Ce diaporama a bien été signalé.
Le téléchargement de votre SlideShare est en cours. ×

294701714-Controle-Interne-Systeme-d-Information-Et-COBIT.pptx

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Prochain SlideShare
cobit+.pptx
cobit+.pptx
Chargement dans…3
×

Consultez-les par la suite

1 sur 24 Publicité

Plus De Contenu Connexe

Plus récents (20)

Publicité

294701714-Controle-Interne-Systeme-d-Information-Et-COBIT.pptx

  1. 1. CONTRÔLE INTERNE, SYSTÈME D’INFORMATION ET RÉFÉRENTIEL COBIT Réalisé par : ― AMRI Abdelkarim ― KABORE Zachari ― MOUTAWAKIL Malika ― OUSSAYH Asma ― ZARIOH Asma Encadré par : M. El Hassan MEGDER
  2. 2. plan • Défi ni ti ons • R a pprochement entre contrôl e/Audi t i nterne et sytème d’i nf orma ti on • COBIT : - Doma i nes & Processus - Doma i nes - L’uti l i sa ti on - L’a pport • Concl usi on
  3. 3. Définitions Système d’information contrôle interne Gouvernance La gouvernance des SI Le COBIT
  4. 4. DÉFINITION S y s t è m e d ’ i n f o r m a t i o n • Le système d’information d’une organisation est constitué d’un ensemble de moyens, de ressources, d’éléments organisés permettant de collecter, saisir, traiter, stocker et diffuser l’information nécessaire pour décider, agir, prévoir, contrôler et effectuer les activités d’une organisation.
  5. 5. • Selon COSO 3: Le contrôle interne est un processus mis en œuvre par la direction général, la hiérarchie , le personnel d’une entreprise et destiné à fournir une assurance raisonnable quant à la réalisation d’objectifs liés aux opérations, au reporting et à la conformité. DÉFINITION c o n t r ô l e i n t e r n e
  6. 6. • La Gouvernance : La capacité d'une organisation à être en mesure de contrôler et de réguler son propre fonctionnement afin d'éviter les conflits d'intérêts liés à la séparation entre les ayants- droits et les acteurs DÉFINITION G o u v e r n a n c e
  7. 7. Gouvernance et Gestion Les systèmes et procédures utilisé(e)s pour assurer l'orientation générale, l'efficacité, la supervision et la responsabilité d'une organisation. G o u ve r n a n c e L'action de diriger et de contrôler un groupe de personnes dans le but de le coordonner et de l'harmoniser afin d'atteindre un objectif au-delà de l'effort individuel. G e s t i o n
  8. 8. • La gouvernance des systèmes d’information est la structure de relations et de processus visant à diriger et contrôler l’entreprise pour qu’elle atteigne ses objectifs en générant de la valeur, tout en trouvant le bon équilibre entre les risques et les avantages des technologies de l’Information et de leurs processus. DÉFINITION G o u v e r n a n c e d e s S I
  9. 9. • Le COBIT (Control Objectives for Business Information and related Technology, soit en français « Contrôle des objectifs des technologies de l’information ») ― Développé en 1994 (et publié en 1996) par l'ISACA (The Information System Audit and Control Association) ― COBIT: un référentiel de gouvernance des systèmes d'information permettant l’alignement des technologies sur la stratégie de l’entreprise. Il décompose tout système informatique - en 34 processus, - lesquels sont répartis en 4 domaines fonctionnels, - Ces domaines permettant de couvrir 318 objectifs. DÉFINITION C O B I T
  10. 10. Rapprochement entre contrôle/Audit interne et sytème d’information Les dispositifs du contrôle interne Les objectifs Les moyens Le système d’informations L’organisation Les procédures La supervision
  11. 11. • Au cours de chaque mission d'audit, les faiblesses, insuffisances, dysfonctionnements ou erreurs relevés par l'auditeur trouveront toujours leur cause première dans la défaillance d'un des dispositifs de contrôle interne mis en place par le responsable et parmi ces dispositifs, il existe les systèmes d’informations, Ces systèmes englobent le contrôle de gestion ainsi que toutes les données statistiques utiles à la gestion. • Un bon système d’information doit donc: ― Concerner toutes les fonctions; ― Etre fiables et vérifiables; ― Etre exhaustifs ― Etre disponibles en temps opportun; ― Etre utiles et pertinents. Rapprochement entre contrôle/Audit interne et sytème d’information
  12. 12. COBIT- D omaines • COBIT décompose tout système informatique en 34 processus, lesquels sont répartis en quatre domaines fonctionnels qui sont : Planning et organisation (Planning and Organization) (10 processus): recouvre la stratégie et la tactique et vise à identifier la meilleure manière pour les SI de contribuer à atteindre les objectifs de l’entreprise. Acquisition et mise en place (Acquire and implement) (7 processus) : recouvre l’identification, le développement ou l’acquisition des solutions informatiques et leur mise en œuvre. tout en s’assurant de leur adéquation avec les objectifs métiers. Fourniture du service et support (Deliver and Support) (13 processus) : s’intéresse à la livraison effective des servies demandés (l’exploitation informatique, la gestion de sécurité, le service d’assistance…) Surveillance (Monitor) (4 processus): s’intéresse à la gestion de la performance, à la surveillance du contrôle interne, au respect des normes réglementaires et à la gouvernance.
  13. 13. COBIT - D omaines & Pr oc es s us Domaines & Processus du COBIT
  14. 14. COBIT- Les objec tifs Le COBIT établi des objectifs concernant les informations que doivent contenir et fournir un système d'information performant. Ces objectifs sont les suivants: • L'efficacité qualifie toute information pertinente utile aux processus métiers, livrée au moment opportun, sous une forme correcte, cohérente et utilisable • L'efficience qualifie la mise à disposition de l’information grâce à l’utilisation optimale des ressources. • La confidentialité concerne la protection de l’information sensible contre toute divulgation non autorisée. • L'intégrité touche à l’exactitude et à l’exhaustivité de l’information ainsi qu’à sa validité au regard des valeurs de l’e/se et de ses attentes. • La disponibilité qualifie l’information dont peut disposer un métier tant dans l’immédiat qu’à l’avenir. • La conformité consiste à se conformer aux lois, aux réglementation et aux clauses contractuelles auxquelles le processus métier est soumis. • La fiabilité concerne la fourniture d’informations appropriées qui permettent au management de piloter l’entreprise et d’exercer ses responsabilités fiduciaires et de gouvernance.
  15. 15. COBIT- Les r es s ourc es COBIT identifie les ressources informatiques suivantes: —Les applications: les logicielles et les procédures manuelles de traitement de l'information. —L'information: les données sous toutes leurs formes, saisies, traitées et restituées par le système informatique sous diverses présentations —L'infrastructure: machines, systèmes d'exploitation, systèmes de gestion de bases de données, réseaux, multimédia, ainsi que l'environnement qui les héberge et en permet le fonctionnement —Les personnes internes et externes en charge de la gestion du système d’information
  16. 16. Le principe d’utilisation : • Référentiel adaptable à n’importe quelle typologie d’entreprise • Référentiel « illustratif et non exhaustif »: chaque entreprise ne sélectionne que les élément convenant à ses priorités • COBIT se focalise sur ce que l’entreprise a besoin de faire et non sur la façon dont elle doit le faire COBIT-L’utilisation
  17. 17. Lors des audits : • COBIT donne une liste détaillée de 318 objectifs de contrôle qui permettent à l'auditeur de cadrer son investigation. • COBIT est utilisé comme une base solide de points de contrôles, il aide à la sélection des zones critiques et à leur évaluation. Même s'il est parfois nécessaire de le compléter en fonction des spécificités du sujet (pour un audit de sécurité il conviendra par exemple d'ajouter les aspects propres aux dispositifs de sécurité existants. Il en sera d’ailleurs de même pour tout ce qui a trait au domaine légal et réglementaire), • COBIT permet de prendre en compte des points qui n'auraient pas été évoqués, faute d'y songer ou par manque de connaissance. C’est ainsi que COBIT sert à établir les questions à dérouler lors des entretiens d’audit. COBIT-L’utilisation
  18. 18. COBIT-L’utilisation Lors du pilotage des systèmes d’informations : • Le COBIT sert aussi à l’auto-évaluation des DSI
  19. 19. COBIT-L’utilisation Echelle de maturité
  20. 20. COBIT-L’apport Les dirigeants ont besoin d'objectifs de contrôle pour fournir l'assurance raisonnable que les objectifs de l'entreprise seront atteints et que des dispositifs sont en place pour prévenir ou détecter et corriger des événements indésirables. La réponse à ce besoin de déterminer et de surveiller les niveaux de contrôle et de performance de l'informatique appropriés est apportée par COBIT Tests comparatifs de la capacité des processus informatiques présentés sous la forme de modèles de maturité inspirés du Capability Maturity Model du Software Engineering Institute. Objectifs et métriques des processus informatiques pour définir et mesurer leurs résultats et leurs performances (capacité à atteindre les objectifs métiers et informatiques) selon les principes du tableau de bord équilibré de Robert Kaplan et David Norton. Objectifs des activités pour mettre ces processus sous contrôle en se basant sur des objectifs de contrôle détaillés.
  21. 21. Les entreprises qui ont opté pour les modèles de processus basés sur COBIT : • possèdent des processus plus simples et plus compréhensibles. • ont une vision compréhensible par le management de ce que fait l’informatique. • possèdent des processus prouvant la valeur ajoutée des systèmes d’information. • ont un meilleur alignement de l’informatique sur l’activité de l’entreprise du fait de l’orientation métier. • ont une attribution claire des responsabilités du fait de l’approche par processus. • sont aidées dans leurs décisions, leurs choix et leurs investissements… (bénéfique à l’entreprise) COBIT-L’apport
  22. 22. • peuvent élaborer à partir du standard COBIT leurs propres standards afin d’être encore plus en phase avec les objectifs de l’entreprise en terme de systèmes d’information. • peuvent s’auto évaluer : par des audits et en évaluant la maturité de leurs processus • peuvent se comparer à d’autres entreprises ayant un même domaine métier grâce à l’évaluation de la maturité des processus. • ne sont pas impactées par les spécificités culturelles, les avances technologiques. Ces facteurs ne semblent pas limiter l'adéquation de COBIT pour l'alignement des systèmes d'information aux objectifs stratégiques de l'entreprise. COBIT-L’apport
  23. 23. • Cobit concourt à la gouvernance des SI en aidant à s'assurer que les :  les SI sont alignés sur le métier de l'entreprise,  les SI apportent un plus au métier, et maximisent ses résultats,  les ressources des SI sont utilisées de façon responsable,  les risques liés aux SI sont gérés comme il convient. Conclusion s ur l’appor t du C obit
  24. 24. Merci …

Notes de l'éditeur

  • COBIT ne distingue pas la grande entreprise de la petite entreprise. Il ne tient pas compte non plus du secteur d’activité auquel l’entreprise appartient. Une PME ne pourra certainement pas faire tout ce que COBIT prescrit. Une entreprise industrielle n’a pas les mêmes besoins qu’une entreprise de services.

    Il faudra donc dans chaque cas sélectionner dans COBIT les éléments à retenir. Il est d’ailleurs précisé que COBIT est « illustratif et non exhaustif» : il fournit une base d’expertise dans laquelle chaque entreprise devra sélectionner ce qui correspond à ses priorités.
  • Le modèle de maturité permet de définir :
    · La situation actuelle de l'organisation,
    · La situation des entreprises dans un domaine métier équivalent,
    · La stratégie d'amélioration de l'entreprise (ce vers quoi elle souhaite aller).

×