SlideShare une entreprise Scribd logo
PLAN
• INTRODUCTION
• OBJECTIFS
• MATERIL ET METHODES
• RESULTATS ET DISCUSSION
• CONCLUSION
• SUGESTIONS
Introduction 1/
L’allaitement maternel exclusif consiste à ne donner au bébé aucun autre
liquide ou aliment que le lait maternel. Elle constitue une source idéale de
nutriment pour le nourrisson au cours de premiers mois de la vie. Il
apporte tout le nutriment nécessaire à sa croissance.
Le lait maternel constitue sans aucun doute, l’aliment idéal des nouveau-
nés, quel que soit la région du monde où ils vivent. A côté de ses qualités
nutritionnelles qui sont de mieux en mieux connues, il contribue à la santé
des femmes en réduisant les risques d’obésité, de cancer du sein et des
ovaires et en augmentant l’espacement des naissances entre les
grossesses.
Il est le plus favorable à l’établissement des liens psychologiques entre la
mère et son enfant.
Introduction 2/
Dans le pays en voie de développement, l’allaitement au sein reste un
impératif absolu en raison de sécurité qu’il apporte dans la prévention des
infections respiratoires et digestives et de son rôle dans la régulation des
naissances.
En mai 2001, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a modifié sa
recommandation relative à l’allaitement maternel exclusif pour faire passer la
durée de celui-ci à six mois.
L’Unicef estime que l’allaitement maternel exclusif au sein au cours des
six premiers mois de vie pourrait prévenir le décès de quelques 1,3
millions d’enfants de moins de cinq ans chaque année.
Introduction 3/
A L’heure actuelle, environ 39% des nourrissons dans le monde bénéficient
de cette pratique pendant les six premiers mois de leur vie.
Dans de nombreux pays encore, les croyances culturelles et traditionnelles
s’opposent au développement de l’allaitement. Sans oublier les méthodes
commerciales agressives des fabricants de lait artificiel, et bien sûr la
crainte que l’allaitement favorise la transmission du VIH de la mère à son
enfant.
Introduction 4/
Malgré cette progression encourageante du taux d’allaitement
maternel exclusif au Tchad, très peu des mères pratiquent l’allaitement
maternel exclusif soit 7, 3% par contre 100% d’elles qui accouchent,
pratique l’allaitement maternel ,
mais la pratique de l’allaitement maternel exclusif reste un problème
jusqu’à présent. Ce faible taux explique la méconnaissance des mères
sur les avantages et les biens faits que procure l’allaitement maternel
exclusif, d’où l’intérêt de réaliser cette étude.
Objectifs 1/
• Objectif général
Contribuer à l’amélioration de la connaissance des mères sur
l’allaitement maternel exclusif dans le Centre de Santé de la Solidarité
Islamique de l’Université Roi Fayçal.
Objectifs 2/
• Objectifs spécifiques
• Déterminer la fréquence des mères pratiquant l’allaitement maternel
exclusif dans le Centre de Sante de Solidarité Islamique de l’Université Roi
Fayçal,
• Evaluer les connaissances des mères sur la pratique de l’allaitement
maternel exclusif dans le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de
l’Université Roi Fayçal,
• Déterminer les avantages de l’allaitement maternel exclusif,
• Identifier les facteurs influençant la pratique d’allaitement maternel
exclusif dans le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de l’Université
Roi Fayçal.
MATÉRIEL ET MÉTHODES /1
• II. Matériel et méthodes
• 2.1. Cadres d’étude.
• Le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de l’Université Roi
Fayçal.
• 2.2. Type d’étude : IL s’agissait d’une étude Prospective, transversale
à visée descriptive.
• 2.3. Période d’étude : Elle s’est étalée sur une période de trois (3)
mois allant de février à avril 2021.
• 2.4. Population d’étude : Elle était constituée des mères allaitantes
vue en consultation, au service de PEV et en pédiatrie dudit Centre
MATERIEL ET METHODES /2
• 2.5. Critères.
• Critère d’inclusion : Etait inclus dans cette étude, toutes les mères
allaitantes âgées de 0 à 6 mois acceptant de participer à notre étude.
• Critère de non inclusion : N’étaient pas inclus dès cette étude toutes
les mères allaitantes âgés de 0 à 6 mois n’acceptent pas de participer
à notre étude et les enfants de plus de 6 mois.
• 2.6. Variables d’étude : Les variables recherchées étaient :
• l’âge des mères
• Les mères allaitantes
• L’âge des enfants
• Le périmètre crânien des enfants
MATERIEL ET METHODES 3/
• 2.7. Echantillonnage.
• Le choix de patients a été fait de manière consécutive et exécutive
• 2. 8.Matériels d’étude.
• Les matériels techniques utilisés étaient : La blouse, le stylo, le cahier,
les fiches de collecte de donnée préétablie.
• 2.9. Technique de collecte de données.
• La collecte de recueil de données a été faite grâce à l’interview
directe des mères après leur consentement et les données recueillies
étaient notées sur la fiche de collecte des données préétablies.
MATERIEL ET METHODES 4/
• 2.10. Déroulement de collecte des données.
• Les données étaient collectées après information et consentement des
mères et accompagnantes. Nous avons expliqué la procédure de la collète
aux enquêtées avant de commencer l’interview. Les enquêtés disponibles
ont pris connaissance quelques minutes avant de répondre sur place. Les
mesures anthropométriques des tous les mères allaitantes âgées de 0 à
24mois.
• 2.11. Analyse de données.
• Les données ont été saisies grâce au logiciel Word et l’analyse est faite par
logiciel Excel.
MATERIEL ET METHODES 5/
• 2.12. Considérations éthiques et administratives.
• Les informations collectées sont tenues confidentielles. Nous avons mené
ce travail avec le consentement éclairé des parents. Pour effectuer la
recherche nous avons obtenu une autorisation de la part de
l’administration de l’université Toumaï et de la part de Centre de Santé de
Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal.
• Conflit d’intérêt.
• Le travail de recherche a un but scientifique et n’a aucun intérêt
Disponibilité à l’allaitement maternel
exclusif
Effectifs Fréquences
Oui 38 25,33
Non 112 74,66
Total 150 100%
Tableau I :statut matrimonial
M
Résultats 1/1
III. Résultats 1/2.
Etat de Santé Effectifs Fréquences
Sain 140 93,33
Malade 10 6,66
Total 150 100%
3.1.9.Etat de Santé à la naissance.
Tableau IX: Répartition des enfants selon leur état de Santé à
la naissance
.la majorité des enfants qui étaient sains à la naissance étaient représentées soit
93,33%.Ce constant à été différant de celui de SIMPARA [12] qui dans sont étude
à trouvé 95% des enfants sains à la naissance
III. Résultats 1/3.
ATCD grossesse Effectifs Fréquences
Non suivi 40 26,66
Mal suivi 90 60
Bien suivi 20 13,33
Total 150 100%
3.1.10. Antécédents de la grossesse.
Tableau X : Répartition en fonction des antécédents des
grossesses.
III. Résultats 1/4.
Pratique de l’allaitement maternel exclusif Effectifs fréquences
Oui 18 12
Non 132 88
Total 150 100%
3.1.11.Fréquence de l’allaitement maternel exclusif.
Les mères qui n’ont pas pratiqué l’allaitement maternel exclusif représentaient
88%.
Tableau XI: Répartition des mères selon le type d’allaitement
maternel.
.
III. Résultats 12/.
Information Effectifs Fréquences
Oui 130 86,66
Non 20 13,33
Total 150 100%
3.1.11.Informations sur l’allaitement maternel exclusif.
Tableau XII: Répartition des mères selon l’information reçue sur la
pratique de l’allaitement maternel exclusif.
.les mères qui ont jamais entendu parler de l’allaitement maternel
exclusif représentaient 86,66%
.
III. Résultats 13/.
Source d’information sur AME Effectifs Fréquences
Médecin 8 5,33
Sage-femme 92 61,33
Infirmier(e) 27 18
Autres 23 15,33
Total 150 100%
3.1.13.Sources d’information sur l’allaitement maternel exclusif.
Tableau XIII : répartition en fonction de sources d’information sur l’AME.
III. Résultats.
Cause de refus effectifs Fréquences
Mari 32 21,33
Moi-même 18 12
Parent 38 25,33
Entourage 49 32,66
Autres 13 8,66
Total 150 100%
Causes du refus.
Tableaux XVII : Répartition selon la cause du refus de
l’allaitement maternel exclusif
L’entourage était plus impliqué avec des mauvais conseils pour
L’AME, l’entourage a donné 32,66%.
Conclusion 1/2
Allaitement maternel exclusif, pratique peu courante dont sa
prévalence est de 12%;
Population relativement jeune avec l’âge moyen de 27,4 ans;
Faible niveau de scolarisation (46,66% niveau secondaire) et occupant
majoritairement des tâches ménagères 60%.
Conclusion 2/2
Elles sont essentiellement résidentes à N'Djamena 90% et fréquente le
service de consultation prénatale 60%. Cependant, elles disposent peu
d’information sur la pratique 86,66%. D’où l’intérêt de mettre un
accent particulier sur l’information, l’Education et la communication
(IEC) afin de promouvoir ce type d’allaitement exclusif.

Contenu connexe

Similaire à AB ET FT.pptx

Plan d'action pour l'allaitement en France.
Plan d'action pour l'allaitement en France. Plan d'action pour l'allaitement en France.
Plan d'action pour l'allaitement en France.
Ludovic Clerima
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natales
Stephane Kume
 
Grossesses
GrossessesGrossesses
Grossesses
ITPCMENA
 
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principesModule 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Nutrition Resource Centre
 
Alimentation bebe-fr-2013
Alimentation bebe-fr-2013Alimentation bebe-fr-2013
Alimentation bebe-fr-2013feriel13
 
Vih et grossesse,m1&m2
Vih et grossesse,m1&m2Vih et grossesse,m1&m2
Vih et grossesse,m1&m2
Idrissou Fmsb
 
Prev contre infec
Prev contre infecPrev contre infec
Prev contre infec
Picincu Irina Georgiana
 
Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...
Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...
Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...
thidachanh Soukhasem
 
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesseLe guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
loubnayacoubi
 
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfantGénéralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Cryspus Assoukavi
 
Allaitement maternel ph ii 1ère a
Allaitement maternel ph ii 1ère aAllaitement maternel ph ii 1ère a
Allaitement maternel ph ii 1ère aesf3
 
Mon Pharmacien
 Mon Pharmacien Mon Pharmacien
Mon Pharmacien
crsp-admin
 
Allaitement Bailleul.Ppt3
Allaitement Bailleul.Ppt3Allaitement Bailleul.Ppt3
Allaitement Bailleul.Ppt3raymondteyrouz
 
Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques - juin 2013
Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques  - juin 2013Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques  - juin 2013
Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques - juin 2013OpinionWay
 
Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk- juin 2013
Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk-  juin 2013Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk-  juin 2013
Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk- juin 2013OpinionWay
 
Présentation et Fiches apprenants - Prendre des décisions
Présentation et Fiches apprenants - Prendre des décisionsPrésentation et Fiches apprenants - Prendre des décisions
Présentation et Fiches apprenants - Prendre des décisions
Groupe Traces
 
Santé materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématiqueSanté materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématique
Tierra de hombres - Ayuda a la infancia
 
Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...
Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...
Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...
IFPRI Africa
 
LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR EN 10 P...
LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR  EN 10 P...LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR  EN 10 P...
LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR EN 10 P...
Dr. Adidja AMANI, MD MPH
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
Amélie Baillargeon
 

Similaire à AB ET FT.pptx (20)

Plan d'action pour l'allaitement en France.
Plan d'action pour l'allaitement en France. Plan d'action pour l'allaitement en France.
Plan d'action pour l'allaitement en France.
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natales
 
Grossesses
GrossessesGrossesses
Grossesses
 
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principesModule 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
Module 1. Évaluation de la croissance des enfants Partie 1 : Les principes
 
Alimentation bebe-fr-2013
Alimentation bebe-fr-2013Alimentation bebe-fr-2013
Alimentation bebe-fr-2013
 
Vih et grossesse,m1&m2
Vih et grossesse,m1&m2Vih et grossesse,m1&m2
Vih et grossesse,m1&m2
 
Prev contre infec
Prev contre infecPrev contre infec
Prev contre infec
 
Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...
Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...
Comment luter contre les causes obstétricales de décès maternels au niveau di...
 
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesseLe guide nutrition pendant et après la grossesse
Le guide nutrition pendant et après la grossesse
 
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfantGénéralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
Généralités sur l'alimentation et sur les problèmes nutritionnels de l'enfant
 
Allaitement maternel ph ii 1ère a
Allaitement maternel ph ii 1ère aAllaitement maternel ph ii 1ère a
Allaitement maternel ph ii 1ère a
 
Mon Pharmacien
 Mon Pharmacien Mon Pharmacien
Mon Pharmacien
 
Allaitement Bailleul.Ppt3
Allaitement Bailleul.Ppt3Allaitement Bailleul.Ppt3
Allaitement Bailleul.Ppt3
 
Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques - juin 2013
Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques  - juin 2013Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques  - juin 2013
Opinionway - Prem up the desk - grossesses pathologiques - juin 2013
 
Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk- juin 2013
Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk-  juin 2013Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk-  juin 2013
Grossesses pathologiques - Opinionway pour Prem up the desk- juin 2013
 
Présentation et Fiches apprenants - Prendre des décisions
Présentation et Fiches apprenants - Prendre des décisionsPrésentation et Fiches apprenants - Prendre des décisions
Présentation et Fiches apprenants - Prendre des décisions
 
Santé materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématiqueSanté materno-infantile - Politique thématique
Santé materno-infantile - Politique thématique
 
Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...
Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...
Programmes de transferts monétaires en Afrique de l’Ouest: Lutte contre le re...
 
LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR EN 10 P...
LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR  EN 10 P...LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR  EN 10 P...
LES SOINS KANGOUROU POUR LES BEBES PREMATURES : CE QU’IL FAUT SAVOIR EN 10 P...
 
Unite 1 ppt obesite-fr
Unite 1   ppt obesite-frUnite 1   ppt obesite-fr
Unite 1 ppt obesite-fr
 

AB ET FT.pptx

  • 1.
  • 2.
  • 3. PLAN • INTRODUCTION • OBJECTIFS • MATERIL ET METHODES • RESULTATS ET DISCUSSION • CONCLUSION • SUGESTIONS
  • 4. Introduction 1/ L’allaitement maternel exclusif consiste à ne donner au bébé aucun autre liquide ou aliment que le lait maternel. Elle constitue une source idéale de nutriment pour le nourrisson au cours de premiers mois de la vie. Il apporte tout le nutriment nécessaire à sa croissance.
  • 5. Le lait maternel constitue sans aucun doute, l’aliment idéal des nouveau- nés, quel que soit la région du monde où ils vivent. A côté de ses qualités nutritionnelles qui sont de mieux en mieux connues, il contribue à la santé des femmes en réduisant les risques d’obésité, de cancer du sein et des ovaires et en augmentant l’espacement des naissances entre les grossesses. Il est le plus favorable à l’établissement des liens psychologiques entre la mère et son enfant.
  • 6. Introduction 2/ Dans le pays en voie de développement, l’allaitement au sein reste un impératif absolu en raison de sécurité qu’il apporte dans la prévention des infections respiratoires et digestives et de son rôle dans la régulation des naissances. En mai 2001, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a modifié sa recommandation relative à l’allaitement maternel exclusif pour faire passer la durée de celui-ci à six mois.
  • 7. L’Unicef estime que l’allaitement maternel exclusif au sein au cours des six premiers mois de vie pourrait prévenir le décès de quelques 1,3 millions d’enfants de moins de cinq ans chaque année.
  • 8. Introduction 3/ A L’heure actuelle, environ 39% des nourrissons dans le monde bénéficient de cette pratique pendant les six premiers mois de leur vie. Dans de nombreux pays encore, les croyances culturelles et traditionnelles s’opposent au développement de l’allaitement. Sans oublier les méthodes commerciales agressives des fabricants de lait artificiel, et bien sûr la crainte que l’allaitement favorise la transmission du VIH de la mère à son enfant.
  • 9. Introduction 4/ Malgré cette progression encourageante du taux d’allaitement maternel exclusif au Tchad, très peu des mères pratiquent l’allaitement maternel exclusif soit 7, 3% par contre 100% d’elles qui accouchent, pratique l’allaitement maternel ,
  • 10. mais la pratique de l’allaitement maternel exclusif reste un problème jusqu’à présent. Ce faible taux explique la méconnaissance des mères sur les avantages et les biens faits que procure l’allaitement maternel exclusif, d’où l’intérêt de réaliser cette étude.
  • 11. Objectifs 1/ • Objectif général Contribuer à l’amélioration de la connaissance des mères sur l’allaitement maternel exclusif dans le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal.
  • 12. Objectifs 2/ • Objectifs spécifiques • Déterminer la fréquence des mères pratiquant l’allaitement maternel exclusif dans le Centre de Sante de Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal, • Evaluer les connaissances des mères sur la pratique de l’allaitement maternel exclusif dans le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal, • Déterminer les avantages de l’allaitement maternel exclusif, • Identifier les facteurs influençant la pratique d’allaitement maternel exclusif dans le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal.
  • 13. MATÉRIEL ET MÉTHODES /1 • II. Matériel et méthodes • 2.1. Cadres d’étude. • Le Centre de Santé de la Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal. • 2.2. Type d’étude : IL s’agissait d’une étude Prospective, transversale à visée descriptive. • 2.3. Période d’étude : Elle s’est étalée sur une période de trois (3) mois allant de février à avril 2021. • 2.4. Population d’étude : Elle était constituée des mères allaitantes vue en consultation, au service de PEV et en pédiatrie dudit Centre
  • 14. MATERIEL ET METHODES /2 • 2.5. Critères. • Critère d’inclusion : Etait inclus dans cette étude, toutes les mères allaitantes âgées de 0 à 6 mois acceptant de participer à notre étude. • Critère de non inclusion : N’étaient pas inclus dès cette étude toutes les mères allaitantes âgés de 0 à 6 mois n’acceptent pas de participer à notre étude et les enfants de plus de 6 mois. • 2.6. Variables d’étude : Les variables recherchées étaient : • l’âge des mères • Les mères allaitantes • L’âge des enfants • Le périmètre crânien des enfants
  • 15. MATERIEL ET METHODES 3/ • 2.7. Echantillonnage. • Le choix de patients a été fait de manière consécutive et exécutive • 2. 8.Matériels d’étude. • Les matériels techniques utilisés étaient : La blouse, le stylo, le cahier, les fiches de collecte de donnée préétablie. • 2.9. Technique de collecte de données. • La collecte de recueil de données a été faite grâce à l’interview directe des mères après leur consentement et les données recueillies étaient notées sur la fiche de collecte des données préétablies.
  • 16. MATERIEL ET METHODES 4/ • 2.10. Déroulement de collecte des données. • Les données étaient collectées après information et consentement des mères et accompagnantes. Nous avons expliqué la procédure de la collète aux enquêtées avant de commencer l’interview. Les enquêtés disponibles ont pris connaissance quelques minutes avant de répondre sur place. Les mesures anthropométriques des tous les mères allaitantes âgées de 0 à 24mois. • 2.11. Analyse de données. • Les données ont été saisies grâce au logiciel Word et l’analyse est faite par logiciel Excel.
  • 17. MATERIEL ET METHODES 5/ • 2.12. Considérations éthiques et administratives. • Les informations collectées sont tenues confidentielles. Nous avons mené ce travail avec le consentement éclairé des parents. Pour effectuer la recherche nous avons obtenu une autorisation de la part de l’administration de l’université Toumaï et de la part de Centre de Santé de Solidarité Islamique de l’Université Roi Fayçal. • Conflit d’intérêt. • Le travail de recherche a un but scientifique et n’a aucun intérêt
  • 18. Disponibilité à l’allaitement maternel exclusif Effectifs Fréquences Oui 38 25,33 Non 112 74,66 Total 150 100% Tableau I :statut matrimonial M Résultats 1/1
  • 19. III. Résultats 1/2. Etat de Santé Effectifs Fréquences Sain 140 93,33 Malade 10 6,66 Total 150 100% 3.1.9.Etat de Santé à la naissance. Tableau IX: Répartition des enfants selon leur état de Santé à la naissance .la majorité des enfants qui étaient sains à la naissance étaient représentées soit 93,33%.Ce constant à été différant de celui de SIMPARA [12] qui dans sont étude à trouvé 95% des enfants sains à la naissance
  • 20. III. Résultats 1/3. ATCD grossesse Effectifs Fréquences Non suivi 40 26,66 Mal suivi 90 60 Bien suivi 20 13,33 Total 150 100% 3.1.10. Antécédents de la grossesse. Tableau X : Répartition en fonction des antécédents des grossesses.
  • 21. III. Résultats 1/4. Pratique de l’allaitement maternel exclusif Effectifs fréquences Oui 18 12 Non 132 88 Total 150 100% 3.1.11.Fréquence de l’allaitement maternel exclusif. Les mères qui n’ont pas pratiqué l’allaitement maternel exclusif représentaient 88%. Tableau XI: Répartition des mères selon le type d’allaitement maternel. .
  • 22. III. Résultats 12/. Information Effectifs Fréquences Oui 130 86,66 Non 20 13,33 Total 150 100% 3.1.11.Informations sur l’allaitement maternel exclusif. Tableau XII: Répartition des mères selon l’information reçue sur la pratique de l’allaitement maternel exclusif. .les mères qui ont jamais entendu parler de l’allaitement maternel exclusif représentaient 86,66% .
  • 23. III. Résultats 13/. Source d’information sur AME Effectifs Fréquences Médecin 8 5,33 Sage-femme 92 61,33 Infirmier(e) 27 18 Autres 23 15,33 Total 150 100% 3.1.13.Sources d’information sur l’allaitement maternel exclusif. Tableau XIII : répartition en fonction de sources d’information sur l’AME.
  • 24. III. Résultats. Cause de refus effectifs Fréquences Mari 32 21,33 Moi-même 18 12 Parent 38 25,33 Entourage 49 32,66 Autres 13 8,66 Total 150 100% Causes du refus. Tableaux XVII : Répartition selon la cause du refus de l’allaitement maternel exclusif L’entourage était plus impliqué avec des mauvais conseils pour L’AME, l’entourage a donné 32,66%.
  • 25. Conclusion 1/2 Allaitement maternel exclusif, pratique peu courante dont sa prévalence est de 12%; Population relativement jeune avec l’âge moyen de 27,4 ans; Faible niveau de scolarisation (46,66% niveau secondaire) et occupant majoritairement des tâches ménagères 60%.
  • 26. Conclusion 2/2 Elles sont essentiellement résidentes à N'Djamena 90% et fréquente le service de consultation prénatale 60%. Cependant, elles disposent peu d’information sur la pratique 86,66%. D’où l’intérêt de mettre un accent particulier sur l’information, l’Education et la communication (IEC) afin de promouvoir ce type d’allaitement exclusif.