SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  12
Télécharger pour lire hors ligne
ACTUALITE
LE DIPLOMATE
L’autre façon d’informer
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 2
LEPRESIDENTDIRECTEURGENERAL
(P.D.G)
Sanou Kerfalla Cissé
E-mail: hawasanouci@yahoo.fr
sanouciker@hotmail.com
Tél: 624 51.51.51/654 77.77.77
655 51.51.51/664 51.51.51
ADMINISTRATEUR GÉNÉRAL
AFRICVISION
Ibrahima Khalil Dieng
DIRECTEUR GÉNÉRAL
M a lic k M arc el Ban gou ra
DIRECTEUR DE PUBLICATION
Amadou Makissa Diallo
tel: 655 .75 .55 .00 /
622 .41. 61. 01/669 34 07
50
E-mail: a_makissa@yahoo.fr
REDACTEUR EN CHEF
Aboubacar Condé
E-mail: condeabou2009@yahoo.fr
664 30 26 36/656 31 44 17/
628 16 04 80
SECRETAIRE GÉNÉRAL
COMITÉ DE REDACTION
Sanou Kerfalla Cissé, Amadou Makissa
Diallo, Malick M. Bangoura, Bernadette
Condé, Hassane Billy Condé,
Wouladen Den, N’na Fatoumata
Camara , Fatoumata Kandé (Rana)
COMPTABILITE :
Als eny Ibrahim a SYLLA
Karim SOU M AH
SERVICE COMMERCIAL
Fodé Mamoudou CAMARA
Fanta CAMARA
DISTRIBUTION:
Irassy Mansare
SERVICE PHOTOGRAPHIE:
LE DIPLOMATE
SAISIE INFORMATIQUE:
Safiatou Coumbassa, Oumou Barry,
Bangoura M’Mah Youla, N’famory
Dansoko
IMPRESSION:
ADMINISTRATION
Tiguidanké Diaby, Therna Camara
SIÈGE DU DIPLOMATE :
RueRO501-T4
Nongo Commune de Ratoma
Rép. de Guinée
N°240/PR/TPI/C/ 2
BP: 2222 Conakry
Tél B: 664 53.31.87
LESITEWEB:
www.lediplomateguinee.com
Comptes bancaires:
1000913711018 / ECOBANK
------------
21010298601/FIRST I.BANK
1010007610201/SKYE BANK
Dans un décret rendu
public dans la soirée de ce
jeudi, 24 janvier sur les
antennes des medias
d’Etat, le président de la
République a nommé
Madame Aminata Sylla
jusque-là conseillère à la
présidence en charge des
questions du secteur
privée à la tête de la loterie
nationale de Guinée.
Ce, à seulement 24 heures
de la révocation du
désormais ancien directeur
général de la loterie
nationale de Guinée
Lansana Chérif Haïdara
pour ‘’malversations
financières’’.
Dans la soirée de ce jeudi,
24 janvier 2019, le président
de la République a, dans
une série de décrets
nommés des gouverneurs
et préfets.
Dans la première partie de
ce décret, le président Alpha
Condé a renouvelé sa
confiance à l’ancien ministre
de la sécurité M. Madifing
Diané en lui nommant
gouverneur de la région
administrative de Labé en
lieu et place de M. Sadou
Keïta.
L’agence française pour le
développement a accordé
un financement à hauteur de
10 millions d’euros à la
Guinée. La signature de
cette convention de
financement s’est déroulée
ce vendredi, 25 janvier
2019 à Conakry.
Cet apport financier va
permettra d’accompagner le
gouvernement guinéen
dans l’opérationnalisation de
la politique de
décentralisation et surtout la
mise en place de l’ANAFIC
DÉCRET
Aminata Sylla remplace
Lansana Chérif Haïdara
à la tête de la LONAGUI
La promue qui est la
sœur de l’actuel
ministre d’Etat en
charge des Transports
Aboubacar Sylla prend
la tête de cette régie
financière hautement
convoitée par certains
cadres.
Cependant, le sieur
Haïdara est quant à lui,
sommé de prouver le
contraire des soupçons
de malversations
financières. A défaut,
visiter les couloirs de la
prison.
Aboubacar Condé
DÉVELOPPEMENT LOCAL
L’AFD accorde 10 millions
d’euros à la Guinée
qui a, la charge de
gérer le Fonds
National de
Développement Local
(FNDL).
Sans nul doute, ce
montant va appuyer
l’ANAFIC pour son
bon fonctionnement et
surtout renforcer les
capacités des
a d m i n i s t r a t i o n s
déconcentrées et
décentralisées au
bénéfice exclusif des
populations dans le pays
profond.
Le planning envisage
également qu’une partie
de ce financement soit
affectée aux
financements inclusifs
des Programmes
A n n u e l s
d’Investissement (PAI)
selon les besoins et
o r i e n t a t i o n s
stratégiques des
collectivités locales.
Aboubacar Condé
DÉCRETS
Des gouverneurs et préfets
nommés
Toujours dans la
même série, le
désormais ancien
gouverneur de Labé
M. Sadou Keïta a été
promu gouverneur de
la région
administrative de
Faranah. Et M. Ismaël
Traoré administrateur
civil prend les
commandes du
gouvernorat de
N’Nzérékoré.
Préfets nommés
Dans cette valse de
décrets, le président a
changé la donne chez
les préfets. M. Ibrahima
Kalil Keïta quitte Siguiri
pour venir à Faranah à
la place d’un autre Keita.
Mohamed Lamine
Doumbouya devient le
nouveau préfet de
Mandiana.
Alors que Kalidou Keïta
est nommé préfet de Pita
et M. Tdjane Soumah
remplace dame Aicha
Sacko mutée.
Aboubacar Condé
La Première dame de la
République Hadja Djènè
Kaba Condé a procédé ce
lundi 28 janvier 2019 au
lancement de la campagne
nationale de vaccination
contre le tétanos maternel et
néonatal au centre de santé
de Kaporo dans la commune
de Ratoma.
Cette campagne de
vaccination contre le tétanos
maternel et néonatal se
SANTÉ
La campagne nationale de
vaccination contre le tétanos
maternel et néonatal lancée
déroulera sur l’ensemble
du territoire national du
29 janvier au 03 février
2019. Au cours de cette
campagne de
vaccination, les autorités
sanitaires ambitionnent
de toucher plus de
3.7951 femmes âgées de
15 à 49 ans dans les 38
districts sanitairesdu
pays.
Fodé BAYO
ACTUALITÉ
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 3
Pour rappel, la Banque
mondiale évalue chaque
année 190 économies
mondiales dans le cadre
de l’amélioration du climat
des affaires dont les
résultats constituent un
véritable baromètre pour
apprécier les progrès et la
pertinence des réformes
en matière de facilitation
des affaires. Ainsi, grâce
au travail de l’ensemble
des acteurs, la Guinée en
8 ans a fait un bond de
près de 30 places au
classement Doing
Business, passant du
179ème rang en 2010, à
la 152e
place aujourd’hui.
Notre pays a également
été reconnu parmi les
pays les plus
réformateurs de la sous-
région avec la Côte
d’Ivoire et le Togo.
La détermination,
l’engagement et
abnégation des cadres de
l’administration publique,
à suivre et à vulgariser les
réformes entreprises par
le Gouvernement en dépit
des conditions de travail
parfois difficiles, permis à
la Guinée d’enregistrer
des avancées notables
entre autres, dans le
domaine de la création
d’entreprise, l’obtention du
permis de construire, et le
transfert de propriété.
Prenant la parole, le
ministre en charge des
Investissements et du
Partenariats Publics
Privés a précisé que ces
dernières années un
ambitieux programme de
réformes dans les
domaines économiques,
sociale, juridique et
réglementaire a été
impulsé pour assurer
le développement
économique de notre
pays. Pour Gabriel
Curtis, le résultat de
cette politique a déjà
contribué à
l’accroissement des
i n v e s t i s s e m e n t s
D i r e c t s
Étrangers(IDE) qui ont
atteint un niveau-
record avec 1,6 milliard
de dollars US
d’ inv es tis sem en ts
réalisés en 2016 et 3
milliards de dollars US
engagés en 2017.
Plus loin, le ministre en
charge des
Investissements et du
Partenariats Publics
Privés dira que seul un
environnement des
affaires compétitif et
attractif permettra de
garantir le
développement inclusif
et durable de notre
nation, c’est pourquoi
selon, Gabriel Curtis,
les PME ne peuvent
jouer pleinement leur
rôle de création
d’emplois et de levier
de l’émergence de la
Guinée que si un
e n v i r o n n e m e n t
favorable à leur
formalisation et leur
expansion sont mis en
place explique-t-il.
Pour sa part, le
ministre du Budget a
affirmé que le mérite de
cette performance de
la Guinée au
classement Doing
Business revient
d’abord à Monsieur le
Président de la
République Alpha
Condé qui a impulsé
des réformes hardies
visant à améliorer le
cadre des affaires dans
notre pays. C’est
pourquoi, aujourd’hui, le
Gouvernement avec
l’appui de la Société
F i n a n c i è r e
Internationale a
souhaité saluer ces
efforts et reconnaitre la
qualité des cadres de
l ’ a d m i n i s t r a t i o n
publique, du secteur
privé et des partenaires
techniques et
financiers.
Le ministre Ismaël
Dioubaté a également
mentionné que ce
classement de notre
pays est bien le meilleur
depuis l’existence de ce
référentiel international
du Doing Business et il
est loin d’être suffisant.
Il fait ressortir de
nombreux défis dans
des domaines clés pour
l’amélioration de
l’environnement des
affaires explique-t-il.
Pour les années à venir,
nous aspirons à intégrer
le top 100 des
meilleures économies
mondiales telles
qu’évaluées dans le
rapport Doing Business
de la Banque mondiale.
Pour ce faire, nous
devons impérativement
amplifier les efforts,
dans l’amélioration du
cadre institutionnel et
règlementaire précise le
ministre.
La rédaction
CLASSEMENT DOING BUSINESS
La Guinée vise le TOP 100
Le ministre du Budget à ses côtés celui des Investissements
et du Partenariats Publics Privés ont participé ce mercredi,
23 janvier à Conakry à la cérémonie de remise de satisfecit
aux contributeurs Doing Business du secteur public.
Le Programme d’appui à la
RéformeduSecteurdeSécurité
(PARSS2-RSS) a pris fin le 22
janvier dernier après quatre
annéesd’activitésenRépublique
de Guinée avec une note de
satisfaction. Du moins, aux dires
des autorités et services
bénéficiaires.
Sur un financement de l’Union
européenne à hauteur 7,2
millions d’Euros soit environ 72
milliards de francs guinéens
financé grâce au 10e
Fonds
européen de développement.
Durant4ans,leprogrammeaété
piloté par le consortium BS
EUROPE.
Pour rappel, cet ambitieux
programme comportait trois
principales missions à savoir :
l’appuiaux structures du comité
nationaldepilotagedelaréforme
du secteur de sécurité (CNP-
RSS) ; la mise en œuvre d’une
nouvellepolitiquedeGestiondes
ressources humaines et le
renforcementorganisationnelet
fonctionnel du ministère de la
Sécurité et de Protection civile
ainsi que le renforcement des
capacités opérationnelles des
structures du MSPC. Des
ambitions qui ont été atteintes à
la satisfaction des autorités
guinéennes.
Et pour y arriver, le PARSS2-
RSS a mobilisé 5 experts
principaux et 34 autres non
principaux.Parailleurs,dubudget
alloué pour la mise enœuvredu
programme, plus de 15 milliards
GNF ont été consacrés aux
investissements (travaux,
véhicules, mobilier,
équipements,etc.),tandisque53
milliards 555 millions GNF du
même budget ont, quant à eux,
été utilisés dans le cadre de la
mobilisation de l’assistance
technique. Enfin, 500 millions
GNFontserviàmettreenœuvre
des actions de communication.
Quelques acquisdu PARSS2
Des efforts qui ont favorisé le
renforcement des capacités
institutionnelleset fonctionnelles
du ministère de la Sécurité et le
Protection, deses organes mais
aussi et surtout de l’ensemble
des ministères en charge du
secteur de sécurité pour un
ensemble de résultats probants
que sont :
-L’appuiauxstructuresducomité
nationaldepilotagedelaréforme
du secteur de sécurité (CNP-
RSS) ; la Gestion rénovée des
ressources humaines au
Ministère de la Sécurité et de la
ProtectionCivile(MSPC) ;l’audit
organisationnelet fonctionneldu
MSPC et la mise en œuvre des
préconisations ; la cartographie
du dispositif sécuritaire en
République de Guinée et
la création et
l’opérationnalisation de la
Division d’appui
opérationnelde la DCPJ.
En plus de ce travail, des
efforts ont été consentis
dans l’appui à la rédaction
delapolitiquenationalede
gestion des risques et
catastrophes,àlaDirection
nationale de l’école
nationale de police, à la
sélectionetaurecrutement
des nouveaux agents et à
la rédaction de la loi sur le
maintiendel’ordre.
Ce n’est pas tout, le
PARSS2 a réussi à fournir
une cartographie détaillée
dudispositif sécuritairequi
permetdesavoirque63,16
% et 57,29 % des effectifs
respectifsdelapoliceetde
la gendarmerie sont
déployés et servent dans
la zone de Conakry.
L’élaborationd’unepolitique
communedeGRHdansle
secteur de sécurité et
d’unestratégie de mise en
œuvre ;
l’opérationnalisation de la
direction des ressources
humaines du ministère ; la
création d’une chaine
hiérarchique de GRH à
travers la formation
continue des chefs de
service et des personnels
des pools de gestion des
services déconcentrés ; la
rédaction, la validation, la
vulgarisationdestextessur
la gestion du recrutement
et descarrières ;lacréation
d’un tableau de bord de la
sécurité publique
permettant le suivi de
l’activité des services et de
l’évolution de la
délinquance ; la création
d’une division d’appui
opérationneldeladirection
centrale de la police
judiciaire pour lutter contre
le grand banditisme et le
terrorise.
Autoritésetpartenaires
seréjouissent
Des résultats probants
salués par les autorités
guinéennes et les
partenaires techniques et
financiers de la Guinée.
Satisfait des résultats du
PARSS2, M. Gerard
HAITER, représentant de
l’Ambassadeur de l’union
européenne a salué les
résultats obtenus et
exhortélapartieguinéenne
à conserver les acquis et
poursuivreles réformes. «
Pourmoi,cesrésultatssont
une grande satisfaction, c’est
aussi une preuve de la bonne
collaborationinternationaleentre
la Guinée et l’union
européenne… Mais, le plus
important, c’est vous, c’est le
servicenational.Nous, nousne
pouvons qu’appuyer, mais
c’est vous qui devez rendre
service à la population », a-t-il
déclaré.
Poursuivant, il a ajoutéque les
résultats présentés ont été
atteints grâce à la franche
collaborationduMinistèredela
Sécurité et de la Protection
Civile, et en particulier du
Ministre et de ses principaux
cadres, ainsi que du Président
du Comité Technique de Suivi
de la RSS et des membres de
cecomité. «Jetienségalement
à les remercier pour cette
franche collaboration et leur
engagement pour faire de la
Réforme du Secteur de la
Sécurité une réussite ».
Fier également de ces acquis,
le secrétaire général du
ministèrede la sécurité et dela
protection civile a, au nom du
gouvernement guinéen, salué
cette action de l’Union
européenne qui va sans nul
doutepermettreànotrepaysde
gérer les risques et
catastrophes.
«Letravailquiaétéfaitvanous
permettre de coordonner
l’engagement des ministères
concernés dans la mise en
œuvre des moyens
d’anticipationdesrisquesetde
coordination des interventions
dans des situations de
surveillance de catastrophes.
On va capitaliser les acquis
courant ces activités », a
promisNawaDrame.
Pour le président de la
commission techniquedesuivi
(CTS), Dr. Diéliman Kouyatéle
PARSS « a été d’une utilité
multisectorielle… Il a participé
à l’accompagnement sous les
deux axes essentiels de la
Réforme du Secteur de
Sécuritéportantnotammentsur
l’élaborationet laconceptionde
l’appropriationdesdocuments-
cadres de la Réforme du
Secteur de Sécurité, tout en
aidantàredéfiniruncadrelégal,
institutionnel, règlementaire
ayant permis d’établir le lien
entre la sécurité et le
développement.Parcequ’il n’y
a pas de développement sans
sécurité.Iln’yapas desécurité
non plus sans paix. LePARSS
a donc été présent aux côtés
delaGuinée,pournousaiderà
reveniraujourd’huidansunEtat
sécuritaireappréciable».
AboubacarCondé
FIN DU PARSS2-RSS
La Guinée et ses partenaires
saluent les résultats
ÉCONOMIE
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 4
Ce vendredi, 25 janvier
2019, le ministre de
l’Economie et des Finances,
Monsieur Mamadi Camara,
a reçu en audience, la
Directrice Générale du
Groupe Orabank, Madame
Binta TOURE-NDOYE,
accompagnée du Directeur
Général de la Banque en
Guinée, Monsieur TETE-
BENISSAN.
En toile de fond, échanger
sur le plan stratégique du
Groupe Orabank avec le
ministre guinéen de
l’économie et de surtout,
réitérer la place du
financement du secteur
privé et de l’économie dans
le plan de développement
des activités du Groupe en
Guinée.
Satisfait de l’initiative et de
surtout de la volonté du
Groupe Orabank de
soutenir les efforts de
développement de la
Guinée, le ministre des
Finances a remercié la
Directrice Générale de la
visite et s’est dit prêt à
consolider les bonnes
relations d’affaires entre les
agents économiques
guinéens et le Groupe
Orabank.
Au-delà, les deux
personnalités économiques
ont échangé sur d’autres
points stratégiques
notamment :
Le soutien à l’économie:
l’encours des bons du
Trésor placés auprès
d’Orabank a été multiplié par
Cette action est la
résultante des
différentes réformes
engagées par le
Ministère du Budget au
sein des deux
principales régies de
recettes, à savoir la
Direction Générale des
douanes et la Direction
Nationale des Impôts.
La matérialisation de ce
Numéro d’identification
fiscale permanent
traduit aujourd’hui en
acte concret, les
engagements du
gouvernement dans la
mobilisation et la
sécurisation des
recettes publiques.
Conformément à l’esprit
de la lettre de mission
adressée par le Premier
ministre, Chef du
G o u v e r n e m e n t
Ibrahima Kassory
Fofana au ministre
Ismaël Dioubaté, le
département du Budget
a engagé une série de
réformes visant à la
modernisation des deux
régies de recettes par
l’élargissement de la
base d’imposition, la
maîtrise du tissu fiscal
et de la bonne
application des
dispositions fiscales et
douanières. L’objectif
visé avec la mise en
place de ce service est
tourné vers
l’amélioration du
rendement de l’impôt à
travers la digitalisation
du processus de
recouvrement des
impôts et taxes par
l’implication du système
bancaire en vue de la
MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES
FINANCES
Le Plan Stratégique Du
Groupe Orabank Au Cœur Du
Débat
3 entre 2015 et 2018
pour s’établir à près de
230 milliards de francs
guinéens.
A ce niveau, la banque
s’est également dite
disposée à financer des
projets stratégiques
structurants pour la
Guinée comme la
c o n s t r u c t i o n
d ’ i n f r a s t r u c t u r e s
routières et de transport.
L’occasion a été
opportune pour la
Directrice Générale de
partager avec le ministre
Camara son inquiétude
quant aux créances
douteuses dans le bilan
de la filiale guinéenne de
son Groupe dues à la
défaillance de ses clients
ayant accumulé des
impayés avec les
marchés de l’Etat.
Sur ce point nodal de la
banque, en homme bien
outillé, le ministre a
rassuré la directrice
générale du Groupe
Orabank en disant que
beaucoup de créanciers
ont été « désintéressés
» en 2018 et que l’élan de
remboursement se
poursuivra en 2019.
Concernant les litiges
avec les clients, le
ministre Mamadi Camara
a promis de partager
l’inquiétude de la Banque
avec son homologue de
la Justice et Garde des
Sceaux pour dispositions
utiles.
Durant cette audience,
ministre Camara et la
directrice générale du
Groupe Orabank ont
aussi parlé du processus
d’obtention d’une note
souveraine de sa dette
guinéenne afin de
pouvoir lever des
capitaux sur les marchés
internationaux.
Sur ce sujet, le ministre
a informé son hôte que le
gouvernement a initié un
shadow rating qui
conduira à une notation
définitive par une agence
de notation de renom. Il
a poursuivi en disant que
le processus est en
cours.
Satisfaite des annonces,
la DG du Groupe
Orabank a fait une offre
de service relative à la
structuration de la dette
intérieure, un des
domaines d’expertise de
sa Banque, par une
titrisation des encours
douteux (stock des
impayés) bilanciels.
Une proposition
alléchante que le ministre
des Finances a promis
d’examiner avec la plus
grande diligence possible
avant de mettre à la
disposition des équipes
de la Banque, des
experts du ministère de
l’Economie et des
Finances pour travailler
ensemble.
Aboubacar Condé
MINISTERE DU BUDGET
LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ
LANCE LE NUMERO
D’IDENTIFICATION FISCALE
PERMANENT
Le Président de la République Alpha Condé a procédé ce
mercredi, 23 janvier à Conakry au lancement officiel de la
plateforme de création du Numéro d’identification fiscale
permanent, le premier du genre dans notre pays.
sécurisation des
recettes.
Pour le ministre du
Budget, l’une des
actions clés que le
comité en charge de ce
service inter
directionnel devra
réaliser est la création
d’un numéro
d’Identification fiscal
Permanent et Sécurisé
par contribuable à
travers un bureau de
régularisation via une
p l a t e f o r m e
interconnectée et le
résultat attendu de
cette action est
l’assainissement du
fichier fiscal, la bonne
fiscalisation des
i m p o r t a t i o n s
permettant ainsi que le
passage de 2000 à
environ 10 000
contribuables d’ici à fin
2019.
Poursuivant, le ministre
Ismaël Dioubaté a
précisé que face aux
énormes défis, sans
cesse croissants, de
mutation de l’économie
mondiale, qui voient
a p p a r a î t r e
progressivement des
opérations assez
complexes à
l’international au moyen
du numérique, notre
administration doit se
moderniser. Avec la
mise en place de ce
service tous les
paiements d’impôts et
taxes dus par les
grandes et Moyennes
entreprises et tous les
paiements des droits de
douane se feront par
virement RTGS quel
que soit le montant
conclut-il.
De son côté, le Président
Alpha Condé a mis un
accent sur la
problématique de la
mobilisation des recettes
fiscales et douanières qui
démontre la faiblesse de
la maîtrise de la matière
imposable et
l’élargissement de
l’assiette fiscale. Cette
situation préjudiciable à la
mobilisation des recettes
de l’État selon le
Président de la
République Alpha Condé
doit être impérativement
corrigée par l’équipement
des services par des
moyens modernes de
gestion, la formation à la
maîtrise de l’outil
informatique en vue de
lutter efficacement contre
la fraude et l’évasion
fiscale en République de
Guinée. C’est pourquoi,
le Chef de l’État a instruit
le ministre du Budget de
prendre des dispositions
à cet égard pour mettre
fin à la fraude dans le
pays.
Pour finir, le Président
Alpha Condé a rassuré le
ministre du Budget de
son soutien aux
différentes réformes
engagées par son
département avec
l’instauration d’un climat
de dialogue et
d’information auprès des
opérateurs économiques
pour une meilleure
mobilisation des
recettes.
A.C
ACTUALITÉ
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -5
Cette importante
signature qui intervient
près de deux ans après
la réunion du groupe
consultatif sur le PNDES
à Paris, a connu la
présence des ministres
en charge du Plan et du
D é v e l o p p e m e n t
Economique, de celui
des Travaux Publics et
celle de l’Agriculture. Ce
projet de transport
financé à hauteur de 40
millions de dollars en
termes de don de
l ’ A s s o c i a t i o n
International pour le
Développement ‘’IDA’’,
illustre clairement la
qualité du partenariat et
de la coopération entre le
Groupe de la Banque
mondiale et le
Gouvernement guinéen.
La signature de cet
accord entre la partie
guinéenne et la
représentation de la
Banque mondiale
participe essentiellement
au renforcement du
processus de
concrétisation des
engagements prises à
Paris en novembre 2017,
par le Groupe de la
Banque mondiale pour
accompagner le
Gouvernement dans la
mise en œuvre du Plan
National de
D é v e l o p p e m e n t
Economique et Social
‘’PNDES’.
Pour le Représentant du
Groupe de la Banque
mondiale en Guinée le
nouveau cadre
Dans le point 2 du
protocole d’accord du 10
Janvier 2019 entre
gouvernement et
SLECG, les signataires
ont évoqué la mise en
place d’une commission
mixte (gouvernement,
USTG et SLECG) dont
la mission consistera à
assainir le fichier des
f o n c t i o n n a i r e s
e n s e i g n a n t s . L a
composition de ladite
commission semble
moins rassurante car,
elle n’est ni inclusive (pas
de représentants de la
société civile, pas
d ’ e x p e r t s
indépendants,...), ni
professionnelle. Nous
savons tous la suite !
Mais, le lait est versé,
nous ne pouvons plus
rien. Apparemment !
A présent, posons-nous
la question à savoir :
Quelles sont les
éventuelles erreurs à
éviter pour aboutir à un
résultat effectif et
efficace ?
En effet, il faut rappeler
que plusieurs autres
recensements ont été
commandités et réalisés
dans le but d’assainir le
fichier des
f o n c t i o n n a i r e s
notamment les
e n s e i g n a n t s .
Malheureusement, leur
fiabilité a été toujours
remise en cause.
Le présent recensement
dont fait cas le protocole
d’accord du 10 Janvier
bien que ne figurant pas
dans la plate-forme
revendicative est une
occasion idoine
d’assainir, une fois pour
toute le fichier des
fonctionnaires enseignants
mais aussi et surtout, faire
des économies afin
d’augmenter le salaire de
base des enseignants
guinéens.
Pour ce faire, les parties
prenantes doivent éviter un
certain nombre d’erreurs
éventuelles pour aboutir aux
résultats escomptés. Ce
sont :
1-L’Amateurisme : Le
recensement est une
opération de collecte de
données quantitatives de
façon objective, méthodique
et rationnelle pour un but
bien déterminé.
Pour le cas-ci, il s’agit de
connaître le nombre
d’enseignants en situation
régulière, faire des
économies et améliorer les
conditions de vie des
enseignants en rehaussant
leur salaire de base.
Espérons-le bien !
Un tel travail à la fois
complexe et gigantesque
mérite d’être effectué avec
minutie et méthodique. Ainsi,
il faudrait :
-Élaborer le chronogramme
détaillé du recensement
(phase préparatoire, phase
de réalisation, phase
d’analyse et de rédaction du
rapport);
-Élaborer le budget
prévisionnel y afférent ;
-Déterminer les moyens
matériels et humains
nécessaires ;
-Concevoir les fiches de
collecte (questionnaires) ;
-Former les agents sur les
techniques de collecte des
informations, le codage et
la conduite à adopter ;
-Circonscrire le concept
‘’Enseignant Fictif’’ ; etc.
2-L’exclusion : Même si
le protocole d’accord
prévoit que le
recensement en question
soit effectué par les
représentants du
gouvernement, du SLECG
et de l’USTG, il faudrait
éviter tout règlement de
comptes à l’endroit des
enseignants non affiliés au
SLECG. Car, la liberté et
la pluralité syndicale sont
consacrées par nos lois.
C’est pour cela, il serait
judicieux que le travail soit
piloté par un cabinet
indépendant ou des
experts indépendants.
Enfin, il est noté que
l’amateurisme, l’exclusion
et la précipitation ne
favoriseront un
assainissement effectif et
efficace du fichier des
f o n c t i o n n a i r e s
enseignants. Une telle
démarche pourrait nous
conduire vers une autre
crise dans les mois à
venir. D’où, la nécessité
de commencer par avoir
une approche réaliste et
une méthodologie
rationnelle afin de trouver
un résultat consensuel et
accepté de tous.
Aboubacar Mandela
CAMARA
Sociologue /
Enseignant-Chercheur
/Consultant en
éducation
Activiste, Promoteur et
Défenseur du droit à
l’éducation
stratégique de partenariat
entre son institution et la
Guinée met l’accent sur
trois piliers dont celui lié
au renforcement de la
productivité agricole et la
croissance économique.
Selon Rachidi Radji, le
projet de mobilité et de
connectivité rurale
contribuera à la réalisation
de cet objectif stratégique
en améliorant et en
soutenant l’accès routier
de la population rurale aux
marchés et au service de
base en Guinée.
Pour sa part, le ministre
de l’économie et des
Finances a clairement
précisé qu’en Guinée la
mise en place d’un réseau
dense d’infrastructures de
transport en milieu rural,
respectant les aspects
environnementaux et
sociaux, concourt à la
réduction de la pauvreté et
à l’atteinte des objectifs
de développement
durable. Le Plan National
de Développement
Economique et Social
2016-2020 s’inscrit
parfaitement dans cette
vision, et couvre les
préfectures de Coyah,
Dubréka, Boké, Dalaba,
Pita et Labé pour un
linéaire de 800 Km de
pistes rurales explique le
ministre Mamadi Camara.
Poursuivant, le ministre
de l’Economie et des
Finances dira que
l’exécution des travaux se
fera sur 5 ans et aura à
terme trois impacts
majeurs à savoir :
l’amélioration d’une part,
du réseau de pistes
rurales reliant les villages
entre eux et d’autre part,
des routes préfectorales
reliant les communes
rurales avec le reste des
zones économiques de
production agricole.
L’assurance de l’entretien
des infrastructures de
transport rural par les
populations et le
renforcement des
capacités de
l’administration centrale et
déconcentrée à travers la
direction nationale du
génie rural du ministère de
l’Agriculture et la direction
nationale des routes
préfectorales et
communautaires du
ministère des Travaux
Publics.
Visiblement satisfait de
cette signature à hauteur
de 40 millions de dollars,
les ministres Kanny Diallo
du Plan et du
D é v e l o p p e m e n t
Economique, de
Moustapha Naïté des
travaux Publics et
Mariama Camara de
l’Agriculture, ont tour à tour
exprimé leurs entières
satisfactions au groupe de
la Banque mondiale avant
de s’engager chacun à ce
qui lui concerne de tout
mettre en œuvre pour que
le délai des cinq (05) mois
requis pour le début des
travaux est effectif pour le
bonheur des populations
guinéennes.
Aboubacar Condé
ASSAINISSEMENT DU FICHIER
DES FONCTIONNAIRES ENSEIGNANTS
Les erreurs à éviter (Opinion)
PROJET DE MOBILITÉ ET DE CONNECTIVITÉ
RURALE
LA BANQUE MONDIALE
ACCORDE 40 MILLIONS USD A
LA GUINEE
Le ministre de l’Economie et des Finances a co-signé ce
mercredi, 23 janvier à Conakry avec le Représentant du
groupe de la Banque mondiale en Guinée l’accord de
financement de mobilité et de connectivité rurale.
ACTUALITÉ
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -6
Sous la présidence de son
Excellence Monsieur le
Président de la République, le
Conseil des Ministres a tenu sa
session ordinaire ce jeudi 24
Janvier 2019 de 10h à 12h30
mn, avec l’ordre du jour suivant
:
1. Message de Son
Excellence Monsieur le
Président de la République ;
2.
CompterendudessessionsordinairesduConseilInterministérieltenuesles15et22Janvier2019;
3. Questions diverses.
Au titre du premier point de
l’ordre du jour ;
Monsieur le Président de la
République a ordonné la mise en
place d’une commission
Interministérielle en vue de
réfléchir à l’amélioration et à la
systématisation des contrôles
afin de veiller au strict respect
de la réglementation en vigueur.
Il a également donné des
instructions fermes aux
Ministres concernés afin que
l’immatriculation de tous les
travailleurs à la Sécurité Sociale
soit effective.
Monsieur le Président de la
République a rappelé
l’importance de la sauvegarde et
de la protection de
l’environnement dans notre
pays. Il a indiqué au
Gouvernement sa
responsabilité en la matière vis
à vis de nos populations mais
aussi à l’endroit des pays
voisins dont les cours d’eau
prennent leur source en
République de Guinée. A ce
propos, il a instruit les ministres
concernés d’organiser une vaste
campagne de reboisement à
travers le lancement d’un
concours à l’échelle nationale et
d’intensifier la sensibilisation
des artisans ayant des activités
impactant l’environnement.
Le Chef de l’Etat a insisté sur la
nécessité de renforcer et de
fiabiliser l’élaboration de nos
statistiques nationales. A ce
propos il a instruit le Premier
ministre Chef du gouvernement
de veiller à ce que l’Institut
National de Statistiques soit le
seul organe habilité à
communiquer officiellement aux
tiers les statistiques nationales.
Monsieur le Président de la
République a indiqué au
Gouvernement que dans
l’optique d’une meilleure gestion
des ressources publiques et,
sauf autorisation expresse,
aucun avenant ne devra être
signé avec les entrepreneurs
titulaires de marchés publics. A
cet effet, Il a rappelé que la
signature d’un contrat avec
l’Etat engage le signataire à la
réalisation des prestations
conformément au cahier des
charges.
CONSEIL DES MINISTRES DU 24 JANVIER 2019
D’IMPORTANTES MESURES ANNONCEES
Le Chef de l’Etat a
instruit le Ministre de
l’Education Nationale et
de l’Alphabétisation
d’examiner avec
attention la situation des
e n s e i g n a n t s
contractuels. Il a
demandé au ministre
d’envisager un
programme de
renforcement des
capacités en vue de leur
intégration dans le corps
des enseignants
titulaires.
Monsieur le Président de
la République a ordonné
aux Ministres concernés
de veiller à la
sécurisation des
domaines de l’Etat dans
la Région administrative
de Boké en prévision de
l’établissement de la
Zone Economique
Spéciale.
Le Chef de l’Etat a
donné des instructions
fermes au Ministre en
Charge de l’Information
et de la Communication
afin que la couverture de
l’ensemble du territoire
par la télévision et la
radio nationale soit
effective. Il a en outre
rappelé la nécessité de
relancer dans un bref
délai les activités des
antennes régionales de
la Télévision et de la
Radio nationales.
Monsieur le Président de
la République a instruit
les Ministres en charge
de l’Agriculture et de la
Communication de veiller
à la large diffusion du
nouveau tarif du
Kilogramme de coton
fixé à GNF 40 000.
Au titre du deuxième
point de l’ordre du
jour,
Monsieur le Premier
M i n i s t r e f a i t
l e co mp te ren du
d e s s e s s i o n s
ordinaires du Conseil
Interministériel des
15 et 22 Janvier 2019
Le Conseil a entendu
successivement :
1. Le Ministre de
l’Information et de la
Communication qui a
fait une
c o m m u n i c a t i o n
relative à la
retransmission des
évènements sportifs
Internationaux sur les
antennes des médias
publics guinéens :
Il a rappelé que les
chefs d’Etat africains
ont adopté le 31 Janvier
2017 à Addis- Abeba, une
motion dénonçant l’injustice
faite à la jeunesse africaine
qui est parfois privée du droit
de suivre les manifestations
sportives mondiales
auxquelles les Etats
africains sont parfois
associés. Le coût prohibitif
des droits de retransmission
de ces rencontres sportives
constitue une barrière
infranchissable pour les
économies en construction
de ces pays.
L’Union Africaine de
Radiodiffusion (UAR),
regroupant les représentants
des télévisions et
radiodiffuseurs africains de
service public a adopté une
déclaration à cet effet le 10
Novembre 2018 (Déclaration
d’Abidjan) pour réaffirmer
son attachement au
Mémorandum des chefs
d’Etat et réitérer que seule
une loi relative aux
conditions de retransmission
des évènements sportifs est
à même de mettre fin à des
pratiques destinées à
balkaniser le continent pour
enrichir des instances
étrangères de gestion des
évènements sportifs.
Le Ministre a indiqué que la
Radiodiffusion Télévision
Guinéenne (RTG) est
aujourd’hui confrontée à
l’insuffisance d’équipements
techniques répondant aux
standards de la CAF pour
produire des matchs à
domicile, et à la perte de son
statut de diffuseur local
attribué actuellement à une
chaine privée.
Pour des raisons techniques,
institutionnelles et
juridiques, elle ne peut que
partiellement assurer la
retransmission des matchs
de nos équipes nationales.
Le Ministre a soutenu que
l’acquisition de ces
équipements dans un délai
raisonnable est nécessaire
pour permettre la
retransmission des matchs
des équipes nationales
joués à domicile.
C’est dans ce cadre que la
Guinée a mandaté l’Union
Africaine de Radiodiffusion
pour la représenter dans
les négociations en vue de
la concession de droits de
retransmission des
éditions de 2019, 2021,
2023 de la coupe d’Afrique
des Nations de Football.
Au terme de l’exposé, le
conseil a apporté son
soutien au Ministre et
recommandé la
retransmission des
évènements sportifs
Internationaux sur les
antennes des médias
publics guinéens. Il
recommande également
l’équipement de la RTG
afin de lui conférer le
statut d’un véritable
médium de service
public. Pour ce faire, il a
instruit le Ministre de
travailler en concertation
avec les Ministres en
charge des Finances et
du Budget pour
présenter un budget
pour l’acquisition
desdits équipements.
2.Le Gouverneur de la
Banque Centrale
d e l a R é p u b l i q u e
de Guinée qui fait une
communication relative
la situation
d u S e c t e u r d e s
A s s u r a n c e s
en Républiquede Guinée
Il a informé que le marché
Guinéen des Assurances
compte à date 12 Sociétés
agréées, et est animé par
65 intermédiaires en règle,
dont 42 courtiers et 23
agents généraux. Ce
dispositif est complété par
un Bureau National de la
Carte BruneCEDEAO pour
les assurances
transfrontalières et un
Fonds de Garantie
Automobile (FGA) pour la
prise en charge des
victimes d’accidents de la
circulation pour lesquels
les responsables ne sont
pas connus, ou sont
connus mais pas
solvables.
Le Gouverneur a indiqué
que le chiffre d’affaires du
marché des assurances
rapporté au PIB nominal
reste faible par rapport à la
moyenne Africaine, et ne
représente que 0,36% en
2017, et la prime moyenne
par habitant (Chiffre
d’affaires/Population) est
de 31 668 francs Guinéens
soit moins de 4 $ en 2017
contre 762,5 $ en Afrique
du Sud et 6,2 $ au Nigéria.
Il a déclaré que le secteur
des assurances a
contribué, comme
investisseur institutionnel,
à hauteur de 0,48% à
l’investissement national
et de 0,54% à
l’investissement du
secteur privé.
La part des assurances
dans l’investissement du
secteur privé a connu une
régression depuis 2015 en
raison de la forte
augmentation des
investissements dans le
secteur minier.
Le Gouverneur a signalé
d’importantes difficultés
qui entravent l’évolution du
secteur des assurances,
dont entre autres :
· La faiblesse de la
culture d’assurance en
Guinée ;
· Le non-respect
des assurances
obligatoires ;
· Le phénomène de
la délocalisation des gros
risques, notamment dans
les secteurs miniers et de
transport ;
· La faible rétention
des primes au niveau du
marché, entrainant une fuite
de capitaux en raison de
l’absence d’une compagnie
de réassurance ;
· La faiblesse du
rendement du secteur ;
· Le faible soutien des
producteurs agricoles.
Au terme de l’exposé, le
conseil a apporté son
soutien au Gouverneur de
la Banque centrale et l’a
invité à poursuivre des
efforts d’assainissement
du secteur des assurances
et sa mise en conformité
avec les normes et
standards internationaux.
Le conseil a en outre
insisté sur la nécessité de
définir un mécanisme
permettant de contraindre
les automobilistes à
souscrire une police
d’assurance pour leur
véhicule. Par ailleurs, le
conseil a demandé aux
ministres concernés de
veiller à ce que l’ensemble
des camions opérant dans
le secteur minier disposent
d’une police d’assurance
adéquate.
3. Le Ministre
de l’Economie et des
Finances qui a soumis
pour examen le projet de
Décret portant création de
la Mission d’Appui à la
M o b i l i s a t i o n
d e s R e s s o u r c e s
Internes (MAMRI)
Il a rappelé l’engagement du
Gouvernement à concevoir et
mettre en œuvre une véritable
révolution fiscale, à la fois
pour dégager des marges
budgétaires en vue du
financement des priorités
économiques, mais
également pour impulser une
dynamique de modernisation
des Administrations
économiques et financières
de notre pays, pour les rendre
plus performantes.
Cet engagement est en
adéquation avec les
recommandations de la
conférence d’Addis-Abeba de
juillet 2015, sur le
financement du
développement. À cette
conférence, les pays en
développement ont été
encouragés à renforcer leurs
capacités de mobilisation des
ressources internes.
Le Ministre a indiqué que les
recettes fiscales guinéennes
sont actuellement d’un
niveau d’environ 13,5% du
PIB. Le consensus dégagé
lors des travaux à Addis-
Abeba a été d’encourager les
économies comme la nôtre à
tendre vers un objectif de
mobilisation des recettes
ACTUALITÉ
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -7
fiscales à hauteur de 20% du
PIB.
Il a rappelé que depuis 2010,
sous le leadership du Président
de la République, des actions
vigoureuses ont été
entreprises, qui ont permis de
renforcer le dynamisme de
notre économie. Sur la base
d’un diagnostic pertinent, ces
actions ont ainsi permis une
stabilisation des indicateurs
macroéconomiques, la relance
du secteur minier, ou encore
l’amélioration de l’attractivité
économique de notre pays,
comme en témoignent le
succès du Groupe consultatif
à Paris sur le PNDES et
l’accord de partenariat avec la
Chine.
Le Ministre a toutefois noté que
ces succès réels, n’ont pas
permis de changer
fondamentalement de
paradigme et d’accroitre,
comme nous l’aurions souhaité,
la confiance dans la politique
économique, tant du point de
vue de la diversification du
système productif que de celui
de la réduction de la pauvreté
et du développement des
infrastructures.
Il a précisé que les
financements extérieurs dans le
cadre du PNDES (20 Mds USD)
et l’accord avec la Chine (21
Mds USD), qui commencent
seulement à se concrétiser, ne
sauraient se substituer à la
nécessité pour notre pays
d’améliorer significativement
ses capacités de mobilisation
des ressources internes, en
vue de faire face, même
partiellement, à nos besoins de
financement.
Le Ministre a déclaré que les
points évoqués plus haut ont
amené le Premier Ministre à
prendre sur accord de Son
Excellence Monsieur le
Président de la République, la
décision d’instituer
une Mission d’Appui la
Mobilisation des
Ressources Internes (MAMRI),
pour conduire les travaux
tendant à améliorer les
capacités de mobilisation des
recettes fiscales, à l’instar des
exemples réussis ailleurs en
Afrique.
Le Ministre a affirmé que
l’objectif fondamental de la
MAMRI est de donner aux
initiatives se rapportant à la
mobilisation des ressources
internes l’impulsion politique du
Chef de l’Etat. Cette instance
sera, entre autres objectifs, le
lieu de réalisation des
diagnostics requis pour
apprécier la pertinence, pour la
Guinée, d’instituer un office des
recettes.
La Mission d’Appui compte
deux instances, un Comité de
Pilotage et une Equipe
Technique Permanente.
Le Comité de Pilotage est
présidé par le Premier
ministre. Le Ministre de
l’Economie et des Finances
est Vice-Président, tandis que
le Ministre du Budget est
Rapporteur. Un certain
nombre de ministres sont
membres du Comité de
Pilotage, ainsi que des
personnalités extérieures et
qualifiées.
L’Equipe Technique
Permanente compte un Chef
de mission, un rapporteur, des
directeurs de projet et un
gestionnaire de projet. La
structuration de l’équipe
technique permanente est
telle que tous les segments de
la mobilisation des ressources
internes sont couverts.
Le Ministre a sollicité
l’approbation du projet de
décret qui permettra le
démarrage effectif des travaux
et de bénéficier de l’appui de
nos partenaires intéressés.
Au terme de l’exposé le
Conseil a demandé aux
Ministres concernés de
revoir à la hausse l’objectif
de mobilisation des recettes
intérieures en le portant à
25% du PIB. Sous réserve
de la prise en compte de
cette observation, leConseil
recommande l’adoption de
ce projet de décret.
4. Le Ministre de
l’Environnement, des Eaux
et Forêts qui a fait une
communication relative au
déroulement de la 24ème
C o n f é r e n c e
des Parties (COP24) à la
Convention des Nations
Unies sur les Changements
Climatiques , du 02
au 14décembre 2018 à
Katowice (Pologne).
Il a indiqué que bien que la
cérémonie d’ouverture ait
enregistré la présence de 40
Chefs d’Etat et de
Gouvernement, ainsi que du
Secrétaire Général de l’ONU,
la COP24 a été marquée par
l’absence de Hauts dirigeants
des Pays développés dont les
USA, l’Allemagne, la
France, la Russie, etc.
Le Ministre a soutenu que
l’Objectif de la COP24
était de capitaliser les
acquis de la COP23 et
projeter les discussions
majeures à mener lors de
cette session.
Les principaux enjeux
étaient : la finalisation de
l’adoption des règles de
mise en œuvre de
l’Accord de Paris,
l’aboutissement du
dialogue de Talanoa avec
la participation des
Ministres et le bilan de
l’action et de l’ambition
pré-2020.
Il a affirmé qu’en plus des
plénières, les membres
de la délégation
guinéenne, ont participé à
plusieurs évènements
parallèles.
Le Ministre d’Etat a eu
l’occasion de rencontrer
les responsables de la
Convention sur le
Commerce International
des Espèces de Faune et
de Flore Sauvages
menacées d’Extinction
(CITES) en vue de
réexaminer les efforts
fournis par le
Gouvernement guinéen
pour lever la sanction qui
frappe notre pays. Une
mission d’Experts du
Secrétariat est attendue
à Conakry le 20 janvier
2019 à cet effet.
La délégation a
également eu des
rencontres avec les
représentants du PNUD,
du FEM de la BAD et
autres partenaires
financiers pour la
recherche de
financement des 13
projets initiés par le
Département de
l’Environnement.
Le Ministre a informé que
malgré des divergences
constatées la COP24 a
abouti à l’adoption du
Manuel devant rendre
opérationnel l’Accord de
Paris. La COP25 est
prévue se tenir au Chili.
Au terme de l’exposé, le
conseil a invité le
Ministre à faire le suivi
des engagements de la
Guinée a la COP24 ainsi
que les efforts fournis par
le Ministère de
l’Environnement dans le
cadre de la mise en
œuvre de son NDC
(contribution Nationale
déterminée) et s’assurer
de l’établissement de la
liste globale des
représentants de la
Guinée aux prochaines
COP.
5. Le Ministre de la
F o n c t i o n
Publique, de la Réforme
de l’Etat et e
la Modernisation de
l ’ A d m i n i s t r a t i o n
qui fait une comm
u n i c a t i o n
relative la feuille de
rout e de la mise en
œ u v r e
d u P r o g r a m m e d e
Réforme de l’Etat et de M
o d e r n i s a t i o n
d e l ’Ad mi n ist rat io n
(PREMA), exercice2019.
Il a réitéré que le
Programme de Réforme de
l’Etat et de Modernisation
de l’Administration a pour
mission : la coordination,
l’impulsion et le suivi-
évaluation des politiques et
programmes de réformes
de l’Etat et de
modernisation de
l’Administration.
Le Ministre a indiqué les 5
Axes stratégiques
d’intervention du PREMA
dans le cadre du Plan de
Réforme défini.
Il a souligné que pour
accélérer la modernisation
de l’administration engagée
et la rendre plus
performante et plus
accessible, la feuille de
route du Plan de réforme de
l’Administration et de la
Fonction Publique prévoit
en 2019, la réalisation des
actions suivantes :
· Le renforcement
des capacités des
membres du
gouvernement, des hauts
cadres de l’administration
publique ;
· L’adaptation des
organisations et du
fonctionnement des
services de l’administration
publique aux nouvelles
normes et aux nouvelles
modalités de gestion
publique ;
· La modernisation
et la fiabilité des systèmes
de gestion des ressources
humaines ;
· La conduite des
volets de réformes visant
l’amélioration de
l’organisation et du
fonctionnement des
Directions et des services
de la Fonction Publique ;
· L’amélioration des
services rendus à l’usager
;
· La vulgarisation
des nombreux textes de
lois élaborés et adoptés par
le gouvernement et
l’appropriation par les
cadres et agents de ces
outils (GAR, L025 ; L028
etc.) ;
· La vulgarisation et
l’opérationnalisation des
cadres institutionnels et
des textes élaborés par le
PREMA, dans le cadre de
l’appui au renforcement de
la Décentralisation et de la
Déconcentration ;
· La finalisation et
l’adoption par le
Gouvernement de lois et
projets structurants dont :
entre autres : la loi sur le
Droit d’Accès à
l’Information Publique, le
Code de Conduite de
l’Agent public, etc.
Au terme de l’exposé, le
conseil a apporté son
soutien et recommandé :
· au
Ministre, la mise en œuv
re de la feuille
de route et la conduite
d’une enquête portant
sur le fonctionnement
global de
l ’ a d m i n i s t r a t i o n
publique ;
· aux Ministres en
charge du Budget et
des Finances,
d ’ a s s u r e r
l e s f i n a n c e m e n t s
prévus auB ND p
o u r p e r m e t t r e
l’opérationnalisation
des actions prévues
dans la feuille de route.
Au titre des questions
diverses
Le Conseil a félicité le
Ministère de
l’Enseignement Supérieur
et de la Recherche
Scientifique, à travers
l’Institut Supérieur des
Mines et de la Géologie de
Boké (ISMGB), pour la
sélection de son
2ème projet, bâti autour de
l’économie minière et
i n t i t u l é C e n t r e
d’Excellence Emergent
en Mines et Société,
en abrégé CEMS ».
Le CEMS est élu pour cinq
ans (2019-2023) et recevra
l’appui de la Banque
Mondiale et de ses
partenaires durant cette
période, à travers une
enveloppe de quatre
millions de dollars
a m é r i c a i n s
(4000 000 USD) et une
assistance technique de
haut niveau. Ce
programme d’excellence
permettra à l’ISMGB de
moderniser ses
infrastructures, mettre à
niveau ses équipements
de laboratoires et qualifier
ses programmes de
recherche et de formation
par la mise en place de
nouveaux programmes
tournés vers l’économie
minière en lien avec le
d é v e l o p p e m e n t
socioéconomique de la
Guinée et de la sous-
région ouest-africaine. A
terme, ce programme de
coopération quinquennal
aidera l’enseignement
supérieur et la recherche
scientifique guinéens à
asseoir les bases
indispensables de la
transformation de l’Institut
Supérieur des Mines et de
la Géologie de Boké en un
véritable outil d’expertise
scientifique, académique,
technique et technologique
au service du
développement d’une
économie minière sociale
porteuse de croissance, de
talents et d’emplois pour
les populations guinéennes
et de la région.
Durant les cinq (5)
prochaines années,
l’ISMGB, pourle compte de
son CEMS, recevra un
appui financier et une
assistance technique de
qualité pour améliorer ses
procédures et déboucher
sur des résultats de
recherche, de formation et
de service à la
communauté de standard
international.
Le Conseil des
Ministres
Transmis par la Cellule
de Communication du
Gouvernement
ACTUALITÉ
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -8
Le chef de l’Etat ivoirien
Alassane Ouattara, maintenu
samedi à la tête du nouveau
parti présidentiel RHDP qui
tenait son premier congrès à
Abidjan, n’a pas dévoilé ses
intentions pour la prochaine
élection présidentielle de
2020, tout en taclant son ex-
allié, le PDCI de l’ancien
président Henri Konan Bédié.
Le congrès a «entériné
l’élection» de M. Ouattara
comme président du
Rassemblement des
houphouétistes pour la
démocratie et la paix, selon
une résolution lue devant
environ 100.000 personnes
rassemblées au stade Félix
Houphouët-Boigny et autour
de l’enceinte, dans la capitale
économique ivoirienne.
Ce premier congrès ordinaire,
tenu sur deux jours vendredi
et samedi, a constitué le
véritable lancement du
nouveau parti présidentiel,
que ses dirigeants avaient
mis sur pied lors d’un
congrès constitutif en juillet
2018 en élisant déjà M.
Ouattara à sa tête.
Ce nouveau «parti unifié»
rassemble la formation de M.
Ouattara, le Rassemblement
des républicains (RDR),
l’Union pour la démocratie et
la paix en Côte d’Ivoire
(UDPCI – six députés), et des
personnalités d’autres partis.
– «Nouveau mandat!» –
Le président ivoirien, âgé de
77 ans, n’a pas dévoilé ses
intentions quant à une
éventuelle candidature à la
prochaine élection
présidentielle de 2020. A la
foule qui scandait «nouveau
mandat!», il a répondu : «Je
vous donnerai ma réponse
l’an prochain», précisant
CÔTE D’IVOIRE
Ouattara garde la main sur le
parti présidentiel, suspense
pour 2020
qu’un nouveau congrès
désignera en 2020 le
candidat du RHDP à la
présidentielle, de façon
démocratique.
Elu en 2010, puis réélu en
2015, Alassane Ouattara
terminera en 2020 son
deuxième mandat. La
Constitution adoptée en
2016 n’autorise pas un
troisième mandat, mais il
existe une incertitude
juridique sur l’application
de cette disposition.
Il a par le passé indiqué
qu’il ne briguerait pas de
troisième mandat, et avait
même plaidé en juillet
2018 pour un passage de
relais à «la nouvelle
génération». Mais depuis
quelques mois, il entretient
le flou sur ses intentions.
«Je veux travailler à former
une équipe pour qu’elle me
puisse me succéder le
moment venu», a -t-il
déclaré samedi.
«On est satisfait de
l’action d’ADO (surnom du
président, NDLR), on
souhaite qu’il continue son
travail», a réagi auprès de
l’AFP Mamadou Traoré, un
militant RHDP d’Abidjan.
«Un troisième mandat,
pourquoi pas ? On
souhaite qu’il en ait encore
la force», a commenté
Henriette Palé, une
militante venue de Bouna,
à 560 km au nord
d’Abidjan.
– Main tendue –
Dans son discours de
clôture d’une heure, M.
Ouattara a galvanisé la
foule. «Le RHDP est en
marche, rien ne peut
l’arrêter». Il est «la
première force politique
nationale», présente «dans
tout le pays». «Le RHDP
gagnera en 2020», a-t-il lancé,
ovationné par ses partisans.
A mots couverts, M. Ouattara
a attaqué à plusieurs reprises
son ancien allié, le Parti
démocratique de Côte d’Ivoire
(PDCI) dirigé par l’ex-président
Henri Konan Bédié (1993-99),
qui a rompu en août dernier la
coalition qui gouvernait depuis
2011. Les deux formations
sont depuis à couteaux tirés.
Emaillant son discours de
références à Félix Houphouët-
Boigny, le père de
l’indépendance, premier
président de Côte d’Ivoire
(1960-1993) et icône politique
de la nation, M. Ouattara a
fustigé l’infidélité du PDCI, et
moquant la plateforme de
l’opposition que M. Bédié tente
de constituer. «Les électeurs
ne veulent plus d’alliances de
circonstances» «pour avoir
des postes». «Nous voulons
de vraies alliances, c’est cela
le RHDP», a lancé M.
Ouattara, se disant homme qui
«respecte toujours sa parole».
Le PDCI a refusé de fusionner
avec le RHDP, accusant
justement M. Ouattara de
manquer à sa parole de
soutenir un candidat PDCI à la
présidentielle de 2020, alors
que le PDCI l’avait soutenu en
2010 et 2015.
Le RHDP a néanmoins réussi
à débaucher un grand nombre
de cadres du PDCI,
notamment la plupart des
ministres. Et le président s’est
dit prêt à de nouvelles alliances.
«Le RHDP est un parti qui tend
la main, nous sommes ouverts
à tous, quel que soit le parti
d’origine», a-t-il déclaré,
insistant à plusieurs reprises
sur le «pardon», la
«réconciliation» et la «paix».
AFP
LaBanque mondiale (BM)
vient d’octroyer, à travers
l ’ A s s o c i a t i o n
Internationale pour le
Développement (IDA), 40
millions de dollars à la
Guinée pour le
financement d’un projet
de mobilité et de
connectivité rurale. Ce
projet facilitera l’accès
routier de la population
rurale aux marchés et au
service de base en
Guinée. Durant les 5 ans
d’exécution du projet, les
priorités de financement
seront axées sur le
réseau de pistes rurales
En Guinée, 15% des
adultes sont prêts à
prendre le chemin de
l’émigration vers un pays
d’Afrique de l’Ouest ou
d’Occident, indique
mercredi un sondage
mené par l’ONG Stat
View International,
membre du réseau Afro
Baromètre. Il a été
conduit en mai 2017
auprès d’un échantillon
national de 1.200 adultes,
dont 33% vivent en milieu
rural. Sa marge d’erreur
est de plus ou moins trois
points de pourcentage.
Ils sont ainsi 38% parmi
les jeunes universitaires
à vouloir se lancer dans
la migration vers
l’Europe ou l’Amérique du
Nord. De même, 65% des
jeunes diplômés sont
sans emploi depuis la fin
de leurs études
supérieures, ce qui les
pousse à choisir le
chemin de la migration
vers l’Occident.
PROJET DE MOBILITÉ ET DE CONNECTIVITÉ
RURALE
La BM octroie 40 millions de
dollars à la Guinée
reliant les villages entre
eux, les routes préfectorales
reliant les communes
rurales au reste des zones
économiques de production
agricole, et l’entretien des
infrastructures de transport
rural. Selon une note
d’information du ministère
de l’Economie et des
Finances, la signature de
cet accord s’inscrit dans le
cadre du partenariat entre la
BM et le gouvernement
guinéen visant à soutenir la
mise en œuvre du Plan
national de développement
économique et social
(PNDES). Ce dernier
concerne certaines
préfectures de la Basse et
Moyenne-Guinée pour une
distance linéaire de 800km
de pistes rurales. Le
ministère a indiqué que la
mise en place d’un réseau
dense d’infrastructures de
transport en milieu rural,
respectant les aspects
environnementaux et
sociaux, concourait à la
réduction de la pauvreté et
à l’atteinte des objectifs de
développement durable.
CONAKRY, 25 janvier
(Xinhua)
GUINÉE
15% des adultes sont prêts à
émigrer vers le reste de l’Afrique
ou l’Europe (sondage)
Toutefois, seulement 7%
des jeunes décident de
partir suivre des formations
universitaires ou
postuniversitaires dans les
pays où l’enseignement
supérieur est plus
développé. Les raisons
évoquées par les potentiels
candidats à la migration
sont entre autres la
recherche d’un travail, la
possibilité de faire des
études approfondies,
échapper aux difficultés
économiques et la grande
pauvreté dans le pays. A
propos de la liberté
d’expression et la liberté de
presse en Guinée, 60% des
sondés pensent que les
médias locaux sont libres de
mener des enquêtes sur
l’action publique et sur la
gestion des biens publics,
alors que 42% jugent que la
Guinée est un pays
démocratique, mais avec
des problèmes. Interrogés
sur les violences politiques
dans le pays, 28%
déclarent avoir toujours
craint des violences en
période électorale, alors que
6% ont dit avoir été victimes
de violences politiques.
Dans la capitale, Conakry,
où les violences politiques
sont plus récurrentes à
l’approche des élections
nationales, 53% des
Guinéens disent craindre
des violences et 22% ont
déjà été victimes des
conséquences de cette
violence électorale. Un tiers
(33%) des sondés ont
déclaré ne pas être en
sécurité en 2017 dans leur
lieu de résidence à cause
de l’insécurité à Conakry et
29% pensent qu’il existe
bien des conflits dus aux
compétitions politiques
dans le pays. Sur les efforts
consentis par l’Etat pour la
prévention des conflits, 41%
des citoyens estiment que
le gouvernement les gère
plus ou moins bien.
CONAKRY, 23 janvier
(Xinhua)
ETRANGER
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -9
La police guinéenne des
frontières vient de
démanteler un vaste réseau
de trafic de drogue avec
l’arrestation d’un
ressortissant ghanéen en
possession de quatre kilos
de cocaïne, a annoncé
mercredi la télévision
nationale. Ce réseau est
spécialisé dans le transport
de stupéfiants, notamment
de la cocaïne, des pays de
production vers des pays de
destination en passant par
des pays de transit comme
la Guinée. Pour tromper la
vigilance des services de
sécurité transfrontalière de
l’aéroport international de
Conakry, le réseau utilisait
des ceintures déclarées
comme des articles
De 2011 à 2018, le taux
de couverture en réseau
téléphonique est passé
de 40% à 79% dans le
pays , avec une large
présence de différents
opérateurs de téléphonie
mobile, a annoncé lundi
le ministre guinéen des
Postes, des
Télécommunication et de
l’Economie numérique,
Moustapha Mamy Diaby,
lors d’une conférence de
presse. A l’image des
autres pays de la sous-
région, la Guinée connait
une forte disponibilité du
réseau de communication
téléphonique, avec le
déploiement de sociétés
téléphoniques dans tout
le pays, y compris dans
les villages les plus
reculés de la Guinée. Le
ministre a précisé que le
pays disposait de plus de
12 millions d’abonnés au
réseau téléphonique,
contre 3 millions
d’abonnés pour le réseau
internet. Pour ce faire, le
gouvernement a investi
dans le déploiement de la
fibre optique sur plus de
3.000 kilomètres des plus
de 4.000 prévus. Au
cours des huit dernières
Au titre d’appui
budgétaire pour soutenir
son programme de
développement, la
Guinée a bénéficié d’un
investissement total du
Fonds saoudien pour le
développement estimé à
plus de 260 millions de
dollars, a annoncé lundi
la ministre de la
Coopération et de
l’Intégration africaine
Djènè Keita. Une
délégation du fonds
saoudien séjourne
actuellement en Guinée
pour évaluer l’impact des
investissements dans
les secteurs de la santé
publique, de l’éducation,
des infrastructures et de
TRAFIC DE DROGUE
Un ressortissant ghanéen
arrêté avec 4 kilos de
cocaïne
destinés au marché
local d’habillement et
dans lesquelles la
cocaïne était
dissimulée. C’est le
deuxième réseau de
trafic de drogue
démantelé depuis le
début de l’année,
avec la saisie de
quantités importantes
de cocaïne à l’aéroport
international de Conakry.
Selon un responsable de
la police de l’air et des
frontières, le trafiquant
arrêté sera déféré devant
les tribunaux afin d’être
jugé et puni.
CONAKRY, 23 janvier
(Xinhua)
années, le secteur
d e s
télécommunications
a créé plus de
10.000 emplois
directs et indirects
pour la main
d’œuvre locale, a
indiqué M. Diaby.
En termes
d ’ in v e s t i s s e me n t
cumulés, dans le
secteur public il y a
eu un
investissement de
3.073 milliards de
francs guinéens,
soit plus de 330
millions de dollars,
contre 6.828
milliards de francs
g u i n é e n s
d ’ in v e s t i s s e me n t
pour le s ecteur
TÉLÉPHONIE MOBILE
Le taux global de couverture en
réseau téléphonique est estimé à
79%
privé, soit plus de 740
millions de dollars. A
propos des
perspective, M. Diaby
a rappelé qu’une
interconnexion directe
de la Guinée avec les
6 pays limitrophes était
prévue, de même que
la construction d’un
deuxième câble sous-
marin, l’installation et
l’opérationnalisation
d’un Data center et la
mise en place du
conseil national de
protection des
données à caractère
personnel.
CONAKRY, 22
janvier (Xinhua)
la religion. L’objectif du
séjour de la délégation
est de toucher du doigt
les réalisations faites
grâce au fonds et surtout
de rencontrer les
véritables bénéficiaires
de son apport. A l’image
des autres partenaires
techniques et financiers
de la Guinée, le fonds
saoudien participe au
financement du
Programme national de
d é v e l o p p e m e n t
économique et social
(PNDES) du pays qui
court jusqu’en 2020. La
délégation a été reçue
lundi par le chef de l’Etat
guinéen Alpha Condé
pour échanger sur les
Décryptage de l’actualité
par les Experts
de la maison.
Rendez-vous du lundi au
vendredi sur Sabari fm
97.3
à partir de 16h 5 mn
COMPRENDRE L’ACTUALITÉ
A ÉCOUTER ABSOLUMENT !
DÉVELOPPEMENT
L’investissement du Fonds
saoudien pour le développement
s’élève à 260 millions de dollars
possibilités de revoir les
p a r a m è t r e s
d’intervention dans le
cofinancement des
projets de
développement dans le
pays. Les projets
sanitaires, éducatifs,
infrastructurels et de
formation, touchant
directement les
populations à la base,
seront soumis à
l ’ o r g a n i s a t i o n
saoudienne pour
solliciter la levée de fonds
en leur faveur.
CONAKRY, 15 janvier
(Xinhua)
COMMUNIQUÉ
LE DIPLOMATE
REFUGE PLUS À VISITER ABSOLUMENT
L’analyse des courses par les spécialistes, c’est sur Sabari FM 97.3 tous les Lundi,
Mercrédi, Jeudi et Samedi à 18h30.
Avec PMU on parie que vous allez gagner
PROGRAMMEDESCOURSES
MARDI JEUDI VENDREDI DIMANCHE
TIERCEQUARTE TIERCEQUARTE TIERCEQUARTE TIERCEQUARTE
2000GNF3000GNF 2000GNF3000GNF 2000GNF3000GNF 2000GNF4000GNF
QUINTÉ
CONTACTS :
631 27-99-48 / 622 32-48-10
Sandervalia, Kaloum, près du musée
national
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 10
Fiche de renseignements
AUTO ÉCOLE DEBO VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE
HORAIRES
LUNDI AU SAMÉDI DE 8H - 19H
POUR LA BONNE FORMATION EN CONDUITE, VENEZ À L’AUTO-
ECOLE DEBO
(Veuillez exigez le reçu de l’Ecole à chaque versement).
AUTO ECOLE DEBO
Siège Coléah Autoroute
BP: 1158 Conakry
Fiche de renseignements
Agence A : Coléah Autoroute ---------- Tél : 621 36 47 92
Agence B : Hamdallaye ----------------- Tél : 621 36 47 93
Agence C : Koloma ------------------------ Tél : 621 36 47 94
Agence D : Aéroport Gbessia -----------Tél : 321 36 47 95
Agence E : Matoto Tél : 621 36 47 96
Agence D : Enco5 Tél : 621 36 47 97
Agence F : Lambanyi Tél : 621 36 47 88
Agence G : Sonfonia Tél : 623 69 36 13
Agence I : Labé Tél : 621 36 47 82
Agence J : Dakar (00221) 631 28 55
NB: - Le début des cours pratiques est subordonné au paiement intégral
du montant correspondant à l’option choisie.
- 48 heures après le versement, aucun rembourssement n’est possible.
COURS THEORIQUE SUR VIDEO OU DIAPOSITIVE
1- Poids léger (permis B) : théorie et pratique (18 cours pratiques + 2 cours gratuits)
= 600.000 FG
A- Transport en commun (permis BCD) et Poids lourd (BC) (23 cours pratiques + 2
cours gratuits) = 700.000 FG
C) Recyclage Théorie et (ou) pratique (sans permis
a) Poids léger (pour 18 cours) ………………………..570.000 FG
- chaque cours supplémentaire ………………………. 30.000 FG
b) Transport en commun
- Pour 23 cours : ………………………………………. 660.000 FG
- chaque cours supplémentaire :……………………. 350.000 FG
V.I.P……………………………………………………... 1.400.000 FG
POUR CHAQUE TYPE DE FORMATION, LE VERSEMENT PEUT ETRE
EFFECTUE EN 2 TRANCHES.
II. FORMATION SUR VOS SITES OU A DOMICILE
Tarif ordinaire + 500.000 FG
III. Permis international …………………………………………………….. 150.000 FG
IV.- A fournir : 4 photos d’identité fond rouge
- A la fin de la formation, les clients doivent passer un examen au CADC (D.N.T.T.)
pour l’obtention du permis.
INSTITUT PROFESSIONNEL
MODERNE (I.P.M)
1er
Institut privé de cycle en Guinée : (Elèves-Bacheliers-Etudiants-Diplômés-Fonctionnaires)
Un Système Européen : cycle avec diplôme (3 Mois – 6 Mois- 9 Mois)
INSTITUTPROFESSIONNELMODERNEADEUXANTENNES
I.P.MD’ENCO 5
Adresse : près de l’immeuble de la SGBG
tel :66425 61 48/622 40 5650/666 445339
I.P.M DE KIPE
Adresse : kipé centre émetteur (100mètres du
carrefour centre émetteur) transversale t2-
immeubleSAVANE. tel : 66423 20 53 /664 32 68 17
AVANTOUAPRESMIDIOULESOIR–ECONOMISEZVOTRETEMPS
A (I.P.M) : L’ordinateur est une simplemachine facile à maitriser
(2heures /jour + 5 jours / semaines : diplôme à la fin du cycle pour toutes les filières)
Horaire des cycles
2 heures /jour
Avant midi
08h30-10h30
Avant midi
11h00-13h00
Après midi
14h00-16h00
Après midi
16h00-18h00
Soir
18h00-20h00
Mode de paiement : Frais d’inscription 85 000fg + 3mois de mensualité
3 mois 9 mois6 mois
NB : le nombre de place est limité Email institutipm@yahoo.fr . l’argent versé ne peut être
remboursé, ni transféré quel que soit le motif. Site web : IPMGUINEE.COM
I.P.M demande à tous les étudiants de prendre soin de leurs biens (portable, moto, auto et
autres)
I.P.M décline toute responsabilité dans le cadre d’un dommage ou vol
La seule école professionnelle qui vous donne la chance de vous inscrire au milieu de l’année
scolaire. Chaque 6 semaine il y a ouverture d’un nouveau cycle. Et 8 cycles par an
ANNEE SCOLAIRE 2018
C1 02 Janv. C5 02 juillet
C2 12 févr. C6 13aout
C3 02 avril C7 01 oct.
C4 14 mai C8 13 nov.
Veuillez appeler du lundi au
samedi de 07h30 à 18h30mn
La Direction libanaise avec des
éminents professeurs
Dossier à fournir
- 2 photos d’identité
- Copie extrait d’acte de naissance
- Copie attestation de niveau ou
diplôme
ANNEE SCOLAIRE 2018
C1 22 Janv. C5 23 juillet
C2 05 mars C6 03sept
C3 23 avril C7 22 oct.
C4 04 juin C8 03 Déc.
Date des 8 cycles
Enco 5 près dela SGBG
Date des 8 cycles
Kipé centre émetteur
Ouvertureprochainecycle122ème
01 Octobre 2018
Ouverture prochaine cycle 75ème
22 Octobre 2018
Informatique (windows-word-
excel)275000fg/mois
Informatique(power point-
Publisher-Access) 320 000fg/ mois
Marketing et Management : 275
000fg/ mois
Gestion des Ressources
Humaines :275 000fg/ mois
Autocad : 320 000fg/ mois
Photoshop : 320 000fg/ mois
Langue anglaiseN1 : 275 000fg/
mois
Excel avancé : 500 000fg/mois
Archicad : 320 000fg/ mois
Logiciel de comptabilité (compta
100-gestion com -paie) :
500 000fg/ mois
Logiciel de typing bilingue :
275 000fg/mois
Gestion Informatique 275
000fg/ Mois
Comptabilité Informatique :
275 000fg/ Mois
Administration Bancaire
Informatique275 000fg/ mois
Administration Commerciale
Informatique275 000fg/ mois
Informatique Bureautique
Bilingue275 000fg/ mois
Secrétariat Informatique : 275
000fg/ mois
Maintenance + Installation
Des Ordinateurs : 320 000fg/
mois
Langue anglaise N1 et N2
275 000fg/ mois
Logistique et Transport :275
000fg/ mois
Gestion + Comptabilité
informatique 275 000fg/ mois
Administration Bancaire+
Commerciale Informatique :
275 000fg/ mois
Compta +Administration
Financière Informatique 275
000fg/ mois
Organisation des Entreprises
+ Marketing Informatique
275 000fg/mois
Assistante de Direction
275000fg/ mois
LangueAnglaise N1, N2 et
N3275000fg/ mois
Banque et Assurance
Informatique 275 000fg/ mois
LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 11
DIVERTISSEMENTS
HOROSCOPE
Une synthèse de Camara Safiatou Coumbassa
GEMEAU
(21mai-20juin)
CANCER
(21juin-22juillet)
LION
(23juillet-21août)
BALANCE
(22sept-22oct)
SCORPION
(23oct-21nov)
SAGITTAIRE
(22nov-21déc)
VERSEAU
(21janv.-18fev)
POISSON
(19fev-20mars)
CAPRICORNE
(21dec-20janv)
Couples : Vous vivrez une période pleine de bonheur, de tendresse, de
douceur, particulièrement si vous êtes lié à un natif du Bélier. Carnet rose
pour beaucoup. Étant heureux, vous serez agréable d’humeur et plein de
complaisance. Célibataires : Vous, célibataires, vous pourriez faire une
rencontre décisive cette semaine, à condition que vous n’ayez vos beaux
yeux et votre langue dans votre poche !
Couples : Les influx dynamisants de Pluton vous donneront ces jours-ci le courage de
vos désirs amoureux. Délaissant votre réticence habituelle, vous serez prêt à n’importe
quoi pour suivre jusqu’au bout vos passions débridées. Célibataires : Des aventures,
vécues par les célibataires comme provisoires et superficielles, pourraient prendre une
ampleur qu’ils n’avaient pas prévue et même trouver leur conclusion dans le mariage.
Entoutcas,lesunionscontractéesoudécidéescettesemaineaurontdegrandeschances
de succès grâce à la complicité de Vénus en excellente position dans votre thème.
Couples : Vos relations conjugales reprendront une tournure très positive. Ce
sera l’entente parfaite sur tous les plans - sentimental, intellectuel, sensuel. Vous
n’aurez vraiment pas à vous plaindre et n’aurez aucun regret d’être lié à votre
conjoint ou partenaire actuel. Célibataires : Une certaine insouciance pourra
faire du tort aux célibataires, qui se laisseront aller à des dépenses exagérées
pour l’objet de leurs amours. De même, ils risquent de faire des promesses
inconsidérées dans le domaine des sentiments, promesses qu’ils ne pourront
pas tenir et qui les mettront plus tard dans une situation des plus inconfortables.
Couples : Votre vie conjugale sera sous la protection sans faille du Ciel.
C’est avant tout le Soleil qui vous vaudra cette embellie. Ce sera le grand
jour chassant les brumes de la nuit, la chance remplaçant la malédiction, la
promesse de l’amour au lieu de la solitude. Vous l’avez compris : votre
bonheur à deux sera total ! Célibataires : Période très favorable aux
intéressantes rencontres amoureuses. Bien des célibataires pourraient
dénicher l’âme sœur cette fois, même s’ils ont jusqu’ici toujours échoué dans
leurs recherches.
Couples : Plaisir et bien-être en couple ! Voilà le programme fort alléchant
qui vous attend. Vous serez dans de bonnes dispositions d’esprit, et vos
relations avec votre conjoint ou partenaire y gagneront en harmonie. Vous
saurez lui communiquer votre optimisme, et l’entente sexuelle sera excellente.
Célibataires : Les célibataires seront enclins à décider des projets d’union
de manière irresponsable, simplement sur un coup de tête ou un coup de
cœur. Ils devront prendre un peu de recul et réfléchir davantage afin d’éviter
de se retrouver dans une situation inextricable.
Couples : Grâce à l’influence conjuguée de Jupiter et de Vénus, vous vivrez
des moments privilégiés auprès de votre conjoint ou partenaire. Non content
de renforcer vos liens de complicité avec la personne qui partage votre vie,
vous l’entraînerez aussi au paradis du plaisir. Célibataires : Vous serez
excessivement enclin à courir après tout ce qui bouge. Vous papillonnerez
avec conviction, et vous éprouverez le besoin de vous ressourcer dans des
amours nouvelles, souvent simultanées.
Couples : Conseil de Saturne : soyez plus respectueux de la liberté de votre
partenaire. Si vous estimez qu’un flottement existe dans le couple, faites
l’effort d’en parler franchement et sereinement, dans un dialogue où chacun
exprimerait ses aspirations profondes et ses suggestions pour améliorer la
vie conjugale dans l’avenir. Célibataires : Coup de foudre pour de nombreux
célibataires. Une seule idée : vous marier le plus tôt possible. Attention, pas
de précipitation. Laissez passer un peu de temps avant de prendre une
décision irrévocable.
Couples : Ecoutez ce conseil de Saturne. Etre heureux en couple, ce n’est
pas une question de chance, il faut savoir patiemment construire son bonheur,
en faisant des concessions et en tenant compte des désirs, des aspirations
de son partenaire. Célibataires : Les célibataires devraient faire une
rencontre marquante cette semaine. Mais il n’est pas dit que cette rencontre
devrait forcément conduire au mariage ou à une union stable. Profitez quand
même de tout ce que vous trouverez de bon.
Couples : Ne soyez pas soupçonneux de votre partenaire, comme cet aspect
de Neptune vous y inclinera. Il est possible que l’autre soit irréprochable. En
tout cas, la jalousie ne vous mènerait à rien. Essayez plutôt d’engager un
dialogue serein. Célibataires : Plein soleil sur vos amours ! Nombre de
célibataires rencontreront un partenaire qui sort vraiment de l’ordinaire. Vif,
chaleureux, sensuel et épanoui, il leur fera découvrir la vie sous des couleurs
encore plus vives.
Couples : Vos relations avec votre conjoint ou partenaire risquent de se
gâter quelque peu. Vos exigences amoureuses seront si élevées que l’autre
aura bien du mal à se montrer à la hauteur de votre attente. D’autant que
vous ne parviendrez pas à formuler clairement ce que vous souhaitez. Difficile,
dans ces conditions, de vous satisfaire ! Célibataires : Vos désirs amoureux
pourraient être exaucés, vu la bonne position de Pluton dans votre Ciel. Les
célibataires auront l’embarras du choix. Ne vous conduisez pas comme l’âne
de Buridan ; tâchez de savoir exactement ce que vous voulez.
Couples : Vos relations avec votre conjoint ou partenaire s’annoncent beaucoup
plus sereines que récemment. Vous retrouverez cette fois un état d’esprit nettement
plus positif, et il vous sera plus facile, dans ces conditions, de tisser à nouveau de
puissants liens de complicité avec l’être cher. Célibataires : La période ne semble
pas idéale pour les célibataires qui souhaitent se marier, sauf si l’union est décidée
depuis longtemps et si vous connaissez bien le caractère de celui (celle) que vous
souhaitezépouser.Sinon, il existede fortes probabilités de rupture à brèveéchéance.
Dans tous les cas, agissez avec pondération et non sous le coup de l’impulsivité.
Couples : Vous saurez ces jours-ci vous créer un climat conjugal de premier
ordre. Par des attentions délicates et mille petits riens, vous subjuguerez l’homme
(la femme) de votre vie. L’autre sera absolument ravi, car il ne s’attendait pas à
cela. Vous pourrez ainsi le mener par le bout du nez si tel est votre désir, pour
son plus grand plaisir d’ailleurs ! Célibataires : Vous volez au septième ciel de
la passion. Les astres vous permettront de goûter des joies amoureuses intenses.
Les célibataires hommes auront la cote auprès des femmes jeunes et jolies, et
les célibataires au féminin se tailleront un franc succès.
Cet adolescent âgé
14 ans souffre
intensément d’une
maladie très
douloureuse.Comme
vous le voyez en
image, son ventre est
ballonné et ces
parents ignorent la
raison. Est-ce une
tumeur ? Difficile de
le confirmer ou
l’infirmer à l’œil nu.
D’où cet appel de
détresse pour une
prise en charge
médicale afin de
sauver cet enfant qui
pourrait être un
homme de valeur de
S.O.S POUR CET
ADOLESCENT
demain pour la
Guinée.
Aux âmes
sensibles et
serviteurs de
Dieu aidez
cette famille
pour sauver
cet enfant !
Pour toute
assistance
c o n t a c t e z
ces numéros
suivants :
(224) 626 87
53 22 / 666 55
55 42 / 628 60
88 82
Reportage sur la cérémonie de  cloture du PARSS dans le Diplomate Le diplomate complet 781

Contenu connexe

Tendances

Revue Echos Finances #5
Revue Echos Finances #5Revue Echos Finances #5
Revue Echos Finances #5senmfb
 
Revue Echos finances #1 & #2
Revue Echos finances  #1 & #2Revue Echos finances  #1 & #2
Revue Echos finances #1 & #2senmfb
 
Revue Echos Finances #12
Revue Echos Finances #12Revue Echos Finances #12
Revue Echos Finances #12senmfb
 
Echos Finances - Edition spéciale
Echos Finances - Edition spécialeEchos Finances - Edition spéciale
Echos Finances - Edition spécialesenmfb
 
Revue Echos Finances #8
Revue Echos Finances #8Revue Echos Finances #8
Revue Echos Finances #8senmfb
 
Revue Echos Finances #13
Revue Echos Finances #13Revue Echos Finances #13
Revue Echos Finances #13senmfb
 
Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...
Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...
Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...Paul Biya
 
La newsletter de mgrh 26
La newsletter de mgrh 26La newsletter de mgrh 26
La newsletter de mgrh 26CABINET MGRH
 
Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...
Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...
Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...senmfb
 
PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...
PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...
PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...Serigne Diagne
 
Blanchiment d`argent et Ministère des finances
Blanchiment d`argent et Ministère des financesBlanchiment d`argent et Ministère des finances
Blanchiment d`argent et Ministère des financesSylvie Spattz
 
Communique de presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...
Communique de  presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...Communique de  presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...
Communique de presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...Nina Abouna
 
Revue Echos Finances #10
Revue Echos Finances #10Revue Echos Finances #10
Revue Echos Finances #10senmfb
 
Projet de loi de finances 2018
Projet de loi de finances 2018Projet de loi de finances 2018
Projet de loi de finances 2018Serigne Diagne
 
Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...
Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...
Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...Gildas Nzingoula
 
Le bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdf
Le bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdfLe bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdf
Le bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdfFatoumata Chérif
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeCaroleDelga
 
Business act-grand-est
Business act-grand-estBusiness act-grand-est
Business act-grand-estLucieDUPIN3
 

Tendances (20)

Revue Echos Finances #5
Revue Echos Finances #5Revue Echos Finances #5
Revue Echos Finances #5
 
Revue Echos finances #1 & #2
Revue Echos finances  #1 & #2Revue Echos finances  #1 & #2
Revue Echos finances #1 & #2
 
Revue Echos Finances #12
Revue Echos Finances #12Revue Echos Finances #12
Revue Echos Finances #12
 
Echos Finances - Edition spéciale
Echos Finances - Edition spécialeEchos Finances - Edition spéciale
Echos Finances - Edition spéciale
 
Revue Echos Finances #8
Revue Echos Finances #8Revue Echos Finances #8
Revue Echos Finances #8
 
Revue Echos Finances #13
Revue Echos Finances #13Revue Echos Finances #13
Revue Echos Finances #13
 
Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...
Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...
Message du chef de l’etat à la nation à l’occasion de la fin d’année 2013 et ...
 
La newsletter de mgrh 26
La newsletter de mgrh 26La newsletter de mgrh 26
La newsletter de mgrh 26
 
Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...
Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...
Www.budget.gouv.sn projet portant_loi_de_finances_pour_l_annee_2021_2020-10-2...
 
PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...
PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...
PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L'ANNEE 2022 : « pas un simple budget de sorti...
 
Blanchiment d`argent et Ministère des finances
Blanchiment d`argent et Ministère des financesBlanchiment d`argent et Ministère des finances
Blanchiment d`argent et Ministère des finances
 
Communique de presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...
Communique de  presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...Communique de  presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...
Communique de presse : le Premier Ministre accélère l’agenda des réformes en...
 
Revue Echos Finances #10
Revue Echos Finances #10Revue Echos Finances #10
Revue Echos Finances #10
 
2015 07-06-lm06 act
2015 07-06-lm06 act2015 07-06-lm06 act
2015 07-06-lm06 act
 
Projet de loi de finances 2018
Projet de loi de finances 2018Projet de loi de finances 2018
Projet de loi de finances 2018
 
Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...
Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...
Propositions de politiques pour le rélévement et la relance de l'économie cen...
 
Plf2018
Plf2018Plf2018
Plf2018
 
Le bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdf
Le bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdfLe bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdf
Le bulletin-du-gouvernement-août-2017.pdf
 
Livrets oui, ça change
Livrets oui, ça changeLivrets oui, ça change
Livrets oui, ça change
 
Business act-grand-est
Business act-grand-estBusiness act-grand-est
Business act-grand-est
 

Similaire à Reportage sur la cérémonie de cloture du PARSS dans le Diplomate Le diplomate complet 781

Revue Echos Finances #19
Revue Echos Finances #19Revue Echos Finances #19
Revue Echos Finances #19senmfb
 
Revue Echos Finances #21.pdf
Revue Echos Finances #21.pdfRevue Echos Finances #21.pdf
Revue Echos Finances #21.pdfsenmfb
 
Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août 202...
Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août  202...Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août  202...
Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août 202...Fatoumata Chérif
 
Revue Echos Finances # 20.pdf
Revue Echos Finances # 20.pdfRevue Echos Finances # 20.pdf
Revue Echos Finances # 20.pdfsenmfb
 
Revue Echos Finances #17
Revue Echos Finances #17Revue Echos Finances #17
Revue Echos Finances #17senmfb
 
Plénière du 20 octobre 2014
Plénière du 20 octobre 2014Plénière du 20 octobre 2014
Plénière du 20 octobre 2014alainrousset
 
Nouvelle structure du gouvernement guineen
Nouvelle structure du gouvernement guineenNouvelle structure du gouvernement guineen
Nouvelle structure du gouvernement guineenFatoumata Chérif
 
Discours pm forum tuniso-allemand
Discours pm   forum tuniso-allemandDiscours pm   forum tuniso-allemand
Discours pm forum tuniso-allemandbenkrraiem sami
 
Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]
Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]
Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]Jamal Yasser
 
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Jean-Chrys Soleman
 
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Jean-Chrys Soleman
 
Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020
Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020
Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020Adel Hedhili
 
La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17CABINET MGRH
 
Bilan activité Bpifrance 2019
Bilan activité Bpifrance 2019Bilan activité Bpifrance 2019
Bilan activité Bpifrance 2019Bpifrance
 
Rapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinée
Rapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinéeRapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinée
Rapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinéeFatoumata Chérif
 

Similaire à Reportage sur la cérémonie de cloture du PARSS dans le Diplomate Le diplomate complet 781 (20)

Revue Echos Finances #19
Revue Echos Finances #19Revue Echos Finances #19
Revue Echos Finances #19
 
Revue Echos Finances #21.pdf
Revue Echos Finances #21.pdfRevue Echos Finances #21.pdf
Revue Echos Finances #21.pdf
 
Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août 202...
Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août  202...Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août  202...
Fatoumata Cherif, SelfieDechets dans Le populaire n°784 du lundi 16 août 202...
 
Revue Echos Finances # 20.pdf
Revue Echos Finances # 20.pdfRevue Echos Finances # 20.pdf
Revue Echos Finances # 20.pdf
 
Revue Echos Finances #17
Revue Echos Finances #17Revue Echos Finances #17
Revue Echos Finances #17
 
Plénière du 20 octobre 2014
Plénière du 20 octobre 2014Plénière du 20 octobre 2014
Plénière du 20 octobre 2014
 
Nouvelle structure du gouvernement guineen
Nouvelle structure du gouvernement guineenNouvelle structure du gouvernement guineen
Nouvelle structure du gouvernement guineen
 
SIKA FINANCES 8.pdf
SIKA FINANCES 8.pdfSIKA FINANCES 8.pdf
SIKA FINANCES 8.pdf
 
Plf2018
Plf2018Plf2018
Plf2018
 
Discours pm forum tuniso-allemand
Discours pm   forum tuniso-allemandDiscours pm   forum tuniso-allemand
Discours pm forum tuniso-allemand
 
10 ans de la direction générale du Trésor
10 ans de la direction générale du Trésor10 ans de la direction générale du Trésor
10 ans de la direction générale du Trésor
 
Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]
Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]
Problèmes économiques et sociaux 3/3[learneconomie.blogspot.com]
 
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
 
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
Forum Gabon-Maroc, des opportunités de partenariats.
 
Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020
Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020
Rapport annuel Startup ACT tunisia 2020
 
La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17La newsletter de mgrh 17
La newsletter de mgrh 17
 
Bilan activité Bpifrance 2019
Bilan activité Bpifrance 2019Bilan activité Bpifrance 2019
Bilan activité Bpifrance 2019
 
Rapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinée
Rapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinéeRapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinée
Rapport sur la stratégie de développement du secteur privé guinée
 
Lettre Veille Intelligeco 14
Lettre Veille Intelligeco 14Lettre Veille Intelligeco 14
Lettre Veille Intelligeco 14
 
PARLONS Eco: le magazine économique du MEF
PARLONS Eco: le magazine économique du MEFPARLONS Eco: le magazine économique du MEF
PARLONS Eco: le magazine économique du MEF
 

Plus de Fatoumata Chérif

Letter to AUC_Tunisia Pres.pdf
Letter to AUC_Tunisia Pres.pdfLetter to AUC_Tunisia Pres.pdf
Letter to AUC_Tunisia Pres.pdfFatoumata Chérif
 
Can 2022 calendrier des matchs
Can 2022 calendrier des matchs Can 2022 calendrier des matchs
Can 2022 calendrier des matchs Fatoumata Chérif
 
ONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDA
ONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDAONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDA
ONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDAFatoumata Chérif
 
Le populaire n°797 du lundi 15 novembre 2021 edition internationale
Le populaire n°797 du lundi 15 novembre  2021 edition  internationaleLe populaire n°797 du lundi 15 novembre  2021 edition  internationale
Le populaire n°797 du lundi 15 novembre 2021 edition internationaleFatoumata Chérif
 
Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...
Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...
Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...Fatoumata Chérif
 
Bulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDH
Bulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDHBulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDH
Bulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDHFatoumata Chérif
 
Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021
Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021
Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021Fatoumata Chérif
 
Mise a la retraite d'officiers
Mise a la retraite d'officiersMise a la retraite d'officiers
Mise a la retraite d'officiersFatoumata Chérif
 
Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)
Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)
Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)Fatoumata Chérif
 
FemmeVision2030 celebre la journee de la femme rurale
FemmeVision2030 celebre la journee de la femme ruraleFemmeVision2030 celebre la journee de la femme rurale
FemmeVision2030 celebre la journee de la femme ruraleFatoumata Chérif
 
Composition du gouvernement de transition
Composition du gouvernement de transitionComposition du gouvernement de transition
Composition du gouvernement de transitionFatoumata Chérif
 
Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021
Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021
Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021Fatoumata Chérif
 
Guinée appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...
Guinée  appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...Guinée  appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...
Guinée appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...Fatoumata Chérif
 
L'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de direction
L'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de directionL'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de direction
L'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de directionFatoumata Chérif
 
The griot 3rd edition fr UNISS
The griot 3rd edition fr UNISSThe griot 3rd edition fr UNISS
The griot 3rd edition fr UNISSFatoumata Chérif
 
Cherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATE
Cherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATECherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATE
Cherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATEFatoumata Chérif
 
FATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECT
FATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECTFATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECT
FATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECTFatoumata Chérif
 
Notification parties stakeholders_fr
Notification parties stakeholders_frNotification parties stakeholders_fr
Notification parties stakeholders_frFatoumata Chérif
 
Communique de presse anglo gold ashanti sag vaccination campaign-26-04-21
Communique de presse anglo gold ashanti sag   vaccination campaign-26-04-21Communique de presse anglo gold ashanti sag   vaccination campaign-26-04-21
Communique de presse anglo gold ashanti sag vaccination campaign-26-04-21Fatoumata Chérif
 

Plus de Fatoumata Chérif (20)

Letter to AUC_Tunisia Pres.pdf
Letter to AUC_Tunisia Pres.pdfLetter to AUC_Tunisia Pres.pdf
Letter to AUC_Tunisia Pres.pdf
 
Land Degradation Outlook
Land Degradation OutlookLand Degradation Outlook
Land Degradation Outlook
 
Can 2022 calendrier des matchs
Can 2022 calendrier des matchs Can 2022 calendrier des matchs
Can 2022 calendrier des matchs
 
ONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDA
ONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDAONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDA
ONU SIDA-Faits sur le VIH/SIDA
 
Le populaire n°797 du lundi 15 novembre 2021 edition internationale
Le populaire n°797 du lundi 15 novembre  2021 edition  internationaleLe populaire n°797 du lundi 15 novembre  2021 edition  internationale
Le populaire n°797 du lundi 15 novembre 2021 edition internationale
 
Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...
Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...
Rapport final de débat multi-acteurs sur la redevabilité de la gouvernance de...
 
Bulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDH
Bulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDHBulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDH
Bulletin onu droits de l'homme 2021 èHCDH
 
Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021
Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021
Guinee-Liste complète du Gouvernement de Transition 2021
 
Mise a la retraite d'officiers
Mise a la retraite d'officiersMise a la retraite d'officiers
Mise a la retraite d'officiers
 
Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)
Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)
Lancement de la plateforme Gen U (Generation Unlimited)
 
FemmeVision2030 celebre la journee de la femme rurale
FemmeVision2030 celebre la journee de la femme ruraleFemmeVision2030 celebre la journee de la femme rurale
FemmeVision2030 celebre la journee de la femme rurale
 
Composition du gouvernement de transition
Composition du gouvernement de transitionComposition du gouvernement de transition
Composition du gouvernement de transition
 
Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021
Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021
Guinée -Proclamation de la charte de la transition-cnrd-27 septembre 2021
 
Guinée appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...
Guinée  appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...Guinée  appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...
Guinée appel à la protection des droits humains et de la démocratie après le...
 
L'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de direction
L'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de directionL'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de direction
L'Ambassade d'Espagne recherche une Assistante de direction
 
The griot 3rd edition fr UNISS
The griot 3rd edition fr UNISSThe griot 3rd edition fr UNISS
The griot 3rd edition fr UNISS
 
Cherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATE
Cherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATECherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATE
Cherif fatoumata-PAKATI PROJECT CERTIFICATE
 
FATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECT
FATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECTFATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECT
FATOUMATA CHERIF-WORLD DREAM PROJECT
 
Notification parties stakeholders_fr
Notification parties stakeholders_frNotification parties stakeholders_fr
Notification parties stakeholders_fr
 
Communique de presse anglo gold ashanti sag vaccination campaign-26-04-21
Communique de presse anglo gold ashanti sag   vaccination campaign-26-04-21Communique de presse anglo gold ashanti sag   vaccination campaign-26-04-21
Communique de presse anglo gold ashanti sag vaccination campaign-26-04-21
 

Reportage sur la cérémonie de cloture du PARSS dans le Diplomate Le diplomate complet 781

  • 1.
  • 2. ACTUALITE LE DIPLOMATE L’autre façon d’informer LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 2 LEPRESIDENTDIRECTEURGENERAL (P.D.G) Sanou Kerfalla Cissé E-mail: hawasanouci@yahoo.fr sanouciker@hotmail.com Tél: 624 51.51.51/654 77.77.77 655 51.51.51/664 51.51.51 ADMINISTRATEUR GÉNÉRAL AFRICVISION Ibrahima Khalil Dieng DIRECTEUR GÉNÉRAL M a lic k M arc el Ban gou ra DIRECTEUR DE PUBLICATION Amadou Makissa Diallo tel: 655 .75 .55 .00 / 622 .41. 61. 01/669 34 07 50 E-mail: a_makissa@yahoo.fr REDACTEUR EN CHEF Aboubacar Condé E-mail: condeabou2009@yahoo.fr 664 30 26 36/656 31 44 17/ 628 16 04 80 SECRETAIRE GÉNÉRAL COMITÉ DE REDACTION Sanou Kerfalla Cissé, Amadou Makissa Diallo, Malick M. Bangoura, Bernadette Condé, Hassane Billy Condé, Wouladen Den, N’na Fatoumata Camara , Fatoumata Kandé (Rana) COMPTABILITE : Als eny Ibrahim a SYLLA Karim SOU M AH SERVICE COMMERCIAL Fodé Mamoudou CAMARA Fanta CAMARA DISTRIBUTION: Irassy Mansare SERVICE PHOTOGRAPHIE: LE DIPLOMATE SAISIE INFORMATIQUE: Safiatou Coumbassa, Oumou Barry, Bangoura M’Mah Youla, N’famory Dansoko IMPRESSION: ADMINISTRATION Tiguidanké Diaby, Therna Camara SIÈGE DU DIPLOMATE : RueRO501-T4 Nongo Commune de Ratoma Rép. de Guinée N°240/PR/TPI/C/ 2 BP: 2222 Conakry Tél B: 664 53.31.87 LESITEWEB: www.lediplomateguinee.com Comptes bancaires: 1000913711018 / ECOBANK ------------ 21010298601/FIRST I.BANK 1010007610201/SKYE BANK Dans un décret rendu public dans la soirée de ce jeudi, 24 janvier sur les antennes des medias d’Etat, le président de la République a nommé Madame Aminata Sylla jusque-là conseillère à la présidence en charge des questions du secteur privée à la tête de la loterie nationale de Guinée. Ce, à seulement 24 heures de la révocation du désormais ancien directeur général de la loterie nationale de Guinée Lansana Chérif Haïdara pour ‘’malversations financières’’. Dans la soirée de ce jeudi, 24 janvier 2019, le président de la République a, dans une série de décrets nommés des gouverneurs et préfets. Dans la première partie de ce décret, le président Alpha Condé a renouvelé sa confiance à l’ancien ministre de la sécurité M. Madifing Diané en lui nommant gouverneur de la région administrative de Labé en lieu et place de M. Sadou Keïta. L’agence française pour le développement a accordé un financement à hauteur de 10 millions d’euros à la Guinée. La signature de cette convention de financement s’est déroulée ce vendredi, 25 janvier 2019 à Conakry. Cet apport financier va permettra d’accompagner le gouvernement guinéen dans l’opérationnalisation de la politique de décentralisation et surtout la mise en place de l’ANAFIC DÉCRET Aminata Sylla remplace Lansana Chérif Haïdara à la tête de la LONAGUI La promue qui est la sœur de l’actuel ministre d’Etat en charge des Transports Aboubacar Sylla prend la tête de cette régie financière hautement convoitée par certains cadres. Cependant, le sieur Haïdara est quant à lui, sommé de prouver le contraire des soupçons de malversations financières. A défaut, visiter les couloirs de la prison. Aboubacar Condé DÉVELOPPEMENT LOCAL L’AFD accorde 10 millions d’euros à la Guinée qui a, la charge de gérer le Fonds National de Développement Local (FNDL). Sans nul doute, ce montant va appuyer l’ANAFIC pour son bon fonctionnement et surtout renforcer les capacités des a d m i n i s t r a t i o n s déconcentrées et décentralisées au bénéfice exclusif des populations dans le pays profond. Le planning envisage également qu’une partie de ce financement soit affectée aux financements inclusifs des Programmes A n n u e l s d’Investissement (PAI) selon les besoins et o r i e n t a t i o n s stratégiques des collectivités locales. Aboubacar Condé DÉCRETS Des gouverneurs et préfets nommés Toujours dans la même série, le désormais ancien gouverneur de Labé M. Sadou Keïta a été promu gouverneur de la région administrative de Faranah. Et M. Ismaël Traoré administrateur civil prend les commandes du gouvernorat de N’Nzérékoré. Préfets nommés Dans cette valse de décrets, le président a changé la donne chez les préfets. M. Ibrahima Kalil Keïta quitte Siguiri pour venir à Faranah à la place d’un autre Keita. Mohamed Lamine Doumbouya devient le nouveau préfet de Mandiana. Alors que Kalidou Keïta est nommé préfet de Pita et M. Tdjane Soumah remplace dame Aicha Sacko mutée. Aboubacar Condé La Première dame de la République Hadja Djènè Kaba Condé a procédé ce lundi 28 janvier 2019 au lancement de la campagne nationale de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal au centre de santé de Kaporo dans la commune de Ratoma. Cette campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal se SANTÉ La campagne nationale de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal lancée déroulera sur l’ensemble du territoire national du 29 janvier au 03 février 2019. Au cours de cette campagne de vaccination, les autorités sanitaires ambitionnent de toucher plus de 3.7951 femmes âgées de 15 à 49 ans dans les 38 districts sanitairesdu pays. Fodé BAYO
  • 3. ACTUALITÉ LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 3 Pour rappel, la Banque mondiale évalue chaque année 190 économies mondiales dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires dont les résultats constituent un véritable baromètre pour apprécier les progrès et la pertinence des réformes en matière de facilitation des affaires. Ainsi, grâce au travail de l’ensemble des acteurs, la Guinée en 8 ans a fait un bond de près de 30 places au classement Doing Business, passant du 179ème rang en 2010, à la 152e place aujourd’hui. Notre pays a également été reconnu parmi les pays les plus réformateurs de la sous- région avec la Côte d’Ivoire et le Togo. La détermination, l’engagement et abnégation des cadres de l’administration publique, à suivre et à vulgariser les réformes entreprises par le Gouvernement en dépit des conditions de travail parfois difficiles, permis à la Guinée d’enregistrer des avancées notables entre autres, dans le domaine de la création d’entreprise, l’obtention du permis de construire, et le transfert de propriété. Prenant la parole, le ministre en charge des Investissements et du Partenariats Publics Privés a précisé que ces dernières années un ambitieux programme de réformes dans les domaines économiques, sociale, juridique et réglementaire a été impulsé pour assurer le développement économique de notre pays. Pour Gabriel Curtis, le résultat de cette politique a déjà contribué à l’accroissement des i n v e s t i s s e m e n t s D i r e c t s Étrangers(IDE) qui ont atteint un niveau- record avec 1,6 milliard de dollars US d’ inv es tis sem en ts réalisés en 2016 et 3 milliards de dollars US engagés en 2017. Plus loin, le ministre en charge des Investissements et du Partenariats Publics Privés dira que seul un environnement des affaires compétitif et attractif permettra de garantir le développement inclusif et durable de notre nation, c’est pourquoi selon, Gabriel Curtis, les PME ne peuvent jouer pleinement leur rôle de création d’emplois et de levier de l’émergence de la Guinée que si un e n v i r o n n e m e n t favorable à leur formalisation et leur expansion sont mis en place explique-t-il. Pour sa part, le ministre du Budget a affirmé que le mérite de cette performance de la Guinée au classement Doing Business revient d’abord à Monsieur le Président de la République Alpha Condé qui a impulsé des réformes hardies visant à améliorer le cadre des affaires dans notre pays. C’est pourquoi, aujourd’hui, le Gouvernement avec l’appui de la Société F i n a n c i è r e Internationale a souhaité saluer ces efforts et reconnaitre la qualité des cadres de l ’ a d m i n i s t r a t i o n publique, du secteur privé et des partenaires techniques et financiers. Le ministre Ismaël Dioubaté a également mentionné que ce classement de notre pays est bien le meilleur depuis l’existence de ce référentiel international du Doing Business et il est loin d’être suffisant. Il fait ressortir de nombreux défis dans des domaines clés pour l’amélioration de l’environnement des affaires explique-t-il. Pour les années à venir, nous aspirons à intégrer le top 100 des meilleures économies mondiales telles qu’évaluées dans le rapport Doing Business de la Banque mondiale. Pour ce faire, nous devons impérativement amplifier les efforts, dans l’amélioration du cadre institutionnel et règlementaire précise le ministre. La rédaction CLASSEMENT DOING BUSINESS La Guinée vise le TOP 100 Le ministre du Budget à ses côtés celui des Investissements et du Partenariats Publics Privés ont participé ce mercredi, 23 janvier à Conakry à la cérémonie de remise de satisfecit aux contributeurs Doing Business du secteur public. Le Programme d’appui à la RéformeduSecteurdeSécurité (PARSS2-RSS) a pris fin le 22 janvier dernier après quatre annéesd’activitésenRépublique de Guinée avec une note de satisfaction. Du moins, aux dires des autorités et services bénéficiaires. Sur un financement de l’Union européenne à hauteur 7,2 millions d’Euros soit environ 72 milliards de francs guinéens financé grâce au 10e Fonds européen de développement. Durant4ans,leprogrammeaété piloté par le consortium BS EUROPE. Pour rappel, cet ambitieux programme comportait trois principales missions à savoir : l’appuiaux structures du comité nationaldepilotagedelaréforme du secteur de sécurité (CNP- RSS) ; la mise en œuvre d’une nouvellepolitiquedeGestiondes ressources humaines et le renforcementorganisationnelet fonctionnel du ministère de la Sécurité et de Protection civile ainsi que le renforcement des capacités opérationnelles des structures du MSPC. Des ambitions qui ont été atteintes à la satisfaction des autorités guinéennes. Et pour y arriver, le PARSS2- RSS a mobilisé 5 experts principaux et 34 autres non principaux.Parailleurs,dubudget alloué pour la mise enœuvredu programme, plus de 15 milliards GNF ont été consacrés aux investissements (travaux, véhicules, mobilier, équipements,etc.),tandisque53 milliards 555 millions GNF du même budget ont, quant à eux, été utilisés dans le cadre de la mobilisation de l’assistance technique. Enfin, 500 millions GNFontserviàmettreenœuvre des actions de communication. Quelques acquisdu PARSS2 Des efforts qui ont favorisé le renforcement des capacités institutionnelleset fonctionnelles du ministère de la Sécurité et le Protection, deses organes mais aussi et surtout de l’ensemble des ministères en charge du secteur de sécurité pour un ensemble de résultats probants que sont : -L’appuiauxstructuresducomité nationaldepilotagedelaréforme du secteur de sécurité (CNP- RSS) ; la Gestion rénovée des ressources humaines au Ministère de la Sécurité et de la ProtectionCivile(MSPC) ;l’audit organisationnelet fonctionneldu MSPC et la mise en œuvre des préconisations ; la cartographie du dispositif sécuritaire en République de Guinée et la création et l’opérationnalisation de la Division d’appui opérationnelde la DCPJ. En plus de ce travail, des efforts ont été consentis dans l’appui à la rédaction delapolitiquenationalede gestion des risques et catastrophes,àlaDirection nationale de l’école nationale de police, à la sélectionetaurecrutement des nouveaux agents et à la rédaction de la loi sur le maintiendel’ordre. Ce n’est pas tout, le PARSS2 a réussi à fournir une cartographie détaillée dudispositif sécuritairequi permetdesavoirque63,16 % et 57,29 % des effectifs respectifsdelapoliceetde la gendarmerie sont déployés et servent dans la zone de Conakry. L’élaborationd’unepolitique communedeGRHdansle secteur de sécurité et d’unestratégie de mise en œuvre ; l’opérationnalisation de la direction des ressources humaines du ministère ; la création d’une chaine hiérarchique de GRH à travers la formation continue des chefs de service et des personnels des pools de gestion des services déconcentrés ; la rédaction, la validation, la vulgarisationdestextessur la gestion du recrutement et descarrières ;lacréation d’un tableau de bord de la sécurité publique permettant le suivi de l’activité des services et de l’évolution de la délinquance ; la création d’une division d’appui opérationneldeladirection centrale de la police judiciaire pour lutter contre le grand banditisme et le terrorise. Autoritésetpartenaires seréjouissent Des résultats probants salués par les autorités guinéennes et les partenaires techniques et financiers de la Guinée. Satisfait des résultats du PARSS2, M. Gerard HAITER, représentant de l’Ambassadeur de l’union européenne a salué les résultats obtenus et exhortélapartieguinéenne à conserver les acquis et poursuivreles réformes. « Pourmoi,cesrésultatssont une grande satisfaction, c’est aussi une preuve de la bonne collaborationinternationaleentre la Guinée et l’union européenne… Mais, le plus important, c’est vous, c’est le servicenational.Nous, nousne pouvons qu’appuyer, mais c’est vous qui devez rendre service à la population », a-t-il déclaré. Poursuivant, il a ajoutéque les résultats présentés ont été atteints grâce à la franche collaborationduMinistèredela Sécurité et de la Protection Civile, et en particulier du Ministre et de ses principaux cadres, ainsi que du Président du Comité Technique de Suivi de la RSS et des membres de cecomité. «Jetienségalement à les remercier pour cette franche collaboration et leur engagement pour faire de la Réforme du Secteur de la Sécurité une réussite ». Fier également de ces acquis, le secrétaire général du ministèrede la sécurité et dela protection civile a, au nom du gouvernement guinéen, salué cette action de l’Union européenne qui va sans nul doutepermettreànotrepaysde gérer les risques et catastrophes. «Letravailquiaétéfaitvanous permettre de coordonner l’engagement des ministères concernés dans la mise en œuvre des moyens d’anticipationdesrisquesetde coordination des interventions dans des situations de surveillance de catastrophes. On va capitaliser les acquis courant ces activités », a promisNawaDrame. Pour le président de la commission techniquedesuivi (CTS), Dr. Diéliman Kouyatéle PARSS « a été d’une utilité multisectorielle… Il a participé à l’accompagnement sous les deux axes essentiels de la Réforme du Secteur de Sécuritéportantnotammentsur l’élaborationet laconceptionde l’appropriationdesdocuments- cadres de la Réforme du Secteur de Sécurité, tout en aidantàredéfiniruncadrelégal, institutionnel, règlementaire ayant permis d’établir le lien entre la sécurité et le développement.Parcequ’il n’y a pas de développement sans sécurité.Iln’yapas desécurité non plus sans paix. LePARSS a donc été présent aux côtés delaGuinée,pournousaiderà reveniraujourd’huidansunEtat sécuritaireappréciable». AboubacarCondé FIN DU PARSS2-RSS La Guinée et ses partenaires saluent les résultats
  • 4. ÉCONOMIE LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 4 Ce vendredi, 25 janvier 2019, le ministre de l’Economie et des Finances, Monsieur Mamadi Camara, a reçu en audience, la Directrice Générale du Groupe Orabank, Madame Binta TOURE-NDOYE, accompagnée du Directeur Général de la Banque en Guinée, Monsieur TETE- BENISSAN. En toile de fond, échanger sur le plan stratégique du Groupe Orabank avec le ministre guinéen de l’économie et de surtout, réitérer la place du financement du secteur privé et de l’économie dans le plan de développement des activités du Groupe en Guinée. Satisfait de l’initiative et de surtout de la volonté du Groupe Orabank de soutenir les efforts de développement de la Guinée, le ministre des Finances a remercié la Directrice Générale de la visite et s’est dit prêt à consolider les bonnes relations d’affaires entre les agents économiques guinéens et le Groupe Orabank. Au-delà, les deux personnalités économiques ont échangé sur d’autres points stratégiques notamment : Le soutien à l’économie: l’encours des bons du Trésor placés auprès d’Orabank a été multiplié par Cette action est la résultante des différentes réformes engagées par le Ministère du Budget au sein des deux principales régies de recettes, à savoir la Direction Générale des douanes et la Direction Nationale des Impôts. La matérialisation de ce Numéro d’identification fiscale permanent traduit aujourd’hui en acte concret, les engagements du gouvernement dans la mobilisation et la sécurisation des recettes publiques. Conformément à l’esprit de la lettre de mission adressée par le Premier ministre, Chef du G o u v e r n e m e n t Ibrahima Kassory Fofana au ministre Ismaël Dioubaté, le département du Budget a engagé une série de réformes visant à la modernisation des deux régies de recettes par l’élargissement de la base d’imposition, la maîtrise du tissu fiscal et de la bonne application des dispositions fiscales et douanières. L’objectif visé avec la mise en place de ce service est tourné vers l’amélioration du rendement de l’impôt à travers la digitalisation du processus de recouvrement des impôts et taxes par l’implication du système bancaire en vue de la MINISTÈRE DE L’ÉCONOMIE ET DES FINANCES Le Plan Stratégique Du Groupe Orabank Au Cœur Du Débat 3 entre 2015 et 2018 pour s’établir à près de 230 milliards de francs guinéens. A ce niveau, la banque s’est également dite disposée à financer des projets stratégiques structurants pour la Guinée comme la c o n s t r u c t i o n d ’ i n f r a s t r u c t u r e s routières et de transport. L’occasion a été opportune pour la Directrice Générale de partager avec le ministre Camara son inquiétude quant aux créances douteuses dans le bilan de la filiale guinéenne de son Groupe dues à la défaillance de ses clients ayant accumulé des impayés avec les marchés de l’Etat. Sur ce point nodal de la banque, en homme bien outillé, le ministre a rassuré la directrice générale du Groupe Orabank en disant que beaucoup de créanciers ont été « désintéressés » en 2018 et que l’élan de remboursement se poursuivra en 2019. Concernant les litiges avec les clients, le ministre Mamadi Camara a promis de partager l’inquiétude de la Banque avec son homologue de la Justice et Garde des Sceaux pour dispositions utiles. Durant cette audience, ministre Camara et la directrice générale du Groupe Orabank ont aussi parlé du processus d’obtention d’une note souveraine de sa dette guinéenne afin de pouvoir lever des capitaux sur les marchés internationaux. Sur ce sujet, le ministre a informé son hôte que le gouvernement a initié un shadow rating qui conduira à une notation définitive par une agence de notation de renom. Il a poursuivi en disant que le processus est en cours. Satisfaite des annonces, la DG du Groupe Orabank a fait une offre de service relative à la structuration de la dette intérieure, un des domaines d’expertise de sa Banque, par une titrisation des encours douteux (stock des impayés) bilanciels. Une proposition alléchante que le ministre des Finances a promis d’examiner avec la plus grande diligence possible avant de mettre à la disposition des équipes de la Banque, des experts du ministère de l’Economie et des Finances pour travailler ensemble. Aboubacar Condé MINISTERE DU BUDGET LE PRÉSIDENT ALPHA CONDÉ LANCE LE NUMERO D’IDENTIFICATION FISCALE PERMANENT Le Président de la République Alpha Condé a procédé ce mercredi, 23 janvier à Conakry au lancement officiel de la plateforme de création du Numéro d’identification fiscale permanent, le premier du genre dans notre pays. sécurisation des recettes. Pour le ministre du Budget, l’une des actions clés que le comité en charge de ce service inter directionnel devra réaliser est la création d’un numéro d’Identification fiscal Permanent et Sécurisé par contribuable à travers un bureau de régularisation via une p l a t e f o r m e interconnectée et le résultat attendu de cette action est l’assainissement du fichier fiscal, la bonne fiscalisation des i m p o r t a t i o n s permettant ainsi que le passage de 2000 à environ 10 000 contribuables d’ici à fin 2019. Poursuivant, le ministre Ismaël Dioubaté a précisé que face aux énormes défis, sans cesse croissants, de mutation de l’économie mondiale, qui voient a p p a r a î t r e progressivement des opérations assez complexes à l’international au moyen du numérique, notre administration doit se moderniser. Avec la mise en place de ce service tous les paiements d’impôts et taxes dus par les grandes et Moyennes entreprises et tous les paiements des droits de douane se feront par virement RTGS quel que soit le montant conclut-il. De son côté, le Président Alpha Condé a mis un accent sur la problématique de la mobilisation des recettes fiscales et douanières qui démontre la faiblesse de la maîtrise de la matière imposable et l’élargissement de l’assiette fiscale. Cette situation préjudiciable à la mobilisation des recettes de l’État selon le Président de la République Alpha Condé doit être impérativement corrigée par l’équipement des services par des moyens modernes de gestion, la formation à la maîtrise de l’outil informatique en vue de lutter efficacement contre la fraude et l’évasion fiscale en République de Guinée. C’est pourquoi, le Chef de l’État a instruit le ministre du Budget de prendre des dispositions à cet égard pour mettre fin à la fraude dans le pays. Pour finir, le Président Alpha Condé a rassuré le ministre du Budget de son soutien aux différentes réformes engagées par son département avec l’instauration d’un climat de dialogue et d’information auprès des opérateurs économiques pour une meilleure mobilisation des recettes. A.C
  • 5. ACTUALITÉ LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -5 Cette importante signature qui intervient près de deux ans après la réunion du groupe consultatif sur le PNDES à Paris, a connu la présence des ministres en charge du Plan et du D é v e l o p p e m e n t Economique, de celui des Travaux Publics et celle de l’Agriculture. Ce projet de transport financé à hauteur de 40 millions de dollars en termes de don de l ’ A s s o c i a t i o n International pour le Développement ‘’IDA’’, illustre clairement la qualité du partenariat et de la coopération entre le Groupe de la Banque mondiale et le Gouvernement guinéen. La signature de cet accord entre la partie guinéenne et la représentation de la Banque mondiale participe essentiellement au renforcement du processus de concrétisation des engagements prises à Paris en novembre 2017, par le Groupe de la Banque mondiale pour accompagner le Gouvernement dans la mise en œuvre du Plan National de D é v e l o p p e m e n t Economique et Social ‘’PNDES’. Pour le Représentant du Groupe de la Banque mondiale en Guinée le nouveau cadre Dans le point 2 du protocole d’accord du 10 Janvier 2019 entre gouvernement et SLECG, les signataires ont évoqué la mise en place d’une commission mixte (gouvernement, USTG et SLECG) dont la mission consistera à assainir le fichier des f o n c t i o n n a i r e s e n s e i g n a n t s . L a composition de ladite commission semble moins rassurante car, elle n’est ni inclusive (pas de représentants de la société civile, pas d ’ e x p e r t s indépendants,...), ni professionnelle. Nous savons tous la suite ! Mais, le lait est versé, nous ne pouvons plus rien. Apparemment ! A présent, posons-nous la question à savoir : Quelles sont les éventuelles erreurs à éviter pour aboutir à un résultat effectif et efficace ? En effet, il faut rappeler que plusieurs autres recensements ont été commandités et réalisés dans le but d’assainir le fichier des f o n c t i o n n a i r e s notamment les e n s e i g n a n t s . Malheureusement, leur fiabilité a été toujours remise en cause. Le présent recensement dont fait cas le protocole d’accord du 10 Janvier bien que ne figurant pas dans la plate-forme revendicative est une occasion idoine d’assainir, une fois pour toute le fichier des fonctionnaires enseignants mais aussi et surtout, faire des économies afin d’augmenter le salaire de base des enseignants guinéens. Pour ce faire, les parties prenantes doivent éviter un certain nombre d’erreurs éventuelles pour aboutir aux résultats escomptés. Ce sont : 1-L’Amateurisme : Le recensement est une opération de collecte de données quantitatives de façon objective, méthodique et rationnelle pour un but bien déterminé. Pour le cas-ci, il s’agit de connaître le nombre d’enseignants en situation régulière, faire des économies et améliorer les conditions de vie des enseignants en rehaussant leur salaire de base. Espérons-le bien ! Un tel travail à la fois complexe et gigantesque mérite d’être effectué avec minutie et méthodique. Ainsi, il faudrait : -Élaborer le chronogramme détaillé du recensement (phase préparatoire, phase de réalisation, phase d’analyse et de rédaction du rapport); -Élaborer le budget prévisionnel y afférent ; -Déterminer les moyens matériels et humains nécessaires ; -Concevoir les fiches de collecte (questionnaires) ; -Former les agents sur les techniques de collecte des informations, le codage et la conduite à adopter ; -Circonscrire le concept ‘’Enseignant Fictif’’ ; etc. 2-L’exclusion : Même si le protocole d’accord prévoit que le recensement en question soit effectué par les représentants du gouvernement, du SLECG et de l’USTG, il faudrait éviter tout règlement de comptes à l’endroit des enseignants non affiliés au SLECG. Car, la liberté et la pluralité syndicale sont consacrées par nos lois. C’est pour cela, il serait judicieux que le travail soit piloté par un cabinet indépendant ou des experts indépendants. Enfin, il est noté que l’amateurisme, l’exclusion et la précipitation ne favoriseront un assainissement effectif et efficace du fichier des f o n c t i o n n a i r e s enseignants. Une telle démarche pourrait nous conduire vers une autre crise dans les mois à venir. D’où, la nécessité de commencer par avoir une approche réaliste et une méthodologie rationnelle afin de trouver un résultat consensuel et accepté de tous. Aboubacar Mandela CAMARA Sociologue / Enseignant-Chercheur /Consultant en éducation Activiste, Promoteur et Défenseur du droit à l’éducation stratégique de partenariat entre son institution et la Guinée met l’accent sur trois piliers dont celui lié au renforcement de la productivité agricole et la croissance économique. Selon Rachidi Radji, le projet de mobilité et de connectivité rurale contribuera à la réalisation de cet objectif stratégique en améliorant et en soutenant l’accès routier de la population rurale aux marchés et au service de base en Guinée. Pour sa part, le ministre de l’économie et des Finances a clairement précisé qu’en Guinée la mise en place d’un réseau dense d’infrastructures de transport en milieu rural, respectant les aspects environnementaux et sociaux, concourt à la réduction de la pauvreté et à l’atteinte des objectifs de développement durable. Le Plan National de Développement Economique et Social 2016-2020 s’inscrit parfaitement dans cette vision, et couvre les préfectures de Coyah, Dubréka, Boké, Dalaba, Pita et Labé pour un linéaire de 800 Km de pistes rurales explique le ministre Mamadi Camara. Poursuivant, le ministre de l’Economie et des Finances dira que l’exécution des travaux se fera sur 5 ans et aura à terme trois impacts majeurs à savoir : l’amélioration d’une part, du réseau de pistes rurales reliant les villages entre eux et d’autre part, des routes préfectorales reliant les communes rurales avec le reste des zones économiques de production agricole. L’assurance de l’entretien des infrastructures de transport rural par les populations et le renforcement des capacités de l’administration centrale et déconcentrée à travers la direction nationale du génie rural du ministère de l’Agriculture et la direction nationale des routes préfectorales et communautaires du ministère des Travaux Publics. Visiblement satisfait de cette signature à hauteur de 40 millions de dollars, les ministres Kanny Diallo du Plan et du D é v e l o p p e m e n t Economique, de Moustapha Naïté des travaux Publics et Mariama Camara de l’Agriculture, ont tour à tour exprimé leurs entières satisfactions au groupe de la Banque mondiale avant de s’engager chacun à ce qui lui concerne de tout mettre en œuvre pour que le délai des cinq (05) mois requis pour le début des travaux est effectif pour le bonheur des populations guinéennes. Aboubacar Condé ASSAINISSEMENT DU FICHIER DES FONCTIONNAIRES ENSEIGNANTS Les erreurs à éviter (Opinion) PROJET DE MOBILITÉ ET DE CONNECTIVITÉ RURALE LA BANQUE MONDIALE ACCORDE 40 MILLIONS USD A LA GUINEE Le ministre de l’Economie et des Finances a co-signé ce mercredi, 23 janvier à Conakry avec le Représentant du groupe de la Banque mondiale en Guinée l’accord de financement de mobilité et de connectivité rurale.
  • 6. ACTUALITÉ LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -6 Sous la présidence de son Excellence Monsieur le Président de la République, le Conseil des Ministres a tenu sa session ordinaire ce jeudi 24 Janvier 2019 de 10h à 12h30 mn, avec l’ordre du jour suivant : 1. Message de Son Excellence Monsieur le Président de la République ; 2. CompterendudessessionsordinairesduConseilInterministérieltenuesles15et22Janvier2019; 3. Questions diverses. Au titre du premier point de l’ordre du jour ; Monsieur le Président de la République a ordonné la mise en place d’une commission Interministérielle en vue de réfléchir à l’amélioration et à la systématisation des contrôles afin de veiller au strict respect de la réglementation en vigueur. Il a également donné des instructions fermes aux Ministres concernés afin que l’immatriculation de tous les travailleurs à la Sécurité Sociale soit effective. Monsieur le Président de la République a rappelé l’importance de la sauvegarde et de la protection de l’environnement dans notre pays. Il a indiqué au Gouvernement sa responsabilité en la matière vis à vis de nos populations mais aussi à l’endroit des pays voisins dont les cours d’eau prennent leur source en République de Guinée. A ce propos, il a instruit les ministres concernés d’organiser une vaste campagne de reboisement à travers le lancement d’un concours à l’échelle nationale et d’intensifier la sensibilisation des artisans ayant des activités impactant l’environnement. Le Chef de l’Etat a insisté sur la nécessité de renforcer et de fiabiliser l’élaboration de nos statistiques nationales. A ce propos il a instruit le Premier ministre Chef du gouvernement de veiller à ce que l’Institut National de Statistiques soit le seul organe habilité à communiquer officiellement aux tiers les statistiques nationales. Monsieur le Président de la République a indiqué au Gouvernement que dans l’optique d’une meilleure gestion des ressources publiques et, sauf autorisation expresse, aucun avenant ne devra être signé avec les entrepreneurs titulaires de marchés publics. A cet effet, Il a rappelé que la signature d’un contrat avec l’Etat engage le signataire à la réalisation des prestations conformément au cahier des charges. CONSEIL DES MINISTRES DU 24 JANVIER 2019 D’IMPORTANTES MESURES ANNONCEES Le Chef de l’Etat a instruit le Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation d’examiner avec attention la situation des e n s e i g n a n t s contractuels. Il a demandé au ministre d’envisager un programme de renforcement des capacités en vue de leur intégration dans le corps des enseignants titulaires. Monsieur le Président de la République a ordonné aux Ministres concernés de veiller à la sécurisation des domaines de l’Etat dans la Région administrative de Boké en prévision de l’établissement de la Zone Economique Spéciale. Le Chef de l’Etat a donné des instructions fermes au Ministre en Charge de l’Information et de la Communication afin que la couverture de l’ensemble du territoire par la télévision et la radio nationale soit effective. Il a en outre rappelé la nécessité de relancer dans un bref délai les activités des antennes régionales de la Télévision et de la Radio nationales. Monsieur le Président de la République a instruit les Ministres en charge de l’Agriculture et de la Communication de veiller à la large diffusion du nouveau tarif du Kilogramme de coton fixé à GNF 40 000. Au titre du deuxième point de l’ordre du jour, Monsieur le Premier M i n i s t r e f a i t l e co mp te ren du d e s s e s s i o n s ordinaires du Conseil Interministériel des 15 et 22 Janvier 2019 Le Conseil a entendu successivement : 1. Le Ministre de l’Information et de la Communication qui a fait une c o m m u n i c a t i o n relative à la retransmission des évènements sportifs Internationaux sur les antennes des médias publics guinéens : Il a rappelé que les chefs d’Etat africains ont adopté le 31 Janvier 2017 à Addis- Abeba, une motion dénonçant l’injustice faite à la jeunesse africaine qui est parfois privée du droit de suivre les manifestations sportives mondiales auxquelles les Etats africains sont parfois associés. Le coût prohibitif des droits de retransmission de ces rencontres sportives constitue une barrière infranchissable pour les économies en construction de ces pays. L’Union Africaine de Radiodiffusion (UAR), regroupant les représentants des télévisions et radiodiffuseurs africains de service public a adopté une déclaration à cet effet le 10 Novembre 2018 (Déclaration d’Abidjan) pour réaffirmer son attachement au Mémorandum des chefs d’Etat et réitérer que seule une loi relative aux conditions de retransmission des évènements sportifs est à même de mettre fin à des pratiques destinées à balkaniser le continent pour enrichir des instances étrangères de gestion des évènements sportifs. Le Ministre a indiqué que la Radiodiffusion Télévision Guinéenne (RTG) est aujourd’hui confrontée à l’insuffisance d’équipements techniques répondant aux standards de la CAF pour produire des matchs à domicile, et à la perte de son statut de diffuseur local attribué actuellement à une chaine privée. Pour des raisons techniques, institutionnelles et juridiques, elle ne peut que partiellement assurer la retransmission des matchs de nos équipes nationales. Le Ministre a soutenu que l’acquisition de ces équipements dans un délai raisonnable est nécessaire pour permettre la retransmission des matchs des équipes nationales joués à domicile. C’est dans ce cadre que la Guinée a mandaté l’Union Africaine de Radiodiffusion pour la représenter dans les négociations en vue de la concession de droits de retransmission des éditions de 2019, 2021, 2023 de la coupe d’Afrique des Nations de Football. Au terme de l’exposé, le conseil a apporté son soutien au Ministre et recommandé la retransmission des évènements sportifs Internationaux sur les antennes des médias publics guinéens. Il recommande également l’équipement de la RTG afin de lui conférer le statut d’un véritable médium de service public. Pour ce faire, il a instruit le Ministre de travailler en concertation avec les Ministres en charge des Finances et du Budget pour présenter un budget pour l’acquisition desdits équipements. 2.Le Gouverneur de la Banque Centrale d e l a R é p u b l i q u e de Guinée qui fait une communication relative la situation d u S e c t e u r d e s A s s u r a n c e s en Républiquede Guinée Il a informé que le marché Guinéen des Assurances compte à date 12 Sociétés agréées, et est animé par 65 intermédiaires en règle, dont 42 courtiers et 23 agents généraux. Ce dispositif est complété par un Bureau National de la Carte BruneCEDEAO pour les assurances transfrontalières et un Fonds de Garantie Automobile (FGA) pour la prise en charge des victimes d’accidents de la circulation pour lesquels les responsables ne sont pas connus, ou sont connus mais pas solvables. Le Gouverneur a indiqué que le chiffre d’affaires du marché des assurances rapporté au PIB nominal reste faible par rapport à la moyenne Africaine, et ne représente que 0,36% en 2017, et la prime moyenne par habitant (Chiffre d’affaires/Population) est de 31 668 francs Guinéens soit moins de 4 $ en 2017 contre 762,5 $ en Afrique du Sud et 6,2 $ au Nigéria. Il a déclaré que le secteur des assurances a contribué, comme investisseur institutionnel, à hauteur de 0,48% à l’investissement national et de 0,54% à l’investissement du secteur privé. La part des assurances dans l’investissement du secteur privé a connu une régression depuis 2015 en raison de la forte augmentation des investissements dans le secteur minier. Le Gouverneur a signalé d’importantes difficultés qui entravent l’évolution du secteur des assurances, dont entre autres : · La faiblesse de la culture d’assurance en Guinée ; · Le non-respect des assurances obligatoires ; · Le phénomène de la délocalisation des gros risques, notamment dans les secteurs miniers et de transport ; · La faible rétention des primes au niveau du marché, entrainant une fuite de capitaux en raison de l’absence d’une compagnie de réassurance ; · La faiblesse du rendement du secteur ; · Le faible soutien des producteurs agricoles. Au terme de l’exposé, le conseil a apporté son soutien au Gouverneur de la Banque centrale et l’a invité à poursuivre des efforts d’assainissement du secteur des assurances et sa mise en conformité avec les normes et standards internationaux. Le conseil a en outre insisté sur la nécessité de définir un mécanisme permettant de contraindre les automobilistes à souscrire une police d’assurance pour leur véhicule. Par ailleurs, le conseil a demandé aux ministres concernés de veiller à ce que l’ensemble des camions opérant dans le secteur minier disposent d’une police d’assurance adéquate. 3. Le Ministre de l’Economie et des Finances qui a soumis pour examen le projet de Décret portant création de la Mission d’Appui à la M o b i l i s a t i o n d e s R e s s o u r c e s Internes (MAMRI) Il a rappelé l’engagement du Gouvernement à concevoir et mettre en œuvre une véritable révolution fiscale, à la fois pour dégager des marges budgétaires en vue du financement des priorités économiques, mais également pour impulser une dynamique de modernisation des Administrations économiques et financières de notre pays, pour les rendre plus performantes. Cet engagement est en adéquation avec les recommandations de la conférence d’Addis-Abeba de juillet 2015, sur le financement du développement. À cette conférence, les pays en développement ont été encouragés à renforcer leurs capacités de mobilisation des ressources internes. Le Ministre a indiqué que les recettes fiscales guinéennes sont actuellement d’un niveau d’environ 13,5% du PIB. Le consensus dégagé lors des travaux à Addis- Abeba a été d’encourager les économies comme la nôtre à tendre vers un objectif de mobilisation des recettes
  • 7. ACTUALITÉ LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -7 fiscales à hauteur de 20% du PIB. Il a rappelé que depuis 2010, sous le leadership du Président de la République, des actions vigoureuses ont été entreprises, qui ont permis de renforcer le dynamisme de notre économie. Sur la base d’un diagnostic pertinent, ces actions ont ainsi permis une stabilisation des indicateurs macroéconomiques, la relance du secteur minier, ou encore l’amélioration de l’attractivité économique de notre pays, comme en témoignent le succès du Groupe consultatif à Paris sur le PNDES et l’accord de partenariat avec la Chine. Le Ministre a toutefois noté que ces succès réels, n’ont pas permis de changer fondamentalement de paradigme et d’accroitre, comme nous l’aurions souhaité, la confiance dans la politique économique, tant du point de vue de la diversification du système productif que de celui de la réduction de la pauvreté et du développement des infrastructures. Il a précisé que les financements extérieurs dans le cadre du PNDES (20 Mds USD) et l’accord avec la Chine (21 Mds USD), qui commencent seulement à se concrétiser, ne sauraient se substituer à la nécessité pour notre pays d’améliorer significativement ses capacités de mobilisation des ressources internes, en vue de faire face, même partiellement, à nos besoins de financement. Le Ministre a déclaré que les points évoqués plus haut ont amené le Premier Ministre à prendre sur accord de Son Excellence Monsieur le Président de la République, la décision d’instituer une Mission d’Appui la Mobilisation des Ressources Internes (MAMRI), pour conduire les travaux tendant à améliorer les capacités de mobilisation des recettes fiscales, à l’instar des exemples réussis ailleurs en Afrique. Le Ministre a affirmé que l’objectif fondamental de la MAMRI est de donner aux initiatives se rapportant à la mobilisation des ressources internes l’impulsion politique du Chef de l’Etat. Cette instance sera, entre autres objectifs, le lieu de réalisation des diagnostics requis pour apprécier la pertinence, pour la Guinée, d’instituer un office des recettes. La Mission d’Appui compte deux instances, un Comité de Pilotage et une Equipe Technique Permanente. Le Comité de Pilotage est présidé par le Premier ministre. Le Ministre de l’Economie et des Finances est Vice-Président, tandis que le Ministre du Budget est Rapporteur. Un certain nombre de ministres sont membres du Comité de Pilotage, ainsi que des personnalités extérieures et qualifiées. L’Equipe Technique Permanente compte un Chef de mission, un rapporteur, des directeurs de projet et un gestionnaire de projet. La structuration de l’équipe technique permanente est telle que tous les segments de la mobilisation des ressources internes sont couverts. Le Ministre a sollicité l’approbation du projet de décret qui permettra le démarrage effectif des travaux et de bénéficier de l’appui de nos partenaires intéressés. Au terme de l’exposé le Conseil a demandé aux Ministres concernés de revoir à la hausse l’objectif de mobilisation des recettes intérieures en le portant à 25% du PIB. Sous réserve de la prise en compte de cette observation, leConseil recommande l’adoption de ce projet de décret. 4. Le Ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts qui a fait une communication relative au déroulement de la 24ème C o n f é r e n c e des Parties (COP24) à la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques , du 02 au 14décembre 2018 à Katowice (Pologne). Il a indiqué que bien que la cérémonie d’ouverture ait enregistré la présence de 40 Chefs d’Etat et de Gouvernement, ainsi que du Secrétaire Général de l’ONU, la COP24 a été marquée par l’absence de Hauts dirigeants des Pays développés dont les USA, l’Allemagne, la France, la Russie, etc. Le Ministre a soutenu que l’Objectif de la COP24 était de capitaliser les acquis de la COP23 et projeter les discussions majeures à mener lors de cette session. Les principaux enjeux étaient : la finalisation de l’adoption des règles de mise en œuvre de l’Accord de Paris, l’aboutissement du dialogue de Talanoa avec la participation des Ministres et le bilan de l’action et de l’ambition pré-2020. Il a affirmé qu’en plus des plénières, les membres de la délégation guinéenne, ont participé à plusieurs évènements parallèles. Le Ministre d’Etat a eu l’occasion de rencontrer les responsables de la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages menacées d’Extinction (CITES) en vue de réexaminer les efforts fournis par le Gouvernement guinéen pour lever la sanction qui frappe notre pays. Une mission d’Experts du Secrétariat est attendue à Conakry le 20 janvier 2019 à cet effet. La délégation a également eu des rencontres avec les représentants du PNUD, du FEM de la BAD et autres partenaires financiers pour la recherche de financement des 13 projets initiés par le Département de l’Environnement. Le Ministre a informé que malgré des divergences constatées la COP24 a abouti à l’adoption du Manuel devant rendre opérationnel l’Accord de Paris. La COP25 est prévue se tenir au Chili. Au terme de l’exposé, le conseil a invité le Ministre à faire le suivi des engagements de la Guinée a la COP24 ainsi que les efforts fournis par le Ministère de l’Environnement dans le cadre de la mise en œuvre de son NDC (contribution Nationale déterminée) et s’assurer de l’établissement de la liste globale des représentants de la Guinée aux prochaines COP. 5. Le Ministre de la F o n c t i o n Publique, de la Réforme de l’Etat et e la Modernisation de l ’ A d m i n i s t r a t i o n qui fait une comm u n i c a t i o n relative la feuille de rout e de la mise en œ u v r e d u P r o g r a m m e d e Réforme de l’Etat et de M o d e r n i s a t i o n d e l ’Ad mi n ist rat io n (PREMA), exercice2019. Il a réitéré que le Programme de Réforme de l’Etat et de Modernisation de l’Administration a pour mission : la coordination, l’impulsion et le suivi- évaluation des politiques et programmes de réformes de l’Etat et de modernisation de l’Administration. Le Ministre a indiqué les 5 Axes stratégiques d’intervention du PREMA dans le cadre du Plan de Réforme défini. Il a souligné que pour accélérer la modernisation de l’administration engagée et la rendre plus performante et plus accessible, la feuille de route du Plan de réforme de l’Administration et de la Fonction Publique prévoit en 2019, la réalisation des actions suivantes : · Le renforcement des capacités des membres du gouvernement, des hauts cadres de l’administration publique ; · L’adaptation des organisations et du fonctionnement des services de l’administration publique aux nouvelles normes et aux nouvelles modalités de gestion publique ; · La modernisation et la fiabilité des systèmes de gestion des ressources humaines ; · La conduite des volets de réformes visant l’amélioration de l’organisation et du fonctionnement des Directions et des services de la Fonction Publique ; · L’amélioration des services rendus à l’usager ; · La vulgarisation des nombreux textes de lois élaborés et adoptés par le gouvernement et l’appropriation par les cadres et agents de ces outils (GAR, L025 ; L028 etc.) ; · La vulgarisation et l’opérationnalisation des cadres institutionnels et des textes élaborés par le PREMA, dans le cadre de l’appui au renforcement de la Décentralisation et de la Déconcentration ; · La finalisation et l’adoption par le Gouvernement de lois et projets structurants dont : entre autres : la loi sur le Droit d’Accès à l’Information Publique, le Code de Conduite de l’Agent public, etc. Au terme de l’exposé, le conseil a apporté son soutien et recommandé : · au Ministre, la mise en œuv re de la feuille de route et la conduite d’une enquête portant sur le fonctionnement global de l ’ a d m i n i s t r a t i o n publique ; · aux Ministres en charge du Budget et des Finances, d ’ a s s u r e r l e s f i n a n c e m e n t s prévus auB ND p o u r p e r m e t t r e l’opérationnalisation des actions prévues dans la feuille de route. Au titre des questions diverses Le Conseil a félicité le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, à travers l’Institut Supérieur des Mines et de la Géologie de Boké (ISMGB), pour la sélection de son 2ème projet, bâti autour de l’économie minière et i n t i t u l é C e n t r e d’Excellence Emergent en Mines et Société, en abrégé CEMS ». Le CEMS est élu pour cinq ans (2019-2023) et recevra l’appui de la Banque Mondiale et de ses partenaires durant cette période, à travers une enveloppe de quatre millions de dollars a m é r i c a i n s (4000 000 USD) et une assistance technique de haut niveau. Ce programme d’excellence permettra à l’ISMGB de moderniser ses infrastructures, mettre à niveau ses équipements de laboratoires et qualifier ses programmes de recherche et de formation par la mise en place de nouveaux programmes tournés vers l’économie minière en lien avec le d é v e l o p p e m e n t socioéconomique de la Guinée et de la sous- région ouest-africaine. A terme, ce programme de coopération quinquennal aidera l’enseignement supérieur et la recherche scientifique guinéens à asseoir les bases indispensables de la transformation de l’Institut Supérieur des Mines et de la Géologie de Boké en un véritable outil d’expertise scientifique, académique, technique et technologique au service du développement d’une économie minière sociale porteuse de croissance, de talents et d’emplois pour les populations guinéennes et de la région. Durant les cinq (5) prochaines années, l’ISMGB, pourle compte de son CEMS, recevra un appui financier et une assistance technique de qualité pour améliorer ses procédures et déboucher sur des résultats de recherche, de formation et de service à la communauté de standard international. Le Conseil des Ministres Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement
  • 8. ACTUALITÉ LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -8 Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, maintenu samedi à la tête du nouveau parti présidentiel RHDP qui tenait son premier congrès à Abidjan, n’a pas dévoilé ses intentions pour la prochaine élection présidentielle de 2020, tout en taclant son ex- allié, le PDCI de l’ancien président Henri Konan Bédié. Le congrès a «entériné l’élection» de M. Ouattara comme président du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix, selon une résolution lue devant environ 100.000 personnes rassemblées au stade Félix Houphouët-Boigny et autour de l’enceinte, dans la capitale économique ivoirienne. Ce premier congrès ordinaire, tenu sur deux jours vendredi et samedi, a constitué le véritable lancement du nouveau parti présidentiel, que ses dirigeants avaient mis sur pied lors d’un congrès constitutif en juillet 2018 en élisant déjà M. Ouattara à sa tête. Ce nouveau «parti unifié» rassemble la formation de M. Ouattara, le Rassemblement des républicains (RDR), l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI – six députés), et des personnalités d’autres partis. – «Nouveau mandat!» – Le président ivoirien, âgé de 77 ans, n’a pas dévoilé ses intentions quant à une éventuelle candidature à la prochaine élection présidentielle de 2020. A la foule qui scandait «nouveau mandat!», il a répondu : «Je vous donnerai ma réponse l’an prochain», précisant CÔTE D’IVOIRE Ouattara garde la main sur le parti présidentiel, suspense pour 2020 qu’un nouveau congrès désignera en 2020 le candidat du RHDP à la présidentielle, de façon démocratique. Elu en 2010, puis réélu en 2015, Alassane Ouattara terminera en 2020 son deuxième mandat. La Constitution adoptée en 2016 n’autorise pas un troisième mandat, mais il existe une incertitude juridique sur l’application de cette disposition. Il a par le passé indiqué qu’il ne briguerait pas de troisième mandat, et avait même plaidé en juillet 2018 pour un passage de relais à «la nouvelle génération». Mais depuis quelques mois, il entretient le flou sur ses intentions. «Je veux travailler à former une équipe pour qu’elle me puisse me succéder le moment venu», a -t-il déclaré samedi. «On est satisfait de l’action d’ADO (surnom du président, NDLR), on souhaite qu’il continue son travail», a réagi auprès de l’AFP Mamadou Traoré, un militant RHDP d’Abidjan. «Un troisième mandat, pourquoi pas ? On souhaite qu’il en ait encore la force», a commenté Henriette Palé, une militante venue de Bouna, à 560 km au nord d’Abidjan. – Main tendue – Dans son discours de clôture d’une heure, M. Ouattara a galvanisé la foule. «Le RHDP est en marche, rien ne peut l’arrêter». Il est «la première force politique nationale», présente «dans tout le pays». «Le RHDP gagnera en 2020», a-t-il lancé, ovationné par ses partisans. A mots couverts, M. Ouattara a attaqué à plusieurs reprises son ancien allié, le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dirigé par l’ex-président Henri Konan Bédié (1993-99), qui a rompu en août dernier la coalition qui gouvernait depuis 2011. Les deux formations sont depuis à couteaux tirés. Emaillant son discours de références à Félix Houphouët- Boigny, le père de l’indépendance, premier président de Côte d’Ivoire (1960-1993) et icône politique de la nation, M. Ouattara a fustigé l’infidélité du PDCI, et moquant la plateforme de l’opposition que M. Bédié tente de constituer. «Les électeurs ne veulent plus d’alliances de circonstances» «pour avoir des postes». «Nous voulons de vraies alliances, c’est cela le RHDP», a lancé M. Ouattara, se disant homme qui «respecte toujours sa parole». Le PDCI a refusé de fusionner avec le RHDP, accusant justement M. Ouattara de manquer à sa parole de soutenir un candidat PDCI à la présidentielle de 2020, alors que le PDCI l’avait soutenu en 2010 et 2015. Le RHDP a néanmoins réussi à débaucher un grand nombre de cadres du PDCI, notamment la plupart des ministres. Et le président s’est dit prêt à de nouvelles alliances. «Le RHDP est un parti qui tend la main, nous sommes ouverts à tous, quel que soit le parti d’origine», a-t-il déclaré, insistant à plusieurs reprises sur le «pardon», la «réconciliation» et la «paix». AFP LaBanque mondiale (BM) vient d’octroyer, à travers l ’ A s s o c i a t i o n Internationale pour le Développement (IDA), 40 millions de dollars à la Guinée pour le financement d’un projet de mobilité et de connectivité rurale. Ce projet facilitera l’accès routier de la population rurale aux marchés et au service de base en Guinée. Durant les 5 ans d’exécution du projet, les priorités de financement seront axées sur le réseau de pistes rurales En Guinée, 15% des adultes sont prêts à prendre le chemin de l’émigration vers un pays d’Afrique de l’Ouest ou d’Occident, indique mercredi un sondage mené par l’ONG Stat View International, membre du réseau Afro Baromètre. Il a été conduit en mai 2017 auprès d’un échantillon national de 1.200 adultes, dont 33% vivent en milieu rural. Sa marge d’erreur est de plus ou moins trois points de pourcentage. Ils sont ainsi 38% parmi les jeunes universitaires à vouloir se lancer dans la migration vers l’Europe ou l’Amérique du Nord. De même, 65% des jeunes diplômés sont sans emploi depuis la fin de leurs études supérieures, ce qui les pousse à choisir le chemin de la migration vers l’Occident. PROJET DE MOBILITÉ ET DE CONNECTIVITÉ RURALE La BM octroie 40 millions de dollars à la Guinée reliant les villages entre eux, les routes préfectorales reliant les communes rurales au reste des zones économiques de production agricole, et l’entretien des infrastructures de transport rural. Selon une note d’information du ministère de l’Economie et des Finances, la signature de cet accord s’inscrit dans le cadre du partenariat entre la BM et le gouvernement guinéen visant à soutenir la mise en œuvre du Plan national de développement économique et social (PNDES). Ce dernier concerne certaines préfectures de la Basse et Moyenne-Guinée pour une distance linéaire de 800km de pistes rurales. Le ministère a indiqué que la mise en place d’un réseau dense d’infrastructures de transport en milieu rural, respectant les aspects environnementaux et sociaux, concourait à la réduction de la pauvreté et à l’atteinte des objectifs de développement durable. CONAKRY, 25 janvier (Xinhua) GUINÉE 15% des adultes sont prêts à émigrer vers le reste de l’Afrique ou l’Europe (sondage) Toutefois, seulement 7% des jeunes décident de partir suivre des formations universitaires ou postuniversitaires dans les pays où l’enseignement supérieur est plus développé. Les raisons évoquées par les potentiels candidats à la migration sont entre autres la recherche d’un travail, la possibilité de faire des études approfondies, échapper aux difficultés économiques et la grande pauvreté dans le pays. A propos de la liberté d’expression et la liberté de presse en Guinée, 60% des sondés pensent que les médias locaux sont libres de mener des enquêtes sur l’action publique et sur la gestion des biens publics, alors que 42% jugent que la Guinée est un pays démocratique, mais avec des problèmes. Interrogés sur les violences politiques dans le pays, 28% déclarent avoir toujours craint des violences en période électorale, alors que 6% ont dit avoir été victimes de violences politiques. Dans la capitale, Conakry, où les violences politiques sont plus récurrentes à l’approche des élections nationales, 53% des Guinéens disent craindre des violences et 22% ont déjà été victimes des conséquences de cette violence électorale. Un tiers (33%) des sondés ont déclaré ne pas être en sécurité en 2017 dans leur lieu de résidence à cause de l’insécurité à Conakry et 29% pensent qu’il existe bien des conflits dus aux compétitions politiques dans le pays. Sur les efforts consentis par l’Etat pour la prévention des conflits, 41% des citoyens estiment que le gouvernement les gère plus ou moins bien. CONAKRY, 23 janvier (Xinhua)
  • 9. ETRANGER LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page -9 La police guinéenne des frontières vient de démanteler un vaste réseau de trafic de drogue avec l’arrestation d’un ressortissant ghanéen en possession de quatre kilos de cocaïne, a annoncé mercredi la télévision nationale. Ce réseau est spécialisé dans le transport de stupéfiants, notamment de la cocaïne, des pays de production vers des pays de destination en passant par des pays de transit comme la Guinée. Pour tromper la vigilance des services de sécurité transfrontalière de l’aéroport international de Conakry, le réseau utilisait des ceintures déclarées comme des articles De 2011 à 2018, le taux de couverture en réseau téléphonique est passé de 40% à 79% dans le pays , avec une large présence de différents opérateurs de téléphonie mobile, a annoncé lundi le ministre guinéen des Postes, des Télécommunication et de l’Economie numérique, Moustapha Mamy Diaby, lors d’une conférence de presse. A l’image des autres pays de la sous- région, la Guinée connait une forte disponibilité du réseau de communication téléphonique, avec le déploiement de sociétés téléphoniques dans tout le pays, y compris dans les villages les plus reculés de la Guinée. Le ministre a précisé que le pays disposait de plus de 12 millions d’abonnés au réseau téléphonique, contre 3 millions d’abonnés pour le réseau internet. Pour ce faire, le gouvernement a investi dans le déploiement de la fibre optique sur plus de 3.000 kilomètres des plus de 4.000 prévus. Au cours des huit dernières Au titre d’appui budgétaire pour soutenir son programme de développement, la Guinée a bénéficié d’un investissement total du Fonds saoudien pour le développement estimé à plus de 260 millions de dollars, a annoncé lundi la ministre de la Coopération et de l’Intégration africaine Djènè Keita. Une délégation du fonds saoudien séjourne actuellement en Guinée pour évaluer l’impact des investissements dans les secteurs de la santé publique, de l’éducation, des infrastructures et de TRAFIC DE DROGUE Un ressortissant ghanéen arrêté avec 4 kilos de cocaïne destinés au marché local d’habillement et dans lesquelles la cocaïne était dissimulée. C’est le deuxième réseau de trafic de drogue démantelé depuis le début de l’année, avec la saisie de quantités importantes de cocaïne à l’aéroport international de Conakry. Selon un responsable de la police de l’air et des frontières, le trafiquant arrêté sera déféré devant les tribunaux afin d’être jugé et puni. CONAKRY, 23 janvier (Xinhua) années, le secteur d e s télécommunications a créé plus de 10.000 emplois directs et indirects pour la main d’œuvre locale, a indiqué M. Diaby. En termes d ’ in v e s t i s s e me n t cumulés, dans le secteur public il y a eu un investissement de 3.073 milliards de francs guinéens, soit plus de 330 millions de dollars, contre 6.828 milliards de francs g u i n é e n s d ’ in v e s t i s s e me n t pour le s ecteur TÉLÉPHONIE MOBILE Le taux global de couverture en réseau téléphonique est estimé à 79% privé, soit plus de 740 millions de dollars. A propos des perspective, M. Diaby a rappelé qu’une interconnexion directe de la Guinée avec les 6 pays limitrophes était prévue, de même que la construction d’un deuxième câble sous- marin, l’installation et l’opérationnalisation d’un Data center et la mise en place du conseil national de protection des données à caractère personnel. CONAKRY, 22 janvier (Xinhua) la religion. L’objectif du séjour de la délégation est de toucher du doigt les réalisations faites grâce au fonds et surtout de rencontrer les véritables bénéficiaires de son apport. A l’image des autres partenaires techniques et financiers de la Guinée, le fonds saoudien participe au financement du Programme national de d é v e l o p p e m e n t économique et social (PNDES) du pays qui court jusqu’en 2020. La délégation a été reçue lundi par le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé pour échanger sur les Décryptage de l’actualité par les Experts de la maison. Rendez-vous du lundi au vendredi sur Sabari fm 97.3 à partir de 16h 5 mn COMPRENDRE L’ACTUALITÉ A ÉCOUTER ABSOLUMENT ! DÉVELOPPEMENT L’investissement du Fonds saoudien pour le développement s’élève à 260 millions de dollars possibilités de revoir les p a r a m è t r e s d’intervention dans le cofinancement des projets de développement dans le pays. Les projets sanitaires, éducatifs, infrastructurels et de formation, touchant directement les populations à la base, seront soumis à l ’ o r g a n i s a t i o n saoudienne pour solliciter la levée de fonds en leur faveur. CONAKRY, 15 janvier (Xinhua)
  • 10. COMMUNIQUÉ LE DIPLOMATE REFUGE PLUS À VISITER ABSOLUMENT L’analyse des courses par les spécialistes, c’est sur Sabari FM 97.3 tous les Lundi, Mercrédi, Jeudi et Samedi à 18h30. Avec PMU on parie que vous allez gagner PROGRAMMEDESCOURSES MARDI JEUDI VENDREDI DIMANCHE TIERCEQUARTE TIERCEQUARTE TIERCEQUARTE TIERCEQUARTE 2000GNF3000GNF 2000GNF3000GNF 2000GNF3000GNF 2000GNF4000GNF QUINTÉ CONTACTS : 631 27-99-48 / 622 32-48-10 Sandervalia, Kaloum, près du musée national LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 10 Fiche de renseignements AUTO ÉCOLE DEBO VOUS SOUHAITE LA BIENVENUE HORAIRES LUNDI AU SAMÉDI DE 8H - 19H POUR LA BONNE FORMATION EN CONDUITE, VENEZ À L’AUTO- ECOLE DEBO (Veuillez exigez le reçu de l’Ecole à chaque versement). AUTO ECOLE DEBO Siège Coléah Autoroute BP: 1158 Conakry Fiche de renseignements Agence A : Coléah Autoroute ---------- Tél : 621 36 47 92 Agence B : Hamdallaye ----------------- Tél : 621 36 47 93 Agence C : Koloma ------------------------ Tél : 621 36 47 94 Agence D : Aéroport Gbessia -----------Tél : 321 36 47 95 Agence E : Matoto Tél : 621 36 47 96 Agence D : Enco5 Tél : 621 36 47 97 Agence F : Lambanyi Tél : 621 36 47 88 Agence G : Sonfonia Tél : 623 69 36 13 Agence I : Labé Tél : 621 36 47 82 Agence J : Dakar (00221) 631 28 55 NB: - Le début des cours pratiques est subordonné au paiement intégral du montant correspondant à l’option choisie. - 48 heures après le versement, aucun rembourssement n’est possible. COURS THEORIQUE SUR VIDEO OU DIAPOSITIVE 1- Poids léger (permis B) : théorie et pratique (18 cours pratiques + 2 cours gratuits) = 600.000 FG A- Transport en commun (permis BCD) et Poids lourd (BC) (23 cours pratiques + 2 cours gratuits) = 700.000 FG C) Recyclage Théorie et (ou) pratique (sans permis a) Poids léger (pour 18 cours) ………………………..570.000 FG - chaque cours supplémentaire ………………………. 30.000 FG b) Transport en commun - Pour 23 cours : ………………………………………. 660.000 FG - chaque cours supplémentaire :……………………. 350.000 FG V.I.P……………………………………………………... 1.400.000 FG POUR CHAQUE TYPE DE FORMATION, LE VERSEMENT PEUT ETRE EFFECTUE EN 2 TRANCHES. II. FORMATION SUR VOS SITES OU A DOMICILE Tarif ordinaire + 500.000 FG III. Permis international …………………………………………………….. 150.000 FG IV.- A fournir : 4 photos d’identité fond rouge - A la fin de la formation, les clients doivent passer un examen au CADC (D.N.T.T.) pour l’obtention du permis. INSTITUT PROFESSIONNEL MODERNE (I.P.M) 1er Institut privé de cycle en Guinée : (Elèves-Bacheliers-Etudiants-Diplômés-Fonctionnaires) Un Système Européen : cycle avec diplôme (3 Mois – 6 Mois- 9 Mois) INSTITUTPROFESSIONNELMODERNEADEUXANTENNES I.P.MD’ENCO 5 Adresse : près de l’immeuble de la SGBG tel :66425 61 48/622 40 5650/666 445339 I.P.M DE KIPE Adresse : kipé centre émetteur (100mètres du carrefour centre émetteur) transversale t2- immeubleSAVANE. tel : 66423 20 53 /664 32 68 17 AVANTOUAPRESMIDIOULESOIR–ECONOMISEZVOTRETEMPS A (I.P.M) : L’ordinateur est une simplemachine facile à maitriser (2heures /jour + 5 jours / semaines : diplôme à la fin du cycle pour toutes les filières) Horaire des cycles 2 heures /jour Avant midi 08h30-10h30 Avant midi 11h00-13h00 Après midi 14h00-16h00 Après midi 16h00-18h00 Soir 18h00-20h00 Mode de paiement : Frais d’inscription 85 000fg + 3mois de mensualité 3 mois 9 mois6 mois NB : le nombre de place est limité Email institutipm@yahoo.fr . l’argent versé ne peut être remboursé, ni transféré quel que soit le motif. Site web : IPMGUINEE.COM I.P.M demande à tous les étudiants de prendre soin de leurs biens (portable, moto, auto et autres) I.P.M décline toute responsabilité dans le cadre d’un dommage ou vol La seule école professionnelle qui vous donne la chance de vous inscrire au milieu de l’année scolaire. Chaque 6 semaine il y a ouverture d’un nouveau cycle. Et 8 cycles par an ANNEE SCOLAIRE 2018 C1 02 Janv. C5 02 juillet C2 12 févr. C6 13aout C3 02 avril C7 01 oct. C4 14 mai C8 13 nov. Veuillez appeler du lundi au samedi de 07h30 à 18h30mn La Direction libanaise avec des éminents professeurs Dossier à fournir - 2 photos d’identité - Copie extrait d’acte de naissance - Copie attestation de niveau ou diplôme ANNEE SCOLAIRE 2018 C1 22 Janv. C5 23 juillet C2 05 mars C6 03sept C3 23 avril C7 22 oct. C4 04 juin C8 03 Déc. Date des 8 cycles Enco 5 près dela SGBG Date des 8 cycles Kipé centre émetteur Ouvertureprochainecycle122ème 01 Octobre 2018 Ouverture prochaine cycle 75ème 22 Octobre 2018 Informatique (windows-word- excel)275000fg/mois Informatique(power point- Publisher-Access) 320 000fg/ mois Marketing et Management : 275 000fg/ mois Gestion des Ressources Humaines :275 000fg/ mois Autocad : 320 000fg/ mois Photoshop : 320 000fg/ mois Langue anglaiseN1 : 275 000fg/ mois Excel avancé : 500 000fg/mois Archicad : 320 000fg/ mois Logiciel de comptabilité (compta 100-gestion com -paie) : 500 000fg/ mois Logiciel de typing bilingue : 275 000fg/mois Gestion Informatique 275 000fg/ Mois Comptabilité Informatique : 275 000fg/ Mois Administration Bancaire Informatique275 000fg/ mois Administration Commerciale Informatique275 000fg/ mois Informatique Bureautique Bilingue275 000fg/ mois Secrétariat Informatique : 275 000fg/ mois Maintenance + Installation Des Ordinateurs : 320 000fg/ mois Langue anglaise N1 et N2 275 000fg/ mois Logistique et Transport :275 000fg/ mois Gestion + Comptabilité informatique 275 000fg/ mois Administration Bancaire+ Commerciale Informatique : 275 000fg/ mois Compta +Administration Financière Informatique 275 000fg/ mois Organisation des Entreprises + Marketing Informatique 275 000fg/mois Assistante de Direction 275000fg/ mois LangueAnglaise N1, N2 et N3275000fg/ mois Banque et Assurance Informatique 275 000fg/ mois
  • 11. LE DIPLOMATE N° 781 du 29 janvier 2019 Page - 11 DIVERTISSEMENTS HOROSCOPE Une synthèse de Camara Safiatou Coumbassa GEMEAU (21mai-20juin) CANCER (21juin-22juillet) LION (23juillet-21août) BALANCE (22sept-22oct) SCORPION (23oct-21nov) SAGITTAIRE (22nov-21déc) VERSEAU (21janv.-18fev) POISSON (19fev-20mars) CAPRICORNE (21dec-20janv) Couples : Vous vivrez une période pleine de bonheur, de tendresse, de douceur, particulièrement si vous êtes lié à un natif du Bélier. Carnet rose pour beaucoup. Étant heureux, vous serez agréable d’humeur et plein de complaisance. Célibataires : Vous, célibataires, vous pourriez faire une rencontre décisive cette semaine, à condition que vous n’ayez vos beaux yeux et votre langue dans votre poche ! Couples : Les influx dynamisants de Pluton vous donneront ces jours-ci le courage de vos désirs amoureux. Délaissant votre réticence habituelle, vous serez prêt à n’importe quoi pour suivre jusqu’au bout vos passions débridées. Célibataires : Des aventures, vécues par les célibataires comme provisoires et superficielles, pourraient prendre une ampleur qu’ils n’avaient pas prévue et même trouver leur conclusion dans le mariage. Entoutcas,lesunionscontractéesoudécidéescettesemaineaurontdegrandeschances de succès grâce à la complicité de Vénus en excellente position dans votre thème. Couples : Vos relations conjugales reprendront une tournure très positive. Ce sera l’entente parfaite sur tous les plans - sentimental, intellectuel, sensuel. Vous n’aurez vraiment pas à vous plaindre et n’aurez aucun regret d’être lié à votre conjoint ou partenaire actuel. Célibataires : Une certaine insouciance pourra faire du tort aux célibataires, qui se laisseront aller à des dépenses exagérées pour l’objet de leurs amours. De même, ils risquent de faire des promesses inconsidérées dans le domaine des sentiments, promesses qu’ils ne pourront pas tenir et qui les mettront plus tard dans une situation des plus inconfortables. Couples : Votre vie conjugale sera sous la protection sans faille du Ciel. C’est avant tout le Soleil qui vous vaudra cette embellie. Ce sera le grand jour chassant les brumes de la nuit, la chance remplaçant la malédiction, la promesse de l’amour au lieu de la solitude. Vous l’avez compris : votre bonheur à deux sera total ! Célibataires : Période très favorable aux intéressantes rencontres amoureuses. Bien des célibataires pourraient dénicher l’âme sœur cette fois, même s’ils ont jusqu’ici toujours échoué dans leurs recherches. Couples : Plaisir et bien-être en couple ! Voilà le programme fort alléchant qui vous attend. Vous serez dans de bonnes dispositions d’esprit, et vos relations avec votre conjoint ou partenaire y gagneront en harmonie. Vous saurez lui communiquer votre optimisme, et l’entente sexuelle sera excellente. Célibataires : Les célibataires seront enclins à décider des projets d’union de manière irresponsable, simplement sur un coup de tête ou un coup de cœur. Ils devront prendre un peu de recul et réfléchir davantage afin d’éviter de se retrouver dans une situation inextricable. Couples : Grâce à l’influence conjuguée de Jupiter et de Vénus, vous vivrez des moments privilégiés auprès de votre conjoint ou partenaire. Non content de renforcer vos liens de complicité avec la personne qui partage votre vie, vous l’entraînerez aussi au paradis du plaisir. Célibataires : Vous serez excessivement enclin à courir après tout ce qui bouge. Vous papillonnerez avec conviction, et vous éprouverez le besoin de vous ressourcer dans des amours nouvelles, souvent simultanées. Couples : Conseil de Saturne : soyez plus respectueux de la liberté de votre partenaire. Si vous estimez qu’un flottement existe dans le couple, faites l’effort d’en parler franchement et sereinement, dans un dialogue où chacun exprimerait ses aspirations profondes et ses suggestions pour améliorer la vie conjugale dans l’avenir. Célibataires : Coup de foudre pour de nombreux célibataires. Une seule idée : vous marier le plus tôt possible. Attention, pas de précipitation. Laissez passer un peu de temps avant de prendre une décision irrévocable. Couples : Ecoutez ce conseil de Saturne. Etre heureux en couple, ce n’est pas une question de chance, il faut savoir patiemment construire son bonheur, en faisant des concessions et en tenant compte des désirs, des aspirations de son partenaire. Célibataires : Les célibataires devraient faire une rencontre marquante cette semaine. Mais il n’est pas dit que cette rencontre devrait forcément conduire au mariage ou à une union stable. Profitez quand même de tout ce que vous trouverez de bon. Couples : Ne soyez pas soupçonneux de votre partenaire, comme cet aspect de Neptune vous y inclinera. Il est possible que l’autre soit irréprochable. En tout cas, la jalousie ne vous mènerait à rien. Essayez plutôt d’engager un dialogue serein. Célibataires : Plein soleil sur vos amours ! Nombre de célibataires rencontreront un partenaire qui sort vraiment de l’ordinaire. Vif, chaleureux, sensuel et épanoui, il leur fera découvrir la vie sous des couleurs encore plus vives. Couples : Vos relations avec votre conjoint ou partenaire risquent de se gâter quelque peu. Vos exigences amoureuses seront si élevées que l’autre aura bien du mal à se montrer à la hauteur de votre attente. D’autant que vous ne parviendrez pas à formuler clairement ce que vous souhaitez. Difficile, dans ces conditions, de vous satisfaire ! Célibataires : Vos désirs amoureux pourraient être exaucés, vu la bonne position de Pluton dans votre Ciel. Les célibataires auront l’embarras du choix. Ne vous conduisez pas comme l’âne de Buridan ; tâchez de savoir exactement ce que vous voulez. Couples : Vos relations avec votre conjoint ou partenaire s’annoncent beaucoup plus sereines que récemment. Vous retrouverez cette fois un état d’esprit nettement plus positif, et il vous sera plus facile, dans ces conditions, de tisser à nouveau de puissants liens de complicité avec l’être cher. Célibataires : La période ne semble pas idéale pour les célibataires qui souhaitent se marier, sauf si l’union est décidée depuis longtemps et si vous connaissez bien le caractère de celui (celle) que vous souhaitezépouser.Sinon, il existede fortes probabilités de rupture à brèveéchéance. Dans tous les cas, agissez avec pondération et non sous le coup de l’impulsivité. Couples : Vous saurez ces jours-ci vous créer un climat conjugal de premier ordre. Par des attentions délicates et mille petits riens, vous subjuguerez l’homme (la femme) de votre vie. L’autre sera absolument ravi, car il ne s’attendait pas à cela. Vous pourrez ainsi le mener par le bout du nez si tel est votre désir, pour son plus grand plaisir d’ailleurs ! Célibataires : Vous volez au septième ciel de la passion. Les astres vous permettront de goûter des joies amoureuses intenses. Les célibataires hommes auront la cote auprès des femmes jeunes et jolies, et les célibataires au féminin se tailleront un franc succès. Cet adolescent âgé 14 ans souffre intensément d’une maladie très douloureuse.Comme vous le voyez en image, son ventre est ballonné et ces parents ignorent la raison. Est-ce une tumeur ? Difficile de le confirmer ou l’infirmer à l’œil nu. D’où cet appel de détresse pour une prise en charge médicale afin de sauver cet enfant qui pourrait être un homme de valeur de S.O.S POUR CET ADOLESCENT demain pour la Guinée. Aux âmes sensibles et serviteurs de Dieu aidez cette famille pour sauver cet enfant ! Pour toute assistance c o n t a c t e z ces numéros suivants : (224) 626 87 53 22 / 666 55 55 42 / 628 60 88 82