SlideShare une entreprise Scribd logo
Comment valoriser une entreprise
et sur quels critères?
ISEC – 22 novembre 2011 – Evaluation d’entreprises
1
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
2
Préambule
L'évaluation d’entreprise est essentielle dans toutes les opérations comportant une
transaction puisqu'elle contribue à la fixation du prix, condition formelle de réalisation
de la transaction.
3
Préambule
Ces opérations font intervenir plusieurs acteurs
4
Vendeurs
Financiers
Acquéreurs
Préambule
Chaque acteur se forge une opinion de la valeur de l'entreprise :
- En utilisant ses propres critères, adaptés à la nature de ses choix (investissement,
croissance externe, financement).
- En ne disposant pas (toujours) du même niveau d'information.
5
Préambule
Pourquoi ces acteurs obtiennent-ils des valeurs différentes pour une même entreprise ?
• Plusieurs raisons :
- les méthodes utilisées peuvent être différentes,
- la valeur des paramètres peut varier pour une même méthode,
- leur cadre de réflexion n’est pas toujours homogène.
6
Préambule
Faire la différence entre valeurs et prix
• Valeur financière :
- C’est la valeur intrinsèque de l’entreprise.
- Elle est universelle.
• Valeurs stratégiques
- Elles intègrent les intérêts stratégiques propres à chaque investisseur ainsi que les
synergies qu’il espère en tirer.
- Il y en a autant qu’il y a d’acquéreurs potentiels.
7
Préambule
La valeur n’est pas nécessairement le prix
• Les facteurs influant sur le prix :
- L’urgence de la transaction
- La rareté de l’affaire
- La pluralité ou non d’acquéreurs
8
Préambule
Ne pas confondre prix et coût financier global
• CFG = Prix convenu + Fonds à injecter pour :
. Améliorer la structure financière
. Financer les pertes éventuelles jusqu’à l’équilibre
. Rembourser les comptes courants des dirigeants cédants
. Rembourser par anticipation les prêts « intuitu personae »
. Couvrir les éventuelles charges supplémentaires
NB : les besoins financiers supplémentaires peuvent impacter à la baisse l’évaluation
finale.
9
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
10
Comment bien évaluer une entreprise ?
Combien existe-il de méthodes d’évaluation ?
Des dizaines !!!
- Ce qui tente à prouver qu’aucune n’est parfaite.
- Il n’y a pas de formule de calcul scientifique et totalement rigoureuse.
En revanche, il existe une démarche d’évaluation.
11
Comment bien évaluer une entreprise ?
Quelles sont les grandes étapes de cette démarche ?
Elles sont au nombre de 4 :
• Réaliser un diagnostic
• Réaliser un business plan
• Appliquer des méthodes multiples et adaptées
• Mener une analyse pour apprécier les résultats
12
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
13
Diagnostic
Les travaux préliminaires : le Diagnostic
• L’évaluation c’est 2/3 d’analyse et 1/3 d’arithmétique
- Analyse des éléments juridiques
- Étude du diagnostic stratégique
14
Diagnostic
• Le diagnostic juridique
- Étude des contrats de location (crédit-bail, leasing, bail emphytéotique…) pour évaluer
les engagements de rachats, la pérennité et la portée des contrats sur les biens
nécessaires à l’exploitation.
- Étude des contrats d’emprunts pour évaluer les risques financiers (engagement hors
bilan, marge de manœuvre financière…).
- Étude des décisions collégiales, le cas échéant, pour faire ressortir les points ayant des
incidences potentielles pour l’avenir (abandon de compte courant avec clause de
retour à meilleure fortune, pacte d’actionnaire…).
- Étude des brevets pour examiner s’ils sont toujours utiles à l’entreprise et quelle
rentabilité elle peut en tirer.
15
Diagnostic
Le diagnostic stratégique 1/2
• Analyser le marché : opportunités et menaces qui agissent
- Quel est le potentiel de développement du marché ?
- Quel est le potentiel de rentabilité ? (5 forces de Porter)
- Pouvoir de négociation des clients
- Pouvoir de négociation des fournisseurs
- Intensité de la concurrence
- Éventualité de nouveaux entrants
- Possibilité d’apparition de produits de substitutions
16
Diagnostic
Le diagnostic stratégique 2/2
• Diagnostiquer : Les forces et les faiblesses de l’entreprise
- Les ressources commerciales
- Les ressources technologiques
- Les ressources de production
- Les ressources humaines
- Management et ressources financières
17
Diagnostic
Positionnement de l’entreprise
18
Fort Moyen Faible
Faible
Moyen
Fort
Risque de marché
Risque d'entreprise
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
19
Le business plan
C’est incontournable pour réaliser une bonne évaluation
• De quoi s’agit-il ?
- Établir un compte de résultat et un bilan prévisionnels
- Valider des prévisions de trésorerie
• Sur quelle durée ?
- Dépend du cycle d’exploitation
- En général entre 3 et 7 ans
20
Méthodes
Trois grandes séries de méthodes :
• Évaluer par la valeur
• Évaluer par les flux
• Évaluer par comparaison
21
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
22
L'approche patrimoniale
23
• Le principe
• On part du patrimoine comptable de la société : son actif net comptable
= Ensemble de ce qu’elle possède sous déduction de ce qu’elle doit
- Immobilisations - Emprunts
- Stocks - Organismes sociaux et fiscaux
- Créances clients - Fournisseurs
- Trésorerie
Actifs
Fonds propres
Endettement
Vp = actifs - endettement
L'approche patrimoniale
• On effectue des retraitements en + ou en –
- Rechercher les plus-values latentes
 Immobilier
 Machines/outils de production
 Éléments incorporels (brevets, marques, fonds de commerce)
- Éliminer les non-valeurs
 Frais de constitution
 Comptes de régularisation
On arrive ainsi à ANCC ou valeur patrimoniale
Remarque :
Pas toujours pertinente : société peu industrialisée
Pas suffisante : car statique
24
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
25
La valeur de rentabilité
Évaluer par les flux : la valeur de rentabilité
• Un postulat :
« Les investissements n’ont pas d’autre objet que de générer du bénéfice ».
• Une seule définition : la valeur d’un bien :
« C’est la somme actualisée des revenus futurs que ce bien est susceptible de
générer ».
26
La valeur de rentabilité
• Pourquoi actualiser ?
- Car l’argent actuel vaut plus que l’argent à venir.
• Deux raisons :
- Il est présent donc pas d’aléa quant à sa venue.
- Il peut être placé.
L’actualisation permet donc de mesurer la valeur actuelle de l’argent futur.
27
La valeur de rentabilité
Exemple 1
Quelle est la valeur de 1 000 €uros gagnés tous les ans pendant 5 ans ?
(taux d’actualisation : 15 %)
28
N N + 1 N + 2 N + 3 N + 4 Total
1 000 869 756 657 571 3 853
La valeur de rentabilité
Exemple 2
Quelle est la valeur à ce jour de 1 000 €uros gagnés dans 5 ans ?
Taux 10 % 621
Taux 15 % 497
Taux 20 % 401
29
La valeur de rentabilité
30
Valeur de l’actif
économique
Valeur actuelle
des flux de trésorerie
sur l’horizon explicite
Valeur actuelle
de la valeur terminale
= +
1
3
2
Valeur des capitaux
propres
Valeur de l’actif
économique
Valeur de l’endettement
net à l’origine
= -
La valeur de rentabilité
Le taux d’actualisation :
• Le CMPC
Il s’analyse comme la pondération du coût des fonds propres et du coût de
l’endettement.
• Le coût des fonds propres
Le MEDAF est l’approche moderne qui permet de déterminer rationnellement le coût des
fonds propres.
31
La valeur de rentabilité
Détermination du coût des fonds propres
• Taux sans risque (OAT à 10 ans) 3.30 %
• Prime de risque du marché 6.00 %
• Risque spécifique de la société évaluée : ß 1.7
(voir analyse stratégique)
• Prime de risque d’exploitation 1.7 x 6 % 10.2 %
• Taux d’endettement 0.18
(il s’agit du taux d’endettement de la période initiale)
Taux d’actualisation 13.68 %
Taux retenu arrondi à 14 %
32
La valeur de rentabilité
Modèle de détermination du b (exemple)
33
Zone Risque Coefficient (Bêta)
5 Risque très élevé 2 à 2.5
4 Risque élevé 1.5 à 2
3 Risque moyen 1 à 1.5
2 Risque faible 0.5 à 1
1 Risque très faible 0.25 à 0.5
Coefficient ß retenu : 1,7
Fort Moyen Faible
Faible
Moyen
Fort
Risque de marché
Risque d'entreprise
1
3
4
5
4
3 2
2
3 / 4
La valeur de rentabilité
Quel flux de trésorerie actualiser ?
 Les cash-flow déterminés dans le business plan.
 Les cash-flow disponibles pour l’entreprise :
EBE
- IS
- Investissements
- Variation du BFR
= flux de trésorerie disponible
Ce flux ne comporte donc pas les charges afférentes à la dette.
34
La valeur de rentabilité
La valeur terminale
• Possibilité de retenir l’actif économique de fin de période
• Méthode préférentielle : capitalisation d’un flux normatif
- Valider le flux normatif
- Déterminer le taux de capitalisation
En principe le CMPC moyen (K) affecté d’un taux de croissance (G)
• Valeur terminale en fin de période :
35
Flux normatif
K - G
La valeur de rentabilité
Quand doit-on retenir un taux de croissance ?
• La cohérence du système repose sur l’observation suivante du cycle de vie (de
l’entreprise, du secteur d’activité…) mettant en évidence le décalage entre les FTD et le
REMIC.
36
REMIC
- + + - -
FTD
- - + + -
La valeur de rentabilité
A un instant «t» : FTD = REMIC : les deux valeurs FTD et REMIC seront, bien entendu,
identiques.
Il convient de rappeler les conditions d’égalité entre les FTD et les REMIC :
EBE EBE
- Amortissements = - Investissements
= Résultat éco. Brut - Variation BFR (=Ø)
- I/S sur REB - I/S sur REB
= REMIC = FTD
37
La valeur de rentabilité
38
Endettement net
Dettes bancaires et
Financières
(CT + LT)
Disponibilités et VMP
= -
Remarque : attention aux activités saisonnières
- Retraité de crédit bail
- Retraité des EENE et/ou affacturage
La valeur de rentabilité
Les limites de la méthode :
• Elle ne tient pas compte de la flexibilité de la gestion.
• Elle dépend parfois trop de la valeur finale.
• Elle est très sensible aux hypothèses retenues.
- Détermination des flux
- Détermination du CMPC
- Détermination du taux de croissance à l’infini
39
La valeur de rentabilité
Exemple de test de sensibilité
40
CMPC 2 % 1 % CMPC
retenu
- 1 % - 2 %
Tx de croiss
à l’infini
12.77 % 11.77 % 10.77 % 9.77 % 8.77 %
3 % 998 1170 1386 1668 2049
2 % 907 1053 1233 1460 1756
1 % 831 957 1110 1299 1538
0 % 767 878 1011 1171 1369
-1 % 713 812 928 1067 1235
- 2 % 666 755 858 981 1126
- 3 % 625 705 799 908 1036
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
41
Évaluer par comparaison
Première étape : constituer un échantillon d’entreprises comparables
• Mêmes caractéristiques sectorielles
• Mêmes caractéristiques d’exploitation
• Niveau de rentabilité
• Croissance attendue
• Politique d’investissements
42
Évaluer par comparaison
Seconde étape : le choix des multiples
• Les professionnels multiples
- Nombre d’abonnés
- Prix de la nuitée
• L’utilisation classique du PER ou « PER retraité »
• Les multiples de transaction
• Le multiple d’EBITDA
43
Évaluer par comparaison
Le multiple VAE/EBITDA est le plus pertinent pour un indice.
Il n’est influencé ni par la structure financière de la cible ni par les politiques
d’amortissement et de provision (qui diffèrent dans le temps et entre pays).
Il constitue par ailleurs la meilleure approximation du cash flow opérationnel.
44
Évaluer par comparaison
• L’indice Argos Mid-Market constitue depuis de nombreuses années une référence
pour les acteurs du non coté.
• Cet indice mesure l’évolution des valorisations des sociétés mid market non cotées
de la zone euro.
• Réalisé par Epsilon Research pour Argos Soditic et publié chaque semestre, il
correspond à la médiane du multiple EV/EBITDA historique des opérations de fusion-
acquisitions mid-market de la zone euro.
45
Évaluer par comparaison
46
8,2
7,7 7,8 7,6
7,5 7,4
6,1
5,7 5,8
6,7
7,6
8,8
10,0 9,9
8,5
8,3
7,6
6,6
6,2
6,5 6,6 6,9
-
2,0
4,0
6,0
8,0
10,0
12,0
H1
2006
H2
2006
H1
2007
H2
2007
H1
2008
H2
2008
H1
2009
H2
2009
H1
2010
H2
2010
H1
2011
EV/EBITDA
MULTIPLES DE TRANSACTION
LBO •
Strategic buyers ‚
Sommaire
• Préambule
• Comment bien évaluer une entreprise ?
• Le diagnostic
• Le business plan
• L’approche patrimoniale
• La valeur de rentabilité
• Évaluer par comparaison
• Conclusion
47
Conclusion
L’intérêt de cette perspective multiple réside :
- Dans la complémentarité des angles d’approche.
- Dans l’analyse des écarts de valeur obtenue par les différentes méthodes.
48
Valeur patrimoniale
VP
≠
Goodwill ?
Performance de l’entreprise
≠
Valeur de marché
VM
Valeur de rentabilité
VR
Conclusion
Cette démarche ne doit pas faire oublier que l’évaluation peut aboutir à une décision
d’investissement :
• Déterminer le prix d’acquisition supportable :
ex : en cas de LBO
• Déterminer les impacts de l’acquisition sur la société qui achète :
- Incidence sur le résultat (société qui investit/compte consolidé)
- Incidence sur la structure financière (société qui investit/bilan consolidé)
• Apprécier le taux de rentabilité interne (TRI) :
- Par rapport aux autres projets
- Par rapport aux normes exigées par la direction (société mère, actionnaires…)
49
Conclusion
• La valeur ne s’affirme pas mais se démontre.
• L’intérêt d’une évaluation c’est de pouvoir défendre et argumenter son prix.
• En s’appuyant sur des faits tangibles, on peut argumenter rationnellement pour faire
évoluer la valeur intrinsèque de l’entreprise vers un prix de transaction optimal.
50
oecpacac@oecpacac.com
51
Contact
Philippe TRIPONEL
Expert-comptable Associé
SUD EXPERTS
ptriponel@sudexperts.com

Contenu connexe

Similaire à Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf

Ent08 techniques financières
Ent08    techniques financièresEnt08    techniques financières
Ent08 techniques financières
CatalisMTL
 
cours gestion economique des entreprise commerciale.pdf
cours gestion economique des entreprise commerciale.pdfcours gestion economique des entreprise commerciale.pdf
cours gestion economique des entreprise commerciale.pdf
Roussi2
 
Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1
Hicham Talbi
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
ISMAIEL KUN
 
Reprise d'entreprise la valorisation de l'entreprise
Reprise d'entreprise la valorisation de l'entrepriseReprise d'entreprise la valorisation de l'entreprise
Reprise d'entreprise la valorisation de l'entreprise
Réseau Création Orléans Loiret
 
Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx
IMANE LADRAA
 
Formation Analyse financière et valorisations des actions
Formation Analyse financière et valorisations des actionsFormation Analyse financière et valorisations des actions
Formation Analyse financière et valorisations des actions
Actions-Finance
 
Lentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdf
Lentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdfLentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdf
Lentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdf
hassanamibh
 
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdfcreationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
abderrahim83
 
Présentationméthodes.pptx
Présentationméthodes.pptxPrésentationméthodes.pptx
Présentationméthodes.pptx
NinaNano9
 
396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx
396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx
396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx
TarekDHAHRI1
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
DocPadraigCharafeddi
 
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
cours fsjes
 
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
First_Finance
 
Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...
Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...
Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...
PMI-Montréal
 
Evaluer son-entreprise-2014
Evaluer son-entreprise-2014Evaluer son-entreprise-2014
Evaluer son-entreprise-2014
Laaroussi Labyad
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Arrow Institute
 
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’auditAudit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
JihaneMozdalif
 
Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02
Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02
Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02
Pierre Hervouet
 
Services Français PREMIERPRIX 1
Services Français PREMIERPRIX 1Services Français PREMIERPRIX 1
Services Français PREMIERPRIX 1Simon Duquette
 

Similaire à Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf (20)

Ent08 techniques financières
Ent08    techniques financièresEnt08    techniques financières
Ent08 techniques financières
 
cours gestion economique des entreprise commerciale.pdf
cours gestion economique des entreprise commerciale.pdfcours gestion economique des entreprise commerciale.pdf
cours gestion economique des entreprise commerciale.pdf
 
Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1Ingénierie financière-1
Ingénierie financière-1
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
 
Reprise d'entreprise la valorisation de l'entreprise
Reprise d'entreprise la valorisation de l'entrepriseReprise d'entreprise la valorisation de l'entreprise
Reprise d'entreprise la valorisation de l'entreprise
 
Creation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptxCreation d entreprise pptx
Creation d entreprise pptx
 
Formation Analyse financière et valorisations des actions
Formation Analyse financière et valorisations des actionsFormation Analyse financière et valorisations des actions
Formation Analyse financière et valorisations des actions
 
Lentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdf
Lentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdfLentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdf
Lentreprise_final_devluation_de_lentrepr.pdf
 
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdfcreationdentreprisepptx-180609091501.pdf
creationdentreprisepptx-180609091501.pdf
 
Présentationméthodes.pptx
Présentationméthodes.pptxPrésentationméthodes.pptx
Présentationméthodes.pptx
 
396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx
396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx
396199877-Diagnostic-financiere-pptx.pptx
 
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
414167356-cours-decisions-d-investissement-et-de-financement.pptx
 
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur  : www.coursdefsj...
Compta analytique pr kaoutar el menzhi - Téléchargeable sur : www.coursdefsj...
 
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
Présentation de Jacques Tierny du 7 juillet 2015
 
Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...
Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...
Communaute de pratique gestion organisationelle de projet Une expérience de l...
 
Evaluer son-entreprise-2014
Evaluer son-entreprise-2014Evaluer son-entreprise-2014
Evaluer son-entreprise-2014
 
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
Quel Cadre opérationnel cohérent pour la gestion des risques opérationnels?
 
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’auditAudit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
Audit.. La démarche d’audit : Les étapes d’une mission d’audit
 
Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02
Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02
Vouspouvezignorerrlescontroleursdegestion 140403045224-phpapp02
 
Services Français PREMIERPRIX 1
Services Français PREMIERPRIX 1Services Français PREMIERPRIX 1
Services Français PREMIERPRIX 1
 

Les techniques d’évaluation des entreprises.pdf

  • 1. Comment valoriser une entreprise et sur quels critères? ISEC – 22 novembre 2011 – Evaluation d’entreprises 1
  • 2. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 2
  • 3. Préambule L'évaluation d’entreprise est essentielle dans toutes les opérations comportant une transaction puisqu'elle contribue à la fixation du prix, condition formelle de réalisation de la transaction. 3
  • 4. Préambule Ces opérations font intervenir plusieurs acteurs 4 Vendeurs Financiers Acquéreurs
  • 5. Préambule Chaque acteur se forge une opinion de la valeur de l'entreprise : - En utilisant ses propres critères, adaptés à la nature de ses choix (investissement, croissance externe, financement). - En ne disposant pas (toujours) du même niveau d'information. 5
  • 6. Préambule Pourquoi ces acteurs obtiennent-ils des valeurs différentes pour une même entreprise ? • Plusieurs raisons : - les méthodes utilisées peuvent être différentes, - la valeur des paramètres peut varier pour une même méthode, - leur cadre de réflexion n’est pas toujours homogène. 6
  • 7. Préambule Faire la différence entre valeurs et prix • Valeur financière : - C’est la valeur intrinsèque de l’entreprise. - Elle est universelle. • Valeurs stratégiques - Elles intègrent les intérêts stratégiques propres à chaque investisseur ainsi que les synergies qu’il espère en tirer. - Il y en a autant qu’il y a d’acquéreurs potentiels. 7
  • 8. Préambule La valeur n’est pas nécessairement le prix • Les facteurs influant sur le prix : - L’urgence de la transaction - La rareté de l’affaire - La pluralité ou non d’acquéreurs 8
  • 9. Préambule Ne pas confondre prix et coût financier global • CFG = Prix convenu + Fonds à injecter pour : . Améliorer la structure financière . Financer les pertes éventuelles jusqu’à l’équilibre . Rembourser les comptes courants des dirigeants cédants . Rembourser par anticipation les prêts « intuitu personae » . Couvrir les éventuelles charges supplémentaires NB : les besoins financiers supplémentaires peuvent impacter à la baisse l’évaluation finale. 9
  • 10. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 10
  • 11. Comment bien évaluer une entreprise ? Combien existe-il de méthodes d’évaluation ? Des dizaines !!! - Ce qui tente à prouver qu’aucune n’est parfaite. - Il n’y a pas de formule de calcul scientifique et totalement rigoureuse. En revanche, il existe une démarche d’évaluation. 11
  • 12. Comment bien évaluer une entreprise ? Quelles sont les grandes étapes de cette démarche ? Elles sont au nombre de 4 : • Réaliser un diagnostic • Réaliser un business plan • Appliquer des méthodes multiples et adaptées • Mener une analyse pour apprécier les résultats 12
  • 13. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 13
  • 14. Diagnostic Les travaux préliminaires : le Diagnostic • L’évaluation c’est 2/3 d’analyse et 1/3 d’arithmétique - Analyse des éléments juridiques - Étude du diagnostic stratégique 14
  • 15. Diagnostic • Le diagnostic juridique - Étude des contrats de location (crédit-bail, leasing, bail emphytéotique…) pour évaluer les engagements de rachats, la pérennité et la portée des contrats sur les biens nécessaires à l’exploitation. - Étude des contrats d’emprunts pour évaluer les risques financiers (engagement hors bilan, marge de manœuvre financière…). - Étude des décisions collégiales, le cas échéant, pour faire ressortir les points ayant des incidences potentielles pour l’avenir (abandon de compte courant avec clause de retour à meilleure fortune, pacte d’actionnaire…). - Étude des brevets pour examiner s’ils sont toujours utiles à l’entreprise et quelle rentabilité elle peut en tirer. 15
  • 16. Diagnostic Le diagnostic stratégique 1/2 • Analyser le marché : opportunités et menaces qui agissent - Quel est le potentiel de développement du marché ? - Quel est le potentiel de rentabilité ? (5 forces de Porter) - Pouvoir de négociation des clients - Pouvoir de négociation des fournisseurs - Intensité de la concurrence - Éventualité de nouveaux entrants - Possibilité d’apparition de produits de substitutions 16
  • 17. Diagnostic Le diagnostic stratégique 2/2 • Diagnostiquer : Les forces et les faiblesses de l’entreprise - Les ressources commerciales - Les ressources technologiques - Les ressources de production - Les ressources humaines - Management et ressources financières 17
  • 18. Diagnostic Positionnement de l’entreprise 18 Fort Moyen Faible Faible Moyen Fort Risque de marché Risque d'entreprise
  • 19. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 19
  • 20. Le business plan C’est incontournable pour réaliser une bonne évaluation • De quoi s’agit-il ? - Établir un compte de résultat et un bilan prévisionnels - Valider des prévisions de trésorerie • Sur quelle durée ? - Dépend du cycle d’exploitation - En général entre 3 et 7 ans 20
  • 21. Méthodes Trois grandes séries de méthodes : • Évaluer par la valeur • Évaluer par les flux • Évaluer par comparaison 21
  • 22. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 22
  • 23. L'approche patrimoniale 23 • Le principe • On part du patrimoine comptable de la société : son actif net comptable = Ensemble de ce qu’elle possède sous déduction de ce qu’elle doit - Immobilisations - Emprunts - Stocks - Organismes sociaux et fiscaux - Créances clients - Fournisseurs - Trésorerie Actifs Fonds propres Endettement Vp = actifs - endettement
  • 24. L'approche patrimoniale • On effectue des retraitements en + ou en – - Rechercher les plus-values latentes  Immobilier  Machines/outils de production  Éléments incorporels (brevets, marques, fonds de commerce) - Éliminer les non-valeurs  Frais de constitution  Comptes de régularisation On arrive ainsi à ANCC ou valeur patrimoniale Remarque : Pas toujours pertinente : société peu industrialisée Pas suffisante : car statique 24
  • 25. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 25
  • 26. La valeur de rentabilité Évaluer par les flux : la valeur de rentabilité • Un postulat : « Les investissements n’ont pas d’autre objet que de générer du bénéfice ». • Une seule définition : la valeur d’un bien : « C’est la somme actualisée des revenus futurs que ce bien est susceptible de générer ». 26
  • 27. La valeur de rentabilité • Pourquoi actualiser ? - Car l’argent actuel vaut plus que l’argent à venir. • Deux raisons : - Il est présent donc pas d’aléa quant à sa venue. - Il peut être placé. L’actualisation permet donc de mesurer la valeur actuelle de l’argent futur. 27
  • 28. La valeur de rentabilité Exemple 1 Quelle est la valeur de 1 000 €uros gagnés tous les ans pendant 5 ans ? (taux d’actualisation : 15 %) 28 N N + 1 N + 2 N + 3 N + 4 Total 1 000 869 756 657 571 3 853
  • 29. La valeur de rentabilité Exemple 2 Quelle est la valeur à ce jour de 1 000 €uros gagnés dans 5 ans ? Taux 10 % 621 Taux 15 % 497 Taux 20 % 401 29
  • 30. La valeur de rentabilité 30 Valeur de l’actif économique Valeur actuelle des flux de trésorerie sur l’horizon explicite Valeur actuelle de la valeur terminale = + 1 3 2 Valeur des capitaux propres Valeur de l’actif économique Valeur de l’endettement net à l’origine = -
  • 31. La valeur de rentabilité Le taux d’actualisation : • Le CMPC Il s’analyse comme la pondération du coût des fonds propres et du coût de l’endettement. • Le coût des fonds propres Le MEDAF est l’approche moderne qui permet de déterminer rationnellement le coût des fonds propres. 31
  • 32. La valeur de rentabilité Détermination du coût des fonds propres • Taux sans risque (OAT à 10 ans) 3.30 % • Prime de risque du marché 6.00 % • Risque spécifique de la société évaluée : ß 1.7 (voir analyse stratégique) • Prime de risque d’exploitation 1.7 x 6 % 10.2 % • Taux d’endettement 0.18 (il s’agit du taux d’endettement de la période initiale) Taux d’actualisation 13.68 % Taux retenu arrondi à 14 % 32
  • 33. La valeur de rentabilité Modèle de détermination du b (exemple) 33 Zone Risque Coefficient (Bêta) 5 Risque très élevé 2 à 2.5 4 Risque élevé 1.5 à 2 3 Risque moyen 1 à 1.5 2 Risque faible 0.5 à 1 1 Risque très faible 0.25 à 0.5 Coefficient ß retenu : 1,7 Fort Moyen Faible Faible Moyen Fort Risque de marché Risque d'entreprise 1 3 4 5 4 3 2 2 3 / 4
  • 34. La valeur de rentabilité Quel flux de trésorerie actualiser ?  Les cash-flow déterminés dans le business plan.  Les cash-flow disponibles pour l’entreprise : EBE - IS - Investissements - Variation du BFR = flux de trésorerie disponible Ce flux ne comporte donc pas les charges afférentes à la dette. 34
  • 35. La valeur de rentabilité La valeur terminale • Possibilité de retenir l’actif économique de fin de période • Méthode préférentielle : capitalisation d’un flux normatif - Valider le flux normatif - Déterminer le taux de capitalisation En principe le CMPC moyen (K) affecté d’un taux de croissance (G) • Valeur terminale en fin de période : 35 Flux normatif K - G
  • 36. La valeur de rentabilité Quand doit-on retenir un taux de croissance ? • La cohérence du système repose sur l’observation suivante du cycle de vie (de l’entreprise, du secteur d’activité…) mettant en évidence le décalage entre les FTD et le REMIC. 36 REMIC - + + - - FTD - - + + -
  • 37. La valeur de rentabilité A un instant «t» : FTD = REMIC : les deux valeurs FTD et REMIC seront, bien entendu, identiques. Il convient de rappeler les conditions d’égalité entre les FTD et les REMIC : EBE EBE - Amortissements = - Investissements = Résultat éco. Brut - Variation BFR (=Ø) - I/S sur REB - I/S sur REB = REMIC = FTD 37
  • 38. La valeur de rentabilité 38 Endettement net Dettes bancaires et Financières (CT + LT) Disponibilités et VMP = - Remarque : attention aux activités saisonnières - Retraité de crédit bail - Retraité des EENE et/ou affacturage
  • 39. La valeur de rentabilité Les limites de la méthode : • Elle ne tient pas compte de la flexibilité de la gestion. • Elle dépend parfois trop de la valeur finale. • Elle est très sensible aux hypothèses retenues. - Détermination des flux - Détermination du CMPC - Détermination du taux de croissance à l’infini 39
  • 40. La valeur de rentabilité Exemple de test de sensibilité 40 CMPC 2 % 1 % CMPC retenu - 1 % - 2 % Tx de croiss à l’infini 12.77 % 11.77 % 10.77 % 9.77 % 8.77 % 3 % 998 1170 1386 1668 2049 2 % 907 1053 1233 1460 1756 1 % 831 957 1110 1299 1538 0 % 767 878 1011 1171 1369 -1 % 713 812 928 1067 1235 - 2 % 666 755 858 981 1126 - 3 % 625 705 799 908 1036
  • 41. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 41
  • 42. Évaluer par comparaison Première étape : constituer un échantillon d’entreprises comparables • Mêmes caractéristiques sectorielles • Mêmes caractéristiques d’exploitation • Niveau de rentabilité • Croissance attendue • Politique d’investissements 42
  • 43. Évaluer par comparaison Seconde étape : le choix des multiples • Les professionnels multiples - Nombre d’abonnés - Prix de la nuitée • L’utilisation classique du PER ou « PER retraité » • Les multiples de transaction • Le multiple d’EBITDA 43
  • 44. Évaluer par comparaison Le multiple VAE/EBITDA est le plus pertinent pour un indice. Il n’est influencé ni par la structure financière de la cible ni par les politiques d’amortissement et de provision (qui diffèrent dans le temps et entre pays). Il constitue par ailleurs la meilleure approximation du cash flow opérationnel. 44
  • 45. Évaluer par comparaison • L’indice Argos Mid-Market constitue depuis de nombreuses années une référence pour les acteurs du non coté. • Cet indice mesure l’évolution des valorisations des sociétés mid market non cotées de la zone euro. • Réalisé par Epsilon Research pour Argos Soditic et publié chaque semestre, il correspond à la médiane du multiple EV/EBITDA historique des opérations de fusion- acquisitions mid-market de la zone euro. 45
  • 46. Évaluer par comparaison 46 8,2 7,7 7,8 7,6 7,5 7,4 6,1 5,7 5,8 6,7 7,6 8,8 10,0 9,9 8,5 8,3 7,6 6,6 6,2 6,5 6,6 6,9 - 2,0 4,0 6,0 8,0 10,0 12,0 H1 2006 H2 2006 H1 2007 H2 2007 H1 2008 H2 2008 H1 2009 H2 2009 H1 2010 H2 2010 H1 2011 EV/EBITDA MULTIPLES DE TRANSACTION LBO • Strategic buyers ‚
  • 47. Sommaire • Préambule • Comment bien évaluer une entreprise ? • Le diagnostic • Le business plan • L’approche patrimoniale • La valeur de rentabilité • Évaluer par comparaison • Conclusion 47
  • 48. Conclusion L’intérêt de cette perspective multiple réside : - Dans la complémentarité des angles d’approche. - Dans l’analyse des écarts de valeur obtenue par les différentes méthodes. 48 Valeur patrimoniale VP ≠ Goodwill ? Performance de l’entreprise ≠ Valeur de marché VM Valeur de rentabilité VR
  • 49. Conclusion Cette démarche ne doit pas faire oublier que l’évaluation peut aboutir à une décision d’investissement : • Déterminer le prix d’acquisition supportable : ex : en cas de LBO • Déterminer les impacts de l’acquisition sur la société qui achète : - Incidence sur le résultat (société qui investit/compte consolidé) - Incidence sur la structure financière (société qui investit/bilan consolidé) • Apprécier le taux de rentabilité interne (TRI) : - Par rapport aux autres projets - Par rapport aux normes exigées par la direction (société mère, actionnaires…) 49
  • 50. Conclusion • La valeur ne s’affirme pas mais se démontre. • L’intérêt d’une évaluation c’est de pouvoir défendre et argumenter son prix. • En s’appuyant sur des faits tangibles, on peut argumenter rationnellement pour faire évoluer la valeur intrinsèque de l’entreprise vers un prix de transaction optimal. 50