UN PROGRAMME-CADRE
POUR l’EDUCATION AU CINEMA EN EUROPE
(résumé exécutif)
I. Introduction
Depuis 120 ans, le cinéma1
n’a c...
fondamentaux :
- L’importance d’intégrer des pratiques créatives et critiques avec une dimension de
culture cinématographi...
d’apprentissage ; de l’autre, des capacités comme la curiosité, la tolérance, le désir
(d’apprendre), que l’éducation au c...
propres productions, collaborant de manière personnelle à des réalisations collectives,
exprimant des choix techniques et ...
Framework Summary in French
Framework Summary in French
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Framework Summary in French

2 371 vues

Publié le

Summary of the Framework for Film Education, translated in French

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 371
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 935
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Framework Summary in French

  1. 1. UN PROGRAMME-CADRE POUR l’EDUCATION AU CINEMA EN EUROPE (résumé exécutif) I. Introduction Depuis 120 ans, le cinéma1 n’a cessé d’évoluer, empruntant et traversant des genres, des modes et des supports différents, jusqu’à devenir la forme culturelle dominante du 21e siècle. Il a développé son propre langage, de plus en plus complexe, sophistiqué, extrêmement influent et qui comme tout langage, continue à évoluer. Dans les salles, sur internet, dans les galeries d’art, ou à travers des expériences immersives, les films sont devenus presque omniprésents dans nos vies. Pourtant, en dépit de cette omniprésence, de sa complexité et de sa richesse culturelle, malgré son importance sociale, historique et artistique, le cinéma est resté relativement marginal dans la plupart des systèmes d’éducation européens. Il ne s’agit pas de nier la longue histoire de l’éducation au cinéma, ni le travail inspirant de nombreux praticiens en Europe, mais de défendre que, bien que ce soit le droit de tous, peu de personnes ont pu bénéficier de ces avancées pédagogiques. Il est grand temps que, dans nos pratiques et dans nos systèmes éducatifs, l’immense importance du cinéma bénéficie d’une reconnaissance appropriée. C’est la moindre des exigences pour les enfants et les jeunes européens. Le Programme-cadre proposé ici vise à encourager ce changement. Il s’inscrit en réponse à la première des 12 Recommandations issues du rapport de recherche Screening Literacy, publié par la Commission européenne en 2012 : Recommandation 1 : réaliser un modèle pour l’éducation au cinéma en Europe qui inclut : une appréciation du cinéma comme forme artistique, une compréhension de la critique, un accès au patrimoine national, au cinéma dit « populaire » et aux films d’auteurs, incluant également une dimension créative et pratique. Les auteurs de ce Programme-cadre sont attachés à l’idée d’une pédagogie du cinéma qui débute par l’éducation des plus jeunes citoyens européens ; une formation qui les inspire et leur donne des outils d’apprentissage afin qu’ils développent leur relation à ce medium riche et multi-sensoriel, tout au long de leur vie. Nous en avons identifié quelques principes 1 Ici et dans tout le document, le terme « cinéma » fait référence à toutes les formes d’images animées accompagnées de son (ou non !) ; quel que soit le support ; que sa forme soit digitale ou analogique ; qu’il soit visible en salle, à la télévision ou sur internet.
  2. 2. fondamentaux : - L’importance d’intégrer des pratiques créatives et critiques avec une dimension de culture cinématographique, la plus vaste possible. - La reconnaissance des spécificités du cinéma, comme forme artistique et écriture, avec son langage, son histoire et son esthétique propres. - Le droit pour tous les enfants et adolescents d’expérimenter, d’apprendre, d’accéder au cinéma aussi bien dans un contexte scolaire, que dans celui plus informel de la maison, de la famille ou de la société. Le Programme-cadre rassemble ce que les experts de l’éducation au cinéma en Europe qui y ont contribué considèrent comme essentiel. Il regroupe les résultats que les éducateurs aimeraient obtenir en termes de compétences, de connaissances et d’expériences estimées nécessaires pour être considéré comme « film literate » 2 Ce programme-cadre a été élaboré au cours de l’année 2014-2015 par 25 praticiens et experts de l’éducation au cinéma issus d’instituts nationaux, de cinémathèques, d’universités, d’ONG, d’écoles et de l’industrie du cinéma, venus de 20 pays européens. Il cherche à former un corpus des différentes théories, pratiques et principes, à l’œuvre dans diverses activités liées à l’éducation au cinéma en Europe, afin de les rendre accessibles et de les mettre en cohérence dans une perspective commune. Le but ultime étant : Inciter et donner des outils aux Européens, afin qu’ils puissent à la fois apprécier, comprendre, créer, partager et explorer la richesse du cinéma sous toutes ses formes, tout au long de leur vie. Ce programme est construit autour de 6 objectifs, que nous considérons fondamentaux, pour atteindre, avec les élèves, un « but ultime » : - Comprendre ce qui fait la spécificité du cinéma : un art qui possède un langage et une technique qui lui sont propres. - Comprendre que les films sont à la fois produits et visionnés de façons collective et collaborative, mais également de manière intime et individuelle. - S’approprier le cinéma dans sa dimension critique, esthétique, émotionnelle et créative. - Avoir accès à une grande variété de films, de toutes les formes et genres cinématographiques. - Prendre conscience des dimensions sociales, historiques et technologiques des films. - Développer une réflexion autour des différentes manières d’expérimenter, de découvrir, d’apprendre et de pratiquer le cinéma. Nous subdivisons ces objectifs en résultats détaillés d’apprentissage, et nous les mettons en relation avec les types d’expériences qui peuvent mener à leur réussite. Nous distinguons, d’une part, des objectifs d’apprentissage spécifiques et essentiels (penser de manière critique, développer sa créativité, travailler de manière collaborative) qui aideront les enseignants à valoriser l’éducation au cinéma en la rattachant à une démarche globale 2 Terme utilisé dans le rapport Screening Literacy, faisant référence au fait d’avoir des connaissances, de connaître un langage, de savoir le lire et l’écrire. Dans le cas du cinéma, il s’agit de comprendre le langage cinématographique sous toutes ses formes.
  3. 3. d’apprentissage ; de l’autre, des capacités comme la curiosité, la tolérance, le désir (d’apprendre), que l’éducation au cinéma permettra aussi de développer. Les objectifs attendus sont structurés autour du terme « Les 3 C »: les dimensions Créatives, Critiques et Culturelles de l’éducation au cinéma. Nous explicitons les liens entre ces 3 dimensions et les associons à des Processus-clefs et à des Pratiques qui, mis en relation, permettent une plus grande implication, sur le plan social et culturel. A qui est destiné le Programme-cadre ? Le Programme-cadre est un document de travail destiné aux enseignants, aux concepteurs des programmes éducatifs et culturels, ainsi qu’aux décideurs politiques. Aux enseignants, il propose un panorama d’approches et d’activités pédagogiques, d’expériences et d’acquis d’apprentissage dans le domaine du cinéma. Aux concepteurs des programmes éducatifs et culturels, il identifie et présente un éventail de possibilités de parcours d’apprentissage. Enfin, pour les acteurs politiques, il se propose d’être un guide des bonnes pratiques qui permettent de faire le lien entre l’éducation au cinéma et l’axe plus général des politiques éducatives. Pour tous, nous espérons que ce Programme-cadre contribuera au développement de l’étude et de la pratique de l’éducation au cinéma en Europe : en partageant les expériences ambitieuses et l’expertise durement acquise d’un grand nombre de pédagogues, depuis plusieurs années, et en présentant un compte rendu clair et cohérent d’un domaine d’éducation d’une importance cruciale. II. Objectifs 1. Comprendre la spécificité du cinéma : un art qui possède un langage et une technique qui lui sont propres Le cinéma est une des formes d’expression audiovisuelle avec un langage propre, un langage extrêmement complexe, très évolué, alors qu’il peut apparaître simple et évident au premier abord. Décrypter ce langage est essentiel pour être capable de développer des capacités à s’approprier le langage filmique (l’écrire, le lire), pour développer un regard critique et avoir sa propre approche esthétique du cinéma. 2. Comprendre que les films sont à la fois produits et visionnés de façons collective et collaborative, mais également de manière intime et individuelle. Les élèves devront connaître les étapes et procédés liés au processus de création d’un film, un processus collectif qui implique des compétences différentes et résulte de décisions communes. Il est souhaitable qu’ils en aient une approche concrète, si possible à travers des rencontres avec des professionnels du cinéma (réalisateurs, techniciens, directeurs artistiques, ingénieurs du son, etc..). Ils devront également comprendre que les films résultent de choix personnels, aussi bien en termes d’expression que de technique. Ils doivent pouvoir, dans leurs propres films, exprimer des émotions et des idées personnelles liées à leur propre expérience, développant une approche sensible de leur environnement. Les élèves devront être capables d’investir leurs connaissances dans la réalisation de leurs
  4. 4. propres productions, collaborant de manière personnelle à des réalisations collectives, exprimant des choix techniques et artistiques conscients. Enfin cette expérience doit leur permettre d’avoir un regard plus averti et attentif sur les films qu’ils voient. 3. S’approprier le cinéma dans sa dimension critique, esthétique, émotionnelle et créative Les élèves identifieront leurs propres critères pour une approche à la fois critique et créative du cinéma. Voir, faire, partager des films donne un cadre et un support d’analyse, de réflexion, de comparaison et d’interprétation. Ils seront capables d’élaborer leur propre pensée sur les films, les replaçant dans la culture cinématographique, et d’exprimer de manière personnelle leurs ressentis et leurs émotions. 4 . Avoir accès à une grande variété de films, de toutes les formes et genres cinématographiques En 120 ans d’existence, la création de films toujours plus variés en terme de forme, de genre, ont permis de rencontrer une audience toujours plus large, conquérant sans cesse de nouveaux publics. Le cinéma a joué un rôle de plus en plus important dans la construction des identités culturelles. Cependant toute la finesse et la richesse liées à cette grande diversité culturelle, et son importance dans l’histoire, ne sont que faiblement perçues par le public. Le cinéma apparaît davantage dans sa dimension de media mainstream dominant – que ce soit au cinéma, à la télévision ou sur internet – une vision qui limite l’implication et l’enrichissement des spectateurs. L’éducation au cinéma permet d’ouvrir la porte à un univers filmique infiniment riche et varié. 5. Prendre conscience des dimensions sociales, historiques et technologiques des films Une compréhension en profondeur du cinéma et des films implique une compréhension du contexte socio-historique dans lequel les films ont été produits, ainsi que des développements technologiques et de l’évolution des publics et lieux de visionnage. Il est impossible d’analyser et de comprendre un film sans prendre en compte, outre l’expression de l’expression volontaire d’un individu ou d’un groupe, l’influence de facteurs multiples tels que les mouvements historiques, le paysage socio-économique, les innovations techniques lors de sa production. 6. Développer une réflexion autour des différentes manières d’expérimenter, de découvrir, d’apprendre et de pratiquer le cinéma. La capacité à analyser le processus d’apprentissage en lui-même est indispensable pour s’approprier les connaissances et les savoirs, et devenir autonome. C’est pourquoi la réflexion et l’auto-évaluation sont essentielles pour atteindre les objectifs cités précédemment. Les élèves, au-delà du plaisir de découvrir et de faire des films, vivront une expérience sociale et personnelle leur permettant d’avoir une réflexion sur leur propre apprentissage. Ils seront capables d’exprimer leur confiance comme leurs doutes, de questionner leurs propres choix et leurs points de vue, ayant une vue d’ensemble des objectifs et des résultats.

×