Finance et Achats  Marché                               JUIN 2012– Numéro 1Business case InterviewsTémoignages  Solutions ...
Sommaire               N°1 Juin 2012•   Edito                                                                        page ...
EditoLes directions financières, par définition, sont sensibles aux   directions financières à confier la gestion de donné...
Cartographie                 Les solutions FINANCE en mode SaaS : qui fait quoi ?                             Gestion des ...
Vidéos - Finance   Une sélection de vidéos de notre site SaaS Tube                                          Retrouvez d’au...
MarchéLes solutions Finance prêtes à décoller dans un marché en pleine croissanceLe SaaS devrait générer 14,5 milliards de...
Revue de presse                            Quelques articles récents que vous pourriez avoir manqué : • Le SaaS est l’aven...
Focus                            Parole d’expert Finance Infor : Christian LevantiLa gestion du recouvrement : une fonctio...
Business Case  Nienke Ryan, Product & Strategy Manager chez Spicy Lemon, Hollande  SpicyLemon est un distributeur Hollanda...
En en tant que fournisseurs de solutions de sécurité           Grâce aux tableaux de bords mis en place par marché etinfor...
Business Case  Témoignage de Jacques SINOU, DAF, Groupe SARETEC  (expertise conseil et arbitrage)  Description du client :...
Pourquoi Yooz ?                                             Premier BilanPour le produit, la technologie                  ...
Business Case  Témoignage utilisateur Ginger  (Expertise et ingénierie des équipements et des infrastructures).           ...
Pourquoi Yooz ?                                            Comment ça marche ?Les critères de choix :1. Full Web : accès d...
Premier bilan après 18 mois d’utilisation1. Suppression de toute notion de distance     6. Amélioration de la gestion de l...
Témoignage Clalit Health Services choisit Nipendo comme solution d’échange de données En 2010, les services de santé et de...
Il nous a fallu deux mois pour connecter les plus importants et   Clalit en brefau bout de quatre mois, l’ensemble de ces ...
Témoignage Vivarte fait avancer sa gestion de trésorerie avec la solution Kyriba Disposant d’une ancienne solution de gest...
Le choix de Kyriba :                                                 Les débuts du projet :Plusieurs facteurs ont poussé V...
La souplesse de la solution, sa facilité d’utilisation et des      Les déploiements en cours :besoins internes croissants ...
Les prochaines étapes :Dans les prochaines semaines, Vivarte et Kyriba vont                     Aujourd’hui, Kyriba est de...
Témoignage Transavia.com choisit INFOR pour optimiser son système de gestion et de reporting Lors de sa création début 200...
Notons quavec plus de 15 ans de collaboration avec les plus        fournisseurs et clients, dont les données sont déversée...
présenter les analyses mensuelles indispensables telles que      A propos de TRANSAVIA.comla rentabilité par axes analytiq...
Témoignage                                 Vinci choisit Alsyon Technologies « Vinci Construction France, c’est le rassemb...
InterviewEntretien avec Steve Weihart, Président de la société Kalink – distributeur exclusif de Nipendo                  ...
SG : Quels sont les usages dont vous êtes le plus fiers ou        SG : Quels sont les bénéfices/ROI qu’il en a retiré ?qui...
SG : Auraient-ils été les mêmes avec une solution                tarifaire, peu ou pas d’engagement dans la durée ?‘réside...
SG : En quoi vous différenciez-vous de vos                   SG : Disposez-vous d’un réseau de partenairesconcurrents prin...
SG : Votre solution est-elle disponible en plusieurs          périmètre fonctionnel de votre solution, lancementlangues ? ...
Bibliothèque             Trois ouvrages récents sur la Finance et la Gestion                                              ...
Agenda                Quelques salons, forums, conférences… à ne pas manquer•   SOLUTIONS BANCAIRES 2012    Salon Professi...
Qui sommes-nous ?                                                                       La plupart des solutions métiers b...
Qui sommes-nous ?                 www.saas-guru.com                                contact@saas-guru.com                  ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Dossier Solutions Finance/Achat Saas Guru

2 103 vues

Publié le

Le guide des Finance/Achat de SaaS Guru. Il contient cartographie du marché, témoignages client et business cases, analyses d'experts ... Pour en savoir plus www.saas.guru.com

Publié dans : Technologie
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 103
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
31
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Dossier Solutions Finance/Achat Saas Guru

  1. 1. Finance et Achats Marché JUIN 2012– Numéro 1Business case InterviewsTémoignages Solutions Les dossiers thématiques
  2. 2. Sommaire N°1 Juin 2012• Edito page 3• Cartographie : quelles solutions pour quels besoins ? page 4• Vidéos : découvrez 4 acteurs et leurs solutions en vidéo page 5• Le marché des application SaaS DAF et Achats en 2011, état des lieux page 6• Revue de presse : 6 articles que vous pourriez avoir manqué page 7• Focus : gestion du recouvrement , une fonction plus que jamais d’actualité page 8• Business Case : « SpicyLemon, faire parler les données financières » page 9• Business Case : SARETEC page 11• Business Case : GINGER page 13• Témoignage : NIPENDO page 16• Témoignage : VIVARTE page 18• Témoignage : INFOR – Transavia.com page 22• Témoignage : ALSYON page 25• Interview : entretien avec Steve Weihart, pour Kalink – Nipendo page 26• Bibliothèque : 3 ouvrages récents à découvrir page 31• Agenda : les évènements, salons et conférences à ne pas manquer page 35 Les dossiers thématiques 2
  3. 3. EditoLes directions financières, par définition, sont sensibles aux directions financières à confier la gestion de données à desarguments économiques et aux nouveaux modèles de sociétés externes, ou à les faire transiter par des serveursfinancement. Rien d’étonnant donc à ce qu’elles soient difficiles à identifier puisque situés… dans le Cloud.attentives à l’émergence du modèle SaaS et Cloud, et à lamultitude de solutions qui proposent aux DAF de nouveaux Certes, les mentalités doivent évoluer. Mais les donnéesoutils, ou de nouvelles façons de délivrer et d’utiliser des commerciales ou RH sont elles aussi sensibles, et n’ont pouroutils classiques (comptabilité, gestion…). autant pas été un frein au développement du SaaS et du Cloud dans ces univers.On devrait donc noter, lors des études récentes sur le marché Les éditeurs et fournisseurs de solutions l’ont bien compris,du SaaS et du Cloud, une nette avancée des intentions qui accentuent leur communication sur le thème de lad’équipement pour de telles solutions orientées DAF. Ce n’est sécurité : et si les solutions SaaS destinées aux DAF étaientpas encore réellement le cas. autant, voire plus sécurisées, qu’une solution classique enLes solutions SaaS et Cloud Finances, Achats, ou Gestions interne ?restent moins plébiscitées que celles destinées auxRessources Humaines ou aux directions commerciales. Ceci prouvé, il ne serait pas étonnant que l’on assiste dansSelon les analystes, ou les acteurs du marchés eux-mêmes, l’année qui vient à un rattrapage, et à un engouement descette position d’attente s’explique par la frilosité des Directions Financières pour les modèles SaaS et Cloud. Laurent HERCE Thierry BAYON lherce@marketor.fr tbayon@marketor.fr Directeur de SaaS Guru. Consultant Rédacteur pour SaaS Guru. Analyste et consultant Animateur du Club en stratégie SaaS/Cloud. Alliances DAF & Achats.Les dossiers thématiques 3
  4. 4. Cartographie Les solutions FINANCE en mode SaaS : qui fait quoi ? Gestion des actifs Gestion de la fiscalité Consolidation - reporting Facturation/ Comptabilité ERP « Finance » Dématérialisation Factures Trésorerie, Cash Flow, Gestion du poste clients Communication bancaire Gestion des achats 4
  5. 5. Vidéos - Finance Une sélection de vidéos de notre site SaaS Tube Retrouvez d’autres vidéos SaaS/Cloud classées par univers ou métiers sur www.saas-guru.com 5
  6. 6. MarchéLes solutions Finance prêtes à décoller dans un marché en pleine croissanceLe SaaS devrait générer 14,5 milliards de dollars en Une étude récente publiée par le cabinet de Vanson2012 selon Gartner. Cela représente une croissance Bourne, pour le compte de Google, montre l’attraitde 17,9% par rapport à 2011 (12,3 milliards de exercées par les solutions Cloud sur les directionsdollars). financières. Sur un panel de 100 responsables de direction financière de grands comptes en France, uneBien que le cabinet ait constaté un intérêt croissant pour grande majorité (87%) pensent que le Cloud jouera unles applications verticales, lusage le plus répandu du rôle clé dans l’évolution de leur société, et de saSaaS concerne toutefois les applications horizontales. stratégie, d’ici 12 à 18 mois. Ils estiment que le nuage aLAmérique du Nord et plus spécifiquement les Etats- pour conséquence d’accroitre le poids de l’informatiqueUnis, offrent le plus dopportunités et représentent le plus dans l’entreprise et pour 58% le rôle du départementmature des marchés régionaux. Il devrait atteindre cette informatique dans la stratégie globale. A 94%, ils voientannée un chiffre daffaires de 9,1 milliards de dollars, dans le Cloud des avantages comme la réduction decontre 7,8 milliards de dollars en 2011. coûts de maintenance, la diminution des dépenses IT ouUn grande partie de ces revenus proviennent des la réduction des coûts opérationnels.applications financières, de management, de messagerie Ces directeurs financiers français se voient égalementet de bureautique. de plus en plus comme décideurs dans l’achat et laLEurope de lOuest représente le second marché en gestion de services informatiques, et ce pour 35 %termes dimportance. Le chiffre daffaires 2012 devrait d’entre eux.dépasser 3,2 milliards de dollars, contre 2,7 milliards dedollars lan dernier. Les dossiers thématiques 6
  7. 7. Revue de presse Quelques articles récents que vous pourriez avoir manqué : • Le SaaS est l’avenir du DAF • Les DAF placent le Cloud parmi leurs priorités Article du JDN, par Christine BUISSON, responsable Article de saas-guru des offres finance, CEGID • Le DAF et Internet : anticiper plutôt que résister • Vive le DAF leader et business partner Article de new CFO.fr, interview de Fabrice Vernière, Article du cercle Les Echos DAF de SAGE France • Le DAF, un moteur du Cloud • La tête dans les nuages, les pieds sur terre Article du MagIT, par Cyrille Chausson Article de new CFO, Les dossiers thématiques 7
  8. 8. Focus Parole d’expert Finance Infor : Christian LevantiLa gestion du recouvrement : une fonction clé plus Il est évident que ces points deviennent de plus en plusque jamais d’actualité. critiques lors des périodes de crises, telles celle queLa récupération des créances clients a toujours été un nous traversons actuellement.des facteurs essentiels dans la bonne marche d’uneentreprise. De plus, sur un plan psychologique et humain, les débiteurs auront tendance à porter plus d’attention auEn effet, d’une part, les impayés impactent directement règlement des fournisseurs qui seront les plus attentifs etla marge nette, pour exemple un impayé de 10.000 les plus rigoureux dans la gestion de leurs relances.Euros hors taxes pour une entreprise margeant à 20% C’est pourquoi, Il est essentiel d’être doté d’outilsva nécessiter un chiffre d’affaires de 50.000 Euros pour permettant d’augmenter l’efficacité, la réactivité et lacouvrir la perte. De plus, sauf en cas de régime « sur maîtrise de ce processus.encaissements », la TVA devra être réglée et ne pourra Infor, intègre ce type d’outil dans son offre de gestionêtre récupérée que lorsque la créance aura été déclarée comptable et financière. Dans ce domaine, les retourscomme irrémédiablement légalement irrecouvrable (ce sur investissements en termes financiers, aisémentqui ne manquera pas de demander un temps certain, en quantifiables, sont effectués très rapidement après lamoyenne 1 an). mise en œuvre des solutions informatisées.D’autre part, l’impact de la réduction du DSO est non Pour en savoir plus :négligeable en terme de besoin de trésorerie, par voie Site Infor => http://www.infor.com/de conséquence sur le poids des frais financiers et donc,in fine, sur la marge nette. Pour exemple une réduction Fiche SaaS Guru >du délai de règlement de 10 Jours, pour une entrepriseréalisant annuellement 1M d’euros de Chiffre d’affairesTTC permettra de diminuer le besoin de trésoreried’environ 30.000 Euros. Les dossiers thématiques 8
  9. 9. Business Case Nienke Ryan, Product & Strategy Manager chez Spicy Lemon, Hollande SpicyLemon est un distributeur Hollandais spécialisé dans la sécurité informatique et les logiciels anti-virus. Il s’appuie sur un réseau de plus de 1500 partenaires et revendeurs. Un audit interne de management de la connaissance a pointé du doigt le besoin des outils informatiques en Elle pu alors prendre la mesure de l’intérêt de l’outil pour place de davantage capitaliser sur les données sa société. Bime Benelux aida SpicyLemon à mettre en existantes et de gagner d’apprendre d’avantage des place l’outil en formant ses analystes business et en expériences de ses collaborateurs. Bien que la société apportant conseils et indications tout au long du process ne manque pas de données, les Account Managers ne de création de leurs premiers tableaux de bords. La disposaient pas des informations ou des indicateurs pour solution s’est avérée relativement simple à prendre en identifier efficacement les opportunités et les leads. Ils main, notamment grâce au principe de Drag-and-Drop. avaient clairement besoin d’un outil pour organiser les données financières, commerciales, et issues de la Les personnes non techniques pouvaient donc tout aussi chaîne de distribution. bien s’essayer à l’outil et mettre en place leurs propres tableaux de bords pour analyser leurs données. Le partenaire Benelux de Bime a suggéré à SpicyLemon SpicyLemon a développé de nouveaux indicateurs basés d’avoir recours à la société Française pour “faire parler sur leur propre chaîne de valeur... Un niveau de ses données” sous-exploitées. La première réaction de précision qui leur était tout bonnement impossible Nienke Ryan, la « Product and Strategy manager » de la auparavant. société fut plutôt positive. Rassurée par l’interface accessible elle décida de l’essayer. Les dossiers thématiques 9
  10. 10. En en tant que fournisseurs de solutions de sécurité Grâce aux tableaux de bords mis en place par marché etinformatique, SpicyLemon faisait de la sécurité de ses par indicateurs, ils sont désormais capables d’allerpropres données un point clé de son projet de Business récupérer eux même toutes les informations financièresIntelligence. Le fait que la solution BIME soit en mode nécessaires. Ils ont également gagnés en autonomieCloud soulevait bien des interrogations. La société a dans la gestion de leurs Segment de Marché et dansdonc pris soin de décortiquer tous les aspects sécurité l’utilisation de ces données dans toutes les étapes desdu service et pris le temps de tester ce qui devait l’être processus analyses de leurs business.afin de s’assurer que ses données seraient en sécurité. En analysant les données en profondeur et en faisantNienke et plusieurs managers de SpicyLemon utilisent ressortir les points clés de façon claire et visuelle, BIMEaujourd’hui Bime tous les jours pour suivre leurs a considérablement aide SpicyLemon à maintenir uneindicateurs et piloter leurs données financiers et croissance forte sur son marché, pourtant concurrentiel.commerciales. Pour avoir travaillé un temps au sein de la Ce client a pu concentrer ses ressources sur ce quiDirection Administrative et Financière, Nienke disposait faisait sa valeur.de tout le Background nécessaire à une bonnecompréhension de ses données financières... Mais ce Pour en savoir plus :n’était pas le cas de ces Sales Manager ! Ils n’étaientpas spécialement aguerris à l’utilisation d’Excel... Ou tout Site BIME => http://fr.bimeanalytics.com/du moins, pas suffisament experts en la matière pour Fiche SaaS Guru >l’utiliser à un niveau suffisant pour extraire les donnéespertinente et mesurer les bons indicateurs au bonmoment... Les dossiers thématiques 10
  11. 11. Business Case Témoignage de Jacques SINOU, DAF, Groupe SARETEC (expertise conseil et arbitrage) Description du client : Contexte : • Une couverture nationale et internationale : 1000 • 90 agences à travers 9 sociétés. salariés • Volumétrie mensuelle de 1500 factures • Plus de 30 ans d’investissement dans le domaine fournisseurs. de l’expertise pour les assureurs: • SARETEC Dommage : Dégâts des eaux, vols, … • SARETEC Construction : pathologie du bâtiment. Ce que recherchait le client : • SARETEC Entreprises : 40 experts consultants reconnus dans le domaine de l’expertise en • Traçabilité des factures fournisseurs. assurances • Archivage des factures fournisseurs. • SARETEC Value : estimation des enjeux • Recherches facilitées des documents stockés financiers. • Recherches multicritères, recherches par mots • SARETEC immobilier : spécialiste technique du clés, … cycle de vie du bâtiment. • Diminution des coûts de traitement internes • ERP utilisé : Sage 1000 11
  12. 12. Pourquoi Yooz ? Premier BilanPour le produit, la technologie Après 10 mois d’utilisation1. Choisir un outil simple, intuitif, convivial qui 1. Un outils qui évolue avec nos besoins. garantisse l’adhésion des collaborateurs 2. L’outil a beaucoup évolué depuis sa mise en2. Bénéficier de l’offre d’essai avec sessions de exploitation grande disponibilité des équipes formation personnalisées pour évaluer l’outil et ses YOOZ , à l’écoute des utilisateurs, et prise en compte impacts sur l’organisation rapide des besoins exprimés3. Valider les gains de temps à la saisie : 3. Adhésion globale des utilisateurs au projet OCR, Clic&Reco, affectations automatiques Yooz , même pour les plus réticents.4. Valider les interfaces avec l’outil de production 4. Des gains de productivité évidents en terme de SAGE 1000 classement, recherches…5. Valider la politique d’innovation/évolutions de 5. Facilité de gérer plusieurs sociétés simultanément. l’éditeur et sa qualité du service : suivi régulier et réactivité des réponses 6. Un choix SaaS soutenu par notre DSI, une disponibilité de notre base a plus de 99%, 24h sur 24h depuis n’importe quel poste connecté à l’Internet 7. Des coûts maitrisés et aisés à budgéter. 12
  13. 13. Business Case Témoignage utilisateur Ginger (Expertise et ingénierie des équipements et des infrastructures). Périmètre du projet de dématérialisation des Le groupe : factures • GINGER Ingénierie • GINGER Ingénierie • GINGER Expertise • 8 sociétés • GINGER Clé en main – Maintenance • 16 000 factures / an • GINGER Telecoms • Logiciel comptable : Sage 100 • Intégrateur Sage : SNG Les chiffres : Motivations initiales : • 2600 Collaborateurs • 283 M€ de CA • Fluidifier et rationnaliser le processus de • 145 agences en France et DOM-TOM traitement de factures dans notre contexte multi- sites • Réduire les coûts de traitement administratifs • Faciliter les clôtures mensuelles en bénéficiant d’une visibilité des factures en cours et en accélérant les processus de validation • Améliorer le contrôle interne 13
  14. 14. Pourquoi Yooz ? Comment ça marche ?Les critères de choix :1. Full Web : accès depuis n’importe quel site • Aucune installation, aucune administration du système • Permet de s’affranchir des équipes informatiques, déjà très sollicitées2. Reconnaissance automatique de données performante,Sans paramétrage préalable3. Workflow de validation adaptable à nos règles de gestionet de validation4. Interface Sage 100 14
  15. 15. Premier bilan après 18 mois d’utilisation1. Suppression de toute notion de distance 6. Amélioration de la gestion de la trésorerie géographique ou de site dans le processus de gestion de la facture 7. Réduction des réclamations fournisseurs2. Réduction des coûts de traitement 8. Traçabilité de tous les intervenants et de toutes les interventions effectuées sur une3. Accélération du processus et réduction du facture délai de clôture4. Absorption de nouvelles sociétés sans accroissement des effectifs Pour en savoir plus :5. Amélioration du contrôle interne Site YOOZ => http://www.yooz.fr/ • Contrôle aisé des dépenses atypiques Fiche SaaS Guru > • Recherche facilitée de factures 15
  16. 16. Témoignage Clalit Health Services choisit Nipendo comme solution d’échange de données En 2010, les services de santé et de prestations médicales Nipendo ? Les équipes de Clalit et de Nipendo ont alors Clalit ont décidé de mettre en œuvre la solution Nipendo pour élaboré ensemble un planning de déploiement par modules les aider à supporter leurs processus B2B. Les objectifs du afin de prendre en considération les spécificités de Clalit, de projet étaient multiples et visaient à améliorer la relation entre sa culture d’entreprise et de son relationnel avec ses Clalit et ses fournisseurs en répondant à quatre fournisseurs. problématiques majeures : « Au départ nous avons commencé par mettre en œuvre le Contrôler une organisation décentralisée de près de 1 800 modules de demandes de devis et de commandes au travers acheteurs d’un portail web afin de ne plus envoyer les informations par Optimiser la relation avec les fournisseurs pour un chiffre fax ou mail. Dans un deuxième temps, nous avons réalisé la d’affaires achats annuels dépassant le milliard d’euros mise en œuvre du module factures au début 2011. Notre Dématérialiser les flux avec tous les fournisseurs approche en deux temps a facilité la tâche pour convaincre Interfacer Nipendo avec le système d’informations SAP de les fournisseurs de nous envoyer des factures électroniques». Clalit Des fournisseurs connectés en un temps record Contrôler une organisation décentralisée Un des avantages majeurs pour Clalit a été la capacité de Avec près de 1 800 acheteurs répartis sur de nombreux Nipendo à connecter des centaines de fournisseurs sites, Clalit s’est lancée avec Nipendo dans un projet de extrêmement rapidement, ce qui a permis d’atteindre en dématérialisation de ses processus B2B avec ses quelques semaines le ROI du projet. « Nous avions identifié fournisseurs dans le but d’améliorer son efficacité 2700 fournisseurs que nous voulions connecter en priorité. opérationnelle. La décentralisation de l’organisation, la variété et la complexité des processus avec leurs fournisseurs présentaient une contrainte majeure à l’automatisation des flux. Comment mettre à bord les fournisseurs les plus importants ? Comment convaincre les plus petits d’utiliser 16
  17. 17. Il nous a fallu deux mois pour connecter les plus importants et Clalit en brefau bout de quatre mois, l’ensemble de ces 2700 sociétésétaient connectées à Nipendo. A ce moment-là, il restait La société Clalit propose des services de santé et desencore 1 300 fournisseurs à connecter mais nous avons dû prestations médicales aux familles depuis près de cent ansattendre de leur envoyer une commande pour que leur (1911). L’organisation de la Clalit comprend 3.8 millionsconnexion soit effective ». Si certains fournisseurs ont été d’adhérents et environ 30 000 employés pour un chiffreconnectés uniquement au portail, le réseau d’intégrateurs de d’affaires en 2011 de près de 4.5 milliards d’euros.Nipendo a permis aux fournisseurs les plus importants de Clalit regroupe également 14 hôpitaux, 377 pharmacies etClalit de pouvoir installer les interfaces nécessaires entre plus de 1 400 centres médicaux répartis sur l’ensemble duleurs propres systèmes d’informations et la plateforme en territoire israélien.quelques heures.La qualité de service au centre de la réussite du projetAu-delà de la solution en elle-même et de ses avantagesintrinsèques, la réussite du projet s’est aussi matérialiséeautour de la qualité de la relation entre Clalit et Nipendo. Pour en savoir plus :« Plus que les avantages et l’ergonomie de la solution, le plusimportant est la qualité du support client qui nous a été Site Web Kalink: http://www.kalink.fr/apporté. Ils se comportent comme s’ils faisaient partie de Site Web Nipendo : http://www.nipendo.com/notre société et répondent à la moindre de nos questions defaçon personnalisée. Nous connaissons quasiment toutes les Fiche SaaS Guru >personnes du support utilisateur par leur prénom. Nousapprécions également leur réactivité pour répondre à nosbesoins. Le service qu’ils nous apportent et leur capacité àtrouver des solutions innovantes, c’est ce qui en fait un bonpartenaire pour nous ».*Interview du chef de projet Nipendo chez Clalit HealthServices 17
  18. 18. Témoignage Vivarte fait avancer sa gestion de trésorerie avec la solution Kyriba Disposant d’une ancienne solution de gestion de grandir, notamment par croissance externe. Il fut alors trésorerie incapable d’accompagner sa décidé de chercher un autre logiciel plus moderne qui croissance, le groupe d’habillements a fait le choix offre cette gestion multi-enseignes. Un choix de Kyriba et de son modèle SaaS. Un partenariat déterminant, puisque la gestion de trésorerie est avec réussi qui a amené Vivarte à s’équiper également l’immobilier et la paie, l’une des trois seules fonctions des solutions de rapprochement bancaire et de centralisées du groupe Vivarte. communication bancaire de Kyriba. Un appel d’offre fut donc lancé auprès des fournisseurs Le contexte : du marché et le choix de Vivarte s’est assez rapidement porté sur Kyriba : « Cette solution avait déjà une certaine En 2007, le groupe Vivarte s’est retrouvé face à une notoriété dans le monde de la gestion de trésorerie et vraie problématique pour gérer sa trésorerie. En Vivarte a décidé de effet, s’il disposait bien d’un logiciel pour cette retenir Kyriba dans sa liste finale » explique Pierre de la fonction, celui-ci cependant ne pouvait pas être partagé Gastine, Trésorier groupe Vivarte par les différentes enseignes du groupe. Un handicap qui à termes risquait de pénaliser la productivité de l’entreprise, d’autant que celle-ci ne cessait de 18
  19. 19. Le choix de Kyriba : Les débuts du projet :Plusieurs facteurs ont poussé Vivarte à choisir Kyriba mais le Le choix de la solution Kyriba a été entériné en juillet 2007.plus déterminant à été le modèle SaaS proposé par l’éditeur. En septembre, les équipes de l’éditeur ont commencé à mettre en œuvre le projet, d’abord en récupérant les données« C’est d’abord notre service informatique qui a poussé vers de l’ancienne solution. Dans l’appel d’offre, Vivarte avaitce modèle. En effet, la gestion de trésorerie est un véritable déterminé le niveau fonctionnel et géographique du projet, àcauchemar pour les DSI car elle ne concerne - directement - savoir la gestion du fux de la holding, uniquement sur laque peu de personnes dans l’entreprise alors qu’elle France.nécessite des exigences de rétablissement de service trèsfortes. Le SaaS permettait de soulager la DSI tout en « C’était le périmètre de départ mais peu à peu, nous avonsgarantissant le niveau de rigueur dont nous avions besoin » intégré tous les flux commerciaux. Ce fut le cas desprécise Pierre de la Gastine. enseignes que nous avons acquises entre-temps, ce qui représente aujourd’hui en 2011 près de 3000 comptes et 37Par ailleurs, le fait que Vivarte ait déjà basculé une partie de enseignes » souligne Pierre de la Gastine.son infrastructure informatique en infogérance avait familiarisél’entreprise à l’externalisation. Cette culture interne a Comme il s’agit d’une solution SaaS, cette extension a eucontribué à une adoption sans réserve du SaaS. Le prix de la pour conséquence de faire augmenter le prix négociésolution a également été un critère de choix : le modèle SaaS initialement avec Kyriba. Mais les avantages de ce modèleévite en effet à l’entreprise de devoir acheter des licences ont vite rassuré Vivarte : « avec le SaaS, il n’y a qu’un seullogicielles et lui permet de faire évoluer très rapidement son outil, une seule version de la solution pour tous les postes deparc au grès de la croissance de la société. l’entreprise. Quand il y a une évolution du logiciel, tous les clients en profitent. Par ailleurs, il est possible d’accéder auxCe qui, dans le cas de Vivarte, s’avère particulièrement données quelque soit le lieu où l’on se trouve à partir d’uneimportant. Enfin, l’intérêt de la solution de Kyriba était d’avoir simple connexion internet » apprécie Pierre de laune ergonomie proche de l’ancien logiciel utilisé par les Gastine.collaborateurs de Vivarte. Ceux-ci ont été rassurés dedisposer d’un outil familier de celui employé jusqu’alors. Cetteproximité formelle a véritablement aidé à la conduite duchangement. 19
  20. 20. La souplesse de la solution, sa facilité d’utilisation et des Les déploiements en cours :besoins internes croissants ont amené Vivarte a vouloirdécouvrir les autres modules proposés par Kyriba. En 2009, un autre projet est apparu pour le service Trésorerie de Vivarte : le choix du nouvel outil de communicationL’extension du périmètre de Kyriba : bancaire dans le cadre de la disparition d’ETEBAC en juillet 2011 et de la mise en place de SEPA. A l’époque, VivarteDans le courant de l’année 2008, Vivarte a en effet décidé hésitait encore entre Ebics et SwiftNet. Ce dernier étaitd’utiliser le module de rapprochement bancaire de Kyriba : présenté comme cher mais il offrait plus de choix dans le cadre d’un développement à l’international.« comme tous les flux bancaires arrivaient dans Kyriba, il étaitlogique de n’avoir qu’un seul logiciel » justife le trésorier du « Finalement, nous avons retenu SwiftNet mais nous neGroupe. pensions pas prendre la solution de Kyriba qui n’était pas encore totalement opérationnelle. En avril 2010, nous avonsNéanmoins, à l’époque, le module de rapprochement alors lancé deux appels d’offre : le premier pour labancaire de Kyriba ne comportait pas toutes les communication bancaire et le second pour le service bureau.fonctionnalités indispensables à l’activité de Vivarte et qui Il nous semblait naturel d’associer ces deux fonctions »sont des problématiques propres au secteur de la distribution. précise Pierre de la Gastine.Les deux partenaires ont donc travaillé ensemble à faireévoluer la solution : De son côté, Kyriba s’est beaucoup investi sur le projet à tel point que ces modules étaient prêts à temps pour concourir et« ça a été une vraie démarche gagnante/gagnante. Kyriba a remporter l’appel d’offre. « Kyriba avait en outre l’avantage deintégré les fonctionnalités qui nous étaient nécessaires et proposer une solution réunissant la communication bancairenous leur avons permis d’enrichir leur solution » se réjouit et le service bureau. Ça nous permettait d’avoir un seul outilPierre de la Gastine. parfaitement intégré » souligne Pierre de la Gastine.Aujourd’hui, 80 collaborateurs de Vivarte travaillent sur lemodule de rapprochement bancaire de Kyriba. 20
  21. 21. Les prochaines étapes :Dans les prochaines semaines, Vivarte et Kyriba vont Aujourd’hui, Kyriba est devenuachever le projet SwiftNet afin de passer au projet SEPA. un outil stratégique pour lePar ailleurs, Vivarte a pour objectif de déployer les groupe Vivarte . Le logiciel desolutions de Kyriba pour gérer ses activitésinternationales : trésorerie de Kyriba sur l’activité de cash management est excellent : en termes« Aujourd’hui, nous gérons déjà les points de vente en d’organisation et de prévisions, l’outil s’interfaceSuisse et nous utilisons le module de cash management très bien avec le système existant .en Espagne. Mais nous souhaitons aller plus loin. Nousvoulons notamment récupérer l’information bancaire de Pierre de la Gastine, Trésorier de Vivartenotre centrale d’achat à Hong Kong. Cela nous permettrade connaître le niveau de cash en temps réel de cettefiliale. Et nous avons pour objectif de déployer le module Pour en savoir plus :de communication bancaire en Espagne mais c’est un Site Kyriba => http://www.kyriba.com/gros chantier car dans ce pays, nous travaillons avecplus de 30 établissements bancaires » conclut Pierre de Fiche SaaS Guru >la Gastine. 21
  22. 22. Témoignage Transavia.com choisit INFOR pour optimiser son système de gestion et de reporting Lors de sa création début 2007, Transavia.com souhaitait paie, les modules RH ne devant être déployés que dans un mettre en place, dans un délai très court, un système de second temps. Ce faisant et afin de minimiser linvestissement gestion comptable et financière, ainsi que de gestion de la en matériel et daccélérer la mise en oeuvre, la compagnie fait paie, performant et évolutif, capable de répondre aux le choix dacquérir ces solutions en mode contraintes de reporting et de consolidation imposées par le ASP, lhébergement, la maintenance et le paramétrage de la groupe dès le début des activités de la compagnie. paye étant ainsi à la charge des équipes dInfor. Fabienne Barouillet témoigne: «Nous avons pris nos premiers Fabienne Barouillet précise : «Notre choix sest porté sur contacts avec des éditeurs reconnus en février 2007, alors loffre dInfor en mode ASP, au regard de la richesse que nous souhaitions pouvoir rentrer en production trois mois fonctionnelle de ses solutions, mais également de lexpertise après et que tout était à construire. A lépoque, ce timing et de limplication de ses équipes qui nous ont bien aidé sur le constituait un véritable challenge car la société démarrait et paramétrage dAnael Finance et réalisé lensemble du nous partions réellement de zéro, y compris en termes de paramétrage dAnael Paie, tout en formant nos équipes recrutement déquipes. Nous avions donc besoin dun vrai internes en parallèle afin quelles gardent la maitrise des partenaire, impliqué et engagé à nos côtés et qui soit outils.» également à lécoute de nos contraintes de délais et de coûts dinvestissement.» Transavia sélectionne alors les solutions Infor FMS Anael Finance et Infor HCM Anael SIRH pour gérer sa comptabilité, tant générale quanalytique, ainsi que sa 22
  23. 23. Notons quavec plus de 15 ans de collaboration avec les plus fournisseurs et clients, dont les données sont déverséesgrands professionnels de la finance, Infor FMS Anael Finance directement dans Anael Finance.saffirme aujourdhui comme la référence comptable enFrance, avec près de 20 000 utilisateurs. Ses fonctionnalités Fabienne Barouillet poursuit: «Avec une équipe comptable deéprouvées dans le domaine du reporting permettent davoir quatre personnes seulement pour plus de 1500 piècesune meilleure visibilité sur les performances financières de comptables à traiter par mois, nous avons optimisé notrelentreprise et sur lefficacité de la gestion conduite. De plus, organisation et trouvé des solutions pour industrialiser auses fonctions internet et de workflow assurent une parfaite maximum les tâches à effectuer. Nous avons donc décidémaîtrise dans la diffusion des flux dinformations à lensemble d’une part, de sous traiter une partie de la saisie des donnéesdes acteurs concernés. Quant à Infor HCM Anael SIRH, elle à un intervenant externe qui a un accès partiel et sécurisé àest une solution collaborative de gestion des Ressources Anael Finance et d’autre part, de mettre en place un systèmeHumaines dynamique et innovante, de lembauche à la de dématérialisation pour lequel Infor a développé l’interfaceretraite. ‘ad hoc’. Par ailleurs, nous avons construit nos reportings, dès le début de l’activité, à partir du module permettant lesLA SOLUTION. extractions de données de la base comptable afin de les automatiser le plus possible.»Aujourdhui, toutes les solutions sont déployées en modeexternalisé, ce qui a permis aux équipes de Transavia.com LES RÉSULTATS.dêtre, au démarrage du projet, totalement déchargées desproblématiques liées à lhébergement et au paramétrage de la Aujourdhui, la compagnie aérienne dispose d’outils fiables etsolution paie. Puis, dans un deuxième temps, de bénéficier, performants qui permettent d’établir les reportings mensuelssur la base dun contrat de maintenance associé, dune hotline dans un délai de trois jours ouvrés imparti par le groupe et departiculièrement performante et de gérer, au fil du temps etavec souplesse, les modifications et les changementsnécessaires.Mais très vite, la compagnie s’est retrouvée confrontée à desdifficultés liées aux volumes importants de données à traiter eta mis en place un outil de dématérialisation des factures 23
  24. 24. présenter les analyses mensuelles indispensables telles que A propos de TRANSAVIA.comla rentabilité par axes analytiques (ligne aérienne) ou lesstatistiques concernant la paie et les ressources humaines. Fondée fin 2006 sous la houlette du Groupe Air France- KLM, Transavia.com est une compagnie aérienne françaiseLAVENIR. indépendante, à la structure et au prestige identiques à ceux de Transavia.com aux Pays-Bas. Elle effectue des vols au départ de Paris-Récemment, Transavia vient denrichir son dispositif de Orly Sud, Nantes, Lyon, et Lille et sadresse tant au marché des vols loisirs non réguliers quaux services de ligne, assurant des liaisons àreporting, en se dotant dun nouvel outil de pilotage de ses bas prix, principalement vers des pays du bassin méditerranéen.activités au travers de la solution Infor PerformanceManagement. Pour en savoir plus :Fabienne Barouillet conclut : «Pour lheure et alors que ledéploiement dInfor PM est toujours en cours, nous espérons Site INFOR => http://www.infor.fr/à terme gagner en temps, en souplesse et en fiabilité auniveau de la gestion de nos données et disposer ainsi dun Fiche SaaS Guru >outil performant pour « industrialiser » l’élaboration desbudgets, analyser plus facilement les résultats des lignesexistantes et faciliter l’accès des utilisateurs concernés auxdonnées financières. Ce nouvel outil doit permettre à léquipedu contrôle de gestion, elle aussi en effectif réduit,dautomatiser autant que possible létablissement des budgetset reportings et deffectuer avec plus de souplesse et deréactivité des simulations sur les projets de développement.» 24
  25. 25. Témoignage Vinci choisit Alsyon Technologies « Vinci Construction France, c’est le rassemblement de deux par n’importe qui. Ce qu’on a donc souhaité mettre en place, sociétés qui se sont rassemblées en avril 2007. Ces deux c’est justement une gestion beaucoup plus sécurisée avec sociétés avaient des organisations complètement différentes. des fichiers cryptés qui circulent entre les applications et On a fait un constat tout bête, le constat de l’existant, à savoir également un mode de fonctionnement et de communication environ une trentaine de logiciels de trésorerie et une gestion bancaire qui soient totalement sécurisés à travers le réseau des moyens de paiement totalement décentralisée sur 35 SWIFT. directions déléguées, qui sont régionales. On a lancé un appel d’offres en 2008 auprès de plusieurs Ca couvre environ 5,000 comptes bancaires, 350 sociétés éditeurs, dont Alsyon Technologies qui a répondu dans ce actives qui gèrent l’ensemble de leurs moyens de paiement cadre. Alsyon nous a proposé de mettre en place cet outil en local. Donc on a fait ce constat et lancé une analyse avec dans cette organisation décentralisée mais sur un serveur la totalité des trésoriers du groupe – sachant qu’il en y a centralisé, c.à.d. que l’intérêt de la chose est qu’il n’y ait plus environ 35. On a choisi les trésoriers en fonction de leurs qu’une seule administration de l’application, il n’y a plus qu’un origines (ex-Sogéa Constructions ou ex-GTM Constructions), seul point d’entrée de l’application qui est ici, à Nanterre, mais de leur expérience et de leur connaissance des produits ça permet de dédouaner et de donner à chaque direction métiers qu’on utilisait. Ce groupe de travail s’étant constitué, déléguée et à chaque filiale la possibilité d’émettre ces on a fait en sorte de rédiger un cahier des charges qui soit le moyens de paiement sans en avoir les contraintes techniques. plus précis possible sur nos besoins : on s’est mis devant une Toutes ces contraintes sont remontées au niveau de la page blanche et on a imaginé le logiciel de trésorerie qu’on holding qui centralise l’ensemble de l’information de façon à souhaitait ainsi que l’organisation pour l’addition des moyens pouvoir la canaliser vis-à-vis de chaque banque. » de paiement. Pour en savoir plus : A savoir, un environnement ultra sécurisé – c.à.d. l’existant qu’on avait, c’était tout bêtement des fichiers texte qui se Site Alsyon => http://www.alsyon-technologies.com/ trimballaient d’un poste et d’une application à l’autre, qui Fiche SaaS Guru > pouvaient à tout moment être attaqués, renommés, modifiés 25
  26. 26. InterviewEntretien avec Steve Weihart, Président de la société Kalink – distributeur exclusif de Nipendo SG : Pouvez-nous préciser quel est le périmètre fonctionnel de votre service ? SW : Nipendo permet aux entreprises de dématérialiser l’ensemble de leurs échanges B2B sur toute la chaîne d’approvisionnement (commandes, livraisons, factures, paiements…) au travers d’une plateforme cloud unique. L’objectif est de faciliter les échanges B2B et d’offrir la possibilité à nos clients d’intégrer facilement tous leurs nouveaux partenaires commerciaux en toute transparence. Nous proposons une approche innovante et économique permettant à tous les membres de se connecter une seule foisSG : Quand avez-vous créé votre société et de quand date et de pouvoir échanger automatiquement avec toutes lesvotre solution ? A-t-elle été créée en mode résidentiel entreprises connectées à notre plateforme. Chaque entreprised’abord ? fait ainsi partie d’une communauté d’échange B2B et peut interagir avec tous les membres actuels et futurs sansSW : La solution Nipendo a été lancée en 2009 et connaît une investissements additionnels ou modification de systèmes.croissance importante depuis 3 ans puisque plus de 8 000entreprises utilisent aujourd’hui cette plateforme d’échange dedonnées. Cette solution a été, dès le départ, créée en modeSaaS afin d’offrir à tous les membres une plateforme lesaffranchissant des dépenses d’investissements techniques. 26
  27. 27. SG : Quels sont les usages dont vous êtes le plus fiers ou SG : Quels sont les bénéfices/ROI qu’il en a retiré ?qui illustrent le mieux l’utilisation optimisée qu’un client afait de votre solution ? SW : Au niveau de la comptabilité fournisseur par exemple, nos clients reçoivent toutes leurs factures directement dansSW : La capacité de Nipendo à être bien plus qu’une solution leur ERP mais surtout reçoivent des factures qui sontd’échange de données puisque toutes les données qui contrôlées en amont. Nous vérifions que la facture correspondtransitent par la plateforme Nipendo sont soumises à de à une commande en termes de prix, à une réception enprofonds contrôles de cohérence. En dématérialisant tous les termes de quantité, qu’elle n’a pas déjà été envoyée afinprocessus B2B au sein d’une seule et même plateforme, nous d’éviter les doubles facturations…automatisons les validations et les synchronisations de Il arrive également que le client souhaite que certainesdonnées ce qui permet à la plateforme de ne pas être un informations correspondant à ses processus internes soientsimple « tuyau d’échange ». La valeur ajoutée apportée par vérifiées au moment de l’envoi de la facture par le fournisseur.ces validations nous permet d’avoir un taux de 99.7% de Par exemple, est-ce que le numéro de commande SAP esttransactions qui passent nos contrôles et qui ne nécessitent présent ? La facture indique-t-elle le nom de la personne qui apas de retraitements manuels pour notre client. passé la commande ? Dans tous les cas, si une desD’une manière générale, la capacité à dématérialiser tous les conditions n’est pas respectée, le fournisseur estprocessus achats et financiers au sein d’une même automatiquement avertit que sa facture n’est pas parvenue àplateforme nous offre des possibilités illimitées pour répondre son client ainsi que les modifications à apporter. Toutes lesaux besoins les plus spécifiques de nos clients concernant données que le client reçoit en bout de chaîne ont donc passél’automatisation de leurs échanges B2B. nos contrôles ce qui permet à ses équipes de se concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée. 27
  28. 28. SG : Auraient-ils été les mêmes avec une solution tarifaire, peu ou pas d’engagement dans la durée ?‘résidentielle’ ? SW : La tarification mensuelle est basée sur le nombre de transactions échangées entre les partenaires. Nous comptonsSW : La solution résidentielle ne nous permettrait pas d’avoir uniquement le nombre de transactions passant par laune seule plateforme cloud unique pour les échanges avec plateforme et ne facturons en aucun cas un pourcentage destoutes les entreprises connectées à Nipendo. Le modèle montants échangés. Que l’échange soit sur la base d’unerésidentiel n’est pas compatible avec notre approche commande de 100 € ou de 100 000 € le tarif est pour nousd’optimisation des échanges car les membres de Nipendo identique à savoir une transaction. De plus, notre solution estperdraient alors les avantages de la communauté d’échange sans engagement dans la durée ce qui permet aussi bien auxB2B. Clients comme fournisseurs n’ont qu’une seule clients qu’aux fournisseurs d’arrêter leurs abonnements dèsconnexion à créer pour échanger avec l’ensemble des qu’ils le souhaitent.entreprises membres de Nipendo. SG : Proposez-vous aux prospects la possibilitéSG : Comment abordez-vous la question de l’interfaçage d’essayer votre solution que ce soit par une versionavec le SI de vos clients ? gratuite sur un périmètre limité ou par une période d’essai ?SW : La connexion se fait par des connecteurs génériquesavec les systèmes d’informations de nos clients. L’objectif SW : Nous le proposons mais la réalité est que nousétant qu’une fois la solution mise en œuvre, nos clients travaillons en premier lieu avec des entreprises majeures dutravaillent depuis leurs propres systèmes en toute marché qui préfèrent prendre le temps de mettre en œuvre latransparence. La solution est compatible avec tous les ERP solution selon leurs besoins techniques et leurs règles métiersdu marché et est capable d’interpréter tous les formats internes. De plus, l’objectif de Nipendo est de faire le pontd’échanges de données qui existent entre les entreprises et les fournisseurs en se connectant aux(EDIFACT, WebEDI, XML, CXML, ebXML). Le temps de systèmes d’informations existants. Ainsi les équipesdéploiement et de connexion aux SI est de quelques continuent à travailler depuis leurs propres systèmes afin quesemaines chez un client et quelques heures chez un cette plateforme soit totalement transparente pour eux.fournisseur. Côté fournisseurs, nous leur proposons d’utiliser le portail web de façon gratuite pour recevoir les commandes et bénéficierSG : Avez-vous pleinement adopté le modèle SaaS par ainsi d’une période d’essai permettant de se familiariser avecrapport aux critères intéressants en premier chef les la plateforme.décideurs à savoir : paiement à l’usage, élasticité 28
  29. 29. SG : En quoi vous différenciez-vous de vos SG : Disposez-vous d’un réseau de partenairesconcurrents principaux ? intégrateurs/prescripteurs ?SW : Nipendo a changé la manière de concevoir la SW : Nous travaillons en partenariat avec un réseaucollaboration B2B en permettant de réduire d’intégrateurs qui a pour mission de développer etconsidérablement les cycles de déploiement et les coûts d’installer des connecteurs ERP entre les SI desd’acquisition. fournisseurs et la plateforme. En effet, si nous proposonsL’innovation technologique majeure réside dans aux fournisseurs les plus petits de se connecter à unel’abandon du modèle d’intégration B2B basé sur la plateforme web, notre objectif est qu’un fournisseurcustomisation de chaque interface avec ses important puisse travailler directement depuis son proprefournisseurs. Le client n’a plus qu’une seule interface système.entre son SI et Nipendo pour l’ensemble de sesfournisseurs évitant ainsi les écueils liés audéveloppement, la mise en œuvre et le maintien demultiples interfaces.Dans le même temps, le temps de connexion d’unfournisseur voulant envoyer des données depuis sonpropre SI est réduit à quelques heures grâce à desconnecteurs ERP standards. Nous connectons descentaines de fournisseurs chaque mois ce qui étaitjusque-là impossible avec une intégration B2B classique.Nous considérons que la dématérialisation n’a de sensque si l’adhésion des fournisseurs et le ROI du projetsont au rendez-vous. C’est pourquoi le client doitégalement choisir un outil qui prend en considération lesbesoins et les attentes (fonctionnelles et techniques) detous les fournisseurs pour maximiser le niveaud’adhésion de ces derniers. 29
  30. 30. SG : Votre solution est-elle disponible en plusieurs périmètre fonctionnel de votre solution, lancementlangues ? d’une nouvelle application…)SW : Notre solution est actuellement disponible en SW : Nous travaillons au quotidien sur l’amélioration desfrançais et en anglais. Si les champs affichés sur la fonctionnalités notamment sur la partie Businessplateforme sont uniquement disponibles dans ces deux Intelligence. Nous avons de nombreux projets à courtlangues, les données qui apparaissent sont issues des terme visant à proposer de nouveaux services desystèmes d’informations qui les envoient. Ainsi, Nipendo reporting aussi bien pour nos clients principaux que pourest aujourd’hui capable d’échanger des données dans les fournisseurs connectés à la plateforme. De plus, unetoutes les langues puisqu’elles ne font que transiter par nouvelle version est en préparation et viendra appuyernotre plateforme. Si les données envoyées depuis votre nos objectifs en proposant une ergonomie encoreSI sont en espagnol, italien ou chinois, elles apparaitront simplifiée et des fonctionnalités proches des réseauxcomme telles sur la plateforme ou dans le SI de votre sociaux afin de faciliter la communication entre clients etfournisseur s’il a opté pour une connexion en full B2B. fournisseurs.SG : Avez-vous d’autres projets (extension du SG : Je vous remercie. Pour en savoir plus : Site Web Kalink: http://www.kalink.fr/ Site Web Nipendo : http://www.nipendo.com/ Fiche SaaS Guru > 30
  31. 31. Bibliothèque Trois ouvrages récents sur la Finance et la Gestion Il est gratuit… Finance 3e édition 2011 Le guide Finance et Achat 2011 du Club André Farber, Marie- Alliances – SaaS Guru est disponible Paule Laurent, Kim en téléchargement ici > Oosterlinck, Hugues Pirotte Cette 3e édition du Synthex Les 100 mots Finance vous propose en neuf de la gestion chapitres lessentiel de la finance dentreprise et de marché. de Dominique Roux Cet ouvrage présente les The Executives Guide conceptions traditionnelles de la gestion comme les to Financial méthodes les plus récentes Management: Improving appuyées sur les nouvelles Risk, Strategy and technologies de linformation Financial Performance et de la communication. de Dewey Norton Ce livre sera disponible en octobre 2012 31
  32. 32. Agenda Quelques salons, forums, conférences… à ne pas manquer• SOLUTIONS BANCAIRES 2012 Salon Professionnel Paris, Le 26 juin 2012• FINANCIUM Congrès / Conference / Colloque Professionnel Paris, Du 11 décembre au 12 décembre 2012• Conférence : « DAF : COMMENT BOOSTER LA PERFORMANCE DE LENTREPRISE GRÂCE AUX TECHNOLOGIES » Mercredi 13 juin 2012 à lIntercontinental Paris Le Grand Hôtel 32
  33. 33. Qui sommes-nous ? La plupart des solutions métiers bâties sur un modèle technico- www.saas-guru.com économique SaaS/Cloud et ouvertes sur l’Internet portent contact@saas-guru.com nativement les gènes du travail collaboratif, de l’innovation et de la productivité, patrimoine génétique de nature à améliorer la 01 71 16 19 60 compétitivité des entreprises y recourant. C’est la raison pour laquelle nous avons souhaité, à la fois par ce blog et ce catalogue, sensibiliser le marché à ce modèle et notamment les PME/PMI, les organismes consulaires et les pouvoirs publics. S’informer, Comparer et Consulter Fonction # 1 : S’informer Fonction # 2 : Comparer C’est la vocation principale de SaaS Guru. Nous espérons y Pour mieux appréhender les différences fondamentales entre parvenir par 3 moyens : le blog, le catalogue et les dossiers solutions équivalentes, nous vous proposons d’en comparer les thématiques. principales caractéristiques. Vous pourrez parcourir la vidéo ou une présentation du prestataire, prendre connaissance de sa Le blog a pour vocation de sensibiliser les PME/PMI à l’intérêt documentation, visiter son site web, découvrir son actualité, sa des solutions SaaS/ASP/On Demand et Cloud. Vous trouverez présence sur les réseaux sociaux… afin de mieux le cerner. en outre une rubrique « Comprendre le SaaS/Cloud » qui vous permettra de décoder le jargon de ce domaine. Fonction # 3 : Consulter Le catalogue vous propose une cartographie de l’offre sur le Vous pouvez directement et nominativement entrer en contact marché et vous aide à trouver le ou les bons avec un prestataire ou déposer une expression de besoin que prestataires/éditeurs en fonction de la taille de votre entreprise, nous transmettrons pour vous aux prestataires capables d’y de votre secteur d’activité, de votre fonction et du type de répondre. En retour, vous serez contactés uniquement par les solution que vous recherchez. prestataires se retrouvant dans votre expression de besoin – ce qui vous fera gagner du temps. Les dossiers thématiques sont des recueils d’information émanant de notre travail de cartographie, de veille et d’analyse du marché. 33
  34. 34. Qui sommes-nous ? www.saas-guru.com contact@saas-guru.com 01 71 16 19 60 A propos de Marketor Marketor est une société de conseil et de services marketing spécialisée dans les nouvelles technologies. Nous accompagnons startups et éditeurs de logiciels traditionnels à bâtir des stratégies et des plans de développement SaaS/Cloud et les aidons à se doter des métriques de pilotage ad hoc. Nous publions chaque année un double baromètre sur le SaaS/Cloud. Nous avons en outre créé il y a 4 ans avec IBM le Club Alliances un groupement d’entreprises réunis autour de la thématique du SaaS et du Cloud. Marketor/SaaS Guru est membre d’Eurocloud. Thierry Bayon, directeur du consulting de la société et analyste senior SaaS Guru, est en outre membre du jury des trophées annuels remis à l’occasion des états généraux d’Eurocloud. 34

×