Pres éco2 (1)

385 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
385
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pres éco2 (1)

  1. 1. LA TELE QUI VOUS ALLUME !JuliaBetouleSarahPizzicaraYoannBurbanEmelineDubois
  2. 2. Un peu d’Histoire…
  3. 3. Unpeud’HistoireUn peu d’Histoire• Novembre 1988 : décision de créer un média binational par le Chancelier Helmut Kohl etle président François MitterrandObjectif : une chaîne vouée à la culture européenneUne gestation difficile• 1990 : accord signé entre le gouvernement français et 11 länder allemands mettant fin àune longue série de désaccordLa chaîne sera résultante de la Sept en France et de la ZDF et ARD en AllemagneNaissanceLa chaîne est baptisée Arte (« Association relative à la télévision européenne ») avec unevolonté de compréhension dans les deux langues• 1992: premières diffusions sur Arte
  4. 4. Unpeud’HistoireUn statut juridique unique• Arte est une GEIE, un groupement européen dintérêt économique. (la seule en Europe).• Nature binationale => dérogation à la législation française en matière de radiodiffusion etnon-soumise au CSA : Non-application de la signalétique télévisuelle en vigueur; Hors période électorale : absence de pluralité• Financement à hauteur de 95% par les redevances télévisuelles françaises et allemandesDepuis le 1er janvier 2013 : double responsabilité des programmes Antenne et Web par ArteG.E.I.E.Création de 4 nouvelles Unités de programmes : Connaissance Information Culture Cinéma et FictionUn peu d’Histoire
  5. 5. Unpeud’HistoireArte FranceParisArte DeutschlandBaden-BadenArte G.E.I.E.StrasbourgChargée de concevoir, coproduire et acheterles produits pour ArteAchat et production des apportsallemands à l’offre Arte• Gestion de la stratégie d’ensemble, de la conceptiongénérale de la programmation des émissions• Responsable de la diffusion et du traitement multilinguedes programmes• Production de certaines émissionsUn peu d’Histoire
  6. 6. Diagnostic interne
  7. 7. Analyse interne• ARTE plus que de la télé : internet, livres, DVD, web documentaire…• Une chaine à identité forte qui cultive sa singularité.• Peu soumise aux contraintes de l’audimat : prise de risque.• Le siège d’ARTE à Strasbourg assure une proximité aux thèmes européens.• Les postes de présidence : 50% allemand 50% françaisFORCES
  8. 8. • Nombreux partenariats pour une meilleure assise européenne• Pas d’interruption publicitaire = réduction du phénomène de zapping• Les films en VOST : une vraie valeur éducative• Autonomie financière et administrative• Restructuration des services en 2011 vers une convergence de l’antenne et du webFORCESAnalyse interne
  9. 9. FAIBLESSESAnalyse interne• Faire fonctionner des structures de gouvernance binationale.• Les points de vues divergent sur la vision du service public. En France, l’Etat est trèsprésent, en Allemagne, l’autonomie est plus grande.• Dissonance entre image voulue et image perçue.• Déséquilibre dans la grille de programmation.
  10. 10. Diagnostic externe
  11. 11. • Une histoire de rivalité500 ans de conflitsUne alliance forte : le traité de l’ElyséeMenace : Enfant d’un couple qui oscille entre amour et désamourOpportunité : Une position charnière : ARTE comme ciment de cette ententeforte.• Malaise existentiel européenOpportunité : Se positionner comme un faire-valoir de l’expérience européennepositiveOpportunité : créer un exemple réussi de culture commune et partagée.POLITIQUEAnalyse Macro / PESTELmais
  12. 12. Menace : La diète économique mise en place par les pays de l’Union Européenne aurait pu avoir unimpact direct sur les budgets alloués à la chaine. Néanmoins ils sont restés stables : 420 millionsd’euros.La base du pouvoir d’achat : sans dangers pour la télévisionLa crise financière de 2008 : les états au régimemaisECONOMIQUEAnalyse Macro / PESTEL
  13. 13. • La culture : un concept polysémiqueMenace: Faire cohabiter la vision allemande et française de la culturedans la conception des programmes.• L’interculturalité : une source de conflitMenace : Coordonner la stratégie en fonction d’un personnel de nationalitéallemande et française. Ce défi est au cœur même de la stratégie.• Styles et rythmes de vie différentsMenace : en France et en Allemagne les rythmes de vie sont totalementdifférents. Exemple : l’heure du Prime TimeSOCIALAnalyse Macro / PESTEL
  14. 14. • La télé poubelleOpportunité : mettre en avant une offre plus pertinente, une ligne éditorialeplus originale et créative.• Les séries ont la côteUne double opportunité : exporter ses concepts en Europe et dans le monde,la France se vend bien.Surfe également sur la vague des séries nordiques (Borgen, Real humans) :une opportunité pour Arte de gagner une audience plus jeune.SOCIALAnalyse Macro / PESTEL
  15. 15. • Web 2.0Une opportunité : se différencier par rapport aux autres chaînes qui n’ont pasencore développées à 100% leur stratégie bi-media.• Arrivée de la TNTOpportunité : ARTE au cours de sonhistoire n’a cessé d’élargir son réseau dediffusionExemple => 96 : la transmission parsatellite Eutelsat élargit la zone dediffusion au Maghreb, à l’Europe de l’estet du Nord.TECHNOLOGIQUEAnalyse Macro / PESTEL
  16. 16. • Règle de programmationLe décret 90-66 du 17 janvier 1990 interdit toute diffusion d’œuvrecinématographique le mercredi soir.Arte, en s’engageant à verser 3,5% de ses ressources au financement du cinémafrançais a pu obtenir une dérogation.Un statut exceptionnel pour un véritable avantage concurrentiel sur les autreschaines.LEGISLATIFAnalyse Macro / PESTEL
  17. 17. • Le pouvoir de négociation des fournisseursOpportunité : Arte produit ses propres programmes -> indépendant vis à visdes fournisseurs• La menace d’entrants potentiels sur le marchéMenace : Arte leader sur le bi-média mais pour combien detemps ?• La menace des produits de substitutionMenace : La TNT et les chaines historiques : une fausse menace car uneposition stratégique différente sauf sur le secteur séries originales (Canal+)FORCESDEPORTERAnalyse Micro / Porter
  18. 18. FORCESDEPORTERAnalyse Micro / PorterAudienceValeur perçueElevéeElevéeFaibleFaibleProgrammes culturels pointusDivertissement adolescentsDivertissement grand publicDivertissement culturel grand public
  19. 19. Choix Stratégiques
  20. 20. FocalisationCultureDifférenciationNouvelle grille deprogrammesPORTERStratégie générique
  21. 21. Stratégie WebZoomsurlastratégieWebLes services d’ArtePionnière sur Internet (1996, 2007 pour le replay)Une audience partagée : 2% télévisuelle mais 5e audience en ligne.Mariage de la télévision et des nouveaux médias : plateforme de direct.Arte une véritable offre « cross-media » :• Arte + 7 : programme disponible pendant 7 jours après la diffusion• Arte VOD• Arte Radio• Arte Edition• Arte Créative• Arte live webOffre vidéo accessible à tous, gratuite, légale et sans publicité.
  22. 22. Stratégie WebZoomsurlastratégieWebLaboratoire expérimentalInternet offre à Arte une multitude de possibilités en termes de contenus et de formats : La narration interactive : Web-documentaire où l’internaute est au cœur del’histoire, libre de naviguer dans la chronologie, entre les personnages, lesterritoires et les points de vue. Site participatif « une contre-histoire des Internets » : collaboration detémoignages d’acteurs majeurs du web et ceux de premières expériencesd’utilisateurs des Internet sous le principe de « j’y étais ».Véritable évolution dans la façon de concevoir, deproduire et de diffuser du contenu web,investissant Internet en tant qu’outil et vecteur decréation audiovisuelle.
  23. 23. Stratégie WebZoomsurlastratégieWebLe bi-média : à la conquête d’un nouveau publicVolonté de déployer ses programmes sur tous les vecteurs de diffusion et de proposer ununivers foisonnant de contenus et de services.Politique de séduction d’un public plus jeune : Diffusion de séries originales Stratégie web en cohérence avec les pratiques des jeunes Forte présence sur les réseaux sociaux : 640 000 fans sur Facebook et 130 000followers sur TwitterArte et ses téléspectateurs entretiennent des relations privilégiées via différents canaux. Des services personnalisées Arte rencontre également son public à l’occasion des nombreusesmanifestations culturelles.Première chaîne à mettre en place une structure réellement bi-média.Objectif : répondre aux demandes des téléspectateurs et internautes d’aujourd’hui et dedemain.
  24. 24. Clap FinalClapFinalLa stratégie 2012-2016 de la chaîne Arte repose sur 4 axes:• Renforcer les liens dARTE avec ses publics et élargir laudience;• Saffirmer comme le média global de référence pour la culture et la création;• Faire évoluer loffre de services;• Continuer à améliorer et moderniser la gestion.La stratégie globale d’Arte semble viable si la chaîne continue à offrir à ses téléspectateurs desprogrammes de qualité.La stratégie de cohérence entre le format audiovisuel et celui d’Internet lui a apporté uneaugmentation de 13% de part d’audience en 2012 après 7 années de baisse.
  25. 25. MERCI UND DANKE

×