SlideShare une entreprise Scribd logo
VIVRE ENSEMBLE : COMMENT INTÉGRER
TOUT LE MONDE POUR TENDRE VERS UNE
SOCIÉTÉ PLUS FRATERNELLE ?
1. VIVRE ENSEMBLE : POURQUOI ?
Arendt « Condition de l'homme
moderne »
• La condition humaine de pluralité est de vivre en
être distinct et unique parmi des égaux
• C’est la possibilité d’action qui fait de l’homme un
être politique; elle lui permet d’entrer en contact
avec ses semblables, d’agir de concert, de
poursuivre des buts et de forger des entreprises
Hayek « Les chemins de la
Servitude »
• «Le libéralisme économique considère la
concurrence comme supérieure parce qu'elle est
dans la plupart des circonstances la méthode la
plus efficace qu'on connaisse
• La liberté individuelle est incompatible avec la
suprématie d'un but unique auquel toute la société
est subordonnée en permanence. »
Marx « Manifeste du PC »
• « À la place de l'ancienne société
bourgeoise, avec ses classes et ses
antagonismes de classe, surgit une
association où le libre développement de
chacun est la condition du libre
développement pour tous. »
Rousseau « Du Contrat Social »
• L'ordre social ne vient pas de la nature. Il est fondé sur des
conventions.
• L'impulsion du seul appétit est esclavage, et l'obéissance à la
loi qu'on s'est prescrite est liberté
• Les citoyens d'un même Etat, les habitants d'une même ville,
ne sont point des anachorètes, ils ne sauraient vivre toujours
seuls et séparés.
DU CONTRAT SOCIAL À LA SOCIÉTÉ DES INDIVIDUS ÉGAUX, QUELLES SONT LES THÉORIES QUI
ONT FAÇONNÉ NOTRE CONCEPTION DU VIVRE ENSEMBLE ?
Hobbes « Le Leviathan »
• « L’homme est un loup pour l’homme
• Là où il n’est pas de pouvoir commun, il n’est pas
de loi
• La seule façon d’ériger un pouvoir commun, c’est
de confier le pouvoir et la force à un seul homme,
ou à une assemblée qui puisse réduire toutes leurs
volontés, par la règle de la majorité, en une seule
volonté. »
Saint Simon
• Créer les conditions inédites d’une société
nouvelle et fraternelle; pacifiée par les sciences
et la technologie, contrôlée par les industriels et
les savants
• Le Contrat Social a besoin de garanties que seul
un principe supérieur d’adhésion peut apporter.
Il nécessite une Religion laïque.
Mauss « Essai sur le
Don »
La réciprocité est à la base du lien
social : « Tout don a pour finalité la
création, maintien ou régénération du
lien social, car il s’agit d’un processus
sans fin où la relation importe plus
que la chose donnée »
Habermas
«La notion de démocratie s’enracine dans
l’idéal intuitif d’une association
démocratique au sein de laquelle la
justification des termes et des conditions
de l’association procède d’une
argumentation et d’un raisonnement public
de citoyens égaux. »
QUE VEUT DIRE “VIVRE ENSEMBLE” AUJOURD’HUI? (2/2)
« LE » VIVRE ENSEMBLE,
UN EMPLOI FAUTIF ?
C’est en tout cas l’avis de l’Académie Française : « le vivre
ensemble [...] semble relever plus du vœu pieux ou de
l’injonction que du constat. Faut-il vraiment faire de ce groupe
verbal une locution nominale pour redonner un peu d’harmonie
à la vie en société ? »
Vivre ensemble c’est
« combiner l’unité d’une
société avec la diversité des
personnalités et des
cultures »
Alain Touraine,
Pourrons-nous
vivre ensemble ?
« À quelle distance
dois-je me tenir des autres pour
construire avec eux une sociabilité
sans aliénation ? »
Question du cours « Comment vivre
ensemble » de Roland Barthes au Collège de
France en 1977
«Le vivre ensemble c’est fini […]
On assiste à l'émergence de la société multiculturelle.
Nous, Français élevés au biberon du républicanisme,
sommes très mal à l'aise avec cette réalité. […]
les gens ne veulent pas d'un "vivre ensemble"
qu'on leur impose, ce qui n'interdit pas rencontre
et fraternité. »
Christophe Guilluy
Fractures françaises
Des individus vivent ensemble si leurs
vies et leurs actions ont des impacts
sur celles des autres
Des individus peuvent donc vivre
ensemble sans se côtoyer directement
Les individus qui vivent ensemble
sont par nature différents
Le but que doit rechercher le
politique est de créer les conditions
pour que les individus puissent bien
vivre ensemble
LA FRATERNITÉ SIGNIFIE-T-ELLE ENCORE QUELQUE CHOSE ?
LA FRATERNITE SYNONYME D’EXCLUSION ?
La Fraternité peut elle justifier l’exclusion de groupes qui ne partage
pas les mêmes valeurs ou modes de vie ou inclus-t ’elle un droit à la
différence ? (port du voile)
LA FRATERNITE UNE VALEUR SECONDAIRE ET HYPOCRITE?
« La puissante charge affective, que souligne une iconographie
pleine d’oiseaux, de cœurs, de bambins, de baisers, de bouquets,
empêche de lui attacher une revendication et de prévoir une
sanction aux manquements qui pourraient lui être faits » MONA
OZOUF
LA FRATERNITE POUR QUI ?
La Fraternité consiste-t-elle à regarder tous les hommes et tous les
peuples comme des frères ou est-elle réservée à ceux qui sont
intégrés / assimilés dans la communauté nationale ?
QUELLES APPLICATIONS CONCRETES POUR LA FRATERNITE ?
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de
conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité »
(article 1er de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948).
QUELLE DÉFINITION POUR L’INTÉGRATION ?
Intégration = Unification
• Partiellement Réversible / transformation de l’individu et de
la société
• Processus ethnologique qui permet à une personne ou à un
groupe de personnes de se rapprocher et de devenir
membre d'un autre groupe plus vaste par l'adoption de
ses valeurs et des normes de son système social.
• Intégration sociétale : créer une identité commune a partir
d’apports hétérogènes
• Intégration territoriale : fusion d’un territoire dans l’ensemble
national.
• Intégration économique : rassembler des activités afin de
créer des synergies.
Assimilation = Absorption, Digestion
• Irréversible / transformation de l’individu
• Processus qui permet à une minorité de s'intégrer à un
groupe social plus large en adoptant ses
caractéristiques culturelles en abandonnant son
identité d’origine.
• Assimilation culturelle : adoption de la langue, adhésion
au système de valeurs du groupe dominant et de
abandon de son ancienne façon de vivre et son identité.
Insertion = Inclusion
• Réversible / pas de transformation, mouvement
mécanique
• Processus qui conduit une personne à trouver une
place reconnue dans la société tout en
conservant son identité d’origine.
• Insertion sociale : « action visant à faire évoluer
un individu isolé ou marginal vers une situation
caractérisée par des échanges satisfaisants avec
son environnement » (IRDIS)
• Insertion professionnelle : remise en contact avec
le monde du travail
≠ ≠
Réversibilité
+ +/- -
Intégration : rendre entier, constituer un tout, rassembler, renouveler, réparer.
"L'intégration consiste à susciter la participation active à la société tout entière de l'ensemble des femmes et des hommes […]en acceptant sans
arrière pensée que subsistent des spécificités notamment culturelles, mais en mettant l'accent sur les ressemblances et les convergences dans
l'égalité des droits et des devoirs, afin d'assurer la cohésion de notre tissu social."
(L'intégration à la française, Rapport du Haut Comité à l'Intégration, 1993)
2. LE VIVRE-ENSEMBLE, UN CONCEPT QUI NE VA PAS
DE SOI
VIVRE ENSEMBLE : QU’EN PENSENT LES FRANÇAIS ? (1/2)
Source : Sondage IPSOS Novembre 2011 « Les Français et le vivre ensemble » : http://www.ipsos.fr/sites/default/files/attachments/les_francais_et_le_vivre_ensemble.pdf
En France, comment jugez-vous les relations entre les
personnes suivantes ?
Diriez-vous que depuis ces 10 dernières années, les relations
entre les personnes suivantes ont plutôt tendance à…
VIVRE ENSEMBLE : QU’EN PENSENT LES FRANÇAIS ? (2/2)
Source : Etude TNS SOFRES
de février 2010
http://www.tns-sofres.com/sites/default/files/2010.02.08-diversite.pdf
10%
15%
37%
34%
4%
Les personnes d'origine étrangère qui vivent en France
devraient renoncer à leur culture d'origine pour adopter
complètement la culture française…
Tout à fait d'accord
Plutôt d'accord
Plutôt pas d'accord
Pas d'accord du tout
NSP
Diriez-vous qu’aujourd’hui, il y a plutôt plus de solidarité,
plutôt moins de solidarité ou ni plus ni moins de solidarité
qu’il y a dix ans… (en %, IPSOS 2013)
POUR VIVRE ENSEMBLE A-T ’ON FORCÉMENT BESOIN D’INTÉGRATION ? ET SI OUI SUR QUEL
MODÈLE ?
Modèle multi
communautaire
• Pourquoi l’intégration est-elle considérée comme la condition du vivre-ensemble aujourd’hui ?
• Peut-on vivre ensemble sans intégration ?
• Quelle place pour les différences lorsqu’elles respectent les principes communs ?
• Peut-on définir un modèle d’intégration intermédiaire aux 2 principaux modèle théoriques actuels qui favoriserait
l’intégration tout en respectant/valorisant la diversité ?
Modèle
assimilationniste
Intégration de la
pluralité pour favoriser
l’unité
Assimilation par
suppression de la
diversité
Insertion
réversible
• L’organisation de la Société part des différences
d’origine et de religion pour s’organiser
• On considère que l’immigré est prédestiné à rejoindre
dans son pays d’accueil une communauté ou sont
reproduits certains aspects du pays d’origine et qui va
l’aider à s’intégrer
• L’organisation de la Société ne reconnait pas les
communautés
• Les immigrés sont d’abord des égaux en droit auxquels
on applique les même principes et niveau d’exigence qu’à
tous les citoyens sans prendre en compte la culture
d’origine et en refusant les revendications religieuses
Modèle
intermédiaire
PEUT-ON CRÉER DU VIVRE-ENSEMBLE SANS ÉGALITÉ SOCIALE ?
Les Démocraties existantes sont-elles seulement formelles (garantissant l’égalité devant la loi,
pas l’égalité sociale) ?
L’égalité des chances est-elle une condition suffisante pour le vivre-ensemble ?.
Peut-on accepter la séparation entre la forme politique égalitaire des États modernes et leur
réalité sociale marquée par de très fortes inégalités ?
Quel est la part des difficultés matérielles (Chômage / pauvreté, Précarité croissante des
emplois, Difficultés d’accès à l’emploi des jeunes, ségrégation urbaine) dans les blocages du vivre-
ensemble (crispations sur la laïcité, essoufflement de l’institution scolaire, ..) ?
Karl Marx
« De même que les chrétiens sont égaux dans le ciel et inégaux sur terre, les membres du peuple pris
chacun dans leur singularité sont égaux dans le ciel de leur monde politique et inégaux dans l’existence
terrestre de la société »
John Rawls
« Principe de différence : Les inégalités sociales et économiques doivent être agencés de sorte qu’ils
sont à la fois au plus grand bénéfice des moins favorisés, et que les positions soient ouvertes à tous
dans des conditions d’égalité des chances » (Le principe de différence assume l’idée que la société
ne peut être égalitariste)
Les principales menaces au vivre ensemble (en %,
source KPMG / IPSOS 2011)
2 réponses possibles
HISTORIQUEMENT, COMMENT LE POUVOIR POLITIQUE A-T-IL ABORDÉ LE VIVRE-ENSEMBLE ?
1993
Création du
ministère de de la
ville – Présidence
Mitterrand
2014
Mariage pour
tous
2000
Loi SRU : 20%
de logements
sociaux
2010
Création du Service civique
– Martin Hirsch
2003
Création du CFCM– Nicolas
Sarkozy
2004
Loi sur les signes religieux dans les
écoles publiques – Présidence Chirac
2015
Création du contrat de
génération : jeunes /
seniors
1996
«plan Marshall» pour la
ville
1999 & 2001
Plan de
rénovation
urbaine et de
solidarité
2008
plan «espoir banlieue»
de Fadela Amara2003
Création de l’Agence
Nationale de Reno. Urbaine
2012
Emplois d’avenir
1997
Emplois jeunes
• Réforme de l’Ecole
• Enseignement moral et civique du CP au lycée
• 30 000 enseignants supplémentaires
1996
Fin du service militaire
François Hollande
« Ma tâche, mon rôle, mon devoir, c'est de réunir, de faire comprendre que nous sommes tous ensemble, que nous avons besoin de destin commun, de bien commun, de lien commun et de sens commun pour
vivre ensemble. C'est ça, le message de la République. » - (Dijon, Oct. 2014)
Nicolas Sarkozy
« L'intégration, c'est 'je viens comme je suis, je ne change rien à ce que je suis'. L’assimilation, c'est 'on vous accueille tel que vous êtes mais vous adoptez la langue, la culture, l'histoire, le mode de vie du
pays qui vous accueille » - (Tourcoing, Fev. 2015)
2005
Loi Handicap –
Raffarin
2009
Ministère de l’immigration, de
l’intégration et de l’identité nationale
20151990
VIVRE ENSEMBLE : VERS UN FUTUR TENDU ?
DATAR
« En 2040, les sociétés urbaines seront structurées par la conflictualité entre les
individus ou/et entre les différents groupes sociaux […] pour l’accès aux ressources
et aux biens publics, et par la capacité collective à résoudre les conflits »
L’un des horizons imaginés pour l’urbain métropolisé français dans l’exercice de
prospective Territoires 2040 réalisé par la DATAR :
http://territoires2040.datar.gouv.fr/IMG/pdf/t2040_n4_integralite.pdf
Prospective : Quel rôle du politique dans une société où les
conflits entre les différents groupes de la société augmenterait ?
17%
37%
10%
35%
1%
Quand vous imaginez la
France dans 10 ans, pensez-vous que les différents
groupes qui composent la France vivront…
Ensemble, en bonne
entente
Ensemble, avec des
tensions
Séparés, en bonne
entente
Séparés, avec des
tensions
NSP
Source : Sondage BVA d’octobre 2013 pour France Stratégie et le Service
d’Information du Gouvernement
http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/archives/La-France-
dans-10-ans-Pr%C3%A9sensation-des-r%C3%A9sultats-avec-
cat%C3%A9gories.pdf
3. LES INITIATIVES QUI RENFORCENT LE VIVRE
ENSEMBLE
LE SECTEUR ASSOCIATIF, PILIER DU VIVRE-ENSEMBLE EN FRANCE ET PRINCIPAL LEVIER
D’INNOVATION ?
1 300 000 associations6
70 milliards de budget annuel
pour les associations6
10% du PIB généré par
l’Economie Sociale et Solidaire8
16 000 000 millions de
bénévoles6 (50 millions de
Français de 20 ans et +)
La France est historiquement un des pays européens où la société civile est la plus structurée et
organisée1 :
Au fur et à mesure des années, les associations ont conquis une légitimité et une reconnaissance importante de la part des
citoyens mais aussi des autorités publiques. Par ailleurs, les français s’investissent proportionnellement plus que dans les autres
pays développés dans le milieu associatif.
70 000 associations crées
par an, 190 par jour7
2 300 0008 de personnes
salariés dans l’ESS dont
1 800 000 dans les
associations6
Plus largement, l’Economie Sociale et Solidaire qui regroupe les associations, les coopératives et les mutuelles a un poids très
important dans l’Economie Française (10% de l’emploi contre 6% en moyenne en Europe)2 et représente 5 fois plus d'emplois que
dans le secteur automobile et 2 fois plus d'emplois que dans le secteur agricole.
Des centaines d’initiatives innovantes traduisent le dynamisme de la société civile et contribuent au
vivre-ensemble, par exemple :
100 fablabs en activité en France3
Qu'est-ce que c’est ?
Un lieu ouvert au public où il est mis à sa
disposition toutes sortes d'outils, notamment
des machines-outils pilotées par ordinateur,
pour la conception et la réalisation d'objets.
1600 AMAP en France qui
approvisionnent 270 000 familles4
Qu'est-ce que c’est ?
Un partenariat de proximité entre un
groupe de consommateurs et une
exploitation agricole locale, débouchant sur
un partage de récolte régulier.
Notes : 1) European Civic Forum
2) Chiffres MACIF
3) Fablabo.net 2015
4) Le Monde 02/04/2012
5) DARES L’insertion par l’activité économique en 2012
6) Associathèque, étude 2012
7) association.gouv.fr 2006
8) L’Atelier
3800 structures d’insertion employant
128 000 personnes5
Qu'est-ce que c’est ?
Une entreprise ou une association ayant une
finalité sociale et concourant à l'insertion
socio-professionnelle de personnes
rencontrant des difficultés particulières.
LES INITIATIVES LOCALES QUI RENFORCENT LE VIVRE ENSEMBLE ?
Sciences Po / ZEP
Convention d’education prioritaire
ACTION PUBLIQUE LOCALE : UN LEVIER DU VIVRE ENSEMBLE ?
Jean-Louis Sagot-Duvauroux
« La gratuité n’est possible que lorsqu’elle intègre un collectif. Elle est un levier puissant du vivre-ensemble. » (juin 2014)
Source : Les villes et le vivre-ensemble, Observatoire national de l’action social e décentralisée http://odas.net/IMG/pdf/lettre_de_l_odas_-
_les_villes_et_vivre_ensemble_-_mai_2013_-_2mo.pdf
Action publique locale
ATELIERS
1. Comment apaiser la société et développer la fraternité ?
2. Comment démonter les mécanismes d'exclusion ?
3. Comment recréer des liens entre les différentes « catégories » de Français ?

Contenu connexe

Tendances

Charte des Progressistes
Charte des ProgressistesCharte des Progressistes
ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...
ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...
ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...
Anne Monmousseau
 
Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...
Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...
Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...
Camille Mathieu
 
Médiateur francer
Médiateur francerMédiateur francer
Médiateur francer
elmoustakimamine
 
Brochure de présentation SCI
Brochure de présentation SCIBrochure de présentation SCI
Brochure de présentation SCICharom2
 
Tract Exclusion
Tract ExclusionTract Exclusion
Tract Exclusion
Jerome Messinguiral
 
Le socle programmatique de Sens commun
Le socle programmatique de Sens communLe socle programmatique de Sens commun
Le socle programmatique de Sens commun
Agathe Mercante
 
Engages aujourd'hui
Engages aujourd'huiEngages aujourd'hui
Engages aujourd'hui
Laura Bernard
 
Psh pwp sl sh 12 11
Psh pwp sl sh 12 11Psh pwp sl sh 12 11
Psh pwp sl sh 12 11guyfin
 
Conférence politique
Conférence politiqueConférence politique
Conférence politique
Victor Aubert
 
Justice sociale 2018 final 1
Justice sociale 2018 final 1Justice sociale 2018 final 1
Justice sociale 2018 final 1
Lycée Français de Budapest
 
Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...
Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...
Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...nous sommes vivants
 
D ' ou vient le pouvoir syndical ?
D ' ou vient le pouvoir syndical ?D ' ou vient le pouvoir syndical ?
D ' ou vient le pouvoir syndical ?
Manu Robles-Arangiz Institutua Fundazioa
 
Dossier de presentation ess raess
Dossier de presentation ess raessDossier de presentation ess raess
Dossier de presentation ess raessAFRICAESS
 
Democratie participative
Democratie participativeDemocratie participative
Democratie participative
Serge G Laurens
 
Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale
Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale
Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale
CIFOR-ICRAF
 
Fairpoliticsbarometre2012 lr
Fairpoliticsbarometre2012 lrFairpoliticsbarometre2012 lr
Fairpoliticsbarometre2012 lrLuxemburger Wort
 
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2nous sommes vivants
 
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1nous sommes vivants
 

Tendances (20)

UNIVERSALITÉ
UNIVERSALITÉUNIVERSALITÉ
UNIVERSALITÉ
 
Charte des Progressistes
Charte des ProgressistesCharte des Progressistes
Charte des Progressistes
 
ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...
ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...
ECONOMIES POSITIVES/ DE QUOI PARLE T-ON?: Habiter le monde autrement pour une...
 
Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...
Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...
Réussir dans la vie ou réussir sa vie, tribulations d'une étudiante en école ...
 
Médiateur francer
Médiateur francerMédiateur francer
Médiateur francer
 
Brochure de présentation SCI
Brochure de présentation SCIBrochure de présentation SCI
Brochure de présentation SCI
 
Tract Exclusion
Tract ExclusionTract Exclusion
Tract Exclusion
 
Le socle programmatique de Sens commun
Le socle programmatique de Sens communLe socle programmatique de Sens commun
Le socle programmatique de Sens commun
 
Engages aujourd'hui
Engages aujourd'huiEngages aujourd'hui
Engages aujourd'hui
 
Psh pwp sl sh 12 11
Psh pwp sl sh 12 11Psh pwp sl sh 12 11
Psh pwp sl sh 12 11
 
Conférence politique
Conférence politiqueConférence politique
Conférence politique
 
Justice sociale 2018 final 1
Justice sociale 2018 final 1Justice sociale 2018 final 1
Justice sociale 2018 final 1
 
Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...
Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...
Introduction du rapport d'innovation sur la diffusion des valeurs dites fémin...
 
D ' ou vient le pouvoir syndical ?
D ' ou vient le pouvoir syndical ?D ' ou vient le pouvoir syndical ?
D ' ou vient le pouvoir syndical ?
 
Dossier de presentation ess raess
Dossier de presentation ess raessDossier de presentation ess raess
Dossier de presentation ess raess
 
Democratie participative
Democratie participativeDemocratie participative
Democratie participative
 
Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale
Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale
Evolution et défis de la gouvernance forestière en Afrique centrale
 
Fairpoliticsbarometre2012 lr
Fairpoliticsbarometre2012 lrFairpoliticsbarometre2012 lr
Fairpoliticsbarometre2012 lr
 
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 2
 
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1
La Diffusion Des Valeurs Dites Féminines - Partie 1
 

Similaire à Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015

Refaire société par la coopération de proximité
Refaire société par la coopération de proximité Refaire société par la coopération de proximité
Refaire société par la coopération de proximité
Aurelien Denaes
 
Diapo Peuplade Ville2.0 Comprimé
Diapo Peuplade Ville2.0 CompriméDiapo Peuplade Ville2.0 Comprimé
Diapo Peuplade Ville2.0 CompriméThierry Marcou
 
La declaration de principe
La declaration de principeLa declaration de principe
La declaration de principe
federation93
 
La declaration de principe
La declaration de principeLa declaration de principe
La declaration de principe
federation93
 
Bibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratieBibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratie
Knitandb b
 
Charte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJH
Charte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJHCharte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJH
Charte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJH
Monimmeuble.com
 
Bibliothèques, démocratie et pluralisme
Bibliothèques, démocratie et pluralismeBibliothèques, démocratie et pluralisme
Bibliothèques, démocratie et pluralisme
Knitandb b
 
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulairePlacedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
boprat
 
Mcm module 1a(fr)
Mcm   module 1a(fr)Mcm   module 1a(fr)
Mcm module 1a(fr)
websule
 
Cours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien socialCours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien social
Lycée Français de Budapest
 
Cours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien socialCours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien social
Lycée Français de Budapest
 
Rapport faire societe commune
Rapport faire societe communeRapport faire societe commune
Rapport faire societe communeUNI
 
Cours chapitre 8 lien social 2018
Cours chapitre 8 lien social 2018Cours chapitre 8 lien social 2018
Cours chapitre 8 lien social 2018
Lycée Français de Budapest
 
Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...
Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...
Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...
CHEMISTRY AGENCY
 
S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
S’engager ici et maintenant ! - Academia ChristianaS’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
Victor Aubert
 
Apprendre à se mettre en mouvement
Apprendre à se mettre en mouvementApprendre à se mettre en mouvement
Apprendre à se mettre en mouvement
Rémi Poupinet
 
Article ess notes_de_recherches_14-06
Article ess notes_de_recherches_14-06Article ess notes_de_recherches_14-06
Article ess notes_de_recherches_14-06
Karim Mono
 

Similaire à Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015 (20)

Refaire société par la coopération de proximité
Refaire société par la coopération de proximité Refaire société par la coopération de proximité
Refaire société par la coopération de proximité
 
Diapo Peuplade Ville2.0 Comprimé
Diapo Peuplade Ville2.0 CompriméDiapo Peuplade Ville2.0 Comprimé
Diapo Peuplade Ville2.0 Comprimé
 
La declaration de principe
La declaration de principeLa declaration de principe
La declaration de principe
 
La declaration de principe
La declaration de principeLa declaration de principe
La declaration de principe
 
Bibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratieBibliothèques et démocratie
Bibliothèques et démocratie
 
Charte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJH
Charte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJHCharte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJH
Charte de Paris pour l’Accessibilité universelle de l’APAJH
 
Bibliothèques, démocratie et pluralisme
Bibliothèques, démocratie et pluralismeBibliothèques, démocratie et pluralisme
Bibliothèques, démocratie et pluralisme
 
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulairePlacedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
Placedela palabre 2012_7_leducationpopulaire
 
Mcm module 1a(fr)
Mcm   module 1a(fr)Mcm   module 1a(fr)
Mcm module 1a(fr)
 
Cours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien socialCours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien social
 
Cours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien socialCours chapitre 8 lien social
Cours chapitre 8 lien social
 
Rapport faire societe commune
Rapport faire societe communeRapport faire societe commune
Rapport faire societe commune
 
Cours chapitre 8 lien social 2018
Cours chapitre 8 lien social 2018Cours chapitre 8 lien social 2018
Cours chapitre 8 lien social 2018
 
Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...
Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...
Les engagés aujourd'hui : comprendre les nouvelles normes de l'engagement con...
 
Cours sociologie
Cours sociologieCours sociologie
Cours sociologie
 
S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
S’engager ici et maintenant ! - Academia ChristianaS’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
S’engager ici et maintenant ! - Academia Christiana
 
Apprendre à se mettre en mouvement
Apprendre à se mettre en mouvementApprendre à se mettre en mouvement
Apprendre à se mettre en mouvement
 
Lille3 psycom 2010
Lille3 psycom 2010Lille3 psycom 2010
Lille3 psycom 2010
 
Article ess notes_de_recherches_14-06
Article ess notes_de_recherches_14-06Article ess notes_de_recherches_14-06
Article ess notes_de_recherches_14-06
 
Ridha M E K K I L
Ridha  M E K K I   LRidha  M E K K I   L
Ridha M E K K I L
 

Plus de Source(s)

Sources diagnostic atelier action publique - 2 avril
Sources diagnostic atelier action publique - 2 avrilSources diagnostic atelier action publique - 2 avril
Sources diagnostic atelier action publique - 2 avril
Source(s)
 
Sources diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoins
Sources   diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoinsSources   diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoins
Sources diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoins
Source(s)
 
Sources retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensemble
Sources   retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensembleSources   retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensemble
Sources retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensemble
Source(s)
 
Sources retour sur les ateliers du 0310v5
Sources   retour sur les ateliers du 0310v5Sources   retour sur les ateliers du 0310v5
Sources retour sur les ateliers du 0310v5
Source(s)
 
Sources fiches animation méthode pyramide(1)
Sources   fiches animation méthode pyramide(1)Sources   fiches animation méthode pyramide(1)
Sources fiches animation méthode pyramide(1)
Source(s)
 
Sources fiches animation 6 chapeaux
Sources   fiches animation 6 chapeauxSources   fiches animation 6 chapeaux
Sources fiches animation 6 chapeaux
Source(s)
 
Sources fiche animation table ronde
Sources   fiche animation table rondeSources   fiche animation table ronde
Sources fiche animation table ronde
Source(s)
 

Plus de Source(s) (7)

Sources diagnostic atelier action publique - 2 avril
Sources diagnostic atelier action publique - 2 avrilSources diagnostic atelier action publique - 2 avril
Sources diagnostic atelier action publique - 2 avril
 
Sources diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoins
Sources   diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoinsSources   diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoins
Sources diagnostic 12-12 v1 - Produire selon nos besoins
 
Sources retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensemble
Sources   retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensembleSources   retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensemble
Sources retour sur les ateliers du 3110 - Vivre ensemble
 
Sources retour sur les ateliers du 0310v5
Sources   retour sur les ateliers du 0310v5Sources   retour sur les ateliers du 0310v5
Sources retour sur les ateliers du 0310v5
 
Sources fiches animation méthode pyramide(1)
Sources   fiches animation méthode pyramide(1)Sources   fiches animation méthode pyramide(1)
Sources fiches animation méthode pyramide(1)
 
Sources fiches animation 6 chapeaux
Sources   fiches animation 6 chapeauxSources   fiches animation 6 chapeaux
Sources fiches animation 6 chapeaux
 
Sources fiche animation table ronde
Sources   fiche animation table rondeSources   fiche animation table ronde
Sources fiche animation table ronde
 

Sources diagnostic Vivre ensemble 31-10-2015

  • 1.
  • 2. VIVRE ENSEMBLE : COMMENT INTÉGRER TOUT LE MONDE POUR TENDRE VERS UNE SOCIÉTÉ PLUS FRATERNELLE ?
  • 3. 1. VIVRE ENSEMBLE : POURQUOI ?
  • 4. Arendt « Condition de l'homme moderne » • La condition humaine de pluralité est de vivre en être distinct et unique parmi des égaux • C’est la possibilité d’action qui fait de l’homme un être politique; elle lui permet d’entrer en contact avec ses semblables, d’agir de concert, de poursuivre des buts et de forger des entreprises Hayek « Les chemins de la Servitude » • «Le libéralisme économique considère la concurrence comme supérieure parce qu'elle est dans la plupart des circonstances la méthode la plus efficace qu'on connaisse • La liberté individuelle est incompatible avec la suprématie d'un but unique auquel toute la société est subordonnée en permanence. » Marx « Manifeste du PC » • « À la place de l'ancienne société bourgeoise, avec ses classes et ses antagonismes de classe, surgit une association où le libre développement de chacun est la condition du libre développement pour tous. » Rousseau « Du Contrat Social » • L'ordre social ne vient pas de la nature. Il est fondé sur des conventions. • L'impulsion du seul appétit est esclavage, et l'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté • Les citoyens d'un même Etat, les habitants d'une même ville, ne sont point des anachorètes, ils ne sauraient vivre toujours seuls et séparés. DU CONTRAT SOCIAL À LA SOCIÉTÉ DES INDIVIDUS ÉGAUX, QUELLES SONT LES THÉORIES QUI ONT FAÇONNÉ NOTRE CONCEPTION DU VIVRE ENSEMBLE ? Hobbes « Le Leviathan » • « L’homme est un loup pour l’homme • Là où il n’est pas de pouvoir commun, il n’est pas de loi • La seule façon d’ériger un pouvoir commun, c’est de confier le pouvoir et la force à un seul homme, ou à une assemblée qui puisse réduire toutes leurs volontés, par la règle de la majorité, en une seule volonté. » Saint Simon • Créer les conditions inédites d’une société nouvelle et fraternelle; pacifiée par les sciences et la technologie, contrôlée par les industriels et les savants • Le Contrat Social a besoin de garanties que seul un principe supérieur d’adhésion peut apporter. Il nécessite une Religion laïque. Mauss « Essai sur le Don » La réciprocité est à la base du lien social : « Tout don a pour finalité la création, maintien ou régénération du lien social, car il s’agit d’un processus sans fin où la relation importe plus que la chose donnée » Habermas «La notion de démocratie s’enracine dans l’idéal intuitif d’une association démocratique au sein de laquelle la justification des termes et des conditions de l’association procède d’une argumentation et d’un raisonnement public de citoyens égaux. »
  • 5. QUE VEUT DIRE “VIVRE ENSEMBLE” AUJOURD’HUI? (2/2) « LE » VIVRE ENSEMBLE, UN EMPLOI FAUTIF ? C’est en tout cas l’avis de l’Académie Française : « le vivre ensemble [...] semble relever plus du vœu pieux ou de l’injonction que du constat. Faut-il vraiment faire de ce groupe verbal une locution nominale pour redonner un peu d’harmonie à la vie en société ? » Vivre ensemble c’est « combiner l’unité d’une société avec la diversité des personnalités et des cultures » Alain Touraine, Pourrons-nous vivre ensemble ? « À quelle distance dois-je me tenir des autres pour construire avec eux une sociabilité sans aliénation ? » Question du cours « Comment vivre ensemble » de Roland Barthes au Collège de France en 1977 «Le vivre ensemble c’est fini […] On assiste à l'émergence de la société multiculturelle. Nous, Français élevés au biberon du républicanisme, sommes très mal à l'aise avec cette réalité. […] les gens ne veulent pas d'un "vivre ensemble" qu'on leur impose, ce qui n'interdit pas rencontre et fraternité. » Christophe Guilluy Fractures françaises Des individus vivent ensemble si leurs vies et leurs actions ont des impacts sur celles des autres Des individus peuvent donc vivre ensemble sans se côtoyer directement Les individus qui vivent ensemble sont par nature différents Le but que doit rechercher le politique est de créer les conditions pour que les individus puissent bien vivre ensemble
  • 6. LA FRATERNITÉ SIGNIFIE-T-ELLE ENCORE QUELQUE CHOSE ? LA FRATERNITE SYNONYME D’EXCLUSION ? La Fraternité peut elle justifier l’exclusion de groupes qui ne partage pas les mêmes valeurs ou modes de vie ou inclus-t ’elle un droit à la différence ? (port du voile) LA FRATERNITE UNE VALEUR SECONDAIRE ET HYPOCRITE? « La puissante charge affective, que souligne une iconographie pleine d’oiseaux, de cœurs, de bambins, de baisers, de bouquets, empêche de lui attacher une revendication et de prévoir une sanction aux manquements qui pourraient lui être faits » MONA OZOUF LA FRATERNITE POUR QUI ? La Fraternité consiste-t-elle à regarder tous les hommes et tous les peuples comme des frères ou est-elle réservée à ceux qui sont intégrés / assimilés dans la communauté nationale ? QUELLES APPLICATIONS CONCRETES POUR LA FRATERNITE ? « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité » (article 1er de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948).
  • 7. QUELLE DÉFINITION POUR L’INTÉGRATION ? Intégration = Unification • Partiellement Réversible / transformation de l’individu et de la société • Processus ethnologique qui permet à une personne ou à un groupe de personnes de se rapprocher et de devenir membre d'un autre groupe plus vaste par l'adoption de ses valeurs et des normes de son système social. • Intégration sociétale : créer une identité commune a partir d’apports hétérogènes • Intégration territoriale : fusion d’un territoire dans l’ensemble national. • Intégration économique : rassembler des activités afin de créer des synergies. Assimilation = Absorption, Digestion • Irréversible / transformation de l’individu • Processus qui permet à une minorité de s'intégrer à un groupe social plus large en adoptant ses caractéristiques culturelles en abandonnant son identité d’origine. • Assimilation culturelle : adoption de la langue, adhésion au système de valeurs du groupe dominant et de abandon de son ancienne façon de vivre et son identité. Insertion = Inclusion • Réversible / pas de transformation, mouvement mécanique • Processus qui conduit une personne à trouver une place reconnue dans la société tout en conservant son identité d’origine. • Insertion sociale : « action visant à faire évoluer un individu isolé ou marginal vers une situation caractérisée par des échanges satisfaisants avec son environnement » (IRDIS) • Insertion professionnelle : remise en contact avec le monde du travail ≠ ≠ Réversibilité + +/- - Intégration : rendre entier, constituer un tout, rassembler, renouveler, réparer. "L'intégration consiste à susciter la participation active à la société tout entière de l'ensemble des femmes et des hommes […]en acceptant sans arrière pensée que subsistent des spécificités notamment culturelles, mais en mettant l'accent sur les ressemblances et les convergences dans l'égalité des droits et des devoirs, afin d'assurer la cohésion de notre tissu social." (L'intégration à la française, Rapport du Haut Comité à l'Intégration, 1993)
  • 8. 2. LE VIVRE-ENSEMBLE, UN CONCEPT QUI NE VA PAS DE SOI
  • 9. VIVRE ENSEMBLE : QU’EN PENSENT LES FRANÇAIS ? (1/2) Source : Sondage IPSOS Novembre 2011 « Les Français et le vivre ensemble » : http://www.ipsos.fr/sites/default/files/attachments/les_francais_et_le_vivre_ensemble.pdf En France, comment jugez-vous les relations entre les personnes suivantes ? Diriez-vous que depuis ces 10 dernières années, les relations entre les personnes suivantes ont plutôt tendance à…
  • 10. VIVRE ENSEMBLE : QU’EN PENSENT LES FRANÇAIS ? (2/2) Source : Etude TNS SOFRES de février 2010 http://www.tns-sofres.com/sites/default/files/2010.02.08-diversite.pdf 10% 15% 37% 34% 4% Les personnes d'origine étrangère qui vivent en France devraient renoncer à leur culture d'origine pour adopter complètement la culture française… Tout à fait d'accord Plutôt d'accord Plutôt pas d'accord Pas d'accord du tout NSP Diriez-vous qu’aujourd’hui, il y a plutôt plus de solidarité, plutôt moins de solidarité ou ni plus ni moins de solidarité qu’il y a dix ans… (en %, IPSOS 2013)
  • 11. POUR VIVRE ENSEMBLE A-T ’ON FORCÉMENT BESOIN D’INTÉGRATION ? ET SI OUI SUR QUEL MODÈLE ? Modèle multi communautaire • Pourquoi l’intégration est-elle considérée comme la condition du vivre-ensemble aujourd’hui ? • Peut-on vivre ensemble sans intégration ? • Quelle place pour les différences lorsqu’elles respectent les principes communs ? • Peut-on définir un modèle d’intégration intermédiaire aux 2 principaux modèle théoriques actuels qui favoriserait l’intégration tout en respectant/valorisant la diversité ? Modèle assimilationniste Intégration de la pluralité pour favoriser l’unité Assimilation par suppression de la diversité Insertion réversible • L’organisation de la Société part des différences d’origine et de religion pour s’organiser • On considère que l’immigré est prédestiné à rejoindre dans son pays d’accueil une communauté ou sont reproduits certains aspects du pays d’origine et qui va l’aider à s’intégrer • L’organisation de la Société ne reconnait pas les communautés • Les immigrés sont d’abord des égaux en droit auxquels on applique les même principes et niveau d’exigence qu’à tous les citoyens sans prendre en compte la culture d’origine et en refusant les revendications religieuses Modèle intermédiaire
  • 12. PEUT-ON CRÉER DU VIVRE-ENSEMBLE SANS ÉGALITÉ SOCIALE ? Les Démocraties existantes sont-elles seulement formelles (garantissant l’égalité devant la loi, pas l’égalité sociale) ? L’égalité des chances est-elle une condition suffisante pour le vivre-ensemble ?. Peut-on accepter la séparation entre la forme politique égalitaire des États modernes et leur réalité sociale marquée par de très fortes inégalités ? Quel est la part des difficultés matérielles (Chômage / pauvreté, Précarité croissante des emplois, Difficultés d’accès à l’emploi des jeunes, ségrégation urbaine) dans les blocages du vivre- ensemble (crispations sur la laïcité, essoufflement de l’institution scolaire, ..) ? Karl Marx « De même que les chrétiens sont égaux dans le ciel et inégaux sur terre, les membres du peuple pris chacun dans leur singularité sont égaux dans le ciel de leur monde politique et inégaux dans l’existence terrestre de la société » John Rawls « Principe de différence : Les inégalités sociales et économiques doivent être agencés de sorte qu’ils sont à la fois au plus grand bénéfice des moins favorisés, et que les positions soient ouvertes à tous dans des conditions d’égalité des chances » (Le principe de différence assume l’idée que la société ne peut être égalitariste) Les principales menaces au vivre ensemble (en %, source KPMG / IPSOS 2011) 2 réponses possibles
  • 13. HISTORIQUEMENT, COMMENT LE POUVOIR POLITIQUE A-T-IL ABORDÉ LE VIVRE-ENSEMBLE ? 1993 Création du ministère de de la ville – Présidence Mitterrand 2014 Mariage pour tous 2000 Loi SRU : 20% de logements sociaux 2010 Création du Service civique – Martin Hirsch 2003 Création du CFCM– Nicolas Sarkozy 2004 Loi sur les signes religieux dans les écoles publiques – Présidence Chirac 2015 Création du contrat de génération : jeunes / seniors 1996 «plan Marshall» pour la ville 1999 & 2001 Plan de rénovation urbaine et de solidarité 2008 plan «espoir banlieue» de Fadela Amara2003 Création de l’Agence Nationale de Reno. Urbaine 2012 Emplois d’avenir 1997 Emplois jeunes • Réforme de l’Ecole • Enseignement moral et civique du CP au lycée • 30 000 enseignants supplémentaires 1996 Fin du service militaire François Hollande « Ma tâche, mon rôle, mon devoir, c'est de réunir, de faire comprendre que nous sommes tous ensemble, que nous avons besoin de destin commun, de bien commun, de lien commun et de sens commun pour vivre ensemble. C'est ça, le message de la République. » - (Dijon, Oct. 2014) Nicolas Sarkozy « L'intégration, c'est 'je viens comme je suis, je ne change rien à ce que je suis'. L’assimilation, c'est 'on vous accueille tel que vous êtes mais vous adoptez la langue, la culture, l'histoire, le mode de vie du pays qui vous accueille » - (Tourcoing, Fev. 2015) 2005 Loi Handicap – Raffarin 2009 Ministère de l’immigration, de l’intégration et de l’identité nationale 20151990
  • 14. VIVRE ENSEMBLE : VERS UN FUTUR TENDU ? DATAR « En 2040, les sociétés urbaines seront structurées par la conflictualité entre les individus ou/et entre les différents groupes sociaux […] pour l’accès aux ressources et aux biens publics, et par la capacité collective à résoudre les conflits » L’un des horizons imaginés pour l’urbain métropolisé français dans l’exercice de prospective Territoires 2040 réalisé par la DATAR : http://territoires2040.datar.gouv.fr/IMG/pdf/t2040_n4_integralite.pdf Prospective : Quel rôle du politique dans une société où les conflits entre les différents groupes de la société augmenterait ? 17% 37% 10% 35% 1% Quand vous imaginez la France dans 10 ans, pensez-vous que les différents groupes qui composent la France vivront… Ensemble, en bonne entente Ensemble, avec des tensions Séparés, en bonne entente Séparés, avec des tensions NSP Source : Sondage BVA d’octobre 2013 pour France Stratégie et le Service d’Information du Gouvernement http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/archives/La-France- dans-10-ans-Pr%C3%A9sensation-des-r%C3%A9sultats-avec- cat%C3%A9gories.pdf
  • 15. 3. LES INITIATIVES QUI RENFORCENT LE VIVRE ENSEMBLE
  • 16. LE SECTEUR ASSOCIATIF, PILIER DU VIVRE-ENSEMBLE EN FRANCE ET PRINCIPAL LEVIER D’INNOVATION ? 1 300 000 associations6 70 milliards de budget annuel pour les associations6 10% du PIB généré par l’Economie Sociale et Solidaire8 16 000 000 millions de bénévoles6 (50 millions de Français de 20 ans et +) La France est historiquement un des pays européens où la société civile est la plus structurée et organisée1 : Au fur et à mesure des années, les associations ont conquis une légitimité et une reconnaissance importante de la part des citoyens mais aussi des autorités publiques. Par ailleurs, les français s’investissent proportionnellement plus que dans les autres pays développés dans le milieu associatif. 70 000 associations crées par an, 190 par jour7 2 300 0008 de personnes salariés dans l’ESS dont 1 800 000 dans les associations6 Plus largement, l’Economie Sociale et Solidaire qui regroupe les associations, les coopératives et les mutuelles a un poids très important dans l’Economie Française (10% de l’emploi contre 6% en moyenne en Europe)2 et représente 5 fois plus d'emplois que dans le secteur automobile et 2 fois plus d'emplois que dans le secteur agricole. Des centaines d’initiatives innovantes traduisent le dynamisme de la société civile et contribuent au vivre-ensemble, par exemple : 100 fablabs en activité en France3 Qu'est-ce que c’est ? Un lieu ouvert au public où il est mis à sa disposition toutes sortes d'outils, notamment des machines-outils pilotées par ordinateur, pour la conception et la réalisation d'objets. 1600 AMAP en France qui approvisionnent 270 000 familles4 Qu'est-ce que c’est ? Un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une exploitation agricole locale, débouchant sur un partage de récolte régulier. Notes : 1) European Civic Forum 2) Chiffres MACIF 3) Fablabo.net 2015 4) Le Monde 02/04/2012 5) DARES L’insertion par l’activité économique en 2012 6) Associathèque, étude 2012 7) association.gouv.fr 2006 8) L’Atelier 3800 structures d’insertion employant 128 000 personnes5 Qu'est-ce que c’est ? Une entreprise ou une association ayant une finalité sociale et concourant à l'insertion socio-professionnelle de personnes rencontrant des difficultés particulières.
  • 17. LES INITIATIVES LOCALES QUI RENFORCENT LE VIVRE ENSEMBLE ? Sciences Po / ZEP Convention d’education prioritaire
  • 18. ACTION PUBLIQUE LOCALE : UN LEVIER DU VIVRE ENSEMBLE ? Jean-Louis Sagot-Duvauroux « La gratuité n’est possible que lorsqu’elle intègre un collectif. Elle est un levier puissant du vivre-ensemble. » (juin 2014) Source : Les villes et le vivre-ensemble, Observatoire national de l’action social e décentralisée http://odas.net/IMG/pdf/lettre_de_l_odas_- _les_villes_et_vivre_ensemble_-_mai_2013_-_2mo.pdf Action publique locale
  • 19. ATELIERS 1. Comment apaiser la société et développer la fraternité ? 2. Comment démonter les mécanismes d'exclusion ? 3. Comment recréer des liens entre les différentes « catégories » de Français ?