SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  9
Télécharger pour lire hors ligne
Par la rédaction de
édition
GUIDE DU PETIT ELECTROMÉNAGER CONNECTÉ
Best Practices, État des Lieux, Perspectives
PEM
Petit Electroménager Connecté
Utilisation intuitive
grâce à ses 18 programmes
Robot tout-en-un avec
ses 6 accessoires intégrés
Nettoyage facilité par
sa fonction Easy Cleaning
Accès à une bibliothèque
de plus de 250 recettes
www.recettes-thomson.com
GENI MIX PRO CONNECT, L’ASSISTANT CULINAIRE CONNECTÉ
Ce robot cuiseur est conçu pour séduire les amateurs de cuisine fait maison.
Depuis l’application Smart Cook - Thomson, accédez à une multitude de recettes pour tous
les jours et les grandes occasions. Il suffit d’ajouter les ingrédients et le robot prend les
commandes : hacher, mélanger, pétrir, rissoler, mijoter, cuire à la vapeur…
Laissez-vous guider pas à pas pour réussir de délicieuses préparations salées ou sucrées !
THOMSON est une marque de TECHNICOLOR S.A ou de ses affiliées utilisée sous licence par ADMEA.
THOMSON se réserve le droit d’apporter des modifications et des améliorations si nécessaire et sans préavis.
Play store et App-store sont des marques déposées par Google et Apple. Visuels non contractuels.
Disponible sur :
Retrouvez tout l’univers Thomson petit électroménager lors du MedPi 2017
HALL RAVEL – STAND H08
Si le concept de connectivité fait partie intégrante des marchés de l’IT, des Télécoms
et de l’Electronique Grand Public depuis le début des années 2000, on peut dire qu’il
fait ses débuts depuis peu dans le secteur de l’Electroménager et notamment dans celui
du PEM.
L’année 2016 a réellement marqué l’entrée du petit électroménager dans l’ère du
connecté, comme le révèlent les chiffres communiqués en exclusivité par notre
partenaire GFK dans ce premier « Guide du Petit Electroménager Connecté» réalisé
par les équipes de Neomag. Et pour 2017, les prévisions actuelles augurent d’un
doublement des ventes. Il est donc normal que cette famille fasse cette année son
entrée dans les allées du Medpi, un évènement professionnel qui, depuis son origine,
épouse les évolutions des marchés des Biens Techniques.
Mais la connectivité dans le petit électroménager est-elle à appréhender de la même
manière que dans le domaine de l’IOT et des Objets Connectés ? Pas vraiment car, ici
elle ne concerne plus essentiellement des start-ups et des produits inconnus du grand
public mais bel et bien des marques installées, et des appareils que le consommateur
utilise depuis des décennies. Tout le challenge, pour faire croître sainement et
durablement ce marché, se jouera dans les années à venir sur le fait que l’apport de
connectivité dans l’Electroménager ne sera accepté en terme de « mass-market » que
si celle-ci apporte des bénéfices supplémentaires en terme de valeur d’usage et ne soit
pas simplement un « gadget » pour geek ou pire un « gimmick marketing ».
Pour l’heure, le sérieux des marques ayant lancé les premières générations de PEM
connecté est plutôt rassurant pour la suite des évènements. Et, pour démocratiser
ces innovations auprès du public le plus large, fournisseurs et distributeurs devont
faire preuve de pédagogie tant dans le monde physique (merchandising, animation,
démonstrations…) que dans le monde digital (contenu « rich media). Faire
comprendre par l’expérience les bénéfices qu’apportent ces nouveaux appareils.
Ajouter de l’intelligence et du service sans perdre le plaisir, valeur forte du Petit
Electroménager…
Ajouter de l’intelligence et
du service sans perdre le
plaisir
Eric Shorjian Philippe Michel
Petit Electroménager Connecté
Guide Spécial Neomag MedPi 2017
 
2015 2016
CAM Mars
2017
2015 2016
CAM Mars
2017
  VENTES en UNITES   VENTES VALEUR en K€
TOTAL PEM
CONNECTE 39 200 106 220 123 900 9 511 34 947 42 033
 
2015 2016
CAM Mars
2017
2015 2016
CAM Mars
2017
  VENTES en UNITES   VENTES VALEUR en K€
TOTAL PEM
CONNECTE 39 200 106 220 123 900 9 511 34 947 42 033
Friteuses 400 7 000 8 100 111 1 295 1 462
Multi-cuiseurs 22 300 53 200 57 800 6 813 15 776 16 641
Préparation culinaire   2 800 3 700   2 428 3 287
Machines à café/thé 40 4 800 6 500 22 1 921 2 580
Bouilloires 370 270 170 39 26 18
Soins dentaires 14 300 21 800 24 100 1 722 2 864 3 172
Aspirateurs 710 8 300 11 600 627 6 185 8 248
Traitement de l’air 1 090 7 760 11 500 161 4 307 6 442
2017, l’éveil du PEM
connecté
Avec plus de 106 000
unités vendues et un
chiffre d’affaires de
35 millions d’euros de
CA TTC, on peut dire
que l’année 2016 a
véritablement marqué
l’entrée du Petit
électroménager dans
l’ère du connecté.
Par rapport à l’année
2015, le montant de ces
ventes a été multiplié
par trois. Mais pour
l’heure, cela reste
encore modeste par
rapport au potentiel de
l’ensemble du PEM.
Pour rappel, le chiffres
d’affaires total de
la filière PEM est
supérieur à 3 milliards
d’euros TTC.
Dans ce contexte,
quelle sera l’évolution
cette année ? A court
terme, nous constatons
que la croissance des
ventes d’appareils de
petit électroménager
connectés se poursuit
en cemoment avec près
de 124 000 unités pour
un chiffres d’affaires
qui s’est élevé à 42
millions d’euros sur 12
mois à fin Mars 2017.
La tendance des
ventes sur le premier
trimestre, de janvier à
mars, laisse présager
un doublement des
ventes sur l’ensemble
de l’année. Le CA
du PEM connecté
pourrait donc s’établir
probablement à plus
de 70 millions d’euros
TTC en 2017.
Multi-cuiseurs, aspirateurs
et produits de traitement
de l’air (déshumidificateurs,
humidificateurs, purificateurs)
sont les pionniers du rayon
PEM connecté.
Recettes, liste de courses,
aide à la préparation sont
autant de fonctionnalités
propices au développement
du connecté dans l’univers de
la préparation alimentaire.
Si la programmation d’usage
via son smartphone pour
les aspirateurs robots ou les
déshumidificateurs est une
« évidence » de la connexion,
d’autres applications telles
que la surveillance avec une
webcam intégrée ou encore le
contrôle de la qualité de l’air
à distance peuvent inciter à
l’achat.
Une tendance croissante au niveau mondial
Au niveau international, le développement du Petit Electroménager varie fortement selon les pays et les habitudes
de consommation, indique Jürgen Boyny, Global Director Consumer Electronics chez GFK. En France, ce sont par
exemple, les appareils de préparation culinaire et les multi-cuiseurs connectés qui pèsent 18% de la valeur de cette
catégorie. Par contre, les leaders du PEM connecté sont les aspirateurs robots connectés en Chine (28%), les appareils
de soins dentaires en Allemagne (17%) ou encore les pèse-personnes au Pays-Bas (23%). Point capital en ce qui
concerne les consommateurs, Jürgen Boyny souligne le rôle crucial que vont jouer les Millenials dans l’appropriation et
le développement de l’Electroménager connecté dans les années à venir.
Multi-cuiseurs, aspirateurs et produits de traitement de l’air :
3 segments précurseurs
Benoit LEHUT
Directeur Général Adjoint - Gfk RT
France
Petit Electroménager Connecté
Guide Spécial Neomag MedPi 2017
La révolution du web
3.0 est en marche
Les consommateurs se laissent séduire par les objets connectés, à condition que l’innovation soit bonne et
justifiée et ne se transforme pas en déception. Dans la branche cuisine, robots cuiseurs multifonctions sont
quasi les seuls à exploiter le filon. La complexité de gestion des temps et des températures de cuisson ouvre
de nouvelles perspectives au PEM culinaire connecté.
Avec plus de 70 % du chiffre
d’affaires, les grandes surfaces
spécialistes de l’équipement
de la maison ont à ce jour
capté le marché du PEM
connecté. Largeur de l’offre,
théâtralisation, capacité à
accompagner les consommateurs
sont autant d’atouts développés.
A l’opposé les grandes surfaces
alimentaires qui font pourtant
quasi jeu égal avec les GSS sur
l’ensemble du PEM passent
complétement à côté de ce
marché émergent, lequel ne se
prête pas facilement à ce jour à
une distribution de type libre-
service.
La recherche d’innovations,
d’une offre large et d’une
proximité digitale se traduit aussi
par le poids important des ventes
On line (Click&mortar et pure
players) : 28 % à comparer avec
la moyenne sur le PEM à savoir
17%.
Les GSS, territoire
Actuel du PEM
connecté
Petit Electroménager Connecté
Guide Spécial Neomag MedPi 2017
4 milliards
d’objets
connectés, tous
secteurs confondus (les ampoules,
les voitures, la domotique...), sont
utilisés par les consommateurs du
monde entier, selon les analyses
du cabinet d’analyses Gartner. Et
les perspectives du marché sont
alléchantes, puisque à l’horizon
2020, ce sont 13,5 milliards
d’objets connectés qui envahiront
le globe. Pas étonnant donc que
les industriels de l'électroménager
si intéressent ! En la matière,
l'électroménager influence
beaucoup le petit-électroménager.
Rappelons que les appareils
connectés ont pesé 95 millions de
C.A du GEM en 2016 (+132 %
en 2014) et quelques 45 millions
d'euros pour le PEM (+88%),
selon le Gifam. André Dot,
directeur général marché France
du Groupe Seb, affirme que les
versions connectées du Cookeo
et du Companion de Moulinex
ont représenté près de 20% des
ventes totales de ces robots cuiseurs
multifonctions, en 2016». Et si le
poids du connecté reste, à ce jour,
marginal sur le marché du PEM, il
laisse, tout de même, entrevoir de
belles perspectives.
Quand le connecté trouve sa
raison d’être…
Dans le PEM, la révolution du web
3.0 porte moins sur l'objet que son
usage. La branche entretien de la
maison avec les robots aspirateurs
muni d’un sens gyroscopique, a
été précurseur dans le domaine.
Dans le secteur de la cuisine,
l'heure n'est pas au tout connecté
! Trouver un bon usage au
connecté n’est pas toujours si facile.
L’ustensile culinaire ne se prête pas
franchement à une connexion à
distance, en dehors du périmètre
de la maison. Des aliments laissés à
l’air libre entraînent des risques sur
l’hygiène alimentaire et une source
de chaleur sans surveillance pose
un problème de sécurité. Et bons
nombres de familles de produits
porteuses sur le marché du PEM
culinaire comme les bouilloires,
blenders, mixeurs plongeants,
grilles-pain...n'ont pas leur pendant
connecté, car le gain en terme de
fonctionnalités serait trop faible,
par rapport au coût financier
supplémentaire qu'il engendre. Et
même si les consommateurs sont
plutôt enclins aux progrès, ils sont
prêts à payer plus si justification du
prix il y a. Yves Delzenne, Directeur
général d'Astoria et Riviera&Bar,
met en garde les industriels contre
le tout connecté. « Je considère
qu'il est de notre responsabilité,
en tant qu'industriels, d'utiliser le
connecté à bon escient. » Tefal
en a, d'ailleurs, fait les frais, avec
sa cafetière Réveil Café, dont la
production a été arrêtée un an
après son lancement. Du coups,
pour André Dot, « le connecté doit
permettre de proposer des produits,
qui facilitent la préparation
culinaire, tout en garantissant un
résultat final aux consommateurs. »
«Enrichir l'expérience de l'utilisateur
à travers du contenu et le partage
de l'informations, telles sont les
promesses, aujourd'hui, des articles
culinaires connectés», déclare
Philippe Samuel Président du
groupe Admea (Thomson PEM) qui
vient d’investir fortement en terme
de moyens humains sur le sujet.
Même principe avec les balances
interconnectées du marché, comme
Nutritab de Terraillon et Cooking
Connect de Tefal, qui surfent sur
la tendance de la cuisine saine, elle
même directement liée à la santé
et au bien-être. L’application reliée
au robot cuiseur multifonctions,
Cook Expert de Magimix, qui
compte, aujourd’hui, près de 900
recettes, se dotera prochainement
de nouveaux filtres intégrant
aussi des thématiques liées à la
santé et au bien-être, avec des
menus spécifiques aux Vegans,
Végétariens… « L’application
et les accessoires, que nous
développons autour du robot, nous
permet de faire vivre le produit
et de pérenniser l’achat de nos
consommateurs dans le temps. »,
ajoute Edouard de Jenlis, Pdg de
Magimix. Pour lui, le PEM culinaire
connecté rime avec fonctionnalité et
simplicité.
Avec l’application
Cookidoo du
Thermomix TM5
connect de Vorwerk,
l’utilisateur peut
planifier ses menus,
générer sa liste de
courses, annoter des
recettes. Mais l’accès
à l’intégralité de
Cookidoo nécessite
un abonnement de 36
euros par mois, au-delà
des six premiers mois
suivant l’acquisition du
robot.
Un investissement
supplémentaire que les
revendeurs spécialisés
ne manquent pas
d’exploiter en contre-
argument...
La révolution du web 3.0 est en marche
Guide Spécial Neomag MedPi 2017
Toutes les précisions lors de nos prochains rdv de présentation. Contact@electropem.fr.
+ DE 20 NOUVEAUX PRODUITS À VENIR PROCHAINEMENT.
©Electropem.©boggy22
Dans le secteur de la cuisine, l'autre
salut du connecté pourrait bien
provenir de la cuisson. En effet, les
temps et la température de cuisson
exigent différents paramètres (le type
d'aliments, le poids, le temps...) sur
lesquels le connecté apporte une
vraie valeur ajoutée. C'est en tout cas
la promesse d'Assistéo, la première
poêle dites « intelligente », que Tefal
sortira en septembre prochain. C'est
une aide pour réussir sa cuisson,
mais l’intervention humaine reste
nécessaire pour augmenter ou
baisser la température. La sortie
de la première poêle connectée est,
elle, prévue fin 2018. Mais, André
Dot en est, d'ores et déjà, persuadé.
« A l'avenir, l'enjeu du connecté
ira bien au-delà de la garantie du
résultat final ! Nous devons créer un
langage commun entre nos différents
produits. Demain, la poêle sera
reliée à la balance culinaire et au
robot cuiseur multifonctions par une
seule et même application. Et après-
demain, cette même application
permettra de gérer sa poêle, sa table
à induction, son four, sa hotte…
Nous devons préparer la génération
future en étudiant l'exploitation
de la connectivité au sens large et
apporter une expérience globale
aux consommateurs finaux. » Et en
matière de connecté, ça va vite !
Audrey Chaussalet
69% des sondés
estiment que le prix
additionnel engendré
par la connectivité
par rapport au
bénéfice apporté est
le premier frein à
leurs achats.
La première poêle dite « intelligente » arrive sur le marché en septembre
2017. Dotée d’un module détachable, elle indiquera la bonne température
(vert) pour déposer et cuire ses aliments dans la poêle. Si la poêle n’est pas
assez chaude, la poignée sera bleue et, en cas de surchauffe, l’utilisateur
sera averti par un voyant rouge et une alarme sonore sur son smartphone
ou sa tablette. Une intervention humaine pour augmenter ou baisse la
température restera nécessaire.
Connecté à un smartphone ou une tablette via son application, Smart Cook,
le Geni Mix Pro Connect lancé au printemps 2017 se pilote entièrement par
Bluetooth. Smart Cook propose plus d’une centaine de recettes élaborées par
la Fédération Française de cuisine, repérables par thèmes (détox, recettes de
fêtes…), ingrédients ou fonctions du robot. L’application permet aussi d’ajouter
ses propres recettes et de les partager en communauté.
Petit Electroménager Connecté
Petit Electroménager Connecté
Guide Spécial Neomag MedPi 2017
Les machines à boisson de demain
seront-elles intelligentes ? Force
est de constater qu’elles tendent à
le devenir…
Sur le marché lucratif du café, La
Gran Barista Avanti de Philips Saeco
avait ouvert le bal, en 2014. Lancée
en série limitée à 600 exemplaires,
elle n’a cependant, jamais, été
commercialisée en France. Toutefois,
le principe a fait des émules. L’année
dernière, la marque Italienne
De’Longhi avait emboité le pas,
avec ses robots broyeur expresso,
Primadonna Elite Premium et Prima
Elite ECAM 650.55.MS, connectés
à l’application Coffee Link. La
famille s’est encore agrandie cette
année avec la PrimaDonna Elite
Experience. Via l’application, elle
permet de sélectionner 28 boissons
dont des boissons café, lactées,
cocktails, et thés. Elle vise un
public d’amateurs avertis désireux
de déguster des boissons plus
perfectibles et personnalisables, en
planifiantl’horairedesapréparation,
en adaptant son dosage et son
intensité, en réglant la température
et la quantité d’eau, de lait de sa
boisson… Et si l’argument est
séduisant, la machine performante et
ses usages multiples, il n’en demeure
pas moins que le prix (1799 euros)
reste un frein à la vente. Une défiance
des consommateurs que la société
Suisse Jura a mieux su contrer, en
proposant une clé connectée, la Jura
Smart Connect, compatible sur 6
de ses modèles (JURA Z6, E6, E8,
WE6, WE8, Giga 5) et vendue au
prix de 69 euros.
Autre secteur d’amateurs passionnés
sur lequel le connecté peut renforcer
la dimension d’expertise, celui du
vin.
Sur ce marché Riviera & Bar a lancé
I-Sommelier, une carafe dotée d’un
système d’aération breveté associée
à l’application, Ifavine, elle-même
connectée à une base de données
impressionnante. L’appareil permet
de révéler en quelques minutes, les
saveurs d’un vin, d’en sublimer les
arômes, d’en assouplir les tanins
et même d’atteindre un niveau de
maturité équivalent à des années
de vieillissement en bouteille. Very
smart !
Le connecté
renforce
l’expertise de la
boisson
De’Longhi Primadonna Elite
L’application Coffee Link permet
de profiter du confort de l’écran
de son smartphone pour utiliser
tout le potentiel du robot café
connecté
Riviera & Bar I-Sommelier
Jura Smart Connect
Guide Spécial Neomag MedPi 2017 Guide Spécial Neomag MedPi 2017
Rien de mieux qu'une
animation commerciale,
pour démontrer les atouts
du PEM culinaire connecté et
convaincre les consommateurs
à passer à l’acte d’achat.
Comment la distribution
spécialisée tire-t-elle profit de
cette recette?
A l'arrivée de la distribution 2.0,
les animations commerciales
ont connu un nouvel élan.
L'information produit est
devenue plus accessible aux
consommateurs, à tel point que
les consommateurs connaissent
les produits sous le bout des doigts
avant même de franchir la porte
des magasins. Mais, dans 68 %
des cas, la décision d’achat se
prend dans le point de vente. A
plus forte raison, lorsqu’il s’agit
d’un produit « technique » et
à forte valeur ajoutée, comme
le PEM culinaire connecté, qui
correspond à un achat réfléchi.
Le succès du Thermomix (1,375
million d’euros de C.A en 2015)
qui se vend uniquement en
directe, par le biais de dégustation
culinaire organisés entre amis, en
est la preuve ! La démonstration
on-line, pour montrer tous les atouts
d'un robot cuiseur multifonctions
connecté et d'en justifier son prix
est indispensable à la vente. Pour
accompagner le développement de
son robot Cook Expert, Magimix
propose donc des ateliers de
formations sur le produit auprès de
ses clients revendeurs. « Si notre
objectif est de rendre les magasins
autonomes sur la démonstration,
nous formons nos clients revendeurs
sur la façon de mettre en scène
notre produit à travers une
démonstration. », déclare Edouard
de Jenlis, Pdg de Magimix. D’autant
que les démonstrations culinaires et
ateliers de dégustation font partie
des animations commerciales
qui fonctionnent le mieux. En
vivant une expérience sensitive et
novatrice, les chances pour que le
client passe à l'acte d'achat sont
multipliés par 2, voir 3. Le magasin
devient, ainsi, un lieu de vie où
le client profite d'une expérience
produit unique.
Plus on anime, plus on vend
Les magasins indépendants et les
chaînes spécialisées dans l’univers
de la cuisine ont emboîté le pas aux
grands magasins parisiens, férus
des animations commerciales liées
aux saisonnalités (les crêpes à la
chandeleur, les couteaux de cuisine
à la fête des pères…). En valorisant
à la fois l'image de marque du
produit et celle du point de vente,
la distribution spécialisée a su
entretenir son rôle « d’expert ». Le
magasin est devenu un lieu de vie,
où un lien de convivialité se crée
avec la clientèle. Le magasin de
proximité idéal, en quelque sorte !
Après une journée d’animation
commerciale sur le Cook Expert,
il se vend en moyenne entre 2
et 3 produits. A cela peuvent
s’ajouter les ventes indirectes
dans les semaines à venir. Et
d’autres paramètres comme
le taux de fréquentation en
magasin, le panier moyen pendant
l’opération…Le Sorap estime que
l'organisation régulière d'animations
peut amener sur une tendance
moyenne annuelle de +10, voir +30
% de C.A au point de vente. Des
propos étayés par Arnaud Parenti,
co-fondateur du concept store Oh
My Kitchen à Levallois-Perret (92)
et Saint-Germain-en-Laye (78) qui
conclut: «Plus on anime, plus on
vend». A.C
Animations commerciales
La recette idéale pour vendre du PEM
culinaire connecté
Les animations
commerciales, tous
secteurs confondus, ont
augmenté de +10%,
en 2016, selon le Sorap
(Syndicat National
des Organisateurs et
Réalisateurs d’Actions
Promotionnelles et
Commerciales).
Le petit électroménager est
un marché formidable dans
le sens où les objets que nous
proposons au consommateur
lui sont chers : ils facilitent
son quotidien, améliorent
considérablement son confort,
lui permettent de gagner du
temps, de prendre soin de lui,
de son habitat, de se faire et de
faire plaisir…
Ces bénéfices sont les éléments
fondateurs de la relation instaurée
entre le consommateur et les
grandes marques au cours des
temps. Elles ont su innover en
permanence pour apporter de
nouvelles possibilités, des résultats
professionnels, répondre à son
aspiration de « fait maison ».
Cette innovation, cette dimension
« plaisir » font partie des valeurs
fortes de notre filière, tout comme
d’ailleurs le besoin d’accessibilité : la
facilité d’utilisation est un prérequis
au succès d’un produit.
Comme dans d’autres domaines, le
petit électroménager se connecte de
plus en plus.
Avec un enjeu de taille : expliquer
au consommateur l’intérêt de
nouveaux bénéfices tout en
respectant les valeurs fondatrices
de la relation entre le PEM et
l’utilisateur. Avec l’introduction
d’une dimension service très
forte, nos missions doivent elles
aussi évoluer. Il faut notamment
que notre accompagnement
soit total au travers des
différentes phases du cycle de vie
consommateur/produit : achat,
utilisation, bon entretien des
appareils, gestion éventuelle d’un
dysfonctionnement. On le sait : faire
l’achat qui correspond parfaitement
au besoin, comprendre clairement
ce que le produit apporte pour
ensuite en avoir une utilisation
optimale sont les clés de de la
satisfaction, de la fidélité, de la
recommandation. Or l’explication
des bénéfices de la connexion peut
être un vrai défi : comment bien
faire comprendre que ce robot
culinaire n’est plus un simple
exécutant, mais un assistant, une
source d’inspiration, la porte
d’entrée d’une communauté
d’utilisateurs qui va vous aider à
devenir l’expert de votre appareil ?
Que l’achat n’est plus figé dans le
temps et que l’appareil est évolutif
avec la possibilité d’accéder à de
nouvelles recettes ? Qu’une partie
des bénéfices apportés passent
par une application smartphone
(personnalisation de vos boissons sur
la machine à café, déclenchement
à distance, alerte sur les besoins
d’entretien, de remplacement de
consommables…) ? Que la balance
ou la brosse à dents connectées me
permettent d’adopter de meilleures
habitudes au quotidien ? On le voit
bien : les bénéfices se découvrent
par l’usage. C’est donc bien cette
valeur d’usage qu’il faut savoir
expliquer avant l’achat, et optimiser
après l’achat.
Comprendre par l’expérience
Il faut permettre au consommateur
de se projeter dans l’utilisation et
même mieux : lui faire comprendre
par l’expérience. A cet égard,
nous pouvons considérer que la
mutation du parcours d’achat
que l’on observe est une chance.
Après quelques temps de frictions,
les points de vente physiques
et les outils numériques savent
maintenant exploiter toute la
puissance de leur complémentarité.
Voir, manipuler le produit, en
avoir une démonstration font
partie des atouts du magasin, et les
rayons de ce dernier évoluent très
positivement quant à la mise en
avant des produits à forte valeur
ajoutée. C’est également le lieu
de conseil auprès d’un vendeur
qui doit enrichir son discours.
Pour bénéficier de l’avis des
consommateurs, d’illustrations sur
le produit et les services connectés,
ce sont les outils numériques
online qui apportent une valeur
de témoignage et de pédagogie
supplémentaires, notamment par le
contenu « rich media ».
Les produits se connectent et les
services se personnalisent, au
bénéfice du consommateur. Reste
maintenant à bien exploiter les
outils de vente pour que le petit
électroménager connecté entre plus
largement dans les foyers.
Avis d’expert
De l’importance de la valeur d’usage...
Petit Electroménager Connecté
Damien Chicaud, Directeur
études & Statistiques GIFAM
•
Guide Spécial Neomag MedPi 2017
Petit Electroménager Connecté
Catégorie importante
du Petit Electroménager,
le « Soin du linge » se
conjuguera aussi au
connecté en 2017. En
septembre prochain, la
marque suisse Laurastar,
spécialiste réputée en
matière de systèmes de
repassage de très haute
qualité lance «Laurastar
Smart », le premier fer
à repasser connecté au
monde, mais surtout un
coach pour mieux repasser.
Avec Laurastar Smart, plus
besoin de bouton… A l’aide
d’un capteur intégré à la
poignée du fer, la technologie
Laurastar « Sensteam » en capte
les mouvements et déclenche
la vapeur automatiquement.
Désormais intelligente et
autonome, sa diffusion pulsée
garantit un dosage optimal et
un résultat parfait. Plus besoin
de régler la température : le
thermostat est programmé pour
s’adapter à tous les textiles.
Grâce à la technologie Bluetooth,
le système de repassage
Laurastar Smart se connecte à
une application sur le mobile
de l’utilisateur. Fini le mode
d’emploi.
Un capteur intégré au fer
permet d’optimiser son geste
en le comparant au geste
idéal représenté sur la vidéo
interactive. Pas à pas, chaque
utilisateur peut acquérir le
meilleur geste et apprend à
mieux repasser sa chemise,
sa veste… Trois niveaux
de tutoriaux personnalisés
accompagnent le repassage de
manière ludique et efficiente
pour un soin optimum des
textiles. Le système se fait coach
et avec lui l’utilisateur peut
atteindre le niveau d’expert et
évaluer ses progrès grâce à la
comptabilisation des heures par
l’application ainsi qu’un système
de points.
Avant-première
Le premier fer à repasser connecté
au monde lancé en 2017
L’apport de la connectivité
a été pensé pour que le
système de repassage
bénéficie encore plus de
fluidité, d’intuitivité, de confort
d’utilisation et donc de qualité
de résultat. En résumé,
l’application sur mobile permet
à l’utilisateur en étant coaché
de devenir un véritable expert
de l’appareil et de l’exploiter à
100% de ses capacités.

Contenu connexe

Similaire à Guide du petit électroménager (PEM) connecté 2017 Medpi/Neomag

Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...
Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...
Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...Adeline Coustenoble
 
Propositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériquePropositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériqueAdm Medef
 
Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!
Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!
Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!Wavestone
 
Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pages
Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pagesLes défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pages
Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pagesRenaissance Numérique
 
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2polenumerique33
 
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielleLancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielleBecuwe Maëlle
 
Industrie du futur
Industrie du futurIndustrie du futur
Industrie du futurREITER LEGAL
 
SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro - la mutation du marketing digit...
SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro -  la mutation  du marketing digit...SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro -  la mutation  du marketing digit...
SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro - la mutation du marketing digit...Stéphane BERTHEAU
 
L'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électrique
L'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électriqueL'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électrique
L'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électriqueStéphane Guilly
 
Transformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStore
Transformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStoreTransformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStore
Transformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStoresalina ziane
 
Transformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteTransformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteHélène Decourteix
 
Vivatech 2019 : best of by ACSED
Vivatech 2019 : best of by ACSEDVivatech 2019 : best of by ACSED
Vivatech 2019 : best of by ACSEDACSEDOrange
 
Bosch communique ses chiffres pour 2015
Bosch communique ses chiffres pour 2015Bosch communique ses chiffres pour 2015
Bosch communique ses chiffres pour 2015Muriel Blancheton
 
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...Inetum
 
Imagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociaux
Imagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociauxImagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociaux
Imagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociauxtreize articles
 
Trends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWC
Trends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWCTrends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWC
Trends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWCHUB INSTITUTE
 
Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014
Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014
Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014polenumerique33
 
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014polenumerique33
 

Similaire à Guide du petit électroménager (PEM) connecté 2017 Medpi/Neomag (20)

Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...
Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...
Guide de survie des entreprises traditionnelles agricoles dans un monde de pl...
 
Propositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numériquePropositions et actions du medef pour le numérique
Propositions et actions du medef pour le numérique
 
Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!
Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!
Smart: au delà du buzzword, préparez la transformation!
 
Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pages
Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pagesLes défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pages
Les défis de l’agriculture connectée dans une société numérique - 4 pages
 
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
Industrie du futur / Nouvelle France Industrielle - Phase 2
 
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielleLancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
Lancement de la deuxième phase de la Nouvelle France industrielle
 
Industrie du futur
Industrie du futurIndustrie du futur
Industrie du futur
 
SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro - la mutation du marketing digit...
SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro -  la mutation  du marketing digit...SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro -  la mutation  du marketing digit...
SbTransmettre - Marketing basics 0 - intro - la mutation du marketing digit...
 
What's Hot - Juillet 2015
What's Hot - Juillet 2015What's Hot - Juillet 2015
What's Hot - Juillet 2015
 
Publimat news n° 97 FR
Publimat news n° 97 FRPublimat news n° 97 FR
Publimat news n° 97 FR
 
L'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électrique
L'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électriqueL'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électrique
L'internet des objets - IDO4PRO - Thermostat connecté pour radiateur électrique
 
Transformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStore
Transformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStoreTransformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStore
Transformation digitale du point de vente #MBAMCI #GeekTonStore
 
Transformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de venteTransformation digitale du point de vente
Transformation digitale du point de vente
 
Vivatech 2019 : best of by ACSED
Vivatech 2019 : best of by ACSEDVivatech 2019 : best of by ACSED
Vivatech 2019 : best of by ACSED
 
Bosch communique ses chiffres pour 2015
Bosch communique ses chiffres pour 2015Bosch communique ses chiffres pour 2015
Bosch communique ses chiffres pour 2015
 
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
 
Imagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociaux
Imagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociauxImagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociaux
Imagine Agri - La data agricole sur les réseaux sociaux
 
Trends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWC
Trends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWCTrends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWC
Trends from Mobile World Congress 2016 - #HUBMWC
 
Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014
Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014
Rapport McKinsey accelerer la mutation numérique des entreprises 2014
 
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
Rapport McKinsey Accelerer la mutation numerique des entreprises 2014
 

Guide du petit électroménager (PEM) connecté 2017 Medpi/Neomag

  • 1. Par la rédaction de édition GUIDE DU PETIT ELECTROMÉNAGER CONNECTÉ Best Practices, État des Lieux, Perspectives PEM
  • 2. Petit Electroménager Connecté Utilisation intuitive grâce à ses 18 programmes Robot tout-en-un avec ses 6 accessoires intégrés Nettoyage facilité par sa fonction Easy Cleaning Accès à une bibliothèque de plus de 250 recettes www.recettes-thomson.com GENI MIX PRO CONNECT, L’ASSISTANT CULINAIRE CONNECTÉ Ce robot cuiseur est conçu pour séduire les amateurs de cuisine fait maison. Depuis l’application Smart Cook - Thomson, accédez à une multitude de recettes pour tous les jours et les grandes occasions. Il suffit d’ajouter les ingrédients et le robot prend les commandes : hacher, mélanger, pétrir, rissoler, mijoter, cuire à la vapeur… Laissez-vous guider pas à pas pour réussir de délicieuses préparations salées ou sucrées ! THOMSON est une marque de TECHNICOLOR S.A ou de ses affiliées utilisée sous licence par ADMEA. THOMSON se réserve le droit d’apporter des modifications et des améliorations si nécessaire et sans préavis. Play store et App-store sont des marques déposées par Google et Apple. Visuels non contractuels. Disponible sur : Retrouvez tout l’univers Thomson petit électroménager lors du MedPi 2017 HALL RAVEL – STAND H08 Si le concept de connectivité fait partie intégrante des marchés de l’IT, des Télécoms et de l’Electronique Grand Public depuis le début des années 2000, on peut dire qu’il fait ses débuts depuis peu dans le secteur de l’Electroménager et notamment dans celui du PEM. L’année 2016 a réellement marqué l’entrée du petit électroménager dans l’ère du connecté, comme le révèlent les chiffres communiqués en exclusivité par notre partenaire GFK dans ce premier « Guide du Petit Electroménager Connecté» réalisé par les équipes de Neomag. Et pour 2017, les prévisions actuelles augurent d’un doublement des ventes. Il est donc normal que cette famille fasse cette année son entrée dans les allées du Medpi, un évènement professionnel qui, depuis son origine, épouse les évolutions des marchés des Biens Techniques. Mais la connectivité dans le petit électroménager est-elle à appréhender de la même manière que dans le domaine de l’IOT et des Objets Connectés ? Pas vraiment car, ici elle ne concerne plus essentiellement des start-ups et des produits inconnus du grand public mais bel et bien des marques installées, et des appareils que le consommateur utilise depuis des décennies. Tout le challenge, pour faire croître sainement et durablement ce marché, se jouera dans les années à venir sur le fait que l’apport de connectivité dans l’Electroménager ne sera accepté en terme de « mass-market » que si celle-ci apporte des bénéfices supplémentaires en terme de valeur d’usage et ne soit pas simplement un « gadget » pour geek ou pire un « gimmick marketing ». Pour l’heure, le sérieux des marques ayant lancé les premières générations de PEM connecté est plutôt rassurant pour la suite des évènements. Et, pour démocratiser ces innovations auprès du public le plus large, fournisseurs et distributeurs devont faire preuve de pédagogie tant dans le monde physique (merchandising, animation, démonstrations…) que dans le monde digital (contenu « rich media). Faire comprendre par l’expérience les bénéfices qu’apportent ces nouveaux appareils. Ajouter de l’intelligence et du service sans perdre le plaisir, valeur forte du Petit Electroménager… Ajouter de l’intelligence et du service sans perdre le plaisir Eric Shorjian Philippe Michel
  • 3. Petit Electroménager Connecté Guide Spécial Neomag MedPi 2017   2015 2016 CAM Mars 2017 2015 2016 CAM Mars 2017   VENTES en UNITES   VENTES VALEUR en K€ TOTAL PEM CONNECTE 39 200 106 220 123 900 9 511 34 947 42 033   2015 2016 CAM Mars 2017 2015 2016 CAM Mars 2017   VENTES en UNITES   VENTES VALEUR en K€ TOTAL PEM CONNECTE 39 200 106 220 123 900 9 511 34 947 42 033 Friteuses 400 7 000 8 100 111 1 295 1 462 Multi-cuiseurs 22 300 53 200 57 800 6 813 15 776 16 641 Préparation culinaire   2 800 3 700   2 428 3 287 Machines à café/thé 40 4 800 6 500 22 1 921 2 580 Bouilloires 370 270 170 39 26 18 Soins dentaires 14 300 21 800 24 100 1 722 2 864 3 172 Aspirateurs 710 8 300 11 600 627 6 185 8 248 Traitement de l’air 1 090 7 760 11 500 161 4 307 6 442 2017, l’éveil du PEM connecté Avec plus de 106 000 unités vendues et un chiffre d’affaires de 35 millions d’euros de CA TTC, on peut dire que l’année 2016 a véritablement marqué l’entrée du Petit électroménager dans l’ère du connecté. Par rapport à l’année 2015, le montant de ces ventes a été multiplié par trois. Mais pour l’heure, cela reste encore modeste par rapport au potentiel de l’ensemble du PEM. Pour rappel, le chiffres d’affaires total de la filière PEM est supérieur à 3 milliards d’euros TTC. Dans ce contexte, quelle sera l’évolution cette année ? A court terme, nous constatons que la croissance des ventes d’appareils de petit électroménager connectés se poursuit en cemoment avec près de 124 000 unités pour un chiffres d’affaires qui s’est élevé à 42 millions d’euros sur 12 mois à fin Mars 2017. La tendance des ventes sur le premier trimestre, de janvier à mars, laisse présager un doublement des ventes sur l’ensemble de l’année. Le CA du PEM connecté pourrait donc s’établir probablement à plus de 70 millions d’euros TTC en 2017. Multi-cuiseurs, aspirateurs et produits de traitement de l’air (déshumidificateurs, humidificateurs, purificateurs) sont les pionniers du rayon PEM connecté. Recettes, liste de courses, aide à la préparation sont autant de fonctionnalités propices au développement du connecté dans l’univers de la préparation alimentaire. Si la programmation d’usage via son smartphone pour les aspirateurs robots ou les déshumidificateurs est une « évidence » de la connexion, d’autres applications telles que la surveillance avec une webcam intégrée ou encore le contrôle de la qualité de l’air à distance peuvent inciter à l’achat. Une tendance croissante au niveau mondial Au niveau international, le développement du Petit Electroménager varie fortement selon les pays et les habitudes de consommation, indique Jürgen Boyny, Global Director Consumer Electronics chez GFK. En France, ce sont par exemple, les appareils de préparation culinaire et les multi-cuiseurs connectés qui pèsent 18% de la valeur de cette catégorie. Par contre, les leaders du PEM connecté sont les aspirateurs robots connectés en Chine (28%), les appareils de soins dentaires en Allemagne (17%) ou encore les pèse-personnes au Pays-Bas (23%). Point capital en ce qui concerne les consommateurs, Jürgen Boyny souligne le rôle crucial que vont jouer les Millenials dans l’appropriation et le développement de l’Electroménager connecté dans les années à venir. Multi-cuiseurs, aspirateurs et produits de traitement de l’air : 3 segments précurseurs Benoit LEHUT Directeur Général Adjoint - Gfk RT France
  • 4. Petit Electroménager Connecté Guide Spécial Neomag MedPi 2017 La révolution du web 3.0 est en marche Les consommateurs se laissent séduire par les objets connectés, à condition que l’innovation soit bonne et justifiée et ne se transforme pas en déception. Dans la branche cuisine, robots cuiseurs multifonctions sont quasi les seuls à exploiter le filon. La complexité de gestion des temps et des températures de cuisson ouvre de nouvelles perspectives au PEM culinaire connecté. Avec plus de 70 % du chiffre d’affaires, les grandes surfaces spécialistes de l’équipement de la maison ont à ce jour capté le marché du PEM connecté. Largeur de l’offre, théâtralisation, capacité à accompagner les consommateurs sont autant d’atouts développés. A l’opposé les grandes surfaces alimentaires qui font pourtant quasi jeu égal avec les GSS sur l’ensemble du PEM passent complétement à côté de ce marché émergent, lequel ne se prête pas facilement à ce jour à une distribution de type libre- service. La recherche d’innovations, d’une offre large et d’une proximité digitale se traduit aussi par le poids important des ventes On line (Click&mortar et pure players) : 28 % à comparer avec la moyenne sur le PEM à savoir 17%. Les GSS, territoire Actuel du PEM connecté
  • 5. Petit Electroménager Connecté Guide Spécial Neomag MedPi 2017 4 milliards d’objets connectés, tous secteurs confondus (les ampoules, les voitures, la domotique...), sont utilisés par les consommateurs du monde entier, selon les analyses du cabinet d’analyses Gartner. Et les perspectives du marché sont alléchantes, puisque à l’horizon 2020, ce sont 13,5 milliards d’objets connectés qui envahiront le globe. Pas étonnant donc que les industriels de l'électroménager si intéressent ! En la matière, l'électroménager influence beaucoup le petit-électroménager. Rappelons que les appareils connectés ont pesé 95 millions de C.A du GEM en 2016 (+132 % en 2014) et quelques 45 millions d'euros pour le PEM (+88%), selon le Gifam. André Dot, directeur général marché France du Groupe Seb, affirme que les versions connectées du Cookeo et du Companion de Moulinex ont représenté près de 20% des ventes totales de ces robots cuiseurs multifonctions, en 2016». Et si le poids du connecté reste, à ce jour, marginal sur le marché du PEM, il laisse, tout de même, entrevoir de belles perspectives. Quand le connecté trouve sa raison d’être… Dans le PEM, la révolution du web 3.0 porte moins sur l'objet que son usage. La branche entretien de la maison avec les robots aspirateurs muni d’un sens gyroscopique, a été précurseur dans le domaine. Dans le secteur de la cuisine, l'heure n'est pas au tout connecté ! Trouver un bon usage au connecté n’est pas toujours si facile. L’ustensile culinaire ne se prête pas franchement à une connexion à distance, en dehors du périmètre de la maison. Des aliments laissés à l’air libre entraînent des risques sur l’hygiène alimentaire et une source de chaleur sans surveillance pose un problème de sécurité. Et bons nombres de familles de produits porteuses sur le marché du PEM culinaire comme les bouilloires, blenders, mixeurs plongeants, grilles-pain...n'ont pas leur pendant connecté, car le gain en terme de fonctionnalités serait trop faible, par rapport au coût financier supplémentaire qu'il engendre. Et même si les consommateurs sont plutôt enclins aux progrès, ils sont prêts à payer plus si justification du prix il y a. Yves Delzenne, Directeur général d'Astoria et Riviera&Bar, met en garde les industriels contre le tout connecté. « Je considère qu'il est de notre responsabilité, en tant qu'industriels, d'utiliser le connecté à bon escient. » Tefal en a, d'ailleurs, fait les frais, avec sa cafetière Réveil Café, dont la production a été arrêtée un an après son lancement. Du coups, pour André Dot, « le connecté doit permettre de proposer des produits, qui facilitent la préparation culinaire, tout en garantissant un résultat final aux consommateurs. » «Enrichir l'expérience de l'utilisateur à travers du contenu et le partage de l'informations, telles sont les promesses, aujourd'hui, des articles culinaires connectés», déclare Philippe Samuel Président du groupe Admea (Thomson PEM) qui vient d’investir fortement en terme de moyens humains sur le sujet. Même principe avec les balances interconnectées du marché, comme Nutritab de Terraillon et Cooking Connect de Tefal, qui surfent sur la tendance de la cuisine saine, elle même directement liée à la santé et au bien-être. L’application reliée au robot cuiseur multifonctions, Cook Expert de Magimix, qui compte, aujourd’hui, près de 900 recettes, se dotera prochainement de nouveaux filtres intégrant aussi des thématiques liées à la santé et au bien-être, avec des menus spécifiques aux Vegans, Végétariens… « L’application et les accessoires, que nous développons autour du robot, nous permet de faire vivre le produit et de pérenniser l’achat de nos consommateurs dans le temps. », ajoute Edouard de Jenlis, Pdg de Magimix. Pour lui, le PEM culinaire connecté rime avec fonctionnalité et simplicité. Avec l’application Cookidoo du Thermomix TM5 connect de Vorwerk, l’utilisateur peut planifier ses menus, générer sa liste de courses, annoter des recettes. Mais l’accès à l’intégralité de Cookidoo nécessite un abonnement de 36 euros par mois, au-delà des six premiers mois suivant l’acquisition du robot. Un investissement supplémentaire que les revendeurs spécialisés ne manquent pas d’exploiter en contre- argument... La révolution du web 3.0 est en marche
  • 6. Guide Spécial Neomag MedPi 2017 Toutes les précisions lors de nos prochains rdv de présentation. Contact@electropem.fr. + DE 20 NOUVEAUX PRODUITS À VENIR PROCHAINEMENT. ©Electropem.©boggy22 Dans le secteur de la cuisine, l'autre salut du connecté pourrait bien provenir de la cuisson. En effet, les temps et la température de cuisson exigent différents paramètres (le type d'aliments, le poids, le temps...) sur lesquels le connecté apporte une vraie valeur ajoutée. C'est en tout cas la promesse d'Assistéo, la première poêle dites « intelligente », que Tefal sortira en septembre prochain. C'est une aide pour réussir sa cuisson, mais l’intervention humaine reste nécessaire pour augmenter ou baisser la température. La sortie de la première poêle connectée est, elle, prévue fin 2018. Mais, André Dot en est, d'ores et déjà, persuadé. « A l'avenir, l'enjeu du connecté ira bien au-delà de la garantie du résultat final ! Nous devons créer un langage commun entre nos différents produits. Demain, la poêle sera reliée à la balance culinaire et au robot cuiseur multifonctions par une seule et même application. Et après- demain, cette même application permettra de gérer sa poêle, sa table à induction, son four, sa hotte… Nous devons préparer la génération future en étudiant l'exploitation de la connectivité au sens large et apporter une expérience globale aux consommateurs finaux. » Et en matière de connecté, ça va vite ! Audrey Chaussalet 69% des sondés estiment que le prix additionnel engendré par la connectivité par rapport au bénéfice apporté est le premier frein à leurs achats. La première poêle dite « intelligente » arrive sur le marché en septembre 2017. Dotée d’un module détachable, elle indiquera la bonne température (vert) pour déposer et cuire ses aliments dans la poêle. Si la poêle n’est pas assez chaude, la poignée sera bleue et, en cas de surchauffe, l’utilisateur sera averti par un voyant rouge et une alarme sonore sur son smartphone ou sa tablette. Une intervention humaine pour augmenter ou baisse la température restera nécessaire. Connecté à un smartphone ou une tablette via son application, Smart Cook, le Geni Mix Pro Connect lancé au printemps 2017 se pilote entièrement par Bluetooth. Smart Cook propose plus d’une centaine de recettes élaborées par la Fédération Française de cuisine, repérables par thèmes (détox, recettes de fêtes…), ingrédients ou fonctions du robot. L’application permet aussi d’ajouter ses propres recettes et de les partager en communauté. Petit Electroménager Connecté
  • 7. Petit Electroménager Connecté Guide Spécial Neomag MedPi 2017 Les machines à boisson de demain seront-elles intelligentes ? Force est de constater qu’elles tendent à le devenir… Sur le marché lucratif du café, La Gran Barista Avanti de Philips Saeco avait ouvert le bal, en 2014. Lancée en série limitée à 600 exemplaires, elle n’a cependant, jamais, été commercialisée en France. Toutefois, le principe a fait des émules. L’année dernière, la marque Italienne De’Longhi avait emboité le pas, avec ses robots broyeur expresso, Primadonna Elite Premium et Prima Elite ECAM 650.55.MS, connectés à l’application Coffee Link. La famille s’est encore agrandie cette année avec la PrimaDonna Elite Experience. Via l’application, elle permet de sélectionner 28 boissons dont des boissons café, lactées, cocktails, et thés. Elle vise un public d’amateurs avertis désireux de déguster des boissons plus perfectibles et personnalisables, en planifiantl’horairedesapréparation, en adaptant son dosage et son intensité, en réglant la température et la quantité d’eau, de lait de sa boisson… Et si l’argument est séduisant, la machine performante et ses usages multiples, il n’en demeure pas moins que le prix (1799 euros) reste un frein à la vente. Une défiance des consommateurs que la société Suisse Jura a mieux su contrer, en proposant une clé connectée, la Jura Smart Connect, compatible sur 6 de ses modèles (JURA Z6, E6, E8, WE6, WE8, Giga 5) et vendue au prix de 69 euros. Autre secteur d’amateurs passionnés sur lequel le connecté peut renforcer la dimension d’expertise, celui du vin. Sur ce marché Riviera & Bar a lancé I-Sommelier, une carafe dotée d’un système d’aération breveté associée à l’application, Ifavine, elle-même connectée à une base de données impressionnante. L’appareil permet de révéler en quelques minutes, les saveurs d’un vin, d’en sublimer les arômes, d’en assouplir les tanins et même d’atteindre un niveau de maturité équivalent à des années de vieillissement en bouteille. Very smart ! Le connecté renforce l’expertise de la boisson De’Longhi Primadonna Elite L’application Coffee Link permet de profiter du confort de l’écran de son smartphone pour utiliser tout le potentiel du robot café connecté Riviera & Bar I-Sommelier Jura Smart Connect
  • 8. Guide Spécial Neomag MedPi 2017 Guide Spécial Neomag MedPi 2017 Rien de mieux qu'une animation commerciale, pour démontrer les atouts du PEM culinaire connecté et convaincre les consommateurs à passer à l’acte d’achat. Comment la distribution spécialisée tire-t-elle profit de cette recette? A l'arrivée de la distribution 2.0, les animations commerciales ont connu un nouvel élan. L'information produit est devenue plus accessible aux consommateurs, à tel point que les consommateurs connaissent les produits sous le bout des doigts avant même de franchir la porte des magasins. Mais, dans 68 % des cas, la décision d’achat se prend dans le point de vente. A plus forte raison, lorsqu’il s’agit d’un produit « technique » et à forte valeur ajoutée, comme le PEM culinaire connecté, qui correspond à un achat réfléchi. Le succès du Thermomix (1,375 million d’euros de C.A en 2015) qui se vend uniquement en directe, par le biais de dégustation culinaire organisés entre amis, en est la preuve ! La démonstration on-line, pour montrer tous les atouts d'un robot cuiseur multifonctions connecté et d'en justifier son prix est indispensable à la vente. Pour accompagner le développement de son robot Cook Expert, Magimix propose donc des ateliers de formations sur le produit auprès de ses clients revendeurs. « Si notre objectif est de rendre les magasins autonomes sur la démonstration, nous formons nos clients revendeurs sur la façon de mettre en scène notre produit à travers une démonstration. », déclare Edouard de Jenlis, Pdg de Magimix. D’autant que les démonstrations culinaires et ateliers de dégustation font partie des animations commerciales qui fonctionnent le mieux. En vivant une expérience sensitive et novatrice, les chances pour que le client passe à l'acte d'achat sont multipliés par 2, voir 3. Le magasin devient, ainsi, un lieu de vie où le client profite d'une expérience produit unique. Plus on anime, plus on vend Les magasins indépendants et les chaînes spécialisées dans l’univers de la cuisine ont emboîté le pas aux grands magasins parisiens, férus des animations commerciales liées aux saisonnalités (les crêpes à la chandeleur, les couteaux de cuisine à la fête des pères…). En valorisant à la fois l'image de marque du produit et celle du point de vente, la distribution spécialisée a su entretenir son rôle « d’expert ». Le magasin est devenu un lieu de vie, où un lien de convivialité se crée avec la clientèle. Le magasin de proximité idéal, en quelque sorte ! Après une journée d’animation commerciale sur le Cook Expert, il se vend en moyenne entre 2 et 3 produits. A cela peuvent s’ajouter les ventes indirectes dans les semaines à venir. Et d’autres paramètres comme le taux de fréquentation en magasin, le panier moyen pendant l’opération…Le Sorap estime que l'organisation régulière d'animations peut amener sur une tendance moyenne annuelle de +10, voir +30 % de C.A au point de vente. Des propos étayés par Arnaud Parenti, co-fondateur du concept store Oh My Kitchen à Levallois-Perret (92) et Saint-Germain-en-Laye (78) qui conclut: «Plus on anime, plus on vend». A.C Animations commerciales La recette idéale pour vendre du PEM culinaire connecté Les animations commerciales, tous secteurs confondus, ont augmenté de +10%, en 2016, selon le Sorap (Syndicat National des Organisateurs et Réalisateurs d’Actions Promotionnelles et Commerciales). Le petit électroménager est un marché formidable dans le sens où les objets que nous proposons au consommateur lui sont chers : ils facilitent son quotidien, améliorent considérablement son confort, lui permettent de gagner du temps, de prendre soin de lui, de son habitat, de se faire et de faire plaisir… Ces bénéfices sont les éléments fondateurs de la relation instaurée entre le consommateur et les grandes marques au cours des temps. Elles ont su innover en permanence pour apporter de nouvelles possibilités, des résultats professionnels, répondre à son aspiration de « fait maison ». Cette innovation, cette dimension « plaisir » font partie des valeurs fortes de notre filière, tout comme d’ailleurs le besoin d’accessibilité : la facilité d’utilisation est un prérequis au succès d’un produit. Comme dans d’autres domaines, le petit électroménager se connecte de plus en plus. Avec un enjeu de taille : expliquer au consommateur l’intérêt de nouveaux bénéfices tout en respectant les valeurs fondatrices de la relation entre le PEM et l’utilisateur. Avec l’introduction d’une dimension service très forte, nos missions doivent elles aussi évoluer. Il faut notamment que notre accompagnement soit total au travers des différentes phases du cycle de vie consommateur/produit : achat, utilisation, bon entretien des appareils, gestion éventuelle d’un dysfonctionnement. On le sait : faire l’achat qui correspond parfaitement au besoin, comprendre clairement ce que le produit apporte pour ensuite en avoir une utilisation optimale sont les clés de de la satisfaction, de la fidélité, de la recommandation. Or l’explication des bénéfices de la connexion peut être un vrai défi : comment bien faire comprendre que ce robot culinaire n’est plus un simple exécutant, mais un assistant, une source d’inspiration, la porte d’entrée d’une communauté d’utilisateurs qui va vous aider à devenir l’expert de votre appareil ? Que l’achat n’est plus figé dans le temps et que l’appareil est évolutif avec la possibilité d’accéder à de nouvelles recettes ? Qu’une partie des bénéfices apportés passent par une application smartphone (personnalisation de vos boissons sur la machine à café, déclenchement à distance, alerte sur les besoins d’entretien, de remplacement de consommables…) ? Que la balance ou la brosse à dents connectées me permettent d’adopter de meilleures habitudes au quotidien ? On le voit bien : les bénéfices se découvrent par l’usage. C’est donc bien cette valeur d’usage qu’il faut savoir expliquer avant l’achat, et optimiser après l’achat. Comprendre par l’expérience Il faut permettre au consommateur de se projeter dans l’utilisation et même mieux : lui faire comprendre par l’expérience. A cet égard, nous pouvons considérer que la mutation du parcours d’achat que l’on observe est une chance. Après quelques temps de frictions, les points de vente physiques et les outils numériques savent maintenant exploiter toute la puissance de leur complémentarité. Voir, manipuler le produit, en avoir une démonstration font partie des atouts du magasin, et les rayons de ce dernier évoluent très positivement quant à la mise en avant des produits à forte valeur ajoutée. C’est également le lieu de conseil auprès d’un vendeur qui doit enrichir son discours. Pour bénéficier de l’avis des consommateurs, d’illustrations sur le produit et les services connectés, ce sont les outils numériques online qui apportent une valeur de témoignage et de pédagogie supplémentaires, notamment par le contenu « rich media ». Les produits se connectent et les services se personnalisent, au bénéfice du consommateur. Reste maintenant à bien exploiter les outils de vente pour que le petit électroménager connecté entre plus largement dans les foyers. Avis d’expert De l’importance de la valeur d’usage... Petit Electroménager Connecté Damien Chicaud, Directeur études & Statistiques GIFAM •
  • 9. Guide Spécial Neomag MedPi 2017 Petit Electroménager Connecté Catégorie importante du Petit Electroménager, le « Soin du linge » se conjuguera aussi au connecté en 2017. En septembre prochain, la marque suisse Laurastar, spécialiste réputée en matière de systèmes de repassage de très haute qualité lance «Laurastar Smart », le premier fer à repasser connecté au monde, mais surtout un coach pour mieux repasser. Avec Laurastar Smart, plus besoin de bouton… A l’aide d’un capteur intégré à la poignée du fer, la technologie Laurastar « Sensteam » en capte les mouvements et déclenche la vapeur automatiquement. Désormais intelligente et autonome, sa diffusion pulsée garantit un dosage optimal et un résultat parfait. Plus besoin de régler la température : le thermostat est programmé pour s’adapter à tous les textiles. Grâce à la technologie Bluetooth, le système de repassage Laurastar Smart se connecte à une application sur le mobile de l’utilisateur. Fini le mode d’emploi. Un capteur intégré au fer permet d’optimiser son geste en le comparant au geste idéal représenté sur la vidéo interactive. Pas à pas, chaque utilisateur peut acquérir le meilleur geste et apprend à mieux repasser sa chemise, sa veste… Trois niveaux de tutoriaux personnalisés accompagnent le repassage de manière ludique et efficiente pour un soin optimum des textiles. Le système se fait coach et avec lui l’utilisateur peut atteindre le niveau d’expert et évaluer ses progrès grâce à la comptabilisation des heures par l’application ainsi qu’un système de points. Avant-première Le premier fer à repasser connecté au monde lancé en 2017 L’apport de la connectivité a été pensé pour que le système de repassage bénéficie encore plus de fluidité, d’intuitivité, de confort d’utilisation et donc de qualité de résultat. En résumé, l’application sur mobile permet à l’utilisateur en étant coaché de devenir un véritable expert de l’appareil et de l’exploiter à 100% de ses capacités.