QUELQUES PROBLÉMATIQUES POUR UNE FINANCE PLUS UTILE
Anass Patel, 14 novembre 2013
Qui sommes-nous ? Jeune Entreprise Innovante
 Concepteur de solutions financières EASI pour le marché français.
 Spécial...
Plan de la présentation
1. La monnaie, quelle fonction ?
2. L’intérêt, quel logique ?

3. La finance, quel usage ?
4. La f...
La perception de la monnaie dans la pensée islamique

Les quatre dimensions de la monnaie :
•

Fiduciarité : toute unité d...
Quelques auteurs musulmans
• La monnaie comme véhicule de liens sociaux (Ibn Rouchd/
Averroès).
• La monnaie n’a pas de va...
Encadrement des échanges sur les produits monétaires
Or

Argent

Or
(E) et (S)

(S)

Argent

(S)
Blé

Orge

Dattes

Sel

(...
Les fonctions de la monnaie

La monnaie

Transactionnelle

Précautionneuse
(épargne positive)

Investissement, production ...
Plan de la présentation
1. La monnaie, quelle fonction ?
2. L’intérêt, quel logique ?

3. La finance, quel usage ?
4. La f...
L’intérêt bancaire est proscrit…
Capital potentiel
qui nécessite
une activité
productive
Enrichissement
sans cause

Logiqu...
Plan de la présentation
1. La monnaie, quelle fonction ?
2. L’intérêt, quel logique ?

3. La finance, quel usage ?
4. La f...
Petite histoire de l'économie virtuelle – Marc Halévy
• L'économie transforme et crée de la valeur d'usage (produit les ré...
Quelques thèses de rupture v. mathématiques
La finance folle a été diagnostiquée depuis longtemps,
par le mathématicien Ma...
Plan de la présentation
1. La monnaie, quelle fonction ?
2. L’intérêt, quel logique ?

3. La finance, quel usage ?
4. La f...
Impact de la finance islamique sur la croissance
les trois variables mesurant le
développement de la finance islamique
(De...
Résilience des banques islamiques face à la crise

15
Un facteur de stabilité systémique

16
Plan de la présentation
1. La monnaie, quelle fonction ?
2. L’intérêt, quel logique ?

3. La finance, quel usage ?
4. La f...
«Pour un retour aux valeurs oubliées» G. Causse
• Le principe de lieutenance ou de gérance de ses
biens
• L'importance du ...
Une exigence éthique appliquée !
La règle des 3P…en 3 dimensions

Ethique des objectifs

Profit – Personnes - Planète

Eth...
Les grands mouvements du marché français

1.

Trop tôt/ immature

2.

Trop timide/ peu visible

3.

Trop compliqué/ élitis...
La désintermédiation vers l’économie réelle
•

•
•

Plus de 1800 sukuks au 31/10/2013, pour un
montant total avoisinant 32...
Synthèse de la présentation
1. La monnaie, quelle fonction ?
 De transaction et d’échange (pas de spéculation ou de thésa...
Un défi : transformer l’économie de demain par la finance d’hier

23
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Présentation polytechnique amep 14nov13

1 937 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 937
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1 325
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Présentation polytechnique amep 14nov13

  1. 1. QUELQUES PROBLÉMATIQUES POUR UNE FINANCE PLUS UTILE Anass Patel, 14 novembre 2013
  2. 2. Qui sommes-nous ? Jeune Entreprise Innovante  Concepteur de solutions financières EASI pour le marché français.  Spécialiste des techniques de financement, d’achat-vente à terme (murabaha).  Mise en place d’une plateforme de prescription de besoins, crédit et épargne. Plus d’informations sur www.570easi.com 2
  3. 3. Plan de la présentation 1. La monnaie, quelle fonction ? 2. L’intérêt, quel logique ? 3. La finance, quel usage ? 4. La finance islamique, quels atouts ? 5. La finance participative, quelles perspectives ? 3
  4. 4. La perception de la monnaie dans la pensée islamique Les quatre dimensions de la monnaie : • Fiduciarité : toute unité d’échange monétaire a besoin d'une dose de confiance en son pouvoir, sa « fiduciarité » est en effet basée sur la reconnaissance de son effectivité en tant que moyen de règlement valable; • Fongibilité : le fait qu’elle disparaît par l’usage et peut être remplacée par des espèces de même nature; • Liquidité : le fait qu’elle est directement utilisable; • Universalité (générale ou partielle) : le fait qu’elle s’impose, par le biais de la souveraineté étatique, à tous les acteurs de la communauté dans laquelle elle fonctionne. 4
  5. 5. Quelques auteurs musulmans • La monnaie comme véhicule de liens sociaux (Ibn Rouchd/ Averroès). • La monnaie n’a pas de valeur intrinsèque mais juste une fonction d’intermédiation. On ne saurait donc lui accorder le statut de bien productif en soi (Abu Hamid Al Ghazali) • Selon l’imam Ibn Al-Qayyim, « En islam, les monnaies ne sauraient être demandés pour elles mêmes. Leur finalité n’est que de permettre l’accès aux marchandises. Si elles deviennent des marchandises demandées pour elles mêmes, il en résultera beaucoup de torts pour les gens. Ce principe ne vaut que pour les monnaies à l’exclusion des autres biens fongibles » 5 5
  6. 6. Encadrement des échanges sur les produits monétaires Or Argent Or (E) et (S) (S) Argent (S) Blé Orge Dattes Sel (E) et (S) Blé Orge Dattes Sel Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle Liberté contractuelle (S) Liberté contractuelle Liberté contractuelle (S) (S) Liberté contractuelle Liberté contractuelle (S) (S) (E) et (S) (S) *(S) (S) (E) et (S) (S) (S) (E) et (S) (S) (S) : l’obligation de respecter la simultanéité et/ou le refus de tout ajournement. (E) : pour la condition relative à l’équivalence ou l’égalité à respecter (E) et (S): l’exigence de respecter les deux conditions susmentionnées NB: Par analogie, toutes les règles relatives à l’or et l’argent s’appliquent également sur les monnaies de nos jours (S) (E) et (S)
  7. 7. Les fonctions de la monnaie La monnaie Transactionnelle Précautionneuse (épargne positive) Investissement, production et croissance harmonieuse 7 Accumulative La spéculation monétaire, l’usure, la pratique du taux d’intérêt ex-ante Thésaurisation Epargne négative 7
  8. 8. Plan de la présentation 1. La monnaie, quelle fonction ? 2. L’intérêt, quel logique ? 3. La finance, quel usage ? 4. La finance islamique, quels atouts ? 5. La finance participative, quelles perspectives ? 8
  9. 9. L’intérêt bancaire est proscrit… Capital potentiel qui nécessite une activité productive Enrichissement sans cause Logique de rente - injustice Interdiction Riba …Mais la prise de risque et la recherche du profit sont encouragés. Capital – Travail - Entrepreneuriat 9
  10. 10. Plan de la présentation 1. La monnaie, quelle fonction ? 2. L’intérêt, quel logique ? 3. La finance, quel usage ? 4. La finance islamique, quels atouts ? 5. La finance participative, quelles perspectives ? 10
  11. 11. Petite histoire de l'économie virtuelle – Marc Halévy • L'économie transforme et crée de la valeur d'usage (produit les résultats) • La finance redistribue et partage de la valeur d'échange (possède les moyens) • Différence entre activités financières et activités industrielles : la matière première et le produit final y sont identiques : de l'argent • La finance participe de l'économie "virtuelle" car elle ne produit aucune valeur d'usage réelle : avec un titre, on ne peut rien faire … sauf le revendre plus cher • Valeur nominale d'usage : la valeur des objets ou services qu'une personne sera capable d'en tirer (un outil pour fabriquer, un service pour se déplacer…) • Valeur d’échange d’un titre : sa seule valeur, c'est son prix • Pas d'immédiateté : la finance joue sur le temps, c'est son paramètre • Finance = l'économie de la promesse : elle ne vend que des promesses, des promesses de gains futurs • 3 grands systèmes boursiers : sur les matières (Chicago, Londres), sur les monnaies (93% placements spéculatifs sur des devises, sur les titres (actions…) • Eco réelle crée de la valeur v. Eco virtuelle ne fait qu'en redistribuer 11
  12. 12. Quelques thèses de rupture v. mathématiques La finance folle a été diagnostiquée depuis longtemps, par le mathématicien Mandelbrot, l'inventeur des fractales, par esprits iconoclastes tel Taleb, découvreur «cygnes noirs»  Erreur du modèle de la finance moderne Dans ce contexte de financiarisation excessive, une approche " fractale " de la finance et de l'économie ouvre la voie à un développement économique soutenable, porteur de croissance et d'emploi. http://halshs.archives-ouvertes.fr/docs/00/82/82/89/PDF/FMSH-WP-2013-33_Walter.pdf 12
  13. 13. Plan de la présentation 1. La monnaie, quelle fonction ? 2. L’intérêt, quel logique ? 3. La finance, quel usage ? 4. La finance islamique, quels atouts ? 5. La finance participative, quelles perspectives ? 13
  14. 14. Impact de la finance islamique sur la croissance les trois variables mesurant le développement de la finance islamique (Depth, Invest/PIB et Finis/PIB) sont statistiquement significatives. La profondeur de la finance islamique (Depth) mesurée par le ratio M3/PIB présente un signe négatif. Ceci traduit le fait que cet approfondissement financier, mesuré par l’augmentation de la masse monétaire en présence d’un environnement non favorable ne peut être efficace. D’un autre coté, le financement islamique (Finis/PIB) et l’Investissement (Invest/PIB) ont un signe positif. Ces deux indicateurs ont un impact positif sur la croissance économique. 14
  15. 15. Résilience des banques islamiques face à la crise 15
  16. 16. Un facteur de stabilité systémique 16
  17. 17. Plan de la présentation 1. La monnaie, quelle fonction ? 2. L’intérêt, quel logique ? 3. La finance, quel usage ? 4. La finance islamique, quels atouts ? 5. La finance participative, quelles perspectives ? 17
  18. 18. «Pour un retour aux valeurs oubliées» G. Causse • Le principe de lieutenance ou de gérance de ses biens • L'importance du facteur travail • La logique « production-distribution » • Le rôle de l'argent • La notion d'équivalence ou d'équité • L'esprit communautaire et la solidarité 18
  19. 19. Une exigence éthique appliquée ! La règle des 3P…en 3 dimensions Ethique des objectifs Profit – Personnes - Planète Ethique des moyens Partage des Pertes et des Profits Ethique des finalités Piété – Participation – Partage (zakat) Ethique des Principes Transparence Equité contractuelle Ethique appliquée Responsabilisation Ethique des Pratiques 19
  20. 20. Les grands mouvements du marché français 1. Trop tôt/ immature 2. Trop timide/ peu visible 3. Trop compliqué/ élitiste 4. Pédagogie Entrepreneurs Trop top-down/ classique Bottom-up 5. Développement PME Nouveaux entrants Innovation de rupture Trop militant/ exclusif 20
  21. 21. La désintermédiation vers l’économie réelle • • • Plus de 1800 sukuks au 31/10/2013, pour un montant total avoisinant 325 milliards de US dollars Domination du marché malaysien qui représente plus de 60 % des émissions Domination de la devise en USD Structure Mudaraba 5 ans Emetteur Al Farooj France Structuration 570 Asset Management Comité de conformité ACERFI France
  22. 22. Synthèse de la présentation 1. La monnaie, quelle fonction ?  De transaction et d’échange (pas de spéculation ou de thésaurisation) 2. L’intérêt, quel logique ?  Logique de rente condamnable, pas d’enrichissement sans cause mais contribution productive 3. La finance, quel usage ?  Usage de circulation de capitaux sans martingales ou pratique de casino 4. La finance islamique, quels atouts ?  Encadre les pratiques pour inviter à des vertus de simplicité au service des besoins de l’économie réelle 5. La finance participative, quelles perspectives ?  Le partage comme étalon des échanges et l’entrepreneuriat comme modèle 22
  23. 23. Un défi : transformer l’économie de demain par la finance d’hier 23

×