SlideShare une entreprise Scribd logo
Francophonie
Présentation d'une
séquence de cours
PATAUT Olivier
GALOUO Fanni
POPOOLA Oluwabukola Omolola
PUCHE Chloé
1
Première partie : Contexte, description de
l'institution
Nous allons enseigner un cours de français langue étrangère à des élèves qui ont
entre 15 ans et 18 ans et qui vont au lycée. Ce cours sera ouvert aux adolescents qui ont
envie d’approfondir des aspects théoriques et pratiques de la didactique FLE et améliorer
leur niveau de français. Notre objectif général est qu'à l'issue de cet enseignement, les
élèves qui participent au cours soient en mesure d’utiliser des aspects théoriques et
surtout pratiques pour pouvoir mettre en application ce qu'ils auront reçu dans leur vie
quotidienne et professionnelle. Qu'ils deviennent autonomes. Nous comptons sur leur
motivation pour apprendre, car ils sont a un âge où les caractéristiques qui pourraient leur
faciliter l’apprentissage s’atténuent. On peut supposer la présence d'un blocage cognitif, la
peur de prendre la parole ouvertement ou la crainte de mal prononcer les mots. Malgré
cela il nous faudra aussi chercher à faciliter l’apprentissage en essayant de connaître leurs
exigences et leurs besoins, puis étudier comment ils passent d’une compétence à l’autre.
Nous rechercherons des moyens pour faciliter et encourager leur prise de parole, leur
perception de la langue, leur mémorisation et leur production, en travaillant sur différents
points linguistiques et en variant les supports. Nous jugerons de la pertinence des
supports utilisés en fonction de l'évolution du cours, car nous somme conscients qu'un
cours ne peut être anticipé trop à l'avance. Enfin, nous ferons notre possible pour attirer
l'attention et l'intérêt de nos élèves en adaptant la méthodologie et les thèmes qui
correspondront à un public de cet âge. Notre cours de FLE répondra à des besoins
personnels, professionnels, touristiques ou culturels et seront bénéfiques pour l’intégration
des personnes dans une société étrangère. Nous essayerons de dispenser nos cours de
FLE uniquement en français, en essayant d'éviter l'utilisation de leur langue maternelle
2
afin de plonger l’élève en immersion et de les préparer au mieux aux diplômes de
certification tel que le DELF ou le DALF.
Notre cours sera enseigné à des élèves ayant un niveau B1, niveau intermédiaire.
Selon le CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE POUR L'APPRENTISSAGE /
ENSEIGNEMENT DES LANGUES
Niveau B1 - Je peux :
• Comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et
s'il s'agit de sujets familiers concernant le travail, l'école, les loisirs, etc.
• Comprendre l'essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision sur
l'actualité ou sur des sujets qui m'intéressent à titre personnel ou professionnel si
l'on parle d'une façon relativement lente et distincte
• Écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m'intéressent
personnellement.
• Écrire des lettres personnelles pour décrire expériences et impressions.
• Comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante ou
relative à mon travail.
• Comprendre la description d'événements, l'expression de sentiments et de souhaits
dans des lettres personnelles.
• Articuler des expressions de manière simple afin de raconter des expériences et
des événements, mes rêves, mes espoirs ou mes buts.
3
• Donner brièvement les raisons et explications de mes opinions ou projets.
• Raconter une histoire ou l'intrigue d'un livre ou d'un film et exprimer mes réactions.
• Faire face à la majorité des situations que l'on peut rencontrer au cours d'un voyage
dans une région où la langue est parlée.
• Prendre part sans préparation à une conversation sur des sujets familiers ou
d'intérêt personnel ou qui concernent la vie quotidienne (par exemple famille,
loisirs, travail, voyage et actualité).
Ce niveau constitue une porte d'entrée pour étudier dans l'enseignement supérieur
français, il leur permettra une insertion professionnelle dans une entreprise utilisant le
français. Cela représentera un véritable atout pour s'ils souhaitent valoriser leurs
compétences en français dans l’univers francophone et internationale.
Le cours de FLE sera en Espagne. Il faut savoir que la communauté française est
principalement composée d’expatriés de longue date donc nous pouvons nous attendre à
avoir des enfants d'expatriés avec un bon niveau et des élèves espagnols pour qui le
français n'est pas inné mais acquis. Pendant une longue période, le français fut la
première langue étrangère étudiée dans le système éducatif espagnol. Cependant, dans
la décennie 70 / 80, l’ouverture du pays à l’espace international a eu comme effet la
montée de l’anglais qui est aujourd’hui la première langue étrangère. Un premier élément
de la défense du français a été la constatation de ce fait et la décision de promouvoir la
formation des enfants et des jeunes en Europe et dans un monde multilingues. Le
Ministère de l’Éducation et de la Science en 1979/80, visait la possibilité de maintenir le
français, dans l’enseignement primaire, en même temps que l’anglais augmentait. Mais
par manque de budget cela n'a pas pu être accompli. On trouve en Espagne des
4
associations d’Amis de la Langue Française, rassemblant des francophiles et des
professeurs, et, plus tard, des associations et des fédérations de professeurs, dans les
capitales et les autonomies, qui remplissaient les rôles de défense, de promotion,
d’information, de formation et de revendication de la langue française dans la société
espagnole. La popularité du français langue étrangère va connaître des moments difficiles
de 1985 à 1995, années qui voient diminuer spectaculairement le nombre d’étudiants de
français.
Le français est enseigné au collège et au lycée en tant que langue vivante 2, mais on
constate que pendant les deux années de lycée, elle reste une option parmi d’autres, et
comme elle ne pourra pas être choisie lors de l’examen de «selectividad», elle voit
diminuer rapidement le nombre d’étudiants qui la choisissent. Pour la formation
Professionnelle: la deuxième langue étrangère n’existe que dans très peu de filières et elle
tend à disparaître.
Le français est une langue étrangère en Espagne, car elle n'est pas la langue maternelle,
elle ne constitue pas non plus une langue administrative ou parlée autour de soi (langue
seconde). Elle est ainsi enseignée à des non francophones, dans un but culturel,
professionnel ou encore touristique.
On retrouve en Espagne le réseau des centres francophones pour la promotion et la
diffusion de la langue et de la culture française à l'étranger. Nous donnerons notre cours à
l'Institut Français de Madrid.
Histoire et missions
L'Institut français de Madrid, plus de 100 ans de culture et d'enseignement.
Le 9 octobre 1910, après bien des péripéties, le bâtiment du n° 12 de la rue Marqués de la
Ensenada ouvrait ses portes pour se transformer, au fil des années, en un véritable
5
creuset de la culture française en Espagne. Il abrita en effet successivement le collège de
la Société Française de Bienfaisance, le lycée français de Madrid et, enfin, l´Institut
Français de Madrid qui célèbre en 2010 le centenaire du bâtiment qui l’accueille.
En 1910, au moment où la capitale inaugurait son emblématique Gran Vía et sa fameuse
Residencia de Estudiantes , la France s’associait à la modernité madrilène. Ce fut aussi
l’année d’un nouveau départ dans les relations entre nos deux pays. Le renforcement de
la présence française à Madrid marquait sans conteste une volonté de resserrement des
relations politiques et culturelles. Cent ans de coopération ininterrompue en dépit des
aléas de l´histoire, cent ans qui ont vu passer plusieurs générations d´Espagnols dans
cette rue. Cent ans de conférences, de débats, de théâtre, de musique, de cinéma avec
des noms tels que Maurice Ravel, Luis de Pablo, Fernando Savater, Ariane Mnouchkine,
Josep Maria Flotats, Luc Montagnier, Pedro Laín Entralgo, Fernando Trueba, Jean Rouch,
Julián Marías, Claude Simon, Antonio Saura, Henri Bergson, pour ne citer qu’eux.
Depuis l’ouverture de nouveaux espaces au n°10 de la rue Marqués de la Ensenada dans
les années 1990, l’Institut Français de Madrid continue à être le point de rencontre entre
les artistes, les intellectuels et le public des deux pays. Nos missions à travers ce cours
seront de promouvoir la culture française, en utilisant des supports littéraires,
cinématographiques et audiovisuels français. Cela pour encourager la diffusion et
l'apprentissage de la langue française.
6
Deuxième partie : La séquence de cours
Séance 1 : Présentation d'un court métrage pour se battre contre le
cliché.
« Cyrano »
Date de sortie : 17 janvier 2001
Réalisé par : Vincent Lindon
Avec : François Berléand, Manöelle Gaillard, Eléonore Gosset plus Genre Drame
Nationalité : Français
« Cyrano est un court-métrage d'une grande qualité : sensible, fin, tout en nuances,
il met en avant l'idée qu'on peut avoir de l'autre sans le connaître, les clichés à dépasser,
les idées préconçues dont on se sentait jusqu'ici épargnés, grâce à la seule éducation
reçue.... Et pourtant, ne devenons-nous pas victimes de notre propre éducation, de nos
clichés sociaux? Il peut être visionné en classe par des élèves de niveau A2 à B2. »
http://insuf-fle.hautefort.com/tag/cyrano
– Visionner 3 fois le court métrage
– Discussion autour de la vidéo et le vocabulaire manquant sera donné (p.8)
– Distribution d'un questionnaire (P.9 et 10), les élèves y répondront avec leur
voisin
– Correction, mise en commun du questionnaire. (Noter des phrases type au
tableau pour avoir une trace écrite sur les cahiers des élèves).
– Point culturel sur le style épistolaire présent (10 min en fin de cours, mais pas
quelque chose à apprendre, juste donner des références culturelles). (p.11)
Objectif : Compréhension d'un court métrage, expression orale.
7
Vocabulaire idiomatique du film
La route est bouchée : être dans les bouchons, beaucoup de trafics sur la route.
(atascos)
Etre sous le charme (de quelqu'un) : être attiré (sentirse atraído/o)
Avoir l'air de : sembler (parecer)
Faire la cour (a quelqu'un) : essayer de séduire une personne (seducir a alguien)
Prendre son courage à deux mains : faire un effort pour vaincre une hésitation ou une
peur. (sacar fuerzas de la flanqueza)
8
Questionnaire :
1) Quelle relation entretiennent les deux personnages que l’on voit au début du
courtmétrage ?
2) Quel est selon vous leur niveau social ? Citez deux éléments qui justifient votre
réponse
3) Qui est le troisième personnage
Sa fille
-Sa filleule
-Sa nièce
4) Qu'est-ce-qui le prouve ?
5) De qui a-t-elle reçu une lettre ?
-Un ami
-Son petit-ami
-Un prétendant anonyme
6) A qui lit-elle cette lettre au téléphone
9
7) Pour quelle raison ?
8) Écrivez les mots qui manquent: «Je sais que cela peut vous ...........................de
recevoir de mes nouvelles par le courrier, mais je vous en conjure, n’ayez pas
peur ! Ce n’est pas ......................................................, mais juste un jeune homme
qui est...... .... ...................................... Si vous en en avez assez. Demain, mettez
un pullover ou un .................................. .............................et je comprendrai.»
9) Quels sont les deux qualités qu'il apprécie chez elle ?
10) Dans la citation de Joe Dassin, quels sont les temps utilisés ? Et quelle est leur
valeur ?
11) Où lui donne-t-il rendez-vous ? Le lieu, le jour.
12) Que se passe-t-il sur le lieu de rendez-vous ?
13) Comment expliquez cette réaction
10
Séance 2 : Technique d'écriture et point de grammaire
– La fiche « Qu'est-ce qu'un scénario » (p.13 et 13 bis) + vocabulaire technique
– Cours sur la méthode d'écriture d'un scénario (p.14). Support du prof
– Revenir sur une phrase du court métrage : « Si j’étais Joe Dassin, on irait où tu
voudras, quand tu voudras, et on s’aimera encore quand l’amour sera mort ».
– Expliquer la règle de grammaire : Si + imparfait (+ conditionnel) (p.15)
– Revoir le conditionnel (p.16)
– Exercice pour la prochaine fois : écrire trois phrases avec la structure vue en
cours : Si + imparfait '+ conditionnel)
Objectif de la séance : Se familiariser avec la forme et le contenu d'un scénario, revenir
sur le conditionnel et introduire la structure : si + imparfait (+ conditionnel)
11
Qu'est-ce qu'un scénario ?
Le scénario est la première existence (imaginaire) du film puisque tout est déja perçu par l'écrivain. Lors de
la rédaction du scénario, celui-ci doit s'imaginer chaque seconde du futur film.
Le scénario sera le texte de base pour la réalisation. Il doit parfaitement définir les personnages, l'univers de
l'histoire, le passé et l'avenir historique de l'univers, les décors, les mouvements, la manipulation de l'espace
et du temps.
ATTENTION ! Un scénario doit être CLAIR dès la première lecture sans pour autant dénaturer l'intrigue,
sans quoi il serait ennuyeux et aurait peu de chance d'être produit.
Le scénario s'adresse à plusieurs types de lecteurs:
= les acteurs
= le réalisateur
= le metteur en scène (s'il n'est pas la même personne que le réalisateur)
= le chef décorateur
= l'équipe pré-tournage devant chercher les lieux
= le producteur où directeur littéraire.
Comme vous en conviendrez, les types de lecteurs sont assez nombreux et il faut que le scénario indique à
chacun ce qu'il doit faire.
Pour les acteurs, ce sera assez simple grace à la définition des personnages.
Pour le réalisateur, ça lui permettra de faire son découpage technique pré-tournage et de travailler le montage
en fonction des différentes atmosphères qu'il aura perçu en lisant le scenario.
Pour le metteur en scène, ça lui donnera les bases de sa mise en scène sur les relations entre personnages lors
de dialogue, scène d'action etc.
Pour le chef décorateur, le scénario fournira les prémices des ambiances cherchées en fonction de l'intensité
dramatique des scènes.
Pour le producteur (ou directeur littéraire), ça lui donnera l'histoire globale et une première estimation
arrondie du coût de la production.
Quelle est la forme ?
Un scénario DOIT OBLIGATOIREMENT répondre à ces codes:
23. INT. SALON DE PAUL et TOM. NUIT.
"FIN SON DE DOUCHE"
TOM sort de la douche avec un drap de bain autour de la taille. Il entre
dans le salon et voit son frère face à la fenêtre.
TOM
Tu veux un truc à boire.
PAUL
Non, ça va...
TOM va dans la cuisine se prendre une bière. PAUL reste toujours pensif
face à la fenêtre.
TOM revient dans le salon et se pose sur le canapé. PAUL se retourne d'un
coup sec en direction de son frère.
12
PAUL
Comment peux-tu être aussi tranquille !
TOM
J'ai une idée ptit frère. [...]
EXPLICATION DES CODES:
LE TITRE: 23. INT. SALON DE PAUL ET TOM. NUIT.
¤ Le 23 indique le numéro de la scène
¤ INT. indique l'endroit intérieur ou exterieur noté: INT. ou EXT.
¤ Le lieu: SALON DE JOHN ET ED.
¤ NUIT. ou JOUR. pour préciser le moment de la journée.
Les titres DOIVENT TOUJOURS être en gras et souligné.
LES PERSONNAGES ET REPLIQUES:
¤ Les noms de personnages doivent former une colonne plus éloigné du bord que les répliques.
¤ Les répliques doivent former également une colonne, mais moins creusée.
LES INTERLIGNES:
¤ 1 interligne entre description et titre.
¤ 2 interlignes entre dialogue et titre.
¤ 2 interlignes entre description et dialogue.
LES DESCRIPTIONS:
¤ Elles doivent être présenter sans aucun alinéa. Théoriquement les descriptions doivent former un seul bloc,
mais le scénariste peut (et doit) découper ses descriptions en sautant des lignes afin de mieux suggérer la
réalisation et le montage.
N'oubliez pas que chaque mot écrit sur le scénario doit évoquer une image !
LES SONS:
¤ doivent être présentés en majuscule avec des guillemets.
¤ La mention du son doit être situé à la ligne au-dessus ou en-dessous des descriptions.
¤ La mention du son doit être séparé d'une interligne avec les dialogues si elle se trouve pendant un dialogue.
ATTENTION: tous les sons utilisés doivent faire parti intégrante de l'histoire sinon ils sont considérés
comme son OFF et à ce moment là, ca relève du montage. Or un scénario ne DOIT JAMAIS expliquer le
montage.
Quel est le but d'un scénario, son enjeu ?
Le scénario doit mettre en évidence l'univers, les personnages, l'utilisation de l'espace et du temps. Il doit être
source d'indication pour les acteurs, réalisateurs, metteur en scène (si ce n'est pas le même que le réalisateur).
Mais le scénario doit IMPERATIVEMENT montrer les grand noeuds dramatiques (CF. leçon suivante) avec
leurs enjeux. Il doit également mettre en évidence le système ternaire (utilisé par 70 % des scénarios au
cinéma) et les intrigues.
Le scénario doit également posséder une phase d'exposition (ce qui inclue présentation du héro, des
personnages secondaires, de l'univers et de l'intrigue), des conflits (internes/externes), un dénouement, un
paiement et une réparation (CF. leçon suivante).
13
Le but de ce cours est d'exposer les composantes d'un scénario ainsi que ses normes
françaises dans le but d'une application concrète. En effet , nous allons aborder les étapes de
conception d'un scénario mais aussi étudier le style épistolaire et les références culturelles en
présence dans le court- métrage. Au terme de cette séance , l'élève pourra être en mesure de
comprendre comment travailler en autonomie sur la réalisation de son propre scénario.
Mais qu'est ce qu'un scénario ? Il faut savoir que le scénario n'est pas à rédiger tel un texte
littéraire, je le précise car nous allons évoquer des éléments du style épistolaire pour que vous
vous en inspiriez. Il s'agit de la transcription exacte de ce qu'il va se produire à l'écran .
Cela suppose le respect de certaines normes que nous allons voir en étudiant la transcription
du court-métrage que nous avons déjà vu.
Quelles sont les normes d'un scénario?
• Séparer très clairement les intitulés de scènes, les didascalies et les dialogues
• Ne pas faire apparaître de vocabulaire familier voire grossier dans les didascalies
• Écrire des didascalies claires et concises, ne « pas faire dans la littérature »
• Veiller à avoir une grammaire une orthographe parfaite
• Numéroter les scènes pour la clarté
• Numéroter les pages du scénario
Comment écrire le scénario ?
Nous allons visionner un vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=-G9o6mPRk8w (de
00:00 à 01:46) qui traite de la structure narrative d'un scénario. Il nous présente le squelette
classique d'une histoire ou un début , un milieu , une fin ou ce que l'on a l'habitude d'appeler
dans le schéma actanciel qu'il s'agit de leur exposer . Le schéma le plus classique voir
basique se compose de la situation initiale , élément perturbateur péripéties pour qualifier le
milieu et élément de résolution qui correspondrait à la fin.
On présente dans le début d'un scénario ou la situation initiale l'environnement dans le quel va
se dérouler l'histoire et on présente les protagonistes qui sont concernés. Le second acte
débute par l'élément déclencheur dans la vidéo ou plus communément appelé élément
perturbateur, c'est un événement qui vient chambouler la situation initiale présentée dans le
premier acte et qui va pousser les protagonistes à agir. L'élément déclencheur dans la vidéo ,
se présente comme une problématique à surmonter, ou pousser le ou les protagonistes à
l'action , l'action qui va se dérouler durant tout le second acte nous menant à la scène finale .
Arrive ici la fin ou la conclusion avec l'élément de résolution qui peut prendre différentes
formes : le retour à la situation initiale ou l'évolution vers une situation nouvelle mais en tout
cas cela doit apporter des réponses pas nécessairement définitives à la problématique et
surtout mettre fin à l'action.
Pour finir ce cours , nous étudierons le style épistolaire et parlerons la romance épistolaire
.Qu'avons nous remarquer dans la scène ? Le contexte de communication est majoritairement
épistolaire ? Qu'est ce que le style épistolaire ? « le genre épistolaire est un genre littéraire qui
regroupe tous les documents de correspondance écrite entre deux personnes comme la
lettre , bien sûr, mais aussi les romans constitués uniquement de lettres ainsi que le courrier
électronique ou les sms. Qu'est ce qu'une lettre ? C'est un acte de communication écrit. Elle
permet de combler une communication qui ne peut se faire et c'est le cas dans la vidéo. Le
jeune homme converse avec la protagoniste car il est trop timide pour aller la voir
directement.Quel type de lettre il s'agit ? Ici , nous avons sans un doute une lettre fictive c'est
à dire inventée pour le scénario. Elle a un double destinataire à savoir le personnage fictif ici la
protagoniste mais aussi nous en tant que lecteurs . Le but de cette lettre est de faire paraître
la scène comme réelle.Il existe également des lettres authentiques dont l'émetteur et le
destinataire ont vraiment existé , les lettres privées qui sont intimes , familiales destinées à
rester dans ce cadre enfin ils existent des lettres officielles ou administratives.
14
Si+imparfait+Conditionnel présent
'Si', est une conjonction qui sert à formuler une hypothèse.
Devant les sujets il(s), si s'élide (prend une forme contractée) pour devenir s'il(s) et non
si ils!
Si est suivi d'un verbe à l'imparfait pour exprimer la(les) condition(s) (ou
probabilités) sans laquelle (lesquelles) un événement ou une action ne pourrait se
réaliser, puis d'un verbe au conditionnel présent pour lequel les conditions
énumérées précédemment sont nécessaires pour sa réalisation concrète.
Exemples :
-Si Florence gagnait ce match de hand-ball avec son équipe, elles feraient toutes la fête
ce soir!
-Sauf s'il venait à pleuvoir, nous devrions normalement partir dès demain matin.
-Je viendrais seulement si tu me promettais de me prêter ton bateau.
-Même si tu t'entraînais d'arrache-pied, tu n'aurais que très peu de chances de réussir.
15
LE CONDITIONNEL (source : www.prof2000.pt)
# Ils partent en voyage en Inde; j’aimerais tellement partir avec eux ! Paul pourrait partir
aussi.
# Elle aurait aimé être actrice mais ses parents n’ont pas voulu.
Formation :
Le conditionnel présent est formé du radical du futur suivi des terminaisons de
l’imparfait :
Futur Imparfait Conditionnel
Il sera Il était Il serait
Tu viendras Tu venais Tu viendrais
Je pourrai Je pouvais Je pourrais
Vous aurez Vous aviez Vous auriez
Elles feront Elles faisaient Elles feraient
Nous finirons Nous finissions Nous finirions
Le conditionnel passé est formé avec « avoir » ou « être » au conditionnel suivi du
participe passé :
EX :
Elle aurait aimé Nous serions venus Je me serais baigné
Les emplois du conditionnel :
- Il peut exprimer des faits fictifs, une vie imaginaire :
On vivrait au bord de la mer. On irait à l’école le matin. L’après-midi on se
baignerait, on pêcherait.
- Il peut exprimer le souhait, le désir :
Je voudrais tellement être en vacances
Ce serait agréable de passer une journée ensemble.
- Le conditionnel passé sert à exprimer le regret, le reproche :
Elle aurait voulu être médecin mais ses résultats en mathématiques n’étaient pas
bons. (regret)
Tu aurais pu me laisser les clés chez le voisin. ( reproche )
16
Séance 3 : Production écrite (évaluée)
– Revisionner le court-métrage de la séance 1
– Consigne : En vous appuyant sur les documents vu en classe sur la méthode
d'écriture d'un scénario, vous allez par groupe de 3 ou 4 imaginer la suite du court
métrage étudié.
Vous intégrerez du vocabulaire appris depuis le début de l'année, des phrases au
conditionnel présent, une phrase dont la structure est : Si + imparfait …
Les élèves disposerons de l'heure entière et devrons me le rendre à la séance
prochaine.
– A la fin de la séance, je leur dirais qu'il devront pour la 5ème et dernière séance
avoir produit ce scénario, ils devront se filmer pour réaliser leur écrit.
En annexe la grille d'évaluation (p.17)
Objectif de la séance : Production écrite, travail de groupe.
17
Grille d'évaluation de la production écrite
Respect des
consignes
1 1,5 2
Présentation 1 1,5 2
Orthographe 1 2 3
Vocabulaire 1 2 3
Syntaxe/ponctuation 1 1,5 2
Grammaire qualité
de la langue
1 2 3
Créativité 1 2 4
Total
/20
18
Séance 4 : Aborder le thème des clichés
– Distribuer l'image sur les clichés (p.20)
– Description orale en classe.
– J'écrirais quelques phrases au tableau pour que les élèves aient une trace écrite.
– Distribuer le texte « Les clichés sur les espagnols sont-ils vrais ? » (p.21-22)
– Répondre aux questions à l'écrit (réflexion) (p.23)
– Mise en commun à l'oral, réactions sur ce document jusqu'à la fin de la séance
(sorte de mini débat)
Objectif de la séance : Description d'une image, interaction
19
20
Description des stéréotypes
Cette image reflète bien quelques stéréotypes que nous avons à propos de personnes de
diverses nationalités.
De gauche à droite :
Sur la première ligne :
Le japonais qu’on imagine toujours souriants et dont la curiosité est ici représentée par un
appareil photo pour capturer chaque moment important.
Le chinois qu’on imagine avec un visage rond et sévère et avec un kimono pour
représenter sa compétence que nous croyons innée pour les arts martiaux.
L’africain que l’on présente ici en habit de fourrure animale pour dire sa proximité avec la
nature et arborant un large sourire avec les cheveux frisés.
L’écossais qui porte son kilt et qui joue de la cornemuse
L’américain grand consommateur de burger, obèse et assis devant sa télé.
Le britannique habillé de manière distinguée dans son costume, buvant son thé et ayant
sa canne et son ombrelle.
L’indien qu’on imagine toujours en train de chanter et danser dans son habit traditionnel.
Sur la deuxième ligne :
Le mexicain habillé de son poncho et son sombrero sur la tête et montant sur son âne qu’il
peine à faire avancer dans le désert.
Le portugais qu’on imagine ouvrier par nature, avec sa truelle, son indispensable
moustache, sa salopette et sa casquette.
L’italien charmant et bourreaux des cœurs et portant un plat de spaghettis qui est la
principale nourriture à laquelle on identifie l’Italie.
Le russe qu’on imagine toujours ivre après avoir bu de la vodka et joyeux par la même
occasion.
L’israélien qu’on aime se représenter dans la tête comme ayant le sens des affaires et
qu’on représente ici ayant à l’esprit le profit représenté par le signe du dollar.
L’iranien qu’on montre avec son tapis, tant l’Iran est reconnu pour ses tapis persans.
Pour finir nous avons le français qu’on imagine toujours en train de revendiquer, ici avec
une pancarte « non ». De plus il porte ses baguettes de pains qu’on imagine être
indispensable aux repas et son béret qui bien qu’il ne soit plus très porté est un cliché qui
a la peau dure.
21
Les clichés sur les espagnols sont-ils
vrais ?
Comme partout, les clichés sur les espagnols fusent. Nous allons voir quels sont les
principaux et s’il s’avèrent être vrais ou non !
• Toutes les espagnoles dansent le flamenco et tous les espagnols sont torreros
La majorité des espagnols ne savent pas danser le flamenco. C’est une danse assez compliquée qui ne
s’improvise pas, il faut prendre des cours dans une école de danse et pratiquer souvent. De plus, le flamenco
est plus typique de l’Andalousie, le Sud de l’Espagne, et notamment de Séville. Cependant, vous pouvez
voir des spectacles de flamenco pratiquement partout en Espagne.
Ce qui est sûr, c’est que les corridas font partie de la culture espagnole depuis longtemps. Pour autant, tout
le monde n’y assiste pas forcément et encore moins régulièrement. Les avis divergent également à propos de
cette coutume, en fonction de qui vous interrogerez, certains vous diront que c’est un sport, d’autres que
c’est un art ou encore que c’est une barbarie. D’autre part, tout le monde ne peut pas être torrero, il faut
beaucoup d’année d’entrainement pour pouvoir combattre un taureau dans un arène (plaza de toros). Il est
amusant de voir que certaines femmes de terreros qui sont morts passent plus souvent à la télévision que
certaines figures politiques. Cependant, la popularité des corridas a beaucoup diminué, seulement 25% des
espagnols y vont régulièrement et les jeunes préfèrent désormais aller voir un match de football. Olé !
• Les espagnols ont des horaires décalés par rapport aux autres pays européens
Leurs heures de repas sont repoussées d’une à deux heures par rapport à l’heure habituelle en France. Pour le
repas du midi, les espagnols mangent rarement avant 2h30. Vous vous demandez comment ils font pour tenir
si longtemps sans manger ? C’est simple, ils trichent un peu en fait, puisque vers 11h ils prennent
l’almuerzo, c’est-à-dire qu’ils mangent un petit voire un grand sandwich. Le soir, manger avant 10h est
également rare, cependant une fois de plus, tout dépend des familles, des habitudes de chacun, etc.
• Les espagnols savent faire la fête
L’Espagne attire les jeunes étrangers pour les soirées, les bars et les discothèques. Ils sortent plus tard,
rarement avant minuit et font la fête jusqu’à tard dans la nuit. Le botellón est également très répandu et
connu en dehors de l’Espagne.Vu comme un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de se mettre la
tête à l’envers de façon bon marché, le botellon consiste à se réunir dans la rue, boire l’alcool que l’on a
acheté quelques heures auparavant, parler, draguer, fumer et prendre des drogues pour certains. Ce n’est pas
pour rien que l’Espagne détient le record de consommation d’alcool en Europe.
La plupart des villes et villages ont des fêtes une fois par an souvent en l’honneur d’un saint patron. Ces
fètes sont très colorées avec les costumes typiques et peuvent durer plusieurs jours.
• Les espagnols sont parresseux et font tous les jours la sieste
Avec nos 35 heures, les espagnoles auraient peut être le temps de faire la sieste ! Leurs journées de travail
sont plus longues que les notres et ceux qui font la sieste dans la semaine sont sûrement les retraités. Ils ont
également moins de vacances que nous. Finalement, ce ne sont peut être pas eux les parresseux…
• Les espagnols conduisent comme des fous
Ce cliché s’est avéré être vrai dans beaucoup de cas. Disons qu’au lieu de ralentir quand le feu passent au
orange, les espagnols appuient sur le champignon, histoire de gagner quelques minutes de trajet. Quand le
feu piéton commence à clignoter pour prévenir qu’il va passer au rouge, les espagnols commencent déjà à
avancer. Petit conseil pour les piétons, vérifiez toujours avant de traverser si vous ne pas vous faire tailler un
short ! Heureusement, tous les espagnols ne sont pas ainsi, mais ce n’est pas pour rien qu’ils ont plus
22
d’amandes à payer qu’en France. Un autre aspect de la conduite espagnole est de se garer en double file.
Devant, les écoles à la sortie des classes, il est impossible de se garer, donc au lieu de chercher pendant trois
heures, quoi de mieux que de garer en double file.
• Les espagnols mangent souvent de la tortilla, de la paella, du jambon ou des tapas et boivent de
la sangría
La paella est très répandue et on trouve des restaurants qui les préparent pratiquement partout. Il en existe de
plusieurs variétés et si vous voulez toutes les gouter, le mieux est d’aller à Valencia, où la paella serait née !
Les espagnols n’en mangent pas pour autant tous les jours et savent encore moins tous la préparer.
Cependant, le week end en famille dans le pueblo d’origine, alors que les français se feraient un petit
barbecue, les espagnols ont plus tendance à faire une paella.
Il est vrai que l’Espagne est connue pour avoir du bon jambon. Les espagnols en mangent beaucoup mais
tout dépend des goûts. Le chorizo et le saucisson sont également répandus. Certaines familles n’hésitent pas
à acheter le jambon entier et à en manger un peu tous les jours pendant plusieurs mois. Les espagnols
exportent de plus en plus dans les pays européens mais aussi de plus en plus en Asie où le porc est un aliment
souvent utilisé.
La sangría est répandue en Espagne mais pas autant qu’on ne le croit. Tout d’abord, il faut savoir que
demander un verre de Sangría est rare, en général on demande la carafe (jarra) pour pouvoir partager avec
ses amis. Les espagnols sont également très friands de la bière et du vin.
• Les espagnols ne parlent pas, ils crient
C’est souvent ce qui choque les étrangers, les espagnols parlent plus fort que nous. Peut être que la langue
y est pour quelque chose. Ce qui est sûr c’est qu’en rentrant en France tout le monde vous dit que vous parlez
super fort. Au moins quand des espagnols débarquent on ne peut pas les louper !
• Il fait toujours beau en Espagne
L’Espagne est le pays qui a le plus de jours ensoleillés en Europe. Pour autant, sa géographie est très variée
ce qui influence le climat. Les jours de pluie ne sont pas rares dans le Nord de l’Espagne. Et par exemple, en
ce moment il neige dans plusieurs zones d’Espagne.
• Les espagnols sont très famille et ils aiment leur pays
Les espagnols sont plus famille que les français. Quand une des personnes de la famille à un problème, les
espagnols ont plus tendance à leur apporter une aide morale voire financière. Les repas familiales du
dimanche regroupent aussi bien les grands-parents que les cousins et tantes. Cependant, les jeunes cultivent
de moins en moins ces traditions et restent moins longtemps chez leurs parents qu’avant, bien qu’avec la
situation économique actuelle en Espagne, c’est le mode de vie qui revient le moins cher.
Ils sont souvent fiers de leur pays mais encore plus de leur « tierra », c’est-à-dire de la région de laquelle
ils viennent. Là-bas, il y a toujours la meilleure nourriture, le meilleur vin, les plus beau paysage, … Les
différentes langues en Espagne renforcent également cette forte identité régionale. Mis à part le catalan, les
langues comme le valencien ou le galicien se perdent un peu plus.
• Tous les espagnols sont bruns, ont les yeux noirs et la peau bronzée
Il existe des espagnols blonds aux yeux bleus, voire roux aux yeux marrons. Même si leurs gènes latins leur
apportent généralement des couleurs foncées, c’est loin d’être le cas de tous les espagnols. Pour ce qui est de
la peau bronzée, ils ont peut être la peau plus mate que nous car ils profitent d’un soleil plus important qu’en
France tout au long de l’année.
Source : http://erasmus-spain.net/fr/which-spanish-stereotypes-are-true/
23
Questions :
1) Pensez-vous que vous ressembler à l'espagnol qui est décrit dans ce texte ?
2) Vous identifiez vous avec certains points du texte ?
3) Quels clichés peuvent être considérés comme vrais ?
4) Quels clichés peuvent être considérés comme faux ?
24
Séance 5 : Visionnage des court-métrages des élèves
Pour finir cette séquence, je propose à mes élèves de visionner tous les court-métrages et
d'élire la meilleure suite.
Objectif : Compréhension orale, détente
25

Contenu connexe

Tendances

Les eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, S
Les eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, SLes eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, S
Les eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, S
Dyslexia International
 
Fiche les pronoms cod- coi (B1)
Fiche  les pronoms cod- coi (B1)Fiche  les pronoms cod- coi (B1)
Fiche les pronoms cod- coi (B1)
lebaobabbleu
 
Etude de texte les caractéristiques d'un texte dialogué
Etude de texte les caractéristiques d'un texte dialoguéEtude de texte les caractéristiques d'un texte dialogué
Etude de texte les caractéristiques d'un texte dialoguéPape Kamara
 
Le Pronom Relatif Dont
Le Pronom Relatif DontLe Pronom Relatif Dont
Le Pronom Relatif Dont
Juan Manuel Carbajal Velasco
 
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
ValryEpeeEbongue
 
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptdidactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
KaderBouguerra
 
Les pronoms COD, COI, EN et Y
Les pronoms COD, COI, EN et YLes pronoms COD, COI, EN et Y
Les pronoms COD, COI, EN et Ymiguelprofairen
 
Parler du caractère, de la personnalité (B1+)
Parler du caractère, de la personnalité (B1+)Parler du caractère, de la personnalité (B1+)
Parler du caractère, de la personnalité (B1+)
lebaobabbleu
 
Le gérondif
Le gérondifLe gérondif
Les prépositions-pays-et-villes
Les prépositions-pays-et-villes Les prépositions-pays-et-villes
Les prépositions-pays-et-villes
Pedro J. Ortiz Pjortiz
 
L'expression de l'opinion (B2.1)
L'expression de l'opinion (B2.1)L'expression de l'opinion (B2.1)
L'expression de l'opinion (B2.1)
lebaobabbleu
 
Sentiments et réactions (B1)
Sentiments et réactions (B1)Sentiments et réactions (B1)
Sentiments et réactions (B1)
lebaobabbleu
 
Unité didactique: Les faits divers (B2)
Unité didactique: Les faits divers (B2)Unité didactique: Les faits divers (B2)
Unité didactique: Les faits divers (B2)
lebaobabbleu
 
comparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptx
comparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptxcomparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptx
comparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptx
youssefchaat2
 
Les Sports et Les Activités
Les Sports et Les ActivitésLes Sports et Les Activités
Les Sports et Les Activités
Sarah Labins
 
Alter ego +2 a2 Livre de l'élève
Alter ego +2 a2  Livre de l'élève Alter ego +2 a2  Livre de l'élève
Alter ego +2 a2 Livre de l'élève
Lucía Rodríguez
 
Les vetements et les couleurs
Les vetements et les couleursLes vetements et les couleurs
Les vetements et les couleurs
Highpoint French
 
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIPComparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Marcel Lebrun
 

Tendances (20)

Les eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, S
Les eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, SLes eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, S
Les eleves en difficulte d'apprentissage de la lecture – Valdois, S
 
Fiche les pronoms cod- coi (B1)
Fiche  les pronoms cod- coi (B1)Fiche  les pronoms cod- coi (B1)
Fiche les pronoms cod- coi (B1)
 
Etude de texte les caractéristiques d'un texte dialogué
Etude de texte les caractéristiques d'un texte dialoguéEtude de texte les caractéristiques d'un texte dialogué
Etude de texte les caractéristiques d'un texte dialogué
 
Le Pronom Relatif Dont
Le Pronom Relatif DontLe Pronom Relatif Dont
Le Pronom Relatif Dont
 
Le plus que parfait
Le plus que parfaitLe plus que parfait
Le plus que parfait
 
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
 
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).pptdidactique-de-l-oral2 (2).ppt
didactique-de-l-oral2 (2).ppt
 
Les pronoms COD, COI, EN et Y
Les pronoms COD, COI, EN et YLes pronoms COD, COI, EN et Y
Les pronoms COD, COI, EN et Y
 
Parler du caractère, de la personnalité (B1+)
Parler du caractère, de la personnalité (B1+)Parler du caractère, de la personnalité (B1+)
Parler du caractère, de la personnalité (B1+)
 
Le gérondif
Le gérondifLe gérondif
Le gérondif
 
Les prépositions-pays-et-villes
Les prépositions-pays-et-villes Les prépositions-pays-et-villes
Les prépositions-pays-et-villes
 
La négation
La négationLa négation
La négation
 
L'expression de l'opinion (B2.1)
L'expression de l'opinion (B2.1)L'expression de l'opinion (B2.1)
L'expression de l'opinion (B2.1)
 
Sentiments et réactions (B1)
Sentiments et réactions (B1)Sentiments et réactions (B1)
Sentiments et réactions (B1)
 
Unité didactique: Les faits divers (B2)
Unité didactique: Les faits divers (B2)Unité didactique: Les faits divers (B2)
Unité didactique: Les faits divers (B2)
 
comparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptx
comparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptxcomparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptx
comparaison béhaviorisme et cognitivisme.pptx
 
Les Sports et Les Activités
Les Sports et Les ActivitésLes Sports et Les Activités
Les Sports et Les Activités
 
Alter ego +2 a2 Livre de l'élève
Alter ego +2 a2  Livre de l'élève Alter ego +2 a2  Livre de l'élève
Alter ego +2 a2 Livre de l'élève
 
Les vetements et les couleurs
Les vetements et les couleursLes vetements et les couleurs
Les vetements et les couleurs
 
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIPComparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
Comparaison des Methodes "actives" et "traditionnelles" avec le modèle IMAIP
 

En vedette

Team c unit_mapping_chart-4
Team c unit_mapping_chart-4Team c unit_mapping_chart-4
Team c unit_mapping_chart-4
carmi504
 
Repuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para la
Repuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para laRepuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para la
Repuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para la
Edidt Sanchez Frias
 
Indraj Saini_QMS TPM PROD,
Indraj Saini_QMS TPM PROD,Indraj Saini_QMS TPM PROD,
Indraj Saini_QMS TPM PROD,
INDRAJ SAINI
 
Resume-Seema_Kehair
Resume-Seema_KehairResume-Seema_Kehair
Resume-Seema_Kehair
Seema Kehair
 
Learning team c integrated unit
Learning team c integrated unit Learning team c integrated unit
Learning team c integrated unit
carmi504
 
William Brady CV 2015
William Brady CV 2015William Brady CV 2015
William Brady CV 2015
William Brady
 
CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)
CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)
CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)
Rogelio Jr Guinir
 
Resume
ResumeResume
Resume
suresh V
 
Sistem bilangan
Sistem bilanganSistem bilangan
Sistem bilangan
Andika Pratama
 
Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2
Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2
Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2
carmi504
 
Learning team C Integrated Unit
Learning team C Integrated Unit Learning team C Integrated Unit
Learning team C Integrated Unit
carmi504
 
Eng. Ahmed Maher - Electrical Engineer
Eng. Ahmed Maher - Electrical EngineerEng. Ahmed Maher - Electrical Engineer
Eng. Ahmed Maher - Electrical Engineer
Ahmed Maher
 
Conférence sur Google Panda et le référencement naturel
Conférence sur Google Panda et le référencement naturelConférence sur Google Panda et le référencement naturel
Conférence sur Google Panda et le référencement naturelSemaweb
 
Gwendolyn willis _lesson_plan_format_plants
Gwendolyn willis _lesson_plan_format_plantsGwendolyn willis _lesson_plan_format_plants
Gwendolyn willis _lesson_plan_format_plants
carmi504
 
Analis Kesehatan
Analis KesehatanAnalis Kesehatan
Analis Kesehatan
Intan Ziliwu
 
Analis Kesehatan
Analis KesehatanAnalis Kesehatan
Analis Kesehatan
Intan Ziliwu
 

En vedette (16)

Team c unit_mapping_chart-4
Team c unit_mapping_chart-4Team c unit_mapping_chart-4
Team c unit_mapping_chart-4
 
Repuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para la
Repuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para laRepuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para la
Repuesta inmune antitumoral y marcadores tumorales para la
 
Indraj Saini_QMS TPM PROD,
Indraj Saini_QMS TPM PROD,Indraj Saini_QMS TPM PROD,
Indraj Saini_QMS TPM PROD,
 
Resume-Seema_Kehair
Resume-Seema_KehairResume-Seema_Kehair
Resume-Seema_Kehair
 
Learning team c integrated unit
Learning team c integrated unit Learning team c integrated unit
Learning team c integrated unit
 
William Brady CV 2015
William Brady CV 2015William Brady CV 2015
William Brady CV 2015
 
CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)
CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)
CV-R.B.Guinir Jr.(01-15-17)
 
Resume
ResumeResume
Resume
 
Sistem bilangan
Sistem bilanganSistem bilangan
Sistem bilangan
 
Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2
Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2
Carmi mte534r5 lesson_plan_format-2
 
Learning team C Integrated Unit
Learning team C Integrated Unit Learning team C Integrated Unit
Learning team C Integrated Unit
 
Eng. Ahmed Maher - Electrical Engineer
Eng. Ahmed Maher - Electrical EngineerEng. Ahmed Maher - Electrical Engineer
Eng. Ahmed Maher - Electrical Engineer
 
Conférence sur Google Panda et le référencement naturel
Conférence sur Google Panda et le référencement naturelConférence sur Google Panda et le référencement naturel
Conférence sur Google Panda et le référencement naturel
 
Gwendolyn willis _lesson_plan_format_plants
Gwendolyn willis _lesson_plan_format_plantsGwendolyn willis _lesson_plan_format_plants
Gwendolyn willis _lesson_plan_format_plants
 
Analis Kesehatan
Analis KesehatanAnalis Kesehatan
Analis Kesehatan
 
Analis Kesehatan
Analis KesehatanAnalis Kesehatan
Analis Kesehatan
 

Similaire à Dossier-final-FLE

11865924.ppt
11865924.ppt11865924.ppt
11865924.ppt
Grama Violeta
 
επαλ επας τελικό
επαλ επας τελικόεπαλ επας τελικό
επαλ επας τελικό
Leonidas Partsanakis
 
Synthèse de documents: Evolution de la langue française dans le monde
Synthèse de documents: Evolution de la langue française dans le mondeSynthèse de documents: Evolution de la langue française dans le monde
Synthèse de documents: Evolution de la langue française dans le mondePauline Beauvillier
 
XVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF
XVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPFXVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF
XVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF
Réseau Fipf
 
Francophonie
FrancophonieFrancophonie
Francophonieamaseck
 
Parlons français, c'est facile!
Parlons français, c'est facile!Parlons français, c'est facile!
Parlons français, c'est facile!Martine Dubreucq
 
Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)Celine Gammal
 
Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)Celine Gammal
 
Extract from Kisco_Spring2015_part1_rev
Extract from Kisco_Spring2015_part1_revExtract from Kisco_Spring2015_part1_rev
Extract from Kisco_Spring2015_part1_revAngela Bourgogne
 
Passeport pour l'Europe
Passeport pour l'EuropePasseport pour l'Europe
Passeport pour l'EuropeFrauA
 
francophonie2.ppt
francophonie2.pptfrancophonie2.ppt
francophonie2.ppt
FLAVIUSCIUBOTARIU1
 
Rp 1et2 portfolio
Rp 1et2 portfolioRp 1et2 portfolio
Rp 1et2 portfolioKacen Kacen
 
Francophonie
FrancophonieFrancophonie
Francophonie
Laura Micurescu
 
CAVILAM Manuel agent v2
CAVILAM Manuel agent v2CAVILAM Manuel agent v2
CAVILAM Manuel agent v2
Abhishek Bajaj
 

Similaire à Dossier-final-FLE (20)

11865924.ppt
11865924.ppt11865924.ppt
11865924.ppt
 
επαλ επας τελικό
επαλ επας τελικόεπαλ επας τελικό
επαλ επας τελικό
 
Synthèse de documents: Evolution de la langue française dans le monde
Synthèse de documents: Evolution de la langue française dans le mondeSynthèse de documents: Evolution de la langue française dans le monde
Synthèse de documents: Evolution de la langue française dans le monde
 
Conclusions de ls Jornada
Conclusions de ls JornadaConclusions de ls Jornada
Conclusions de ls Jornada
 
XVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF
XVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPFXVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF
XVIème Congrès de l’Amérique latine et des Caraïbes de la FIPF
 
Francophonie
FrancophonieFrancophonie
Francophonie
 
Parlons français, c'est facile!
Parlons français, c'est facile!Parlons français, c'est facile!
Parlons français, c'est facile!
 
Lettre b2c
Lettre b2cLettre b2c
Lettre b2c
 
Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)
 
Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)Presentation francais ( langue francaise)
Presentation francais ( langue francaise)
 
Extract from Kisco_Spring2015_part1_rev
Extract from Kisco_Spring2015_part1_revExtract from Kisco_Spring2015_part1_rev
Extract from Kisco_Spring2015_part1_rev
 
Passeport pour l'Europe
Passeport pour l'EuropePasseport pour l'Europe
Passeport pour l'Europe
 
Franceza incepatori
Franceza incepatoriFranceza incepatori
Franceza incepatori
 
Pourquoi le Français
Pourquoi le FrançaisPourquoi le Français
Pourquoi le Français
 
Rfi
RfiRfi
Rfi
 
Francophonie2
Francophonie2Francophonie2
Francophonie2
 
francophonie2.ppt
francophonie2.pptfrancophonie2.ppt
francophonie2.ppt
 
Rp 1et2 portfolio
Rp 1et2 portfolioRp 1et2 portfolio
Rp 1et2 portfolio
 
Francophonie
FrancophonieFrancophonie
Francophonie
 
CAVILAM Manuel agent v2
CAVILAM Manuel agent v2CAVILAM Manuel agent v2
CAVILAM Manuel agent v2
 

Dossier-final-FLE

  • 1. Francophonie Présentation d'une séquence de cours PATAUT Olivier GALOUO Fanni POPOOLA Oluwabukola Omolola PUCHE Chloé 1
  • 2. Première partie : Contexte, description de l'institution Nous allons enseigner un cours de français langue étrangère à des élèves qui ont entre 15 ans et 18 ans et qui vont au lycée. Ce cours sera ouvert aux adolescents qui ont envie d’approfondir des aspects théoriques et pratiques de la didactique FLE et améliorer leur niveau de français. Notre objectif général est qu'à l'issue de cet enseignement, les élèves qui participent au cours soient en mesure d’utiliser des aspects théoriques et surtout pratiques pour pouvoir mettre en application ce qu'ils auront reçu dans leur vie quotidienne et professionnelle. Qu'ils deviennent autonomes. Nous comptons sur leur motivation pour apprendre, car ils sont a un âge où les caractéristiques qui pourraient leur faciliter l’apprentissage s’atténuent. On peut supposer la présence d'un blocage cognitif, la peur de prendre la parole ouvertement ou la crainte de mal prononcer les mots. Malgré cela il nous faudra aussi chercher à faciliter l’apprentissage en essayant de connaître leurs exigences et leurs besoins, puis étudier comment ils passent d’une compétence à l’autre. Nous rechercherons des moyens pour faciliter et encourager leur prise de parole, leur perception de la langue, leur mémorisation et leur production, en travaillant sur différents points linguistiques et en variant les supports. Nous jugerons de la pertinence des supports utilisés en fonction de l'évolution du cours, car nous somme conscients qu'un cours ne peut être anticipé trop à l'avance. Enfin, nous ferons notre possible pour attirer l'attention et l'intérêt de nos élèves en adaptant la méthodologie et les thèmes qui correspondront à un public de cet âge. Notre cours de FLE répondra à des besoins personnels, professionnels, touristiques ou culturels et seront bénéfiques pour l’intégration des personnes dans une société étrangère. Nous essayerons de dispenser nos cours de FLE uniquement en français, en essayant d'éviter l'utilisation de leur langue maternelle 2
  • 3. afin de plonger l’élève en immersion et de les préparer au mieux aux diplômes de certification tel que le DELF ou le DALF. Notre cours sera enseigné à des élèves ayant un niveau B1, niveau intermédiaire. Selon le CADRE EUROPÉEN COMMUN DE RÉFÉRENCE POUR L'APPRENTISSAGE / ENSEIGNEMENT DES LANGUES Niveau B1 - Je peux : • Comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s'il s'agit de sujets familiers concernant le travail, l'école, les loisirs, etc. • Comprendre l'essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision sur l'actualité ou sur des sujets qui m'intéressent à titre personnel ou professionnel si l'on parle d'une façon relativement lente et distincte • Écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m'intéressent personnellement. • Écrire des lettres personnelles pour décrire expériences et impressions. • Comprendre des textes rédigés essentiellement dans une langue courante ou relative à mon travail. • Comprendre la description d'événements, l'expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles. • Articuler des expressions de manière simple afin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs ou mes buts. 3
  • 4. • Donner brièvement les raisons et explications de mes opinions ou projets. • Raconter une histoire ou l'intrigue d'un livre ou d'un film et exprimer mes réactions. • Faire face à la majorité des situations que l'on peut rencontrer au cours d'un voyage dans une région où la langue est parlée. • Prendre part sans préparation à une conversation sur des sujets familiers ou d'intérêt personnel ou qui concernent la vie quotidienne (par exemple famille, loisirs, travail, voyage et actualité). Ce niveau constitue une porte d'entrée pour étudier dans l'enseignement supérieur français, il leur permettra une insertion professionnelle dans une entreprise utilisant le français. Cela représentera un véritable atout pour s'ils souhaitent valoriser leurs compétences en français dans l’univers francophone et internationale. Le cours de FLE sera en Espagne. Il faut savoir que la communauté française est principalement composée d’expatriés de longue date donc nous pouvons nous attendre à avoir des enfants d'expatriés avec un bon niveau et des élèves espagnols pour qui le français n'est pas inné mais acquis. Pendant une longue période, le français fut la première langue étrangère étudiée dans le système éducatif espagnol. Cependant, dans la décennie 70 / 80, l’ouverture du pays à l’espace international a eu comme effet la montée de l’anglais qui est aujourd’hui la première langue étrangère. Un premier élément de la défense du français a été la constatation de ce fait et la décision de promouvoir la formation des enfants et des jeunes en Europe et dans un monde multilingues. Le Ministère de l’Éducation et de la Science en 1979/80, visait la possibilité de maintenir le français, dans l’enseignement primaire, en même temps que l’anglais augmentait. Mais par manque de budget cela n'a pas pu être accompli. On trouve en Espagne des 4
  • 5. associations d’Amis de la Langue Française, rassemblant des francophiles et des professeurs, et, plus tard, des associations et des fédérations de professeurs, dans les capitales et les autonomies, qui remplissaient les rôles de défense, de promotion, d’information, de formation et de revendication de la langue française dans la société espagnole. La popularité du français langue étrangère va connaître des moments difficiles de 1985 à 1995, années qui voient diminuer spectaculairement le nombre d’étudiants de français. Le français est enseigné au collège et au lycée en tant que langue vivante 2, mais on constate que pendant les deux années de lycée, elle reste une option parmi d’autres, et comme elle ne pourra pas être choisie lors de l’examen de «selectividad», elle voit diminuer rapidement le nombre d’étudiants qui la choisissent. Pour la formation Professionnelle: la deuxième langue étrangère n’existe que dans très peu de filières et elle tend à disparaître. Le français est une langue étrangère en Espagne, car elle n'est pas la langue maternelle, elle ne constitue pas non plus une langue administrative ou parlée autour de soi (langue seconde). Elle est ainsi enseignée à des non francophones, dans un but culturel, professionnel ou encore touristique. On retrouve en Espagne le réseau des centres francophones pour la promotion et la diffusion de la langue et de la culture française à l'étranger. Nous donnerons notre cours à l'Institut Français de Madrid. Histoire et missions L'Institut français de Madrid, plus de 100 ans de culture et d'enseignement. Le 9 octobre 1910, après bien des péripéties, le bâtiment du n° 12 de la rue Marqués de la Ensenada ouvrait ses portes pour se transformer, au fil des années, en un véritable 5
  • 6. creuset de la culture française en Espagne. Il abrita en effet successivement le collège de la Société Française de Bienfaisance, le lycée français de Madrid et, enfin, l´Institut Français de Madrid qui célèbre en 2010 le centenaire du bâtiment qui l’accueille. En 1910, au moment où la capitale inaugurait son emblématique Gran Vía et sa fameuse Residencia de Estudiantes , la France s’associait à la modernité madrilène. Ce fut aussi l’année d’un nouveau départ dans les relations entre nos deux pays. Le renforcement de la présence française à Madrid marquait sans conteste une volonté de resserrement des relations politiques et culturelles. Cent ans de coopération ininterrompue en dépit des aléas de l´histoire, cent ans qui ont vu passer plusieurs générations d´Espagnols dans cette rue. Cent ans de conférences, de débats, de théâtre, de musique, de cinéma avec des noms tels que Maurice Ravel, Luis de Pablo, Fernando Savater, Ariane Mnouchkine, Josep Maria Flotats, Luc Montagnier, Pedro Laín Entralgo, Fernando Trueba, Jean Rouch, Julián Marías, Claude Simon, Antonio Saura, Henri Bergson, pour ne citer qu’eux. Depuis l’ouverture de nouveaux espaces au n°10 de la rue Marqués de la Ensenada dans les années 1990, l’Institut Français de Madrid continue à être le point de rencontre entre les artistes, les intellectuels et le public des deux pays. Nos missions à travers ce cours seront de promouvoir la culture française, en utilisant des supports littéraires, cinématographiques et audiovisuels français. Cela pour encourager la diffusion et l'apprentissage de la langue française. 6
  • 7. Deuxième partie : La séquence de cours Séance 1 : Présentation d'un court métrage pour se battre contre le cliché. « Cyrano » Date de sortie : 17 janvier 2001 Réalisé par : Vincent Lindon Avec : François Berléand, Manöelle Gaillard, Eléonore Gosset plus Genre Drame Nationalité : Français « Cyrano est un court-métrage d'une grande qualité : sensible, fin, tout en nuances, il met en avant l'idée qu'on peut avoir de l'autre sans le connaître, les clichés à dépasser, les idées préconçues dont on se sentait jusqu'ici épargnés, grâce à la seule éducation reçue.... Et pourtant, ne devenons-nous pas victimes de notre propre éducation, de nos clichés sociaux? Il peut être visionné en classe par des élèves de niveau A2 à B2. » http://insuf-fle.hautefort.com/tag/cyrano – Visionner 3 fois le court métrage – Discussion autour de la vidéo et le vocabulaire manquant sera donné (p.8) – Distribution d'un questionnaire (P.9 et 10), les élèves y répondront avec leur voisin – Correction, mise en commun du questionnaire. (Noter des phrases type au tableau pour avoir une trace écrite sur les cahiers des élèves). – Point culturel sur le style épistolaire présent (10 min en fin de cours, mais pas quelque chose à apprendre, juste donner des références culturelles). (p.11) Objectif : Compréhension d'un court métrage, expression orale. 7
  • 8. Vocabulaire idiomatique du film La route est bouchée : être dans les bouchons, beaucoup de trafics sur la route. (atascos) Etre sous le charme (de quelqu'un) : être attiré (sentirse atraído/o) Avoir l'air de : sembler (parecer) Faire la cour (a quelqu'un) : essayer de séduire une personne (seducir a alguien) Prendre son courage à deux mains : faire un effort pour vaincre une hésitation ou une peur. (sacar fuerzas de la flanqueza) 8
  • 9. Questionnaire : 1) Quelle relation entretiennent les deux personnages que l’on voit au début du courtmétrage ? 2) Quel est selon vous leur niveau social ? Citez deux éléments qui justifient votre réponse 3) Qui est le troisième personnage Sa fille -Sa filleule -Sa nièce 4) Qu'est-ce-qui le prouve ? 5) De qui a-t-elle reçu une lettre ? -Un ami -Son petit-ami -Un prétendant anonyme 6) A qui lit-elle cette lettre au téléphone 9
  • 10. 7) Pour quelle raison ? 8) Écrivez les mots qui manquent: «Je sais que cela peut vous ...........................de recevoir de mes nouvelles par le courrier, mais je vous en conjure, n’ayez pas peur ! Ce n’est pas ......................................................, mais juste un jeune homme qui est...... .... ...................................... Si vous en en avez assez. Demain, mettez un pullover ou un .................................. .............................et je comprendrai.» 9) Quels sont les deux qualités qu'il apprécie chez elle ? 10) Dans la citation de Joe Dassin, quels sont les temps utilisés ? Et quelle est leur valeur ? 11) Où lui donne-t-il rendez-vous ? Le lieu, le jour. 12) Que se passe-t-il sur le lieu de rendez-vous ? 13) Comment expliquez cette réaction 10
  • 11. Séance 2 : Technique d'écriture et point de grammaire – La fiche « Qu'est-ce qu'un scénario » (p.13 et 13 bis) + vocabulaire technique – Cours sur la méthode d'écriture d'un scénario (p.14). Support du prof – Revenir sur une phrase du court métrage : « Si j’étais Joe Dassin, on irait où tu voudras, quand tu voudras, et on s’aimera encore quand l’amour sera mort ». – Expliquer la règle de grammaire : Si + imparfait (+ conditionnel) (p.15) – Revoir le conditionnel (p.16) – Exercice pour la prochaine fois : écrire trois phrases avec la structure vue en cours : Si + imparfait '+ conditionnel) Objectif de la séance : Se familiariser avec la forme et le contenu d'un scénario, revenir sur le conditionnel et introduire la structure : si + imparfait (+ conditionnel) 11
  • 12. Qu'est-ce qu'un scénario ? Le scénario est la première existence (imaginaire) du film puisque tout est déja perçu par l'écrivain. Lors de la rédaction du scénario, celui-ci doit s'imaginer chaque seconde du futur film. Le scénario sera le texte de base pour la réalisation. Il doit parfaitement définir les personnages, l'univers de l'histoire, le passé et l'avenir historique de l'univers, les décors, les mouvements, la manipulation de l'espace et du temps. ATTENTION ! Un scénario doit être CLAIR dès la première lecture sans pour autant dénaturer l'intrigue, sans quoi il serait ennuyeux et aurait peu de chance d'être produit. Le scénario s'adresse à plusieurs types de lecteurs: = les acteurs = le réalisateur = le metteur en scène (s'il n'est pas la même personne que le réalisateur) = le chef décorateur = l'équipe pré-tournage devant chercher les lieux = le producteur où directeur littéraire. Comme vous en conviendrez, les types de lecteurs sont assez nombreux et il faut que le scénario indique à chacun ce qu'il doit faire. Pour les acteurs, ce sera assez simple grace à la définition des personnages. Pour le réalisateur, ça lui permettra de faire son découpage technique pré-tournage et de travailler le montage en fonction des différentes atmosphères qu'il aura perçu en lisant le scenario. Pour le metteur en scène, ça lui donnera les bases de sa mise en scène sur les relations entre personnages lors de dialogue, scène d'action etc. Pour le chef décorateur, le scénario fournira les prémices des ambiances cherchées en fonction de l'intensité dramatique des scènes. Pour le producteur (ou directeur littéraire), ça lui donnera l'histoire globale et une première estimation arrondie du coût de la production. Quelle est la forme ? Un scénario DOIT OBLIGATOIREMENT répondre à ces codes: 23. INT. SALON DE PAUL et TOM. NUIT. "FIN SON DE DOUCHE" TOM sort de la douche avec un drap de bain autour de la taille. Il entre dans le salon et voit son frère face à la fenêtre. TOM Tu veux un truc à boire. PAUL Non, ça va... TOM va dans la cuisine se prendre une bière. PAUL reste toujours pensif face à la fenêtre. TOM revient dans le salon et se pose sur le canapé. PAUL se retourne d'un coup sec en direction de son frère. 12
  • 13. PAUL Comment peux-tu être aussi tranquille ! TOM J'ai une idée ptit frère. [...] EXPLICATION DES CODES: LE TITRE: 23. INT. SALON DE PAUL ET TOM. NUIT. ¤ Le 23 indique le numéro de la scène ¤ INT. indique l'endroit intérieur ou exterieur noté: INT. ou EXT. ¤ Le lieu: SALON DE JOHN ET ED. ¤ NUIT. ou JOUR. pour préciser le moment de la journée. Les titres DOIVENT TOUJOURS être en gras et souligné. LES PERSONNAGES ET REPLIQUES: ¤ Les noms de personnages doivent former une colonne plus éloigné du bord que les répliques. ¤ Les répliques doivent former également une colonne, mais moins creusée. LES INTERLIGNES: ¤ 1 interligne entre description et titre. ¤ 2 interlignes entre dialogue et titre. ¤ 2 interlignes entre description et dialogue. LES DESCRIPTIONS: ¤ Elles doivent être présenter sans aucun alinéa. Théoriquement les descriptions doivent former un seul bloc, mais le scénariste peut (et doit) découper ses descriptions en sautant des lignes afin de mieux suggérer la réalisation et le montage. N'oubliez pas que chaque mot écrit sur le scénario doit évoquer une image ! LES SONS: ¤ doivent être présentés en majuscule avec des guillemets. ¤ La mention du son doit être situé à la ligne au-dessus ou en-dessous des descriptions. ¤ La mention du son doit être séparé d'une interligne avec les dialogues si elle se trouve pendant un dialogue. ATTENTION: tous les sons utilisés doivent faire parti intégrante de l'histoire sinon ils sont considérés comme son OFF et à ce moment là, ca relève du montage. Or un scénario ne DOIT JAMAIS expliquer le montage. Quel est le but d'un scénario, son enjeu ? Le scénario doit mettre en évidence l'univers, les personnages, l'utilisation de l'espace et du temps. Il doit être source d'indication pour les acteurs, réalisateurs, metteur en scène (si ce n'est pas le même que le réalisateur). Mais le scénario doit IMPERATIVEMENT montrer les grand noeuds dramatiques (CF. leçon suivante) avec leurs enjeux. Il doit également mettre en évidence le système ternaire (utilisé par 70 % des scénarios au cinéma) et les intrigues. Le scénario doit également posséder une phase d'exposition (ce qui inclue présentation du héro, des personnages secondaires, de l'univers et de l'intrigue), des conflits (internes/externes), un dénouement, un paiement et une réparation (CF. leçon suivante). 13
  • 14. Le but de ce cours est d'exposer les composantes d'un scénario ainsi que ses normes françaises dans le but d'une application concrète. En effet , nous allons aborder les étapes de conception d'un scénario mais aussi étudier le style épistolaire et les références culturelles en présence dans le court- métrage. Au terme de cette séance , l'élève pourra être en mesure de comprendre comment travailler en autonomie sur la réalisation de son propre scénario. Mais qu'est ce qu'un scénario ? Il faut savoir que le scénario n'est pas à rédiger tel un texte littéraire, je le précise car nous allons évoquer des éléments du style épistolaire pour que vous vous en inspiriez. Il s'agit de la transcription exacte de ce qu'il va se produire à l'écran . Cela suppose le respect de certaines normes que nous allons voir en étudiant la transcription du court-métrage que nous avons déjà vu. Quelles sont les normes d'un scénario? • Séparer très clairement les intitulés de scènes, les didascalies et les dialogues • Ne pas faire apparaître de vocabulaire familier voire grossier dans les didascalies • Écrire des didascalies claires et concises, ne « pas faire dans la littérature » • Veiller à avoir une grammaire une orthographe parfaite • Numéroter les scènes pour la clarté • Numéroter les pages du scénario Comment écrire le scénario ? Nous allons visionner un vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=-G9o6mPRk8w (de 00:00 à 01:46) qui traite de la structure narrative d'un scénario. Il nous présente le squelette classique d'une histoire ou un début , un milieu , une fin ou ce que l'on a l'habitude d'appeler dans le schéma actanciel qu'il s'agit de leur exposer . Le schéma le plus classique voir basique se compose de la situation initiale , élément perturbateur péripéties pour qualifier le milieu et élément de résolution qui correspondrait à la fin. On présente dans le début d'un scénario ou la situation initiale l'environnement dans le quel va se dérouler l'histoire et on présente les protagonistes qui sont concernés. Le second acte débute par l'élément déclencheur dans la vidéo ou plus communément appelé élément perturbateur, c'est un événement qui vient chambouler la situation initiale présentée dans le premier acte et qui va pousser les protagonistes à agir. L'élément déclencheur dans la vidéo , se présente comme une problématique à surmonter, ou pousser le ou les protagonistes à l'action , l'action qui va se dérouler durant tout le second acte nous menant à la scène finale . Arrive ici la fin ou la conclusion avec l'élément de résolution qui peut prendre différentes formes : le retour à la situation initiale ou l'évolution vers une situation nouvelle mais en tout cas cela doit apporter des réponses pas nécessairement définitives à la problématique et surtout mettre fin à l'action. Pour finir ce cours , nous étudierons le style épistolaire et parlerons la romance épistolaire .Qu'avons nous remarquer dans la scène ? Le contexte de communication est majoritairement épistolaire ? Qu'est ce que le style épistolaire ? « le genre épistolaire est un genre littéraire qui regroupe tous les documents de correspondance écrite entre deux personnes comme la lettre , bien sûr, mais aussi les romans constitués uniquement de lettres ainsi que le courrier électronique ou les sms. Qu'est ce qu'une lettre ? C'est un acte de communication écrit. Elle permet de combler une communication qui ne peut se faire et c'est le cas dans la vidéo. Le jeune homme converse avec la protagoniste car il est trop timide pour aller la voir directement.Quel type de lettre il s'agit ? Ici , nous avons sans un doute une lettre fictive c'est à dire inventée pour le scénario. Elle a un double destinataire à savoir le personnage fictif ici la protagoniste mais aussi nous en tant que lecteurs . Le but de cette lettre est de faire paraître la scène comme réelle.Il existe également des lettres authentiques dont l'émetteur et le destinataire ont vraiment existé , les lettres privées qui sont intimes , familiales destinées à rester dans ce cadre enfin ils existent des lettres officielles ou administratives. 14
  • 15. Si+imparfait+Conditionnel présent 'Si', est une conjonction qui sert à formuler une hypothèse. Devant les sujets il(s), si s'élide (prend une forme contractée) pour devenir s'il(s) et non si ils! Si est suivi d'un verbe à l'imparfait pour exprimer la(les) condition(s) (ou probabilités) sans laquelle (lesquelles) un événement ou une action ne pourrait se réaliser, puis d'un verbe au conditionnel présent pour lequel les conditions énumérées précédemment sont nécessaires pour sa réalisation concrète. Exemples : -Si Florence gagnait ce match de hand-ball avec son équipe, elles feraient toutes la fête ce soir! -Sauf s'il venait à pleuvoir, nous devrions normalement partir dès demain matin. -Je viendrais seulement si tu me promettais de me prêter ton bateau. -Même si tu t'entraînais d'arrache-pied, tu n'aurais que très peu de chances de réussir. 15
  • 16. LE CONDITIONNEL (source : www.prof2000.pt) # Ils partent en voyage en Inde; j’aimerais tellement partir avec eux ! Paul pourrait partir aussi. # Elle aurait aimé être actrice mais ses parents n’ont pas voulu. Formation : Le conditionnel présent est formé du radical du futur suivi des terminaisons de l’imparfait : Futur Imparfait Conditionnel Il sera Il était Il serait Tu viendras Tu venais Tu viendrais Je pourrai Je pouvais Je pourrais Vous aurez Vous aviez Vous auriez Elles feront Elles faisaient Elles feraient Nous finirons Nous finissions Nous finirions Le conditionnel passé est formé avec « avoir » ou « être » au conditionnel suivi du participe passé : EX : Elle aurait aimé Nous serions venus Je me serais baigné Les emplois du conditionnel : - Il peut exprimer des faits fictifs, une vie imaginaire : On vivrait au bord de la mer. On irait à l’école le matin. L’après-midi on se baignerait, on pêcherait. - Il peut exprimer le souhait, le désir : Je voudrais tellement être en vacances Ce serait agréable de passer une journée ensemble. - Le conditionnel passé sert à exprimer le regret, le reproche : Elle aurait voulu être médecin mais ses résultats en mathématiques n’étaient pas bons. (regret) Tu aurais pu me laisser les clés chez le voisin. ( reproche ) 16
  • 17. Séance 3 : Production écrite (évaluée) – Revisionner le court-métrage de la séance 1 – Consigne : En vous appuyant sur les documents vu en classe sur la méthode d'écriture d'un scénario, vous allez par groupe de 3 ou 4 imaginer la suite du court métrage étudié. Vous intégrerez du vocabulaire appris depuis le début de l'année, des phrases au conditionnel présent, une phrase dont la structure est : Si + imparfait … Les élèves disposerons de l'heure entière et devrons me le rendre à la séance prochaine. – A la fin de la séance, je leur dirais qu'il devront pour la 5ème et dernière séance avoir produit ce scénario, ils devront se filmer pour réaliser leur écrit. En annexe la grille d'évaluation (p.17) Objectif de la séance : Production écrite, travail de groupe. 17
  • 18. Grille d'évaluation de la production écrite Respect des consignes 1 1,5 2 Présentation 1 1,5 2 Orthographe 1 2 3 Vocabulaire 1 2 3 Syntaxe/ponctuation 1 1,5 2 Grammaire qualité de la langue 1 2 3 Créativité 1 2 4 Total /20 18
  • 19. Séance 4 : Aborder le thème des clichés – Distribuer l'image sur les clichés (p.20) – Description orale en classe. – J'écrirais quelques phrases au tableau pour que les élèves aient une trace écrite. – Distribuer le texte « Les clichés sur les espagnols sont-ils vrais ? » (p.21-22) – Répondre aux questions à l'écrit (réflexion) (p.23) – Mise en commun à l'oral, réactions sur ce document jusqu'à la fin de la séance (sorte de mini débat) Objectif de la séance : Description d'une image, interaction 19
  • 20. 20
  • 21. Description des stéréotypes Cette image reflète bien quelques stéréotypes que nous avons à propos de personnes de diverses nationalités. De gauche à droite : Sur la première ligne : Le japonais qu’on imagine toujours souriants et dont la curiosité est ici représentée par un appareil photo pour capturer chaque moment important. Le chinois qu’on imagine avec un visage rond et sévère et avec un kimono pour représenter sa compétence que nous croyons innée pour les arts martiaux. L’africain que l’on présente ici en habit de fourrure animale pour dire sa proximité avec la nature et arborant un large sourire avec les cheveux frisés. L’écossais qui porte son kilt et qui joue de la cornemuse L’américain grand consommateur de burger, obèse et assis devant sa télé. Le britannique habillé de manière distinguée dans son costume, buvant son thé et ayant sa canne et son ombrelle. L’indien qu’on imagine toujours en train de chanter et danser dans son habit traditionnel. Sur la deuxième ligne : Le mexicain habillé de son poncho et son sombrero sur la tête et montant sur son âne qu’il peine à faire avancer dans le désert. Le portugais qu’on imagine ouvrier par nature, avec sa truelle, son indispensable moustache, sa salopette et sa casquette. L’italien charmant et bourreaux des cœurs et portant un plat de spaghettis qui est la principale nourriture à laquelle on identifie l’Italie. Le russe qu’on imagine toujours ivre après avoir bu de la vodka et joyeux par la même occasion. L’israélien qu’on aime se représenter dans la tête comme ayant le sens des affaires et qu’on représente ici ayant à l’esprit le profit représenté par le signe du dollar. L’iranien qu’on montre avec son tapis, tant l’Iran est reconnu pour ses tapis persans. Pour finir nous avons le français qu’on imagine toujours en train de revendiquer, ici avec une pancarte « non ». De plus il porte ses baguettes de pains qu’on imagine être indispensable aux repas et son béret qui bien qu’il ne soit plus très porté est un cliché qui a la peau dure. 21
  • 22. Les clichés sur les espagnols sont-ils vrais ? Comme partout, les clichés sur les espagnols fusent. Nous allons voir quels sont les principaux et s’il s’avèrent être vrais ou non ! • Toutes les espagnoles dansent le flamenco et tous les espagnols sont torreros La majorité des espagnols ne savent pas danser le flamenco. C’est une danse assez compliquée qui ne s’improvise pas, il faut prendre des cours dans une école de danse et pratiquer souvent. De plus, le flamenco est plus typique de l’Andalousie, le Sud de l’Espagne, et notamment de Séville. Cependant, vous pouvez voir des spectacles de flamenco pratiquement partout en Espagne. Ce qui est sûr, c’est que les corridas font partie de la culture espagnole depuis longtemps. Pour autant, tout le monde n’y assiste pas forcément et encore moins régulièrement. Les avis divergent également à propos de cette coutume, en fonction de qui vous interrogerez, certains vous diront que c’est un sport, d’autres que c’est un art ou encore que c’est une barbarie. D’autre part, tout le monde ne peut pas être torrero, il faut beaucoup d’année d’entrainement pour pouvoir combattre un taureau dans un arène (plaza de toros). Il est amusant de voir que certaines femmes de terreros qui sont morts passent plus souvent à la télévision que certaines figures politiques. Cependant, la popularité des corridas a beaucoup diminué, seulement 25% des espagnols y vont régulièrement et les jeunes préfèrent désormais aller voir un match de football. Olé ! • Les espagnols ont des horaires décalés par rapport aux autres pays européens Leurs heures de repas sont repoussées d’une à deux heures par rapport à l’heure habituelle en France. Pour le repas du midi, les espagnols mangent rarement avant 2h30. Vous vous demandez comment ils font pour tenir si longtemps sans manger ? C’est simple, ils trichent un peu en fait, puisque vers 11h ils prennent l’almuerzo, c’est-à-dire qu’ils mangent un petit voire un grand sandwich. Le soir, manger avant 10h est également rare, cependant une fois de plus, tout dépend des familles, des habitudes de chacun, etc. • Les espagnols savent faire la fête L’Espagne attire les jeunes étrangers pour les soirées, les bars et les discothèques. Ils sortent plus tard, rarement avant minuit et font la fête jusqu’à tard dans la nuit. Le botellón est également très répandu et connu en dehors de l’Espagne.Vu comme un moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de se mettre la tête à l’envers de façon bon marché, le botellon consiste à se réunir dans la rue, boire l’alcool que l’on a acheté quelques heures auparavant, parler, draguer, fumer et prendre des drogues pour certains. Ce n’est pas pour rien que l’Espagne détient le record de consommation d’alcool en Europe. La plupart des villes et villages ont des fêtes une fois par an souvent en l’honneur d’un saint patron. Ces fètes sont très colorées avec les costumes typiques et peuvent durer plusieurs jours. • Les espagnols sont parresseux et font tous les jours la sieste Avec nos 35 heures, les espagnoles auraient peut être le temps de faire la sieste ! Leurs journées de travail sont plus longues que les notres et ceux qui font la sieste dans la semaine sont sûrement les retraités. Ils ont également moins de vacances que nous. Finalement, ce ne sont peut être pas eux les parresseux… • Les espagnols conduisent comme des fous Ce cliché s’est avéré être vrai dans beaucoup de cas. Disons qu’au lieu de ralentir quand le feu passent au orange, les espagnols appuient sur le champignon, histoire de gagner quelques minutes de trajet. Quand le feu piéton commence à clignoter pour prévenir qu’il va passer au rouge, les espagnols commencent déjà à avancer. Petit conseil pour les piétons, vérifiez toujours avant de traverser si vous ne pas vous faire tailler un short ! Heureusement, tous les espagnols ne sont pas ainsi, mais ce n’est pas pour rien qu’ils ont plus 22
  • 23. d’amandes à payer qu’en France. Un autre aspect de la conduite espagnole est de se garer en double file. Devant, les écoles à la sortie des classes, il est impossible de se garer, donc au lieu de chercher pendant trois heures, quoi de mieux que de garer en double file. • Les espagnols mangent souvent de la tortilla, de la paella, du jambon ou des tapas et boivent de la sangría La paella est très répandue et on trouve des restaurants qui les préparent pratiquement partout. Il en existe de plusieurs variétés et si vous voulez toutes les gouter, le mieux est d’aller à Valencia, où la paella serait née ! Les espagnols n’en mangent pas pour autant tous les jours et savent encore moins tous la préparer. Cependant, le week end en famille dans le pueblo d’origine, alors que les français se feraient un petit barbecue, les espagnols ont plus tendance à faire une paella. Il est vrai que l’Espagne est connue pour avoir du bon jambon. Les espagnols en mangent beaucoup mais tout dépend des goûts. Le chorizo et le saucisson sont également répandus. Certaines familles n’hésitent pas à acheter le jambon entier et à en manger un peu tous les jours pendant plusieurs mois. Les espagnols exportent de plus en plus dans les pays européens mais aussi de plus en plus en Asie où le porc est un aliment souvent utilisé. La sangría est répandue en Espagne mais pas autant qu’on ne le croit. Tout d’abord, il faut savoir que demander un verre de Sangría est rare, en général on demande la carafe (jarra) pour pouvoir partager avec ses amis. Les espagnols sont également très friands de la bière et du vin. • Les espagnols ne parlent pas, ils crient C’est souvent ce qui choque les étrangers, les espagnols parlent plus fort que nous. Peut être que la langue y est pour quelque chose. Ce qui est sûr c’est qu’en rentrant en France tout le monde vous dit que vous parlez super fort. Au moins quand des espagnols débarquent on ne peut pas les louper ! • Il fait toujours beau en Espagne L’Espagne est le pays qui a le plus de jours ensoleillés en Europe. Pour autant, sa géographie est très variée ce qui influence le climat. Les jours de pluie ne sont pas rares dans le Nord de l’Espagne. Et par exemple, en ce moment il neige dans plusieurs zones d’Espagne. • Les espagnols sont très famille et ils aiment leur pays Les espagnols sont plus famille que les français. Quand une des personnes de la famille à un problème, les espagnols ont plus tendance à leur apporter une aide morale voire financière. Les repas familiales du dimanche regroupent aussi bien les grands-parents que les cousins et tantes. Cependant, les jeunes cultivent de moins en moins ces traditions et restent moins longtemps chez leurs parents qu’avant, bien qu’avec la situation économique actuelle en Espagne, c’est le mode de vie qui revient le moins cher. Ils sont souvent fiers de leur pays mais encore plus de leur « tierra », c’est-à-dire de la région de laquelle ils viennent. Là-bas, il y a toujours la meilleure nourriture, le meilleur vin, les plus beau paysage, … Les différentes langues en Espagne renforcent également cette forte identité régionale. Mis à part le catalan, les langues comme le valencien ou le galicien se perdent un peu plus. • Tous les espagnols sont bruns, ont les yeux noirs et la peau bronzée Il existe des espagnols blonds aux yeux bleus, voire roux aux yeux marrons. Même si leurs gènes latins leur apportent généralement des couleurs foncées, c’est loin d’être le cas de tous les espagnols. Pour ce qui est de la peau bronzée, ils ont peut être la peau plus mate que nous car ils profitent d’un soleil plus important qu’en France tout au long de l’année. Source : http://erasmus-spain.net/fr/which-spanish-stereotypes-are-true/ 23
  • 24. Questions : 1) Pensez-vous que vous ressembler à l'espagnol qui est décrit dans ce texte ? 2) Vous identifiez vous avec certains points du texte ? 3) Quels clichés peuvent être considérés comme vrais ? 4) Quels clichés peuvent être considérés comme faux ? 24
  • 25. Séance 5 : Visionnage des court-métrages des élèves Pour finir cette séquence, je propose à mes élèves de visionner tous les court-métrages et d'élire la meilleure suite. Objectif : Compréhension orale, détente 25