SlideShare une entreprise Scribd logo
Activité d’apprentissage
d’Hygiène Hospitalière
Membres du Groupe
ADAMOU Fatouma
BALLO Ronaldo
DANSOU Kelly
HOUNMENOU Bill-Spéro
HONFO Paterne
KOUNDE Abraham
LASSISSI Kafayath
Plan
I. Identifier les différentes voies de transmission
(origines/sources/formes) des infections nosocomiales
II. Décrire les principales infections nosocomiales les plus fréquentes,
d’autres types et leurs localisations hospitalières
III. Décrire le mode et le mécanisme de transmission des infections
nosocomiales et infections associées aux soins et services
IV. Déterminer les causes des infections hospitalières
V. Décrire la prise en charge d’un patient porteur de bactéries
multirésistantes (BMR)
I- Les différentes voies de transmission des
infections nosocomiales (1/2)
Une infection nosocomiale est une infection contractée au
cours d’un séjour dans un établissement de soins. Elle peut
être directement liée aux soins ou survenir durant
l’hospitalisation, en dehors de tout acte médical. Cette
infection ne doit pas être présente au moment de
l’hospitalisation ni en incubation.
I- Les différentes voies de transmission des
infections nosocomiales (2/2)
Les différentes voies de transmission des infections
nosocomiales :
La voie Respiratoire
La voie Entérique
La voie cutanée
La voie parentérale
II- Les principales infections nosocomiales
(1/4)
Les infections nosocomiales les plus
fréquentes :
Les infections urinaires (30%) : Elles sont
souvent liées à la pose de sondes urinaires
mais sont rarement graves.
Les pneumonies (16,7%) : souvent
concomitantes à l’intubation et la ventilation
assistée
II- Les principales infections nosocomiales
(2/4)
Les infections du site opératoire (13,5%)
après une intervention chirurgicale, elles
sont liées à la réalisation d'interventions
chirurgicales qui facilitent la pénétration
de germes par l'incision. Ces infections se
manifestent en premier lieu par des
abcès de paroi
Les bactériémies/septicémies (10,1%)
liées à l’introduction de cathéters dans
les voies sanguines.
II- Autres types d’infections nosocomiales
(3/4)
Certaines de ces infections, en particulier parmi les infections
pulmonaires et les septicémies, sont graves et peuvent entraîner
la mort.
Des infections de la peau et les tissus mous ou encore des voies
respiratoires supérieures sont également observées.
II- Localisations hospitalières des infections
nosocomiales (4/4)
A l'intérieur des établissements de soins, les services les plus touchés par
les infections nosocomiales sont :
La réanimation : est la plus touchée avec des propositions moyennes de
l'ordre de 30% de personnes infectées. Ces services à haute technicité
utilisent des dispositifs, intubation, sondage urinaire, cathéter, qui
constituent des portes d'entrée multiples pour les germes.
La chirurgie : comporte des proportions de l'ordre de 7 à 9% de
personnes infectées selon la spécialité.
La médecine : compte des proportions de l'ordre de 5 à 7% de personne
infectées selon la spécialité.
III- Mode et mécanisme de transmission des
infections nosocomiales et infections associées
aux soins et services (1/2)
Les différents modes de transmission croisée procèdent comme
ce qui suit :
Le contact direct met en jeu deux surfaces corporelles (peau ou
muqueuses) entre le patient et le soignant.
Le contact indirect fait intervenir un objet, une surface ou la
main entre le patient et le soignant ou entre deux patients (p.
ex. environnement du patient).
Les mains jouent un rôle important dans la transmission par
contact, on parle alors de transmission manuportée.
III- Mode et mécanisme de transmission des
infections nosocomiales et infections associées
aux soins et services (2/2)
La transmission féco-orale des virus responsables la gastro-entérite, de
Clostridium difficile, du virus de l'hépatite A est une forme de
transmission par contact indirect
Les gouttelettes d'une taille supérieure à 5 pm chargées de la flore des
voies aéro-digestives supérieures - émises lors de la toux, de
l'éternuement, de la parole sont projetées directement sur les
muqueuses oculaire, buccale ou nasale du soignant si celui-ci est
suffisamment proche du patient.
Les agents de méningites à méningocoque, les pneumonies, les virus
fragiles (oreillons, rubéole) peuvent être transmis de cette façon.
IV- Les causes des infections hospitalières
(1/2)
Les infections hospitalières sont causées par des agents pathogènes (bactéries,
champignons, parasites ou virus) qui se propagent facilement à travers le
corps.
Trois bactéries représentent la moitié des germes isolés dans le cadre
d’infections nosocomiales :
Escherichia coli (26%), qui vit naturellement dans les intestins de chacun.
Staphylococcus aureus (16%), présent dans la muqueuse du nez, de la gorge
et sur le périnée d’environ 15 à 30 % des individus.
Pseudomonas aeruginosa (8,4%), qui se développe dans les sols et en milieu
humide (robinets, tuyauteries...).
IV- Les causes des infections hospitalières
(2/2)
Dans les autres cas, les germes isolés sont d’autres bactéries comme les
streptocoques, des entérobactéries autres que Escherichia
coli, Clostridium difficile ou encore Acinetobacter baumannii. Les
champignons/levures, les virus et les parasites sont très rarement
incriminés, représentant respectivement 3,7%, 0,4% et 0,2% des micro-
organismes identifiés.
La fréquence des infections virales nosocomiales (acquises en milieu
hospitalier) est très sous-estimée. Ces infections se voient principalement
dans certains groupes à risque : jeunes enfants, vieillards,
immunodéprimés, transplantés d’organes, polytransfusés, hémophiles,
hémodialysés…
Ce sont par exemple les virus de la grippe, des rubéoles, des oreillons…
V- Description de la prise en charge d’un patient
porteur de bactéries multirésistantes (BMR) (1/2)
Les principales BMR hospitalières sont les Staphylococcus aureus résistants à la
méthicilline (MRSA), les entérobactéries productrices de bêta-lactamase à
spectre élargi (BLSE), les entérocoques vancomycine-résistant (VRE).
Pour les patients porteurs de bactéries multirésistantes (BMR) les mesures
suivantes doivent être prises :
Le lavage des mains effectué à l'entrée et à la sortie de la chambre, avant et
après chaque soins est antiseptique. Beaucoup pensent que ceci peut être
réalisé par des solutés hydroalcooliques.
Le port des gants avant tout contact avec le patient ou avec le matériel
contaminé (drap, lit,...)
Le port obligatoire du tablier dès l'entrée dans la chambre et qui sera jeté
avant la sortie
V- Description de la prise en charge d’un patient
porteur de bactéries multirésistantes (BMR) (2/2)
Le nettoyage des surfaces et de l'environnement au moins une fois
par équipe à l'aide de lingettes et de spray désinfectants.
Les soins nécessitant du matériel réutilisable comme le fibroscope
doivent être programmés en dernier : décontamination
(glutaraldéhyde)
La présence de bactéries résistantes est signifiée sur les bons de
demande de scanner, pour tous les gestes invasifs au lit du patient
effectués par des intervenants extérieurs
Les visites sont limitées à la famille proche et doivent respecter le
port de la surblouse, le lavage des mains et ne doivent rien toucher
dans la chambre.
Merci pour votre aimable écoute

Contenu connexe

Similaire à Hygiène.pptx

Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3
Patou Conrath
 
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficileLivre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Esther Vissac
 
ÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdf
ÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdfÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdf
ÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdf
reedickMvoula
 
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésFamille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Dr Taoufik Djerboua
 
rougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptxrougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptx
alex422284
 
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p... Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
soshepatites
 
la méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptx
la méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptxla méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptx
la méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptx
abdelhabibadamou
 
Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...
Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...
Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...
Pasteur_Tunis
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
PizongoRamdhino
 
La peste rapport scientifique détaillé pdf
La peste rapport scientifique détaillé pdf La peste rapport scientifique détaillé pdf
La peste rapport scientifique détaillé pdf
JuliaButorina
 
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demainHygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Dr Taoufik Djerboua
 
coorelation MST et VIH
coorelation MST et VIHcoorelation MST et VIH
coorelation MST et VIH
FeliciaKapita
 
SIDA
SIDASIDA
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Dr. Kerfah Soumia
 
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxInfections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
MedAnes1
 
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Khadija Moussayer
 
cours-hh-3.ppt
cours-hh-3.pptcours-hh-3.ppt
cours-hh-3.ppt
elamraouibrahimrx
 
human immunodeficiency virus
human immunodeficiency virushuman immunodeficiency virus
human immunodeficiency virus
Dr Taoufik Djerboua
 
Aspect epidemiologique-6-fev-pdf
Aspect epidemiologique-6-fev-pdfAspect epidemiologique-6-fev-pdf
Aspect epidemiologique-6-fev-pdf
ayoub lansi
 

Similaire à Hygiène.pptx (20)

Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3
 
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficileLivre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
Livre blanc - Zoom sur le clostridium difficile
 
ÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdf
ÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdfÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdf
ÉTUDE DE LA TUBERCULOSE DANS LE SERVICE DE MÉDECINE INTERNE.pdf
 
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésFamille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
 
rougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptxrougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptx
 
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p... Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
Brochure "Infections virales et bactériennes, mieux les connaître pour les p...
 
la méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptx
la méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptxla méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptx
la méningite bactérienne aiguë et sa prise en charge.pptx
 
Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...
Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...
Identification des Arthropodes vecteurs et caractérisation des pathogènes tra...
 
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .pptEpidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
Epidémiologie des Maladies transmissibles .ppt
 
La peste rapport scientifique détaillé pdf
La peste rapport scientifique détaillé pdf La peste rapport scientifique détaillé pdf
La peste rapport scientifique détaillé pdf
 
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demainHygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
Hygiène hospitalière enjeux_d'aujourd'hui_et_demain
 
coorelation MST et VIH
coorelation MST et VIHcoorelation MST et VIH
coorelation MST et VIH
 
Challenge of infectious
Challenge of infectiousChallenge of infectious
Challenge of infectious
 
SIDA
SIDASIDA
SIDA
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
 
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptxInfections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
Infections et immunodépression.Dr.S.ADDOUN.pptx
 
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
 
cours-hh-3.ppt
cours-hh-3.pptcours-hh-3.ppt
cours-hh-3.ppt
 
human immunodeficiency virus
human immunodeficiency virushuman immunodeficiency virus
human immunodeficiency virus
 
Aspect epidemiologique-6-fev-pdf
Aspect epidemiologique-6-fev-pdfAspect epidemiologique-6-fev-pdf
Aspect epidemiologique-6-fev-pdf
 

Hygiène.pptx

  • 2. Membres du Groupe ADAMOU Fatouma BALLO Ronaldo DANSOU Kelly HOUNMENOU Bill-Spéro HONFO Paterne KOUNDE Abraham LASSISSI Kafayath
  • 3. Plan I. Identifier les différentes voies de transmission (origines/sources/formes) des infections nosocomiales II. Décrire les principales infections nosocomiales les plus fréquentes, d’autres types et leurs localisations hospitalières III. Décrire le mode et le mécanisme de transmission des infections nosocomiales et infections associées aux soins et services IV. Déterminer les causes des infections hospitalières V. Décrire la prise en charge d’un patient porteur de bactéries multirésistantes (BMR)
  • 4. I- Les différentes voies de transmission des infections nosocomiales (1/2) Une infection nosocomiale est une infection contractée au cours d’un séjour dans un établissement de soins. Elle peut être directement liée aux soins ou survenir durant l’hospitalisation, en dehors de tout acte médical. Cette infection ne doit pas être présente au moment de l’hospitalisation ni en incubation.
  • 5. I- Les différentes voies de transmission des infections nosocomiales (2/2) Les différentes voies de transmission des infections nosocomiales : La voie Respiratoire La voie Entérique La voie cutanée La voie parentérale
  • 6. II- Les principales infections nosocomiales (1/4) Les infections nosocomiales les plus fréquentes : Les infections urinaires (30%) : Elles sont souvent liées à la pose de sondes urinaires mais sont rarement graves. Les pneumonies (16,7%) : souvent concomitantes à l’intubation et la ventilation assistée
  • 7. II- Les principales infections nosocomiales (2/4) Les infections du site opératoire (13,5%) après une intervention chirurgicale, elles sont liées à la réalisation d'interventions chirurgicales qui facilitent la pénétration de germes par l'incision. Ces infections se manifestent en premier lieu par des abcès de paroi Les bactériémies/septicémies (10,1%) liées à l’introduction de cathéters dans les voies sanguines.
  • 8. II- Autres types d’infections nosocomiales (3/4) Certaines de ces infections, en particulier parmi les infections pulmonaires et les septicémies, sont graves et peuvent entraîner la mort. Des infections de la peau et les tissus mous ou encore des voies respiratoires supérieures sont également observées.
  • 9. II- Localisations hospitalières des infections nosocomiales (4/4) A l'intérieur des établissements de soins, les services les plus touchés par les infections nosocomiales sont : La réanimation : est la plus touchée avec des propositions moyennes de l'ordre de 30% de personnes infectées. Ces services à haute technicité utilisent des dispositifs, intubation, sondage urinaire, cathéter, qui constituent des portes d'entrée multiples pour les germes. La chirurgie : comporte des proportions de l'ordre de 7 à 9% de personnes infectées selon la spécialité. La médecine : compte des proportions de l'ordre de 5 à 7% de personne infectées selon la spécialité.
  • 10. III- Mode et mécanisme de transmission des infections nosocomiales et infections associées aux soins et services (1/2) Les différents modes de transmission croisée procèdent comme ce qui suit : Le contact direct met en jeu deux surfaces corporelles (peau ou muqueuses) entre le patient et le soignant. Le contact indirect fait intervenir un objet, une surface ou la main entre le patient et le soignant ou entre deux patients (p. ex. environnement du patient). Les mains jouent un rôle important dans la transmission par contact, on parle alors de transmission manuportée.
  • 11. III- Mode et mécanisme de transmission des infections nosocomiales et infections associées aux soins et services (2/2) La transmission féco-orale des virus responsables la gastro-entérite, de Clostridium difficile, du virus de l'hépatite A est une forme de transmission par contact indirect Les gouttelettes d'une taille supérieure à 5 pm chargées de la flore des voies aéro-digestives supérieures - émises lors de la toux, de l'éternuement, de la parole sont projetées directement sur les muqueuses oculaire, buccale ou nasale du soignant si celui-ci est suffisamment proche du patient. Les agents de méningites à méningocoque, les pneumonies, les virus fragiles (oreillons, rubéole) peuvent être transmis de cette façon.
  • 12. IV- Les causes des infections hospitalières (1/2) Les infections hospitalières sont causées par des agents pathogènes (bactéries, champignons, parasites ou virus) qui se propagent facilement à travers le corps. Trois bactéries représentent la moitié des germes isolés dans le cadre d’infections nosocomiales : Escherichia coli (26%), qui vit naturellement dans les intestins de chacun. Staphylococcus aureus (16%), présent dans la muqueuse du nez, de la gorge et sur le périnée d’environ 15 à 30 % des individus. Pseudomonas aeruginosa (8,4%), qui se développe dans les sols et en milieu humide (robinets, tuyauteries...).
  • 13. IV- Les causes des infections hospitalières (2/2) Dans les autres cas, les germes isolés sont d’autres bactéries comme les streptocoques, des entérobactéries autres que Escherichia coli, Clostridium difficile ou encore Acinetobacter baumannii. Les champignons/levures, les virus et les parasites sont très rarement incriminés, représentant respectivement 3,7%, 0,4% et 0,2% des micro- organismes identifiés. La fréquence des infections virales nosocomiales (acquises en milieu hospitalier) est très sous-estimée. Ces infections se voient principalement dans certains groupes à risque : jeunes enfants, vieillards, immunodéprimés, transplantés d’organes, polytransfusés, hémophiles, hémodialysés… Ce sont par exemple les virus de la grippe, des rubéoles, des oreillons…
  • 14. V- Description de la prise en charge d’un patient porteur de bactéries multirésistantes (BMR) (1/2) Les principales BMR hospitalières sont les Staphylococcus aureus résistants à la méthicilline (MRSA), les entérobactéries productrices de bêta-lactamase à spectre élargi (BLSE), les entérocoques vancomycine-résistant (VRE). Pour les patients porteurs de bactéries multirésistantes (BMR) les mesures suivantes doivent être prises : Le lavage des mains effectué à l'entrée et à la sortie de la chambre, avant et après chaque soins est antiseptique. Beaucoup pensent que ceci peut être réalisé par des solutés hydroalcooliques. Le port des gants avant tout contact avec le patient ou avec le matériel contaminé (drap, lit,...) Le port obligatoire du tablier dès l'entrée dans la chambre et qui sera jeté avant la sortie
  • 15. V- Description de la prise en charge d’un patient porteur de bactéries multirésistantes (BMR) (2/2) Le nettoyage des surfaces et de l'environnement au moins une fois par équipe à l'aide de lingettes et de spray désinfectants. Les soins nécessitant du matériel réutilisable comme le fibroscope doivent être programmés en dernier : décontamination (glutaraldéhyde) La présence de bactéries résistantes est signifiée sur les bons de demande de scanner, pour tous les gestes invasifs au lit du patient effectués par des intervenants extérieurs Les visites sont limitées à la famille proche et doivent respecter le port de la surblouse, le lavage des mains et ne doivent rien toucher dans la chambre.
  • 16. Merci pour votre aimable écoute