SlideShare une entreprise Scribd logo
Chapitre 1
Pourquoi et comment faire du commerce
international?
Chapitre corédigé avec Lassaâd Ben Hassine, économiste spécialisé en
commerce international
2
Sommaire
• 1.1 L’interactivité des marchés
• 1.2 Qu’est-ce que le commerce international ?
• 1.3 Pourquoi s’internationaliser ?
• 1.4 Les acteurs de la transaction internationale
• 1.5 La vente de produits ou la vente de services
• 1.6 La taille de l’entreprise et les activités
internationales
• 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce
international
• 1.8 Des mythes et des réalités du commerce
international
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
3
Objectifs d’apprentissage
• Définir le commerce international ;
• Expliquer comment les marchés interagissent ;
• Nommer les principales raisons pour une entreprise de
s’internationaliser ;
• Identifier les principaux acteurs d’une transaction
internationale ;
• Expliquer en quoi la vente de produits se distingue de
la vente de services ;
• Reconnaître le savoir, le savoir-faire et le savoir-être
requis en commerce international ;
• Différencier les mythes des réalités du
commerce international.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
4
Introduction
• La mondialisation et l’internationalisation sont
des phénomènes fortement répandus qui
façonnent le développement économique et
social de la planète. Pour une entreprise,
s’approvisionner ou s’implanter dans un marché
étranger peut s’avérer une bonne idée… autant
qu’une mauvaise.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
Mondialisation/ Globalization
Processus d’intégration des mar
résulte de la libéralisation des éc
l’expansion de la concurrence et
retombées des technologies de l
et de la communication à l’échell
(GDT) Globalisation est un anglic
faut remplacer par mondialisation
Internationalisation / Internationalization
Processus d’adaptation d’un produit [ou d’un
service], qui consiste à prendre en compte
les conventions et les langues de plusieurs
pays sans avoir à remanier ce produit [ou ce
5
1.1 L’interactivité des marchés
Quelques facteurs influant sur le déroulement du
commerce international :
• Fluctuations économiques ;
• Découvertes de ressources naturelles ;
• Changements politiques et sociaux.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
6
1.1 L’interactivité des marchés (suite)
Conséquences :
• Nécessité de savoir analyser l’actualité et déceler les
occasions d’affaires ;
• Nécessité pour l’entreprise d’étudier son
positionnement commercial dans le contexte de la
mondialisation quelle que soit sa localisation, sa taille,
son secteur d’activité et les produits ou services offerts.
Pour les entreprises, la question n’est plus tant de
savoir pourquoi exporter ou faire du commerce
international, mais plutôt, dans le contexte d’une
mondialisation acharnée, de déterminer le quand et le
comment.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
7
1.2 Qu’est-ce que le commerce international?
Le commerce international est l’ensemble des
activités commerciales requises pour produire,
expédier et vendre des biens et des services sur
la scène internationale, à partir de la production
jusqu’à la consommation.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
8
Les situations les plus fréquentes en commerce international L’entreprise impo
le cadre d’une ven
son territoire natio
(3+2+1 vers 4).
orte des
nsforme,
n produit
une vente
L’entreprise
cadre d’une
internationa
approvision
dans son m
(2+1 vers 5
1.2 Qu’est-ce que le commerce international? (suite)
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
9
1.3 Pourquoi s’internationaliser ?
• Diversifier ses marchés d’approvisionnement et de vente ;
• Augmenter ses ventes et ses profits ;
• Incorporer davantage de valeur ajoutée aux
produits traditionnels ;
• Développer de nouvelles compétences ou mentalités ;
• Favoriser la recherche et le développement ;
• Améliorer ses performances ;
• Gérer les risques.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
10
1.4 Les acteurs de la transaction internationale
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
11
1.5 La vente de produits ou la vente de services
Avec le développement de l’économie tertiaire, l’industrie des
services deviendra un secteur de plus en plus important dans
le contexte du commerce international.
Exemples :
• Une agence de publicité réalise des mandats à New York.
• Une université de l’est du Québec forme des gestionnaires
de deuxième cycle (M.B.A.) en Tunisie.
• Un cabinet d’ingénierie de Laval fournit des plans pour un
nouveau modèle d’automobile à un client en Allemagne.
Nous considérons qu’un service peut se vendre de la même
manière qu’un produit, en adaptant bien évidemment
certaines stratégies, sur le plan marketing, par exemple.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
12
1. 6 La taille de l’entreprise et les
activités internationales
Les grandes entreprises, de par leur taille, doivent vendre
et s’approvisionner hors de leur marché national.
Les PME, elles, peuvent :
• Diminuer leurs coûts de revient en s’approvisionnant
à l’étranger ;
• Chercher des acheteurs hors d’un marché local limité
quand leur produit est très spécialisé.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
13
1.6 La taille de l’entreprise et les
activités internationales (suite)
Les défis à relever pour une PME :
• L’établissement de sa crédibilité auprès des clients ou des
fournisseurs ;
• Le manque de flexibilité quant au prix des matières premières
ou des composants;
• Des ressources limitées pour le démarchage et le marketing ;
• Une structure interne limitée pour assurer le suivi des ventes
et la gestion des opérations export ;
• Des connaissances limitées du processus de commerce
international ;
• Des pressions sur les liquidités de l’entreprise.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
14
1.6 La taille de l’entreprise et les
activités internationales (suite)
Les atouts d’une PME :
• Plus grande souplesse dans la prise de décision et
l’exécution ;
• Adaptation plus rapide aux exigences du marché ;
• Possibilité de se positionner dans des microniches très
lucratives.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
15
1.7 Les habiletés nécessaires pour faire
du commerce international
La prestation humaine influe directement sur le succès
international de l’entreprise. C’est pourquoi il faut posséder
trois habiletés :
• Le savoir ;
• Le savoir-faire ;
• Le savoir-être.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
16
1.7 Les habiletés nécessaires pour faire
du commerce international (suite)
Le savoir :
L’entreprise doit connaître, entre autres, ses forces, ses
faiblesses, la vision de ses dirigeants, ses avantages
concurrentiels.
Elle doit être familiarisée avec les différents aspects du
processus de commerce international.
Elle doit obtenir un maximum d’information sur le marché
dans lequel elle désire faire affaires.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
17
1.7 Les habiletés nécessaires pour faire
du commerce international (suite)
Le savoir-faire :
Il s’agit ici de mettre en relation les caractéristiques de
l’entreprise et les divers aspects du commerce international.
La mise en relation de ces différentes facettes constitue un
art qui se maîtrise grâce à l’intuition, à l’expérience, à l’effort
et à la connaissance. Toutes les ressources disponibles
doivent être mises à profit, qu’elles se trouvent à l’intérieur ou
à l’extérieur de l’entreprise.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
18
1.7 Les habiletés nécessaires pour faire
du commerce international (suite)
Le savoir-être :
Les personnes qui interviennent dans une transaction
internationale doivent posséder certaines qualités, dont les
suivantes :
• La capacité de gérer le stress ;
• L’aptitude à prendre des décisions dans un contexte
d’incertitude ;
• La sensibilité interculturelle ;
• La capacité d’entrer facilement en relation avec autrui ;
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
19
1.7 Les habiletés nécessaires pour faire
du commerce international (suite)
• Le sens de l’entrepreneuriat ou de l’intrapreneuriat ;
• Des habiletés sur le plan politique ;
• L’intérêt pour le travail bien fait ;
• La débrouillardise ;
• L’autonomie ;
• L’éthique professionnelle et personnelle.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
20
1.7 Les habiletés nécessaires pour faire
du commerce international (suite)
L’interculturalisme et le multiculturalisme : définitions
«Si le terme multiculturel signifie plusieurs cultures, on se
situe inévitablement sur le plan du collectif, entre groupes,
puisque les cultures ne sont pas des personnes. On se situe
également sur le plan des différences puisque l’on ne sous-
entend pas, par là, rencontre entre personnes, mais
simplement coexistence de groupes distincts. Le terme
interculturel, pour sa part, suppose la rencontre, l’échange, le
contact ; il se situe sur le plan de la personne. »
Source : Nous tous un soleil, Nos passés, notre avenir : un projet d’éducation interculturelle, Montréal, Éditions Saint-
Martin, 1997, 129 p.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
21
1.8 Des mythes et des réalités du
commerce international
Mythes :
• L’international est une bouée de sauvetage pour
l’entreprise en difficulté sur le marché intérieur.
• L’international est une activité au «coup par coup » (one
shot only) destinée à réaliser des profits immédiats pour
renflouer les coffres.
• L’exportation est un moyen de se débarrasser de produits
de qualité médiocre à l’étranger.
• L’exportation est une simple extension du marché
intérieur.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
22
1.8 Des mythes et des réalités du
commerce international (suite)
Réalités :
• L’internationalisation est une démarche à long terme.
• L’internationalisation exige une vision stratégique.
• Le commerce international est une activité qui demande
de l’expertise.
• La maîtrise du marché international commence d’abord
par la maîtrise de son marché local.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
23
Questions sur le chapitre
1. Énumérez cinq arguments pour la mondialisation et cinq
arguments contre.
2. En vous référant à la figure 1.1 de la page 6, expliquez
deux situations fréquentes en commerce international.
3. En quoi la vente de produits se différencie-t-elle de la
vente de services?
4. Nommez trois acteurs du commerce international et
expliquez en quoi ils sont importants.
5. Vous produisez de la robinetterie de luxe, et votre produit,
écoconçu, est très apprécié sur le marché. Identifiez trois
raisons qui justifieraient votre internationalisation.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
24
Questions sur le chapitre (suite)
6. Les activités internationales peuvent procurer de
nombreux avantages. Nommez-en quatre.
7. Quelles sont les différences entre le savoir, le savoir-
faire et le savoir-être requis pour exceller en commerce
international?
8. Quelles sont vos propres forces en ce qui a trait au
savoir, au savoir-faire et au savoir-être requis pour réussir
en commerce international?
9. Le processus d’exportation est-il le même pour toute
taille d’entreprise, tout type de produit ou service, tout type
de marché?
10. Nommez un mythe et une réalité du commerce
international.
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
25
Questions sur l’étude de cas
1. Comment une entreprise peut-elle prévoir des
difficultés comme la parité du dollar et l’arrivée d’un
concurrent?
2. Pourquoi la recherche d’information est-elle si
importante pour le développement international?
3. Si Mélibois avait eu les moyens de produire en Chine,
cela aurait-il été une option intéressante pour
l’entreprise ?
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
26
Liens utiles
LES SITES INCONTOURNABLES
Affaires étrangères et Commerce international Canada
www.maeci-dfait.gc.ca
Centre du commerce international
www.intracen.org
Entreprises Canada, Services aux entrepreneurs
www.entreprisescanada.gc.ca
Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de
l’Exportation
www.mdeie.gouv.qc.ca
Organisation mondiale du commerce
www.wto.org
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
27
Liens utiles
LES SITES À CONNAÎTRE
Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement
www.unctad.org
Exportation et développement Canada
www.edc.ca
Glossarist, Glossaires et dictionnaires du commerce international (en anglais)
www.glossarist.com/glossaries/business/international-trade.asp
Institut de recherche sur les PME de l’Université du Québec à Trois-
Rivières, Institut avec lequel collabore Claudia St-Pierre, rédactrice de toutes
les études de cas de cet ouvrage
www.uqtr.ca/inrpme
Organisation de coopération et de développement économiques
www.ocde.org
© Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.

Contenu connexe

Similaire à chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt

Marketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel coursMarketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel cours
Amine Alaoui
 
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdfcours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
SihamOubah
 
Entreprendre
Entreprendre Entreprendre
Entreprendre
Nathalie VINCENT
 
La préparation au commerce international
La préparation au commerce internationalLa préparation au commerce international
La préparation au commerce international
Karl Miville de Chene EMBA PACI
 
Les étapes clés du projet touristique
Les étapes clés du projet touristiqueLes étapes clés du projet touristique
Les étapes clés du projet touristique
peuple
 
Institutut fci - formation 7 juin, 2016
Institutut fci - formation 7 juin, 2016Institutut fci - formation 7 juin, 2016
Institutut fci - formation 7 juin, 2016
Thomas Malone
 
L'entreprise dans la mondialisation
L'entreprise dans la mondialisationL'entreprise dans la mondialisation
L'entreprise dans la mondialisation
Abou SOW
 
La Gestion des entreprises créative.pdf
La Gestion des entreprises créative.pdfLa Gestion des entreprises créative.pdf
La Gestion des entreprises créative.pdf
JordaniMike
 
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciauxLa veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
Red Guy
 
Analyse synoptique de l’impact et du rôle de la formation
Analyse synoptique de l’impact et du rôle de la formationAnalyse synoptique de l’impact et du rôle de la formation
Analyse synoptique de l’impact et du rôle de la formation
World-Academic Journal
 
Stratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationaleStratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationale
khayatigalaxy
 
Portrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance Launay
Portrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance LaunayPortrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance Launay
Portrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance Launay
Sébastien Bourguignon
 
Marketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdfMarketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdf
fatimadarhay
 
Cours marketing international
Cours marketing internationalCours marketing international
Cours marketing international
BONAVENTURE GUILLAUM NGORAN
 
Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3
Jamal Yasser
 
Etude de l'Environnement SOS Box Antoine Arrouy
Etude de l'Environnement SOS Box Antoine ArrouyEtude de l'Environnement SOS Box Antoine Arrouy
Etude de l'Environnement SOS Box Antoine Arrouy
Antoine Arrouy
 
Synthèse des travaux SEPL 2013-2014
Synthèse des travaux SEPL 2013-2014Synthèse des travaux SEPL 2013-2014
Synthèse des travaux SEPL 2013-2014
Franck THOUNY
 
Semaine Ecole Entreprise 2014 : Les métiers de la vente
Semaine Ecole Entreprise 2014 :  Les métiers de la venteSemaine Ecole Entreprise 2014 :  Les métiers de la vente
Semaine Ecole Entreprise 2014 : Les métiers de la vente
MEDEF - Mouvement des Entreprises de France
 

Similaire à chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt (20)

Chapitre 3
Chapitre 3Chapitre 3
Chapitre 3
 
Marketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel coursMarketing Opérationnel cours
Marketing Opérationnel cours
 
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdfcours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
cours-gratuit.com--cours-marketing-a0090.pdf
 
Entreprendre
Entreprendre Entreprendre
Entreprendre
 
La préparation au commerce international
La préparation au commerce internationalLa préparation au commerce international
La préparation au commerce international
 
Les étapes clés du projet touristique
Les étapes clés du projet touristiqueLes étapes clés du projet touristique
Les étapes clés du projet touristique
 
Institutut fci - formation 7 juin, 2016
Institutut fci - formation 7 juin, 2016Institutut fci - formation 7 juin, 2016
Institutut fci - formation 7 juin, 2016
 
L'entreprise dans la mondialisation
L'entreprise dans la mondialisationL'entreprise dans la mondialisation
L'entreprise dans la mondialisation
 
La Gestion des entreprises créative.pdf
La Gestion des entreprises créative.pdfLa Gestion des entreprises créative.pdf
La Gestion des entreprises créative.pdf
 
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciauxLa veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
La veille de Red Guy du 13.02.13 - le marketing des espaces commerciaux
 
Analyse synoptique de l’impact et du rôle de la formation
Analyse synoptique de l’impact et du rôle de la formationAnalyse synoptique de l’impact et du rôle de la formation
Analyse synoptique de l’impact et du rôle de la formation
 
Stratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationaleStratégie commerciale internationale
Stratégie commerciale internationale
 
Portrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance Launay
Portrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance LaunayPortrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance Launay
Portrait de startuper #72 - My Fine Art Exhibition - Anne-Constance Launay
 
Marketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdfMarketing 1 (1).pdf
Marketing 1 (1).pdf
 
Cours marketing international
Cours marketing internationalCours marketing international
Cours marketing international
 
Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3 Cours marketing de base s3
Cours marketing de base s3
 
Etude de l'Environnement SOS Box Antoine Arrouy
Etude de l'Environnement SOS Box Antoine ArrouyEtude de l'Environnement SOS Box Antoine Arrouy
Etude de l'Environnement SOS Box Antoine Arrouy
 
Creation Entreprise
Creation EntrepriseCreation Entreprise
Creation Entreprise
 
Synthèse des travaux SEPL 2013-2014
Synthèse des travaux SEPL 2013-2014Synthèse des travaux SEPL 2013-2014
Synthèse des travaux SEPL 2013-2014
 
Semaine Ecole Entreprise 2014 : Les métiers de la vente
Semaine Ecole Entreprise 2014 :  Les métiers de la venteSemaine Ecole Entreprise 2014 :  Les métiers de la vente
Semaine Ecole Entreprise 2014 : Les métiers de la vente
 

Plus de widedbenmoussa2021

cours-- Monetary___Policy___licence1.ppt
cours-- Monetary___Policy___licence1.pptcours-- Monetary___Policy___licence1.ppt
cours-- Monetary___Policy___licence1.ppt
widedbenmoussa2021
 
Digitalisation du processus dachat..pptx
Digitalisation du processus dachat..pptxDigitalisation du processus dachat..pptx
Digitalisation du processus dachat..pptx
widedbenmoussa2021
 
Management international_techniques_.ppt
Management international_techniques_.pptManagement international_techniques_.ppt
Management international_techniques_.ppt
widedbenmoussa2021
 
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion ptRENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
widedbenmoussa2021
 
Econométrie appliquée--stationarité.pptx
Econométrie appliquée--stationarité.pptxEconométrie appliquée--stationarité.pptx
Econométrie appliquée--stationarité.pptx
widedbenmoussa2021
 
Transparents-chap18- diagnostic fiancier.ppt
Transparents-chap18- diagnostic fiancier.pptTransparents-chap18- diagnostic fiancier.ppt
Transparents-chap18- diagnostic fiancier.ppt
widedbenmoussa2021
 
chapitre1.2_glm regressions logistiques.s
chapitre1.2_glm regressions logistiques.schapitre1.2_glm regressions logistiques.s
chapitre1.2_glm regressions logistiques.s
widedbenmoussa2021
 

Plus de widedbenmoussa2021 (7)

cours-- Monetary___Policy___licence1.ppt
cours-- Monetary___Policy___licence1.pptcours-- Monetary___Policy___licence1.ppt
cours-- Monetary___Policy___licence1.ppt
 
Digitalisation du processus dachat..pptx
Digitalisation du processus dachat..pptxDigitalisation du processus dachat..pptx
Digitalisation du processus dachat..pptx
 
Management international_techniques_.ppt
Management international_techniques_.pptManagement international_techniques_.ppt
Management international_techniques_.ppt
 
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion ptRENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
RENTABILITE ET EFFET DE LEVIER Gestion pt
 
Econométrie appliquée--stationarité.pptx
Econométrie appliquée--stationarité.pptxEconométrie appliquée--stationarité.pptx
Econométrie appliquée--stationarité.pptx
 
Transparents-chap18- diagnostic fiancier.ppt
Transparents-chap18- diagnostic fiancier.pptTransparents-chap18- diagnostic fiancier.ppt
Transparents-chap18- diagnostic fiancier.ppt
 
chapitre1.2_glm regressions logistiques.s
chapitre1.2_glm regressions logistiques.schapitre1.2_glm regressions logistiques.s
chapitre1.2_glm regressions logistiques.s
 

chapitre1-110913063525--phpapp02 (1).ppt

  • 1. Chapitre 1 Pourquoi et comment faire du commerce international? Chapitre corédigé avec Lassaâd Ben Hassine, économiste spécialisé en commerce international
  • 2. 2 Sommaire • 1.1 L’interactivité des marchés • 1.2 Qu’est-ce que le commerce international ? • 1.3 Pourquoi s’internationaliser ? • 1.4 Les acteurs de la transaction internationale • 1.5 La vente de produits ou la vente de services • 1.6 La taille de l’entreprise et les activités internationales • 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international • 1.8 Des mythes et des réalités du commerce international © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 3. 3 Objectifs d’apprentissage • Définir le commerce international ; • Expliquer comment les marchés interagissent ; • Nommer les principales raisons pour une entreprise de s’internationaliser ; • Identifier les principaux acteurs d’une transaction internationale ; • Expliquer en quoi la vente de produits se distingue de la vente de services ; • Reconnaître le savoir, le savoir-faire et le savoir-être requis en commerce international ; • Différencier les mythes des réalités du commerce international. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 4. 4 Introduction • La mondialisation et l’internationalisation sont des phénomènes fortement répandus qui façonnent le développement économique et social de la planète. Pour une entreprise, s’approvisionner ou s’implanter dans un marché étranger peut s’avérer une bonne idée… autant qu’une mauvaise. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition. Mondialisation/ Globalization Processus d’intégration des mar résulte de la libéralisation des éc l’expansion de la concurrence et retombées des technologies de l et de la communication à l’échell (GDT) Globalisation est un anglic faut remplacer par mondialisation Internationalisation / Internationalization Processus d’adaptation d’un produit [ou d’un service], qui consiste à prendre en compte les conventions et les langues de plusieurs pays sans avoir à remanier ce produit [ou ce
  • 5. 5 1.1 L’interactivité des marchés Quelques facteurs influant sur le déroulement du commerce international : • Fluctuations économiques ; • Découvertes de ressources naturelles ; • Changements politiques et sociaux. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 6. 6 1.1 L’interactivité des marchés (suite) Conséquences : • Nécessité de savoir analyser l’actualité et déceler les occasions d’affaires ; • Nécessité pour l’entreprise d’étudier son positionnement commercial dans le contexte de la mondialisation quelle que soit sa localisation, sa taille, son secteur d’activité et les produits ou services offerts. Pour les entreprises, la question n’est plus tant de savoir pourquoi exporter ou faire du commerce international, mais plutôt, dans le contexte d’une mondialisation acharnée, de déterminer le quand et le comment. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 7. 7 1.2 Qu’est-ce que le commerce international? Le commerce international est l’ensemble des activités commerciales requises pour produire, expédier et vendre des biens et des services sur la scène internationale, à partir de la production jusqu’à la consommation. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 8. 8 Les situations les plus fréquentes en commerce international L’entreprise impo le cadre d’une ven son territoire natio (3+2+1 vers 4). orte des nsforme, n produit une vente L’entreprise cadre d’une internationa approvision dans son m (2+1 vers 5 1.2 Qu’est-ce que le commerce international? (suite) © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 9. 9 1.3 Pourquoi s’internationaliser ? • Diversifier ses marchés d’approvisionnement et de vente ; • Augmenter ses ventes et ses profits ; • Incorporer davantage de valeur ajoutée aux produits traditionnels ; • Développer de nouvelles compétences ou mentalités ; • Favoriser la recherche et le développement ; • Améliorer ses performances ; • Gérer les risques. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 10. 10 1.4 Les acteurs de la transaction internationale © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 11. 11 1.5 La vente de produits ou la vente de services Avec le développement de l’économie tertiaire, l’industrie des services deviendra un secteur de plus en plus important dans le contexte du commerce international. Exemples : • Une agence de publicité réalise des mandats à New York. • Une université de l’est du Québec forme des gestionnaires de deuxième cycle (M.B.A.) en Tunisie. • Un cabinet d’ingénierie de Laval fournit des plans pour un nouveau modèle d’automobile à un client en Allemagne. Nous considérons qu’un service peut se vendre de la même manière qu’un produit, en adaptant bien évidemment certaines stratégies, sur le plan marketing, par exemple. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 12. 12 1. 6 La taille de l’entreprise et les activités internationales Les grandes entreprises, de par leur taille, doivent vendre et s’approvisionner hors de leur marché national. Les PME, elles, peuvent : • Diminuer leurs coûts de revient en s’approvisionnant à l’étranger ; • Chercher des acheteurs hors d’un marché local limité quand leur produit est très spécialisé. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 13. 13 1.6 La taille de l’entreprise et les activités internationales (suite) Les défis à relever pour une PME : • L’établissement de sa crédibilité auprès des clients ou des fournisseurs ; • Le manque de flexibilité quant au prix des matières premières ou des composants; • Des ressources limitées pour le démarchage et le marketing ; • Une structure interne limitée pour assurer le suivi des ventes et la gestion des opérations export ; • Des connaissances limitées du processus de commerce international ; • Des pressions sur les liquidités de l’entreprise. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 14. 14 1.6 La taille de l’entreprise et les activités internationales (suite) Les atouts d’une PME : • Plus grande souplesse dans la prise de décision et l’exécution ; • Adaptation plus rapide aux exigences du marché ; • Possibilité de se positionner dans des microniches très lucratives. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 15. 15 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international La prestation humaine influe directement sur le succès international de l’entreprise. C’est pourquoi il faut posséder trois habiletés : • Le savoir ; • Le savoir-faire ; • Le savoir-être. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 16. 16 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international (suite) Le savoir : L’entreprise doit connaître, entre autres, ses forces, ses faiblesses, la vision de ses dirigeants, ses avantages concurrentiels. Elle doit être familiarisée avec les différents aspects du processus de commerce international. Elle doit obtenir un maximum d’information sur le marché dans lequel elle désire faire affaires. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 17. 17 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international (suite) Le savoir-faire : Il s’agit ici de mettre en relation les caractéristiques de l’entreprise et les divers aspects du commerce international. La mise en relation de ces différentes facettes constitue un art qui se maîtrise grâce à l’intuition, à l’expérience, à l’effort et à la connaissance. Toutes les ressources disponibles doivent être mises à profit, qu’elles se trouvent à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 18. 18 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international (suite) Le savoir-être : Les personnes qui interviennent dans une transaction internationale doivent posséder certaines qualités, dont les suivantes : • La capacité de gérer le stress ; • L’aptitude à prendre des décisions dans un contexte d’incertitude ; • La sensibilité interculturelle ; • La capacité d’entrer facilement en relation avec autrui ; © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 19. 19 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international (suite) • Le sens de l’entrepreneuriat ou de l’intrapreneuriat ; • Des habiletés sur le plan politique ; • L’intérêt pour le travail bien fait ; • La débrouillardise ; • L’autonomie ; • L’éthique professionnelle et personnelle. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 20. 20 1.7 Les habiletés nécessaires pour faire du commerce international (suite) L’interculturalisme et le multiculturalisme : définitions «Si le terme multiculturel signifie plusieurs cultures, on se situe inévitablement sur le plan du collectif, entre groupes, puisque les cultures ne sont pas des personnes. On se situe également sur le plan des différences puisque l’on ne sous- entend pas, par là, rencontre entre personnes, mais simplement coexistence de groupes distincts. Le terme interculturel, pour sa part, suppose la rencontre, l’échange, le contact ; il se situe sur le plan de la personne. » Source : Nous tous un soleil, Nos passés, notre avenir : un projet d’éducation interculturelle, Montréal, Éditions Saint- Martin, 1997, 129 p. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 21. 21 1.8 Des mythes et des réalités du commerce international Mythes : • L’international est une bouée de sauvetage pour l’entreprise en difficulté sur le marché intérieur. • L’international est une activité au «coup par coup » (one shot only) destinée à réaliser des profits immédiats pour renflouer les coffres. • L’exportation est un moyen de se débarrasser de produits de qualité médiocre à l’étranger. • L’exportation est une simple extension du marché intérieur. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 22. 22 1.8 Des mythes et des réalités du commerce international (suite) Réalités : • L’internationalisation est une démarche à long terme. • L’internationalisation exige une vision stratégique. • Le commerce international est une activité qui demande de l’expertise. • La maîtrise du marché international commence d’abord par la maîtrise de son marché local. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 23. 23 Questions sur le chapitre 1. Énumérez cinq arguments pour la mondialisation et cinq arguments contre. 2. En vous référant à la figure 1.1 de la page 6, expliquez deux situations fréquentes en commerce international. 3. En quoi la vente de produits se différencie-t-elle de la vente de services? 4. Nommez trois acteurs du commerce international et expliquez en quoi ils sont importants. 5. Vous produisez de la robinetterie de luxe, et votre produit, écoconçu, est très apprécié sur le marché. Identifiez trois raisons qui justifieraient votre internationalisation. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 24. 24 Questions sur le chapitre (suite) 6. Les activités internationales peuvent procurer de nombreux avantages. Nommez-en quatre. 7. Quelles sont les différences entre le savoir, le savoir- faire et le savoir-être requis pour exceller en commerce international? 8. Quelles sont vos propres forces en ce qui a trait au savoir, au savoir-faire et au savoir-être requis pour réussir en commerce international? 9. Le processus d’exportation est-il le même pour toute taille d’entreprise, tout type de produit ou service, tout type de marché? 10. Nommez un mythe et une réalité du commerce international. © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 25. 25 Questions sur l’étude de cas 1. Comment une entreprise peut-elle prévoir des difficultés comme la parité du dollar et l’arrivée d’un concurrent? 2. Pourquoi la recherche d’information est-elle si importante pour le développement international? 3. Si Mélibois avait eu les moyens de produire en Chine, cela aurait-il été une option intéressante pour l’entreprise ? © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 26. 26 Liens utiles LES SITES INCONTOURNABLES Affaires étrangères et Commerce international Canada www.maeci-dfait.gc.ca Centre du commerce international www.intracen.org Entreprises Canada, Services aux entrepreneurs www.entreprisescanada.gc.ca Ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation www.mdeie.gouv.qc.ca Organisation mondiale du commerce www.wto.org © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.
  • 27. 27 Liens utiles LES SITES À CONNAÎTRE Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement www.unctad.org Exportation et développement Canada www.edc.ca Glossarist, Glossaires et dictionnaires du commerce international (en anglais) www.glossarist.com/glossaries/business/international-trade.asp Institut de recherche sur les PME de l’Université du Québec à Trois- Rivières, Institut avec lequel collabore Claudia St-Pierre, rédactrice de toutes les études de cas de cet ouvrage www.uqtr.ca/inrpme Organisation de coopération et de développement économiques www.ocde.org © Chenelère Éducation inc., Commerce international, 2e édition.