SlideShare une entreprise Scribd logo
Plan d’affaires pour la
création d’une startup factory:
Adrien LONG
Août 2015
Réalisé dans le cadre du mémoire de Master 2 Management stratégique
et entrepreneuriat à l’Université Paris 2 - Panthéon ASSAS
Professeur directeur de mémoire: Jean-Christophe PIC

EXECUTIVE SUMMARY
Le marché
9700 entreprises ont été créées en mai 2015 en Ile-de-France, parmi elles il s’agit
d’entrepreneurs qui tentent leur chance dans le digital.
Non seulement les ventes de smartphones sont passées de 1 à 18 millions d’unités
vendues de 2008 à 2014, mais on remarque que les investisseurs aussi ont décidés de
suivre le pas. C’est environ 525 millions d’euros qui ont été investis au second semestre
2014 contre 421 millions au premier semestre 2013 en capital risque.
C’est sur ces tendances que nous surfons, voici le concept.
Le Concept
75 factory est une startup factory qui lie les investisseurs avec les entrepreneurs de
demain. Ce concept, déjà développé dans quelques structures d’accompagnement, a été
revisité. Notre différenciation repose sur notre pôle de création digitale. Nous fournirons
aux porteurs de projets (les gens qui ont les idées) les ressources et outils nécessaires
pour réaliser leurs support digitaux (applications, site internet et logiciel) en échange d’une
part de leur capital.
Ces entrepreneurs, que nous sélectionnons rigoureusement seront mis au contact d’un ou
plusieurs des 75 associés partenaires de notre factory qui seront les premiers à pouvoir
investir sur les projets sélectionnés.
La réalisation
Plusieurs services sont proposés :
-L’accompagnement de projets digitaux avec notre équipe de réalisation. Nous
sélectionnons les 4 projets les plus prometteurs par an
-L’hébergement dans nos 600m2 en location en coworking ou en espace clos
-La formation grâce à nos développeurs qualifiés
sur2 41
Comment nous captons la valeur créée :
-Nous prenons une part au capital des startups pour lesquels nous réalisons les supports
-Nous louons les espaces de travail et les salles de réunion
-Nous facturons les formations aux individuels et entreprises
Pourquoi ça marchera ?
En plus de notre apport innovant de création digitale, les entrepreneurs cherchent à se
créer un réseau au sein des structures d’accompagnement.
75 factory c’est 75 investisseurs partenaires qui sont prévenus au plus tôt dès qu’un projet
semble prometteur et si son idée plait, l’entrepreneur se verra ouvrir une porte vers un
réseau d’investisseurs et de professionnels du domaine dans lequel il se lance.
Prévisions financières
Nous prévoyons un résultat net dès la 3ème année de 230.000€ qui sera plus que doublé
la 5ème année. La structure de nos revenus est divisée en 3 pôles (hébergement,
formation et prise de participation) ce qui permet de limiter les risques. Nos coûts
principaux sont la location du local ainsi que les charges de personnel.
Le montage financier du projet ne présente que peu de risques étant donné que nous
sommes sur des marchés porteurs, cependant nous prévoyons d’injecter une forte somme
d’argent dès le début d’activité pour palier à d’éventuels problèmes de trésorerie qui sont
liés au décalage entre la réalisation des prestations digitales et les revenus sur les
participations dans les startups.
L’investissement personnel de départ este 200.000€ et l’investissement bancaire de
750.000€. Etant donné la nature de notre activité de soutient aux jeunes entreprises et le
nombre de postes (5) que nous comptons créer dès la première année, nous espérons
toucher un prêt d’honneur réseau entreprendre de 80.000€.
sur3 41
Sommaire
Résumé p.5
Quel besoin et quel marché ? p.6
La création d’entreprises en Ile-de-France		 	 	 	 p.6
Le digital, un secteur en expansion qui attire les investisseurs	 	 p.6
L’hébergement de jeunes entreprises 	 	 	 	 	 p.10
La formation et la prestation digitale	 	 	 	 	 p.10
Typologie de clients	 	 	 	 	 	 	 	 p.11
Les concurrents	 	 	 	 	 	 	 	 p.11
L’équipe p.13
Aubrey Mnisi	 	 	 	 	 	 	 	 	 p.14
Adrien Long	 	 	 	 	 	 	 	 	 P.15
Le projet p.16
L’intro 		 	 	 	 	 	 	 	 	 p.16
Le coeur de métier	 	 	 	 	 	 	 	 p.16
L’hébergement	 	 	 	 	 	 	 	 p.18
La formation	 	 	 	 	 	 	 	 	 p.18
Le lieu		 	 	 	 	 	 	 	 	 p.19
La démarche commerciale p.20
Espace de création digitale		 	 	 	 	 	 p.20
Formation	 	 	 	 	 	 	 	 	 p.23
Contact avec les investisseurs partenaires		 	 	 	 p.23
Location d’espace 	 	 	 	 	 	 	 	 p.24
Les chiffres p.26
Scénario réaliste	 	 	 	 	 	 	 	 p.26
Scénario pessimiste		 	 	 	 	 	 	 p.29
L’analyse financière p.32
Annexes p.33
sur4 41
RÉSUMÉ
75 factory est une startup factory qui lie les investisseurs avec les entrepreneurs de
demain.
Notre différenciation repose sur notre pôle de création digitale. Nous fournirons aux
porteurs de projets les ressources et outils nécessaires pour réaliser leurs idées digitales
(applications, site internet et logiciel) en échange d’une part de leur capital.
Ces entrepreneurs ayant les idées de demain seront mis au contact d’un ou plusieurs des
75 associés partenaires qui seront les premiers à pouvoir investir sur les projets
sélectionnés, dont peut-être vous.
Plus de 600m2 d’espace seront réservés pour du coworking et de l’hébergement de
jeunes startups.
Auteur et contact:
Adrien LONG

adrien.long@ieseg.fr
+33 6 76 31 12 45
sur5 41
QUEL BESOIN ET QUEL MARCHÉ ?
La création d’entreprises en Ile-de-France
A Paris en mai 2015, 3300 entreprises ont été créées et 9700 en Ile-de-France.
Parmi les entreprises créées, on trouve des projets commerciaux qui nécessitent des
locaux dans des lieux passants et qui s’installent sur un marché concurrentiel pour réaliser
une activité connue, nous pouvons par exemple citer les boulangeries, les restaurants, la
vente de vêtements etc… Il existe une deuxième vagues d’entreprises plus innovantes qui
ne savent pas comment réaliser leur projet, ou pour lesquelles il manque des ressources
telles que des fonds, du savoir-faire ou un accompagnement au sens plus large. Ces
projets proviennent soit de l’université ou d’écoles et sont portés par des chercheurs ou
étudiants, soit ils proviennent d’individuels ayant croisé une idée et un savoir-faire ou un
plan d’action.
Cette deuxième vague d’entreprises se redirige aujourd’hui en partie vers des structures
pouvant fournir un accompagnement soit pour bénéficier d’un hébergement soit pour avoir
accès à un réseau ou à des investisseurs.
Le digital, un secteur en expansion qui attire les investisseurs
Y Combinator, l’entreprise américaine emblématique du financement de startups a investi
depuis 2005 dans presque 1000 jeunes entreprises dans tous les secteurs, cependant les
plus gros succès restent jusqu’à présent ceux du secteur digital : DropBox, AirBnb,
Coincase, Stripe…
Ces projets se prêtent particulièrement bien à l’accompagnement, souvent portés par des
entrepreneurs ou développeurs de la génération Y, ils sont à la recherche de la connexion
à un réseau d’investisseurs pour lancer leur service. Nous avons tendance à parler des
Etats-Unis lorsqu’il s’agit d’investir dans des projets innovants à fort risque et à fort
potentiel, il est vrai qu’en France les investisseurs restent frileux lorsqu’il s’agit d’investir à
risque, cependant, comme dans de nombreux secteurs de l’économie les français finissent
par suivre les tendances américaines, la preuve en quelques chiffres :
sur6 41
• Selon l’indicateur Chausson France, au second semestre 2014, 404 sociétés ont été
financées par des fonds d’investissement pour un total de 524 millions d’euros investis
en métropole.
• Parmi ces startups financées, 24% sont dans le domaine de l’internet et de l’e-
commerce, 12% dans les logiciels et 3% dans les télécommunications. A l’instar de la
santé, le numérique est un domaine qui attire les investisseurs par sa possibilité de
retours sur investissements rapide.
Le financement en capital risque est un type de financement qui correspond aux besoins
du secteur digital car ses projets nécessitent souvent des investissements conséquents
pour permettre une croissance rapide. Aujourd’hui il existe un nombre incalculables de
projets du numérique se basant sur des idées révolutionnaires, le plus grand challenge
restant pour ces créateurs de nouveaux services d’être reconnus et utilisés par tous pour
réaliser des revenus.
Si Blablacar n’était utilisé que par 10 000 utilisateurs par mois, le projet ne durerait que
quelques mois, ces nouveaux modèles d’affaires du numérique ont une valeur
exponentielle en fonction du nombre d’utilisateurs, nous pouvons citer Facebook, Airbnb,
Tinder et bien d’autres… Les clés de la réussite passent par une forte communication et
une levée de fonds qui permettent à ce type d’entreprises de devenir pérennes.
Cependant il ne faut pas oublier la raison de tels succès, si aujourd’hui on peut voir des
entreprises à succès comme Facebook être côtés en bourse, c’est seulement grâce aux
technologies numériques largement adoptées dans les pays développées et en forte
expansion dans les pays en développement. En France les ventes de smartphones et de
tablettes tactiles sont en croissance depuis leur apparition avec une légère diminution du
taux de croissance des ventes ces dernières années du à un taux d’adoption qui devient
très élevé. Regardez autour de vous, combien de personnes n’utilisent pas de
smartphones tablettes ? Même les grands-parents s’y mettent…
sur7 41
Les startups du numérique grand public telles que citées ci-dessus ne sont qu’une partie
de l’iceberg. Les grandes tendances du numérique se retrouvent notamment dans le
Cloud Computing. Orange et SFR sont les deux fournisseurs principaux de solutions
Cloud en France pour le grand public, cependant de nombreuses entreprises plus petites
proposent des services très innovants telles que Lima qui propose un service de cloud
personnel à installer chez soit.
Concernant le Cloud pour le SaaS, Outscale l’entreprise française de référence pour les
professionnels propose un programme d’accélération de startups depuis peu : Scaledome,
qui accélérera à termes douze startups de services en SaaS par an.
sur8 41
En France les ventes de smartphones et de tablettes sont en augmentation depuis leur
apparition. Il existe un marché croissant pour la distribution d’applications et de solutions
mobiles, en moyenne un français possède plus de 30 applications sur son smartphone, ce
qui se traduit par une forte augmentation du nombre de startups qui réalisent leurs activité
dans le numérique. A Agoranov par exemple, 37% des projets incubés font partie du
secteur numérique. En 2013, 40 milliards d’applications étaient téléchargés sur l’App Store
d’Apple et 25 milliards sur Google Play.
En moyenne, les utilisateurs de l’App Store dépensent un peu plus de 3 euros par mois
pour des applications, et 5 euros par mois sur Google Play.
Plus de détails sur le marché sont disponibles en annexe 1.
sur9 41
L’hébergement de jeunes entreprises
Parallèlement de notre activité principale de startup factory, nous fournirons également
des services d’hébergement pour jeunes entreprises de type coworking space ou
pépinière d’entreprises. Cette branche d’activité est florissante à Paris, de nombreuses
structures existent notamment privées telles que la pépinière 27 ou Greenspace (espaces
coworking). La rencontre avec les responsables des deux espaces nous ont permis de
savoir que la demande d’hébergement excelle largement l’offre. La pépinière 27 est
remplie à 100% du temps, elle reçoit une trentaine de demandes de dossiers d’inscription
par mois et une dizaine de dossiers complétés. Il n’y a aucun temps de latence lorsqu’une
startup décide de quitter l’espace avant qu’une autre la remplace. Greenspace est rempli à
plus de 100% pendant l’été, par expérience le taux de remplissage peut être légèrement
surbooké sans qu’il n’y ait de congestion de l’espace.
Ce constat est le même dans les accélérateurs comme Numa et 50 Partners, qui ne
sélectionnent qu’une petite partie de toutes les demandes de participation à leur
programme.
La formation et la prestation
digitale
Les services de création digitale seront
eux aussi proposés à l’extérieur, il y a une
forte demande, rien que dans le monde
des jeunes entreprises pour ces services.
La preuve en est sur le site angel.co
(capture d’écran de droite), qui est
spécialiséé dans les petites annonces pour
startups innovantes, une simple recherche
sur le site montre que plus de 740 startups
sont à la recherche de services de
développement informatique en Europe
Occidentale. 

sur10 41
Typologie de clients

Dans les incubateurs publiques par comparaison, nous trouvons 41% des porteurs de
projets qui proviennent d’établissements d’enseignement supérieur, 23% proviennent
d’organismes de recherche, et on y trouve également 24% de salariés d’entreprises et 7%
de chômeurs. Ils ont entre 25 et 35 ans pour 46% d’entre eux et entre 36 et 45 ans pour
32% d’entre eux. Dans les projets incubés, 30% d’entre eux seront arrêtés, 50%
deviendront des entreprises à croissance modérée et 20% à croissance forte. Chez Numa,
c’est 90% des projets qui sont toujours en activité alors que leur programme d’accélération
existe depuis 6 ans.
Notre clientèle sera composée d’entrepreneurs ou d’équipes entrepreneuriales qui ont des
besoins de développement d’application mobile et/ou de site internet dans le cadre de leur
activité. Cela peut-être une application qui sera commercialisée par exemple.
Il existe également tout un marché qui n’est pas directement visible par l’utilisateur
viserons notamment les projets qui ont des thématiques telles que le Cloud Computing,
marché en forte expansion, ainsi que les Big Data.
Les concurrents
Nous pouvons identifier plusieurs types de concurrents, les concurrents directs (startups
factory et accélérateurs) qui proposent sensiblement le même service que nous et pour
lesquels nous répondons avec une valeur ajoutée.
D’autre part les structures d’accompagnement (pépinières, incubateurs et espaces
coworking) se positionnent plus comme des concurrents indirects car nous fournissons
une partie de leur service mais nous ne visons pas la même clientèle. En effet, ces
structures n’investissent pas dans les projets mais fournissent un service
d’accompagnement et d’hébergement payant.
sur11 41
Le site StartupFactories.eu regroupe tous les programmes d’accélération et les Startup1
factory d’Europe. Voici les solutions disponibles en France (à noter que «  Le Camping
correspond à la solution de l’accélérateur Numa):
Programme Location
Investment
amount
Length of
programme
Programme
status
Part au
capital
Le Camping
Paris
Paris
France
4,500 € 4 Months Open for
applications
3 %
Nextstars Paris
France
10,000 € 4 Months Open for
applications
5-20%
33entrepreneurs Bordeaux
France
15,000 € 3 Months Open for
applications
Le Camping
Toulouse
Toulouse
France
6 Months Round
completed
Disponible sur : http://www.startupfactories.eu/1
sur12 41
L’ÉQUIPE
Aubrey Mnisi 



Rôle dans la factory : Directeur Digital
Aubrey a une expérience dans 4 entreprises du secteur digital et a déjà créé trois
entreprises. Il excelle lorsqu’il s’agit d’organiser un projet digital, mais désire par dessus
tout s’orienter vers le management d’un équipe.
Aujourd’hui directeur et fondateur de Data-Set Connection qui travaille sur le
développement d’une application qui devrait révolutionner la manière de faire nos courses,
il connait très bien le monde digital. Aubrey prévoit le futur et voudrait se lancer dans
l’accompagnement.
Sa mission sera de manager l’équipe du pôle digital, et de participer à la sélection des
projets en faisant partie du comité de sélection.
Adrien LONG
Rôle dans la factory : Directeur Programme
Je travaille depuis 1 an à la SATT Lutech, au contact de l’écosystème de l’entreprise
innovante. J’y occupe un poste de chef de projet junior pour lequel j’ai analysé des
inventions technologiques en vue d’un potentiel investissement (projets allant jusqu’à
250.000 euros). Une partie de ces projets étaient reliés au digital avec la création de
logiciels ou d’applications.
Je suis également investisseur silencieux dans Dataset-Connection et me tient prêt pour le
début des opérations pour lancer des campagnes marketing en France.
Ma mission au sein de 75 factory sera de gérer les espaces, le personnel ainsi que de
sélectionner les projets entrants avec Aubrey et les investisseurs intéressés.
sur13 41
AUBREY MNISI
Experience
Founder
Data-Set Connection UG (haftungsbeschränkt) GmbH
September 2014 – Present (1 year 1 month)Hamburg Area, Germany
Software Consultant
be.as GmbH
August 2013 – Present (2 years 2 months)Pforzheim Area, Germany
• be.as Manufacturing implementation
• Project Management
• Business Process design
• Cost Accounting expert
• be.as Business Performance module expert
• be.as Manufacturing customisation using be.as script
• Crystal Reports • be.as Crystal Reports • SAP Crystal Reports
• Partner Training
• Customer Training
• be.as Support
• Software documentation
• SAP Consultant
Software Consultant
Bluekey
May 2011 – July 2013 (2 years 3 months)Cape Town Area, South Africa
• SAP Business One
• Ms SQL Server
• Crystal Reports
• Support
• System Configuration
• Ms SQL Server Migration
• Data Migration
• Ms SQL Server configuration
• Add-on installations, configurations and troubleshooting
• And a little bit of Boyum-IT and Coresystems Country Package
• Co-Founder and Director
sur14 41
+49 176 57864169
a.mnisi@datasetconnection.de
Adrien LONG
WORK EXPERIENCE:
EDUCATION:
EXPERIENCES & LANGUAGES:
FRENCH | Mother tongue ENGLISH | Work proficiency
SPANISH | Intermediary ITALIAN | Beginner
DUTCH | Beginner actively learning

2015: Business plan writing - Digital business incubator

2015: Involved in a company creation project - Silent investing till the beginning of operations in 2016

2014: Part of the 5 finalists out of 469 participants for the ADECCO’s challenge to work as the group’s president
assistant for a month. The selection process included interviews with the group’s directors, case studies and tests. 

2014: Master Thesis « Are internationalization and diversity of the top management teams sources of innovation ? The
study of the french largest groups »

2011: Volunteering for 4L Trophy project - Transporting school material from Paris to Morocco with an old french car.
2014-2015
12 months
SATT LUTECH - Projet Manager
Setting-up investment programs for the IT & Engineering department :
• Technical and legal analysis (patents benchmark, finding applications for
technologies, legal analysis for transfer)

• Market analysis (Market size and growth, strategies to access the market)	 

• Innovative projects detection (laboratories, universities and open labs)
Paris
France
2013
6 months
MULTIPLE INCOME GENERATING STRATEGIES - Consultant
Social entrepreneurship for NICRO (NGO)
• Business plan writing (Market study, budget planning) 

• Negotiation with suppliers

• Sales representative for early adopters 

Regulations analysis & business development:
• Import/Export regulations and Southern-Africa country analysis

• Set-up of clients and suppliers relationship
Cape Town
South-Africa
2013
6 months
AIR FRANCE - External Consultant
Academic Project coordinated by the firm’s Strategic Director
• Market analysis (size, maturity, trends, customer profiles)
• Analysis of strategies adopted by the competitors
• Oral and written reporting with strategic recommandations
Lille
France
2015
1 year
Specialized Master
STRATEGIC MANAGEMENT & ENTREPRENEURSHIP
Assas university
Paris
France
2009-2014
5 years
Master
INTERNATIONAL BUSINESS & ECONOMIC STRATEGIES
IESEG School of Management
Lille
France
2011-2012
1 year
Eramus
THIRD YEAR BACHELOR
Reykjavik University
Reykjavik

Iceland
2009 BACCALAUREATE - Economic & Social
Lycée Saint-Vincent
Senlis
France
sur15 41
+ 33 (0) 6 76 31 12 45
adrien.long@ieseg.fr
French nationality
23 yo
LE PROJET
Intro
75 factory est basée sur le concept de la startup factory, nous proposons à des
entrepreneurs de leur fournir toutes les ressources nécessaires au développement de leur
idée en échange d’une partie de leur capital.
Parallèlement nous proposons de l’hébergement sur des petites surfaces à la manière
d’un espace coworking ou d’une pépinière ainsi que de la formation en digital pour couvrir
nos coûts et limiter le risque lié à l’investissement.
———————————————————————————————————————
Le coeur de métier: la création de startup chez 75 factory
I. La sélection - l’étape clé (1 mois maximum)
Nous aurons sur notre site internet un formulaire à remplir par un porteur de projet qui
décrit son idée, nous lui assurons la confidentialité.
Une fois le questionnaire rempli, nous analysons en interne la cohérence du projet avec
notre expertise et notre philosophie, les projets doivent être orientés logiciel, cloud,
application, data ou service en ligne. Cette étape de sélection est réalisée par le directeur
factory et le directeur digital.
Si l’idée parait intéressante, nous la soumettons à nos 75 associés investisseurs. Les
associés intéressés nous répondent de manière positive et nous contactons le porteur de
projet en lui proposant de présenter son idée sous format plan d’affaires. Cette
présentation se fait sous forme de pitch devant un comité composé des deux directeurs de
75 factory ainsi que des associés intéressés par le projet. Cette nouvelle étape de
sélection vise à faire entrer en contact le porteur de projet avec l’associé, potentiel
investisseur. 

sur16 41
Si un associé désire investir sur le projet et que nous sommes convaincus de notre valeur
ajoutée en digital, nous proposons un rendez-vous avec le porteur et le/les associés pour
lui présenter notre offre et le fonctionnement précis de notre structure d’accompagnement.
Le porteur donne ensuite une réponse à notre offre et il écrit un plan d’affaires plus détaillé
qui sera la base du projet.
II. Le lancement du programme factory (1 mois maximum)
Une fois le business plan délivré, nous construisons un planning avec le porteur de projet.
Cette étape peut durer plusieurs jours, elle se fait avec Aubrey Mnisi qui donnera son
expertise sur la partie digitale. Il définit avec le porteur de projet les ressources digitales et
le temps nécessaires pour lancer le produit ou le service. Un budget prévisionnel est fixé.
Nous définissons un programme sur plusieurs mois en fonction des besoins du porteur, à
la façon d’un accélérateur mais de manière flexible. Les services délivrés par 75 factory
pendant le programme sont :
-L’élaboration des supports digitaux nécessaires: une application, un site internet, un
logiciel…
-La mise en relation avec les associés du même domaine d’expertise pour partage
d’expérience et mise en contact avec des professionnels pertinents.
-L’hébergement
Le but étant de réaliser le premier produit le plus rapidement possible, le programme est
lancé dès que la planification est terminée. 

La startup est créée et la prise de participation est négociée. Le porteur s’installe dans un
bureau chez 75 factory. Il s’occupe désormais de la partie corporate, la recherche
d’investisseurs et de la coordination avec l’équipe du pôle digital.
III. La sortie de la factory
Une fois la création digitale terminée, le programme est terminé et nous invitons le porteur
de projet à rester pendant plus de temps en hébergement chez nous, soit en louant un
bureau dans l’espace coworking soit en louant un local entier.
———————————————————————————————————————
sur17 41
L’hébergement
Nous proposons en parallèle de notre programme factory de l’hébergement en coworking
ou en espace clos. Cet hébergement vise à procurer un espace vivant, jeune et
dynamique pour les entrepreneurs. Nous désirons créer notre propre écosystème
d’innovation sous le thème de la factory.
Seront proposés 350m2 d’espaces en location de bureaux clos ainsi que 250m2 en
coworking avec un espace cuisine, détente et des salles de réunions à disposition des
personnes hébergées et à disposition des entreprises et individuels extérieur également
en location à l’heure.
Le but de l’hébergement étant de créer le plus de liens possibles, les espaces seront
ouverts et favorisant les échanges.
———————————————————————————————————————
La formation
Finalement, il est prévu que nos développeurs aient au total quatre semaines de latence
lorsqu’ils travaillent sur une application qui sont liées aux périodes de transition entre les
différentes phases. Ce temps sera utilisé pour réaliser de sessions de formations
rémunérées de deux semaines sur des outils et connaissances informatiques à des
personnes ou entreprises désirant se former sur le développement d’applications ou de
sites internet.
Ce service permettra de créer des liens avec d’autres acteurs du domaine digital et de
participer à nourrir notre écosystème d’innovation.
sur18 41
Le lieu
Le lieu est un espace de 1150m2 dans le 3ème arrondissement de Paris qui sera revisité
pour l’occasion.
La factory avant les rénovations :
Le plan de la 75 factory une fois rénovée :

sur19 41
Bureaux en location
350m2
Salles de
réunion
60m2
Espace de Coworking
250m2
Espace
détente
Bureaux de direction
Espace de création
digitale
150m2
Sanitaires
Cuisine
Stock
LA DEMARCHE COMMERCIALE
L’ESPACE DE CRÉATION DIGITALE
Notre innovation et principale valeur ajoutée chez 75 factory est notre bureau de création
digitale. Composé d’une équipe de développeurs et de son directeur il permet aux projet
accompagnés de recevoir sur commande un site internet et une application pour
smartphone.
Ce bureau est situé au coeur de la factory et est ouvert en permanence aux entrepreneurs
qui désirent y concevoir leurs supports.
Aubrey Mnisi, futur directeur de la partie digitale sera épaulé par 3 développeurs qui
auront les missions suivantes :
Le Back-end developper (salaire 45k)
-Fabrication de la base de données
-Création du procédé logique
-Liaison des technologies à être utilisées en back-end


Temps nécessaire de cette ressource pour le développement d’une application = 1 mois et
demi
Le Frontend and UI designer (salaire 45k)
-Design des pages
-Lien entre le back-end et les pages dans l’application
-Création du front-end (ce qui ce passe lorsque l’on clique un bouton)
-Fabrique les fonctions de l’application
sur20 41
Temps nécessaire de cette ressource pour le développement d’une application = 1 mois et
demi
Le UX designer (salaire 45k)
-Créé le wireframe
-Création de toutes les pages de l’application
-Créé le procédé entre les pages
Temps nécessaire de cette ressource pour le développement d’une application = 1 mois
Ces personnes seront habilitées à créer également le site internet lié au projet. Une
période de management de projet est destiné à organiser le processus de fabrication de
l’application, comptabilisé pour 0,5 mois, elle regroupe ces tâches :
-Management de projet
-Design de procédé
-Développement et tests 



A noter que les tâches effectuées par ces développeurs peuvent être réalisées pour la
plupart en parallèle.
Nous utiliserons une méthode Agile pour créer nos applications, c’est-à-dire une méthode
plus pragmatique et moins traditionnelle qui inclue au maximum le client (porteur de projet)
et en instaurant une excellente réactivité lors de ses demandes. Nous visons à le satisfaire
au maximum pour que son idée corresponde au rendu et que son application et site
internet soient un succès.
Cette méthode agile est le coeur de notre service étant donné que les porteurs de projets
se situeront sur place et pourront discuter en direct avec nos développeurs et revoir les
fonctions de leurs applications quotidiennement avec le directeur digital qui s’occupera
d’organiser le temps de son équipe.
sur21 41
Pour chaque application, nous pouvons répartir les tâches et le temps comme ceci:
La valeur ajoutée pour les projets accompagnés est de ne pas avoir à allouer trop de
temps à la recherche, à la création et au maintient de ces supports, mais surtout ils
n’auront pas effectuer de premier investissement pour leur réalisation. Etant donné que
chaque projet aura des besoins différents de développement, en fonction du temps
engagés par nos développeurs, nous fixons avec le porteur de projet une prise de part
dans son capital.
Coûts internes Temps total de développement
de développement Prise de part au capital nécessaire (mois)
< 10.000 € 5 % 2 mois
< 15.000 € 10 % 2 mois
< 20.000 € 15 % 2,5 mois
< 30.000 € 20 % 2,5 mois
> 30.000 € 25 % 3 mois
Les prises de participation sont prévues au nombre de deux pour la première année et
ensuite quatre par an, qui correspondent au nombre maximal d’applications produites en
une année.
En annexe 3, le calcul des revenus sur la prise de participation dans les startups est
expliqué.
Fonction Mois 1 Mois 2 Mois 3
Management de projet
Back end Dev.
FE/UI Dev.
UX Dev.
sur22 41
FORMATION
Avec ce tableau précédent, nous pouvons voir que le développement d’une application
nécessite trois mois en comptant le management de projet. Même si la plupart des tâches
s’effectuent en parallèle il existe des temps de décalage entre les phases qui seront
utilisés par les développeurs pour faire de la formation externe.
Nous avons donc une capacité de réalisation de 4 applications par an, avec 8 mois totaux
disponibles (huit semaines consacrées à la formation tous les 3 mois) pour la formation en
développement Backend, Frontend et UX. Ces formations pourront prendre la forme de
cours intensifs de deux semaines.
Le prix de ces formations sera de 4500€ pour une session de deux semaines (prix
légèrement plus élevé que la formation proposée par l’école des Gobelins, voir annexe 2)
ce qui représente un total de 16 formations proposées par an.
Les aléas (vacances, maladies, projets retardés) seront couverts par le directeur de la
partie création digitale.
CONTACT AVEC LES INVESTISSEURS-PARTENAIRES
Les investisseurs partenaires de la pépinière sont intégrés au processus de sélection des
projets qui seront accompagnés. Le contrat avec ces investisseurs est plutôt simple et
attrayant, nous cherchons à former un groupe de 75 partenaires qui ont une expertise
dans le domaine digital, à chaque fois qu’un projet jugé intéressant est détecté, nous
contactons nos partenaires en premier pour leur présenter le projet. Les partenaires
intéressés intègrent le comité de sélection et peuvent décider d’investir sur le projet. Leur
rôle est d’apporter des fonds mais également un réseau professionnel aux projets
accompagnés. Aucune obligation ne leur est imposée, nous leur présentons des
opportunités d’investissement et ils permettent de donner son nom à la 75 factory. Ce
contact avec les investisseurs étant un réel atout pour les entrepreneurs.
sur23 41
LOCATION D’ESPACE
Le lieu dans lequel nous désirons exercer notre activité se situe dans le 3ème
arrondissement de Paris. Le lieu est en location à 300€/m2 par an et nous prévoyons une
rénovation d’environ 1.000.000€ pour créer les espaces et les décorer avec un thème
« Usine » qui ressemblera au fablabs Usine Io à Paris:
Nous prévoyons d’appliquer ces prix de location des espaces:
Ces prix, légèrement supérieurs aux prix qui se pratiquent dans la pépinière 27 par
exemple se justifient par le fait que les charges sont incluses.
La location d’espace se fait par bail dérogatoire (ou bail précaire). Cela implique que le
bail n’a pas a être d’une durée de 9 ans comme la loi l’impose normalement. Cela permet
de louer des bureaux ou des espaces clos un peu plus grands. Ces baux ne peuvent pas
durer plus de trois ans, ce qui n’est pas un frein pour notre activité. Un préavis de trois
Prix au m2 par an 75 factory
Open space 280 par m2
Bureau fermé
(charges incluses)
425 par m2
sur24 41
mois est nécessaire pour pouvoir quitter les lieux ce qui nous laisse le temps d’organiser
une reprise du local par une autre entreprise et ne pas avoir de manque à gagner.
Voici les prix du marché actuel :
Nous embaucherons un chargé d’affaires à plein temps qui se chargera de gérer les
espaces en location et qui sera rémunéré 40k par an.
Egalement une personne sera en charge de l’accueil et sera le support du chargé
d’affaires, il sera rémunéré 30k par an.
Voici la masse salariale totale:
Prix au m2 par an Pépinière 27
Open space 260 par m2
Bureau fermé 355 par m2
Charges 160 par m2
Accompagnement 30% du loyer annuel
Prix par poste par
mois
Thinking Hut Greenspace 50 Partners Nextstars
Bureau 350 € 300 € 390 € 350 €
Coworker 230 € 200 € NA NA
Salle close NA 900 € NA NA
Fonction Salaire
Développeur 1 45 000 €
Développeur 2 45 000 €
Développeur 3 45 000 €
Chargé d’affaires 40 000 €
Chargé d’accueil 30 000 €
Communication 40 000 €
Entretien de surface 20 000 €
TOTAL 265 000 €
sur25 41
LES CHIFFRES
Scénario Réaliste : (détails en annexe 4)
Hypothèses:
-Prises de participation qui rapporte 90.000 euros par an par startup
-Prêt d’honneur Réseau entreprendre 80.000 euros
Compte de résultat consolidé :
sur26 41
Plan de financement sur 5 ans :
Bilan détaillé année 1 :
sur27 41
Tableau de bord:

sur28 41
Scénario Pessimiste :
Hypothèses:
-Prises de participation qui rapporte 70.000 euros par an par startup
-Pas de prêt d’honneur
Compte de résultat consolidé :
sur29 41
Plan de financement sur 5 ans :
Bilan détaillé année 1 :
sur30 41
Tableau de bord:

sur31 41
ANALYSE FINANCIÈRE
Nous avons imaginé deux scénarios, le premier dans lequel nous avons un prêt d’honneur
du Réseau Entreprendre d’un montant de 80.000€ et pour la participation au capital d’une
startup nous rapporte 90.000€ par an.
Le second scénario pessimiste sans prêt d’honneur et pour lequel la participation au
capital des startups nous rapporte 70.000€.

La grande différence entre ces deux scénarios repose sur la trésorerie, comme nous
pouvons le voir en annexe dans le détail des prévisions financière réalistes, nous gardons
une trésorerie sur 5 ans toujours positive, cependant la baisse des revenus de
participation ainsi que l’absence du prêt Réseau Entreprendre dans le scénario pessimiste
se traduit par une trésorerie négative de décembre 2017 à juillet 2019. Ces problèmes de
trésorerie seront un véritable frein et pourraient même amener à fermer la structure. Pour
palier à ces aléas nous pouvons prévoir de contracter un prêt plus élevé mais qui serait
plus difficile à décrocher.
En résumé, plus l’investissement de départ sera élevé, moins le risque sera grand.
L’activité en elle-même comporte peu de risques étant avec la forte demande
d’hébergement existante et la solution complémentaire des formations payantes.
Nous pourrons même proposer de réaliser du contenu digital en B-to-B si le schéma de la
prise de participation prend du temps à se lancer.
sur32 41
ANNEXES
ANNEXE 1: Rapport Xerfi sur les secteurs IT et digitaux


sur33 41
sur34 41
ANNEXE 2 : Coût du programme Ecole des Gobelins de formation développement UX
Design
sur35 41
ANNEXE 3 : Détail revenus sur les participations de startup
Ci-dessous un tableau des entreprises françaises des services en ligne. Pour calculer un potentiel
retour sur investissement nous avons fait une moyenne du résultat net par entreprise, ce qui nous
donne un résultat d’environ 600.000 euros par entreprise.
Si nous calculons un retour sur une moyenne de 15% de prise de participation dans les startups
nous envisageons un retour de : 600.000x0,15 = 90.000€
Entreprise Chiffre
d'affaires 2013
Chiffres
d'affaires 2012
Evol. Y/Y Résultat Net
2013
Résultat Net
2012
Kwikstori 0,017 0,003 466,67 % -0,042 -0,027
Wiseed 0,231 0,068 239,71 % -0,366 -0,204
Videdressing 1,727 0,696 148,13 % -2,498 -0,809
Adopte un mec 8,826 5,026 75,61 % 2,622 0,79
AOL France 5,408 3,462 56,21 % 1,974 1,769
Youscribe 0,073 0,049 48,98 % -0,821 -0,62
Spideo 0,446 0,303 47,19 % 0,004 -0,111
Supertoinette.c
om
0,293 0,237 23,63 % 0,056 0,008
Yahoo France 57,763 50,577 14,21 % 0,874 0,46
Manageo 7,083 6,293 12,55 % 0,541 0,293
750 Grammes 2,009 1,815 10,69 % 0,47 0,567
AuFéminin.com 60,06 55,03 9,14 % 12,965 11,036
Adictiz 1,38 1,884 -26,75 % -0,892 -0,179
Scoop.it 0,027 0,143 -81,12 % -1,545 -1,021
Dashlane 0,56 NC - -1,881 -2,012
Sketchfab 0,043 NC - -0,241 -
Cookening 0,019 NC - -0,001 -
Recommend NC NC - -0,24 -0,032
TOTAL 10,979 9,908
Moyenne par
startup
(en millions
d’euros)
0,6099
Source : JDN/BVDInfo (en millions d'euros)
sur36 41
ANNEXE 4: Détails financiers pour le scénario réaliste
Flux de trésorerie sur les 5 premières années
sur37 41


sur38 41


sur39 41
sur40 41
sur41 41

Contenu connexe

Tendances

8 tendances digital 2018
8 tendances digital 20188 tendances digital 2018
8 tendances digital 2018
Pierre-Yves Trennec
 
Bpifrance inno generation 3 : le programme complet
Bpifrance inno generation 3 : le programme completBpifrance inno generation 3 : le programme complet
Bpifrance inno generation 3 : le programme complet
Bpifrance
 
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018 HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUB INSTITUTE
 
Bpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiers
Bpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiersBpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiers
Bpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiers
Bpifrance
 
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Bpifrance
 
Transformation Digitale
Transformation DigitaleTransformation Digitale
Transformation Digitale
Frederic CAVAZZA
 
La transformation digitale au service des TPE/PME
La transformation digitale au service des TPE/PMELa transformation digitale au service des TPE/PME
La transformation digitale au service des TPE/PME
WiziShop
 
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Sébastien Bourguignon
 
Innovation marketing et commerciale
Innovation marketing et commercialeInnovation marketing et commerciale
Innovation marketing et commerciale
Hervé Gonay
 
Livre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovation
Livre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovationLivre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovation
Livre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovation
assmaaainani
 
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
Inetum
 
Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013
Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013
Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013Djamel SOUAMI
 
Etude UX Design - Economie du partage et Financement Collaboratif
Etude UX Design - Economie du partage et Financement CollaboratifEtude UX Design - Economie du partage et Financement Collaboratif
Etude UX Design - Economie du partage et Financement Collaboratif
Yann Le Beux
 
[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014
[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014
[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014
Yann Gourvennec
 
L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015
L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015 L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015
L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015
André-Yves Portnoff
 
Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015
Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015
Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015
Inetum
 
21 métiers d'avenir du web et de l'it
21 métiers d'avenir du web et de l'it21 métiers d'avenir du web et de l'it
21 métiers d'avenir du web et de l'itLudivine Tbt
 
HUB Report - HUBFORUM Paris 2017
HUB Report - HUBFORUM Paris 2017HUB Report - HUBFORUM Paris 2017
HUB Report - HUBFORUM Paris 2017
HUB INSTITUTE
 
Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris
Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris
Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris
Lucile Merra
 
#3 - Le coworking
#3 - Le coworking #3 - Le coworking
#3 - Le coworking
Knight Frank France
 

Tendances (20)

8 tendances digital 2018
8 tendances digital 20188 tendances digital 2018
8 tendances digital 2018
 
Bpifrance inno generation 3 : le programme complet
Bpifrance inno generation 3 : le programme completBpifrance inno generation 3 : le programme complet
Bpifrance inno generation 3 : le programme complet
 
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018 HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
HUBFORUM : 8 Tendances de la transformation digitale pour 2018
 
Bpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiers
Bpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiersBpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiers
Bpifrance Le Lab - Infographie - Entreprendre dans les quartiers
 
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
Livre blanc : modeles, data et algorithmes, les nouvelles frontieres du numér...
 
Transformation Digitale
Transformation DigitaleTransformation Digitale
Transformation Digitale
 
La transformation digitale au service des TPE/PME
La transformation digitale au service des TPE/PMELa transformation digitale au service des TPE/PME
La transformation digitale au service des TPE/PME
 
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
Grégoire Linder - Extrait Livre Blanc 80 #PortraitDeStartuper - Crowdfunding ...
 
Innovation marketing et commerciale
Innovation marketing et commercialeInnovation marketing et commerciale
Innovation marketing et commerciale
 
Livre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovation
Livre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovationLivre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovation
Livre blanc-ia-et-technologies-quantiques-finance-innovation
 
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
LIVRE BLANC : De l’Omni-Commerce au Continuous Commerce, la révolution Digita...
 
Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013
Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013
Les assureurs face à la transformation digitale - 23 avril 2013
 
Etude UX Design - Economie du partage et Financement Collaboratif
Etude UX Design - Economie du partage et Financement CollaboratifEtude UX Design - Economie du partage et Financement Collaboratif
Etude UX Design - Economie du partage et Financement Collaboratif
 
[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014
[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014
[Fr] 7 idées reçues sur la transformation digitale #sma2014
 
L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015
L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015 L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015
L'Humanisme ou les crises. St-Foy-la-Grande A-Y Portnoff 11 04 2015
 
Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015
Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015
Gfi News - Numéro 4 - Mars 2015
 
21 métiers d'avenir du web et de l'it
21 métiers d'avenir du web et de l'it21 métiers d'avenir du web et de l'it
21 métiers d'avenir du web et de l'it
 
HUB Report - HUBFORUM Paris 2017
HUB Report - HUBFORUM Paris 2017HUB Report - HUBFORUM Paris 2017
HUB Report - HUBFORUM Paris 2017
 
Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris
Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris
Presentation du cabinet de Talent Management, Eureka Time, Paris
 
#3 - Le coworking
#3 - Le coworking #3 - Le coworking
#3 - Le coworking
 

En vedette

Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01
Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01
Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01
nozw.consulting
 
francis cv.doc2
francis cv.doc2francis cv.doc2
francis cv.doc2
francis k
 
BPC (1)
BPC (1)BPC (1)
BPC (1)
Chaima Riahi
 
Basics of Oscillator theory
Basics of Oscillator theoryBasics of Oscillator theory
Basics of Oscillator theory
himanshi gupta
 
Warning and caution
Warning and cautionWarning and caution
Warning and caution
Eva Marlini
 
2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile
2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile
2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile
Agile Enterprise Partner
 
Basics of Oscillator
Basics of OscillatorBasics of Oscillator
Basics of Oscillator
himanshi gupta
 
Spring security
Spring securitySpring security
Spring security
sakhibarun
 
Horizon hills Semi D - The Gateway
Horizon hills Semi D - The Gateway Horizon hills Semi D - The Gateway
Horizon hills Semi D - The Gateway
Tophills Realty
 
Guidelines and Practical Approaches for Test Construction Cindy Cruz-Cabrera...
Guidelines and Practical Approaches for Test Construction  Cindy Cruz-Cabrera...Guidelines and Practical Approaches for Test Construction  Cindy Cruz-Cabrera...
Guidelines and Practical Approaches for Test Construction Cindy Cruz-Cabrera...
University of the Philippines Diliman
 
Livre blanc entreprise agile
Livre blanc entreprise agileLivre blanc entreprise agile
Livre blanc entreprise agile
Agile Enterprise Partner
 
Test construction 2
Test construction 2Test construction 2
Test construction 2
Arnel Rivera
 
Imagens Loucas
Imagens LoucasImagens Loucas
Imagens Loucas
BiaEsteves
 
Russian Swan Lake Training
Russian Swan Lake TrainingRussian Swan Lake Training
Russian Swan Lake TrainingBiaEsteves
 
Oberammergau-Alemanha
Oberammergau-AlemanhaOberammergau-Alemanha
Oberammergau-Alemanha
BiaEsteves
 
Belles Images
Belles ImagesBelles Images
Belles Images
BiaEsteves
 

En vedette (20)

Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01
Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01
Marketing menukaart-2015-nozw-consulting 01
 
25c7 -2
 25c7 -2 25c7 -2
25c7 -2
 
francis cv.doc2
francis cv.doc2francis cv.doc2
francis cv.doc2
 
25c7 -2
 25c7 -2 25c7 -2
25c7 -2
 
25c7 -2
 25c7 -2 25c7 -2
25c7 -2
 
BPC (1)
BPC (1)BPC (1)
BPC (1)
 
Basics of Oscillator theory
Basics of Oscillator theoryBasics of Oscillator theory
Basics of Oscillator theory
 
Warning and caution
Warning and cautionWarning and caution
Warning and caution
 
2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile
2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile
2014 10-09 agile tour rennes - contractualisation agile
 
Le couguar (2)
Le couguar (2)Le couguar (2)
Le couguar (2)
 
Basics of Oscillator
Basics of OscillatorBasics of Oscillator
Basics of Oscillator
 
Spring security
Spring securitySpring security
Spring security
 
Horizon hills Semi D - The Gateway
Horizon hills Semi D - The Gateway Horizon hills Semi D - The Gateway
Horizon hills Semi D - The Gateway
 
Guidelines and Practical Approaches for Test Construction Cindy Cruz-Cabrera...
Guidelines and Practical Approaches for Test Construction  Cindy Cruz-Cabrera...Guidelines and Practical Approaches for Test Construction  Cindy Cruz-Cabrera...
Guidelines and Practical Approaches for Test Construction Cindy Cruz-Cabrera...
 
Livre blanc entreprise agile
Livre blanc entreprise agileLivre blanc entreprise agile
Livre blanc entreprise agile
 
Test construction 2
Test construction 2Test construction 2
Test construction 2
 
Imagens Loucas
Imagens LoucasImagens Loucas
Imagens Loucas
 
Russian Swan Lake Training
Russian Swan Lake TrainingRussian Swan Lake Training
Russian Swan Lake Training
 
Oberammergau-Alemanha
Oberammergau-AlemanhaOberammergau-Alemanha
Oberammergau-Alemanha
 
Belles Images
Belles ImagesBelles Images
Belles Images
 

Similaire à PlandAffaires_75Factory_2015

Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015
plaine images
 
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
EY
 
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Valeur et Capital
 
Conférence numnow #3
Conférence numnow #3Conférence numnow #3
Conférence numnow #3
Renaissance Numérique
 
ISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdf
ISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdfISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdf
ISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdf
Louis-Alexandre Louvet
 
Bpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauver
Bpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauverBpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauver
Bpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauver
Bpifrance
 
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"IE-Club
 
Sia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_info
Sia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_infoSia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_info
Sia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_info
Market iT
 
Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur .presse-ci...
Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur   .presse-ci...Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur   .presse-ci...
Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur .presse-ci...
Christophe Monnier
 
FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...
FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...
FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...
EuraTechnologies
 
Club Génération #Startuppeuse avril 2019
Club Génération  #Startuppeuse avril 2019Club Génération  #Startuppeuse avril 2019
Club Génération #Startuppeuse avril 2019
Viviane de Beaufort
 
Newsletter APOSTROF RH mars 2016
Newsletter APOSTROF RH mars 2016Newsletter APOSTROF RH mars 2016
Newsletter APOSTROF RH mars 2016
Apostrof
 
Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Erwan Roblot
 
Unitag lève des fonds
Unitag lève des fondsUnitag lève des fonds
Unitag lève des fonds
Unitag
 
#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre
#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre
#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre
Sébastien Bourguignon
 
(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser
(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser
(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser
Karine Corre
 
ROADSHOW IMMOBILIER
ROADSHOW IMMOBILIERROADSHOW IMMOBILIER
ROADSHOW IMMOBILIER
Audrey Gauthier
 
Magazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - Lite
Magazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - LiteMagazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - Lite
Magazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - Lite
Visiativ
 
Visiativ - Rapport d'acitivité 2016
Visiativ - Rapport d'acitivité 2016Visiativ - Rapport d'acitivité 2016
Visiativ - Rapport d'acitivité 2016
Jérémie DONZEL
 
Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016
Laurent Fiard
 

Similaire à PlandAffaires_75Factory_2015 (20)

Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015Levee de fonds, mode d'emploi 2015
Levee de fonds, mode d'emploi 2015
 
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
Panorama des candidats start-up de l'édition 2015 du Prix de l'Entrepreneur d...
 
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
Les Fintechs pour révolutionner votre rapport à l'argent | Le Mag Valority Dé...
 
Conférence numnow #3
Conférence numnow #3Conférence numnow #3
Conférence numnow #3
 
ISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdf
ISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdfISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdf
ISLEAN - Cahier des Entrepreneurs VF.pdf
 
Bpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauver
Bpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauverBpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauver
Bpifrance Le Lab - Disrupter la banque pour la sauver
 
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
Livre blanc IE-Club "Passer le cap du 1er million d'euros de CA"
 
Sia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_info
Sia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_infoSia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_info
Sia partners baromètrepratiquesdigitales2016_cp_info
 
Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur .presse-ci...
Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur   .presse-ci...Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur   .presse-ci...
Le top 12 des meilleures villes françaises pour être développeur .presse-ci...
 
FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...
FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...
FinTech & Marketing : Comment le secteur bancaire a t-il été contraint d'opte...
 
Club Génération #Startuppeuse avril 2019
Club Génération  #Startuppeuse avril 2019Club Génération  #Startuppeuse avril 2019
Club Génération #Startuppeuse avril 2019
 
Newsletter APOSTROF RH mars 2016
Newsletter APOSTROF RH mars 2016Newsletter APOSTROF RH mars 2016
Newsletter APOSTROF RH mars 2016
 
Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1Carnet metiers 2012_1
Carnet metiers 2012_1
 
Unitag lève des fonds
Unitag lève des fondsUnitag lève des fonds
Unitag lève des fonds
 
#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre
#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre
#PortraitDeStartuper #88 - PayinTech - Bertrand Sylvestre
 
(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser
(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser
(Fr) Revue de presse 2016 - Smartviser
 
ROADSHOW IMMOBILIER
ROADSHOW IMMOBILIERROADSHOW IMMOBILIER
ROADSHOW IMMOBILIER
 
Magazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - Lite
Magazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - LiteMagazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - Lite
Magazine "Entreprise du Futur" 2016 1ère édition 2016 - Lite
 
Visiativ - Rapport d'acitivité 2016
Visiativ - Rapport d'acitivité 2016Visiativ - Rapport d'acitivité 2016
Visiativ - Rapport d'acitivité 2016
 
Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016Rapport d'activité 2016
Rapport d'activité 2016
 

Dernier

Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Soliday das Sonnensegel
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Mohamed Bouanane
 
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptxCours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
HervBriceKOYA
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
megmedia
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Paperjam_redaction
 
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptxFORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
HervBriceKOYA
 

Dernier (6)

Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
 
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptxCours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
Cours_Evaluation_dEntreprise_HEM_2012_20.pptx
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
 
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptxFORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
FORMATIONS SUR LES TRANSFERTS A L'ETRANGER SD FINEX.pptx
 

PlandAffaires_75Factory_2015

  • 1. Plan d’affaires pour la création d’une startup factory: Adrien LONG Août 2015 Réalisé dans le cadre du mémoire de Master 2 Management stratégique et entrepreneuriat à l’Université Paris 2 - Panthéon ASSAS Professeur directeur de mémoire: Jean-Christophe PIC

  • 2. EXECUTIVE SUMMARY Le marché 9700 entreprises ont été créées en mai 2015 en Ile-de-France, parmi elles il s’agit d’entrepreneurs qui tentent leur chance dans le digital. Non seulement les ventes de smartphones sont passées de 1 à 18 millions d’unités vendues de 2008 à 2014, mais on remarque que les investisseurs aussi ont décidés de suivre le pas. C’est environ 525 millions d’euros qui ont été investis au second semestre 2014 contre 421 millions au premier semestre 2013 en capital risque. C’est sur ces tendances que nous surfons, voici le concept. Le Concept 75 factory est une startup factory qui lie les investisseurs avec les entrepreneurs de demain. Ce concept, déjà développé dans quelques structures d’accompagnement, a été revisité. Notre différenciation repose sur notre pôle de création digitale. Nous fournirons aux porteurs de projets (les gens qui ont les idées) les ressources et outils nécessaires pour réaliser leurs support digitaux (applications, site internet et logiciel) en échange d’une part de leur capital. Ces entrepreneurs, que nous sélectionnons rigoureusement seront mis au contact d’un ou plusieurs des 75 associés partenaires de notre factory qui seront les premiers à pouvoir investir sur les projets sélectionnés. La réalisation Plusieurs services sont proposés : -L’accompagnement de projets digitaux avec notre équipe de réalisation. Nous sélectionnons les 4 projets les plus prometteurs par an -L’hébergement dans nos 600m2 en location en coworking ou en espace clos -La formation grâce à nos développeurs qualifiés sur2 41
  • 3. Comment nous captons la valeur créée : -Nous prenons une part au capital des startups pour lesquels nous réalisons les supports -Nous louons les espaces de travail et les salles de réunion -Nous facturons les formations aux individuels et entreprises Pourquoi ça marchera ? En plus de notre apport innovant de création digitale, les entrepreneurs cherchent à se créer un réseau au sein des structures d’accompagnement. 75 factory c’est 75 investisseurs partenaires qui sont prévenus au plus tôt dès qu’un projet semble prometteur et si son idée plait, l’entrepreneur se verra ouvrir une porte vers un réseau d’investisseurs et de professionnels du domaine dans lequel il se lance. Prévisions financières Nous prévoyons un résultat net dès la 3ème année de 230.000€ qui sera plus que doublé la 5ème année. La structure de nos revenus est divisée en 3 pôles (hébergement, formation et prise de participation) ce qui permet de limiter les risques. Nos coûts principaux sont la location du local ainsi que les charges de personnel. Le montage financier du projet ne présente que peu de risques étant donné que nous sommes sur des marchés porteurs, cependant nous prévoyons d’injecter une forte somme d’argent dès le début d’activité pour palier à d’éventuels problèmes de trésorerie qui sont liés au décalage entre la réalisation des prestations digitales et les revenus sur les participations dans les startups. L’investissement personnel de départ este 200.000€ et l’investissement bancaire de 750.000€. Etant donné la nature de notre activité de soutient aux jeunes entreprises et le nombre de postes (5) que nous comptons créer dès la première année, nous espérons toucher un prêt d’honneur réseau entreprendre de 80.000€. sur3 41
  • 4. Sommaire Résumé p.5 Quel besoin et quel marché ? p.6 La création d’entreprises en Ile-de-France p.6 Le digital, un secteur en expansion qui attire les investisseurs p.6 L’hébergement de jeunes entreprises p.10 La formation et la prestation digitale p.10 Typologie de clients p.11 Les concurrents p.11 L’équipe p.13 Aubrey Mnisi p.14 Adrien Long P.15 Le projet p.16 L’intro p.16 Le coeur de métier p.16 L’hébergement p.18 La formation p.18 Le lieu p.19 La démarche commerciale p.20 Espace de création digitale p.20 Formation p.23 Contact avec les investisseurs partenaires p.23 Location d’espace p.24 Les chiffres p.26 Scénario réaliste p.26 Scénario pessimiste p.29 L’analyse financière p.32 Annexes p.33 sur4 41
  • 5. RÉSUMÉ 75 factory est une startup factory qui lie les investisseurs avec les entrepreneurs de demain. Notre différenciation repose sur notre pôle de création digitale. Nous fournirons aux porteurs de projets les ressources et outils nécessaires pour réaliser leurs idées digitales (applications, site internet et logiciel) en échange d’une part de leur capital. Ces entrepreneurs ayant les idées de demain seront mis au contact d’un ou plusieurs des 75 associés partenaires qui seront les premiers à pouvoir investir sur les projets sélectionnés, dont peut-être vous. Plus de 600m2 d’espace seront réservés pour du coworking et de l’hébergement de jeunes startups. Auteur et contact: Adrien LONG
 adrien.long@ieseg.fr +33 6 76 31 12 45 sur5 41
  • 6. QUEL BESOIN ET QUEL MARCHÉ ? La création d’entreprises en Ile-de-France A Paris en mai 2015, 3300 entreprises ont été créées et 9700 en Ile-de-France. Parmi les entreprises créées, on trouve des projets commerciaux qui nécessitent des locaux dans des lieux passants et qui s’installent sur un marché concurrentiel pour réaliser une activité connue, nous pouvons par exemple citer les boulangeries, les restaurants, la vente de vêtements etc… Il existe une deuxième vagues d’entreprises plus innovantes qui ne savent pas comment réaliser leur projet, ou pour lesquelles il manque des ressources telles que des fonds, du savoir-faire ou un accompagnement au sens plus large. Ces projets proviennent soit de l’université ou d’écoles et sont portés par des chercheurs ou étudiants, soit ils proviennent d’individuels ayant croisé une idée et un savoir-faire ou un plan d’action. Cette deuxième vague d’entreprises se redirige aujourd’hui en partie vers des structures pouvant fournir un accompagnement soit pour bénéficier d’un hébergement soit pour avoir accès à un réseau ou à des investisseurs. Le digital, un secteur en expansion qui attire les investisseurs Y Combinator, l’entreprise américaine emblématique du financement de startups a investi depuis 2005 dans presque 1000 jeunes entreprises dans tous les secteurs, cependant les plus gros succès restent jusqu’à présent ceux du secteur digital : DropBox, AirBnb, Coincase, Stripe… Ces projets se prêtent particulièrement bien à l’accompagnement, souvent portés par des entrepreneurs ou développeurs de la génération Y, ils sont à la recherche de la connexion à un réseau d’investisseurs pour lancer leur service. Nous avons tendance à parler des Etats-Unis lorsqu’il s’agit d’investir dans des projets innovants à fort risque et à fort potentiel, il est vrai qu’en France les investisseurs restent frileux lorsqu’il s’agit d’investir à risque, cependant, comme dans de nombreux secteurs de l’économie les français finissent par suivre les tendances américaines, la preuve en quelques chiffres : sur6 41
  • 7. • Selon l’indicateur Chausson France, au second semestre 2014, 404 sociétés ont été financées par des fonds d’investissement pour un total de 524 millions d’euros investis en métropole. • Parmi ces startups financées, 24% sont dans le domaine de l’internet et de l’e- commerce, 12% dans les logiciels et 3% dans les télécommunications. A l’instar de la santé, le numérique est un domaine qui attire les investisseurs par sa possibilité de retours sur investissements rapide. Le financement en capital risque est un type de financement qui correspond aux besoins du secteur digital car ses projets nécessitent souvent des investissements conséquents pour permettre une croissance rapide. Aujourd’hui il existe un nombre incalculables de projets du numérique se basant sur des idées révolutionnaires, le plus grand challenge restant pour ces créateurs de nouveaux services d’être reconnus et utilisés par tous pour réaliser des revenus. Si Blablacar n’était utilisé que par 10 000 utilisateurs par mois, le projet ne durerait que quelques mois, ces nouveaux modèles d’affaires du numérique ont une valeur exponentielle en fonction du nombre d’utilisateurs, nous pouvons citer Facebook, Airbnb, Tinder et bien d’autres… Les clés de la réussite passent par une forte communication et une levée de fonds qui permettent à ce type d’entreprises de devenir pérennes. Cependant il ne faut pas oublier la raison de tels succès, si aujourd’hui on peut voir des entreprises à succès comme Facebook être côtés en bourse, c’est seulement grâce aux technologies numériques largement adoptées dans les pays développées et en forte expansion dans les pays en développement. En France les ventes de smartphones et de tablettes tactiles sont en croissance depuis leur apparition avec une légère diminution du taux de croissance des ventes ces dernières années du à un taux d’adoption qui devient très élevé. Regardez autour de vous, combien de personnes n’utilisent pas de smartphones tablettes ? Même les grands-parents s’y mettent… sur7 41
  • 8. Les startups du numérique grand public telles que citées ci-dessus ne sont qu’une partie de l’iceberg. Les grandes tendances du numérique se retrouvent notamment dans le Cloud Computing. Orange et SFR sont les deux fournisseurs principaux de solutions Cloud en France pour le grand public, cependant de nombreuses entreprises plus petites proposent des services très innovants telles que Lima qui propose un service de cloud personnel à installer chez soit. Concernant le Cloud pour le SaaS, Outscale l’entreprise française de référence pour les professionnels propose un programme d’accélération de startups depuis peu : Scaledome, qui accélérera à termes douze startups de services en SaaS par an. sur8 41
  • 9. En France les ventes de smartphones et de tablettes sont en augmentation depuis leur apparition. Il existe un marché croissant pour la distribution d’applications et de solutions mobiles, en moyenne un français possède plus de 30 applications sur son smartphone, ce qui se traduit par une forte augmentation du nombre de startups qui réalisent leurs activité dans le numérique. A Agoranov par exemple, 37% des projets incubés font partie du secteur numérique. En 2013, 40 milliards d’applications étaient téléchargés sur l’App Store d’Apple et 25 milliards sur Google Play. En moyenne, les utilisateurs de l’App Store dépensent un peu plus de 3 euros par mois pour des applications, et 5 euros par mois sur Google Play. Plus de détails sur le marché sont disponibles en annexe 1. sur9 41
  • 10. L’hébergement de jeunes entreprises Parallèlement de notre activité principale de startup factory, nous fournirons également des services d’hébergement pour jeunes entreprises de type coworking space ou pépinière d’entreprises. Cette branche d’activité est florissante à Paris, de nombreuses structures existent notamment privées telles que la pépinière 27 ou Greenspace (espaces coworking). La rencontre avec les responsables des deux espaces nous ont permis de savoir que la demande d’hébergement excelle largement l’offre. La pépinière 27 est remplie à 100% du temps, elle reçoit une trentaine de demandes de dossiers d’inscription par mois et une dizaine de dossiers complétés. Il n’y a aucun temps de latence lorsqu’une startup décide de quitter l’espace avant qu’une autre la remplace. Greenspace est rempli à plus de 100% pendant l’été, par expérience le taux de remplissage peut être légèrement surbooké sans qu’il n’y ait de congestion de l’espace. Ce constat est le même dans les accélérateurs comme Numa et 50 Partners, qui ne sélectionnent qu’une petite partie de toutes les demandes de participation à leur programme. La formation et la prestation digitale Les services de création digitale seront eux aussi proposés à l’extérieur, il y a une forte demande, rien que dans le monde des jeunes entreprises pour ces services. La preuve en est sur le site angel.co (capture d’écran de droite), qui est spécialiséé dans les petites annonces pour startups innovantes, une simple recherche sur le site montre que plus de 740 startups sont à la recherche de services de développement informatique en Europe Occidentale. 
 sur10 41
  • 11. Typologie de clients
 Dans les incubateurs publiques par comparaison, nous trouvons 41% des porteurs de projets qui proviennent d’établissements d’enseignement supérieur, 23% proviennent d’organismes de recherche, et on y trouve également 24% de salariés d’entreprises et 7% de chômeurs. Ils ont entre 25 et 35 ans pour 46% d’entre eux et entre 36 et 45 ans pour 32% d’entre eux. Dans les projets incubés, 30% d’entre eux seront arrêtés, 50% deviendront des entreprises à croissance modérée et 20% à croissance forte. Chez Numa, c’est 90% des projets qui sont toujours en activité alors que leur programme d’accélération existe depuis 6 ans. Notre clientèle sera composée d’entrepreneurs ou d’équipes entrepreneuriales qui ont des besoins de développement d’application mobile et/ou de site internet dans le cadre de leur activité. Cela peut-être une application qui sera commercialisée par exemple. Il existe également tout un marché qui n’est pas directement visible par l’utilisateur viserons notamment les projets qui ont des thématiques telles que le Cloud Computing, marché en forte expansion, ainsi que les Big Data. Les concurrents Nous pouvons identifier plusieurs types de concurrents, les concurrents directs (startups factory et accélérateurs) qui proposent sensiblement le même service que nous et pour lesquels nous répondons avec une valeur ajoutée. D’autre part les structures d’accompagnement (pépinières, incubateurs et espaces coworking) se positionnent plus comme des concurrents indirects car nous fournissons une partie de leur service mais nous ne visons pas la même clientèle. En effet, ces structures n’investissent pas dans les projets mais fournissent un service d’accompagnement et d’hébergement payant. sur11 41
  • 12. Le site StartupFactories.eu regroupe tous les programmes d’accélération et les Startup1 factory d’Europe. Voici les solutions disponibles en France (à noter que «  Le Camping correspond à la solution de l’accélérateur Numa): Programme Location Investment amount Length of programme Programme status Part au capital Le Camping Paris Paris France 4,500 € 4 Months Open for applications 3 % Nextstars Paris France 10,000 € 4 Months Open for applications 5-20% 33entrepreneurs Bordeaux France 15,000 € 3 Months Open for applications Le Camping Toulouse Toulouse France 6 Months Round completed Disponible sur : http://www.startupfactories.eu/1 sur12 41
  • 13. L’ÉQUIPE Aubrey Mnisi 
 
 Rôle dans la factory : Directeur Digital Aubrey a une expérience dans 4 entreprises du secteur digital et a déjà créé trois entreprises. Il excelle lorsqu’il s’agit d’organiser un projet digital, mais désire par dessus tout s’orienter vers le management d’un équipe. Aujourd’hui directeur et fondateur de Data-Set Connection qui travaille sur le développement d’une application qui devrait révolutionner la manière de faire nos courses, il connait très bien le monde digital. Aubrey prévoit le futur et voudrait se lancer dans l’accompagnement. Sa mission sera de manager l’équipe du pôle digital, et de participer à la sélection des projets en faisant partie du comité de sélection. Adrien LONG Rôle dans la factory : Directeur Programme Je travaille depuis 1 an à la SATT Lutech, au contact de l’écosystème de l’entreprise innovante. J’y occupe un poste de chef de projet junior pour lequel j’ai analysé des inventions technologiques en vue d’un potentiel investissement (projets allant jusqu’à 250.000 euros). Une partie de ces projets étaient reliés au digital avec la création de logiciels ou d’applications. Je suis également investisseur silencieux dans Dataset-Connection et me tient prêt pour le début des opérations pour lancer des campagnes marketing en France. Ma mission au sein de 75 factory sera de gérer les espaces, le personnel ainsi que de sélectionner les projets entrants avec Aubrey et les investisseurs intéressés. sur13 41
  • 14. AUBREY MNISI Experience Founder Data-Set Connection UG (haftungsbeschränkt) GmbH September 2014 – Present (1 year 1 month)Hamburg Area, Germany Software Consultant be.as GmbH August 2013 – Present (2 years 2 months)Pforzheim Area, Germany • be.as Manufacturing implementation • Project Management • Business Process design • Cost Accounting expert • be.as Business Performance module expert • be.as Manufacturing customisation using be.as script • Crystal Reports • be.as Crystal Reports • SAP Crystal Reports • Partner Training • Customer Training • be.as Support • Software documentation • SAP Consultant Software Consultant Bluekey May 2011 – July 2013 (2 years 3 months)Cape Town Area, South Africa • SAP Business One • Ms SQL Server • Crystal Reports • Support • System Configuration • Ms SQL Server Migration • Data Migration • Ms SQL Server configuration • Add-on installations, configurations and troubleshooting • And a little bit of Boyum-IT and Coresystems Country Package • Co-Founder and Director sur14 41 +49 176 57864169 a.mnisi@datasetconnection.de
  • 15. Adrien LONG WORK EXPERIENCE: EDUCATION: EXPERIENCES & LANGUAGES: FRENCH | Mother tongue ENGLISH | Work proficiency SPANISH | Intermediary ITALIAN | Beginner DUTCH | Beginner actively learning 2015: Business plan writing - Digital business incubator 2015: Involved in a company creation project - Silent investing till the beginning of operations in 2016 2014: Part of the 5 finalists out of 469 participants for the ADECCO’s challenge to work as the group’s president assistant for a month. The selection process included interviews with the group’s directors, case studies and tests. 2014: Master Thesis « Are internationalization and diversity of the top management teams sources of innovation ? The study of the french largest groups » 2011: Volunteering for 4L Trophy project - Transporting school material from Paris to Morocco with an old french car. 2014-2015 12 months SATT LUTECH - Projet Manager Setting-up investment programs for the IT & Engineering department : • Technical and legal analysis (patents benchmark, finding applications for technologies, legal analysis for transfer) • Market analysis (Market size and growth, strategies to access the market) • Innovative projects detection (laboratories, universities and open labs) Paris France 2013 6 months MULTIPLE INCOME GENERATING STRATEGIES - Consultant Social entrepreneurship for NICRO (NGO) • Business plan writing (Market study, budget planning) • Negotiation with suppliers • Sales representative for early adopters Regulations analysis & business development: • Import/Export regulations and Southern-Africa country analysis • Set-up of clients and suppliers relationship Cape Town South-Africa 2013 6 months AIR FRANCE - External Consultant Academic Project coordinated by the firm’s Strategic Director • Market analysis (size, maturity, trends, customer profiles) • Analysis of strategies adopted by the competitors • Oral and written reporting with strategic recommandations Lille France 2015 1 year Specialized Master STRATEGIC MANAGEMENT & ENTREPRENEURSHIP Assas university Paris France 2009-2014 5 years Master INTERNATIONAL BUSINESS & ECONOMIC STRATEGIES IESEG School of Management Lille France 2011-2012 1 year Eramus THIRD YEAR BACHELOR Reykjavik University Reykjavik
 Iceland 2009 BACCALAUREATE - Economic & Social Lycée Saint-Vincent Senlis France sur15 41 + 33 (0) 6 76 31 12 45 adrien.long@ieseg.fr French nationality 23 yo
  • 16. LE PROJET Intro 75 factory est basée sur le concept de la startup factory, nous proposons à des entrepreneurs de leur fournir toutes les ressources nécessaires au développement de leur idée en échange d’une partie de leur capital. Parallèlement nous proposons de l’hébergement sur des petites surfaces à la manière d’un espace coworking ou d’une pépinière ainsi que de la formation en digital pour couvrir nos coûts et limiter le risque lié à l’investissement. ——————————————————————————————————————— Le coeur de métier: la création de startup chez 75 factory I. La sélection - l’étape clé (1 mois maximum) Nous aurons sur notre site internet un formulaire à remplir par un porteur de projet qui décrit son idée, nous lui assurons la confidentialité. Une fois le questionnaire rempli, nous analysons en interne la cohérence du projet avec notre expertise et notre philosophie, les projets doivent être orientés logiciel, cloud, application, data ou service en ligne. Cette étape de sélection est réalisée par le directeur factory et le directeur digital. Si l’idée parait intéressante, nous la soumettons à nos 75 associés investisseurs. Les associés intéressés nous répondent de manière positive et nous contactons le porteur de projet en lui proposant de présenter son idée sous format plan d’affaires. Cette présentation se fait sous forme de pitch devant un comité composé des deux directeurs de 75 factory ainsi que des associés intéressés par le projet. Cette nouvelle étape de sélection vise à faire entrer en contact le porteur de projet avec l’associé, potentiel investisseur. 
 sur16 41
  • 17. Si un associé désire investir sur le projet et que nous sommes convaincus de notre valeur ajoutée en digital, nous proposons un rendez-vous avec le porteur et le/les associés pour lui présenter notre offre et le fonctionnement précis de notre structure d’accompagnement. Le porteur donne ensuite une réponse à notre offre et il écrit un plan d’affaires plus détaillé qui sera la base du projet. II. Le lancement du programme factory (1 mois maximum) Une fois le business plan délivré, nous construisons un planning avec le porteur de projet. Cette étape peut durer plusieurs jours, elle se fait avec Aubrey Mnisi qui donnera son expertise sur la partie digitale. Il définit avec le porteur de projet les ressources digitales et le temps nécessaires pour lancer le produit ou le service. Un budget prévisionnel est fixé. Nous définissons un programme sur plusieurs mois en fonction des besoins du porteur, à la façon d’un accélérateur mais de manière flexible. Les services délivrés par 75 factory pendant le programme sont : -L’élaboration des supports digitaux nécessaires: une application, un site internet, un logiciel… -La mise en relation avec les associés du même domaine d’expertise pour partage d’expérience et mise en contact avec des professionnels pertinents. -L’hébergement Le but étant de réaliser le premier produit le plus rapidement possible, le programme est lancé dès que la planification est terminée. 
 La startup est créée et la prise de participation est négociée. Le porteur s’installe dans un bureau chez 75 factory. Il s’occupe désormais de la partie corporate, la recherche d’investisseurs et de la coordination avec l’équipe du pôle digital. III. La sortie de la factory Une fois la création digitale terminée, le programme est terminé et nous invitons le porteur de projet à rester pendant plus de temps en hébergement chez nous, soit en louant un bureau dans l’espace coworking soit en louant un local entier. ——————————————————————————————————————— sur17 41
  • 18. L’hébergement Nous proposons en parallèle de notre programme factory de l’hébergement en coworking ou en espace clos. Cet hébergement vise à procurer un espace vivant, jeune et dynamique pour les entrepreneurs. Nous désirons créer notre propre écosystème d’innovation sous le thème de la factory. Seront proposés 350m2 d’espaces en location de bureaux clos ainsi que 250m2 en coworking avec un espace cuisine, détente et des salles de réunions à disposition des personnes hébergées et à disposition des entreprises et individuels extérieur également en location à l’heure. Le but de l’hébergement étant de créer le plus de liens possibles, les espaces seront ouverts et favorisant les échanges. ——————————————————————————————————————— La formation Finalement, il est prévu que nos développeurs aient au total quatre semaines de latence lorsqu’ils travaillent sur une application qui sont liées aux périodes de transition entre les différentes phases. Ce temps sera utilisé pour réaliser de sessions de formations rémunérées de deux semaines sur des outils et connaissances informatiques à des personnes ou entreprises désirant se former sur le développement d’applications ou de sites internet. Ce service permettra de créer des liens avec d’autres acteurs du domaine digital et de participer à nourrir notre écosystème d’innovation. sur18 41
  • 19. Le lieu Le lieu est un espace de 1150m2 dans le 3ème arrondissement de Paris qui sera revisité pour l’occasion. La factory avant les rénovations : Le plan de la 75 factory une fois rénovée :
 sur19 41 Bureaux en location 350m2 Salles de réunion 60m2 Espace de Coworking 250m2 Espace détente Bureaux de direction Espace de création digitale 150m2 Sanitaires Cuisine Stock
  • 20. LA DEMARCHE COMMERCIALE L’ESPACE DE CRÉATION DIGITALE Notre innovation et principale valeur ajoutée chez 75 factory est notre bureau de création digitale. Composé d’une équipe de développeurs et de son directeur il permet aux projet accompagnés de recevoir sur commande un site internet et une application pour smartphone. Ce bureau est situé au coeur de la factory et est ouvert en permanence aux entrepreneurs qui désirent y concevoir leurs supports. Aubrey Mnisi, futur directeur de la partie digitale sera épaulé par 3 développeurs qui auront les missions suivantes : Le Back-end developper (salaire 45k) -Fabrication de la base de données -Création du procédé logique -Liaison des technologies à être utilisées en back-end 
 Temps nécessaire de cette ressource pour le développement d’une application = 1 mois et demi Le Frontend and UI designer (salaire 45k) -Design des pages -Lien entre le back-end et les pages dans l’application -Création du front-end (ce qui ce passe lorsque l’on clique un bouton) -Fabrique les fonctions de l’application sur20 41
  • 21. Temps nécessaire de cette ressource pour le développement d’une application = 1 mois et demi Le UX designer (salaire 45k) -Créé le wireframe -Création de toutes les pages de l’application -Créé le procédé entre les pages Temps nécessaire de cette ressource pour le développement d’une application = 1 mois Ces personnes seront habilitées à créer également le site internet lié au projet. Une période de management de projet est destiné à organiser le processus de fabrication de l’application, comptabilisé pour 0,5 mois, elle regroupe ces tâches : -Management de projet -Design de procédé -Développement et tests 
 
 A noter que les tâches effectuées par ces développeurs peuvent être réalisées pour la plupart en parallèle. Nous utiliserons une méthode Agile pour créer nos applications, c’est-à-dire une méthode plus pragmatique et moins traditionnelle qui inclue au maximum le client (porteur de projet) et en instaurant une excellente réactivité lors de ses demandes. Nous visons à le satisfaire au maximum pour que son idée corresponde au rendu et que son application et site internet soient un succès. Cette méthode agile est le coeur de notre service étant donné que les porteurs de projets se situeront sur place et pourront discuter en direct avec nos développeurs et revoir les fonctions de leurs applications quotidiennement avec le directeur digital qui s’occupera d’organiser le temps de son équipe. sur21 41
  • 22. Pour chaque application, nous pouvons répartir les tâches et le temps comme ceci: La valeur ajoutée pour les projets accompagnés est de ne pas avoir à allouer trop de temps à la recherche, à la création et au maintient de ces supports, mais surtout ils n’auront pas effectuer de premier investissement pour leur réalisation. Etant donné que chaque projet aura des besoins différents de développement, en fonction du temps engagés par nos développeurs, nous fixons avec le porteur de projet une prise de part dans son capital. Coûts internes Temps total de développement de développement Prise de part au capital nécessaire (mois) < 10.000 € 5 % 2 mois < 15.000 € 10 % 2 mois < 20.000 € 15 % 2,5 mois < 30.000 € 20 % 2,5 mois > 30.000 € 25 % 3 mois Les prises de participation sont prévues au nombre de deux pour la première année et ensuite quatre par an, qui correspondent au nombre maximal d’applications produites en une année. En annexe 3, le calcul des revenus sur la prise de participation dans les startups est expliqué. Fonction Mois 1 Mois 2 Mois 3 Management de projet Back end Dev. FE/UI Dev. UX Dev. sur22 41
  • 23. FORMATION Avec ce tableau précédent, nous pouvons voir que le développement d’une application nécessite trois mois en comptant le management de projet. Même si la plupart des tâches s’effectuent en parallèle il existe des temps de décalage entre les phases qui seront utilisés par les développeurs pour faire de la formation externe. Nous avons donc une capacité de réalisation de 4 applications par an, avec 8 mois totaux disponibles (huit semaines consacrées à la formation tous les 3 mois) pour la formation en développement Backend, Frontend et UX. Ces formations pourront prendre la forme de cours intensifs de deux semaines. Le prix de ces formations sera de 4500€ pour une session de deux semaines (prix légèrement plus élevé que la formation proposée par l’école des Gobelins, voir annexe 2) ce qui représente un total de 16 formations proposées par an. Les aléas (vacances, maladies, projets retardés) seront couverts par le directeur de la partie création digitale. CONTACT AVEC LES INVESTISSEURS-PARTENAIRES Les investisseurs partenaires de la pépinière sont intégrés au processus de sélection des projets qui seront accompagnés. Le contrat avec ces investisseurs est plutôt simple et attrayant, nous cherchons à former un groupe de 75 partenaires qui ont une expertise dans le domaine digital, à chaque fois qu’un projet jugé intéressant est détecté, nous contactons nos partenaires en premier pour leur présenter le projet. Les partenaires intéressés intègrent le comité de sélection et peuvent décider d’investir sur le projet. Leur rôle est d’apporter des fonds mais également un réseau professionnel aux projets accompagnés. Aucune obligation ne leur est imposée, nous leur présentons des opportunités d’investissement et ils permettent de donner son nom à la 75 factory. Ce contact avec les investisseurs étant un réel atout pour les entrepreneurs. sur23 41
  • 24. LOCATION D’ESPACE Le lieu dans lequel nous désirons exercer notre activité se situe dans le 3ème arrondissement de Paris. Le lieu est en location à 300€/m2 par an et nous prévoyons une rénovation d’environ 1.000.000€ pour créer les espaces et les décorer avec un thème « Usine » qui ressemblera au fablabs Usine Io à Paris: Nous prévoyons d’appliquer ces prix de location des espaces: Ces prix, légèrement supérieurs aux prix qui se pratiquent dans la pépinière 27 par exemple se justifient par le fait que les charges sont incluses. La location d’espace se fait par bail dérogatoire (ou bail précaire). Cela implique que le bail n’a pas a être d’une durée de 9 ans comme la loi l’impose normalement. Cela permet de louer des bureaux ou des espaces clos un peu plus grands. Ces baux ne peuvent pas durer plus de trois ans, ce qui n’est pas un frein pour notre activité. Un préavis de trois Prix au m2 par an 75 factory Open space 280 par m2 Bureau fermé (charges incluses) 425 par m2 sur24 41
  • 25. mois est nécessaire pour pouvoir quitter les lieux ce qui nous laisse le temps d’organiser une reprise du local par une autre entreprise et ne pas avoir de manque à gagner. Voici les prix du marché actuel : Nous embaucherons un chargé d’affaires à plein temps qui se chargera de gérer les espaces en location et qui sera rémunéré 40k par an. Egalement une personne sera en charge de l’accueil et sera le support du chargé d’affaires, il sera rémunéré 30k par an. Voici la masse salariale totale: Prix au m2 par an Pépinière 27 Open space 260 par m2 Bureau fermé 355 par m2 Charges 160 par m2 Accompagnement 30% du loyer annuel Prix par poste par mois Thinking Hut Greenspace 50 Partners Nextstars Bureau 350 € 300 € 390 € 350 € Coworker 230 € 200 € NA NA Salle close NA 900 € NA NA Fonction Salaire Développeur 1 45 000 € Développeur 2 45 000 € Développeur 3 45 000 € Chargé d’affaires 40 000 € Chargé d’accueil 30 000 € Communication 40 000 € Entretien de surface 20 000 € TOTAL 265 000 € sur25 41
  • 26. LES CHIFFRES Scénario Réaliste : (détails en annexe 4) Hypothèses: -Prises de participation qui rapporte 90.000 euros par an par startup -Prêt d’honneur Réseau entreprendre 80.000 euros Compte de résultat consolidé : sur26 41
  • 27. Plan de financement sur 5 ans : Bilan détaillé année 1 : sur27 41
  • 29. Scénario Pessimiste : Hypothèses: -Prises de participation qui rapporte 70.000 euros par an par startup -Pas de prêt d’honneur Compte de résultat consolidé : sur29 41
  • 30. Plan de financement sur 5 ans : Bilan détaillé année 1 : sur30 41
  • 32. ANALYSE FINANCIÈRE Nous avons imaginé deux scénarios, le premier dans lequel nous avons un prêt d’honneur du Réseau Entreprendre d’un montant de 80.000€ et pour la participation au capital d’une startup nous rapporte 90.000€ par an. Le second scénario pessimiste sans prêt d’honneur et pour lequel la participation au capital des startups nous rapporte 70.000€.
 La grande différence entre ces deux scénarios repose sur la trésorerie, comme nous pouvons le voir en annexe dans le détail des prévisions financière réalistes, nous gardons une trésorerie sur 5 ans toujours positive, cependant la baisse des revenus de participation ainsi que l’absence du prêt Réseau Entreprendre dans le scénario pessimiste se traduit par une trésorerie négative de décembre 2017 à juillet 2019. Ces problèmes de trésorerie seront un véritable frein et pourraient même amener à fermer la structure. Pour palier à ces aléas nous pouvons prévoir de contracter un prêt plus élevé mais qui serait plus difficile à décrocher. En résumé, plus l’investissement de départ sera élevé, moins le risque sera grand. L’activité en elle-même comporte peu de risques étant avec la forte demande d’hébergement existante et la solution complémentaire des formations payantes. Nous pourrons même proposer de réaliser du contenu digital en B-to-B si le schéma de la prise de participation prend du temps à se lancer. sur32 41
  • 33. ANNEXES ANNEXE 1: Rapport Xerfi sur les secteurs IT et digitaux 
 sur33 41
  • 35. ANNEXE 2 : Coût du programme Ecole des Gobelins de formation développement UX Design sur35 41
  • 36. ANNEXE 3 : Détail revenus sur les participations de startup Ci-dessous un tableau des entreprises françaises des services en ligne. Pour calculer un potentiel retour sur investissement nous avons fait une moyenne du résultat net par entreprise, ce qui nous donne un résultat d’environ 600.000 euros par entreprise. Si nous calculons un retour sur une moyenne de 15% de prise de participation dans les startups nous envisageons un retour de : 600.000x0,15 = 90.000€ Entreprise Chiffre d'affaires 2013 Chiffres d'affaires 2012 Evol. Y/Y Résultat Net 2013 Résultat Net 2012 Kwikstori 0,017 0,003 466,67 % -0,042 -0,027 Wiseed 0,231 0,068 239,71 % -0,366 -0,204 Videdressing 1,727 0,696 148,13 % -2,498 -0,809 Adopte un mec 8,826 5,026 75,61 % 2,622 0,79 AOL France 5,408 3,462 56,21 % 1,974 1,769 Youscribe 0,073 0,049 48,98 % -0,821 -0,62 Spideo 0,446 0,303 47,19 % 0,004 -0,111 Supertoinette.c om 0,293 0,237 23,63 % 0,056 0,008 Yahoo France 57,763 50,577 14,21 % 0,874 0,46 Manageo 7,083 6,293 12,55 % 0,541 0,293 750 Grammes 2,009 1,815 10,69 % 0,47 0,567 AuFéminin.com 60,06 55,03 9,14 % 12,965 11,036 Adictiz 1,38 1,884 -26,75 % -0,892 -0,179 Scoop.it 0,027 0,143 -81,12 % -1,545 -1,021 Dashlane 0,56 NC - -1,881 -2,012 Sketchfab 0,043 NC - -0,241 - Cookening 0,019 NC - -0,001 - Recommend NC NC - -0,24 -0,032 TOTAL 10,979 9,908 Moyenne par startup (en millions d’euros) 0,6099 Source : JDN/BVDInfo (en millions d'euros) sur36 41
  • 37. ANNEXE 4: Détails financiers pour le scénario réaliste Flux de trésorerie sur les 5 premières années sur37 41