SlideShare une entreprise Scribd logo
Deux Ecoles, deux éducations, deux axiologies Jacques Gleyse Pr. STAPS  IUFM, Université de Montpellier II
A quoi sert l’histoire de l’Education ? Emile Durkheim nous dit au début du siècle (1922,  Education et sociologie ) que : « L’Histoire de l’enseignement, au moins de l’enseignement national, est  la première des propédeutiques  à une  culture pédagogique  ».
Lettre aux éducateurs. Nicolas Sarkozy « Donner  le maximum à chacun  au lieu de se contenter de donner  le minimum à tous  (idéologie individualiste de l’enseignement secondaire). » « Notre éducation doit devenir  moins passive  moins mécanique (idéologie des méthodes actives présente en 1923 pour le primaire et primaire supérieur). » « Dans l’école que j’appelle de mes vœux où la priorité sera accordée à  la qualité sur la quantité , où il y aura moins d’heures de cours, où les moyens seront mieux employés parce que  l’autonomie  permettra de gérer davantage les besoins, les enseignants,  les professeurs seront moins nombreux . Les moyens qui seront ainsi dégagés seront réinvestis dans l’éducation et dans la revalorisation des carrières » (idéologie individualiste).
Eléments de bibliographie Durkheim Emile  L’Evolution pédagogique en France , rééd. PUF, Paris, 1969. Durkheim Emile  Education et sociologie , Paris, rééd. Seuil, 1922. Michel Foucault  Surveiller et Punir , Paris, Gallimard, 1975. Hameline Daniel  Le Domestique et l’affranchi , E. ouvrières, Paris, 1977.
Eléments de bibliographie Léon Antoine  Introduction à l’histoire des faits éducatifs , Paris, PUF, 1980. Lelièvre Claude  Histoire des institutions  scolaires, Paris, Nathan, 1990. Prost Antoine  Histoire de l’enseignement en France. 1800-1967 . Paris, PUF, 1968. Prost Antoine  Ecole, société et politique , Paris, PUF, 1992. « L’Ecole et l’enfant au miroir de la société ».
Les origines catholiques au XIXe siècle Jean-Baptiste de La Salle et les Ecoles des Frères. En 1800 environ 900 000 enfants scolarisés, plus ou moins temporairement. En 1870, avant les lois Ferry, 3 Millions d’enfants scolarisés, plus ou moins temporairement. La répartition en deux systèmes scolaires prend place: Ecoles Normales (1833) et Ecoles primaires (1880) Collèges Royaux et Lycées Impériaux.
Deux Ecoles jusqu’en 1946 ou 59 Ecoles Normales Supérieures, issues Révolution ( Agrégation ) Ecoles Normales,  Ier Empire  ( Brevet supérieur  et  CAI ) Ecoles Primaires supérieures, Gobblet ( Brevet élémentaire ) Ecoles Primaire, Ferry, Sée ( Certificat d’études Primaires ) Ecoles Maternelles, Pauline Kergomard   Universités (thèses) Universités (Maîtrises) Universités (Licences) Universités (Baccalauréat) Lycées (2d, 1er, Term) Collèges (6ème à 3ème) Petites classes de lycées (11ème à 7ème)
Séparation totale XIXe et début XXe siècle 1833 Loi Guizot Crée les  Ecoles Normales d’instituteurs 1851 Loi Falloux crée les  EN de filles 1863 Des  EN partout (Chaque département) 16 Juin 1881  gratuité  primaire 28 Mars 1882  obligation et Laïcisation 1900 8% classe d'âge au CEP et 1935 50% 30 Octobre 1886 crée les Ecoles Primaires Supérieures (mixtes) Les  Collèges royaux  datent de la  Renaissance Les  Lycées Impériaux  de  1802 Ils deviendront des Collèges et Lycées de garçons ou de filles en 1963  (avant 1957 loi sur la gémination et 63 autorise la mixité)
Deux écoles se rapprochent un peu ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Deux écoles  se rapprochent sur la forme Le   16 04 1930  Toutes les classes  de 6ème deviennent  gratuites 1931 Les classes de 5ème  1932 Les classes de 4ème 1933 Les classes de 3ème Le 9 Août 1936  la scolarité obligatoire est portée à 14 ans . Loi J. Zay En 1937 les  petites classes de lycées sont assimilées à l ’enseignement primaire . Les  mêmes programmes depuis le 11 03 1926 .
Deux écoles encore séparées au milieu du XXe siècle A la veille et au sortir de la seconde guerre mondiale 3 types d ’établissements toujours présents en 1945 : —  Les lycées et collèges  (toujours très élitistes) —  Les Ecoles Primaires Supérieures et les Cours Complémentaires  (toujours très populaires) —  Les Ecoles techniques  (idem)
Deux modèles d ’enseignement selon Antoine Prost (1968) ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Deux modèles ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Deux écoles se rejoignent A l ’origine de tout le  plan Capitan, puis Langevin-Wallon  (1943, 47) L ’ordonnance du  3 mars 1945  supprime les petites classes de lycées  (11ème, 10ème, 9ème, 8ème, 7ème) au profit du CP, CE, CM. En 1946 le  Brevet Supérieur est supprimé  dans les Ecoles Normales au profit du  Baccalauréat.
Deux écoles se rejoignent La réforme Berthoin débute par l ’Ordonnance du 6 Janvier 1959 : —  prolongation de la scolarité à 16 ans  pour les enfants qui  auront 6 ans au 1er Janvier 1959. —  Création des Collèges d’Enseignement Général  qui se substituent aux cours complémentaires . Les Collèges sont assimilés aux Lycées. (donc toujours ségrégation).
La  massification  de l’école fait majeur du XXe siècle
La massification Des chiffres : Enseignement primaire et maternel :   1945 5,3 M 1989 6,9 M Enseignement du second degré (y compris primaire sup.) : 1941 : environ  500 000 élèves (300 000 prim sup.) 1958 : environ  1 M, 1966 environ  2,1 M   1989 : environ  5,5 M  2003 :  6 M
Massifications et Démocratisation ? Des chiffres encore : Bacheliers : 1950 : 63 000 (en 1945, 4% d ’une classe d ’âge) 1965 : 78 000 (en 1960, 11 %) 1968 : 106 000 (en 1970, 30%) 1989 : 350 000 (depuis 1995, 62%) 2003 : 425 000 environ (65 % d ’une classe d ’âge) Le nombre des  enseignants  dans le secondaire  triple  de 1960 à 1970  (de 81 000 à 200000 environ), aujourd’hui 325 000 environ). Les jeunes étaient scolarisés de  4 à 17 ans en 1945  aujourd’hui de  2-3 à 22 ans  en moyenne.
Tableau fin du XXe Ecoles Normales Supérieures IUFM (bientôt supprimés) Ecoles primaires Ecoles Maternelles Universités (IUFM intégrés) Enseignement secondaire
Massification ≠ démocratisation Les processus ségrégatifs sont très forts au lycée  en raison des multiples filières Au collège depuis 15 ans  la ségrégation s ’accroît  à cause de l  ’assouplissement de la carte scolaire, de la concurrence entre établissements et des stratégies familiales . La France « mauvais élève » de l’Europe avec l’Allemagne et la Belgique pour la  ségrégation sociale.
Massification ≠ démocratisation Les écarts se creusent   entre les établissements des   centre ville  et ceux des  banlieues. Les établissements de centre ville pour retenir une « bonne clientelle »  créent des options  comme langues anciennes ou classes européennes dans lesquelles  dominent les enfants de milieux favorisés . Les lycées les plus cotés procèdent à une  sélection  drastique  des élèves , ce qui amplifie la qualité des résultats et la demande des familles...
Massification du budget ? En 1952, il représente  7,2% du budget de l’Etat  et  presque 19%, en 1980 . Il a été  multiplié par 10  en un siècle, en pourcentage du budget de la France. Le budget de l ’EN :  8% d ’augmentation par an pendant les 30 « Trente glorieuses »  (Fourastié, 1980),  22% en 2000,  soit 1/5 du budget de l’Etat (en régression depuis le début du gouvernement Raffarin et aujourd’hui encore).
Massification démocratique ? le nombre des élèves des Lycées, Collèges, Cours Complémentaires, Ecoles Primaires Supérieures,  700 000, en 1947 (y compris les Ecoles Professionnelles du Commerce et de l’Industrie), 2,9 millions, en 1968 — ce qui constitue un accroissement fulgurant presque impossible à gérer —, le chiffre est de 4,6 millions en 1975 (une multiplication par 6,5 sur la dernière période mais avec d’énormes volumes) Ils sont 6 millions environ en 2000.
Aristocratie ou démocratie ? L’enseignement supérieur subit des changements pratiquement identiques à celui du secondaire. 58 000 étudiants, en 1920, 89 000, en 1938, 144 000, en 1947, 585 00, en 1968 et 1 million en 1975 ; soit une multiplication par 10 sur la dernière période avec, encore une fois, de forts volumes. Ils sont 2 millions environ aujourd’hui ce qui est au dessous du taux moyen européen (niveau licence)
Massification ?
Massification ?
 
La scolarisation des filles un point central Le baccalauréat est mixte en 1924 seulement. La mixité : 1976 officiellement 1957 1959 1963 En 2000 plus de filles que de garçons au bac… mais Nicole Mosconi  La Mixité dans l’enseignement secondaire. Un faux-semblant , Paris, 1990. L’école promeut un « masculin-neutre ».
Après la ségrégation : les stéréotypes de genre Stéréotypes de genre (masculin et féminin), dans les manuels…. Programmes cachés d’éducation (les enseignants n’enseignent pas de la même manière aux filles et aux garçons)
Le niveau monte ou baisse ? Beaudelot C. et Establet R.  Le Niveau monte , Paris, Seuil, 1992 Mais les écarts se creusent ? Seuls fiables : les tests militaires… réévalués 6 fois sur le siècle. Enquêtes P.I.S.A. escroquerie intellectuelle
La Reproduction ? Bourdieu P. & Passeron J.-C.  Les Héritiers , 1966 La Reproduction , 1971.
Onfray Michel  Politique du rebelle. Traité de résistance et d’insoumission.  Paris,   1997. Lecomte Bernard  Histoire illustrée de la   droite  française, Paris, 2002. Unlanowska Pierre  Histoire illustrée de la  gauche  française , Paris, 2002. ,[object Object],[object Object]
Les deux idéologies scolaires (1900)
Deux modèles scolaires. ,[object Object],[object Object],[object Object]
Les grands noms des méthodes actives ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Maria Montessori ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Maria Montessori ,[object Object],[object Object],[object Object]
John Dewey ,[object Object],[object Object],[object Object]
John Dewey ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Ovide Decroly ,[object Object],[object Object]
Ovide Decroly ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Célestin Freinet ,[object Object],[object Object],[object Object]
Célestin Freinet ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Les prolongements ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Une explication d’Antoine Prost ,[object Object],[object Object],[object Object]
Conclusion ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]

Contenu connexe

En vedette

Présentation ECO ECOLE
Présentation ECO ECOLEPrésentation ECO ECOLE
Présentation ECO ECOLE
lacasemartinique
 
Elementos constitutivos de_una_denominacion
Elementos constitutivos de_una_denominacionElementos constitutivos de_una_denominacion
Elementos constitutivos de_una_denominacion
Recursos Cristianos. Org
 
Benoit XVI : coups de coeur (1)
Benoit XVI : coups de coeur (1)Benoit XVI : coups de coeur (1)
Benoit XVI : coups de coeur (1)
alboflede
 
S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010
S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010
S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010
RMT AFORCE
 
Cas clients XWiki
Cas clients XWikiCas clients XWiki
Cas clients XWiki
XWiki
 
iBusiness, au service d'une veille partagée et collaborative efficace
iBusiness, au service d'une veille  partagée et collaborative efficaceiBusiness, au service d'une veille  partagée et collaborative efficace
iBusiness, au service d'une veille partagée et collaborative efficace
XWiki
 
My Manager
My ManagerMy Manager
My Manager
guest61d4a8f
 
Diapo tissu andin le lain
Diapo tissu andin le lainDiapo tissu andin le lain
Diapo tissu andin le lain
rossinantedu44
 
Trasplante Y SueñOs...
Trasplante Y SueñOs...Trasplante Y SueñOs...
Trasplante Y SueñOs...
guest7f6d15
 
Mujer moderna
Mujer modernaMujer moderna
Mujer moderna
patriciamabel
 
Stage créateurs entreprises cci du cher 2013
Stage créateurs entreprises cci du cher 2013Stage créateurs entreprises cci du cher 2013
Stage créateurs entreprises cci du cher 2013
ESTACOM Bourges - Communication | Créativité | Digital
 
2 E0910 Fumertue
2 E0910 Fumertue2 E0910 Fumertue
2 E0910 Fumertue
jfb
 
Socializacion V2.1
Socializacion V2.1Socializacion V2.1
Socializacion V2.1
Andrés Arias Torres
 
Presentación Music Hero
Presentación Music HeroPresentación Music Hero
Presentación Music Hero
guest9fba37
 
Arau citroen 1
Arau citroen  1Arau citroen  1
Arau citroen 1
Marie De Schrijver Pro
 
Objetivos A Lograr De 5 Amigos
Objetivos A Lograr De 5 AmigosObjetivos A Lograr De 5 Amigos
Objetivos A Lograr De 5 Amigos
luis felipe diaz gutierrez
 

En vedette (20)

Présentation ECO ECOLE
Présentation ECO ECOLEPrésentation ECO ECOLE
Présentation ECO ECOLE
 
Elementos constitutivos de_una_denominacion
Elementos constitutivos de_una_denominacionElementos constitutivos de_una_denominacion
Elementos constitutivos de_una_denominacion
 
Benoit XVI : coups de coeur (1)
Benoit XVI : coups de coeur (1)Benoit XVI : coups de coeur (1)
Benoit XVI : coups de coeur (1)
 
S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010
S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010
S3a guide expérimentateur e paillassa rmt29sept2010
 
Cas clients XWiki
Cas clients XWikiCas clients XWiki
Cas clients XWiki
 
iBusiness, au service d'une veille partagée et collaborative efficace
iBusiness, au service d'une veille  partagée et collaborative efficaceiBusiness, au service d'une veille  partagée et collaborative efficace
iBusiness, au service d'une veille partagée et collaborative efficace
 
My Manager
My ManagerMy Manager
My Manager
 
Diapo tissu andin le lain
Diapo tissu andin le lainDiapo tissu andin le lain
Diapo tissu andin le lain
 
Trasplante Y SueñOs...
Trasplante Y SueñOs...Trasplante Y SueñOs...
Trasplante Y SueñOs...
 
Mujer moderna
Mujer modernaMujer moderna
Mujer moderna
 
Stage créateurs entreprises cci du cher 2013
Stage créateurs entreprises cci du cher 2013Stage créateurs entreprises cci du cher 2013
Stage créateurs entreprises cci du cher 2013
 
Gites ruraux et logis
Gites ruraux et logisGites ruraux et logis
Gites ruraux et logis
 
Taran
TaranTaran
Taran
 
Seulem 1
Seulem 1Seulem 1
Seulem 1
 
2 E0910 Fumertue
2 E0910 Fumertue2 E0910 Fumertue
2 E0910 Fumertue
 
Socializacion V2.1
Socializacion V2.1Socializacion V2.1
Socializacion V2.1
 
Presentación Music Hero
Presentación Music HeroPresentación Music Hero
Presentación Music Hero
 
Ciaran
CiaranCiaran
Ciaran
 
Arau citroen 1
Arau citroen  1Arau citroen  1
Arau citroen 1
 
Objetivos A Lograr De 5 Amigos
Objetivos A Lograr De 5 AmigosObjetivos A Lograr De 5 Amigos
Objetivos A Lograr De 5 Amigos
 

Similaire à Cours PE1 par Jacques Gleyse

M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019
M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019
M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019
Philippe Watrelot
 
Ph w histoire-syst_éduc-2014-
Ph w histoire-syst_éduc-2014-Ph w histoire-syst_éduc-2014-
Ph w histoire-syst_éduc-2014-
Philippe Watrelot
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
Faga1939
 
Alain bergala 19juin
Alain bergala 19juinAlain bergala 19juin
Alain bergala 19juin
markreid1895
 
Democratisation Scolaire Synthese
Democratisation Scolaire SyntheseDemocratisation Scolaire Synthese
Democratisation Scolaire SyntheseBoris Adam
 
M1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critique
M1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critiqueM1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critique
M1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critique
Philippe Watrelot
 
Journée europe cf déf revu
Journée europe cf déf revuJournée europe cf déf revu
Journée europe cf déf revumarkreid1895
 
Approche de l'education populaire
Approche de l'education populaireApproche de l'education populaire
Approche de l'education populaireGhislain YGER
 
French Educational System
French Educational SystemFrench Educational System
French Educational System
sallonie ritika
 
Cm éducation populaire séance 5
Cm éducation populaire séance 5Cm éducation populaire séance 5
Cm éducation populaire séance 5
Rana Challah
 
Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933
Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933
Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933
MEMOIRE PATRIMOINE CLOHARS CARNOET
 
De l enquête à la réforme
De l enquête à la réformeDe l enquête à la réforme
De l enquête à la réformeemilieisis
 
Analyse syst educ_3-socialisation & valeurs république
Analyse syst educ_3-socialisation & valeurs républiqueAnalyse syst educ_3-socialisation & valeurs république
Analyse syst educ_3-socialisation & valeurs république
Philippe Watrelot
 
Catherine Ribierre, Léa Bouyssou - Le conservatoire municipal au xxieme siecle
Catherine Ribierre, Léa Bouyssou  - Le conservatoire municipal au xxieme siecleCatherine Ribierre, Léa Bouyssou  - Le conservatoire municipal au xxieme siecle
Catherine Ribierre, Léa Bouyssou - Le conservatoire municipal au xxieme siecle
MBA ESG
 
LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...
LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...
LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...
MBA ESG
 
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
Faga1939
 
Questionnaire manuel[1]
Questionnaire manuel[1]Questionnaire manuel[1]
Questionnaire manuel[1]IES CARLOS III
 

Similaire à Cours PE1 par Jacques Gleyse (20)

M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019
M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019
M1 2019 - devenir enseigt-s5-evolution systeduc-2019
 
Ph w histoire-syst_éduc-2014-
Ph w histoire-syst_éduc-2014-Ph w histoire-syst_éduc-2014-
Ph w histoire-syst_éduc-2014-
 
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
LA MONTÉE DE L'ÉDUCATION DANS LE MONDE DE LA PRÉHISTOIRE À L'ÈRE CONTEMPORAIN...
 
Alain bergala 19juin
Alain bergala 19juinAlain bergala 19juin
Alain bergala 19juin
 
Democratisation Scolaire Synthese
Democratisation Scolaire SyntheseDemocratisation Scolaire Synthese
Democratisation Scolaire Synthese
 
M1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critique
M1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critiqueM1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critique
M1 2019- devenir enseigt- s6-valeurs republique+esprit critique
 
Journée europe cf déf revu
Journée europe cf déf revuJournée europe cf déf revu
Journée europe cf déf revu
 
Approche de l'education populaire
Approche de l'education populaireApproche de l'education populaire
Approche de l'education populaire
 
French Educational System
French Educational SystemFrench Educational System
French Educational System
 
Cm éducation populaire séance 5
Cm éducation populaire séance 5Cm éducation populaire séance 5
Cm éducation populaire séance 5
 
01buisson intro
01buisson intro01buisson intro
01buisson intro
 
Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933
Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933
Inauguration du Groupe Scolaire de Clohars-Carnoët - 1933
 
De l enquête à la réforme
De l enquête à la réformeDe l enquête à la réforme
De l enquête à la réforme
 
Analyse syst educ_3-socialisation & valeurs république
Analyse syst educ_3-socialisation & valeurs républiqueAnalyse syst educ_3-socialisation & valeurs république
Analyse syst educ_3-socialisation & valeurs république
 
Catherine Ribierre, Léa Bouyssou - Le conservatoire municipal au xxieme siecle
Catherine Ribierre, Léa Bouyssou  - Le conservatoire municipal au xxieme siecleCatherine Ribierre, Léa Bouyssou  - Le conservatoire municipal au xxieme siecle
Catherine Ribierre, Léa Bouyssou - Le conservatoire municipal au xxieme siecle
 
LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...
LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...
LE CONSERVATOIRE MUNICIPAL AU XXIEME SIECLECatherine ribierre, léa bouyssou l...
 
L'ecole
L'ecoleL'ecole
L'ecole
 
Les misérables
Les misérablesLes misérables
Les misérables
 
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
L'ÉVOLUTION DE L'ÉDUCATION AU BRÉSIL À TRAVERS L'HISTOIRE ET LES EXIGENCES DE...
 
Questionnaire manuel[1]
Questionnaire manuel[1]Questionnaire manuel[1]
Questionnaire manuel[1]
 

Plus de Santesih

Cours L3 Management des organisations 6
Cours L3 Management des organisations 6Cours L3 Management des organisations 6
Cours L3 Management des organisations 6
Santesih
 
Cours L3 Management des organisations 5
Cours L3 Management des organisations 5Cours L3 Management des organisations 5
Cours L3 Management des organisations 5
Santesih
 
Cours L3 Management des organisations 4
Cours L3 Management des organisations 4Cours L3 Management des organisations 4
Cours L3 Management des organisations 4
Santesih
 
Cours L3 Management des organisations 3
Cours L3 Management des organisations 3Cours L3 Management des organisations 3
Cours L3 Management des organisations 3
Santesih
 
Cours L3 Management des organisations 2
Cours L3 Management des organisations 2Cours L3 Management des organisations 2
Cours L3 Management des organisations 2
Santesih
 
Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?
Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?
Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?
Santesih
 
Cours L3 Management des organisations
Cours L3 Management des organisationsCours L3 Management des organisations
Cours L3 Management des organisations
Santesih
 
Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...
Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...
Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...
Santesih
 
Cours de Master 2 IEAPS
Cours de Master 2 IEAPSCours de Master 2 IEAPS
Cours de Master 2 IEAPS
Santesih
 
Analyse d'une image de sportif paralympique
Analyse d'une image de sportif paralympiqueAnalyse d'une image de sportif paralympique
Analyse d'une image de sportif paralympique
Santesih
 
Les fables peintes du corps abimé
Les fables peintes du corps abiméLes fables peintes du corps abimé
Les fables peintes du corps abimé
Santesih
 
Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...
Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...
Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...
Santesih
 
Les blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilation
Les blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilationLes blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilation
Les blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilation
Santesih
 
Photojournalisme, sport et handicap
Photojournalisme, sport et handicapPhotojournalisme, sport et handicap
Photojournalisme, sport et handicap
Santesih
 
Mischief and monstrosity Little Britain Methodological Issues
Mischief and monstrosity Little Britain Methodological  IssuesMischief and monstrosity Little Britain Methodological  Issues
Mischief and monstrosity Little Britain Methodological Issues
Santesih
 
D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.
D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.
D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.
Santesih
 
Cours pour le CAPEPS par J Gleyse
Cours pour le CAPEPS par J GleyseCours pour le CAPEPS par J Gleyse
Cours pour le CAPEPS par J GleyseSantesih
 
Analyse des images médiatiques
Analyse des images médiatiquesAnalyse des images médiatiques
Analyse des images médiatiques
Santesih
 
Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...
Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...
Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...
Santesih
 
La personne handicapée face à l’espace construit: réalité virtuelle et navig...
La personne handicapée face à l’espace construit:  réalité virtuelle et navig...La personne handicapée face à l’espace construit:  réalité virtuelle et navig...
La personne handicapée face à l’espace construit: réalité virtuelle et navig...
Santesih
 

Plus de Santesih (20)

Cours L3 Management des organisations 6
Cours L3 Management des organisations 6Cours L3 Management des organisations 6
Cours L3 Management des organisations 6
 
Cours L3 Management des organisations 5
Cours L3 Management des organisations 5Cours L3 Management des organisations 5
Cours L3 Management des organisations 5
 
Cours L3 Management des organisations 4
Cours L3 Management des organisations 4Cours L3 Management des organisations 4
Cours L3 Management des organisations 4
 
Cours L3 Management des organisations 3
Cours L3 Management des organisations 3Cours L3 Management des organisations 3
Cours L3 Management des organisations 3
 
Cours L3 Management des organisations 2
Cours L3 Management des organisations 2Cours L3 Management des organisations 2
Cours L3 Management des organisations 2
 
Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?
Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?
Cours M1 MSTS Comment trouver un stage ?
 
Cours L3 Management des organisations
Cours L3 Management des organisationsCours L3 Management des organisations
Cours L3 Management des organisations
 
Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...
Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...
Représentations de l’altérité et iconographie des populations amérindiennes a...
 
Cours de Master 2 IEAPS
Cours de Master 2 IEAPSCours de Master 2 IEAPS
Cours de Master 2 IEAPS
 
Analyse d'une image de sportif paralympique
Analyse d'une image de sportif paralympiqueAnalyse d'une image de sportif paralympique
Analyse d'une image de sportif paralympique
 
Les fables peintes du corps abimé
Les fables peintes du corps abiméLes fables peintes du corps abimé
Les fables peintes du corps abimé
 
Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...
Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...
Corps et santé : une étude de la mise en image du corps dans les manuels scol...
 
Les blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilation
Les blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilationLes blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilation
Les blessés de guerre : du corps mutilé et abandonné à la réhabilation
 
Photojournalisme, sport et handicap
Photojournalisme, sport et handicapPhotojournalisme, sport et handicap
Photojournalisme, sport et handicap
 
Mischief and monstrosity Little Britain Methodological Issues
Mischief and monstrosity Little Britain Methodological  IssuesMischief and monstrosity Little Britain Methodological  Issues
Mischief and monstrosity Little Britain Methodological Issues
 
D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.
D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.
D'une photographie à l'autre. Essai d'analyse comparée.
 
Cours pour le CAPEPS par J Gleyse
Cours pour le CAPEPS par J GleyseCours pour le CAPEPS par J Gleyse
Cours pour le CAPEPS par J Gleyse
 
Analyse des images médiatiques
Analyse des images médiatiquesAnalyse des images médiatiques
Analyse des images médiatiques
 
Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...
Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...
Les corps de la Contagion Étude anthropologique des représentations iconograp...
 
La personne handicapée face à l’espace construit: réalité virtuelle et navig...
La personne handicapée face à l’espace construit:  réalité virtuelle et navig...La personne handicapée face à l’espace construit:  réalité virtuelle et navig...
La personne handicapée face à l’espace construit: réalité virtuelle et navig...
 

Dernier

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
BenotGeorges3
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
M2i Formation
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 

Dernier (6)

Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 12-06-24
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
Formation M2i - Onboarding réussi - les clés pour intégrer efficacement vos n...
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van        Herpen.      pptxIris         van        Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 

Cours PE1 par Jacques Gleyse

  • 1. Deux Ecoles, deux éducations, deux axiologies Jacques Gleyse Pr. STAPS IUFM, Université de Montpellier II
  • 2. A quoi sert l’histoire de l’Education ? Emile Durkheim nous dit au début du siècle (1922, Education et sociologie ) que : « L’Histoire de l’enseignement, au moins de l’enseignement national, est la première des propédeutiques à une culture pédagogique  ».
  • 3. Lettre aux éducateurs. Nicolas Sarkozy « Donner le maximum à chacun au lieu de se contenter de donner le minimum à tous (idéologie individualiste de l’enseignement secondaire). » « Notre éducation doit devenir moins passive moins mécanique (idéologie des méthodes actives présente en 1923 pour le primaire et primaire supérieur). » « Dans l’école que j’appelle de mes vœux où la priorité sera accordée à la qualité sur la quantité , où il y aura moins d’heures de cours, où les moyens seront mieux employés parce que l’autonomie permettra de gérer davantage les besoins, les enseignants, les professeurs seront moins nombreux . Les moyens qui seront ainsi dégagés seront réinvestis dans l’éducation et dans la revalorisation des carrières » (idéologie individualiste).
  • 4. Eléments de bibliographie Durkheim Emile L’Evolution pédagogique en France , rééd. PUF, Paris, 1969. Durkheim Emile Education et sociologie , Paris, rééd. Seuil, 1922. Michel Foucault Surveiller et Punir , Paris, Gallimard, 1975. Hameline Daniel Le Domestique et l’affranchi , E. ouvrières, Paris, 1977.
  • 5. Eléments de bibliographie Léon Antoine Introduction à l’histoire des faits éducatifs , Paris, PUF, 1980. Lelièvre Claude Histoire des institutions scolaires, Paris, Nathan, 1990. Prost Antoine Histoire de l’enseignement en France. 1800-1967 . Paris, PUF, 1968. Prost Antoine Ecole, société et politique , Paris, PUF, 1992. « L’Ecole et l’enfant au miroir de la société ».
  • 6. Les origines catholiques au XIXe siècle Jean-Baptiste de La Salle et les Ecoles des Frères. En 1800 environ 900 000 enfants scolarisés, plus ou moins temporairement. En 1870, avant les lois Ferry, 3 Millions d’enfants scolarisés, plus ou moins temporairement. La répartition en deux systèmes scolaires prend place: Ecoles Normales (1833) et Ecoles primaires (1880) Collèges Royaux et Lycées Impériaux.
  • 7. Deux Ecoles jusqu’en 1946 ou 59 Ecoles Normales Supérieures, issues Révolution ( Agrégation ) Ecoles Normales, Ier Empire ( Brevet supérieur et CAI ) Ecoles Primaires supérieures, Gobblet ( Brevet élémentaire ) Ecoles Primaire, Ferry, Sée ( Certificat d’études Primaires ) Ecoles Maternelles, Pauline Kergomard Universités (thèses) Universités (Maîtrises) Universités (Licences) Universités (Baccalauréat) Lycées (2d, 1er, Term) Collèges (6ème à 3ème) Petites classes de lycées (11ème à 7ème)
  • 8. Séparation totale XIXe et début XXe siècle 1833 Loi Guizot Crée les Ecoles Normales d’instituteurs 1851 Loi Falloux crée les EN de filles 1863 Des EN partout (Chaque département) 16 Juin 1881 gratuité primaire 28 Mars 1882 obligation et Laïcisation 1900 8% classe d'âge au CEP et 1935 50% 30 Octobre 1886 crée les Ecoles Primaires Supérieures (mixtes) Les Collèges royaux datent de la Renaissance Les Lycées Impériaux de 1802 Ils deviendront des Collèges et Lycées de garçons ou de filles en 1963 (avant 1957 loi sur la gémination et 63 autorise la mixité)
  • 9.
  • 10. Deux écoles se rapprochent sur la forme Le 16 04 1930 Toutes les classes de 6ème deviennent gratuites 1931 Les classes de 5ème 1932 Les classes de 4ème 1933 Les classes de 3ème Le 9 Août 1936 la scolarité obligatoire est portée à 14 ans . Loi J. Zay En 1937 les petites classes de lycées sont assimilées à l ’enseignement primaire . Les mêmes programmes depuis le 11 03 1926 .
  • 11. Deux écoles encore séparées au milieu du XXe siècle A la veille et au sortir de la seconde guerre mondiale 3 types d ’établissements toujours présents en 1945 : —  Les lycées et collèges (toujours très élitistes) —  Les Ecoles Primaires Supérieures et les Cours Complémentaires (toujours très populaires) —  Les Ecoles techniques (idem)
  • 12.
  • 13.
  • 14. Deux écoles se rejoignent A l ’origine de tout le plan Capitan, puis Langevin-Wallon (1943, 47) L ’ordonnance du 3 mars 1945 supprime les petites classes de lycées (11ème, 10ème, 9ème, 8ème, 7ème) au profit du CP, CE, CM. En 1946 le Brevet Supérieur est supprimé dans les Ecoles Normales au profit du Baccalauréat.
  • 15. Deux écoles se rejoignent La réforme Berthoin débute par l ’Ordonnance du 6 Janvier 1959 : — prolongation de la scolarité à 16 ans pour les enfants qui auront 6 ans au 1er Janvier 1959. —  Création des Collèges d’Enseignement Général qui se substituent aux cours complémentaires . Les Collèges sont assimilés aux Lycées. (donc toujours ségrégation).
  • 16. La massification de l’école fait majeur du XXe siècle
  • 17. La massification Des chiffres : Enseignement primaire et maternel : 1945 5,3 M 1989 6,9 M Enseignement du second degré (y compris primaire sup.) : 1941 : environ 500 000 élèves (300 000 prim sup.) 1958 : environ 1 M, 1966 environ 2,1 M 1989 : environ 5,5 M 2003 : 6 M
  • 18. Massifications et Démocratisation ? Des chiffres encore : Bacheliers : 1950 : 63 000 (en 1945, 4% d ’une classe d ’âge) 1965 : 78 000 (en 1960, 11 %) 1968 : 106 000 (en 1970, 30%) 1989 : 350 000 (depuis 1995, 62%) 2003 : 425 000 environ (65 % d ’une classe d ’âge) Le nombre des enseignants dans le secondaire triple de 1960 à 1970 (de 81 000 à 200000 environ), aujourd’hui 325 000 environ). Les jeunes étaient scolarisés de 4 à 17 ans en 1945 aujourd’hui de 2-3 à 22 ans en moyenne.
  • 19. Tableau fin du XXe Ecoles Normales Supérieures IUFM (bientôt supprimés) Ecoles primaires Ecoles Maternelles Universités (IUFM intégrés) Enseignement secondaire
  • 20. Massification ≠ démocratisation Les processus ségrégatifs sont très forts au lycée en raison des multiples filières Au collège depuis 15 ans la ségrégation s ’accroît à cause de l  ’assouplissement de la carte scolaire, de la concurrence entre établissements et des stratégies familiales . La France « mauvais élève » de l’Europe avec l’Allemagne et la Belgique pour la ségrégation sociale.
  • 21. Massification ≠ démocratisation Les écarts se creusent entre les établissements des centre ville et ceux des banlieues. Les établissements de centre ville pour retenir une « bonne clientelle » créent des options comme langues anciennes ou classes européennes dans lesquelles dominent les enfants de milieux favorisés . Les lycées les plus cotés procèdent à une sélection drastique des élèves , ce qui amplifie la qualité des résultats et la demande des familles...
  • 22. Massification du budget ? En 1952, il représente 7,2% du budget de l’Etat et presque 19%, en 1980 . Il a été multiplié par 10 en un siècle, en pourcentage du budget de la France. Le budget de l ’EN : 8% d ’augmentation par an pendant les 30 « Trente glorieuses » (Fourastié, 1980), 22% en 2000, soit 1/5 du budget de l’Etat (en régression depuis le début du gouvernement Raffarin et aujourd’hui encore).
  • 23. Massification démocratique ? le nombre des élèves des Lycées, Collèges, Cours Complémentaires, Ecoles Primaires Supérieures, 700 000, en 1947 (y compris les Ecoles Professionnelles du Commerce et de l’Industrie), 2,9 millions, en 1968 — ce qui constitue un accroissement fulgurant presque impossible à gérer —, le chiffre est de 4,6 millions en 1975 (une multiplication par 6,5 sur la dernière période mais avec d’énormes volumes) Ils sont 6 millions environ en 2000.
  • 24. Aristocratie ou démocratie ? L’enseignement supérieur subit des changements pratiquement identiques à celui du secondaire. 58 000 étudiants, en 1920, 89 000, en 1938, 144 000, en 1947, 585 00, en 1968 et 1 million en 1975 ; soit une multiplication par 10 sur la dernière période avec, encore une fois, de forts volumes. Ils sont 2 millions environ aujourd’hui ce qui est au dessous du taux moyen européen (niveau licence)
  • 27.  
  • 28. La scolarisation des filles un point central Le baccalauréat est mixte en 1924 seulement. La mixité : 1976 officiellement 1957 1959 1963 En 2000 plus de filles que de garçons au bac… mais Nicole Mosconi La Mixité dans l’enseignement secondaire. Un faux-semblant , Paris, 1990. L’école promeut un « masculin-neutre ».
  • 29. Après la ségrégation : les stéréotypes de genre Stéréotypes de genre (masculin et féminin), dans les manuels…. Programmes cachés d’éducation (les enseignants n’enseignent pas de la même manière aux filles et aux garçons)
  • 30. Le niveau monte ou baisse ? Beaudelot C. et Establet R. Le Niveau monte , Paris, Seuil, 1992 Mais les écarts se creusent ? Seuls fiables : les tests militaires… réévalués 6 fois sur le siècle. Enquêtes P.I.S.A. escroquerie intellectuelle
  • 31. La Reproduction ? Bourdieu P. & Passeron J.-C. Les Héritiers , 1966 La Reproduction , 1971.
  • 32.
  • 33. Les deux idéologies scolaires (1900)
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37.
  • 38.
  • 39.
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43.
  • 44.
  • 45.
  • 46.