SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  44
Télécharger pour lire hors ligne
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252
Royaume Du Maroc
Ministère de l’Agriculture des Pêches Maritimes
Soumission A L’appel D’offre N° 03/17-R
Petits Projets Agricoles
Projet N° 4252
Dossier B : Offre Projet
Présenté par :
Mr. ESSAID ELMASSI
Novembre 2017
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252
SOMMAIRE
I. Identification du soumissionnaire...................................................................................................2
II. Références du soumissionnaire ......................................................................................................2
III. Projet :......................................................................................................................................4
A.1 Présentation de la Zone (Sidi Hmad Oaamar) :................................................................................................5
A.1.1 Situation géographique : ................................................................................................5
A.1.2 Démographie :...............................................................................................................5
A.1.3 Données naturelles :.......................................................................................................5
A.1.4 Atouts et contraintes au développement agricole dans la région : ...................................6
A.1.5 Conditions édaphiques :.................................................................................................6
A.1.6 Occupation de l’espace agricole et performances des filières de productions végétales ..7
A.1.7 Contraintes au développement des filières dans la région. ..............................................7
A.1.8 Principales agrégations professionnelles dans la région..................................................8
A.2 Plan Agricole Régional ..................................................................................................................................8
A.1 Présentation de l’exploitation : .......................................................................................................................8
A.1.1 Situation de la ferme :....................................................................................................8
A.1.2 Diagnostic de la situation actuelle :................................................................................8
A.1.3 Plan parcellaire : La figure suivante illustre le plan parcellaire de la ferme :...................9
A.1.4 Ressources hydriques :.................................................................................................10
A.1.5 Moto- pompe :.............................................................................................................10
A.1.6 Stations de tête : ..........................................................................................................10
A.1.7 Bassin de stockage :.....................................................................................................10
A.1.8 Equipements, matériel et bâtiments :............................................................................10
A.2 Fiche Signalétique Du Projet :......................................................................................................................11
A.3 Contexte Et Objet De L’appel D’offre : ........................................................................................................11
A.3.1 Introduction.................................................................................................................11
A.3.2 Idée De Projet..............................................................................................................12
A.3.3 Notre Projet Se Veut Etre : ..........................................................................................12
A.3.4 Renseignements Sur Le Promoteur ...................................... Erreur ! Signet non défini.
IV. Programme d’action et de mise en valeur.................................................................................12
B.1 Présentation de la propriété. .........................................................................................................................12
B.2 Programme d’action et de mise en valeur......................................................................................................12
Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base..................................................13
o Installation de la pépinière :.........................................................................................13
o Aménagements hydro agricoles : .................................................................................14
 Approfondissement du forage existant :.......................................................................14
 Bassins GM :...............................................................................................................14
 Equipements d'irrigation :............................................................................................14
Action 2 : Création plantations des Cultures Arboriculture Agrume Citronnier Et Préservation
des plantations des arboricultures. .............................................................................................14
Action 3 : Equipement en matériel agricoles...............................................................................14
Action 4 : Mise en place des systèmes qualité .............................................................................15
Action 5 : Respect de l’environnement........................................................................................15
Action 6 : Développement social et sociétal :..............................................................................16
B.3 Conduite Technique et Normes De Production..............................................................................................23
B.3.1 Systématique................................................................................................................23
B.3.2 Description Morphologique.........................................................................................24
B.3.3 Les Exigences Climatiques Du Citronnier....................................................................25
B.3.4 Les Exigences Édaphiques Du Citronnier ....................................................................26
B.3.5 Au niveau du verger : ..................................................................................................26
B.3.6 Amendement organique :.............................................................................................26
B.3.7 Apport d’engrais : .......................................................................................................27
B.3.8 Récolte et conservation................................................................................................30
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252
B.4 Objectif De Rendement et Hypothèse de travail :..........................................................................................32
B.5 Projections de vente par produit et par destination :.......................................................................................32
V. Création d’emploi et Ressources humaines...............................................................................34
VI. Les investissements projetés et leur schéma de financement.....................................................35
C.1 Les investissements projetés. :......................................................................................................................35
C.2 Planning des investissements projetés retraités par durée de vie ....................................................................35
C.3 Planning des dotations aux amortissements...................................................................................................36
C.4 Mode de Financement verger agricole ..........................................................................................................36
C.5 Subvention &Primes sur investissement .......................................................................................................37
C.6 Comptes d’exploitation prévisionnelle culture. .............................................................................................38
C.6.1 Comptes d’exploitation................................................................................................38
C.7 Comptes d’exploitation prévisionnel consolidé.............................................................................................39
C.7.1 Annuité constante et Amortissement d'emprunt............................................................39
C.7.2 Charge de structure......................................................................................................40
C.8 CASH FLOW ..............................................................................................................................................40
C.9 Résultat du Comptes d’exploitation prévisionnel consolidé...........................................................................41
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 1
Introduction générale
La présente étude a pour objectif de relater les différentes composantes technico-économiques et
financière relatives au projet de la production agricole que Mr. ESSAID ELMASSI, comptent à réaliser
dans l’exploitation agricole située au niveau de la région du SOUSS MASSA commune Rurale Sidi
Hmad Oaamar Douar Ait Belkacem Cercle Et Province De Taroudant. Titre foncier N° T.4663/s.
Le choix de ce projet est le résultat d’une série d’investigations réalisées dans la région cible et
de contact avec des personnes ressources des services agricoles de la région (notamment l’Office
Régional de Mise en Valeur Agricole du SOUSS MASSA et la direction Régional de l’agriculture du
Souss Massa) et des opérateurs privés de la filière installés au niveau de la zone ainsi qu’à l’étranger.
En outre, l’expérience du promoteur dans la gestion de projets en général et d’une exploitation agricole
en particulier est un atout pour ce choix.
Ainsi, la réussite de ce projet est favorisée par :
- L’intérêt particulier accordé à la filière par les services de l’agriculture.
- Les conditions édapho-climatiques de la zone, sa localisation géographique, ses
ressources en eau et les aménagements hydro-agricoles et la disponibilité d’une main
d’œuvre qualifiée.
- Les subventions octroyées par l’état pour encourager les investissements agricoles
conjugués aux capacités financières du promoteur.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 2
I.Identification du soumissionnaire
Nom et Prénom : Mr. ESSAID ELMASSI CIN : J C 276
Adresse du domicile : Dr Tolba Sidi Ahmed Ouamer Ouled Teima
Commune Rurale : Sidi Hmad Oaamar
Province : Taroudant
Région : Souss-Massa
II.Références du soumissionnaire
 RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR :
Le promoteur du projet est né et a grandi à la zone du terrain objet de l’investissement. Sa famille
possède et exploite la ferme d’en face depuis 50 ans. Elle y cultive des agrumes, des maraichages,
céréales et fait de la production laitière. Par conséquent, elle connait très bien la nature du sol, les
cultures adaptées au terrain et l’ensemble du personnel agricole vivant dans la région.
C’est donc en partenariat avec sa famille que le promoteur envisage l’exploitation et la réalisation
de ce projet. Son rôle à lui sera celui de financer le projet dans sa totalité en veillant à l’introduction de
nouvelles technologies en assurant sa gestion et sa pérennité.
En effet le promoteur il exploite ce moment la parcelle objet de l’appel d’offre et vue que la main
d’œuvre engagé sur une base permanente à ce jours il a un objectif de contribuer à la stabilité sociale
et la souveraineté financier par l’augmentation de la production.
Ainsi que le promoteur a Une large habilité dans le domaine agricole agrémenté d’une expérience de
plus de 40 ans au sein des fermes de la famille dans la gestion des produits agricoles.
Compétence confirmée avec une croissance de production prouvée,
Les domaines d’activité du promoteur sont diverses mais convergent dans la maîtrise des
techniques de gestion et de management requises pour assurer la réussite du projet en question d’une
part, d’autre part le promoteur a la responsabilité de gérer d’autres fermes de sa famille. Une question
toute simple se pose : peut-on aider le secteur agricole à évoluer tout en lui apportant le capital
nécessaire et les techniques de gestion modernes adéquates ? Cette question a été motivant pour
réfléchir à la location de ce terrain domaine privé de l’état conjugué du savoir-faire et du capital
financier à pousser le promoteur d’investir dans le secteur agricole et par conséquent le
développement de sa région natale et la création de l’emploi pour la population local.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 3
 EXPERIENCES PROFESSIONNELLES :
o Gestionnaire d’exploitation agricole au sein d’une compagnie réputée Et Gérant d’une
Ferme de production agricole.
o Expérience de plus de 40 ans en tant que gestionnaire au sein d’une exploitation
agricole : Croissance de plus de 30% annuels
o Expert en bêtes et en récolte, a coordonné des programmes et services agricoles et
marketing ainsi que des opérations de recherches dans le domaine agricole.
o Cultiver, irriguer, semer, appliquer des pesticides et des fertilisants le tout suivant un
programme savamment élaboré
o Acquérir les meilleurs pesticides et fertilisants
o Effectuer la comptabilité et le contrôle de gestion des charges de la ferme (Différent
charges, production, commercialisation…)
o Réparer et surveiller les installations fermières et les machines
o Communication et esprit d’équipe.
o Planifier la minimisation de la dégradation de l’environnement et réparer les dommages
existants à travers des programmes de plantation d’arbres.
o Diriger le Capital commercial de la ferme, planifier la direction stratégique
o Responsable de la gestion financière par le contrôle des dépenses et des entrées
d’argent
o Nettoyer et faire la maintenance des bâtiments afin de maintenant un standard de vie
satisfaisant et une qualité supérieure des produits
o Effectuer la comptabilité
o Appui à l’organisation de producteurs agricoles ; structuration et bonne gouvernance,
gestion de l’eau et des ressources naturelles en milieu forestière.
o Gestion des ressources humaines suivies et évaluation de projet de production agricole.
o Le promoteur est un membre de plusieurs organismes et associations du Maroc telles
que :
Association des producteurs des agrumes du Maroc (ASPAM)
Coopérative Marocain Agricole (CAM Sud)
Coopérative Marocain ZAOUIA.
N.B :
Pour plus de détails voire les pièces joint au présent dossier
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 4
III.Projet :
Projet N° 4252
Références Foncières : (ID27/SUB) - TF4663/S
Région : Souss-Massa
Province : Taroudant
Commune Rurale : Sidi Hmad Oaamar
Consistance de Projet :
Production De La Culture Arboriculture Agrume Citronnier :
(Citrus Limon - Eureka 4 -- Citronnier Des 4 Saisons)
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 5
A.1 Présentation de la Zone (Sidi Hmad Oaamar) :
A.1.1 Situation géographique :
La commune Rurale Sidi Hmad Oaamar est une
commune rurale de la Province De Taroudant de
la région de Souss-Massa ,
La commune rurale de Sidi Ahmed Ou Amer créée en 1992 et qui
se situe à environ de 32 km de la ville de Taroudant vers l’ouest
sur une superficie estimée à 76 km². De point de vue
démographique, la commune compte actuellement plus de 13753
habitants selon le haut-commissariat au plan en RGPH 2004,
répartie sur 20 douars, avec un taux de pauvreté de 13%, un taux
de vulnérabilité de 19.3%.
Elle est située aux cordonnées Lambert :
X=138500 ; Y= 384 500 ou. Son altitude moyenne est à Z= 130 NGM.
Figure 1 ; Carte de situation
A.1.2 Démographie :
D'après les recensements nationaux de la population effectuée en 2014 avait une population de 13 753 personnes.
A.1.3 Données naturelles :
Climat : C’est un climat semi-aride caractérisé par des étés chauds et des hivers doux (influence océanique).
Température : la moyenne des températures minimales est de12, 7°C, le mois le plus froid est janvier. La moyenne des
températures maximales est de 25,41°C, le mois le plus chaud est juillet.
Hygrométrie : Le degré d’hygrométrie pendant la période du chergui ne dépasse pas 15% tandis qu’aux mois de
Novembre à mars il est supérieur à 80%.
Pluviométrie : la pluviométrie annuelle varie de 150 à 200 mm Elle est irrégulière dans l’espace et dans le temps.
Vents : les vents dominants soufflent du secteur Nord-ouest en hiver et sud-est en été.
Aléas climatiques : le chergui (air chaud) peut surgir à toute époque de l’année (aux quatre saisons).
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 6
Insolation : la région est connue par son volume d'ensoleillement élevé (3100 h/an) notamment durant la période qui
s'étend du Mars à Septembre.
Relief et sols : Le Centre Sidi Hmad Ouaamer se trouve dans la plaine du Souss présentant une topographie faiblement
marquée avec une pente d'un axe du sud-est vers le nord-ouest. Du point de vue géologie il s'agit en général de formations
du quaternaire sous forme de sable fin plus au moins consolidé.
Végétation : Sidi Hmad Ouaamer est entourée de zones agricoles marquées par des fermes et champs à différentes
cultures. On notera une ceinture formée par une zone forestière avec une prédominance d'arganiers.
Hydrologie : De point de vue hydrologique, les ressources en eaux souterraines de la région sont issues du grand système
aquifère de la plaine de Souss.
L'alimentation de la nappe phréatique est principalement assurée par les apports provenant du Haut Atlas. Il existe
plusieurs points d'eau dans la zone et par la suite une mobilisation des eaux souterraines à des fins agricoles et
abondantes.
A.1.4 Atouts et contraintes au développement agricole dans la région :
4.1 Atouts :
 Climat favorable caractérisé par un hiver doux et un été chaud.
 Sols riches et fertiles
 Une partie de la zone est irriguée par le barrage
4.2 Contraintes :
 Baisse excessive de la nappe phréatique, en effet les agriculteurs sont de plus en plus obligés de creuser à des
profondeurs qui peuvent aller jusqu’à 250 m.
 Micropropriété, suite à la division des parcelles d’une génération à l’autre.
 Facteurs de productions relativement chères.
A.1.5 Conditions édaphiques :
Eau : les ressources en eau dans la région sont très limitées ; l’eau utilisée pour l'irrigation provient soit des barrages soit
de la nappe phréatique. Sa qualité est fortement affectée par l'ensablement ainsi que par la salinité, mais elle reste toujours
favorable à l’irrigation.
Sol : Dans cette région les sols sont à majorité alluviaux, peu évolués et constitués par des sables et des limons, avec en
général peu ou pas d’argile et pauvres en humus. Ils sont calcaires et de teneur moyenne en potasses et en phosphates. La
région, et notamment la commune rurale de Sidi Hmad Ouaamer, présente des conditions climatiques favorables pour
l’installation de plusieurs cultures pendant toute l’année. Ces conditions climatiques favorables peuvent être résumées-en :
o Température modérée (19°c en moyenne).
o Ensoleillement important (3100 h /an en moyenne)
o Hygrométrie favorable (70% en moyenne)
Ces conditions sont exprimées par la position géographique de la région. En effet, sa latitude lui confère un bon
ensoleillement durant toute l’année, de même l’océan joue un rôle tampon adoucissant la température et augmentant
l’humidité relative (commune rurale loin de environ 30km de l’océan)
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 7
A.1.6 Occupation de l’espace agricole et performances des filières de productions
végétales
Figure 2 : Source : ADA, plan régional de Souss-Massa Draa
o Les cultures de maraîchage et d'agrumes en irrigué dégagent de hautes valeurs ajoutées (98 000 DH/ha pour le
maraîchage et 32 000 DH/ha pour les agrumes) et ce malgré leur faible superficie,
o Les produits de terroir dégagent des valeurs ajoutées plus importants qu'un certain nombre de filières (amandier,
olivier...) et ce, malgré l'importance de leur superficie.
A.1.7 Contraintes au développement des filières dans la région.
Les principales contraintes entravant le développement des filières de production dans la région sont d'ordre
technique et environnemental, ou concernent des aspects liés au marché.
Ces contraintes varient d'une filière à une autre et d'une unité territoriale agricole à une autre.
o Les principales contraintes techniques relevées au niveau des principales filières de production dans la région sont les
suivantes :
 Faible recours à l'utilisation des intrants particulièrement les cultures extensives (disponibilité, cherté, risques
climatiques...) ;
 Faible utilisation de matériel végétal de qualité et dominance de matériel local,
o Faible maîtrise de techniques culturales (fertilisation, gestion de l'irrigation à la parcelle, protection
phytosanitaire...).
o Insuffisance de mécanisation de certaines opérations culturales ;
o Problèmes liés aux déchets agricoles (restes des cultures, plastique, fil de fer...).
o Apparition des maladies à incidences économiques (PPR, Blue Tongue...)
o Les contraintes majeures liées au marché des productions agricoles dans la région sont les suivantes :
o Présence d'une multitude d'intermédiaires à tous les niveaux des circuits de commercialisation, ce qui réduit les
marges des producteurs notamment pour les fruits et légumes, la viande, le lait (colportage)...);
o Caractère aléatoire des prix à la production pour les filières non structurées.
o Infrastructures de mise en marché des productions non adaptées
o Agro-industrie de transformation peu développée (faible valorisation de certaines productions);
o Les contraintes liées à l'environnement des productions agricoles dans la région sont les suivantes :
o Caractère structurel de la sécheresse.
o Régression des dotations d'eau d'irrigation affectées aux périmètres de la grande hydraulique dans la région
(déficit de 25 à 50%).
o Sur exploitation des ressources en eaux souterraines (déficit moyen annuel de 340 millions de m3)
o Structure foncière des propriétés dominée par les faibles superficies ;
o Problèmes d'accès au financement agricole particulièrement en zones de montagne ;
o Ensablement de certains périmètres irrigués et palmerais ;
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 8
A.1.8 Principales agrégations professionnelles dans la région.
Les principales agrégations professionnelles dans la région touchent les filières de production du lait, semences
sélectionnées des céréales, maraîchage et agrumes. Les agrégateurs sont respectivement COPAG et coopératives laitières
pour le Lait, Sonacos pour les semences sélectionnées et Groupes d'exportation et stations de conditionnement pour les
maraîchages et agrumes.
A.2 Plan Agricole Régional
La stratégie agricole telle est conçue dans le cadre du Plan Agricole Régional, a pour principal objectif d’assurer le
développement d’une agriculture compétitive et durable à travers les trois axes stratégiques suivants :
o Le recours à l’équilibre entre les utilisations et les apports en eau renouvelables par le développement des ressources
hydriques, l’économie de l'eau et l’amélioration du service d’eau.
o Le développement de l’agriculture moderne pour qu’elle occupe une place importante sur les marchés européens par
la promotion des filières de haute productivité et valeur ajoutée.
o L’accompagnement de l'agriculture traditionnelle par le développement de nouvelles opportunités modernes et
prometteuses et promotion des produits de terroir.
La concrétisation de cette stratégie s’appuie sur la mise en œuvre des projets agricoles par filière et des actions et projets
transverses retenus au niveau du Plan Agricole Régional du Souss Massa Draa qui est axé sur 80 projets répartis en deux
piliers fondamentaux. Le premier concerne 24 projets dédiés au développement, à travers les investissements privés, d'une
culture à haute valeur ajoutée. Quant au deuxième, il concerne 55 projets, s'assignant le développement de l'agriculture
solidaire et visant, par transitivité, l'amélioration des revenus des agriculteurs et la lutte contre la pauvreté. Et pour
accompagner ces projets liés aux chaînes de production, on a procédé à la procuration d'appui aux projets et aux opérations
transversales, tablant, en particulier, sur l'économie des eaux d'irrigation, la formation et la recherche scientifique et
l'encadrement des agriculteurs. Les projets concertés selon les chaînes de production, faut-il le souligner, ciblent 94.300
agriculteurs et nécessitent une enveloppe budgétaire d'investissement estimée à 10,5 milliards de dirhams, dont la
contribution de l'Etat est à hauteur de 48%, soit 5 milliards de dirhams. Les résultats escomptés de ce projet de plan agricole
régional pour le SMD se résument dans la hausse de la production pour les chaînes les plus valorisantes, comme il vise la
croissance du volume des exportations d'un taux de 45% pour les primeurs et de 44% pour les agrumes. Outre la création,
dans le cadre de l'emploi supplémentaire, de 12 millions jours de travail répartis sur la production végétale avec 11,24
millions de jours de travail et la production animale avec seulement 0,76 million.
A.1 Présentation de l’exploitation :
A.1.1 Situation de la ferme :
La ferme Capnval 1 Etat objet du projet n° 4252 se trouve à 1.80 km de la commune Rural Sidi Hmad
Oaamar, située sur la côte Sud d’Oued Souss, limitée au Nord par la Route National N° 10, à l'Est par la
province de Taroudant, au Sud par Domaine Forestier - Foret d'Hafaya et à l'Ouest par la ville d’Ouled Teima
Aux coordonnées (X et Y) ; X=138642 Y=384691
A.1.2 Diagnostic de la situation actuelle :
A.1.2.1 Ressource humaines :
Puisque la réussite de tout projet est conditionnée par la qualification des personnes qui s’en charge.
Ils sont de différents niveaux et compétences, les cadres de la ferme sont :
 Locataire (Gérant): M. ESSAID ELMASSI
 Il s’occupe de la gestion des fermes et Il assure une double fonction :
 Le rôle administratif
 L’encadrement technique des techniciens.
C’est lui qui modifie le programme de fertigation et des traitements phytosanitaires.
 Technicien : au niveau de la ferme, il y a un seul technicien, Il a pour mission de diriger et contrôler avec
l’aide de chef des caporaux l’ensemble des opérations réalisées, il est responsable de la conduite de la culture.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 9
 Les responsables de la station :On trouve deux personnes, une qui est responsable de la station de
fertigation et l’autre responsable de celle des traitements, Ils sont chargés de l’exécution des programmes donnés
par leurs supérieurs, et de contrôler le travail des ouvriers.
 Les caporaux : Ils ont pour mission de diriger et contrôler le travail des ouvriers.
 Les ouvriers : Ils ont pour mission d’accomplir tous les travaux demandés par leurs supérieurs, on trouve deux
types : des ouvriers chargés de contrôler le système d’irrigation, doser les engrais, …et d’autres qui travaillent en
équipe, ils sont chargés de réaliser les travaux liés à la conduite de la culture.
Figure 3: L’organigramme de la ferme
A.1.2.2 Système de paie et organisation de travail :
La main d’œuvre est payée chaque quinzaine à 70 DH/jr, pour une durée normale de 8 h/jr. Le dimanche le travail est exécuté
dans la matinée seulement à 70 DH aussi.
Ainsi l’ouvrier reçoit une avance de 300 DH à la fin de la première quinzaine, et le reste est versé au début du mois suivant.
Chaque ouvrier a le droit d’un congé de 8 jours par ans, soit une journée et demi par mois.
A.1.3 Plan parcellaire : La figure suivante illustre le plan parcellaire de la ferme :
Figure 4 : plan parcellaire de la ferme
Patron
Comptable Technicien
Caporal
Ouvriers Gardien
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 10
A.1.4 Ressources hydriques :
La ferme est équipée d’un seul forage de 70 m de profondeur, cette source et considérée de bonne qualité, et une seul filtration
est suffisante.
A.1.5 Moto- pompe :
Pour le forage on fixe une motopompe qui fonction avec du gasoil, la moto- pompe est de 3,5˝.
A.1.6 Stations de tête :
La station de tête se compose comme :
o Injecteur d’engrais : Injecte l’engrais du bac vers les secteurs.
o Filtre à disque : Situé après l’injecteur, pour ne pas laisser les particules non soluble de l’engrais passent, afin
d’éviter le bouchage des goûteurs.
o On procède un purgeur s ‘il y a une différence de pression de 1 bar entre le baromètre d’entrée et celui de la sortie.
o Le réseau comprend : Des vannes, une canalisation principale de diamètre 110 mm,
o Elle est installée de la station de tête jusqu’au niveau de chaque bloc d’irrigation.
A.1.7 Bassin de stockage :
L’eau est stockée dans un seul bassin d’accumulation dont la capacité est 1550 m³ il est couvert d’un filet noir pour :
o Eviter le développement des algues,
o Eviter la souillure des eaux par les débris transportés par le vent.
A.1.8 Equipements, matériel et bâtiments :
A.1.8.1 Bâtiments :
Les différentes constructions de l’exploitation sont :
La station de pompage et fertilisation, et un magasin d’outillage.
Logement ; une maison pour gardien et une chambre pour technicien
Deux magasins pour le stockage des matériels et produits
A.1.8.2 Matériels et équipements :
On peut résumer la liste du matériel et d’équipement de la ferme dans le tableau suivant :
Equipement Nombre Equipement Nombre Equipement Nombre Equipement Nombre
Pelles 9 Pulvérisateur à dos 2 Pompe à graisse 1 Brouette 3
Sapes 10 Tracteur 1 Scie à bois 6 Citerne 1000 L 2
Râteaux 4
Moteur diesel 6
cylindre
1 Haches 2 Arrosoirs 3
Fourches 2
Moteur diesel 4
cylindre
1 Sceaux 1 Lances 2
Marteaux 4
Moteur diesel 2
cylindre
1 Cisailles 3 Chariot 1
Chalumeaux 1 Filtre à disque 1 Injecteur 1 Serres 1
Tableau 1: liste du matériel et d’équipement de la ferme
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 11
A.2 Fiche Signalétique Du Projet :
Nom du Projet Capnval 1 - Etat du projet n° 4252
Superficie totale 6.007Ha
SAU : 5.32 ha
 Variétés planté dans la ferme
 Variétés à planter
Agrumes :
 Citronnier DES 4 SAISONS : 2.52 Ha
 Citronnier DES 4 SAISONS : 2.80 Ha
Productions agricoles
 En Agrumes
Citronnier Des 4 Saisons  60 T à la 10 ème année du projet
Montant d’investissement
 Agrumes  3.754 Millions de dirhams
Effectifs personnels
 Cadres
 Personnel d’appui
 J.T (main d’œuvre)
 1 dès la 1ère année
 9 dès la 1ère année
 92000 dès la 1ère année
A.3 Contexte Et Objet De L’appel D’offre :
A.3.1 Introduction
Le Maroc Vert, est le nouveau chantier lancé par le Ministère de l’Agriculture pour développer ce secteur si intéressant
sur le plan national et le plan international, s’ajoutant à cela les initiatives prises par Sa Majesté le Roi Mohamed VI pour
développer toutes les régions du Maroc.
Cette politique agricole baptisée Plan Maroc Vert repose sur l’accroissement des investissements via
o La mise en place d’une agence de développement agricole ;
o Le développement des filières par la signature de 9 contrats programme ;
o La mise à disposition des investisseurs dans le domaine agricole et agro-alimentaire, les terres non exploitées
jusqu’à ce jour (un patrimoine de plus de 700.000 Ha) ;
o La simplification des démarches d’octroi de subventions (création des guichets uniques au niveau des DPA et
ORMVA).
De ce fait, notre projet de production agricole en intensif et super intensif s’inscrit dans les mêmes objectifs :
o Valoriser des terres abandonnées,
o Introduire de nouvelles cultures à potentiel élevé et l'usage de conduite développée en s'appuyant sur nos moyens
techniques humains et un réseau de partenaires spécialisé dans le domaine agricole. Nous sommes conscients de
l'apport scientifique et technique au niveau de la région, ce qui nous incite à installer des espèces, des variétés et
matériels adaptés au terroir et au marché. Aussi nous adopterons une politique d’ouverture de l'exploitation sur les
instituts de recherche agronomique et sur son environnement, cette ouverture va nous permettre d’améliorer
l'agriculture de la région (utilisation rationnelle des techniques de production = Fertilisation – Travaux du sol –
Récoltes…..)
o Assurer une rentabilité optimale d'une propriété de taille par des cultures intensives.
o Participer à l'effort national visant à promouvoir la production et l'exploitation des produits agricoles.
o Développer l'emploi d’une main d'œuvre rurale, toujours en exode, à la recherche du travail, et par la création de
nouveaux postes en recrutant des cadres supérieurs Marocains.
o Intégrer des activités de production et de transport basées sur une démarche de qualité.
O La viabilité du projet est assurée à long terme, par un équilibre financier permanent et rentabilité incontestable.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 12
A.3.2 Idée De Projet
L'objectif général du notre projet est de développer de façon durable l'agriculture da la situation actuelle, en
particulier par l'augmentation des capacités de la production des plantations existante dans la parcelle, et de la
production de la culture arboriculture Agrume Citronnier :
(CITRUS LIMON - EUREKA 4 -- CITRONNIER DES 4 SAISONS)
A.3.3 Notre Projet Se Veut Etre :
Intégré : nous avons opté par le choix stratégique de concevoir un projet intégrant différentes variétés des cultures
maraichères, notre projet s’inscrit pleinement dans le plan Maroc vert et particulièrement dans l’environnement de la région
SOUSS MASSA, zone à fort potentiel en production Des cultures maraichères.
A forte valeur ajoutée : notre projet est créateur de valeur ajoutée grâce à la modernisation du matériel de production
(choix variétal, technique de production et récolte, maîtrise des facteurs de production, irrigation d’appoint) ainsi qu’à son
degré d’intégration.
A produits de qualité supérieure : notre production selon les normes de qualité est un gage de qualité de notre
production et des processus de production mis en œuvre.
Générateur d’emplois : notre projet est avant tout respectueux de la main d’œuvre locale qui fera partie intégrante de
la main d’œuvre de la ferme et de contribuer à la stabilité sociale, et vu le grand besoin en main d’œuvre pour assurer les
activités de notre projet, nous allons créer des journées de travail (travail direct et temporaire)
Respectueux de l’environnement : nous envisageons de mettre en application toutes les méthodes, moyens
techniques et financiers afin de garantir le respect de l’environnement. Nous avons opté pour une gestion efficace de la
fertilisation, particulièrement, pour éviter l’infiltration des nitrates à la nappe phréatique.
Contribuant au Développement humain : notre philosophie de développement humain ne repose pas uniquement
sur la création de l’emploi, mais aussi sur l’agrégation de petits agriculteurs qui se joindront à nous pour un partenariat
gagnant – gagnant.
IV. Programme d’action et de mise en valeur.
B.1 Présentation de la propriété.
- Commune Rurale : Sidi Hmad Ouaamer
- Province : Taroudant
- Région : Souss Massa
- Superficie totale : 6 Ha 00 a 70 c
- Superficie agricole utile : 5 Ha 32 a 00 c
B.2 Programme d’action et de mise en valeur.
Le programme d’action et de mise en valeur de notre projet s’articule autour des axes suivants:
1. Mise à niveau de la propriété
2. Réhabilitation de l’existant
3. Produire des cultures d’Agrume Citronnier (Citrus limon).
4. Mise en place des systèmes qualité
5. Respect de l’environnement
6. Développement social et sociétal
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 13
Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base.
La mise à niveau de la propriété consiste en la réalisation des différents aménagements et travaux
de réhabilitation. Les principales composantes de cet axe sont :
o Clôture, pistes et brises vents : nous avons intérêt à mettre en place des clôtures pour délimiter la parcelle.
o Construction des bâtiments et locaux : les bâtiments que nous envisageons construire sont :
Hangars : nos hangars abriteront le stockage de notre matériel ainsi que le garage de mécanique.
Administration : ce bâtiment servira pour la gestion des différentes activités de production, de même
qu’il abritera une salle de formation à usage interne.
o Electrification en photovoltaïque : nous envisageons l’installation des équipements pour la production de
l’électricité photovoltaïque de la ferme à partir de la première année, les travaux et les équipements prévus
sont :
o Etudes sur site de production.
o Travaux d’installation des panneaux solaires.
o Mise en place.
Préservation des plantations existante :
Notre philosophie de ce projet nous amènes à la préservation des plantations des arboricultures Agrume
Citronnier d’une superficie de 2.52 Ha et installer notre nouveau projet des cultures arboricultures Agrume
Citronnier des 4 saisons d’une superficie de 2.80 Ha (Voire le plan joint au présent dossier)
Plan D'assolement
Culture A 1 A 2 A 3 A 4 A 5 %
Arboriculture
existante
Agrume Citronnier
des 4 saisons 2.52 5.32 5.32 5.32 5.32 88.52%
Arboriculture
Nouveau plantation
Agrume Citronnier
des 4 saisons 2.80 - - - - 0.00%
Total 5.32 5.32 5.32 5.32 5.32 88.52%
Pépinière Semence 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 4.99%
Reste Espace verts et pistes 0.39 0.39 0.39 0.39 0.39 6.49%
Total 0.69 0.69 0.69 0.69 0.69 11.48%
Total General 6.01 6.01 6.01 6.01 6.01 100.00%
o Installation de la pépinière :
La pépinière est constituée d’un abri serre de type bi tunnel de superficie de 3000 m2 et couvert d’un film plastique
(220µm), d’un filet (insectes proof 10x22), et d’un filet utilisé comme combrière en temps chauds et en forte insolation.
Le sol est couvert d’un film plastique noir pour empêcher la contamination des jeunes plants par les agents pathogènes
qui peuvent exister dans le sol.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 14
o Aménagements hydro agricoles :
Notre projet envisage la mise en place d’un réseau d’irrigation moderne avec le réaménagement du bassin
existante et stations de tête pour le pilotage des irrigations et de la fertilisation dès la première année, les
aménagements hydro agricoles concerneront :
Approfondissement du forage existant :
Pour satisfaire les besoins en eau d’irrigation, nous procéderons le creusement d’un forage ou
Approfondissement du forage existant à la première année d’une profondeur de 160 m.
Bassins GM :
Pour assurer une autonomie d’irrigation pendant la période de pointe, nous procéderons au
réaménagement du bassin existant la première année de 3600 m3.
Equipements d'irrigation :
 Motopompes immerge pour forage.
 Motopompes de reprise.
 Canalisation et accessoires d’irrigation.
 Station de tête ;
 Réseau d'irrigation localisée : Le mode d’irrigation le plus adéquat pour l’exploitation agricole
est la micro irrigation.
Action 2 : Création plantations des Cultures Arboriculture Agrume
Citronnier Et Préservation des plantations des arboricultures.
Notre philosophie de projet nous amènes à installer notre projet sur une superficie de 5.32 Ha,
réparties en :
 Plantation : L’installation de notre verger requiert les opérations suivantes :
 Travaux du sol : un défoncement avec chisel suivi d’un épandage d’engrais de fond, et couplé avec un
cover-cropage croisée.
 Piquetage : consiste à signaler sur le terrain les points dans lesquels vont se situer les plants.
 Creusement trous : nous ferons appel à une société de génie civile pour le creusement des trous
 Rebouchage : manuelle
 Plantation : cette technique manuelle qui ne requiert pas une grande technicité.
 Tuteurage : cette technique doit être tuteurée pour les protéger contre les vents dominants
Action 3 : Equipement en matériel agricoles
Nous optons dans notre unité de production à respecter les normes de mécanisation recommandés par le Ministère
de L’Agriculture et de Pêche Maritime afin de relever le défi de la mécanisation agricole, notre investissement raisonné en
matériel agricoles consiste à s’équiper en tracteurs, en camionnette (pickup) et matériel d’accompagnement.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 15
Action 4 : Mise en place des systèmes qualité
Des systèmes de qualité seront installés pour répondre aux exigences de clients et pour assurer une meilleure qualité
et efficience des produits de notre projet il s’agit de système choisis : GLOBALGAP,
 Global Gap :
Afin d’être en conformité avec les exigences des marchés de l’exportation, toute la propriété sera certifiée selon le
référentiel GlobalGap.
Les constructions prévues seront conformes aux normes de ce référentiel. L’accompagnement de la mise en place du
GlobalGap sera assuré par un organisme habilité et agréé dès la deuxième année.
Les racines de GLOBALG.AP ont commencé en 1997 en tant que EUREPGAP, une initiative par les détaillants
appartenant au Groupe de travail Producer Euro-Retailler. Détaillants britanniques travaillant en collaboration avec
les supermarchés en Europe continentale prennent conscience de plus en plus les préoccupations des consommateurs
concernant la sécurité des produits, l’impact environnemental et de la santé, la sécurité et le bien - être des travailleurs et
des animaux.
Leur solution: Harmoniser leurs propres normes et procédures et développer un système de certification
indépendant pour les bonnes pratiques agricoles (BPA).
Les normes EUREPGAP ont aidé les producteurs respectent les critères à l'échelle européenne acceptées pour la
sécurité alimentaire, les méthodes de production durables, des travailleurs et le bien-être des animaux, et l'utilisation
responsable de l'eau, les aliments composés et des matériaux de propagation des plantes. Certification harmonisé signifie
également des économies pour les producteurs, car ils ne seraient plus besoin de subir plusieurs audits selon des critères
différents chaque année.
Au cours des dix prochaines années, le processus étalé sur tout le continent et au-delà. Poussé par les effets de la
mondialisation, un nombre croissant de producteurs et les détaillants à travers le monde ont rejoint en, gagnant l'importance
européenne globale de l'organisation.
Afin de tenir compte à la fois sa portée mondiale et son objectif de devenir la principale norme GAP internationale,
EUREPGAP a changé son nom à GLOBALG.AP en 2007.
GLOBALG.AP est aujourd'hui le premier programme d'assurance agricole du monde, traduisant les besoins des
consommateurs dans les bonnes pratiques agricoles dans une liste en croissance rapide des pays - actuellement plus de 100.
Action 5 : Respect de l’environnement
Afin de répondre aux préoccupations du périmètre pour la protection et la conservation de
l’environnement d’une part, et la santé et la sécurité alimentaire d’autre part.
Notre démarche se fonde sur des actions concrètes telles que :
o surveiller la présence et l’évolution des ravageurs et des maladies.
o décider d’une intervention en fonction du seuil de tolérance pour chaque nuisible
o choisir les produits phytosanitaires selon leur toxicité et leur écotoxicité
o choisir des moyens de lutte biologique ou prophylactique
o favoriser les pratiques agronomiques adaptées aux besoins du verger
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 16
o assurer une bonne répartition des produits et des fertilisants sur la surface considérée
o gérer les déchets produits par l’exploitation
o noter les interventions effectuées sur l’exploitation
o s’informer des actualités et évolutions des techniques, former les salariés à ces nouvelles pratiques.
Action 6 : Développement social et sociétal :
Notre philosophie de développement humain repose sur la valorisation du travail humain et
s’inscrit pleinement dans l’objectif de l’Initiative Nationale de Développement Humain, et qui fait de
l’homme un générateur de richesses.
o Mise en place d’un petit centre de formation technique (salle, logement stagiaires) équipé au
profit de :
 Personnel de la ferme ;
 Petits agriculteurs de la zone : démonstrations techniques, visites terrains, formation et
stage aux techniciens et fils d’agriculteur ;
 Jeunes, des douras avoisinants, issues de la formation professionnelle via des stages
d’insertions
 Femmes et jeunes filles des douars avoisinants par des sessions de sensibilisation et
d’alphabétisation/formation.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 17
Programme d’action et de mise en valeur
Année Total A 1 A 2 A 3
Composantes Amorti Unité Quantité
Valeur
(KDH)
PU
(KDH)
Quantit
é
Valeur
(KDH)
Quantit
é
Valeur
(KDH)
Quantit
é
Valeur
(KDH)
Action 1 : Réhabilitation de l’existant et
Infrastructure de base 464.72 464.72
Clôtures et brise vents 5 129.03 129.03 - -
Poteau, filet et installation 5 Ml 1 518.00 129.03 0.09 1 518.00 129.03 - -
filet et installation (3 m de hauteur) 5 m² - - 0.00 - - -
Installation 5 Ml - - 0.01 - - -
Travaux Topographiques 20 ha 6.007 4.81 0.80 6.01 4.81 - -
Abris (y poteaux, fil de fer, socles, montage) 20 Ha - - 330.00 - - -
Pépinière de production de plants maraîchers 20 m² 3 000.00 - 0.56 - - -
Electrification photovoltaïques 10 Forfai
t 66.00 66.00
- -
Panneaux Solaires 10 Forfai
t 4.00 12.00 12.00 1.00 12.00
- -
Onduleurs 10 Unité 2.00 48.00 16.00 3.00 48.00 - -
Batteries 10 Forfai
t 4.00 4.00 4.00 1.00 4.00
- -
Câbles + raccordement, 10 Forfai
t 1.00 2.00 2.00 1.00 2.00
- -
Fosse sceptique 20 Unité - - 20.00 - - - -
Constructions 20 m² 172.80 172.80 - -
réaménagement hangar 20 m² 64.00 92.80 1.45 64.00 92.80 - -
réaménagement locaux bureaux 20 m² 40.00 40.00 1.00 40.00 40.00 - -
réaménagement logement 20 m² 40.00 40.00 1.00 40.00 40.00 - -
Arrachage ancien verger 5 ha 2.52 10.08 4.00 2.52 10.08 - -
Abris station 20 m² 12.00 12.00 1.00 12.00 12.00 - -
bris forage 20 m² 0.40 28.00 70.00 0.40 28.00 - -
Aménagement des pistes 20 Km 14.00 42.00 3.00 14.00 42.00 - -
Défoncement 20 ha 464.72 464.72 - -
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 18
Programme d’action et de mise en valeur (suite)
Année A 4 A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10
Composantes Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur
Action 1 : Réhabilitation de l’existant et
Infrastructure de base
Clôtures et brise vents
Poteau, filet et installation
filet et installation (3 m de hauteur)
Installation
Travaux Topographiques
Abris (y poteaux, fil de fer, socles, montage)
Pépinière de production de plants
maraîchers
Electrification photovoltaïques
Panneaux Solaires
Onduleurs
Batteries
Câbles + raccordement,
Fosse sceptique
Constructions
réaménagement hangar
réaménagement locaux bureaux
réaménagement logement
Arrachage ancien verger
Abris station
bris forage
Aménagement des pistes
Défoncement
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 19
Programme d’action et de mise en valeur (suite)
Année Total A 1 A 2 A 3 A 4
Composantes Amorti Unité Quantité
Valeur
(KDH)
PU
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH)
Aménagements hydro agricoles 254.63 211.18 43.45 - -
Réhabilitation forage existant 20 Unité 1.00 80.00 80.00 1.00 80.00 - - -
Bassins 20 - 52.08 52.08 - - -
Géo membrane 1000µ 20 m² 4 300.00 52.08 0.06 840.00 52.08 - - -
Creusement, défoncement, terrassement et
installation 20 m3 4 000.00 - 0.03 - - - - - -
Équipements de pompage 5 Unité 40.00 40.00 - - -
pompes immergées 5 Unité 1.00 40.00 40.00 1.00 40.00 - - -
Motopompes à axe horizontale 5 Unité 1.00 - - 1.00 - - - -
Équipements de micro irrigation (matériels et
installation) 5 Ha 82.55 39.10 43.45 - - -
Irrigation localisée (rampe et goutteurs) 5 ha 5.32 82.55 15.52 2.52 39.10 2.80 43.45 - - - -
Tranchées et terrassement 5 Ml - - - - - - - - - -
Station de tête 5 Unité 1.00 - 1.00 - - - -
Action 4: Création plantations des cultures 147.23 61.59 49.67 35.97 -
* Labour 20 Ha 5.32 2.66 0.500 2.52 1.26 2.80 1.40 - - - -
* Piquetage 20 Trou 2 566.67 1.28 0.001 1 400.00 0.70 1 166.67 0.58 - - - -
* Creusement trou 20 Trou 2 566.67 20.53 0.008 1 400.00 11.20 1 166.67 9.33 - - - -
* Rebouchage 20 Trou 2 566.67 2.57 0.001 1 400.00 1.40 1 166.67 1.17 - - - -
* Achat plants 20 Forfait 1.00 28.00 406.250 1.00 28.00 - - -
* Plantation 20 Trou 2 566.67 2.57 0.001 1 400.00 1.40 1 166.67 1.17 - - - -
* Tuteurage 20 Unité 2 566.67 2.57 0.001 1 400.00 1.40 1 166.67 1.17 - - - -
*Frais préalables au démarrage 5 Forfait 1.00 87.05 87.053 1.00 16.23 1.00 34.85 1.00 35.97
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 20
Programme d’action et de mise en valeur (suite)
Année A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10
Composantes Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur
Aménagements hydro agricoles - - - - - -
Réhabilitation forage existant
Bassins
Géo membrane 1000µ
Creusement, défoncement, terrassement et installation
Équipements de pompage
pompes immergées
Motopompes à axe horizontale
Équipements de micro irrigation (matériels et installation)
Irrigation localisée (rampe et goutteurs)
Tranchées et terrassement
Station de tête
Action 2: Création plantations des
* Labour
* Piquetage
* Creusement trou
* Rebouchage
* Achat plants
* Plantation
* Tuteurage
*Frais préalables au démarrage
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 21
Programme d’action et de mise en valeur (suite)
Année Total A 1 A 2 A 3 A 4
Composantes Amorti Unité Quantité
Valeur
(KDH)
PU
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH) Quantité
Valeur
(KDH)
Action 3 : Équipements en matériel 1 308.20 1 308.20 - - -
Tracteurs 5 - 670.00 670.00 - - -
Tracteur 125 CV 5 Unité 1.00 420.00 420.00 1.00 420.00 - - -
Tracteur Fruitier 5 Unité 1.00 250.00 250.00 1.00 250.00 - - -
Matériels d’accompagnement : 5 - 303.20 303.20 - - -
Chisel 5 Unité - - 27.00 - - - - -
Charrue à soc 5 Unité 1.00 50.00 50.00 1.00 50.00 - - -
Remorque simple 5 Unité 1.00 39.30 39.30 1.00 39.30 - - -
Atomiseurs 5 Unité 1.00 158.00 158.00 1.00 158.00 - - -
Covercrop 5 Unité 1.00 55.90 55.90 1.00 55.90 - - -
Matériel Roulant 5 - 300.00 300.00 - - -
Voiture utilitaire 5 Unité 1.00 120.00 120.00 1.00 120.00 - - -
Pic Up 5 Unité 1.00 180.00 180.00 1.00 180.00 - - -
Équipements bureautique - 35.00 35.00 - - -
Mobilier du bureau 5 Forfait 1.00 20.00 20.00 1.00 20.00 - - -
Matériel Informatique 5 Forfait 1.00 15.00 15.00 1.00 15.00 - - -
Action 4 : Management de qualité 50.00 50.00 - - -
Global Gap 5 Forfait 1.00 50.00 50.00 1.00 50.00 - - -
Action 5: Respect environnement 450.00 - - - -
Espaces Verts 20 Forfait 1.00 450.00 450.00 - - - -
Action 6: Développement social et
sociétal 1 080.00 - 160.00 120.00 150.00
Mosquée 20 Unité 1.00 60.00 60.00 - 1.00 60.00 - -
Salle de formation/alphabétisation 20 Unité 1.00 100.00 100.00 - 1.00 100.00 - -
Réfectoire 20 Unité 1.00 120.00 120.00 - - 1.00 120.00 -
Logements de fonction 20 Unité 2.00 301.00 150.00 - - - - 1.00 150.00
Parrainage Agrégation 5 Forfait 1.00 501.00 500.00 - - - -
TOTAL 3 754.77 2 095.68 253.12 155.97 150.00
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 22
Programme d’action et de mise en valeur (suite)
Année A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10
Composantes Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur
Action 3: Équipements en matériel
Tracteurs
Tracteur 125 CV
Tracteur Fruitier
Matériels d’accompagnement :
Chisel
Charrue à soc
Remorque simple
Atomiseurs
Covercrop
Matériel Roulant
Voiture utilitaire
Pic Up
Équipements bureautique
Mobilier du bureau
Matériel Informatique
Action 4 : Management de qualité
Global Gap
Action 5: Respect environnement 450.00
Espaces Verts 1.00 450.00
Action 6: Développement social et sosiétal 650.00
Mosquée
Salle de formation/alphabétisation
Réfectoire
Logements de fonction 1.00 150.00
Parrainage Agrégation 1.00 500.00
TOTAL 1 100.00 - - - -
NB : Les frais préalables au démarrage correspondent aux frais d’entretien du verger des quatre premières années.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 23
B.3 Conduite Technique et Normes De Production
LA CULTURE AGRUME CTRONNIER DES 4 SAISONS (CITRUS LEMON)
La culture des agrumes (oranger : Citrus sinensis et citronnier : Citrus limon) couvre actuellement
une superficie de 74.800 ha, soit environ 10% de la superficie totale occupée par l'arboriculture
fruitière. Les orangers seuls occupent 44.500 ha dont 28.250 ha de Maroc Late et 16.250 ha de
Washington Navel. La production totale en agrumes a atteint 1.324.000 T dont 530.000 T de Maroc
Late, 343.000 T en Clémentine et 277.000 T en Navel. Les exportations sont de l'ordre de 550.000 T.
Les grandes zones de production par ordre d'importance sont le Souss-Massa, le Gharb, le
Moulouya, le Tadla, Béni-Mellal, le Haouz et le Loukkos.
B.3.1 Systématique
Le choix d'une classification systématique des agrumes citronnier est rendu complexe par les
divergences d'interprétation phylogénique des auteurs dues à :
o l'ancienneté des agrumes (descriptions anciennes plus ou moins précises, variation du
nom selon la peuplade véhiculatrice du fruit),
o leur faculté d'hybridation ou de fécondation croisée à l'origine de nouveaux types souvent
décrits comme des espèces vraies.
Nous retiendrons la classification la plus universellement reconnue, celle de Swingle, complétée par
Chapot.
B.3.1.1 ORDRE, FAMILLE, TRIBU
Le citronnier appartient à la famille des Rutaceae, ordre des Térébenthales.
Les Térébenthales ont des fleurs à disque nectarifère intra-staminal (Disciflores).
Les Rutaceae s'identifient par la présence, sur leurs organes aériens, de poches sécrétrices de
type schizolysigène. Certaines Rutaceae sont des herbacées à petites baies et au goût poivré dont la
plupart sont des arbres odoriférants, à fruits juteux comme le citron. Ils constituent la sous-famille
des Aurantioideae.
Le caractère distinctif de la sous-tribu des Citrinae ou Hespéridées est le fruit appelé hespéridie :
les parois de ses loges sont garnies de poils vésiculaires, se développant dans la cavité ovarienne
en sacs remplis de grosses cellules à paroi mince et contenant le jus. Ce nom est issu de la
mythologie grecque où les trois nymphes du couchant aux voix claires, appelées Hespérides,
veillaient sur les "pommes d'or" du verger des Dieux.
Les trois genres Citrus, Fortunella et Poncirus regroupent les plantes fruitières exotiques
couramment appelées Agrumes.
B.3.1.2 GENRE ET ESPECE
Le citronnier appartient au genre Citrus qui se caractérise par :
o - des petits arbres épineux,
o - des feuilles à une foliole dont le limbe est articulé sur un pétiole plus ou moins ailé,
o - des fleurs à l'aisselle des feuilles, avec un calice odorant à 4 ou 5 sépales, des étamines 4 à
10 fois plus nombreuses que les pétales, un disque nectarifère et un ovaire de 8 à 18 loges et
4 à 8 ovules par loges.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 24
B.3.1.3 VARIETES
Les variétés de citronnier les plus exploitées sont sélectionnées selon un ou plusieurs de ces
trois critères :
o le rendement en fruits,
o la qualité du jus de citron,
o et la résistance de l'arbre aux principales maladies parasitaires.
Les cinq principales variétés de Citrus limon (L.) Burman sont : Euréka ou des 4 saisons, Lisbon,
Femminello, Monachello et Verna.
Il existe quelques variétés de moindre importance comme les citrons Villafranca, Royal Messine,
Napoléon ou Olivia. D'autre part, des variétés horticoles sont sélectionnées par greffage ; leur
multiplication, réalisée par voie asexuée, a le grand intérêt de maintenir l'intégrité des caractères
génétiques de la variété sur plusieurs générations.
B.3.1.4 HYBRIDES
Les hybrides du citronnier, naturels ou expérimentaux, sont nombreux. La plupart de ces
hybrides ont été réalisés dans le but d'augmenter la rusticité du citronnier et d'accroître son aire de
culture dans le monde. D'après Chapot, d'autres espèces sont à rapprocher du citronnier. Ce
sont : C. volkameriana Pasq., C. jambhiri Insh ou Rough lemon, C. limonia ou lime mandarine et C.
limettaou limette.
B.3.2 Description Morphologique
B.3.2.1 L'ARBRE
Le citronnier est un arbre de petite taille (3 à 5 m), vigoureux, affectionnant les sols non calcaires
sous un climat humide et chaud. Sa longévité naturelle peut approcher les 200 ans, mais en culture,
son existence d'arbre productif se limite à 50 - 60 ans.
Les racines principales sont fortement pivotantes et s'enfoncent à plus de 1,5 m ; les
secondaires sont toutes proches de la surface du sol, entre 15 et 80 cm sous terre.
Le tronc est court et d'un bois dense, jaune veiné, utilisé en ébénisterie depuis le XVIIIème
siècle, notamment en Angleterre.
La frondaison est formée d'une succession de demi-sphères superposées. Son développement
s'effectue de trois manières :
o en trois flux végétatifs, le plus important au printemps, en été et au début de l'automne.
o le citronnier émet aisément, sur ses branches âgées, des rameaux ou gourmands qui se
développent verticalement du fait de la dominance apicale ; ils dépassent alors la frondaison et
constituent un nouvel étage.
o des bourgeons adventifs latents, d'origine endogène, existent sur les branches et permettent de
régénérer la charpente d'un arbre endommagé.
L'ensemble des caractères des feuilles d'agrumes permet l'identification des genres et espèces.
La feuille de citronnier a une foliole. Elle est lancéolée, persistante contrairement au genre Poncirus,
de couleur verte, brillante sur la face supérieure, constellée de petites glandes riches en huile
essentielle et peu nervurée. Le pétiole est articulé au limbe et contrairement aux autres agrumes,
très faiblement ailé.
Les fleurs se situent à l'aisselle des feuilles et en bouquets sur les rameaux courts de l'année. La
corolle, dite dialypétale, est constituée de 5 pétales, épais et libres, blancs bordés de pourpre, très
odorants par leur huile essentielle très recherchée en parfumerie. Le calice, en cloche, est formé de
5 sépales, verts, soudés. Les étamines sont généralement en nombre supérieur à 4 fois celui des
pétales. Leurs filets sont soudés à la base en un verticille contenant le disque nectarifère sur lequel
est fixé l'ovaire. Ce dernier est pluriloculaire, avec 8 à 12 carpelles entièrement indépendants qui
deviendront autant de quartiers dans le fruit. L'ovaire se prolonge par un style de diamètre inférieur à
celui du stigmate, comparativement gros. La floraison est dite remontante : en toute saison, des
fleurs s'épanouissent alors que les fruits de l'année précédente sont encore parfois sur l'arbre.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 25
B.3.2.2 LE CITRON
Le fruit du citronnier est une baie cortiquée décrite à la 10ème édition de la Pharmacopée
française. Cet agrume de taille moyenne (5 à 10 cm) est dit "limoniforme", c'est-à-dire, ovoïde et
avec, à l'extrémité stylaire, un mamelon souvent cerné d'une dépression circulaire, sans persistance
d'aucune pièce florale.
La peau du citron est appelée écorce ou zeste. Elle est brillante et d'une couleur variant du vert
au jaune vif selon la maturité du fruit. Elle est utilisée pour son arôme et son amertume dans les
préparations culinaires et pharmaceutiques, ou en parfumerie. Le zeste se développe à partir des
parois externe et moyenne des carpelles floraux. Elle est constituée par le flavédo comprenant
l'épicarpe et le mésocarpe externe, et l'albédo ou mésocarpe interne.
L'épiderme interne des carpelles floraux est à l'origine de l'endocarpe ou pulpe. Elle est formée
d'un ensemble de poils vésiculeux, à paroi mince, contenant un jus plus ou moins acide, et groupés
en 8 à 12 quartiers séparables les uns des autres.
Les pépins, fusiformes, proviennent des deux rangs d'ovules. Ils sont blancs, à un seul embryon
et le plus souvent ex albuminés. Un principe amer, la lémonine, et une huile grasse en sont extraits.
B.3.2.3 CULTURE DU CITRONNIER
Le métier de citriculteur nécessite beaucoup d'observation et d'expérience pour savoir adapter
les méthodes culturales, les traitements parasitaires et leurs périodes d'applications, aux conditions
écologiques et socio-économiques de la région.
B.3.3 Les Exigences Climatiques Du Citronnier
Le citronnier possède une grande faculté d'adaptation qui lui a permis de s'acclimater dans les
régions très diverses. Sa culture est cependant influencée par différents facteurs climatiques
(température, vents, pluviosité) et édaphiques.
B.3.3.1 LA TEMPERATURE
Le citronnier végète à l'état sauvage, au nord comme au sud, dans des régions proches du
40ème parallèle. Ses zones de culture se situent entre les 30ème et 40ème degrés de latitude nord
et sud, en dessous de l'isotherme 9°C de janvier de l'héisphère nord et surtout en bord de mer. Les
moyennes de température sont de 14°C à l'année, 22°C en été et 9°C en hiver. Le citronnier n'exige
pas de températures maximales très élevées mais il peut s'en accommoder sous réserve d'une
bonne irrigation. Son seuil de résistance au froid dépend d'une part, de l'époque de gelées, d'autre
part, de la durée de ce froid. Le citronnier est, avec le cédratier, l'agrume le plus sensible au froid.
Des gelées de - 3°C détruisent les feuilles et les jeunes plants, alors que les pieds âgés résistent à -
8°C.
Sternacker note d'une part, que la faible résistance au froid semble due à la teneur minimale en
amidon des feuilles en hiver, d'autre part, qu'une importante fertilisation azotée accroît cette
résistance.
B.3.3.2 LES VENTS
Selon leurs caractéristiques, les vents peuvent avoir des effets très différents :
o faibles, ils sont bénéfiques car ils tempèrent chaleur et froidure,
o violents, ils lèsent les fruits et font chuter feuilles et branches,
o lorsqu'ils précèdent les grands froids, ils déclenchent une déshydratation partielle de
l'arbre, le rendant moins sensible aux gelées,
Le plus souvent, des écrans de brise-vent de cyprès sont plantés pour protéger les jeunes
plantations des vents dominants.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 26
B.3.3.3 LA PLUVIOSITE ET HYDROMETRIE
Le cycle végétatif du citronnier subit l'influence de la répartition des pluies. Après une période
sèche, les pluies déclenchent la floraison. A l'opposé, la sécheresse peut être utilisée comme facteur
de repos de l'arbre.
Les besoins en eau sont maximum en été où l'activité végétative est la plus grande. En
Méditerranée où les pluies sont surtout hivernales, une irrigation devra suppléer aux sécheresses
estivales.
Les pluies d'hiver tendent à diminuer la résistance des citrons aux transports et à la conservation.
L'humidité atmosphérique joue aussi son rôle ; son excès, en saison chaude, favorise le
parasitisme mais réduit aussi la transpiration de l'arbre, donc ses besoins en eau (40 m3/ha/jour en
moyenne pendant l'été).
L'eau est donc un véritable facteur de rendement, de par sa quantité mais aussi sa qualité ; en
effet, un excès de chlorure, de sodium ou de magnésium dans l'eau, est nocif pour la culture du
citronnier.
B.3.4 Les Exigences Édaphiques Du Citronnier
Une terre destinée à la culture d'agrume doit être :
o Légère et aérée, d'une texture régulière ; dans ces conditions, les racines se développent
mieux, le labourage est facilité, les citrons sont plus précoces et à peau plus fine.
o Moyennement perméable (0,10 à 0,20 m d'eau infiltrée/h).
o Fertile.
Le citronnier est avide d'azote, d'oxygène, de potasse et d'acide phosphorique ; il préfère les
sols à pH=6-7 et ne peut vivre en milieu extrême ou salé.
Les meilleures terres à agrumes d'Espagne contiennent (Egana) : 15 à 20% argile, 15 à 20%
limon, 20 à 30% sable fin et 30 à 50%.
Les tufs du bassin méditerranéen sont recherchés pour le forçage des citrons d'été : leur faible
profondeur permet de faire subir le régime sec estival aux racines superficielles jusqu'à la reprise des
irrigations de fin août - début septembre qui déclencheront la floraison.
B.3.5 Au niveau du verger :
La plante prélève dans le milieu ambiant, sol et atmosphère, les éléments qui lui sont nécessaire
pour son métabolisme. Dans les conditions naturelles, la plante retourne à peu près intégralement au
sol dont elle provient. Une fertilisation bien conduite, suppose la connaissance préalable de la fertilité
du sol et des besoins de la plante.
B.3.6 Amendement organique :
L’apport du fumier est nécessaire tous les deux à trois ans selon la richesse du sol en matière
organique. Cette richesse est déterminée par les analyses du sol en matière organique. L’apport doit
être combiné par un labour moyen pour assurer un bon mélange du fumier avec les couches du sol.
La matière organique est nécessaire pour les raisons suivantes :
o Augmenter la capacité d’échange cationique d’un sol (CEC).
o Un effet exothermique par la transformation de la matière organique en matière minérale.
o Augmenter la capacité de rétention d’un sol.
o Un effet acidifiant.
o Au fur et à mesure qu’elle se décompose, elle libère les éléments minéraux.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 27
B.3.7 Apport d’engrais :
Les besoins de la plante peuvent être connus avec une relative précision grâce à la mesure des
exportations d’éléments par la récolte et surtout à l’analyse chimique des feuilles. Sur le plan pratique,
l’établissement d’un programme de fumure doit découler de l’interprétation des résultats de l’analyse
foliaire comparés aux données sur les réserves disponibles obtenus par l’analyse du sol.
B.3.7.1 NORMES D’IMPLANTATION DU VERGER :
 Choix du matériel végétal :
Le choix de la variété :
Le choix de la variété dépend de son aptitude à s'adapter aux conditions du milieu.
Il faut donc distinguer entre les variétés sensibles ou résistantes à un tel paramètre.
Le choix de porte-greffe :
Le choix doit être en premier lieu raisonné en fonction des caractéristiques physico-chimiques du
sol, de l'état sanitaire de la variété et des qualités qu'il confère au greffon.
Le choix de la densité de plantation :
En général, le volume atteint par la frondaison des arbres à l'âge adulte qui détermine en partie
la densité de la plantation. Actuellement, les densités de plantation les plus couramment utilisés son :
667 arbres/ha.
 Travaux préparatoires et d'aménagement de la parcelle :
Après l'arrachage de la vieille plantation plusieurs étapes d'aménagement de la parcelle doivent
être réalisées.
Le défoncement ou le sous-solage du terrain :
Cette technique permet d'ameublir le sol en profondeur dans le but de faciliter l'installation du
système racinaire des arbres.
Le labour de défoncement est exécuté à l'aide d'un soc attaché au tracteur suivi d'un sous-solage,
exécuté par une sous-soleuse afin d'améliorer la perméabilité et l'aération des couches profondes.
Ce travail du sol en profondeur remonte souvent à la surface des pierres et de gros cailloux qu'il
faut ensuite enlever (épierrage).
La fumure de fond et son enfouissement :
En fonction des données de l'analyse physico-chimique du sol sera définies la nature et les doses
des principaux éléments à localiser en profondeur.
Le nivellement et l'ameublement du sol en surface :
Cette opération consiste à arroser les petites buttes et à combler les dépressions.
Le piquetage et le tracé de plantation :
Le piquetage consiste à matérialiser à l'aide des repères (ou jalons), le futur emplacement des
arbres tout en respectant les distances de plantations préalablement définies.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 28
La plantation des brise-vent :
Il est indispensable de protéger le verger contre les effets néfastes des vents dominants par
l'installation des brises vents. Les principales espèces utilisées dans la confection de ces brise-vents :
les Cyprès, les Casuarinas et les Eucalyptus.
 La plantation du verger :
L'époque de la plantation :
La période la plus favorable se situe entre la fin de l'hiver (dès que la température du sol s'élève)
et le début du printemps avant les fortes chaleurs (avril-mai).
La mise en place de jeunes arbres :
Cette opération nécessite l'utilisation d'une règle à planter afin de bien respecter l'alignement des
arbres. Il est conseillé, au moment de la plantation, d'éliminer toute une partie de feuillage des plants
dans l'horizon de réduire les surfaces évaporantes jusqu'à l'installation et la reprise de fonctionnement
du système racinaire.
Notons que le tassement de la terre après la plantation de la motte doit être effectué
correctement, mais sans exagération.
 Travaux effectués après plantation :
Après la plantation, on pratique autour de chaque arbre une cuvette pour recevoir le premier
arrosage. Cet arrosage est d'environ 100 à 150 litre d'eau par arbre.
Les jeunes arbres ne seront taillés que deux à trois ans après leur plantation. On éliminera les
rameaux à croissance verticale afin de favoriser le développement des ramifications latérales parmi
lesquelles seront choisis les futurs charpentiers.
B.3.7.2 MANAGEMENT DES MALADIES ET DES RAVAGEURS DES AGRUMES :
MALADIES :
Les vergers d’agrumes ne peuvent pas éviter les dégâts dus aux maladies fongiques et virales
dont leurs attaques dépendent de la région et des conditions climatiques. Parmi ces maladies on a :
 Gommose du tronc :
Elle est causée par Phytophtora citrophtora, elle se développe mieux dans les sols humides, elle
peut être due aussi aux brûlures d’écorce des jeunes plantes mal protégées du soleil. Sur le tronc,
l’écorce prend une coloration foncée et se craquelle en plaques qui se soulèvent. Sur les feuilles, on
observe un jaunissement et une chute prématurée, et sur fruits on a des petits calibres moues avec
des peaux fines.
lutte préventive :
o Badigeonnage des troncs des jeunes plantes.
o Le point de greffage doit être situé à une hauteur de 30 cm du collet du porte greffe.
o Eviter les blessures sur les écorces des troncs et des charpentières.
o L’arrachage des pieds gravement infestés.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 29
Lutte curative :
La méthode la plus utilisée est le curetage de la lésion jusqu’à la partie du bois non infectée par
le champignon ; le curetage se fait avec une brosse de fer. Tous les débris d’écorce et le bois provenant
de cette opération doivent être ramassés soigneusement et les brûler afin d’éviter le risque de
propagation. Le produit commercial utilisé est l’aliette qui est à base de phosetyl d’aluminium. Son
application se fait soit par pulvérisation (bien mouiller l’ensemble du feuillage avec un minimum de 10
l/arbre). Ou par badigeonnage avec une dose de 800g/l.
 Anthracnose :
C’est une maladie fongique, qui est due à Colletotrichum gloesporioides, peut provoquer la mort
de jeunes branches, de feuilles et de bourgeons. Au verger, elle affecte l’extrémité des rameaux, qui
se dessèchent. Comme beaucoup de maladies, elle atteint surtout les arbres affaiblis ou souffrant d’un
déséquilibre alimentaire ou hydrique.
 Pourriture brune :
Elle est causée par Phytophtora citrophtora. Les précipitations favorisent son développement.
Elle apparaisse surtout sur les fruits situés à proximité du sol (surtout la variété nour). Les fruits infestés
présentent généralement une tâche qui s’élargit et envahit tous les fruits et dégage une odeur
caractéristique.
Lutte contre la pourriture brune.
méthode préventive :
o Tailler la jupe à une hauteur plus de 30 cm du sol.
o Eliminer les mauvaises herbes.
o Isoler les fruits touchant le sol par le tuteurage.
o Ne pas remettre les fruits tombés dans les caisses de ramassage.
lutte chimique :
o Après une forte précipitation on utilise aliette qui est à base de phosetyl d’aluminium à une dose
de 250g/l par pulvérisation.
 Ravageurs :
Pou de Californie (aonidiella auranti) :
Ce sont des homoptères qui vivent sous fore de petites colonies sur les différents organes de
l’arbre. Ils provoquent des dégâts très importants, car ils attaquent les fruits, les feuille et les branches
ce qui affaiblit considérablement l’arbre. La période de leur apparition est généralement entre mi-avril
et fin juillet. Ils présentent une résistance très importante aux fortes chaleurs grâce à leurs boucliers
marron adhérant au zeste.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 30
 méthode de pilotage de lutte contre les cochenilles.
on prend 100 arbres du carré suite à une distribution en zigzag. Sur chaque arbre on choisit au
hasard 5 fruits et 5 rameaux, on attribue à chaque fruit infesté le chiffre 1 pour avoir une moyenne sur
cinq par arbre. On fait par la suite la somme des fruits infestés dans le carré soit X.
On calcule le taux d’attaque par la formule :
T% = X 100/500
Cératite ( cératites capitata ) :
On l’appelle aussi la mouche méditerranéenne des fruits. Elle attaque le fruit de l’arbre. Ses
piqûres entraînent des tâches jaunes sur les fruits verts et des tâches vertes sur fruits mûrs ; ces
tâches se développent et provoque une pourriture des fruits.
 méthode de pilotage de la lutte contre la cératite.
Avant d’intervenir par une lutte chimique, le contrôle de la présence des mouches est obligatoire,
elle consiste à installer des pièges à phéromone. L’installation des pièges se fait en mois de juillet, ils
sont placés du côté sud-est à une hauteur de 1.5 à 2m. Le seuil d’intervention est de trois mouches
par piège durant trois jours successives. Les traitements chimiques sont appliqués en deux méthodes :
Un traitement localisé : qui se fait une fois par semaine depuis le mois d’août jusqu’à la fin récolte,
on traite une ligne sur trois plus les brises vents.
Un traitement généralisé : on l’applique quand on a un seuil d’intervention supérieur à trois, alors
on traite toutes les parcelles (sans attractif).
Remarque :
Les deux produits utilisés sont lebaycide et décis. On utilise le décis et le bluz (attractif) pour
éviter les résidus provoqués par l’insecticide (le délais de carence de ce produit est de 24h à 48h).
La mineuse :
La mineuse des agrumes (Phyllocnisitis citrella) attaque surtout les jeunes pousses et cause
l’enroulement et la chute des feuilles. Actuellement, on la traite plus à cause des frais élevés des
produits, mais il obligatoire pour les jeunes plantes de 2 à 5 ans avec "consult 100EC" à base de
hexaflureonarn avec une dose de 50cc/hl.
B.3.8 Récolte et conservation
La récolte doit être faite avec beaucoup de soins, les opérations de cueillette pouvant
occasionner des lésions et des blessures qui déprécient les fruits et sont des portes ouvertes à des
altérations fongiques. La cueillette doit commencer lorsque les fruits sont secs. Les oranges sont
exportés et au préalable, ils doivent subir un certain nombre de traitements tels que déverdissage,
lavage, désinfection, séchage, enrobage par la cire, calibrage et mise en caisse. Mis en chambre froide
à 3-8°C et 85-90% d'hygrométrie, les oranges peuvent être conservés plusieurs mois.
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 31
Conduite Technique Et Norme De Production De La Culture AGRUME CTRONNIER DES 4 SAISONS (Citrus Lemon)
Années Normes/ha
(1 à 3 Ans)
Normes/ha
(4 à 10 Ans)
Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5
Qté totale
Valeur
( Kdh) PU Qté totale
Valeur
( Kdh) Qté totale
Valeur
( Kdh) Qté totale
Valeur
( Kdh) Qté totale
Valeur
( Kdh)
Citronnier des 4 saisons 2.52 2.8 0 0 0
Engrais 7.46 16.34 16.53 17.38 19.65
fumier (T) 15 18 38 5.67 0.15 84 12.57 84 12.57 88 13.23 100 14.94
Ammonitrate (Kg) 25 30 63 0.26 0.00 133 0.54 141 0.57 147 0.60 168 0.68
MAP (Kg) 15 18 38 0.61 0.02 80 1.28 84 1.35 88 1.42 101 1.61
Sulfate de Potasse (Kg) 25 30 63 0.70 0.01 133 1.47 140 1.54 147 1.63 168 1.85
Engrais foliaire (Dh) 90 100 227 0.23 0.00 479 0.48 503 0.50 509 0.51 559 0.56
Produit Phytosanitaires
(Dh) 130 156 328 0.33 0.00 692 0.69 726 0.73 764 0.76 871 0.87
Carburants et transport
(Dh) 200 240 504 0.50 0.00 1 064 1.06 1 117 1.12 1 176 1.18 1 341 1.34
Loyer (Dh) 0 0 - - 0.00 - - - - - - - -
Eau d'irrigation (m3) 500 700 1 260 0.88 0.00 2 660 1.86 2 793 1.96 3 192 2.23 3 910 2.74
entretien (Dh) 50 300 126 0.13 0.00 266 0.27 279 0.28 899 0.90 1 756 1.76
Main d'Œuvre ( JT) 55 95 139 6.93 0.05 293 14.63 307 15.36 401 20.06 606 30.32
Total 16 35 36 43 57
Années
Année 6 Année 7 Année 8 Année 9 Année 10
Qté totale
Valeur
( Kdh) Qté totale
Valeur
( Kdh) Qté totale
Valeur
( Kdh) Qté totale Qté totale Qté totale
Valeur
( Kdh)
Citronnier des 4 saisons 0 0 0 0 0
Engrais 20.01 20.96 21.18 21.18 21.18
fumier (T) 101 15.08 105 15.80 105 15.80 105 15.80 105 15.80
Ammonitrate (Kg) 176 0.71 184 0.75 192 0.78 192 0.78 192 0.78
MAP (Kg) 105 1.69 110 1.77 115 1.85 115 1.85 115 1.85
Sulfate de Potasse (Kg) 176 1.94 184 2.03 192 2.12 192 2.12 192 2.12
Engrais foliaire (Dh) 585 0.59 612 0.61 638 0.64 638 0.64 638 0.64
Produit Phytosanitaires (Dh) 913 0.91 954 0.95 996 1.00 996 1.00 996 1.00
Carburants et transport (Dh) 1 404 1.40 1 468 1.47 1 532 1.53 1 532 1.53 1 532 1.53
Loyer (Dh) - - - - - - - - - -
Eau d'irrigation (m3) 4 096 2.87 4 283 3.00 4 469 3.13 4 469 3.13 4 469 3.13
entretien (Dh) 1 756 1.76 1 835 1.84 1 915 1.92 1 915 1.92 1 915 1.92
Main d'Œuvre ( JT) 632 31.59 637 31.84 708 35.38 708 35.38 708 35.38
Total 59 60 64 64 64
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 32
B.4 Objectif De Rendement et Hypothèse de travail :
Les estimations de production par année sont :
Cultures
A1 A2 A3 A4 A5
Sup Rdt (T/ha) Prod Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T)
Citronnier des 4 saisons 2.52 12.00 24.00 5.32 24.00 94.08 5.32 24.00 127.68 5.32 24.00 127.68 5.32 30.00 142.80
Total
2.52 12.00 24.00 5.32 24.00 94.08 5.32 24.00 127.68 5.32 24.00 127.68 5.32 30.00 142.80
Cultures
A6 A7 A8 A9 A10
Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T)
Citronnier des 4 saisons 5.32 36.00 174.72 5.32 42.00 206.64 5.32 48.00 238.56 5.32 54.00 270.48 5.32 60.00 302.40
Total
5.32 36.00 174.72 5.32 42.00 206.64 5.32 48.00 238.56 5.32 54.00 270.48 5.32 60.00 302.40
B.5 Projections de vente par produit et par destination :
Nous envisageons écouler toute la production conditionnée sur le marché export (75% de la production totale brute), et les écarts de triage sur le
marché local (25% de la production totale brute).Les prix de vente appliqués pour notre scénario.
Année
Année 1 Année 2
Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total
Produit
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Citronnier des 4 saisons 1.2 5.0 6 4.8 38 14.112 9.9 140 4.704 5.5 26 18.816 166 1.2 5.0 6
Total 6 38 140 26 166 6
Année
Année 3 Année 4
Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total
Produit
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Citronnier des 4 saisons 95.76 10.9 1 043 31.92 5.5 176 127.68 1 218 95.76 12.0 1 147 31.92 5.5 176 127.68 1 324
Total 1 043 176 1 218 1 147 176 1 324
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 33
Projections de vente et par destination par produit et par destination (suite)
Année
Année 5 Année 6
Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total
Produit
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Citronnier des 4 saisons 21.42 60 1 285 7.14 45.0 321 28.56 1 607 26.21 66 1 730 8.74 45.0 393 34.94 2 123
Total 1 285 321 1 607 1 730 393 2 123
Année
Année 7 Année 8
Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total
Produit
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Citronnier des 4 saisons 34.60 69 2 398 11.53 45.0 519 46.13 2 916 39.38 76 3 002 13.13 45.0 591 52.51 3 593
Total 2 398 519 2 916 3 002 591 3 593
Année
Année 9 Année 10
Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total
Produit
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és PU
Valeur en
KDH
Quantit
és
Valeur en
KDH
Citronnier des 4 saisons 45.07 84 3 779 15.02 45.0 676 60.10 4 456 50.76 92 4 682 16.92 45.0 761 67.680 5 443
Total 3 779 676 4 456 4 682 761 5 443
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 34
V. Création d’emploi et Ressources humaines
Nos besoins en ressources humaines accompagneront la croissance de notre unité de production, surtout que nous cherchons via ce projet la durabilité en
production.
Qualifications
A 1 A 2 A 3 A 4 A 5
Effectif
s
Masse Salariale
(Kdh)
Effectif
s
Masse Salariale
(Kdh)
Effectif
s
Masse Salariale
(Kdh) Effectifs
Masse Salariale
(Kdh)
Effectif
s
Masse Salariale
(Kdh)
Exploitation agricole
Ingénieurs et cadres supérieurs 144 144 151 151 159
Responsable production Ing agro 1 144 1 144 1 151 1 151 1 159
Techniciens et lauréats des centres de formations
professionnelles : 60 60 63 63 66
Technicien agricole 1 60 2 120 2 126 2 126 2 132
Mécanicien - 1 60 1 63 1 63 1 66
Main d'œuvre (équivalent emplois permanents) 13 13 14 14 14
ouvriers 0 5 1 11 1 12 1 15 2 24
gardiens 4 52 4 52 4 54 4 54 4 57
TOTAL : 6 261 9 377 9 406 9 410 10 438
Qualifications
A 6 A 7 A 8 A 9 A 10
Effectifs
Masse Salariale
(Kdh)
Effecti
fs
Masse Salariale
(Kdh)
Effecti
fs
Masse Salariale
(Kdh)
Effecti
fs
Masse Salariale
(Kdh)
Effecti
fs
Masse Salariale
(Kdh)
Exploitation agricole
Ingénieurs et cadres supérieurs 159 167 167 175 175
Responsable production Ing agro 1 159 1 167 1 167 1 175 1 175
Techniciens et lauréats des centres de formations
professionnelles : 66 69 69 73 73
Technicien agricole 2 132 2 139 2 139 2 146 2 146
Mécanicien 1 66 1 69 1 69 1 73 1 73
Main d'œuvre (équivalent emplois permanents) 14 15 15 16 16
ouvriers 2 25 2 27 2 29 2 31 2 31
gardiens 4 57 4 60 4 60 4 63 4 63
TOTAL : 10 439 10 462 10 465 10 488 10 488
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 35
VI. Les investissements projetés et leur schéma de financement.
C.1 Les investissements projetés. :
Le montant global que notre Projet envisage investir est de l’ordre de 3.754 millions de dirhams. Ce montant d’investissement sera ventilé comme indiqué
dans le tableau suivant :
Investissements projetés Total
Composantes Valeur (KDH)
Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base 464.72
Action 2 : Aménagements hydro agricoles 254.63
Action 3: Création plantations des cultures (haricot vert et poivron) 147.23
Action 4: Équipements en matériel 1 308.20
Action 5 : Management de qualité 50.00
Action 6: Respect environnement 450.00
Action 7: Développement social et sociétal 1 080.00
TOTAL 3 754.77
C.2 Planning des investissements projetés retraités par durée de vie
Total projet Total A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Rubriques s'amortissant sur 5 ans 1 696.83 1 582.56 78.30 35.97 - - - - - - -
Rubriques s'amortissant sur 10 ans 66.00 66.00 - - - - - - - - -
Rubriques s'amortissant sur 20 ans 1 931.86 437.05 174.82 120.00 150.00 1 050.00 - - - - -
Total 3 694.69 2 085.60 253.12 155.97 150.00 1 050.00 - - - - -
Productions végétales Total A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Rubriques s'amortissant sur 5 ans 1 696.83 1 582.56 78.30 35.97 - - - - - - -
Rubriques s'amortissant sur 10 ans 66.00 66.00 - - - - - - - - -
Rubriques s'amortissant sur 20 ans 1 481.86 437.05 174.82 120.00 150.00 600.00 - - - - -
Total 3 244.69 2 085.60 253.12 155.97 150.00 600.00 - - - - -
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 36
C.3Planning des dotations aux amortissements
Total A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Rubriques s'amortissant sur 5 ans 316.51 332.17 339.37 339.37 339.37 22.85 7.19 - - -
Rubriques s'amortissant sur 10 ans 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60
Rubriques s'amortissant sur 20 ans 21.85 30.59 36.59 44.09 96.59 96.59 96.59 96.59 96.59 96.59
Total 344.96 369.36 382.56 390.06 442.56 126.05 110.39 103.19 103.19 103.19
Productions végétales A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Rubriques s'amortissant sur 5 ans 316.51 332.17 339.37 339.37 339.37 22.85 7.19 - - -
Rubriques s'amortissant sur 10 ans 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60
Rubriques s'amortissant sur 20 ans 21.85 30.59 36.59 44.09 74.09 74.09 74.09 74.09 74.09 74.09
Total 344.96 369.36 382.56 390.06 420.06 103.55 87.89 80.69 80.69 80.69
C.4 Mode de Financement verger agricole
Montants Part A 1 A 2 A 3 A 4 A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10 TOTAL
Investissements 2 096 253 156 150 - - - 2 655
Capitaux propres 60% 1 257 152 94 90 - - - - - - 1 593
Emprunts bancaires 40% 838 101 62 60 - - - - - - 1 062
Taux d'intérêt : 5.5%
Années A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Annuité 239.15 268.04 286 303 64 35 17 - - -
Charge financière 46 41 32 21 6 3 1 - - -
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 37
C.5 Subvention &Primes sur investissement
TOTAL
Composantes Quantité Valeur PU
Taux de
subventions
Plafond de
subvention
KDH
Subvention
calculée
KDH
plafond de
subvention
KDH
Subvention
octroyée
KDH
Tracteurs - 30% 72.00 - - -
Tracteur 125 CV 1 420.00 420.00 30% 72.00 126.00 72.00 72.00
Tracteur Fruitier 1 250.00 250.00 30% 72.00 75.00 72.00 72.00
Matériels d’accompagnement : - - - -
Charrue à soc 1 50.00 50.00 30% 17.00 15.00 17.00 15.00
Atomiseurs 1 158.00 158.00 50% 60.00 79.00 60.00 60.00
Défoncement 14 42.00 3.00 30% 2.00 12.60 28.00 12.60
Action 2 : Aménagements hydro agricoles 5.32 184.71 34.72 80% 52.00 147.77 276.64 147.77
Prime agrumes 5.32 12 100% 12.00 63.84 63.84 63.84
Total 1 199.91 519.21 443.207
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 38
C.6 Comptes d’exploitation prévisionnelle culture.
C.6.1 Comptes d’exploitation.
En milliers de dirhams A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Chiffre d'affaires 38.40 165.58 1 218.39 1 323.55 1 606.50 2 122.85 2 916.44 3 593.00 4 455.50 5 443.42
Evolution du chiffre d'affaires 0.09 0.21 0.32 0.37 0.23 0.24 0.22
Achats consommés 9.30 20.22 20.61 22.45 26.35 26.95 28.21 28.75 28.75 28.75
Charges de personnel - main d'œuvre variable 6.93 14.63 15.36 20.06 30.32 31.59 31.84 35.38 35.38 35.38
Autres charges externes 95.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00
Autres charges d'exploitation 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00
Impôts et taxes 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00
Charges de structure 303.84 414.12 442.63 447.43 467.16 467.16 493.16 493.16 514.92 520.72
Charges d'exploitation 600.07 808.97 838.61 849.94 883.84 885.71 913.21 917.29 939.05 944.85
Dotations aux amortissements 344.96 369.36 382.56 390.06 420.06 103.55 87.89 80.69 80.69 80.69
Résultat d'exploitation - 906.63 - 1 012.76 - 2.78 83.55 302.60 1 133.60 1 915.34 2 595.02 3 435.76 4 417.87
En % du CA 0.06 0.19 0.53 0.66 0.72 0.77 0.81
Produits financiers
Frais financiers 46.11 41.06 32.00 21.34 5.85 2.67 0.89 - - -
Résultat financier - 46.11 - 41.06 - 32.00 - 21.34 - 5.85 - 2.67 - 0.89 - - -
Résultat courant - 952.73 - 1 053.81 - 34.78 62.21 296.75 1 130.93 1 914.45 2 595.02 3 435.76 4 417.87
Produits non courants 443.21 - - - - - - - - -
Charges non courantes 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00
Résultat non courant 377.21 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00
Résultat net - 575.53 - 1 119.81 - 100.78 - 3.79 230.75 1 064.93 1 848.45 2 529.02 3 369.76 4 351.87
Cash-flow - 230.56 - 750.45 281.78 386.27 650.81 1 168.48 1 936.34 2 609.71 3 450.46 4 432.56
Amortissement du crédit bancaire 239.15 268.04 285.84 302.96 63.80 34.92 17.12 - - -
Résultats d’exploitation = chiffre d’affaire – charges totales – dotations aux amortissements
Résultats net de l’exercice = résultats d’exploitation – charge financière - charges non courantes
Charge financière correspond aux intérêts bancaires
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 39
C.7 Comptes d’exploitation prévisionnel consolidé
C.7.1 Annuité constante et Amortissement d'emprunt
Années A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Produits d'exploitation Citronnier des 4 saisons
Chiffre d'affaire 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443
PV 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443
Total des produits d'exploitation 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443
Charge variables
PV 600 809 839 850 884 886 913 917 939 945
Total des charges variables 600.07 808.97 838.61 849.94 883.84 885.71 913.21 917.29 939.05 944.85
Marges - 562 - 643 380 474 723 1 237 2 003 2 676 3 516 4 499
Marges/ charges variables - 0.94 - 0.80 0.45 0.56 0.82 1.40 2.19 2.92 3.74 4.76
Frais financier - 907 - 1 013 -3 84 303 1 134 1 915 2 595 3 436 4 418
Résultat d'exploitation - 907 - 1 013 - 3 84 303 1 134 1 915 2 595 3 436 4 418
Amortissement 345 369 383 390 420 104 88 81 81 81
Charges totales 945.03 1 178.34 1 221.16 1 240.00 1 303.90 989.25 1 001.10 997.98 1 019.74 1 025.55
charge non courant 66 66 66 66 66 66 66 66 66 66
produits non courants 377 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66
Résultats de l'exercice - 940 - 1 514 - 517 - 439 - 249 898 1 695 2 382 3 223 4 205
Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
PROJET N° 4252 40
C.7.2 Charge de structure
A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Produits d'exploitation Citronnier des 4 saisons
Chiffre d'affaire 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443
Total des produits d'exploitation 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443
Charge de structure variable
Unité 1 280 611 759 738 825 966 1 212 1 353 1 520 1 687
Total des charges de structure variable 280.14 610.52 758.56 737.91 825.18 965.82 1 212.20 1 352.84 1 519.91 1 686.99
Marges - 242 - 445 460 586 781 1 157 1 704 2 240 2 936 3 756
Marges/ charges variables - 0.86 - 0.73 0.61 0.79 0.95
1.20
1.41 1.66 1.93 2.23
Charges de structures 150 150 150 150 150 150 165 182 182 200
Charges totales 430 761 909 888 975 1 116 1 377 1 534 1 701 1 887
Dotations aux amortissements - - - - 127 127 127 127 - -
Résultat d'exploitation - 392 - 595 310 436 504 880 1 412 1 932 2 754 3 557
Résultat financier - - - - 26 20 14 7 - -
charge non courant 40 60 60 60 60 120 150 150 150 150
produits non courants - - - - 325 - - - - -
Résultats de l'exercice - 432 - 655 250 376 743 740 1 248 1 774 2 604 3 407
C.8CASH FLOW
A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10
Résultat net de l'exercice - 577 - 1 014 1 058 1 260 1 078 1 909 3 201 4 408 5 951 7 736
Dotations aux amortissements 239 268 286 303 191 162 144 127 - -
CASH FLOW - 338 - 746 1 343 1 563 1 269 2 071 3 345 4 535 5 951 7 736
CASH FLOW actualisée - 338 - 791 1 509 1 861 1 602 2 771 4 745 6 819 9 486 13 070
CASH FLOW actualisée cumulée - 338 - 1 129 381 2 242 3 844 6 615 11 361 18 180 27 665 40 735
Dossier Projet de production AGRICOLE

Contenu connexe

Tendances

gestion d'approvisionnement et gestion de stock
gestion  d'approvisionnement et gestion de stockgestion  d'approvisionnement et gestion de stock
gestion d'approvisionnement et gestion de stockMaryam Boussaffa
 
Rapport stage pfe
Rapport stage  pfe Rapport stage  pfe
Rapport stage pfe rimeh moussi
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailYassine BAKMOU
 
Présentation projet de fin d'étude
Présentation projet de fin d'étudePrésentation projet de fin d'étude
Présentation projet de fin d'étudeDonia Hammami
 
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...mahamane manirou abdou
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfHani sami joga
 
Rapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_revise
Rapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_reviseRapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_revise
Rapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_reviseMourad Bendaou
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...HAFID Ait Bihi
 
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...Ayoub Minen
 
Maroc : Plan emergence
Maroc : Plan emergenceMaroc : Plan emergence
Maroc : Plan emergenceOumaima Karim
 
Plateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesPlateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesMajdi SAIBI
 
Rapport gestion projet
Rapport gestion projetRapport gestion projet
Rapport gestion projetRabeb Boumaiza
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptMohamed Ben Bouzid
 

Tendances (20)

gestion d'approvisionnement et gestion de stock
gestion  d'approvisionnement et gestion de stockgestion  d'approvisionnement et gestion de stock
gestion d'approvisionnement et gestion de stock
 
Rapport stage pfe
Rapport stage  pfe Rapport stage  pfe
Rapport stage pfe
 
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travailRapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
Rapport de stage OCP Safi : l'implication du personnel au travail
 
Rapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologieRapport de sortie d'hydrogéologie
Rapport de sortie d'hydrogéologie
 
Rapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFERapport Projet Fin d'Études PFE
Rapport Projet Fin d'Études PFE
 
OCP_MANAGEM.pptx
OCP_MANAGEM.pptxOCP_MANAGEM.pptx
OCP_MANAGEM.pptx
 
rapport final - Copie
rapport final - Copierapport final - Copie
rapport final - Copie
 
Présentation PFE
Présentation PFEPrésentation PFE
Présentation PFE
 
Présentation projet de fin d'étude
Présentation projet de fin d'étudePrésentation projet de fin d'étude
Présentation projet de fin d'étude
 
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
Rapport de sortie des étudiants de l'université de zinder département de géog...
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
 
Rapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_revise
Rapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_reviseRapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_revise
Rapport-Stage-professionnel-BENDAOU-Mourad_revise
 
Calcul des prévisions
Calcul des prévisionsCalcul des prévisions
Calcul des prévisions
 
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
Projet de fin d'études licence Pro TCF Université Ibn Zohr Agadir {Gestion de...
 
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
Rapport projet de fin d'études: Elaboration d’un tableau de bord et politique...
 
Maroc : Plan emergence
Maroc : Plan emergenceMaroc : Plan emergence
Maroc : Plan emergence
 
Plateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'étudesPlateforme de gestion des projets de fin d'études
Plateforme de gestion des projets de fin d'études
 
Rapport gestion projet
Rapport gestion projetRapport gestion projet
Rapport gestion projet
 
PFE IMPREMER
PFE IMPREMERPFE IMPREMER
PFE IMPREMER
 
présentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.pptprésentation soutenance PFE.ppt
présentation soutenance PFE.ppt
 

Similaire à Dossier Projet de production AGRICOLE

La promotion immobilière au maroc
La promotion immobilière au marocLa promotion immobilière au maroc
La promotion immobilière au marocserec1
 
tourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économie
tourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économietourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économie
tourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économieHamdane ALIOUAT
 
Sénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes
Sénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptesSénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes
Sénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptesSerigne Diagne
 
2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF
2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF
2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDFKamanoBengaly
 
Cahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993a
Cahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993aCahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993a
Cahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993aMohamed El Amine Bou
 
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2Serigne Diagne
 
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2Serigne Diagne
 
Le secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocLe secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocserec1
 
Le secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocLe secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocserec1
 
Le secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocLe secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocserec1
 
Bâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au marocBâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au marocserec1
 
Bâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au marocBâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au marocserec1
 
Rapport tarifs de l'électricité
Rapport   tarifs de l'électricitéRapport   tarifs de l'électricité
Rapport tarifs de l'électricitéJulienLagarde
 
Dépenses courantes par ministère
Dépenses courantes par ministèreDépenses courantes par ministère
Dépenses courantes par ministèrePaperjam_redaction
 

Similaire à Dossier Projet de production AGRICOLE (20)

La promotion immobilière au maroc
La promotion immobilière au marocLa promotion immobilière au maroc
La promotion immobilière au maroc
 
Eie maroc vert
Eie maroc vertEie maroc vert
Eie maroc vert
 
tourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économie
tourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économietourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économie
tourisme d'affaires : un atout majeur pour l'économie
 
Sénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes
Sénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptesSénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes
Sénégal : Le rapport annuel 2012 de la Cour des comptes
 
Dce pda senegale
Dce pda senegaleDce pda senegale
Dce pda senegale
 
2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF
2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF
2- Etude_Geotechnique_1ere_partie.PDF
 
Cahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993a
Cahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993aCahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993a
Cahier des charges_techniques_particulieres-lot2_cle56993a
 
Gprcim
GprcimGprcim
Gprcim
 
CPS.pdf
CPS.pdfCPS.pdf
CPS.pdf
 
CPS.pdf
CPS.pdfCPS.pdf
CPS.pdf
 
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
 
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
Cour des comptes: voici l'intégralité du rapport 2
 
Le secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocLe secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au maroc
 
Le secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocLe secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au maroc
 
Le secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au marocLe secteur agro industriel au maroc
Le secteur agro industriel au maroc
 
Bâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au marocBâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au maroc
 
Bâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au marocBâtiment et travaux publics au maroc
Bâtiment et travaux publics au maroc
 
Rapport stage
Rapport stageRapport stage
Rapport stage
 
Rapport tarifs de l'électricité
Rapport   tarifs de l'électricitéRapport   tarifs de l'électricité
Rapport tarifs de l'électricité
 
Dépenses courantes par ministère
Dépenses courantes par ministèreDépenses courantes par ministère
Dépenses courantes par ministère
 

Dossier Projet de production AGRICOLE

  • 1. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 Royaume Du Maroc Ministère de l’Agriculture des Pêches Maritimes Soumission A L’appel D’offre N° 03/17-R Petits Projets Agricoles Projet N° 4252 Dossier B : Offre Projet Présenté par : Mr. ESSAID ELMASSI Novembre 2017
  • 2. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 SOMMAIRE I. Identification du soumissionnaire...................................................................................................2 II. Références du soumissionnaire ......................................................................................................2 III. Projet :......................................................................................................................................4 A.1 Présentation de la Zone (Sidi Hmad Oaamar) :................................................................................................5 A.1.1 Situation géographique : ................................................................................................5 A.1.2 Démographie :...............................................................................................................5 A.1.3 Données naturelles :.......................................................................................................5 A.1.4 Atouts et contraintes au développement agricole dans la région : ...................................6 A.1.5 Conditions édaphiques :.................................................................................................6 A.1.6 Occupation de l’espace agricole et performances des filières de productions végétales ..7 A.1.7 Contraintes au développement des filières dans la région. ..............................................7 A.1.8 Principales agrégations professionnelles dans la région..................................................8 A.2 Plan Agricole Régional ..................................................................................................................................8 A.1 Présentation de l’exploitation : .......................................................................................................................8 A.1.1 Situation de la ferme :....................................................................................................8 A.1.2 Diagnostic de la situation actuelle :................................................................................8 A.1.3 Plan parcellaire : La figure suivante illustre le plan parcellaire de la ferme :...................9 A.1.4 Ressources hydriques :.................................................................................................10 A.1.5 Moto- pompe :.............................................................................................................10 A.1.6 Stations de tête : ..........................................................................................................10 A.1.7 Bassin de stockage :.....................................................................................................10 A.1.8 Equipements, matériel et bâtiments :............................................................................10 A.2 Fiche Signalétique Du Projet :......................................................................................................................11 A.3 Contexte Et Objet De L’appel D’offre : ........................................................................................................11 A.3.1 Introduction.................................................................................................................11 A.3.2 Idée De Projet..............................................................................................................12 A.3.3 Notre Projet Se Veut Etre : ..........................................................................................12 A.3.4 Renseignements Sur Le Promoteur ...................................... Erreur ! Signet non défini. IV. Programme d’action et de mise en valeur.................................................................................12 B.1 Présentation de la propriété. .........................................................................................................................12 B.2 Programme d’action et de mise en valeur......................................................................................................12 Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base..................................................13 o Installation de la pépinière :.........................................................................................13 o Aménagements hydro agricoles : .................................................................................14  Approfondissement du forage existant :.......................................................................14  Bassins GM :...............................................................................................................14  Equipements d'irrigation :............................................................................................14 Action 2 : Création plantations des Cultures Arboriculture Agrume Citronnier Et Préservation des plantations des arboricultures. .............................................................................................14 Action 3 : Equipement en matériel agricoles...............................................................................14 Action 4 : Mise en place des systèmes qualité .............................................................................15 Action 5 : Respect de l’environnement........................................................................................15 Action 6 : Développement social et sociétal :..............................................................................16 B.3 Conduite Technique et Normes De Production..............................................................................................23 B.3.1 Systématique................................................................................................................23 B.3.2 Description Morphologique.........................................................................................24 B.3.3 Les Exigences Climatiques Du Citronnier....................................................................25 B.3.4 Les Exigences Édaphiques Du Citronnier ....................................................................26 B.3.5 Au niveau du verger : ..................................................................................................26 B.3.6 Amendement organique :.............................................................................................26 B.3.7 Apport d’engrais : .......................................................................................................27 B.3.8 Récolte et conservation................................................................................................30
  • 3. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 B.4 Objectif De Rendement et Hypothèse de travail :..........................................................................................32 B.5 Projections de vente par produit et par destination :.......................................................................................32 V. Création d’emploi et Ressources humaines...............................................................................34 VI. Les investissements projetés et leur schéma de financement.....................................................35 C.1 Les investissements projetés. :......................................................................................................................35 C.2 Planning des investissements projetés retraités par durée de vie ....................................................................35 C.3 Planning des dotations aux amortissements...................................................................................................36 C.4 Mode de Financement verger agricole ..........................................................................................................36 C.5 Subvention &Primes sur investissement .......................................................................................................37 C.6 Comptes d’exploitation prévisionnelle culture. .............................................................................................38 C.6.1 Comptes d’exploitation................................................................................................38 C.7 Comptes d’exploitation prévisionnel consolidé.............................................................................................39 C.7.1 Annuité constante et Amortissement d'emprunt............................................................39 C.7.2 Charge de structure......................................................................................................40 C.8 CASH FLOW ..............................................................................................................................................40 C.9 Résultat du Comptes d’exploitation prévisionnel consolidé...........................................................................41
  • 4. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 1 Introduction générale La présente étude a pour objectif de relater les différentes composantes technico-économiques et financière relatives au projet de la production agricole que Mr. ESSAID ELMASSI, comptent à réaliser dans l’exploitation agricole située au niveau de la région du SOUSS MASSA commune Rurale Sidi Hmad Oaamar Douar Ait Belkacem Cercle Et Province De Taroudant. Titre foncier N° T.4663/s. Le choix de ce projet est le résultat d’une série d’investigations réalisées dans la région cible et de contact avec des personnes ressources des services agricoles de la région (notamment l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole du SOUSS MASSA et la direction Régional de l’agriculture du Souss Massa) et des opérateurs privés de la filière installés au niveau de la zone ainsi qu’à l’étranger. En outre, l’expérience du promoteur dans la gestion de projets en général et d’une exploitation agricole en particulier est un atout pour ce choix. Ainsi, la réussite de ce projet est favorisée par : - L’intérêt particulier accordé à la filière par les services de l’agriculture. - Les conditions édapho-climatiques de la zone, sa localisation géographique, ses ressources en eau et les aménagements hydro-agricoles et la disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée. - Les subventions octroyées par l’état pour encourager les investissements agricoles conjugués aux capacités financières du promoteur.
  • 5. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 2 I.Identification du soumissionnaire Nom et Prénom : Mr. ESSAID ELMASSI CIN : J C 276 Adresse du domicile : Dr Tolba Sidi Ahmed Ouamer Ouled Teima Commune Rurale : Sidi Hmad Oaamar Province : Taroudant Région : Souss-Massa II.Références du soumissionnaire  RENSEIGNEMENTS SUR LE PROMOTEUR : Le promoteur du projet est né et a grandi à la zone du terrain objet de l’investissement. Sa famille possède et exploite la ferme d’en face depuis 50 ans. Elle y cultive des agrumes, des maraichages, céréales et fait de la production laitière. Par conséquent, elle connait très bien la nature du sol, les cultures adaptées au terrain et l’ensemble du personnel agricole vivant dans la région. C’est donc en partenariat avec sa famille que le promoteur envisage l’exploitation et la réalisation de ce projet. Son rôle à lui sera celui de financer le projet dans sa totalité en veillant à l’introduction de nouvelles technologies en assurant sa gestion et sa pérennité. En effet le promoteur il exploite ce moment la parcelle objet de l’appel d’offre et vue que la main d’œuvre engagé sur une base permanente à ce jours il a un objectif de contribuer à la stabilité sociale et la souveraineté financier par l’augmentation de la production. Ainsi que le promoteur a Une large habilité dans le domaine agricole agrémenté d’une expérience de plus de 40 ans au sein des fermes de la famille dans la gestion des produits agricoles. Compétence confirmée avec une croissance de production prouvée, Les domaines d’activité du promoteur sont diverses mais convergent dans la maîtrise des techniques de gestion et de management requises pour assurer la réussite du projet en question d’une part, d’autre part le promoteur a la responsabilité de gérer d’autres fermes de sa famille. Une question toute simple se pose : peut-on aider le secteur agricole à évoluer tout en lui apportant le capital nécessaire et les techniques de gestion modernes adéquates ? Cette question a été motivant pour réfléchir à la location de ce terrain domaine privé de l’état conjugué du savoir-faire et du capital financier à pousser le promoteur d’investir dans le secteur agricole et par conséquent le développement de sa région natale et la création de l’emploi pour la population local.
  • 6. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 3  EXPERIENCES PROFESSIONNELLES : o Gestionnaire d’exploitation agricole au sein d’une compagnie réputée Et Gérant d’une Ferme de production agricole. o Expérience de plus de 40 ans en tant que gestionnaire au sein d’une exploitation agricole : Croissance de plus de 30% annuels o Expert en bêtes et en récolte, a coordonné des programmes et services agricoles et marketing ainsi que des opérations de recherches dans le domaine agricole. o Cultiver, irriguer, semer, appliquer des pesticides et des fertilisants le tout suivant un programme savamment élaboré o Acquérir les meilleurs pesticides et fertilisants o Effectuer la comptabilité et le contrôle de gestion des charges de la ferme (Différent charges, production, commercialisation…) o Réparer et surveiller les installations fermières et les machines o Communication et esprit d’équipe. o Planifier la minimisation de la dégradation de l’environnement et réparer les dommages existants à travers des programmes de plantation d’arbres. o Diriger le Capital commercial de la ferme, planifier la direction stratégique o Responsable de la gestion financière par le contrôle des dépenses et des entrées d’argent o Nettoyer et faire la maintenance des bâtiments afin de maintenant un standard de vie satisfaisant et une qualité supérieure des produits o Effectuer la comptabilité o Appui à l’organisation de producteurs agricoles ; structuration et bonne gouvernance, gestion de l’eau et des ressources naturelles en milieu forestière. o Gestion des ressources humaines suivies et évaluation de projet de production agricole. o Le promoteur est un membre de plusieurs organismes et associations du Maroc telles que : Association des producteurs des agrumes du Maroc (ASPAM) Coopérative Marocain Agricole (CAM Sud) Coopérative Marocain ZAOUIA. N.B : Pour plus de détails voire les pièces joint au présent dossier
  • 7. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 4 III.Projet : Projet N° 4252 Références Foncières : (ID27/SUB) - TF4663/S Région : Souss-Massa Province : Taroudant Commune Rurale : Sidi Hmad Oaamar Consistance de Projet : Production De La Culture Arboriculture Agrume Citronnier : (Citrus Limon - Eureka 4 -- Citronnier Des 4 Saisons)
  • 8. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 5 A.1 Présentation de la Zone (Sidi Hmad Oaamar) : A.1.1 Situation géographique : La commune Rurale Sidi Hmad Oaamar est une commune rurale de la Province De Taroudant de la région de Souss-Massa , La commune rurale de Sidi Ahmed Ou Amer créée en 1992 et qui se situe à environ de 32 km de la ville de Taroudant vers l’ouest sur une superficie estimée à 76 km². De point de vue démographique, la commune compte actuellement plus de 13753 habitants selon le haut-commissariat au plan en RGPH 2004, répartie sur 20 douars, avec un taux de pauvreté de 13%, un taux de vulnérabilité de 19.3%. Elle est située aux cordonnées Lambert : X=138500 ; Y= 384 500 ou. Son altitude moyenne est à Z= 130 NGM. Figure 1 ; Carte de situation A.1.2 Démographie : D'après les recensements nationaux de la population effectuée en 2014 avait une population de 13 753 personnes. A.1.3 Données naturelles : Climat : C’est un climat semi-aride caractérisé par des étés chauds et des hivers doux (influence océanique). Température : la moyenne des températures minimales est de12, 7°C, le mois le plus froid est janvier. La moyenne des températures maximales est de 25,41°C, le mois le plus chaud est juillet. Hygrométrie : Le degré d’hygrométrie pendant la période du chergui ne dépasse pas 15% tandis qu’aux mois de Novembre à mars il est supérieur à 80%. Pluviométrie : la pluviométrie annuelle varie de 150 à 200 mm Elle est irrégulière dans l’espace et dans le temps. Vents : les vents dominants soufflent du secteur Nord-ouest en hiver et sud-est en été. Aléas climatiques : le chergui (air chaud) peut surgir à toute époque de l’année (aux quatre saisons).
  • 9. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 6 Insolation : la région est connue par son volume d'ensoleillement élevé (3100 h/an) notamment durant la période qui s'étend du Mars à Septembre. Relief et sols : Le Centre Sidi Hmad Ouaamer se trouve dans la plaine du Souss présentant une topographie faiblement marquée avec une pente d'un axe du sud-est vers le nord-ouest. Du point de vue géologie il s'agit en général de formations du quaternaire sous forme de sable fin plus au moins consolidé. Végétation : Sidi Hmad Ouaamer est entourée de zones agricoles marquées par des fermes et champs à différentes cultures. On notera une ceinture formée par une zone forestière avec une prédominance d'arganiers. Hydrologie : De point de vue hydrologique, les ressources en eaux souterraines de la région sont issues du grand système aquifère de la plaine de Souss. L'alimentation de la nappe phréatique est principalement assurée par les apports provenant du Haut Atlas. Il existe plusieurs points d'eau dans la zone et par la suite une mobilisation des eaux souterraines à des fins agricoles et abondantes. A.1.4 Atouts et contraintes au développement agricole dans la région : 4.1 Atouts :  Climat favorable caractérisé par un hiver doux et un été chaud.  Sols riches et fertiles  Une partie de la zone est irriguée par le barrage 4.2 Contraintes :  Baisse excessive de la nappe phréatique, en effet les agriculteurs sont de plus en plus obligés de creuser à des profondeurs qui peuvent aller jusqu’à 250 m.  Micropropriété, suite à la division des parcelles d’une génération à l’autre.  Facteurs de productions relativement chères. A.1.5 Conditions édaphiques : Eau : les ressources en eau dans la région sont très limitées ; l’eau utilisée pour l'irrigation provient soit des barrages soit de la nappe phréatique. Sa qualité est fortement affectée par l'ensablement ainsi que par la salinité, mais elle reste toujours favorable à l’irrigation. Sol : Dans cette région les sols sont à majorité alluviaux, peu évolués et constitués par des sables et des limons, avec en général peu ou pas d’argile et pauvres en humus. Ils sont calcaires et de teneur moyenne en potasses et en phosphates. La région, et notamment la commune rurale de Sidi Hmad Ouaamer, présente des conditions climatiques favorables pour l’installation de plusieurs cultures pendant toute l’année. Ces conditions climatiques favorables peuvent être résumées-en : o Température modérée (19°c en moyenne). o Ensoleillement important (3100 h /an en moyenne) o Hygrométrie favorable (70% en moyenne) Ces conditions sont exprimées par la position géographique de la région. En effet, sa latitude lui confère un bon ensoleillement durant toute l’année, de même l’océan joue un rôle tampon adoucissant la température et augmentant l’humidité relative (commune rurale loin de environ 30km de l’océan)
  • 10. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 7 A.1.6 Occupation de l’espace agricole et performances des filières de productions végétales Figure 2 : Source : ADA, plan régional de Souss-Massa Draa o Les cultures de maraîchage et d'agrumes en irrigué dégagent de hautes valeurs ajoutées (98 000 DH/ha pour le maraîchage et 32 000 DH/ha pour les agrumes) et ce malgré leur faible superficie, o Les produits de terroir dégagent des valeurs ajoutées plus importants qu'un certain nombre de filières (amandier, olivier...) et ce, malgré l'importance de leur superficie. A.1.7 Contraintes au développement des filières dans la région. Les principales contraintes entravant le développement des filières de production dans la région sont d'ordre technique et environnemental, ou concernent des aspects liés au marché. Ces contraintes varient d'une filière à une autre et d'une unité territoriale agricole à une autre. o Les principales contraintes techniques relevées au niveau des principales filières de production dans la région sont les suivantes :  Faible recours à l'utilisation des intrants particulièrement les cultures extensives (disponibilité, cherté, risques climatiques...) ;  Faible utilisation de matériel végétal de qualité et dominance de matériel local, o Faible maîtrise de techniques culturales (fertilisation, gestion de l'irrigation à la parcelle, protection phytosanitaire...). o Insuffisance de mécanisation de certaines opérations culturales ; o Problèmes liés aux déchets agricoles (restes des cultures, plastique, fil de fer...). o Apparition des maladies à incidences économiques (PPR, Blue Tongue...) o Les contraintes majeures liées au marché des productions agricoles dans la région sont les suivantes : o Présence d'une multitude d'intermédiaires à tous les niveaux des circuits de commercialisation, ce qui réduit les marges des producteurs notamment pour les fruits et légumes, la viande, le lait (colportage)...); o Caractère aléatoire des prix à la production pour les filières non structurées. o Infrastructures de mise en marché des productions non adaptées o Agro-industrie de transformation peu développée (faible valorisation de certaines productions); o Les contraintes liées à l'environnement des productions agricoles dans la région sont les suivantes : o Caractère structurel de la sécheresse. o Régression des dotations d'eau d'irrigation affectées aux périmètres de la grande hydraulique dans la région (déficit de 25 à 50%). o Sur exploitation des ressources en eaux souterraines (déficit moyen annuel de 340 millions de m3) o Structure foncière des propriétés dominée par les faibles superficies ; o Problèmes d'accès au financement agricole particulièrement en zones de montagne ; o Ensablement de certains périmètres irrigués et palmerais ;
  • 11. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 8 A.1.8 Principales agrégations professionnelles dans la région. Les principales agrégations professionnelles dans la région touchent les filières de production du lait, semences sélectionnées des céréales, maraîchage et agrumes. Les agrégateurs sont respectivement COPAG et coopératives laitières pour le Lait, Sonacos pour les semences sélectionnées et Groupes d'exportation et stations de conditionnement pour les maraîchages et agrumes. A.2 Plan Agricole Régional La stratégie agricole telle est conçue dans le cadre du Plan Agricole Régional, a pour principal objectif d’assurer le développement d’une agriculture compétitive et durable à travers les trois axes stratégiques suivants : o Le recours à l’équilibre entre les utilisations et les apports en eau renouvelables par le développement des ressources hydriques, l’économie de l'eau et l’amélioration du service d’eau. o Le développement de l’agriculture moderne pour qu’elle occupe une place importante sur les marchés européens par la promotion des filières de haute productivité et valeur ajoutée. o L’accompagnement de l'agriculture traditionnelle par le développement de nouvelles opportunités modernes et prometteuses et promotion des produits de terroir. La concrétisation de cette stratégie s’appuie sur la mise en œuvre des projets agricoles par filière et des actions et projets transverses retenus au niveau du Plan Agricole Régional du Souss Massa Draa qui est axé sur 80 projets répartis en deux piliers fondamentaux. Le premier concerne 24 projets dédiés au développement, à travers les investissements privés, d'une culture à haute valeur ajoutée. Quant au deuxième, il concerne 55 projets, s'assignant le développement de l'agriculture solidaire et visant, par transitivité, l'amélioration des revenus des agriculteurs et la lutte contre la pauvreté. Et pour accompagner ces projets liés aux chaînes de production, on a procédé à la procuration d'appui aux projets et aux opérations transversales, tablant, en particulier, sur l'économie des eaux d'irrigation, la formation et la recherche scientifique et l'encadrement des agriculteurs. Les projets concertés selon les chaînes de production, faut-il le souligner, ciblent 94.300 agriculteurs et nécessitent une enveloppe budgétaire d'investissement estimée à 10,5 milliards de dirhams, dont la contribution de l'Etat est à hauteur de 48%, soit 5 milliards de dirhams. Les résultats escomptés de ce projet de plan agricole régional pour le SMD se résument dans la hausse de la production pour les chaînes les plus valorisantes, comme il vise la croissance du volume des exportations d'un taux de 45% pour les primeurs et de 44% pour les agrumes. Outre la création, dans le cadre de l'emploi supplémentaire, de 12 millions jours de travail répartis sur la production végétale avec 11,24 millions de jours de travail et la production animale avec seulement 0,76 million. A.1 Présentation de l’exploitation : A.1.1 Situation de la ferme : La ferme Capnval 1 Etat objet du projet n° 4252 se trouve à 1.80 km de la commune Rural Sidi Hmad Oaamar, située sur la côte Sud d’Oued Souss, limitée au Nord par la Route National N° 10, à l'Est par la province de Taroudant, au Sud par Domaine Forestier - Foret d'Hafaya et à l'Ouest par la ville d’Ouled Teima Aux coordonnées (X et Y) ; X=138642 Y=384691 A.1.2 Diagnostic de la situation actuelle : A.1.2.1 Ressource humaines : Puisque la réussite de tout projet est conditionnée par la qualification des personnes qui s’en charge. Ils sont de différents niveaux et compétences, les cadres de la ferme sont :  Locataire (Gérant): M. ESSAID ELMASSI  Il s’occupe de la gestion des fermes et Il assure une double fonction :  Le rôle administratif  L’encadrement technique des techniciens. C’est lui qui modifie le programme de fertigation et des traitements phytosanitaires.  Technicien : au niveau de la ferme, il y a un seul technicien, Il a pour mission de diriger et contrôler avec l’aide de chef des caporaux l’ensemble des opérations réalisées, il est responsable de la conduite de la culture.
  • 12. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 9  Les responsables de la station :On trouve deux personnes, une qui est responsable de la station de fertigation et l’autre responsable de celle des traitements, Ils sont chargés de l’exécution des programmes donnés par leurs supérieurs, et de contrôler le travail des ouvriers.  Les caporaux : Ils ont pour mission de diriger et contrôler le travail des ouvriers.  Les ouvriers : Ils ont pour mission d’accomplir tous les travaux demandés par leurs supérieurs, on trouve deux types : des ouvriers chargés de contrôler le système d’irrigation, doser les engrais, …et d’autres qui travaillent en équipe, ils sont chargés de réaliser les travaux liés à la conduite de la culture. Figure 3: L’organigramme de la ferme A.1.2.2 Système de paie et organisation de travail : La main d’œuvre est payée chaque quinzaine à 70 DH/jr, pour une durée normale de 8 h/jr. Le dimanche le travail est exécuté dans la matinée seulement à 70 DH aussi. Ainsi l’ouvrier reçoit une avance de 300 DH à la fin de la première quinzaine, et le reste est versé au début du mois suivant. Chaque ouvrier a le droit d’un congé de 8 jours par ans, soit une journée et demi par mois. A.1.3 Plan parcellaire : La figure suivante illustre le plan parcellaire de la ferme : Figure 4 : plan parcellaire de la ferme Patron Comptable Technicien Caporal Ouvriers Gardien
  • 13. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 10 A.1.4 Ressources hydriques : La ferme est équipée d’un seul forage de 70 m de profondeur, cette source et considérée de bonne qualité, et une seul filtration est suffisante. A.1.5 Moto- pompe : Pour le forage on fixe une motopompe qui fonction avec du gasoil, la moto- pompe est de 3,5˝. A.1.6 Stations de tête : La station de tête se compose comme : o Injecteur d’engrais : Injecte l’engrais du bac vers les secteurs. o Filtre à disque : Situé après l’injecteur, pour ne pas laisser les particules non soluble de l’engrais passent, afin d’éviter le bouchage des goûteurs. o On procède un purgeur s ‘il y a une différence de pression de 1 bar entre le baromètre d’entrée et celui de la sortie. o Le réseau comprend : Des vannes, une canalisation principale de diamètre 110 mm, o Elle est installée de la station de tête jusqu’au niveau de chaque bloc d’irrigation. A.1.7 Bassin de stockage : L’eau est stockée dans un seul bassin d’accumulation dont la capacité est 1550 m³ il est couvert d’un filet noir pour : o Eviter le développement des algues, o Eviter la souillure des eaux par les débris transportés par le vent. A.1.8 Equipements, matériel et bâtiments : A.1.8.1 Bâtiments : Les différentes constructions de l’exploitation sont : La station de pompage et fertilisation, et un magasin d’outillage. Logement ; une maison pour gardien et une chambre pour technicien Deux magasins pour le stockage des matériels et produits A.1.8.2 Matériels et équipements : On peut résumer la liste du matériel et d’équipement de la ferme dans le tableau suivant : Equipement Nombre Equipement Nombre Equipement Nombre Equipement Nombre Pelles 9 Pulvérisateur à dos 2 Pompe à graisse 1 Brouette 3 Sapes 10 Tracteur 1 Scie à bois 6 Citerne 1000 L 2 Râteaux 4 Moteur diesel 6 cylindre 1 Haches 2 Arrosoirs 3 Fourches 2 Moteur diesel 4 cylindre 1 Sceaux 1 Lances 2 Marteaux 4 Moteur diesel 2 cylindre 1 Cisailles 3 Chariot 1 Chalumeaux 1 Filtre à disque 1 Injecteur 1 Serres 1 Tableau 1: liste du matériel et d’équipement de la ferme
  • 14. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 11 A.2 Fiche Signalétique Du Projet : Nom du Projet Capnval 1 - Etat du projet n° 4252 Superficie totale 6.007Ha SAU : 5.32 ha  Variétés planté dans la ferme  Variétés à planter Agrumes :  Citronnier DES 4 SAISONS : 2.52 Ha  Citronnier DES 4 SAISONS : 2.80 Ha Productions agricoles  En Agrumes Citronnier Des 4 Saisons  60 T à la 10 ème année du projet Montant d’investissement  Agrumes  3.754 Millions de dirhams Effectifs personnels  Cadres  Personnel d’appui  J.T (main d’œuvre)  1 dès la 1ère année  9 dès la 1ère année  92000 dès la 1ère année A.3 Contexte Et Objet De L’appel D’offre : A.3.1 Introduction Le Maroc Vert, est le nouveau chantier lancé par le Ministère de l’Agriculture pour développer ce secteur si intéressant sur le plan national et le plan international, s’ajoutant à cela les initiatives prises par Sa Majesté le Roi Mohamed VI pour développer toutes les régions du Maroc. Cette politique agricole baptisée Plan Maroc Vert repose sur l’accroissement des investissements via o La mise en place d’une agence de développement agricole ; o Le développement des filières par la signature de 9 contrats programme ; o La mise à disposition des investisseurs dans le domaine agricole et agro-alimentaire, les terres non exploitées jusqu’à ce jour (un patrimoine de plus de 700.000 Ha) ; o La simplification des démarches d’octroi de subventions (création des guichets uniques au niveau des DPA et ORMVA). De ce fait, notre projet de production agricole en intensif et super intensif s’inscrit dans les mêmes objectifs : o Valoriser des terres abandonnées, o Introduire de nouvelles cultures à potentiel élevé et l'usage de conduite développée en s'appuyant sur nos moyens techniques humains et un réseau de partenaires spécialisé dans le domaine agricole. Nous sommes conscients de l'apport scientifique et technique au niveau de la région, ce qui nous incite à installer des espèces, des variétés et matériels adaptés au terroir et au marché. Aussi nous adopterons une politique d’ouverture de l'exploitation sur les instituts de recherche agronomique et sur son environnement, cette ouverture va nous permettre d’améliorer l'agriculture de la région (utilisation rationnelle des techniques de production = Fertilisation – Travaux du sol – Récoltes…..) o Assurer une rentabilité optimale d'une propriété de taille par des cultures intensives. o Participer à l'effort national visant à promouvoir la production et l'exploitation des produits agricoles. o Développer l'emploi d’une main d'œuvre rurale, toujours en exode, à la recherche du travail, et par la création de nouveaux postes en recrutant des cadres supérieurs Marocains. o Intégrer des activités de production et de transport basées sur une démarche de qualité. O La viabilité du projet est assurée à long terme, par un équilibre financier permanent et rentabilité incontestable.
  • 15. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 12 A.3.2 Idée De Projet L'objectif général du notre projet est de développer de façon durable l'agriculture da la situation actuelle, en particulier par l'augmentation des capacités de la production des plantations existante dans la parcelle, et de la production de la culture arboriculture Agrume Citronnier : (CITRUS LIMON - EUREKA 4 -- CITRONNIER DES 4 SAISONS) A.3.3 Notre Projet Se Veut Etre : Intégré : nous avons opté par le choix stratégique de concevoir un projet intégrant différentes variétés des cultures maraichères, notre projet s’inscrit pleinement dans le plan Maroc vert et particulièrement dans l’environnement de la région SOUSS MASSA, zone à fort potentiel en production Des cultures maraichères. A forte valeur ajoutée : notre projet est créateur de valeur ajoutée grâce à la modernisation du matériel de production (choix variétal, technique de production et récolte, maîtrise des facteurs de production, irrigation d’appoint) ainsi qu’à son degré d’intégration. A produits de qualité supérieure : notre production selon les normes de qualité est un gage de qualité de notre production et des processus de production mis en œuvre. Générateur d’emplois : notre projet est avant tout respectueux de la main d’œuvre locale qui fera partie intégrante de la main d’œuvre de la ferme et de contribuer à la stabilité sociale, et vu le grand besoin en main d’œuvre pour assurer les activités de notre projet, nous allons créer des journées de travail (travail direct et temporaire) Respectueux de l’environnement : nous envisageons de mettre en application toutes les méthodes, moyens techniques et financiers afin de garantir le respect de l’environnement. Nous avons opté pour une gestion efficace de la fertilisation, particulièrement, pour éviter l’infiltration des nitrates à la nappe phréatique. Contribuant au Développement humain : notre philosophie de développement humain ne repose pas uniquement sur la création de l’emploi, mais aussi sur l’agrégation de petits agriculteurs qui se joindront à nous pour un partenariat gagnant – gagnant. IV. Programme d’action et de mise en valeur. B.1 Présentation de la propriété. - Commune Rurale : Sidi Hmad Ouaamer - Province : Taroudant - Région : Souss Massa - Superficie totale : 6 Ha 00 a 70 c - Superficie agricole utile : 5 Ha 32 a 00 c B.2 Programme d’action et de mise en valeur. Le programme d’action et de mise en valeur de notre projet s’articule autour des axes suivants: 1. Mise à niveau de la propriété 2. Réhabilitation de l’existant 3. Produire des cultures d’Agrume Citronnier (Citrus limon). 4. Mise en place des systèmes qualité 5. Respect de l’environnement 6. Développement social et sociétal
  • 16. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 13 Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base. La mise à niveau de la propriété consiste en la réalisation des différents aménagements et travaux de réhabilitation. Les principales composantes de cet axe sont : o Clôture, pistes et brises vents : nous avons intérêt à mettre en place des clôtures pour délimiter la parcelle. o Construction des bâtiments et locaux : les bâtiments que nous envisageons construire sont : Hangars : nos hangars abriteront le stockage de notre matériel ainsi que le garage de mécanique. Administration : ce bâtiment servira pour la gestion des différentes activités de production, de même qu’il abritera une salle de formation à usage interne. o Electrification en photovoltaïque : nous envisageons l’installation des équipements pour la production de l’électricité photovoltaïque de la ferme à partir de la première année, les travaux et les équipements prévus sont : o Etudes sur site de production. o Travaux d’installation des panneaux solaires. o Mise en place. Préservation des plantations existante : Notre philosophie de ce projet nous amènes à la préservation des plantations des arboricultures Agrume Citronnier d’une superficie de 2.52 Ha et installer notre nouveau projet des cultures arboricultures Agrume Citronnier des 4 saisons d’une superficie de 2.80 Ha (Voire le plan joint au présent dossier) Plan D'assolement Culture A 1 A 2 A 3 A 4 A 5 % Arboriculture existante Agrume Citronnier des 4 saisons 2.52 5.32 5.32 5.32 5.32 88.52% Arboriculture Nouveau plantation Agrume Citronnier des 4 saisons 2.80 - - - - 0.00% Total 5.32 5.32 5.32 5.32 5.32 88.52% Pépinière Semence 0.30 0.30 0.30 0.30 0.30 4.99% Reste Espace verts et pistes 0.39 0.39 0.39 0.39 0.39 6.49% Total 0.69 0.69 0.69 0.69 0.69 11.48% Total General 6.01 6.01 6.01 6.01 6.01 100.00% o Installation de la pépinière : La pépinière est constituée d’un abri serre de type bi tunnel de superficie de 3000 m2 et couvert d’un film plastique (220µm), d’un filet (insectes proof 10x22), et d’un filet utilisé comme combrière en temps chauds et en forte insolation. Le sol est couvert d’un film plastique noir pour empêcher la contamination des jeunes plants par les agents pathogènes qui peuvent exister dans le sol.
  • 17. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 14 o Aménagements hydro agricoles : Notre projet envisage la mise en place d’un réseau d’irrigation moderne avec le réaménagement du bassin existante et stations de tête pour le pilotage des irrigations et de la fertilisation dès la première année, les aménagements hydro agricoles concerneront : Approfondissement du forage existant : Pour satisfaire les besoins en eau d’irrigation, nous procéderons le creusement d’un forage ou Approfondissement du forage existant à la première année d’une profondeur de 160 m. Bassins GM : Pour assurer une autonomie d’irrigation pendant la période de pointe, nous procéderons au réaménagement du bassin existant la première année de 3600 m3. Equipements d'irrigation :  Motopompes immerge pour forage.  Motopompes de reprise.  Canalisation et accessoires d’irrigation.  Station de tête ;  Réseau d'irrigation localisée : Le mode d’irrigation le plus adéquat pour l’exploitation agricole est la micro irrigation. Action 2 : Création plantations des Cultures Arboriculture Agrume Citronnier Et Préservation des plantations des arboricultures. Notre philosophie de projet nous amènes à installer notre projet sur une superficie de 5.32 Ha, réparties en :  Plantation : L’installation de notre verger requiert les opérations suivantes :  Travaux du sol : un défoncement avec chisel suivi d’un épandage d’engrais de fond, et couplé avec un cover-cropage croisée.  Piquetage : consiste à signaler sur le terrain les points dans lesquels vont se situer les plants.  Creusement trous : nous ferons appel à une société de génie civile pour le creusement des trous  Rebouchage : manuelle  Plantation : cette technique manuelle qui ne requiert pas une grande technicité.  Tuteurage : cette technique doit être tuteurée pour les protéger contre les vents dominants Action 3 : Equipement en matériel agricoles Nous optons dans notre unité de production à respecter les normes de mécanisation recommandés par le Ministère de L’Agriculture et de Pêche Maritime afin de relever le défi de la mécanisation agricole, notre investissement raisonné en matériel agricoles consiste à s’équiper en tracteurs, en camionnette (pickup) et matériel d’accompagnement.
  • 18. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 15 Action 4 : Mise en place des systèmes qualité Des systèmes de qualité seront installés pour répondre aux exigences de clients et pour assurer une meilleure qualité et efficience des produits de notre projet il s’agit de système choisis : GLOBALGAP,  Global Gap : Afin d’être en conformité avec les exigences des marchés de l’exportation, toute la propriété sera certifiée selon le référentiel GlobalGap. Les constructions prévues seront conformes aux normes de ce référentiel. L’accompagnement de la mise en place du GlobalGap sera assuré par un organisme habilité et agréé dès la deuxième année. Les racines de GLOBALG.AP ont commencé en 1997 en tant que EUREPGAP, une initiative par les détaillants appartenant au Groupe de travail Producer Euro-Retailler. Détaillants britanniques travaillant en collaboration avec les supermarchés en Europe continentale prennent conscience de plus en plus les préoccupations des consommateurs concernant la sécurité des produits, l’impact environnemental et de la santé, la sécurité et le bien - être des travailleurs et des animaux. Leur solution: Harmoniser leurs propres normes et procédures et développer un système de certification indépendant pour les bonnes pratiques agricoles (BPA). Les normes EUREPGAP ont aidé les producteurs respectent les critères à l'échelle européenne acceptées pour la sécurité alimentaire, les méthodes de production durables, des travailleurs et le bien-être des animaux, et l'utilisation responsable de l'eau, les aliments composés et des matériaux de propagation des plantes. Certification harmonisé signifie également des économies pour les producteurs, car ils ne seraient plus besoin de subir plusieurs audits selon des critères différents chaque année. Au cours des dix prochaines années, le processus étalé sur tout le continent et au-delà. Poussé par les effets de la mondialisation, un nombre croissant de producteurs et les détaillants à travers le monde ont rejoint en, gagnant l'importance européenne globale de l'organisation. Afin de tenir compte à la fois sa portée mondiale et son objectif de devenir la principale norme GAP internationale, EUREPGAP a changé son nom à GLOBALG.AP en 2007. GLOBALG.AP est aujourd'hui le premier programme d'assurance agricole du monde, traduisant les besoins des consommateurs dans les bonnes pratiques agricoles dans une liste en croissance rapide des pays - actuellement plus de 100. Action 5 : Respect de l’environnement Afin de répondre aux préoccupations du périmètre pour la protection et la conservation de l’environnement d’une part, et la santé et la sécurité alimentaire d’autre part. Notre démarche se fonde sur des actions concrètes telles que : o surveiller la présence et l’évolution des ravageurs et des maladies. o décider d’une intervention en fonction du seuil de tolérance pour chaque nuisible o choisir les produits phytosanitaires selon leur toxicité et leur écotoxicité o choisir des moyens de lutte biologique ou prophylactique o favoriser les pratiques agronomiques adaptées aux besoins du verger
  • 19. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 16 o assurer une bonne répartition des produits et des fertilisants sur la surface considérée o gérer les déchets produits par l’exploitation o noter les interventions effectuées sur l’exploitation o s’informer des actualités et évolutions des techniques, former les salariés à ces nouvelles pratiques. Action 6 : Développement social et sociétal : Notre philosophie de développement humain repose sur la valorisation du travail humain et s’inscrit pleinement dans l’objectif de l’Initiative Nationale de Développement Humain, et qui fait de l’homme un générateur de richesses. o Mise en place d’un petit centre de formation technique (salle, logement stagiaires) équipé au profit de :  Personnel de la ferme ;  Petits agriculteurs de la zone : démonstrations techniques, visites terrains, formation et stage aux techniciens et fils d’agriculteur ;  Jeunes, des douras avoisinants, issues de la formation professionnelle via des stages d’insertions  Femmes et jeunes filles des douars avoisinants par des sessions de sensibilisation et d’alphabétisation/formation.
  • 20. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 17 Programme d’action et de mise en valeur Année Total A 1 A 2 A 3 Composantes Amorti Unité Quantité Valeur (KDH) PU (KDH) Quantit é Valeur (KDH) Quantit é Valeur (KDH) Quantit é Valeur (KDH) Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base 464.72 464.72 Clôtures et brise vents 5 129.03 129.03 - - Poteau, filet et installation 5 Ml 1 518.00 129.03 0.09 1 518.00 129.03 - - filet et installation (3 m de hauteur) 5 m² - - 0.00 - - - Installation 5 Ml - - 0.01 - - - Travaux Topographiques 20 ha 6.007 4.81 0.80 6.01 4.81 - - Abris (y poteaux, fil de fer, socles, montage) 20 Ha - - 330.00 - - - Pépinière de production de plants maraîchers 20 m² 3 000.00 - 0.56 - - - Electrification photovoltaïques 10 Forfai t 66.00 66.00 - - Panneaux Solaires 10 Forfai t 4.00 12.00 12.00 1.00 12.00 - - Onduleurs 10 Unité 2.00 48.00 16.00 3.00 48.00 - - Batteries 10 Forfai t 4.00 4.00 4.00 1.00 4.00 - - Câbles + raccordement, 10 Forfai t 1.00 2.00 2.00 1.00 2.00 - - Fosse sceptique 20 Unité - - 20.00 - - - - Constructions 20 m² 172.80 172.80 - - réaménagement hangar 20 m² 64.00 92.80 1.45 64.00 92.80 - - réaménagement locaux bureaux 20 m² 40.00 40.00 1.00 40.00 40.00 - - réaménagement logement 20 m² 40.00 40.00 1.00 40.00 40.00 - - Arrachage ancien verger 5 ha 2.52 10.08 4.00 2.52 10.08 - - Abris station 20 m² 12.00 12.00 1.00 12.00 12.00 - - bris forage 20 m² 0.40 28.00 70.00 0.40 28.00 - - Aménagement des pistes 20 Km 14.00 42.00 3.00 14.00 42.00 - - Défoncement 20 ha 464.72 464.72 - -
  • 21. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 18 Programme d’action et de mise en valeur (suite) Année A 4 A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10 Composantes Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base Clôtures et brise vents Poteau, filet et installation filet et installation (3 m de hauteur) Installation Travaux Topographiques Abris (y poteaux, fil de fer, socles, montage) Pépinière de production de plants maraîchers Electrification photovoltaïques Panneaux Solaires Onduleurs Batteries Câbles + raccordement, Fosse sceptique Constructions réaménagement hangar réaménagement locaux bureaux réaménagement logement Arrachage ancien verger Abris station bris forage Aménagement des pistes Défoncement
  • 22. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 19 Programme d’action et de mise en valeur (suite) Année Total A 1 A 2 A 3 A 4 Composantes Amorti Unité Quantité Valeur (KDH) PU (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Aménagements hydro agricoles 254.63 211.18 43.45 - - Réhabilitation forage existant 20 Unité 1.00 80.00 80.00 1.00 80.00 - - - Bassins 20 - 52.08 52.08 - - - Géo membrane 1000µ 20 m² 4 300.00 52.08 0.06 840.00 52.08 - - - Creusement, défoncement, terrassement et installation 20 m3 4 000.00 - 0.03 - - - - - - Équipements de pompage 5 Unité 40.00 40.00 - - - pompes immergées 5 Unité 1.00 40.00 40.00 1.00 40.00 - - - Motopompes à axe horizontale 5 Unité 1.00 - - 1.00 - - - - Équipements de micro irrigation (matériels et installation) 5 Ha 82.55 39.10 43.45 - - - Irrigation localisée (rampe et goutteurs) 5 ha 5.32 82.55 15.52 2.52 39.10 2.80 43.45 - - - - Tranchées et terrassement 5 Ml - - - - - - - - - - Station de tête 5 Unité 1.00 - 1.00 - - - - Action 4: Création plantations des cultures 147.23 61.59 49.67 35.97 - * Labour 20 Ha 5.32 2.66 0.500 2.52 1.26 2.80 1.40 - - - - * Piquetage 20 Trou 2 566.67 1.28 0.001 1 400.00 0.70 1 166.67 0.58 - - - - * Creusement trou 20 Trou 2 566.67 20.53 0.008 1 400.00 11.20 1 166.67 9.33 - - - - * Rebouchage 20 Trou 2 566.67 2.57 0.001 1 400.00 1.40 1 166.67 1.17 - - - - * Achat plants 20 Forfait 1.00 28.00 406.250 1.00 28.00 - - - * Plantation 20 Trou 2 566.67 2.57 0.001 1 400.00 1.40 1 166.67 1.17 - - - - * Tuteurage 20 Unité 2 566.67 2.57 0.001 1 400.00 1.40 1 166.67 1.17 - - - - *Frais préalables au démarrage 5 Forfait 1.00 87.05 87.053 1.00 16.23 1.00 34.85 1.00 35.97
  • 23. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 20 Programme d’action et de mise en valeur (suite) Année A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10 Composantes Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Aménagements hydro agricoles - - - - - - Réhabilitation forage existant Bassins Géo membrane 1000µ Creusement, défoncement, terrassement et installation Équipements de pompage pompes immergées Motopompes à axe horizontale Équipements de micro irrigation (matériels et installation) Irrigation localisée (rampe et goutteurs) Tranchées et terrassement Station de tête Action 2: Création plantations des * Labour * Piquetage * Creusement trou * Rebouchage * Achat plants * Plantation * Tuteurage *Frais préalables au démarrage
  • 24. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 21 Programme d’action et de mise en valeur (suite) Année Total A 1 A 2 A 3 A 4 Composantes Amorti Unité Quantité Valeur (KDH) PU (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur (KDH) Action 3 : Équipements en matériel 1 308.20 1 308.20 - - - Tracteurs 5 - 670.00 670.00 - - - Tracteur 125 CV 5 Unité 1.00 420.00 420.00 1.00 420.00 - - - Tracteur Fruitier 5 Unité 1.00 250.00 250.00 1.00 250.00 - - - Matériels d’accompagnement : 5 - 303.20 303.20 - - - Chisel 5 Unité - - 27.00 - - - - - Charrue à soc 5 Unité 1.00 50.00 50.00 1.00 50.00 - - - Remorque simple 5 Unité 1.00 39.30 39.30 1.00 39.30 - - - Atomiseurs 5 Unité 1.00 158.00 158.00 1.00 158.00 - - - Covercrop 5 Unité 1.00 55.90 55.90 1.00 55.90 - - - Matériel Roulant 5 - 300.00 300.00 - - - Voiture utilitaire 5 Unité 1.00 120.00 120.00 1.00 120.00 - - - Pic Up 5 Unité 1.00 180.00 180.00 1.00 180.00 - - - Équipements bureautique - 35.00 35.00 - - - Mobilier du bureau 5 Forfait 1.00 20.00 20.00 1.00 20.00 - - - Matériel Informatique 5 Forfait 1.00 15.00 15.00 1.00 15.00 - - - Action 4 : Management de qualité 50.00 50.00 - - - Global Gap 5 Forfait 1.00 50.00 50.00 1.00 50.00 - - - Action 5: Respect environnement 450.00 - - - - Espaces Verts 20 Forfait 1.00 450.00 450.00 - - - - Action 6: Développement social et sociétal 1 080.00 - 160.00 120.00 150.00 Mosquée 20 Unité 1.00 60.00 60.00 - 1.00 60.00 - - Salle de formation/alphabétisation 20 Unité 1.00 100.00 100.00 - 1.00 100.00 - - Réfectoire 20 Unité 1.00 120.00 120.00 - - 1.00 120.00 - Logements de fonction 20 Unité 2.00 301.00 150.00 - - - - 1.00 150.00 Parrainage Agrégation 5 Forfait 1.00 501.00 500.00 - - - - TOTAL 3 754.77 2 095.68 253.12 155.97 150.00
  • 25. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 22 Programme d’action et de mise en valeur (suite) Année A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10 Composantes Quantité Valeur (KDH) Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Quantité Valeur Action 3: Équipements en matériel Tracteurs Tracteur 125 CV Tracteur Fruitier Matériels d’accompagnement : Chisel Charrue à soc Remorque simple Atomiseurs Covercrop Matériel Roulant Voiture utilitaire Pic Up Équipements bureautique Mobilier du bureau Matériel Informatique Action 4 : Management de qualité Global Gap Action 5: Respect environnement 450.00 Espaces Verts 1.00 450.00 Action 6: Développement social et sosiétal 650.00 Mosquée Salle de formation/alphabétisation Réfectoire Logements de fonction 1.00 150.00 Parrainage Agrégation 1.00 500.00 TOTAL 1 100.00 - - - - NB : Les frais préalables au démarrage correspondent aux frais d’entretien du verger des quatre premières années.
  • 26. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 23 B.3 Conduite Technique et Normes De Production LA CULTURE AGRUME CTRONNIER DES 4 SAISONS (CITRUS LEMON) La culture des agrumes (oranger : Citrus sinensis et citronnier : Citrus limon) couvre actuellement une superficie de 74.800 ha, soit environ 10% de la superficie totale occupée par l'arboriculture fruitière. Les orangers seuls occupent 44.500 ha dont 28.250 ha de Maroc Late et 16.250 ha de Washington Navel. La production totale en agrumes a atteint 1.324.000 T dont 530.000 T de Maroc Late, 343.000 T en Clémentine et 277.000 T en Navel. Les exportations sont de l'ordre de 550.000 T. Les grandes zones de production par ordre d'importance sont le Souss-Massa, le Gharb, le Moulouya, le Tadla, Béni-Mellal, le Haouz et le Loukkos. B.3.1 Systématique Le choix d'une classification systématique des agrumes citronnier est rendu complexe par les divergences d'interprétation phylogénique des auteurs dues à : o l'ancienneté des agrumes (descriptions anciennes plus ou moins précises, variation du nom selon la peuplade véhiculatrice du fruit), o leur faculté d'hybridation ou de fécondation croisée à l'origine de nouveaux types souvent décrits comme des espèces vraies. Nous retiendrons la classification la plus universellement reconnue, celle de Swingle, complétée par Chapot. B.3.1.1 ORDRE, FAMILLE, TRIBU Le citronnier appartient à la famille des Rutaceae, ordre des Térébenthales. Les Térébenthales ont des fleurs à disque nectarifère intra-staminal (Disciflores). Les Rutaceae s'identifient par la présence, sur leurs organes aériens, de poches sécrétrices de type schizolysigène. Certaines Rutaceae sont des herbacées à petites baies et au goût poivré dont la plupart sont des arbres odoriférants, à fruits juteux comme le citron. Ils constituent la sous-famille des Aurantioideae. Le caractère distinctif de la sous-tribu des Citrinae ou Hespéridées est le fruit appelé hespéridie : les parois de ses loges sont garnies de poils vésiculaires, se développant dans la cavité ovarienne en sacs remplis de grosses cellules à paroi mince et contenant le jus. Ce nom est issu de la mythologie grecque où les trois nymphes du couchant aux voix claires, appelées Hespérides, veillaient sur les "pommes d'or" du verger des Dieux. Les trois genres Citrus, Fortunella et Poncirus regroupent les plantes fruitières exotiques couramment appelées Agrumes. B.3.1.2 GENRE ET ESPECE Le citronnier appartient au genre Citrus qui se caractérise par : o - des petits arbres épineux, o - des feuilles à une foliole dont le limbe est articulé sur un pétiole plus ou moins ailé, o - des fleurs à l'aisselle des feuilles, avec un calice odorant à 4 ou 5 sépales, des étamines 4 à 10 fois plus nombreuses que les pétales, un disque nectarifère et un ovaire de 8 à 18 loges et 4 à 8 ovules par loges.
  • 27. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 24 B.3.1.3 VARIETES Les variétés de citronnier les plus exploitées sont sélectionnées selon un ou plusieurs de ces trois critères : o le rendement en fruits, o la qualité du jus de citron, o et la résistance de l'arbre aux principales maladies parasitaires. Les cinq principales variétés de Citrus limon (L.) Burman sont : Euréka ou des 4 saisons, Lisbon, Femminello, Monachello et Verna. Il existe quelques variétés de moindre importance comme les citrons Villafranca, Royal Messine, Napoléon ou Olivia. D'autre part, des variétés horticoles sont sélectionnées par greffage ; leur multiplication, réalisée par voie asexuée, a le grand intérêt de maintenir l'intégrité des caractères génétiques de la variété sur plusieurs générations. B.3.1.4 HYBRIDES Les hybrides du citronnier, naturels ou expérimentaux, sont nombreux. La plupart de ces hybrides ont été réalisés dans le but d'augmenter la rusticité du citronnier et d'accroître son aire de culture dans le monde. D'après Chapot, d'autres espèces sont à rapprocher du citronnier. Ce sont : C. volkameriana Pasq., C. jambhiri Insh ou Rough lemon, C. limonia ou lime mandarine et C. limettaou limette. B.3.2 Description Morphologique B.3.2.1 L'ARBRE Le citronnier est un arbre de petite taille (3 à 5 m), vigoureux, affectionnant les sols non calcaires sous un climat humide et chaud. Sa longévité naturelle peut approcher les 200 ans, mais en culture, son existence d'arbre productif se limite à 50 - 60 ans. Les racines principales sont fortement pivotantes et s'enfoncent à plus de 1,5 m ; les secondaires sont toutes proches de la surface du sol, entre 15 et 80 cm sous terre. Le tronc est court et d'un bois dense, jaune veiné, utilisé en ébénisterie depuis le XVIIIème siècle, notamment en Angleterre. La frondaison est formée d'une succession de demi-sphères superposées. Son développement s'effectue de trois manières : o en trois flux végétatifs, le plus important au printemps, en été et au début de l'automne. o le citronnier émet aisément, sur ses branches âgées, des rameaux ou gourmands qui se développent verticalement du fait de la dominance apicale ; ils dépassent alors la frondaison et constituent un nouvel étage. o des bourgeons adventifs latents, d'origine endogène, existent sur les branches et permettent de régénérer la charpente d'un arbre endommagé. L'ensemble des caractères des feuilles d'agrumes permet l'identification des genres et espèces. La feuille de citronnier a une foliole. Elle est lancéolée, persistante contrairement au genre Poncirus, de couleur verte, brillante sur la face supérieure, constellée de petites glandes riches en huile essentielle et peu nervurée. Le pétiole est articulé au limbe et contrairement aux autres agrumes, très faiblement ailé. Les fleurs se situent à l'aisselle des feuilles et en bouquets sur les rameaux courts de l'année. La corolle, dite dialypétale, est constituée de 5 pétales, épais et libres, blancs bordés de pourpre, très odorants par leur huile essentielle très recherchée en parfumerie. Le calice, en cloche, est formé de 5 sépales, verts, soudés. Les étamines sont généralement en nombre supérieur à 4 fois celui des pétales. Leurs filets sont soudés à la base en un verticille contenant le disque nectarifère sur lequel est fixé l'ovaire. Ce dernier est pluriloculaire, avec 8 à 12 carpelles entièrement indépendants qui deviendront autant de quartiers dans le fruit. L'ovaire se prolonge par un style de diamètre inférieur à celui du stigmate, comparativement gros. La floraison est dite remontante : en toute saison, des fleurs s'épanouissent alors que les fruits de l'année précédente sont encore parfois sur l'arbre.
  • 28. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 25 B.3.2.2 LE CITRON Le fruit du citronnier est une baie cortiquée décrite à la 10ème édition de la Pharmacopée française. Cet agrume de taille moyenne (5 à 10 cm) est dit "limoniforme", c'est-à-dire, ovoïde et avec, à l'extrémité stylaire, un mamelon souvent cerné d'une dépression circulaire, sans persistance d'aucune pièce florale. La peau du citron est appelée écorce ou zeste. Elle est brillante et d'une couleur variant du vert au jaune vif selon la maturité du fruit. Elle est utilisée pour son arôme et son amertume dans les préparations culinaires et pharmaceutiques, ou en parfumerie. Le zeste se développe à partir des parois externe et moyenne des carpelles floraux. Elle est constituée par le flavédo comprenant l'épicarpe et le mésocarpe externe, et l'albédo ou mésocarpe interne. L'épiderme interne des carpelles floraux est à l'origine de l'endocarpe ou pulpe. Elle est formée d'un ensemble de poils vésiculeux, à paroi mince, contenant un jus plus ou moins acide, et groupés en 8 à 12 quartiers séparables les uns des autres. Les pépins, fusiformes, proviennent des deux rangs d'ovules. Ils sont blancs, à un seul embryon et le plus souvent ex albuminés. Un principe amer, la lémonine, et une huile grasse en sont extraits. B.3.2.3 CULTURE DU CITRONNIER Le métier de citriculteur nécessite beaucoup d'observation et d'expérience pour savoir adapter les méthodes culturales, les traitements parasitaires et leurs périodes d'applications, aux conditions écologiques et socio-économiques de la région. B.3.3 Les Exigences Climatiques Du Citronnier Le citronnier possède une grande faculté d'adaptation qui lui a permis de s'acclimater dans les régions très diverses. Sa culture est cependant influencée par différents facteurs climatiques (température, vents, pluviosité) et édaphiques. B.3.3.1 LA TEMPERATURE Le citronnier végète à l'état sauvage, au nord comme au sud, dans des régions proches du 40ème parallèle. Ses zones de culture se situent entre les 30ème et 40ème degrés de latitude nord et sud, en dessous de l'isotherme 9°C de janvier de l'héisphère nord et surtout en bord de mer. Les moyennes de température sont de 14°C à l'année, 22°C en été et 9°C en hiver. Le citronnier n'exige pas de températures maximales très élevées mais il peut s'en accommoder sous réserve d'une bonne irrigation. Son seuil de résistance au froid dépend d'une part, de l'époque de gelées, d'autre part, de la durée de ce froid. Le citronnier est, avec le cédratier, l'agrume le plus sensible au froid. Des gelées de - 3°C détruisent les feuilles et les jeunes plants, alors que les pieds âgés résistent à - 8°C. Sternacker note d'une part, que la faible résistance au froid semble due à la teneur minimale en amidon des feuilles en hiver, d'autre part, qu'une importante fertilisation azotée accroît cette résistance. B.3.3.2 LES VENTS Selon leurs caractéristiques, les vents peuvent avoir des effets très différents : o faibles, ils sont bénéfiques car ils tempèrent chaleur et froidure, o violents, ils lèsent les fruits et font chuter feuilles et branches, o lorsqu'ils précèdent les grands froids, ils déclenchent une déshydratation partielle de l'arbre, le rendant moins sensible aux gelées, Le plus souvent, des écrans de brise-vent de cyprès sont plantés pour protéger les jeunes plantations des vents dominants.
  • 29. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 26 B.3.3.3 LA PLUVIOSITE ET HYDROMETRIE Le cycle végétatif du citronnier subit l'influence de la répartition des pluies. Après une période sèche, les pluies déclenchent la floraison. A l'opposé, la sécheresse peut être utilisée comme facteur de repos de l'arbre. Les besoins en eau sont maximum en été où l'activité végétative est la plus grande. En Méditerranée où les pluies sont surtout hivernales, une irrigation devra suppléer aux sécheresses estivales. Les pluies d'hiver tendent à diminuer la résistance des citrons aux transports et à la conservation. L'humidité atmosphérique joue aussi son rôle ; son excès, en saison chaude, favorise le parasitisme mais réduit aussi la transpiration de l'arbre, donc ses besoins en eau (40 m3/ha/jour en moyenne pendant l'été). L'eau est donc un véritable facteur de rendement, de par sa quantité mais aussi sa qualité ; en effet, un excès de chlorure, de sodium ou de magnésium dans l'eau, est nocif pour la culture du citronnier. B.3.4 Les Exigences Édaphiques Du Citronnier Une terre destinée à la culture d'agrume doit être : o Légère et aérée, d'une texture régulière ; dans ces conditions, les racines se développent mieux, le labourage est facilité, les citrons sont plus précoces et à peau plus fine. o Moyennement perméable (0,10 à 0,20 m d'eau infiltrée/h). o Fertile. Le citronnier est avide d'azote, d'oxygène, de potasse et d'acide phosphorique ; il préfère les sols à pH=6-7 et ne peut vivre en milieu extrême ou salé. Les meilleures terres à agrumes d'Espagne contiennent (Egana) : 15 à 20% argile, 15 à 20% limon, 20 à 30% sable fin et 30 à 50%. Les tufs du bassin méditerranéen sont recherchés pour le forçage des citrons d'été : leur faible profondeur permet de faire subir le régime sec estival aux racines superficielles jusqu'à la reprise des irrigations de fin août - début septembre qui déclencheront la floraison. B.3.5 Au niveau du verger : La plante prélève dans le milieu ambiant, sol et atmosphère, les éléments qui lui sont nécessaire pour son métabolisme. Dans les conditions naturelles, la plante retourne à peu près intégralement au sol dont elle provient. Une fertilisation bien conduite, suppose la connaissance préalable de la fertilité du sol et des besoins de la plante. B.3.6 Amendement organique : L’apport du fumier est nécessaire tous les deux à trois ans selon la richesse du sol en matière organique. Cette richesse est déterminée par les analyses du sol en matière organique. L’apport doit être combiné par un labour moyen pour assurer un bon mélange du fumier avec les couches du sol. La matière organique est nécessaire pour les raisons suivantes : o Augmenter la capacité d’échange cationique d’un sol (CEC). o Un effet exothermique par la transformation de la matière organique en matière minérale. o Augmenter la capacité de rétention d’un sol. o Un effet acidifiant. o Au fur et à mesure qu’elle se décompose, elle libère les éléments minéraux.
  • 30. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 27 B.3.7 Apport d’engrais : Les besoins de la plante peuvent être connus avec une relative précision grâce à la mesure des exportations d’éléments par la récolte et surtout à l’analyse chimique des feuilles. Sur le plan pratique, l’établissement d’un programme de fumure doit découler de l’interprétation des résultats de l’analyse foliaire comparés aux données sur les réserves disponibles obtenus par l’analyse du sol. B.3.7.1 NORMES D’IMPLANTATION DU VERGER :  Choix du matériel végétal : Le choix de la variété : Le choix de la variété dépend de son aptitude à s'adapter aux conditions du milieu. Il faut donc distinguer entre les variétés sensibles ou résistantes à un tel paramètre. Le choix de porte-greffe : Le choix doit être en premier lieu raisonné en fonction des caractéristiques physico-chimiques du sol, de l'état sanitaire de la variété et des qualités qu'il confère au greffon. Le choix de la densité de plantation : En général, le volume atteint par la frondaison des arbres à l'âge adulte qui détermine en partie la densité de la plantation. Actuellement, les densités de plantation les plus couramment utilisés son : 667 arbres/ha.  Travaux préparatoires et d'aménagement de la parcelle : Après l'arrachage de la vieille plantation plusieurs étapes d'aménagement de la parcelle doivent être réalisées. Le défoncement ou le sous-solage du terrain : Cette technique permet d'ameublir le sol en profondeur dans le but de faciliter l'installation du système racinaire des arbres. Le labour de défoncement est exécuté à l'aide d'un soc attaché au tracteur suivi d'un sous-solage, exécuté par une sous-soleuse afin d'améliorer la perméabilité et l'aération des couches profondes. Ce travail du sol en profondeur remonte souvent à la surface des pierres et de gros cailloux qu'il faut ensuite enlever (épierrage). La fumure de fond et son enfouissement : En fonction des données de l'analyse physico-chimique du sol sera définies la nature et les doses des principaux éléments à localiser en profondeur. Le nivellement et l'ameublement du sol en surface : Cette opération consiste à arroser les petites buttes et à combler les dépressions. Le piquetage et le tracé de plantation : Le piquetage consiste à matérialiser à l'aide des repères (ou jalons), le futur emplacement des arbres tout en respectant les distances de plantations préalablement définies.
  • 31. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 28 La plantation des brise-vent : Il est indispensable de protéger le verger contre les effets néfastes des vents dominants par l'installation des brises vents. Les principales espèces utilisées dans la confection de ces brise-vents : les Cyprès, les Casuarinas et les Eucalyptus.  La plantation du verger : L'époque de la plantation : La période la plus favorable se situe entre la fin de l'hiver (dès que la température du sol s'élève) et le début du printemps avant les fortes chaleurs (avril-mai). La mise en place de jeunes arbres : Cette opération nécessite l'utilisation d'une règle à planter afin de bien respecter l'alignement des arbres. Il est conseillé, au moment de la plantation, d'éliminer toute une partie de feuillage des plants dans l'horizon de réduire les surfaces évaporantes jusqu'à l'installation et la reprise de fonctionnement du système racinaire. Notons que le tassement de la terre après la plantation de la motte doit être effectué correctement, mais sans exagération.  Travaux effectués après plantation : Après la plantation, on pratique autour de chaque arbre une cuvette pour recevoir le premier arrosage. Cet arrosage est d'environ 100 à 150 litre d'eau par arbre. Les jeunes arbres ne seront taillés que deux à trois ans après leur plantation. On éliminera les rameaux à croissance verticale afin de favoriser le développement des ramifications latérales parmi lesquelles seront choisis les futurs charpentiers. B.3.7.2 MANAGEMENT DES MALADIES ET DES RAVAGEURS DES AGRUMES : MALADIES : Les vergers d’agrumes ne peuvent pas éviter les dégâts dus aux maladies fongiques et virales dont leurs attaques dépendent de la région et des conditions climatiques. Parmi ces maladies on a :  Gommose du tronc : Elle est causée par Phytophtora citrophtora, elle se développe mieux dans les sols humides, elle peut être due aussi aux brûlures d’écorce des jeunes plantes mal protégées du soleil. Sur le tronc, l’écorce prend une coloration foncée et se craquelle en plaques qui se soulèvent. Sur les feuilles, on observe un jaunissement et une chute prématurée, et sur fruits on a des petits calibres moues avec des peaux fines. lutte préventive : o Badigeonnage des troncs des jeunes plantes. o Le point de greffage doit être situé à une hauteur de 30 cm du collet du porte greffe. o Eviter les blessures sur les écorces des troncs et des charpentières. o L’arrachage des pieds gravement infestés.
  • 32. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 29 Lutte curative : La méthode la plus utilisée est le curetage de la lésion jusqu’à la partie du bois non infectée par le champignon ; le curetage se fait avec une brosse de fer. Tous les débris d’écorce et le bois provenant de cette opération doivent être ramassés soigneusement et les brûler afin d’éviter le risque de propagation. Le produit commercial utilisé est l’aliette qui est à base de phosetyl d’aluminium. Son application se fait soit par pulvérisation (bien mouiller l’ensemble du feuillage avec un minimum de 10 l/arbre). Ou par badigeonnage avec une dose de 800g/l.  Anthracnose : C’est une maladie fongique, qui est due à Colletotrichum gloesporioides, peut provoquer la mort de jeunes branches, de feuilles et de bourgeons. Au verger, elle affecte l’extrémité des rameaux, qui se dessèchent. Comme beaucoup de maladies, elle atteint surtout les arbres affaiblis ou souffrant d’un déséquilibre alimentaire ou hydrique.  Pourriture brune : Elle est causée par Phytophtora citrophtora. Les précipitations favorisent son développement. Elle apparaisse surtout sur les fruits situés à proximité du sol (surtout la variété nour). Les fruits infestés présentent généralement une tâche qui s’élargit et envahit tous les fruits et dégage une odeur caractéristique. Lutte contre la pourriture brune. méthode préventive : o Tailler la jupe à une hauteur plus de 30 cm du sol. o Eliminer les mauvaises herbes. o Isoler les fruits touchant le sol par le tuteurage. o Ne pas remettre les fruits tombés dans les caisses de ramassage. lutte chimique : o Après une forte précipitation on utilise aliette qui est à base de phosetyl d’aluminium à une dose de 250g/l par pulvérisation.  Ravageurs : Pou de Californie (aonidiella auranti) : Ce sont des homoptères qui vivent sous fore de petites colonies sur les différents organes de l’arbre. Ils provoquent des dégâts très importants, car ils attaquent les fruits, les feuille et les branches ce qui affaiblit considérablement l’arbre. La période de leur apparition est généralement entre mi-avril et fin juillet. Ils présentent une résistance très importante aux fortes chaleurs grâce à leurs boucliers marron adhérant au zeste.
  • 33. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 30  méthode de pilotage de lutte contre les cochenilles. on prend 100 arbres du carré suite à une distribution en zigzag. Sur chaque arbre on choisit au hasard 5 fruits et 5 rameaux, on attribue à chaque fruit infesté le chiffre 1 pour avoir une moyenne sur cinq par arbre. On fait par la suite la somme des fruits infestés dans le carré soit X. On calcule le taux d’attaque par la formule : T% = X 100/500 Cératite ( cératites capitata ) : On l’appelle aussi la mouche méditerranéenne des fruits. Elle attaque le fruit de l’arbre. Ses piqûres entraînent des tâches jaunes sur les fruits verts et des tâches vertes sur fruits mûrs ; ces tâches se développent et provoque une pourriture des fruits.  méthode de pilotage de la lutte contre la cératite. Avant d’intervenir par une lutte chimique, le contrôle de la présence des mouches est obligatoire, elle consiste à installer des pièges à phéromone. L’installation des pièges se fait en mois de juillet, ils sont placés du côté sud-est à une hauteur de 1.5 à 2m. Le seuil d’intervention est de trois mouches par piège durant trois jours successives. Les traitements chimiques sont appliqués en deux méthodes : Un traitement localisé : qui se fait une fois par semaine depuis le mois d’août jusqu’à la fin récolte, on traite une ligne sur trois plus les brises vents. Un traitement généralisé : on l’applique quand on a un seuil d’intervention supérieur à trois, alors on traite toutes les parcelles (sans attractif). Remarque : Les deux produits utilisés sont lebaycide et décis. On utilise le décis et le bluz (attractif) pour éviter les résidus provoqués par l’insecticide (le délais de carence de ce produit est de 24h à 48h). La mineuse : La mineuse des agrumes (Phyllocnisitis citrella) attaque surtout les jeunes pousses et cause l’enroulement et la chute des feuilles. Actuellement, on la traite plus à cause des frais élevés des produits, mais il obligatoire pour les jeunes plantes de 2 à 5 ans avec "consult 100EC" à base de hexaflureonarn avec une dose de 50cc/hl. B.3.8 Récolte et conservation La récolte doit être faite avec beaucoup de soins, les opérations de cueillette pouvant occasionner des lésions et des blessures qui déprécient les fruits et sont des portes ouvertes à des altérations fongiques. La cueillette doit commencer lorsque les fruits sont secs. Les oranges sont exportés et au préalable, ils doivent subir un certain nombre de traitements tels que déverdissage, lavage, désinfection, séchage, enrobage par la cire, calibrage et mise en caisse. Mis en chambre froide à 3-8°C et 85-90% d'hygrométrie, les oranges peuvent être conservés plusieurs mois.
  • 34. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 31 Conduite Technique Et Norme De Production De La Culture AGRUME CTRONNIER DES 4 SAISONS (Citrus Lemon) Années Normes/ha (1 à 3 Ans) Normes/ha (4 à 10 Ans) Année 1 Année 2 Année 3 Année 4 Année 5 Qté totale Valeur ( Kdh) PU Qté totale Valeur ( Kdh) Qté totale Valeur ( Kdh) Qté totale Valeur ( Kdh) Qté totale Valeur ( Kdh) Citronnier des 4 saisons 2.52 2.8 0 0 0 Engrais 7.46 16.34 16.53 17.38 19.65 fumier (T) 15 18 38 5.67 0.15 84 12.57 84 12.57 88 13.23 100 14.94 Ammonitrate (Kg) 25 30 63 0.26 0.00 133 0.54 141 0.57 147 0.60 168 0.68 MAP (Kg) 15 18 38 0.61 0.02 80 1.28 84 1.35 88 1.42 101 1.61 Sulfate de Potasse (Kg) 25 30 63 0.70 0.01 133 1.47 140 1.54 147 1.63 168 1.85 Engrais foliaire (Dh) 90 100 227 0.23 0.00 479 0.48 503 0.50 509 0.51 559 0.56 Produit Phytosanitaires (Dh) 130 156 328 0.33 0.00 692 0.69 726 0.73 764 0.76 871 0.87 Carburants et transport (Dh) 200 240 504 0.50 0.00 1 064 1.06 1 117 1.12 1 176 1.18 1 341 1.34 Loyer (Dh) 0 0 - - 0.00 - - - - - - - - Eau d'irrigation (m3) 500 700 1 260 0.88 0.00 2 660 1.86 2 793 1.96 3 192 2.23 3 910 2.74 entretien (Dh) 50 300 126 0.13 0.00 266 0.27 279 0.28 899 0.90 1 756 1.76 Main d'Œuvre ( JT) 55 95 139 6.93 0.05 293 14.63 307 15.36 401 20.06 606 30.32 Total 16 35 36 43 57 Années Année 6 Année 7 Année 8 Année 9 Année 10 Qté totale Valeur ( Kdh) Qté totale Valeur ( Kdh) Qté totale Valeur ( Kdh) Qté totale Qté totale Qté totale Valeur ( Kdh) Citronnier des 4 saisons 0 0 0 0 0 Engrais 20.01 20.96 21.18 21.18 21.18 fumier (T) 101 15.08 105 15.80 105 15.80 105 15.80 105 15.80 Ammonitrate (Kg) 176 0.71 184 0.75 192 0.78 192 0.78 192 0.78 MAP (Kg) 105 1.69 110 1.77 115 1.85 115 1.85 115 1.85 Sulfate de Potasse (Kg) 176 1.94 184 2.03 192 2.12 192 2.12 192 2.12 Engrais foliaire (Dh) 585 0.59 612 0.61 638 0.64 638 0.64 638 0.64 Produit Phytosanitaires (Dh) 913 0.91 954 0.95 996 1.00 996 1.00 996 1.00 Carburants et transport (Dh) 1 404 1.40 1 468 1.47 1 532 1.53 1 532 1.53 1 532 1.53 Loyer (Dh) - - - - - - - - - - Eau d'irrigation (m3) 4 096 2.87 4 283 3.00 4 469 3.13 4 469 3.13 4 469 3.13 entretien (Dh) 1 756 1.76 1 835 1.84 1 915 1.92 1 915 1.92 1 915 1.92 Main d'Œuvre ( JT) 632 31.59 637 31.84 708 35.38 708 35.38 708 35.38 Total 59 60 64 64 64
  • 35. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 32 B.4 Objectif De Rendement et Hypothèse de travail : Les estimations de production par année sont : Cultures A1 A2 A3 A4 A5 Sup Rdt (T/ha) Prod Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Citronnier des 4 saisons 2.52 12.00 24.00 5.32 24.00 94.08 5.32 24.00 127.68 5.32 24.00 127.68 5.32 30.00 142.80 Total 2.52 12.00 24.00 5.32 24.00 94.08 5.32 24.00 127.68 5.32 24.00 127.68 5.32 30.00 142.80 Cultures A6 A7 A8 A9 A10 Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Sup Rdt (T/ha) Prod (T) Citronnier des 4 saisons 5.32 36.00 174.72 5.32 42.00 206.64 5.32 48.00 238.56 5.32 54.00 270.48 5.32 60.00 302.40 Total 5.32 36.00 174.72 5.32 42.00 206.64 5.32 48.00 238.56 5.32 54.00 270.48 5.32 60.00 302.40 B.5 Projections de vente par produit et par destination : Nous envisageons écouler toute la production conditionnée sur le marché export (75% de la production totale brute), et les écarts de triage sur le marché local (25% de la production totale brute).Les prix de vente appliqués pour notre scénario. Année Année 1 Année 2 Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total Produit Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Citronnier des 4 saisons 1.2 5.0 6 4.8 38 14.112 9.9 140 4.704 5.5 26 18.816 166 1.2 5.0 6 Total 6 38 140 26 166 6 Année Année 3 Année 4 Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total Produit Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Citronnier des 4 saisons 95.76 10.9 1 043 31.92 5.5 176 127.68 1 218 95.76 12.0 1 147 31.92 5.5 176 127.68 1 324 Total 1 043 176 1 218 1 147 176 1 324
  • 36. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 33 Projections de vente et par destination par produit et par destination (suite) Année Année 5 Année 6 Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total Produit Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Citronnier des 4 saisons 21.42 60 1 285 7.14 45.0 321 28.56 1 607 26.21 66 1 730 8.74 45.0 393 34.94 2 123 Total 1 285 321 1 607 1 730 393 2 123 Année Année 7 Année 8 Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total Produit Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Citronnier des 4 saisons 34.60 69 2 398 11.53 45.0 519 46.13 2 916 39.38 76 3 002 13.13 45.0 591 52.51 3 593 Total 2 398 519 2 916 3 002 591 3 593 Année Année 9 Année 10 Marché export Marché local Total Marché export Marché local Total Produit Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és PU Valeur en KDH Quantit és Valeur en KDH Citronnier des 4 saisons 45.07 84 3 779 15.02 45.0 676 60.10 4 456 50.76 92 4 682 16.92 45.0 761 67.680 5 443 Total 3 779 676 4 456 4 682 761 5 443
  • 37. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 34 V. Création d’emploi et Ressources humaines Nos besoins en ressources humaines accompagneront la croissance de notre unité de production, surtout que nous cherchons via ce projet la durabilité en production. Qualifications A 1 A 2 A 3 A 4 A 5 Effectif s Masse Salariale (Kdh) Effectif s Masse Salariale (Kdh) Effectif s Masse Salariale (Kdh) Effectifs Masse Salariale (Kdh) Effectif s Masse Salariale (Kdh) Exploitation agricole Ingénieurs et cadres supérieurs 144 144 151 151 159 Responsable production Ing agro 1 144 1 144 1 151 1 151 1 159 Techniciens et lauréats des centres de formations professionnelles : 60 60 63 63 66 Technicien agricole 1 60 2 120 2 126 2 126 2 132 Mécanicien - 1 60 1 63 1 63 1 66 Main d'œuvre (équivalent emplois permanents) 13 13 14 14 14 ouvriers 0 5 1 11 1 12 1 15 2 24 gardiens 4 52 4 52 4 54 4 54 4 57 TOTAL : 6 261 9 377 9 406 9 410 10 438 Qualifications A 6 A 7 A 8 A 9 A 10 Effectifs Masse Salariale (Kdh) Effecti fs Masse Salariale (Kdh) Effecti fs Masse Salariale (Kdh) Effecti fs Masse Salariale (Kdh) Effecti fs Masse Salariale (Kdh) Exploitation agricole Ingénieurs et cadres supérieurs 159 167 167 175 175 Responsable production Ing agro 1 159 1 167 1 167 1 175 1 175 Techniciens et lauréats des centres de formations professionnelles : 66 69 69 73 73 Technicien agricole 2 132 2 139 2 139 2 146 2 146 Mécanicien 1 66 1 69 1 69 1 73 1 73 Main d'œuvre (équivalent emplois permanents) 14 15 15 16 16 ouvriers 2 25 2 27 2 29 2 31 2 31 gardiens 4 57 4 60 4 60 4 63 4 63 TOTAL : 10 439 10 462 10 465 10 488 10 488
  • 38. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 35 VI. Les investissements projetés et leur schéma de financement. C.1 Les investissements projetés. : Le montant global que notre Projet envisage investir est de l’ordre de 3.754 millions de dirhams. Ce montant d’investissement sera ventilé comme indiqué dans le tableau suivant : Investissements projetés Total Composantes Valeur (KDH) Action 1 : Réhabilitation de l’existant et Infrastructure de base 464.72 Action 2 : Aménagements hydro agricoles 254.63 Action 3: Création plantations des cultures (haricot vert et poivron) 147.23 Action 4: Équipements en matériel 1 308.20 Action 5 : Management de qualité 50.00 Action 6: Respect environnement 450.00 Action 7: Développement social et sociétal 1 080.00 TOTAL 3 754.77 C.2 Planning des investissements projetés retraités par durée de vie Total projet Total A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Rubriques s'amortissant sur 5 ans 1 696.83 1 582.56 78.30 35.97 - - - - - - - Rubriques s'amortissant sur 10 ans 66.00 66.00 - - - - - - - - - Rubriques s'amortissant sur 20 ans 1 931.86 437.05 174.82 120.00 150.00 1 050.00 - - - - - Total 3 694.69 2 085.60 253.12 155.97 150.00 1 050.00 - - - - - Productions végétales Total A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Rubriques s'amortissant sur 5 ans 1 696.83 1 582.56 78.30 35.97 - - - - - - - Rubriques s'amortissant sur 10 ans 66.00 66.00 - - - - - - - - - Rubriques s'amortissant sur 20 ans 1 481.86 437.05 174.82 120.00 150.00 600.00 - - - - - Total 3 244.69 2 085.60 253.12 155.97 150.00 600.00 - - - - -
  • 39. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 36 C.3Planning des dotations aux amortissements Total A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Rubriques s'amortissant sur 5 ans 316.51 332.17 339.37 339.37 339.37 22.85 7.19 - - - Rubriques s'amortissant sur 10 ans 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 Rubriques s'amortissant sur 20 ans 21.85 30.59 36.59 44.09 96.59 96.59 96.59 96.59 96.59 96.59 Total 344.96 369.36 382.56 390.06 442.56 126.05 110.39 103.19 103.19 103.19 Productions végétales A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Rubriques s'amortissant sur 5 ans 316.51 332.17 339.37 339.37 339.37 22.85 7.19 - - - Rubriques s'amortissant sur 10 ans 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 6.60 Rubriques s'amortissant sur 20 ans 21.85 30.59 36.59 44.09 74.09 74.09 74.09 74.09 74.09 74.09 Total 344.96 369.36 382.56 390.06 420.06 103.55 87.89 80.69 80.69 80.69 C.4 Mode de Financement verger agricole Montants Part A 1 A 2 A 3 A 4 A 5 A 6 A 7 A 8 A 9 A 10 TOTAL Investissements 2 096 253 156 150 - - - 2 655 Capitaux propres 60% 1 257 152 94 90 - - - - - - 1 593 Emprunts bancaires 40% 838 101 62 60 - - - - - - 1 062 Taux d'intérêt : 5.5% Années A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Annuité 239.15 268.04 286 303 64 35 17 - - - Charge financière 46 41 32 21 6 3 1 - - -
  • 40. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 37 C.5 Subvention &Primes sur investissement TOTAL Composantes Quantité Valeur PU Taux de subventions Plafond de subvention KDH Subvention calculée KDH plafond de subvention KDH Subvention octroyée KDH Tracteurs - 30% 72.00 - - - Tracteur 125 CV 1 420.00 420.00 30% 72.00 126.00 72.00 72.00 Tracteur Fruitier 1 250.00 250.00 30% 72.00 75.00 72.00 72.00 Matériels d’accompagnement : - - - - Charrue à soc 1 50.00 50.00 30% 17.00 15.00 17.00 15.00 Atomiseurs 1 158.00 158.00 50% 60.00 79.00 60.00 60.00 Défoncement 14 42.00 3.00 30% 2.00 12.60 28.00 12.60 Action 2 : Aménagements hydro agricoles 5.32 184.71 34.72 80% 52.00 147.77 276.64 147.77 Prime agrumes 5.32 12 100% 12.00 63.84 63.84 63.84 Total 1 199.91 519.21 443.207
  • 41. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 38 C.6 Comptes d’exploitation prévisionnelle culture. C.6.1 Comptes d’exploitation. En milliers de dirhams A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Chiffre d'affaires 38.40 165.58 1 218.39 1 323.55 1 606.50 2 122.85 2 916.44 3 593.00 4 455.50 5 443.42 Evolution du chiffre d'affaires 0.09 0.21 0.32 0.37 0.23 0.24 0.22 Achats consommés 9.30 20.22 20.61 22.45 26.35 26.95 28.21 28.75 28.75 28.75 Charges de personnel - main d'œuvre variable 6.93 14.63 15.36 20.06 30.32 31.59 31.84 35.38 35.38 35.38 Autres charges externes 95.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 175.00 Autres charges d'exploitation 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 164.00 Impôts et taxes 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 21.00 Charges de structure 303.84 414.12 442.63 447.43 467.16 467.16 493.16 493.16 514.92 520.72 Charges d'exploitation 600.07 808.97 838.61 849.94 883.84 885.71 913.21 917.29 939.05 944.85 Dotations aux amortissements 344.96 369.36 382.56 390.06 420.06 103.55 87.89 80.69 80.69 80.69 Résultat d'exploitation - 906.63 - 1 012.76 - 2.78 83.55 302.60 1 133.60 1 915.34 2 595.02 3 435.76 4 417.87 En % du CA 0.06 0.19 0.53 0.66 0.72 0.77 0.81 Produits financiers Frais financiers 46.11 41.06 32.00 21.34 5.85 2.67 0.89 - - - Résultat financier - 46.11 - 41.06 - 32.00 - 21.34 - 5.85 - 2.67 - 0.89 - - - Résultat courant - 952.73 - 1 053.81 - 34.78 62.21 296.75 1 130.93 1 914.45 2 595.02 3 435.76 4 417.87 Produits non courants 443.21 - - - - - - - - - Charges non courantes 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 66.00 Résultat non courant 377.21 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 - 66.00 Résultat net - 575.53 - 1 119.81 - 100.78 - 3.79 230.75 1 064.93 1 848.45 2 529.02 3 369.76 4 351.87 Cash-flow - 230.56 - 750.45 281.78 386.27 650.81 1 168.48 1 936.34 2 609.71 3 450.46 4 432.56 Amortissement du crédit bancaire 239.15 268.04 285.84 302.96 63.80 34.92 17.12 - - - Résultats d’exploitation = chiffre d’affaire – charges totales – dotations aux amortissements Résultats net de l’exercice = résultats d’exploitation – charge financière - charges non courantes Charge financière correspond aux intérêts bancaires
  • 42. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 39 C.7 Comptes d’exploitation prévisionnel consolidé C.7.1 Annuité constante et Amortissement d'emprunt Années A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Produits d'exploitation Citronnier des 4 saisons Chiffre d'affaire 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443 PV 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443 Total des produits d'exploitation 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443 Charge variables PV 600 809 839 850 884 886 913 917 939 945 Total des charges variables 600.07 808.97 838.61 849.94 883.84 885.71 913.21 917.29 939.05 944.85 Marges - 562 - 643 380 474 723 1 237 2 003 2 676 3 516 4 499 Marges/ charges variables - 0.94 - 0.80 0.45 0.56 0.82 1.40 2.19 2.92 3.74 4.76 Frais financier - 907 - 1 013 -3 84 303 1 134 1 915 2 595 3 436 4 418 Résultat d'exploitation - 907 - 1 013 - 3 84 303 1 134 1 915 2 595 3 436 4 418 Amortissement 345 369 383 390 420 104 88 81 81 81 Charges totales 945.03 1 178.34 1 221.16 1 240.00 1 303.90 989.25 1 001.10 997.98 1 019.74 1 025.55 charge non courant 66 66 66 66 66 66 66 66 66 66 produits non courants 377 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 - 66 Résultats de l'exercice - 940 - 1 514 - 517 - 439 - 249 898 1 695 2 382 3 223 4 205
  • 43. Mr. ESSAID ELMASSI Projet de production AGRUMICOLE -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- PROJET N° 4252 40 C.7.2 Charge de structure A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Produits d'exploitation Citronnier des 4 saisons Chiffre d'affaire 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443 Total des produits d'exploitation 38 166 1 218 1 324 1 607 2 123 2 916 3 593 4 456 5 443 Charge de structure variable Unité 1 280 611 759 738 825 966 1 212 1 353 1 520 1 687 Total des charges de structure variable 280.14 610.52 758.56 737.91 825.18 965.82 1 212.20 1 352.84 1 519.91 1 686.99 Marges - 242 - 445 460 586 781 1 157 1 704 2 240 2 936 3 756 Marges/ charges variables - 0.86 - 0.73 0.61 0.79 0.95 1.20 1.41 1.66 1.93 2.23 Charges de structures 150 150 150 150 150 150 165 182 182 200 Charges totales 430 761 909 888 975 1 116 1 377 1 534 1 701 1 887 Dotations aux amortissements - - - - 127 127 127 127 - - Résultat d'exploitation - 392 - 595 310 436 504 880 1 412 1 932 2 754 3 557 Résultat financier - - - - 26 20 14 7 - - charge non courant 40 60 60 60 60 120 150 150 150 150 produits non courants - - - - 325 - - - - - Résultats de l'exercice - 432 - 655 250 376 743 740 1 248 1 774 2 604 3 407 C.8CASH FLOW A1 A2 A3 A4 A5 A6 A7 A8 A9 A10 Résultat net de l'exercice - 577 - 1 014 1 058 1 260 1 078 1 909 3 201 4 408 5 951 7 736 Dotations aux amortissements 239 268 286 303 191 162 144 127 - - CASH FLOW - 338 - 746 1 343 1 563 1 269 2 071 3 345 4 535 5 951 7 736 CASH FLOW actualisée - 338 - 791 1 509 1 861 1 602 2 771 4 745 6 819 9 486 13 070 CASH FLOW actualisée cumulée - 338 - 1 129 381 2 242 3 844 6 615 11 361 18 180 27 665 40 735