O
n pointe régulièrement,
souvent avec raison
d’ailleurs, les travers in-
égalitaires de l’enseignement en
Fédération Wall...
10
Le Soir Mercredi 29 avril 2015
10 objectif CEB GÉOGRAPHIE
1. TROIS TYPES DE PAYSAGE
2. DEUX TYPES D’HABITAT
3. LES POIN...
11
Le Soir Mercredi 29 avril 2015
11objectif CEBGÉOGRAPHIE
6. DES MONTAGNES DANS LE MONDE
a) Observe le planisphère du por...
12
Le Soir Mercredi 29 avril 2015
12 objectif CEB GÉOGRAPHIE
a)
b) 3 éléments caractéristiques du paysage urbain parmi, pa...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

S'exercer pour le CEB - 2015 - 3

672 vues

Publié le

S'exercer pour le CEB - 2015 - 3

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
672
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
10
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

S'exercer pour le CEB - 2015 - 3

  1. 1. O n pointe régulièrement, souvent avec raison d’ailleurs, les travers in- égalitaires de l’enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles. S’agissant du CEB pourtant, force est de constater que tout est fait pour réduire l’écart entre les élèves « lambda » et ceux qui souffrent de troubles d’appren- tissage légers ou graves. D’entrée de jeu, les concep- teurs de l’épreuve l’assurent, « la mise en page standard est établie en concertation avec des profes- sionnels des troubles de l’appren- tissage et du handicap. La pré- sentation des documents est adaptée au plus grand nombre d’élèves possible, ceci incluant les élèves présentant précisément des troubles de l’apprentissage ». Au-delà de cette règle générale « tout est mis en œuvre pour faci- liter la tâche des élèves qui ont des besoins spécifiques », ex- plique Iris Vienne au Service gé- néral du pilotage du système éducatif en Fédération Wallonie- Bruxelles. Ainsi, il est possible d’adapter et la présentation des épreuves, et les conditions de passation. 1La règle générale. Pas ques- tion de solliciter des épreuves adaptées pour un oui ou pour un non. L’inspection de l’enseigne- ment et les directions d’écoles n’acceptent une épreuve adaptée que si deux conditions sont ren- contrées. D’une part, les troubles de l’élève doivent avoir été diag- nostiqués par un spécialiste compétent, qu’il soit médecin (oto-rhino-laryngologue, neuro- logue, psychiatre, neuropsy- chiatre, neuropsychologue, neu- ropédiatre ou pédiatre) ou qu’il soit membre d’un service psy- chosocial ou paramédical (centre PMS, logopède,…). D’autre part, on ne peut mettre en place que des aménagements déjà effecti- vement instaurés en classe pour l’élève concerné lors des appren- tissages et des évaluations précé- dentes. Dit autrement : on n’offre pas tout d’un coup un for- mat spécial à un élève qui travaille habituellement sur des documents classiques et on ne négocie pas la veille de l’examen l’usage d’un outil spécifique – un dictionnaire adapté par exemple – pour tenter de dé- stresser son gamin. 2On adapte l’épreuve. Pour les élèves atteints de troubles sé- vères, l’épreuve est adaptée de diverses manières : mise en page plus aérée, police de caractère Arial plus lisible, agrandisse- ment de police, alignement du texte à gauche, amélioration des contrastes, cartes et dessins schématisés, agrandissement de la pagination,… Au final, l’équipe éducative a le choix entre l’épreuve classique (136 pages pour les 5 jours de CEB en 2014) en format papier, l’épreuve adap- tée version 1 (180 pages en 2014) en format papier également et l’épreuve adaptée version 2 (164 pages en 2014) disponible en for- mat papier et électronique (PDF). Une version de l’épreuve est également disponible en Braille. Précision importante : la demande d’épreuve adaptée doit obligatoirement être envoyée par le directeur de l’école à l’adminis- tration avant ce jeudi 30 avril. 3On adapte les modalités de passation. On entre ici dans une tout autre catégorie d’adap- tation. On offre en fait la possibi- lité d’autoriser les élèves à utili- ser du matériel spécifique ou à bénéficier de conditions de tra- vail différentes. La double condi- tion évoquée ci-dessus (accord d’un professionnel et usage régu- lier de cette disposition durant l’année) reste d’application. Par contre, il n’y a pas de demande spécifique à introduire, il suffit au chef d’établissement de signa- ler à l’inspection le recours à ces modalités particulières. Les- quelles ? Il peut s’agir de maté- riel tout simple (un cache ou une latte pour l’aide à la lecture) ou plus élaboré (une fiche de procé- dure grammaticale sans réponse, un dictionnaire en signet ou un Time Timer pour permettre à l’enfant de visualiser le temps qui passe). Il peut s’agir aussi de conditions de passation plus « favorables » : relance atten- tionnelle par l’enseignant sur- veillant de l’épreuve ou temps additionnel pour la passation. Enfin, l’enfant peut pour cer- taines épreuves utiliser un logi- ciel éducatif adapté à son trouble (Kurzweil ou Sprinf PDF, Dra- gon naturally speaking, Wody Extra, Medialexie, Sankoré, Ap- prenti géomètre, Géogebra,…). Enfin, pour les épreuves nécessi- tant une écoute, un interprète en langue des signes peut agir en fa- veur d’un élève atteint de défi- cience auditive. 4On offre des réponses parti- culières. Cerise sur le gâteau, les élèves qui présentent un trouble non pris en charge par les adaptations ci-avant peuvent bénéficier de modalités de passa- tion « sur mesure » moyennant une autorisation de l’administra- tion. Ainsi, en 2014, à l’instar d’une douzaine d’autres élèves, un enfant autiste a pu passer son CEB seul, dans un local séparé. ■ ÉRIC BURGRAFF Un CEB sur mesure pour lisser les inégalités ÉCOLE Documents, matériel et conditions de passation peuvent être adaptés L’épreuve est presque à la carte pour les élèves victimes de troubles d’apprentissage. La Fédération Wallonie-Bruxelles veut limiter les inégalités de départ entre élèves. L’épreuve standard est déjà adaptée au plus grand nombre. Pour les autres, directions et inspection veillent à adapter les documents et les modalités de passation. Ce jour, focus sur les exercices de géographie. Le CEB peut devenir un casse-tête pour les élèves victimes de troubles d'apprentissage. En adaptant les documents et les modalités de passation, on adoucit « l'épreuve ». © DOMINIQUE DUCHESNES. A gauche, la version classique ; à droite la version adaptée. Éléments concrets, caractères plus grands et plus lisibles. © D.R. 658 adaptations L’adaptation des modalités de passation reste de la responsabilité des chefs d’établissement et ne fait pas l’objet de statistiques. Par contre, la Fédération Wallonie-Bruxelles réperto- rie la liste des épreuves adaptées. En 2014, elle avait dénombré 658 demandes d’adaptation du format, dont l’essentiel (603) portait la mise en page de la version papier. Elle a aussi compté 50 épreuves en version électronique et 5 en Braille. E.B. EN QUELQUES CHIFFRES 9 Le Soir Mercredi 29 avril 2015 objectif CEB 4PAGESDÉTACHABLES 27 AVRIL SCIENCES / 28 AVRIL MATHS / 29 AVRIL GÉOGRAPHIE / 30 AVRIL HISTOIRE/ 2 MAI FRANÇAIS POUR SUIVREJeudi 30 avril Comment passe-t-on le CEB dans les écoles en immersion ? Samedi 2 mai Que fait-on, à la fin du primaire, dans les autres pays ? « Des épreuves conformes aux attentes » Véronique Van Basten est professeur de géographie à l’Athénée royal de Virton (Sud-Luxembourg) et en- seigne notamment aux élèves de première année. Pour elle, les épreuves pré- parent parfaitement les jeunes à ce qui les attend dans le secondaire. « La géographie, en première an- née, n’est pas trop complexe. Le cours réside essentielle- ment en l’analyse de docu- ments. En ça, les épreuves de géographie du CEB sont très bien faites. C’est de l’analyse. Il n’y a pas d’écart particulier, la transition est donc relative- ment douce. Mais cela n’em- pêche pas d’avoir des niveaux très variables au sein des classes, mais aussi d’année en année. Dans ces épreuves, on fait vraiment appel à la “ju- geote” des enfants, à leurs capacités d’analyse. En re- vanche, les consignes sont souvent simplistes, et les questions trop fermées. Du coup, quand en secondaire, les élèves doivent répondre en construisant de vraies phrases, ils ont plus de difficultés. Idem lorsqu’ils sont confrontés à des consignes plus complexes. » TH.CA. L’AVIS DU PROF ©D.R.
  2. 2. 10 Le Soir Mercredi 29 avril 2015 10 objectif CEB GÉOGRAPHIE 1. TROIS TYPES DE PAYSAGE 2. DEUX TYPES D’HABITAT 3. LES POINTS CARDINAUX 4. BELGIQUE: CARTE POLITIQUE 5. LES PAYS MEMBRES DE L’UNION EUROPÉENNE ÉCRIS le nom des quatre points cardinaux sur la rose des vents. a) Pour chaque photo, COCHE la caractéristique dominante du paysage. b) Les composantes du paysage urbain. ÉCRIS trois éléments caractéristiques du paysage urbain. Tu peux t’aider de ces photos de Bruxelles. Un exemple t’est donné. Présence de nombreux feux de signalisation ............................................................................................................................................................................................................................................................................................. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................. a) Voici une rangée de maisons. Pour combien de famille(s) chacune de ces maisons est-elle prévue ? COCHE la proposition correcte. une famille dix familles plus de dix familles b) « Plus de 10 familles vivent dans cet immeuble ». COCHE trois caractéristiques qui te permettent de l’affirmer. la taille des immeubles le nombre de cheminées le nombre de lampadaires le nombre de fenêtres le nombre de balcons rural urbain industriel rural urbain industriel rural urbain industriel Portfolio 4. Belgique : Carte politique a) Voici trois communes. Situe-les sur la carte ci-dessous en tenant compte des renseignements donnés et en t’aidant du portfolio 4 (ci-dessous). ÉCRIS le numéro de ces trois communes dans l’étiquette qui convient sur la carte. a) Parmi les pays suivants, cinq d’entre eux sont membres de l’Union européenne. b) Quelle distance sépare ces villes à vol d’oiseau? Aide-toi du portfolio 4 (ci-dessous) pour RELIER les propositions entre elles. Mons - Liège 40 km Namur - Liège 75 km Mons - Wavre 55 km Arlon - Liège 80 km 1 Commune de PERWEZ, dans la province du Brabant wallon, à l’est. 2 Commune de VILLERS-LE-BOUILLET, dans la province de Liège, à l’ouest. 3 Commune de DOUR, dans la province du Hainaut, très près de la frontière française. 40 | Belgique | Canada | Chine | Allemagne | | Italie | Norvège | Pologne | Espagne | | Suisse | Turquie | ÉCRIS leurs noms. ................................................................................................................................. ................................................................................................................................. ................................................................................................................................. ................................................................................................................................. .................................................................................................................................
  3. 3. 11 Le Soir Mercredi 29 avril 2015 11objectif CEBGÉOGRAPHIE 6. DES MONTAGNES DANS LE MONDE a) Observe le planisphère du portfolio 6 (ci-dessous) et localise les sommets montagneux. Sur quel continent se situe chacun de ces sommets ? ÉCRIS tes réponses dans le tableau. Les sommets Les continents 1 Éverest _________________________ 2 Mont Blanc _________________________ 3 Mont Kilimandjaro _________________________ 4 Mont McKinley _________________________ 5 Mont Kosciuszko _________________________ 6 Aconcagua _________________________ b) Observe ces photos et COCHE la réponse correspondante. b) Voici six autres pays de l’Union européenne: Roumanie (R) France (F) Portugal (P) Grèce (G) Suède (S) Autriche (A) Situe ces six pays sur la carte ci-dessous: COLORIE ces pays en jaune. ÉCRIS-Y la première lettre de leurs noms. LES 28 PAYS DE L’UNION EUROPÉENNE AU 1ER JUILLET 2013 N 2 4 3 5 6 1 1 Éverest (altitude: 8 848 m) 4 Mont McKinley (altitude: 6 196 m) 2 Mont Blanc (altitude: 4 810 m) 5 Mont Kosciuszko (altitude: 2 228 m) 3 Mont Kilimandjaro (altitude: 5 895 m) 6 Aconcagua (altitude: 6 692 m) N c) La montagne a ses atouts et ses contraintes. Pour chaque affirmation, TRACE une croix dans la colonne adéquate. La montagne ses atous ses contraintes À Grenoble, en France, un car est resté immobilisé pendant six heures car les chutes de neige étaient trop importantes. Il a dû attendre le passage du chasse-neige. En montagne, l’eau des torrents est utilisée pour produire de l’électricité dans des centrales hydroélectriques. Au printemps, le torrent gonfle suite à la fonte de la neige. Il peut sortir de son lit et inonder les villages de la vallée ainsi que les champs. Chaque jour, on est obligé de contrôler la qualité de la neige afin de prendre les mesures nécessaires s’il y a un risque d’avalanche. 7. DU KAYAK EN PROVINCE DE LUXEMBOURG Aide-toi du portfolio 7 (ci-dessous) a) Voici quatre communes de la province de Luxembourg où on peut pratiquer le kayak : Bouillon, Chiny, La Roche-en-Ardenne, Durbuy. ÉCRIS le nom de la rivière qui passe à Bouillon et Chiny. ............................................................................................................................................. ÉCRIS le nom de la rivière qui passe à La Roche-en-Ardenne et Durbuy. ............................................................................................................................................. b) De quelle rivière la Lomme est-elle l’affluent? ÉCRIS ............................................................................................................................................. c) COMPLÈTE par deux des propositions suivantes : à l’est à l’ouest au sud au nord Saint-Hubert (case B-3) se situe ................................................................................... de Chiny (case B-4) ; Saint-Hubert (case B-3) se situe ................................................................................... de Bastogne (case C-3) . Portfolio 7. Du kayak en provine de Luxembourg Portfolio 6. Des montagnes dans le monde PROVINCE DE LUXEMBOURG Photo aérienne Photo au sol Photo aérienne Photo au sol
  4. 4. 12 Le Soir Mercredi 29 avril 2015 12 objectif CEB GÉOGRAPHIE a) b) 3 éléments caractéristiques du paysage urbain parmi, par exemple, les idées suivantes: • de nombreuses maisons - les maisons sont serrées… • les immeubles sont hauts - des buildings… • des commerces (magasins) nombreux… • des rues larges, grandes, aérées (boulevards, avenues)… • des rails de tram • de nombreux transports en commun qui y circulent… Accepter: • les espaces verts sont rares Ne pas accepter: « il y a des voitures », « il y a des gens », si ces caractéristiques ne sont pas qualifiées plus spécifiquement. (Par exemple: « Il y a beaucoup de gens qui y habitent » est acceptable, car la phrase fait référence à la densité de population.) a) une famille b) la taille des immeubles le nombre de fenêtres le nombre de balcons NORD SUD OUEST EST a) b) Mons - Liège 40 km Namur - Liège 75 km Mons - Wavre 55 km Arlon - Liège 80 km RÉPONSES Avec la collaboration de a) b) LES 28 PAYS DE L’UNION EUROPÉENNE AU 1ER JUILLET 2013 S P F A R G a) Les sommets Les continents 1 Éverest Asie 2 Mont Blanc Europe 3 Mont Kilimandjaro Afrique 4 Mont McKinley Amérique (du Nord) 5 Mont Kosciuszko Océanie* 6 Aconcagua Amérique (du Sud) * Ne pas accepter« Australie » b) c) La montagne ses atous ses contraintes À Grenoble, en France, un car est resté immobilisé pendant six heures car les chutes de neige étaient trop importantes. Il a dû attendre le passage du chasse-neige. En montagne, l’eau des torrents est utilisée pour produire de l’électricité dans des centrales hydroélectriques. Au printemps, le torrent gonfle suite à la fonte de la neige. Il peut sortir de son lit et inonder les villages de la vallée ainsi que les champs. Chaque jour, on est obligé de contrôler la qualité de la neige afin de prendre les mesures nécessaires s’il y a un risque d’avalanche. 7. DU KAYAK EN PROVINCE DE LUXEMBOURG a) (La) Semois (L’)Ourthe b) (La) Lesse c) … au nord de Chiny … à l’ouest de Bastogne 1. TROIS TYPES DE PAYSAGE industriel rural urbain 2. DEUX TYPES D’HABITAT 3. LES POINTS CARDINAUX 4. BELGIQUE: CARTE POLITIQUE 1 2 3 5. LES PAYS MEMBRES DE L’UNION EUROPÉENNE 6. DES MONTAGNES DANS LE MONDE Photo aérienne Photo au sol Belgique Allemagne Italie Pologne Espagne

×