SlideShare une entreprise Scribd logo
Grenoble Ecole de Management
Nicolas Géraud et Thomas Gillier
Première édition, printemps 2016
Imaginer le
futur de l’IoT
45 cold hard facts
prospectifs, et plus.
En partenariat avec
i
Tout comme son sujet, l’IoT, ce format de valorisation de
travaux d’élèves est en devenir. Sa réalisation, encore
expérimentale, n’a été possible que grâce à la bonne
volonté de plusieurs acteurs aux opportunités
convergentes :
- tout d’abord, GEM en tant qu’institution
d’enseignement et de recherche, école depuis toujours
polarisée par la question du management
technologique en général, et de l’actualité du secteur
IT en particulier. Et désireuse à la fois de valoriser ses
élèves et de rayonner vers ses bassins d’activités
rhône alpins
- Ensuite, Orange, le partenaire industriel de la
promotion 2015 du cours «actualité de l’innovation»,
collaboration supplémentaire avec GEM.
- Enfin et surtout, les élèves de la promotion 2015 du
cours, qui ont joué le jeu d’un cours très exigeant.
Nous remercions donc chaudement ces contributeurs, et
cherchons à affirmer ce format probant.
Thomas Gillier & Nicolas Géraud.
Remerciements
ii
Qu’est-ce qui motive la réalisation de ce petit livre électronique,
et quelles seraient les perspectives qu’il ouvre ?
L’ancrage dans le cours «actualité de
l’innovation»
Le cours «actualité de l’innovation» est proposé aux élèves de
GEM depuis 5 ans, en fin de cursus de second cycle, par Amé-
lie Boutinot (remplacée en 2015 par Thomas Gillier) et Nicolas
Géraud. C’est un module de spécialisation qui, en 27 heures ré-
parties sur environ 6 semaines, aborde des notions de prospec-
tive et de management technologique. Les promotions successi-
ves semblent s’être accordées sur l’apport de ce cours en
terme de culture générale, et de familiarisation avec le secteur
des études et du conseil. En conséquence, il a toujours attiré
une belle représentation de la diversité des profils d’élèves à
GEM : des spécialistes du marketing, et tout autant des élèves
faisant l’acquisition d’une double compétence ingénieur / marke-
ting ou design / marketing.
Les contenus ont été renouvelé tous les ans à hauteur d’au
moins 1/3, afin de revendiquer à la fois la proximité avec l’actua-
lité - comme de juste, mais aussi dans un soucis d’innovation
pédagogique. Les promotions 2014 et 2015 ont ouvert la voie à
des partenariats industriels (Axa, puis Orange), qui ont rivé l’am-
L’IoT, la prospective, et GEM...
iii
bition de ce que nous convenons aujourd’hui d’appeler «la pé-
dagogie de l’effet de réel». De quoi s’agit il ?
L’engagement pédagogique, vis à vis des élèves consiste à pro-
poser une séquence pédagogique leur permettant de se familia-
riser avec le monde des études et à «se tester» aux conditions
les plus proches de la réalité. Nicolas Géraud, qui n’est pas uni-
versitaire mais issu de ce secteur, est ainsi personnellement dé-
positaire de la transmission de savoir et de savoir faire réalistes
et pragmatiques, et de modalités d’évaluations indexées sur
l’appréciation d’une prestation intellectuelle par le marché ET
encourageant l’engagement et la prise de risque des élèves. Sa-
luons au passage l’engagement effectif des élèves, dans des
agendas par ailleurs bien remplis. Et en retour le succès cons-
tant d’un cours, dans son attenance et ses évaluations par les
élèves.
La formule «2015» du cours.
Or donc, le cours de 2015 proposait aux élèves une formule ori-
ginale en celà qu’elle :
- avait comme thématique l’IoT, notion que les élèves connais-
saient tous superficiellement.
- ouvrait un partenariat avec Orange, qui a été très présent dés
la préparation du cours :
- Orange a financé une «geekothèque», une bibliothèque
d’objets connectés que les élèves pouvaient librement
emprunter. Ces objets étaient à l’état de l’art du marché;
le but était de permettre aux élèves de se familiariser
librement avec les usages des objets connectés, le
cas échéant de construire leurs propres pratiques et re-
présentations avant d’en imaginer de nouveaux. Seule
«contrepartie» pour les élèves qui ont choisi d’emprunter
des objets : rédiger un petit rapport d’étonnement.
- Orange est intervenu pendant le cours, pour présenter
sa position de concepteur d’innovation, ses démarches
(articulant des approches «techno push» et «user pull»),
et est resté à la disposition des élèves qui se posaient
des questions...
- Enfin, Orange et GEM avaient comme perspective le sa-
lon SiDO, et il s’agissait, si la qualité des travaux des
élèves le permettait, de réaliser des prototypes des
meilleures idées et de les présenter à SiDO, dans
une démarche de «living lab». A la jonction de ces
deux mondes, une illustratrice de concept à égale-
ment présenté son métier, ses activité, et été mise à
contribution pour valoriser les meilleurs travaux d’élèves.
iv
- Les élèves ont également bénéficié d’une présentation
de SiDO par ses organisatrices, qui ont donné un autre
éclairage sur l’actualité de l’IoT.
Il s’agissait donc, pour les élèves (en groupe de deux ou
trois), d’imaginer de nouveaux concepts d’objet connectés.
Cet effort d’ideation devait à la fois faire montre :
- d’un soucis des usages, voire d’un effort de maîtrise d’usage
(à travers la réalisation d’enquête, de sondage, ou de la sim-
ple projection d’usages personnels motivés)
- si possible d’un premier dimensionnement économique et de
proposition de business model
- d’une intention de valorisation des technologies d’Orange, et
du respect de sa position de marché.
- et bien entendu d’une bonne compréhension de l’IoT.
Comment favoriser cette connaissance de l’IoT ? Il nous a sem-
blé opportun de reconduire les «hard facts», format pédagogi-
que expérimenté avec la promotion précédente.
Voici un exemple de travaux d’élève :
un dispositif de détection de colis, ou valise se-
coué.
v
Les «hard facts», format pédagogique
innovant.
Le «hard fact est «un chiffre clé», ou une citation très synhtéti-
que, ou une statistique particulièrement éloquente, ou une prévi-
sion. Plus rarement, ce peut être une anecdote issue de la
science fiction, ou une suite d’opinions contradictoire dans un
débat d’expert. Le hard fact produit un élément de débat,
utile et redoutablement volatile à la prospective de l’IoT.
Les hard facts sont issus de la littérature grise des études. Afin
de simplifier leur collecte par les élèves, une bibliographie / sito-
graphie avait été proposé à l’ouverture du cours (voir infra).
Le hard fact se doit d’être isolé, et sourcé. Ce n’a pas toujours
été facile ou possible (ou trouve parfois sur internet des chiffres
«mal expliqués / mal sourcés»).
Il doit également être mis en perspective, expliqué : comment a
t-il été produit, par qui ? Qui le reprend, pourquoi ? Quels sont
les jeux d’acteurs qu’il soutend ?
Il permet aussi, une fois bien évalué, de projeter des idées inno-
vantes. Le hard fact se révèle être un très bon matériau de
créativité. Son choix reflète les centres d’intérêts subjectifs de
l’élève qui l’isole, tout autant que l’actualité «quasi objective»
de l’IoT - pour chaque élève, pour le cours, la reprise des
hard fact dresse un panorama prospectif.
Dans un monde particulièrement incertain, parfois contra-
dictoire, parfois dangereusement unanime, la collecte des
hard fact doit éveiller le sens critique des lecteurs, ci-
toyens, futurs concepteurs que sont les élèves du cours.
Concrètement, il était demandé à chaque élève de collecter et
«critiquer» 2 hard facts, en suivant un template powerpoint -
soit un matériau de 80 hard fact pour la promotion, ce qui repré-
sente plus de 500 slides !, Le matériau réunit est bien entendu
inégal, ce qui est le fait à la fois de qualités individuelles des
contributeurs, mais aussi du caractère mouvant du sujet IoT.
vi
Ce florilège de hard facts...
Le petit livre électronique que vous avez sous les yeux réunit
donc une sélection de hard fact, qui , pour mettre un semblant
d’ordre dans le bruissement de l’IoT, propose une progression
thématique - inspirée par des thèmes habituels de la prospec-
tive. Les thèmes ne sont pas le choix des élèves, mais ont été
«révélés» ex post. Au final, nous avons une sorte de «rea-
der digest» de la littérature grise de l’IoT.
Afin de retirer à ce florilège son origine scolaire, nous ne vous
proposons que les «hard facts», sans les analyses des élèves.
Nous rajoutons en revanche quelques «questions de concep-
tion», en pensant que cela peut amener les concepteurs à se
poser des questions proches de celles de nos élèves en phase
d’ideation.
Ainsi formulé, nous pensons que cette lecture rapide... :
- Peut faire gagner du temps dans l’appropriation de la cul-
ture générale de l’IoT, en regroupant quelques informations
sensibles, et en faisant découvrir de nouvelles sources.
- Peut catalyser des échanges auprès de tous les publics con-
cernés : concepteurs, cabinets d’étude sociologiques et marke-
ting, groupes de citoyen, consommateurs, etc.
Un exemple de Hard fact Par Fabien Cuenca, au
sujet de l’importance de la géolocalisation dans le
search.
vii
- Peut servir comme matériau à des groupes de créativité,
pour les concepteurs (cela ayant bien fonctionné avec les élè-
ves).
- Permet de garder une «trace» d’un matériau prospectif
très volatile, et demain permettra de nous souvenir des atten-
tes et premières crispations autour de l’IoT.
En conséquence, chaque hard fact est donné avec sa source
(lorsqu’elle est bien identifiée, ce qui n’a pas toujours été possi-
ble), est illustré, et cherche à proposer quelques challenge de
conception et/ ou guidelines, comme nous avons pu le faire
avec les élèves.
Le futur du cours
Ce petit format de valorisation du travail des élèves pourrait per-
durer... En tout cas on y travaille ! Ainsi on peut envisager :
- à l’occasion de la prochaine promotion du cours et d’un pri-
chain partenariat industriel : la reconduite de l’exercice des
hard fact, cette fois plus directement orienté vers la prépara-
tion collective d’un tel livre électronique.
- Pour le SiDO et/ou d’autres acteurs institutionnels de l’IoT, se
servir de cette expérience comme inspiration pour un observa-
toire de l’IoT, proposant un contenu à la fois synthètique et
d’orientation de conception à ses lecteurs.
Mais sentez vous très libre de nous contacter si vous voulez
partager votre sentiment de lecteur et vos aspirations quant à
l’IoT !
En espérant ainsi être utiles à une communauté d’intérêts.
Nicolas Géraud. (mailto) (linkedIn)
Thomas Gillier (mailto) (linkedIn)
Avril 2016.
1
Un chapitre pour prendre le
pouls de nos sociétés,
avoir quelques chiffres clés
qui peuvent être contre-
intuitifs, ou qui rendent
bien sensibles des
évolutions «de fond»,
quant à l’évolution des
façons de vivre, de
travailler, d’étudier, et de
consommer de l’énergie.
Nos sociétés : quelques
éléments de toile de fond"
L’air que l’on respire devrait devenir
la première cause environnementale
de mortalité prématurée au niveau
mondial à l’horizon 2050.
Une étude de la revue Human Ecology, en 2007 (ici)
9
Orientations de conception...
- Quels objets connectés promettent de monitorer l’air ambiant ? En de-
hors de Dyson, quels acteurs seraient légitimes pour porter ces propos-
tiions de valeur ?
- Est-ce qu’un tel dispositif a d’abord du sens et de valeur pour un indivi-
du ou pour un lieu / une pièce ?
- Au XIXème siècle, quelqu’uns des premiers lieux touristiques avaient un
label «station climatique» ... et demain ?
- Quels sont les capteurs les plus utiles à la mesure de la qualité de l’air ?
- Peut-on s’inspirer du design et des usages d’un dosimètre de centrale
nucléaire sans être inutilement anxiogène ?
Vos notes, vos idées...
Aujourd’hui, en moyenne, notre at-
tention est de 8 secondes, soit une
seconde de moins qu’un poisson
rouge.
Selon Michael Brener.,Head of Strategy for the leading content marketing platform,
NewsCred., citant:le National Center for Biotechnology information, at the U.S Na-
tional Library of Medicine
10
2
4
6
8
10
Capacitéd’attentionmoyenne,enseconde
Orientations de conception...
- En terme d’interaction, votre objet connecté va t-il améliorer ou dégra-
der la capacité d’attention de votre usager ?
- Un objet connecté peut-il être autre chose qu’un objet «bavard» ?
- Peut-on imaginer un «portail» de notifications d’objets connectés ? Si
oui, quelles seraient ses fonctions ?
- ... et se distinguerait-il sensiblement de l’interface d’une smartwatch ?
- Si vous avez déjà conçu un objet : avez vous bien estimé les routines
d’usage de votre objet ? Pour son usage nominal, pouvez vous le ren-
dre «moins bavard» ?
Vos notes, vos idées...
Au niveau européen, 10 % des ména-
ges seraient équipés d’un système
de gestion de l’énergie.
L’étude montre que c’est la gestion
de l’énergie qui est l’avenir pour la
domotique en plus du confort.
Selon une étude de la BSRIA, , Zoltan Karpathy, Février 2013
European Connected and Smart Home Market overview.
11
10 %
90 %
Orientations de conception...
- Vous concevez un objet de gestion de l’énergie : qui seront ses pre-
meirs clients? ses premiers usagers ?
- Comment composer avec ce paradoxe : la précarité énergétique est cor-
rélée à la précarité sociale... les plus grosse note d’énergie sont à régler
par les gens qui en ont le moins les moyens !
- Si vous avez déjà conçu un objet connecté su ce secteur : usage de
substitution ou usage de complément au système actuel ?
- Que pouvez vous apprendre de l’état de l’art du marché actuel ? Dans
ce cas, regardez en particulier les blogs qui parlent de Nest....
- Quel trade off entre amélioration de la performance absolue et intégra-
tion de nouvelles fonctions ?
-
Vos notes, vos idées...
Les appareils connectés ont con-
sommé en 2013 environ 616TWh* en
électricité, mais majoritairement en
état de veille : sur ce total, 400 TWh
auraient été gaspillé du fait de tech-
nologies inadéquates.
* 1TWh = 1 000 000 000 000 Wh.
Ce chiffre a été calculé par l’Agence Internationale de l’Energie dans son rapport «
More Data, Less Energy ».
12
0 175 350 525 700
Veille Marche
Orientations de conception...
- Objet connecté = nouvelle source de consommation d’énergie électri-
que. Particuliérement sur les protocoles de communication. Vous êtes
sûr d’avoir bien dimensionné le couple usage / batterie / solution de
charge ?
- Votre solution connectée doit-elle e^tre autonome, ou peut elle se gref-
fer à une autre devices ?
- Avez vous pensé à tout le cycle de vie du produit ?
Vos notes, vos idées...
-
Si les technologies de réseau intelli-
gent rendaient le réseau électrique
plus efficace de 5 %, cela équivau-
drait à une économie en termes
d'émission de gaz à effet de ser-
re de 53 millions de voitures.
Par Le Département de l’Energie des Etats- Unis, « The Smart Grid: An Introduction»
13
0
250
500
750
1000
1000
38,453
Nombredevoiture(enmillion)
équivalent CO2 5% éco. réseau
Parc auto. français
Parc auto. mondial (2007)
Orientations de conception...
- Quels nouveaux usages pouvez vous imaginer pour faire gagner de
l’énergie sur les réseaux que vous utilisez courrament ? Pouvez vous
faire l’équivalent d’un diagramme de Pareto pour les pertes liées à ce /
ces réseaux ?
- A quelles conditions votre devices peut elle e^tre carbone neutral ?
- Comment pourriez vous compenser l’impact de votre innovation, à cha-
cune des phases de son cycle de vie ?
- En quoi vos usagers seront ils sensibles à la qualité écologique de votre
innovation ?
Vos notes, vos idées...
Selon le MIT, 47% des emplois amé-
ricains vont disparaître ou être pro-
fondément transformés par le numé-
rique.
14
Orientations de conception...
- quelle tâches de votre quotidien professionnel pourriez vous sous traiter
à un robot ?pourquoi celle là ?
- Au contraire, quelle tâche ne pourriez vous jamais sous-traiter à un ro-
bot ? Pourquoi ? Est-ce qu’une forme de «délégation» vous semblerait
une alternative plausible ?
- Au fond, que risquez vous de perdre, avec l’IoT ? Quelles idées cela
vous donne t-il ?
Vos notes, vos idées...
La plupart des employés ont environ
3 minutes avant d’être sollicité par
une autre tâche !
*According to Jeff Butterfiled in Verbal Communication: Illustrated Course Guide
Orientations de conception...
- votre projet IoT va t-il être une source supplémentaire de «distraction»
pour l’employé auquel il s’adresse ? Si oui, avez vous envisagé des so-
lutions alternatives, pour le rendre le moins «bavard» possible ?
- Sur quel(s) «tableau de bord» d’IoT pourrait t-on installer l’interface de
votre innovation ?
- Essayez d’imaginer un «appareil maître» qui serve d’antichambre vers
l’utilisateur à de nombreux objets IoT... est-ce nécessairement un
smartphone, comme aujourd’hui ?
- Quels seraient les service à imaginer, dans le business model de ce
genre de technologie valet, pour l’IoT ? Comment les monétariser ?
Vos notes, vos idées...
15
On estime qu’ 1 recherche sur 5
dans google implique la géolocalisa-
tion.
Chiffre communément trouvé sur Internet, sans qu’une source claire soit identifiée.
Orientations de conception...
- Votre idée d’innovation est-elle tributaire de la géolocalisation ? Si non,
est-ce qu’il y aurait une extension de gamme à proposer ? Si oui, pou-
vez vous vous en disposer, ou reporter cette fonction sur d’autres devi-
ces ?
- Quels résistances d’usage impliquerait la géolocalisation, si vous de-
viez l’utiliser ? Y a t-il aussi des enjeux éthiques ? Imaginez un modèle
de contreverse lié à cela.
Vos notes, vos idées...
16
Cette année aux Etats-Unis les éco-
les primaires et secondaires de-
vraient investir environ 4,7 milliards
de $ dans des technologies numéri-
ques.
Orientations de conception...
- Que devrait-on mieux monitorer, dans le quotidien d’un élève ? Intuitive-
ment, pensez vous qu’il faille insister sur la vie scolaire, ou sur le pro-
cessus d’apprentissage ?
- Quels seraient les enejeux éthiques ? les résistances d’usages ? le cou-
ple avantage / inconvénient pour chaque usager concerné (élève, pa-
rent, enseignant, personnel administratif, médecin scolaire, etc.)
Vos notes, vos idées...
17
Budget total éducation
99,54 %
IT
0,46 %
Les pays qui ont beaucoup investi
dans le numérique n'ont pas enregis-
tré d'amélioration notable des résul-
tats en compréhension de l'écrit,
mathématiques et sciences. Cer-
tains pays qui sont passés ces der-
nières années à un usage intensif du
numérique à l’école ont vu leurs ré-
sultats stagner voire baisser.
Source : étude OCDE
Orientations de conception...
- Imaginez un dispositif IoT qui puisse améliorer significativement le suivi
de l’apprentissage des élèves.
- Qu’est-ce qui ne pourrait/ devrait jamais être suivi, dans une salle de
classe ???
Vos notes, vos idées...
18
2
Certainement plus un
marché de niche, mais
quand pourra t-on
considérer que l’IoT est
mature ? Est-ce quand il
sera un marché à part
entière, ou quand il aura
instillé les autres marchés
de référence, devenant une
sorte de commodité parmi
les commodités ? En tout
cas, aujourd’hui, les
promesses les plus claires
de l’IoT portent sur le
renouvellement des
«marché» connus.
Secteurs, marchés, usages :
quelques intentions pour l’IoT.
iot related hype cycles.
20
2010 : quelques ancêtres mais pas encore de référence l’IoT.
GALERIE 2.1 Gartner hype cycles, 2010-2015
En lisant les GARTNER hype cycle, on constate clairement :
- que l’IoT en tant que thématique sui generis apparaît assez réce-
ment, alors que d’autres concepts auraient pu être préexistant (ex :
smart objects).
- que le terme prospectif de l’IoT a été ramené de >10 ans à 5 ans
- que l’IoT devrait commencer sa «traversée du désert, la phase des
désillusions.
> Les messages sont donc légèrement paradoxaux : le terme pros-
pectif se réduit, alors que commence «l’éclatement de la bulle spé-
culative» sur le concept. Que va t-il alors advenir ? dans l’histoire du
«hype cycle», de nombreux concepts ont purement et simplement dis-
parus. Est-ce que celà peut être le cas pour l’IoT ?
En 2020, il y aura un quart de milliard
de véhicules connectés sur la route,
permettant de nouveaux services dans
les véhicules et les capacités de con-
duite automatisés.
>Aujourd'hui à peine 10% des véhicu-
les sont connectés. En 2020 ce sera
90% selon les estimations.
Gartner, cité par www.information-age.com
Orientations de conception...
- Trouvez un diagramme de Pareto sur les principales causes d’accident,
et essayez de trouver, pour chacune d’entre elle 3 dispositifs connec-
tées qui répondrait au problème efficacement. Puis essayer de faire la
même chose avec des dispositifs non connectés. Qu’en déduisez vous
?
- Les deux chiffres ne correspondent pas bien. Comment l’expliquez
vous ?
- En appliquant une RCB (Rationalisation de Choix Budgétaires), que
pensez vous des programmes de «route intelligentes» ? Vont ils être
surclassés par des véhicules intelligents et/ ou connectés ?
Vos notes, vos idées...
21
Au total, on estime que les STI pour-
raient permettre de réduire de 10% la
mortalité sur les routes, et de 25% la
durée et le coût des transports (Car ac-
cidents rise 10% during the first week
of daylight savings time (DST).)
Michelin, les Cahiers du challenge Bibendum.
Orientations de conception...
- D’où vient cette estimation ?
- Selon ce que vous pouvez par ailleurs apprendre de la prospective de
la mobilité, quel dispositifs pourraient le mieux répondre à cet objectif ?
Vos notes, vos idées...
22
La cuisine connectée contribuera au
moins à 15% d'économies dans l'indus-
trie alimentaire et des boissons d'ici
2020.
Gartner, cité par www.information-age.com
Orientations de conception...
- Contrebalancez ce chiffre avec des exercices de prospective de l’ali-
mentation / de la santé et de la nutrition / du bâtiment. Y a t-il une unité
de vue ?
- Equipement individuel, équipement collectif, quelles passerelles
d’usage sont envisageables, en particulier pour les phases d’apprentis-
sage des gestes ? Imaginez un programme de sensibilisation et de
prescription.
Vos notes, vos idées...
23
La surveillance à distance des patients
grâce à des objets connectés pourrait
permettre d’économiser 200 milliards
de dollars dans le traitement des mala-
dies chroniques dans les pays de
l’OECD et dans les BRICs.
Selon McKinsey&company, mhealth: A new vision for healthcare, 2010
Orientations de conception...
- Portez un regard rétrospectif sur les épidémies et pathologies de ces
pays. Quelle est la tendance, dans l’évolution des causes de la mortali-
té ? Quelle est la tendance, dans la prise en charge sociale de la mala-
di, à toute ses phases (prévention, détection, traitement, suivi) ? Qu’en
déduisez vous sur les business models de la santé connectée ?
- Quelles sont les principales résistances à l’usage des objets connectés
pour la santé ?
- Quelles solutions issues de la santé pourraient inspirer d’autres secteur
de l’IoT ? Pourquoi ?
Vos notes, vos idées...
24
The internet of things (IoT) could be
key to the farming industry, increasing
food production by 70% to feed the 9.6
billion global population expected by
2050.
according to Beecham Research.
Orientations de conception...
- Contrebalancer ce chiffre avec d’autres exercices de prospective de
l’agriculture. Comment l’expliquez vous ?
- Comment ce chiffre peut il avoir un horizon prospectif aussi lointain ?
- Quelles sont les projections démographiques de la population mondiale
en 2050 ? Sont elles unanimes ? Pourquoi ?
- En conséquence, sur quelles denrée devriez vous faire porter vos ef-
forts de conception d’objet connectée, à un horizon de 10 ans ?
Vos notes, vos idées...
25
0
42,5
85
127,5
170
2016 2050
Evolution comparée, base 100 = 2016
Population mondiale
Indice production alimentaire
Les investissements dans des techno-
logies d’éclairage public intelligent
pourraient représenter une réduction
de 63,7 % de la consommation d’éner-
gie par l’éclairage public.*
Source : projet e-Street.
Orientations de conception...
- Gestion améliorée du réseau, diminution de l’éclairage, éclairage à la
commande ... quelles seraient vos priorités de conception pour répon-
dre à cet objectif ?
- Quel business model alternatif pourriez vous envisager ?
- Quels sont les acteurs motivés par ces programmes ? Qu’en déduisez
vous ?
Vos notes, vos idées...
26
36,30 %
réduction conso. éclairage public
63,70 %
Les sex-robots sont aujourd'hui en
pleine expansion. (…) D'aucuns esti-
ment que ces robots deviendront mon-
naie courante d'ici une dizaine d'an-
nées et que l'alternative aux relations
humaines passera par les robots.
Thèse défendu par Helen Driscoll, maître de conférences en psychologie à l’Universi-
té de Sunderland :
Orientations de conception...
- Quelles sont les résistances d’usage à ce type d’innovation ? Qu’en-
tend l’auteur par «Alternative» ?
- A quels archétypes cela renvoit-il (Golem, poupée, sex toy, etc. ? ?
- Y-a t-il des effets de génération ? En conséquence, quelle serait la
meilleure stratégie de prescription ?
Vos notes, vos idées...
27
3
Clairement hype, le marché
de l’IoT affiche des
projections de croissance
bien au delà des autres.
Pour autant, il y a déjà des
signaux faibles qui invitent
à pondérer cet optimisme -
en tout premier lieu, des
résistances d’usage. Par
ailleurs, à y regarder de
près, les projections
marchés sont pour le
moins divergentes entre
elles, sinon mal fondées.
IOT : Dépasser l’euphorie
EMC et IDC prévoient que l’IoT, d’ici
2020, représentera 10 % du «Digital
Universe» (les données crées et dé-
truites en moins d’un an).
Orientations de conception...
- Quel intérêt aurait le «suivi longitudinal» des données que vous allez
générer, à l’échelle d’un utilisateur ? à partir de combien de temps / de
quelle masse de données individuelles et/ou collective allez vous avoir
un chiffre significatif statistiquement ?
- Données éphémères, données archivées par le fournisseur de service,
données sauvegardées par un tiers ou l'utilisateur final... quelle serait
la meilleure stratégie pour votre innovation ?
- Les données que votre innovation devraient générées sont elles «ven-
dables» ? Quel serait le ou les businness models envisageables ?
Vos notes, vos idées...
29
10 %
90 %
Il y avait dès 2008 plus d’objets con-
nectés que d’humains. D’ici 2020,
on s’attend à ce que ce chiffre attei-
gne plus de 50 milliards d’objects.
Le nombre d’objets du quotidien
connectés à Internet dépassera
donc très vite celui des PCs et des
smartphones.
CISCO
Orientations de conception...
- Complémentarité et concurrence entre votre innovation et le
smartphone ? En déduire des stratégies d’interface alternatives.
- Votre objet devrait-il se connecter directement à Internet, ou a d’autres
objets ? Le cas échéant, essayez de réfléchir dans une logique de
«Hub», et d’évaluer les avantages de cette architecture.
Vos notes, vos idées..
30
Le taux de croissance annuelle du
marché de l’IoT est d’ores et déjà es-
timé à 16,9% par an. (...)
0
30
60
90
120
2016 2017
Evolution comparée, base 100 = 2016
croissance marché IoT, France
En France, le marché des objets con-
nectés pourrait grimper de plus de
35 % par an pour atteindre le mil-
liard d’euros en 2015.
Rapport IDC qui est le troisième des rapports les plus récemment faits sur le mar-
ché des Internet des objets.
Orientations de conception...
- Comment expliquer le décalage entre les prévisions de croissance du
marché de l’IoT ?
- Quel sens peut avoir une prévision aussi «méta» ? Essayez de trouver
des indications sectorielles : quels seraient les secteur les plus friands
d’IoT / les plus réfractaires ? pourquoi ?
Vos notes, vos idées..
31
Dans son rapport “Disruptive Tech-
nologies”, le cabinet de conseil
McKinsey envisage que le secteur
de la santé représentera entre 1/3 et
la moitié de l’impact économique
mondial des objets connectés en
2025.
Selon l’institut d’études économiques Xerfi étude Xerfi datant de mars 2014, citée
dans un article de Consoglobe.com sur les prévisions domotiques.
Orientations de conception...
- Cf. hard fact précédent.
- Faites plusieurs Pareto des «affections» présentes sur le marché de la
santé. Quels sont les maladies les plus fréquentes ? Celles dont la
prise en charge est la plus onéreuse ? Sur cette seule base, essayez
d’en déduire des idées d’innovation.
- Sur la base du quotidien d’un patient, quels seraient les «quick wins»
que l’IoT permettrait ?
- Quels sont le ou les models économiques de la santé connectée ? En
particulier, ...
- qui devrait être prescripteur ?
- qui devrait être payeur ?
Vos notes, vos idées..
32
Le marché des textiles connectés
doublera en 2016.
Selon une estimation du cabinet
d’études Gartner, 10 millions de vête-
ments “intelligents” seront vendus
en 2015, et 26 millions en 2016.
Orientations de conception...
- Essayez de trouver un retour d’expérience sur les vêtements connec-
tés ...
- Peut on considérer que le «Lynx» développé pour l’armée française est
un vêtement connecté ?
- Quels seraient, selon la presse, la ou les killers apps du vêtement con-
necté ?
Vos notes, vos idées..
33
40% des entreprises sont persuadées
que l’internet des objets va permettre
d’accroître leurs revenus et de réduire
leurs coûts d’ici à 3 ans.
Souce : IDATE.
Orientations de conception...
- Selon votre connaissance concrète de l’entreprise (votre dernier
stage), quels seraient les coûts qui pourraient être réduits par l’IoT ?
- Plus généralement, quel semble être le poste de dépense le plus «irra-
tionnel» de l’entreprise (prenez le cas d’une entreprise tertiaire «type»)
? Quelles idées cela donnerait pour l’IoT ?
- Pensez vous que l’IoT soit d’abord amené à se développer et se diffu-
ser...
- depuis l’entreprise vers son écosystème (BtoB)
- à l’intérieur de l’entreprise
- chez les particuliers
- ailleurs (BtoG, etc.)
Vos notes, vos idées..
34
40 %
60 %
Il n’y a que 0,06% d’»objets» aujour-
d’hui connectés, soit 10 milliards d’»ob-
jets» sur les 1,5 trilliards estimés.
PSFK, A Brief History Of The Internet Of Things (ici)
Orientations de conception...
- Tous les objets ont-ils vocation à «parler» ? Pourquoi ?
- Derrière ce pseudo «gisement de croissance», à quoi faut-il s’attendre
? Essayez de proposer une estimation sur la base...
- des objets qui sont présents sur votre bureau
- des objets que vous portez avec vous au quotidien (dans votre
sac, etc.) (voir Jan Chipchase, what do poeple carry ?)
- des objets de votre cuisine
Qu’en déduisez vous ?
Vos notes, vos idées..
35
0 37500 75000 112500 150000
150 00010
Nombre d’objets, en milliards
73% des entreprises américaines n’ont
encore fait aucun investissement dans
l’IoT.
Accenture : CEO Briefing 2015 – From Productivity to Outcomes – Using the Inter-
net of Things to drive future business strategies (ici)
Orientations de conception...
- Comment expliquez vous ce chiffres ? Comment pensez vous qu’il évo-
lue dans les prochaines années ?
- Derrière ce chiffre, selon vous, quelle pourrait être la part d’entreprises
ayant initié un développement dans le domaine de l’IoT ?
Vos notes, vos idées..
36
73 %
27 %
Aujourd’hui, un américain sur deux ne
sait pas que des thermostats et des ré-
frigérateurs intelligents sont déjà sur le
marché.
Source : blog Fool.com, ici.
Orientations de conception...
- Maintenant que vous avez pu avoir une première expérience de l’IoT
grâce à la geeothèque, essayez de faire une petite étude de notoriété,
autour de vous, sur quelques fonctions IoT déjà sur le marché (capteur
d’activité, tensiomètre, etc.). Pouvez vous rapprocher votre résultat de
ce hard fact ?
- Qu’en déduisez vous quant à la communication et le prescription pour
votre idée d’innovation IoT ?
Vos notes, vos idées..
37
En 2013, 1/10ème des américains de
plus de 18 ans possédait un tracker
d’activité — mais plus de la moitié d’en-
tre eux ne l’utilisaient plus, dont 1/3 qui
ont arreté de l’utiliser dans les 6 pre-
miers mois.
Selon Endeavour Partners.
Orientations de conception...
- Comment expliquez vous ce chiffre ?
- Si vous êtes capitaux risqueurs : comment pouvez vous limiter le ris-
que d’investissement ? quelle devrait être votre stratégie de sortie du
capital ? surtout,quel est le meilleur moment pout investir dans une ini-
tiative IoT ?
Vos notes, vos idées..
38
Les experts Xerfi se montrent scepti-
ques sur ce point : ils sont sûrs à 70%
que les appareils domotiques seront
toujours perçus comme des gadgets et
qu'ils resteront anxiogènes, car longs à
configurer.
Etude de Xerfi : Le marché de la maison connectée. Parution récente : mars 2015.
ici.
Orientations de conception...
- Quelle devrait être, dans votre conduite de projet, la nature des efforts
de design et d’ergonomie de votre solution IoT ?
- Connaissez vous les 10 principes du design de Dieter Rams ? Les-
quels pensez vous avoir respecté ?
Vos notes, vos idées..
39
4
La première implication
concrète de l’IoT est
l’explosion des données
générées, des protocoles
de communication et des
opportunités d’analyse.
Les choix IT (infrastructure
réseaux, dimensionnement
technologique des devices
communicantes, etc.) qui
s’opèrent maintenant vont
donc conditionner la
rapidité du déploiement de
l’IoT, autant que la
pertinence des premiers
usages.
IoT = Technlogies +
Exponential organizations ?
Lecture recommandée :
Exponential organizations.
41
Avec la technologie Long Range on
peut facilement concevoir une infra-
structure IoT qui consomme 100 fois
moins d'énergie qu'une infrastructure
cellulaire classique, et des forfaits IoT
jusqu'à 10 fois moins cher qu'un forfait
cellulaire.
Orientations de conception...
- Reprenez l’ensemble de vos idées, et triez les sur un graphique à deux
axes :
- +/- : besoin fonctionnel de communiquer (fréquence / volume de
données impliqué)
- +/- : originalité.
Au besoin, pour un filtrage d’idées plus élaboré, vous pouvez faire un dia-
gramme de Veitch avec ces deux filtres complémentaires :
- quotidienneté de l’usage
- simplicité de développement.
Quelle(s) idée(s) est (sont) dans l’optimum de premier rang ?
Vos notes, vos idées...
42
Le trafic des données transférées sur
des appareils mobiles va augmenter de
13 fois pour atteindre 134 exaoctets
par an, d’ici 2017.
Source : CISCO.
Orientations de conception...
- Quelles sont les principales causes de cette explosion du volume de
données communiquées ?
- Quelles sont les implications pour les concepteurs de données ?
- Est-ce «soutenable», du point de vue des utilisateurs ? Quelles se-
raient les résistances d’usages et/ou techniques ?
Vos notes, vos idées...
43
“American Airlines uses sensors capa-
ble of capturing 30 terabytes of data
per flight for services such as preven-
tive maintenance.”
Source : « The Internet of Things (IoT): Applications, investments, and challenges for
enterprises.” Article publié dans Business Horizon en Juillet 2015 par In Lee & Kyoo-
chun Lee
Orientations de conception...
- D’après votre propre expérience professionnelle, quelle serait l’applica-
tion la plus pertinente pour un service de maintenance préventive ?
- Connecter un objet est-il toujours la meilleure solution pour opérer une
maintenance préventive ? Quelles sont les critères qui peuvent rendre
plus pertinente une implantation locale ?
- Quelle stratégie d’enregistrement et/ ou d’archivage de données préco-
niseriez vous ?
- En tant qu’investisseur, est-il plus favorable de miser sur l’IoT ou sur le
stockage de données, ou sur les capteurs ? Motivez votre choix.
Vos notes, vos idées...
44
23% des données numériques pour-
raient être utiles au Bigdata si elles
étaient bien taguées et analysées. Seu-
lement 3% le sont à ce jour.
Étude IDC, citée par La Tribune, article de 2013 (ici)
"
Orientations de conception...
- Comparez l’engouement pour le big data et celui de l’IoT (Ex : Gartner,
Google trends, etc.). Qu’en déduisez vous ?
- Quels sont les métiers de l’affecttion de tags» dans l’IoT ?
- Dans le cas de votre idée d’innovation, quelles seraient la ou les don-
nées les plus intéressantes à tagger ? Par qui, et pour qui ?
- Quel serait le trade off, dans le cas de la valorisation de votre idée, en-
tre les coûts liés au taggage de données et ceux liés à son exploitation
?
- En tant qu’investisseur, quelle serait votre stratégie comparative entre
des initiatives du big data et des initiatives de l’IoT ?
- Trouvez quelques strart up emblématiques et intéressantes. A
quel tour envisagez vous de rentrer ?
- Motivez la ventilation de vos placements.
Vos notes, vos idées...
45
En termes de freins 60% des entrepri-
ses identifient les coûts de déploie-
ment comme le principal frein au déve-
loppement d'initiatives autour de l'inter-
net des objets suivi par les problémati-
ques de sécurité qui sont par nature
transverses à tous projets
informatiques. 
Etude IDC, réalisée pour son Observatoire de l’internet des Objets 2014, en Septem-
bre 2014 auprès de 200 entreprises françaises de plus de 500 salariés dans tous les
secteurs d’activité.
Orientations de conception...
- Sur la base de votre idée, et de votre connaissance des structures de
coûts de différentes entreprises de la chaîne de valeur, évaluez par un-
trade off le consentement à payer maximal pour le coût afférent à l’IoT.
Qu’en déduisez vous ? Est-ce que cela peut vous amener à revoir vo-
tre business model (en particulier en simplifiant la chaîne de valeur) ?
- Si l’on considère les fonctions afférentes à la production de sécurité
comme un sous ensemble du business model ainsi obtenu, quel % rai-
sonnable du CA devrait être affecté à sa maîtrise ?
Vos notes, vos idées...
46
5
Les projections relatives à
l’IoT ne peuvent pas
ignorer la crise écologique
qui se joue en toile de fond
de notre civilisation. On
voit délors que l’IoT peut
faire partie de la solution...
ou du problème - mais
c’est le cas de toute
technologie émergente.
L’accord à trouver entre
technologie et usage doit
intégrer à son trade-off la
question de l’impact
écologique.
IoT et crise écologique
Les nouvelles technologies ont doté
les défenseurs de la nature de capaci-
tés qui auraient été considérées
comme des superpouvoirs il y a quel-
ques années à peine.
Orientations de conception...
- Avec un peu de recul, que diriez vous de votre intention de PPS ;
est-elle aussi révolutionnaire que ce hard peut le laisser entendre ?
- Qui est votre superhéros favoris ? imaginez trois objets connectés pour
lui, puis faites en une déclinaison grand public...
- Quelles sont les causes de détérioration de l’environnement qui vous
tiennent à coeur ? quel objet connecté pourraient bien les aider ?
Vos notes, vos idées...
48
L’optimisation de la circulation dans la
ville de Chicago grâce à des objets con-
nectés réduirait les émissions de CO2
de 200 000 tonnes par an. »
Étude CISCO, portant sur les villes de Chicago et Copenhague en 2014.
Orientations de conception...
- Quelle est la part du traffic routier dans la pollution des villes, en
France ? Est-ce le levier sur lequel il faudrait imaginer agir en priorité ?
- Traditionnellement, quelles sont les stratégies de lutte contre la con-
gestion ?
- Comment se fait aujourd’hui le monitoring de la circulation dans des
grandes villes ? Comment se fait sa régulation (ex : les gestion des
feux) ?
- A Grenoble, quelle(s) institution(s) seraient intéressé par ce type de pro-
position?
Vos notes, vos idées...
49
Controlled traffic farming could reduce
machinery and input costs by more
than 75% 
Source : UK Government Chief Scientific Adviser, « The Internet of Things : making
the most of the Second Digital Revolution »
Orientations de conception...
- Quelle est la part du «facteur humain» dans la structure de coût d’une
exploitation agricole «moyenne» ? qu’en déduisez vous quant à cette
évaluation ?
- Pour quel type d’exploitation demeure t-elle intéressante ?
Vos notes, vos idées...
50
En France, en moyenne, par son seul
envoi de mail, chaque salarié génère
pas moins de 136kg équivalent CO2 par
an ce qui représente un aller-retour
Londres-Amsterdam, ou 1000km par-
courus en voiture.
Source : ADEME.
Orientations de conception...
- Vérifiez dans vos propres comptes mails... combien d’abonnement «in-
utiles» avez vous ?
- Quels sont la ou les alternatives au mail pour communiquer ? A l’avenir,
comment pensez vous que vos modes de communication vont évoluer
? Qu’en déduisez vous par rapport aux objets connectés ?
- Essayez de faire le bilan carbone d’un mail, y compris de ses diverses
notifications dans votre écosystème d’objets connectés (PC, tablette,
montre, etc.)
Vos notes, vos idées...
51
6
Un objet connecté est
potentiellement une faille
dans l’écosystème
informatique auquel il
participe. Or notre société
est dors et déjà bien alertée
des risques que les
technologies d’information
font peser sur elle et ses
individus. Cette
appréhension de la
sécurité des données ne
pourra que se retrouver
demain dans les conditions
de l’acceptabilité d l’IoT.
Dystopies
With two minutes and $4 to spend at a
sketchy foreign website, I could report
back with your credit card, phone, and
Social Security numbers and your
home address. Allow me five minutes
more and I could be inside your ac-
counts for, say, Amazon, Best Buy, Hu-
lu, Microsoft, and Netflix.
Wired Magazine.
Orientations de conception...
- Quels seraient les pires choses qui puissent arriver à l’utilisateur final
de votre idée d’innovation ? Comment pouvez vous le rassurer et/ou
minimiser ces risques ?
Vos notes, vos idées...
53
Deux chercheurs en sécurité ont en-
voyé une voiture (non autonome) dans
un fossé, à distance
Wired Magazine, 2015 (ici)
Orientations de conception...
- Quelle serait votre stratégie pour inviter des hackers «white hat» à tes-
ter l'infrastructure IT de votre idée d’innovation, en vue de son renforce-
ment ?
Vos notes, vos idées...
54
D’ici 2015 la CCI prévoit que la valeur
des biens contrefaits vendus dans le
monde dépassera 1 700 milliards de
dollars, soit plus de 2% du PIB mon-
dial.
Source : Iso.org
Orientations de conception...
- Votre idée d’innovation est-elle sujette à la contrefaçon ? Le cas
échéant quelle pourrait être votre parade ?
Vos notes, vos idées...
55
80% of devices along with their cloud
and mobile application components fai-
led to require passwords of a sufficient
complexity and lenght.
HP – Internet of Things Research Study 2014 (ici).
Orientations de conception...
- Quel sont aujourd’hui vos habitudes en terme de gestion de mots de
passe ?
- Quel objet IoT purrait physiquement répondre à vos besoins de sécuri-
té ? Une «clé universelle numérique» connectée à l’IoT aurait elle du
sens ? pourquoi ?
Vos notes, vos idées...
56
6 adultes sur 10 aimeraient faire plus
pour protéger la confidentialité de
leurs données personnelles sur Inter-
net.
Orientations de conception...
- Faites vous partie de cette population ? Pourquoi ?
- Faites quelques tests de votre idée auprès d’utilisateurs potentiels. La
question de la sécurité des données revient-elle spontanément ? Selon
vous, est-ce lié à un biais (culturel, démographique, etc. ), ou est-ce uni-
versel ?
Vos notes, vos idées...
57
«Insurance companies will offer cyber-
security coverage waking up compa-
nies to more security.
Richard Soley, CEO, OMG.
Orientations de conception...
- Développez le ou les services d’assurances attenant à votre idée d’in-
novation IoT.
Vos notes, vos idées...
58
86% des français pensent que les logi-
ciels peuvent transmettre des informa-
tions présentes sur les téléphones mo-
biles sans que l’usager en soit averti.
Souce : CREDOC., rapport sur les aspirations et conditions de vie des français.
Orientations de conception...
- Sur la base de ce sondage...
- Comment évalueriez vous la part des «renoncements» au
smartphone liés à ce motif ? quel protocole d’étude (marketing,
sociologique, etc.) pourriez vous envisager pour l’étayer ?
- Comment pensez vous que ce chiffre soit amené à évoluer ?
- Est-ce que cela représente une rupture d’usage ou une série d’op-
portunités pour de nouveaux usages ? Quel produit «IoT compati-
ble» pourrait compenser ce sondage ?
Vos notes, vos idées...
59
7
Pour finir ce florilège de
pari prospectifs, sans bien
entendu prétendre
conclure en rien, une
brève reprise d’idées
moins immédiates que
celles qui précédaient,
mais tout autant dans l’air
du temps. NB : l’horizon
prospectif a bien
raccourci ! Rares sont
aujourd’hui les travaux qui
se projettent à plus de 10
ans. Une des raisons : la
technologie évolue plus
vite que notre imagination.
L’avenir (lointain ?)
Wrap up : Ren-
dez-vous dans
4 ans, en
2020...
- ll y avait dès 2008 plus d’objets connectés que
d’humains. D’ici 2020, on s’attend à ce que ce chif-
fre atteigne plus de 50 milliards d’objects.
- EMC et IDC prévoient que l’IoT, représentera 10 %
du «Digital Universe» (les données crées et détrui-
tes en moins d’un an).
- Il y aura un quart de milliard de véhicules connec-
tés sur la route, permettant de nouveaux services
dans les véhicules et les capacités de conduite au-
tomatisés.
- La cuisine connectée contribuera au moins à 15%
d'économies dans l'industrie alimentaire et des
boissons d'ici 2020.
...voire en 2050
- L’air que l’on respire devrait devenir la première
cause environnementale de mortalité prématurée au
niveau mondial à l’horizon 2050.
- The internet of things (IoT) could be key to the far-
ming industry, increasing food production by 70% to
feed the 9.6 billion global population expected by
2050.
61
Le marché de l'économie collaborative
pourrait représenter 335 milliards de
dollars (268,5 milliards d'euros) d'ici à
2025.
Source : planetoscope.
Orientations de conception...
- Connaissez des open spaces (fablabs, living lab etc.) qui se seraient
spécialisés à la fois dans le développement IT et dans l’économie colla-
borative ? Qu’en déduisez vous ?
- Quelle seraient les meilleurs endroits pour «rêver» ce genre d’objets ?
- Pour revenir à votre projet d’innovation, quelle serait sa surface
d’échange avec l’économie collaborative, à chaque phase de son cycl
de vie ?
Vos notes, vos idées...
62
Les objets connectés pourraient redon-
ner plus de 10 jours par an aux ci-
toyens à horizon 2025 (*).
étude réalisée par AT Kearney pour l’institut Montaigne.
Orientations de conception...
- Les nouvelles technologies ont elles tendances à aliéner ou à libérer
l’homme ? Qu’est-ce qui fait votre conviction ? Pensez vous que l’IoT
qui réussira sera d’abord celui qui «soulagera» l’homme de son travail
?
- Comment évaluez vous le potentiel de votre idée, en la matière ?
Vos notes, vos idées...
63
Mon but est d'arriver à télécharger le
contenu d'un cerveau humain dans une
machine.
Source.
Orientations de conception...
- Vous êtes candidats :) ?
Vos notes, vos idées...
64
Looking Forward: 2050 in the Eyes of the American Public
lxvi
© Nicolas Géraud, 2016.
L’ensemble des informations reprises dans ce livret est disponible librement sur inter-
net. Les propos tenus n’engagent que leurs auteurs. La sélection des «hard facts»
ainsi que leur illustration est d’abord réalisé à des fins pédagogiques, et appartient
ainsi à la licence CC «attribution - pas de modification».
Vous êtes autorisés à :
Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous
tous formats, pour toute utilisation, y compris commerciale.
L'Offrant ne peut retirer les autorisations concédées par la licence tant que vous ap-
pliquez les termes de cette licence.
Selon les condition suivantes :
Attribution — Vous devez créditer l'Œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer
si des modifications ont été effectuées à l'Oeuvre. Vous devez indiquer ces informa-
tions par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l'Offrant vous
soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Oeuvre.
Pas de modifications — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transfor-
mez, ou créez à partir du matériel composant l'Oeuvre originale, vous n'êtes pas au-
torisé à distribuer ou mettre à disposition l'Oeuvre modifiée.
Pas de restrictions complémentaires — Vous n'êtes pas autorisé à appliquer des con-
ditions légales ou des mesures techniques qui restreindraient légalement autrui à
utiliser l'Oeuvre dans les conditions décrites par la licence.
Note :
Vous n'êtes pas dans l'obligation de respecter la licence pour les éléments ou maté-
riel appartenant au domaine public ou dans le cas où l'utilisation que vous souhaitez
faire est couverte par une exception.
Aucune garantie n'est donnée. Il se peut que la licence ne vous donne pas toutes les
permissions nécessaires pour votre utilisation. Par exemple, certains droits comme
les droits moraux, le droit des données personnelles et le droit à l'image sont suscep-
tibles de limiter votre utilisation.
Crédits, copyright
lxvii
La bibliographie fournie aux élè-
ves (tous les documents sont en
libre accès).
The Internet of Things: making
the most of the Second Digital
Revolution A report by the UK Go-
vernment Chief Scientific Adviser
(ici)
Institut for the Future New! Hu-
man+Machine Futures forecast
map (ici)
 
Institut Montaigne Big data et ob-
jets  connectés Faire de la
France un champion  de la révo-
lution numérique (ici)  
 
Wanted: Smart market-makers 
for the “Internet of Things” Ans-
gar Schlautmann, Didier Levy,
Stuart Keeping and Gregory Pan-
kert (ici)
Intel Rise of the Embedded Inter-
net (ici)
Ericson TOWARDS 50 billion con-
nectED DEVICES (ici)
 
Industrial Internet: Pushing the
Boundaries of Minds and Machi-
nes, General Electrics, Peter C.
Evans and Marco Annunziata (ici)
 
CISCO The Internet of Things
How the Next Evolution of the In-
ternet Is Changing Everything  
Dave Evans (ici)
 
Oracle The Internet of Things: 
Manage the Complexity, Seize
the Opportunity (ici)
Mc Kinsey Disruptive technolo-
gies: Advances that will trans-
form life, business, and the glo-
bal economy (ici)
Zebra Technology  
 Building Value from Visibility 
2012 Enterprise Internet of
Things Adoption Outlook (ici)
lxviii
Les élèves de la promotion 2015
du cours «actualité de l’innova-
tion» de GEM, qui ont sourcé les
hard fact :
Laura ALLOUCH
Loïc BLANCHARD
Thomas BLOCH
Constance CHARVIN
Fabien CUENCA
Christelle DE VERCHÈRE
Léopold DELHAIZE
Rose DELLA TORRE
Audrey DENOYELLE
Manon DERBECQ
Claire DORVILLE
Ahmed DOUAYA
Camille DUMAINE
Tiffany DUMAS
Mats FOURNIER-FOCH
Guillaume HERRERO
Florian HISSELLI
Abdoullah KAOU
Anaïs LAW ATHION
Angèle LEBOEUF
Kevin LEUTHNER
Pauline LOCHON
Chloé MOLLO
Agathe MONTAGNON
Florian MORALES
Quitterie NORMAND
Clément OHADI
Antonin OMNES
Laure-Anne PENNANEACH
Cholé REMY
Anthony SABATHIER
Agathe SIROT
Célia SPIETH
Agathe TAVERNIER
Mohamed TILSAGHANI
Maylis VIGOUREUX
Charlotte VILDRAC
Yin ZHANG
Yuri ZHONG
Sous la direction de
Thomas GILLIER.
&
Nicolas GÉRAUD

Contenu connexe

Tendances

#Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique
#Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique #Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique
#Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique
Margarida Romero
 
#Clair2018 @margaridaromero
#Clair2018 @margaridaromero#Clair2018 @margaridaromero
#Clair2018 @margaridaromero
Margarida Romero
 
Co créativité
Co créativitéCo créativité
Co créativité
Margarida Romero
 
Mobile learning 2
Mobile learning 2Mobile learning 2
Mobile learning 2
FFFOD
 
20210608 pnf-ia
20210608 pnf-ia20210608 pnf-ia
20210608 pnf-ia
Margarida Romero
 
#FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education.
#FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education. #FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education.
#FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education.
Margarida Romero
 

Tendances (7)

#Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique
#Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique #Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique
#Clair2018 @margaridaromero Co-créativité et numérique
 
#Clair2018 @margaridaromero
#Clair2018 @margaridaromero#Clair2018 @margaridaromero
#Clair2018 @margaridaromero
 
Co créativité
Co créativitéCo créativité
Co créativité
 
Mobile learning 2
Mobile learning 2Mobile learning 2
Mobile learning 2
 
Compas2008
Compas2008Compas2008
Compas2008
 
20210608 pnf-ia
20210608 pnf-ia20210608 pnf-ia
20210608 pnf-ia
 
#FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education.
#FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education. #FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education.
#FabLINE. Laboratoire d'Innovation et Numérique pour l'Education.
 

En vedette

白話解讀人之初
白話解讀人之初白話解讀人之初
白話解讀人之初
waichee wong
 
Sexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandez
Sexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandezSexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandez
Sexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandez
Dulce Sánchez
 
ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016
ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016
ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016
Teodora N. Thompson
 
Tsam festival and golden gobi 2016 tour
Tsam festival and golden gobi 2016 tourTsam festival and golden gobi 2016 tour
Tsam festival and golden gobi 2016 tour
Bachi Nyangar
 
#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...
#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...
#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...
International Society for the Systems Sciences (ISSS)
 
leen teaching cv
leen teaching cvleen teaching cv
leen teaching cv
leen alshareh
 
Grupo 5
Grupo 5Grupo 5
Grupo 5
Jeanpi Strada
 
Discover true mongolia (with flight)
Discover true mongolia (with flight)Discover true mongolia (with flight)
Discover true mongolia (with flight)
Bachi Nyangar
 
00 fakfak-edit-17022015
00 fakfak-edit-1702201500 fakfak-edit-17022015
00 fakfak-edit-17022015
daniel kaligis
 
5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...
5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...
5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...
GISRUK conference
 
farSight - PokemonGO-like TripAdvisor
farSight - PokemonGO-like TripAdvisorfarSight - PokemonGO-like TripAdvisor
farSight - PokemonGO-like TripAdvisor
Sergei Orlov
 
TOTO HOTEL
TOTO HOTEL TOTO HOTEL
TOTO HOTEL
Bachi Nyangar
 
Ramanathan A - CV
Ramanathan A - CVRamanathan A - CV
Ramanathan A - CV
Athilingam Ramanathan
 
The consider c of learning design
The consider c of learning designThe consider c of learning design
The consider c of learning design
hlobisile buthelezi
 

En vedette (15)

白話解讀人之初
白話解讀人之初白話解讀人之初
白話解讀人之初
 
Sexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandez
Sexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandezSexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandez
Sexualidadresponsable dulceyaninsanchezhernandez
 
ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016
ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016
ONE Brickell Elite Project Presentation 0217 2016
 
Tsam festival and golden gobi 2016 tour
Tsam festival and golden gobi 2016 tourTsam festival and golden gobi 2016 tour
Tsam festival and golden gobi 2016 tour
 
#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...
#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...
#isss2015 Berlin - Skytt et al - Interdisciplinary cooperation and ssytems mo...
 
leen teaching cv
leen teaching cvleen teaching cv
leen teaching cv
 
Grupo 5
Grupo 5Grupo 5
Grupo 5
 
Certificate
CertificateCertificate
Certificate
 
Discover true mongolia (with flight)
Discover true mongolia (with flight)Discover true mongolia (with flight)
Discover true mongolia (with flight)
 
00 fakfak-edit-17022015
00 fakfak-edit-1702201500 fakfak-edit-17022015
00 fakfak-edit-17022015
 
5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...
5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...
5A_3_GIS based spatial modelling for improving the sustainability of aggregat...
 
farSight - PokemonGO-like TripAdvisor
farSight - PokemonGO-like TripAdvisorfarSight - PokemonGO-like TripAdvisor
farSight - PokemonGO-like TripAdvisor
 
TOTO HOTEL
TOTO HOTEL TOTO HOTEL
TOTO HOTEL
 
Ramanathan A - CV
Ramanathan A - CVRamanathan A - CV
Ramanathan A - CV
 
The consider c of learning design
The consider c of learning designThe consider c of learning design
The consider c of learning design
 

Similaire à E book - Imaginer le futur de l'IoT

Eportfolio samawi Bouchaib
Eportfolio samawi BouchaibEportfolio samawi Bouchaib
Eportfolio samawi Bouchaib
guest99edc6
 
Article : pourquoi une université numérique ?
Article : pourquoi une université numérique ?Article : pourquoi une université numérique ?
Article : pourquoi une université numérique ?
Pierre-Bernard Toubol
 
Comment prototyper quand on monte sa startup ?
Comment prototyper quand on monte sa startup ? Comment prototyper quand on monte sa startup ?
Comment prototyper quand on monte sa startup ?
Carole Stromboni
 
Former à innover et entreprendre dans un monde numerique
Former à innover et entreprendre dans un monde numeriqueFormer à innover et entreprendre dans un monde numerique
Former à innover et entreprendre dans un monde numerique
Télécom Paris
 
Fing - Plan d'action 2015
Fing - Plan d'action 2015Fing - Plan d'action 2015
Fing - Plan d'action 2015
Fing
 
Les geants-du-web
Les geants-du-webLes geants-du-web
Les geants-du-web
Christophe Monnier
 
Formation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.media
Formation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.mediaFormation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.media
Formation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.media
Jean-Robert Bisaillon
 
OLPC, on n'a pas fini d'en parler...
OLPC, on n'a pas fini d'en parler...OLPC, on n'a pas fini d'en parler...
OLPC, on n'a pas fini d'en parler...
Destiny TCHEHOUALI
 
Hachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdf
Hachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdfHachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdf
Hachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdf
Hakim HACHOUR
 
Lettre semestrielle mars2014
Lettre semestrielle mars2014Lettre semestrielle mars2014
Lettre semestrielle mars2014
Télécom Paris
 
Fing2013 Rapport Moral
Fing2013 Rapport MoralFing2013 Rapport Moral
Fing2013 Rapport Moral
Fing
 
Expérimentation "Tablettes accompagnées"
Expérimentation "Tablettes accompagnées" Expérimentation "Tablettes accompagnées"
Expérimentation "Tablettes accompagnées"
Nathalie Caclard
 
PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux
PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux
PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux
Association Fréquence écoles
 
Production Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDiasProduction Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDias
Frédéric Haeuw
 
Les tablettes tactiles en éducation 2012
Les tablettes tactiles en éducation 2012 Les tablettes tactiles en éducation 2012
Les tablettes tactiles en éducation 2012
Laurence Lachapelle-Bégin
 
Byod 02062016
Byod 02062016Byod 02062016
Byod 02062016
annedelannoy
 
L'émergence d'une nouvelle filière de formation : data science
L'émergence d'une nouvelle filière de formation : data scienceL'émergence d'une nouvelle filière de formation : data science
L'émergence d'une nouvelle filière de formation : data science
Kezhan SHI
 
Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...
Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...
Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...
Pierre-Léonard Harvey, Ph.D.
 
Inria Plug'in - 5
Inria Plug'in - 5Inria Plug'in - 5
Inria Plug'in - 5
Inria
 

Similaire à E book - Imaginer le futur de l'IoT (20)

Eportfolio samawi Bouchaib
Eportfolio samawi BouchaibEportfolio samawi Bouchaib
Eportfolio samawi Bouchaib
 
Article : pourquoi une université numérique ?
Article : pourquoi une université numérique ?Article : pourquoi une université numérique ?
Article : pourquoi une université numérique ?
 
Comment prototyper quand on monte sa startup ?
Comment prototyper quand on monte sa startup ? Comment prototyper quand on monte sa startup ?
Comment prototyper quand on monte sa startup ?
 
Former à innover et entreprendre dans un monde numerique
Former à innover et entreprendre dans un monde numeriqueFormer à innover et entreprendre dans un monde numerique
Former à innover et entreprendre dans un monde numerique
 
Eportfolio
EportfolioEportfolio
Eportfolio
 
Fing - Plan d'action 2015
Fing - Plan d'action 2015Fing - Plan d'action 2015
Fing - Plan d'action 2015
 
Les geants-du-web
Les geants-du-webLes geants-du-web
Les geants-du-web
 
Formation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.media
Formation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.mediaFormation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.media
Formation découvrabilité ISOC Québec - 30 avril 2021 | metaD.media
 
OLPC, on n'a pas fini d'en parler...
OLPC, on n'a pas fini d'en parler...OLPC, on n'a pas fini d'en parler...
OLPC, on n'a pas fini d'en parler...
 
Hachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdf
Hachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdfHachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdf
Hachour_cours_Crea-Innovation_2019-VF.pdf
 
Lettre semestrielle mars2014
Lettre semestrielle mars2014Lettre semestrielle mars2014
Lettre semestrielle mars2014
 
Fing2013 Rapport Moral
Fing2013 Rapport MoralFing2013 Rapport Moral
Fing2013 Rapport Moral
 
Expérimentation "Tablettes accompagnées"
Expérimentation "Tablettes accompagnées" Expérimentation "Tablettes accompagnées"
Expérimentation "Tablettes accompagnées"
 
PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux
PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux
PEDAGOLAB 42 - Etat des lieux
 
Production Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDiasProduction Des Ressources MultiméDias
Production Des Ressources MultiméDias
 
Les tablettes tactiles en éducation 2012
Les tablettes tactiles en éducation 2012 Les tablettes tactiles en éducation 2012
Les tablettes tactiles en éducation 2012
 
Byod 02062016
Byod 02062016Byod 02062016
Byod 02062016
 
L'émergence d'une nouvelle filière de formation : data science
L'émergence d'une nouvelle filière de formation : data scienceL'émergence d'une nouvelle filière de formation : data science
L'émergence d'une nouvelle filière de formation : data science
 
Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...
Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...
Séminaire COM7602 - Médias socionumériques et espaces communicationnels dans ...
 
Inria Plug'in - 5
Inria Plug'in - 5Inria Plug'in - 5
Inria Plug'in - 5
 

E book - Imaginer le futur de l'IoT

  • 1. Grenoble Ecole de Management Nicolas Géraud et Thomas Gillier Première édition, printemps 2016 Imaginer le futur de l’IoT 45 cold hard facts prospectifs, et plus. En partenariat avec
  • 2. i Tout comme son sujet, l’IoT, ce format de valorisation de travaux d’élèves est en devenir. Sa réalisation, encore expérimentale, n’a été possible que grâce à la bonne volonté de plusieurs acteurs aux opportunités convergentes : - tout d’abord, GEM en tant qu’institution d’enseignement et de recherche, école depuis toujours polarisée par la question du management technologique en général, et de l’actualité du secteur IT en particulier. Et désireuse à la fois de valoriser ses élèves et de rayonner vers ses bassins d’activités rhône alpins - Ensuite, Orange, le partenaire industriel de la promotion 2015 du cours «actualité de l’innovation», collaboration supplémentaire avec GEM. - Enfin et surtout, les élèves de la promotion 2015 du cours, qui ont joué le jeu d’un cours très exigeant. Nous remercions donc chaudement ces contributeurs, et cherchons à affirmer ce format probant. Thomas Gillier & Nicolas Géraud. Remerciements
  • 3. ii Qu’est-ce qui motive la réalisation de ce petit livre électronique, et quelles seraient les perspectives qu’il ouvre ? L’ancrage dans le cours «actualité de l’innovation» Le cours «actualité de l’innovation» est proposé aux élèves de GEM depuis 5 ans, en fin de cursus de second cycle, par Amé- lie Boutinot (remplacée en 2015 par Thomas Gillier) et Nicolas Géraud. C’est un module de spécialisation qui, en 27 heures ré- parties sur environ 6 semaines, aborde des notions de prospec- tive et de management technologique. Les promotions successi- ves semblent s’être accordées sur l’apport de ce cours en terme de culture générale, et de familiarisation avec le secteur des études et du conseil. En conséquence, il a toujours attiré une belle représentation de la diversité des profils d’élèves à GEM : des spécialistes du marketing, et tout autant des élèves faisant l’acquisition d’une double compétence ingénieur / marke- ting ou design / marketing. Les contenus ont été renouvelé tous les ans à hauteur d’au moins 1/3, afin de revendiquer à la fois la proximité avec l’actua- lité - comme de juste, mais aussi dans un soucis d’innovation pédagogique. Les promotions 2014 et 2015 ont ouvert la voie à des partenariats industriels (Axa, puis Orange), qui ont rivé l’am- L’IoT, la prospective, et GEM...
  • 4. iii bition de ce que nous convenons aujourd’hui d’appeler «la pé- dagogie de l’effet de réel». De quoi s’agit il ? L’engagement pédagogique, vis à vis des élèves consiste à pro- poser une séquence pédagogique leur permettant de se familia- riser avec le monde des études et à «se tester» aux conditions les plus proches de la réalité. Nicolas Géraud, qui n’est pas uni- versitaire mais issu de ce secteur, est ainsi personnellement dé- positaire de la transmission de savoir et de savoir faire réalistes et pragmatiques, et de modalités d’évaluations indexées sur l’appréciation d’une prestation intellectuelle par le marché ET encourageant l’engagement et la prise de risque des élèves. Sa- luons au passage l’engagement effectif des élèves, dans des agendas par ailleurs bien remplis. Et en retour le succès cons- tant d’un cours, dans son attenance et ses évaluations par les élèves. La formule «2015» du cours. Or donc, le cours de 2015 proposait aux élèves une formule ori- ginale en celà qu’elle : - avait comme thématique l’IoT, notion que les élèves connais- saient tous superficiellement. - ouvrait un partenariat avec Orange, qui a été très présent dés la préparation du cours : - Orange a financé une «geekothèque», une bibliothèque d’objets connectés que les élèves pouvaient librement emprunter. Ces objets étaient à l’état de l’art du marché; le but était de permettre aux élèves de se familiariser librement avec les usages des objets connectés, le cas échéant de construire leurs propres pratiques et re- présentations avant d’en imaginer de nouveaux. Seule «contrepartie» pour les élèves qui ont choisi d’emprunter des objets : rédiger un petit rapport d’étonnement. - Orange est intervenu pendant le cours, pour présenter sa position de concepteur d’innovation, ses démarches (articulant des approches «techno push» et «user pull»), et est resté à la disposition des élèves qui se posaient des questions... - Enfin, Orange et GEM avaient comme perspective le sa- lon SiDO, et il s’agissait, si la qualité des travaux des élèves le permettait, de réaliser des prototypes des meilleures idées et de les présenter à SiDO, dans une démarche de «living lab». A la jonction de ces deux mondes, une illustratrice de concept à égale- ment présenté son métier, ses activité, et été mise à contribution pour valoriser les meilleurs travaux d’élèves.
  • 5. iv - Les élèves ont également bénéficié d’une présentation de SiDO par ses organisatrices, qui ont donné un autre éclairage sur l’actualité de l’IoT. Il s’agissait donc, pour les élèves (en groupe de deux ou trois), d’imaginer de nouveaux concepts d’objet connectés. Cet effort d’ideation devait à la fois faire montre : - d’un soucis des usages, voire d’un effort de maîtrise d’usage (à travers la réalisation d’enquête, de sondage, ou de la sim- ple projection d’usages personnels motivés) - si possible d’un premier dimensionnement économique et de proposition de business model - d’une intention de valorisation des technologies d’Orange, et du respect de sa position de marché. - et bien entendu d’une bonne compréhension de l’IoT. Comment favoriser cette connaissance de l’IoT ? Il nous a sem- blé opportun de reconduire les «hard facts», format pédagogi- que expérimenté avec la promotion précédente. Voici un exemple de travaux d’élève : un dispositif de détection de colis, ou valise se- coué.
  • 6. v Les «hard facts», format pédagogique innovant. Le «hard fact est «un chiffre clé», ou une citation très synhtéti- que, ou une statistique particulièrement éloquente, ou une prévi- sion. Plus rarement, ce peut être une anecdote issue de la science fiction, ou une suite d’opinions contradictoire dans un débat d’expert. Le hard fact produit un élément de débat, utile et redoutablement volatile à la prospective de l’IoT. Les hard facts sont issus de la littérature grise des études. Afin de simplifier leur collecte par les élèves, une bibliographie / sito- graphie avait été proposé à l’ouverture du cours (voir infra). Le hard fact se doit d’être isolé, et sourcé. Ce n’a pas toujours été facile ou possible (ou trouve parfois sur internet des chiffres «mal expliqués / mal sourcés»). Il doit également être mis en perspective, expliqué : comment a t-il été produit, par qui ? Qui le reprend, pourquoi ? Quels sont les jeux d’acteurs qu’il soutend ? Il permet aussi, une fois bien évalué, de projeter des idées inno- vantes. Le hard fact se révèle être un très bon matériau de créativité. Son choix reflète les centres d’intérêts subjectifs de l’élève qui l’isole, tout autant que l’actualité «quasi objective» de l’IoT - pour chaque élève, pour le cours, la reprise des hard fact dresse un panorama prospectif. Dans un monde particulièrement incertain, parfois contra- dictoire, parfois dangereusement unanime, la collecte des hard fact doit éveiller le sens critique des lecteurs, ci- toyens, futurs concepteurs que sont les élèves du cours. Concrètement, il était demandé à chaque élève de collecter et «critiquer» 2 hard facts, en suivant un template powerpoint - soit un matériau de 80 hard fact pour la promotion, ce qui repré- sente plus de 500 slides !, Le matériau réunit est bien entendu inégal, ce qui est le fait à la fois de qualités individuelles des contributeurs, mais aussi du caractère mouvant du sujet IoT.
  • 7. vi Ce florilège de hard facts... Le petit livre électronique que vous avez sous les yeux réunit donc une sélection de hard fact, qui , pour mettre un semblant d’ordre dans le bruissement de l’IoT, propose une progression thématique - inspirée par des thèmes habituels de la prospec- tive. Les thèmes ne sont pas le choix des élèves, mais ont été «révélés» ex post. Au final, nous avons une sorte de «rea- der digest» de la littérature grise de l’IoT. Afin de retirer à ce florilège son origine scolaire, nous ne vous proposons que les «hard facts», sans les analyses des élèves. Nous rajoutons en revanche quelques «questions de concep- tion», en pensant que cela peut amener les concepteurs à se poser des questions proches de celles de nos élèves en phase d’ideation. Ainsi formulé, nous pensons que cette lecture rapide... : - Peut faire gagner du temps dans l’appropriation de la cul- ture générale de l’IoT, en regroupant quelques informations sensibles, et en faisant découvrir de nouvelles sources. - Peut catalyser des échanges auprès de tous les publics con- cernés : concepteurs, cabinets d’étude sociologiques et marke- ting, groupes de citoyen, consommateurs, etc. Un exemple de Hard fact Par Fabien Cuenca, au sujet de l’importance de la géolocalisation dans le search.
  • 8. vii - Peut servir comme matériau à des groupes de créativité, pour les concepteurs (cela ayant bien fonctionné avec les élè- ves). - Permet de garder une «trace» d’un matériau prospectif très volatile, et demain permettra de nous souvenir des atten- tes et premières crispations autour de l’IoT. En conséquence, chaque hard fact est donné avec sa source (lorsqu’elle est bien identifiée, ce qui n’a pas toujours été possi- ble), est illustré, et cherche à proposer quelques challenge de conception et/ ou guidelines, comme nous avons pu le faire avec les élèves. Le futur du cours Ce petit format de valorisation du travail des élèves pourrait per- durer... En tout cas on y travaille ! Ainsi on peut envisager : - à l’occasion de la prochaine promotion du cours et d’un pri- chain partenariat industriel : la reconduite de l’exercice des hard fact, cette fois plus directement orienté vers la prépara- tion collective d’un tel livre électronique. - Pour le SiDO et/ou d’autres acteurs institutionnels de l’IoT, se servir de cette expérience comme inspiration pour un observa- toire de l’IoT, proposant un contenu à la fois synthètique et d’orientation de conception à ses lecteurs. Mais sentez vous très libre de nous contacter si vous voulez partager votre sentiment de lecteur et vos aspirations quant à l’IoT ! En espérant ainsi être utiles à une communauté d’intérêts. Nicolas Géraud. (mailto) (linkedIn) Thomas Gillier (mailto) (linkedIn) Avril 2016.
  • 9. 1 Un chapitre pour prendre le pouls de nos sociétés, avoir quelques chiffres clés qui peuvent être contre- intuitifs, ou qui rendent bien sensibles des évolutions «de fond», quant à l’évolution des façons de vivre, de travailler, d’étudier, et de consommer de l’énergie. Nos sociétés : quelques éléments de toile de fond"
  • 10. L’air que l’on respire devrait devenir la première cause environnementale de mortalité prématurée au niveau mondial à l’horizon 2050. Une étude de la revue Human Ecology, en 2007 (ici) 9 Orientations de conception... - Quels objets connectés promettent de monitorer l’air ambiant ? En de- hors de Dyson, quels acteurs seraient légitimes pour porter ces propos- tiions de valeur ? - Est-ce qu’un tel dispositif a d’abord du sens et de valeur pour un indivi- du ou pour un lieu / une pièce ? - Au XIXème siècle, quelqu’uns des premiers lieux touristiques avaient un label «station climatique» ... et demain ? - Quels sont les capteurs les plus utiles à la mesure de la qualité de l’air ? - Peut-on s’inspirer du design et des usages d’un dosimètre de centrale nucléaire sans être inutilement anxiogène ? Vos notes, vos idées...
  • 11. Aujourd’hui, en moyenne, notre at- tention est de 8 secondes, soit une seconde de moins qu’un poisson rouge. Selon Michael Brener.,Head of Strategy for the leading content marketing platform, NewsCred., citant:le National Center for Biotechnology information, at the U.S Na- tional Library of Medicine 10 2 4 6 8 10 Capacitéd’attentionmoyenne,enseconde Orientations de conception... - En terme d’interaction, votre objet connecté va t-il améliorer ou dégra- der la capacité d’attention de votre usager ? - Un objet connecté peut-il être autre chose qu’un objet «bavard» ? - Peut-on imaginer un «portail» de notifications d’objets connectés ? Si oui, quelles seraient ses fonctions ? - ... et se distinguerait-il sensiblement de l’interface d’une smartwatch ? - Si vous avez déjà conçu un objet : avez vous bien estimé les routines d’usage de votre objet ? Pour son usage nominal, pouvez vous le ren- dre «moins bavard» ? Vos notes, vos idées...
  • 12. Au niveau européen, 10 % des ména- ges seraient équipés d’un système de gestion de l’énergie. L’étude montre que c’est la gestion de l’énergie qui est l’avenir pour la domotique en plus du confort. Selon une étude de la BSRIA, , Zoltan Karpathy, Février 2013 European Connected and Smart Home Market overview. 11 10 % 90 % Orientations de conception... - Vous concevez un objet de gestion de l’énergie : qui seront ses pre- meirs clients? ses premiers usagers ? - Comment composer avec ce paradoxe : la précarité énergétique est cor- rélée à la précarité sociale... les plus grosse note d’énergie sont à régler par les gens qui en ont le moins les moyens ! - Si vous avez déjà conçu un objet connecté su ce secteur : usage de substitution ou usage de complément au système actuel ? - Que pouvez vous apprendre de l’état de l’art du marché actuel ? Dans ce cas, regardez en particulier les blogs qui parlent de Nest.... - Quel trade off entre amélioration de la performance absolue et intégra- tion de nouvelles fonctions ? - Vos notes, vos idées...
  • 13. Les appareils connectés ont con- sommé en 2013 environ 616TWh* en électricité, mais majoritairement en état de veille : sur ce total, 400 TWh auraient été gaspillé du fait de tech- nologies inadéquates. * 1TWh = 1 000 000 000 000 Wh. Ce chiffre a été calculé par l’Agence Internationale de l’Energie dans son rapport « More Data, Less Energy ». 12 0 175 350 525 700 Veille Marche Orientations de conception... - Objet connecté = nouvelle source de consommation d’énergie électri- que. Particuliérement sur les protocoles de communication. Vous êtes sûr d’avoir bien dimensionné le couple usage / batterie / solution de charge ? - Votre solution connectée doit-elle e^tre autonome, ou peut elle se gref- fer à une autre devices ? - Avez vous pensé à tout le cycle de vie du produit ? Vos notes, vos idées... -
  • 14. Si les technologies de réseau intelli- gent rendaient le réseau électrique plus efficace de 5 %, cela équivau- drait à une économie en termes d'émission de gaz à effet de ser- re de 53 millions de voitures. Par Le Département de l’Energie des Etats- Unis, « The Smart Grid: An Introduction» 13 0 250 500 750 1000 1000 38,453 Nombredevoiture(enmillion) équivalent CO2 5% éco. réseau Parc auto. français Parc auto. mondial (2007) Orientations de conception... - Quels nouveaux usages pouvez vous imaginer pour faire gagner de l’énergie sur les réseaux que vous utilisez courrament ? Pouvez vous faire l’équivalent d’un diagramme de Pareto pour les pertes liées à ce / ces réseaux ? - A quelles conditions votre devices peut elle e^tre carbone neutral ? - Comment pourriez vous compenser l’impact de votre innovation, à cha- cune des phases de son cycle de vie ? - En quoi vos usagers seront ils sensibles à la qualité écologique de votre innovation ? Vos notes, vos idées...
  • 15. Selon le MIT, 47% des emplois amé- ricains vont disparaître ou être pro- fondément transformés par le numé- rique. 14 Orientations de conception... - quelle tâches de votre quotidien professionnel pourriez vous sous traiter à un robot ?pourquoi celle là ? - Au contraire, quelle tâche ne pourriez vous jamais sous-traiter à un ro- bot ? Pourquoi ? Est-ce qu’une forme de «délégation» vous semblerait une alternative plausible ? - Au fond, que risquez vous de perdre, avec l’IoT ? Quelles idées cela vous donne t-il ? Vos notes, vos idées...
  • 16. La plupart des employés ont environ 3 minutes avant d’être sollicité par une autre tâche ! *According to Jeff Butterfiled in Verbal Communication: Illustrated Course Guide Orientations de conception... - votre projet IoT va t-il être une source supplémentaire de «distraction» pour l’employé auquel il s’adresse ? Si oui, avez vous envisagé des so- lutions alternatives, pour le rendre le moins «bavard» possible ? - Sur quel(s) «tableau de bord» d’IoT pourrait t-on installer l’interface de votre innovation ? - Essayez d’imaginer un «appareil maître» qui serve d’antichambre vers l’utilisateur à de nombreux objets IoT... est-ce nécessairement un smartphone, comme aujourd’hui ? - Quels seraient les service à imaginer, dans le business model de ce genre de technologie valet, pour l’IoT ? Comment les monétariser ? Vos notes, vos idées... 15
  • 17. On estime qu’ 1 recherche sur 5 dans google implique la géolocalisa- tion. Chiffre communément trouvé sur Internet, sans qu’une source claire soit identifiée. Orientations de conception... - Votre idée d’innovation est-elle tributaire de la géolocalisation ? Si non, est-ce qu’il y aurait une extension de gamme à proposer ? Si oui, pou- vez vous vous en disposer, ou reporter cette fonction sur d’autres devi- ces ? - Quels résistances d’usage impliquerait la géolocalisation, si vous de- viez l’utiliser ? Y a t-il aussi des enjeux éthiques ? Imaginez un modèle de contreverse lié à cela. Vos notes, vos idées... 16
  • 18. Cette année aux Etats-Unis les éco- les primaires et secondaires de- vraient investir environ 4,7 milliards de $ dans des technologies numéri- ques. Orientations de conception... - Que devrait-on mieux monitorer, dans le quotidien d’un élève ? Intuitive- ment, pensez vous qu’il faille insister sur la vie scolaire, ou sur le pro- cessus d’apprentissage ? - Quels seraient les enejeux éthiques ? les résistances d’usages ? le cou- ple avantage / inconvénient pour chaque usager concerné (élève, pa- rent, enseignant, personnel administratif, médecin scolaire, etc.) Vos notes, vos idées... 17 Budget total éducation 99,54 % IT 0,46 %
  • 19. Les pays qui ont beaucoup investi dans le numérique n'ont pas enregis- tré d'amélioration notable des résul- tats en compréhension de l'écrit, mathématiques et sciences. Cer- tains pays qui sont passés ces der- nières années à un usage intensif du numérique à l’école ont vu leurs ré- sultats stagner voire baisser. Source : étude OCDE Orientations de conception... - Imaginez un dispositif IoT qui puisse améliorer significativement le suivi de l’apprentissage des élèves. - Qu’est-ce qui ne pourrait/ devrait jamais être suivi, dans une salle de classe ??? Vos notes, vos idées... 18
  • 20. 2 Certainement plus un marché de niche, mais quand pourra t-on considérer que l’IoT est mature ? Est-ce quand il sera un marché à part entière, ou quand il aura instillé les autres marchés de référence, devenant une sorte de commodité parmi les commodités ? En tout cas, aujourd’hui, les promesses les plus claires de l’IoT portent sur le renouvellement des «marché» connus. Secteurs, marchés, usages : quelques intentions pour l’IoT.
  • 21. iot related hype cycles. 20 2010 : quelques ancêtres mais pas encore de référence l’IoT. GALERIE 2.1 Gartner hype cycles, 2010-2015 En lisant les GARTNER hype cycle, on constate clairement : - que l’IoT en tant que thématique sui generis apparaît assez réce- ment, alors que d’autres concepts auraient pu être préexistant (ex : smart objects). - que le terme prospectif de l’IoT a été ramené de >10 ans à 5 ans - que l’IoT devrait commencer sa «traversée du désert, la phase des désillusions. > Les messages sont donc légèrement paradoxaux : le terme pros- pectif se réduit, alors que commence «l’éclatement de la bulle spé- culative» sur le concept. Que va t-il alors advenir ? dans l’histoire du «hype cycle», de nombreux concepts ont purement et simplement dis- parus. Est-ce que celà peut être le cas pour l’IoT ?
  • 22. En 2020, il y aura un quart de milliard de véhicules connectés sur la route, permettant de nouveaux services dans les véhicules et les capacités de con- duite automatisés. >Aujourd'hui à peine 10% des véhicu- les sont connectés. En 2020 ce sera 90% selon les estimations. Gartner, cité par www.information-age.com Orientations de conception... - Trouvez un diagramme de Pareto sur les principales causes d’accident, et essayez de trouver, pour chacune d’entre elle 3 dispositifs connec- tées qui répondrait au problème efficacement. Puis essayer de faire la même chose avec des dispositifs non connectés. Qu’en déduisez vous ? - Les deux chiffres ne correspondent pas bien. Comment l’expliquez vous ? - En appliquant une RCB (Rationalisation de Choix Budgétaires), que pensez vous des programmes de «route intelligentes» ? Vont ils être surclassés par des véhicules intelligents et/ ou connectés ? Vos notes, vos idées... 21
  • 23. Au total, on estime que les STI pour- raient permettre de réduire de 10% la mortalité sur les routes, et de 25% la durée et le coût des transports (Car ac- cidents rise 10% during the first week of daylight savings time (DST).) Michelin, les Cahiers du challenge Bibendum. Orientations de conception... - D’où vient cette estimation ? - Selon ce que vous pouvez par ailleurs apprendre de la prospective de la mobilité, quel dispositifs pourraient le mieux répondre à cet objectif ? Vos notes, vos idées... 22
  • 24. La cuisine connectée contribuera au moins à 15% d'économies dans l'indus- trie alimentaire et des boissons d'ici 2020. Gartner, cité par www.information-age.com Orientations de conception... - Contrebalancez ce chiffre avec des exercices de prospective de l’ali- mentation / de la santé et de la nutrition / du bâtiment. Y a t-il une unité de vue ? - Equipement individuel, équipement collectif, quelles passerelles d’usage sont envisageables, en particulier pour les phases d’apprentis- sage des gestes ? Imaginez un programme de sensibilisation et de prescription. Vos notes, vos idées... 23
  • 25. La surveillance à distance des patients grâce à des objets connectés pourrait permettre d’économiser 200 milliards de dollars dans le traitement des mala- dies chroniques dans les pays de l’OECD et dans les BRICs. Selon McKinsey&company, mhealth: A new vision for healthcare, 2010 Orientations de conception... - Portez un regard rétrospectif sur les épidémies et pathologies de ces pays. Quelle est la tendance, dans l’évolution des causes de la mortali- té ? Quelle est la tendance, dans la prise en charge sociale de la mala- di, à toute ses phases (prévention, détection, traitement, suivi) ? Qu’en déduisez vous sur les business models de la santé connectée ? - Quelles sont les principales résistances à l’usage des objets connectés pour la santé ? - Quelles solutions issues de la santé pourraient inspirer d’autres secteur de l’IoT ? Pourquoi ? Vos notes, vos idées... 24
  • 26. The internet of things (IoT) could be key to the farming industry, increasing food production by 70% to feed the 9.6 billion global population expected by 2050. according to Beecham Research. Orientations de conception... - Contrebalancer ce chiffre avec d’autres exercices de prospective de l’agriculture. Comment l’expliquez vous ? - Comment ce chiffre peut il avoir un horizon prospectif aussi lointain ? - Quelles sont les projections démographiques de la population mondiale en 2050 ? Sont elles unanimes ? Pourquoi ? - En conséquence, sur quelles denrée devriez vous faire porter vos ef- forts de conception d’objet connectée, à un horizon de 10 ans ? Vos notes, vos idées... 25 0 42,5 85 127,5 170 2016 2050 Evolution comparée, base 100 = 2016 Population mondiale Indice production alimentaire
  • 27. Les investissements dans des techno- logies d’éclairage public intelligent pourraient représenter une réduction de 63,7 % de la consommation d’éner- gie par l’éclairage public.* Source : projet e-Street. Orientations de conception... - Gestion améliorée du réseau, diminution de l’éclairage, éclairage à la commande ... quelles seraient vos priorités de conception pour répon- dre à cet objectif ? - Quel business model alternatif pourriez vous envisager ? - Quels sont les acteurs motivés par ces programmes ? Qu’en déduisez vous ? Vos notes, vos idées... 26 36,30 % réduction conso. éclairage public 63,70 %
  • 28. Les sex-robots sont aujourd'hui en pleine expansion. (…) D'aucuns esti- ment que ces robots deviendront mon- naie courante d'ici une dizaine d'an- nées et que l'alternative aux relations humaines passera par les robots. Thèse défendu par Helen Driscoll, maître de conférences en psychologie à l’Universi- té de Sunderland : Orientations de conception... - Quelles sont les résistances d’usage à ce type d’innovation ? Qu’en- tend l’auteur par «Alternative» ? - A quels archétypes cela renvoit-il (Golem, poupée, sex toy, etc. ? ? - Y-a t-il des effets de génération ? En conséquence, quelle serait la meilleure stratégie de prescription ? Vos notes, vos idées... 27
  • 29. 3 Clairement hype, le marché de l’IoT affiche des projections de croissance bien au delà des autres. Pour autant, il y a déjà des signaux faibles qui invitent à pondérer cet optimisme - en tout premier lieu, des résistances d’usage. Par ailleurs, à y regarder de près, les projections marchés sont pour le moins divergentes entre elles, sinon mal fondées. IOT : Dépasser l’euphorie
  • 30. EMC et IDC prévoient que l’IoT, d’ici 2020, représentera 10 % du «Digital Universe» (les données crées et dé- truites en moins d’un an). Orientations de conception... - Quel intérêt aurait le «suivi longitudinal» des données que vous allez générer, à l’échelle d’un utilisateur ? à partir de combien de temps / de quelle masse de données individuelles et/ou collective allez vous avoir un chiffre significatif statistiquement ? - Données éphémères, données archivées par le fournisseur de service, données sauvegardées par un tiers ou l'utilisateur final... quelle serait la meilleure stratégie pour votre innovation ? - Les données que votre innovation devraient générées sont elles «ven- dables» ? Quel serait le ou les businness models envisageables ? Vos notes, vos idées... 29 10 % 90 %
  • 31. Il y avait dès 2008 plus d’objets con- nectés que d’humains. D’ici 2020, on s’attend à ce que ce chiffre attei- gne plus de 50 milliards d’objects. Le nombre d’objets du quotidien connectés à Internet dépassera donc très vite celui des PCs et des smartphones. CISCO Orientations de conception... - Complémentarité et concurrence entre votre innovation et le smartphone ? En déduire des stratégies d’interface alternatives. - Votre objet devrait-il se connecter directement à Internet, ou a d’autres objets ? Le cas échéant, essayez de réfléchir dans une logique de «Hub», et d’évaluer les avantages de cette architecture. Vos notes, vos idées.. 30
  • 32. Le taux de croissance annuelle du marché de l’IoT est d’ores et déjà es- timé à 16,9% par an. (...) 0 30 60 90 120 2016 2017 Evolution comparée, base 100 = 2016 croissance marché IoT, France En France, le marché des objets con- nectés pourrait grimper de plus de 35 % par an pour atteindre le mil- liard d’euros en 2015. Rapport IDC qui est le troisième des rapports les plus récemment faits sur le mar- ché des Internet des objets. Orientations de conception... - Comment expliquer le décalage entre les prévisions de croissance du marché de l’IoT ? - Quel sens peut avoir une prévision aussi «méta» ? Essayez de trouver des indications sectorielles : quels seraient les secteur les plus friands d’IoT / les plus réfractaires ? pourquoi ? Vos notes, vos idées.. 31
  • 33. Dans son rapport “Disruptive Tech- nologies”, le cabinet de conseil McKinsey envisage que le secteur de la santé représentera entre 1/3 et la moitié de l’impact économique mondial des objets connectés en 2025. Selon l’institut d’études économiques Xerfi étude Xerfi datant de mars 2014, citée dans un article de Consoglobe.com sur les prévisions domotiques. Orientations de conception... - Cf. hard fact précédent. - Faites plusieurs Pareto des «affections» présentes sur le marché de la santé. Quels sont les maladies les plus fréquentes ? Celles dont la prise en charge est la plus onéreuse ? Sur cette seule base, essayez d’en déduire des idées d’innovation. - Sur la base du quotidien d’un patient, quels seraient les «quick wins» que l’IoT permettrait ? - Quels sont le ou les models économiques de la santé connectée ? En particulier, ... - qui devrait être prescripteur ? - qui devrait être payeur ? Vos notes, vos idées.. 32
  • 34. Le marché des textiles connectés doublera en 2016. Selon une estimation du cabinet d’études Gartner, 10 millions de vête- ments “intelligents” seront vendus en 2015, et 26 millions en 2016. Orientations de conception... - Essayez de trouver un retour d’expérience sur les vêtements connec- tés ... - Peut on considérer que le «Lynx» développé pour l’armée française est un vêtement connecté ? - Quels seraient, selon la presse, la ou les killers apps du vêtement con- necté ? Vos notes, vos idées.. 33
  • 35. 40% des entreprises sont persuadées que l’internet des objets va permettre d’accroître leurs revenus et de réduire leurs coûts d’ici à 3 ans. Souce : IDATE. Orientations de conception... - Selon votre connaissance concrète de l’entreprise (votre dernier stage), quels seraient les coûts qui pourraient être réduits par l’IoT ? - Plus généralement, quel semble être le poste de dépense le plus «irra- tionnel» de l’entreprise (prenez le cas d’une entreprise tertiaire «type») ? Quelles idées cela donnerait pour l’IoT ? - Pensez vous que l’IoT soit d’abord amené à se développer et se diffu- ser... - depuis l’entreprise vers son écosystème (BtoB) - à l’intérieur de l’entreprise - chez les particuliers - ailleurs (BtoG, etc.) Vos notes, vos idées.. 34 40 % 60 %
  • 36. Il n’y a que 0,06% d’»objets» aujour- d’hui connectés, soit 10 milliards d’»ob- jets» sur les 1,5 trilliards estimés. PSFK, A Brief History Of The Internet Of Things (ici) Orientations de conception... - Tous les objets ont-ils vocation à «parler» ? Pourquoi ? - Derrière ce pseudo «gisement de croissance», à quoi faut-il s’attendre ? Essayez de proposer une estimation sur la base... - des objets qui sont présents sur votre bureau - des objets que vous portez avec vous au quotidien (dans votre sac, etc.) (voir Jan Chipchase, what do poeple carry ?) - des objets de votre cuisine Qu’en déduisez vous ? Vos notes, vos idées.. 35 0 37500 75000 112500 150000 150 00010 Nombre d’objets, en milliards
  • 37. 73% des entreprises américaines n’ont encore fait aucun investissement dans l’IoT. Accenture : CEO Briefing 2015 – From Productivity to Outcomes – Using the Inter- net of Things to drive future business strategies (ici) Orientations de conception... - Comment expliquez vous ce chiffres ? Comment pensez vous qu’il évo- lue dans les prochaines années ? - Derrière ce chiffre, selon vous, quelle pourrait être la part d’entreprises ayant initié un développement dans le domaine de l’IoT ? Vos notes, vos idées.. 36 73 % 27 %
  • 38. Aujourd’hui, un américain sur deux ne sait pas que des thermostats et des ré- frigérateurs intelligents sont déjà sur le marché. Source : blog Fool.com, ici. Orientations de conception... - Maintenant que vous avez pu avoir une première expérience de l’IoT grâce à la geeothèque, essayez de faire une petite étude de notoriété, autour de vous, sur quelques fonctions IoT déjà sur le marché (capteur d’activité, tensiomètre, etc.). Pouvez vous rapprocher votre résultat de ce hard fact ? - Qu’en déduisez vous quant à la communication et le prescription pour votre idée d’innovation IoT ? Vos notes, vos idées.. 37
  • 39. En 2013, 1/10ème des américains de plus de 18 ans possédait un tracker d’activité — mais plus de la moitié d’en- tre eux ne l’utilisaient plus, dont 1/3 qui ont arreté de l’utiliser dans les 6 pre- miers mois. Selon Endeavour Partners. Orientations de conception... - Comment expliquez vous ce chiffre ? - Si vous êtes capitaux risqueurs : comment pouvez vous limiter le ris- que d’investissement ? quelle devrait être votre stratégie de sortie du capital ? surtout,quel est le meilleur moment pout investir dans une ini- tiative IoT ? Vos notes, vos idées.. 38
  • 40. Les experts Xerfi se montrent scepti- ques sur ce point : ils sont sûrs à 70% que les appareils domotiques seront toujours perçus comme des gadgets et qu'ils resteront anxiogènes, car longs à configurer. Etude de Xerfi : Le marché de la maison connectée. Parution récente : mars 2015. ici. Orientations de conception... - Quelle devrait être, dans votre conduite de projet, la nature des efforts de design et d’ergonomie de votre solution IoT ? - Connaissez vous les 10 principes du design de Dieter Rams ? Les- quels pensez vous avoir respecté ? Vos notes, vos idées.. 39
  • 41. 4 La première implication concrète de l’IoT est l’explosion des données générées, des protocoles de communication et des opportunités d’analyse. Les choix IT (infrastructure réseaux, dimensionnement technologique des devices communicantes, etc.) qui s’opèrent maintenant vont donc conditionner la rapidité du déploiement de l’IoT, autant que la pertinence des premiers usages. IoT = Technlogies + Exponential organizations ?
  • 43. Avec la technologie Long Range on peut facilement concevoir une infra- structure IoT qui consomme 100 fois moins d'énergie qu'une infrastructure cellulaire classique, et des forfaits IoT jusqu'à 10 fois moins cher qu'un forfait cellulaire. Orientations de conception... - Reprenez l’ensemble de vos idées, et triez les sur un graphique à deux axes : - +/- : besoin fonctionnel de communiquer (fréquence / volume de données impliqué) - +/- : originalité. Au besoin, pour un filtrage d’idées plus élaboré, vous pouvez faire un dia- gramme de Veitch avec ces deux filtres complémentaires : - quotidienneté de l’usage - simplicité de développement. Quelle(s) idée(s) est (sont) dans l’optimum de premier rang ? Vos notes, vos idées... 42
  • 44. Le trafic des données transférées sur des appareils mobiles va augmenter de 13 fois pour atteindre 134 exaoctets par an, d’ici 2017. Source : CISCO. Orientations de conception... - Quelles sont les principales causes de cette explosion du volume de données communiquées ? - Quelles sont les implications pour les concepteurs de données ? - Est-ce «soutenable», du point de vue des utilisateurs ? Quelles se- raient les résistances d’usages et/ou techniques ? Vos notes, vos idées... 43
  • 45. “American Airlines uses sensors capa- ble of capturing 30 terabytes of data per flight for services such as preven- tive maintenance.” Source : « The Internet of Things (IoT): Applications, investments, and challenges for enterprises.” Article publié dans Business Horizon en Juillet 2015 par In Lee & Kyoo- chun Lee Orientations de conception... - D’après votre propre expérience professionnelle, quelle serait l’applica- tion la plus pertinente pour un service de maintenance préventive ? - Connecter un objet est-il toujours la meilleure solution pour opérer une maintenance préventive ? Quelles sont les critères qui peuvent rendre plus pertinente une implantation locale ? - Quelle stratégie d’enregistrement et/ ou d’archivage de données préco- niseriez vous ? - En tant qu’investisseur, est-il plus favorable de miser sur l’IoT ou sur le stockage de données, ou sur les capteurs ? Motivez votre choix. Vos notes, vos idées... 44
  • 46. 23% des données numériques pour- raient être utiles au Bigdata si elles étaient bien taguées et analysées. Seu- lement 3% le sont à ce jour. Étude IDC, citée par La Tribune, article de 2013 (ici) " Orientations de conception... - Comparez l’engouement pour le big data et celui de l’IoT (Ex : Gartner, Google trends, etc.). Qu’en déduisez vous ? - Quels sont les métiers de l’affecttion de tags» dans l’IoT ? - Dans le cas de votre idée d’innovation, quelles seraient la ou les don- nées les plus intéressantes à tagger ? Par qui, et pour qui ? - Quel serait le trade off, dans le cas de la valorisation de votre idée, en- tre les coûts liés au taggage de données et ceux liés à son exploitation ? - En tant qu’investisseur, quelle serait votre stratégie comparative entre des initiatives du big data et des initiatives de l’IoT ? - Trouvez quelques strart up emblématiques et intéressantes. A quel tour envisagez vous de rentrer ? - Motivez la ventilation de vos placements. Vos notes, vos idées... 45
  • 47. En termes de freins 60% des entrepri- ses identifient les coûts de déploie- ment comme le principal frein au déve- loppement d'initiatives autour de l'inter- net des objets suivi par les problémati- ques de sécurité qui sont par nature transverses à tous projets informatiques.  Etude IDC, réalisée pour son Observatoire de l’internet des Objets 2014, en Septem- bre 2014 auprès de 200 entreprises françaises de plus de 500 salariés dans tous les secteurs d’activité. Orientations de conception... - Sur la base de votre idée, et de votre connaissance des structures de coûts de différentes entreprises de la chaîne de valeur, évaluez par un- trade off le consentement à payer maximal pour le coût afférent à l’IoT. Qu’en déduisez vous ? Est-ce que cela peut vous amener à revoir vo- tre business model (en particulier en simplifiant la chaîne de valeur) ? - Si l’on considère les fonctions afférentes à la production de sécurité comme un sous ensemble du business model ainsi obtenu, quel % rai- sonnable du CA devrait être affecté à sa maîtrise ? Vos notes, vos idées... 46
  • 48. 5 Les projections relatives à l’IoT ne peuvent pas ignorer la crise écologique qui se joue en toile de fond de notre civilisation. On voit délors que l’IoT peut faire partie de la solution... ou du problème - mais c’est le cas de toute technologie émergente. L’accord à trouver entre technologie et usage doit intégrer à son trade-off la question de l’impact écologique. IoT et crise écologique
  • 49. Les nouvelles technologies ont doté les défenseurs de la nature de capaci- tés qui auraient été considérées comme des superpouvoirs il y a quel- ques années à peine. Orientations de conception... - Avec un peu de recul, que diriez vous de votre intention de PPS ; est-elle aussi révolutionnaire que ce hard peut le laisser entendre ? - Qui est votre superhéros favoris ? imaginez trois objets connectés pour lui, puis faites en une déclinaison grand public... - Quelles sont les causes de détérioration de l’environnement qui vous tiennent à coeur ? quel objet connecté pourraient bien les aider ? Vos notes, vos idées... 48
  • 50. L’optimisation de la circulation dans la ville de Chicago grâce à des objets con- nectés réduirait les émissions de CO2 de 200 000 tonnes par an. » Étude CISCO, portant sur les villes de Chicago et Copenhague en 2014. Orientations de conception... - Quelle est la part du traffic routier dans la pollution des villes, en France ? Est-ce le levier sur lequel il faudrait imaginer agir en priorité ? - Traditionnellement, quelles sont les stratégies de lutte contre la con- gestion ? - Comment se fait aujourd’hui le monitoring de la circulation dans des grandes villes ? Comment se fait sa régulation (ex : les gestion des feux) ? - A Grenoble, quelle(s) institution(s) seraient intéressé par ce type de pro- position? Vos notes, vos idées... 49
  • 51. Controlled traffic farming could reduce machinery and input costs by more than 75%  Source : UK Government Chief Scientific Adviser, « The Internet of Things : making the most of the Second Digital Revolution » Orientations de conception... - Quelle est la part du «facteur humain» dans la structure de coût d’une exploitation agricole «moyenne» ? qu’en déduisez vous quant à cette évaluation ? - Pour quel type d’exploitation demeure t-elle intéressante ? Vos notes, vos idées... 50
  • 52. En France, en moyenne, par son seul envoi de mail, chaque salarié génère pas moins de 136kg équivalent CO2 par an ce qui représente un aller-retour Londres-Amsterdam, ou 1000km par- courus en voiture. Source : ADEME. Orientations de conception... - Vérifiez dans vos propres comptes mails... combien d’abonnement «in- utiles» avez vous ? - Quels sont la ou les alternatives au mail pour communiquer ? A l’avenir, comment pensez vous que vos modes de communication vont évoluer ? Qu’en déduisez vous par rapport aux objets connectés ? - Essayez de faire le bilan carbone d’un mail, y compris de ses diverses notifications dans votre écosystème d’objets connectés (PC, tablette, montre, etc.) Vos notes, vos idées... 51
  • 53. 6 Un objet connecté est potentiellement une faille dans l’écosystème informatique auquel il participe. Or notre société est dors et déjà bien alertée des risques que les technologies d’information font peser sur elle et ses individus. Cette appréhension de la sécurité des données ne pourra que se retrouver demain dans les conditions de l’acceptabilité d l’IoT. Dystopies
  • 54. With two minutes and $4 to spend at a sketchy foreign website, I could report back with your credit card, phone, and Social Security numbers and your home address. Allow me five minutes more and I could be inside your ac- counts for, say, Amazon, Best Buy, Hu- lu, Microsoft, and Netflix. Wired Magazine. Orientations de conception... - Quels seraient les pires choses qui puissent arriver à l’utilisateur final de votre idée d’innovation ? Comment pouvez vous le rassurer et/ou minimiser ces risques ? Vos notes, vos idées... 53
  • 55. Deux chercheurs en sécurité ont en- voyé une voiture (non autonome) dans un fossé, à distance Wired Magazine, 2015 (ici) Orientations de conception... - Quelle serait votre stratégie pour inviter des hackers «white hat» à tes- ter l'infrastructure IT de votre idée d’innovation, en vue de son renforce- ment ? Vos notes, vos idées... 54
  • 56. D’ici 2015 la CCI prévoit que la valeur des biens contrefaits vendus dans le monde dépassera 1 700 milliards de dollars, soit plus de 2% du PIB mon- dial. Source : Iso.org Orientations de conception... - Votre idée d’innovation est-elle sujette à la contrefaçon ? Le cas échéant quelle pourrait être votre parade ? Vos notes, vos idées... 55
  • 57. 80% of devices along with their cloud and mobile application components fai- led to require passwords of a sufficient complexity and lenght. HP – Internet of Things Research Study 2014 (ici). Orientations de conception... - Quel sont aujourd’hui vos habitudes en terme de gestion de mots de passe ? - Quel objet IoT purrait physiquement répondre à vos besoins de sécuri- té ? Une «clé universelle numérique» connectée à l’IoT aurait elle du sens ? pourquoi ? Vos notes, vos idées... 56
  • 58. 6 adultes sur 10 aimeraient faire plus pour protéger la confidentialité de leurs données personnelles sur Inter- net. Orientations de conception... - Faites vous partie de cette population ? Pourquoi ? - Faites quelques tests de votre idée auprès d’utilisateurs potentiels. La question de la sécurité des données revient-elle spontanément ? Selon vous, est-ce lié à un biais (culturel, démographique, etc. ), ou est-ce uni- versel ? Vos notes, vos idées... 57
  • 59. «Insurance companies will offer cyber- security coverage waking up compa- nies to more security. Richard Soley, CEO, OMG. Orientations de conception... - Développez le ou les services d’assurances attenant à votre idée d’in- novation IoT. Vos notes, vos idées... 58
  • 60. 86% des français pensent que les logi- ciels peuvent transmettre des informa- tions présentes sur les téléphones mo- biles sans que l’usager en soit averti. Souce : CREDOC., rapport sur les aspirations et conditions de vie des français. Orientations de conception... - Sur la base de ce sondage... - Comment évalueriez vous la part des «renoncements» au smartphone liés à ce motif ? quel protocole d’étude (marketing, sociologique, etc.) pourriez vous envisager pour l’étayer ? - Comment pensez vous que ce chiffre soit amené à évoluer ? - Est-ce que cela représente une rupture d’usage ou une série d’op- portunités pour de nouveaux usages ? Quel produit «IoT compati- ble» pourrait compenser ce sondage ? Vos notes, vos idées... 59
  • 61. 7 Pour finir ce florilège de pari prospectifs, sans bien entendu prétendre conclure en rien, une brève reprise d’idées moins immédiates que celles qui précédaient, mais tout autant dans l’air du temps. NB : l’horizon prospectif a bien raccourci ! Rares sont aujourd’hui les travaux qui se projettent à plus de 10 ans. Une des raisons : la technologie évolue plus vite que notre imagination. L’avenir (lointain ?)
  • 62. Wrap up : Ren- dez-vous dans 4 ans, en 2020... - ll y avait dès 2008 plus d’objets connectés que d’humains. D’ici 2020, on s’attend à ce que ce chif- fre atteigne plus de 50 milliards d’objects. - EMC et IDC prévoient que l’IoT, représentera 10 % du «Digital Universe» (les données crées et détrui- tes en moins d’un an). - Il y aura un quart de milliard de véhicules connec- tés sur la route, permettant de nouveaux services dans les véhicules et les capacités de conduite au- tomatisés. - La cuisine connectée contribuera au moins à 15% d'économies dans l'industrie alimentaire et des boissons d'ici 2020. ...voire en 2050 - L’air que l’on respire devrait devenir la première cause environnementale de mortalité prématurée au niveau mondial à l’horizon 2050. - The internet of things (IoT) could be key to the far- ming industry, increasing food production by 70% to feed the 9.6 billion global population expected by 2050. 61
  • 63. Le marché de l'économie collaborative pourrait représenter 335 milliards de dollars (268,5 milliards d'euros) d'ici à 2025. Source : planetoscope. Orientations de conception... - Connaissez des open spaces (fablabs, living lab etc.) qui se seraient spécialisés à la fois dans le développement IT et dans l’économie colla- borative ? Qu’en déduisez vous ? - Quelle seraient les meilleurs endroits pour «rêver» ce genre d’objets ? - Pour revenir à votre projet d’innovation, quelle serait sa surface d’échange avec l’économie collaborative, à chaque phase de son cycl de vie ? Vos notes, vos idées... 62
  • 64. Les objets connectés pourraient redon- ner plus de 10 jours par an aux ci- toyens à horizon 2025 (*). étude réalisée par AT Kearney pour l’institut Montaigne. Orientations de conception... - Les nouvelles technologies ont elles tendances à aliéner ou à libérer l’homme ? Qu’est-ce qui fait votre conviction ? Pensez vous que l’IoT qui réussira sera d’abord celui qui «soulagera» l’homme de son travail ? - Comment évaluez vous le potentiel de votre idée, en la matière ? Vos notes, vos idées... 63
  • 65. Mon but est d'arriver à télécharger le contenu d'un cerveau humain dans une machine. Source. Orientations de conception... - Vous êtes candidats :) ? Vos notes, vos idées... 64
  • 66. Looking Forward: 2050 in the Eyes of the American Public
  • 67. lxvi © Nicolas Géraud, 2016. L’ensemble des informations reprises dans ce livret est disponible librement sur inter- net. Les propos tenus n’engagent que leurs auteurs. La sélection des «hard facts» ainsi que leur illustration est d’abord réalisé à des fins pédagogiques, et appartient ainsi à la licence CC «attribution - pas de modification». Vous êtes autorisés à : Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats, pour toute utilisation, y compris commerciale. L'Offrant ne peut retirer les autorisations concédées par la licence tant que vous ap- pliquez les termes de cette licence. Selon les condition suivantes : Attribution — Vous devez créditer l'Œuvre, intégrer un lien vers la licence et indiquer si des modifications ont été effectuées à l'Oeuvre. Vous devez indiquer ces informa- tions par tous les moyens raisonnables, sans toutefois suggérer que l'Offrant vous soutient ou soutient la façon dont vous avez utilisé son Oeuvre. Pas de modifications — Dans le cas où vous effectuez un remix, que vous transfor- mez, ou créez à partir du matériel composant l'Oeuvre originale, vous n'êtes pas au- torisé à distribuer ou mettre à disposition l'Oeuvre modifiée. Pas de restrictions complémentaires — Vous n'êtes pas autorisé à appliquer des con- ditions légales ou des mesures techniques qui restreindraient légalement autrui à utiliser l'Oeuvre dans les conditions décrites par la licence. Note : Vous n'êtes pas dans l'obligation de respecter la licence pour les éléments ou maté- riel appartenant au domaine public ou dans le cas où l'utilisation que vous souhaitez faire est couverte par une exception. Aucune garantie n'est donnée. Il se peut que la licence ne vous donne pas toutes les permissions nécessaires pour votre utilisation. Par exemple, certains droits comme les droits moraux, le droit des données personnelles et le droit à l'image sont suscep- tibles de limiter votre utilisation. Crédits, copyright
  • 68. lxvii La bibliographie fournie aux élè- ves (tous les documents sont en libre accès). The Internet of Things: making the most of the Second Digital Revolution A report by the UK Go- vernment Chief Scientific Adviser (ici) Institut for the Future New! Hu- man+Machine Futures forecast map (ici)   Institut Montaigne Big data et ob- jets  connectés Faire de la France un champion  de la révo- lution numérique (ici)     Wanted: Smart market-makers  for the “Internet of Things” Ans- gar Schlautmann, Didier Levy, Stuart Keeping and Gregory Pan- kert (ici) Intel Rise of the Embedded Inter- net (ici) Ericson TOWARDS 50 billion con- nectED DEVICES (ici)   Industrial Internet: Pushing the Boundaries of Minds and Machi- nes, General Electrics, Peter C. Evans and Marco Annunziata (ici)   CISCO The Internet of Things How the Next Evolution of the In- ternet Is Changing Everything   Dave Evans (ici)   Oracle The Internet of Things:  Manage the Complexity, Seize the Opportunity (ici) Mc Kinsey Disruptive technolo- gies: Advances that will trans- form life, business, and the glo- bal economy (ici) Zebra Technology    Building Value from Visibility  2012 Enterprise Internet of Things Adoption Outlook (ici)
  • 69. lxviii Les élèves de la promotion 2015 du cours «actualité de l’innova- tion» de GEM, qui ont sourcé les hard fact : Laura ALLOUCH Loïc BLANCHARD Thomas BLOCH Constance CHARVIN Fabien CUENCA Christelle DE VERCHÈRE Léopold DELHAIZE Rose DELLA TORRE Audrey DENOYELLE Manon DERBECQ Claire DORVILLE Ahmed DOUAYA Camille DUMAINE Tiffany DUMAS Mats FOURNIER-FOCH Guillaume HERRERO Florian HISSELLI Abdoullah KAOU Anaïs LAW ATHION Angèle LEBOEUF Kevin LEUTHNER Pauline LOCHON Chloé MOLLO Agathe MONTAGNON Florian MORALES Quitterie NORMAND Clément OHADI Antonin OMNES Laure-Anne PENNANEACH Cholé REMY Anthony SABATHIER Agathe SIROT Célia SPIETH Agathe TAVERNIER Mohamed TILSAGHANI Maylis VIGOUREUX Charlotte VILDRAC Yin ZHANG Yuri ZHONG Sous la direction de Thomas GILLIER. & Nicolas GÉRAUD