Présentation – un thème clé L’argent
Le rôle de l’argent :  la condition  bourgeoise  et  masculine <ul><li>Dans la mesure où l’œuvre est une  satire acérée de...
Le contexte narratif <ul><li>Mise en évidence de  nombreuses attitudes face à l’argent  à travers les différents personnag...
le point de vue de l’auteur <ul><li>Maupassant  critique  et  méprise  les notables lâches (ils fuient Rouen) et avares (i...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation – l'argent

3 247 vues

Publié le

Publié dans : Formation
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Présentation – l'argent

  1. 1. Présentation – un thème clé L’argent
  2. 2. Le rôle de l’argent : la condition bourgeoise et masculine <ul><li>Dans la mesure où l’œuvre est une satire acérée des classes sociales supérieures , il est pratiquement inévitable que l’argent joue un rôle clé dans la nouvelle. </li></ul><ul><li>Il divise le groupe de voyageurs : il unit certains voyageurs (Bréville, C-L, Loiseau) tandis qu’il en ostracise d’autres (notamment Cornudet, qui a dilapidé son héritage et est maintenant dépourvu de biens – « il avait mangé avec les frères et amis une assez belle fortune qu’il tenait de son père » L.280/281) </li></ul><ul><li>M. Loiseau, M. Carré-Lamadon et le comte de Bréville sont liés par l’argent « Les trois hommes aussi, rapprochés par un instinct de conservateurs à l’aspect de Cornudet, parlaient argent   d’un certain ton dédaigneux pour les pauvres» (L.319/20). Mais leur fraternité est artificielle / factice car en réalité ils sont d’ éducations et de conditions différentes (Loiseau est de la petite bourgeoisie, C-L est un bourgeois et le comte est de la noblesse.) « Bien que de conditions différentes, ils se sentaient frères par l’argent » (L.322) </li></ul>
  3. 3. Le contexte narratif <ul><li>Mise en évidence de nombreuses attitudes face à l’argent à travers les différents personnages : la prodigalité (générosité, dépense excessive) de Cornudet - « il avait mangé avec les frères et amis une assez belle fortune » L. 280/1 - opposée à l’avarice de Mme Loiseau - « Elle souffrait toujours en entendant parler d’argent gaspillé, et ne comprenait même pas les plaisanteries sur ce sujet. » (L.365-67)  / « et Mme Loiseau eut une angoisse lorsque le patron revint avec quatre bouteilles aux mains. » (L.1163-4) et la prudence de M. Carré-Lamadon qui a épargné de l’argent en Angleterre – « M. Carré-Lamadon […] avait eu soin d’envoyer six cent mille francs en Angleterre, une poire pour la soif qu’il se ménageait à toute occasion » (L.325-327 ). Les riches thésaurisent . </li></ul><ul><li>Il explique aussi pourquoi les notables fuient face à l’ennemi qui envahit la ville de Rouen : ils ne sont pas effrayés par les soldats prussiens ou les conditions de vie imposées par l’armée ennemie ; ils tentent seulement de protéger leurs intérêts financiers – « Les vainqueurs exigeaient de l’argent, beaucoup d’argent. Les habitants payaient toujours ; ils étaient riches d’ailleurs. Mais plus un négociant normand devient opulent et plus il souffre de tout sacrifice, de toute parcelle de sa fortune qu’il voit passer aux mains d’un autre. » (L.111-114) contrairement à Boule de suif qui craint pour sa propre vie (L.479-490). </li></ul>
  4. 4. le point de vue de l’auteur <ul><li>Maupassant critique et méprise les notables lâches (ils fuient Rouen) et avares (ils fuient pour protéger leurs intérêts financiers) - « […] ou, plutôt leur demander une rançon considérable ? A cette pensée une panique les affola » (L.845-846). Ils font preuve d’un manque de générosité flagrant, surtout à la fin de la nouvelle quand ils ne partagent pas leur pique-nique. </li></ul><ul><li>Il semble que le moteur de la société (ou pour une grande majorité de la société) soit l’argent – l’ascension sociale est basée sur l’argent. Les notables ne pensent qu’à leurs intérêts ; c’est donc l’avarice qui est la cause de leur égoïsme et de tous leurs vices. Il semblerait que Maupassant éprouve un certain dégoût pour la société matérialiste qui nie des valeurs humaines telles que le don de soi, la générosité et la solidarité. </li></ul>

×