Le magazine du mieux-vivre N°147
DÉCEMBRE2014DÉPÔTBRUXELLESX-AGRÉATIONP207152-ÉDITEURRESPONSABLE:ALEXANDREIMBERT–30,CLOSCH...
Retrouvez tous nos produits sur
www.drome-provencale.com
Suivez notre actualité sur
FACEBOOK/LADRÔME
Retrouvez + d’infos p...
ÉDITO
Dangers cachés
L
e sapin de Noël de la Grand Place à Bruxelles
a été dressé il y a quelques jours. Je ne sais
pas po...
4 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
ACTUALITÉS
En bref Des champignons japonais cultivés en Belgique.........6
Environneme...
5 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
N°147 SOMMAIRE
Combattre les petites
rougeurs du visage
48
50
52
54
56
58
60
62
62
64
...
6 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Shiitake Belge
Le Champignon de
Bruxelles est une entreprise
qui produit des champigno...
7 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Wataru Iwata,cofondateur du CRMS,organisme citoyen de mesure
Bilan
Du césium dans l’oc...
ALIMENTATION / DOSSIER
8 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Thés et tisanes, tout un art
Thés, tisanes, infusions… On confo...
9 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Privilégié
Le cas du rooibos
Boisson nationale d’Afrique du Sud,le rooibos n’est
pas i...
ALIMENTATION / DOSSIER
10 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Le thé noir, lui, est
de loin le plus répandu dans le
monde. L...
11 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 11 26/11/14 21:19
12 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Même si sa feuille est desséchée, le thé contient une humidité
résiduelle qui le rend...
13 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
IL NE MANQUE QU’UN
SEUL INGRÉDIENT: VOUS
Des soupes veloutées, des sauces raffinées.....
ALIMENTATION / DOSSIER
14 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
La théière On la choisira «à mémoire»
c’est-à-dire poreuse (te...
15 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Disponible chez votre magasin diététique Plus d’info: www.ocebio.com
Maintenant,
je v...
16 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
ALIMENTATION / L’ATELIER DE GISÈLE
Le quinoa,
céréale protéinée
C
ontrairement au riz...
17 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
C E R T I S Y S
BIO CERTIFICATION
®
Parce que Certisys certifie:
Une terre et des seme...
18 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
ALIMENTATION / CUISINE TONIQUE
L’Alimentation vive
selon Pol Grégoire
Pour en savoir ...
19 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
En vente dans tous les magasins d’alimentation naturelle et biologique
Oostjachtpark ...
20 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
ALIMENTATION / SAVEURS CROISÉES
La mangue,
soleil d’hiver
L
a mangue, dorée, fon-
dan...
21 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
147-20-21_Alimentation_fruit_mois.indd 21 26/11/14 16:33
ALIMENTATION / PLANTES GOURMANDES
22 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Les lichens,entre
champignons et algues
O
n estime ...
23 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Cette année,
gardez la ligne
pendant les Fêtes !
Profitez sans remords des réveillons...
24 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Bio,naturels et décomplexés !
Azienda Agricola LaViranda,
cuvée Bolle senza frontiere...
25 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
bi’OK contribue avec passion à la diffusion d’une nourriture authentique,
dans le res...
26 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
ALIMENTATION / NUTRITHÉRAPIE
Aur
OM
po
Di
Distr
La vitamine C,
vitale et puissante
V
...
27 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Aurea une marque de Pro-Vera S.A. - Clos Lamartine, 1 - 1420 Braine l’Alleud - Belgiq...
28 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
SANTÉ / NATURO
Petits remèdes
contre la fatigue de l'hiver
L
orsqu’il fait froid,notr...
29 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
CNK : 1444-389 NUT/PL 493/1 Alphamega sprl Tél. : 02 387 55 35
Votre premier réflexe
L...
30 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
SANTÉ /AVANTAGE NATURESANTÉ /AVANTAGE NATURE
Le noisetier,
ce bois alcalin
A
vant que...
31 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147
Distribué par
DALCQ,
partenaire de
votre cuisine BIO
Cuiseurs
vapeur
DéshydrateursExt...
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Bio Info Décembre 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Bio Info Décembre 2014

424 vues

Publié le

Le magazine belge du mieux vivre

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
424
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Bio Info Décembre 2014

  1. 1. Le magazine du mieux-vivre N°147 DÉCEMBRE2014DÉPÔTBRUXELLESX-AGRÉATIONP207152-ÉDITEURRESPONSABLE:ALEXANDREIMBERT–30,CLOSCHAPELLE-AUX-CHAMPSBOÎTE1.30.301200BRUXELLES www.bio-info.com Couches et protections Toxiques et dangereuses Soins anti-rougeurs Contre le froid La vitamine C C’est pour maintenant Deux bergers bio En Basse-Meuse liégeoise Champagne et fromage ? Osez le French bubbles ! Thésetinfusions Saveurs,vertusetvie! Rencontre Bruxelles Sauvage, le film de Bernard Crutzen, à découvrir absolument 147-Covers.indd 1 24/11/14 16:48
  2. 2. Retrouvez tous nos produits sur www.drome-provencale.com Suivez notre actualité sur FACEBOOK/LADRÔME Retrouvez + d’infos produits sur www.propolis-hiver.com Vivez l’hiver autrement ! La gamme propolis la plus complète du marché pour passer un hiver en pleine forme ! Retrouvez tous nos produits sur www.drome-provencale.com Suivez notre actualité sur FACEBOOK/LADRÔME Retrouvez + d’infos produits sur www.propolis-hiver.com Vivez l’hiver autrement ! La gamme propolis la plus complète du marché pour passer un hiver en pleine forme ! 147-Covers.indd 2 24/11/14 16:48
  3. 3. ÉDITO Dangers cachés L e sapin de Noël de la Grand Place à Bruxelles a été dressé il y a quelques jours. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, ce symbole vert traditionnel et puissant reste associé à des moments profondément joyeux.À des souvenirs précis de l’enfance à la maison. Mon père choisissait un sapin qu’il pouvait déterrer et replanter ensuite au jardin.Et ma mère, pour nous faire la surprise au retour de l’école, le garnissait, avec quelques rares boules,d’ailleurs,parce qu’elle aimait trop les arbres et qu’il ne fallait pas abîmer celui-ci. Et puis c’était surtout lui qu’on devait voir ! Je me rappelle qu’étant petite,ces quelques boules de Noël éparses me laissaient un peu perplexe. Mais le garder vivant,c’était notre objectif et une raison de plus pour le replanter sans tarder, pour lui donner un minimum de dépaysement et un maximum de chances de retourner dans sa terre sain et sauf. Même s’il revenait faire un petit séjour dans notre maison parfois deux ou trois années de suite ! Le sapin,ça sent Noël,mais pas toujours. Depuis quelques décades, pour des raisons de facilité, de coût et soi-disant d’impact environnemental, les sapins de Noël artificiels se sont multipliés dans les foyers. Pas besoin de l’arroser et un investissement unique pour quelques années. Mais à côté de cela,des risques sanitaires sérieux. On retrouve du plomb dans la soudure de bon nombre de sapins artificiels et de guirlandes lumineuses.Jusqu’il y a peu,les branches étaient fabriquées avec des feuilles de polychlorure de vinyle, cette matière chimique utilisée pour faire du PVC. C’est un carcinogène reconnu, selon l’OMS et l’Agence Internationale de Recherche sur le Cancer. Mais en plus il n’est pas biodégradable et il contamine le sol et la terre, une fois la fête finie, pendant une centaine d’années. Certains fabriquants ont aujourd’hui opté pour du polyéthylène,mais ça reste du plastique.Les décorations comme les guirlandes,quant à elles,contiennent encore des retardateurs de flammes et une série de produits néfastes totalement inutiles. Combien de plomb les enfants autour du sapin et des décorations de Noël absorbent-ils ? Difficile d’évaluer le taux de plomb que l’on ingère chaque année dans ces jolies décorations, Mais puisque même une infime quantité nuit à la santé, inutile de prendre des risques. Ici aussi, bien évidemment, les tout petits sont encore plus fragilisés et exposés. Le plomb a été associé clairement à des problèmes de santé comme l’asthme, une toxicité du foie,des problèmes neurologiques ou de fertilité, ou encore des difficultés d’audition et à des cancers. Et on pourrait passer en revue la panoplie des accessoires de fête : ce sont pour la plupart des poisons.Comme le spray de fausse neige,fascinant pour un enfant,il faut bien le dire,dans un pays comme le nôtre qui ne voit pas beaucoup la neige. Mais qui est loin d’être aussi pur qu’il n’y paraît, puisqu’il contient de l’acétone et du chlorure de méthylène chloride.Ou encore les bougies truffées à la paraffine. Toutes les marques qui vendent des décorations de Noël ne sont pas concernées, mais tout de même une grande partie d’entre elles. On pourrait se dire que le fait de toucher ces petits accessoires pour les suspendre à l’arbre et les retirer pendant quelques minutes,une fois par année,ce n’est pas la mer à boire.Non,sans doute.Mais ce qui est ennuyeux,c’est que ce n’est pas indispensable.Ni nécessaire.Et que des solutions plus saines existent.Une peinture au plomb appliquée sur les châssis d’une maison,c’est probablement une source plus importante d’empoisonnement.Mais c’est l’effet cascade qui est inquiétant. La solution qu’il reste pour éviter au maximum une invasion de plomb,c’est d’opter pour un sapin naturel.Il faut juste s’assurer que celui qui va rentrer dans votre maison ne va pas apporter avec lui tout un paquet de pesticides,ce qui n’est pas si évident, mais cela se trouve ! Mieux vaut ouvrir l’œil...sans pour autant gâcher la fête. Car on peut être pour ou contre, pour des raisons diverses, d’ailleurs, mais Noël reste un moment privilégié pour passer du temps avec ceux et celles qui touchent intensément nos vies, famille, enfants, amis, ou lectrices et lecteurs d’ailleurs. Et en cette fin d’année, le temps parait plus précieux et plus appréciable que jamais. Je vous souhaite de délicieuses fêtes avec des moments rares, uniques et passionnants. Anne Gillet RÉDACTION Clos Chapelle-aux-Champs, 30 bte 1.30.30 B-1200 Bruxelles Tél 02/880 62 60 - Fax 02/880 62 59 E-mail: redaction@bioinfo.be Site: www.bio-info.com DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Alexandre Imbert DIRECTEUR DÉLÉGUÉThomas Frangin RÉDACTRICE EN CHEF Anne Gillet Ont collaboré à ce numéro : Didier Dillen,Carine Anselme, Pol Grégoire,Jérôme van der Putt, Julien Kaibeck,Colette Barbier, Anne-Marie Goerres,François Couplan, Raffa,Michèle Cédric, Luc Ruidant, Jean-Noël Leboutte,André Roux, Isabelle Cornette,Françoise Gailhaguet, Manon Bellevoie,Isabelle Petiot, Carol Panne,AgatheThine, Nicolas Cardinault. PUBLICITÉ Commerciale : Cathérine Smith catherine@bioinfo.be - 02/880 62 61 ADMINISTRATION Isabelle Lefebvre isabelle@bioinfo.be - 02/880 62 68 MAQUETTE Thierry Laurent, John Sivirine. ÉDITEUR  Alma Service sprl Clos Chapelle-aux-Champs, 30 bte 1.30.30 B-1200 Bruxelles - Belgique TVA BE 0434 321 260 Tirage 44.000 exemplaires IMPRESSION CORÉLIO PRINTING sur papier 100 % recyclé et blanchi sans chlore Prochain numéro : janvier 2015 CRÉDITS PHOTO Couverture © Istockphoto. Photo montage :Thierry Laurent 03_03_BI147.indd 3 27/11/14 11:41
  4. 4. 4 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 ACTUALITÉS En bref Des champignons japonais cultivés en Belgique.........6 Environnement L’angleterre teste un carburant qui ne coûte pas cher !..........................................................6 Biofocus Fukushima, trois ans et demi après la catastrophe....6 ALIMENTATION DOSSIER Thés et tisanes, tout un art.................................................8 L’atelier de Gisèle Le quinoa, des protéines basses calories....................16 Cuisine tonique Salade de pomelo, céleri vert, dés de maquereau et huîtres creuses..........................18 Saveurs croisées Sauce à base de mangue pour poisson blanc.............20 Plantes gourmandes Les lichens? Ça se mange, voyons !................................22 In vino bio Les vins bio et naturels, plus délicieux que jamais.......24 Nutrithérapie La vitamine C, pour renforcer son immunité...........26 SANTÉ Naturo Petits remèdes contre la fatigue saisonnière............28 Avantage nature Le noisetier, à porter aussi sur soi.................................30 Aromathérapie Les huiles essentielles qui combattent nos peurs...32 Phytothérapie La carrotte sauvage, ça ravigote !..................................34 Solutions naturelles Le psyllium blond, la plante miracle pour l’intestin....36 Gemmothérapie Des bourgeons, pour la force et la souplesse...........38 Mieux de le savoir Protections dangereuses...................................................40 BIEN-ÊTRE & BEAUTÉ Épanouissement Les pratiques narratives, pour croire en soi.............42 Au naturel Combattre les rougeurs en tous genres.....................44 FAMILLE Thérapie L’impact des membres de notre famille sur notre présent...................................................................48 Enfants L’homéopathie, une belle solution pour soigner ses enfants.....................................................50 Épanouissement Devenir des parents Zen....................................................52 MAISON Batibio Des blocs en terre crue.......................................................54 Energies nouvelles Toute la lumière sur les LED.............................................56 Jardin La culture de l’asperge verte.............................................58 CONSO Shopping Fûté .......................................................................................................60 Le chocolat Un aliment santé, si on le choisit bien !.........................62 Bon bouquins Le sens de la vie.......................................................................62 Literie Un lit qui ne rend pas malade ? En bio...........................64 Les fromages Les accords bulles et fromages.........................................66 RENCONTRE Véronique Taburiaux Alimentation Vive..................................................................68 Francis et Muriel Krauth Bergers bio cherchent financement...............................70 AGENDA Événements/Film Bruxelles Sauvage, la co-habitation des animaux sauvages et des hommes.......................................72 Infos pratiques Grille des petites annonces................................................74 Protections dangereuses Thés et tisanes, tout un art DOSSIER8Thés et tisanes, DOSSIER La vitamine C, c’est pour aujourd’hui ! 40 44 147-04-05_sommaire.indd 4 27/11/14 02:50
  5. 5. 5 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 N°147 SOMMAIRE Combattre les petites rougeurs du visage 48 50 52 54 56 58 60 62 62 64 66 68 70 72 74 Cultivez les asperges, c’est le moment 44 58 La mangue, à croquer ! 0 20 147-04-05_sommaire.indd 5 27/11/14 02:50
  6. 6. 6 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Shiitake Belge Le Champignon de Bruxelles est une entreprise qui produit des champignons shiitakes dans la capitale en régénérant les déchets organiques des bruxellois. Pour financer son projet, l’entreprise a lancé une campagne de crowdfunding début octobre et a réalisé un clip de promotion avec PANG !, les rappeurs éco bruxellois. sevan@lechampignondebruxelles.be Les coopératives séduisent les grandes villes Inspirée par les exemples développés à NewYork (Park Slope Food Coop) et à Paris (La Louve), Bruxelles se lance à son tour dans la création d’une coopérative de consommateurs: BEES coop (Coopérative bruxelloise, écologique, économique et sociale) est née début septembre pour, comme ses grandes sœurs, proposer une alternative à la grande distribution avec un accès à bas prix à une nourriture de qualité, respectueuse de l’environnement et de l’humain. Ses membres participent au financement et au fonctionnement du magasin. foodcrop.com cooplalouve.fr bees-coop.be. Fukushima:les contrôles à l’importation se relâchent Trois ans et demi après la catastrophe nucléaire de Fukushima,les produits japonais importés sont-ils sûrs? Oui,affirment les autorités nippones.Sauf que le nouveau règlement européen baisse la garde sur les certificats d’analyse et sur les contrôles douaniers,tandis que,côté importateurs, on ne se bouscule pas pour rassurer les consommateurs... D ans la préfecture de Fukushima, réputée pour la qualité de ses produits biologiques, la vie tente de reprendre dou- cement son cours depuis le tsu- nami et la catastrophe nucléaire du 11 mars 2011. Mais la peur de la radioactivité ne s’est qu’en partie diluée avec le temps.À la presque quatrième génération de végétation depuis l’accident, les radioéléments sont loin de s’être volatilisés, malgré les travaux titanesques entrepris depuis 2012 par les autorités : maisons passées au karcher, arbres abattus et terre creusée sur cinq centimètres. «La réalité, c’est qu’on ne sait pas décontaminer », affirme le Pr Hiroaki Koidé, spécialiste de l’atome. Ce Gandhi japonais milite depuis quarante ans pour l’arrêt du nucléaire. La conta- mination, mise en sacs et en décharges, revient en effet aux premières pluies ou au gré des caprices de la centrale,toujours hors de contrôle depuis l’acci- dent. Et qui continue de fuir... Des «normes» pour accepter le risque Pour être exportables, les pro- duits japonais doivent pour- tant respecter des normes admissibles de radioactivité. Des normes fixées à 100 bec- querels/kg pour les aliments pour adultes,depuis 2012 par le Codex Alimentarius afin de pré- server les intérêts du commerce mondial,même en cas de conta- mination nucléaire accidentelle de la nourriture humaine ou animale par le césium. «Les normes ne sont qu’un cri- tère administratif que l’on donne à croire scientifique.Rien à voir avec unelimitationdevitessequ’ilsuffirait de respecter pour conduire en sécu- rité!», précise Yves Lenoir, pré- sidentdesEnfantsdeTchernobyl Belarus.Avec les radioéléments, le problème est l’accumulation biologique. « En mangeant des produits contaminés,on augmente peu à peu la radioactivité interne du corps,explique ce scientifique. Or,certains organes la concentrent jusqu’à dix fois plus que la moyenne Avec les changements climatiques qui affectent déjà la vie des gens de façon tangible,les pays du monde entier recherchent de nouvelles stratégies pour réduire leur empreinte carbone.En Hol- lande,on construit la première route solaire.Et maintenant lesAnglais testent un bus qui fonctionne aux déchets naturels humains.Oui,vous avez bien compris ! Un bus avec 40 sièges qui fonctionne pendant 300 km avec l’équivalent des déjections annuelles de cinq personnes. En utilisant cette forme de carburant, on émet 30% de dioxyde de car- bone en moins, par comparaison au diesel conventionnel.Ce qui est significatif dans ce contexte, puisque la route qu’emprunte ce bus et qui va de Bath à l’aéroport de Bristol,est très fréquentée, avec environ 10 000 passagers par mois.Mohammed Saddiq,le général manager de GENeco,la société qui a créé ce concept, précise : le bio-bus circule grâce aux personnes vivant dans la région,y compris celles qui sont très probablement dans le bus lui-même". A.G. LepremierBio-BusenAngleterre ! EN BREF ACTU / SPÉCIAL JAPON 147-06_07_Actu biofocus environ.indd 6 26/11/14 22:02
  7. 7. 7 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Wataru Iwata,cofondateur du CRMS,organisme citoyen de mesure Bilan Du césium dans l’océan En mars 2011,l’explosion de trois réacteurs nucléaires à Fukushima,équivalente à 168 fois la bombe d’Hiroshima,a formé un nuage noir gigantesque de particules radioactives dont,«par chance»,la plus grande partie (84%) est retombée dans l’océan Pacifique,le reste se déposant en taches de léopard suite aux pluies et neiges de saison sur près de 14000 km2 de terres dans l’archipel. Bilan:outre la préfecture de Fukushima,treize autres préfectures japonaises ont été touchées,sur les quarante-sept que compte le pays.Quant à l’océan,le césium s’y serait tout simplement dilué ou bien tombé au fond,là où les poissons ne vont pas… C.D. corporelle,cequipeutprovoquerdes lésions au bout d’un certain temps d’intoxication chronique.» Les contrôles limités Or, le nouveau règlement eu- ro-péen adopté le 1er avril 2014 relâche la bride sur les produits nippons:il n’exige plus de certifi- cat d’analyse de conformité aux normes de radioactivité,sauf pour leschampignons,dontonsaitqu’ils accumulentlesradioéléments,ainsi que pour les produits provenant de la préfecture de Fukushima,qui continue d’avoir mauvaise presse. Pourtant, la contamination s’est étendue bien au-delà de Fu- kushima.Aux alentours de Tokyo, par exemple,à 225 kilomètres de lacentrale.«Nouscontinuonsd’ana- lyser la nourriture,explique Wataru Iwata,cofondateurduCRMS,orga- nisme citoyen de mesure de la ra- dioactivité,or,nosappareilsdécèlent des traces de contamination souvent loin de Fukushima!». De plus, le règlementeuropéenprévoitl’allé- gementdescontrôlesdouaniers,le Japon ayant su gagner la confiance del’Unionavec,cesdeuxdernières années,moins de 1% de produits nonconformesdétectés.Produits de la pêche, plantes sauvages comestibles,légumes,fruits,riz et soja,produits dérivés (bière,tofu, sauce soja, umeboshi, thé) sont désormais exportés sur la seule bonne foi des autorités nippones. Les importateurs restent confiants:«ÀSaitama,aunord-ouest deTokyo,ilsn’ontpaseudechance», rappelleEstherMiquel,gérantede la société Koedo,qui ouvrira un restaurant de bento japonais en janvieràIssy-les-Moulineaux (92). Certes,seules les montagnes ont été touchées par le nuage, mais toute la préfecture a été consi- dérée comme contaminée.C’est justement dans cette province que se trouve le producteur «de la plus délicieuse des sauces sojas», selon elle. Depuis 2012 qu’elle traite avec lui, elle assure que «tous les lots sont assortis des cer- tificats d’analyse qui garantissent le respectdesnormesderadioactivité». L’épicerie fine Workshop Isse, à Paris, semble de son côté ne pas être au courant de la nouvelle réglementation,tout en certifiant n’importer que du contrôlé.Foo- dex, un importateur de produits japonais, n’a pas pris la peine de nous répondre. Clara Delpas, envoyée spéciale au Japon Un médicament contre Ebola fabriqué par Fuji Lors du passage de l’argentique au numérique,Fuji films,fabricant japonais de pellicules photo,a eu l’idée de se reconvertir dans la cosmétique et dans le médical.Déjà, en 2007,sa maîtrise du collagène et de l’astaxanthine,deux matériaux qui servaient à fabriquer les films,lui avait permis de lancer une marque de produits de beauté anti-âge, Astalift.Et en octobre,l’Avigan, traitement antigrippal mis au point par sa filialeToyama Chemical Co, a été utilisé avec succès comme traitement expérimental du virus Ebola en France et aux États-Unis. Greenpeace Limbourg C’est le premier groupe local de Greenpeace Belgique.Plusieurs bénévoles limbourgeois de Greenpeace nourrissaient,depuis plusieurs années déjà,le rêve de peser davantage sur les enjeux environnementaux de leur région. Un rêve devenu réalité.Drapeau distinctif,cartes informatives faisant également office de signet… Et on dira encore que les Limbourgeois sont lents ? Rien n’est plus faux ! Vous souhaitez créer ou rejoindre un groupe local ? Rendez-vous sur www.greenwire.be www.greenpeace.org Fin du certificat d’origine pour le thé japonais Le nouveau règlement européen (voir ci-dessus) dispense depuis mai dernier les producteurs japonais non seulement de fournir les certificats d’analyse mais aussi les certificats d’origine géographique des feuilles de thé,qui concentrent pourtant plus ou moins de radioéléments selon les préfectures.Il ne nous reste plus qu’à faire confiance aux maisons de thé japonaises qui,souvent en place depuis des générations, ne se risqueraient certainement pas à un quelconque scandale lié à la découverte fortuite d’une radioactivité excessive… Une bibliothèque universelle Le bookcrossing veut faire du monde une bibliothèque.C’est une initiative lancée par et pour des lecteurs enthousiastes de NewYork.Le principe est simple,Il s’agit de faire circuler des livres en les « relâchant » dans la nature.Des ouvrages,qui ont préalablement été indexés sur Internet,sont « déposés » dans un parc,un jardin,un restaurant,afin qu’ils changent de mains de manière aléatoire et tournent de lecteurs en lecteurs.Choisir un lieu public est très important puisque la visibilité du livre permet qu’il soit trouvé plus ou moins vite. www.consoglobe.com La France laxiste? La France a signé en mai avec le Japon un accord pour un «rapprochement des économies et de la croissance», se déclarant même prête à une révision des normes concernant la radioactivité des produits japonais, dont les aliments. Dénoncé aussitôt par EELV, ce point revient dans l’actualité: le 16 octobre, la sénatrice PS du Haut-Rhin, Patricia Schillinger, a inter- pellé le gouvernement, qui n’a pas encore répondu... 147-06_07_Actu biofocus environ.indd 7 26/11/14 22:02
  8. 8. ALIMENTATION / DOSSIER 8 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Thés et tisanes, tout un art Thés, tisanes, infusions… On confond souvent les trois appellations. Pourtant, entre le théier des hauts-plateaux asiatiques et la multitude de plantes comestibles de nos campagnes, il y a un monde.Alors que la tisane s’obtient avec un produit que l’on a fait sécher, le thé est élaboré selon un procédé complexe. Leur point commun: ils nous font du bien depuis des millénaires, mais chacun à leur manière. Composition, préparation, dégustation: à quoi correspondent vraiment ces boissons? Comment utiliser les plantes pour boire bon et bio cet hiver? C onnues depuis l ’ A n t i q u i t é , les plantes médicinales ont toujours été entourées de mystère. Aromatiques,curatives, sédatives… Hippocrate sera le premier à différencier leurs usages et introduire la notion de dose, qui distingue le remède du poison. L’un de ses disciples référencera plus de 600 drogues végétales dans ce qui reste la bible de la thérapeutique,encore utilisée aujourd’hui dans les facultés de pharmacie.Au Moyen Âge,chaque monastère possède son «carré des simples». On y trouve le lys, la rue, la tanaisie, la sarriette, la sauge, la rose, le fenouil, la menthe, la base des plantes nécessaires pour soigner. Des racines profondes En 1606, des caisses en provenance de Chine gagnent les côtes hollandaises. C’est la première fois qu’une cargaison de thé est enregistrée dans un port européen.Ingrédient central de la pharmacopée traditionnelle chinoise, le thé serait né en 2.737 avant notre ère. La légende raconte que l’empereur Shen Nong faisait bouillir de l’eau à l’abri d’un arbre pour se désaltérer lorsqu’une brise en agita les branches, détachant quelques feuilles. Elles se mêlèrent à l’eau, la colorant légèrement. L’empereur y goûta, s’en délecta et en repris. L’arbre était un théier sauvage. Très vite, les Chinois n’hésiteront pas à échanger leurs feuilles de thé les plus précieuses contre les plantes de leurs visiteurs occidentaux. Les boissons à base de plantes constituent une pratique universelle. Recherchées pour leurs vertus, elles sont aussi pleines de saveurs.Aujourd’hui objets d’un commerce séculaire et mondialisé, ces plantes d’ici et d’ailleurs n’en restent pas moins d’un usage populaire, fortement attaché au terroir. Si certains thés parcourent des milliers de kilomètres pour vous faire apprécier leur cru d’exception, nos campagnes regorgent d’une multitude de plantes comestibles délicieuses. Lapsang Souchong, thé noir fumé. ©neo-t.fr Roulage des feuilles dans le Yunnan (Chine), opération qui permet de faire ressortir les arômes du thé Il n’y a aucune différence entre théine et caféine. La graine du caféier et la feuille du théier fabriquent le même alcaloïde:une molécule qui stimule le système nerveux.Mais son action est différente dans chacune des boissons.Dans un café,la théine (ou caféine) est biodisponible à 100%. Cela signifie qu’elle est à l’état libre et passe rapidement dans le sang.Dans un thé,elle est captée par les polyphénols et libérée très progressivement.Voilà pourquoi le thé est réputé pour stimuler sans énerver.Attention tout de même à une surconsommation,qui peut entraîner palpitations,insomnies,vertiges et céphalées.Pour un thé léger,l’astuce est de prolonger le temps d’infusion afin d’augmenter le taux de polyphénols.Plus un thé est infusé,moins il est stimulant.En revanche,il sera fort en goût. Théine ou caféine? Stimulant plantes nécessaires pour soigner. Des racines profondes En 1606, des caisses en provenance de Chine gagnent les côtes hollandaises. C’est la première fois qu’une cargaison de thé est enregistrée dans un port européen.Ingrédient central de la pharmacopée traditionnelle chinoise, le thé serait né Il n’y a aucune différence entre théine et caféine. La graine du caféier et la feuille du théier fabriquent le même molécule qui stimule le système nerveux.Mais son action est différente dans chacune des boissons.Dans un café,la théine (ou caféine) est biodisponible à 100%. Théine ou caféine? 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 8 26/11/14 21:19
  9. 9. 9 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Privilégié Le cas du rooibos Boisson nationale d’Afrique du Sud,le rooibos n’est pas issu du théier mais d’une plante buissonneuse, cousine du genêt,qui ne pousse que dans ce pays. Les feuilles en forme d’épines lui donnent sa couleur rouge caractéristique.Longtemps appelé «thé rouge»,il n’est pas un thé.Il reste pourtant associé à l’univers du thé en raison de son goût charpenté, plus corsé qu’une simple tisane. Consommé par les populations locales depuis des siècles,le rooibos n’est cultivé et commercialisé que depuis les années 1930.Antioxydant,il aiderait à lutter contre le vieillissement cellulaire.Dépourvu de théine,il peut être bu tout au long de la journée. Un arbuste pour 1001 thés Thé vert,noir,blanc,rouge ou jaune… Cette plante nous en fait boire de toutes les couleurs! «Il n’y a pas un thé vert, un thé noir… mais des thés verts, des thés noirs…», précise Lydia Gautier,auteur de «1001 secrets sur le thé». À l’origine de cette palette, une seule et même plante:le théier,un arbuste de la famille du camélia.Il pousse naturellement du nord de l’Inde au sud de la Chine,en pas- sant par la Birmanie, laThaïlande et le Laos.Aujourd’hui cultivé dans plus de cinquante pays à travers les cinq continents, le thé est la deuxièmeboissonlaplusconsom- mée dans le monde après l’eau et avant le café. Pour donner les différents types de thés, la feuille est tra- vaillée de multiples façons et subit un certain nombre de transformations. La principale opération est la fermentation: une oxydation naturelle qui libère des enzymes après la cueillette. C’est en maîtrisant cette réaction naturelle que le planteur donnera au thé sa couleur.À l’instar de la vigne, il existe une multitude de cépages pour le théier. On parle de «cultivar».«Chaque terre a ses Wulong bleu vert. Culture du thé en terrasses,Chine caractéristiques qui donnent au thé sa personnalité.Au Japon, la terre volcanique donne l’acidité propre aux thés verts.Au nord de l’Inde,les sols granitiques donnent du mordant au breuvage»,décrit Lydia Gautier. Une couleur,une vertu Le thé vert est un thé non fer- menté dont les feuilles, rapide- ment après la cueillette, sont chauffées à haute température afin de neutraliser les enzymes responsables de l’oxydation. On en trouve une multitude en Chine et au Japon,ce dernier ne produisant d’ailleurs que ce type de thé.Entre les deux pays existe une différence de préparation : en Chine la fixation enzymatique se fait à chaleur sèche, tandis qu’on utilise la chaleur humide au Japon. « En bouche, on aura des saveurs de légumes cuits,légè- rement toastés, aux notes astrin- gentes pour les thés verts chinois et des notes plus acidulées, plus fraîches voire végétales et marines pour les thés verts japonais. On prête également à ceux-là une sa- veur nommée umami,qui font leur velouté », détaille la spécialiste. Thé le plus riche en antioxy- dants,il est désaltérant,purifiant et draine en profondeur. 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 9 26/11/14 21:19
  10. 10. ALIMENTATION / DOSSIER 10 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Le thé noir, lui, est de loin le plus répandu dans le monde. Les Chinois l’appellent «thé rouge» à cause de la teinte fauve de ses feuilles quand elles sont mouillées.Contrairement au thé vert, on cherche ici à obte- nir une feuille totalement oxy- dée. Elle est flétrie, roulée puis séchée durant des heures. «Bien que leurs arômes soient variables d’une culture à l’autre,les thés noirs possèdent généralement des notes compotées, vanillées et grillées », indique Lydia Gautier,qui le décrit comme un thé «tonus,qui réveille les papilles»,idéal pour remplacer le café du petit déjeuner. Le thé blanc est pour sa part une spécialité chinoise. La feuille est légèrement oxydée afin de rester le plus proche possible de son état naturel. L’opération, simple en apparence, fait toute la délicatesse de sa production. Léger en bouche,avec une pointe d’amertume, il n’en est pas moins très fort en théine. En boire toute la journée vous promet une belle nuit… blanche. Très semblable,le thé jaune est fin,complexe en arômes et léger en tanin. Il est aussi plus rare et plus coû- teux car ses feuilles n’entrent pas dans sa fabrication, seuls les bourgeons sont utilisés. D’ori- gine chinoise ou taïwanaise, le thé oolong (ou wulong, littérale- ment «dragon noir») est un thé semi-oxydé car sa fermentation n’a pas été menée à son terme. La couleur particulière de la feuille à l’infusion lui confère aussi le nom de thé bleu-vert. «Ses notes fleuries et fruitées en font un thé idéal pour les pauses gourmandes», indique notre experte en thé. Moins connu en Europe, le thé sombre est dit «post-fer- menté ». Il est issu d’une véri- table fermentation microbienne faisant intervenir des bactéries et des champignons. À l’image du fromage ou du vin, c’est la seule famille de thé qui peut se bonifier avec le temps.Fine fleur des thés sombres, le pu’er est produit en Chine dans la pro- vince du Yunnan, un ancien car- refour commercial sur la route de l’Himalaya.À l’époque, on le compressait pour le transporter à dos de cheval jusqu’au Tibet, où il était vendu. On a observé alors que les galettes de feuilles fraîches, stockées ainsi, fermen- taient naturellement et pouvaient se conserver longtemps.Son prix élevé et ses notes de sous-bois, d’humus et de cuir peuvent le rendre difficile d’accès. Mais il renfermerait de nombreux bien- faits, dont une action bénéfique sur la digestion,le cholestérol et les graisses. Le thé fumé, enfin, est un thé noir chinois, dont les feuilles sont légèrement fumées au-dessus d’un feu de racines d’épicéas, selon une méthode inchangée depuis deux siècles. Tisane ou infusion? Quant aux tisanes et infusions,on emploie couramment les deux termes, mais s’agit-il de la même chose ? Oui et non. Oui, parce que les deux se boivent chaudes ou froides et se préparent Polyphénols Cure de jouvence Antistress, anticancer, antivieillissement, le thé favoriserait l’élimination des toxines, fluidifierait le sang et préviendrait même les caries. Son secret? Les catéchines, dont il est l’une des rares plantes à être richement pourvu. Ce sont des molécules de la famille des polyphénols, réputés pour leur pouvoir antioxydant. Ces derniers donnent au thé son tanin, ce côté âcre plus ou moins fort. Très présents dans les thés verts et blancs, les polyphénols font cependant moins d’effet quand le thé est additionné de lait. La théanine, un acide aminé rare (il n’existe que dans un seul autre végétal: le champignon bolet) possède une action relaxante qui complète la théine, excitante. L’une éveille sans énerver, l’autre apaise. Pas étonnant que le thé ait toujours été la boisson préférée des moines bouddhistes. Il est également riche en vitamine C, laquelle est cependant détruite au-dessus de 30 °C. On recommande donc de préparer et consommer son thé à froid pour en garantir ses bienfaits. «Diurétique, il peut être accompagné de tisanes de vigne rouge, de queues de cerise, d’anis ou de fenouil pour une action profonde sur la circulation et la digestion», recommande la spécialiste Lydia Gautier. Riche en fluor, il est aussi l’ami de vos dents dont il protège l’émail. Gyokuru,thé vert japonais Culture de thé vert biologique sur l’île de Kyushu,au sud du Japon ©neo-t.fr 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 10 26/11/14 21:19
  11. 11. 11 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 11 26/11/14 21:19
  12. 12. 12 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Même si sa feuille est desséchée, le thé contient une humidité résiduelle qui le rend fragile. Conservez-le à l’abri de la lumière, surtout les verts, jaunes et blancs qui risqueraient de changer de couleur et de s’oxyder. Pensez aussi à le protéger de l’humidité car les feuilles peuvent moisir, sauf le pu’er, affiné en cave. Le mieux est d’opter pour une boîte en métal ou en bois. Le thé n’est pas une denrée périssable,mais son bouquet aromatique peut faner au fil des ans.Consommez les thés noirs dans les deux ans.Les grands crus fraîchement récoltés de thés verts, blancs et jaunes se conservent impérativement au réfrigérateur. Bouquets fragiles Conservation Bouquets fragiles ALIMENTATION / DOSSIER à base de plantes médi- cinales, et non de thé. Non, car en réalité, tout est une question de préparation. «Tisane» est en fait l’appellation générique d’une boisson qui peut être préparée selon trois modes: l’infusion, la macération ou la décoction.L’in- fusion consiste à verser de l’eau chaude sur le matériel végétal. Pour Isabelle Cornette, herbo- riste-naturopathe et créatrice du jardin médicinal d’Ortis, «on fait surtout infuser les parties souples, les feuilles et les fleurs,sur lesquelles on versera une eau frémissante, à 90 °C,plutôt que bouillante afin de ne pas stresser le végétal».La spé- cialiste recommande également de couvrir la casserole «car en chauffant,l’eau va libérer les huiles essentielles de la plante, des subs- tances particulièrement volatiles que l’on va pouvoir récupérer en raclant le couvercle hors du feu».On peut également placer la plante dans l’eau froide,laisser chauffer dou- cement jusqu’à ébullition puis fil- trer directement.«Ce type d’infu- sion est plus doux pour la plante et extrait généralement mieux les principes actifs». Plus longue à réaliser mais tout aussi natu- relle, l’infusion solaire consiste à mettre des fleurs fraîches dans l’eau froide et à exposer le tout dehors,à la lumière du soleil.Quand elle est suffi- sante,l’énergie solaire chauffe et magnétise le liquide donnant une boisson particulièrement vivi- fiante pour les cellules du corps. La macération consiste à laisser tremper les plantes pendant plu- sieurs heures.Elle se fait généra- lement à froid pour les plantes à mucilages (qui prennent une consistance visqueuse au contact de l’eau) comme la guimauve,les graines de lin ou de psyllium. Enfin, la décoction revient à plonger la plante dans l’eau froide, à porter celle-ci à ébul- lition, laquelle sera maintenue pendant un temps variable en fonction de la plante. Elle s’ap- plique surtout pour les parties dures comme les racines ou les écorces.Faire bouillir de manière prolongée va vider la plante de ses substances médici- nales et réduire le liquide, donnant un produit plus dense en goût et en principes actifs. Comment savoir pour quelle préparation opter ? « C’est la plante qui va déterminer le choix», explique Isabelle Cornette. Par exemple, le millepertuis libère bien ses principes actifs dans une infusion solaire. Les racines de pissenlit et d’ortie ou encore l’écorce d’aubier de tilleul seront, eux, particulièrement adaptés à une décoction.Si vous débutez,un bon herboriste saura vous don- ner ce genre de précisions. Pour Isabelle Cornette, les plantes, l’école de l’expérience prime : «Savoir utiliser les plantes demande d’entrer en relation avec elle.Cela va au-delà des bienfaits que l’on peut en tirer immédiatement. Un peu comme l’art du thé, l’herboristerie est un art de vivre.Il se pratique avec présence et en conscience. Quand on cueille une plante soi-même, en lui accordant toute notre attention bienveillante et en lui consacrant le temps nécessaire pour en faire un remède,on peut vraiment ajouter à la tisane une dimension de cœur et amplifier l’efficacité.Bien sûr,on n’a pas toujours le temps et parfois une infusette dépanne bien.Mais on peut choisir les plantes qui nous font du bien comme on choisit ses amis.Avec les tisanes aussi,on reçoit souvent à la mesure de ce que l’on a donné». Rendez-vous au comptoir Depuis quelques années,la grande distribution propose des thés qui méritent notre attention. Un effort a notamment été fait sur les conditionnements, avec les sachets pyramides en nylon qui peuvent contenir des feuilles entières.La mode des machines à capsules envahit aussi l’uni- Culture Certifié bio Le théier est cultivé dans des zones où il pleut fréquemment. Le sol,lessivé,a tendance à s’épuiser:les planteurs recourent donc facilement aux engrais chimiques pour relancer la productivité.Cependant,de plus en plus de plantations ont entamé une conversion vers le bio.L’Inde et le Sri Lanka ont été pionniers dans ce domaine.Le bio proscrit le désherbage.Seuls les engrais organiques tels que le compost sont autorisés,ainsi que les insecticides naturels comme l’huile de neem. Des vers de terre peuvent être réintroduits ainsi que des plantes compagnes du théier:l’acacia, qui offre un apport naturel d’azote,ou la citronnelle,un répulsif naturel.On trouvera plus facilement du thé bio en magasins qu’auprès de comptoirs spécialisés.Et pour cause:pour être labellisé bio par l’Union européenne,le produit doit être pré-emballé,scellé. C’est donc particulièrement compliqué en comptoirs,où tout le plaisir réside dans la découverte de thés en vrac. Cela ne signifie pas que les comptoirs n’ont pas à leur carte quelques thés bios.Ils peuvent même vous le faire savoir à l’achat,mais ils n’ont pas le droit de le mentionner.En grande distribution,notre expert Lydia Gautier recommande les marques Alter Eco et Ethiquable. Darjeeling noir, (Makaibari) Cueilleuses au Sri Lanka 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 12 26/11/14 21:19
  13. 13. 13 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 IL NE MANQUE QU’UN SEUL INGRÉDIENT: VOUS Des soupes veloutées, des sauces raffinées... avec Soja Cuisine, la variation végétale à la crème au soja, vous les préparez comme par magie. Et pour vos desserts ? Fouettez-la bien fraîche en crème onctueuse. Essayez aussi Riz Cuisine, idéal pour rehausser vos woks, pâtes, sauces et potages. Cerise sur le gâteau, Soja Cuisine ne contient que 17% de matières grasses et Riz Cuisine à peine 8%. Alors, pour passer un hiver sain et gourmand, inspirez-vous de nos recettes et découvrez les plaisirs culinaires et gourmands que vous offrent nos variations à la crème ! 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 13 26/11/14 21:19
  14. 14. ALIMENTATION / DOSSIER 14 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 La théière On la choisira «à mémoire» c’est-à-dire poreuse (terre cuite) pour un seul thé, car elle s’imprègne des arômes et les restitue à l’infusion suivante. Ou non poreuse (fonte, faïence, verre) pour plusieurs thés. La bouilloire Il est important d’utiliser un récipient qui ne sert qu’au chauffage. N’utilisez pas votre casserole de cuisine, car l’eau, comme la feuille de thé, absorbe toutes les odeurs même infimes. On aime les marques lesThés de la Pagode (1) et Les Jardins de Gaïa (2) pour leurs gammes 100% bio et leurs accessoires qui font la différence: kyusu (3), bol à refroidir, sablier précision (4), cuiller doseuse en bois, fouet à matcha, bouilloire avec thermostat intégré, bateau à thé en bambou (5)… Infos: www.jardinsdegaia.com, www.thesdelapagode.com. Du bio et les bons accessoires Choisirvers du thé. Pratique, elle prend en charge toutes les étapes de préparation de la boisson pour un résultat somme toute équiva- lent au thé en sachet (avec néan- moins une problématique écolo- gique en termes de recyclage des capsules).Ce tout-en-un efficace nous éloigne toutefois du temps et du geste que les Chinois ac- cordent de manière ancestrale à l’art du thé. De même, il s’agit la plupart du temps de produits aro- matisés,destinés à séduire le plus grand nombre. La majorité des thés vendus dans le commerce sont en effet produits sur ce prin- cipe:une base de thé,noir ou vert par exemple,et des ajouts d’huiles essentielles, voire des morceaux d’autres plantes et de fleurs. Pourquoi ces fusions? «Tout simplement parce que le thé,à l’état naturel,peut sembler un produit un peu triste, s’il n’est pas de bonne qualité», souligne-t-on à la Maison des trois thés, à Paris. La presti- gieuse institution est tenue parYu HuiTseng, unique femme maître de thé au monde. Sachet de su- permarché ou vrac au comptoir,là n’est pas la question: il existe de très bons mélanges dans les deux cas. Certaines marques déclinent régulièrement leurs nouvelles collections, aux noms aussi poé- tiques qu’appétissants. Ces produits rendent le thé un peu plus attractif, et c’est tant mieux. Mais pour apprécier le produit naturel du théier, le comptoir ou la maison de thé reste une bonne option. N’hé- sitez pas à demander à tester plusieurs variétés naturelles, prenez le temps d’observer et de sentir les feuilles. Ici, le ven- deur se fait le relais du planteur. Pour apprécier la finesse d’un thé au premier regard, on peut vérifier la présence de bour- geons. Ils renvoient à la qualité de la cueillette. Il en existe trois types: la cueillette impériale (un bourgeon et la feuille qui le suit), la cueillette fine (un bourgeon et deux feuilles) et la cueillette moyenne (le bourgeon et trois feuilles).On appelle «grades» ces différents niveaux de cueillette. Bibliographie •«1001 secrets sur le thé», Lydia Gautier, éd. Prat, 2012. «Plaidoyer pour l’herboristerie, comprendre et défendre les plantes médicinales»,ThierryThévenin éd.Actes Sud, 2013. • «Thés et tisanes, 1000 boissons remèdes pour rester en forme», Pierre Ripert, éd. Presses du Châtelet, 2013. Bonnes adresses •www.7etasse.com •www.edenjapon.be •www.palaisdesthes.com •www.magieduthe.be Apprendre À l’école des experts Créée en 1999 par le fondateur de la marque Le Palais des thés, L’École du thé propose un cursus de formation à la dégustation, ouvert aux particuliers débutants.Tels d’authentiques sommeliers, les amateurs sont initiés à la fameuse cérémonie du thé,Gong Fu Cha,ainsi qu’à son vocabulaire exotique. On y apprend notamment à reconnaître un thé en tasse,en bouche et au nez et à utiliser un kyusu,la théière typique japonaise ou encore un bateau à thé,le plateau qui recueille l’eau de la première infusion. Infos: www.ecoleduthe.com «Quelle que soit sa couleur, un thé naturel doté d’une belle origine ren- ferme la même puissance organo- leptique qu’un bon vin», nous dit Fabien Maïolino, directeur de la Maison des trois thés,qui fournit les plus grands restaurants de la planète. En pur produit des ter- roirs, le thé aussi a ses AOC, ou plutôt ses IGP (Indication géogra- phique protégée).Le thé Darjee- ling a été la première appellation du secteur du thé,reconnue par l’Union européenne en 2011. Lucile de La Reberdiere Du bio et les bons accessoires N’utilisez pas votre casserole de cuisine, car l’eau, comme la feuille de thé, absorbe On aime les marques lesThés de la Pagode (1) et Les Jardins de Gaïa (2) leurs accessoires qui font la différence: (3), bol à refroidir, sablier précision (4), cuiller doseuse en bois, fouet à matcha, bouilloire avec thermostat intégré, bateau à thé en bambou (5)… Thé des nuages, thé blanc du Népal c’est-à-dire poreuse (terre cuite) pour un seul thé, car elle s’imprègne des arômes et les restitue à l’infusion suivante. Ou non poreuse (fonte, faïence, verre) pour Il est important d’utiliser un récipient qui ne sert qu’au chauffage. N’utilisez pas votre casserole de cuisine,N’utilisez pas votre casserole de cuisine, car l’eau, comme la feuille de thé, absorbe Pagode (1) et Les Jardins de Gaïa (2) leurs accessoires qui font la différence: 1. 2. 3. 4. 5. Photosdesthés,pages14à20:©neo-t.fr •www.tchangdechine.blogspot.be •www.lherboristerie.be •www.desmecht.com •www.melangedessens.be •www.the-o.fr Pour aller plus loin •Les conseils de Lydia Gautier, experte en thé internationale: www.lydiagautier.com •Magazine Plantes et Santé, en kiosques et sur abonnement, www.plantes-et-sante.fr. •Retrouvez notre consultante Isabelle Cornette dans la rubrique «Phyto» de Bio Info. BIOINF 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 14 26/11/14 21:19
  15. 15. 15 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Disponible chez votre magasin diététique Plus d’info: www.ocebio.com Maintenant, je vois la vie en rose ! Pour une attitude positive et une fonction psychologique saine! 1,2 Saffratonine® contient un extrait de safran(1) qui contribue à promouvoir l’équilibre émotionnel et à maintenir une attitude positive, un rafraîchisse- ment mental pour une bonne humeur. Cet extrait de safran soutient la paix intérieure pendant les périodes émotion- nelles chargées, p. ex. pendant des grands changements dans la vie. Les vitamines B1, B3, B6, B8 et B12(2) du complexe vitaminique B contribuent à la préservation du bon fonctionnement du système nerveux et aident à main- tenir une fonction psychologique saine. fyto-expert.com Naturellement efficace, sans effets secondaires ! Saffratonine® 30 gél. € 19,95 - CNK 3201-555 60 gél. € 34,95 - CNK 3201-548 Abattu, Désenchanté, Sombre, ... BIOINFO Saffratonine 12-2014.indd 1 13/11/2014 11:49:23 147-08-15_Alimentation dossier thes.indd 15 27/11/14 01:24
  16. 16. 16 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 ALIMENTATION / L’ATELIER DE GISÈLE Le quinoa, céréale protéinée C ontrairement au riz et au blé, le quinoa n’est pas une graminée, il est plutôt considéré comme une « pseudo-céréale ». Il contient une grande quantité de protéines de haute qualité,des acides gras polyinsaturés et de nombreux micronutriments.Les effets santé des produits céréa- liers à grains entiers proviennent de la synergie qui existe entre les nombreux composés, tels les fibres, les antioxydants, les vitamines et les minéraux. Une portion de 125 ml de quinoa contient une quantité de fibres semblable à celle d’une tranche de pain de blé entier ou à 125 ml de riz brun cuit.Un apport élevé en fibres totales, ce qui rassasie davantage, pour peu de calories. Le quinoa contient environ 15% de protéines et sa composition en acides aminés est mieux ba- lancée que celle de la majorité des autres céréales, telles que le millet, le sorgho, le riz, le blé et le maïs.Les protéines servent surtout à former, à réparer et à maintenir en bon état les tissus, comme la peau, les muscles et les os.Elles servent aussi à la for- mation des enzymes digestives ainsi qu’à celle des hormones. Le quinoa est riche en acides aminés essentiels (un acide aminé est dit essentiel lorsque l’organisme ne peut le fabri- quer lui-même et qu’il doit être fourni par l’alimentation).Il a une teneur élevée en lysine,un acide aminé souvent manquant dans les produits céréaliers comme le blé et le maïs. Il comprend encore de la méthionine, de la cystine, et de l’arginine, de l’his- tidine et de l’isoleucine, ce qui en fait un complément parfait pour les légumineuses. Il com- prend un faible pourcentage de prolamines (sorte de protéines), ce qui indique qu’il est sans glu- ten et donc intéressant pour les personnes qui souffrent de la maladie coeliaque. À savoir Bio à tout prix ! Optez définitivement pour les céréales bio.En agriculture conventionnelle,les produits chimiques utilisés se concentrent surtout sur l’enveloppe des grains.Les céréales complètes,non bio,ont été traitées et pulvérisées et contiennent plus de produits toxiques encore que les céréales blanches. Même chose pour le pain.En conventionnel,mieux vaut manger du pain blanc plutôt qu’un pain multicéréales rempli de résidus de pesticides. En hiver,on a besoin de se rassasier.Sans prendre du poids pour autant ! Les céréales sont là et pas qu’à l’heure du petit déjeuner. Ingrédients 1/2 tasse de quinoa trempé •1/4 de tasse de raisins de Corinthe trempés •poignée de graines de tournesol •banane en morceaux ou une pomme râpée •zeste d’orange •1/4 de bâton de cannelle ou 1 c.c.de poudre •1 c.c. de sucre de canne brut (facultatif). 1. Enlever les téguments des graines de tournesol,rincer le quinoa et égoutter les raisins. 2. Cuire le quinoa (10-15 minutes) à feu très doux et ajouter les raisins de Corinthe 5 minutes avant la fin de la cuisson.Répartir dans des bols préchauffés. 3. Ajouter la banane coupée en morceaux,les graines de tournesol,le zeste d’orange,un peu de cannelle en poudre et terminer avec le sucre brut (si nécessaire). Pour décorer 1 pincée de baies de goji •1 pincée de physallis •1 pincée de cranberries •1 pincée de mûres blanches. Muesli de quinoa chaud à la banane et aux raisins de Corinthe Deux hamburgers de canihua ou quinoa mixte Ingrédients 100 g de canihua trempé 1 nuit •350 ml d’eau pure •200 g de flocons d’avoine •2 œufs entiers •1 oignon rouge épluché •1 c.s.de bouillon de légumes •1/2 bouquet d’herbes aromatiques :persil, coriandre,...•1 c.s.d’huile d’olive. 1. Mettre l’eau jusqu’à niveau des lames dans le bol, mettre le canihua dans le panier à cuisson et cuire à 90° pendant 10 min. 2. Mettre le canihua cuit dans le bol vidé de son eau de cuisson,rajouter les flocons d’avoine, l’oignon épluché, le sel,les herbes,le curcuma et mixez vitesse 4/ 2min. 3. Puis faire des hamburgers et les cuire tout doucement à la poêle dans l’huile d’olive. recette réalisée avec leThermomix 147-16-17_Alimentation_gisele.indd 16 26/11/14 21:04
  17. 17. 17 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 C E R T I S Y S BIO CERTIFICATION ® Parce que Certisys certifie: Une terre et des semences sans pesticides Des levures sans OGM Des pains bio sans correcteurs de goût ni colorants artificiels Minimum 1 à 4 contrôles par an Pourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisirPourquoi choisir ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio?ses céréales bio? Pourquoi choisir ses céréales bio? www.certisys.eu info@certisys.eu - 081/600.377 Des produits certifiés bio, un avenir de confiance 147-16-17_Alimentation_gisele.indd 17 26/11/14 21:04
  18. 18. 18 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 ALIMENTATION / CUISINE TONIQUE L’Alimentation vive selon Pol Grégoire Pour en savoir plus sur les activités de l’Alimentation vive: polgregoire@skynet.be ou www.polgregoire.org Salade de pomelo et céleri vert aux dés de maquereau et d’huîtres creuses Matériel Couteaux :trancheur,office,chinois,à huîtres • Planche •Blender Ingrédients pour 4 couverts 300 g de gros dés de saumon bio ou de filet de maquereau de petite pêche •8 huîtres creuses coupées en quatre (réservez le jus filtré pour l’émulsion d’avocat) •2 petites échalotes hachées fin •Fleur de sel selon le goût •Vinaigre de cidre vieilli en barrique non pasteurisé •Quelques gouttes de miel d’acacia ou d’oranger •1/2 c.c.de baies roses lyophilisées concassées •1 pincée de piment d’Espelette •1 pied de céleri détaillé en brunoise (petits cubes) •1 pomelo blanc ou rubis,pelé à vif et détaillé en cubes •1 trait d’huile de noisettes Pour l’émulsion 1 avocat •Vinaigre de cidre selon le goût •Le jus filtré des huîtres •2 à 4 c.s.d’huile d’olive grecque ou crétoise très douce (facultatif!) •1/2 c.c.de moutarde forte •Eau de source selon consistance Pour la garniture Salade de blé ou claytone de Cuba • Quelques feuilles de radicchio ou de chicon •1/2 tasse de pousse de moutarde ou de cressonnette •Quelques graines germées de radis pourpre MÉTHODE Marinez les dés de poisson et d’huîtres avec les échalotes,le vinaigre,miel et le sel quelques minutes.Ensuite,assemblez-les avec les autres ingrédients et mélangez-les délicatement pour ne pas abîmer les morceaux de poisson et d’huîtres.Mettez les ingrédients de l’émulsion dans le blender et mixez à haute vitesse jusqu’à l’obtention d’une sauce mousseuse et légère mais liée. Nappez l’émulsion sur le fond des assiettes et dressez les verdures en nid,la feuille de radicchio au milieu et au centre de celle-ci le mélange aux poisson et huîtres. Décorez avec les graines germées et/ou les jeunes pousses. COMMENTAIRE La moutarde que nous utilisons Vinaigre de cidre vieux, émulsion d’avocat au jus d’huîtres, mâche et radicchio est faite “maison” à partir de graines trempées de mou- tarde ; tous les ingrédients et tout le processus sont crus. La moutarde étant un excellent conservateur, la réfrigération n’est pas nécessaire lors du processus de maturation de six semaines ni lors de la conservation qui peut dépasser un an. Les graines de moutarde sont d’ailleurs très souvent utilisées dans les conservations ancestrales comme les lacto- fermentés ou les conserves au vinaigre (choucroute, corni- chons, câpres...). Ingrédients pour +/- 300 g de moutarde maison : 50 g de graines de moutarde jaune trempées min. 4h max. 12h dans de l’eau de source (la graine de moutarde est mucilagineuse, on garde l’eau de trempage qui devient +/- épaisse) • 75 g de vinaigre de pomme non pasteurisé • 50 gr d’huile d’olive • 10 g de kuzu non raffiné • Fleur de sel selon le goût • 1 c.c. de miel d’acacia • Poivre noir ou piment séché selon le goût • 3 clous de girofle • 1/4 de bâton de cannelle • 1 c.c. de graines de : coriandre, fenouil et anis vert Mixez tous les ingrédients au blender jusqu’à l’obtention d’une crème épaisse. Rajoutez de l’eau filtrée si la consistance est trop épaisse. Débarrassez dans des bocaux hermétiques et conservez à température ambiante. Pol Grégoire 147-18-19-cuisine tonique.indd 18 26/11/14 16:30
  19. 19. 19 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 En vente dans tous les magasins d’alimentation naturelle et biologique Oostjachtpark 3 - 9100 Sint-Niklaas • Tel. 03 780 53 00 - Fax 03 778 14 13 • email: info@hygiena.be • www.hygiena.be Massepain bio 50% amandes bio + 50% sucre de canne bio Chocolat bio - sujets creux Stollen bio gâteaux Noël 250 g / 1 kg Stollen bio épeautre gâteaux Noël 250 g / 750 g Dominos bio (pain d’épice fourré aux pommes et massepain enrobé au chocolat noir) normal/sans gluten PRODUITS BIO DE SAINT-NICOLAS ET FIN D’ANNEE Stollen bio massepain gâteaux Noël 250 g / 600 g Speculoos bio en bonshommes Fair Trade-Max Havelaar Oeuf en chocolat bio Fair Trade au chocolat au lait avec surprise Distribution 12-2014 BI - 147.indd 1 27/10/14 14:09 DE-ÖKO-024 SIMPLEMENT LE MEILLEUR POUR LE PETIT-DÉJEUNER SIMPLEMENT LE MEILLEUR POUR LE PETIT-DÉJEUNER SIMPLEMENT LE MEILLEUR DE-ÖKO-024 POUR LE PETIT-DÉJEUNER Mélange délicieux de céréales et maïs de haute qualité Déliceux comme petit-déjeuner ou comme casse-croûte pendant la journée Sans arômes ajoutés Profitéz de la meilleure qualité bio! Choix crousti pour tout le monde Disponible dans tout les magasins d’alimentation naturelle & diététique info@mannavita.be www.mannavita.be mannavita 056439852 AZ_Cerealien_BioInfo_F_179x122mm_2014_10.indd 1 14.10.14 11:55 147-18-19-cuisine tonique.indd 19 26/11/14 16:30
  20. 20. 20 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 ALIMENTATION / SAVEURS CROISÉES La mangue, soleil d’hiver L a mangue, dorée, fon- dante, fruitée et par- fumée est originaire d’Inde et de Birmanie. Elle est cultivée depuis près de 6000 ans. Elle fut introduite en Afrique au XVIè siècle, puis en Amérique latine.Sa saveur typée rappelle l’abricot, la pêche, par- fois la rose et elle se caractérise par son arrière-goût de “bour- geon de sapin”. Elle se décline dans le commerce en une di- zaine de variétés et la meilleure saison pour la déguster s’étend de décembre à février. Un bon prétexte pour l’inscrire au menu des fêtes de fin d’année d’autant que ses bienfaits nutritionnels sont des plus abondants. Quand elle est à maturité, elle est très riche en provita- mine A (son taux est l’un des plus élevé qui soit pour un fruit frais).Elle est aussi riche en vita- mine C et en fibres.On y trouve aussi des vitamines B en quantité analogue aux autres fruits frais (B1, B2, B3, B6) et aussi de la vitamine E. Elle contient égale- ment du cuivre,du potassium et du fer.Modérément calorique,la mangue est pourtant remarqua- blement nutritive. Elle combat le vieillissement cellulaire. Elle aurait une action de prévention contre les cancers. Solubles, ses fibres, contribueraient à diminuer les risques cardio- vasculaires par leur capacité à réduire le mauvais cholestérol. En médecine chinoise, elle est conseillée pour lutter contre les vomissements, la nausée, le mal de mer et le mal des trans- ports. Prise en infusion, elle est également utilisée pour la toux, les difficultés respiratoires, les angines chroniques et l’aphonie. Comment la choisir ? Ne pas se fier à sa couleur qui va du vert au rouge en passant par le jaune et l’orange selon la maturité et la variété. Pour autant, il est bon de savoir que les mangues à chair d’un orangé soutenu sont les plus riches en provitamine A… mais pas facile de voir au travers de la peau ! Plus sérieusement, celle-ci est lisse et cède légèrement à la pression quand le fruit est mûr. Au toucher, la mangue doit être souple sans être molle. Comment la conserver ? La mangue se conserve à tem- pérature ambiante trois jours environ, car le réfrigérateur lui est fortement déconseillé. Pour hâter son mûrissement,on peut l’emballer dans un sac en papier avec une pomme. Le plus : La mangue se consomme crue, seule (rien de meilleur qu’une mangue mûre à point qui per- met d’apprécier l’abondance et la complexité de ses substances aromatiques et odorantes) ou peut entrer dans la composi- tion de sorbets,tartes,coulis et compotes.Il ne faut pas oublier non plus que les poissons, les crustacés et les viandes sont aussi ses amis. Étonnant ? Pas tant que ça... Françoise Gailhaguet Quand le soleil fait défaut,que les températures chutent et qu’en même temps,le moral est en berne,il faut savoir se faire plaisir et exceptionnellement poser sur notre table un aliment santé un brin exotique qui va réchauffer nos papilles et booster notre bonne humeur ! Temps de préparation:5 minutes Temps de cuisson :15 minutes Ingrédients 450 g de chair de mangue (environ deux mangues mûres à point) • 3 c.s.de sucre rapadura • 2 c.s.de vinaigre de pomme • 3 c.s.de vin blanc sec. ÉTAPES 1. Éplucher les mangues et ôter leur noyau. 2. Couper la chair en cubes. Les verser dans une casserole à fond épais avec le sucre,le vinaigre et le vin blanc.Laisser “compoter” (feu doux) à découvert,en remuant de temps en temps. 3. Mixer et servir en accompagnement de filets de poisson cuits à la vapeur. Sauce à la mangue pour poisson blanc Françoise Gailhaguet est coach en cuisine saine et gourmande, créatrice de recettes, rédactrice et auteur du blog www.saveurscroisees.com. 147-20-21_Alimentation_fruit_mois.indd 20 26/11/14 16:33
  21. 21. 21 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 147-20-21_Alimentation_fruit_mois.indd 21 26/11/14 16:33
  22. 22. ALIMENTATION / PLANTES GOURMANDES 22 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Les lichens,entre champignons et algues O n estime à près de 20000 le nombre d’es- pèces différentes de lichens dans le monde. Chez le lichen, le mycélium du champignon fournit abri et pro- tection à l’algue, qui se charge de lui apporter la nourriture. Il en existe six types différents, dont trois principaux.Les lichens fruticuleux, finement ramifiés, sont dressés ou pendent ; les lichens foliacés ont une forme de lame contournée, plus ou moins découpée ; quant aux lichens crustacés, ils adhèrent fortement à leur support, dont on ne parvient pas à les détacher. C’est d’eux que vient le nom de lichen,du grec leikhen,lécher,car ils se plaquent sur leur support, comme s’ils le léchaient. Montagne ou désert Les lichens produisent des subs- tances particulières, les acides lichéniques, qui les protègent par leur pouvoir antibiotique contre des attaques d’animaux ou de végétaux et permettent la colonisation de roches nues: ils sont ainsi les tout premiers organismes à venir s’implanter sur les îles volcaniques sorties de la mer. Ils existent dans tous les C’est la singulière logique d’une algue microscopique et d’un champignon filamenteux qui ont décidé de s’unir en un être nouveau, totalement différent de chacun des deux: le lichen. Et en plus, il se déguste! environnements. S’ils dominent dans les régions nordiques et les hautes montagnes, ils poussent aussi dans les déserts torrides et les forêts tropicales. Certaines espèces se rencontrent prati- quement sur toute la planète. Presque tous les supports leur conviennent, mais ils préfèrent les rochers,les écorces et le sol. Leur longévité est remar- quable: certains individus pour- raient avoir plusieurs milliers d’années. Mais la lenteur de leur croissance est à l’avenant. On peut s’en rendre compte en observant par exemple les taches de lichens sur un rocher ou un bâtiment: l’augmentation de leur diamètre varie entre 0,1 et 10 mm par an. Super résistants Dans la toundra,lorsque les tapis de lichens des rennes (Cladonia rangiferina) sont broutés par ces ruminants qui en raffolent,il faut plus de vingt ans avant qu’ils ne se reconstituent.Certaines espèces de lichens résistent à des tempé- ratures incroyables,moins 70°C, voire davantage, et peuvent sur- vivre plusieurs années sans le moindre apport d’eau. D’autres lichens sont même comestibles: le lichen d’Islande (Cetraria islandica) sert à préparer des desserts,bien que les lichens soient généralement très amers. La manne de la Bible était sans doute le lichen Lecanora esculenta. Seulement sous air pur De nombreux lichens ont été employés pendant des siècles pour teindre les tissus, en par- ticulier l’orseille, qui permettait d’obtenir des rouges et des violets très prisés. D’autres, tel l’Evernia prunastri,sont utilisés en parfumerie. Comme les lichens sont extrêmement sensibles à la pol- lution, en particulier au dioxyde de soufre (SO2 ), on s’en sert comme indicateurs de la pureté de l’air. Et l’on a pu grâce à eux établir une véritable cartographie de la pollution,malheureusement fort utile à suivre de près par les temps qui courent. François Couplan François Couplan est l’auteur de nombreux ouvrages sur les plantes et la nature. Il organise des stages de découverte des plantes sauvages comestibles et médicinales, ainsi qu’une formation complète sur trois ans. Infos et lettre d’information gratuite: www.couplan.com Ingrédients 300 g de lichen d’Islande séché •eau •½ l de lait •80 g de sucre. 1. Faites tremper une nuit le lichen dans de l’eau. 2. Jetez l’eau et mettez-le à cuire dans une nouvelle eau pendant une demi-heure.3. Filtrez et remettez le lichen à cuire avec l’eau et le sucre pendant une demi-heure. 4.Versez la gelée dans des tasses individuelles et servez tiède ou froid. Gelée de lichen d’Islande Recette b e a E m m c 201412147-22-23-Alimentation_plantes_gourmandes.indd 22 26/11/14 17:05
  23. 23. 23 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Cette année, gardez la ligne pendant les Fêtes ! Profitez sans remords des réveillons et commencez 2015 avec une belle silhouette... Depuis plus de deux ans, vous découvrez BIO KILOS® graisses rebelles dans toute la presse bio française et belge. Ce comprimé minceur breton ne cesse en effet de faire parler de lui. Il est aujourd’hui distribué dans plus de 200 points de vente, ce qui prouve la confiance que lui accordent tout autant le public que les professionnels du bio. En cette fin d’année, il faut rappeler qu’il n’est pas seulement destiné aux personnes désirant mincir, dans le cadre d’une alimentation équilibrée, mais aussi aux gourmand(e)s qui veulent au moins stabiliser leur poids afin de préserver leur santé. Or, qui n’a pas envie d’être gourmand en ce mois festif sans pour autant ni culpabiliser, ni devoir en payer le prix début janvier ? UNE FORMULE MINCEUR TRÈS COMPLÈTE ET RESPONSABLE Le succès de la formule de BIO KILOS® tient à la synergie et au dosage optimal d’ingrédients 100% bio de très haute qualité dont les propriétés et les bienfaits n’ont plus à être démontrés : • stimulation de la thermogenèse (thé vert, guarana, maté) afin de brûler les graisses (comme lors de la pratique d’un sport) et d’inver- ser les conséquences des excès ponctuels de bonne chère. Indispensable pour préparer sereinement les réveillons. • aide vers un équilibre alimentaire optimal (spiruline, nopal, gymnema) ; • protection de l’immunité et de la vitalité (acérola, extraits de pépins de raisin et de pamplemousse). Cet aspect est particulièrement important en cette période hivernale où l’organisme a besoin d’être soutenu à cause du froid et de la fatigue. Les résultats sont ainsi encore renforcés car une personne en pleine forme brûle davantage de calories qu’une personne affaiblie ou déprimée. COMMENCEZ DÈS MAINTENANT ! Parce qu’il est toujours plus difficile de perdre des kilos que de les empêcher de s’installer, nous vous recommandons d’agir en prévention et de commencer votre programme minceur début décembre, afin de pouvoir profiter sans remords de la convivialité des fêtes puis, selon votre morphologie actuelle, de continuer un mois ou deux en janvier... 3 comprimés/jour seulement. Résultats visibles dès 2 à 3 semaines. Prix conseillé : 49,80 € le pilulier pour 1 mois (90 comprimés). Depuis déjà 7 ans, les comprimés BIO 5® chute des cheveux révolutionnent le concept de l’antichute capillaire en propo- sant une réelle alternative efficace et 100% bio à celles et ceux pour qui les simples fortifiants vitaminés ne suffisent plus. AGISSEZ ENFIN SUR LA CAUSE DU PROBLÈME ! Le choix d’un antichute capillaire inadapté peut provoquer des déceptions.Encasdechuteandrogénique(parfoisappeléeaussi “chute hormonale”), il est essentiel d’agir sur la cause réelle du phénomène, c’est-à-dire la surproduction de 5-alpharéductase. C’est le secret du succès de BIO 5® . Il est donc parfaitement indiqué : • en prévention pour les jeunes gens dont les antécédents familiaux (père, frères) font craindre une future alopécie et qui veulent agir dès les premiers signes ; • pour les femmes dont les modifica- tions hormonales dues à la ménopause ou à l’après-grossesse provoquent une perte de densité et de volume, accom- pagnée parfois d’une chute prononcée ou d’inflammations ; • pour les hommes qui désirent freiner une chute anormale et sauvegarder leur capital-cheveux en optimisant les cycles pilaires qui leur restent. Un seul comprimé par jour suffit. Résultats visibles dès 6 à 8 semaines. Prix conseillé : 74,90 € le pilulier pour 3 mois (soit moins de 25 € seulement le mois de cure). Équilibre Science laboratoires & 2ème année de succès COMMUNIQUÉ Chute des cheveux La réponse bio de référence pour relancer la croissance et retrouver du volume Disponibles dans une sélection de points de vente bio : (votre boutique préférée n’est pas encore répertoriée? Demandez-lui de nous contacter) RÉGION DE BRUXELLES 1040 Etterbeek : L’Essence-Ciel - Ave de l’Armée 13 - & 02-732 87 02 1050 Ixelles : Bio Shanti - Ave Adolphe Buyl 70 - & 02-647 88 60 1150 Stockel : Sequoia - Rue de l’Église 101 - & 02-771 68 38 1150 Woluwe-St-Pierre : Bio World - Rue Longue 6 - & 02-772 62 97 1160 Auderghem : La Vie Saine - Chaussée de Wavre 1264 - & 02-672 63 00 1180 Uccle : Le Comptoir Bio - Chaussée de Waterloo 1485 - & 02-375 05 80 1180 Uccle : Sequoia - Chaussée de Saint-Job 532 - & 02-379 01 90 1180 Uccle : Trinity - Chaussée d’Alsemberg 610 - & 02-345 98 45 AUTRES PROVINCES BELGES 1300 Wavre : Sequoia - Chaussée de Namur 223A - & 010-77 01 56 1380 Lasne : Bio Attitude - Rue du Try Bara 35 - & 02-653 60 02 1410 Waterloo : Sequoia - Chaussée de Bruxelles 63 - & 02-357 00 90 1410 Waterloo : L’Acacia - Chaussée de Bruxelles 318 - & 02-351 45 51 4100 Seraing : Boutique Santé - Rue Morchamps 40 - & 04-338 28 33 4130 Esneux : Que F’Hair - Rue de Bruxelles 21 - & 04-380 54 80 4300 Waremme : Pharmacie Blairvacq - Rue J.-Wauters 24 - & 019-33 91 91 4900 Spa : Sanoriz - Rue Servais 3 - & 087-77 11 50 4910 Theux : Bio Fagnes - Les Digues 6 - & 087 788 488 5030 Gembloux : La Clé des Champs - Place de l’Orneau 15 - & 081-61 37 98 5300 Andenne : Bio & Co - Rue Brun 26 - & 085-21 18 10 6000 Charleroi : Centre Bastin - Rue Étienne Dourlet 27A-B - & 071-41 10 26 6700 Arlon : Centre Marina - Rue De Bastogne 141 - & 063-42 49 11 6760 Virton : Estea - Rue d’Arlon 14 - & 063-45 71 21 6820 Florenville : Dame Nature - Rue de l’Église 11 - & 061-31 49 39 7000 Mons : La Huchette - Rue du Haut Bois 12 - & 065-31 52 10 7060 Soignies : L’Herboristerie - Rue Chanoine Scarmure 3 - & 067-55 75 06 GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG 4067 Esch/Alzette : Biovie et Bio Natura - 1 rue du Commerce - & 53 00 93 6171 Godbrange : Initial LU (Patrick Meyer) - 13 Am Hesselter - & 26 78 38 79 Info et vente à distance directe : au & 02 318 84 94 www.bio5.be • www.biokilos.be 20141201-147_BioInfoBE.indd 1 17/11/2014 16:13147-22-23-Alimentation_plantes_gourmandes.indd 23 26/11/14 17:05
  24. 24. 24 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Bio,naturels et décomplexés ! Azienda Agricola LaViranda, cuvée Bolle senza frontiere Voici un vin énigmatique, qui porte le joli nom de « Bulles sans fron- tières », assemblage non seulement de quatre cépages mais de vins originaires de quatre régions italiennes pas forcément très proches les unes des autres. C’est à LaViranda que le vin final est assemblé, dont voici le pédigrée :cépage montonico,domaineAcino en Calabre, plus pecorino, domaine Aurora dans les Marches, plus chardonnay, domaine LaViranda et enfin cortese du domaineValle Unite,les deux derniers domaines étant piémontais.Le vin est de couleur jaune très clair avec un nez légèrement brioché, sur des notes d’acacia et de miel,comme si le chardonnay dominait.Mais en bouche,les agrumes se manifestent et ça donne une belle combinaison de parfums fins et harmonieux. Le texte sur l’étiquette nous signale que ce vin est frizz ... andino (points de suspensions inclus): frémissant, serait la traduction la plus adéquate, avec de fines bulles. Le vin est vif avec une bonne acidité,léger en alcool et une pointe de sucrosité à peine perceptible.Ce qui le rend goûteux,complexe et joyeux.Notez le prix, c’est une affaire et ça vaut tous les champagnes vendus en grandes surfaces.Le vin se boit tout seul,à l’apéro ou sur une terrine de truite fumée,bien frappé comme les sympathiques producteurs dont on ne peut que louer cette heureuse initiative,bien maîtrisée.Quoi de plus sympa que de découvrir un vin original et réussi ? Où le trouver : La Bourdette - (10€) AmoreDivino à Ohain.Tél : 0496 234 841. www.amoredivino.be Domaine Opi d’Aquí, cuvée Les fainéants 2012 Vin de France Une fois les présentations faites et le savoureux « Ménage à trois (grenaches) » d’Alain Coumont dégusté lors de notre précédente édition – je rappelle que les vins du domaine sont élaborés par Philippe Formentin dans l’Hérault – nous avons droit aujourd’hui à un vin de soif léger et tout en finesse, issu d’un mélange à majorité de mourvèdre avec un tiers de grenache. La macération carbonique, technique originaire du beaujolais,permet de réaliser dans le Sud des vins frais et pleins de fruit, celui-ci donnant des notes de framboise, de groseille et de griotte, avec une pointe de thym et de réglisse. Les tannins sont très soyeux et ça descend plutôt facilement dans le gosier, c’est le moins qu’on puisse dire.À peine 12,5% en alcool,aucun ajout de sulfites,élevage de quelques mois dans de vieilles barriques qui ne vont pas casser le vin,facile à boire.pas de question à se poser.C’est bon et ça se laisse boire un poil rafraichi sur un plateau de charcu- teries comme tout bon beaujolais (du Sud !) nature qui se respecte mais également sur une viande blanche ou même un pavé de thon accompagné d’une bonne petite sauce provençale. Où le trouver : Les fainéants - (17€) LesTrésorsWijnen, à Gand.Tél : 477 933 447 - www.lestresors.be T out d’abord,je perçois une nette amélioration de la qualité des vins bio qui ont été mis sous les feux des projecteurs comme jamais avant :articles de presse, grandes foires internationales,comme le Millésime Bio avec plus de 800 producteurs de plusieurs dizaines de pays à travers le monde.Les plus grands comme les plus petits domaines ont compris l’intérêt de produire du raisin sain pour favoriser un produit de meilleure qualité et finalement,c’est le client qui met la pression sur la qualité parce qu’il devient de plus en plus instruit et exigeant.Et précisément,le consommateur de vin bio s’intéresse davantage au mode de production,il veut en savoir plus que le consommateur de vin conventionnel. Enfin,ces dix dernières années ont vu s’installer dans un marché-niche mais bien visible les vins bio « les plus naturels possibles »,peu ou non sulfités,produits sur des petits domaines par des passionné(e)s et qui ont décomplexé ce marché du vin bio et naturel.Du coup,il existe aujourd’hui concrètement une offre très variée de vins bio, allant du plus commercial (attention aux pièges des vins bio trop commerciaux !) au plus naturel.C’est indéniablement une évolution de la production et du marché du vin :le vin bio et naturel existe,la preuve on en boit et on aime ça !   JérômeVan Der Putt ALIMENTATION / INVINO BIO JérômeVan Der Putt est l’auteur du livre «Vin bio, mode d’emploi», aux éditions Jean-Paul Rocher. Vous pouvez le contacter par e-mail : vanderputt@skynet.be. Je découvre avec surprise que cela fait exactement neuf ans que je tiens avec un plaisir difficilement dissimulable cette rubrique sur le vin bio. Que s’est-il bien passé durant ces années... Le vin bio est-il devenu différent ? Et la perception du consommateur a-t-elle changé ? Aux deux questions je réponds franchement oui ! 147-24-25_invinobio.indd 24 26/11/14 21:10
  25. 25. 25 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 bi’OK contribue avec passion à la diffusion d’une nourriture authentique, dans le respect de chacun, de la vie et de l’environnement. bi’OK à Bois-de-Villers 52-54, rue Raymond Noël 5170 Bois-de-Villers boisdevillers@biok.be bi’OK à Corbais 15 Grand Route 1435 Corbais corbais@biok.be bi’OK à Wavre 104 Chaussée des Collines 1300 Wavre wavre@biok.be bi’OK à Thorembais 31A Chaussée de Charleroi 1360 Thorembais-St-Trond thorembais@biok.be Lundi - Samedi | 9h30 - 19h | info@biok.be | www.biok.be Passez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avecPassez un moment magique avec bibibi’’’OOOKKK!!! 147-24-25_invinobio.indd 25 26/11/14 21:10
  26. 26. 26 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 ALIMENTATION / NUTRITHÉRAPIE Aur OM po Di Distr La vitamine C, vitale et puissante V éritable joyau de notre alimentation, glorifiée par nos parents depuis notre plus tendre enfance, la vita- mine C était encore inconnue au début du XXe siècle.Ce n’est qu’en 1931 qu’un biochimiste hongrois,Albert Szent-Györgyi, va percer à jour son existence providentielle en l’isolant dans les glandes surrénales. Il découvrira aussi l’activité anti-scorbut de cette vitamine et la complémen- tarité entre l’acide ascorbique et d’autres molécules, qu’il appelle vitamine P (les bioflavonoïdes). En 1937, il reçoit le prix Nobel de médecine pour ses différents travaux.Avant lui, on avait imaginé que le scorbut était une maladie infectieuse et conta- gieuse ! Après Szent-Györgyi, c’est un autre prix Nobel qui se passionnera pour la vitamine C, l’Américain Linus Pauling. Vitamine clé de la gestion du stress La vitamine C est l’antistress de référence. Elle est le nutriment primordial des glandes surré- nales,celui qui permet la synthèse de l’adrénaline. Cette hormone «organise» le méca- nisme de l’adaptation (le stress) à toutes les si- tuations de notre vie,qui nous permet de mo- biliser nos réserves énergétiques pour la fuite ou la lutte. La carence en vitamine C réduit ou supprime donc la syn- thèse de l’adrénaline,empêchant notre adaptation et rendant diffi- cile la mobilisation des réserves énergétiques,ce qui produit une fatigue aggravée. C’est dire son importance pour la gestion du stress et la faiblesse de nos ap- ports habituels (apports recom- mandés officiels de 60 à 200 mg/ jour). Par ailleurs, cette vitamine est l’un des antioxydants les plus efficaces qui soit.La suroxydation de nos milieux organiques est di- rectement liée à notre consom- mation d’oxygène. Mais cette oxydation nous vient aussi de la pollution et d’un certain nombre de perturbations métaboliques. Pour contrôler les molécules oxydantes,il existe des enzymes, des minéraux et des vitamines. La vitamine C est la plus efficace dans tous les milieux liquides,qui sont les plus nombreux. Disons pour résumer que la suroxyda- tion affaiblit notamment le sys- tème immunitaire, provoquant des pathologies allant du rhume à la cancérose… D’où les deux ouvrages de Pauling,«Le rhume et la vitamine C» et «La vitamine C contre le cancer». En prévention hivernale Notre premier réflexe devrait être de prendre de la vitamine C en doses préventives pour amé- liorer notre réponse immunitaire. Bien des études ont montré que les consommateurs habituels de vitamine C ont moins de rhumes que les autres. Pour renforcer notre adap- tation aux changements saison- niers, une dose de 1000 mg de vitamine C par jour est tout à fait indiquée, et 500 mg pour les enfants de 7 à 14 ans (pour les plus petits, demandez conseil à un thérapeute).En cas de fatigue importante, voire de dépression, on peut prendre pendant un mois jusqu’à 2 g par jour,puis réduire à 1 g si les résultats sont probants. Pour Linus Pauling,l’acide ascor- bique pur reste l’idéal. D’autres, et j’en suis,pensent indispensable d’associer la vitamine C avec les bioflavonoïdes des plantes. André Roux, naturopathe La forme idéale L’acide ascorbique Ester-C Un laboratoire américain a mis au point une forme complexe d’acide ascorbique associé à ses propres métabolites (le thréonate) et à des bioflavonoïdes: l’Ester-C. L’acide ascorbique sous cette forme est mieux absorbé au niveau cellulaire, il agit pendant plus longtemps et il est moins vite éliminé dans les urines; il est également mieux toléré au niveau de l’estomac (pas d’aigreur) et ne provoque ni énervement ni insomnie, même pris le soir. L’Ester-C est distribué sous plusieurs marques: Nature’s Plus, Super Smart, Solgar ou encore Nutrixeal. A.R. La vitamine C est l’un des compléments alimentaires les plus populaires. Nous avons tous, à un moment ou un autre, pris l’une ou l’autre forme de cette vitamine souvent considérée comme la solution thérapeutique, surtout en période hivernale.À raison, tant ses bienfaits sont multiples. La vitamine C est l’un des antioxydants les plus efficaces qui soit. 147-26-27-alim-nutri.indd 26 26/11/14 17:30
  27. 27. 27 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Aurea une marque de Pro-Vera S.A. - Clos Lamartine, 1 - 1420 Braine l’Alleud - Belgique - Tel. : +32 2 387 43 87 - Fax : +32 2 387 51 87 - www.provera.biz- Clos Lamartine, 1 - 1420 Braine l’Alleud - Belgique - Tel. : +32 2 387 43 87 - Fax : +32 2 387 51 87 - www.provera.biz- Clos Lamartine, 1 - 1420 Braine l’Alleud - Belgique - Tel. : +32 2 387 43 87 - Fax : +32 2 387 51 87 - www.provera.biz NEW OMEGALINE® SOLAIRE, boite de 60 capsules pour 2 mois d’utilisation. Disponibles dans les magasins bio et les pharmacies Favorise le fonctionnement et le drainage hépatique et la santé du tube digestif. Contient du desmodium, une plante reconnue pour ses propriétés de protection des cellules hépatiques. Disponnible en ampoules ou comprimés. L’ALLIÉ DE VOTRE FOIE • Digestion difficile • Insuffisance hépatique Distributeur exclusive pour la Belgique - BioHolistic s.p.r.l. - Clos Lamartine, 1 - 1420 Braine l’Alleud - Belgique - Tel. : +32 2 387 43 87 - Fax : +32 2 387 51 87 - www.bioholistic.be Favorise le fonctionnement et le drainage hépatique et la santé du tube digestif. Contient du desmodium, une plante reconnue pour ses propriétés de protection des cellules hépatiques. drainage hépatique et la santé du tube digestif. 147-26-27-alim-nutri.indd 27 26/11/14 17:30
  28. 28. 28 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 SANTÉ / NATURO Petits remèdes contre la fatigue de l'hiver L orsqu’il fait froid,notre corps fonctionne au ralenti. Comme il doit lutter pour maintenir sa température à 37 °C, nos ré- serves protidiques,glucidiques et vitaminiques s’épuisent. Premier objectif,faire le plein de vitamine C. Pour y parvenir, pensez au citron! Un jus de citron pressé dans un peu d’eau tiède le matin est synonyme de regain de vita- lité.Vous pouvez aussi faire une cure de sirop d’argousier, riche en vitamine C, tonifiant et for- tifiant (Flore Alpes,Weleda) ou d’acérola, une cerise de la forêt amazonienne riche en vitamine C naturelle parfaitement assimilée. Misez sur les plantes Pour lutter contre la fatigue,cer- taines plantes fortifiantes sont bien connues: l’éleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus), par- fois nommé ginseng sibérien, à prendre en teinture mère homéo- pathique, et bien sûr le ginseng (Panax ginseng), à prendre en ex- trait.Préférez le ginseng rouge de Corée aux conditions de produc- tion plus strictes que celles du gin- seng blanc,produit en Chine (voir le site www.ginseng-rouge.fr,petite entreprise solidaire avignonaise). Autre complément alimentaire antifatigue:le pollen (Pollenergie), à prendre en cure au tout début de l’hiver.S’ajoutent à ses proprié- tés tonifiantes le rééquilibrage de la flore intestinale et la consoli- dation des défenses immunitaires. Le froid perturbe également le bon fonctionnement du foie,l’or- gane le plus chaud du corps. Ses fonctions naturelles de filtration ralentissent, alors qu’elles sont plus sollicitées par les aliments cuits, l’alcool et le chocolat. Pen- sez aux bouillottes en applications locales sur la région du foie et à une petite cure hépatorégéné- rante: chardon-Marie, artichaut, pissenlit, radis noir, desmodium sont autant de plantes amies du système hépatique. Enfin, complétez cette cure par un apport en vitamine D. Nos déséquilibres alimentaires et l’absence de soleil perturbent la synthèse de cette vitamine, entraînant une faiblesse sque- lettique. Une étude de l’Institut national de veille sanitaire (InVS) réalisée en 2012 a montré que 80 % des Français en étaient carencés. À noter qu'elle peut aussi être apportée par l’alimen- tation: nos anciens ne prenaient pas sans raison de l’huile de foie de morue! En hiver, froid et baisse de luminosité sont de rigueur, entraînant immanquablement une fatigue saisonnière bien normale. Cette fatigue affaiblit aussi nos défenses immunitaires, nous rendant de fait plus sensibles aux virus. Heureusement, rien d'irrémédiable: des solutions et produits naturels existent pour en venir à bout. Aux propriétés fortifiantes du pollen s'ajoutent le rééquilibrage de la flore intestinale et la consolidation des défenses immunitaires. Happy few Quelle vitamine D choisir? Si de nombreuses formes de vitamine D existent sur le marché, la plus assimilable par l’organisme reste la vitamine D3 (cholécalciférol) à une dose minium recommandée par jour de 5 µg ou 200 UI. Ce qui correspond à 1 comprimé ou à une goutte de D3 Biane de PiLeJe, deVitamine D3 Bon ou de vitamine D3 des laboratoires D.Plantes. 147-28-29-Sante_ouv.indd 28 26/11/14 21:11
  29. 29. 29 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 CNK : 1444-389 NUT/PL 493/1 Alphamega sprl Tél. : 02 387 55 35 Votre premier réflexe La plus forte concentration en huiles essentielles d’origan et de cannelle Origanol Duo : un allié incontournable pour votre santé En pharmacie. 20 capsules enrobées : 8,95€ Plus fort que l’origan Astuce Diffusion antimicrobes Si vous n’avez pas de diffuseur d’huiles essentielles, versez simplement 2 ou 3 cl d’eau dans un ramequin, ajoutez une vingtaine de gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radiata par exemple, puis complétez par 2 ou 3 cl d’alcool à 90°C. Placez le tout sur le radiateur qui se chargera de diffuser la solution dans votre intérieur. Cherchez la lumière Si vous êtes sensible au manque de lumière, reconnu comme lié à la dépression saison- nière, vous pouvez tester les vertus d’une lampe à lumière du jour, de 3 500 à 10 000 lux (chez Nature & Découvertes, par exemple). Il existe aussi, pour faciliter le lever alors qu’il fait encore nuit dehors, des réveils à simulateur d’aube qui accompagnent leur sonnerie dé- licate d’un éclairage d’ambiance reproduisant le lever du soleil. Renforcez vos défenses Autres menaces: le refroidisse- ment ou la grippe. Pour ne pas tomber malade, il est évident qu’il vaut mieux se préserver des microbes.L’extrait de pépin de pamplemousse (une dizaine de gouttes par jour dans un peu d’eau le matin) et une cure d’oligoéléments cuivre-or- argent boosteront à profit vos défenses naturelles (cuivre-or- argent nasal des Laboratoires Catalyons). Tout comme un traitement de fond à base de teinture mère de cassis (Ribes nigrum) ou d’églantier (Rosa canina),qui vous aideront à pas- ser des hivers plus sereins.Vous pouvez aussi recourir aux bien- faits de l’aromathérapie pour chasser les microbes de votre intérieur : la diffusion d’huiles essentielles d’Eucalyptus radiata, de Ravensara aromatica ou de Cinnamomum camphora élimine les virus. Zinc et cuivre Au moindre signe de rhume ou de refroidissement, pensez là encore aux oligoéléments (Labcatal,Granions,Catalyons): le zinc est antiviral et le cuivre est anti-infectieux.Sans oublier l’homéopathie, souvent très efficace dès les premiers éter- nuements (Ocillococcinum de Boiron, complexe L52 de Leh- ning ou Infludo deWeleda). Buvez des soupes! Mangez local, faites confiance à la nature près de chez vous:elle nous fournit à chaque saison les fruits et les légumes qui nous sont bénéfiques. En hiver, c’est le temps des soupes de légumes, digestes et revigorantes, car riches en sels minéraux. Pro- fitez-en ! Suivez le rythme des journées,ne veillez pas trop tard, n’oubliez pas de faire un peu d’activité physique. Et la fatigue ne devrait pas s’inviter aux fêtes de fin d’année. Ou si peu. Clara Delpas 147-28-29-Sante_ouv.indd 29 26/11/14 21:11
  30. 30. 30 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 SANTÉ /AVANTAGE NATURESANTÉ /AVANTAGE NATURE Le noisetier, ce bois alcalin A vant que l'on ne déboise les talus de nos campagnes, il en bordait généreu- sement les routes. Le noisetier, qui pousse à l'état naturel dans tout l'hémisphère nord,fait partie de ces essences communes,long- temps utilisées pour tout, de la vannerie à la pharmacopée. On trouve sa trace dans les trousses de secours des Celtes et chez les Amérindiens qui nouaient des tiges en colliers autour du cou des bébés pour les soulager de leurs douleurs dentaires. Phyto et cosmétique Le noisetier offre des usages médicinaux variés, aussi bien pour prévenir que pour soulager. Riche en cuivre, en fibres et en acides gras, il dope le système immunitaire et régule le transit. «L'infusion de ses feuilles,vasocons- trictrices, en fait un bon tonique veineux pour les troubles circula- toires », explique Isabelle Cor- nette,herboriste et naturopathe. «En décoction,son écorce est fébri- fuge en cas de fièvre». La gemmothérapie sélec- tionne son bourgeon pour son effet drainant sur les poumons, efficace pour évacuer une bron- chite.Les feuilles fraîches,l'écorce mais aussi les chatons (inflores- cences en grappes) s'utilisent en cataplasmes cicatrisants.Astrin- gent, il resserre les muqueuses et s'applique directement sur les plaies et les ulcères. Son secret? Sa teneur en flavonoïdes, une substance tannique qui fait du noisetier un puissant antioxy- dant, impliqué dans l'équilibre des tissus internes et externes. Il entre même dans la composition de cosmétiques, car ses bienfaits agissent aussi à la surface de la peau. Bijoux thérapeutiques Au Canada, le noisetier à long bec est un arbuste différent de l'espèce volumineuse qui pousse en Europe. Depuis plus de dix- sept ans,la marque Pur Noisetier mène des recherches scienti- fiques sur le potentiel thérapeu- tique de l'arbre en étudiant les bienfaits de son bois.«Au contact de la peau, le noisetier libérerait des molécules anti-inflammatoires et antibactériennes», révèle Ge- neviève Lagacé, la fondatrice. L'entreprise pionnière a ainsi développé une gamme de bijoux en bois de noisetier aux ver- tus protectrices : «Nos produits naturels offrent une alternative aux personnes démunies face à des inflammations chroniques comme les rhumatismes,l'eczéma,les reflux gastriques, les aphtes ou les pous- sées dentaires des bébés». Le bois utilisé est cueilli à l'état sauvage dans la forêt boréale. La coupe des branches se fait sur une période précise de l'année pour disposer des meilleures proprié- tés.Puis la tige est coupée en pe- tits cylindres, montés en colliers ou en bracelets, sans aucun ver- nis ni agent de conservation. «Le bois de noisetier est un bois alcalin.Il absorbe l'excès d'humidité du corps responsable des douleurs»,explique de son côté le fabricant français Création Noisetier, qui propose également bracelets et colliers bien-être en noisetier.Le produit aura tendance à noircir au fil des mois:une oxydation naturelle qui confirme que «ce bois poreux fait son travail de nettoyage», selon la marque. « Contrairement à une tisane qui se prépare, le bijou en noi- setier permet de profiter de ses bienfaits en oubliant qu'il est là», affirme Geneviève Lagacé, dont les modèles s'adaptent à toute la famille, y compris aux petits grâce à un fermoir sécuritaire (www.purnoisetier.fr). Plus qu'un grigri,un vrai pouvoir. . Lucile de La Reberdiere Fabrication française Une marque vosgienne qui a touché du bois Création Noisetier est le premier producteur français de bijoux en bois de noisetier.«Nous ne vendons pas des bijoux,nous vendons du bien-être»,corrige d’emblée la marque.Implantée dans lesVosges, l'entreprise cultive cet arbre étonnant «de manière non abusive» et sans recours aux engrais et pesticides.«Impossible de travailler avec des machines dans une plantation.Le bois qui sert à nos produits est rigoureusement sélectionné,coupé au sécateur et monté à la main», explique la dirigeante,Christelle Benoît.Du fait main,de la récolte à la fabrication des bijoux.Non adaptés aux enfants de moins de 3 ans,ces créations sont à découvrir sur www.creation-noisetier. com.Du bien-être à placer sans hésiter sous le sapin. Bracelets pour adultes 6 €, colliers 12 €, parures 14 €, disponibles sur www.creation-noisetier.com ou vertus-noisetier.comyr.com Au contact de la peau, le noisetier libérerait des molécules anti-inflammatoires et antibactériennes. Outil ancestral des druides et des sourciers, le noisetier n'a jamais été aussi tendance. On aimait déjà son fruit, la noisette, source de vitamines et de minéraux. On (re)découvre les pouvoirs de son bois aux vertus thérapeutiques. Porter du noisetier pour faire rimer style et santé... dernière mode ou vraie solution? 147-30-31-santé-Av nature.indd 30 26/11/14 17:38
  31. 31. 31 BIO INFO – DÉCEMBRE 2014 – N° 147 Distribué par DALCQ, partenaire de votre cuisine BIO Cuiseurs vapeur DéshydrateursExtracteurs de jus (horizontal et vertical) Par sa participation au concours, le participant reconnaît avoir pris connaissance et accepté le règlement du concours VITAMIX. Le règlement du concours VITAMIX est disponible par demande écrite accompagnée d’une enveloppe adressée et affranchie envoyée à la SPRL ALMA SERVICE, concours VITAMIX , Clos Chapelle-aux-Champs, 30 B1.30.30 - 1200 Bruxelles, Belgique, soit sur le site Internet www.bio-info.com. Variez la vitesse de rotation des lames grâce au nouveau moteur particulièrement performant ou utilisez le turbo pour obtenir un smoothie crémeux ou une soupe onctueuse. Bien plus puissant que la plupart des mixeurs et blenders disponibles : la vitesse est réglable et peut monter jusqu’à 36 000 tours/minute. Doté d’une qualité professionnelle en utilisation continue sur de nombreuses années et décennies. Le Vitamix est un outil extrêmement polyvalent. Il regroupe en lui seul jusqu’à 6 appareils de cuisine en un : mixeur, moulin à céréales, râpe à légumes, robot pétrin, sorbetière, broyeur de glaçons. Le bol en Tritan, muni d’une poignée ergonomique et d’un couvercle hermétique, est incassable et certifié sans Bisphénol et sans Phtalates. Les aliments sont broyés si finement que leur structure moléculaire est affinée pour rendre les nutriments plus facilement assimilables par l’organisme. Il préserve aussi les arômes de tous vos ingrédients : une alimentation saine et vivante au goût intense et unique. Utilisez votre Vitamix pour préparer des aliments frais qui ne seront pas dégradés par la chaleur. Découvrez le blender légendaire qui fait tout. Il est parfait pour les préparations crues ou chauffées à basse température. Vous réaliserez les smoothies les plus onctueux, les crèmes glacées les plus délicates et les soupes les plus divines… Gagnez 1 Vitamix 5200TNC Alu brossé 1. Quel est le poids d’un Vitamix TNC 5200 ? Rendez-vous sur le site www.theblender.be ............................KG 2. Combien de réponses exactes à la 1ère question recevons-nous via le site www.bio-info.com ? ............................réponses Nom.............................................. Prénom..................................................... Adresse............................................................................................................. Code Postal ..................................................................................................... Ville.............................Pays ............................................................................ Tél. ..................................... E-mail ................................................................ PARTICIPEZ AU CONCOURS DU 1ER AU 31 DÉCEMBRE 2014 Répondez aux questions suivantes par courrier ou via www.bio-info.com (avant le 31/12/2104 minuit) Et tentez de remporter de 1 blender 5200TNC Jeu concoursJeu concours 147-30-31-santé-Av nature.indd 31 26/11/14 17:38

×