Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

(الدليل الشامل للنظام الضريبي المغربي (680 صفحة

74 505 vues

Publié le

أكثر من 6 وثائق
و 680 صفحة
تجميع ونشر الكثروني رشيد أصواب
facebook.com/assoib.rachid

Publié dans : Actualités & Politique

(الدليل الشامل للنظام الضريبي المغربي (680 صفحة

  1. 1. ‫امللزم‬‫ميثاق‬‫جمال‬‫يف‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬
  2. 2. ‫فهـر�س‬5...................................................................................................... ‫�سا�سية‬ ‫أ‬‫ال‬ ‫الـمبادئ‬ -I6........................................... ‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫بداية‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -II8........................................... ‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫خالل‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -III9........................................... ‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫نهاية‬ ‫عند‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -IV‫العادية‬ ‫امل�سطرة‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -V11................................................................................................ ‫ال�رضائب‬ ‫لت�صحيح‬‫امل�سطرة‬ ‫تطبيق‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬-VI15........................................................................... ‫ال�رضائب‬ ‫لت�صحيح‬ ‫ال�رسيعة‬‫الق�ضائية‬ ‫بامل�سطرة‬ ‫املتعلقة‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬-VII15............................................ ‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫ت�صحيح‬ ‫ثر‬‫إ‬� ‫على‬ ‫املطبقة‬16........................................................ ‫الرتا�ضي‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -VIII
  3. 3. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬‫امللزم‬‫ميثاق‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ال�رضائب‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ل‬ ‫و‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫�سا�سية‬‫أ‬‫ال‬ ‫واحلقوق‬ ‫الواجبات‬ ‫تتلخ�ص‬‫فيما‬ ‫الفح�ص‬ ‫م�سطرة‬ ‫خالل‬ ‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬: ‫يلي‬‫�سا�سية‬‫أ‬‫ال‬ ‫الـمبادئ‬ -I‫النية‬ ‫ح�سن‬ ‫افرتا�ض‬ –1‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضائب‬ ‫دارة‬‫إ‬� ‫لدى‬ ‫املودعة‬ ‫املحا�سبية‬ ‫والوثائق‬ ‫الت�صاريح‬ ‫يف‬ ‫يفرت�ض‬.‫م�صداقية‬ ‫ذات‬ ‫و‬ ‫�صحيحة‬ ‫تكون‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫لها‬ ‫املقدمة‬‫املراقبة‬ ‫يف‬ ‫دارة‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫بحق‬ ‫قرار‬ ‫إ‬‫ال‬ –2‫اخلا�ضعني‬ ‫على‬ ‫ويتوجب‬ ،‫اجلبائية‬ ‫الت�رصيحات‬ ‫مراقبة‬ ‫حق‬ ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يخول‬.‫ال�رضيبية‬ ‫العدالة‬ ‫لتحقيق‬ ‫�ضمانا‬ ‫احلق‬ ‫هذا‬ ‫قبول‬ ‫لل�رضيبة‬‫قانونية‬ ‫م�سطرة‬ ‫وفق‬ ‫املراقبة‬ ‫جراء‬‫إ‬� ‫�ضمان‬ -3‫لت�صحيح‬‫املعتمدة‬‫القانونية‬‫امل�ساطر‬‫طار‬‫إ‬�‫يف‬‫ال‬‫إ‬�‫اجلبائية‬‫املراقبة‬‫متار�س‬‫ال‬،‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫واملن�صو�ص‬ ‫بها‬ ‫امل�رصح‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬�.‫ال�رضائب‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ل‬ ‫تابعون‬ ‫حملفون‬ ‫مورون‬‫أ‬�‫م‬ ‫املراقبة‬ ‫بهذه‬ ‫القيام‬ ‫ويتوىل‬‫تواجهية‬ ‫مل�سطرة‬ ‫طبقا‬ ‫الدفاع‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ –4‫للخا�ضعني‬ ‫ت�ضمن‬ ‫تواجهية‬ ‫م�ساطر‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫ت�صحيح‬ ‫م�ساطر‬ ‫تعترب‬.‫اجلبائية‬ ‫املراقبة‬ ‫مراحل‬ ‫طوال‬ ‫الدفاع‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ ‫لل�رضيبة‬‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫يختاره‬ ‫مب�ست�شار‬ ‫اال�ستعانة‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ –5‫مل�ساندتهم‬ ‫اختيارهم‬ ‫من‬ ‫مب�ست�شار‬ ‫اال�ستعانة‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضعني‬‫و�صفة‬ ‫عدد‬ ‫اختيار‬ ‫حرية‬ ‫ي�ضا‬‫أ‬� ‫لهم‬ ‫و‬ .‫املحا�سبة‬ ‫فح�ص‬ ‫عمليات‬ ‫ثناء‬‫أ‬�.‫امل�ساندة‬ ‫مهمة‬ ‫لهم‬ ‫توكل‬ ‫الذين‬ ‫�شخا�ص‬‫أ‬‫ال‬‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫على‬ ‫باملحافظة‬ ‫لتزام‬ ‫إ‬‫ال‬ –6‫ال�رضيبة‬‫فيه‬‫املفرو�ضة‬‫املحل‬‫يف‬‫يحتفظوا‬‫ن‬‫أ‬�‫لل�رضيبة‬‫اخلا�ضعني‬‫على‬‫يجب‬)10( ‫ع�رش‬ ‫طوال‬ ‫وذلك‬ ،‫املثبتة‬ ‫وراق‬‫أ‬‫ال‬ ‫و‬ ‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫بجميع‬ ‫عليهم‬.‫�سنوات‬
  4. 4. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬ ‫امللزم‬‫ميثاق‬‫خبار‬‫إ‬� ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضعني‬ ‫على‬ ‫يجب‬ ،‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫�ضياع‬ ‫حالة‬ ‫ويف‬‫اخلم�سة‬ ‫داخل‬ ‫بالت�سلم‬ ‫�شعار‬‫إ‬� ‫مع‬ ‫الو�صول‬ ‫م�ضمونة‬ ‫بر�سالة‬ ‫ال�رضائب‬ ‫دارة‬‫إ‬�.‫�ضياعها‬ ‫فيه‬ ‫الحظوا‬ ‫الذي‬ ‫للتاريخ‬ ‫املوالية‬ ‫يوما‬ )15( ‫ع�رش‬‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫بداية‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -II‫املحا�سبة‬ ‫فح�ص‬ ‫عملية‬ ‫بداية‬ ‫بتاريخ‬ ‫خبار‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ –1‫وذلك‬ ‫املحا�سبة‬ ‫فح�ص‬ ‫عملية‬ ‫بداية‬ ‫بتاريخ‬ ‫خبار‬‫إ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ ‫للملزمني‬‫خم�سة‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫تبليغه‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫يجب‬ ‫بالفح�ص‬ ‫�شعار‬‫إ‬� ‫بوا�سطة‬.‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫يف‬ ‫لل�رشوع‬ ‫املحدد‬ ‫التاريخ‬ ‫قبل‬ ‫قل‬‫أ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫يوما‬ )15( ‫ع�رش‬: ‫التالية‬ ‫البيانات‬ ‫�شعار‬‫إ‬‫ال‬ ‫هذا‬ ‫ويت�ضمن‬‫؛‬ ‫املحقق‬ ‫رتبة‬ ‫و‬ ‫ا�سم‬ •‫؛‬ ‫الفح�ص‬ ‫مدة‬ •‫؛‬ ‫بالفح�ص‬ ‫امل�شمولة‬ ‫ال�رضائب‬ ‫نوعية‬ •.‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫بداية‬ ‫تاريخ‬ •‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫داخل‬ ‫مر‬‫أ‬‫بال‬ ‫املعنيني‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫بالتحقيق‬ ‫�شعار‬‫إ‬‫ال‬ ‫توجيه‬ ‫عدم‬ ‫حالة‬ ‫ويف‬.‫الغية‬ ‫تكون‬ ‫الت�صحيح‬ ‫م�سطرة‬ ‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫الذكر‬ ‫ال�سالف‬‫ال�رضيبية‬ ‫املراقبة‬ ‫جمال‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫باحلقوق‬ ‫عالم‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ -2‫جمال‬ ‫يف‬ ‫واجباتهم‬ ‫و‬ ‫بحقوقهم‬ ‫عالم‬‫إ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضعني‬‫�شعار‬‫إ‬‫ال‬ ‫ترفق‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫يجب‬ ،‫طار‬‫إ‬‫ال‬ ‫هذا‬ ‫ويف‬ .‫ال�رضيبية‬ ‫املراقبة‬.‫امليثاق‬ ‫هذا‬ ‫من‬ ‫بن�سخة‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫املوجه‬ ‫بالفح�ص‬‫م�سطرة‬ ‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫امليثاق‬ ‫هذا‬ ‫توجيه‬ ‫عدم‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫و‬.‫غية‬ ‫ال‬ ‫تكون‬ ‫الت�صحيح‬‫التبليغ‬ ‫كيفية‬ –3‫املن�صو�ص‬‫بالطرق‬‫بالفح�ص‬‫�شعار‬‫إ‬‫ال‬‫تبليغ‬‫بعملية‬‫تقوم‬‫ن‬‫أ‬�‫دارة‬‫إ‬‫ال‬‫على‬‫يجب‬.‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫من‬ 219 ‫املادة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬
  5. 5. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬‫امللزم‬‫ميثاق‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫يف‬ ‫البدء‬ ‫تاريخ‬ –4‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫انتهاء‬ ‫بعد‬ ‫ال‬‫إ‬� ‫املحا�سبة‬ ‫فح�ص‬ ‫عملية‬ ‫يف‬ ‫ت�رشع‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫ميكن‬ ‫ال‬‫�شعار‬‫إ‬‫ال‬ ‫تبليغ‬ ‫لتاريخ‬ ‫املوالية‬ ‫يوما‬ )15( ‫ع�رش‬ ‫خم�سة‬ ‫يف‬ ‫املحدد‬ ‫دنى‬‫أ‬‫ال‬‫تبليغ‬ ‫لتاريخ‬ ‫املوايل‬ )16( ‫ع�رش‬ ‫ال�ساد�س‬ ‫اليوم‬ ‫من‬ ‫ابتداء‬ ‫ي‬‫أ‬� ،‫بالفح�ص‬.‫املذكور‬ ‫�شعار‬‫إ‬‫ال‬‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫بتقدمي‬ ‫لتزام‬ ‫إ‬‫ال‬ –5‫الوثائق‬‫للمراقبة‬‫املحدد‬‫التاريخ‬‫يف‬‫ي�ضعوا‬‫ن‬‫أ‬�‫لل�رضيبة‬‫اخلا�ضعني‬‫على‬‫يجب‬.‫باملراقبة‬ ‫املكلف‬ ‫املفت�ش‬ ‫�شارة‬‫إ‬� ‫رهن‬ ‫املثبتة‬ ‫وراق‬‫أ‬‫وال‬ ‫املحا�سبية‬‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضيبي‬ ‫املوطن‬ ‫حمل‬ ‫يف‬ ،‫احلالة‬ ‫بح�سب‬ ،‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫تقدم‬‫�شخا�ص‬‫أ‬‫ال‬ ‫من‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضعني‬ ‫الرئي�سية‬ ‫�س�سة‬‫ؤ‬�‫امل‬ ‫و‬‫أ‬� ‫االجتماعي‬ ‫املقر‬‫يتحققون‬ ‫الذين‬ ‫ال�رضائب‬ ‫دارة‬‫إ‬� ‫عوان‬‫أ‬� ‫ىل‬‫إ‬� ،‫املعنيني‬ ‫املعنويني‬ ‫و‬‫أ‬� ‫الطبيعيني‬‫لل�رضيبة‬‫اخلا�ضعون‬‫بها‬‫دىل‬‫أ‬�‫التي‬‫قرارات‬‫إ‬‫ال‬‫و‬‫املحا�سبية‬‫البيانات‬‫�صحة‬‫من‬. ‫�صول‬‫أ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫املدرجة‬ ‫موال‬‫أ‬‫ال‬ ‫وجود‬ ‫حقيقة‬ ‫من‬ ،‫املكان‬ ‫عني‬ ‫يف‬ ،‫كدون‬‫أ‬�‫يت‬ ‫و‬‫حمفوظة‬ ‫الوثائق‬ ‫كانت‬ ‫و‬‫أ‬� ‫عالميات‬‫إ‬‫ال‬ ‫بو�سائل‬ ‫مم�سوكة‬ ‫املحا�سبة‬ ‫كانت‬ ‫ذا‬‫إ‬�‫املعلومات‬ ‫جميع‬ ‫ت�شمل‬ ‫املراقبة‬ ‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ )Microfiches( ‫مكروفي�شات‬ ‫يف‬‫غري‬ ‫و‬‫أ‬� ‫مبا�رشة‬ ‫ب�صفة‬ ‫ت�ساهم‬ ‫التي‬ ‫عالمية‬‫إ‬‫ال‬ ‫املعاجلات‬ ‫و‬ ‫املعطيات‬ ‫و‬‫عداد‬‫إ‬� ‫ويف‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضعة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫املحا�سبية‬ ‫احلا�صالت‬ ‫تكوين‬ ‫يف‬ ‫مبا�رشة‬‫برجمتها‬ ‫و‬ ‫املعطيات‬ ‫بتحليل‬ ‫املتعلقة‬ ‫الوثائق‬ ‫كذا‬ ‫و‬ ‫بال�رضيبة‬ ‫قرارات‬‫إ‬‫ال‬.‫املعاجلات‬ ‫تنفيذ‬ ‫و‬‫جراء‬‫إ‬‫ل‬ ‫الالزمة‬ ‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫تقدمي‬ ‫عن‬ ‫مر‬‫أ‬‫بال‬ ‫املعني‬ ‫امتنع‬ ‫ذا‬‫إ‬�‫و‬‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫ال�رضيبية‬ ‫للمراقبة‬ ‫اخل�ضوع‬ ‫رف�ض‬ ‫و‬‫أ‬� ‫املحقق‬ ‫املفت�ش‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫التحقيق‬.‫تلقائية‬ ‫ب�صورة‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫قبل‬ ‫�شعارا‬‫إ‬� ‫له‬ ‫توجه‬ ‫�سوف‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬‫طالع‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫حق‬ –6‫التي‬ ‫والوثائق‬ ‫املعلومات‬ ‫على‬ ‫طالع‬‫إ‬‫ال‬ ‫طلبات‬ ‫كتابة‬ ‫تقدم‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يجوز‬‫وميار�س‬ .‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضعني‬ ‫ت�رصيحات‬ ‫مراقبة‬ ‫يف‬ ‫تفيدها‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫نها‬‫أ‬�‫ش‬� ‫من‬‫�سواء‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫باخلا�ضعني‬ ‫اخلا�صة‬ ‫املعلومات‬ ‫جميع‬ ‫على‬ ‫طالع‬‫إ‬‫ال‬ ‫حق‬
  6. 6. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬ ‫امللزم‬‫ميثاق‬‫التي‬ ‫للدول‬ ‫التابعة‬ ‫ال�رضائب‬ ‫دارات‬‫إ‬�‫ب‬ ‫االت�صال‬ ‫عرب‬ ‫خارجه‬ ‫و‬‫أ‬� ‫املغرب‬ ‫داخل‬.‫الدخل‬ ‫على‬ ‫ال�رضائب‬ ‫فر�ض‬ ‫ازدواجية‬ ‫لتفادي‬ ‫اتفاقيات‬ ‫املغرب‬ ‫مع‬ ‫برمت‬‫أ‬�‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫خالل‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -III‫الفح�ص‬ ‫حمل‬ –1‫بالن�سبة‬ ‫الرئي�سية‬ ‫�س�سة‬‫ؤ‬�‫امل‬ ‫و‬‫أ‬� ‫االجتماعي‬ ‫املقر‬ ‫حمل‬ ‫يف‬ ‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫تتم‬‫الرئي�سية‬ ‫�س�سة‬‫ؤ‬�‫امل‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضيبي‬ ‫املوطن‬ ‫حمل‬ ‫ويف‬ ‫املعنويني‬ ‫�شخا�ص‬ ‫أ‬‫لل‬‫املختار‬ ‫ال�رضيبي‬ ‫املوطن‬ ‫حمل‬ ‫يف‬ ‫تتم‬ ‫كما‬ ‫الطبيعيني‬ ‫�شخا�ص‬ ‫أ‬‫لل‬ ‫بالن�سبة‬.‫املغرب‬ ‫يف‬ ‫املقيمني‬ ‫غري‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضعني‬ ‫بالن�سبة‬‫املحا�سبية‬ ‫الوثائق‬ ‫ح�ضار‬‫إ‬�‫ب‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫تطالب‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يجوز‬ ‫وال‬‫يجوز‬ ‫ال‬ ‫كما‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫مقر‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫مراقبة‬ ‫جراء‬‫إ‬‫ل‬ ‫املحا�سبة‬ ‫من‬ ‫مقتطفات‬ ‫و‬‫أ‬�‫التي‬ ‫�صلية‬‫أ‬‫ال‬ ‫املحا�سبية‬ ‫والوثائق‬ ‫ال�سجالت‬ ‫معه‬ ‫خذ‬‫أ‬�‫ي‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫املحقق‬ ‫للمفت�ش‬‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫له‬ ‫رخ�ص‬ ‫ذا‬‫إ‬� ‫ال‬‫إ‬� ،‫الفح�ص‬ ‫حمل‬ ‫يف‬ ‫تواجده‬ ‫ثناء‬‫أ‬� ‫ليه‬‫إ‬� ‫ت�سلم‬‫والوثائق‬‫بال�سجالت‬‫مف�صال‬‫ي�صاال‬‫إ‬�‫خري‬‫أ‬‫ال‬‫لهذا‬‫ي�سلم‬‫ن‬‫أ‬�‫�رشيطة‬‫بذلك‬‫�رصاحة‬.‫له‬ ‫امل�سلمة‬‫ال�رضيبي‬ ‫الفح�ص‬ ‫مدة‬ –2‫بالن�سبة‬ ‫�شهر‬‫أ‬� )6( ‫�ستة‬ ‫من‬ ‫كرث‬‫أ‬� ‫ت�ستغرق‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫املحا�سبة‬ ‫فح�ص‬ ‫لعملية‬ ‫ميكن‬ ‫ال‬‫مليون‬ )50( ‫خم�سني‬ ‫عن‬ ‫يقل‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ي�ساوي‬ ‫عمال‬‫أ‬� ‫رقم‬ ‫حتقق‬ ‫التي‬ ‫ت‬‫آ‬�‫ش‬�‫للمن‬‫رقم‬ ‫يفوق‬ ‫التي‬ ‫ت‬‫آ‬�‫ش‬�‫للمن‬ ‫بالن�سبة‬ ‫�شهرا‬ )12( ‫ع�رش‬ ‫اثني‬ ‫من‬ ‫كرث‬‫أ‬�‫و‬ ،‫درهم‬.‫املذكور‬ ‫املبلغ‬ ‫عمالها‬‫أ‬�،‫احلالة‬ ‫ح�سب‬ ،‫�شهرا‬ ‫ع�رش‬ ‫اثني‬ ‫و‬‫أ‬� ‫�ستة‬ ‫يف‬ ‫املحددة‬ ‫الفح�ص‬ ‫مدة‬ ‫يف‬ ‫يدخل‬ ‫وال‬.‫للمراقبة‬ ‫اخل�ضوع‬ ‫امللزم‬ ‫رف�ض‬ ‫و‬‫أ‬� ‫الوثائق‬ ‫تقدمي‬ ‫عدم‬ ‫عن‬ ‫ناجت‬ ‫توقف‬ ‫كل‬‫من‬ ‫جمموعة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫حدى‬‫إ‬� ‫بر�سم‬ ‫معينة‬ ‫عمليات‬ ‫و‬‫أ‬� ‫بنود‬ ‫لفح�ص‬ ‫امللزم‬ ‫خ�ضع‬ ‫ذا‬‫إ‬�‫بر�سم‬ ‫املحا�سبة‬ ‫مراقبة‬ ‫تبعته‬ ‫ثم‬ ،‫حمددة‬ ‫بفرتة‬ ‫املتعلقة‬ ‫الر�سوم‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضائب‬‫و‬ ‫ول‬‫أ‬‫ال‬ ‫التدخل‬ ‫مدتي‬ ‫جمموع‬ ‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫الفرتة‬ ‫ولنف�س‬ ‫والر�سوم‬ ‫ال�رضائب‬ ‫جميع‬‫ليها‬‫إ‬� ‫امل�شار‬ ‫الفح�ص‬ ‫مدة‬ ‫تتجاوز‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ميكن‬ ‫ال‬ ‫املكان‬ ‫عني‬ ‫يف‬ ‫الثاين‬ ‫التدخل‬.‫عاله‬‫أ‬�
  7. 7. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬‫امللزم‬‫ميثاق‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫التقديرية‬ ‫دارة‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫�سلطة‬ –3‫لدن‬ ‫من‬ ‫بها‬ ‫امل�رصح‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫تقدير‬ ‫عادة‬‫إ‬� ‫�سلطة‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫متتلك‬‫احلالتني‬ ‫يف‬ ‫ذلك‬ ‫و‬ ،‫ال�رضيبي‬ ‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫طار‬‫إ‬� ‫يف‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضعني‬: ‫التاليتني‬‫؛‬ ‫ج�سيمة‬ ‫خالالت‬‫إ‬� ‫املحا�سبة‬ ‫ت�شوب‬ ‫ن‬‫أ‬� •‫املحا�سبة‬ ‫عن‬ ‫واملرتتب‬ ‫به‬ ‫امل�رصح‬ ‫عمال‬‫أ‬‫ال‬ ‫رقم‬ ‫نق�صان‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫تثبت‬ ‫ن‬‫أ‬�•.‫املذكورة‬‫خالالت‬‫إ‬� ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫لفرتة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ل�سنة‬ ‫املحا�سبية‬ ‫التقييدات‬ ‫�شابت‬ ‫ذا‬‫إ‬�‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يجوز‬ ،‫للمحا�سبة‬ ‫ثباتية‬‫إ‬‫ال‬ ‫القيمة‬ ‫يف‬ ‫ت�شكك‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫نها‬‫أ‬�‫ش‬� ‫من‬ ‫ج�سيمة‬.‫لديها‬ ‫املتوفرة‬ ‫العنا�رص‬ ‫باعتبار‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫�سا�س‬‫أ‬� ‫حتدد‬‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يجوز‬ ‫ال‬ ‫نه‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫ج�سيم‬ ‫خالل‬‫إ‬� ‫ي‬‫أ‬� ‫ي�شوبها‬ ‫ال‬ ‫املحا�سبة‬ ‫كانت‬ ‫ذا‬‫إ‬� ‫و‬‫رقام‬‫أ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫نق�صانا‬ ‫ثبتت‬‫أ‬� ‫ذا‬‫إ‬� ‫ال‬‫إ‬� ‫عمال‬‫أ‬‫ال‬ ‫رقم‬ ‫تقدير‬ ‫وتعيد‬ ‫فيها‬ ‫النظر‬ ‫تعيد‬.‫بها‬ ‫امل�رصح‬‫خطاء‬ ‫أ‬‫ال‬ ‫ت�صحيح‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ -4‫عملية‬ ‫ثناء‬‫أ‬� ‫يالحظها‬ ‫التي‬ ‫غفاالت‬‫إ‬‫ال‬ ‫و‬ ‫خطاء‬‫أ‬‫ال‬ ‫ت�صحيح‬ ‫للمفت�ش‬ ‫ميكن‬.‫امللزم‬ ‫�صالح‬ ‫يف‬ ‫تكون‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫نها‬‫أ‬�‫ش‬� ‫من‬ ‫والتي‬ ‫الفح�ص‬‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫نهاية‬ ‫عند‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -IV‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫نهاية‬ ‫بتاريخ‬ ‫عالم‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫احلق‬ –1‫�شعار‬‫إ‬� ‫عرب‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫تبليغ‬ ‫يتم‬ ،‫الفح�ص‬ ‫عملية‬ ‫من‬ ‫االنتهاء‬ ‫عند‬‫املادة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬ ‫جراءات‬‫إ‬‫ال‬ ‫وفق‬ ‫وذلك‬ ،‫املذكورة‬ ‫العملية‬ ‫بنهاية‬.‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫من‬ 219‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫ت�صحيح‬ ‫م�ساطر‬ ‫احرتام‬ ‫�ضمان‬ -2،‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬‫ل‬ ‫ت�صحيح‬ ‫املكان‬ ‫عني‬ ‫يف‬ ‫�رضيبية‬ ‫مراقبة‬ ‫عن‬ ‫ترتب‬ ‫ذا‬‫إ‬�‫لت�صحيح‬ ‫العادية‬ ‫امل�سطرة‬ ‫ما‬‫إ‬� ،‫احلالة‬ ‫ح�سب‬ ‫تطبق‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫يتوجب‬
  8. 8. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬10‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬ ‫امللزم‬‫ميثاق‬‫لت�صحيح‬ ‫ال�رسيعة‬ ‫امل�سطرة‬ ‫ما‬‫إ‬�‫و‬ 220 ‫املادة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬ ‫ال�رضائب‬.‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫من‬ 221 ‫املادة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬ ‫ال�رضائب‬‫�سا�س‬ ‫أ‬‫ل‬ ‫ت�صحيحات‬ ‫غياب‬ ‫عند‬ ‫عالم‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫حق‬ –3‫ال�رضيبة‬‫دارة‬‫إ‬‫ال‬‫على‬‫وجب‬،‫ت�صحيح‬‫ي‬‫أ‬�‫ىل‬‫إ‬�‫ال�رضيبي‬‫الفح�ص‬‫يف�ض‬‫مل‬‫ذا‬‫إ‬�‫ما‬‫حالة‬‫يف‬‫املادة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬ ‫جراءات‬‫إ‬‫ال‬ ‫وفق‬ ،‫بذلك‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫طالع‬‫إ‬�.‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫من‬ 219‫ثبات‬ ‫إ‬‫ال‬ ‫واجب‬ ‫احرتام‬ ‫�ضمان‬ –4:‫التالية‬)3(‫الثالث‬‫احلاالت‬‫ح�سب‬‫ثبات‬‫إ‬‫ال‬‫واجب‬‫عليه‬‫يقع‬‫من‬‫حتديد‬‫يختلف‬‫يقع‬ ‫ثبات‬‫إ‬‫ال‬ ‫واجب‬ ‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫ج�سيم‬ ‫خالل‬‫إ‬� ‫ي‬‫أ‬� ‫ي�شوبها‬ ‫ال‬ ‫املحا�سبة‬ ‫كانت‬ ‫ذا‬‫إ‬�•‫؛‬ ‫عمال‬‫أ‬‫ال‬ ‫رقم‬ ‫تقدير‬ ‫عادة‬‫إ‬� ‫رادت‬‫أ‬� ‫ذا‬‫إ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫على‬‫اخلا�ضع‬‫على‬‫يقع‬‫ثبات‬‫إ‬‫ال‬‫واجب‬‫ن‬‫إ‬�‫ف‬،‫ج�سيمة‬‫خالالت‬‫إ‬�‫املحا�سبة‬‫�شابت‬‫ذا‬‫إ‬�•‫؛‬ ‫لل�رضيبة‬‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫�شارة‬‫إ‬� ‫رهن‬ ‫و�ضعها‬ ‫عدم‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫و‬‫أ‬� ‫املحا�سبة‬ ‫غياب‬ ‫حالة‬ ‫يف‬•.‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫عاتق‬ ‫على‬ ‫يقع‬ ‫ثبات‬‫إ‬‫ال‬ ‫واجب‬‫�رضيبية‬ ‫مراقبة‬ ‫ثر‬‫إ‬� ‫املعتمدة‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫تغيري‬ ‫عدم‬ ‫�ضمان‬ –5‫جديد‬ ‫بفح�ص‬ ‫الحقا‬ ‫تقوم‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يجوز‬ ‫�رضيبية‬ ‫مراقبة‬ ‫نهاية‬ ‫بعد‬‫الفح�ص‬‫على‬‫يرتتب‬‫ن‬‫أ‬�‫دون‬‫معينة‬‫�رضيبة‬‫بر�سم‬‫فح�صها‬‫�سبق‬‫التي‬‫للح�سابات‬‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫تغيري‬ ،‫خرى‬‫أ‬� ‫ور�سوم‬ ‫ب�رضائب‬ ‫مر‬‫أ‬‫ال‬ ‫تعلق‬ ‫ولو‬ ،‫اجلديد‬.‫وىل‬‫أ‬‫ال‬ ‫املراقبة‬ ‫ثر‬‫إ‬� ‫اعتمادها‬ ‫مت‬ ‫التي‬‫جمموعة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫حدى‬‫إ‬� ‫بر�سم‬ ‫معينة‬ ‫عمليات‬ ‫و‬‫أ‬� ‫بنود‬ ‫بفح�ص‬ ‫مر‬‫أ‬‫ال‬ ‫يتعلق‬ ‫عندما‬‫الحقا‬ ‫تقوم‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يجوز‬ ،‫حمددة‬ ‫بفرتة‬ ‫املتعلقة‬ ‫الر�سوم‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضائب‬ ‫من‬‫بدون‬‫الفرتة‬‫ولنف�س‬‫والر�سوم‬‫ال�رضائب‬‫جميع‬‫بر�سم‬‫املعنية‬‫املحا�سبة‬‫مبراقبة‬‫امل�ستدركات‬ ‫و‬‫أ‬� ‫الت�صحيحات‬ ‫مبالغ‬ ‫يف‬ ‫زيادة‬ ‫املراقبة‬ ‫هذه‬ ‫عن‬ ‫يرتتب‬ ‫ن‬‫أ‬�.‫وىل‬‫أ‬‫ال‬ ‫املراقبة‬ ‫ثر‬‫إ‬� ‫على‬ ‫املعتمدة‬
  9. 9. 11‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬‫امللزم‬‫ميثاق‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫املتقادمة‬ ‫للفرتة‬ ‫بالن�سبة‬ ‫املراقبة‬ ‫حق‬ ‫ممار�سة‬ ‫عدم‬ ‫�ضمان‬ –6‫ا�ستثناءا‬ ‫نه‬‫أ‬� ‫ال‬‫إ‬� .‫املتقادمة‬ ‫بالفرتة‬ ‫تتعلق‬ ‫ح�سابات‬ ‫تراقب‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫ميكن‬ ‫ال‬‫الثالث‬ ‫احلاالت‬ ‫يف‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫ت�صحيح‬ ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يحق‬ ،‫أ‬�‫املبد‬ ‫لهذا‬: ‫التالية‬‫يف‬ ‫احلق‬ ‫ميتد‬ ،‫الدخل‬ ‫على‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رشكات‬ ‫على‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫جمال‬ ‫يف‬•‫مبالغ‬ ‫ت�ستنزل‬ ‫عندما‬ ‫املتقادمة‬ ‫ربع‬‫أ‬‫ال‬ ‫املحا�سبية‬ ‫ال�سنوات‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫الت�صحيح‬‫لل�رضيبة‬‫اخلا�ضعة‬‫احلا�صالت‬‫و‬‫أ‬�‫الدخول‬‫من‬‫ال�سنوات‬‫بهذه‬‫املتعلقة‬‫العجز‬‫؛‬ ‫متقادمة‬ ‫غري‬ ‫حما�سبية‬ ‫�سنة‬ ‫بر�سم‬‫ن‬‫أ‬�‫دارة‬‫إ‬‫لل‬‫ميكن‬،‫بت�صفية‬‫متبوع‬‫الن�شاط‬‫مزاولة‬‫عن‬‫نهائي‬‫توقف‬‫حالة‬‫يف‬•‫االحتجاج‬ ‫مكانية‬‫إ‬� ‫دون‬ ‫من‬ ‫الت�صفية‬ ‫فرتة‬ ‫طوال‬ ‫املراقبة‬ ‫يف‬ ‫حقها‬ ‫متار�س‬‫؛‬ ‫الت�صفية‬ ‫فرتة‬ ‫ملجموع‬ ‫بالن�سبة‬ ‫بالتقادم‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫على‬‫يتوفر‬‫لل�رضيبة‬‫اخلا�ضع‬‫كان‬‫ذا‬‫إ‬�،‫امل�ضافة‬‫القيمة‬‫على‬‫ال�رضيبة‬‫جمال‬‫ويف‬•‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫يحق‬ ،‫�رضيبي‬ ‫دين‬ ‫على‬ ‫املتقادمة‬ ‫الغري‬ ‫ال�سنة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫الفرتة‬ ‫بداية‬ ‫يف‬‫؛‬ ‫املتقادمة‬ ‫خرية‬‫أ‬‫ال‬ ‫ربع‬‫أ‬‫ال‬ ‫ال�سنوات‬ ‫و‬‫أ‬� ‫الفرتات‬ ‫ت�صحيح‬‫و‬‫أ‬� ‫تخفي�ض‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫ال‬‫إ‬� ‫الت�صحيح‬ ‫هذا‬ ‫يف�ضي‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ميكن‬ ‫ال‬ ،‫احلاالت‬ ‫جميع‬ ‫يف‬ ‫و‬‫عنه‬ ‫يرتتب‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ميكن‬ ‫ال‬ ‫الت�صحيح‬ ‫هذا‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫كما‬ .‫العجز‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضيبي‬ ‫الدين‬ ‫لغاء‬‫إ‬�.‫املذكورة‬ ‫ال�رضائب‬ ‫بر�سم‬ ‫م�ستدركات‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ت�صحيحات‬‫ال�رضائب‬ ‫لت�صحيح‬ ‫العادية‬ ‫امل�سطرة‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -V‫الت�رصيح‬ ‫عن‬ ‫الناجتة‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫لت�صحيح‬ ‫العادية‬ ‫امل�سطرة‬ ‫تطبق‬‫مب�سطرة‬ ‫مر‬‫أ‬‫ال‬ ‫ويتعلق‬ .‫والر�سوم‬ ‫والواجبات‬ ‫لل�رضائب‬ ‫التلقائي‬ ‫الفر�ض‬ ‫و‬‫أ‬�: ‫كالتايل‬ ‫وهي‬ ‫مراحل‬ )5( ‫خم�سة‬ ‫على‬ ‫متتد‬ ‫تواجهية‬ ‫كتابية‬‫؛‬ ‫وىل‬‫أ‬‫ال‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ •‫؛‬ ‫وىل‬‫أ‬‫ال‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫على‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ •‫؛‬ ‫الثانية‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ •‫؛‬ ‫للتبليغ‬ ‫الثانية‬ ‫الر�سالة‬ ‫على‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ •
  10. 10. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬12‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬ ‫امللزم‬‫ميثاق‬‫؛‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫مام‬‫أ‬� ‫الطعن‬ •.‫بال�رضيبة‬ ‫املتعلقة‬ ‫الطعون‬ ‫يف‬ ‫للنظر‬ ‫الوطنية‬ ‫اللجنة‬ ‫مام‬‫أ‬� ‫الطعن‬ •‫وىل‬ ‫أ‬‫ال‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ -1‫املن�صو�ص‬ ‫جراءات‬‫إ‬‫لل‬ ‫وفقا‬ ،‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫تبلغ‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫يجب‬‫اعتمادها‬‫املزمع‬‫�س�س‬‫أ‬‫بال‬،‫لل�رضائب‬‫العامة‬‫املدونة‬‫من‬219‫املادة‬‫يف‬‫عليها‬‫وامل�ستدركات‬ ‫الدخل‬ ‫على‬ ‫وال�رضيبة‬ ‫ال�رشكات‬ ‫على‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫بالن�سبة‬‫اعتمادها‬ ‫املزمع‬ ‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫وكذا‬ ‫امل�ضافة‬ ‫القيمة‬ ‫على‬ ‫بال�رضيبة‬ ‫املتعلقة‬‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫عن‬ ‫الناجتة‬ ‫التكميلية‬ ‫الواجبات‬ ‫مبلغ‬ ‫وكذا‬ ‫الت�سجيل‬ ‫واجبات‬ ‫لت�صفية‬.‫املذكورة‬‫داخل‬ ‫الرد‬ ‫يف‬ ‫امللزم‬ ‫حق‬ ‫على‬ ‫تن�ص‬ ‫ن‬‫أ‬�‫و‬ ‫معللة‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫تكون‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ويجب‬‫بالغ‬‫إ‬‫ل‬‫وذلك‬،‫املذكورة‬‫الر�سالة‬‫ت�سلم‬‫تاريخ‬‫من‬‫ابتداء‬‫يوما‬)30(‫ثالثني‬‫جل‬‫أ‬�‫الت�صحيحات‬ ‫طبيعة‬ ‫ح�سب‬ ‫املعللة‬ ‫و‬ ‫املف�صلة‬ ‫مالحظاته‬ ‫و‬‫أ‬� ‫قبوله‬ ‫ما‬‫إ‬� ‫املفت�ش‬.‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫فرتة‬ ‫ح�سب‬ ‫و‬‫فر�ض‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫�سقف‬ ‫وحتديد‬ ‫الرباعي‬ ‫التقادم‬ ‫انقطاع‬ ‫الر�سالة‬ ‫هذه‬ ‫عن‬ ‫ويرتتب‬‫�ضمن‬ ‫تبليغها‬ ‫مت‬ ‫التي‬ ‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫يف‬ ‫اجلبائية‬ ‫املراقبة‬ ‫عن‬ ‫املرتتبة‬ ‫ال�رضيبة‬.‫وىل‬‫أ‬‫ال‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬‫وىل‬ ‫أ‬‫ال‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫على‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ -2‫و‬‫أ‬� ‫اجلزئي‬ ‫و‬‫أ‬� ‫الكلي‬ ‫قبوله‬ ‫ما‬‫إ‬� ‫جوابه‬ ‫يف‬ ‫ي�ضمن‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫ميكن‬‫م�ضمونة‬ ‫ر�سالة‬ ‫يف‬ ‫ما‬‫إ‬� ‫وذلك‬ ،‫بها‬ ‫تبليغه‬ ‫مت‬ ‫التي‬ ‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫مالحظاته‬‫لدى‬ ‫يودعها‬ ‫ر�سالة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضائب‬ ‫مفت�ش‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫يوجهها‬ ‫بالتو�صل‬ ‫�شعار‬‫إ‬� ‫مع‬‫داخل‬ ‫وىل‬‫أ‬‫ال‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫يف‬ ‫املبني‬ ‫العنوان‬ ‫يف‬ ،‫املعنية‬ ‫ال�رضائب‬ ‫م�صلحة‬‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫ت�سلم‬ ‫لتاريخ‬ ‫املوالية‬ ‫يوما‬ )30( ‫ثالثني‬ ‫يف‬ ‫حمدد‬ ‫كامل‬ ‫جل‬‫أ‬�.‫املذكورة‬‫كلي‬ ‫تخلي‬ ‫ما‬‫إ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫لدن‬ ‫من‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ ‫درا�سة‬ ‫عن‬ ‫ويرتتب‬‫بالت�صحيحات‬ ‫جزئي‬ ‫و‬‫أ‬� ‫كلي‬ ‫احتفاظ‬ ‫و‬‫أ‬� ‫تبليغها‬ ‫مت‬ ‫التي‬ ‫الت�صحيحات‬ ‫عن‬.‫املذكورة‬
  11. 11. 13‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬‫امللزم‬‫ميثاق‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫حالة‬ ‫يف‬ ‫و‬‫أ‬� ‫املحدد‬ ‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫داخل‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ ‫عدم‬ ‫حالة‬ ‫ويف‬‫جدول‬ ‫بوا�سطة‬ ‫التكميلية‬ ‫الواجبات‬ ‫�صدار‬‫إ‬� ‫يتم‬ ،‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫هذا‬ ‫خارج‬ ‫جابته‬‫إ‬�‫اجلزاءات‬‫بتطبيق‬‫خالل‬‫إ‬‫ال‬‫دون‬‫باال�ستخال�ص‬‫مر‬‫أ‬�‫و‬‫أ‬�‫يرادات‬‫إ‬�‫قائمة‬‫و‬‫أ‬�‫حت�صيل‬.‫لل�رضائب‬ ‫العامة‬ ‫املدونة‬ ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬‫الثانية‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ -3‫ت�ستند‬‫ال‬‫لل�رضيبة‬‫اخلا�ضع‬‫قبل‬‫من‬‫بها‬‫املدىل‬‫املالحظات‬‫ن‬‫أ‬�‫املفت�ش‬‫اعترب‬‫ذا‬‫إ‬�‫ال‬ ‫جل‬‫أ‬� ‫خالل‬ ،‫يقوم‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫عليه‬ ‫وجب‬ ،‫�صحيح‬ ‫�سا�س‬‫أ‬� ‫ي‬‫أ‬� ‫على‬ ‫بع�ضها‬ ‫و‬‫أ‬� ‫جميعها‬‫بتبليغه‬ ،‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ ‫ت�سلم‬ ‫تاريخ‬ ‫من‬ ‫يوما‬ )60( ‫�ستني‬ ‫يتجاوز‬‫والواجبات‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫�س�س‬‫أ‬�‫ب‬ ‫وكذا‬ ‫الكلي‬ ‫و‬‫أ‬� ‫اجلزئي‬ ‫رف�ضه‬ ‫�سباب‬‫أ‬�‫ب‬.‫اعتمادها‬ ‫الواجب‬ ‫من‬ ‫نه‬‫أ‬� ‫يرى‬ ‫التي‬ ‫والر�سوم‬‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫هذه‬ ‫ن‬‫أ‬�‫ب‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫يعلم‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ال�رضائب‬ ‫مفت�ش‬ ‫على‬ ‫يتعني‬ ‫كما‬‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫نها‬‫أ‬�‫ش‬�‫ب‬ ‫طعنا‬ ‫يقدم‬ ‫مل‬ ‫ن‬‫إ‬� ‫نهائية‬ ‫�ست�صبح‬.‫الثانية‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫ت�سلم‬ ‫لتاريخ‬ ‫املوالية‬ ‫يوما‬ )30( ‫الثالثني‬ ‫جل‬‫أ‬� ‫داخل‬‫جل‬‫أ‬� ‫داخل‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫مالحظات‬ ‫على‬ ‫املفت�ش‬ ‫جواب‬ ‫عدم‬ ‫حالة‬ ‫ويف‬.‫الغية‬ ‫تعترب‬ ‫الت�صحيح‬ ‫م�سطرة‬ ‫ن‬‫إ‬�‫ف‬ ،‫الذكر‬ ‫ال�سالف‬ ‫يوما‬ )60( ‫ال�ستني‬‫الثانية‬ ‫التبليغ‬ ‫ر�سالة‬ ‫على‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫جواب‬ -4‫لل�رضيبة‬ ‫اخلا�ضع‬ ‫لدن‬ ‫من‬ ‫جزئيا‬ ‫و‬‫أ‬� ‫كليا‬ ‫املقبولة‬ ‫الت�صحيحات‬ ‫خ�ضاع‬‫إ‬� ‫يتم‬‫خذ‬‫أ‬�‫ت‬ ‫بينما‬ ،‫لل�رضيبة‬ ‫فوريا‬ ‫مالحظة‬ ‫ية‬‫أ‬�‫ب‬ ‫نها‬‫أ‬�‫ش‬�‫ب‬ ‫يدل‬ ‫مل‬ ‫التي‬ ‫تلك‬ ‫وكذا‬‫اخلا�ضع‬ ‫لدن‬ ‫من‬ ‫طعن‬ ‫فيها‬ ‫املقدم‬ ‫للت�صحيحات‬ ‫بالن�سبة‬ ‫جمراها‬ ‫امل�سطرة‬.‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫لل�رضيبة‬‫ي�سلمها‬‫الذي‬‫املفت�ش‬‫ىل‬‫إ‬�‫امللزمني‬‫لدن‬‫من‬‫املقدمة‬‫بالطعن‬‫املطالبات‬‫توجه‬‫و‬.‫�شهر‬‫أ‬� )4( ‫ربعة‬‫أ‬� ‫جل‬‫أ‬� ‫داخل‬ ‫املذكورة‬ ‫اللجنة‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫بدوره‬‫يف‬ ‫للبت‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫للجان‬ ‫املخول‬ ‫ق�صى‬‫أ‬‫ال‬ ‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫ويحدد‬‫تاريخ‬ ‫من‬ ‫ابتداء‬ ‫�شهرا‬ )24( ‫ع�رشين‬ ‫و‬ ‫ربعة‬‫أ‬� ‫يف‬ ‫عليها‬ ‫املعرو�ضة‬ ‫النزاعات‬.‫مامها‬‫أ‬� ‫الطعن‬ ‫تقدمي‬
  12. 12. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬14‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬ ‫امللزم‬‫ميثاق‬،‫ومعللة‬ ‫مف�صلة‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫اللجان‬ ‫مقررات‬ ‫تكون‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫يجب‬‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬ ‫جراءات‬‫إ‬‫ال‬ ‫وفق‬ ‫الطرفني‬ ‫ىل‬‫إ‬� ‫اللجان‬ ‫هذه‬ ‫مقررو‬ ‫يبلغها‬ ‫و‬‫املوالية‬‫�شهر‬‫أ‬�)4(‫ربعة‬‫أ‬‫ال‬‫خالل‬‫لل�رضائب‬‫العامة‬‫املدونة‬‫من‬219‫املادة‬‫يف‬.‫�صدورها‬ ‫لتاريخ‬)60( ‫ال�ستني‬ ‫يف‬ ‫حمددا‬ ‫جال‬‫أ‬� ‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫مقرر‬ ‫تبليغ‬ ‫يت�ضمن‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ويجب‬‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫مقرر‬ ‫يف‬ ‫امللزم‬ ‫ليطعن‬ ،‫املذكور‬ ‫التبليغ‬ ‫لتاريخ‬ ‫املوالية‬ ‫يوما‬.‫بال�رضيبة‬ ‫املتعلقة‬ ‫الطعون‬ ‫يف‬ ‫للنظر‬ ‫الوطنية‬ ‫اللجنة‬ ‫مام‬‫أ‬� ‫لل�رضيبة‬‫املتعلقة‬ ‫الطعون‬ ‫يف‬ ‫للنظر‬ ‫الوطنية‬ ‫اللجنة‬ ‫مام‬‫أ‬� ‫الطعن‬ -5‫بال�رضيبة‬‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫مقررات‬ ‫يف‬ ‫يطعنوا‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫و‬‫أ‬� ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫ميكن‬‫املوالية‬ ‫يوما‬ ‫ال�ستني‬ )60 ( ‫جل‬‫أ‬� ‫داخل‬ ‫الطعن‬ ‫هذا‬ ‫ويقدم‬ ،‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫هذا‬ ‫داخل‬ ‫الطعن‬ ‫تقدمي‬ ‫عدم‬ ‫ويعد‬ .‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫مقرر‬ ‫تبليغ‬ ‫لتاريخ‬.‫نهائيا‬ ‫عندئذ‬ ‫ي�صبح‬ ‫الذي‬ ‫املحلية‬ ‫اللجنة‬ ‫ملقرر‬ ‫�ضمني‬ ‫قبول‬ ‫مبثابة‬‫املعرو�ضة‬ ‫النزاعات‬ ‫يف‬ ‫للبت‬ ‫الوطنية‬ ‫للجنة‬ ‫املخول‬ ‫ق�صى‬‫أ‬‫ال‬ ‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫ويحدد‬.‫مامها‬‫أ‬� ‫الطعن‬ ‫تقدمي‬ ‫تاريخ‬ ‫من‬ ‫ابتداء‬ ‫�شهرا‬ )12( ‫ع�رش‬ ‫اثني‬ ‫يف‬ ‫عليها‬‫الطعون‬ ‫يف‬ ‫للنظر‬ ‫الوطنية‬ ‫اللجنة‬ ‫تتخذ‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫دون‬ ‫املذكور‬ ‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫ين�رصم‬ ‫عندما‬‫اخلا�ضع‬ ‫قرار‬‫إ‬� ‫على‬ ‫ت�صحيح‬ ‫ي‬‫أ‬� ‫دخال‬‫إ‬� ‫يجوز‬ ‫ال‬ ،‫مقررها‬ ‫بال�رضيبة‬ ‫املتعلقة‬‫حالة‬ ‫يف‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫طرف‬ ‫من‬ ‫املعتمد‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫فر�ض‬ ‫�سا�س‬‫أ‬� ‫على‬ ‫و‬‫أ‬� ‫لل�رضيبة‬.‫لل�رضيبة‬ ‫التلقائي‬ ‫الفر�ض‬‫لدن‬ ‫من‬ ‫املبلغة‬ ‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫اجلزئية‬ ‫ملوافقته‬ ‫امللزم‬ ‫عطاء‬‫إ‬� ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫نه‬‫أ‬� ‫غري‬‫من‬‫املدخلة‬‫الت�صحيح‬‫�سباب‬‫أ‬�‫على‬‫ملالحظات‬‫تقدميه‬‫عدم‬‫حالة‬‫يف‬‫و‬‫أ‬�‫دارة‬‫إ‬‫ال‬‫عن‬ ‫الناجت‬ ‫�سا�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫هو‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫�صدار‬‫إ‬‫ل‬ ‫املعتمد‬ ‫�سا�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫يكون‬ ،‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫طرف‬.‫املذكور‬ ‫الت�صحيح‬ ‫�سباب‬‫أ‬� ‫و‬‫أ‬� ‫اجلزئية‬ ‫املوافقة‬ ‫تلك‬
  13. 13. 15‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬‫امللزم‬‫ميثاق‬‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫لت�صحيح‬ ‫ال�رسيعة‬ ‫امل�سطرة‬ ‫تطبيق‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ - VI‫ال�رضائب‬‫ال�رشكات‬‫على‬‫ال�رضيبة‬‫جمال‬‫يف‬‫قرارات‬‫إ‬‫ال‬‫لت�صحيح‬‫ال�رسيعة‬‫امل�سطرة‬‫تطبق‬: ‫التالية‬ ‫احلاالت‬ ‫يف‬ ‫امل�ضافة‬ ‫القيمة‬ ‫على‬ ‫وال�رضيبة‬ ‫الدخل‬ ‫على‬ ‫وال�رضيبة‬‫ق�ضائية‬ ‫ت�صفية‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ت�سوية‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ن�شاطها‬ ‫مزاولة‬ ‫عن‬ ‫انقطاع‬ ‫و‬‫أ‬� ‫مقاولة‬ ‫تفويت‬•‫؛‬ ‫القانوين‬ ‫�شكلها‬ ‫تغيري‬ ‫و‬‫أ‬�‫�س�سة‬‫ؤ‬�‫م‬ ‫لهم‬ ‫يبق‬ ‫مل‬ ‫الذين‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضعني‬ ‫بالن�سبة‬ ‫املغرب‬ ‫مغادرة‬•‫؛‬ ‫باملغرب‬ ‫�رضيبي‬ ‫موطن‬ ‫و‬‫أ‬� ‫رئي�سية‬‫الطعن‬‫قواعد‬‫وكذا‬‫ثارها‬‫آ‬�‫و‬‫جالها‬‫آ‬�‫و‬‫م�ضمونها‬‫حيث‬‫من‬‫التبليغ‬‫قواعد‬‫وتعترب‬‫للم�سطرة‬ ‫بالن�سبة‬ ‫عليها‬ ‫املن�صو�ص‬ ‫لتلك‬ ‫مماثلة‬ ‫امل�سطرة‬ ‫هذه‬ ‫يف‬ ‫املتبعة‬‫�صدارها‬‫إ‬� ‫يتم‬ ‫قد‬ ‫التي‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫كون‬ ‫يف‬ ‫يكمن‬ ‫فارق‬ ‫مع‬ ،‫للت�صحيح‬ ‫العادية‬‫ر�سالة‬ ‫�ضمن‬ ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫تبليغها‬ ‫مت‬ ‫التي‬ ‫�س�س‬‫أ‬‫ال‬ ‫على‬ ‫بناء‬ ‫تفر�ض‬.‫الثانية‬ ‫التبليغ‬‫ثر‬‫إ‬� ‫على‬ ‫املطبقة‬ ‫الق�ضائية‬ ‫بامل�سطرة‬ ‫املتعلقة‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -VII‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫ت�صحيح‬‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫اللجان‬ ‫عن‬ ‫ال�صادرة‬ ‫النهائية‬ ‫املقررات‬ ‫يف‬ ‫ينازع‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫ميكن‬‫مام‬‫أ‬� ‫بال�رضيبة‬ ‫املتعلقة‬ ‫الطعون‬ ‫يف‬ ‫للنظر‬ ‫الوطنية‬ ‫اللجنة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضيبة‬.‫دارية‬‫إ‬‫ال‬ ‫املحاكم‬‫النهائية‬ ‫املقررات‬ ‫يف‬ ‫املحاكم‬ ‫طريق‬ ‫عن‬ ‫ينازع‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫يجوز‬‫املتعلقة‬ ‫الطعون‬ ‫يف‬ ‫للنظر‬ ‫الوطنية‬ ‫للجنة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫ال�رضيبة‬ ‫لتقدير‬ ‫املحلية‬ ‫للجان‬‫بعدم‬ ‫املذكورة‬ ‫اللجان‬ ‫لت�رصيح‬ ‫املت�ضمنة‬ ‫املقررات‬ ‫ويف‬ ‫بال�رضيبة‬‫مقررات‬ ‫تبليغ‬ ‫لتاريخ‬ ‫املوالية‬ ‫يوما‬ )60( ‫ال�ستني‬ ‫جل‬‫أ‬� ‫داخل‬ ‫االخت�صا�ص‬.‫اللجان‬ ‫هذه‬‫املذكور‬ ‫جل‬‫أ‬‫ال‬ ‫نف�س‬ ‫يف‬ ‫املحاكم‬ ‫طريق‬ ‫عن‬ ‫تنازع‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫كذلك‬ ‫دارة‬‫إ‬‫لل‬ ‫وميكن‬‫و‬‫أ‬� ‫واقعية‬ ‫مب�سائل‬ ‫القرارات‬ ‫هذه‬ ‫تعلقت‬ ‫�سواء‬ ‫الوطنية‬ ‫اللجنة‬ ‫مقررات‬ ‫يف‬.‫قانونية‬
  14. 14. ‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬16‫ضرائـب‬�‫لل‬‫العــامــة‬‫الـمـديـريـة‬‫ضريبية‬�‫ال‬‫املراقبة‬‫جمال‬‫يف‬ ‫امللزم‬‫ميثاق‬‫الرتا�ضي‬ ‫حالة‬ ‫يف‬ ‫والواجبات‬ ‫احلقوق‬ -VIII‫�رسيان‬ ‫خالل‬ ‫يربم‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫قانونيا‬ ‫عنه‬ ‫ينوب‬ ‫من‬ ‫و‬‫أ‬� ‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫ميكن‬‫تبليغها‬ ‫مت‬ ‫التي‬ ‫الت�صحيحات‬ ‫ن‬‫أ‬�‫ش‬� ‫يف‬ ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫مع‬ ‫بالرتا�ضي‬ ‫اتفاقا‬ ‫امل�سطرة‬‫ن‬‫أ‬�‫و‬ ،‫طراف‬‫أ‬‫ال‬ ‫لدن‬ ‫من‬ ‫وموقعا‬ ‫مكتوبا‬ ‫االتفاق‬ ‫هذا‬ ‫يكون‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫وي�شرتط‬ .‫له‬:‫يت�ضمن‬‫؛‬ ‫االتفاق‬ ‫م�ضاء‬‫إ‬�‫و‬ ‫تاريخ‬ •‫؛‬ ‫طراف‬‫أ‬‫ال‬ ‫و�صفة‬ ‫ا�سم‬ •‫؛‬ ‫االتفاق‬ ‫عن‬ ‫املرتتبة‬ ‫واملبالغ‬ ‫ال�رضيبة‬ ‫�س�س‬‫أ‬� ‫مبلغ‬ •‫لل�رضيبة‬ ‫للخا�ضع‬ ‫منه‬ ‫ن�سخة‬ ‫ت�سلم‬ ،‫ن�سختني‬ ‫يف‬ ‫االتفاق‬ ‫هذا‬ ‫يحرر‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫يجب‬ ‫و‬‫؛‬ ‫م�ضمونة‬ ‫ر�سالة‬ ‫بوا�سطة‬ ‫احلال‬ ‫اقت�ضى‬ ‫ن‬‫إ‬� ‫ليه‬‫إ‬� ‫توجه‬ ‫و‬‫أ‬� ‫براء‬‫إ‬� ‫مقابل‬‫كل‬ ‫عن‬ ‫امللزم‬ ‫مبوجبها‬ ‫يتخلى‬ ‫بر�سالة‬ ‫مرفقا‬ ‫االتفاق‬ ‫هذا‬ ‫يكون‬ ‫ن‬‫أ‬� ‫يجب‬ ‫و‬‫اللجنة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫املحلية‬ ‫اللجان‬ ‫مام‬‫أ‬� ‫الحقا‬ ‫تقدميه‬ ‫يزمع‬ ‫و‬‫أ‬� ‫تقدميه‬ ‫له‬ ‫�سبق‬ ‫طعن‬‫ا�سرتداد‬ ‫طلب‬ ‫كل‬ ‫عن‬ ‫كذا‬ ‫و‬ ‫املخت�صة‬ ‫املحكمة‬ ‫و‬‫أ‬� ‫دارة‬‫إ‬‫ال‬ ‫مام‬‫أ‬� ‫و‬‫أ‬� ‫الوطنية‬.‫املراقبة‬ ‫عن‬ ‫الناجتة‬ ‫بالت�صحيحات‬ ‫متعلق‬ ‫لل�رضيبة‬
  15. 15. CHARTE DUCONTRIBUABLEEN MATIERE DECONTROLE FISCAL
  16. 16. SOMMAIREI- Principes fondamentaux ...................................................................................... 5II- Droits et obligations au début de la procédure de vérification .......... 6III- Droits et obligations au cours de la procédure de vérification .......... 8IV- Droits et obligations à la clôture de la procédure de vérification .......... 9V- Droits et obligations en cas de procédure normale derectification des bases d’imposition ......................................................... 11VI- Droits et obligations en cas de procédure accélérée derectification des bases d’imposition ....................................................... 14VII- Droits et obligations en cas de procédure judiciairesuite à la rectification des bases d’imposition ..................... 15VIII- Droits et obligations en cas d’accord à l’amiable ....................... 15
  17. 17. DirectionGeneraledesImpotsCHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCALLes principaux droits et obligations des contribuables et del’Administration prévus par le Code Général des Impôts (CGI) durant laprocédure de vérification fiscale sont résumés comme suit :I- Principes fondamentaux1- Présomption de bonne foiLes déclarations et les documents comptables déposés ou présentés àl’Administration fiscale sont présumés exacts et réguliers.2- Reconnaissance du droit de contrôle de l’administrationL’administration dispose d’un droit de contrôle des déclarations fiscales,que les contribuables doivent accepter pour assurer l’équité fiscale.3- Garantie de contrôle selon une procédure légaleLe contrôle fiscal ne peut s’exercer que dans le cadre des procédureslégales de rectification des bases déclarées prévues par le CGI par desagents de l’administration fiscale assermentés.4- Droit de défense selon une procédure contradictoireLes procédures de rectification des bases d’imposition sont desprocédures contradictoires qui garantissent aux contribuables le droitde défense durant toutes les phases de contrôle fiscal.5- Droit d’être assisté par un conseil au choixLes contribuables ont le droit de faire appel à un conseil de leur choixpour les assister lors des opérations de vérification. Ils disposent dela garantie de choisir librement aussi bien le titre que l’effectif despersonnes pouvant remplir ce rôle d’assistance.6- Obligation de conservation des documents comptablesLes contribuables ont l’obligation de conserver tous les documentscomptables et pièces justificatives pendant dix (10) ans au lieu où ilssont imposés.
  18. 18. DirectionGeneraledesImpotsCHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCALEn cas de perte des documents comptables, les contribuablesdoivent obligatoirement en informer l’administration fiscale par lettrerecommandée avec accusé de réception, dans les quinze (15) jourssuivant la date à laquelle ils ont constaté ladite perte.II- Droits et obligations au début de la procédure devérification1- Droit d’être informé du début de la procédure devérificationLes contribuables ont le droit d’être informés du début de la procédurede vérification par un avis de vérification que l’administration doitobligatoirement envoyer au moins quinze (15) jours avant la date fixéepour cette opération. Cet avis doit comporter :• le nom et le grade de l’agent vérificateur ;• la période concernée par la vérification ;• la nature des impôts à vérifier ;• la date du début de l’opération de vérification.En cas de défaut d’envoi aux intéressés de l’avis de vérification dans ledélai précité, la procédure de rectification est frappée de nullité.2- Droit d’être informé des droits et obligations en matière devérificationLes contribuables ont le droit d’être informés de leur droits et obligationsen matière de contrôle fiscal. L’administration doit obligatoirementaccompagner l’avis de vérification d’une copie de la présente chartedu contribuable.En cas de défaut d’envoi aux intéressés de cette charte, la procédurede rectification est frappée de nullité.3- Forme de notificationL’administration doit notifier au contribuable l’avis de vérification dansles formes prévues à l’article 219 du CGI.
  19. 19. DirectionGeneraledesImpotsCHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCAL4- Date de début de l’opération de vérificationL’opération de vérification ne peut commencer qu’à l’expiration dudélai minimum de quinze (15) jours suivant la date de notification del’avis de vérification, soit à partir du 16ème jour suivant la date denotification dudit avis.5- Obligation de présentation des documents comptablesLes contribuables ont l’obligation de mettre les documents comptableset pièces justificatives à la disposition de l’agent chargé du contrôle àla date fixée pour le contrôle.Les documents comptables sont présentés dans les locaux, selon lecas, du domicile fiscal, du siège social ou du principal établissementdes contribuables personnes physiques ou morales concernés, auxagents de l’administration fiscale qui vérifient la sincérité des écriturescomptables et des déclarations souscrites par les contribuables ets’assurent, sur place, de l’existence matérielle des biens figurant àl’actif.Si la comptabilité est tenue par des moyens informatiques ou si lesdocuments sont conservés sous forme de microfiches, le contrôle portesur l’ensemble des informations, données et traitements informatiquesqui concourent directement ou indirectement à la formation desrésultats comptables ou fiscaux et à l’élaboration des déclarationsfiscales, ainsi que sur la documentation relative à l’analyse, à laprogrammation et à l’exécution des traitements.Si l’intéressé refuse de mettre à la disposition de l’inspecteur vérificateurles documents comptables nécessaires à la vérification de sesdéclarations ou refuse de se soumettre à la vérification, l’administrationlui envoie un avis avant de procéder à la taxation d’office.6- Droit de communicationL’administration a le droit de demander par écrit la communication desrenseignements et documents qui peuvent servir dans l’opération decontrôledesdéclarationsdescontribuables.Ledroitdecommunicationporte sur tous les renseignements concernant les contribuables à
  20. 20. DirectionGeneraledesImpotsCHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCALl’intérieur du Maroc ou à l’étranger à travers la communication avecles administrations fiscales des Etats ayant conclu avec le Maroc desconventions de non double imposition.III- Droits et obligations au cours de la procédure devérification1- Lieu de vérificationLe lieu de vérification est le siège social ou le principal établissementpour les personnes morales, le domicile fiscal ou le principalétablissement pour les personnes physiques et le domicile fiscal élupour les contribuables non résidents au Maroc.L’administration n’est pas en droit d’exiger du contribuable de lui faireparvenir à ses locaux des documents comptables ou des extraits de sacomptabilité et ne doit pas emporter les livres et pièces comptablesoriginaux, sauf autorisation expresse du contribuable et à condition delui délivrer un récépissé détaillé desdits livres et pièces.2- Durée de vérification de la comptabilitéLes opérations de vérification de comptabilité ne peuvent durer plusde six (6) mois pour les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieurou égal à cinquante (50) millions de dirhams et plus de douze (12) moispour les entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à cinquante(50) millions de dirhams.Les délais de six (6) et douze (12) mois ne tiennent pas compte dessuspensions de la vérification pour défaut de présentation desdocuments comptables obligatoires ou refus de se soumettre aucontrôle.Lorsque le contribuable est soumis à la vérification des postes ouopérations déterminés, au titre d’un ou plusieurs impôts ou taxes, pourune période déterminée, suivie d’un contrôle de la comptabilité autitre de tous les impôts et taxes et pour la même période, la duréecumulée de la première et de la deuxième intervention sur place nepeut excéder la durée de vérification visée ci-dessus.
  21. 21. DirectionGeneraledesImpotsCHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCAL3- Pouvoir d’appréciation de l’administrationDans le cadre d’une opération de vérification, l’administration disposed’un pouvoir d’appréciation des bases d’imposition déclarées par lescontribuables dans les deux situations suivantes :• la comptabilité présentant des irrégularités graves ;• la comptabilité présentant des insuffisances au niveau des chiffresdéclarés.Lorsque les écritures d’un exercice comptable ou d’une périoded’imposition présentent des irrégularités graves de nature à mettreen cause la valeur probante de la comptabilité, l’administrationpeut déterminer la base d’imposition d’après les éléments dont elledispose.Si la comptabilité présentée ne comporte aucune irrégularité grave,l’administration ne peut remettre en cause ladite comptabilité etreconstituer le chiffre d’affaires que si elle apporte la preuve del’insuffisance des chiffres déclarés.4- Droit de rectification des erreursLe vérificateur peut rectifier les erreurs et omissions qu’il constatelors de l’opération de vérification et qui peuvent être en faveur ducontribuable.IV- Droits et obligations à la clôture de la procédure devérification1- Droit d’être informé de la date de clôture de la vérificationAu terme de l’opération de vérification, il est notifié au contribuable unavis de clôture de ladite opération dans les formes prévues à l’article219 du CGI.2- Garantie de respect des procédures de rectification des basesd’impositionA l’issue du contrôle fiscal sur place, l’administration doit en cas derectification des bases d’imposition, engager, selon le cas, la procédure
  22. 22. DirectionGeneraledesImpots10CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCALnormale de rectification prévue à l’article 220 ou la procédureaccélérée prévue à l’article 221 du CGI.3- Droit du contribuable d’être informé en cas d’absence derectificationsAu cas où la vérification n’aboutit à aucun redressement,l’administration doit en aviser le contribuable dans les formes prévuesà l’article 219 du CGI.4- Garantie de respect de la charge de la preuveLa charge de la preuve dépend des trois (3) situations suivantes :• si la comptabilité présentée n’est entachée d’aucune irrégularitégrave, la charge de la preuve incombe à l’administration pour lareconstitution du chiffre d’affaires ;• si la comptabilité présente des irrégularités graves, la charge de lapreuve incombe au contribuable ;• si la comptabilité est inexistante ou n’a pas été mise à la disposition del’administration, la charge de la preuve incombe au contribuable.5- Garantie de la non modification des bases d’impositionretenues au terme d’un contrôle fiscalL’administration peut procéder ultérieurement à un nouvel examendes écritures déjà vérifiées, au titre d’un impôt, sans que ce nouvelexamen, même lorsqu’il concerne d’autres impôts et taxes, puisseentraîner pour ledit impôt une modification des bases d’impositionretenues au terme du premier contrôle.Lorsque la vérification a porté sur des postes ou opérations déterminés,au titre d’un ou plusieurs impôts ou taxes, pour une période déterminée,l’administration peut procéder ultérieurement à un contrôle de laditecomptabilité au titre de tous les impôts et taxes et pour la mêmepériode, sans que ce contrôle puisse entraîner le rehaussement desmontants des redressements ou rappels retenus au terme du premiercontrôle.
  23. 23. DirectionGeneraledesImpots11CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCAL6- Garantie de la non reprise de la vérification pour les exercicesprescritsL’administration ne peut procéder au contrôle des écritures serapportant à une période couverte par la prescription. Néanmoins, unedérogation à ce principe est prévue dans les trois (3) cas suivants :• en matière d’I.S. ou d’I.R., le droit de réparer peut s’étendre auxquatre (4) derniers exercices prescrits, lorsque des déficits afférents àdes exercices comptables prescrits ont été imputés sur les revenus oules résultats d’un exercice non prescrit ;• en cas de cessation d’activité suivie d’une liquidation : le droit decontrôle peut concerner toute la période de liquidation, sans que laprescription puisse être opposée à l’administration pour toute cettepériode ;• en matière de T.V.A, lorsqu’un contribuable dispose au début de lapremière année non atteinte par la prescription d’un crédit de taxe,l’administration est en droit de vérifier les périodes d’imposition ou lesquatre (4) derniers exercices prescrits.Dans tous les cas, cette vérification ne peut aboutir qu’à la réduction oul’annulation dudit crédit ou déficit et ne peut aboutir à un redressementou rappel au titre des impôts précités.V- Droits et obligations en cas de procédure normale derectification des bases d’impositionLa procédure normale s’applique pour la rectification des basesd’imposition initiales résultant soit d’une déclaration, soit d’une taxationd’office au titre des impôts, droits et taxes. Il s’agit d’une procédurecontradictoire écrite qui comprend cinq étapes :• la première lettre de notification ;• la réponse du contribuable à la première lettre de notification ;• la deuxième lettre de notification ;• la réponse du contribuable à la deuxième lettre de notification ;
  24. 24. DirectionGeneraledesImpots12CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCAL• le pourvoi devant la commission locale de taxation (C.L.T) ;• le pourvoi devant la commission nationale du recours fiscal (C.N.R.F).1- Première lettre de notificationL’administration doit notifier au contribuable, dans les formes prévuesà l’article 219 du CGI, les nouvelles bases arrêtées en matière d’impôtsur les sociétés et d’impôt sur le revenu, les montants des droitscomplémentaires arrêtés en matière de T.V.A. et la base retenue enmatièredesdroitsd’enregistrement,ainsiquelesdroitscomplémentairesrésultant de la base précitée.La lettre de notification doit être motivée et doit comporter l’assignationau contribuable d’un délai de réponse de trente (30) jours suivant ladate de réception de ladite lettre pour faire parvenir à l’inspecteur sonacceptation ou ses observations détaillées et motivées par nature deredressement et par période d’imposition.Cette lettre a pour effet d’interrompre la prescription quadriennale etde fixer les limites d’imposition établie suite à un contrôle fiscal à cellerésultant des bases fixées dans cette première lettre de notification.2- Réponse du contribuable à la première lettre de notificationLe contribuable peut adresser sa réponse, pour donner son accord, sesobservations ou propositions sur la base qui lui a été notifiée, par lettrerecommandée avec accusé de réception à l’inspecteur des impôtsou la déposer au service des impôts concerné, à l’adresse figurant surla lettre de notification, dans le délai franc de trente (30) jours suivantla date de réception de ladite lettre.L‘examen par l’inspecteur de la réponse du contribuable peut aboutirsoit à l’abandon total des redressements notifiés, soit au maintien totalou partiel de ces redressements.A défaut de réponse dans le délai prescrit ou en cas de réponse horsdélai, les droits complémentaires sont émis par voie de rôle, état deproduits ou ordre de recettes, sans préjudice de l’application dessanctions prévues par le CGI.
  25. 25. DirectionGeneraledesImpots13CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCAL3- Deuxième lettre de notificationSi l’inspecteur estime que les observations du contribuables ne sontpas fondées en tout ou en partie, il lui notifie dans les formes prévuesà l’article 219 du CGI, dans un délai maximum de soixante (60) jourssuivant la date de réception de la réponse du contribuable, les motifsde son rejet partiel ou total ainsi que la base d’imposition qui lui paraîtdevoir être retenue et, le cas échéant, le montant des droits et taxes. Ildoit également informer le contribuable que cette base sera définitives’il ne présente pas un recours devant la Commission Locale de Taxation(C.L.T) dans un délai de trente (30) jours suivant la date de réceptionde cette deuxième lettre de notification.A défaut de réponse de l’inspecteur aux observations du contribuabledans un délai de soixante (60) jours la procédure de vérification estfrappée de nullité.4- Réponse du contribuable à la deuxième lettre de notificationLes redressements acceptés totalement ou partiellement par lecontribuable ainsi que ceux n’ayant pas fait l’objet de réponse de sapart donnent lieu à une imposition immédiate. Par contre, la procédureest poursuivie pour les redressements ayant fait l’objet de recours par lecontribuable devant la C.L.T.Les requêtes de pourvoi devant la C.L.T. sont adressées par lescontribuables à l’inspecteur qui doit les adresser à la commissionprécitée dan un délai de quatre (4) mois.Le délai fixé à la C.L.T. pour statuer est de vingt quatre (24) mois à partirde la date d’introduction du recours devant cette commission.Les décisions des commissions locales de taxation doivent êtredétaillées, motivées et sont notifiées aux deux parties par les secrétairesrapporteurs des commissions locales de taxation, dans les formesprévues à l’article 219 du CGI, dans les quatre (4) mois suivant la datede la décision. Elles doivent faire ressortir les bases, droits et taxes arrêtéset, le cas échéant, les rectifications pour lesquelles elle s’est déclaréeincompétente.
  26. 26. DirectionGeneraledesImpots14CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCALLa lettre de notification de la décision de la CLT doit, en outre, comporterl’assignation au contribuable d’un délai maximum de soixante (60)jours suivant la date de notification de la décision de la C.L.T. pourexercer le recours devant la C.N.R.F.5-Pourvoi devant la commission nationale du recours fiscal(C.N.R.F).Les décisions de la C.L.T. peuvent faire l’objet d’un recours devant laC.N.R.F. soit par le contribuable, soit par l’administration. Le recours doitêtre exercé dans un délai maximum de soixante (60) jours suivant ladate de la notification de la décision de la C.L.T. au contribuable. Ledéfaut de recours dans ce délai est considéré comme une acceptationde la décision de la C.L.T. qui devient alors définitive.Le délai fixé à la C.N.R.F. pour statuer est de douze (12) mois à partir dela date d’introduction du recours devant cette commission.Dans le cas où la C.N.R.F. n’aurait pas pris de décision dans ce délai,aucune rectification ne peut être apportée à la déclaration ducontribuable ou sur la base retenue par l’administration en cas detaxation d’office.Toutefois, lorsque le contribuable donne son accord partiel sur lesbases notifiées par l’administration ou ne fait pas d’observations surles chefs de redressements de l’administration, la base retenue pourl’établissement de l’impôt est celle résultant de l’accord partiel ou deschefs de redressements précités.VI- Droits et obligations en cas de procédure accélérée derectification des bases d’impositionLa procédure accélérée est engagée pour la rectification desdéclarations en matière d’I.S., d’I.R. et de T.V.A. dans les cas suivants :• cession, cessation totale, redressement ou liquidation judiciaire outransformation de la forme juridique d’une entreprise ;
  27. 27. DirectionGeneraledesImpots15CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCAL• départ des contribuables qui cessent d’avoir au Maroc une résidencehabituelle, un établissement principal ou un domicile fiscal ;• cession des valeurs mobilières et autres titres de capital et decréance ;• réalisation de profits résultant de cession d’immeubles ou de droitsréels immobiliers.Les règles de notification (contenu, délai, effet,…) et de recoursrégissant cette procédure sont identiques à celles prévues pourla procédure normale de rectification, à la seule différence quel’imposition, éventuellement établie, est émise sur les bases adresséesau contribuable dans la deuxième lettre de notification.VII- Droits et obligations en cas de procédure judiciairesuite à la rectification des bases d’impositionLes décisions devenues définitives des C.L.T. et celles de la C.N.R.F.sont susceptibles de recours devant les tribunaux administratifscompétents.Les décisions définitives des commissions locales de taxation ou de lacommission nationale du recours fiscal et celles portant reconnaissancedesdites commissions de leur incompétence, peuvent être contestéesparlecontribuable,parvoiejudiciaire,dansledélaidesoixante(60)jourssuivant la date de notification des décisions desdites commissions.L’administration peut également contester par voie judiciaire, dansle délai prévu ci-dessus, les décisions de la commission nationale durecours fiscal que celles-ci portent sur des questions de droit ou defait.VIII- Droits et obligations en cas d’accord à l’amiableLe contribuable ou son représentant légal peut, au cours de laprocédure, conclure un accord à l’amiable avec l’administration surles redressements notifiés.
  28. 28. DirectionGeneraledesImpots16CHARTE DU CONTRIBUABLE EN MATIERE DE CONTROLE FISCALCet accord doit être concrétisé par un écrit signé par les deux partieset comportant :• la date de la signature de l’accord ;• le nom et la qualité des signataires ;• le montant des bases et des droits qui résultent de l’accord.L’accord écrit doit être établi en double exemplaire dont un doitêtre remis au contribuable contre décharge ou lui être adressé,éventuellement, par courrier recommandé. Chaque accord doit êtreaccompagné de la lettre de désistement de la part de l’intéressé detout recours actuel ou éventuel devant les commissions (C.L.T., C.N.R.F.),l’administration ou le tribunal compétent, ainsi que de toute demandeen restitution concernant les chefs de redressement.
  29. 29. Septième édition2013ROYAUME DU MAROCDirection Générale des Impôts ‫للضرائب‬ ‫العامة‬ ‫المديرية‬CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSInstitué par l’article 5 de la loi de finances n° 43-06pour l’année budgétaire 2007, promulguée par le Dahirn° 1-06-232 du 10 Hija 1427 (31 Décembre 2006),tel que modifié et complété
  30. 30. 2CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS
  31. 31. 3PREAMBULEL’élaboration du Code Général des Impôts en 2007 s’inscrit dans le prolongementdes reformes menées par les pouvoirs publics suite aux Hautes Instructions deSa Majesté Le Roi Mohammed VI que Dieu L’assiste, et tendant à l’améliorationde l’environnement juridique, fiscal et économique de l’investissement par lamodernisation des systèmes législatif, judiciaire et financier.Par ailleurs, l’ouverture progressive de l’économie nationale consécutive auxengagements pris par le Maroc vis-à-vis des instances internationales et auxaccords de libre échange signés notamment avec l’Union Européenne, les Etats-Unisd’Amérique, l’Egypte, la Jordanie et la Turquie nécessite de mettre à la dispositiondes investisseurs un outil de travail et d’information clair, exhaustif et facilementaccessible dans le domaine fiscal.Les assises nationales sur la fiscalité tenues les 26 et 27 novembre 1999 dontles recommandations sont le fruit d’une radioscopie de notre système fiscal nationalont permis de tracer la voie aux travaux de codification menés suivant les étapessuivantes : la mise à niveau progressive des textes fiscaux par des mesures d’harmonisation,de simplification et d’adaptation à l’évolution de l’environnement général del’économie ; la réforme des droits d’enregistrement en 2004 ; l’élaboration du Livre des Procédures Fiscales en 2005 ; l’élaboration du Livre d’Assiette et de Recouvrement en 2006 ; l’élaboration du Code Général des Impôts en 2007 ; La refonte des droits de timbre et de la taxe spéciale annuelle sur les véhiculesautomobiles et leur insertion dans un livre III du Code Général des Impôts en2009.Ainsi, ont été codifiées dans un seul texte les dispositions relatives à l’assiette,au recouvrement et aux procédures fiscales en matière d’impôt sur les sociétés(I.S.), d’impôt sur le revenu (I.R.), de taxe sur la valeur ajoutée (T.V.A.), des droitsd’enregistrement (D.E.), des droits de timbre (D.T.) et de taxe spéciale annuelle surles véhicules automobiles (T.S.A.V.A.).Ce code met ainsi fin à la dispersion des mesures fiscales à travers une multitudede textes et prévoit que toute disposition fiscale doit être insérée dans ledit code.L’objectif est d’assurer une meilleure visibilité dans l’approche du système fiscalnational et de mettre entre les mains de l’utilisateur un outil de travail pratique,simple et méthodique.
  32. 32. 4CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSLe présent Code Général des Impôts (C.G.I.) est constitué de 3 livres : Livre premier : regroupe les règles d’assiette, de recouvrement et des sanctionsen matière d’I.S, d’I.R, de T.V.A et de D.E. ; Livre deux :se rapporte aux procédures fiscales et regroupe les règlesde contrôle et de contentieux des impôts précités ; Livre trois : regroupe les autres droits et taxes : les droits de timbre et lataxe spéciale annuelle sur les véhicules automobiles.L’édition du C.G.I. de 2013 a actualisé l’édition de 2012, en introduisant lesmodifications apportées par la loi de finances n° 115-12 pour l’année budgétaire2013, promulguée par le dahir n° 1-12-57 du 14 safar 1434 (28 décembre 2012).
  33. 33. 5CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSARTICLE 5Sont modifiées par la présente loi, les dispositions de l’article 10 de la loi de financesn° 35-05 pour l’année budgétaire 2006, et sont codifiées sous la dénomination codegénéral des impôts les dispositions du livre des procédures fiscales prévues à l’article22 de la loi de finances n° 26-04 pour l’année budgétaire 2005 et celles du livred’assiette et de recouvrement prévues à l’article 6 de la loi de finances n° 35-05précitée, telles que modifiées dans la forme et le fond.CODE GENERAL DES IMPOTSLIVRE PREMIERREGLES D’ASSIETTEET DE RECOUVREMENTPREMIERE PARTIEREGLES D’ASSIETTETITRE PREMIERL’IMPOT SUR LES SOCIETESChapitre premierC h a m p d ’ a p p l i c a t i o nArticle premier.- DéfinitionL’impôt sur les sociétés s’applique sur l’ensemble des produits, bénéfices etrevenus prévus aux articles 4 et 8 ci-dessous, des sociétés et autres personnesmorales visées à l’article 2 ci-après.Article 2.- Personnes imposablesI.- Sont obligatoirement passibles de l’impôt sur les sociétés :1°- les sociétés quels que soient leur forme et leur objet à l’exclusion de cellesvisées à l’article 3 ci-après ;2°- les établissements publics et les autres personnes morales qui se livrent àune exploitation ou à des opérations à caractère lucratif ;3°- les associations et les organismes légalement assimilés ;4°- les fonds créés par voie législative ou par convention ne jouissant pas dela personnalité morale et dont la gestion est confiée à des organismes de
  34. 34. 6CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSdroit public ou privé, lorsque ces fonds ne sont pas expressément exonéréspar une disposition d’ordre législatif. L’imposition est établie au nom de leurorganisme gestionnaire.Ces organismes gestionnaires doivent tenir une comptabilité séparée pourchacun des fonds qu’ils gèrent faisant ressortir ses dépenses et ses recettes. Aucunecompensation ne peut être faite entre le résultat de ces fonds et celui de l’organismegestionnaire ;15°- les centres de coordination d’une société non résidente ou d’un groupeinternational dont le siège est situé à l’étranger.Par centre de coordination, il faut entendre toute filiale ou établissement d’unesociété ou d’un groupe international dont le siège est situé à l’étranger et qui exerce,au seul profit de cette société ou de ce groupe, des fonctions de direction, de gestion,de coordination ou de contrôle.II.- Sont passibles de l’impôt sur les sociétés, sur option irrévocable,2les sociétésen nom collectif et les sociétés en commandite simple constituées au Maroc et necomprenant que des personnes physiques, ainsi que les sociétés en participation.L’option doit être mentionnée sur la déclaration prévue à l’article 148 ci-dessous ouformulée par écrit.III.- Les sociétés, les établissements publics, les associations et autres organismesassimilés, les fonds, les centres de coordination et les autres personnes moralespassibles de l’impôt sur les sociétés sont appelés «sociétés» dans le présent code.Article 3.- Personnes exclues du champ d’applicationSont exclus du champ d’application de l’impôt sur les sociétés:1°- les sociétés en nom collectif et les sociétés en commandite simple constituéesau Maroc et ne comprenant que des personnes physiques ainsi que lessociétés en participation, sous réserve de l’option prévue à l’article 2- II ci-dessus;2°- les sociétés de fait ne comprenant que des personnes physiques;3°- les sociétés à objet immobilier, quelle que soit leur forme, dont le capital estdivisé en parts sociales ou actions nominatives:a) lorsque leur actif est constitué soit d’une unité de logement occupée entotalité ou en majeure partie par les membres de la société ou certainsd’entre eux, soit d’un terrain destiné à cette fin ;1Article 8 de la loi de finances n° 38-07 pour l’année budgétaire 2008.2Article 7 de la loi de finances n° 40-08 pour l’année budgétaire 2009.
  35. 35. 7CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSb) lorsqu’elles ont pour seul objet l’acquisition ou la construction, en leur nom,d’immeubles collectifs ou d’ensembles immobiliers, en vue d’accorderstatutairement à chacun de leurs membres, nommément désigné, lalibre disposition de la fraction d’immeuble ou d’ensemble immobiliercorrespondant à ses droits sociaux. Chaque fraction est constituée d’uneou plusieurs unités à usage professionnel ou d’habitation susceptiblesd’une utilisation distincte.Les sociétés immobilières visées ci-dessus sont appelées «sociétés immobilièrestransparentes» dans le présent code;4°- les groupements d’intérêt économique tels que définis par la loi n° 13-97promulguée par le dahir n° 1-99-12 du 18 chaoual 1419 (5 février 1999).Article 4.- Produits soumis à l’impôt retenu à la sourceSont soumis à la retenue à la source au titre de l’impôt sur les sociétés ou del’impôt sur le revenu, telle que prévue aux articles 158, 159 et 160 ci-dessous :I.- les produits des actions, parts sociales et revenus assimilés visés à l’article13 ci-dessous, versés, mis à la disposition ou inscrits en compte des personnesphysiques ou morales bénéficiaires qu’elles aient ou non leur siège ou leur domicilefiscal au Maroc ;II.- les produits de placements à revenu fixe visés à l’article 14 ci-dessousversés, mis à la disposition ou inscrits en compte des personnes physiques oumorales bénéficiaires, qu’elles soient imposables, exonérées ou exclues du champd’application de l’impôt et ayant au Maroc leur siège social, leur domicile fiscal ou unétablissement auquel se rattachent les produits servis ;III.- les produits bruts visés à l’article 15 ci-dessous, versés, mis à la dispositionou inscrits en compte des personnes physiques ou morales non résidentes.L’inscription en compte visée aux paragraphes I, II et III ci-dessus s’entendde l’inscription en comptes courants d’associés, comptes courants bancaires desbénéficiaires ou comptes courants convenus par écrit entre les parties.3Article 5.- TerritorialitéI.- Les sociétés, qu’elles aient ou non un siège au Maroc, sont imposables àraison de l’ensemble des produits, bénéfices et revenus :- se rapportant aux biens qu’elles possèdent, à l’activité qu’elles exercentet aux opérations lucratives qu’elles réalisent au Maroc, même à titreoccasionnel ;- dont le droit d’imposition est attribué au Maroc en vertu des conventionstendant à éviter la double imposition en matière d’impôts sur le revenu.3Article 7 de la loi de finances n° 43-10 pour l’année budgétaire 2011.
  36. 36. 8CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSII.- Les sociétés n’ayant pas leur siège au Maroc, appelées « sociétés nonrésidentes » dans le présent code sont en outre, imposables à raison desproduits bruts énumérés à l’article 15 ci-dessous qu’elles perçoivent encontrepartie de travaux qu’elles exécutent ou de services qu’elles rendent,soit pour le compte de leurs propres succursales ou leurs établissements auMaroc, soit pour le compte de personnes physiques ou morales indépendantes,domiciliés ou exerçant une activité au Maroc.Toutefois, les dispositions de l’alinéa précédent ne sont pas applicables lorsqueles travaux sont exécutés ou les services sont rendus au Maroc par une succursaleou un établissement au Maroc de la société non résidente, sans intervention dusiège étranger. Les rémunérations perçues à ce titre sont comprises dans le résultatfiscal de la succursale ou de l’établissement qui est, dans ce cas, imposé comme unesociété de droit marocain.Article 6.- ExonérationsI.- Exonérations et imposition au taux réduit permanentesA.- Exonérations permanentesSont totalement exonérés de l’impôt sur les sociétés :1°- les associations et les organismes légalement assimilés à but non lucratif,pour les seules opérations conformes à l’objet défini dans leurs statuts.Toutefois, cette exonération ne s’applique pas en ce qui concerne les établissementsde ventes ou de services appartenant aux associations et organismes précités ;2°- la Ligue nationale de lutte contre les maladies cardio-vasculaires créée par ledahir portant loi n° 1-77-334 du 25 chaoual 1397 (9 octobre 1977) ;3°- la Fondation Hassan II pour la lutte contre le cancer créée par le dahirportant loi n° 1-77-335 du 25 chaoual 1397 (9 octobre 1977) ;4°- les associations d’usagers des eaux agricoles pour les activités nécessairesà leur fonctionnement ou à la réalisation de leur objet régies par la loi n° 02-84promulguée par le dahir n° 1-87-12 du 3 joumada II 1411 (21 décembre1990) ;5°- la Fondation Cheikh Zaïd Ibn Soltan créée par le dahir portant loi n° 1-93-228du 22 rebii I 1414 (10 septembre 1993), pour l’ensemble de ses activités ouopérations et pour les revenus éventuels y afférents ;6°- la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour l’ensemble de ses activitésou opérations et pour les revenus éventuels y afférents ;7°- la Fondation Mohammed VI de promotion des oeuvres sociales de l’éducationformation créée par la loi n° 73-00 promulguée par le dahir n° 1-01-197
  37. 37. 9CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSdu 11 joumada I 1422 (1eraoût 2001), pour l’ensemble de ses activités ouopérations et pour les revenus éventuels y afférents ;8°- l’Office national des oeuvres universitaires sociales et culturelles créé par la loin° 81-00 promulguée par le dahir n° 1-01-205 du 10 joumada II 1422 (30 août2001), pour l’ensemble de ses activités ou opérations et pour les revenuséventuels y afférents ;9°- les coopératives et leurs unions légalement constituées dont les statuts, lefonctionnement et les opérations sont reconnus conformes à la législation et àla réglementation en vigueur régissant la catégorie à laquelle ellesappartiennent.Cette exonération est accordée dans les conditions prévues à l’article 7-I ci-après ;10°- les sociétés non résidentes au titre des plus-values réalisées sur les cessions devaleurs mobilières cotées à la bourse des valeurs du Maroc, à l’exclusion decelles résultant de la cession des titres des sociétés à prépondéranceimmobilière telles que définies à l’article 61- II ci-dessous ;11°- la Banque Islamique de Développement (B.I.D.), conformément à laconvention publiée par le dahir n° 1-77-4 du 5 Chaoual 1397 (19 septembre 1977);12°- la Banque Africaine de Développement (B.A.D.), conformément au dahir n°1-63-316 du 24 joumada II 1383 (12 novembre 1963) portant ratification del’accord de création de la Banque Africaine de Développement ;13°- la Société Financière Internationale (S.F.I.), conformément au dahir n°1-62- 145du 16 safar 1382 (19 juillet 1962) portant ratification de l’adhésion du Maroc à laSociété Financière Internationale ;14°- l’Agence Bayt Mal Al Quods Acharif conformément à l’accord de siège publié par ledahir n°1-99-330 du 11 safar 1421 (15 mai 2000) ;15°- l’Agence de logements et d’équipements militaires (A.L.E.M.), créée par le décret-loi n° 2-94-498 du 16 rabii II 1415 (23 septembre 1994) ;16°- les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (O.P.C.V.M.), régispar le dahir portant loi n°1-93-213 du 4 rabii II 1414 (21 septembre 1993),pour les bénéfices réalisés dans le cadre de leur objet légal ;17°- Les fonds de placements collectifs en titrisation (FPCT), régis par la loi n° 33-06 relative à la titrisation des créances et modifiant et complétant la loi n 35-94relative à certains titres de créances négociables et la loi n° 24-01 relative auxopérations de pension, promulguée par le dahir n° 1-08-95 du 20 chaoual 1429(20 octobre 2008), pour les bénéfices réalisés dans le cadre de leur objet légal;418°- les organismes de placements en capital-risque (O.P.C.R.), régis par la loi n° 41-05 promulguée par le dahir n°1-06-13 du 15 moharrem 1427 (14 février 2006),pour les bénéfices réalisés dans le cadre de leur objet légal ; 54Article 9 de la loi de finances n° 115-12 pour l’année budgétaire 2013.5Article 7 de la loi de finances n° 43-10 pour l’année budgétaire 2011.
  38. 38. 10CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS19°- la Société nationale d’aménagement collectif (SO.NA.D.A.C.), au titre desactivités, opérations et bénéfices résultant de la réalisation de logementssociaux afférents aux projets «Annassim», situés dans les communes de DarBouazza et Lyssasfa et destinés au recasement des habitants de l’anciennemédina de Casablanca ;20°- la société «Sala Al-Jadida» pour l’ensemble de ses activités et opérations,ainsi que pour les revenus éventuels y afférents ;21°- (abrogé) ;622°- l’Agence pour la promotion et le développement économique et socialdes préfectures et provinces du Nord du Royaume, créée par la loi n°6-95promulguée par le dahir n° 1-95-155 du 18 rabii II 1416 (16 août1995),pour l’ensemble de ses activités ou opérations et pour les revenus éventuelsy afférents ;23°- l’Agence pour la promotion et le développement économique et socialdes provinces du Sud du Royaume, créée par le décret-loi n° 2-02-645du 2 rajeb 1423 (10 septembre 2002), pour l’ensemble de ses activités ouopérations et pour les revenus éventuels y afférents ;24°- l’Agence pour la promotion et le développement économique et social de lapréfecture et des provinces de la région orientale du Royaume, créée parla loi n°12-05 promulguée par le dahir n°1-06-53 du 15 moharrem 1427(14 février 2006) pour l’ensemble de ses activités ou opérations et pour lesrevenus éventuels y afférents ;25°- l’Agence spéciale Tanger-Méditerrannée, créée par le décret-loi n° 2-02-644du 2 rajeb 1423 (10 septembre 2002), pour les revenus liés aux activitésqu’elle exerce au nom et pour le compte de l’Etat ;26°- l’Université Al Akhawayne d’Ifrane, créée par le dahir portant loin° 1-93-227 du 3 rabii II 1414 (20 s eembre 1993), pour l’ensemble de sesactivités ou opérations et pour les revenus éventuels y afférents ;27°- les sociétés installées dans la Zone franche du Port de Tanger, créée parle dahir n° 1-61-426 du 22 rejeb 1381 (30 décembre 1961), au titre desopérations effectuées à l’intérieur de ladite zone.728°- la fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaïd créée par la loi n° 12-07 promulguéepar le dahir n° 1-07-103 du 8 rejeb 1428 (24 juillet 2007), pour l’ensemblede ses activités ou opérations et pour les revenus éventuels y afférents.86Article 8 de la loi de finances n° 38-07 pour l’année budgétaire 2008.7Cette disposition sera abrogée à compter du 01/01/2014, conformément aux dispositions de l’article 7(III- 12) de la loi de finances n° 22.12 pour l’année budgétaire 2012.8Article 8 de la loi de finances n° 38-07 pour l’année budgétaire 2008.
  39. 39. 11CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTSB.- Exonérations suivies de l’imposition permanente au taux réduit1°- Les entreprises exportatrices de produits ou de services, à l’exclusion desentreprises exportatrices des métaux de récupération, qui réalisent dans l’année unchiffre d’affaires à l’exportation,9bénéficient pour le montant dudit chiffred’affaires :- de l’exonération totale de l’impôt sur les sociétés pendant une période decinq (5) ans consécutifs qui court à compter de l’exercice au cours duquel lapremière opération d’exportation a été réalisée ;- et de l’imposition au taux réduit prévu à l’article 19-II-C ci-dessous10au-delà decette période.Cette exonération et imposition au taux réduit sont accordées dans les conditionsprévues à l’article 7- IV ci-après.2°- Les entreprises, autres que celles exerçant dans le secteur minier, qui vendentà d’autres entreprises installées dans les plates-formes d’exportation desproduits finis destinés à l’export bénéficient, au titre de leur chiffre d’affairesréalisé avec lesdites plates-formes :- de l’exonération totale de l’impôt sur les sociétés pendant une période decinq (5) ans consécutifs qui court à compter de l’exercice au cours duquella première opération de vente de produits finis a été réalisée ;- et de l’imposition au taux réduit prévu à l’article 19-II-C ci-dessous11au-delà de cette période.Cette exonération et imposition au taux réduit sont accordées dans les conditionsprévues à l’article 7- V ci-après.3°- Les entreprises hôtelières bénéficient, au titre de leurs établissementshôteliers pour la partie de la base imposable correspondant à leur chiffred’affaires réalisé en devises dûment rapatriées directement par elles ou pourleur compte par l’intermédiaire d’agences de voyages :- de l’exonération totale de l’impôt sur les sociétés pendant une période decinq (5) ans consécutifs qui court à compter de l’exercice au cours duquella première opération d’hébergement a été réalisée en devises ;- et de l’imposition au taux réduit prévu à l’article 19-II-C ci- dessous12audelà de cette période.9Article 7 de la loi de finances n° 40-08 pour l’année budgétaire 2009.10Article 8 de la loi de finances n° 38-07 pour l’année budgétaire 2008.11Article 8 de la loi de finances n° 38-07 pour l’année budgétaire 2008.12Article 8 de la loi de finances n° 38-07 pour l’année budgétaire 2008.

×