charge Cicerex 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 32
Le Brésil est classé n°64 / 142 pays pour sa capacité à générer de 
l’innovation 
Faiblesse : un écosystème de l’innovation faible 
•Le « Global Innovation Index » mesure la 
capacité d’un pays à innover en évaluant un 
ensemble exhaustif de composantes contribuant 
à la génération de l’innovation 
•Institutions: 
• politiques, réglementaires, « ease of doing business » 
•Capital humain et activités de recherche 
• éducation, éducation supérieure, activités de R&D (publiques 
et privées) 
•Infrastructure 
• Accessibilité des technologies IT & communication, 
infrastructures générales 
•Sophistication des marchés 
• crédit, investissement, commerce, concurrence 
•Sophistication des affaires 
• travailleurs de la connaissance, liens université/industrie, 
importation de savoir 
•Production d’innovation 
• création de connaissances, impact, diffusion 
• Production d’innovations: actifs immatériels, produits et 
services innovants, créativité online 
Global Innovation Index 2013 
5-USA 
14-Israel 
15-Germany 
20-France 
22-Japan 
26-Spain 
29-Italy 
28-Czech Republic 
35-China 
46-Chile 
52-Uruguay 
54-Serbia 
55-Greece 
56-Argentina 
57-Thailand 
58-South Africa 
60-Colombia 
62-Russian Fed. 
32-Malaysia 
114-Venezuela, Bolivarian… 
63-Mexico 
64-Brazil 
65-Bosnia 
66-India 
68-Turkey 
69-Peru 
71-Ukraine 
85-Indonesia 
92-Morocco 
Am. du Nord Am. du Sud Europe+ME Asie 
70 
60 
50 
40 
30 
20 
10 
0 
2-Sweden 
3-Ukraine 
1-Switzerland 
Source: www.globalinnovationindex.org 
Brésil 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 33
De par son histoire, le Brésil a développé une culture bien 
spécifique, ce qui en fait un environnement opérationnel complexe 
Risque: des spécificités locales fortes et parfois invisibles 
Un environnement et un contexte différents… 
…génèrent des cultures différentes 
• Modèle de Geert Hofstede(1) 
Orientation Long 
Cercle 
Relationnel 
Cercle 
professionnel 
Société 
Environnement 
Institutions 
naturel 
Economie 
Cercle 
familial 
Histoire Religion 
(1) Approximation du LTO pour France selon mesures de Hofstede effectuées sur des cultures similaires 
Source: Geert Hofstede, NeoFocus 
Distance 
Hiérarchique 
100 
80 
60 
40 
20 
0 
Aversion à Assertivité 
l'Incertitude 
Distance 
hiérarchique Individualisme Assertivité Aversion à 
l'incertitude 
Brésil 
France 
Individualisme 
Orientation 
long terme 
Terme 
Brésil 69 38 49 76 65 
France 68 71 43 86 39 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 34
En 2013, le Brésil est classé n°72 des pays les moins corrompus sur 
177, ex aequo avec l’Afrique du Sud, la Serbie et la Bosnie 
Risque: une corruption encore présente 
Corruption Perception Index 2013 
Source: Transparency International. 
• Extrait du classement 2013 
‒ Danemark n°1 (score: 91) 
‒ Canada: n°9 (score: 81) 
‒ Allemagne: n°12 (score: 78) 
‒ UK: n°14 (score: 76) 
‒ USA: n°19 (score: 73) 
‒ France: n°22 (score: 71) 
‒ Espagne: n°40 (score: 59) 
‒ Cuba: n°63 (score: 46) 
‒ Italie: n°69 (score: 43) 
‒ Chine: n°80 (score: 40) 
‒ Maroc: n°91 (score: 37) 
‒ Inde, Colombie: n°94 (score: 36) 
‒ Argentine: n°106 (score: 34) 
‒ Russie: n°127 (score: 28) 
‒ Ukraine, Iran: n°144 (score: 25) 
‒ Venezuela: n°160 (score: 20) 
‒ Allemagne: n°12 (score: 78) 
‒ Afghanistan, Corée du Nord, Somalie: n°175 (score:8) 
• Le « Corruption Perceptions Index » mesure annuellement le 
niveau perçu de corruption des pouvoirs publics dans 177 
pays. 69% des pays dans le monde présentent un score 
inférieur à 50 (0=totalement corrompu, 100 totalement 
« propre ») 
• La corruption est estimée par les perceptions d’analystes pays, 
d’hommes d’affaires et du public dans les différents pays 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 35
Une entreprise brésilienne bien organisée et performante peut 
réaliser, à l’abri des barrières à l’entrée, des marges élevées 
Opportunité: des marges élevées 
Se trouver du bon côté des barrières à l’entrée… 
…donne l’opportunité de marges élevées 
•La structure de coût des importateurs et de 
producteurs locaux est très différente, à 
l’avantage de ces derniers 
Prix de 
vente 
Marge 
Marge 
Coûts 
Importateur Producteur 
local 
Taxes 
Marge 
Coûts 
(Source: CommSec, Quartz qz.com, NeoFocus 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 36
Les autorités brésiliennes soutiennent très activement les projets 
d’investissements au Brésil au niveaux fédéral, étatique et municipal 
Opportunité: des incitations très nombreuses 
Exemple: APEX Brasil - Agência Brasileira de Promoção de Exportações e Investimentos 
Source: ApexBrasil (Agência Brasileira de Promoção de Exportações e 
Investimentos, Brazilian Trade and Investment Promotion Agency) 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 37
La stratégie d’implantation gagnante au Brésil: transformer une 
entreprise brésilienne existante en lui apportant ce qui est trop rare 
et/ou trop cher sur place 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
Avantages 
de la stratégie d’acquisition/partenariat 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 38 
Produits 
innovants 
Technologies 
Compétences 
individuelles et 
collectives 
Ressources 
financières 
•L’implantation locale évite les barrières 
à l’importation 
• Pas de discrimination des actionnaires 
étrangers 
• Devenir brésilien comme les autres 
•Efficacité 
• Permet de réutiliser les acquis de la cible (part 
de marché, réseau de distribution, fournisseurs, 
partenaires, compétences,…) 
• Plus rapide qu’une croissance organique 
• Améliore les chances de succès 
•Va dans le sens de la nécessaire 
modernisation de l’économie 
brésilienne 
• Sera bien accueilli par les entreprises 
brésiliennes 
• Sera encouragé par les pouvoirs publics 
•Difficile à répliquer par les entreprises 
locales 
• Faible expérience des entreprises brésiliennes 
à l’étranger
Les entreprises françaises ont une carte particulière à jouer du fait 
des bonnes relations entre les deux pays, historiques et actuelles 
Le Brésil est un « pays d’action prioritaire » pour la France 
• 4 rencontres des chefs d’états en 2008 et 2009 
•Partenariat stratégique bilatéral signé en 12/2008 
•Coopération commerciale et économique 
•Coopération en matière de défens (€6 milliards) 
•Partenariats dans les domaines de l’espace, l’énergie 
nucléaire, les énergies renouvelables, la science et 
l’éducation 
• Dilma Rousseff en France en 2012, François Hollande au Brésil 
en 2013 
•Lancement du Forum Economique Brésil-France 
(permanent, pouvoirs publics+entreprises, réunion à Paris 
20 mai 2014) 
Source: Ouest France, AFP 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 39
Agenda Page 
1. Pourquoi le Brésil ? 5 
2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 
3. Trouver la cible 40 
4. Réaliser la transaction 44 
5. Bénéfices complémentaires 48 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 40
Le développement rapide récent du Brésil a généré une « économie 
de pénurie » 
La cible de vos rêves 
n’existe pas 
Envisager un 
processus de 
transformation 
•Difficultés de développement 
relatives de l’économie brésilienne 
‒moins de sociétés 
‒moins développées 
•Historique mouvementé de 
l’économie brésilienne 
‒moins de sociétés 
‒très résilientes 
•Succès récent de l’économie 
brésilienne 
‒la cible idéale a déjà été 
rachetée ou est courtisée par le 
monde entier 
•Imaginer un business model 
•Adapter ce business model aux 
spécificités de l’environnement 
brésilien 
•Identifier les actifs et compétences 
à trouver au Brésil et celles qui 
peuvent être apportées ensuite 
•Envisager plusieurs acquisitions 
•Le plan d’intégration est 
fondamental pour le succès d’une 
acquisition ou un partenariat 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 41
L’identification d’une société brésilienne appropriée à une 
acquisition ou un partenariat est un processus long et complexe 
L’identification d’une 
cible est un processus 
compliqué 
Des solutions 
pratiques, souvent 
fastidieuses, existent 
•Taille et complexité du Brésil 
•Nombreux critères nécessaires : 
−qualité du business 
−gouvernance de la société 
adéquate 
−respect de la réglementation 
(comptable, fiscale, sociale) 
−ouverture des actionnaires à la 
discussion 
•Peu de sources d’informations 
formelles et souvent seulement en 
portugais 
•Se donner des objectifs réalistes 
•Utiliser le temps (LT): 
‒Se donner du temps ! 
‒Multiplier les cibles examinées 
en parallèle 
‒Rester en veille des cibles 
« inaccessibles » 
•Utiliser les réseaux locaux 
(associations professionnelles, 
réseaux personnels) 
•Valider localement les informations 
obtenues par des sources 
informelles (interviews) 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 42
Une présence et des partenaires locaux sont indispensables 
Les spécificités brésiliennes 
sont nombreuses et souvent 
invisibles 
•L’histoire et le profond métissage de la société 
brésilienne a permis de développer une culture 
originale 
•Les brésiliens sont patriotiques et profondément fiers 
de leur pays 
•Rien n’avance au Brésil sans des contacts directs, 
personnels, fréquents, et souvent informels 
•Le rôle du groupe ou de la communauté est 
particulièrement important au Brésil, il est 
indispensable d’être intégré à la société brésilienne 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 43
Agenda Page 
1. Pourquoi le Brésil ? 5 
2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 
3. Trouver la cible 40 
4. Réaliser la transaction 44 
5. Bénéfices complémentaires 48 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 44
Réaliser une transaction au Brésil nécessite de se projeter et 
s’intégrer dans l’environnement des affaires brésilien 
Comment réaliser une 
acquisition ou un 
partenariat réussi ? 
Se faire accompagner 
par des professionnels 
locaux confirmés 
•Au Brésil, tout est possible… 
•…d’une façon bien brésilienne 
•Les entreprises brésiliennes sont 
majoritairement familiales et peu 
au fait des pratiques 
internationales 
•Elles sont depuis quelques années 
très courtisées par des acheteurs/ 
des partenaires du monde entier 
•Etablir la confiance est une étape 
initiale indispensable pour avoir des 
discussions fructueuses 
•Les motivation et objectifs de vos 
interlocuteurs brésiliens sont différent 
des vôtres : 
•Ils seront probablement difficiles à 
comprendre sans une assistance 
locale 
•Ils seront difficiles à expliquer à vos 
actionnaires/COMEX/ décideurs 
•Se faire accompagner par des 
professionnels locaux confirmés 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 45
Un processus structuré permet de garder le contrôle sur le pilotage 
du projet, augmenter les chances de succès et diminuer les risques 
Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 
Due 
diligence 
« externe » 
Premiers 
contacts 
Business 
plan 
d’acquisition 
Due 
diligence Négociation 
Signature Intégration 
Crucial 
Avocat 
Seul les écrits restent 
Culture brésilienne 
Doit inclure des analyses de sensibilité pour 
refléter la volatilité des paramètres économiques 
Fondamental 
« Compliance » n’est pas la première qualité des brésiliens 
Identification Business 
model 
L’acquéreur français a souvent l’avantage de la vision du business model futur. 
il faut néanmoins l’adapter localement 
Etablir la confiance avant tout et viser la coopération 
Montrer les avantages pour les deux parties 
Le décryptage de l’environnement de la cible donne souvent des clés très importantes 
Utiliser le temps : se donner du temps, multiplier les cibles examinées en parallèle, rester en veille des cibles inaccessibles 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 46
Les principaux écueils liés à la réalisation d’une acquisition ou d’un 
partenariat peuvent être évités avec une préparation suffisante 
Principaux problèmes dans 
les due diligence de cibles 
brésiliennes 
Principales sources d’échecs 
d’investissements au Brésil 
•Des risques significatifs en matière fiscale, 
environnementale ou sociale 
•Un degré de non formalisme dans les 
opérations (opérations non enregistrées, 
plusieurs comptabilités) 
•Des transactions significatives des associés 
non documentées 
•Des contrôles internes insuffisants, qui 
entrainent une documentation financière 
inadaptée 
•Des pratiques comptables à revoir, qui 
nécessitent des ajustements significatifs de 
l’EBITDA, des actifs nets 
•Des problèmes fiscaux et sociaux non 
anticipés 
•Des formalités juridiques / une bureaucratie 
excessives 
•Une qualité insuffisante de l’information 
disponible 
• La volatilité des marché 
•Une due diligence insuffisante réalisée 
avant l’investissement 
•Une sous-estimation du temps nécessaire 
à la transaction 
•Une surestimation des synergies ou des 
gains de restructuration 
•Une qualité insuffisante du management 
Source: pwc do Brasil, « Doing deals in Brazil », 2011 acquis 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 47
Agenda Page 
1. Pourquoi le Brésil ? 5 
2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 
3. Trouver la cible 40 
4. Réaliser la transaction 44 
5. Bénéfices complémentaires 48 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 
CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 48
Les situations économiques du Brésil et de l’Europe sont 
complémentaires, propres à des partenariats fructueux 
Cartes à la même échelle 
Brésil 
•Economie en 
développement 
•Population jeune 
•Fort besoin 
d’investissements 
•Pénurie de main d’oeuvre, 
particulièrement celle 
qualifiée 
•Déficit d’innovation et de 
technologies 
•… 
Europe 
•Economie mature 
•Part croissante des seniors 
•Croissance faible 
nécessitant pue 
d’investissements 
•Chômage élevé, y compris 
parmi la main d’oeuvre très 
qualifiée 
•Tissus dense d’innovation 
et de technologies (R&D, 
investisseurs, fiscalité,…) 
•… 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 49
« France-Brésil : bâtir un avenir économique en commun » 
par Jean-Charles Naouri – Les Echos, 16 mai 2014 
Le 20 mai se tiendra à Paris le Forum économique France-Brésil ouvert par Mauro Borges, ministre du Développement, de l'Industrie et du Commerce du Brésil, 
et Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, du Développement international et du Tourisme. Alors même que le partenariat franco-brésilien connaît une 
phase de développement important, il constitue une chance de renforcer durablement les échanges entre les entrepreneurs des deux pays. 
Le dynamisme et l'esprit de conquête des entrepreneurs brésiliens pourraient s'exprimer pleinement sur le marché français qui présente toutes les 
caractéristiques d'une porte d'accès privilégiée au marché européen, premier du monde avec 500 millions de consommateurs, près de 18.000 milliards de dollars 
de PIB courant et une économie qui renoue avec la croissance. 
L'attractivité de la France pour les investissements étrangers repose sur un ensemble de facteurs qualitatifs mis en avant par les classements internationaux : des 
ingénieurs hautement qualifiés et parmi les plus innovants du monde, d'excellentes infrastructures de transport, la sécurité juridique des contrats, un accès au 
crédit facilité avec des taux d'intérêt particulièrement bas, le crédit impôt-recherche qui place la France en tête des dispositifs d'incitation fiscale à la R&D dans les 
pays de l'OCDE, enfin des coûts d'implantation et d'exploitation avantageux pour les entreprises étrangères. 
Grâce aux jeunes issus de l'immigration, la France compte la seconde communauté lusophone d'Europe. Elément non négligeable d'attractivité, elle se situe au 
2e rang mondial s'agissant de la qualité de vie selon le classement mondial International living. 
Afin de prendre toute la place qui leur revient dans la chaîne mondiale de la valeur ajoutée, les entrepreneurs brésiliens trouveront en France les partenaires pour 
concevoir et mettre en oeuvre les technologies du futur, qu'il s'agisse, entre autres, de l'avion électrique, des infrastructures intelligentes, des énergies durables, 
de la mobilité urbaine et interurbaine ou des immenses potentialités de la chimie du végétal. 
Pays continent, 7e économie mondiale, le Brésil exerce une attraction considérable attestée par la forte présence des entreprises étrangères. Les Français sont 
les 5e investisseurs étrangers avec 600 entreprises présentes employant plus de 600.000 salariés. L'économie brésilienne a bénéficié ces dernières années d'une 
croissance soutenue, en dépit des aléas survenus depuis 2008 : le PIB a progressé en moyenne de 3,7 % en réel et 11 % en nominal par an au cours des 10 
dernières années. 
Au contraire des précédents cycles, cette croissance n'a pas généré de déséquilibres grâce à une gouvernance économique avisée et à l'action de la banque 
centrale : l'hyperinflation a été jugulée ; les finances publiques sont maîtrisées ; le chômage est contenu (5 % à fin mars 2014) ; le secteur bancaire est sain et les 
réserves en devises représentent plus de 12 mois d'importations de biens et de services. Le mouvement actuel de prévention envers les émergents doit donc 
être, s'agissant du Brésil, largement relativisé. 
A ces fondamentaux robustes s'ajoutent d'autres facteurs favorables : des ressources naturelles abondantes, un faible coût de l'énergie, une industrie de qualité, 
une agriculture compétitive et une démographie dynamique. São Paulo est une place financière active dotée d'outils flexibles de financement des entreprises. 
Enfin, les dirigeants brésiliens ont manifesté leur volonté de continuer les réformes sociales ambitieuses qui ont permis la croissance rapide des classes 
moyennes et d'accélérer les réformes structurelles. 
Le Forum économique France-Brésil a été conçu par les deux gouvernements comme un espace de dialogue durable. Il revient aux chefs d'entreprise de nos 
deux pays de l'investir et de l'utiliser comme une plate-forme favorisant une croissance rapide et volontariste de nos coopérations. 
Jean-Charles Naouri est représentant spécial du ministre des Affaires étrangères pour les relations économiques avec le Brésil, PDG du Groupe 
Casino et Président de Grupo Pão de Açúcar. 
Source: Les Echos - http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0203490661540-france-bresil-batir-un-avenir-economique-en-commun-671239.php 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 50
Une acquisition ou un partenariat réussi au Brésil permettra 
d’importer les qualités typiquement brésiliennes 
Quelques qualités brésiliennes 
•Positifs 
« Deus é brasileiro » 
•Entrepreneurs 
« Tchau, e boas vendas ! » 
•Efficaces 
« Tudo é possível », « Jogo de cintura », « Jeitinho » 
•Créatifs 
« Na pratica, a teoria é outra » 
•Coopératifs 
« Uma mão lava outra » 
•Cordiaux 
« Agua no feijão que chegou mais um » 
« Mais vale amigo na praça que dinheiro na caixa » 
« Au –delà du potentiel du pétrole 
brésilien, l’aspect le plus positif pour 
Technip des acquisitions réalisées au 
Brésil est l’impact sur la culture 
brésilienne sur l’ensemble du 
groupe » 
Thierry Pilenko, P-DG de Technip 
Source: Dictons populaires brésiliens, Technip 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 51
42, avenue Montaigne 
75008 Paris 
France 
Tél: +33 (0) 1 42 27 13 00 
www.neofocus.fr 
Merci 
Contact: 
Jérôme Kelber 
jerome.kelber@neofocus.fr 
Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 52

Contenu connexe

Tendances

Bpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuelles
Bpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuellesBpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuelles
Bpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuellesBpifrance
 
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiationAnalyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiationwww.bourse-maroc.org
 
Support Webinaire - Panorama des aides à la création d'entreprise
Support Webinaire -  Panorama des aides à la création d'entreprise Support Webinaire -  Panorama des aides à la création d'entreprise
Support Webinaire - Panorama des aides à la création d'entreprise Bpifrance
 
Bilan de la première promotion du programme Accélérateur PME
Bilan de la première promotion du programme Accélérateur PMEBilan de la première promotion du programme Accélérateur PME
Bilan de la première promotion du programme Accélérateur PMEBpifrance
 
Bpifrance Atlas Régions 2016
Bpifrance Atlas Régions 2016Bpifrance Atlas Régions 2016
Bpifrance Atlas Régions 2016Bpifrance
 
27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa
27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa 27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa
27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa Yves Le Masne
 
Impact de bpifrance - Indicateurs 2019
Impact de bpifrance - Indicateurs 2019Impact de bpifrance - Indicateurs 2019
Impact de bpifrance - Indicateurs 2019Bpifrance
 
Bilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clés
Bilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clésBilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clés
Bilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clésBpifrance
 
Bilan activite Bpifrance 2018
Bilan activite Bpifrance 2018Bilan activite Bpifrance 2018
Bilan activite Bpifrance 2018Bpifrance
 
Bilan d'Activite Bpifrance 2017
Bilan d'Activite Bpifrance 2017Bilan d'Activite Bpifrance 2017
Bilan d'Activite Bpifrance 2017Bpifrance
 
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Jean-Chrys Soleman
 
Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...
Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...
Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...Bpifrance
 
05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa
05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa
05/11/2019 - Communiqué de presse OrpéaYves Le Masne
 
9ème édition du Baromètre du marché des CGPI 2015
9ème édition du Baromètre du marché des CGPI 20159ème édition du Baromètre du marché des CGPI 2015
9ème édition du Baromètre du marché des CGPI 2015BNP Paribas Cardif
 
Capital Invest 2015 - Activité 2014
Capital Invest 2015 - Activité 2014Capital Invest 2015 - Activité 2014
Capital Invest 2015 - Activité 2014Bpifrance
 
11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa
11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa 11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa
11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa Yves Le Masne
 
Bpifrance Atlas Régions 2017
Bpifrance Atlas Régions 2017Bpifrance Atlas Régions 2017
Bpifrance Atlas Régions 2017Bpifrance
 
Bpifrance - Atlas des régions 2014
Bpifrance - Atlas des régions 2014Bpifrance - Atlas des régions 2014
Bpifrance - Atlas des régions 2014Bpifrance
 
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018www.bourse-maroc.org
 

Tendances (19)

Bpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuelles
Bpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuellesBpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuelles
Bpifrance capital invest 2016 : La mobilisation des LPs - Tendances actuelles
 
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiationAnalyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
Analyse préliminaire addoha par attijari intermédiation
 
Support Webinaire - Panorama des aides à la création d'entreprise
Support Webinaire -  Panorama des aides à la création d'entreprise Support Webinaire -  Panorama des aides à la création d'entreprise
Support Webinaire - Panorama des aides à la création d'entreprise
 
Bilan de la première promotion du programme Accélérateur PME
Bilan de la première promotion du programme Accélérateur PMEBilan de la première promotion du programme Accélérateur PME
Bilan de la première promotion du programme Accélérateur PME
 
Bpifrance Atlas Régions 2016
Bpifrance Atlas Régions 2016Bpifrance Atlas Régions 2016
Bpifrance Atlas Régions 2016
 
27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa
27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa 27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa
27/03/2018 - Communiqué de presse Orpéa
 
Impact de bpifrance - Indicateurs 2019
Impact de bpifrance - Indicateurs 2019Impact de bpifrance - Indicateurs 2019
Impact de bpifrance - Indicateurs 2019
 
Bilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clés
Bilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clésBilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clés
Bilan Bpifrance 2014 en 6 chiffres clés
 
Bilan activite Bpifrance 2018
Bilan activite Bpifrance 2018Bilan activite Bpifrance 2018
Bilan activite Bpifrance 2018
 
Bilan d'Activite Bpifrance 2017
Bilan d'Activite Bpifrance 2017Bilan d'Activite Bpifrance 2017
Bilan d'Activite Bpifrance 2017
 
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
 
Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...
Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...
Bpifrance Le Lab : Vaincre la peur de l'international, les PME à la conquête ...
 
05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa
05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa
05/11/2019 - Communiqué de presse Orpéa
 
9ème édition du Baromètre du marché des CGPI 2015
9ème édition du Baromètre du marché des CGPI 20159ème édition du Baromètre du marché des CGPI 2015
9ème édition du Baromètre du marché des CGPI 2015
 
Capital Invest 2015 - Activité 2014
Capital Invest 2015 - Activité 2014Capital Invest 2015 - Activité 2014
Capital Invest 2015 - Activité 2014
 
11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa
11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa 11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa
11/02/2020 - Communiqué de presse Orpéa
 
Bpifrance Atlas Régions 2017
Bpifrance Atlas Régions 2017Bpifrance Atlas Régions 2017
Bpifrance Atlas Régions 2017
 
Bpifrance - Atlas des régions 2014
Bpifrance - Atlas des régions 2014Bpifrance - Atlas des régions 2014
Bpifrance - Atlas des régions 2014
 
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018Stock guide des principales valeurs marocaines   avril 2018
Stock guide des principales valeurs marocaines avril 2018
 

En vedette

Un endroit pour vivre chp4(1)
Un endroit pour vivre chp4(1)Un endroit pour vivre chp4(1)
Un endroit pour vivre chp4(1)JulieVerzilli
 
Soirée financement - janvier 2014
Soirée financement - janvier 2014Soirée financement - janvier 2014
Soirée financement - janvier 2014Digital Saint-Malo
 
Juan pablo duarte y su idea temprana del poder municipal
Juan pablo duarte y su idea temprana del poder municipalJuan pablo duarte y su idea temprana del poder municipal
Juan pablo duarte y su idea temprana del poder municipalGeovanny Vicente Romero
 
Articulo carrera penitenciaria periodico
Articulo carrera penitenciaria periodicoArticulo carrera penitenciaria periodico
Articulo carrera penitenciaria periodicoGeovanny Vicente Romero
 
Slideshare.nxc
Slideshare.nxcSlideshare.nxc
Slideshare.nxcNicolas60
 
Las medidas de coercion desde todas sus perspectivas
Las medidas de coercion desde todas sus perspectivasLas medidas de coercion desde todas sus perspectivas
Las medidas de coercion desde todas sus perspectivasGeovanny Vicente Romero
 
Ecología del Ecuador
Ecología del EcuadorEcología del Ecuador
Ecología del Ecuadoralejoidro10
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1cegaerro
 
Les jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétal
Les jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétalLes jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétal
Les jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétalLes Artisans du végétal
 
Las 7 Reglas de Oro de Todo Buen Negociador
Las 7 Reglas de Oro de Todo Buen NegociadorLas 7 Reglas de Oro de Todo Buen Negociador
Las 7 Reglas de Oro de Todo Buen Negociadorseremprendedor
 
Honduras, prision o pena de muerte anticipada
Honduras, prision o pena de muerte anticipadaHonduras, prision o pena de muerte anticipada
Honduras, prision o pena de muerte anticipadaGeovanny Vicente Romero
 
Fondateuer
FondateuerFondateuer
FondateuerCele Ko
 
Ambidextriavolume1 internetv2
Ambidextriavolume1 internetv2Ambidextriavolume1 internetv2
Ambidextriavolume1 internetv2Christopher Boyd
 
Monster dr dre
Monster dr dreMonster dr dre
Monster dr drezltaoge
 

En vedette (20)

Un endroit pour vivre chp4(1)
Un endroit pour vivre chp4(1)Un endroit pour vivre chp4(1)
Un endroit pour vivre chp4(1)
 
Soirée financement - janvier 2014
Soirée financement - janvier 2014Soirée financement - janvier 2014
Soirée financement - janvier 2014
 
Master 2 p3 2014
Master 2 p3 2014Master 2 p3 2014
Master 2 p3 2014
 
Juan pablo duarte y su idea temprana del poder municipal
Juan pablo duarte y su idea temprana del poder municipalJuan pablo duarte y su idea temprana del poder municipal
Juan pablo duarte y su idea temprana del poder municipal
 
Articulo carrera penitenciaria periodico
Articulo carrera penitenciaria periodicoArticulo carrera penitenciaria periodico
Articulo carrera penitenciaria periodico
 
Slideshare.nxc
Slideshare.nxcSlideshare.nxc
Slideshare.nxc
 
Las medidas de coercion desde todas sus perspectivas
Las medidas de coercion desde todas sus perspectivasLas medidas de coercion desde todas sus perspectivas
Las medidas de coercion desde todas sus perspectivas
 
D4d
D4dD4d
D4d
 
EL LOBITO BUENO
EL LOBITO BUENOEL LOBITO BUENO
EL LOBITO BUENO
 
Pub med
Pub medPub med
Pub med
 
Ecología del Ecuador
Ecología del EcuadorEcología del Ecuador
Ecología del Ecuador
 
LaTeX avancé: mettre en forme sa thèse avec LaTeX
LaTeX avancé: mettre en forme sa thèse avec LaTeXLaTeX avancé: mettre en forme sa thèse avec LaTeX
LaTeX avancé: mettre en forme sa thèse avec LaTeX
 
Presentación1
Presentación1Presentación1
Presentación1
 
Les jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétal
Les jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétalLes jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétal
Les jardins pédagogiques et nourriciers des Artisans du végétal
 
Duplicando el sistema
Duplicando el sistemaDuplicando el sistema
Duplicando el sistema
 
Las 7 Reglas de Oro de Todo Buen Negociador
Las 7 Reglas de Oro de Todo Buen NegociadorLas 7 Reglas de Oro de Todo Buen Negociador
Las 7 Reglas de Oro de Todo Buen Negociador
 
Honduras, prision o pena de muerte anticipada
Honduras, prision o pena de muerte anticipadaHonduras, prision o pena de muerte anticipada
Honduras, prision o pena de muerte anticipada
 
Fondateuer
FondateuerFondateuer
Fondateuer
 
Ambidextriavolume1 internetv2
Ambidextriavolume1 internetv2Ambidextriavolume1 internetv2
Ambidextriavolume1 internetv2
 
Monster dr dre
Monster dr dreMonster dr dre
Monster dr dre
 

Similaire à NeoFocus-Acquisitions et JV au Brésil: pourquoi et comment procéder ?

CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)
CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)
CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)Achraf Ayadi
 
L´intelligence Economique au Brésil conférence jiee´09 frédéric donier- 10...
L´intelligence Economique au Brésil    conférence jiee´09 frédéric donier- 10...L´intelligence Economique au Brésil    conférence jiee´09 frédéric donier- 10...
L´intelligence Economique au Brésil conférence jiee´09 frédéric donier- 10...Frédéric Donier
 
Rapport Avril 2015
Rapport Avril 2015Rapport Avril 2015
Rapport Avril 2015Avril
 
2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...
2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...
2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...Laurence KNECHT
 
Kaiku présentation entreprise 12022013
Kaiku présentation entreprise 12022013Kaiku présentation entreprise 12022013
Kaiku présentation entreprise 12022013Johanne Samon Debus
 
L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...
L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...
L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...Frédéric Donier
 
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...France Digitale
 
Investir dans les fonds de pe africains lkd
Investir dans les fonds de pe africains lkdInvestir dans les fonds de pe africains lkd
Investir dans les fonds de pe africains lkdKusuntu le Club
 
Investir dans les fonds de Private Equity africains
Investir dans les fonds de Private Equity africainsInvestir dans les fonds de Private Equity africains
Investir dans les fonds de Private Equity africainsKusuntu le Club
 
Rapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI International
Rapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI InternationalRapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI International
Rapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI InternationalNicolas Ribollet
 
CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...
CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...
CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...OpinionWay
 
Avanquest communiqué de presse - augmentation de capital
Avanquest   communiqué de presse - augmentation de capitalAvanquest   communiqué de presse - augmentation de capital
Avanquest communiqué de presse - augmentation de capitalAvanquestCorporate
 
E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?
E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?
E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?WSI France
 
Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)
Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)
Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)PwC France
 
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie DupréSalveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupréemiliedupre
 
L’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangères
L’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangèresL’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangères
L’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangèresIpsos France
 
IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014
IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014
IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014Achraf Ayadi
 

Similaire à NeoFocus-Acquisitions et JV au Brésil: pourquoi et comment procéder ? (20)

CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)
CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)
CONFERENCE FSEG NABEUL (avril 2014)
 
L´intelligence Economique au Brésil conférence jiee´09 frédéric donier- 10...
L´intelligence Economique au Brésil    conférence jiee´09 frédéric donier- 10...L´intelligence Economique au Brésil    conférence jiee´09 frédéric donier- 10...
L´intelligence Economique au Brésil conférence jiee´09 frédéric donier- 10...
 
Rapport Avril 2015
Rapport Avril 2015Rapport Avril 2015
Rapport Avril 2015
 
2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...
2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...
2016 03 le marché brésilien (agri, tic, oil&amp;gaz,aeronautique)-presentatio...
 
Kaiku présentation entreprise 12022013
Kaiku présentation entreprise 12022013Kaiku présentation entreprise 12022013
Kaiku présentation entreprise 12022013
 
L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...
L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...
L´action de la commission Intelligence Stratégique CCFB-SP- Bilan 2007-14 - m...
 
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
Baromètre EY / France Digitale 2016 - La performance économique et sociale de...
 
Icd2017 atelier-rh-export
Icd2017 atelier-rh-exportIcd2017 atelier-rh-export
Icd2017 atelier-rh-export
 
Investir dans les fonds de pe africains lkd
Investir dans les fonds de pe africains lkdInvestir dans les fonds de pe africains lkd
Investir dans les fonds de pe africains lkd
 
Investir dans les fonds de Private Equity africains
Investir dans les fonds de Private Equity africainsInvestir dans les fonds de Private Equity africains
Investir dans les fonds de Private Equity africains
 
Rapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI International
Rapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI InternationalRapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI International
Rapport d'activité 2015 - CCI France International / CCI International
 
CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...
CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...
CCI International-OpinionWay-TV5 Monde - Les PME-ETI françaises et l’internat...
 
Avanquest communiqué de presse - augmentation de capital
Avanquest   communiqué de presse - augmentation de capitalAvanquest   communiqué de presse - augmentation de capital
Avanquest communiqué de presse - augmentation de capital
 
E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?
E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?
E-commerce : Comment amplifier ses ventes ?
 
Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)
Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)
Acquisitions dans les pays émergents (juillet 2014)
 
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie DupréSalveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
Salveo - Présentation Brésil par Emilie Dupré
 
Agenda des-reformes-motion-b
Agenda des-reformes-motion-bAgenda des-reformes-motion-b
Agenda des-reformes-motion-b
 
L’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangères
L’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangèresL’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangères
L’attractivité de la France selon les responsables des sociétés étrangères
 
Icd2014 dirigeants
Icd2014 dirigeantsIcd2014 dirigeants
Icd2014 dirigeants
 
IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014
IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014
IEMEP Economie Tunisienne et UMA 04042014
 

Plus de Jerome Kelber

Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?Jerome Kelber
 
Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?Jerome Kelber
 
NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?
NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?
NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?Jerome Kelber
 
NeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian cultureNeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian cultureJerome Kelber
 
NeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian cultureNeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian cultureJerome Kelber
 
NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien
NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien
NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien Jerome Kelber
 

Plus de Jerome Kelber (6)

Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?
 
Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?Brewers need malt, but do they need maltsters?
Brewers need malt, but do they need maltsters?
 
NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?
NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?
NeoFocus-Acquisitions and JV in Brazil: why and how to proceed?
 
NeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian cultureNeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus-Adapt your strategy to the Brazilian culture
 
NeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian cultureNeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian culture
NeoFocus - Adapt your strategy to the Brazilian culture
 
NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien
NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien
NeoFocus - Ajuster sa stratégie au marché brésilien
 

NeoFocus-Acquisitions et JV au Brésil: pourquoi et comment procéder ?

  • 1. Acquisitions et joint-ventures au Brésil : pourquoi et comment procéder ? Jérôme Kelber Paris, 05 juin 2014 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 1
  • 2. Avertissement Ce document est spécifiquement destiné à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris-Ile de France et est publié avec sa permission. Sous aucun prétexte ce document, ou aucune de ses parties, ne pourra être communiqué à des tiers ou reproduit sans l’accord préalable de NeoFocus. Les concepts et les outils présentés dans ce document sont issus de notre expertise et sont la propriété de NeoFocus. Nous demandons à nos clients de s’engager à les garder strictement confidentiels. Si nos discussions ne devaient pas aboutir, nous demandons à nos clients de nous retourner le présent document sans en conserver de copie. L’acceptation de ce document représente un engagement à maintenir un tel niveau de confidentialité. Les exemples et données produits dans ce document sont issus de sources publiques ou purement illustratifs. Les actions et les livrables présentés sont à adapter aux spécificités de chaque mission. NeoFocus ne fournit aucune garantie explicite ou implicite que les informations présentées de ce document sont exactes ou exhaustives. En acceptant cette présentation, le destinataire reconnait que NeoFocus ne saurait être tenu pour responsable en aucune panière de l’utilisation faite des informations présentées dans ce document. Cette présentation ne saurait être complète et ne devrait pas être utilisée sans les commentaires oraux de NeoFocus. Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 2
  • 3. NeoFocus apporte des expertises spécifiques en soutien des projets de croissance de ses clients Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 Croissance pérenne et profitable CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 3 Croissance organique Croissance externe Management de portefeuille Croissance de la profitabilité Practice Stratégie . • Strategic Advisory • Strategic Consulting • Strategic Training Practices spécialisées . • Competition law cases / antitrust • Innovation Booster Les projets de croissance de nos clients Notre support Practice Corporate finance • M&A • Joint ventures • Restructurations Equipes locales Experts
  • 4. Notre réseau international nous permet d’être proches de nos clients et de les accompagner sur le terrain Paris Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 Une équipe multi-locale pour un accès direct et intégré aux marchés mondiaux CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 4 New York New Delhi Tokyo Shanghai Chennai São Paulo Genève Langues parlés par l’équipe: Français Anglais Allemand Espagnol Italien Portugais Hindi Tamil Mandarin Japonais Cantonais Russe Experience internationale de l’équipe: Amerique du nord Chine Europe Inde Brésil Argentine Russie Afr. du Sud Australie Asie du SE Japon
  • 5. Agenda Page 1. Pourquoi le Brésil ? 5 2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 3. Trouver la cible 40 4. Réaliser la transaction 44 5. Bénéfices complémentaires 48 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 5
  • 6. 11/2009 09/2013 Source: The Economist Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 6
  • 7. Le Brésil vient de vivre 20 ans de croissance quasi ininterrompue Réussite: une croissance soutenue et régulière PIB réel valeur 2013, 1994-2013 Croissance réelle du PIB, 1994-2013 5 000 4 500 4 000 3 500 3 000 2 500 2 000 X1,8 X1,4 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 8,0% 7,0% 6,0% 5,0% 4,0% 3,0% 2,0% 1,0% 0,0% -1,0% 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 +3,1%/an +2,8%/an Source: IBGE (Instituto Brasileira de Geografia e Estatísticas) Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 7
  • 8. Le Brésil a atteint le 7ème rang économique mondial et prévoit d’être n° 5 en 2020 Réussite : une superpuissance économique • Objectif d’inflation (~5 à 6%/an) • Excédent primaire • Taux de change flottant Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 8 Une croissance nominale forte • 2012: U$ 2,253 bn (x5) (R$4,402 bn) (x3) • 2002: U$ 504 bn (R$ 1,478 bn) • 45% de l’Am. Latine •Prévision 2014: +1,7% • > Russie #8, >Inde #10 • <UK #6, France #5 Des réserves de change considérables • Réserves de change du Brésil : ‒ 1999: $36bn ‒ 2013: $376bn • UE: $1,356 bn • USA: $135 bn • France: $54bn Une politique économique exemplaire 1) IDE: investissements directs à l’étranger Source: World Bank, IBGE (Instituto Brasileira de Geografia e Estatísticas), Banco central do Brasil, Credit Suisse Des IDE en(1) croissance • 2013: $65 bn d’investissements directes étrangers au Brésil (Russie: $94 bn; Inde : $28 bn) • 2014e: $70bn • 2002: $17bn, 2007: $35bn • #5 destination, derrière Chine, USA, UK, et France
  • 9. Les paramètres macro-économiques du Brésil sont sains Réussite : stabilité économique et financière Credit ratings rassurants • Investment grade atteint: ‒ 2008 : Standard & Poor’s + Fitch –: BBB- ‒ 2009 : Moody’s : Baa3 • 2014: ‒ Standard & Poor’s BBB, puis BBB- le 24 mars 2014 ‒ Moody’s BAA2 “Risque pays” en amélioration • 2014: EMBI+spread: +245 points de base (2004: +541, 2002: +1445) • 2013: dette publique en décroissance (brute: 57,2% du PIB, nette 33,8% du PIB) Une inflation maitrisée • INPC: − 2014e: 4,5% − 2013: 5,9% − 2012: 5,85% − 1995: 2500% Remboursement anticipé du FMI • 1998: prêt du FMI $41 bn (crise financière asiatique) • 2002: $30 bn facilité de crédit (pré-élection de Lula) • 2005: $26,3 bn paiement anticipé du montant utilisé •Réserves de change : ‒1999: $36bn ‒2013: $376bn ‒ UE 1,356, USA 135, France 54 Source: Standard & Poor’s, Moody’s, Fitch, IBGE (Instituto Brasileira de Geografia e Estatisticas), INPC Indice Nacional de Preços ao Consumidor, JP Morgan EMBI Emerging Market Bond Index Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 9
  • 10. L’avis des brésiliens sur la situation économique actuelle du Brésil est certainement bien plus positive que celle de The Economist… Régime militaire (01/04/1964 – 15/03/1985) Nova República (15/03/1985 – aujourd’hui) Inflation cumulée 1970 -2000 : 602 702 873 063 167 % (602 trilliards de %) Entre 1985 et 1995 : 12 ministres des finances 416% 65% 1783% 1038% 2781% 1477% 480% 1158% 15% Inflation annuelle % 3000% 2500% 2000% 1500% 1000% 500% 0% Depuis 1995 : 12 ministres des finances 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 Cruzeiro novo 13/02/1967 Cruzeiro 01/11/1942 Real (Portugal) Reis (conto 106) Monnaies brésiliennes successives Real 01/07/1994 Cruzeiro real 01/08/1993 Cruzeiro 16/03/1990 Cruzado novo 16/01/1989 Cruzado 28/02/1986 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 19% 19% 16% 16% 35% 35% 46% 39% 41% 77% 110% 95% 100% 211% 224% 235% 65% 416% 1038% 1783% 1477% 480% 1158% 2781% 1094% 15% 9% 7% 2% 20% IGP-DI ((Indicie Geral de Preços de Mercado-Disponibilidade Interna). De 1989 à 1997, IGP-M (Indicie Geral de Preços de Mercado). Nova República ou Sexta República Brasileira Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Almanaque Folha, Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 10
  • 11. Les performances économique du Brésil doivent se répercuter sur les autres composantes du développement, sous peine de freiner la croissance Forces • une démographie maitrisée et favorable • une fenêtre d’opportunité démographique immédiate • des ressources naturelles abondantes • une ascension rapide de la classe moyenne • une demande intérieure forte des consommateurs Challenges/Opportunités • une dégradation prononcée de la balance commerciale • une valeur ajoutée locale encore trop limitée • des infrastructures à améliorer significativement • un système politique, administratif et fiscal à améliorer • des inégalités sociales qui restent fortes – éducation – santé publique • Les moteurs de la croissance économique sont durablement présents • La croissance repose en partie sur le marché domestique • La croissance économique elle-même a mis sous pression la structure économique, politique et sociale du pays •Des réformes profondes sont nécessaires pour ne pas entraver le développement Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 11
  • 12. La démographie fait du Brésil un grand pays, sans pression démographique excessive à court terme Population Force : une démographie maitrisée et favorable •2013 : 199 million d’habitants • 50% de l’Am. Latine (404 M), 40% de l’Union européenne (507 M), 3 x la France (66 M) •Urbanisation : 86% de la population totale (France: 85%) •Densité : 23 inhabitants / km² (France: 114) 248 million en 2050 Démographie • 30% <14 ans, • 62% < 30 ans • Faible pression démographique • ~1500 : ~5 M d’habitants • 2013 : 897,000 indiens, dont 67 tribus non contactées (#1 mondial) • 1960 : 62 M • 1980 : 120 M • 2000 : 175 M Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Motoboy Zona Norte Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 12
  • 13. La forte baisse de la natalité fait du Brésil un pays jeune, avec une fenêtre d’opportunité démographique immédiate mais assez courte Force : une fenêtre d’opportunité démographique immédiate Pyramide des âges, par sexe, 2000 et 2035e Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Hommes Femmes Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 13
  • 14. Le Brésil est très abondamment doté en ressources naturelles Force : des ressources naturelles abondantes Ressources naturelles •“Or vert”: 8% des terres arables mondiales : 595 M ha, dont 75 M ha exploitées seulement (13%) • 1er exportateur de biocarburants (2e producteur de bioethanol), café, jus d’orange, viande de volaille et de boeuf, soja, tabac,… • n°1 mondial des surfaces exploitées en OGM •“Or noir”: 2,6 M barils/jour (=Kuwait) •Doit quadrupler avec la mise en exploitation des méga-réserves pré-salifères découvertes en 2006 face à l’état de Rio. • Fera du Brésil un des tous premiers producteurs mondiaux (Russie 10,3 Mb/j, Arabie Saoudite 10,0 Mb/j) •“Or gris”: 3rd producteur mondial de fer, ressources en bauxite, or, manganèse, nickel, phosphates, platine,… •“Or bleu”: 12% des réserves mondiales d’eau douce, et qui produisent 93% de l’électricité brésilienne Source: US Energy Information Administration, Jeune Afrique; Le Temps, Index Mundi, FAO Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 14
  • 15. Le développement de l’économie brésilienne a permis une l’ascension rapide d’une classe moyenne aujourd’hui majoritaire Force : une ascension rapide de la classe moyenne Revenus totaux mensuels du foyer (2012) A Classe B Classe C Classe D Pauvres 536 282 802 422 E Très En M de personnes En % A & B C D & E 8,8 12,9 45,6 55,4 92,9 83,3 13,3 65,9 96,2 22,5 105,5 63,6 200 180 160 140 120 100 80 60 40 20 0 1993 1995 2003 2011 2012: 1US$ = 1,90 R$ Source: SAE (Serviço de Analises Estatisticas), FGV/CPS (Fundação Getúlio Vargas – Centro de Políticas Sociais), Quest Investimentos Min Max Classe R$ US$ R$ US$ supérieur e haute 4963 2612 14521 7643 supérieur e basse 1731 911 4963 2612 moyenne 802 422 1731 911 pauvres 0 0 536 282 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 15
  • 16. B2C: la forte croissance du PIB et du revenus par habitant a généré une forte croissance de la demande intérieure Force : une demande intérieure forte des consommateurs PIB par habitant, US$, 1994-2013 14 000 12 000 10 000 8 000 6 000 4 000 2 000 X10 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), Motoboy Zona Norte (IPEA), Shopping Cidade Jardim Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 16
  • 17. Le développement du Brésil fait peser de fortes contraintes sur la balance commerciale Challenge: une dégradation prononcée de la balance commerciale Balance commerciale, 12 mois cumulés, US bn 2003: ‒ Exportations $73 bn ‒ Importations $48 bn ‒ Solde +$25 bn Source: SECEX/MDIC, 2013: ‒ Exportations $242 bn (x3,3 vs 2003) ‒ Importations $240 bn (x5 vs 2003) ‒ Solde +$2 bn Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 17
  • 18. B2B: la valeur ajoutée locale brésilienne doit croître Challenge/opportunité: une valeur ajoutée locale trop limitée catégories de valeur ajoutée, %, 2013 Source: SECEX/MDIC Exportations par Importations par catégories de valeur ajoutée, %, 2013 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 18
  • 19. Le Brésil a créé les conditions d’un ambitieux programme d’investissement de $600 milliards+ dans les infrastructures Challenge/opportunité: des infrastructures à améliorer Improving infrastructures • Ports (Paranaguá – PR, Santos – SP, Vitória – ES, Suape – PE) • Loi sur les concessions en 2012 – concurrence entre ports privés et publics • Aéroports (Cumbica – SP, Viracopos – SP, Manaus – AM, Fortaleza – CE) • Concessions pour Galeão-RJ (Odebrecht), Cumbica-SP (Ivepar/ACSA S. Afr.) • Réseau routier • Programa de Inv. em Logistica (PIL-PAC), concession de 7,000 km d’autoroutes • Corredor logístico BR-163 – Rio Tapajos (MT >PA, soya, Bunge, Cargill, Hidrovias do Brasil and Cianport) • Réseau ferré • Concession of 11,000 km de réseau ferré (sur un total de 29 000 km1) (1) Longeur totale du réseau ferré : USA 225 000 km, Chine 86 000 km, France 30 000 km, Brésil 29 000 km Source: Layher Scaffolding, LLX, Brasil Econômico, other Porto do Açu, RJ Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 19
  • 20. Des progrès important restent à faire sur les plans politiques, administratifs, fiscaux… Challenge: un système politique, administratif et fiscal à améliorer Complexité politique, administrative et fiscale Corruption Source: Veja Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 20
  • 21. … sur le plan de l’éducation, qui freine aujourd’hui le développement économique du pays… Challenge: des inégalités sociales qui restent fortes - Education Carte de l’alphabétisation au Brésil (2009) Analphabétisme, par âge et par Source: MTE-Minstério do Trabalho e Emprego PNAD 2009, blog Leticia Pinheiro Education Privée Publique sexe (2009) Total Femmes Hommes - Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 21
  • 22. Le secteur éducatif brésilien est largement sous-dimensionné par rapport aux besoins de l’économie Challenge: des inégalités sociales qui restent fortes - Education PISA 2012 – Performance des élèves en mathématiques – Sélection de pays • En 2012, le Brésil est classé par PISA 57e sur 65 pays participants (évalués sur maths, lecture, science) • La différences de ressources entre écoles socio-économiquement désavantagées est l’une des plus forte du classe: n°4/62 • Le pourcentage d’élèves ayant redoublé au moins une classe un l’un des plus élevé du classement: n°7/64 Brésil OCDE Source: PISA Programme for International Student Assessment 2012, performance des élvèves en mathématiques, médiane, pour une sélection de pays avantagées et Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 22
  • 23. …et sur le plan de la santé publique, qui constitue un facteur d’instabilité à terme Challenge: des inégalités sociales qui restent fortes – Santé publique Hopital public de Salvador (BA) Hopital public de Natal (RN) •2013 : •Dépenses de santé : 7,6% du PIB, dont 46% secteur public (USA: 15,2% / 45%, Allemagne: 11,1% / 78%, Am. Latine: 6,7% / 54%) •1 infirmier pour 1000 habitants (OCDE: 4/1000) •Une répartition géographique inégale qui défavorise certaines régions, dont le Nord-Est et le Nord - Cette file est pour ceux qui attendent. - Et celle-là est pour ceux qui n’ont plus besoin d’attendre. SUS: Sistema Único de Saúde – Système de Santé Publique brésilien, créé par la Constitution de 1988, et dont dépend 80% des brésiliens Source: Rede Brasil Atual, TopSeguroSaude.com.br, MundiHoje.com.br Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 23
  • 24. Les spectaculaires performances économique du Brésil doivent encore se répercuter sur les autres composantes du développement Indice de Développement Humain du Brésil IDH 2012 •Index : 0.73 •Rang : 85 Evolution de l’IDH 1980 - 2012 1,000 0,950 0,900 0,850 0,800 0,750 0,700 0,650 0,600 0,550 0,500 980 985 990 995 2000 Source: UNDP (United Ntions Development Programme) Composantes •Santé : espérance de vie à la naissance (années) 73,8 •Education : durée moyenne d’éducation adultes 7,2 (années) •Revenus: PIB par personne (en $2005 constants) $10 152 •Inégalités: IDH ajusté des inégalités 0,531 •Pauvreté: Index de Pauvreté Multidimensionnel 0,011 •Genre: Index d’Inégalité par Genre 0,447 2005 2010 2015 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 24
  • 25. Indice de Développement Humain de la France (IDH) Indice de Développement Humain de la France IDH 2012 •Index : 0.893 •Rang : 20 Evolution de l’IDH 1980 - 2012 1,000 0,950 0,900 0,850 0,800 0,750 0,700 0,650 0,600 0,550 0,500 980 985 990 995 2000 Source: UNDP (United Ntions Development Programme) Composantes •Santé : espérance de vie à la naissance (années) 81,7 •Education : durée moyenne d’éducation adultes 10,6 (années) •Revenus: PIB par personne (en $2005 constants) $30 277 •Inégalités: IDH ajusté des inégalités 0,812 •Pauvreté: Index de Pauvreté Multidimensionnel n.d. •Genre: Index d’Inégalité par Genre 0,083 2005 2010 2015 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 25
  • 26. Agenda Page 1. Pourquoi le Brésil ? 5 2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 3. Trouver la cible 40 4. Réaliser la transaction 44 5. Bénéfices complémentaires 48 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 26
  • 27. Les performances économique du Brésil doivent se répercuter sur les autres composantes du développement, sous peine de freiner la croissance Faiblesses / Risques •de multiples barrières à l’importation - Mercosud - Protectionnisme au Brésil •une importante pénurie de main d’oeuvre •une main d’oeuvre qualifiée durablement insuffisante •un coût du capital très élevé •un écosystème de l’innovation faible Opportunités/Risques •des marges élevées •des incitations très nombreuses •des inégalités sociales qui restent fortes – éducation – santé publique •La combinaison d’une politique protectionniste et d’un fort développement économique récent a multiplié les goulets d’étranglement •La concrétisation du potentiel de croissance en est limitée •Les autorités brésiliennes sont conscientes de la nécessité de favoriser l’implantation locale de sociétés étrangères, pour moderniser l ’économie •Les avantages d’une implantation locale sont nombreux Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 27
  • 28. Le Brésil fait partie du Mercosul, une union douanière qui entretient des barrières à l’importation significatives Faiblesse : barrières à l’importation Mercosul •Mercosul • Créé par le traité d’Asunción, 26/03/1991 entre le Brésil, l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay, 6 membres associés (Bolivie, Chili, Colombie, Equateur, Pérou et Vénézuela) • Les droits d’importation sur les marchandises échangées au sein du Mercosul on été réduits à zéro (avec des exceptions) • Le commerce avec les pays tiers est soumis au Tarif Extérieur Commun (TEC). Les taux du TEV varient de 0% à 20% avec une moyenne à 14% (avec des exceptions) et la possibilité d’une mesure temporaire jusqu’à 35% décidée unilatéralement par un état • Les membres ont depuis 2010 la possibilité d’appliquer des exceptions au TEC sur 100 produits • Tous les 6 mois, 20% des tarifs de la nomenclature du TEC peuvent être modifiés Pacific Alliance vs Mercosul Source: Commission Européenne (http://madb.europa.eu/madb/barriers_result.htm?sectors=none&countries=BR&measures=none) , Wall Street Journal, Quartz qz.com, CommSec Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 28
  • 29. L’accès au marché brésilien est rendu difficile aux exportateurs par un ensemble de mesures Faiblesse : barrières à l’importation Protectionnisme au Brésil •Restrictions à l’importation au Brésil • Taxes à l’importation (voir Mercosul) • Licences d’importations • Normes locales (dont étiquetage et mode d’emploi en portugais) • Régimes spéciaux (télécommunications, assurances, transport maritime, textile et cuir) • Limitations sectorielles aux IDE nécessitant des conditions ou autorisations particulières (transport aérien, agriculture, santé, fret routier, maritime et fluvial, transport de valeurs, architecture, services postaux,…) •Préférence nationale pour 25% des appels d’offres publics • Le « Buy Brazil Act » n°12.349/10 du 15/12/2010 amende le droit des appels d’offres publics (fédéraux, d’état et municipaux), qui est ouverts aux groupes internationaux à conditions qu’ils soient implantés juridiquement au Brésil, et institue une préférence national pour les biens et services produits au Brésil à concurrence de 25% des marchés publics •OMC : • L’OMC désigne le Brésil comme le n°1 des nouvelles mesure protectionnistes en 2013, avec 39 nouvelles mesures sur 407 identifiées (n°2 Inde, n°3 USA, n°4 Argentine) • L’UE, destination de 20% des exportations brésiliennes, attaque formellement en décembre 2103 le Brésil devant l’OMC pour le montant de ses taxes à l’importation de voitures (30%) Voitures FIAT à Oliveira (MG) Source: SECEX, Commission Européenne (http://madb.europa.eu/madb/barriers_result.htm?sectors=none&countries=BR&measures=none) , OMC rapport de février 2014, Reuters Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 29
  • 30. Le développement accéléré du Brésil a créé une « économie de pénurie » dans de nombreux domaines, notamment la main d’oeuvre 14,0% 12,0% 10,0% 8,0% 6,0% 4,0% 2,0% 0,0% Faiblesse : une pénurie de main d’oeuvre Taux de chômage(1), régions métropolitaines, mensuel, 2002-2013 2002.03 2002.09 2003.03 2003.09 2004.03 2004.09 2005.03 2005.09 2006.03 2006.09 2007.03 2007.09 2008.03 2008.09 2009.03 2009.09 2010.03 2010.09 2011.03 2011.09 2012.03 2012.09 2013.03 2013.09 (1) Taxa de Desemprego (período de referência de 30 dias), das pessoas de 10 anos ou mais de idade, por Regiões Metropolitanas, Frequência: Mensal de 2002.03 até 2014.02, Regiões metropolitanas (RMs): Recife, Salvador, Belo Horizonte, Rio de Janeiro, São Paulo e Porto Alegre. Atualizado em: 27/03/2014 Source: IPEA (Instituto de Pesquisa Econômica Aplicada), IBGE Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 30
  • 31. La main d’oeuvre qualifiée et expérimentée est en nombre insuffisant par rapport aux besoins de l’économie Faiblesse : une main d’oeuvre qualifiée durablement insuffisante Manpower - Global Talent Survey (2013, extrait) % d’entreprises éprouvant des difficultés à recruter dans 42 pays 85% 68% 61% Brésil (n°2) : 68% Moyenne mondiale: 35% France (n°26): 33% 41% 41% 39% 38% 37% 35% 35% 35% 34% 33% 32% 30% 28% 22% 21% 17% 13% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Japan Brazil India Argentina Austria U.S. Mexico Switzerland Germany Global average China Canada France Poland Colombia Peru Belgium Norway Italy UK Spain Ireland Am. du Nord Am. du Sud Europe+ME Asie Source: Manpower, MTE-Minstério do Trabalho e Emprego, MBAatlântico, Policia Federal 3% 3% Visas de travail accordés annuellement aux étrangers Année Nombre 2009 42 914 2010 56 006 2011 70 524 2012 73 022 • 88% enseignement technique ou supérieur • Nombre d’étrangers habitant au Brésil : 942 000 (+84% depuis 2000 avec 510 000) • Population active 2012: 95,3 millions • 2103: simplification des conditions d’attribution de visas de travail aux étrangers Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 31
  • 32. Le coût élevé du capital favorise les IDE1 mais pénalise la capitalisation et la croissance des entreprises brésiliennes Faiblesse : un coût du capital très élevé Des taux d’intérêts très élevés. • Taux jour le jour de la Banque Centrale : (SELIC): 10,65% (2014) • => Taux d’intérêts commerciaux (annuels) •35-45% (entreprises) • 45-100 % (ménages) Taux SELIC2 (jour le jour, équivalent annuel, 1996-2014) % Max 45% 50 45 40 35 30 25 20 15 10 5 0 (11/09/1998) Aujourd’hui 10,75% ((27/02/2014) janvier-96 janvier-97 janvier-98 janvier-99 janvier-00 janvier-01 janvier-02 janvier-03 janvier-04 janvier-05 janvier-06 janvier-07 janvier-08 janvier-09 janvier-10 janvier-11 janvier-12 janvier-13 janvier-14 (1) IDE Investissements Directes Etrangers (2) Le taux SELIC est un objectif de taux jour le jour défini par le COPOM (Comitê de Politica Monetaria do Banco Central do Brasil). C’est le taux directeur auquel la Banque Centrale du Brésil prête au jour le jour aux banques. Il est utilisé dans l’économie brésilienne comme indice de référence pour définir les taux d’intérêts Source: Banco Central do Brasil, Istoe. Illustrations Fundação Amazônia Paraense, charge Cicerex Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 32
  • 33. Le Brésil est classé n°64 / 142 pays pour sa capacité à générer de l’innovation Faiblesse : un écosystème de l’innovation faible •Le « Global Innovation Index » mesure la capacité d’un pays à innover en évaluant un ensemble exhaustif de composantes contribuant à la génération de l’innovation •Institutions: • politiques, réglementaires, « ease of doing business » •Capital humain et activités de recherche • éducation, éducation supérieure, activités de R&D (publiques et privées) •Infrastructure • Accessibilité des technologies IT & communication, infrastructures générales •Sophistication des marchés • crédit, investissement, commerce, concurrence •Sophistication des affaires • travailleurs de la connaissance, liens université/industrie, importation de savoir •Production d’innovation • création de connaissances, impact, diffusion • Production d’innovations: actifs immatériels, produits et services innovants, créativité online Global Innovation Index 2013 5-USA 14-Israel 15-Germany 20-France 22-Japan 26-Spain 29-Italy 28-Czech Republic 35-China 46-Chile 52-Uruguay 54-Serbia 55-Greece 56-Argentina 57-Thailand 58-South Africa 60-Colombia 62-Russian Fed. 32-Malaysia 114-Venezuela, Bolivarian… 63-Mexico 64-Brazil 65-Bosnia 66-India 68-Turkey 69-Peru 71-Ukraine 85-Indonesia 92-Morocco Am. du Nord Am. du Sud Europe+ME Asie 70 60 50 40 30 20 10 0 2-Sweden 3-Ukraine 1-Switzerland Source: www.globalinnovationindex.org Brésil Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 33
  • 34. De par son histoire, le Brésil a développé une culture bien spécifique, ce qui en fait un environnement opérationnel complexe Risque: des spécificités locales fortes et parfois invisibles Un environnement et un contexte différents… …génèrent des cultures différentes • Modèle de Geert Hofstede(1) Orientation Long Cercle Relationnel Cercle professionnel Société Environnement Institutions naturel Economie Cercle familial Histoire Religion (1) Approximation du LTO pour France selon mesures de Hofstede effectuées sur des cultures similaires Source: Geert Hofstede, NeoFocus Distance Hiérarchique 100 80 60 40 20 0 Aversion à Assertivité l'Incertitude Distance hiérarchique Individualisme Assertivité Aversion à l'incertitude Brésil France Individualisme Orientation long terme Terme Brésil 69 38 49 76 65 France 68 71 43 86 39 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 34
  • 35. En 2013, le Brésil est classé n°72 des pays les moins corrompus sur 177, ex aequo avec l’Afrique du Sud, la Serbie et la Bosnie Risque: une corruption encore présente Corruption Perception Index 2013 Source: Transparency International. • Extrait du classement 2013 ‒ Danemark n°1 (score: 91) ‒ Canada: n°9 (score: 81) ‒ Allemagne: n°12 (score: 78) ‒ UK: n°14 (score: 76) ‒ USA: n°19 (score: 73) ‒ France: n°22 (score: 71) ‒ Espagne: n°40 (score: 59) ‒ Cuba: n°63 (score: 46) ‒ Italie: n°69 (score: 43) ‒ Chine: n°80 (score: 40) ‒ Maroc: n°91 (score: 37) ‒ Inde, Colombie: n°94 (score: 36) ‒ Argentine: n°106 (score: 34) ‒ Russie: n°127 (score: 28) ‒ Ukraine, Iran: n°144 (score: 25) ‒ Venezuela: n°160 (score: 20) ‒ Allemagne: n°12 (score: 78) ‒ Afghanistan, Corée du Nord, Somalie: n°175 (score:8) • Le « Corruption Perceptions Index » mesure annuellement le niveau perçu de corruption des pouvoirs publics dans 177 pays. 69% des pays dans le monde présentent un score inférieur à 50 (0=totalement corrompu, 100 totalement « propre ») • La corruption est estimée par les perceptions d’analystes pays, d’hommes d’affaires et du public dans les différents pays Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 35
  • 36. Une entreprise brésilienne bien organisée et performante peut réaliser, à l’abri des barrières à l’entrée, des marges élevées Opportunité: des marges élevées Se trouver du bon côté des barrières à l’entrée… …donne l’opportunité de marges élevées •La structure de coût des importateurs et de producteurs locaux est très différente, à l’avantage de ces derniers Prix de vente Marge Marge Coûts Importateur Producteur local Taxes Marge Coûts (Source: CommSec, Quartz qz.com, NeoFocus Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 36
  • 37. Les autorités brésiliennes soutiennent très activement les projets d’investissements au Brésil au niveaux fédéral, étatique et municipal Opportunité: des incitations très nombreuses Exemple: APEX Brasil - Agência Brasileira de Promoção de Exportações e Investimentos Source: ApexBrasil (Agência Brasileira de Promoção de Exportações e Investimentos, Brazilian Trade and Investment Promotion Agency) Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 37
  • 38. La stratégie d’implantation gagnante au Brésil: transformer une entreprise brésilienne existante en lui apportant ce qui est trop rare et/ou trop cher sur place Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 Avantages de la stratégie d’acquisition/partenariat CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 38 Produits innovants Technologies Compétences individuelles et collectives Ressources financières •L’implantation locale évite les barrières à l’importation • Pas de discrimination des actionnaires étrangers • Devenir brésilien comme les autres •Efficacité • Permet de réutiliser les acquis de la cible (part de marché, réseau de distribution, fournisseurs, partenaires, compétences,…) • Plus rapide qu’une croissance organique • Améliore les chances de succès •Va dans le sens de la nécessaire modernisation de l’économie brésilienne • Sera bien accueilli par les entreprises brésiliennes • Sera encouragé par les pouvoirs publics •Difficile à répliquer par les entreprises locales • Faible expérience des entreprises brésiliennes à l’étranger
  • 39. Les entreprises françaises ont une carte particulière à jouer du fait des bonnes relations entre les deux pays, historiques et actuelles Le Brésil est un « pays d’action prioritaire » pour la France • 4 rencontres des chefs d’états en 2008 et 2009 •Partenariat stratégique bilatéral signé en 12/2008 •Coopération commerciale et économique •Coopération en matière de défens (€6 milliards) •Partenariats dans les domaines de l’espace, l’énergie nucléaire, les énergies renouvelables, la science et l’éducation • Dilma Rousseff en France en 2012, François Hollande au Brésil en 2013 •Lancement du Forum Economique Brésil-France (permanent, pouvoirs publics+entreprises, réunion à Paris 20 mai 2014) Source: Ouest France, AFP Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 39
  • 40. Agenda Page 1. Pourquoi le Brésil ? 5 2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 3. Trouver la cible 40 4. Réaliser la transaction 44 5. Bénéfices complémentaires 48 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 40
  • 41. Le développement rapide récent du Brésil a généré une « économie de pénurie » La cible de vos rêves n’existe pas Envisager un processus de transformation •Difficultés de développement relatives de l’économie brésilienne ‒moins de sociétés ‒moins développées •Historique mouvementé de l’économie brésilienne ‒moins de sociétés ‒très résilientes •Succès récent de l’économie brésilienne ‒la cible idéale a déjà été rachetée ou est courtisée par le monde entier •Imaginer un business model •Adapter ce business model aux spécificités de l’environnement brésilien •Identifier les actifs et compétences à trouver au Brésil et celles qui peuvent être apportées ensuite •Envisager plusieurs acquisitions •Le plan d’intégration est fondamental pour le succès d’une acquisition ou un partenariat Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 41
  • 42. L’identification d’une société brésilienne appropriée à une acquisition ou un partenariat est un processus long et complexe L’identification d’une cible est un processus compliqué Des solutions pratiques, souvent fastidieuses, existent •Taille et complexité du Brésil •Nombreux critères nécessaires : −qualité du business −gouvernance de la société adéquate −respect de la réglementation (comptable, fiscale, sociale) −ouverture des actionnaires à la discussion •Peu de sources d’informations formelles et souvent seulement en portugais •Se donner des objectifs réalistes •Utiliser le temps (LT): ‒Se donner du temps ! ‒Multiplier les cibles examinées en parallèle ‒Rester en veille des cibles « inaccessibles » •Utiliser les réseaux locaux (associations professionnelles, réseaux personnels) •Valider localement les informations obtenues par des sources informelles (interviews) Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 42
  • 43. Une présence et des partenaires locaux sont indispensables Les spécificités brésiliennes sont nombreuses et souvent invisibles •L’histoire et le profond métissage de la société brésilienne a permis de développer une culture originale •Les brésiliens sont patriotiques et profondément fiers de leur pays •Rien n’avance au Brésil sans des contacts directs, personnels, fréquents, et souvent informels •Le rôle du groupe ou de la communauté est particulièrement important au Brésil, il est indispensable d’être intégré à la société brésilienne Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 43
  • 44. Agenda Page 1. Pourquoi le Brésil ? 5 2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 3. Trouver la cible 40 4. Réaliser la transaction 44 5. Bénéfices complémentaires 48 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 44
  • 45. Réaliser une transaction au Brésil nécessite de se projeter et s’intégrer dans l’environnement des affaires brésilien Comment réaliser une acquisition ou un partenariat réussi ? Se faire accompagner par des professionnels locaux confirmés •Au Brésil, tout est possible… •…d’une façon bien brésilienne •Les entreprises brésiliennes sont majoritairement familiales et peu au fait des pratiques internationales •Elles sont depuis quelques années très courtisées par des acheteurs/ des partenaires du monde entier •Etablir la confiance est une étape initiale indispensable pour avoir des discussions fructueuses •Les motivation et objectifs de vos interlocuteurs brésiliens sont différent des vôtres : •Ils seront probablement difficiles à comprendre sans une assistance locale •Ils seront difficiles à expliquer à vos actionnaires/COMEX/ décideurs •Se faire accompagner par des professionnels locaux confirmés Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 45
  • 46. Un processus structuré permet de garder le contrôle sur le pilotage du projet, augmenter les chances de succès et diminuer les risques Phase 1 Phase 2 Phase 3 Phase 4 Phase 5 Due diligence « externe » Premiers contacts Business plan d’acquisition Due diligence Négociation Signature Intégration Crucial Avocat Seul les écrits restent Culture brésilienne Doit inclure des analyses de sensibilité pour refléter la volatilité des paramètres économiques Fondamental « Compliance » n’est pas la première qualité des brésiliens Identification Business model L’acquéreur français a souvent l’avantage de la vision du business model futur. il faut néanmoins l’adapter localement Etablir la confiance avant tout et viser la coopération Montrer les avantages pour les deux parties Le décryptage de l’environnement de la cible donne souvent des clés très importantes Utiliser le temps : se donner du temps, multiplier les cibles examinées en parallèle, rester en veille des cibles inaccessibles Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 46
  • 47. Les principaux écueils liés à la réalisation d’une acquisition ou d’un partenariat peuvent être évités avec une préparation suffisante Principaux problèmes dans les due diligence de cibles brésiliennes Principales sources d’échecs d’investissements au Brésil •Des risques significatifs en matière fiscale, environnementale ou sociale •Un degré de non formalisme dans les opérations (opérations non enregistrées, plusieurs comptabilités) •Des transactions significatives des associés non documentées •Des contrôles internes insuffisants, qui entrainent une documentation financière inadaptée •Des pratiques comptables à revoir, qui nécessitent des ajustements significatifs de l’EBITDA, des actifs nets •Des problèmes fiscaux et sociaux non anticipés •Des formalités juridiques / une bureaucratie excessives •Une qualité insuffisante de l’information disponible • La volatilité des marché •Une due diligence insuffisante réalisée avant l’investissement •Une sous-estimation du temps nécessaire à la transaction •Une surestimation des synergies ou des gains de restructuration •Une qualité insuffisante du management Source: pwc do Brasil, « Doing deals in Brazil », 2011 acquis Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 47
  • 48. Agenda Page 1. Pourquoi le Brésil ? 5 2. Pourquoi une acquisition ou une joint-venture ? 26 3. Trouver la cible 40 4. Réaliser la transaction 44 5. Bénéfices complémentaires 48 Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 48
  • 49. Les situations économiques du Brésil et de l’Europe sont complémentaires, propres à des partenariats fructueux Cartes à la même échelle Brésil •Economie en développement •Population jeune •Fort besoin d’investissements •Pénurie de main d’oeuvre, particulièrement celle qualifiée •Déficit d’innovation et de technologies •… Europe •Economie mature •Part croissante des seniors •Croissance faible nécessitant pue d’investissements •Chômage élevé, y compris parmi la main d’oeuvre très qualifiée •Tissus dense d’innovation et de technologies (R&D, investisseurs, fiscalité,…) •… Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 49
  • 50. « France-Brésil : bâtir un avenir économique en commun » par Jean-Charles Naouri – Les Echos, 16 mai 2014 Le 20 mai se tiendra à Paris le Forum économique France-Brésil ouvert par Mauro Borges, ministre du Développement, de l'Industrie et du Commerce du Brésil, et Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, du Développement international et du Tourisme. Alors même que le partenariat franco-brésilien connaît une phase de développement important, il constitue une chance de renforcer durablement les échanges entre les entrepreneurs des deux pays. Le dynamisme et l'esprit de conquête des entrepreneurs brésiliens pourraient s'exprimer pleinement sur le marché français qui présente toutes les caractéristiques d'une porte d'accès privilégiée au marché européen, premier du monde avec 500 millions de consommateurs, près de 18.000 milliards de dollars de PIB courant et une économie qui renoue avec la croissance. L'attractivité de la France pour les investissements étrangers repose sur un ensemble de facteurs qualitatifs mis en avant par les classements internationaux : des ingénieurs hautement qualifiés et parmi les plus innovants du monde, d'excellentes infrastructures de transport, la sécurité juridique des contrats, un accès au crédit facilité avec des taux d'intérêt particulièrement bas, le crédit impôt-recherche qui place la France en tête des dispositifs d'incitation fiscale à la R&D dans les pays de l'OCDE, enfin des coûts d'implantation et d'exploitation avantageux pour les entreprises étrangères. Grâce aux jeunes issus de l'immigration, la France compte la seconde communauté lusophone d'Europe. Elément non négligeable d'attractivité, elle se situe au 2e rang mondial s'agissant de la qualité de vie selon le classement mondial International living. Afin de prendre toute la place qui leur revient dans la chaîne mondiale de la valeur ajoutée, les entrepreneurs brésiliens trouveront en France les partenaires pour concevoir et mettre en oeuvre les technologies du futur, qu'il s'agisse, entre autres, de l'avion électrique, des infrastructures intelligentes, des énergies durables, de la mobilité urbaine et interurbaine ou des immenses potentialités de la chimie du végétal. Pays continent, 7e économie mondiale, le Brésil exerce une attraction considérable attestée par la forte présence des entreprises étrangères. Les Français sont les 5e investisseurs étrangers avec 600 entreprises présentes employant plus de 600.000 salariés. L'économie brésilienne a bénéficié ces dernières années d'une croissance soutenue, en dépit des aléas survenus depuis 2008 : le PIB a progressé en moyenne de 3,7 % en réel et 11 % en nominal par an au cours des 10 dernières années. Au contraire des précédents cycles, cette croissance n'a pas généré de déséquilibres grâce à une gouvernance économique avisée et à l'action de la banque centrale : l'hyperinflation a été jugulée ; les finances publiques sont maîtrisées ; le chômage est contenu (5 % à fin mars 2014) ; le secteur bancaire est sain et les réserves en devises représentent plus de 12 mois d'importations de biens et de services. Le mouvement actuel de prévention envers les émergents doit donc être, s'agissant du Brésil, largement relativisé. A ces fondamentaux robustes s'ajoutent d'autres facteurs favorables : des ressources naturelles abondantes, un faible coût de l'énergie, une industrie de qualité, une agriculture compétitive et une démographie dynamique. São Paulo est une place financière active dotée d'outils flexibles de financement des entreprises. Enfin, les dirigeants brésiliens ont manifesté leur volonté de continuer les réformes sociales ambitieuses qui ont permis la croissance rapide des classes moyennes et d'accélérer les réformes structurelles. Le Forum économique France-Brésil a été conçu par les deux gouvernements comme un espace de dialogue durable. Il revient aux chefs d'entreprise de nos deux pays de l'investir et de l'utiliser comme une plate-forme favorisant une croissance rapide et volontariste de nos coopérations. Jean-Charles Naouri est représentant spécial du ministre des Affaires étrangères pour les relations économiques avec le Brésil, PDG du Groupe Casino et Président de Grupo Pão de Açúcar. Source: Les Echos - http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0203490661540-france-bresil-batir-un-avenir-economique-en-commun-671239.php Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 50
  • 51. Une acquisition ou un partenariat réussi au Brésil permettra d’importer les qualités typiquement brésiliennes Quelques qualités brésiliennes •Positifs « Deus é brasileiro » •Entrepreneurs « Tchau, e boas vendas ! » •Efficaces « Tudo é possível », « Jogo de cintura », « Jeitinho » •Créatifs « Na pratica, a teoria é outra » •Coopératifs « Uma mão lava outra » •Cordiaux « Agua no feijão que chegou mais um » « Mais vale amigo na praça que dinheiro na caixa » « Au –delà du potentiel du pétrole brésilien, l’aspect le plus positif pour Technip des acquisitions réalisées au Brésil est l’impact sur la culture brésilienne sur l’ensemble du groupe » Thierry Pilenko, P-DG de Technip Source: Dictons populaires brésiliens, Technip Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 51
  • 52. 42, avenue Montaigne 75008 Paris France Tél: +33 (0) 1 42 27 13 00 www.neofocus.fr Merci Contact: Jérôme Kelber jerome.kelber@neofocus.fr Confidentiel société - © NeoFocus Strategy & Finance 2014 CCI Paris IDF - 20140605 - Acquisitions et JV au Brésil 52