SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  87
Télécharger pour lire hors ligne
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
1/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
PROJET DE DIAGNOSTIC
DE LA COMPETITIVITE DE LA BRANCHE INDUSTRIELLE
DES PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS AU MAROC
Janvier / Février 2004
POUR L’ÉTUDE PÂTES-COUSCOUS AMIPAC
REDIGE PAR LE CHEF de MISSION : Daniel JUGE
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
2/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
TABLE DES MATIERES
1. LA SITUATION INTERNATIONALE DE LA BRANCHE..........................................................................9
1.1. DONNEES GENERALES.......................................................................................................................................9
1.1.1. HISTORIQUE.....................................................................................................................................................9
1.1.2. PANORAMA MONDIAL DE LA CONSOMMATION ...............................................................................................9
1.1.2. LA PRODUCTION DES PATES ALIMENTAIRES SECHES.....................................................................................11
1.1.2.1. Les principaux pays producteurs ...................................................................................................................11
1.1.2.2. La répartition de la production mondiale.......................................................................................................11
1.1.3. LE COUSCOUS ................................................................................................................................................12
1.1.3.1. La production du couscous.........................................................................................................................12
1.1.3.2. La consommation du couscous...................................................................................................................12
1.1.4. LES PATES FRAICHES .....................................................................................................................................12
1.1.5. LES PATES ET COUSCOUS CUISINES ...............................................................................................................13
1.1.6. LES PATES POUR ENFANTS.............................................................................................................................13
1.1.7. LES PATES ET COUSCOUS BIOLOGIQUES ........................................................................................................13
1.1.8. LA NOMENCLATURE DES PRODUITS DE LA BRANCHE....................................................................................14
1.1.8.1 La nomenclature NC8/NGP en Europe.......................................................................................................14
1.1.8.2. La nomenclature aux USA.........................................................................................................................15
1.1.8.3. La nomenclature au Maroc.........................................................................................................................15
1.2. LA BRANCHE PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS AUX USA .....................................................................16
1.2.1. LA PRODUCTION AMERICAINE.......................................................................................................................16
1.2.2. LA DISTRIBUTION DES PATES ALIMENTAIRES AUX USA...............................................................................16
1.2.3. LES EXPORTATIONS AMERICAINES ................................................................................................................17
1.2.4. LES IMPORTATIONS PATES ET COUSCOUS AMERICAINES...............................................................................18
1.2.5. LES IMPORTATIONS COUSCOUS AUX USA PAR PAYS D’ORIGINE ..................................................................19
1.3. LA BRANCHE PATES ET COUSCOUS EN EUROPE .........................................................................................19
1.3.1. LES FABRICANTS PATES ET COUSCOUS EN EUROPE.......................................................................................19
1.3.1.1. L’évolution des 10 dernières années ..........................................................................................................19
1.3.1.2. Les monographies rapides par pays............................................................................................................20
1.3.2. LES PRODUITS................................................................................................................................................20
1.3.3. LA DISTRIBUTION ..........................................................................................................................................21
1.3.4. LES COUTS DE PRODUCTION EN EUROPE.......................................................................................................22
1.3.4.1. Coût de l’électricité....................................................................................................................................22
1.3.4.2. Autre énergie : le gaz .................................................................................................................................23
1.3.4.3. La productivité en Europe..........................................................................................................................23
1.3.4.4. Les coûts moyens des productions européennes ........................................................................................24
1.3.5. LES AVANTAGES COMPARATIFS DES FABRICANTS EUROPEENS ....................................................................25
1.3.5.1. Considérations générales............................................................................................................................25
1.3.5.2. Les options stratégiques .............................................................................................................................25
1.3.6. LES ECHANGES COUCOUS EN EUROPE...........................................................................................................26
1.3.6.1 Les échanges intra européens......................................................................................................................26
1.3.6.2. Les échanges avec les pays tiers.................................................................................................................28
1.3.6.3. Les importations couscous en Europe depuis Maroc et Tunisie ................................................................30
1.3.6.4. Les principales origines des importations couscous en Europe .................................................................31
1.3.6.5. Les principales destinations des exportations couscous européennes........................................................31
1.4. LES SEMOULERIES EN EUROPE ......................................................................................................................32
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
3/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.4.1. LE COMMERCE MONDIAL DES BLES DURS .....................................................................................................32
1.4.2. LES MONOGRAPHIES RAPIDES PAR PAYS .......................................................................................................33
1.4.3. LES MISES EN ŒUVRE DES SEMOULIERS EUROPEENS ....................................................................................33
1.4.4. PROFIL DES SEMOULIERS EUROPEENS ...........................................................................................................33
1.5. LE CAS DE L’ITALIE : LEADER MONDIAL.......................................................................................................33
1.5.1. LA PRODUCTION ET LES ECHANGES EN ITALIE .................................................................................................33
1.5.2. LES INDUSTRIELS ITALIENS...............................................................................................................................33
1.5.3. LES STRATEGIES DES FABRICANTS ITALIENS ...................................................................................................33
1.5.4. LES AVANTAGES COMPARATIFS DES FABRICANTS ITALIENS ...........................................................................33
1.6. LE CAS DE L’ESPAGNE : PRINCIPAL EXPORTATEUR VERS LE MAROC ........................................................33
1.6.1. LES INDUSTRIELS ESPAGNOLS .......................................................................................................................33
1.6.2. LE MARCHE ESPAGNOL..................................................................................................................................33
1.6.3. LES AVANTAGES COMPARATIFS DES FABRICANTS ESPAGNOLS ....................................................................33
1.7. LA BRANCHE EN FRANCE (PAYS RETENU POUR LE BENCHMARKING)......................................................33
1.7.1. LES FABRICANTS DE PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS............................................................................33
1.7.1.1. Les fabricants de pâtes alimentaires...........................................................................................................33
1.7.1.2. Les fabricants de couscous.........................................................................................................................33
1.7.1.3. Evolution des productions..........................................................................................................................33
1.7.2. LES PRIX DES PATES ET COUSCOUS EN FRANCE ............................................................................................33
1.7.2.1. Les prix à la consommation........................................................................................................................33
1.7.2.2. Evolution des prix à la consommation .......................................................................................................33
1.7.2.3. La structure des prix à la consommation....................................................................................................33
1.7.3. LES ECHANGES EXTERIEURS..........................................................................................................................33
1.7.3.1. Les importations.........................................................................................................................................33
1.7.3.2. Les exportations .........................................................................................................................................33
1.7.3.3. Remarque ...................................................................................................................................................33
1.7.4. LES PERFORMANCES ECONOMIQUES .............................................................................................................33
1.7.5. SITUATION DES FABRICANTS FRANÇAIS DE PATES ALIMENTAIRES ...............................................................33
1.7.5.1. La situation de la branche pâtes alimentaires.............................................................................................33
1.7.5.2. Les avantages comparatifs des fabricants français.....................................................................................33
1.8. LA BRANCHE EN TUNISIE (PAYS RETENU POUR LE BENCHMARKING).........................................................33
1.8.1. LES CAPACITES ET PRODUCTIONS INDUSTRIELLES EN TUNISIE.....................................................................33
1.8.2. LES FABRICANTS PATES ET COUSCOUS EN TUNISIE.......................................................................................33
1.8.3. LE MARCHE TUNISIEN ...................................................................................................................................33
1.8.3.1. La consommation.......................................................................................................................................33
1.8.3.2. Evolution de la demande............................................................................................................................33
1.8.3.3. La réglementation.......................................................................................................................................33
1.8.3.4. Normalisation et qualité .............................................................................................................................33
1.8.3.5. Commercialisation et marketing ................................................................................................................33
1.8.4. LA STRUCTURE DES PRIX DE REVIENT TUNISIEN ...........................................................................................33
1.8.4.1. Structure de prix du produit vrac................................................................................................................33
1.8.4.2. La structure des prix de vente (janvier 2003).............................................................................................33
1.8.5. L’ENCADREMENT DE LA FILIERE CEREALIERE EN TUNISIE ...........................................................................33
1.8.5.1. La législation.............................................................................................................................................33
1.8.5.2. La collecte de la production locale des blés..............................................................................................33
1.8.5.3. Les importations de blés tendres et de blés durs ........................................................................................33
1.8.5.4. Les écrasements..........................................................................................................................................33
1.8.5.5. L’encadrement des prix des farines et semoules........................................................................................33
1.8.5.6. L’encadrement des prix des pâtes alimentaires et du couscous .................................................................33
1.8.6. LE COMMERCE EXTERIEUR TUNISIEN ............................................................................................................33
1.8.6.1. L’encouragement aux exportations pâtes et couscous................................................................................33
1.8.6.2. Les exportations pâtes et couscous.............................................................................................................33
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
4/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.8.6.3. Les importations.........................................................................................................................................33
1.8.7. LES PERFORMANCES DES FABRICANTS TUNISIENS ........................................................................................33
1.8.7.1. Les investissements....................................................................................................................................33
1.8.7.2. Valeur ajoutée ............................................................................................................................................33
1.8.7.3. Productivité ................................................................................................................................................33
1.8.7.4. Avantages comparatifs...............................................................................................................................33
2. ANALYSE SPECIFIQUE DU MARCHE FRANCAIS.................................................................................33
2.1. LE DEBOUCHE DES PATES ET COUSCOUS.......................................................................................................33
2.1.1. LES DEBOUCHES ............................................................................................................................................33
2.1.2. LES IAA UTILISATRICES................................................................................................................................33
2.1.3. LA RHF (RESTAURATION HORS FOYER).......................................................................................................33
2.1.4. LES GMS.......................................................................................................................................................33
2.1.4.1. Le chiffre d’affaires des principales enseignes ..........................................................................................33
2.1.4.2. Le chiffre d’affaires des autres enseignes ..................................................................................................33
2.1.4.3. Les parts de marché des principales enseignes...........................................................................................33
2.1.4.4. Rendement relatif des principales enseignes..............................................................................................33
2.2. LA PART DES PATES ET COUSCOUS AU SEIN DE LA FAMILLE FECULENT .....................................................33
2.3. LA SEGMENTATION DU MARCHE DES PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS...............................................33
2.3.1. LA SEGMENTATION DU MARCHE DES PATES ALIMENTAIRES.........................................................................33
2.3.2. LA SEGMENTATION DU MARCHE DU COUSCOUS............................................................................................33
2.4. LES PARTS RESPECTIVES DES MARQUES, MDD ET PREMIER PRIX..............................................................33
2.4.1. LES PATES ALIMENTAIRES.............................................................................................................................33
2.4.2. LES PATES FRAICHES .....................................................................................................................................33
2.4.3. LE COUSCOUS ................................................................................................................................................33
2.5. LES PARTS DES MARQUES DE DISTRIBUTEURS (MDD) .................................................................................33
2.5.1. LES MDD EN EUROPE ...................................................................................................................................33
2.5.2. LES MDD PATES ALIMENTAIRES ET FECULENTS EN FRANCE .......................................................................33
2.5.3. PRESENCE RELATIVE DES MDD CHEZ LES ENSEIGNES FRANÇAISES.............................................................33
2.5.4. LES PERSPECTIVES DE DEBOUCHE DU MARCHE FRANÇAIS DES MDD...........................................................33
2.6. LE MERCHANDISING.......................................................................................................................................33
2.6.1. LES PATES AUX OEUFS...................................................................................................................................33
2.6.2. LES SPECIALITES............................................................................................................................................33
2.6.3. LES OPTIONS MERCHANDISING .....................................................................................................................33
2.6.3.1. Les formats en descente verticale...............................................................................................................33
2.6.3.2. La marque en pavés verticaux....................................................................................................................33
2.7. LES PERSPECTIVES POUR LES FABRICANTS MAROCAINS ................................................................................33
3. TABLEAU DE BENCHMARKING................................................................................................................33
3.1. PAYS DE REFERENCE......................................................................................................................................33
3.2. LES COUTS DE PRODUCTION AU MAROC.......................................................................................................33
3.3. LA PRESENTATION DES TABLEAUX DE BENCHMARKING..............................................................................33
3.4. L’INTERPRETATION DES TABLEAUX DE BENCHMARKING............................................................................33
4. DIAGNOSTIC DE LA COMPETITIVITE DE L’OFFRE AU MAROC....................................................33
4.1. DIAGNOSTIC TECHNIQUE ...............................................................................................................................33
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
5/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
4.1.1. LE PROCESS DE FABRICATION ET LES DERNIERES INNOVATIONS ..................................................................33
4.1.1.1. Le process de fabrication............................................................................................................................33
4.1.1.2. Les innovations ..........................................................................................................................................33
4.1.2. LA RECEPTION DES SEMOULES ......................................................................................................................33
4.1.3. LES EQUIPEMENTS DE LA BRANCHE ..............................................................................................................33
4.1.3.1. Les équipements de production..................................................................................................................33
4.1.3.2. Les matériels de conditionnement..............................................................................................................33
4.1.3.3. Autres équipements....................................................................................................................................33
4.1.3.4. Remarques générales..................................................................................................................................33
4.1.4. LA PRODUCTION ............................................................................................................................................33
4.1.4.1. Les gammes de produits.............................................................................................................................33
4.1.4.2. L’organisation de la production .................................................................................................................33
4.1.4.3. La qualité....................................................................................................................................................33
4.1.5. LE CONTROLE DE GESTION ............................................................................................................................33
4.2. LES MATIERES PREMIERES.............................................................................................................................33
4.2.1. LES SEMOULERIES .........................................................................................................................................33
4.2.2. LES BLES DURS ..............................................................................................................................................33
4.3. LE MARCHE .....................................................................................................................................................33
4.3.1. LES PRODUITS ET STRATEGIES.......................................................................................................................33
4.3.2. LES PRIX DE VENTE........................................................................................................................................33
4.3.2.1. Prix de vente en GMS ................................................................................................................................33
4.3.2.2. Prix de vente chez les petits détaillants......................................................................................................33
4.3.2.3. Prix de vente départ usine ..........................................................................................................................33
4.3.3. LA DISTRIBUTION ..........................................................................................................................................33
4.3.3.1. La logistique des fabricants........................................................................................................................33
4.3.3.2. La distribution moderne .............................................................................................................................33
4.3.3.3. La distribution traditionnelle......................................................................................................................33
4.3.4. PUBLICITE ET MARKETING.............................................................................................................................33
4.3.4.1. Remarques générales..................................................................................................................................33
4.3.4.2. La politique commerciale...........................................................................................................................33
4.3.4.3. Campagne promotionnelle .........................................................................................................................33
4.3.4.4. Marchandisage ...........................................................................................................................................33
4.3.5. LES EXPORTATIONS .......................................................................................................................................33
4.3.5.1. Les exportations totales..............................................................................................................................33
4.3.5.2. Les exportations pâtes alimentaires............................................................................................................33
4.3.5.3. Les exportations couscous..........................................................................................................................33
4.3.5.4. Les différents types de couscous exportés .................................................................................................33
4.4. LES PARTENARIATS POTENTIELS...................................................................................................................33
4.5. DIAGNOSTIC RESSOURCES HUMAINES ..........................................................................................................33
4.5.1. REMARQUES GENERALES ..............................................................................................................................33
4.5.2. EFFECTIF EMPLOYES......................................................................................................................................33
4.5.3. FORMATION ET MAINTENANCE .....................................................................................................................33
4.6. ENVIRONNEMENT INSTITUTIONNEL ..............................................................................................................33
4.6.1. ENCADREMENT DE LA BRANCHE...................................................................................................................33
4.6.2. LA NORMALISATION ......................................................................................................................................33
4.6.3. LEGISLATION FISCALE (TVA) .......................................................................................................................33
4.6.4. LA CONCURRENCE.........................................................................................................................................33
4.6.4.1. Distorsion de concurrence..........................................................................................................................33
4.6.4.2. Sous facturation des produits importés ......................................................................................................33
4.6.4.3. La perméabilité des frontières .......................................................................................................................33
4.7. PERSPECTIVES DES ACCORDS DE LIBRE ECHANGE.......................................................................................33
4.7.1. L’ACCORD DE LIBRE ECHANGE MAROC - UE................................................................................................33
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
6/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
4.7.2. L’ACCORD DE LIBRE ECHANGE MAROC - AELE ...........................................................................................33
4.7.3. CONVENTION DE FACILITATION ET DE DEVELOPPEMENT DES ECHANGES ENTRE LES PAYS DE LA LIGUE
ARABE 33
4.7.4. PROJET D’ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LES PAYS ARABES MEDITERRANEENS MAROC –EGYPTE –
TUNISIE - JORDANIE....................................................................................................................................................33
4.8. RECAPITULTIF ET RECOMMANDATIONS .......................................................................................................33
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
7/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
Liste des Tableaux
TAB./01 : Estimation Consommation Pâtes alimentaires (kg/habitant/an)...................................................................9
TAB./02 : Les principaux pays producteurs................................................................................................................11
TAB./03 : Répartition de la production mondiale (10,1 Mt.) .......................................................................................11
TAB./04 : Le sous-secteur des pâtes fraîches en France et en Italie.........................................................................13
TAB./05 : Employment size of pasta making enterprise (1999) .................................................................................16
TAB./06 : Distribution de la production domestique aux Etats-Unis...........................................................................16
TAB./07 : Exportation pâtes alimentaires et couscous depuis les USA .....................................................................17
TAB./08 : Importation pâtes alimentaires et couscous aux USA................................................................................18
TAB./09 : Origine des importations Couscous aux USA en 2002 et 2003 .................................................................19
TAB./10 : L'industrie des pâtes et couscous en Europe.............................................................................................19
TAB./11 : Branche pâtes alimentaires et couscous en EUROPE (2002)...................................................................20
TAB./12 : Part de marchés des cinq plus grosses enseignes ....................................................................................21
TAB./13: Prix de l'électricité en Europe (€/100 KWH) ................................................................................................22
TAB./14 : Prix du gaz en Europe (€/GJ).....................................................................................................................23
TAB./15 : La productivité moyenne en Europe...........................................................................................................23
TAB./16 : MONTANT DU SALAIRE MINIMUM INTERPROFESSIONNEL DE CROISSANCE (SMIC) ....................24
TAB./17 : Coût en euros pour 100 kg de pâtes et couscous en Tunisie et en Europe (2001)...................................24
TAB./18 : Prix de revient moyen des produits au Maroc (€/100kg)............................................................................25
TAB./19 : Les importations couscous (190240) – échanges intra-européens ...........................................................26
TAB./20 : Les exportations couscous (190240) - échanges intra européens ............................................................27
TAB./21 : Les importations couscous (190240) - échanges extra européens ...........................................................28
TAB./22 : Les exportations couscous (190240) - échanges extra européens ...........................................................29
TAB./23 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis le Maroc ...................................................................30
TAB./24 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis la Tunisie..................................................................30
TAB./25 : Origine des principales importations couscous (190240) en Europe (tonne) ............................................31
TAB./26 : Destination des principales exportations couscous (190240) depuis l'Europe ..........................................31
TAB./27 : Les pays exportateurs de blés durs (dont semoules en équivalent blés) ..................................................32
TAB./28 : Les pays importateurs de blés durs en grains et semoules (équivalent blés)............................................32
TAB./29 : Evolution des exportations européennes de blé dur et produits dérivés....................................................33
TAB./30 : L'activité de la semoulerie de l'Union Européenne (2001) .........................................................................33
TAB./31 : Evolution des mises en oeuvre par les semouliers européens ..................................................................33
TAB./32 : Evolution de la branche pâtes en Italie au cours des années 1997-2001..................................................33
TAB./33 : Exportation des pâtes italiennes (en tonnes) .............................................................................................33
TAB./34 : Les principales entreprises italiennes.........................................................................................................33
TAB./35 : Les entreprises pâtes et couscous en Espagne.........................................................................................33
TAB./36 : Investissements publicitaires......................................................................................................................33
TAB./37 : Parts et volume de marché des différents segments et dessins................................................................33
TAB./38 : Les Entreprises du secteur des pâtes alimentaires et couscous ...............................................................33
TAB./39 : L'industrie des pâtes en France..................................................................................................................33
TAB./40 : La branche couscous en France ................................................................................................................33
TAB./41 : Evolution de la production des pâtes et couscous en France....................................................................33
TAB./42 : Le prix des produits en France...................................................................................................................33
TAB./43 : Indices des prix à la consommation ...........................................................................................................33
TAB./44 : Structure de prix en Europe (GMS)............................................................................................................33
TAB./45 : Importation pâtes et couscous en France ..................................................................................................33
TAB./46 : Principales origines des pâtes aux oeufs importées en France (19021100) .............................................33
TAB./47 : Principales origines des pâtes classiques importées en France (19021910) ............................................33
TAB./48 : Principales origines des couscous importés en France (19024010)..........................................................33
TAB./49 : Exportation pâtes et couscous par les fabricants français .........................................................................33
TAB./50 : Principales destinations des pâtes aux oeufs françaises exportées ..........................................................33
TAB./51 : Principales destinations des pâtes classiques françaises exportées.........................................................33
TAB./52 : Principales destinations des couscous français exportés (19024010).......................................................33
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
8/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
TAB./53 : Importation en France de produits origine France .....................................................................................33
TAB./54 : Principales données de structures des entreprises de la branche.............................................................33
TAB./55 : Investissements corporels des fabricants français.....................................................................................33
TAB./56 : Production pâtes alimentaires et couscous en Tunisie ..............................................................................33
TAB./57 : Les fabricants tunisiens ..............................................................................................................................33
TAB./58 : Evolution de production pâtes et couscous en Tunisie ..............................................................................33
TAB./59 : Structure de coûts des pâtes et couscous tunisiens en vrac (août 2002)..................................................33
TAB./60 : Structure de coûts des pâtes alimentaires tunisiennes conditionnées (août 2002) ...................................33
TAB./61 : Structure de coûts des couscous tunisiens conditionnés (août 2002) .......................................................33
TAB./62 : Evolution de la collecte de la production nationale des blés......................................................................33
TAB./63 : Evolution des importations de blés.............................................................................................................33
TAB./64 : Evolution des triturations annuelles en blé local et en blé import ..............................................................33
TAB./65 : Composante de la marge de mouture........................................................................................................33
TAB./66 : STRUCTURE DES PRIX DES FARINES ET SEMOULES en TUNISIE (2003)........................................33
TAB./67 : Les exportations tunisiennes de pâtes et couscous (tonnes) ....................................................................33
TAB./68 : Importation semoules en admission temporaire (tonne) ............................................................................33
TAB./69 : Investissements Pâtes et couscous (million MAD)....................................................................................33
TAB./70 : Valeur ajoutée de la branche......................................................................................................................33
TAB./71 : Pourcentages des ventes des plats cuisinés (% en valeur).......................................................................33
TAB./72 : Chiffre d'affaires des principales enseignes ...............................................................................................33
TAB./73 : CA du hard discount et autres enseignes...................................................................................................33
TAB./74 : Parts de marché des enseignes .................................................................................................................33
TAB./75 : Rendement des enseignes (€/m²/an) .........................................................................................................33
TAB./76 : Poids des différentes familles de féculents ................................................................................................33
TAB./77 : Segmentation du marché des pâtes...........................................................................................................33
TAB./78 : Segmentation du marché des couscous ....................................................................................................33
TAB./79 : part de marché des marques de pâtes alimentaires ..................................................................................33
TAB./80 : Part de marché des marques de couscous................................................................................................33
TAB./81 : Part de Marché de MDD tous produits et épicerie par pays.......................................................................33
TAB./82 : PDM DE QQ MDD FRANCAIS SUR LEUR SEGMENT DE MARCHE......................................................33
TAB./83 : MDD : parts de marché chez les enseignes françaises .............................................................................33
TAB./86 : Capacité de production pâtes alimentaires ................................................................................................33
TAB./87 : Capacité de production couscous ..............................................................................................................33
TAB./88 : Matériels pour la fabrication des pâtes alimentaires et du couscous.........................................................33
TAB./89 : Vétusté des équipements ...........................................................................................................................33
TAB./90 : Les équipements de conditionnement........................................................................................................33
TAB./91 : Activité des minoteries et semouleries .......................................................................................................33
TAB./92 : Les disponibilités blé dur ............................................................................................................................33
TAB./93 : Disposition et prix des produits (pâtes) à Marjane Rabat le 9/12/2003......................................................33
TAB./94 : Prix du couscous en sacs 3-10 kilo ............................................................................................................33
TAB./95 : Les prix des pâtes étrangéres ....................................................................................................................33
TAB./96 : Disposition du Couscous chez Marjane à Marrakech ................................................................................33
TAB./97 : Disposition des produits (rayon couscous) chez Marjane Rabat ...............................................................33
TAB./98 : Exportations pâtes et couscous de 1998 à 2002 (kg) ................................................................................33
TAB./99 : Principales destinations des exportations pâtes alimentaires....................................................................33
TAB./100 : Exportation de pâtes alimentaires en 2002 ..............................................................................................33
TAB./101 : Destinations des exportations couscous ..................................................................................................33
TAB./102 : Exportation des couscous en 2002 ..........................................................................................................33
TAB./103 : Exportations couscous de 1998 à 2002 suivant nomenclature (kg).........................................................33
TAB./104 : analyse des importations pâtes alimentaires ...........................................................................................33
TAB./105 : analyse des importations pâtes alimentaires de l'année 2002.................................................................33
TAB./106 : analyse des importations pâtes alimentaires de l'année 2002.................................................................33
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
9/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1. LA SITUATION INTERNATIONALE DE LA BRANCHE
1.1. DONNEES GENERALES
1.1.1. Historique
Les pâtes alimentaires sont consommées et fabriquées un peu partout dans le monde entier. Les
particularités locales font qu’elles sont parfois fabriquées à partir de farine de riz en Asie, à partir de
farine de maïs en Amérique du Sud, de blé tendre en Europe du Nord, de l’Est et en Afrique. Mais en
règle générale, les pâtes de qualité supérieure sont fabriquées à base de semoule de blés durs. A ce
titre, le « standard italien » vaut un peu partout référence.
Le couscous1
était traditionnellement consommé en Afrique du Nord. La forte immigration maghrébine
des années 1960 à 1980 en Europe et en Amérique du Nord ainsi que le retour des colons contribuaient
au développement international de ce produit. Dans le même temps, la demande suscitait
l’industrialisation des processus de production en France et au Maroc (FAMO – 1980).
Désormais, les pâtes alimentaires et dans une moindre mesure les couscous fabriqués industriellement
sont des produits de grande consommation présents sur tous les rayons de la distribution alimentaire.
Selon l’Union Internationale des Fabricants de Pâtes Alimentaires, la consommation mondiale des pâtes
alimentaires à base de blé dur était de l’ordre de 10,1 millions de tonnes en 2002.
1.1.2. Panorama mondial de la consommation
TAB./01 : Estimation Consommation Pâtes alimentaires (kg/habitant/an)
Pays Kg/hab./an Pays Kg/hab./an Pays Kg/hab./an Pays Kg/hab./an
Italie 28,0 Tchéquie 6,5 Slovaquie 5,0 Pologne 3,0
Venezuela 13,0 Hongrie 6,5 Rep. Domin. 5,0 Colombie 2,8
Tunisie 11,7 Canada 6,3 Bolivie 4,8 Equateur 2,6
Suisse 10,1 Argentine 6,0 Pays Bas 4,4 Mexique 2,6
Mauritanie 10,0 Russie 6,0 Lituanie 4,4 Roy. Uni 2,5
Pérou 9,5 Allemagne 6,0 Lettonie 4,1 Panama 2,4
USA 9,0 Brésil 5,7 Salvador 4,1 Libye 2,0
Grèce 8,7 Autriche 5,4 Australie 4,0 Danemark 2,0
Chili 8,2 Belg.& Lux. 5,4 Israël 4,0 Japon 1,7
France 7,5 Estonie 5,3 Costa Rica 3,5 Roumanie 1,3
Suède 7,0 Turquie 5,2 Finlande 3,2 Egypte 1,2
Portugal 6,7 Espagne 5,1 Guatemala 3,0 Irlande 1,0
Source: UN.I.P.I. ITALIE (estimation 2003)
L’Italie est le premier consommateur au monde quand on se réfère à la consommation individuelle (28
kg/hab./an). La consommation de pâtes alimentaires en Italie et plus généralement en Europe de l’Ouest
1
Selon Salem CHAKER, l’origine berbère du mot couscous ne fait pratiquement pas de doute : voir note inédite
sur l’étymologie du mot (bibliographie 01- 2 pages).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
10/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
connaît cependant une croissance assez faible et de l’ordre de 2%, plus ou moins en rapport avec
l’évolution démographique.
En revanche, la croissance de la consommation en Europe de l’Est est beaucoup plus soutenue et de
l’ordre de 5% par an. Encore que la consommation est assez irrégulière en fonction des revenus et des
disponibilités. Les populations en Europe de l’Est ainsi qu’en Europe du Nord consomment
traditionnellement des pâtes fabriquées à base de blé tendre. La pénétration des pâtes à base de blés
durs est cependant soutenue.
La consommation des pâtes alimentaires en Amérique du Nord a également connu une forte croissance
du même ordre qu’en Europe de l’Est (5 à 6% par an) au cours de la précédente décennie 1990 mais
l’évolution est désormais plus modeste (3% par an). Le continent sud-américain est également un gros
consommateur qui concentre prés du quart de la production mondiale. La consommation connaît une
croissance régulière de l’ordre de 4 à 5% par an suivant le pays considéré.
En Afrique Subsaharienne la Mauritanie se distingue, qui affiche une consommation pâtes alimentaires
et couscous à base de blé dur en augmentation extrêmement rapide pour atteindre désormais de l’ordre
de 10kg par personne et par an (source FAMO-Mauritanie / Nouakchott), tandis que la consommation
des pays d’Afrique Noire est souvent inférieure à 1kg par personne et par an.
En Afrique du Nord, la Tunisie se distingue pareillement avec 14,3 kg par personne et par an pour les
pâtes alimentaires (plus 4,5 kg de couscous industriel ; source : étude ETE/API – Tunis avril 2003)
tandis que la consommation des autres pays au Maghreb est beaucoup plus faible avec environ 3 kg par
personne et par an en Algérie et de l’ordre de 2 kg par personne et par an au Maroc. D’autre part,
notons que l’utilisation des semoules de blé tendre est encore assez répandue au Maroc tandis qu’elle
est rare en Tunisie.
En Asie, l’attention focalise sur la Chine et le Japon. Les populations chinoises sont traditionnellement
consommatrices de nouilles à base de farine de riz. La consommation de pâtes alimentaires à base de
blé dur, essentiellement importées, est cependant en augmentation régulière. La Chine promet de
devenir un marché important en rapport avec la démographie et l’augmentation rapide des revenus.
La consommation des pâtes alimentaires au Japon est relativement récente mais néanmoins en
augmentation assez rapide pour atteindre des niveaux significatifs et de l’ordre de 1,7 kg par personne
et par an en 2002. Ce pays2
importait 92.675 tonnes de pâtes alimentaires en 2001 (à comparer avec
74.767t. en 1997), principalement des spaghettis (85.808 tonnes). Les principaux pays fournisseurs
étaient par ordre décroissant l’Italie (80%), les USA (16%) et l’Indonésie (2%). Dans le même temps la
production nationale plafonnait à 149.858 tonnes.
2
Extrait du “Jetro Marketing Guidebook for Major Imported Products” : “Imported Pasta in Japan” (bibliographie 02;
9 pages).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
11/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.1.2. La production des pâtes alimentaires sèches
1.1.2.1. Les principaux pays producteurs
TAB./02 : Les principaux pays producteurs
Pays tonne/an Pays tonne/an Pays tonne/an
Italie 3 100 843 Japon 144 500 Equateur 32 000
USA 1 165 000 Grèce 132 000 Roy. Uni 27 000
Brésil 1 000 000 Chili 131 000 Autriche 27 000
Russie 545 000 Colombie 115 000 Salvador 25 000
Turquie 427 000 Tunisie 110 000 Mauritanie 20 000
Egypte 400 000 Inde 100 000 Slovaquie 22 000
Venezuela 325 000 Benelux 99 500 Suède 20 000
Mexique 257 744 Suisse 72 240 Jordanie 20 000
France 252 600 Hongrie 70 000 Roumanie 20 000
Allemagne 243 446 Portugal 69 000 Costa Rica 14 000
Pérou 222 000 Australie 50 000 Syrie 9 005
Espagne 204 649 Tchéquie 48 755 Panama 7 000
Canada 170 000 Bolivie 43 000 Lituanie 5 973
Argentine 160 000 Rep. Dominicaine 40 000 Lettonie 1 845
Pologne 150 000 Guatemala 36 000 Estonie 1 400
source: UN AFPA sauf Mauritanie
1.1.2.2. La répartition de la production mondiale
TAB./03 : Répartition de la production mondiale (10,1 Mt.)
Amérique Centrale et Sud 24%
Afrique du Nord 5%
Asie 3%
Océanie 1%
UE 41%
Autres pays européens 13%
Amérique du Nord 13%
Source: UN AFPA
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
12/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.1.3. Le couscous
1.1.3.1. La production du couscous
Comparativement aux pâtes alimentaires sèches la capacité de production industrielle du couscous est
faible (420.000 t./an) et principalement concentrée dans une dizaine de pays regroupés comme suit:
-le Maghreb : 250.000 tonnes de capacité annuelle répartie entre Tunisie (80.000 t./an), l’Algérie
(70.000 t./an), la Maroc (env. 80-90.000 t./an) et la Mauritanie (env. 9-10.000 t./an) ;
-l’Europe : 145.000 tonnes de capacité annuelle sur 3 pays, France (115.000 t./an), Italie (23.000
t./an sur 4 lignes) et Espagne (à Saragosse chez Oromas/Vilafranquina 7.200 t./an);
-l’Amérique du Nord : environ 20.000 t./an dont les 2/3 aux USA (une usine US Durum à Philadelphie
équipée de 2 lignes couscous) et le solde au Canada (1 usine à Montréal).
On dénombre en outre des petites capacités de production au Sénégal (d’ailleurs à l’arrêt en 2004)
et en Israël (5.000 t./an chez « couscous maison »).
1.1.3.2. La consommation du couscous
En Europe, le couscous est encore principalement consommé par les populations immigrées d’origine
maghrébine. Toutefois, la généralisation de la consommation du couscous dans la restauration collective
et le développement par les conserveurs de couscous cuisinés prêts à être réchauffés, ainsi que de
puissantes actions marketing engagées depuis quelques années, font que la consommation du
couscous séduit peu à peu le reste de la population européenne.
La sensibilisation du consommateur a notamment permis d’élargir le champ d'utilisation de la graine de
couscous à d'autres recettes culinaires. Ainsi, les ventes des fabricants français se redressent quelque
peu en période estivale, avec les préparations de taboulés. Malgré tout, les ventes globales de la graine
de couscous classique s’essoufflent. Elles ne représentent plus que 70% du chiffre d’affaire pour 86%
des livraisons pondérales.
En revanche, la croissance est tirée par le succès des couscous aromatisés à forte valeur ajoutée
(aromatisation de la graine et ajout d'épices et des herbes déshydratées) qui affiche désormais une
pénétration à hauteur de 20% en valeur de chiffre d’affaire et un taux de croissance extrêmement
prometteur3
. De même la praticité est un thème profitable. Les graines de couscous en sachets cuisson
enregistrent une pénétration significative (pénétration 9% en CA et croissance 7 à 8% par an).
1.1.4. Les pâtes fraîches
C’est un secteur un forte expansion. En Europe, la consommation des pâtes fraîches et des pâtes
fraîches farcies, croit de 5 à 6% par an4
. Il existe en Europe de nombreuses petites entreprises plus ou
moins actives sur ce segment de marché. Les entreprises Lustucru Frais en France (groupe Panzani /
PAI – Paribas Affaires Industrielles) et RANA en Italie (présente sur le marché français via sa filiale
RANA France CA 2001 7,5 M d’euros) sont les deux leaders en Europe sur ce segment
3
De l’ordre de 35% en 2001 par rapport à 2000 selon une étude SVP/XERFI parue en janvier 2003
4
5,6% en 2001 selon la revue Linéaires de décembre 2001
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
13/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
TAB./04 : Le sous-secteur des pâtes fraîches en France et en Italie
Unité France Italie
Nombre d'entreprises 15 35
Consommation Tonne 85 000 97 000
Production nationale Tonne 85 700 116 000
Exportation Tonne 6 500 19 000
Importation Tonne 5 800 -
Principal fabricant
Nom Lustucru
Frais
RANA
Production Tonnes 38 000 55 000
Poids relatifs % 44% 47%
source: UNIPI et UN.AFPA
L'évolution des techniques (pasteurisation, ionisation, emballage sous gaz neutres), a permis de
maîtriser la conservation des produits et par suite de garantir la sécurité alimentaire obligatoire vis-à-vis
des consommateurs. En Amérique du Nord, les pâtes fraîches et les pâtes fraîches farcies sont
préférentiellement distribuées par la chaîne du froid sous la forme de pâtes surgelées.
1.1.5. Les pâtes et couscous cuisinés
Des traiteurs industriels préparent des plats cuisinés à base de pâtes alimentaires et de graines de
couscous. Ils représentent un débouché pour les fabricants quand ils ne produisent pas eux-mêmes
(Martinet, Bonduelle, etc.). Les pâtes alimentaires et la graine de couscous forment ainsi les bases de
nombreux plats cuisinés présentés sous différentes formes : des conserves appertisées, des
préparations déshydratées, surgelées ainsi que des produits frais.
En 2001, les ventes des conserves appertisées en France (2,04 milliards d’euros en 2001) et plus
généralement en Europe, ont augmentées de 4% en valeur mais le marché connaît cependant une
croissance très contrastée. Les plats cuisinés à base de recette innovante progressent tandis que les
conserves à base de bœuf pâtissent de la crise de l’ESB. La niche des raviolis et cannellonis italiens5
notamment régressait d’environ 14%.
1.1.6. Les pâtes pour enfants
Ce sont des produits à forte valeur ajoutée pour les jeunes enfants de type pâtes au lait ou la
traditionnelle « Floraline » (mélange de semoule de blé dur, de sucre et de tapioca) chez RCL et
désormais chez Pastacorp.
1.1.7. Les pâtes et couscous biologiques
L’engouement des consommateurs pour les produits issus de l’agriculture biologique a suscité la
fabrication et la distribution de pâtes et couscous aux couleurs de ce label (AB). La traçabilité des
matières premières utilisées est évidemment en rapport. Les problèmes récents liés à la sécurité
alimentaire (Vache folle, salmonelle, etc.) ont sans aucun doute aussi favorisés le report de la faveur des
5
régression d’environ 13,5% en 2001 pour un marché estimé à 43.200 t/an dont 88% pour les raviolis et 12% pour
les Canneloni, Lasagne et autres recettes italiennes (Faire Savoir Faire N°472 mars 2002)
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
14/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
consommateurs vers ce créneau, lequel au demeurant reste relativement modeste et de l’ordre de 2%
en valeur du total des ventes de pâtes alimentaires sèches.
1.1.8. La nomenclature des produits de la branche
1.1.8.1 La nomenclature NC8/NGP en Europe
190211 Pâtes alimentaires contenant des œufs
-190211000 PATES ALIMENTAIRES NON-CUITES NI FARCIES NI AUTREMENT PREPAREES,
CONTENANT DES OEUFS
190219 Pâtes alimentaires « quotidiennes »
-190219100 PATES ALIMENTAIRES, NON-CUITES NI FARCIES NI AUTREMENT PREPAREES, NE
CONTENANT NI OEUFS NI FARINE OU SEMOULE DE FROMENT (BLE) TENDRE
-190219900 PATES ALIMENTAIRES, NON-CUITES NI FARCIES NI AUTREMENT PREPAREES,
CONTENANT DE LA FARINE OU DE LA SEMOULE DE FROMENT (BLE) TENDRE,
MAIS NE CONTENANT PAS D'ŒUFS
190220 Pâtes alimentaires farcies
-190220100 PATES ALIMENTAIRES, FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, MEME
CUITES OU AUTREMENT PREPAREES, CONTENANT EN POIDS > 20% DE
POISSONS ET CRUSTACES, MOLLUSQUES ET AUTRES INVERTEBRES
AQUATIQUES
-190220300 PATES ALIMENTAIRES, FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, MEME
CUITES OU AUTREMENT PREPAREES, CONTENANT EN POIDS > 20% DE
SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMIL., DE VIANDES ET D'ABATS DE TOUTES
ESPECES, Y. C. LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU ORIGINE
-190220301 PATES ALIMENTAIRES FARCIES (MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES),
CONTENANT EN POIDS PLUS DE 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET
SIMILAIRES, DE VIANDES ET D'ABATS DE L'ESPECE BOVINE, Y COMPRIS LES
GRAISSES DE TOUTE NATURE DE L'ESPECE BOVINE
-190220302 PATES ALIMENTAIRES FARCIES (MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES),
CONTENANT EN POIDS PLUS DE 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET
SIMILAIRES, DE VIANDES ET D'Abats DES ESPECES OVINE OU CAPRINE, Y
COMPRIS LES GRAISSES DE TOUTE NATURE DES ESPECES OVINE OU CAPRIN
-190220309 PATES ALIMENTAIRES FARCIES (MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES),
CONTENANT EN POIDS PLUS DE 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET
SIMILAIRES, DE VIANDES ET D'ABATS AUTRES QUE DES ESPECES BOVINE, OVINE
OU CAPRINE, Y COMPRIS LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU.....
-190220910 PATES ALIMENTAIRES FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, CUITES (A
L'EXCL. DES PRODUITS CONTENANT EN POIDS > 20% DE SAUCISSES,
SAUCISSONS ET SIMIL., DE VIANDES ET D'ABATS DE TOUTES ESPECES, Y. C. LES
GRAISSES DE TOUTE NATURE OU ORIGINE, OU.....
-190220990 PATES ALIMENTAIRES FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, MEME
AUTREMENT PREPAREES (A L'EXCL. DES PRODUITS CONTENANT EN POIDS > 20%
DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMIL., DE VIANDES ET D'ABATS DE TOUTES
ESPECES, Y. C. LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU ORIGINE, OU.....
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
15/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
190230 Autres pâtes alimentaires
-190230100 PATES ALIMENTAIRES, SECHEES (A L'EXCL. DES PATES ALIMENTAIRES FARCIES)
-190230900 PATES ALIMENTAIRES, CUITES OU AUTREMENT PREPAREES (A L'EXCL. DES
PATES ALIMENTAIRES FARCIES OU SECHEES)
190240 Couscous
-190240100 COUSCOUS, NON-PREPARE
-190240900 COUSCOUS, CUIT OU AUTREMENT PREPARE
1.1.8.2. La nomenclature aux USA
1902.40.00.00 Couscous
1902.30.00.20 Pâtes fraîches
1902.30.00.40 Pâtes fraîches congelées
1902.30.00.60 Pâtes fraîches farcies
1902.20.00.20 Pâtes farcies en conserve
1902.20.00.40 Pâtes congelées farcies
1902.20.00.60 Autres pâtes farcies
1902.19.20.00 Pâtes alimentaires
1902.19.20.10 Pâtes / UE / IPR
1902.19.20.20 Pâtes / UE / RER
1902.19.20.30 Autres Pâtes UE
1902.19.20.90 Pâtes autres que celles UE
1902.19.40.00 Autres pâtes alimentaires
1902.11.20.00 Pâtes aux oeufs
1902.11.20.10 Pâtes aux oeufs/ UE / IPR
1902.11.20.20 Pâtes aux oeufs/ UE / RER
1902.11.20.30 Autres Pâtes aux oeufs UE
1902.11.20.90 Pâtes aux oeufs autres que UE
1902.11.40.00 Autres pâtes aux oeufs
1.1.8.3. La nomenclature au Maroc
1902110010 :PATES ALIMENTAIRES NON CUITES DE CONSOMMATION COURANTE CONTENANT
DES OEUFS
1902110020 :VERMICELLES DE RIZ NON CUITES CONTENANT DES OEUFS
1902110090 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES AVEC OEUFS NON CUITES
1902190019 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES NE CONTENANT PAS DE FARINE OU DE SEMOULE
DE BLE TENDRE
1902190091 :PATES DE REGIME AU GLUTEN
1902190099 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES NON CUITES NI FARCIES
1902200010 :PATES ALIMENTAIRES FARCIES DE VIANDES OU D'ABATS
1902200091 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES FARCIES CUITES
1902200099 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES FARCIES
1902300000 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES
1902400011 COUSCOUS NON PREPARE, NE CONTENANT PAS DE FARINE DE BLE TENDRE, EN
EMBALLAGE INFERIEUR OU EGAL A 5KGS
1902400019 AUTRES COUSCOUS NON PREPARES, CONTENANT FARINE DE BLE TENDRE
1902401191 COUSCOUS NE CONTENANT PAS DE FARINE OU DE SEMOULE DE BLE TENDRE
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
16/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1902401199 AUTRES COUSCOUS NON PREPARES, CONTENANT FARINE OU SEMOULE DE BLE
TENDRE
1902401900 COUSCOUS PREPARE EN EMBALLAGE INFERIEUR OU EGAL A 5 KGS
1902409191 COUSCOUS NON PREPARE, EMBALLAGE DIVERS
1902409199 COUSCOUS SS FARINE, SANS SEMOULE BLE, SANS OEUF, NON PR
1902409900 COUSCOUS PREPARE; SAUF EN EMBALLAGE INFERIEUR OU EGAL A 5 KGS
1.2. LA BRANCHE PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS AUX USA
1.2.1. La production américaine
En 1997, les USA comptaient 266 fabricants de pâtes alimentaires, principalement concentrés (42% en
nombre d’établissements et 48% au regard de l’activité) dans 7 états : Missouri (13,8% des ventes) ;
New Jersey (9,8%) ; Californie (9,2%) ; Pennsylvanie (5,1%) ; Massachusetts (3,7%) ; Washington
(3,4%) ; Illinois (3,3%). En 1992, ils n’étaient que 199 fabricants qui produisaient l’équivalent de 1.380
millions USD (contre 1.767 millions USD en 1997). En revanche, en 2001, les fabricants de pâtes
américains n’étaient plus que 222 dont 17 entreprises cumulaient 68% des emplois de la branche (5.200
employés) et 78% des salaires.
TAB./05 : Employment size of pasta making enterprise (1999)
Salaires
Entreprises Ets Employés
($1,000)
All firms 228 239 5 231 149,571
Firms with no employees (as of March 12) 21 21 0 637
Firms with 1 to 4 employees 73 73 180 2,365
Firms with 5 to 9 employees 64 64 428 6,36
Firms with 10 to 19 employees 39 39 509 8,322
Firms with 20 to 99 employees 14 14 564 14,01
Firms with 100 to 499 employees 7 10 727 24,166
Firms with 500 employees or more 10 18 2 823 93,711
source: statistics of US Busnisses
En 2003, la production annuelle américaine de pâtes alimentaires séchées est évaluée de l’ordre de 1,2
million de tonnes pour une consommation voisine de 1,5 million de tonnes.
1.2.2. La distribution des pâtes alimentaires aux USA
TAB./06 : Distribution de la production domestique aux Etats-Unis
1996 1997
tonne % tonne %
Détaillant 721 474 60,8% 653 369 56,2%
Restauration 152 553 12,9% 186 452 16,0%
Industries AA 312 688 26,3% 322 869 27,8%
Total 1 186 715 100,0% 1 162 690 100,0%
source: US department of Commerce
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
17/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
En ce qui concerne les consommations de pâtes alimentaires, les parts de la RHF et des IAA sont
relativement plus élevées aux USA qu’en Europe
1.2.3. Les exportations américaines
TAB./07 : Exportation pâtes alimentaires et couscous depuis les USA
Nomencl. Année 2002 Janvier / octobre 2003
NAICs
Produits
Kg 1000 USD USD/kg Kg 1000 USD USD/kg
1902.40.00.00 Couscous 1 325 308 1 025 0,77 946 002 716 0,76
1902.30.00.20 Pâtes fraîches 24 891 431 43 673 1,75 19 865 517 36 420 1,83
1902.30.00.40 Pâtes fraîches congelées 178 703 364 2,04 93 527 185 1,98
1902.30.00.60 Pâtes fraïches farcies 10 563 146 18 011 1,71 8 071 588 14 866 1,84
1902.20.00.20 Pâtes farcies en conserve 6 023 275 13 529 2,25 5 509 632 13 330 2,42
1902.20.00.40 Pâtes congelées farcies 3 149 888 8 832 2,80 2 070 066 6 544 3,16
1902.20.00.60 Autres pâtes farcies 363 339 992 2,73 165 036 384 2,33
1902.19.20.00 Pâtes alimentaires 49 282 113 48 282 0,98 39 514 520 42 889 1,09
1902.19.40.00 Autres pâtes alimentaires 3 204 253 4 582 1,43 1 953 146 2 943 1,51
1902.11.20.00 Pâtes aux oeufs 13 468 428 11 270 0,84 17 465 099 14 426 0,83
1902.11.40.00 Autres pâtes aux oeufs 2 611 036 3 245 1,24 1 936 597 3 109 1,61
Totaux 115 060 920 153 805 1,34 97 590 730 135 812 1,39
Source: Foreign Trade Division, U.S. Census Bureau.
Le volume exporté des pâtes alimentaires et couscous séchés, avoisine 70.000 t en 2002 et dépassera
probablement cet objectif en 2003 (61 Kt de janvier à décembre 2003). Les pays destinataires des pâtes
alimentaires USA sont principalement le Canada (44.800 t. en 2002 et 33.500 t./10 mois 2003) et le
Japon (10.650 t. en 2002 et 10.500 t. pour 10 mois 2003). Les couscous américains sont quasi
exclusivement exportés vers le marché canadien (115 t. en 2002 et 93 t. pour les 10 mois 2003).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
18/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.2.4. Les importations pâtes et couscous américaines
TAB./08 : Importation pâtes alimentaires et couscous aux USA
Nomencl. Année 2002 Janvier / octobre 2003
NAICs
Produits
Kg 1000 USD USD/kg Kg 1000 USD USD/kg
1902.40.00.00 Couscous 3 253 376 3 165 0,97 2 488 904 2 525 1,01
1902.30.00.20 Pâtes fraîches 7 668 163 7 195 0,94 3 623 216 3 568 0,98
1902.30.00.40 Pâtes fraîches congelées 31 954 023 48 165 1,51 19 037 473 28 963 1,52
1902.30.00.60 Pâtes fraïches farcies 19 673 326 44 350 2,25 18 771 190 43 068 2,29
1902.20.00.20 Pâtes farcies en conserve 750 717 954 1,27 465 701 604 1,30
1902.20.00.40 Pâtes congelées farcies 3 949 987 9 388 2,38 4 146 274 10 238 2,47
1902.20.00.60 Autres pâtes farcies 6 169 101 16 299 2,64 5 053 396 16 027 3,17
1902.19.20.10 Pâtes / UE / IPR 9 937 080 9 543 0,96 6 579 850 6 247 0,95
1902.19.20.20 Pâtes / UE / RER 28 715 268 16 884 0,59 24 456 875 17 953 0,73
1902.19.20.30 Autres Pâtes UE 111 382 776 79 320 0,71 90 583 299 71 437 0,79
1902.19.20.90 Pâtes autres que celles UE 102 357 306 93 254 0,91 80 722 255 78 027 0,97
1902.19.40.00 Autres pâtes alimentaires 23 237 779 42 934 1,85 16 089 337 29 466 1,83
1902.11.20.10 Pâtes aux oeufs/ UE / IPR 110 241 231 2,10 87 028 213 2,45
1902.11.20.20 Pâtes aux oeufs/ UE / RER 374 774 356 0,95 281 034 410 1,46
1902.11.20.30 Autres Pâtes aux oeufs UE 4 615 886 6 004 1,30 3 551 139 5 076 1,43
1902.11.20.90 Pâtes aux oeufs autres que UE 4 591 183 5 266 1,15 2 935 029 3 683 1,25
1902.11.40.00 Autres pâtes aux oeufs 8 463 143 13 577 1,60 15 521 097 25 315 1,63
Totaux 367 204 129 396 885 1,08 294 393 097 342 820 1,16
Source: Foreign Trade Division, U.S. Census Bureau.
Le tableau ci-dessus inclut les pâtes fraîches, cuisinées et surgelées (19% en tonnage et 31% en
valeur). Les pâtes alimentaires comme définies dans les nomenclatures 190219 et 190211 représentent
317.000 tonnes dont 41 Kt pour les pâtes aux œufs. Les pâtes alimentaires importées aux USA en 2003
ont été principalement livrées par les entreprises italiennes (43,7% des entrées), du Canada (22,7% des
entrées), du Mexique (7,6% des entrées), de Chine (6%), de Corée du Sud (4,5%), de Thaïlande (4,4%),
etc.
Les subdivisions de la nomenclature 1902192010 et 1902192020 servent à distinguer des régimes
particuliers : IPR (Inward Processing Regime) et RER (Reduced Export Refund) pour les pâtes
alimentaires de la nomenclature 190219 en provenance de L’Union Européenne.
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
19/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.2.5. Les importations couscous aux USA par pays d’origine
TAB./09 : Origine des importations Couscous aux USA en 2002 et 2003
12 mois 2002 10 mois 2003 (janv.-oct.)
190240 IMPORT
kg % 1000 USD USD/kg kg % 1000 USD USD/kg
WORLD TOTAL 3 253 376 100,0% 3 165 0,97 2 488 904 100,0% 2 525 1,01
Canada 1 194 007 36,7% 977 0,82 778 333 31,3% 647 0,83
China 2 790 0,1% 4 1,43 - - - -
France 878 663 27,0% 829 0,94 620 082 24,9% 561 0,90
Greece 3 000 0,1% 2 0,67 - - - -
Guyana 89 618 2,8% 96 1,07 40 244 1,6% 65 1,62
Israel 460 796 14,2% 607 1,32 468 499 18,8% 600 1,28
Italy 12 974 0,4% 11 0,85 - - - -
Ivory Coast 8 200 0,3% 11 1,34 14 400 0,6% 3 0,21
Japan 16 302 0,5% 62 3,80 26 929 1,1% 105 3,90
Jordan 7 918 0,2% 9 1,14 2 177 0,1% 4 1,84
Korea, South 117 752 3,6% 277 2,35 91 787 3,7% 236 2,57
Lebanon 5 960 0,2% 9 1,51 3 882 0,2% 8 2,06
Morocco 101 400 3,1% 56 0,55 88 063 3,5% 54 0,61
Senegal - - - - 1 940 0,1% 4 2,06
Taiwan 7 533 0,2% 6 0,80 9 391 0,4% 22 2,34
Thailand 8 946 0,3% 10 1,12 18 684 0,8% 30 1,61
Tunisia 337 517 10,4% 199 0,59 324 493 13,0% 185 0,57
Source: Foreign Trade Division, U.S. Census Bureau.
Les livraisons de couscous aux USA ont principalement pour origine le Canada (1/3 des entrées) et la
France (1/4 des entrées). La pénétration des produits tunisiens est en progression en 2003 (13%) par
rapport à 2002 (10%). Les couscous marocains sont également présents (3,1% et 3,5% en 2002 et 2003
respectivement).
1.3. LA BRANCHE PATES ET COUSCOUS EN EUROPE
1.3.1. Les fabricants pâtes et couscous en Europe
1.3.1.1. L’évolution des 10 dernières années
TAB./10 : L'industrie des pâtes et couscous en Europe
Unité 1992 1997 2002
Nombre d'entreprises 252 212 195
Personnes employées 14 625 13 070 12 344
Production tonne 3 385 509 3 949 058 3 983 026
Consommation tonne 2 739 751 2 997 469 3 023 051
source: UN AFPA
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
20/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
Au cours de la décennie écoulée, la branche pâtes alimentaires et couscous perdait le quart des
entreprises et plus de 2000 emplois (16% des effectifs). Dans le même temps la production croissait de
18% tandis que la consommation augmentait seulement de 10%.
1.3.1.2. Les monographies rapides par pays
TAB./11 : Branche pâtes alimentaires et couscous en EUROPE (2002)
Autriche
Belgique
Hollande
France Allemagne Grèce Italie Portugal
Royaume
uni
Espagne Suède
Nombre de fabricants 6 3 9 20 7 132 3 1 12 1
Nombre d’employés 103 n.d 1 500 2 102 650 6 904 300 150 650 40
Production (en 1000 tonnes) 26 100 255 253 112 2 986 69 n.d 192 21
Exportation (en 1000 tonnes) 1 50 34 21 21 1 489 6 n.d 41 1
Europe - - 20 13 2 889 - n.d 36 1
Pays tiers - - 15 8 18 600 - n.d 5 -
Importation (en 1000 tonnes) 3 95 224 253 10 10 6 110 46 2
Europe - - 219 244 10 9 - - 46 2
Pays tiers - - 5 9 0 1 - - - -
Consommation nationale (
Kt) - - 444 484 - 1 497 69 - 186 60
Consommation par tête (en
kg) 4 5 8 6 9 26 7 3 5 7
Matières premières utilisées
blé dur (1000 t.) 40 nd 390 400 175 4 800 100 100 256 11
blé tendre (1000 t.) - - - - - - - 10 1 13
oeufs (1000 t.) - - 12 39 - 105 - - 2 -
(1) Autriche et Benelux = données 2000
Source : Union des associations des fabricants de pâtes alimentaires de l’Union Européenne (UNAFPA)
L’industrie italienne domine la branche en Europe, forte d’un marché domestique proportionnellement 3
à 4 fois plus important que tout autre au monde ; forte au surplus d’un courant d’exportation très soutenu
et important. Les ¾ des pâtes alimentaires en Europe et presque le tiers des pâtes alimentaires
produites dans le monde sont le fait de l’industrie italienne. Les branches industrielles allemande,
française et espagnole s’alignent loin derrière.
1.3.2. Les produits
La gamme des produits est assez homogène en Europe : des pâtes longues (spaghetti), des pâtes
courtes (macaroni courts, coquillettes, nouilles plates, torsades), des pâtes estampées (papillons), des
pâtes à potage (vermicelle et alphabets dans les pays du nord de l’Europe ; plombs, avoine, langues
d’oiseaux plus au sud) des spécialités (lasagne, nids, cannelloni).
Les distributeurs proposent en outre les produits régionaux : des pâtes aux oeufs en Europe du Nord, et
notamment des pâtes particulièrement riches en œufs (pâtes d’Alsace : 8 œufs au kilo) en Alsace et en
Bavière ; des pâtes à base de blé tendre en Allemagne (et notamment l’ex-Allemagne de l’Est) ; des
pâtes à forte épaisseur pour l’Italie du Sud.
Ces produits sont conditionnés en sachets à base de complexe polypropylène 500g / 1kg (sachets
coussins et sachets à fonds et dessus carrés) ainsi qu’en étui carton (Barilla). Les pâtes premier prix et
les marques de distributeurs sont plus souvent conditionnés en sachets coussins.
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
21/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.3. La distribution
Les principaux marchés en Europe en rapport avec la consommation individuelle et la population sont
par ordre décroissant : l’Italie, la France, l’Allemagne et l’Espagne. Les parts de marchés des cinq
enseignes les plus importantes dans leur pays respectif sont indicatives du degré de concentration de la
distribution.
TAB./12 : Part de marchés des cinq plus grosses enseignes
Norvège 98,50% Grande-Bretagne 63,70%
Luxembourg 96,70% Hongrie 62,50%
Suède 94,00% Allemagne 62,40%
Finlande 91,50% Portugal 60,00%
Suisse 88,00% Espagne 56,60%
France 80,70% Grèce 44,70%
Danemark 79,30% République tchèque 36,90%
Autriche 78,80% Italie 28,80%
Pays-Bas 77,80% Slovaquie 81,30%
Belgique 76,20% Pologne 16,10%
Irlande 64,70%
Source : étude M+M Eurodata, année 2000
En France, Allemagne et Espagne, la distribution est très concentrée et très structurée ainsi qu’en
Belgique, au Pays-Bas et en Grande Bretagne. En revanche, l’Italie possède encore un réseau
important de grossistes qui alimentent de nombreux petits points de vente. En Angleterre, les magasins
de proximité (environ 20% de PDM), et les supérettes (environ 15% de PDM) sont pareillement en recul
comme un peu partout en Europe.
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
22/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.4. Les coûts de production en Europe
1.3.4.1. Coût de l’électricité
6
TAB./13: Prix de l'électricité en Europe (€/100 KWH)
pour une puissance souscrite de 500 KW ; utilisation 4000 heures/an ;
consommation annuelle de l'ordre de 2 millions de KWH
Pays Ville €/100 kwh Pays Ville €/100 kwh
Belgique National 7,42 France Paris 5,62
Allemagne Düsseldorf 7,43 Lille 5,62
Hambourg 7,39 Lyon 5,62
Hanovre 7,90 Irlande Dublin 10,59
Francfort 7,55 Italie National 7,35
Munich 10,47 Luxembourg National 7,01
Leipzig 6,14 Portugal National 6,72
Grèce Athènes 5,55 Royaume Unie Londres 3,44
Espagne Madrid 5,62 National 3,46
Norvège National 5,13
source Europa juillet 2003
Le prix du kWh au Maroc est annoncé de l’ordre de 0,85 MAD soit de l’ordre de 8 €/100 kWh quand on
considère un change de 1MAD = 0,094 euros. Il suit que le prix de l’électricité au Maroc est comparable
au prix payé par les industriels allemands, belges, irlandais ainsi que par les industriels italiens. En
revanche, les industriels français, grecs, espagnols et surtout britanniques sont avantagés sur ce poste.
Les industriels tunisiens sont également légèrement avantagés à ce titre (6,9 €/100 kWh ; 0,74
MAD/kWh). Les ratios de consommation en France sont de l’ordre de 170 à 200 kWh par tonne de pâtes
/ couscous produites soit de 9,5 à 11 euros la tonne (100 à 130 MAD la tonne).
6
voir bibliographie 06 : statistiques en bref thème 8-22/2003 le prix de l’électricité en Europe
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
23/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.4.2. Autre énergie : le gaz
7
TAB./14 : Prix du gaz en Europe (€/GJ)
Pour une consommation annuelle de l'ordre de 41.860 Gigajoules (GJ) ou 11,63 GWh
pendant 250 jours et 4000 heures par an
Pays Ville €/GJ Pays Ville €/GJ
Belgique National 4,14 Italie Milan 5,77
Allemagne Dusseldorf 7,73 Turin 5,77
Hambourg 7,73 Rome 5,77
Hanovre 7,20 Naples 5,77
Francfort 8,20 Portugal National 5,72
Munich 8,53 Royaume Unie Londres 2,48
Espagne Madrid 4,52 National 2,50
France Paris 5,37 Birminghan 2,38
Lyon 5,28
Marseille 5,37
source Europa juillet 2003
On retrouve à peu prés la même hiérarchie pour le gaz que pour l’électricité. Les industriels allemands
sont les moins avantagés tandis que les britanniques disposent d’une énergie à très bas prix. Les ratios
de consommation en France sont voisins de 2,5 Giga joules (600 à 690 kWh) la tonne produite soit de
11,5 à 13,5 euros la tonne de pâtes (120 à 140 MAD/tonne). Les industriels marocains n’utilisent pas le
gaz, ils préfèrent un carburant plus avantageux : le gas-oil voire un fuel plus lourd (fuel 2 à 2 MAD le
litre) qui incidemment encrasse aussi davantage. Si les industriels marocains optimisent les coûts de
production (le fuel lourd par rapport au gaz réduit sensiblement le coût du séchage des pâtes et
couscous), Il ne semble pas pour autant qu’ils en tirent un avantage évident par rapport à leurs
homologues en Europe et en Tunisie.
1.3.4.3. La productivité en Europe
La productivité en Europe
Les productivités moyennes sont très variables d’un pays l’autre et au sein du même pays d’une unité
l’autre. Les unités ultraperformantes du nord de l’Italie annoncent des niveaux de l’ordre de 1.500
t./an/employé qui sont 3 à 4 fois plus élevés que la moyenne nationale. Dans le même temps les
régionaux qui produisent des spécialités pointues et des formats réputés difficiles (nids, lasagnes) se
soucient peu de productivité, laquelle dans ce cas ne dépasse pas souvent 100t./an/employé.
TAB./15 : La productivité moyenne en Europe
Autriche France Suède Allemagne Grèce Italie Portugal Espagne
Production (1000
tonnes) 26 255 21 253 112 2 986 69 192
Effectifs employés 103 1 500 40 2 102 650 6 904 300 650
Tonne /an /employé 252 170 525 120 172 433 228 295
Source : Union des associations des fabricants de pâtes alimentaires de l’Union Européenne (UNAFPA)
7
voir Bibliographie 07 Statistiques en bref – Thème 8-20/2008 le prix du gaz en Europe
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
24/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
La Tunisie avec 1000 personnes employées produisant environ 185.000 t. de pâtes et couscous affiche
une performance honorable : environ 185 t. par employé et par an. La performance moyenne des 9
entreprises marocaines dont la production a été répertoriée, qui annoncent prés de 70.000 tonnes de
production en 2002 avec 450 employés, est un peu inférieure : 155 tonnes par employé et par an. On
présume que le ratio national n’est pas sensiblement différent.
Les salaires en France
La France connaît une productivité relativement faible. Dans le même temps, les salaires des ouvriers
français sont réputés être parmi les plus élevés (après l’Allemagne, laquelle au demeurant affiche aussi
une faible productivité moyenne) de la zone Europe.
TAB./16 : MONTANT DU SALAIRE MINIMUM INTERPROFESSIONNEL DE CROISSANCE (SMIC)
Année
Smic horaire brut
en euros
Smic mensuel brut
pour 169h en euros
Date de parution
au JO France
2003 7,19 1 215,11 28/06/2003
2002 6,83 1 154,27 28/06/2002
2001 6,67 1 127,23 29/06/2001
source : INSEE France
1.3.4.4. Les coûts moyens des productions européennes
TAB./17 : Coût en euros pour 100 kg de pâtes et couscous en Tunisie et en Europe
(2001)
Moyennes Nationales
pâtes alimentaires et couscous (a)
Couscous /
France (b)Postes de coûts
TUNISIE ITALIE France ESPAGNE vrac Etui 1kg
Coût de la matière première
27,61 24,63 29,10 26,87 30,22 30,22
Energies et consommables 1,34 2,76 2,46 2,76 3,53 3,53
Emballages sachets coussin 500g 3,32 4,40 4,63 4,40
Emballages Etuis Carton 1kg 7,50
Emballages vrac (polyp 25 kg) 1,00
suremballage polyéthylène 0,49 0,52 0,52 0,52
suremballage carton 1,50
Main d'œuvre 2,20 2,61 5,26 3,77 5,50 5,50
Total (c)
34,96 34,93 41,98 38,32 40,25 48,25
(a) moyenne nationale pâtes et couscous (source monographie études sectorielles diverses)
(b) ces données sont contestables et extraites du compte d'exploitation (non pur) d'une seule société française
(c) hors amortissements, frais financiers, frais commerciaux et marketing externes, ainsi que impôts et taxes
Les ratios marocains ne sont pas radicalement différents. Le coût matière est cependant 60% plus élevé
en rapport avec des semoules relativement chères comparativement au marché international. Le fait
reflète naturellement le prélèvement à l’entrée des blés au Maroc. Le poids des semoules dans le prix de
revient (hors amortissements, frais commerciaux et frais financiers) est par suite sensiblement plus
élevé au Maroc (83%) par rapport à la Tunisie (79%) et à l’Europe (70%).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
25/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
TAB./18 : Prix de revient moyen des produits au Maroc (€/100kg)
poste de coûts PC CC BD PL CC BT
Coût de la matière première 43,79 44,11 48,07 36,30
Energies et consommables 2,75 4,01 4,32 3,95
Emballages sachets 3,17 3,57 7,05 3,29
Main d'oeuvre 1,75 2,17 1,88 2,16
Total 51,47 53,86 61,32 45,70
Source: données entreprises visitées
En revanche les coûts de production (énergie + consommables dont emballages + main d’œuvre) des
tunisiens (7,35 €/100kg) et des marocains (7,67 €/100kg) sont très comparables, tandis que les
européens supportent des coûts supérieurs (11 à 12 €/100kg).
1.3.5. Les avantages comparatifs des fabricants européens
1.3.5.1. Considérations générales
Les fabricants italiens dominent de loin le marché européen aussi bien que le marché mondial. Ils
bénéficient d’une réputation séculaire laquelle au demeurant n’est pas usurpée. Ils allient en effet le
savoir faire industriel, une productivité optimum et un dynamisme commercial sans égal. Fort de ces
atouts, les fabricants italiens sont leaders sur tous les marchés en Europe et en Amérique du Nord.
L’Europe représente un immense marché de plus de 300 millions de consommateurs. La distribution y
est très structurée mais reste néanmoins diversifiée et ouverte. L’approvisionnement en matière
première est compétitif : la production européenne de blé dur est importante et les semouleries locales
sont parmi les plus performantes au monde. Les fabricants européens d’équipement à tous niveaux pour
la semoulerie, pour la fabrication des pâtes alimentaires et du couscous, pour le conditionnement sont
tous leaders mondiaux dans leur catégorie. Les organismes professionnels représentatifs (les syndicats
nationaux et les associations européennes) sont très dynamiques. La recherche et le développement
sont assurés par de multiples centres de recherche et relayés par les centres de formation hyper
spécialisés. En revanche les salaires européens sont élevés et les normes aussi bien que les
contraintes environnementales en matière de construction et d’aménagement des unités de production
renchérissent sensiblement les investissements.
1.3.5.2. Les options stratégiques
La politique des marques : le leader mondial Barilla (PDM 25% en Europe dont PDM 36% en Italie) et
accessoirement le groupe italien De Cecco (les pâtes De Cecco sont épisodiquement présentes sur les
linéaires français), sont l’exemple d’une stratégie de pénétration des marchés basée sur une marque de
notoriété internationale. Il en est de même à échelle réduite des leaders nationaux : Panzani en France
(PDM 35%) et Gallo en Espagne (PDM 45%).
La compétitivité industrielle : D’autres privilégient la compétitivité des prix mais pour être rationnelle,
cette stratégie impose de disposer d’un outil de production particulièrement performant. C’est le cas des
industriels qui ont des outils intégrés avec des semouleries hyper performantes (tel Vilafranquina /
OROMAS en Espagne). C’est également le cas des industriels du nord de l’Italie qui ont des outils de
production pâtes alimentaires très compétitifs (Zarra, Valdigrano, Gazzola, Pagani, etc.).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
26/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.6. Les échanges coucous en Europe
Il nous a paru profitable de mettre ici l’accent sur les seuls échanges couscous, qui est un domaine
d’excellente des fabricants marocains si l’on se réfère aux exportations de ces derniers. Quoi qu’il en
soit, les échanges pâtes ont également été traités. En fait les échanges mondiaux sont dominés par les
fabricants Italiens et accessoirement par les fabricants français et espagnols. Il est donc possible de
consulter les données du commerce international des pâtes alimentaires aux paragraphes consacrés à
ces 3 pays, ainsi que ceux consacrés aux USA et au Canada.
1.3.6.1 Les échanges intra européens
Importations par pays en provenance des autres membres UE
TAB./19 : Les importations couscous (190240) – échanges intra-européens
tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t
France 13 050,8 8 818,2 675,7 8 573,5 5 409,7 631,0
Italie 863,5 905,8 1 049,0 437,9 495,1 1 130,7
Espagne 873,7 1 336,2 1 529,4 381,1 587,7 1 542,0
Belgique 3 119,5 3 339,6 1 070,6 1 789,5 1 969,2 1 100,4
Royaume unie 6 180,2 5 683,9 919,7 3 605,1 4 676,6 1 297,2
Suede 1 328,5 1 309,9 986,0 523,0 557,7 1 066,3
Allemagne 1 392,7 1 598,1 1 147,5 677,1 786,1 1 160,9
Finlande 221,7 307,4 1 386,6 64,6 67,0 1 036,5
Autriche 173,8 209,9 1 207,8 67,9 117,3 1 727,7
Luxembourg 101,8 259,3 2 547,1 43,2 108,7 2 515,5
Irlande 271,3 297,2 1 095,5 119,4 123,1 1 031,3
Danemark 158,1 153,0 967,6 55,7 59,7 1 072,4
Pays Bas 321,8 293,3 911,6 165,4 139,2 841,3
Autres 94,1 136,6 1 451,8 77,7 126,3 1 625,5
Total des échanges 28 151,5 24 648,5 875,6 16 581,1 15 223,2 918,1
Pays Importateurs
année 2002 Premier semestre 2003
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
Les principaux pays destinataires des échanges intra européens sont dans l’ordre la France (origine
Italie), le Royaume Uni (origine France principalement), la Belgique (origine France également),
l’Allemagne, la Suède, l’Italie et l’Espagne
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
27/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
Exportations par pays à destination des autres membres UE
TAB./20 : Les exportations couscous (190240) - échanges intra européens
tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t
France 12 558,7 11 798,3 939,4 6 477,7 6 042,4 932,8
Italie 10 854,1 6 097,3 561,8 8 171,0 4 619,7 565,4
Espagne 2 962,0 1 875,1 633,1 882,1 580,7 658,3
Belgique 774,1 1 566,7 2 023,9 420,2 825,4 1 964,2
Royaume unie 70,4 122,8 1 744,3 69,1 66,7 965,0
Suede 989,8 2 176,6 2 199,0 193,7 404,9 2 090,2
Allemagne 134,9 188,8 1 399,3 79,5 105,6 1 328,8
Finlande - - - - - -
Autriche 7,5 10,4 1 390,7 10,3 12,2 1 180,6
Luxembourg 3,8 7,9 2 071,1 1,7 3,6 2 141,2
Irlande - - - - - -
Danemark 0,5 2,6 5 120,0 0,1 0,9 9 200,0
Pays Bas 202,9 180,1 887,7 14,0 18,6 1 330,7
Autres 0,5 0,3 680,0 0,2 0,2 850,0
Total des échanges 28 559,2 24 026,8 841,3 16 319,6 12 680,8 777,0
Pays Exportateurs
année 2002 Premier semestre 2003
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
Les principaux pays expéditeurs des échanges intra européens sont naturellement en premier lieu les 3
pays producteurs : la France, l’Italie et l’Espagne. Les flux significatifs depuis la Belgique et la Suède
sont sans aucun doute la manifestation d’un transit important avec ou sans valorisation (réexportation de
couscous préparé).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
28/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.6.2. Les échanges avec les pays tiers
Importations en provenance des pays tiers dont Maroc et Tunisie
TAB./21 : Les importations couscous (190240) - échanges extra européens
tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t
France 1 300,7 1 083,8 833,2 833,2 678,1 813,8
Italie 100,3 145,5 1 450,2 130,3 117,4 901,0
Espagne 394,1 284,7 722,5 315,6 230,7 730,9
Belgique 340,2 290,9 855,0 292,7 263,5 900,2
Royaume unie 162,7 313,5 1 926,9 48,3 59,0 1 222,4
Suede 9,3 17,6 1 896,8 5,4 5,8 1 081,5
Allemagne 25,9 17,5 673,7 49,6 37,6 757,5
Finlande - 0,1 - - 0,3 -
Autriche - - - - - -
Luxembourg - - - - - -
Irlande - - - - - -
Danemark - - - - - -
Pays Bas 66,3 46,5 702,0 27,0 19,3 713,3
Autres 1,1 4,0 3 600,0 - 0,5 -
Total des échanges 2 400,6 2 204,0 918,1 1 702,1 1 412,2 829,7
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
Pays Importateurs
année 2002 Premier semestre 2003
La France est la principale bénéficiaire des importations en provenance des pays tiers (55% des
importations à ce titre, d’ailleurs principalement en provenance du Maroc). Les autres pays bénéficiaires
sont l’Espagne, la Belgique et le Royaume Uni. Le Maroc est également très présent sur ces 3
destinations.
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
29/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
Exportations à destination des pays tiers dont Maroc et Tunisie
TAB./22 : Les exportations couscous (190240) - échanges extra européens
tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t
France 5 401,5 5 774,6 1 069,1 2 705,3 2 856,7 1 056,0
Italie 1 899,3 1 611,8 848,6 973,2 820,1 842,6
Espagne 122,3 104,0 850,6 55,1 40,5 734,7
Belgique 4,7 9,4 2 008,5 2,2 8,4 3 818,2
Royaume unie 26,1 65,2 2 499,6 19,2 48,9 2 547,4
Suede 116,3 314,6 2 705,1 43,0 110,5 2 570,0
Allemagne 128,7 316,6 2 460,1 60,1 148,5 2 471,4
Finlande 2,5 3,7 1 480,0 3,9 5,8 1 487,2
Autriche 1,3 2,2 1 692,3 4,0 6,5 1 617,5
Luxembourg - - - - - -
Irlande - - - - - -
Danemark 0,3 2,5 8 366,7 - - -
Pays Bas 25,5 38,0 1 490,2 12,2 17,0 1 392,6
Autres 0,1 0,2 2 200,0 0,3 0,0 66,7
Total des échanges 7 728,6 8 243,0 1 066,6 3 878,5 4 062,8 1 047,5
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
Pays Exportateurs
année 2002 Premier semestre 2003
La France est naturellement le principal exportateur européen vers les pays tiers, suivi par l’Italie. Les
autres expéditions ne sont pas vraiment significatives : aussi bien depuis l’Espagne (pays doté d’une
capacité de production) que depuis la Suède ou l’Allemagne. Dans le cas des 2 derniers pays, ce sont
probablement des réexportations après valorisation (traiteur) comme le suggèrent les prix unitaires.
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
30/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.6.3. Les importations couscous en Europe depuis Maroc et Tunisie
Importations couscous en provenance du Maroc
TAB./23 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis le Maroc
tonne 1 000 € €/t tonne 1 000 € €/t
France 1 257,00 1 022,31 813,29 796,60 630,30 791,24
Pays-Bas 59,00 42,64 722,71 17,60 12,22 694,32
Allemagne 21,30 15,07 707,51 46,70 33,33 713,70
Italie 20,10 20,10 1 000,00 33,50 21,75 649,25
Royaume Uni 46,90 78,47 1 673,13 25,10 9,42 375,30
Grece 1,10 3,92 3 563,64 - 0,50 -
Espagne 362,00 255,28 705,19 298,20 216,03 724,45
Belgique 330,20 257,93 781,13 278,20 219,98 790,73
Suede 3,00 1,19 396,67 - - -
Total Europe 2 100,60 1 696,91 807,82 1 495,90 1 143,53 764,44
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
pays
imporateur
année 2002 premier semestre 2003
Les exportations de couscous du Maroc vers l’Europe représentent 85% à 90% des importations
européennes en provenance des pays tiers. La principale destination est la France mais des expéditions
significatives vers l’Espagne et la Belgique ainsi que les tentatives un peu partout montrent combien les
exportateurs marocains : Dari Couspates, TRIA et Atlas couscous connaissent parfaitement le marché
européen.
Importations couscous en provenance de Tunisie
TAB./24 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis la Tunisie
tonne 1 000 € €/t tonne 1 000 € €/t
France 2,60 1,79 688,46 11,30 7,19 636,28
Italie 39,80 21,31 535,43 74,60 33,39 447,59
Suede 0,30 0,39 1300,00 - - -
Europe 42,70 23,49 550,12 85,90 40,58 472,41
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
année 2002 premier semestre 2003pays
imporateur
Les exportations de couscous depuis la Tunisie vers l’Europe ne sont pas significatives.
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
31/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.3.6.4. Les principales origines des importations couscous en Europe
TAB./25 : Origine des principales importations couscous (190240) en Europe (tonne)
France Italie Espagne Belgique Maroc Tunisie Autres (2) Total
France - 9 231 3 335 283 1 257 3 243 14 352
Italie 810 - 4 4 20 40 86 964
Espagne 554 161 - 14 362 - 177 1 268
Belgique 2 852 16 6 - 330 - 256 3 460
Royaume uni (1) 5 481 45 - 38 47 0 732 6 343
Suede 1 032 128 - - 3 0,3 174 1 338
Allemagne 1 195 94 - 2 21 - 106 1 419
Autres UE 450 329 28 60 60 - 483 1 410
Totaux 12 374 10 004 3 373 401 2 101 43 2 257 30 552
Pays d'origine de l'importation (année 2002)
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
(1) Royaume uni : autres = 732 t. dont Suéde 576 t. (2) dont 1.999t. d'échanges intra européens y compris Suéde
Pays Importateurs
Les exportations Maroc vers l’Europe pèsent moins de 7% des échanges totaux intra et extra
européens. Sur le segment du couscous, la compétition est moins avec les collègues tunisiens qu’avec
les concurrents européens français, italiens et espagnol.
1.3.6.5. Les principales destinations des exportations couscous européennes
TAB./26 : Destination des principales exportations couscous (190240) depuis l'Europe
Europe USA Australie Suisse Burkina Canada Autres Total
France 12 559 985 133 796 440 279 2 768 17 960
Italie 10 854 26 937 1 7 139 789 12 753
Espagne 2 962 0 0 0 0 0 122 3 084
Belgique 774 0 0 0 0 0 5 779
Royaume uni 70 0 0 0 0 1 25 97
Suede 990 0 5 0 0 0 111 1 106
Allemagne 135 0 0 121 0 0 8 264
Autres UE 215 0 0 0 0 0 30 245
Totaux 28 559 1 011 1 075 918 447 418 3 859 36 288
Pays Exportateurs
Pays de destination de l'exportation (année 2002)
source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT
Le marché européen représente l’essentiel des débouchés des fabricants européens (80% des
échanges totaux sont intra européens). Les autres principales destinations sont les Etats-Unis (chasse
gardée française), l’Australie (chasse gardée italienne), la Suisse, le Canada, la Pologne (387t.),
l’Afrique (Burkina Faso ; Bénin 568t; Afrique du Sud 295t; Nigeria 168t; Gabon 170t; Togo 151t; Côte
d’Ivoire 142t, etc.), le Moyen Orient (Arabie Saoudite 268t; Israël 138t; Liban 45t.), Japon (121t.).
ETUDE PATES – COUSCOUS
AMIPAC
Date :
09/02/04
Page
32/106Euro Maroc
Entreprise
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC
ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge
1.4. LES SEMOULERIES EN EUROPE
1.4.1. Le commerce mondial des blés durs
Le marché mondial des blés durs est principalement conditionné par la situation des productions nord-
américaines (Canada et USA). Ces deux pays pourvoient ensemble près des 2/3 de la demande
internationale. Les autres exportateurs sont l’UE, la Turquie, la Syrie, l’Australie, le Kazakhstan. Les
principaux importateurs sont l’Algérie, le Maroc et la Tunisie.
TAB./27 : Les pays exportateurs de blés durs (dont semoules en équivalent blés)
95/96 96/97 97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03
CANADA 3 307 3 882 4 412 3 572 3 786 3 386 3 608 3 500
UE 235 402 285 287 293 674 450 900
Etats-Unis 914 1 051 1 507 1 427 1 264 1 581 1 251 1 000
TURQUIE 112 225 645 395 400 400
SYRIE 400 770 431 50 50 300 500
AUSTRALIE 183 116 276 318 583 200
Autres 916 315 435 147 448 963 758 900
Total Export 5 372 6 050 7 704 6 205 6 762 7 367 7 350 7 400
dont semoules 266 418 251 236 215 330 300 300
1000 tonnes
source CIC (Conseil International des Céréales)
TAB./28 : Les pays importateurs de blés durs en grains et semoules (équivalent blés)
95/96 96/97 97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03
UE 1 185 863 1 490 816 1 100 816 1 650 800
ALGERIE 1 457 1 758 2 658 1 935 2 018 2 560 1 700 2 400
USA 221 108 468 542 481 381 590 600
LIBYE 147 247 217 113 223 159 270 200
VENEZUELA 313 368 287 315 369 354 350 350
MAROC 337 353 520 477 529 685 540 550
TUNISIE 449 123 551 225 248 519 460 600
Autres 1 263 2 230 1 513 1 782 1 794 1 893 1 790 1 900
Total Import 5 372 6 050 7 704 6 205 6 762 7 367 7 350 7 400
1000 tonnes
source CIC (Conseil International des Céréales)
L’Europe présente une balance à peu près équilibrée. Elle importe des grains et réexporte des semoules
et surtout des pâtes alimentaires. De fait, les échanges semoules au niveau international sont
relativement modestes (environ 0,3 Mt/an dont plus de la moitié sont des exportations européennes vers
les pays tiers). La France, deuxième triturateur européen de blé dur (0,7 Mt), est le premier exportateur
de semoule vers les pays tiers (76 Kt). L’Italie le principal triturateur mondial (5 Mt/an) a exporté 45 Kt
vers les pays tiers en 2001. L’Espagne 25 Kt, l’Autriche 10 Kt, l’Allemagne moins de 3 Kt et la Grèce
enfin pour environ 2 Kt
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous
Etude pates-et-couscous

Contenu connexe

Tendances

la politique de communication
la politique de communicationla politique de communication
la politique de communicationBOUJDI ZOUHEIR
 
Stratégie d'Influence Marketing
Stratégie d'Influence Marketing Stratégie d'Influence Marketing
Stratégie d'Influence Marketing Kantar
 
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientMémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientFloriane Akpa
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Adrien Tilhet-Prat
 
Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1
Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1
Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1rokaya lachgar
 
Rapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business Fabrik
Rapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business FabrikRapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business Fabrik
Rapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business FabrikEmeline CONTAT
 
Réalité virtuelle : état des lieux 2019
Réalité virtuelle : état des lieux 2019Réalité virtuelle : état des lieux 2019
Réalité virtuelle : état des lieux 2019FFFOD
 
Mémoire Master MOI 2010 Storytelling Anne-Claire Heurgon
Mémoire Master MOI  2010 Storytelling Anne-Claire HeurgonMémoire Master MOI  2010 Storytelling Anne-Claire Heurgon
Mémoire Master MOI 2010 Storytelling Anne-Claire HeurgonMaster MOI
 
E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...
E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...
E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...Marlene Page
 
Mémoire de fin d'étude - ISCOM
Mémoire de fin d'étude - ISCOM Mémoire de fin d'étude - ISCOM
Mémoire de fin d'étude - ISCOM Manon Peytavin
 
Marketing Digital et service du développement touristique en Algérie
Marketing Digital et service du développement touristique en AlgérieMarketing Digital et service du développement touristique en Algérie
Marketing Digital et service du développement touristique en AlgérieFethi Ferhane
 
Rapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commercialeRapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commercialesalek abdeljabar
 
Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...
Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...
Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...Joackim Weiler
 
lancement d'un nouveau produit
lancement d'un nouveau produitlancement d'un nouveau produit
lancement d'un nouveau produitrosacanina123
 
L'impact des médias sociaux sur l'entreprise
L'impact des médias sociaux sur l'entrepriseL'impact des médias sociaux sur l'entreprise
L'impact des médias sociaux sur l'entrepriseIdnition
 
MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES
MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES
MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES Gypsy Ferrari
 
Impact des médias sociaux sur l'e-tourisme
Impact des médias sociaux sur l'e-tourismeImpact des médias sociaux sur l'e-tourisme
Impact des médias sociaux sur l'e-tourismemarinemaingot
 
Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...
Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...
Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...Camille Perazzi
 
Le commerce electronique en Tunisie
Le commerce electronique en TunisieLe commerce electronique en Tunisie
Le commerce electronique en Tunisiemariem boussaffa
 

Tendances (20)

la politique de communication
la politique de communicationla politique de communication
la politique de communication
 
Stratégie d'Influence Marketing
Stratégie d'Influence Marketing Stratégie d'Influence Marketing
Stratégie d'Influence Marketing
 
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation clientMémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
Mémoire professionnel : La stratégie digitale dans la relation client
 
Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)Mémoire communication digitale (extrait)
Mémoire communication digitale (extrait)
 
Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1
Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1
Ppt memoire de fin d'étude Marketing de contenu Master 1
 
Rapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business Fabrik
Rapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business FabrikRapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business Fabrik
Rapport de Stage de fin d'études - Chargée de communication chez Business Fabrik
 
Réalité virtuelle : état des lieux 2019
Réalité virtuelle : état des lieux 2019Réalité virtuelle : état des lieux 2019
Réalité virtuelle : état des lieux 2019
 
Marketing 4P
Marketing 4PMarketing 4P
Marketing 4P
 
Mémoire Master MOI 2010 Storytelling Anne-Claire Heurgon
Mémoire Master MOI  2010 Storytelling Anne-Claire HeurgonMémoire Master MOI  2010 Storytelling Anne-Claire Heurgon
Mémoire Master MOI 2010 Storytelling Anne-Claire Heurgon
 
E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...
E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...
E-réputation et entreprise - Mémoire M2 IDEMM - Marlène Page - Version diffus...
 
Mémoire de fin d'étude - ISCOM
Mémoire de fin d'étude - ISCOM Mémoire de fin d'étude - ISCOM
Mémoire de fin d'étude - ISCOM
 
Marketing Digital et service du développement touristique en Algérie
Marketing Digital et service du développement touristique en AlgérieMarketing Digital et service du développement touristique en Algérie
Marketing Digital et service du développement touristique en Algérie
 
Rapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commercialeRapport de stage societe commerciale
Rapport de stage societe commerciale
 
Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...
Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...
Comment utiliser les médias sociaux pour améliorer l’e-­‐réputation des PME ?...
 
lancement d'un nouveau produit
lancement d'un nouveau produitlancement d'un nouveau produit
lancement d'un nouveau produit
 
L'impact des médias sociaux sur l'entreprise
L'impact des médias sociaux sur l'entrepriseL'impact des médias sociaux sur l'entreprise
L'impact des médias sociaux sur l'entreprise
 
MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES
MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES
MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDE - LA COMMUNICATION DES CONCEPT-STORES
 
Impact des médias sociaux sur l'e-tourisme
Impact des médias sociaux sur l'e-tourismeImpact des médias sociaux sur l'e-tourisme
Impact des médias sociaux sur l'e-tourisme
 
Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...
Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...
Rapport problématisé de stage : penser l'ergonomie et l'expérience utilisat...
 
Le commerce electronique en Tunisie
Le commerce electronique en TunisieLe commerce electronique en Tunisie
Le commerce electronique en Tunisie
 

En vedette (20)

Nutrimatics[1]
Nutrimatics[1]Nutrimatics[1]
Nutrimatics[1]
 
Dxn colombia
Dxn colombiaDxn colombia
Dxn colombia
 
Feliz Navidad_Frohe Weihnacht
Feliz Navidad_Frohe WeihnachtFeliz Navidad_Frohe Weihnacht
Feliz Navidad_Frohe Weihnacht
 
Cuy
CuyCuy
Cuy
 
Patricia reyes
Patricia reyesPatricia reyes
Patricia reyes
 
Calendario acuático 7° GRADO 2015
Calendario acuático 7° GRADO 2015Calendario acuático 7° GRADO 2015
Calendario acuático 7° GRADO 2015
 
Software educativo
Software educativoSoftware educativo
Software educativo
 
Présentation clairement immobilier
Présentation clairement immobilier Présentation clairement immobilier
Présentation clairement immobilier
 
Mi trbajo de pintura nª4
Mi trbajo de pintura nª4Mi trbajo de pintura nª4
Mi trbajo de pintura nª4
 
Enquête : Réussir vos relations commerciales BtoB
Enquête : Réussir vos relations commerciales BtoBEnquête : Réussir vos relations commerciales BtoB
Enquête : Réussir vos relations commerciales BtoB
 
Sistemas de ecuaciones de 2 x 2
Sistemas de ecuaciones de  2 x 2Sistemas de ecuaciones de  2 x 2
Sistemas de ecuaciones de 2 x 2
 
Green mpp
Green mppGreen mpp
Green mpp
 
Sessionlive3 CHOIXDIF
Sessionlive3 CHOIXDIFSessionlive3 CHOIXDIF
Sessionlive3 CHOIXDIF
 
Juego Motocross Urbano
Juego Motocross Urbano  Juego Motocross Urbano
Juego Motocross Urbano
 
Recursos multimedia
Recursos multimediaRecursos multimedia
Recursos multimedia
 
Arq mexicana
Arq mexicanaArq mexicana
Arq mexicana
 
La nourriture
La nourritureLa nourriture
La nourriture
 
Campana esperanza de vihda
Campana esperanza de vihdaCampana esperanza de vihda
Campana esperanza de vihda
 
Incentivos Fiscales I+D Fade
Incentivos Fiscales I+D FadeIncentivos Fiscales I+D Fade
Incentivos Fiscales I+D Fade
 
Aperçu de RequireJS
Aperçu de RequireJSAperçu de RequireJS
Aperçu de RequireJS
 

Similaire à Etude pates-et-couscous

Etat art pompage solaire
Etat art pompage solaireEtat art pompage solaire
Etat art pompage solairenadiabrahimi2
 
Les industries électriques et électroniques au maroc
Les industries électriques et électroniques au maroc Les industries électriques et électroniques au maroc
Les industries électriques et électroniques au maroc serec1
 
Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012
Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012
Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012Fatoumata Chérif
 
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...Ministère de l'Économie et des Finances
 
201010 diagnostic type1_prof_fr
201010 diagnostic type1_prof_fr201010 diagnostic type1_prof_fr
201010 diagnostic type1_prof_frennouri-marwa
 
Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)
Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)
Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)CLES-FACIL
 
3. etude d'impact zac ecopôle
3. etude d'impact   zac ecopôle3. etude d'impact   zac ecopôle
3. etude d'impact zac ecopôleanthonyeffroy
 
France Assured Access To Space
France Assured Access To SpaceFrance Assured Access To Space
France Assured Access To Spaceguest16e6c65
 
Jatropha à Madagascar
Jatropha à MadagascarJatropha à Madagascar
Jatropha à MadagascarAFRIKASOURCES
 
Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"
Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"
Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"amirouche87
 
oecoil condens-2-notice-utilisation
oecoil condens-2-notice-utilisationoecoil condens-2-notice-utilisation
oecoil condens-2-notice-utilisationClothildeBenares
 
Revue De Presse Asd S01 2010
Revue De Presse Asd S01 2010Revue De Presse Asd S01 2010
Revue De Presse Asd S01 2010tomtomdelap
 
Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...
Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...
Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...dnunez1984
 
Annuaire de l'industrie
Annuaire de l'industrieAnnuaire de l'industrie
Annuaire de l'industriekevinbra
 
CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...
CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...
CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...lesoirbe
 

Similaire à Etude pates-et-couscous (20)

Microcontroleurs
MicrocontroleursMicrocontroleurs
Microcontroleurs
 
Etat art pompage solaire
Etat art pompage solaireEtat art pompage solaire
Etat art pompage solaire
 
Les industries électriques et électroniques au maroc
Les industries électriques et électroniques au maroc Les industries électriques et électroniques au maroc
Les industries électriques et électroniques au maroc
 
Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012
Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012
Guinée -Politique nationale-de-l-environnement-2011-nov-2012
 
Les batteries.pdf
Les batteries.pdfLes batteries.pdf
Les batteries.pdf
 
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
2011 04 06_rapport_eco_industries_pdc http://www.cgiet.org/documents/2011_04_...
 
201010 diagnostic type1_prof_fr
201010 diagnostic type1_prof_fr201010 diagnostic type1_prof_fr
201010 diagnostic type1_prof_fr
 
Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)
Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)
Fusex: 2009-2010 SAT'LAUNCH (CLES-FACIL, INSA de LYON)
 
3. etude d'impact zac ecopôle
3. etude d'impact   zac ecopôle3. etude d'impact   zac ecopôle
3. etude d'impact zac ecopôle
 
Formation prix alimentaires du producteur au consommateur 2009
Formation prix alimentaires du producteur au consommateur 2009Formation prix alimentaires du producteur au consommateur 2009
Formation prix alimentaires du producteur au consommateur 2009
 
France Assured Access To Space
France Assured Access To SpaceFrance Assured Access To Space
France Assured Access To Space
 
Jatropha à Madagascar
Jatropha à MadagascarJatropha à Madagascar
Jatropha à Madagascar
 
Rhône-Alpes | Guides des aides financières 2015
Rhône-Alpes | Guides des aides financières 2015Rhône-Alpes | Guides des aides financières 2015
Rhône-Alpes | Guides des aides financières 2015
 
Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"
Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"
Memoire "ECHANGEUR DE CHALEUR"
 
oecoil condens-2-notice-utilisation
oecoil condens-2-notice-utilisationoecoil condens-2-notice-utilisation
oecoil condens-2-notice-utilisation
 
Revue De Presse Asd S01 2010
Revue De Presse Asd S01 2010Revue De Presse Asd S01 2010
Revue De Presse Asd S01 2010
 
Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...
Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...
Modelisatation de la tpm par la dynamque des systemes au sein d’une entrepris...
 
Unity
UnityUnity
Unity
 
Annuaire de l'industrie
Annuaire de l'industrieAnnuaire de l'industrie
Annuaire de l'industrie
 
CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...
CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...
CREG : Etude relative à « la sécurité d’approvisionnement en gaz naturel et e...
 

Etude pates-et-couscous

  • 1. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 1/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge PROJET DE DIAGNOSTIC DE LA COMPETITIVITE DE LA BRANCHE INDUSTRIELLE DES PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS AU MAROC Janvier / Février 2004 POUR L’ÉTUDE PÂTES-COUSCOUS AMIPAC REDIGE PAR LE CHEF de MISSION : Daniel JUGE
  • 2. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 2/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge TABLE DES MATIERES 1. LA SITUATION INTERNATIONALE DE LA BRANCHE..........................................................................9 1.1. DONNEES GENERALES.......................................................................................................................................9 1.1.1. HISTORIQUE.....................................................................................................................................................9 1.1.2. PANORAMA MONDIAL DE LA CONSOMMATION ...............................................................................................9 1.1.2. LA PRODUCTION DES PATES ALIMENTAIRES SECHES.....................................................................................11 1.1.2.1. Les principaux pays producteurs ...................................................................................................................11 1.1.2.2. La répartition de la production mondiale.......................................................................................................11 1.1.3. LE COUSCOUS ................................................................................................................................................12 1.1.3.1. La production du couscous.........................................................................................................................12 1.1.3.2. La consommation du couscous...................................................................................................................12 1.1.4. LES PATES FRAICHES .....................................................................................................................................12 1.1.5. LES PATES ET COUSCOUS CUISINES ...............................................................................................................13 1.1.6. LES PATES POUR ENFANTS.............................................................................................................................13 1.1.7. LES PATES ET COUSCOUS BIOLOGIQUES ........................................................................................................13 1.1.8. LA NOMENCLATURE DES PRODUITS DE LA BRANCHE....................................................................................14 1.1.8.1 La nomenclature NC8/NGP en Europe.......................................................................................................14 1.1.8.2. La nomenclature aux USA.........................................................................................................................15 1.1.8.3. La nomenclature au Maroc.........................................................................................................................15 1.2. LA BRANCHE PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS AUX USA .....................................................................16 1.2.1. LA PRODUCTION AMERICAINE.......................................................................................................................16 1.2.2. LA DISTRIBUTION DES PATES ALIMENTAIRES AUX USA...............................................................................16 1.2.3. LES EXPORTATIONS AMERICAINES ................................................................................................................17 1.2.4. LES IMPORTATIONS PATES ET COUSCOUS AMERICAINES...............................................................................18 1.2.5. LES IMPORTATIONS COUSCOUS AUX USA PAR PAYS D’ORIGINE ..................................................................19 1.3. LA BRANCHE PATES ET COUSCOUS EN EUROPE .........................................................................................19 1.3.1. LES FABRICANTS PATES ET COUSCOUS EN EUROPE.......................................................................................19 1.3.1.1. L’évolution des 10 dernières années ..........................................................................................................19 1.3.1.2. Les monographies rapides par pays............................................................................................................20 1.3.2. LES PRODUITS................................................................................................................................................20 1.3.3. LA DISTRIBUTION ..........................................................................................................................................21 1.3.4. LES COUTS DE PRODUCTION EN EUROPE.......................................................................................................22 1.3.4.1. Coût de l’électricité....................................................................................................................................22 1.3.4.2. Autre énergie : le gaz .................................................................................................................................23 1.3.4.3. La productivité en Europe..........................................................................................................................23 1.3.4.4. Les coûts moyens des productions européennes ........................................................................................24 1.3.5. LES AVANTAGES COMPARATIFS DES FABRICANTS EUROPEENS ....................................................................25 1.3.5.1. Considérations générales............................................................................................................................25 1.3.5.2. Les options stratégiques .............................................................................................................................25 1.3.6. LES ECHANGES COUCOUS EN EUROPE...........................................................................................................26 1.3.6.1 Les échanges intra européens......................................................................................................................26 1.3.6.2. Les échanges avec les pays tiers.................................................................................................................28 1.3.6.3. Les importations couscous en Europe depuis Maroc et Tunisie ................................................................30 1.3.6.4. Les principales origines des importations couscous en Europe .................................................................31 1.3.6.5. Les principales destinations des exportations couscous européennes........................................................31 1.4. LES SEMOULERIES EN EUROPE ......................................................................................................................32
  • 3. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 3/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.4.1. LE COMMERCE MONDIAL DES BLES DURS .....................................................................................................32 1.4.2. LES MONOGRAPHIES RAPIDES PAR PAYS .......................................................................................................33 1.4.3. LES MISES EN ŒUVRE DES SEMOULIERS EUROPEENS ....................................................................................33 1.4.4. PROFIL DES SEMOULIERS EUROPEENS ...........................................................................................................33 1.5. LE CAS DE L’ITALIE : LEADER MONDIAL.......................................................................................................33 1.5.1. LA PRODUCTION ET LES ECHANGES EN ITALIE .................................................................................................33 1.5.2. LES INDUSTRIELS ITALIENS...............................................................................................................................33 1.5.3. LES STRATEGIES DES FABRICANTS ITALIENS ...................................................................................................33 1.5.4. LES AVANTAGES COMPARATIFS DES FABRICANTS ITALIENS ...........................................................................33 1.6. LE CAS DE L’ESPAGNE : PRINCIPAL EXPORTATEUR VERS LE MAROC ........................................................33 1.6.1. LES INDUSTRIELS ESPAGNOLS .......................................................................................................................33 1.6.2. LE MARCHE ESPAGNOL..................................................................................................................................33 1.6.3. LES AVANTAGES COMPARATIFS DES FABRICANTS ESPAGNOLS ....................................................................33 1.7. LA BRANCHE EN FRANCE (PAYS RETENU POUR LE BENCHMARKING)......................................................33 1.7.1. LES FABRICANTS DE PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS............................................................................33 1.7.1.1. Les fabricants de pâtes alimentaires...........................................................................................................33 1.7.1.2. Les fabricants de couscous.........................................................................................................................33 1.7.1.3. Evolution des productions..........................................................................................................................33 1.7.2. LES PRIX DES PATES ET COUSCOUS EN FRANCE ............................................................................................33 1.7.2.1. Les prix à la consommation........................................................................................................................33 1.7.2.2. Evolution des prix à la consommation .......................................................................................................33 1.7.2.3. La structure des prix à la consommation....................................................................................................33 1.7.3. LES ECHANGES EXTERIEURS..........................................................................................................................33 1.7.3.1. Les importations.........................................................................................................................................33 1.7.3.2. Les exportations .........................................................................................................................................33 1.7.3.3. Remarque ...................................................................................................................................................33 1.7.4. LES PERFORMANCES ECONOMIQUES .............................................................................................................33 1.7.5. SITUATION DES FABRICANTS FRANÇAIS DE PATES ALIMENTAIRES ...............................................................33 1.7.5.1. La situation de la branche pâtes alimentaires.............................................................................................33 1.7.5.2. Les avantages comparatifs des fabricants français.....................................................................................33 1.8. LA BRANCHE EN TUNISIE (PAYS RETENU POUR LE BENCHMARKING).........................................................33 1.8.1. LES CAPACITES ET PRODUCTIONS INDUSTRIELLES EN TUNISIE.....................................................................33 1.8.2. LES FABRICANTS PATES ET COUSCOUS EN TUNISIE.......................................................................................33 1.8.3. LE MARCHE TUNISIEN ...................................................................................................................................33 1.8.3.1. La consommation.......................................................................................................................................33 1.8.3.2. Evolution de la demande............................................................................................................................33 1.8.3.3. La réglementation.......................................................................................................................................33 1.8.3.4. Normalisation et qualité .............................................................................................................................33 1.8.3.5. Commercialisation et marketing ................................................................................................................33 1.8.4. LA STRUCTURE DES PRIX DE REVIENT TUNISIEN ...........................................................................................33 1.8.4.1. Structure de prix du produit vrac................................................................................................................33 1.8.4.2. La structure des prix de vente (janvier 2003).............................................................................................33 1.8.5. L’ENCADREMENT DE LA FILIERE CEREALIERE EN TUNISIE ...........................................................................33 1.8.5.1. La législation.............................................................................................................................................33 1.8.5.2. La collecte de la production locale des blés..............................................................................................33 1.8.5.3. Les importations de blés tendres et de blés durs ........................................................................................33 1.8.5.4. Les écrasements..........................................................................................................................................33 1.8.5.5. L’encadrement des prix des farines et semoules........................................................................................33 1.8.5.6. L’encadrement des prix des pâtes alimentaires et du couscous .................................................................33 1.8.6. LE COMMERCE EXTERIEUR TUNISIEN ............................................................................................................33 1.8.6.1. L’encouragement aux exportations pâtes et couscous................................................................................33 1.8.6.2. Les exportations pâtes et couscous.............................................................................................................33
  • 4. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 4/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.8.6.3. Les importations.........................................................................................................................................33 1.8.7. LES PERFORMANCES DES FABRICANTS TUNISIENS ........................................................................................33 1.8.7.1. Les investissements....................................................................................................................................33 1.8.7.2. Valeur ajoutée ............................................................................................................................................33 1.8.7.3. Productivité ................................................................................................................................................33 1.8.7.4. Avantages comparatifs...............................................................................................................................33 2. ANALYSE SPECIFIQUE DU MARCHE FRANCAIS.................................................................................33 2.1. LE DEBOUCHE DES PATES ET COUSCOUS.......................................................................................................33 2.1.1. LES DEBOUCHES ............................................................................................................................................33 2.1.2. LES IAA UTILISATRICES................................................................................................................................33 2.1.3. LA RHF (RESTAURATION HORS FOYER).......................................................................................................33 2.1.4. LES GMS.......................................................................................................................................................33 2.1.4.1. Le chiffre d’affaires des principales enseignes ..........................................................................................33 2.1.4.2. Le chiffre d’affaires des autres enseignes ..................................................................................................33 2.1.4.3. Les parts de marché des principales enseignes...........................................................................................33 2.1.4.4. Rendement relatif des principales enseignes..............................................................................................33 2.2. LA PART DES PATES ET COUSCOUS AU SEIN DE LA FAMILLE FECULENT .....................................................33 2.3. LA SEGMENTATION DU MARCHE DES PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS...............................................33 2.3.1. LA SEGMENTATION DU MARCHE DES PATES ALIMENTAIRES.........................................................................33 2.3.2. LA SEGMENTATION DU MARCHE DU COUSCOUS............................................................................................33 2.4. LES PARTS RESPECTIVES DES MARQUES, MDD ET PREMIER PRIX..............................................................33 2.4.1. LES PATES ALIMENTAIRES.............................................................................................................................33 2.4.2. LES PATES FRAICHES .....................................................................................................................................33 2.4.3. LE COUSCOUS ................................................................................................................................................33 2.5. LES PARTS DES MARQUES DE DISTRIBUTEURS (MDD) .................................................................................33 2.5.1. LES MDD EN EUROPE ...................................................................................................................................33 2.5.2. LES MDD PATES ALIMENTAIRES ET FECULENTS EN FRANCE .......................................................................33 2.5.3. PRESENCE RELATIVE DES MDD CHEZ LES ENSEIGNES FRANÇAISES.............................................................33 2.5.4. LES PERSPECTIVES DE DEBOUCHE DU MARCHE FRANÇAIS DES MDD...........................................................33 2.6. LE MERCHANDISING.......................................................................................................................................33 2.6.1. LES PATES AUX OEUFS...................................................................................................................................33 2.6.2. LES SPECIALITES............................................................................................................................................33 2.6.3. LES OPTIONS MERCHANDISING .....................................................................................................................33 2.6.3.1. Les formats en descente verticale...............................................................................................................33 2.6.3.2. La marque en pavés verticaux....................................................................................................................33 2.7. LES PERSPECTIVES POUR LES FABRICANTS MAROCAINS ................................................................................33 3. TABLEAU DE BENCHMARKING................................................................................................................33 3.1. PAYS DE REFERENCE......................................................................................................................................33 3.2. LES COUTS DE PRODUCTION AU MAROC.......................................................................................................33 3.3. LA PRESENTATION DES TABLEAUX DE BENCHMARKING..............................................................................33 3.4. L’INTERPRETATION DES TABLEAUX DE BENCHMARKING............................................................................33 4. DIAGNOSTIC DE LA COMPETITIVITE DE L’OFFRE AU MAROC....................................................33 4.1. DIAGNOSTIC TECHNIQUE ...............................................................................................................................33
  • 5. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 5/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 4.1.1. LE PROCESS DE FABRICATION ET LES DERNIERES INNOVATIONS ..................................................................33 4.1.1.1. Le process de fabrication............................................................................................................................33 4.1.1.2. Les innovations ..........................................................................................................................................33 4.1.2. LA RECEPTION DES SEMOULES ......................................................................................................................33 4.1.3. LES EQUIPEMENTS DE LA BRANCHE ..............................................................................................................33 4.1.3.1. Les équipements de production..................................................................................................................33 4.1.3.2. Les matériels de conditionnement..............................................................................................................33 4.1.3.3. Autres équipements....................................................................................................................................33 4.1.3.4. Remarques générales..................................................................................................................................33 4.1.4. LA PRODUCTION ............................................................................................................................................33 4.1.4.1. Les gammes de produits.............................................................................................................................33 4.1.4.2. L’organisation de la production .................................................................................................................33 4.1.4.3. La qualité....................................................................................................................................................33 4.1.5. LE CONTROLE DE GESTION ............................................................................................................................33 4.2. LES MATIERES PREMIERES.............................................................................................................................33 4.2.1. LES SEMOULERIES .........................................................................................................................................33 4.2.2. LES BLES DURS ..............................................................................................................................................33 4.3. LE MARCHE .....................................................................................................................................................33 4.3.1. LES PRODUITS ET STRATEGIES.......................................................................................................................33 4.3.2. LES PRIX DE VENTE........................................................................................................................................33 4.3.2.1. Prix de vente en GMS ................................................................................................................................33 4.3.2.2. Prix de vente chez les petits détaillants......................................................................................................33 4.3.2.3. Prix de vente départ usine ..........................................................................................................................33 4.3.3. LA DISTRIBUTION ..........................................................................................................................................33 4.3.3.1. La logistique des fabricants........................................................................................................................33 4.3.3.2. La distribution moderne .............................................................................................................................33 4.3.3.3. La distribution traditionnelle......................................................................................................................33 4.3.4. PUBLICITE ET MARKETING.............................................................................................................................33 4.3.4.1. Remarques générales..................................................................................................................................33 4.3.4.2. La politique commerciale...........................................................................................................................33 4.3.4.3. Campagne promotionnelle .........................................................................................................................33 4.3.4.4. Marchandisage ...........................................................................................................................................33 4.3.5. LES EXPORTATIONS .......................................................................................................................................33 4.3.5.1. Les exportations totales..............................................................................................................................33 4.3.5.2. Les exportations pâtes alimentaires............................................................................................................33 4.3.5.3. Les exportations couscous..........................................................................................................................33 4.3.5.4. Les différents types de couscous exportés .................................................................................................33 4.4. LES PARTENARIATS POTENTIELS...................................................................................................................33 4.5. DIAGNOSTIC RESSOURCES HUMAINES ..........................................................................................................33 4.5.1. REMARQUES GENERALES ..............................................................................................................................33 4.5.2. EFFECTIF EMPLOYES......................................................................................................................................33 4.5.3. FORMATION ET MAINTENANCE .....................................................................................................................33 4.6. ENVIRONNEMENT INSTITUTIONNEL ..............................................................................................................33 4.6.1. ENCADREMENT DE LA BRANCHE...................................................................................................................33 4.6.2. LA NORMALISATION ......................................................................................................................................33 4.6.3. LEGISLATION FISCALE (TVA) .......................................................................................................................33 4.6.4. LA CONCURRENCE.........................................................................................................................................33 4.6.4.1. Distorsion de concurrence..........................................................................................................................33 4.6.4.2. Sous facturation des produits importés ......................................................................................................33 4.6.4.3. La perméabilité des frontières .......................................................................................................................33 4.7. PERSPECTIVES DES ACCORDS DE LIBRE ECHANGE.......................................................................................33 4.7.1. L’ACCORD DE LIBRE ECHANGE MAROC - UE................................................................................................33
  • 6. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 6/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 4.7.2. L’ACCORD DE LIBRE ECHANGE MAROC - AELE ...........................................................................................33 4.7.3. CONVENTION DE FACILITATION ET DE DEVELOPPEMENT DES ECHANGES ENTRE LES PAYS DE LA LIGUE ARABE 33 4.7.4. PROJET D’ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LES PAYS ARABES MEDITERRANEENS MAROC –EGYPTE – TUNISIE - JORDANIE....................................................................................................................................................33 4.8. RECAPITULTIF ET RECOMMANDATIONS .......................................................................................................33
  • 7. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 7/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge Liste des Tableaux TAB./01 : Estimation Consommation Pâtes alimentaires (kg/habitant/an)...................................................................9 TAB./02 : Les principaux pays producteurs................................................................................................................11 TAB./03 : Répartition de la production mondiale (10,1 Mt.) .......................................................................................11 TAB./04 : Le sous-secteur des pâtes fraîches en France et en Italie.........................................................................13 TAB./05 : Employment size of pasta making enterprise (1999) .................................................................................16 TAB./06 : Distribution de la production domestique aux Etats-Unis...........................................................................16 TAB./07 : Exportation pâtes alimentaires et couscous depuis les USA .....................................................................17 TAB./08 : Importation pâtes alimentaires et couscous aux USA................................................................................18 TAB./09 : Origine des importations Couscous aux USA en 2002 et 2003 .................................................................19 TAB./10 : L'industrie des pâtes et couscous en Europe.............................................................................................19 TAB./11 : Branche pâtes alimentaires et couscous en EUROPE (2002)...................................................................20 TAB./12 : Part de marchés des cinq plus grosses enseignes ....................................................................................21 TAB./13: Prix de l'électricité en Europe (€/100 KWH) ................................................................................................22 TAB./14 : Prix du gaz en Europe (€/GJ).....................................................................................................................23 TAB./15 : La productivité moyenne en Europe...........................................................................................................23 TAB./16 : MONTANT DU SALAIRE MINIMUM INTERPROFESSIONNEL DE CROISSANCE (SMIC) ....................24 TAB./17 : Coût en euros pour 100 kg de pâtes et couscous en Tunisie et en Europe (2001)...................................24 TAB./18 : Prix de revient moyen des produits au Maroc (€/100kg)............................................................................25 TAB./19 : Les importations couscous (190240) – échanges intra-européens ...........................................................26 TAB./20 : Les exportations couscous (190240) - échanges intra européens ............................................................27 TAB./21 : Les importations couscous (190240) - échanges extra européens ...........................................................28 TAB./22 : Les exportations couscous (190240) - échanges extra européens ...........................................................29 TAB./23 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis le Maroc ...................................................................30 TAB./24 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis la Tunisie..................................................................30 TAB./25 : Origine des principales importations couscous (190240) en Europe (tonne) ............................................31 TAB./26 : Destination des principales exportations couscous (190240) depuis l'Europe ..........................................31 TAB./27 : Les pays exportateurs de blés durs (dont semoules en équivalent blés) ..................................................32 TAB./28 : Les pays importateurs de blés durs en grains et semoules (équivalent blés)............................................32 TAB./29 : Evolution des exportations européennes de blé dur et produits dérivés....................................................33 TAB./30 : L'activité de la semoulerie de l'Union Européenne (2001) .........................................................................33 TAB./31 : Evolution des mises en oeuvre par les semouliers européens ..................................................................33 TAB./32 : Evolution de la branche pâtes en Italie au cours des années 1997-2001..................................................33 TAB./33 : Exportation des pâtes italiennes (en tonnes) .............................................................................................33 TAB./34 : Les principales entreprises italiennes.........................................................................................................33 TAB./35 : Les entreprises pâtes et couscous en Espagne.........................................................................................33 TAB./36 : Investissements publicitaires......................................................................................................................33 TAB./37 : Parts et volume de marché des différents segments et dessins................................................................33 TAB./38 : Les Entreprises du secteur des pâtes alimentaires et couscous ...............................................................33 TAB./39 : L'industrie des pâtes en France..................................................................................................................33 TAB./40 : La branche couscous en France ................................................................................................................33 TAB./41 : Evolution de la production des pâtes et couscous en France....................................................................33 TAB./42 : Le prix des produits en France...................................................................................................................33 TAB./43 : Indices des prix à la consommation ...........................................................................................................33 TAB./44 : Structure de prix en Europe (GMS)............................................................................................................33 TAB./45 : Importation pâtes et couscous en France ..................................................................................................33 TAB./46 : Principales origines des pâtes aux oeufs importées en France (19021100) .............................................33 TAB./47 : Principales origines des pâtes classiques importées en France (19021910) ............................................33 TAB./48 : Principales origines des couscous importés en France (19024010)..........................................................33 TAB./49 : Exportation pâtes et couscous par les fabricants français .........................................................................33 TAB./50 : Principales destinations des pâtes aux oeufs françaises exportées ..........................................................33 TAB./51 : Principales destinations des pâtes classiques françaises exportées.........................................................33 TAB./52 : Principales destinations des couscous français exportés (19024010).......................................................33
  • 8. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 8/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge TAB./53 : Importation en France de produits origine France .....................................................................................33 TAB./54 : Principales données de structures des entreprises de la branche.............................................................33 TAB./55 : Investissements corporels des fabricants français.....................................................................................33 TAB./56 : Production pâtes alimentaires et couscous en Tunisie ..............................................................................33 TAB./57 : Les fabricants tunisiens ..............................................................................................................................33 TAB./58 : Evolution de production pâtes et couscous en Tunisie ..............................................................................33 TAB./59 : Structure de coûts des pâtes et couscous tunisiens en vrac (août 2002)..................................................33 TAB./60 : Structure de coûts des pâtes alimentaires tunisiennes conditionnées (août 2002) ...................................33 TAB./61 : Structure de coûts des couscous tunisiens conditionnés (août 2002) .......................................................33 TAB./62 : Evolution de la collecte de la production nationale des blés......................................................................33 TAB./63 : Evolution des importations de blés.............................................................................................................33 TAB./64 : Evolution des triturations annuelles en blé local et en blé import ..............................................................33 TAB./65 : Composante de la marge de mouture........................................................................................................33 TAB./66 : STRUCTURE DES PRIX DES FARINES ET SEMOULES en TUNISIE (2003)........................................33 TAB./67 : Les exportations tunisiennes de pâtes et couscous (tonnes) ....................................................................33 TAB./68 : Importation semoules en admission temporaire (tonne) ............................................................................33 TAB./69 : Investissements Pâtes et couscous (million MAD)....................................................................................33 TAB./70 : Valeur ajoutée de la branche......................................................................................................................33 TAB./71 : Pourcentages des ventes des plats cuisinés (% en valeur).......................................................................33 TAB./72 : Chiffre d'affaires des principales enseignes ...............................................................................................33 TAB./73 : CA du hard discount et autres enseignes...................................................................................................33 TAB./74 : Parts de marché des enseignes .................................................................................................................33 TAB./75 : Rendement des enseignes (€/m²/an) .........................................................................................................33 TAB./76 : Poids des différentes familles de féculents ................................................................................................33 TAB./77 : Segmentation du marché des pâtes...........................................................................................................33 TAB./78 : Segmentation du marché des couscous ....................................................................................................33 TAB./79 : part de marché des marques de pâtes alimentaires ..................................................................................33 TAB./80 : Part de marché des marques de couscous................................................................................................33 TAB./81 : Part de Marché de MDD tous produits et épicerie par pays.......................................................................33 TAB./82 : PDM DE QQ MDD FRANCAIS SUR LEUR SEGMENT DE MARCHE......................................................33 TAB./83 : MDD : parts de marché chez les enseignes françaises .............................................................................33 TAB./86 : Capacité de production pâtes alimentaires ................................................................................................33 TAB./87 : Capacité de production couscous ..............................................................................................................33 TAB./88 : Matériels pour la fabrication des pâtes alimentaires et du couscous.........................................................33 TAB./89 : Vétusté des équipements ...........................................................................................................................33 TAB./90 : Les équipements de conditionnement........................................................................................................33 TAB./91 : Activité des minoteries et semouleries .......................................................................................................33 TAB./92 : Les disponibilités blé dur ............................................................................................................................33 TAB./93 : Disposition et prix des produits (pâtes) à Marjane Rabat le 9/12/2003......................................................33 TAB./94 : Prix du couscous en sacs 3-10 kilo ............................................................................................................33 TAB./95 : Les prix des pâtes étrangéres ....................................................................................................................33 TAB./96 : Disposition du Couscous chez Marjane à Marrakech ................................................................................33 TAB./97 : Disposition des produits (rayon couscous) chez Marjane Rabat ...............................................................33 TAB./98 : Exportations pâtes et couscous de 1998 à 2002 (kg) ................................................................................33 TAB./99 : Principales destinations des exportations pâtes alimentaires....................................................................33 TAB./100 : Exportation de pâtes alimentaires en 2002 ..............................................................................................33 TAB./101 : Destinations des exportations couscous ..................................................................................................33 TAB./102 : Exportation des couscous en 2002 ..........................................................................................................33 TAB./103 : Exportations couscous de 1998 à 2002 suivant nomenclature (kg).........................................................33 TAB./104 : analyse des importations pâtes alimentaires ...........................................................................................33 TAB./105 : analyse des importations pâtes alimentaires de l'année 2002.................................................................33 TAB./106 : analyse des importations pâtes alimentaires de l'année 2002.................................................................33
  • 9. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 9/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1. LA SITUATION INTERNATIONALE DE LA BRANCHE 1.1. DONNEES GENERALES 1.1.1. Historique Les pâtes alimentaires sont consommées et fabriquées un peu partout dans le monde entier. Les particularités locales font qu’elles sont parfois fabriquées à partir de farine de riz en Asie, à partir de farine de maïs en Amérique du Sud, de blé tendre en Europe du Nord, de l’Est et en Afrique. Mais en règle générale, les pâtes de qualité supérieure sont fabriquées à base de semoule de blés durs. A ce titre, le « standard italien » vaut un peu partout référence. Le couscous1 était traditionnellement consommé en Afrique du Nord. La forte immigration maghrébine des années 1960 à 1980 en Europe et en Amérique du Nord ainsi que le retour des colons contribuaient au développement international de ce produit. Dans le même temps, la demande suscitait l’industrialisation des processus de production en France et au Maroc (FAMO – 1980). Désormais, les pâtes alimentaires et dans une moindre mesure les couscous fabriqués industriellement sont des produits de grande consommation présents sur tous les rayons de la distribution alimentaire. Selon l’Union Internationale des Fabricants de Pâtes Alimentaires, la consommation mondiale des pâtes alimentaires à base de blé dur était de l’ordre de 10,1 millions de tonnes en 2002. 1.1.2. Panorama mondial de la consommation TAB./01 : Estimation Consommation Pâtes alimentaires (kg/habitant/an) Pays Kg/hab./an Pays Kg/hab./an Pays Kg/hab./an Pays Kg/hab./an Italie 28,0 Tchéquie 6,5 Slovaquie 5,0 Pologne 3,0 Venezuela 13,0 Hongrie 6,5 Rep. Domin. 5,0 Colombie 2,8 Tunisie 11,7 Canada 6,3 Bolivie 4,8 Equateur 2,6 Suisse 10,1 Argentine 6,0 Pays Bas 4,4 Mexique 2,6 Mauritanie 10,0 Russie 6,0 Lituanie 4,4 Roy. Uni 2,5 Pérou 9,5 Allemagne 6,0 Lettonie 4,1 Panama 2,4 USA 9,0 Brésil 5,7 Salvador 4,1 Libye 2,0 Grèce 8,7 Autriche 5,4 Australie 4,0 Danemark 2,0 Chili 8,2 Belg.& Lux. 5,4 Israël 4,0 Japon 1,7 France 7,5 Estonie 5,3 Costa Rica 3,5 Roumanie 1,3 Suède 7,0 Turquie 5,2 Finlande 3,2 Egypte 1,2 Portugal 6,7 Espagne 5,1 Guatemala 3,0 Irlande 1,0 Source: UN.I.P.I. ITALIE (estimation 2003) L’Italie est le premier consommateur au monde quand on se réfère à la consommation individuelle (28 kg/hab./an). La consommation de pâtes alimentaires en Italie et plus généralement en Europe de l’Ouest 1 Selon Salem CHAKER, l’origine berbère du mot couscous ne fait pratiquement pas de doute : voir note inédite sur l’étymologie du mot (bibliographie 01- 2 pages).
  • 10. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 10/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge connaît cependant une croissance assez faible et de l’ordre de 2%, plus ou moins en rapport avec l’évolution démographique. En revanche, la croissance de la consommation en Europe de l’Est est beaucoup plus soutenue et de l’ordre de 5% par an. Encore que la consommation est assez irrégulière en fonction des revenus et des disponibilités. Les populations en Europe de l’Est ainsi qu’en Europe du Nord consomment traditionnellement des pâtes fabriquées à base de blé tendre. La pénétration des pâtes à base de blés durs est cependant soutenue. La consommation des pâtes alimentaires en Amérique du Nord a également connu une forte croissance du même ordre qu’en Europe de l’Est (5 à 6% par an) au cours de la précédente décennie 1990 mais l’évolution est désormais plus modeste (3% par an). Le continent sud-américain est également un gros consommateur qui concentre prés du quart de la production mondiale. La consommation connaît une croissance régulière de l’ordre de 4 à 5% par an suivant le pays considéré. En Afrique Subsaharienne la Mauritanie se distingue, qui affiche une consommation pâtes alimentaires et couscous à base de blé dur en augmentation extrêmement rapide pour atteindre désormais de l’ordre de 10kg par personne et par an (source FAMO-Mauritanie / Nouakchott), tandis que la consommation des pays d’Afrique Noire est souvent inférieure à 1kg par personne et par an. En Afrique du Nord, la Tunisie se distingue pareillement avec 14,3 kg par personne et par an pour les pâtes alimentaires (plus 4,5 kg de couscous industriel ; source : étude ETE/API – Tunis avril 2003) tandis que la consommation des autres pays au Maghreb est beaucoup plus faible avec environ 3 kg par personne et par an en Algérie et de l’ordre de 2 kg par personne et par an au Maroc. D’autre part, notons que l’utilisation des semoules de blé tendre est encore assez répandue au Maroc tandis qu’elle est rare en Tunisie. En Asie, l’attention focalise sur la Chine et le Japon. Les populations chinoises sont traditionnellement consommatrices de nouilles à base de farine de riz. La consommation de pâtes alimentaires à base de blé dur, essentiellement importées, est cependant en augmentation régulière. La Chine promet de devenir un marché important en rapport avec la démographie et l’augmentation rapide des revenus. La consommation des pâtes alimentaires au Japon est relativement récente mais néanmoins en augmentation assez rapide pour atteindre des niveaux significatifs et de l’ordre de 1,7 kg par personne et par an en 2002. Ce pays2 importait 92.675 tonnes de pâtes alimentaires en 2001 (à comparer avec 74.767t. en 1997), principalement des spaghettis (85.808 tonnes). Les principaux pays fournisseurs étaient par ordre décroissant l’Italie (80%), les USA (16%) et l’Indonésie (2%). Dans le même temps la production nationale plafonnait à 149.858 tonnes. 2 Extrait du “Jetro Marketing Guidebook for Major Imported Products” : “Imported Pasta in Japan” (bibliographie 02; 9 pages).
  • 11. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 11/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.1.2. La production des pâtes alimentaires sèches 1.1.2.1. Les principaux pays producteurs TAB./02 : Les principaux pays producteurs Pays tonne/an Pays tonne/an Pays tonne/an Italie 3 100 843 Japon 144 500 Equateur 32 000 USA 1 165 000 Grèce 132 000 Roy. Uni 27 000 Brésil 1 000 000 Chili 131 000 Autriche 27 000 Russie 545 000 Colombie 115 000 Salvador 25 000 Turquie 427 000 Tunisie 110 000 Mauritanie 20 000 Egypte 400 000 Inde 100 000 Slovaquie 22 000 Venezuela 325 000 Benelux 99 500 Suède 20 000 Mexique 257 744 Suisse 72 240 Jordanie 20 000 France 252 600 Hongrie 70 000 Roumanie 20 000 Allemagne 243 446 Portugal 69 000 Costa Rica 14 000 Pérou 222 000 Australie 50 000 Syrie 9 005 Espagne 204 649 Tchéquie 48 755 Panama 7 000 Canada 170 000 Bolivie 43 000 Lituanie 5 973 Argentine 160 000 Rep. Dominicaine 40 000 Lettonie 1 845 Pologne 150 000 Guatemala 36 000 Estonie 1 400 source: UN AFPA sauf Mauritanie 1.1.2.2. La répartition de la production mondiale TAB./03 : Répartition de la production mondiale (10,1 Mt.) Amérique Centrale et Sud 24% Afrique du Nord 5% Asie 3% Océanie 1% UE 41% Autres pays européens 13% Amérique du Nord 13% Source: UN AFPA
  • 12. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 12/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.1.3. Le couscous 1.1.3.1. La production du couscous Comparativement aux pâtes alimentaires sèches la capacité de production industrielle du couscous est faible (420.000 t./an) et principalement concentrée dans une dizaine de pays regroupés comme suit: -le Maghreb : 250.000 tonnes de capacité annuelle répartie entre Tunisie (80.000 t./an), l’Algérie (70.000 t./an), la Maroc (env. 80-90.000 t./an) et la Mauritanie (env. 9-10.000 t./an) ; -l’Europe : 145.000 tonnes de capacité annuelle sur 3 pays, France (115.000 t./an), Italie (23.000 t./an sur 4 lignes) et Espagne (à Saragosse chez Oromas/Vilafranquina 7.200 t./an); -l’Amérique du Nord : environ 20.000 t./an dont les 2/3 aux USA (une usine US Durum à Philadelphie équipée de 2 lignes couscous) et le solde au Canada (1 usine à Montréal). On dénombre en outre des petites capacités de production au Sénégal (d’ailleurs à l’arrêt en 2004) et en Israël (5.000 t./an chez « couscous maison »). 1.1.3.2. La consommation du couscous En Europe, le couscous est encore principalement consommé par les populations immigrées d’origine maghrébine. Toutefois, la généralisation de la consommation du couscous dans la restauration collective et le développement par les conserveurs de couscous cuisinés prêts à être réchauffés, ainsi que de puissantes actions marketing engagées depuis quelques années, font que la consommation du couscous séduit peu à peu le reste de la population européenne. La sensibilisation du consommateur a notamment permis d’élargir le champ d'utilisation de la graine de couscous à d'autres recettes culinaires. Ainsi, les ventes des fabricants français se redressent quelque peu en période estivale, avec les préparations de taboulés. Malgré tout, les ventes globales de la graine de couscous classique s’essoufflent. Elles ne représentent plus que 70% du chiffre d’affaire pour 86% des livraisons pondérales. En revanche, la croissance est tirée par le succès des couscous aromatisés à forte valeur ajoutée (aromatisation de la graine et ajout d'épices et des herbes déshydratées) qui affiche désormais une pénétration à hauteur de 20% en valeur de chiffre d’affaire et un taux de croissance extrêmement prometteur3 . De même la praticité est un thème profitable. Les graines de couscous en sachets cuisson enregistrent une pénétration significative (pénétration 9% en CA et croissance 7 à 8% par an). 1.1.4. Les pâtes fraîches C’est un secteur un forte expansion. En Europe, la consommation des pâtes fraîches et des pâtes fraîches farcies, croit de 5 à 6% par an4 . Il existe en Europe de nombreuses petites entreprises plus ou moins actives sur ce segment de marché. Les entreprises Lustucru Frais en France (groupe Panzani / PAI – Paribas Affaires Industrielles) et RANA en Italie (présente sur le marché français via sa filiale RANA France CA 2001 7,5 M d’euros) sont les deux leaders en Europe sur ce segment 3 De l’ordre de 35% en 2001 par rapport à 2000 selon une étude SVP/XERFI parue en janvier 2003 4 5,6% en 2001 selon la revue Linéaires de décembre 2001
  • 13. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 13/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge TAB./04 : Le sous-secteur des pâtes fraîches en France et en Italie Unité France Italie Nombre d'entreprises 15 35 Consommation Tonne 85 000 97 000 Production nationale Tonne 85 700 116 000 Exportation Tonne 6 500 19 000 Importation Tonne 5 800 - Principal fabricant Nom Lustucru Frais RANA Production Tonnes 38 000 55 000 Poids relatifs % 44% 47% source: UNIPI et UN.AFPA L'évolution des techniques (pasteurisation, ionisation, emballage sous gaz neutres), a permis de maîtriser la conservation des produits et par suite de garantir la sécurité alimentaire obligatoire vis-à-vis des consommateurs. En Amérique du Nord, les pâtes fraîches et les pâtes fraîches farcies sont préférentiellement distribuées par la chaîne du froid sous la forme de pâtes surgelées. 1.1.5. Les pâtes et couscous cuisinés Des traiteurs industriels préparent des plats cuisinés à base de pâtes alimentaires et de graines de couscous. Ils représentent un débouché pour les fabricants quand ils ne produisent pas eux-mêmes (Martinet, Bonduelle, etc.). Les pâtes alimentaires et la graine de couscous forment ainsi les bases de nombreux plats cuisinés présentés sous différentes formes : des conserves appertisées, des préparations déshydratées, surgelées ainsi que des produits frais. En 2001, les ventes des conserves appertisées en France (2,04 milliards d’euros en 2001) et plus généralement en Europe, ont augmentées de 4% en valeur mais le marché connaît cependant une croissance très contrastée. Les plats cuisinés à base de recette innovante progressent tandis que les conserves à base de bœuf pâtissent de la crise de l’ESB. La niche des raviolis et cannellonis italiens5 notamment régressait d’environ 14%. 1.1.6. Les pâtes pour enfants Ce sont des produits à forte valeur ajoutée pour les jeunes enfants de type pâtes au lait ou la traditionnelle « Floraline » (mélange de semoule de blé dur, de sucre et de tapioca) chez RCL et désormais chez Pastacorp. 1.1.7. Les pâtes et couscous biologiques L’engouement des consommateurs pour les produits issus de l’agriculture biologique a suscité la fabrication et la distribution de pâtes et couscous aux couleurs de ce label (AB). La traçabilité des matières premières utilisées est évidemment en rapport. Les problèmes récents liés à la sécurité alimentaire (Vache folle, salmonelle, etc.) ont sans aucun doute aussi favorisés le report de la faveur des 5 régression d’environ 13,5% en 2001 pour un marché estimé à 43.200 t/an dont 88% pour les raviolis et 12% pour les Canneloni, Lasagne et autres recettes italiennes (Faire Savoir Faire N°472 mars 2002)
  • 14. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 14/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge consommateurs vers ce créneau, lequel au demeurant reste relativement modeste et de l’ordre de 2% en valeur du total des ventes de pâtes alimentaires sèches. 1.1.8. La nomenclature des produits de la branche 1.1.8.1 La nomenclature NC8/NGP en Europe 190211 Pâtes alimentaires contenant des œufs -190211000 PATES ALIMENTAIRES NON-CUITES NI FARCIES NI AUTREMENT PREPAREES, CONTENANT DES OEUFS 190219 Pâtes alimentaires « quotidiennes » -190219100 PATES ALIMENTAIRES, NON-CUITES NI FARCIES NI AUTREMENT PREPAREES, NE CONTENANT NI OEUFS NI FARINE OU SEMOULE DE FROMENT (BLE) TENDRE -190219900 PATES ALIMENTAIRES, NON-CUITES NI FARCIES NI AUTREMENT PREPAREES, CONTENANT DE LA FARINE OU DE LA SEMOULE DE FROMENT (BLE) TENDRE, MAIS NE CONTENANT PAS D'ŒUFS 190220 Pâtes alimentaires farcies -190220100 PATES ALIMENTAIRES, FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES, CONTENANT EN POIDS > 20% DE POISSONS ET CRUSTACES, MOLLUSQUES ET AUTRES INVERTEBRES AQUATIQUES -190220300 PATES ALIMENTAIRES, FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES, CONTENANT EN POIDS > 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMIL., DE VIANDES ET D'ABATS DE TOUTES ESPECES, Y. C. LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU ORIGINE -190220301 PATES ALIMENTAIRES FARCIES (MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES), CONTENANT EN POIDS PLUS DE 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMILAIRES, DE VIANDES ET D'ABATS DE L'ESPECE BOVINE, Y COMPRIS LES GRAISSES DE TOUTE NATURE DE L'ESPECE BOVINE -190220302 PATES ALIMENTAIRES FARCIES (MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES), CONTENANT EN POIDS PLUS DE 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMILAIRES, DE VIANDES ET D'Abats DES ESPECES OVINE OU CAPRINE, Y COMPRIS LES GRAISSES DE TOUTE NATURE DES ESPECES OVINE OU CAPRIN -190220309 PATES ALIMENTAIRES FARCIES (MEME CUITES OU AUTREMENT PREPAREES), CONTENANT EN POIDS PLUS DE 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMILAIRES, DE VIANDES ET D'ABATS AUTRES QUE DES ESPECES BOVINE, OVINE OU CAPRINE, Y COMPRIS LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU..... -190220910 PATES ALIMENTAIRES FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, CUITES (A L'EXCL. DES PRODUITS CONTENANT EN POIDS > 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMIL., DE VIANDES ET D'ABATS DE TOUTES ESPECES, Y. C. LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU ORIGINE, OU..... -190220990 PATES ALIMENTAIRES FARCIES DE VIANDE OU D'AUTRES SUBSTANCES, MEME AUTREMENT PREPAREES (A L'EXCL. DES PRODUITS CONTENANT EN POIDS > 20% DE SAUCISSES, SAUCISSONS ET SIMIL., DE VIANDES ET D'ABATS DE TOUTES ESPECES, Y. C. LES GRAISSES DE TOUTE NATURE OU ORIGINE, OU.....
  • 15. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 15/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 190230 Autres pâtes alimentaires -190230100 PATES ALIMENTAIRES, SECHEES (A L'EXCL. DES PATES ALIMENTAIRES FARCIES) -190230900 PATES ALIMENTAIRES, CUITES OU AUTREMENT PREPAREES (A L'EXCL. DES PATES ALIMENTAIRES FARCIES OU SECHEES) 190240 Couscous -190240100 COUSCOUS, NON-PREPARE -190240900 COUSCOUS, CUIT OU AUTREMENT PREPARE 1.1.8.2. La nomenclature aux USA 1902.40.00.00 Couscous 1902.30.00.20 Pâtes fraîches 1902.30.00.40 Pâtes fraîches congelées 1902.30.00.60 Pâtes fraîches farcies 1902.20.00.20 Pâtes farcies en conserve 1902.20.00.40 Pâtes congelées farcies 1902.20.00.60 Autres pâtes farcies 1902.19.20.00 Pâtes alimentaires 1902.19.20.10 Pâtes / UE / IPR 1902.19.20.20 Pâtes / UE / RER 1902.19.20.30 Autres Pâtes UE 1902.19.20.90 Pâtes autres que celles UE 1902.19.40.00 Autres pâtes alimentaires 1902.11.20.00 Pâtes aux oeufs 1902.11.20.10 Pâtes aux oeufs/ UE / IPR 1902.11.20.20 Pâtes aux oeufs/ UE / RER 1902.11.20.30 Autres Pâtes aux oeufs UE 1902.11.20.90 Pâtes aux oeufs autres que UE 1902.11.40.00 Autres pâtes aux oeufs 1.1.8.3. La nomenclature au Maroc 1902110010 :PATES ALIMENTAIRES NON CUITES DE CONSOMMATION COURANTE CONTENANT DES OEUFS 1902110020 :VERMICELLES DE RIZ NON CUITES CONTENANT DES OEUFS 1902110090 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES AVEC OEUFS NON CUITES 1902190019 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES NE CONTENANT PAS DE FARINE OU DE SEMOULE DE BLE TENDRE 1902190091 :PATES DE REGIME AU GLUTEN 1902190099 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES NON CUITES NI FARCIES 1902200010 :PATES ALIMENTAIRES FARCIES DE VIANDES OU D'ABATS 1902200091 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES FARCIES CUITES 1902200099 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES FARCIES 1902300000 :AUTRES PATES ALIMENTAIRES 1902400011 COUSCOUS NON PREPARE, NE CONTENANT PAS DE FARINE DE BLE TENDRE, EN EMBALLAGE INFERIEUR OU EGAL A 5KGS 1902400019 AUTRES COUSCOUS NON PREPARES, CONTENANT FARINE DE BLE TENDRE 1902401191 COUSCOUS NE CONTENANT PAS DE FARINE OU DE SEMOULE DE BLE TENDRE
  • 16. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 16/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1902401199 AUTRES COUSCOUS NON PREPARES, CONTENANT FARINE OU SEMOULE DE BLE TENDRE 1902401900 COUSCOUS PREPARE EN EMBALLAGE INFERIEUR OU EGAL A 5 KGS 1902409191 COUSCOUS NON PREPARE, EMBALLAGE DIVERS 1902409199 COUSCOUS SS FARINE, SANS SEMOULE BLE, SANS OEUF, NON PR 1902409900 COUSCOUS PREPARE; SAUF EN EMBALLAGE INFERIEUR OU EGAL A 5 KGS 1.2. LA BRANCHE PATES ALIMENTAIRES ET COUSCOUS AUX USA 1.2.1. La production américaine En 1997, les USA comptaient 266 fabricants de pâtes alimentaires, principalement concentrés (42% en nombre d’établissements et 48% au regard de l’activité) dans 7 états : Missouri (13,8% des ventes) ; New Jersey (9,8%) ; Californie (9,2%) ; Pennsylvanie (5,1%) ; Massachusetts (3,7%) ; Washington (3,4%) ; Illinois (3,3%). En 1992, ils n’étaient que 199 fabricants qui produisaient l’équivalent de 1.380 millions USD (contre 1.767 millions USD en 1997). En revanche, en 2001, les fabricants de pâtes américains n’étaient plus que 222 dont 17 entreprises cumulaient 68% des emplois de la branche (5.200 employés) et 78% des salaires. TAB./05 : Employment size of pasta making enterprise (1999) Salaires Entreprises Ets Employés ($1,000) All firms 228 239 5 231 149,571 Firms with no employees (as of March 12) 21 21 0 637 Firms with 1 to 4 employees 73 73 180 2,365 Firms with 5 to 9 employees 64 64 428 6,36 Firms with 10 to 19 employees 39 39 509 8,322 Firms with 20 to 99 employees 14 14 564 14,01 Firms with 100 to 499 employees 7 10 727 24,166 Firms with 500 employees or more 10 18 2 823 93,711 source: statistics of US Busnisses En 2003, la production annuelle américaine de pâtes alimentaires séchées est évaluée de l’ordre de 1,2 million de tonnes pour une consommation voisine de 1,5 million de tonnes. 1.2.2. La distribution des pâtes alimentaires aux USA TAB./06 : Distribution de la production domestique aux Etats-Unis 1996 1997 tonne % tonne % Détaillant 721 474 60,8% 653 369 56,2% Restauration 152 553 12,9% 186 452 16,0% Industries AA 312 688 26,3% 322 869 27,8% Total 1 186 715 100,0% 1 162 690 100,0% source: US department of Commerce
  • 17. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 17/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge En ce qui concerne les consommations de pâtes alimentaires, les parts de la RHF et des IAA sont relativement plus élevées aux USA qu’en Europe 1.2.3. Les exportations américaines TAB./07 : Exportation pâtes alimentaires et couscous depuis les USA Nomencl. Année 2002 Janvier / octobre 2003 NAICs Produits Kg 1000 USD USD/kg Kg 1000 USD USD/kg 1902.40.00.00 Couscous 1 325 308 1 025 0,77 946 002 716 0,76 1902.30.00.20 Pâtes fraîches 24 891 431 43 673 1,75 19 865 517 36 420 1,83 1902.30.00.40 Pâtes fraîches congelées 178 703 364 2,04 93 527 185 1,98 1902.30.00.60 Pâtes fraïches farcies 10 563 146 18 011 1,71 8 071 588 14 866 1,84 1902.20.00.20 Pâtes farcies en conserve 6 023 275 13 529 2,25 5 509 632 13 330 2,42 1902.20.00.40 Pâtes congelées farcies 3 149 888 8 832 2,80 2 070 066 6 544 3,16 1902.20.00.60 Autres pâtes farcies 363 339 992 2,73 165 036 384 2,33 1902.19.20.00 Pâtes alimentaires 49 282 113 48 282 0,98 39 514 520 42 889 1,09 1902.19.40.00 Autres pâtes alimentaires 3 204 253 4 582 1,43 1 953 146 2 943 1,51 1902.11.20.00 Pâtes aux oeufs 13 468 428 11 270 0,84 17 465 099 14 426 0,83 1902.11.40.00 Autres pâtes aux oeufs 2 611 036 3 245 1,24 1 936 597 3 109 1,61 Totaux 115 060 920 153 805 1,34 97 590 730 135 812 1,39 Source: Foreign Trade Division, U.S. Census Bureau. Le volume exporté des pâtes alimentaires et couscous séchés, avoisine 70.000 t en 2002 et dépassera probablement cet objectif en 2003 (61 Kt de janvier à décembre 2003). Les pays destinataires des pâtes alimentaires USA sont principalement le Canada (44.800 t. en 2002 et 33.500 t./10 mois 2003) et le Japon (10.650 t. en 2002 et 10.500 t. pour 10 mois 2003). Les couscous américains sont quasi exclusivement exportés vers le marché canadien (115 t. en 2002 et 93 t. pour les 10 mois 2003).
  • 18. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 18/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.2.4. Les importations pâtes et couscous américaines TAB./08 : Importation pâtes alimentaires et couscous aux USA Nomencl. Année 2002 Janvier / octobre 2003 NAICs Produits Kg 1000 USD USD/kg Kg 1000 USD USD/kg 1902.40.00.00 Couscous 3 253 376 3 165 0,97 2 488 904 2 525 1,01 1902.30.00.20 Pâtes fraîches 7 668 163 7 195 0,94 3 623 216 3 568 0,98 1902.30.00.40 Pâtes fraîches congelées 31 954 023 48 165 1,51 19 037 473 28 963 1,52 1902.30.00.60 Pâtes fraïches farcies 19 673 326 44 350 2,25 18 771 190 43 068 2,29 1902.20.00.20 Pâtes farcies en conserve 750 717 954 1,27 465 701 604 1,30 1902.20.00.40 Pâtes congelées farcies 3 949 987 9 388 2,38 4 146 274 10 238 2,47 1902.20.00.60 Autres pâtes farcies 6 169 101 16 299 2,64 5 053 396 16 027 3,17 1902.19.20.10 Pâtes / UE / IPR 9 937 080 9 543 0,96 6 579 850 6 247 0,95 1902.19.20.20 Pâtes / UE / RER 28 715 268 16 884 0,59 24 456 875 17 953 0,73 1902.19.20.30 Autres Pâtes UE 111 382 776 79 320 0,71 90 583 299 71 437 0,79 1902.19.20.90 Pâtes autres que celles UE 102 357 306 93 254 0,91 80 722 255 78 027 0,97 1902.19.40.00 Autres pâtes alimentaires 23 237 779 42 934 1,85 16 089 337 29 466 1,83 1902.11.20.10 Pâtes aux oeufs/ UE / IPR 110 241 231 2,10 87 028 213 2,45 1902.11.20.20 Pâtes aux oeufs/ UE / RER 374 774 356 0,95 281 034 410 1,46 1902.11.20.30 Autres Pâtes aux oeufs UE 4 615 886 6 004 1,30 3 551 139 5 076 1,43 1902.11.20.90 Pâtes aux oeufs autres que UE 4 591 183 5 266 1,15 2 935 029 3 683 1,25 1902.11.40.00 Autres pâtes aux oeufs 8 463 143 13 577 1,60 15 521 097 25 315 1,63 Totaux 367 204 129 396 885 1,08 294 393 097 342 820 1,16 Source: Foreign Trade Division, U.S. Census Bureau. Le tableau ci-dessus inclut les pâtes fraîches, cuisinées et surgelées (19% en tonnage et 31% en valeur). Les pâtes alimentaires comme définies dans les nomenclatures 190219 et 190211 représentent 317.000 tonnes dont 41 Kt pour les pâtes aux œufs. Les pâtes alimentaires importées aux USA en 2003 ont été principalement livrées par les entreprises italiennes (43,7% des entrées), du Canada (22,7% des entrées), du Mexique (7,6% des entrées), de Chine (6%), de Corée du Sud (4,5%), de Thaïlande (4,4%), etc. Les subdivisions de la nomenclature 1902192010 et 1902192020 servent à distinguer des régimes particuliers : IPR (Inward Processing Regime) et RER (Reduced Export Refund) pour les pâtes alimentaires de la nomenclature 190219 en provenance de L’Union Européenne.
  • 19. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 19/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.2.5. Les importations couscous aux USA par pays d’origine TAB./09 : Origine des importations Couscous aux USA en 2002 et 2003 12 mois 2002 10 mois 2003 (janv.-oct.) 190240 IMPORT kg % 1000 USD USD/kg kg % 1000 USD USD/kg WORLD TOTAL 3 253 376 100,0% 3 165 0,97 2 488 904 100,0% 2 525 1,01 Canada 1 194 007 36,7% 977 0,82 778 333 31,3% 647 0,83 China 2 790 0,1% 4 1,43 - - - - France 878 663 27,0% 829 0,94 620 082 24,9% 561 0,90 Greece 3 000 0,1% 2 0,67 - - - - Guyana 89 618 2,8% 96 1,07 40 244 1,6% 65 1,62 Israel 460 796 14,2% 607 1,32 468 499 18,8% 600 1,28 Italy 12 974 0,4% 11 0,85 - - - - Ivory Coast 8 200 0,3% 11 1,34 14 400 0,6% 3 0,21 Japan 16 302 0,5% 62 3,80 26 929 1,1% 105 3,90 Jordan 7 918 0,2% 9 1,14 2 177 0,1% 4 1,84 Korea, South 117 752 3,6% 277 2,35 91 787 3,7% 236 2,57 Lebanon 5 960 0,2% 9 1,51 3 882 0,2% 8 2,06 Morocco 101 400 3,1% 56 0,55 88 063 3,5% 54 0,61 Senegal - - - - 1 940 0,1% 4 2,06 Taiwan 7 533 0,2% 6 0,80 9 391 0,4% 22 2,34 Thailand 8 946 0,3% 10 1,12 18 684 0,8% 30 1,61 Tunisia 337 517 10,4% 199 0,59 324 493 13,0% 185 0,57 Source: Foreign Trade Division, U.S. Census Bureau. Les livraisons de couscous aux USA ont principalement pour origine le Canada (1/3 des entrées) et la France (1/4 des entrées). La pénétration des produits tunisiens est en progression en 2003 (13%) par rapport à 2002 (10%). Les couscous marocains sont également présents (3,1% et 3,5% en 2002 et 2003 respectivement). 1.3. LA BRANCHE PATES ET COUSCOUS EN EUROPE 1.3.1. Les fabricants pâtes et couscous en Europe 1.3.1.1. L’évolution des 10 dernières années TAB./10 : L'industrie des pâtes et couscous en Europe Unité 1992 1997 2002 Nombre d'entreprises 252 212 195 Personnes employées 14 625 13 070 12 344 Production tonne 3 385 509 3 949 058 3 983 026 Consommation tonne 2 739 751 2 997 469 3 023 051 source: UN AFPA
  • 20. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 20/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge Au cours de la décennie écoulée, la branche pâtes alimentaires et couscous perdait le quart des entreprises et plus de 2000 emplois (16% des effectifs). Dans le même temps la production croissait de 18% tandis que la consommation augmentait seulement de 10%. 1.3.1.2. Les monographies rapides par pays TAB./11 : Branche pâtes alimentaires et couscous en EUROPE (2002) Autriche Belgique Hollande France Allemagne Grèce Italie Portugal Royaume uni Espagne Suède Nombre de fabricants 6 3 9 20 7 132 3 1 12 1 Nombre d’employés 103 n.d 1 500 2 102 650 6 904 300 150 650 40 Production (en 1000 tonnes) 26 100 255 253 112 2 986 69 n.d 192 21 Exportation (en 1000 tonnes) 1 50 34 21 21 1 489 6 n.d 41 1 Europe - - 20 13 2 889 - n.d 36 1 Pays tiers - - 15 8 18 600 - n.d 5 - Importation (en 1000 tonnes) 3 95 224 253 10 10 6 110 46 2 Europe - - 219 244 10 9 - - 46 2 Pays tiers - - 5 9 0 1 - - - - Consommation nationale ( Kt) - - 444 484 - 1 497 69 - 186 60 Consommation par tête (en kg) 4 5 8 6 9 26 7 3 5 7 Matières premières utilisées blé dur (1000 t.) 40 nd 390 400 175 4 800 100 100 256 11 blé tendre (1000 t.) - - - - - - - 10 1 13 oeufs (1000 t.) - - 12 39 - 105 - - 2 - (1) Autriche et Benelux = données 2000 Source : Union des associations des fabricants de pâtes alimentaires de l’Union Européenne (UNAFPA) L’industrie italienne domine la branche en Europe, forte d’un marché domestique proportionnellement 3 à 4 fois plus important que tout autre au monde ; forte au surplus d’un courant d’exportation très soutenu et important. Les ¾ des pâtes alimentaires en Europe et presque le tiers des pâtes alimentaires produites dans le monde sont le fait de l’industrie italienne. Les branches industrielles allemande, française et espagnole s’alignent loin derrière. 1.3.2. Les produits La gamme des produits est assez homogène en Europe : des pâtes longues (spaghetti), des pâtes courtes (macaroni courts, coquillettes, nouilles plates, torsades), des pâtes estampées (papillons), des pâtes à potage (vermicelle et alphabets dans les pays du nord de l’Europe ; plombs, avoine, langues d’oiseaux plus au sud) des spécialités (lasagne, nids, cannelloni). Les distributeurs proposent en outre les produits régionaux : des pâtes aux oeufs en Europe du Nord, et notamment des pâtes particulièrement riches en œufs (pâtes d’Alsace : 8 œufs au kilo) en Alsace et en Bavière ; des pâtes à base de blé tendre en Allemagne (et notamment l’ex-Allemagne de l’Est) ; des pâtes à forte épaisseur pour l’Italie du Sud. Ces produits sont conditionnés en sachets à base de complexe polypropylène 500g / 1kg (sachets coussins et sachets à fonds et dessus carrés) ainsi qu’en étui carton (Barilla). Les pâtes premier prix et les marques de distributeurs sont plus souvent conditionnés en sachets coussins.
  • 21. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 21/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.3. La distribution Les principaux marchés en Europe en rapport avec la consommation individuelle et la population sont par ordre décroissant : l’Italie, la France, l’Allemagne et l’Espagne. Les parts de marchés des cinq enseignes les plus importantes dans leur pays respectif sont indicatives du degré de concentration de la distribution. TAB./12 : Part de marchés des cinq plus grosses enseignes Norvège 98,50% Grande-Bretagne 63,70% Luxembourg 96,70% Hongrie 62,50% Suède 94,00% Allemagne 62,40% Finlande 91,50% Portugal 60,00% Suisse 88,00% Espagne 56,60% France 80,70% Grèce 44,70% Danemark 79,30% République tchèque 36,90% Autriche 78,80% Italie 28,80% Pays-Bas 77,80% Slovaquie 81,30% Belgique 76,20% Pologne 16,10% Irlande 64,70% Source : étude M+M Eurodata, année 2000 En France, Allemagne et Espagne, la distribution est très concentrée et très structurée ainsi qu’en Belgique, au Pays-Bas et en Grande Bretagne. En revanche, l’Italie possède encore un réseau important de grossistes qui alimentent de nombreux petits points de vente. En Angleterre, les magasins de proximité (environ 20% de PDM), et les supérettes (environ 15% de PDM) sont pareillement en recul comme un peu partout en Europe.
  • 22. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 22/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.4. Les coûts de production en Europe 1.3.4.1. Coût de l’électricité 6 TAB./13: Prix de l'électricité en Europe (€/100 KWH) pour une puissance souscrite de 500 KW ; utilisation 4000 heures/an ; consommation annuelle de l'ordre de 2 millions de KWH Pays Ville €/100 kwh Pays Ville €/100 kwh Belgique National 7,42 France Paris 5,62 Allemagne Düsseldorf 7,43 Lille 5,62 Hambourg 7,39 Lyon 5,62 Hanovre 7,90 Irlande Dublin 10,59 Francfort 7,55 Italie National 7,35 Munich 10,47 Luxembourg National 7,01 Leipzig 6,14 Portugal National 6,72 Grèce Athènes 5,55 Royaume Unie Londres 3,44 Espagne Madrid 5,62 National 3,46 Norvège National 5,13 source Europa juillet 2003 Le prix du kWh au Maroc est annoncé de l’ordre de 0,85 MAD soit de l’ordre de 8 €/100 kWh quand on considère un change de 1MAD = 0,094 euros. Il suit que le prix de l’électricité au Maroc est comparable au prix payé par les industriels allemands, belges, irlandais ainsi que par les industriels italiens. En revanche, les industriels français, grecs, espagnols et surtout britanniques sont avantagés sur ce poste. Les industriels tunisiens sont également légèrement avantagés à ce titre (6,9 €/100 kWh ; 0,74 MAD/kWh). Les ratios de consommation en France sont de l’ordre de 170 à 200 kWh par tonne de pâtes / couscous produites soit de 9,5 à 11 euros la tonne (100 à 130 MAD la tonne). 6 voir bibliographie 06 : statistiques en bref thème 8-22/2003 le prix de l’électricité en Europe
  • 23. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 23/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.4.2. Autre énergie : le gaz 7 TAB./14 : Prix du gaz en Europe (€/GJ) Pour une consommation annuelle de l'ordre de 41.860 Gigajoules (GJ) ou 11,63 GWh pendant 250 jours et 4000 heures par an Pays Ville €/GJ Pays Ville €/GJ Belgique National 4,14 Italie Milan 5,77 Allemagne Dusseldorf 7,73 Turin 5,77 Hambourg 7,73 Rome 5,77 Hanovre 7,20 Naples 5,77 Francfort 8,20 Portugal National 5,72 Munich 8,53 Royaume Unie Londres 2,48 Espagne Madrid 4,52 National 2,50 France Paris 5,37 Birminghan 2,38 Lyon 5,28 Marseille 5,37 source Europa juillet 2003 On retrouve à peu prés la même hiérarchie pour le gaz que pour l’électricité. Les industriels allemands sont les moins avantagés tandis que les britanniques disposent d’une énergie à très bas prix. Les ratios de consommation en France sont voisins de 2,5 Giga joules (600 à 690 kWh) la tonne produite soit de 11,5 à 13,5 euros la tonne de pâtes (120 à 140 MAD/tonne). Les industriels marocains n’utilisent pas le gaz, ils préfèrent un carburant plus avantageux : le gas-oil voire un fuel plus lourd (fuel 2 à 2 MAD le litre) qui incidemment encrasse aussi davantage. Si les industriels marocains optimisent les coûts de production (le fuel lourd par rapport au gaz réduit sensiblement le coût du séchage des pâtes et couscous), Il ne semble pas pour autant qu’ils en tirent un avantage évident par rapport à leurs homologues en Europe et en Tunisie. 1.3.4.3. La productivité en Europe La productivité en Europe Les productivités moyennes sont très variables d’un pays l’autre et au sein du même pays d’une unité l’autre. Les unités ultraperformantes du nord de l’Italie annoncent des niveaux de l’ordre de 1.500 t./an/employé qui sont 3 à 4 fois plus élevés que la moyenne nationale. Dans le même temps les régionaux qui produisent des spécialités pointues et des formats réputés difficiles (nids, lasagnes) se soucient peu de productivité, laquelle dans ce cas ne dépasse pas souvent 100t./an/employé. TAB./15 : La productivité moyenne en Europe Autriche France Suède Allemagne Grèce Italie Portugal Espagne Production (1000 tonnes) 26 255 21 253 112 2 986 69 192 Effectifs employés 103 1 500 40 2 102 650 6 904 300 650 Tonne /an /employé 252 170 525 120 172 433 228 295 Source : Union des associations des fabricants de pâtes alimentaires de l’Union Européenne (UNAFPA) 7 voir Bibliographie 07 Statistiques en bref – Thème 8-20/2008 le prix du gaz en Europe
  • 24. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 24/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge La Tunisie avec 1000 personnes employées produisant environ 185.000 t. de pâtes et couscous affiche une performance honorable : environ 185 t. par employé et par an. La performance moyenne des 9 entreprises marocaines dont la production a été répertoriée, qui annoncent prés de 70.000 tonnes de production en 2002 avec 450 employés, est un peu inférieure : 155 tonnes par employé et par an. On présume que le ratio national n’est pas sensiblement différent. Les salaires en France La France connaît une productivité relativement faible. Dans le même temps, les salaires des ouvriers français sont réputés être parmi les plus élevés (après l’Allemagne, laquelle au demeurant affiche aussi une faible productivité moyenne) de la zone Europe. TAB./16 : MONTANT DU SALAIRE MINIMUM INTERPROFESSIONNEL DE CROISSANCE (SMIC) Année Smic horaire brut en euros Smic mensuel brut pour 169h en euros Date de parution au JO France 2003 7,19 1 215,11 28/06/2003 2002 6,83 1 154,27 28/06/2002 2001 6,67 1 127,23 29/06/2001 source : INSEE France 1.3.4.4. Les coûts moyens des productions européennes TAB./17 : Coût en euros pour 100 kg de pâtes et couscous en Tunisie et en Europe (2001) Moyennes Nationales pâtes alimentaires et couscous (a) Couscous / France (b)Postes de coûts TUNISIE ITALIE France ESPAGNE vrac Etui 1kg Coût de la matière première 27,61 24,63 29,10 26,87 30,22 30,22 Energies et consommables 1,34 2,76 2,46 2,76 3,53 3,53 Emballages sachets coussin 500g 3,32 4,40 4,63 4,40 Emballages Etuis Carton 1kg 7,50 Emballages vrac (polyp 25 kg) 1,00 suremballage polyéthylène 0,49 0,52 0,52 0,52 suremballage carton 1,50 Main d'œuvre 2,20 2,61 5,26 3,77 5,50 5,50 Total (c) 34,96 34,93 41,98 38,32 40,25 48,25 (a) moyenne nationale pâtes et couscous (source monographie études sectorielles diverses) (b) ces données sont contestables et extraites du compte d'exploitation (non pur) d'une seule société française (c) hors amortissements, frais financiers, frais commerciaux et marketing externes, ainsi que impôts et taxes Les ratios marocains ne sont pas radicalement différents. Le coût matière est cependant 60% plus élevé en rapport avec des semoules relativement chères comparativement au marché international. Le fait reflète naturellement le prélèvement à l’entrée des blés au Maroc. Le poids des semoules dans le prix de revient (hors amortissements, frais commerciaux et frais financiers) est par suite sensiblement plus élevé au Maroc (83%) par rapport à la Tunisie (79%) et à l’Europe (70%).
  • 25. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 25/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge TAB./18 : Prix de revient moyen des produits au Maroc (€/100kg) poste de coûts PC CC BD PL CC BT Coût de la matière première 43,79 44,11 48,07 36,30 Energies et consommables 2,75 4,01 4,32 3,95 Emballages sachets 3,17 3,57 7,05 3,29 Main d'oeuvre 1,75 2,17 1,88 2,16 Total 51,47 53,86 61,32 45,70 Source: données entreprises visitées En revanche les coûts de production (énergie + consommables dont emballages + main d’œuvre) des tunisiens (7,35 €/100kg) et des marocains (7,67 €/100kg) sont très comparables, tandis que les européens supportent des coûts supérieurs (11 à 12 €/100kg). 1.3.5. Les avantages comparatifs des fabricants européens 1.3.5.1. Considérations générales Les fabricants italiens dominent de loin le marché européen aussi bien que le marché mondial. Ils bénéficient d’une réputation séculaire laquelle au demeurant n’est pas usurpée. Ils allient en effet le savoir faire industriel, une productivité optimum et un dynamisme commercial sans égal. Fort de ces atouts, les fabricants italiens sont leaders sur tous les marchés en Europe et en Amérique du Nord. L’Europe représente un immense marché de plus de 300 millions de consommateurs. La distribution y est très structurée mais reste néanmoins diversifiée et ouverte. L’approvisionnement en matière première est compétitif : la production européenne de blé dur est importante et les semouleries locales sont parmi les plus performantes au monde. Les fabricants européens d’équipement à tous niveaux pour la semoulerie, pour la fabrication des pâtes alimentaires et du couscous, pour le conditionnement sont tous leaders mondiaux dans leur catégorie. Les organismes professionnels représentatifs (les syndicats nationaux et les associations européennes) sont très dynamiques. La recherche et le développement sont assurés par de multiples centres de recherche et relayés par les centres de formation hyper spécialisés. En revanche les salaires européens sont élevés et les normes aussi bien que les contraintes environnementales en matière de construction et d’aménagement des unités de production renchérissent sensiblement les investissements. 1.3.5.2. Les options stratégiques La politique des marques : le leader mondial Barilla (PDM 25% en Europe dont PDM 36% en Italie) et accessoirement le groupe italien De Cecco (les pâtes De Cecco sont épisodiquement présentes sur les linéaires français), sont l’exemple d’une stratégie de pénétration des marchés basée sur une marque de notoriété internationale. Il en est de même à échelle réduite des leaders nationaux : Panzani en France (PDM 35%) et Gallo en Espagne (PDM 45%). La compétitivité industrielle : D’autres privilégient la compétitivité des prix mais pour être rationnelle, cette stratégie impose de disposer d’un outil de production particulièrement performant. C’est le cas des industriels qui ont des outils intégrés avec des semouleries hyper performantes (tel Vilafranquina / OROMAS en Espagne). C’est également le cas des industriels du nord de l’Italie qui ont des outils de production pâtes alimentaires très compétitifs (Zarra, Valdigrano, Gazzola, Pagani, etc.).
  • 26. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 26/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.6. Les échanges coucous en Europe Il nous a paru profitable de mettre ici l’accent sur les seuls échanges couscous, qui est un domaine d’excellente des fabricants marocains si l’on se réfère aux exportations de ces derniers. Quoi qu’il en soit, les échanges pâtes ont également été traités. En fait les échanges mondiaux sont dominés par les fabricants Italiens et accessoirement par les fabricants français et espagnols. Il est donc possible de consulter les données du commerce international des pâtes alimentaires aux paragraphes consacrés à ces 3 pays, ainsi que ceux consacrés aux USA et au Canada. 1.3.6.1 Les échanges intra européens Importations par pays en provenance des autres membres UE TAB./19 : Les importations couscous (190240) – échanges intra-européens tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t France 13 050,8 8 818,2 675,7 8 573,5 5 409,7 631,0 Italie 863,5 905,8 1 049,0 437,9 495,1 1 130,7 Espagne 873,7 1 336,2 1 529,4 381,1 587,7 1 542,0 Belgique 3 119,5 3 339,6 1 070,6 1 789,5 1 969,2 1 100,4 Royaume unie 6 180,2 5 683,9 919,7 3 605,1 4 676,6 1 297,2 Suede 1 328,5 1 309,9 986,0 523,0 557,7 1 066,3 Allemagne 1 392,7 1 598,1 1 147,5 677,1 786,1 1 160,9 Finlande 221,7 307,4 1 386,6 64,6 67,0 1 036,5 Autriche 173,8 209,9 1 207,8 67,9 117,3 1 727,7 Luxembourg 101,8 259,3 2 547,1 43,2 108,7 2 515,5 Irlande 271,3 297,2 1 095,5 119,4 123,1 1 031,3 Danemark 158,1 153,0 967,6 55,7 59,7 1 072,4 Pays Bas 321,8 293,3 911,6 165,4 139,2 841,3 Autres 94,1 136,6 1 451,8 77,7 126,3 1 625,5 Total des échanges 28 151,5 24 648,5 875,6 16 581,1 15 223,2 918,1 Pays Importateurs année 2002 Premier semestre 2003 source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT Les principaux pays destinataires des échanges intra européens sont dans l’ordre la France (origine Italie), le Royaume Uni (origine France principalement), la Belgique (origine France également), l’Allemagne, la Suède, l’Italie et l’Espagne
  • 27. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 27/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge Exportations par pays à destination des autres membres UE TAB./20 : Les exportations couscous (190240) - échanges intra européens tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t France 12 558,7 11 798,3 939,4 6 477,7 6 042,4 932,8 Italie 10 854,1 6 097,3 561,8 8 171,0 4 619,7 565,4 Espagne 2 962,0 1 875,1 633,1 882,1 580,7 658,3 Belgique 774,1 1 566,7 2 023,9 420,2 825,4 1 964,2 Royaume unie 70,4 122,8 1 744,3 69,1 66,7 965,0 Suede 989,8 2 176,6 2 199,0 193,7 404,9 2 090,2 Allemagne 134,9 188,8 1 399,3 79,5 105,6 1 328,8 Finlande - - - - - - Autriche 7,5 10,4 1 390,7 10,3 12,2 1 180,6 Luxembourg 3,8 7,9 2 071,1 1,7 3,6 2 141,2 Irlande - - - - - - Danemark 0,5 2,6 5 120,0 0,1 0,9 9 200,0 Pays Bas 202,9 180,1 887,7 14,0 18,6 1 330,7 Autres 0,5 0,3 680,0 0,2 0,2 850,0 Total des échanges 28 559,2 24 026,8 841,3 16 319,6 12 680,8 777,0 Pays Exportateurs année 2002 Premier semestre 2003 source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT Les principaux pays expéditeurs des échanges intra européens sont naturellement en premier lieu les 3 pays producteurs : la France, l’Italie et l’Espagne. Les flux significatifs depuis la Belgique et la Suède sont sans aucun doute la manifestation d’un transit important avec ou sans valorisation (réexportation de couscous préparé).
  • 28. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 28/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.6.2. Les échanges avec les pays tiers Importations en provenance des pays tiers dont Maroc et Tunisie TAB./21 : Les importations couscous (190240) - échanges extra européens tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t France 1 300,7 1 083,8 833,2 833,2 678,1 813,8 Italie 100,3 145,5 1 450,2 130,3 117,4 901,0 Espagne 394,1 284,7 722,5 315,6 230,7 730,9 Belgique 340,2 290,9 855,0 292,7 263,5 900,2 Royaume unie 162,7 313,5 1 926,9 48,3 59,0 1 222,4 Suede 9,3 17,6 1 896,8 5,4 5,8 1 081,5 Allemagne 25,9 17,5 673,7 49,6 37,6 757,5 Finlande - 0,1 - - 0,3 - Autriche - - - - - - Luxembourg - - - - - - Irlande - - - - - - Danemark - - - - - - Pays Bas 66,3 46,5 702,0 27,0 19,3 713,3 Autres 1,1 4,0 3 600,0 - 0,5 - Total des échanges 2 400,6 2 204,0 918,1 1 702,1 1 412,2 829,7 source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT Pays Importateurs année 2002 Premier semestre 2003 La France est la principale bénéficiaire des importations en provenance des pays tiers (55% des importations à ce titre, d’ailleurs principalement en provenance du Maroc). Les autres pays bénéficiaires sont l’Espagne, la Belgique et le Royaume Uni. Le Maroc est également très présent sur ces 3 destinations.
  • 29. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 29/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge Exportations à destination des pays tiers dont Maroc et Tunisie TAB./22 : Les exportations couscous (190240) - échanges extra européens tonne € 1 000 €/t tonne € 1 000 €/t France 5 401,5 5 774,6 1 069,1 2 705,3 2 856,7 1 056,0 Italie 1 899,3 1 611,8 848,6 973,2 820,1 842,6 Espagne 122,3 104,0 850,6 55,1 40,5 734,7 Belgique 4,7 9,4 2 008,5 2,2 8,4 3 818,2 Royaume unie 26,1 65,2 2 499,6 19,2 48,9 2 547,4 Suede 116,3 314,6 2 705,1 43,0 110,5 2 570,0 Allemagne 128,7 316,6 2 460,1 60,1 148,5 2 471,4 Finlande 2,5 3,7 1 480,0 3,9 5,8 1 487,2 Autriche 1,3 2,2 1 692,3 4,0 6,5 1 617,5 Luxembourg - - - - - - Irlande - - - - - - Danemark 0,3 2,5 8 366,7 - - - Pays Bas 25,5 38,0 1 490,2 12,2 17,0 1 392,6 Autres 0,1 0,2 2 200,0 0,3 0,0 66,7 Total des échanges 7 728,6 8 243,0 1 066,6 3 878,5 4 062,8 1 047,5 source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT Pays Exportateurs année 2002 Premier semestre 2003 La France est naturellement le principal exportateur européen vers les pays tiers, suivi par l’Italie. Les autres expéditions ne sont pas vraiment significatives : aussi bien depuis l’Espagne (pays doté d’une capacité de production) que depuis la Suède ou l’Allemagne. Dans le cas des 2 derniers pays, ce sont probablement des réexportations après valorisation (traiteur) comme le suggèrent les prix unitaires.
  • 30. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 30/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.6.3. Les importations couscous en Europe depuis Maroc et Tunisie Importations couscous en provenance du Maroc TAB./23 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis le Maroc tonne 1 000 € €/t tonne 1 000 € €/t France 1 257,00 1 022,31 813,29 796,60 630,30 791,24 Pays-Bas 59,00 42,64 722,71 17,60 12,22 694,32 Allemagne 21,30 15,07 707,51 46,70 33,33 713,70 Italie 20,10 20,10 1 000,00 33,50 21,75 649,25 Royaume Uni 46,90 78,47 1 673,13 25,10 9,42 375,30 Grece 1,10 3,92 3 563,64 - 0,50 - Espagne 362,00 255,28 705,19 298,20 216,03 724,45 Belgique 330,20 257,93 781,13 278,20 219,98 790,73 Suede 3,00 1,19 396,67 - - - Total Europe 2 100,60 1 696,91 807,82 1 495,90 1 143,53 764,44 source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT pays imporateur année 2002 premier semestre 2003 Les exportations de couscous du Maroc vers l’Europe représentent 85% à 90% des importations européennes en provenance des pays tiers. La principale destination est la France mais des expéditions significatives vers l’Espagne et la Belgique ainsi que les tentatives un peu partout montrent combien les exportateurs marocains : Dari Couspates, TRIA et Atlas couscous connaissent parfaitement le marché européen. Importations couscous en provenance de Tunisie TAB./24 : Importations Couscous (190240) en Europe depuis la Tunisie tonne 1 000 € €/t tonne 1 000 € €/t France 2,60 1,79 688,46 11,30 7,19 636,28 Italie 39,80 21,31 535,43 74,60 33,39 447,59 Suede 0,30 0,39 1300,00 - - - Europe 42,70 23,49 550,12 85,90 40,58 472,41 source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT année 2002 premier semestre 2003pays imporateur Les exportations de couscous depuis la Tunisie vers l’Europe ne sont pas significatives.
  • 31. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 31/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.3.6.4. Les principales origines des importations couscous en Europe TAB./25 : Origine des principales importations couscous (190240) en Europe (tonne) France Italie Espagne Belgique Maroc Tunisie Autres (2) Total France - 9 231 3 335 283 1 257 3 243 14 352 Italie 810 - 4 4 20 40 86 964 Espagne 554 161 - 14 362 - 177 1 268 Belgique 2 852 16 6 - 330 - 256 3 460 Royaume uni (1) 5 481 45 - 38 47 0 732 6 343 Suede 1 032 128 - - 3 0,3 174 1 338 Allemagne 1 195 94 - 2 21 - 106 1 419 Autres UE 450 329 28 60 60 - 483 1 410 Totaux 12 374 10 004 3 373 401 2 101 43 2 257 30 552 Pays d'origine de l'importation (année 2002) source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT (1) Royaume uni : autres = 732 t. dont Suéde 576 t. (2) dont 1.999t. d'échanges intra européens y compris Suéde Pays Importateurs Les exportations Maroc vers l’Europe pèsent moins de 7% des échanges totaux intra et extra européens. Sur le segment du couscous, la compétition est moins avec les collègues tunisiens qu’avec les concurrents européens français, italiens et espagnol. 1.3.6.5. Les principales destinations des exportations couscous européennes TAB./26 : Destination des principales exportations couscous (190240) depuis l'Europe Europe USA Australie Suisse Burkina Canada Autres Total France 12 559 985 133 796 440 279 2 768 17 960 Italie 10 854 26 937 1 7 139 789 12 753 Espagne 2 962 0 0 0 0 0 122 3 084 Belgique 774 0 0 0 0 0 5 779 Royaume uni 70 0 0 0 0 1 25 97 Suede 990 0 5 0 0 0 111 1 106 Allemagne 135 0 0 121 0 0 8 264 Autres UE 215 0 0 0 0 0 30 245 Totaux 28 559 1 011 1 075 918 447 418 3 859 36 288 Pays Exportateurs Pays de destination de l'exportation (année 2002) source: INSEE-COMEXT-EUROSTAT Le marché européen représente l’essentiel des débouchés des fabricants européens (80% des échanges totaux sont intra européens). Les autres principales destinations sont les Etats-Unis (chasse gardée française), l’Australie (chasse gardée italienne), la Suisse, le Canada, la Pologne (387t.), l’Afrique (Burkina Faso ; Bénin 568t; Afrique du Sud 295t; Nigeria 168t; Gabon 170t; Togo 151t; Côte d’Ivoire 142t, etc.), le Moyen Orient (Arabie Saoudite 268t; Israël 138t; Liban 45t.), Japon (121t.).
  • 32. ETUDE PATES – COUSCOUS AMIPAC Date : 09/02/04 Page 32/106Euro Maroc Entreprise ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC ACR 314-ETUDE AMIPAC-2-PC D. Juge 1.4. LES SEMOULERIES EN EUROPE 1.4.1. Le commerce mondial des blés durs Le marché mondial des blés durs est principalement conditionné par la situation des productions nord- américaines (Canada et USA). Ces deux pays pourvoient ensemble près des 2/3 de la demande internationale. Les autres exportateurs sont l’UE, la Turquie, la Syrie, l’Australie, le Kazakhstan. Les principaux importateurs sont l’Algérie, le Maroc et la Tunisie. TAB./27 : Les pays exportateurs de blés durs (dont semoules en équivalent blés) 95/96 96/97 97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 CANADA 3 307 3 882 4 412 3 572 3 786 3 386 3 608 3 500 UE 235 402 285 287 293 674 450 900 Etats-Unis 914 1 051 1 507 1 427 1 264 1 581 1 251 1 000 TURQUIE 112 225 645 395 400 400 SYRIE 400 770 431 50 50 300 500 AUSTRALIE 183 116 276 318 583 200 Autres 916 315 435 147 448 963 758 900 Total Export 5 372 6 050 7 704 6 205 6 762 7 367 7 350 7 400 dont semoules 266 418 251 236 215 330 300 300 1000 tonnes source CIC (Conseil International des Céréales) TAB./28 : Les pays importateurs de blés durs en grains et semoules (équivalent blés) 95/96 96/97 97/98 98/99 99/00 00/01 01/02 02/03 UE 1 185 863 1 490 816 1 100 816 1 650 800 ALGERIE 1 457 1 758 2 658 1 935 2 018 2 560 1 700 2 400 USA 221 108 468 542 481 381 590 600 LIBYE 147 247 217 113 223 159 270 200 VENEZUELA 313 368 287 315 369 354 350 350 MAROC 337 353 520 477 529 685 540 550 TUNISIE 449 123 551 225 248 519 460 600 Autres 1 263 2 230 1 513 1 782 1 794 1 893 1 790 1 900 Total Import 5 372 6 050 7 704 6 205 6 762 7 367 7 350 7 400 1000 tonnes source CIC (Conseil International des Céréales) L’Europe présente une balance à peu près équilibrée. Elle importe des grains et réexporte des semoules et surtout des pâtes alimentaires. De fait, les échanges semoules au niveau international sont relativement modestes (environ 0,3 Mt/an dont plus de la moitié sont des exportations européennes vers les pays tiers). La France, deuxième triturateur européen de blé dur (0,7 Mt), est le premier exportateur de semoule vers les pays tiers (76 Kt). L’Italie le principal triturateur mondial (5 Mt/an) a exporté 45 Kt vers les pays tiers en 2001. L’Espagne 25 Kt, l’Autriche 10 Kt, l’Allemagne moins de 3 Kt et la Grèce enfin pour environ 2 Kt