Le Mag N°117

1 607 vues

Publié le

Le magazine de la Drôme n°117
Le choix des séniors, la rentré scolaire, l'aide aux communes

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 607
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le Mag N°117

  1. 1. magazine du Conseil Départemental ladrome.fr N°117 octobre/décembre 2015le mag 26 Rendez-vous 18 #rentrée 2015/2016 20 Aide aux communes DOMICILE, ACCUEIL FAMILIAL le choix des seniors
  2. 2. le mag N°117 Octobre/Décembre 2015 ÉDITÉ PAR LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA DRÔME DIRECTION DE LA COMMUNICATION 04 75 79 26 23 DIRECTEUR DE PUBLICATION Corinne Martinez RÉDACTION Isabelle Gardin PHOTOS Claire Matras Francis Rey Fotolia CONCEPTION GRAPHIQUE Christel Cros IMPRESSION BLG DISTRIBUTION La Poste/Médiaposte TIRAGE 245 700 exemplaires Dépôt légal à parution ISSN : 2429-5507 ANNONCE MANIFESTATIONS agenda@ladrome.fr MAGAZINE IMPRIMÉ SUR PAPIER CONTENANT DU BOIS ISSU DE FORÊTS DURABLEMENT GÉRÉES. Devenez fan du Département de la Drôme /ladromeledepartement Prochaines réunions publiques de l’Assemblée départementale 9 h à l’Hôtel du Département à Valence lundi 19 octobre Décision modificative Education lundi 16 novembre Débat d'orientation budgétaire et Décision modificative 2 lundi 14 décembre Budget primitif 2016 ladrome.fr ROUTES Prêt pour l’hiver Chaqueannée,afin d’assurerde bonnes conditionsde circulationsur l’ensembledu réseauroutier départemental (4 259 km) par temps de neige ou de verglas, le Département active son plan deviabilitéhivernale: mobilisationdes équipes et du matériel,surveillancemétéo,interventions sur les chaussées, déneigement, information aux usagers. Engagéà la mi-novembre,le dispositif sepoursuit jusqu’en mars pour les zones de plaine, en avril pour le Vercors. Plus de 300 agents dépar tementaux, renforcés par des emplois saisonniers, sont mobilisés pour cette mission. Chaque jour, le Département vous informe sur l’état des routes et vos conditions de déplacement : le bulletin quotidien est à consulter en ligne sur ladrome.fr ou en composant le 0 800 16 26 26. Lundi 14 septembre 2015, les lauréats Rhône-Alpes du concours des Meilleurs Apprentis de France ont été accueillis au Conseil départemental, par le président et député Patrick Labaune. « Je suis fier que le Département de la Drôme s’associe à une cérémonie qui meten valeurles métiers manuelset les jeunes qui choisissent cettevoie. Cette médaille est l’ incarnation de votre passion, de v otre travail, de votre mérite. Elle illustre la qualité des établissements drômois et de vos enseignants ». Les lauréats Art du bijou et du joyau (lycée Amblard, Valence) Alexandra Martin (argent) Sertisseur en haute joaillerie (lycée Amblard, Valence) Florian Pellisson (argent) Barman (lycée hôtelier de l’Hermitage,Tain) Antoine Didiot (or) ; Justin Simonot (argent) ; Mélissa Derly (bronze) ; Maxime Gomiot (bronze) Métiers de la piscine (Ufa, lycée deVinci, Pierrelatte) Ylies Bengueddoudj (or) ; Alexandre Dauvergne (or) ; Alban Alvarez (argent) ; Alain Crosta (argent) ; Anaïs Voron (bronze) L’école des talents
  3. 3. Rencontre drômoise 24 Sortir l’agenda 26 Objectif images 30 6 Lorient, parc pour tous 30 Ici en 1914… 24 Jacqueline Irrmann- Queneau Le propre de la solidarité, c’est de ne point admettre d’exclusion. Victor Hugo La formule est courte, simple et forte. Du genre qui interpelle, vous empoigne et requiert une réponse, une action. Une phrase qui, en seulement quelques mots, résume toute l’action et toute la raison d’être de notre collectivité départementale. Refuser l’exclusion, toutes les exclusions, c’est le travail quotidien des élus départementaux. Une mission difficile, entravée par la crise économique qui ne cesse de malmener de plus en plus de nos concitoyens. Dans cette conjoncture, l’exclusion revêt bien des formes et peut être violente pour qui la subit. Je pense bien sûr aux plus fragiles, enfants, personnes handicapées et personnes âgées, envers lesquels nous avons un devoir de protection bienveillante. Je n’oublie pas celles et ceux qui sont confrontés au chômage et qui, malgré leurs efforts, ne parviennent pas à retrouver un emploi. Dans cette situation, l’isolement peut être un facteur aggravant. Dans l’objectif de recréer du lien, j’ai décidé de proposer à ces Drômois, mais aussi à tous ceux qui en manifestent l’envie, de se tourner quelques heures par mois vers le bénévolat. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Les associations drômoises peuvent désormais déposer sur le site internet du Département (ladrome.fr) leurs offres et besoins en bénévoles. Je vous invite à consulter régulièrement la rubrique et à prendre contact. Tout le monde y sera gagnant. Refuserl’exclusion,c’estaussi donner les mêmes chanceset les mêmes outils de réussite à tous les collégiens de la Drôme. Cette année, le Départementinvestitpour équiper les élèvesdes 36 collègespublics en tablettes tactiles. Une méthode qui, aux dir es d’enseignants déjà utilisateurs de ces outils, favorise le travail en groupe et l’aide entre élèves… J’ai dans l’idée qu’en 2015, Victor Hugo aurait eu beaucoup de followers ! Bonne lecture à tous. Me contacter : plabaune@ladrome.fr https://fr-fr.facebook.com/patrick.labaune https://twitter.com/patricklabaune Patrick LABAUNE Président du Conseil Départemental Député de la Drôme Pour vous nos actions 17 17 Infos chantiers Expressions politiques 16 Dossier accompagner 10 le choix des seniors A la une press book 26 9 Actu express 4
  4. 4. Les bénévoles sont le cœur des associations, ici à la Banque alimentaire (photo d’archives), mais sont de moins en moins nombreux. Le dispositif voulu par le Département permettra aux associations de faire face à cette pénurie et aux allocataires du RSA de valoriser leurs compétences en vue d’un retour vers l’emploi 4 N°117 Devenez fan du Département de la Drôme C’est l’un des engagements phares voulu par la M ajorité départemen- tale conduite par Patrick Labaune : permettre à des allocataires du RSA, dans le cadre de leur obligation d'in- sertion, de réaliser quelques heures de bénévolat au profit d’une associa- tion. L’objectif recherché est double. Pour les allocataires, il s’agit de créer une mise en condition favorable pour un retour vers l’emploi, en se voyant confier une activité citoyenne qui leur permettra de faire valoir des compé- tencesintéressantesàmentionnersur un CV. Côté associations, ce dispositif répondra à un manque récurrent de bénévoles. La mise en plac e de cet échangegagnant-gagnantaétémenée par le Département en partenariat avec France Bénévolat et un grand nombre d'associations dr ômoises. Concrètement, depuis la rentrée de septembre, les associations peuvent déposer leurs offres de bénévolat, via un formulaire en ligne disponible sur le site internet du Département ladrome.fr. La mise en relation entre lesassociations et les futurs bénévoles s’effectuant par l’intermédiaire du référent des bénéficiaires concernés. RSA Valoriser ses compétences grâce au bénévolat Avis aux généalogistes Les recensements de population du département de la Drôme, de 1790 à 1911, sont numérisés et accessibles en ligne sur le site des Archives départementales. Afin de respecter les recommandations de la Commission nationale de l'informatique et des libertés, les données personnelles de moins de 100 ans ne sont pas en ligne. Sont consultables les listes nominatives jusqu'au recensement de 1911. Les années suivantes sont à parcourir en salle de lecture. archives.ladrome.fr Université populaire Une autre façon d’apprendre pour tous et à tout âge. Dans la Drôme, 8 universités populaires vous attendent : Hautes Baronnies, Dieulefit, Montélimar, Nyons, Romans, Tricastin Valence etVal de Drôme. universitepopulaire.eu Actu express A noter sur la liste des courses des 27 et 28 novembre : collecte d'hiver de la Banque alimentaire Drôme-Ardèche.
  5. 5. Patrick Labaune, « professeur d’un jour » à l’IME Adapei de Pierrelatte 5 N°117 Entièrement tourné à Nyons et alentours, le nouveau film d’Eric Besnard, «Legoûtdesmerveilles», sort sur grand écran mercredi 2 décembre. Lors d’une interview, le réalisateur a expliqué avoir parcouru en v oiture toute la Dr ôme et l’Ardèche, afin de tr ouver le lieu de t ournage idéal, avec beaucoup d’arbres fruitiers, jusqu’à ce qu’il découvre Nyons, la place des Arcades et sa petit e librairie et la campagne environnante. Virginie Efira tient le rôle principal. CINÉMA Nyons fait merveille sur grand écran Du 7 au 11 oc tobre, vous allez sûre- mentcroiserdes bénévolesde l’Adapei qui vous proposeront d’acheter des brioches. Une opération annuelle qui permet à l’association de récolter des fondsdestinés à financerdiversprojets enfaveurdes personnes handicapées. DanslaDrôme,l’Adapeigère40établis- sementset services sur l’ensemble du territoire. Parmi eux, l’Institut médico- éducatif de Pierrelatte accueille 46 enfants, adolescents et jeunes adultes (de 7 à 23 ans) porteurs de déficience intellectuelle sévère ou moyenne. Un IME presque comme les autres, mis à part l’absence récurrente et déjà an- cienne d’un enseignant spécialisé. Depuis des années, les équipes en place font de leur mieux pour palier ce manque et offrir à chaque enfant un projet pédagogique alternatif. Une situation qui, lors de la semaine de rentréescolaire,a retenutoutel’atten- tionde PatrickLabaune qui s’estrendu sur place pour animer un atelier de lecture/écriture et de calcul avec un petit groupe.«Legeste est symbolique, mais moralement, je me devais d’être là avecetpourlesenfants…Monmessage aux pouvoirs publics est simple : les enfantsdel’IMEdePierrelatteontbesoin d’un enseignant » ! Pour le Président du Conseil départemental et Député de la Drôme, il est fort regrettable de constater que la loi de f évrier 2005, qui inscrit le droit à la scolarisation des enfants handicapés, ne soit pas appliquée. Et d’appeler l’Education nationale à réexaminer la demande de poste de l’IME de Pierrelatte. Avec l’espoir d’être entendu. Association départementale des amis et parents de personnes handicapées mentales de la Drôme 04 75 82 13 82 adapei-drome.org IME ADAPEI PIERRELATTE Une leçon de vivre ensemble DR
  6. 6. 6 N°117 Actu express Devenez fan du Département de la Drôme ENVIRONNEMENT Paysages et culture Phantom Boy Le duo d’Une vie de chat (sélection officielle des Oscars 2012), Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol (Folimage, La Cartoucherie, Bourg-lès-Valence), revient sur grand écran le 14 octobre avec Phantom Boy. Léo a 11 ans et 24 h pour sauver New York ! Avec les voix de Audrey Tautou, Jean-Pierre Marielle, Edouard Baer, Gaspard Gagnol, Jackie Berroyer et Patrick Ridremont. facebook.com/phantomboy Artisanat Le 3e salon de l’artisanat se déroulera du 20 au 23 novembre, au parc des expositions de Valence. Un rendez-vous incontournable pour découvrir toute la richesse et la diversité d’artisans locaux, des formations professionnelles ouvertes à tous et des métiers qui recrutent. cma-drome.fr Afin d’offrir au public un ac cueil à la fois attrayant et pédagogique, le Département engage d’importantes opérations de r éaménagement au parc départemental de Lorient (Mon- téléger) et à l’auberge des Dauphins en forêt de Saoû. A Lorient, le principal objectif du Département est de préserver l’esprit « parc pour tous » et l’usage familial et périurbain du domaine , tout en soulignant son identit é d’Espace NaturelSensibleà découvriret préser- ver. Le Département a missionné des paysagistes et un collectif d’artistes pour repenser les espaces et aména- gements mis à disposition du public. Dès ce mois octobre, les promeneurs vont découvrir la toute première ani- mation;AnimaMotrix(collectifDérive), où l’on apprend que les petites bêtes sont aussi de grands architectes. En forêt de Saoû, le thème des rapports de l’homme à la natur e a été choisi comme fil conducteur du projet de réhabilitation de l’ancienne auberge des Dauphins. Transformée en maison de site, elle aura vocation à accueillir le public (100 000 visiteurs annuels,familles,scolaires,groupes…) età proposeranimations et ressources sur le sujet. Ouverture annoncée pour le printemps 2019. FÊTES NOCTURNES 32 800 spectateurs… le Diable en rit encore Cet été au château de Grignan, le Diable s’en est mêlé et Feydeau mis en scène par Didier Bezace a fait recette. Le trio infernal a attiré quelques 32 800 spectateurs, les représentations du mois d’août ayant toutes été données à guichets fermés. 44 soirées durant, le public s’est laissé entraîner dans l’enfer de la vie conjugale fort joyeusement rendu par les comédiens de la Cie de l’Entêtement amoureux. L’année prochaine, les Fêtes nocturnes fêteront leur 30e édition. Un anniversaire placé sous le signe de l’épopée chevaleresque avec un Don Quichotte (Cervantès) mis en scène par Jérémie Le Louët de la Cie des Dramaticules.
  7. 7. L’été à Valdrôme… 7 N°117 Familiales,prochesetaccessiblesàtous, les 7 stations de moyenne montagne sont un atout touristique important pour la Drôme. Propriétaire des sites, le Conseil départemental y investit chaqueannée1,5M€pourmoderniser lesaménagements,offrir de nouveaux services et répondre aux attentes des usagers. Une politique dynamique, mais qui n’a pu pallier les problèmes rencontrés par les stations de Lus-la- Jarjatte et Valdrôme. Cette dernière souffrant,de manièrerécurrente,d’un très faible niveau d’enneigement et d’unefréquentationhivernaleenberne. Son déficit annuel moyen d’environ 400 000 € était jusqu’alors compensé par le Dépar tement. Une pratique épingléeet jugée « irrégulière» par un récent rapport de la chambre régio- nale des comptes. Evoquant le sujet, Patrick Labaune, président du Dépar- tement a annoncé que « les budgets étantenbaisse,leConseildépartemental sedevaitdetrouverunesolution.Nous avons décidé d’utiliser au mieux la complémentarité saisonnière entre les deuxsites ».A savoir, dédierValdrôme auxloisirs d’été(station ferméel’hiver) et Lus-la-Jarjatte aux activités d’hiver (station fermée l’été). « Cette décision s’appuiesur les caractéristiquespropres àchacune des stations,avecle souci de préserver l’activité économique et les emploislocauxliés aux loisirs de pleine nature».Unedécision qui n’affectepas lesautresstations.Lesinvestissements programmésà Fontd’Urleet au colde Rousset (3,44 M€) sont maintenus. STATIONS Le choix de la complémentarité …l’hiver à Lus-la-Jarjatte VALENCE Cité de la gastronomie Soutenue par le Département de la Drôme, la ville deValence s’est portée candidate au label « Cité de la gastronomie ». Au travers ce projet, qui fédère de nombreux acteurs locaux et grands chefs de Drôme-Ardèche, Nicolas Daragon maire de Valence et vice-président du Conseil départe- mental en charge de l’économie et du tourisme, veut « créer une cité novatricequirayonneraitsurdeuxdépartements,unevitrinegastronomique de visibilité mondiale, un pôle d’attraction à la fois pédagogique , festif et commercial ». Visible depuis l'autoroute, cette cité devrait voir le jour d'ici 2019. La pr ésidence de l'association chargée de porter le projet a été confiée à David Sinapian, président de GrandesTables du Monde et du groupe Pic (Anne Sophie Pic***). facebook.com/valenceengastronomie VILLEDEVALENCE
  8. 8. 8 N°117 Actu express 4 280 000 nuitées ont été enregistrées dans les hébergements drômois aux mois de juillet et août. Une saison touristique estivale marquée par une forte hausse de la fréquentation des sites aquatiques, très recherchés pendant la canicule. 2 300 kg c’est le poids de la cloche principale du carillon de la tour Jacquemart (Romans) qui en compte 18. Une 19e (un fa dièse) complétera bientôt le carillon de l’horloge qui rythme la vie de la cité depuis 1429. 200 000 bouteilles d’eau-de-vie de poire, soit la moitié de la production française annuelle, sont issues des vergers drômois de la Valloire. La poire de la Valloire est labellisée « Site remarquable du goût ». 200 ans Le corps des sapeurs-pompiers de Clérieux a été créé en 1815. L’anniversaire historique a été célébré le 12 septembre. 1 400 lettres dont 800 adressées à sa fille Marguerite, comtesse de Grignan, constituent la célèbre correspondance de la marquise de Sévigné. Le 18 août, pour un nouvel épisode de Secrets d’Histoire (France 2), Stéphane Bern a accueilli les téléspectateurs dans la cour d’honneur du château de Grignan que la célèbre épistolière qualifiait de « petit Versailles ». 8 nouvelles formations post-bac sont proposées cette année par le pôle universitaire Drôme-Ardèche : 1 licence, 5 BTS et 2 diplômes supérieurs viennent compléter l’offre étudiante déjà riche de 120 formations. etudierendromeardeche.fr 50relais équestres accueillent cavaliers et montures sur l’ensemble du territoire drômois. La Drôme, et ses 2 500 km de sentiers de randonnée, demeure encore et toujours une destination très appréciée des passionnés d’équitation de toute l’Europe. 42 panneaux jalonnent la Route de la Clairette de Die inaugurée cet été. Le parcours entraîne les promeneurs au cœur du vignoble du Diois, d’Aouste-sur-Sye jusqu’à Luc-en-Diois.
  9. 9. A la une Press book 26 9 N°117 Chicago wine journal 20 JUIN Le journaliste Lawrence B. Johnson évoqueavecémotionl’incomparable cruLaChapelledelamaisonJaboulet Aîné de Tain l’Hermitage : « the brighteststarsinmyfirmamenthave consistently included the patrician Hermitage LaChapelle produced by Paul Jaboulet Aîné in France’s Northern Rhône V alley »*. Un souvenirravivéparsarencontreavec CarolineFrey,quiprésideauxdestinées du prestigieux vignoble. *systématiquementclasséparmilesplusbrillantes étoiles de mon firmamen t, le noble Hermitage LaChapelleproduitparPaulJabouletAînédansle norddelavalléeduRhône. 29 JUIN Invité du S oir 3 pour évoquer le 20e Festival de la Correspondance de Grignan, lecomédienLambertWilsonsou- lignetoutsonplaisiràretrouver laDrôme,lechâteaudeMadamede Sévignéetleschampsdelavande. JUILLET L’élégante revue d’art consacre 6 pages au Palais idéal et au facteur Cheval. Où l’on découvre le « portrait d’un résistant au temps qui passe, amoureux de la vie et fiancédelamort». JUILLET-SEPTEMBRE «AnouslesP’titesroutesdusoleil»: une balade à v élo de 240 km sur 6jours,viaDie,coldeCabre,paysdu Buëch,sourcesdelaDrômeetvallée de l’Oule, vallée de la Roanne et contrefortsduVercors. Aubonheur des cyclotouristes. JUILLET Balade gourmande en Drôme du sud : marché provençal, fruits, lavande,vinaigreartisanal,oliveset huiled’oliveAOC,vins,sirops,tilleul, picodon,caillettes…. Enprime,une recette de tartelettes aux abricots. JUILLET-AOÛT Lemagazine100%outdoorpropose àseslecteurde«semettreaufrais». Auprogramme10randonnées in- solitesdans leVercorsdrômois : les cloches de Font d’Urle, la jungle duLéonceletleschutesdelaDruise. Avis aux amateurs. 19 ET 20 JUILLET La retransmission de l’arrivée à Valence de la 15e étape du Tour de France 2015, puis le départ de BourgdePéage,fontlapartbelleaux paysages drômois. Le chef Michel Chabran(1*Pontd’Isère)etlepâtissier LucGuillet(Romans,Valence) donnent la note gourmande de l’émission Village départ. 23 JUILLET AlarubriqueDestrésorsauboutdes sentiers, l’hebdomadaire régional suggère une escapade médiévale au Poët-Laval où « l’on pourrait se croire dans un décor du Nom de la rose ». 24 JUILLET Le quotidien ly onnais propose une randonnée dans le Vercors résistant au départ de Vassieux, communeCompagnondelalibération. Unparcoursponctuépar la visitedu muséedépartementaldelaRésistance, le mémorial du col de La Chau et la grotte de la Luire. 28 JUILLET LescircuitscourtsdanslaDrôme, çamarche!C’estlethèmedurepor- tage vu au JT de 20 h. De l’élevage dePierre-EmmanuelRobin(Luc-en- Diois)à la venteà la coopérativebio La Carline de Die, en passant par l’abattoirintercommunaldeDie,tout le monde y gagne, producteurs et consommateurs.Lesujetsetermine parunevisiteàl’entreprisel’Herbier du Diois (Châtillon-en-Diois). JUILLET-AOÛT Le magazine c onsacre 8 pages entières à la Drôme, ses villages perchés,sesbellesmaisonsdepierre, ses sites incontournables et à ses produits gourmands d’excellence. AOÛT-SEPTEMBRE Parmilesparcsanimaliersrecomman- déspar le magazine, la Ferme aux crocodiles dePierrelatte.L’article revientsurl’accueilde3crocodilesSiam, espèce asiatique particulièrement menacée. Une arrivée qui souligne la mission de c onservation et de protection menée par la Ferme. 10-14 AOÛT Duranttoutelasemaine,lejour- naldelami-journéeconsacreun reportagequotidienauxmarchés delaDrôme.Accentensoleillé,cou- leurs, saveurs, parfums et produits du terroir sont à l’honneur sur les étals de Die, Montbrun-les-Bains, Saint-Paul-Trois-Châteaux,Nyonset Buis-les-Baronnies. 28 AOÛT Portraitdel’entreprisedeporcelaine Revol (Saint-Uze) qui résiste au temps et aux Chinois. Une histoire qui dure depuis 1768. Aujourd’hui en France, Libération, L’Obs, Le Figaro.fr, Le JDD, Le Monde, France infos, l’Express, l’Humanité, Médiapart,TF 1, France 2, Culture box…. JUILLET-AOÛT Le spectacle des Fêtes nocturnes du château de Grignan, Quand le diable s’en mêle (Feydeau/Didier Bezace) a attiré 32 800 spectateurs et de très nombreux média nationaux. La critique est quasi unanime : « Avec pour décor l'un des plus beaux châteaux du Sud de la France, les intrigues matrimoniales de Feydeau trouvent un second souffle. Chaque soir, près de 800 personnes assistent avec délectation aux scènes de ménage les plus cocasses. Un humour grinçant qu'en femme d'esprit la Marquise de Sévigné n'aurait pas renié ! » dixit Sophie Granel pour Culture box.
  10. 10. Accompagner les seniors aujourd’hui… et demain LE DÉPARTEMENT VEUT ENCOURAGER LE DÉVELOPPEMENT DES MOYENS QUI RÉPONDENT LE MIEUX AUX ATTENTES ET BESOINS DES PERSONNES ÂGÉES. PRIORITÉ AU MAINTIEN À DOMICILE, À L’AIDE AUX AIDANTS, À L’ACCUEIL FAMILIAL ET À LA PROFESSIONNALISATION DES MÉTIERS D’AIDE À LA PERSONNE. Dossier seniors 10 N°117
  11. 11. ls ont 70, 80 ans ou plus et veulent rester à la maison. Clairement ex- primépardeplusenplusdeseniors, ce souhait est attentivement pris en compte par le Département. «Etre àl’écoutedescitoyens,deleursattentes, constitue la base de notr e réflexion, explique Françoise Chazal, conseil- lère départementale chargée des personnes âgées. Dans la Drôme, le vieillissement de la population est un fait. Il est même prévu que la tendance se renforce et augmente plus vite qu’au niveau national. Pour gérer au mieux cette situation, nous devons anticiper, évoluer, en tenant c ompte des attentes des Drômois, des spécifi- cités des territoires, mais aussi de nos moyens financiers. Avec notamment, une volonté politique forte en faveur des personnes âgées handic apées vieillissantes pour lesquelles, à ce jour, il existe très peu de places. Autre piste deréflexionpourlemaintienàdomicile despersonnesâgéesencoreautonomes, « la veille bienveillante » qui permet aux occupants de plusieurs logements regroupés de bénéficier des ser vices d’une « maîtresse de maison ». Nous encourageons les bailleurs qui ont des projets de c onstruction d’inclure ce type d’habitat. Nous devons porter un nouveau regard sur le vieillissement et concevoir une offre complète d’aides et de ser vices étudiés et adaptés à chacun ». EN 2014, LE CONSEIL DÉPARTEMENTAL DE LA DRÔME A CONSACRÉ 73,3 M€ AUX PERSONNES ÂGÉES, DONT 50 M€VERSÉS À 12 878 BÉNÉFICIAIRES DE L’APA (ALLOCATION PERSONNALISÉE D’AUTONOMIE). Drôme solidarité 0 810 01 26 26 Plate-forme téléphonique à la disposition des personnes âgées et/ou handicapées, des familles et aidants APA Versée par le Département, l’allocation personnalisée d’autonomie permet de financer les services et aides favorisant le maintien à domicile. L’aide sociale est attribuée aux plus démunis Drôme téléassistance ServicedetéléalarmeproposéparleDépartement,surabonnement Logement Possibilité d’aides pour adapter les logements au vieillissement et/ou au handicap Transport à la demande Dans certaines zones rurales, le Département propose un service de transport à la demande sur réservation Aidants LeDépartementorganisesurtoutleterritoiredesprogrammesd’aide aux aidants (rencontres, conférences, soutien psychologique…) Viatrajectoire Outil de l’Agence régionale de santé permettant de facilit er les démarchesderechercheoud’entréeenétablissement(dossierunique) Lutte contre la maltraitance Programme de veille et de prise en char ge des personnes fragiles victimes de maltraitance Françoise Chazal Conseillère déléguée aux personnes âgées et au handicap Elaboré en collaboration avec de nombreux partenaires, le Département propose déjà un important dispositif d’aides permettant aux seniors d’accéder à un accompagnement personnalisé. 11 N°117 I
  12. 12. Rester chez soi ! Même fragilisés et moins mobiles, c’est ce que veulent les seniors. Une aspiration naturelle, propice au bien- être physique et moral, et bien plus éc onomique qu’une résidence en établissement. Maispoursedéroulerdansdebonnes conditionsetentoutesécurité,lemain- tien à domicile requiert anticipation et préparation. PRÉVENIR La première des recommandations s’adresse aux « jeunes seniors » afin qu’ils procèdent sans trop attendre à des travaux d’adaptation de leur logement, avant que ne surviennent lesproblèmesliés à l’âge.Aujourd’hui, de nombreuses solutions sont pro- posées pour améliorer l’accessibilité, prévenir les chutes ou gérer automa- tiquement l’éclairage ou l’ouverture desvolets.Selonlestravauxenvisagés, propriétaires ou locataires peuvent solliciter des aides à la réalisation de ces aménagements. Centre d’amélioration du logement de la Drôme (CALD) 04 75 79 04 01 cald.dromenet.org ACCOMPAGNER Dans la Drôme, 1 personne de plus 60 ans sur 3 vit seule. Le chiffre est de 2 sur 3 au-delà de 85 ans. La solitude est un facteur capital à prendre en compte lors d’une décision de main- tien à domicile. Outre l’aspect du lien social, la possibilité ou l’impossibilité à accomplir les gestes de la vie quoti- dienne va très rapidement impliquer la mise en place d’un dispositif d’ac- compagnement. Attribuée selon le degré de dépendance, l’APA (allo- cation d’autonomie personnalisée) permet de financer les besoins d’aide du bénéficiaire, selon sa situation. L’encouragement au maintien à do- micile a pour c onséquence directe une augmentation importante de la demande d’emplois liés à l’aide à la personne. Des services d’aide assurés, pour la plupart, par des associations ou des entreprises qui, toutes sont désormais confrontées au même problème : r ecruter du personnel qualifié pour des pr ofessions exi- geantes, mais encore peu valorisées et souvent assez mal rémunérées… Michelle Layes-Cadet, présidente de l’UNA Drôme souligne toute l’impor- tance de la formation : « Les métiers de l’aide à la personne requièrent des qualités humaines, une grande capa- citéd’adaptation et de la force morale. La perte d’autonomie, la maladie d’Alzheimer, la fin de vie… sont aussi des moments épr ouvants pour les auxiliaires. D’où la néc essité d’une solide formation professionnelle pour les préparer à savoir comment agir et réagir. Mais nous sommes confrontés à un manque de moyens pour aller encore plus loin ». PROFESSIONNALISER ET MODERNISER Pour faire face à cette situation, et afin d’encourager la modernisation et la professionnalisation des métiers del’aideàlapersonne,leDépartement de la Drôme a passé une convention avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) lui permet- tant d’obtenir une aide de 4,235 M€ sur la période de 2013/16 et destinée à financer des actions de formation et demodernisation commecellemenée par l’ADMR de la Drôme. Explications Les bienfaits du maintien à domicile 12 N°117 Dossier seniors
  13. 13. desondirecteur,DenisAye:«En10ans, l’ADMR 26 a c onnu une év olution et une modernisation considérables : informatisation des plannings , télé- gestion des heur es de tr avail, et depuis 2012 nos 550 aides à domicile sont équipées de smartphone, un outil professionnel sur lequel elles peuvent consulter leur planning à 30 jours et validerleurs interventions.En parallèle nous menons un plan de formation conséquent : 500 personnes en 2014 pour un budget de 200 000 €. A vec le soutien du Conseil départemental, l’ADMR Drôme a également cr éé un nouveau métier, celui de référent métier. Il s’agit de professionnelles ex- périmentées en charge de plusieurs missions : évaluer les besoins des personnes âgées, faire le lien avec les familles, accueillir et ac compagner les personnes nouvellement recrutées, assuré le suivi qualité des prestations fournies. Les retours sur cette nouvelle organisation sont excellents, tant du côtédes employeursque des employés. A ce jour 17 r éférents métiers inter- viennent dans le réseau drômois ». 13 N°117 Accompagner au quotidien un proche en perte d’autonomie, exige un investissement personnel important. En cas de soutien assuré sans aide extérieure, l’épuisement physique et moral est inévitable . « Le Département a conscience du rôle primordial des aidants , explique Françoise Chazal. Nous devons être à leurscôtés,les accompagnerdans cetteépreuve etleurpermettred’avoirdevraistempsderépit». Un appui qui peut r evêtir diverses formes : gardes itinérantes de nuit, accueil de jour, de nuit, familial, temps de répit, groupes de paroles, formation… L’essentiel étant que l’aidant ne reste pas seul(e) face à la situation. Drôme solidarité 0 810 01 26 26 Aider les aidants Marylin Le Maon, référent métier à l’ADMR 26, est venue rendre visite à Karine Dubosc, auxiliaire de vie, durant son intervention chez M. Brun, 87 ans, qui vit seul à son domicile de Valence. Un moment pour échanger et, si besoin, répondre aux questions de l’un et l’autre
  14. 14. Lorsque le maintien à domicile n’est plus possible, l’accueil familial offre unealternativepertinentesurlesplans humain et financier. Une solution que le Département veut développer, car présentant l’avantage d’un cadre fa- milial chaleureux et sécurisant pour la personne accueillie, comme pour son entourage. Dans la Drôme, 88 familles disposent à ce jour de l’agrément dé- partemental pour l’accueil à domicile de personnes âgées/et ou handica- pées. Parmi elles, Valérie et Ludovic Jourdan, à Chabeuil. « Pas vrai Simone qu’on est bien ici. Il y a une bonne ambiance, on se taquine. C’est ma deuxième famille. Et puis j’ai puveniravecEtoile,ma petite chienne. On est inséparables toutes les deux ». Depuis qu’elles se sont arrivées chez Valérie et Ludovic Jourdan, Josette (90 ans) et Simone (71 ans) ont le sou- rire. Originaires du sud de la Drôme, sansfamilleproche,ellesontoptépour l’accueil familial, plus « cocooning » qu’un établissement. Le quotidien familial, la présence des enfants, Léa 13 ans et Antonin 11 ans, les prome- nades dans le jardin ou dans la cam- pagne environnante, les repas pris ensemble… tout leur va. C et été, Ludovic les a même emmenées voir passer le Tour de France. Et puis la nuit, pas d ’angoisse, le « mamm y- phone » posé sur le chevet veille. Ce projet de devenir famille d’accueil pour personnes âgées (et handica- pées), Valérie et L udovic Jourdan l’ont longuement mûri… en famille : « La convivialité, le partage, c’est dans notre nature. Mais il était essentiel que tout le monde soit partant, y compris et surtout nos enf ants. Passée cette étape,nousavonsachetéuneancienne ferme et Ludovic l’a entièrement réno- vée et aménagée dans c et objectif ». Trois chambres de 12 m2 avec douche à l’italienne, siège et barres de sécu- ritéet sanitairesprivatifs,lit médicalisé, fauteuil releveur, couloirs et portes accessibles en fauteuil roulant, salle commune avec télévision… tout a été prévu pour un confort 3 étoiles. « Les journées sont r ythmées par les visites des infirmières, la préparation des repas, la sieste, des jeux ou des ac- tivités manuelles. Simone et Josette participent à la vie de la f amille, fêtes comprises! Et lorsque noussouhaitons nous absenter, une personne vient nousremplacer».Pour devenir famille d’accueil, Valérie et Ludovic Jourdan onteffectuéunedemanded’agrément auprès du Conseil départemental de laDrôme.Une commissionspécialisée estvenuesur placepour les rencontrer etconstaterla conformitédes aména- gements.Un agrément pour l’accueil de 3 personnes âgées/handicapées a été accordé. Valérie et Ludovic ont suivi une formation obligatoire. Drôme solidarité 0 810 01 26 26 Le développement de l’accueil fami- lial est également préconisé pour les personnes handicapées vieillissantes, car à ce jour, dans la Drôme, il existe très peu de places. C’est l’un des tous premiers dossiers dont s’est emparé Patrick Labaune à son arrivée à la pré- sidencedu Département,promettant de faire évoluer les choses. Accueil familial, l’autre maison Dossier seniors 14 N°117 Chez Valérie et Ludovic, Simone et Josette apprécient l’ambiance familiale et participent avec plaisir à la préparation des repas Josette… et Etoile Simone
  15. 15. Centre départemental de prévention pour réussir son vieillissement (CDPVR) accueil et informations, bilan (médical, psychomotrique, nutritionnel), consultations gériatriques, ateliers mémoire, conseils alimentation… 83, rue Jean Bart, 26500 Bourg-lès-Valence 04 75 55 55 26 Pour les personnes âgées portail national d’information pour l’autonomie des personnes âgées et l’accompagnement de leurs proches www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr En octobre, cet événement national dédié au 3e âge est décliné dans toute la Drôme, avec des animations proposées par le Conseil départemental et ses partenaires associatifs et institutionnels. En retenant « Corps de senior, et alors ? » comme thème, la Drôme a choisi de montrer que l’avancée enâgen’estpasnécessairementsynonymedeperted’autonomieetdeliberté.Etquesicettedernière est malheureusement parfois inéluctable, des solutions existent pour la rendre moins lourde, pour soi comme pour ses proches. Durant la semaine bleue, des conférences, des spectacles, des ateliers, des expositions sont proposés pour aborder de nombreux sujets autour du bien-être physique et psychique et du maintien en bonne santé. Programme complet sur ladrome.fr Semaine bleue 2015 Bien dans son corps, bien dans sa tête 15 N°117 CHIFFRES CLÉS 123 215 Drômois ont plus de 60 ans (soit 25 % de la population drômoise) 12 878 bénéficiaires de l’APA (8 095 à domicile, 4 783 bénéficiaires en établissement) 88 familles drômoises agréées pour l’accueil à domicile de personnes âgées et/ou handicapées 87 ans, âge moyen d’entrée en Ehpad 67 Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) 5 470 places d’hébergement complet et temporaire 142 places en accueil de jour 35 places d’accueil temporaire 22 % de Drômois de plus de 85 ans sont accueillis en établissement DRÔME SOLIDARITÉS lundi au vendredi 9 h - 17 h 30 HANDICAP SENIORS
  16. 16. Expressions politiques Le groupe de la Majorité départementale : André GILLES Corinne MOULIN Emmanuelle ANTHOINE Aimé CHALÉON Françoise CHAZAL Jacques LADEGAILLERIE Catherine AUTAJON Karim OUMEDDOUR Patricia BRUNEL-MAILLET Laurent LANFRAY Hervé CHABOUD Annie GUIBERT Fabien LIMONTA Marie-Pierre MOUTON Aurélien ESPRIT Béatrice TEYSSOT Nicolas DARAGON Geneviève GIRARD Patrick LABAUNE Véronique PUGEAT Nathalie HELMER Christian MORIN Pierre JOUVET, Pascale ROCHAS, coprésidentsdugroupe «LaDrômeenMouvement» Patricia BOIDIN Bernard BUIS Luc CHAMBONNET Martine CHARMET Gérard CHAUMONTET Pierre COMBES Karine GUILLEMINOT Zabida NAKIB-COLOMB Muriel PARET Renée PAYAN Pascal PERTUSA Pierre PIENIEK Anna PLACE Jean SERRET de terrain, qui sont les piliers du dialogue a vec le Département. Nous avons, en effet, placé les maires et les présidents des intercommunalités au cœur du nouveau dispositif de l’aide aux communes au nom de l’équité et de la pertinence territoriale et au plus près des besoins des Drômois. Enmaintenant,le budget départementalde l’aideaux communes, malgré un contexte financier contraint, nousavonsclairementfait le choix du développement des territoires drômois. Nous avons également fait le choix de la responsabilité en accentuant l’évaluation des politiques de notre collectivité. Nous le devons aux Drômois. Nous interroger sur l’opportunité de chaque dépense, sur l’efficacité de nos actions, sur la priorité à donner à tel ou tel projet. L’Etat nous place dans l’obligation de rationaliser nos interventionsetdenousassurerquenosdispositifsbé- néficientà tousles Drômoisde la manièrela plus juste. Il nous faut travailler avec nos partenaires publics et privés pour adapter nos actions à la réalité du terrain, aux préoccupations des Drômois, mais aussi à la nouvelle donne financière. Les Drômois sont les principaux contributeurs de la solidarité départementale, et les premières victimes de la pression fiscale. Nous nous sommes engagés à gérer en responsabilité les deniers publics dépar- tementaux. Nous continuerons à faire les choix né- cessaires pour garantir la stabilit é financière de notre collectivité afin de pouvoir continuer à agir au quotidien pour les Drômois. MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE « ENSEMBLE POUR LA DRÔME » Nous avons fait le choix des Drômois ! pour une agriculture de proximité) et de « Manger mieux, manger bio ». Plus de 100 jeunes Drômois recrutés en Emplois d’avenirpourunepremièreexpérienceprofessionnelle. Soutien aux politiques jeunesse des t erritoires (animateurs, éducateurs prévention spécialisée) Cette belle dynamique doit se poursuivre. A l’approche du budget 2016, nous sommes tr ès inquiets des annonces de la majorité. Depuis 10 ans, la politique d'aides aux c ommunes fait l'unanimité dans la Drôme. La majorité a décidé de changer ce qui fonctionnait bien. Si la ruralité est sacrifiée, nous nous y opposer ons avec force. La Drôme est diverse mais unie. Depuis 10 ans, nous avons accompagné les asso- ciations, moteurs indispensables, et sout enu les territoires pour l’animation jeunesse et la prévention spécialisée. Ces politiques sont aujourd’hui remises en question. L’équilibre des territoires est menacé. Nous serons mobilisés sur ces sujets essentiels au sein de l’Assemblée départementale. Contact : ladromeenmouvement@gmail.com www.ladromeenmouvement.fr https://www.facebook.com/ladromeenmouvement LA DRÔME EN MOUVEMENT Ne sacrifions pas l’avenir ! L’Etat a fait le choix de déstabiliser nos collectivités faute d’avoir le courage et l’ambition de réformer l’organisation territoriale. Le Département de la Drôme doit ainsi faire face aujourd’hui à une baisse drastique des dotations de l’Etat qui le prive de res- sources consacrées quotidiennement aux Drômois. L’Etat pratique également, trop fréquemment, l’abandon d’une partie de ses champs d’intervention obligatoires, comme l’éducation nationale, que le Conseil Départemental doit prendre à sa char ge pour ne pas pénaliser davantage les Drômois déjà durement touchés par les errements en matière fiscale du gouvernement en place. Ajoutons que les bouleversements induits par les récentesloisNOTRe(NouvelleOrganisationTerritoriale de la République) et M APTAM (Modernisation de l'Action Publique Territoriale et d'Affirmation des Métropoles) ne font que fragiliser nos collectivités en permanente évolution depuis le début de la course au millefeuille territorial. Face à cette position éminemment irresponsable, notre majorité départementale a fait le choix des Drômois, de la solidarité et du soutien aux territoires. Le choix de la démocratie de proximité et des élus 16 N°117 Nous sommes c onvaincus que notr e rôle d’élus locaux est d’agir pour la jeunesse, car miser sur la jeunesse, c’est miser sur l’avenir ! C’est une priorité nationale avec de nombreuses mesures en faveur de l’éducation (60 000 nouveaux postes, formation des enseignants, plan numérique pour l’école), contre le chômage des jeunes (emplois d’avenir,contratsde générations), pour la citoyenneté (service civique). C’est notre priorité départementale. Dans le dernier mandat, nous avons agi concrètement : Construction ou rénovation d’un collège chaque année,de gymnases,pour que les collégiensétudient dans de bonnes conditions ; Création du chéquier collégien pour que chaque jeune Drômois ait accès à une activité sportive ou culturelle ; Mise en place de repas de qualité dans les collèges drômois avec la création d’« Agrilocal » (plateforme
  17. 17. 17 N°117 Pour vous routes Infos chantiers DIOIS AUREL - RD 357 Sécurisation de 300 m de chaus- séepar un calibrage à 5,50 m afin d’améliorer le croisement des véhicules, avec création d’accotements. Travaux annexes : enfouissement du réseau téléphonique. Budget 160 000 € TTC Chantier achevé en juin 2015 BEAURIERES - RD 93 Réalisation de la traverse du village. Réduction de la largeur de chaussée pour abaisser la vit esse et le niv eau sonore. Création de trottoirs pour la sécurité des piétons, aménagements et création de parkings. Budget 673 400 € HT répartis entre le Département et la commune. Chantier achevé à l’automne 2015 VERCORSMONTS DU MATIN COL DE LA BATAILLE - BOUVANTE LE HAUT RD 199 Travaux de protection (purges, réalisation d’ancrages, mise en place de grillage plaqué, de filets métalliques plaqués,d’écranspare-blocs,réalisationde bétonprojeté) contre les éboulements rocheux sur le versant rocheux situé à l’aplomb du col de la Bataille. Budget 330 000 € TTC Fin du chantier octobre 2015 SUR L’ENSEMBLE DU TERRITOIRE, LE DÉPARTEMENT INTERVIENT POUR AMÉLIORER ET SÉCURISER LE RÉSEAU ROUTIER DÉPARTEMENTAL. DRÔME DES COLLINES CABARET NEUF/CHARMES-SUR-L’HERBASSE RD 538 ET RD 67 Amélioration de la sécurité des carrefours entre les RD 538 et 67 et pr otection des habitations c ontre les risques d’inondation. 1) aménagements routiers : création d’un giratoire et d’un tourne-à-gauche, reconstructiondel’ouvragesurlaLimone, maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre du Département. 2) aménagement h ydraulique de la Limone ; maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre du Syndicat intercommunal d’aménagementdubassindel’Herbasse. Budget 1,7 M€ Fin du chantier janvier 2016 DIEULEFIT SAINT-MARCEL-LES-SAUZET - RD 6 Dans le cadre des travaux de protection contre les crues, réalisation d’un ouvrage supplémentaire de décharge près du pont existant sur le Merdary. Budget 500 000 € TTC Fin du chantier décembre 2015 LA ROCHE SAINT-SECRET - RD 538 Renouvellement de l’enrobé sur une sectionde 4 kmau sud de la commune, afin de garantir la viabilité de la route et un meilleur confort de circulation. Budget 246 000 € TTC Septembre 2015
  18. 18. #rentrée 2015/16 # #co 18 N°117 Pour vous collèges #rentrée 2015/16 #collèges Jour J Durant toute la semaine de la r entrée scolaire, PatrickLabaune,Présidentdu Conseildépartemental, Député de la Dr ôme, et Emmanuelle Anthoine , vice-présidente chargée de l’#Education se sont rendus dans plusieurs établissements : à Valence (Jean Zay, PaulValéry et Emile Loubet), Saint-Donat (collège du Pays de l’Herbasse) et Dieulefit (collège Ernest Chalamel). Reply Retweet Favorite Follow Inauguration A Dieulefit, le collège #Ernest Chalamel a été entièrement reconstruit par le Dépar tement. Les 400 élèves ont eff ectué leur pr emière rentrée officielle dans les nouveaux bâtiments, inaugurés le 4 septembre. Reply Retweet Favorite Follow Travaux Les vacances d’été sont propices aux travaux de rénovation. Au collège du Pays de l’Herbasse à Saint- Donat,c’estla#cuisinequia étéentièrementrefaite (photo).Tout comme celle des collèges Gérard Gaud (Bourg-lès-Valence), Denis Brunet (Saint-Sorlin-en- Valloire). Reply Retweet Favorite Follow Collège_numérique@26 Ordinateurs,tablettesnumériques,vidéo-projecteurs simples et int eractifs… sont les nouv eaux outils de la pédagogie 2.0. Via l’opération #Collège_ numérique@26,leDépartementconsacre875000€ pourl’achatdematérielsnumériques.Touslescollèges publics de la Drôme sont raccordés à la fibre optique avec connexion au Très Haut Débit. Reply Retweet Favorite Follow
  19. 19. Drôme llèges #collégiens 19 N°117 #collégiens #Drôme Chantier Lefutur collègede #Beaumont-lès-Valenceaura une capacité d’accueil de 650 élèves. Sa mise en serviceest prévuepour la rentréede septembre2017. Un investissement de 19 M€ pour le Département. Reply Retweet Favorite Follow Effectif La Drôme compte 25 257#collégiens: 19 063 dans 36 collèges publics et 6 194 dans 14 établissements privés. Reply Retweet Favorite Follow Bio et bon Sur29des30collègespublicsgérésparleDépartement, les repas sont préparés sur place par une équipe de cuisiniers. 14 000 demi-pensionnaires fréquentent les selfs et, en moyenne, 1 800 000 repas sont servis durant une année scolaire. Grâce au programme #Manger mieux manger bioet à la plate-forme de commande Agrilocal, produits bio, locaux et de saison sont au menu des collégiens. Reply Retweet Favorite Follow Sport Organisés en partenariat avec l’Unss et l’Ugsel, les Défis nature scolaires permettent aux collégiens de découvrirdes activitésde#sportnatureaurythme des saisons : VTT, canoë, course d’orientation, tir à l’arc, biathlon, raquettes à neige… Reply Retweet Favorite Follow
  20. 20. ienqueconfrontées,commevous- mêmes,àunebaissedrastiquedes dotationsde l’Etat, et bien qu’ilne s’agisse pas d’une c ompétence obligatoire, notre Majorité a décidé de maintenir la part départementale du budgetconsacréàl’aideauxcommunes. Le Département est, et restera, votre partenaireprivilégiépouraccompagner vosprojets.Lescommunessont le cœur de notre démocratie ». En quelques mots, Patrick Labaune, président du Conseil départemental et député de la Drôme a rassuré les maires et présidents d’Etablisse- ments publics de coopération inter- communale, réunis à son invitation le 10 septembre àValence. Un engage- mentappréciéàsajustevaleurpardes élus déjà éprouvés par la décision de l’Etat de réduire de 30 % les dotations communales et intercommunales. CONTRAINTES FINANCIÈRES Cetteévolutiondel’aideauxcommunes intervient dans un contexte budgé- taire tendu. C’est ce qu’a rappelé le vice-président chargé des finances, Jacques Ladegaillerie : la situation financière du Département est saine. Cependant, comme toutes les collec- tivités, le Conseil départemental est confronté à une baisse impor tante des dotations d’Etat au titre de sa participation au r edressement du budgetnational.Et doit,dans le même temps,fairefaceàunehaussecontinue B OUTIL DE DÉVELOPPEMENT ET DE SOLIDARITÉ, LE NOUVEAU DISPOSITIF DÉPARTEMENTAL D’ACCOMPAGNEMENT DES TERRITOIRES (18,3 M€) A ÉTÉ PRÉSENTÉ AUX MAIRES ET PRÉSIDENTS D’ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPÉRATION INTERCOMMUNALE (EPCI) DE LA DRÔME. Le Département, partenaire et solidaire de tous les territoires desdépensessociales(APA Allocation personnaliséed’autonomie,PCH Pres- tation de compensation du handicap, RSA Revenu de solidarité active). D’où une forte contrainte d’économies de fonctionnement. SOLIDARITÉ ET PROXIMITÉ Un challenge que n’a pas hésité à re- lever Marie-Pierre Mouton, première vice-présidente, déléguée à l ’amé- nagement du territoire, et cheville ouvrière de cette réforme : «Quandle Département aide les c ommunes, il aide les Drômois, soutient l'activité économique et contribue au maintien des emplois. L’aide aux c ommunes est une longue et heur euse tradition drômoise que nous entendons pour - suivre en pr enant la mesur e de la nouvelle organisation territoriale (19 nouveaux cantons, 18 EPCI dont 2 agglomérations, et des fusions de communes en perspective). Le dispo- sitif d'aides aux communes doit être souple,évolutifsi besoin et adapté aux spécificités des territoires. Il doit privi- légier l’écoute des élus du terrain. Nos priorités : solidarité et proximité. Nous sommes là pour f aire avancer les choses ensemble ». Et de conclure « Il n’y aura pas de Drôme à deux vitesses, laDrômeest riche de la diversité de ses paysages et de ses talents. Elle mérite toute notre attention en faveur de ses territoires urbains et ruraux, en faveur de tous les Drômois ». 20 N°117 Pour vous aide aux communes
  21. 21. Enveloppe cantonale 2 700 000 € pour les projets de 3 000 à 80 000 € HT 4 000 000 € pour la voirie 300 000 € amendes de police affectées aux aménagements de sécurité routière Enveloppe territoriale 9 535 000 € pour les équipements structurants, projets de plus de 80 000 € HT 1 820 000 € pour les Grandes villes (Romans, Valence, Montélimar), co-maîtrise d’ouvrage du Département pour les projets d’ampleur départementale 21 N°117 « Quand le Département aide les communes, il aide les Drômois, soutient l'activité économique et contribue au maintien des emplois » Le nouveau dispositif d’accompagnement des territoires de la Drôme 18 355 000 €
  22. 22. 22 N°117 Pour vous éco « spécial made in Drôme » Faire connaître et rayonner le made in Drôme d’équipe. Le Département est là pour fédérer et donner un c oup de pouce financier. Seules, ces TPE (Très petites entreprises)ne pourraientse permettre une telle dépense. Et pourtant, c’est lors de tels rendez-vous qu’on étoffe ses contacts,saclientèle,sanotoriétéetque l’on décroche de nouveaux marchés. Autantdirequecessalonssontindispen- sablespour faire connaître et rayonner lemade in Drôme». Plébiscité par des consommateursde plus en plus sensi- bles aux étiquettes tricolores, le MIF offre donc une réelle opportunité de visibilité aux entreprises. Comme s’en souviennentencoreles sociétésroma- naises 1083 (vêtements et chaussures écoconçus) et Milémil (chaussures de foot) qui lors de l’édition 2014 ont été sollicitées par de nombreux média nationaux en télé et presse écrite. Un succès que l’on souhaite similaire aux entreprises de l ’édition 2015 : Couleurs de forge (Pierrelatte), Revol porcelaine (Saint-Uze), Amarelle (An- neyron), Bulle v erte (Malataverne), Bulles et formules (Boug-lès-Valence), l’Essentiel de lavande (Clansayes), Les P’tites cousines (Anneyron), Faugier maroquinerie (La Roche de Glun), Soft’in (Châteauneuf-sur-Isère), Made in Romans-Archer (Romans), Milémil (Romans),Coccibelle(Valence),Alzanne (Divajeu),Ellip6 (Pierrelatte),Graphot- Bioviva (Saint-Paul-Trois-Châteaux), Lafuma mobilier (Anneyron), Chabert & Guillot (Montélimar) Céralep céra- miste (Saint-Vallier) LE MIF MAIS PAS QUE… Le Département organise ce même typed’accompagnementpourd’autres filières d’excellence : agroalimentaire (Sirha,Salon internationalde la restau- ration, de l'hôtellerie et de l'alimenta- tion à Lyon), aéronautique (salon du Bourget), bio-tendances (Natexpo), bien-être/cosmétique (Maison et objets). u 6 au 8 novembre, 18 entre- prises drômoises participeront à la 3e édition du MIF à Paris. Ouvert au public (35 000 visi- teurs en 2014), le salon du M ade in France est en eff et une vitrine exceptionnelle pour les entreprises innovantes. Et si l’on ne présente plus certainesd’entreelles(Revolporcelaine, Lafuma mobilier, Chabert & Guillot), d’autresenrevanchesontpeuconnues, detaille et de moyensmodestes.D’où la proposition du Département à ces dernièresdepartagerunstandcollectif drômois et de prendre en charge une partie des dépenses liées à la réserva- tion et à l’aménagement de l’espace d’exposition. ESPRIT D’ÉQUIPE ET VISIBILITÉ «Aujourd’huiplusquejamais,explique Nicolas Daragon, vice-président du Conseil départemental chargé du tourisme,de l’économieet de l’emploi, il est essentiel de faire preuve d’esprit D LE DÉPARTEMENT ENCOURAGE ET AIDE LES TPE LOCALES À PARTICIPER AUX SALONS NATIONAUX ET INTERNATIONAUX, OUTILS INDISPENSABLES POUR GAGNER EN NOTORIÉTÉ ET SE DÉVELOPPER. MIF 2014, sur le stand de la Drôme, une équipe de France 2 réalise un reportage sur la chaussure de foot de Milémil (Romans) DR
  23. 23. Connaissez-vous les 26 made in Drôme ? 26 comme la Drôme. 26 photos pour 26 entreprises, pour 26 his- toires d’hommes et de femmes passionnés d’innovation et d’ex- cellence. Proposée par les Jeunes ChambresEconomiquesdeValence et Romans, avec le soutien du Dé- partement, l’exposition itinérante Les 26 made in Drômea rencontré un joli succès. La qualité du sujet et des prises de vue a séduit un public nombreux et varié, parfois surpris de découvrir que la Drôme recelait autant de savoir-faire et de talents. L’aventure se poursuit aujourd’hui par l’édition d’un ouvrage et d’un site internet à consulter sans tar der pour dé - couvrir ces pépites drômoises. les26madeindrome.com Les 26 made in Drôme : 1083, l’Atelier du laser, Bulle v erte, Cari électronic, CavedeTainl’Hermitage,Charles & Alice, CharcuteriedesLimouches,Cibox,Drôme cailles, Huilerie Richard, Infologic, Jars céramiste, Lafuma mobilier, Nateva, maison Nivon, l’Oiseau bateau, maison Pic, Refresco, Revol porcelaine, Saint- Jean ravioles, Sole mio, Skipper groupe, SVD, syndicat des nougatiers, syndicat du picodon, Valrhôna. 23 N°117 A CHABEUIL, AU PIED DU VERCORS, SKIS, SNOWBOARDS ET SKIS NAUTIQUES BOHÊME SONT « FAITS MAIN » ET NUMÉROTÉS. DU MATÉRIEL HAUT DE GAMME AU SOMMET DU SAVOIR-FAIRE. Bohême chic authenticité est une qualité, la passion un mode de vie ». Surfantsur cettedevise Bohême relève le défi d’allier tradition, savoir-faire, qualité et modernité. Les skis, snowboards et skis nautiques « faits main » sont des pièces uniques haut de gamme, mélange de bois précieux, fibre de verre, kevlar et car- bone. Le tout mâtiné d ’un design chic et épuré, vintage ou moderne au choix. « On vient chez Bohême par passion. J’ai rencontré des jeunes qui avaient économisé plusieurs années pours’offrirlesnowboarddeleursrêves» raconte l’homme d’affaire lyonnais Jacques Ruchon, qui a rachet é la marque fin 2013. P our lui c ’était l’occasion idéale de réunir sa passion du ski à son activité professionnelle : «Jeconnaissaisetappréciaislesproduits Bohême. Savoir-faire haut de gamme, tradition, qualité… il f allait que ç a continue. D’ailleurs, Olivier Piantoni, l’un des shapers (ar tisan fabricant de surf) historiques de la marque fait toujourspartiedenotrepetite équipe ». L’opportunité d’un bâtiment à Cha- beuil fait s ’installer l’entreprise au pied duVercors. Dans l’atelier, Olivier donne du temps au temps : 30 h sont nécessaires pour fabriquer une paire de ski, la capacité de production an- nuellesemontantà1000piècestoutes numérotées. Sa fierté : la satisfaction des clients «Quandilsreviennentnous dire que nos skis leur ont permis de re- trouver du plaisir, je sais que j ’ai fait monboulot».Unesatisfactionpartagée, dans le livre d’or de l’entreprise, par l’ancien champion du monde de ski nautiquePatriceMartin,conquispar la nouveauté maison : un monoski nau- tique au design vintage. Fournisseur deChanel,partenaired’autresgrandes marquesdeluxe,lesproduitsBohême sont présents dans les plus grandes stations d’Europe, des Etats-Unis et du Canada. Prochain objectif de Jacques Ruchon : séduire le marché asiatique (Japon, Chine et Corée). boheme.fr L ‘ Jacques Ruchon et Olivier Piantoni
  24. 24. Jacqueline Irrmann-Queneau SES AMIS LA SURNOMMENT « MARQUISE », EN ÉCHO À SA PASSION POUR MADAME DE SÉVIGNÉ. HISTORIENNE DES ARTS DE LA TABLE (XVIIIE ET XIXE SIÈCLES), CONFÉRENCIÈRE ET AUTEUR DE PLUSIEURS OUVRAGES CONSACRÉS À L’ART DE RECEVOIR À LA FRANÇAISE, JACQUELINE IRRMANN-QUENEAU EST TOMBÉE SOUS LE CHARME DU CHÂTEAU DE GRIGNAN. AU POINT D’AVOIR DÉCIDÉ AVEC SON MARI, PHILIPPE IRRMANN, DE LÉGUER À CE MUSÉE DE FRANCE LEUR EXCEPTIONNELLE COLLECTION DE PORCELAINES, FAÏENCES, VERRERIE, ORFÈVRERIE, LINGE ET MOBILIER. 24 N°117 Rencontre drômoise Quelle est l’origine de vos passions pour Madame de Sévigné et les arts de la table ? En Bourgogne, où j ’ai des racines familiales, quand on aime l ’histoire, le patrimoine et la culture, la figure de Bussy-Rabutin est incontournable. Lequel m’a naturellement rappro- chée de sa c élèbre cousine, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de Sévigné. Son goût pour la liberté, sa gourmandise assumée et sa plume, sous laquelle on v oit littéralement vivre la société de l’époque, m’ont séduite. J’ai poussé les recherches au pointde lui consacrerdeux ouvrages(1) . Mon intérêt pour les arts de la table s’est également ac cru lorsque j ’ai rencontrémon mari, Philippe Irrmann, collectionneur éclairé et v éritable puriste qui cuisine au f eu de bois avec des ustensiles d’époque. Pourquoi avoir choisi de léguer votre collection au château de Grignan ? J’ai découvert le château en 1996, lors des célébrations du tricentenaire de la mort de Madame de Sévigné, dont j’étais Déléguée générale pour la région Bourgogne. Je suis littérale- ment tombée sous le charme et y suis souvent revenue. Au fil de ces visites, nous avons fait de belles rencontres et compris que nous étions en phase avec l’esprit des lieux. M on mari désirant que la c ollection ne soit pas dispersée au moment de notr e succession, l’idée du legs a fait son chemin. Le château de Grignan étant musée de France, la collection sera alors montrée au public. C’est notre vœu le plus cher(2). Racontez-nous la collection. Quelle est votre pièce favorite ? Plus d’une centaine de pièc es la compose : assiett es en por celaine de Sèvres et faïence fine, verres de fougère(3),orfèvrerie,cristaldeBaccarat, couverts, linge de table… C’est une collection vivante que nous utilisons régulièrement lorsque nous recevons desamis.Ilsconnaissentnotrepassion et savent que nous a vons toujours grand plaisir à la par tager. Quant à ma pièce favorite, s’il faut en choisir une, je dirais le surtout du XVIIIe siècle que l’on peut voir au château de Suze. Il s’agit d’un centre de table constitué d’unplateauen argentsur lequel sont disposés de petits sujets en terre de Lorraine. Quelques mots sur les tables de l’exposition ?(4) Au château de Suz e, dans la salle à manger au somptueux décor de gypserie du milieu du XVIIIe siècle, la tableest dresséepour un souper.C’est le moment du dessert. Un « rocher » en nougat tr ône sur la table en souvenir du passage à M ontélimar, le 2 janvier 1701, des ducs Louis de Bourgogne et Charles de Berr y et du quintal de nougat (47 kg) dont Claude Souchon, premier consul de la ville, leur fit don. A Grig nan, la table du XIXe siècle a été dressée dans l’antichambre du 1er étage et évoque un repas de Pâques en Provence, avec notamment le suisse de Valence et la pogne de Romans. (1) L’art de vivre au temps de Madame de Sévigné (Nil éditions, 1996) et Mémoire gourmande de Madame de Sévigné (Editions du Chêne, 1996) co-écritsavecJean-YvesPatte,Commentrecevoir à la française (Editions de La Martinière, 2014). www.jacqueline-queneau.com (2) le legs n’interviendra qu’au moment de la succession des deux époux (3) verre dans lequel de la cendr e de fougère (potasse)était ajoutéecommefondantau sable. (4) jusqu’au 30 novembre CATALOGUE DE L’EXPOSITION DISPONIBLE À LA BOUTIQUE DES DEUX CHÂTEAUX www.chateaux-ladrome.fr
  25. 25. 25 N°117 Jacqueline Irrmann-Queneau et Philippe Irrmann au château de Suze-la-Rousse, devant la table "au temps des Lumières" ; au centre le surtout XVIIIe siècle
  26. 26. JEU 15 BOURDEAUX, DIEULEFIT, SAOÛ,VESC Voixd’Exils2015,lesVaudois duPiémont,rencontres, promenades, conférences (jusqu’au 18) VEN 16 BARBIÈRES Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre MONTÉLIMAR Blond and Blond and Blond, chanson et humour, auditorium Michel Petrucciani PORTES-LÈS-VALENCE Chantd’hiver,Samuel Sighicelli, théâtre et musique, leTrain-Théâtre 26 N°117 Sortir l’agenda Octobre LUN 5 ETOILE-SUR-RHÔNE Fourmis&Cie,exposition jeune public, les Clévos MAR 6 PORTES-LÈS-VALENCE Lagéographiedesbords,théâtre de rue, leTrain-Théâtre ROMANS DonJuanProlégomènes, théâtre-danse,Citédelamusique (et le 7) VALENCE Candide,théâtre, La Comédie (et les 7 et 8) Ballroom360°,concert, Lux2.0 MER 7 BOURG DE PÉAGE 5e festival des Rendez-vous delamagie (jusqu’au 11) JEU 8 MIRABEL-ET-BLACONS Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre ROMANS DonJuanoulafuitedansun battementdepaupières, théâtre-danse,théâtredelaPresle VEN 9 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE Daniel Guichard, chanson, palais des congrès Sud Rhône-Alpes MONTÉLIMAR Lesfouteursdejoie, chanson humoristique, auditorium Michel Petrucciani PORTES-LÈS-VALENCE Loïc Lantoine &The very big experimentalToubifri orchestra, chanson, leTrain-Théâtre Durant tout le mois d’octobre, la Drôme fête la science avec Kasciopé, centre de culture scientifique technique et industrielle. Expositions, ateliers, conférences…. viennent à votre rencontre. Pour la première fois à Valence, un village des sciences départemental s’installe à l’espace Latour-Maubourg (du 9 au 11 octobre). 1 200 m2 d’animations proposées parunetrentainedepartenairesparmilesquels:l’Esisar(écoled’ingénieurs), l’université Joseph Fourier, IUT informatique, l’Inrap, le 8 Fablab, le Cirfa, ERDF, Orange, Daxen, Thalès…. De la science accessible à tous et pour tous. Tain, Montélimar et Pierrelatte accueilleront les 3 autres villages des sciences sur les thèmes respectifs de l’alimentation, l’environnement et la lumière. Un événement incontournable pour découvrir la Drôme qui innove, la Drôme et le monde de demain. kasciope.org L A D R O M E .F R P L U S D E R E N D E Z  V O U S D R O M E T O U R I S M E . C O M OCTOBRE  DRÔME Fête de la science SAM 10 BUIS-LES-BARONNIES Leclimatdansnosassiettes, défi culinaire locavore, Maison familiale rurale ETOILE-SUR-RHÔNE Tremplin jeunes talents, espace polyvalent DIM 11 CHAMALOC Le KV de l’Aiglette, course pédestre entre Diois etVercors MIRMANDE Foire aux plantes rares NYONS Concert de l’ensemble vocal Cant’Ouvèze,égliseSaint-Vincent LUN 12 VALENCE Exposition d’art indien, salle des Clercs, entrée libre (jusqu’au 18) MAR 13 MOLLANS-SUR-OUVÈZE Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre VALENCE Crackinthesky, théâtredelaville (etles14et15) MER 14 BALLONS Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre PORTES-LÈS-VALENCE Montagne, jeune public, leTrain-Théâtre DU 9 AU 11 OCTOBRE  SAILLANS Anguille sous roche 666e kilomètre, Jeux fatals, La compassion du diable , Les belges reconnaissants, Une putain d'histoire,Onne joue pas avecle diable,Quelque part avant l'enfer, Dust… Des titres à donner la chair de poule ! M ais lequel de c es romans décrochera le Grand prix Anguille sous roche 2015 ? Pour le savoir, rendez-vous au festival du polarde la vallée de la Drôme: ciné,rencontres, dédicaces, tables rondes, animations jeune public…. anguillesousroche.fr SAINT-AUBAN-SUR-L’OUVÈZE Concert de l’ensemble vocal Cant’Ouvèze, église SAINT-SORLIN-EN-VALLOIRE Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre VALENCE Travelling,danse, Lux2.0 NOT CROSS CRIME SCENE DO NOT CROSS CRIME SCENE CCCCCCCCCCC
  27. 27. La Colombie, le Japon, les pays nordiques, l'Iran seront à l'honneur de ce programme riche en découvertes, rencontres et débats. Les courts métrages, reflets de la formidable créativité des cinéastes émergents, seront présentés en compétition et lors d'une nuit du court- métrage le 10 oc tobre (salle Fontaine). Nombreux longs métrages présentés en avant première. festivaldufilm-stpaul.fr DU 10 AU 17 OCTOBRE SAINTPAULTROISCHÂTEAUX 28e festival du film 27 N°117 SAM 17 BOUR DE PÉAGE 28e marche au clair de lune LA BÉGUDE-DE-MAZENC Festival BD et littérature jeunesse EGALAYES Rencontre franco-allemande, conférence sur la divison Brandeburg, mairie ROMANS Zaïde,jeune public, salleJeanVilar LesInnoncents, chanson, les Cordeliers Forro de Rebecca & Maga Bo, electro word, Cité de la musique DIM 18 LORIOL Foire aux santons, salle des fêtes VEN 23 CHABEUIL ConatoneDorff, théâtre et musique de rue (gratuit) SAM 24 MONTÉLIMAR Brigitte, chanson, palais des congrès Charles Aznavour PIERRELATTE Salon du couteau d’art, salle des fêtes LUN 26 TAIN L’HERMITAGE Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre Lespetitesscènesdécouvertes d’automne,festival de théâtre jeune public (jusqu’au 5/11) MAR 27 PORTES-LÈS-VALENCE Petitesmigrations, jeune public, leTrain-Théâtre JEU 29 ROMANS CarnivalRockCircus2.0, festival rock, Cité de la musique (jusqu’au 31) VEN 30 VALENCE Agetendreettêtesdebois, la tournée des stars, chansons, parc des expositions Novembre DIM 1 GRÂNE Soiréedelamortquitue, parade de rue avec leTranse Express LUN 2 VALENCE Répétition publique de Roberto Zucco,La Comédie MAR 3 ROMANS Louis Bertignanc, chanson, les Cordeliers VALENCE Lechagrin,théâtre, la Fabrique (et les 4 et 5) MER 4 PORTES-LÈS-VALENCE Violeta, cirque, leTrain-Théâtre (et le 5) JEU 5 BOURG-LÈS-VALENCE LesArméniensaprèslegénocide, conférence parVahéTachjian, médiathèque VASSIEUX-EN-VERCORS Pneusd’hiversobligatoire, ou la traverséehivernaleduVercorsen fatbike, projection vidéo, maison sport nature (entrée gratuite) L A D R O M E .F R P L U S D E R E N D E Z  V O U S D R O M E T O U R I S M E .C O M LUN 9 CHABEUIL Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre MAR 10 MONTÉLIMAR Chango Spasiuk, musiques du monde, auditorium Michel Petrucciani PORTES-LÈS-VALENCE Yanowski, cabaret chanson, leTrain-Théâtre JEU 12 MONTÉLIMAR JeffPanaclocperdlecontrôle, humour, palais des congrès Charles Aznavour PORTES-LÈS-VALENCE Josephd’Anvers/LamaisonTellier, pop folk, leTrain-Théâtre ROMANS Meursaults,théâtre,lesCordeliers (et le 13) VALENCE RobertoZucco, théâtre, La Comédie (et les 14, 16, 17, 18, 19) Marathon, cabaret contemporain, Lux2.0 SAINT-MARCEL-LÈS-VALENCE Uneabeilled’Arménie, La Comédie itinérante, théâtre VEN 13 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE Lesstars, théâtre avec Jacques Balutin et Daniel Prévost, palais des congrès Sud Rhône-Alpes SAM 14 BOURG-LÈS-VALENCE Episode4,Sellig, humour, théâtre le Rhône CHABEUIL Salondesvins,cépagesetterroirs oubliés, centre culturel MONTÉLIMAR Unairdefamille, théâtre, auditorium Michel Petrucciani PORTES-LÈS-VALENCE Marcel Kanche, chanson, leTrain-Théâtre ROMANS Vaudou games et la Dame blanche, afro funk et musique cubaine, Cité de la musique VEN 6 BOURG-LÈS-VALENCE Grandgarçon,Max Boublil, humour, théâtre le Rhône MONTÉLIMAR Lescoquelicotsdestranchées (Molière 2015), théâtre, auditorium Michel Petrucciani HuguesAufray,chanson,palais des congrès Charles Aznavour PORTES-LÈS-VALENCE Boule/L, chanson, leTrain-Théâtre ROMANS KacemWapalek, hip-hop, Cité de la musique VALENCE LemystèredesOréades, vidéo-concert, Lux2.0 SAM 7 BOURG-LÈS-VALENCE 4es Rencontres de la BD, La Cartoucherie (et le 8) ETOILE-SUR-RHÔNE Salon des antiquaires, espace polyvalent ( et le 8) MONTÉLIMAR Modestespropositions, spectacle burlesque, le Calepin (et le 8) DIM 8 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE Lecancre, théâtre avec Michel Galabru, palais des congrès Sud Rhône-Alpes EURRE Vison, variété post punk, la Gare à coulisses MONTÉLIMAR LaTraviata(Verdi), opéra, palais des congrès Charles Aznavour ROMANS Madamepapier,jeune public, théâtre de la Presle La Renaissance à l’honneur du 10e salon-festival du livre. Hommage sera rendu à la belle Diane de Poitier, originaire de Saint-Vallier. Au programme : lecture, conférence, cinéma, théâtre, concert renaissance. Salon du livre, dimanche 8 novembre. morasenvaleur.free.fr/gruppy DU 3 AU 8 NOVEMBRE  MORASENVALLOIRE Enquêtes d’histoires
  28. 28. 28 N°117 Sortir l’agenda ROMANS Laframboisefrivole, humour musical, les Cordeliers JEU 26 LA BAUME-CORNILLANE RetouràReims,La Comédie itinérante PORTES-LÈS-VALENCE Cabaret chansons primeurs, chanson, leTrain-Théâtre VALENCE Somnium,LaComédie(etle27) Baronsperchés, La Comédie (et le 27) VEN 27 ETOILE-SUR-RHÔNE Salon Créa d’Art (jusqu’au 30) MIRABELS-ET-BLACONS Baronsperchés, La Comédie itinérante SAM 21 TAIN L’HERMITAGE Pascal et ses misiciens, concert auprofitdelarecherchemédicale et de l’association Alysem Espace Rochegude LUN 23 VALENCE Fenêtres, théâtre, La Comédie (et le 24) MAR 24 VALENCE Swingin’andpoppin’,de Fred Astaire à Mickaël Jackson, conférence dansée, Lux2.0 MER 25 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE Irma,chanson,palaisdescongrès Sud Rhône-Alpes PORTES-LÈS-VALENCE Pierre Lapointe, chanson, leTrain-Théâtre L A D R O M E .F R P L U S D E R E N D E Z  V O U S D R O M E T O U R I S M E . C O M Invités d’honneur du festival de la photographie d’auteur de Montélimar, Roland et Sabrina M ichaud, un couple de photographes mythique. Un parcours d’exception, un art de vivreentièrementdédié à la quêtedu sacréet à la photographie au plus près des peuples d’Orient. Et aussi : Munem Wasif avec Larmes salées du Bangladesh ; Marta Rossignol pour Amish,unmondedécalé;PaulVeyssèrepour Anatoliques,dansl’intimitédelaTurquieprofonde…ainsi qu’une vingtaine de photographes à découvrir. présences-photographie.fr DU 13 AU 29 NOVEMBRE MONTÉLIMAR  ESPACE CHABRILLAN Présence(s) photographie #2 DIM 15 LA ROCHE-DE-GLUN Salon des collectionneurs SAOÛ Foire aux fruits d’hiver MAR 17 BOURG-LÈS-VALENCE Piaf…100ansd’amour,chanson, théâtre le Rhône VALENCE HommageàMerceCunningham, danse, Lux2.0 (jusqu’au 21) KoumTara, chaâbi, Maison de la musique MER 18 BOURG-LÈS-VALENCE JustD’Jal, D’Jal, humour, théâtre le Rhône PORTES-LÈS-VALENCE Petouchok, jeune public, leTrain-Théâtre JEU 19 BOURG-LÈS-VALENCE LatroupeduJamelComedyClub, humour, théâtre le Rhône CHABEUIL Festiv Jazz d’automne, centre culturel (jusqu’au 21) PORTES-LÈS-VALENCE Ivresses, Daphné & Clarika, chanson,le Train-Théâtre VEN 20 MONTÉLIMAR Vilar,notesdeservices, théâtre, auditorium Michel Petrucciani NYONS Contesetrencontresaupaysde Nyons, festival (jusqu’au 20/12) ROMANS IzïaHigelin,chanson,lesCordeliers C’est l’événement théâtral de la rentrée culturelle 2015. Richard Brunel met en scène la pièce de Bernard-Marie Koltès (1988) inspirée de la réelle et sanglante épopée meurtrière de Roberto Succo, dans l’Italie et la France des années 80. Bête sanguinaire ? Enfant en mal d’amour ? C’est l’excellent comédien Pio Marmaï qui endossele rôletitrede l’ennemipublic à la beautétroublante…La beautédu diable ? comediedevalence.com DU 12 AU 19 NOVEMBRE  LA COMÉDIE VALENCE Roberto Zucco LUN 30 VALAURIE Baronsperchés, La Comédie itinérante Décembre MAR 1 BOURDEAUX Baronsperchés, La Comédie itinérante MONTÉLIMAR FangLao, danse, auditorium Michel Petrucciani PORTES-LÈS-VALENCE 50–50, cirque, leTrain-Théâtre ROMANS Rivièrenoire,musiquedumonde Brésil, Cité de la musique SAM 28 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE LesvalsesduDanube,ballet,palais des congrès Sud Rhône-Alpes LORIOL Pierre Perret fête ses 80 ans, chanson, espace Jean Clément MONTÉLIMAR Lettred’uneinconnue (Stefan Zweig), théâtre, auditorium Michel Petrucciani DIM 29 EURRE Carlingue126Z,nouveau cirque, la Gare à coulisses JEANLOUSFERNANDEZ
  29. 29. PLUS DE MANIFESTATIONS ladrome.fr SAISON CULTURELLE DES BIBLIOTHÈQUES De septembre à déc embre : 17 spec tacles et 13 rencontres programmés par la médiathèque départementaledans30bibliothèquescommunales. Parmi les ar tistes, des Drômois à découvrir : le groupe vocal Les Ouates, la Cie Improdrôme ou les livres des éditions Delbart. LES MÉDIATHÈQUES FONT LEUR CINÉMA D’ANIMATION En novembre, les médiathèques de Crest, Die, Nyons et Saint-Vallier proposeront des a teliers en par tenariat avec l’Equipée. Initiation à l’animation surtablette, création d’animations enLego®, d’unebande-son… . A découvrir en exclusivité à Crest, la toute nouvelle exposition Volume animé de l’Equipée ou les secrets de fabrication de l’animation en volume. Les rendez-vous du Département 29 N°117L A D R O M E .F R P L U S D E R E N D E Z  V O U S D R O M E T O U R I S M E .C O M MER 9 MONTÉLIMAR Casse-noisette (Tchaïkovski), ballet, palais des congrès Charles Aznavour JEU 10 PORTES-LÈS-VALENCE Silence,théâtre de marionnettes, leTrain-Théâtre (et le 11) ROMANS Bérengère Krief, humour, les Cordeliers VEN 11 ROMANS Caspian pool, electro, Cité de la musique SAINT-DONAT Axelle Red, chanson, espace des Collines SAM 12 EURRE Lesgensordinaires,spectacle burlesque, la Gare à coulisses MONTÉLIMAR Leconcertsansretour, humour vocal, auditorium Michel Petrucciani MAR 15 PORTES-LÈS-VALENCE Agnès Bihl/Damien Delisle, chanson, leTrain-Théâtre ROMANS LaVénusàfourrure,théâtre, les Cordeliers VEN 18 BOURG-LÈS-VALENCE SuperMado,Noëlle Perna, humour, théâtre le Rhône PORTES-LÈS-VALENCE Claire Diterzi, chanson, leTrain-Théâtre SAM 19 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE Jepréfèrequ’onresteamis, théâtre avec Michèle Bernier et Frédéric Diefenthal, palais des congrès Sud Rhône-Alpes NYONS Fête de l’olive piquée VALENCE Panorama sur l’année du centenaire du génocide des Arméinens, conférence de Claire Mouradian, Centre du patrimoine arménien LessonnetsdeShakespeare, théâtre, La Comédie Pan-Potoumodérémentchantant, jonglage et musique, Lux2.0 MER 2 CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE NewYork gospel choir, concert, palais des congrès Sud Rhône-Alpes JAILLANS Baronsperchés, La Comédie itinérante JEU 3 BOURG-LÈS-VALENCE Fournisseurd’excès, Olivier De Benoist, humour, théâtre le Rhône CHÂTEAUNEUF-SUR-ISÈRE StéphaneRousseaubriselaglace, humour, palais des congrès Sud Rhône-Alpes ROMANS Magic Malik et OP Cit, jazz, Cité de la musique SAM 5 CHÂTEAUNEUF-DU-RHÔNE Fête médiévale des bateliers et de Saint-Nicolas, reconstitution historiqueencostume,animations derue,marchéduterroir,banquet, musique et danses médiévales (et le 6) MONTÉLIMAR Commeunmoineau,hommage à Edith Piaf, chanson, le Calepin (et le 6) ROMANS Zèbreàtrois,jeune public, les Cordeliers MAR 8 PORTES-LÈS-VALENCE Neuza, musique du Cap vert, leTrain-Théâtre VALENCE CatherineetChristian, théâtre, La Comédie (et le 9) RETROUVEZ LES MARCHÉS DE NOËL À LA RUBRIQUE AGENDA SUR ladrome.fr ET ladrometourisme.com CHÂTEAUX chateaux-ladrome.fr Fermés le 11 novembre, le 25 décembre et le 1er janvier GROUNDSONG EXPOSITION AU CENTRE D’ART CONTEMPORAIN DU CHÂTEAU DES ADHÉMAR (MONTÉLIMAR) 17OCTOBRE-3JANVIER2016 Cécile le Talec s’intéresse aux espacesintermédiaires:levisible etl’invisible,lesonoreetlesilence, lemouvementetladisparitiondu geste. Une aventure artistique qui explore les frontières entre langage, musique et espace. Rencontreavecl’artistele17/10. 1re biennaleartnOmad*: visite guidée de l’exposition, lecture, concert-performance le 21/10. LESVACANCES AU CHÂTEAU Durant les congés de Toussaint etNoël,leschâteauxdeGrignan, Suze-la-RousseetdesAdhémar/ Montélimarproposentdes ate- lierspour enfantset des visites en famille. ARTS ET MANIÈRES DETABLE, DE L’ANTIQUITÉ À NOS JOURS - EXPOSITION JUSQU’AU 30 NOVEMBRE Au château de Suze-la-Rousse, unarchéologue,deshistoriensde l’art,un artisteet des designers culinaires ont conçu des tables représentatives d’une époque, de l’Antiquité à nos jours. Conférence et concert le 28/11. (cf p.24 et 25, rencontre avec Jacqueline Irrmann-Queneau). DÉTOURS BALADE DÉCOUVERTE Samedi17etdimanche18octobre, laissez-voustransporter,avecou sansbagages,àbordd'uncarpas commelesautres,quivousconduira de lieux en lieux : château des Adhémar(Montélimar),chapelle Saint-Vincent(Grignan),maison delaTour(Valaurie),galerieAngle (Saint-Paul-Trois-Châteaux),Lithos (Saint-Restitut). GRIGNAN  CONCERTS DU 6 AU 28 NOVEMBRE Jazz à Grignan LauraPerrudin,trio Casadesus-Henco,DJ Sir Sway, Peirani-Parisien (artistes de l'année auxVictoires duJazz 2015) sont au programmede cetteédition vivement recommandée pour oublier la grisaille de l’hiver qui s’installe. MÉDIATHÈQUES DÉPARTEMENTALES mediatheque.ladrome.fr Peirani-Parisien
  30. 30. 30 N°117 Objectif images Valence Cité administrative Brunet Valence Direction des solidarités-DDASS Crest Médiathèque départementale Romans Lycée Albert Triboulet Ici en 1914… A l’occasion du 11 novembre 2015, 97e anniversaire de l’armistice de la Première Guerre mondiale, retour en images sur la série « Ici en 1914 - 1918 » proposée par le Département de la Drôme et la Conservation du Patrimoine. Issues du fond des Archives départementales, ces photos imprimées sur bâches monumentales sont visibles depuis la v oie publique. Elles rappellent la fonction spécifique durant la Grande Guerre de bâtiments disparus ou toujours existants et témoignent des conséquencesdu conflitdans le quotidien d’un départementde l’arrière. Le quartier d’artillerie Brunet La caserne Brunet abritait, avec la caserne Chareton, le 6e régiment d’artillerie de campagne, qui comptait 9 batteries de canons de 75. Une batterie comptait 200 hommes, 200 chevaux et 4 canons. L’école normale d’institutrices de l’avenue des Balives (aujourd’hui avenue Maurice Faure) transformée en hôpital auxiliaire Dès le 7 août 1914, le service de santé des armées installe dans ces murs l’hôpital auxiliaire n° 201. D’une capacité d’accueil de 210 lits, il est destiné à accueillir des soldats blessés ou malades. Sa gestion est confiée à l’association des Dames de France, ancêtre de la Croix-Rouge. Il fonctionne jusqu’au 20 septembre 1916 avant de déménager rue du général Farre. Famille tsigane internée au couvent des Capucins (1916) A partir du 23 juillet 1915, l ’ancien couvent des Capucins est utilisé comme camp d’internement pour des familles deTsiganes originaires d’Alsace-Lorraine. Considérées comme suspectes par les autorités, leurs sorties sont limitées. Les adultes peuvent toutefois travailler à l’extérieur, pendant qu’une classe est organisée pour les enfants. Ces familles ne retrouvent la liberté qu’à la fermeture du camp, en juillet 1919. Le collège municipal de garçons transformé en hôpital complémentaire L’hôpitalcomplémentairen°6,d’unecapacitéde300à461litssuivantlespériodes, est installé dans ces murs du 27 août 1914 au 19 février 1919.
  31. 31. 31 N°117 Valence Hôtel du Département Bourg de Péage Collège de l’Europe Bourg-lès-Valence La Cartoucherie, pôle images et cinéma d’animation L’école supérieure de garçons transformée en hôpital bénévole Du 27 septembre 1914 au 10 janvier 1919, l’école abrite dans ses locaux l’hôpital bénévole n° 128 bis, dépendant de la 14e région militaire, destiné à l’accueil des soldats blessés ou malades. Sa capacité d’accueil varie de 230 à 450 lits. Groupe d’ajusteurs de la cartoucherie nationale (1918) Pendant la guerre, cet établissement militaire emploie des « aff ectés spéciaux » de l’armée, mais aussi de nombreux civils hommes et femmes, étrangersetmutilés.Pourtenirlerythmedeproduction,leseffectifsmonteront jusqu’à 4 000 ouvriers : parmi eux, plus de 2 500 femmes, des ouvriers trop âgés pour être mobilisés, des réfugiés, des étrangers et des « coloniaux ». Valence, quartier de l’Artillerie La caserne Chareton, inaugurée en 1878, est le siège du 6e r égiment d’artillerie. Détruite en 1944, elle est remplacée en 1966 par le bâtiment de la Préfecture et du Conseil départemental, agrandi en 1991.

×