3 o ktract amh

316 vues

Publié le

Publié dans : Actualités & Politique
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

3 o ktract amh

  1. 1. JOURNAL DE CAMPAGNE N °2 élections municipales - 23 et 30 mars 2014 le livre noi r du maire s ortant 1995 2001 2008 2014 « Répété 1000 fois, un mensonge devient une information. Répété par une autorité, il devient une VÉRITÉ » Anne-Marie Hautant Un rassemblement d’Orangeoises et d’Orangeois soutenu par :
  2. 2. cassons les my C omprendre le système : un abus de confiance permanent ➧ 20 ans que vous lui faites confiance, 20 ans qu’il vous trompe ! Quelques recettes simples du maire sortant pour maintenir son pouvoir absolu et cacher son bilan peu glorieux : ➧ s’inventer des ennemis : Etat, Europe etc... ➧ faire croire qu’il est le pot de terre contre le pot de fer ➧ couper la ville de toutes les ressources financières extérieures ➧ refuser toute politique publique améliorant le sort des entreprises et des plus fragiles ➧ pposer et diviser les Orangeois, même dans o l’entretien des quartiers ➧ éduire au silence toute contestation, y compris r par la peur et l’intimidation Suivez-nous au fil de ce journal. Vous comprendrez qu’Orange Vérité n’est qu’Arrange Vérité. le mythe des impôts en baisse M€ € 30 25 5M ,6 31 € 7M ,7 € 26 4M , 22 20 15 2001 2007 2012 c a sso n s les mythes Entre 2001 et 2012, le produit des taxes versées par les Orangeois a grimpé de 41%. Qui nous le dit ? Les comptes administratifs de la ville. Evolution des prélèvements impôts et taxes sur Orange Des exemples entre 2001 et 2009 : Taxe d’habitation  : +  27% ; taxe sur le foncier bâti : + 22% (source crc). Alors, ça monte ou ça baisse ? Il y a aussi les taxes cachées. Par exemple, la « taxe sur la consommation finale de l’électricité » (que vous payez sur la facture d’électricité). Le maire sortant avait à choisir un taux compris entre 0% et 8,44%. Il a bien sûr choisi... 8,44%. Si vous ne nous croyez pas sur parole : vérifiez vos feuilles d’impôts et vos factures ! le mythe d’une ville bien gérée Une mairie qui s’enrichit, des habitants qui s’appauvrissent ! A la différence d’un ménage qui peut placer avec intérêt ses économies, une mairie ne le peut pas. Résultat, les 33 millions d’euros, gelés, ne rapportent rien. Pire, du fait de l’inflation, les Orangeois ont perdu au moins 5 millions d’euros. délégataire de l’eau, plus de 7 millions d’€ perdus ! Le Palais des Princes, non terminé, représente 7 millions d’euros de subventions perdues. Et on ne chiffre pas les millions d’euros perdus à cause du refus du maire sortant de travailler avec l’Etat et les autres collectivités. A l’inverse, par exemple, Carpentras rénove son centre ville ancien et bénéficie de subventions à hauteur de 70% à 80% des dépenses. D’autres fautes de gestion : le procès perdu par la Ville pour rupture de contrat contre l’ancien Si vous ne nous croyez pas sur parole : consultez les comptes administratifs de la ville ! Le saviez-vous : la Mairie dort sur un matelas de 33 millions d’euros, cumulé au fil des années, à force d’impôts, de taxes, et de services supprimés. !
  3. 3. ythes ! le mythe d’une ville propre et bien entretenue Le maire sortant veut nous faire croire qu’avant lui Orange n’était qu’un champ de patates, que c’est lui qui a amené l’électricité ou l’eau courante ! Une municipalité se doit de refaire les routes et les trottoirs ! Mais cela ne suffit pas ! Exemples : à Orange, le réseau de transport est mal conçu. La station d’épuration toute neuve est inefficace du fait d’infiltrations d’eau claire. Les gymnases sont mal entretenus et le ménage dans les écoles est insuffisant. Les Orangeois ont été privés de piscine pendant 4 étés. Le patrimoine antique et médiéval de la colline, abandonné depuis 20 ans, a été pris en charge par des bénévoles. Regardez autour de vous, votre rue, votre quartier... Où est l’égalité des citoyens ? Dans les quartiers à forte population d’immigrés, le nombre de poubelles est très insuffisant... et surtout le ramassage ne se fait qu’une fois par semaine. Comble du cynisme, c’est sur les habitants de ces quartiers que retombent les accusations. Ne nous y trompons pas : à réduire au minimum les services publics et à stigmatiser une population, il divise les Orangeois. L’îlot Pontillac, une verrue au cœur de la ville 400 000 € dépensés par la mairie pour acheter un bâtiment qu’elle laissé à l’abandon depuis 7 ans WC publics à la gare routière de l’Arc de Triomphe : une belle façon d’accueillir les touristes ! Clodius, un bâtiment jamais terminé et jamais entretenu pour des raisons idéologiques - aujourd’hui dans un état pitoyable Notre patrimoine abandonné depuis 20 ans sur la colline Saint Eutrope La piscine des Cèdres, laissée sans entretien puis détruite Gaspillage ! Un réseau d’eau mal entretenu, c’est un réseau qui fuit. Un million de m3 par an ! 274 piscines olympiques !!! MAIS... Rénovation de la façade de la mairie : le maire sortant soigne ses bureaux !
  4. 4. le mythe d’une ville dynamique Un chiffre suffit, pour résumer l’apport du maire sortant : 17,1%, le taux de chômage sur Orange. Record du Vaucluse battu ! Une performance dont les Orangeois se passeraient bien ! Si la crise nous touche plus que les autres, c’est que rien n’a été fait ! Aucune initiative économique, alors qu’Orange dispose d’atouts considérables  ! Résultat : en 10 ans, 1000 Orangeois supplémentaires ont dû trouver du travail à l’extérieur de la ville, ce travail qui a fui la ville. La fierté du Maire, sa seule réalisation dans ce domaine ? La création d’Orange les Vignes par des partenaires privés. Résultat, le centre commercial peine à se remplir tandis que le centre ville se meurt : plus de 50 commerces fermés en centre ville ! 2014 : la Légion Etrangère quitte Orange. Une décision attendue, mais le maire sortant, incompétent, n’a rien anticipé. Un régiment qui déménage, ce sont des millions d’euros de pouvoir d’achat qui quittent le bassin d’Orange. Ce sont des dizaines d’entreprises, fournisseurs et sous-traitants, fragilisés. Consultez les chiffres publics et les indices économiques (www.statistiques-locales.insee.fr) En octobre 2011, la Chambre régionale des comptes pointe des irrégularités, des « dépenses à caractère familial » du couple Bompard. En cause, des factures de restaurant, des nuits d’hôtel, des soins de «  vinothérapie, hammam et bain thermal »... La Chambre régionale des comptes a en outre relevé une dérive dans l’utilisation de quatre cartes de péage d’autoroute et de deux voitures de fonction. Tarif : 160 000 euros ! Sans parler des indemnités des élus de la majorité du maire qui ont augmenté de + 235% entre 1991 et 2008. Qui peut en dire autant ? Ca commence à faire beaucoup, pour un député-maire qui a aussi poussé le sens de la famille jusqu’à embaucher ses deux fils, son gendre, son neveu. Toutes les familles orangeoises ont-elles autant profité de ces 19 dernières années ? Demandez des comptes au maire sortant ! 19 années d’intox... Avec mon équipe, je vous propose un pacte d’engagement et de transparence pour redonner un avenir à Orange et aux Orangeois. A suivre notre programme au prochain numéro. www.anne-marie-hautant-2014.fr VU LA CANDIDATE - FÉVRIER 2014 - EXAPRINT le mythe d’un maire exemplaire

×