SlideShare une entreprise Scribd logo
Le magazine du mieux-vivre N°144
SEPTEMBRE2014DÉPÔTBRUXELLESX-AGRÉATIONP207152-ÉDITEURRESPONSABLE:ALEXANDREIMBERT–30,CLOSCHAPELLE-AUX-CHAMPSBOÎTE1.30.301200BRUXELLES
www.bio-info.com
La mode éthique
trouve enfin
son style
Le magazine du mieux-vivreLe magazine du mieux-vivre N°144
La mode éthiqueLa mode éthique
trouve enfin
La mode éthique
trouve enfin
La mode éthique
son styleson style
Le pourpier,
hypocalorique
et anti-âge
Les sulfites,
attention
à l’overdose
Les masques
de beauté
incroyablement
efficaces
La garantie bio
s’étend aux restos
Traverser le feu,
pour oser être soi
Isabelle Cornette :
la passion des plantes
qui guérissent
Rencontre
02 808 13 51
www.naturamedicatrix.be
Votre distributeur exclusif Fr/Be/Lux
Produits disponibles en tous magasins bio et Points Conseils de qualité
OFFERT
Exigez-leExigez-le!!
A l’achat d’un produit NATURAMedicatrix,Medicatrix,Medicatrix
votre magasin vous offre le livre poche
Medicatrix correspondant.*
*Echangez-ce bon dans votre magasin
EnvotremagasinBio...
Cholestérol normal1
et protection
contre le stress oxydant!
Olivie, la légende d’une nature exceptionnelle
la force de
l’’’olivier
Production
artisanale
limitée!
NUT/PL979/25
BON CHOLESTÉROL
OLIVIE PLUS 30X BIO1
OLIVIE RICHE
30X PLUS 2000X PLUS
230 mg/L230 mg/L
d’hydroxytyrosol*
15.000 mg/L15.000 mg/L
d’hydroxytyrosol*
1
Le remplacement de graisses saturées par des graisses insaturées dans le régime
alimentaire aide au maintien d’une cholestérolémie normale
*Les polyphénols contribuent à protéger les lipides
sanguins contre le stress oxydant
Une huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosolUne huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosolUne huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosolUne huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosoli
Pour Madame, la déclinaison de ce Miracle de la Nature
OLIVIE BEAUTY
Éclat du teint, Nourrissante, Apaisante et Hydratante
Crème visage anti-tache
Le parfum léger et agréable, 100% d’origine naturelle
LE CONCENTRÉ
100 gélules
250 ml 50 gélules
Sandra, notre Biochimiste, diplômée
nutrithérapeute (Cerden),
vous accueille chaque mercredi
de 9h30 à 17h00 pour vous aider à mieux
comprendre nos produits
ÉDITO
Envie de parler…
J
’e ne sais pas vous, mais moi, pour l’instant je n’ai
plus la moindre envie d’écouter les animatrices
radio ni leurs prévisions météos évidentes et sub-
tilement invariables :pluie et froid.Cette année,le
déficit en vitamines D naturelles a commencé tôt.
Or, on le sait, les ciels nuageux sont mauvais pour notre santé
mais aussi pour notre moral.Car la vitamine D est vitale pour
combattre le cancer,le diabète mais aussi la dépression.
Car oui, l’heureux gagnant des ciels gris sera de nouveau le
marché des antidépresseurs et des pilules qui octroient le bon-
heur. Mais celui ou celle qui les croque prend des risques. Plus
d’un belge sur dix en avale. 1.169.208 personnes ont reçu un
traitement contre la dépression en 2013,selon les tableaux de
bord de l’Inami.Les anti dépresseurs ont connu une hausse de
65 % en dix ans. Nous sommes leader en la matière avec plus
de 25% au-dessus de la moyenne des 56 pays de l’OCDE.80%
des prescriptions proviennent de médecins généralistes,qui ont
souvent tendance à ne pas proposer les alternatives naturelles
qui existent.Sans doute par manque de temps ou par manque
d’information. Or, les solutions chimiques abîment encore
davantage des organismes déjà affaiblis. Pourtant les études
scientifiques continuent à démontrer que les antidépresseurs
ne sont pas plus efficaces que le placebo, et dans certains cas,
encore moins efficaces.
Les prescriptions d’escitalopram (séroplex),de fluoxétine (pro-
zac),de trazodone (trazolan),de mirtazapine ou de bupropion
sont presque la norme.La niche est gigantesque.
Mais ce n’est pas tout.
Certains antidépresseurs poussent au suicide. Et ça, c’est un
fait. Il y a quelques semaines, des millions de personnes ont
été choquées par le suicide de l’acteur Robin Williams. Iné-
vitablement, sans connaître le fond de l’histoire, car tous ces
contextes émotionnels sont loin d’être simples, j’ai repensé à
mon ami d’enfance Patrick,qui lui aussi s’était donné la mort il
y a presque deux ans.Et d’une conversation avec un de mes ami
neurologue au sujet de cas similaires, qui s’en était suivi. Des
personnes optimistes et joyeuses de nature,qui passent par un
moment de fond de vague, qui prennent des antidépresseurs
et qui se suicident.Très souvent par pendaison. Un profil que
l’on retrouve de façon régulière.Aussi simple que ça. Car les
antidépresseurs n’empêchent pas la souffrance,mais il la cachent.
Et surtout ils enlèvent toute volonté. Et donc, la volonté de
vivre.Les antidépresseurs gomment l’âme,me disait quelqu’un
récemment.
Le suicide est le plus grand tueur d’hommes, après les acci-
dents de voiture, le cancer et les maladies cardiovasculaires.
Six suicides se produisent chez nous, chaque jour (1)
.Avec une
majorité en Wallonie. 72% des personnes qui se suicident en
Belgique sont des hommes.Tout comme dans beaucoup de
pays, la catégorie professionnelle qui semble la plus touchée,
ce sont les agriculteurs. Une étude américaine s’est penchée
sur la relation qui existe entre l’utilisation des pesticides, la
dépression et le suicide (2)
.
Deux pesticides utilisés couramment par les agriculteurs, les
organophosphates et le carbamate peuvent générer la dépres-
sion. Or, il existe des liens avérés entre les composants des
organophosphates et un risque accru de suicide.Un contact avec
des organophosphates ou de carbamates génère des migraines,
des nausées,une raideur des muscles,la diarrhée,une salivation
et une transpiration excessive ou des difficultés respiratoires.
Des expositions sévères peuvent causer un œdème pulmonaire,
des crises d’épilepsie et même entraîner la mort. Certaines
recherches suggèrent qu’une dépression résultant d’un empoi-
sonnement grave de ce type,traitée avec des inhibiteurs sélectifs
de la recapture de la sérotonine, comme le prozac, le zoloft
ou le paxil, accroît de façon formelle le risque de suicide. Une
conséquence de plus de l’utilisation des produits phytosanitaires
sur la santé des agriculteurs.
Si vous avez autour de vous des personnes qui prennent des
antidépresseurs, et c’est fort probable, dites-leur qu’il existe
de nombreuses solutions naturelles pour s’en sortir. Isabelle
Cornette,notre chroniqueuse phytothérapie peut en témoigner,
puisque ce sont les plantes qui l’ont sauvée un jour,il n’y a pas si
longtemps. Elle en témoigne page 78. Les plantes, millepertuis,
passiflore ou griffonia, la luminothérapie, le sport ou la médi-
tation, les huiles essentielles ou la psychologie énergétique, il
existe une multitude de moyens.Il faut en parler…
Anne Gillet
1. www.preventionsuicide.be
2. www.suicidefindinghope.com/content/pesticides_and_depression, Pesticides
and Depression,By Michael R.Rosmann,Ph.D.and Lorann Stallones,M.P.H.,Ph.D.,
Colorado State University
RÉDACTION
Clos Chapelle-aux-Champs, 30
bte 1.30.30
B-1200 Bruxelles
Tél 02/880 62 60 - Fax 02/880 62 59
E-mail: redaction@bioinfo.be
Site: www.bio-info.com
DIRECTEUR DE LA
PUBLICATION Alexandre Imbert
DIRECTEUR DÉLÉGUÉThomas Frangin
RÉDACTRICE EN CHEF Anne Gillet
Ont collaboré à ce numéro :
Didier Dillen,Carine Anselme,
Pol Grégoire,Jérôme van der Putt,
Julien Kaibeck,Colette Barbier,
Anne-Marie Goerres,François Couplan,
Raffa,Michèle Cédric, Yves Rasir,
Luc Ruidant,Jean-Noël Leboutte,
André Roux,Isabelle Cornette,
Françoise Gailhaguet,Manon Bellevoie,
Isabelle Petiot,Carol Panne,
AgatheThine,Nicolas Cardinault.
PUBLICITÉ
Commerciale : Cathérine Smith
catherine@bioinfo.be - 02/880 62 61
ADMINISTRATION Isabelle Lefebvre
isabelle@bioinfo.be - 02/880 62 68
MAQUETTE Thierry Laurent, John
Sivirine.
ÉDITEUR 
Alma Service sprl
Clos Chapelle-aux-Champs, 30
bte 1.30.30
B-1200 Bruxelles - Belgique
TVA BE 0434 321 260
Tirage 44.000 exemplaires
IMPRESSION
CORÉLIO PRINTING sur papier
100 % recyclé et blanchi sans chlore
Prochain numéro : octobre 2014
CRÉDITS PHOTO Couverture 
© Suppa - Lilapik.com.
03_03_BI144.indd 3 26/08/14 19:48
4 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Les sulfites,mieux vaut les éviter
ACTUALITÉS
En bref Valériane fête ses 30 ans ! ...................................................6
Environnement Carlo Di Antonio pour une caution
sur les canettes ........................................................................6
Biofocus Savez-vous planter de bonnes pommes de terre ?
Le RABAD fait campagne !..................................................6
Actus Le sucre accroît le risque de cancer du sein.................8
ALIMENTATION
Nutrition L’œuf, bon ou mauvais pour le cholestérol ?.............10
Cuisine tonique Crémeux de tomates à l’andalouse
et caviar d’aramé...................................................................12
Le légume du mois Le pourpier a tout bon !....................................................14
Plantes gourmandes Les aromates sauvages pour parfumer ses repas ..16
In vino bio Vivent les vignerons qui vendangent à la main !..........18
Nutrithérapie La citrulline, contre l’hypertension...............................20
Mieux de le savoir Les OGM nous envahissent.............................................22
Mieux de le savoir Les sulfites, dans les vins
mais aussi dans les fruits secs..........................................24
SANTÉ
Mycothérapie Une bonne poêlée de champignons, ça réchauffe !.....26
Aromathérapie Spécial femmes......................................................................28
Gemmothérapie Renforcer ses défenses
immunitaires avant l’automne.........................................30
Phytothérapie Le figuier, facile à digérer...................................................32
Avantage nature Levure de bière: choisissez-la revivifiable...................34
Sport et santé Le canicross a du chien !....................................................38
Mieux de connaître Le voyage intérieur de la descente des Nœuds.......40
BIEN-ÊTRE & BEAUTÉ
Bien-être Traverser le feu pour vaincre
définitivement ses peurs .................................................42
Au naturel Masques de beauté maison .............................................44
FAMILLE
Education Développez les huits intelligences de vos enfants !..48
Enfants Vive la rentrée, à bas les poux !........................................52
ÉCOTOURISME
Eco-Gîtes La Ligule, à La Louvière, à découvrir absolument ....54
MAISON
Batibio Les circuits courts pour les
matériaux de construction...............................................56
Energie Nouvelle Produire de l’électricité au fil de l’eau............................58
Jardin Du cru et du vert tout l’hiver ...........................................60
CONSO
DOSSIER .......................................................................................................62
Certification Bio La garantie bio s’étend dans le secteur Horeca.........70
Economie&Ecologie Produire de l’eau chaude en ventilant............................72
Shopping Fûté Un dealer de chocolat? C’est Chocolero !..................74
RENCONTRE
Interview Isabelle dans son Jardin des Merveilles..........................78
Michèle Cédric Un initié Inca............................................................................78
AGENDA
Autant prévoir Bruxelles Champêtre pour tous......................................82
Autant prévoir Rendez vous les 11 et 12 octobre pour le
Zaden Festival des Graines!.............................................86
Petites annonces .......................................................................................................88
Infos pratiques Grille des petites annonces................................................90
La citrulline,alliée des
sportifs et des seniors
La mode
éthique trouve
enfin son style
20
DOSSIER
62
24
144-04-05_sommaire.indd 4 27/08/14 00:22
5 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
N°144 SOMMAIRE
Les champignons
à déguster
sans modération !
La garantie bio
arrive au resto
26
70
Supportez le Festival des graines !
Sainte-Catherine
& Mérode
43, Quai au Bois à brûler
1000 Bruxelles
02 / 218 24 81
176, Rue de Linthout
1040 Etterbeek
02 / 735 26 35
/farmstore.be/farmstore.be
Venez nous rendre visite
ce dimanche 21 septembre à
BRUXELLES CHAMPÊTRE
ou dans l’un de nos 2 magasins!
des milliers de références en Bio,
Besoin d’informations?
uun mail à info@farmstore.be
On vous attend avec le sourire!
Ouvert
lundi de 14h à 19h30
mardi à vendredi de 10h à 19h30
samedi de 10h à 18h
dimanche de 10h à 14h
1000 bruxelles
1040 Etterbeek
4
86
144-04-05_sommaire.indd 5 27/08/14 00:22
6 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Pas n’importe quoi
Une nouvelle marque belge pour de
beaux vêtements bio. Parce qu’elle
était persuadée qu’il était possible de
fabriquer des sweats sexy et cool sans
que ce soit au mépris de qui que ce
soit, Katrien Smets a lancé sa marque
baptisée « Pas n’importe quoi ». La
créatrice belge propose une première
collection de basiques en coton bio,
fabriquée dans des conditions éthiques
enTurquie et au Pakistan.Au rendez-
vous, une collection qui joue la carte
du bio à 100 % - du coton, en passant
par les étiquettes, jusqu’à l’encre - et
de l’éthique, elle a d’ailleurs reçu deux
certifications « Fairwear » et « Gots ».
Pour l’instant, la première collection
de Katrien Smets est vendue entre
65 € et 129 € dans seulement deux
points de vente en Belgique et sur son
e-shop, qui sera mis en ligne au cours
des prochaines semaines.
Valériane : c’est la fête !
On est toujours ravis de voir arriver
la date de ce must des rencontres
bio ! Cette fois, encore un plus,
puisqueValériane fête ses 30 ans.
Mais pas que ! Ce sont aussi les 50
ans de Nature & Progrès, puisque
l’association est née en 1964 (déjà !)
en France (et en 1976 en Belgique).
Alors, pour fêter tout cela dignement,
un espace spécial sera réservé à
des producteurs venus des 4 coins
de l’Hexagone et tous détenteurs
de la Mention Nature & Progrès.
Cette année, l’écobioconstruction
est mise à l’honneur, avec un village
spécialement dédié à ce thème au
centre du salon. Pour Nature &
Progrès, tout le monde peut, qu’il
soit locataire ou propriétaire, rendre
son habitat plus sain, plus agréable ou
encore moins énergivore.
Du vendredi 05/09 au
dimanche 07/09 à Namurexpo.
Taste Of Brussels
C’est la première édition de cet
événement dédié à la promotion des
filières de production alimentaire
urbaine. S’alimenter de manière
à la fois respectueuse de sa santé
et de l’environnement constitue
aujourd’hui un véritable défi, tout
spécialement pour les personnes qui
habitent en ville. Qui rassemblera
des producteurs agricoles urbains
ainsi que quelques transformateurs
typiquement bruxellois et
distributeurs de proximité.
Peut-être que dans votre quartier
l’on peut trouver des potagers
écologiques ou encore une culture
de champignons ou des cultures de
cresson tout près de chez vous?
Village Partenaire,
15 rue Fernand Bernier à St-Gilles
Le vendredi 19 septembre à 14h00
C’EST BIO LAVIE ACTU / BIOFOCUS
PESTICIDES ET BIODIVERSITÉ
On n’en finit pas de
découvrir les dégâts
des pesticides sur
l’environnement et la
santé. Cette fois, c’est une
nouvelle « méta-analyse »
qui dresse un tableau de
l’impact des pesticides sur
la biodiversité qui nous est
proposé. Pas rassurant. Les
pesticides étudiés sont les
« néonics », des pesticides
à base de néonicotinoïdes
et de fipronil accusés
de causer des dommages
importants à de nombreuses
espèces d’invertébrés utiles
et de jouer un rôle clé
dans le déclin des abeilles.
Les catégories d’espèces
les plus touchées sont les
invertébrés terrestres
tels que les vers de terre.
Le 2ème
 groupe d’espèces
le plus touché par les
pesticides sont les insectes
pollinisateurs (abeilles,
papillons, etc.). Enfin, les
invertébrés aquatiques et
les vertébrés tels que les
oiseaux. Parmi les dommages
chroniques possibles, on
relève la perte de mémoire
ou d’odorat, une perte de
fécondité, un comportement
trophique altéré et une
diminution de l’apport
alimentaire, y compris un
butinage amoindri chez les
abeilles, une capacité altérée
du ver de terre à creuser des
tunnels, des difficultés à voler
et une sensibilité accrue
aux maladies.
www.consoglobe.com
On sait
quelles
espèces
meurent
LeRabadfaitcampagnepour
labonnepommedeterre!
Après le chocolat,
les huiles, la viande
bovine, le Réseau des
acteurs bruxellois pour
l’alimentation durable
(Rabad), lance une
nouvelle campagne
d’information sur la face
cachée des aliments du
quotidien, avec en ligne de
mire, la très belge pomme
de terre et un concours
sympathique à la clé !
À
Bruxelles, l’union fait
aussi la force dans
le domaine de l’ali-
mentation durable !
Depuis 2008, la capitale possède
son réseau d’acteurs désireux
de promouvoir une autre façon
plus responsable de s’alimenter.
Il réunit pas moins de quarante
deux organisations issues de
nombreux horizons (agriculteurs,
distributeurs, restaurateurs et
ONG) et l’une de ses tâches est
de contribuer à faire connaître
les principes de l’alimentation
durable auprès du grand public
et à rendre celle-ci plus accessible.
La face cachée de
l’assiette
Pour ce faire, le réseau a notam-
ment créé un site baptisé « Scan-
nez vos produits »,dont l’objectif
est d’aider le consommateur à
se retrouver au sein d’un sys-
tème alimentaire de plus en plus
opaque et victime de scandales
en tous genres. « L’idée est de
faire réfléchir le consommateur aux
produits qu’il achète tous les jours
et ce qui se cache parfois derrière.
Nous donnons beaucoup d’infor-
mations sur le produit en lui-même,
ses aspects nutritionnels,mais nous
révélons aussi les aspects cachés de
la production d’un aliment, ses inci-
dences sur l’environnement, la bio-
diversité, la santé... », détaille Rob
Renaerts,coordinateur du Rabad.
Tous les quatre mois environ,
« Scannez vos produits » passe un
nouvel aliment sous la loupe.Cela
a été le cas de la viande bovine,
de l’huile alimentaire,du chocolat,
des lentilles et des légumes secs,
ainsi que des pommes. « Ce sont
des produits courants que l’on croit
connaître, et sur lesquels il existe
pourtant beaucoup de choses que
le consommateur ignore, comme
le mode de production ou l’origine.
Les gens ont souvent une image
assez romantique de l’agriculture
que nous nous efforçons de corri-
ger, ou ils n’achètent qu’en fonction
du prix », reprend Rob Renaerts.
OGM, agriculture intensive et
industrielle,pesticides,oligopoles
commerciaux, destruction des
forêts tropicales pour l’alimenta-
tion du bétail, guerre des prix et
politique d’exploitation des agri-
culteurs, sont quelques-unes des
144-06-07-actu bio focus.indd 6 27/08/14 00:01
7 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
dérives dénoncées par le Rabad
au travers de son site.
Bons choix culinaires
Mais celui-ci ne se contente pas
de mettre en lumière les aspects
moins reluisants et cachés de nos
aliments de tous les jours. Il s’ef-
force aussi de donner des alter-
natives,de proposer les meilleurs
choix (comme les produits bio et
de saison),et même des conseils
culinaires. Un exemple ? Saviez-
vous que l’essentiel des lentilles
consommées dans l’Union euro-
péenne est importé du Canada,
d’Inde ou deTurquie ? Ensemble,
ces trois pays représentent 70%
de la production mondiale. En
consommant des lentilles qui en
proviennent, le consommateur
contribue donc à la destruction
des filières agroalimentaires pay-
sannes et de la biodiversité locale,
ainsi qu’à la production de gaz à
effet de serre libérés pendant le
transport, explique le Rabad. Il
existe heureusement des alter-
natives européennes, dont les
plus connues sont les lentilles
vertes AOC du Puy. Saviez-vous
aussi que pour garder les plants
de pommes de terre sains le plus
longtemps possible, on prévoit
un arrosage contre les mau-
vaises herbes et de dix à quinze
arrosages contre le mildiou,sans
compter ensuite une défoliation
chimique pour livrer les patates
en temps et en heure à l’industrie
de transformation.
Village de la patate
De patate, il va justement en
être beaucoup question avec la
nouvelle campagne du Rabad qui
porte sur ce tubercule si cher au
cœur et à l’estomac des Belges.
Outre les informations en ligne
consacrées à la patate, son his-
toire, ses différents modes de
culture (industriel, bio, OGM), sa
conservation (avec un passage sur
l’irradiation), les variétés ou les
circuits de distribution à privilé-
gier,le Rabad a aussi mis les petits
cornets de frites dans les grands
en proposant lors de la prochaine
édition de Bruxelles champêtre,
un mini-village entièrement dédié
à la pomme de terre !
« Nous aurons des membres qui
organiseront des ateliers de cui-
sine pour adultes et pour enfants,
d’autres qui montreront comment
cultiver des pommes de terre en «
tour » ou donneront des informations
sur les pommes de terre OGM ».
« Un agriculteur sera aussi présent
avec des pommes de terre d’an-
ciennes variétés et il y aura une frite-
rie bio ! »,se réjouit Rob Renaerts.
En lien avec ce thème,un sympa-
thique concours sera organisé (*).
But du jeu,déterminer qui,parmi
les trois cultivateurs à s’être lan-
cés dans la culture de pommes de
terre en « tour »,a obtenu la plus
belle récolte lors de la clôture
du concours le 21 septembre à
Bruxelles champêtre.À la clé un
chèque cadeau de 250 € offert
par Edenred. De quoi retrouver
la patate !
Didier Dillen
(*)Tous les détails sur le site du Rabad.
Les réponses doivent être envoyées
avant le 20/9.
Burkina en
mountainbike
L’idée est née un soir autour d’un
barbecue entre 3 amis,tous associés
dans leur initiative au travail de l’ONG
Broederlijk Delen qui a son homologue
francophone Entraide & Fraternité.
L’objectif :David Scholts,Mathieu
Leroux et Kurt Moerenhout vont
parcourir,entre le 24 octobre
et le 4 novembre,pas moins de
500 km à vélo à travers le Burkina
Faso,afin de venir en aide à un des
pays les plus pauvre de l’Afrique,mais
aussi porteur de nombreux espoirs.
Leur mission consiste à venir en
aide aux populations locales,grâce
aux différents sponsors susceptibles
d’accompagner la démarche de
l’ONG précitée.
www.dwarsdoorburkina.be
Le plein de papier ?
Demain,on roulera au papier plutôt
qu’au diesel.La promesse de réduire
drastiquement les émissions de gaz
à effet de serre grâce à un carburant
vert se précise.Les biocarburants
de seconde génération,issus de la
gazéification de la biomasse,sont
déjà opérationnels.Diesel synthétique,
biogaz,diméthyléther (DME) et
méthanol.Le groupeVolvo a développé
des moteurs adaptés à chacun d’entre
eux afin de les tester.Ils permettent
de réduire les émissions de gaz à
effet de serre de 75% et jusqu’à
près de 100% ! Le plus prometteur
d’entre eux,produit à partir de la
fabrication de pâte à papier,
est testé actuellement sur des
camions en Suède.
www.novethic.fr
10 cents par canette
Carlo DiAntonio,Ministre wallon de
l’Environnement,de l’Aménagement du
territoire,de la Mobilité et desTransports,
desAéroports et du Bien-être animal a
reconnu que laWallonie était une des
régions les plus sales d’Europe et travaille
sur un plan propreté.Il s’agit de mesures
concrètes qui devraient être prises dès
septembre sur un planning de deux ans.
Avec,par exemple,une consigne de dix
sur les canettes.Selon les chiffres du
ministre,5% des canettes ne sont pas
récupérées et se retrouvent au bord des
routes ou dans les champs.Outre
l’aspect environnemental,les coûts de
ramassage sont importants:20 millions
d’euros pour la Région pour les voiries
régionales et les autoroutes,mais des
centaines de millions pour les communes. 
www.sudinfo.be
Un vélo-machine
à laver
Le designer Li Huan a lancé un projet
alliant sport et économie d’énergie
nommé BikeWashing Machine pour
laver son linge sale.Le concept est
simple :coupler un vélo d’appartement
à un tambour de machine à laver.
Pour laver son linge,il faut donc pédaler
car c’est la seule source d’énergie qui
permet de faire fonctionner la machine.
La BikeWashing Machine permet ainsi
d’allier effort et efficacité :faire du
sport et prendre soin de sa santé tout
en lavant son linge sale,et tout cela
en faisant desʎconomies dݎnergie !
Sans compter qu’elle représente une
vraie source de motivation pour faire
du sport.
www.yankodesign.com
http://www.bioaddict.fr
Pour garder les plants
de pommes de terre
sains le plus longtemps
possible, on prévoit un
arrosage contre les
mauvaises herbes et de
dix à quinze arrosages
contre le mildiou !
Infos :
Rabad. 0488/99.44.88
www.rabad.be
Des membres du Rabad montreront comment
cultiver des pommes de terre en « tour ».
144-06-07-actu bio focus.indd 7 27/08/14 00:01
8 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 1448 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 26
EN BREF ACTU / SANTÉ
Femmes enceintes,
évitez les pesticides!
Une étude américaine menée
auprès de 1000 femmes califor-
niennes suggère, sans le démon-
trer toutefois formellement, que
l’exposition aux pesticides au
cours des deuxième et troi-
sième trimestres de grossesse
augmenterait le risque d’autisme.
Pour Janie Shelton, qui a dirigé
cette étude, ces résultats sont
une raison suffisante pour que
«les femmes enceintes veillent à
éviter tout contact avec les produits
chimiques de l’agriculture».
Bouger contre Alzheimer
Une activité physique modérée
peut préserver de la maladie
d’Alzheimer: c’est ce que montre
une étude médicale américaine
menée auprès de personnes à
risque génétique de développer
la maladie. Selon les chercheurs,
l’activité physique éviterait la
perte de volume de l’hippocampe,
la région cérébrale responsable
de la mémoire et de l’orientation
spatiale, première cible de la
maladie d’Alzheimer.
Le hard-rock
tape sur la tête
Le headbanging, pratique qui
consiste à secouer violemment la
tête sur de la musique
hard rock et/ou heavy metal,
peut se révéler très dangereux:
outre le traumatisme crânien qu’a
présenté un quinquagénaire alle-
mand un mois après avoir assisté
à un concert de Motörhead,
il peut être à l’origine du fatal
coup du lapin, de dissections
de l’artère carotide ou de
fractures de la deuxième
vertèbre cervicale.
Très chers perturbateurs
endocriniens
L’exposition de la population aux
perturbateurs endocriniens coû-
terait quatre milliards d’euros par
an au système de santé français,
selon un rapport publié le 18 juin
dernier par l’Health and Environ-
ment Alliance (HEAL), l’alliance
européenne pour la santé et
l’environnement qui rassemble
une soixantaine d’associations de
la société civile, de syndicats de
soignants et de mutuelles.
M
argarines, pro-
duits laitiers frais
et yaourts, sauces
condimentaires
et autres aliments « enrichis en
phytostérols ou en phytostanols»,
composés réputés pour leurs
propriétés hypocholestérolé-
miantes,ne sont pas des moyens
efficaces pour prévenir les mala-
dies cardiovasculaires.
Telle est la conclusion sans
appel de l’Agence nationale de
sécurité sanitaire de l’alimenta-
tion, de l’environnement et du
travail (ANSES) qui a publié le
26 juin dernier le rapport d’une
expertise publique demandée en
2010 par l’UFC-Que choisir.
Même si, de l’avis de l’Auto-
rité européenne de sécurité
alimentaire (EFSA), les phytos-
térols permettent de réduire
d’environ 10 % la cholestéro-
lémie et la concentration en
LDL-cholestérol, les experts de
l’ANSES précisent que cet effet
ne s’observait que pour des
apports plus élevés (entre 1,5 et
2,4 g par jour) que ceux observés
Vous craignez pour votre
taux de cholestérol?
Vous êtes une cible de
choix pour les services
marketing… Sauf que les
produits du commerce
enrichis en phytostérols
ou en phytostanols
ne sont pas efficaces
pour réduire les risques
cardiovasculaires, prévient
l’ANSES.
en France (moins de 900 mg par
jour).Rappelant que ces produits
sont à éviter chez les enfants,que
leur consommation diminue la
concentration de bêta-carotène
et augmente la phytostérolémie,
deux effets qui pourraient éle-
ver le risque cardiovasculaire,
l’ANSES invite les personnes
soucieuses de leur cholestérol
à consulter un professionnel de
santé, seul à même d’indiquer
les mesures hygiénodiététiques,
voire les traitements adaptés.
Clara Delpas
Le sucre dope le risque
de cancer du sein
U
ne étude canadienne
menée par le Pr
Caro-
line Diorio à l’Uni-
versité Laval (UL,
Québec) montre un lien entre
consommation de sucre et risque
de cancer du sein. Publiée par la
revue BMC Public Health au mois
de juin dernier,elle vient ajouter
un autre élément à la déjà longue
liste de maux attribués au sucre.
Cette étude a été menée
auprès 1555 femmes de tous
âges, 776 non ménopausées et
779 ménopausées, qui devaient
cocher dans une liste de 161
aliments et boissons sucrées ce
qu’elles avaient consommé au
cours de l’année précédente.
N’étaient pris en compte que
les sucres ajoutés, et donc pas
les fruits et légumes.Ces femmes
subissaient ensuite une mammo-
graphie permettant d’évaluer
leur densité mammaire.Conclu-
sion: les femmes ménopausées
qui consomment des quantités
importantes d’aliments sucrés et
Consommer des sucres ajoutés augmente la densité
mammaire et le risque de développer un cancer du sein.
les femmes non ménopausées qui
boivent beaucoup de boissons
sucrées présentent une densité
mammaire augmentée, ce qui a
une portée certaine sur le risque
de cancer du sein,même si cette
augmentation reste relativement
peu importante (à peine 3% par
rapport à la normale). La cher-
cheuse soutient que les écarts
seraient plus prononcés chez
celles qui consomment plus de
sucres ajoutés. En mars 2014,
l’OMS abaissait de 10 à 5 % la
limite recommandée pour le
sucre dans la ration calorique
quotidienne. «Ce qui correspond
à 6 cuillères à thé de sucre», pré-
cise Caroline Dorio. Un plafond
vite atteint quand on sait que la
moindre cannette de boisson
gazeuse en contient dix!
C.D.
Les phytostérols peu efficaces
contre le cholestérol
consum
144-8-9-actusfrance-ok.indd 8 26/08/14 19:37
9 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Sans sucres, c’est garanti ! Notre nouvelle variation végétale au yaourt Natural, ne contient pas de
sucres, pas même un soupçon. De plus, nous avons réussi à garder son bon goût et même à améliorer
son onctuosité. Et parce que le plaisir ne connaît pas de limites, il y a 1001 façons de savourer ce
délicieux produit. Il entre avec bonheur dans vos petits-déjeuners, smoothies, desserts, sauces, dips,
on en passe et des meilleures. Donnez libre cours à votre créativité, prenez des photos de vos recettes
et partagez-les sur Instagram avec #provamel.
Suivez-nous sur
sans sucres
sans limites
nouveau
consumer_ad_DEF_FR_195x275.indd 1 18/07/14 14:24
144-8-9-actusfrance-ok.indd 9 26/08/14 19:37
10 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 14410 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014– N°26
ALIMENTATION / NUTRITION
Dangers du cholestérol,
mythe ou réalité ?
L
e corps médical certi-
fie qu’il est nécessaire
voire indispensable de
faire baisser un taux de
cholestérol sanguin trop élevé afin
d’éviter l’infarctus du myocarde.
Cette pathologie qui est la pre-
mière cause de mortalité dans
nos sociétés occidentales,résulte
de l’obstruction d’une artère par
un caillot sanguin privant ainsi le
muscle cardiaque de l’oxygène
nécessaire à sa contraction.
Réputation surfaite
Si ce processus touche essen-
tiellement les artères coronaires,
celles qui entourent le cœur, il
peut aussi atteindre les artères
cérébrales pour causer un acci-
dent vasculaire cérébral obstruc-
tif (AVC ischémique) pouvant
provoquer des séquelles comme
la paralysie ou la mort. Les AVC
constituent la première cause
de handicap chez les adultes.Or
,depuis peu,un nombre croissant
de chercheurs et de scientifiques
indépendants affirment haut et
fort qu’un taux même élevé de
cholestérol n’intervient que
de façon mineure, voire même
pas du tout, dans l’étiologie des
maladies cardiovasculaires dites
obstructives (1). Bien que très
controversés par un certain
système médical, leurs argu-
ments solidement étayés sur le
plan scientifique méritent d’être
connus et approfondis.
Lipide fondamental
Le cholestérol, loin d’être un
poison, n’est rien d’autre qu’un
lipide de la famille des stérols,na-
turellement présent dans chacune
des cellules de notre corps. Les
trois-quarts de sa production sont
fabriquésparlefoie.S’ilreprésente
au total 2% de notre masse corpo-
relle,c’est le cerveau qui en est le
plus abondamment pourvu (25%
du cholestérol total). Un déficit
en cholestérol cérébral augmente
d’ailleurs considérablement les
risques de dépression nerveuse,et
de troubles de la mémoire.Selon
le professeur Frank Pfrieger du
Centre de Neurochimie de Stras-
bourg, le cholestérol intervenant
dans la formation et le renouvel-
lement des synapses (connexions
entre neurones),joue un rôle fon-
damentaldansl’apprentissagedela
mémoire.Commec’estunprécur-
seur des acides et des sels biliaires,
il favorise la digestion des graisses
Le cholestérol figure parmi les dangers sanitaires les plus redoutés. Il est vrai que l’industrie pharmaceutique relayée
par le corps médical nous serine en boucle depuis des décennies qu’il est nécessaire et même indispensable de faire
baisser un taux de cholestérol sanguin trop élevé pour préserver nos artères. Un positionnement aujourd’hui remis
en question par de plus en plus de scientifiques.
Le cholestérol,
loin d’être un
poison, n’est rien
d’autre qu’un lipide
naturellement
présent dans
chacune des cellules
de notre corps.
144-10-11-nutrition_cholesterol-new.indd 10 26/08/14 19:43
11 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
commelesindispensablesoméga-3
aux effets neuro et cardio- protec-
teurs.Àcetégard,uneffondrement
des taux de cholestérol constitue
un marqueur de l’insuffisance des
fonctions hépatiques.C’est le cho-
lestérol présent dans la peau et
sous l’action du soleil qui se trans-
forme en vitamine D,prévenant la
décalcification et l’ostéoporose,
mais aussi l’apparition de certains
types de cancers comme ceux du
sein,du pancréas et du côlon (2).Il
est aussi intéressant d’observer
que l’on comptabilise davantage
de cancers chez les patients sous
médicaments hypocholestérolé-
miants (statines).
Maladies
cardio-vasculaires ?
Les observations scienti-
fiques montrent que pour 75%
des patients ayant subi une crise
cardiaque, leur taux de choles-
térol ne dépasse pas les normes
établies.Plus encore,dans de très
nombreuses études, un taux bas
de cholestérol est associé à une
espérance de vie plus courte
après 65 ans. Une étude du Dé-
partement de Médecine Cardio-
vasculaire de l’Université deYale
a conclu que les personnes âgées
ayant peu de cholestérol meurent
deux fois plus souvent de crise
cardiaque que celles ayant beau-
coup de cholestérol.Cerise sur le
gâteau, une étude publiée dans la
prestigieuse revue médicale The
Lancet en arrive à la conclusion
qu’un taux élevé de cholestérol
diminue le risque de décès toutes
causes confondues.
Les troubles cardiaques
trouvent leur origine dans la
conjugaison de plusieurs facteurs
commelasédentarité,letabagisme,
l’hypertensionartérielle,l’alimenta-
tion,etc.Les fonctions biologiques
du cholestérol sont telles qu’on
peut le considérer comme une
substance utile pour la santé.
Alain Mahieu
L’œuf, un aliment de référence pour le cœur
Un œuf chaque jour chasse
le cardiologue pour toujours
L’œuf a été et reste toujours le plus suspecté dans
la chasse au cholestérol.Et pourtant sa richesse et son
équilibre en acides aminés essentiels hautement bio-
disponibles,en font un modèle diététique exemplaire,
particulièrement indiqué pour le muscle cardiaque.
De plus, le jaune contient des graisses phosphorées,
comme la lécithine, aux propriétés hépato-protec-
trices et anticoagulantes. La lécithine a, en effet, la
faculté d’émulsionner les graisses résiduelles qui cir-
culent dans le sang et par conséquent de réduire les
risques de thrombose, par exemple. La richesse en
cholestérol de l’œuf (250 mg) en fait un aliment santé
par excellence que l’on peut consommer journaliè-
rement.Si une très forte consommation d’œufs peut
faire monter le taux de
cholestérol sanguin, c’est
de façon insignifiante. Une
étude publiée en 2008 et effectuée
sur 21000 sujets, pendant 20 ans, a montré qu’une
consommation hebdomadaire de six œufs, n’avait
aucune incidence sur les troubles cardio-vasculaires
(3). Pour préserver les qualités nutritives de l’œuf, il
faut le cuire à la coque, ou mollet ou encore poché.
Le jaune d’œuf cru est bien sûr l’idéal (on l’utilise
dans la mayonnaise). Par contre, les œufs cuits durs ,
les omelettes et les œufs brouillés, cuits à tempéra-
ture excessive, présentent des protéines coagulées
devenues toxiques et inutilisables pour l’organisme.
de façon insignifiante. Une
Aide la glande masculine
Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe,
des pépins de courge et du zinc
PROPROSTEX®
Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe,
des pépins de courge et du zinc
www.via-natura.com
Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe,
des pépins de courge et du zinc
Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe,
des pépins de courge et du zinc
www.via-natura.com
10%
*
*de réduction à l’achat d’un produit
VN_BIO INFO PROPORSTEX_ADV_0914.indd 1 8/08/14 15:27
(1) C’est ce qu’affirment, entre
autres, Michel de Lorgeril, cardiologue,
chercheur au CNRS, Philippe Even,
rhumatologue, professeur émérite à
l’université Paris Descartes ou encore
le Dr Malcom Kendrick (Société
européenne de cardiologie).
(2) Voir à ce propos les travaux de John
White et David Goltzman, chercheurs à
la Faculté de Médecine de l’Université
MC Gill, Montréal.
(3) Source : Professeur Djousse L.,
et Gaziano, J.M., Circulation,
Edition en ligne accélérée, Boston.
144-10-11-nutrition_cholesterol-new.indd 11 26/08/14 19:43
12 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
ALIMENTATION / CUISINETONIQUE
Crémeux de tomates à l’andalouse
Matériel :
Couteaux chinois & d’office •
Blender • Planche
Ingrédients pour 4 couverts :
4 à 8 belles tomates de
pleine terre • 1 courgette
jaune ou 1 pâtisson • 1 à 2
poivrons rouges • 1 pointe
d’ail • 1 trait de vinaigre
de pomme non pasteurisé •
1 filet d’huile d’olive • Piment
rouge selon le goût
Pour la sauce cuite :
30 gr d’aramé réhydraté 7’
et égouttée • 1 bel oignon
rouge en brunoise • 1/2 tasse
de ciboule de chine et fleur •
1 trait de vinaigre de pomme
non pasteurisé • Huile d’olive
et fleur de sel selon le goût
1/2 botte d’estragon ou de
menthe ciselé • Piment rouge
selon le goût
De plus :
1 salade ciselée finement
(laitue,iceberg,lolo...)
MÉTHODE :
Assemblez et mixez les
ingrédients haute vitesse et
réservez.
Assemblez et mélangez les
ingrédients du caviar d’algues.
Dressez la salade au fond
des bols, versez la soupe et
décorez avec le caviar.
Pour un repas plus com-
plet ajoutez du pain essénien
et des graines germées de
luzerne (alfalfa).
DIGESTION :
ÉVITER
L’ASSOCIATION
TOMATES ET
FÉCULENTS
Ce plat peut très bien convenir
comme entrée à un plat carné
(poisson, viande ou œufs) car sa
base énergétique est peu consé-
quente : les algues et l’huile. En
ajoutant du pain essénien et des
graines germées de luzerne on
augmente la base énergétique
du plat avec des protéines et des
glucides prédigérés par la germi-
nation, ce qui les rend compa-
tibles avec l’acidité de la tomate.
En effet, la tomate, étant un fruit
acide, ne se mélange normale-
ment pas aux féculents comme
les céréales du pain essénien
ou, la luzerne qui est une légu-
mineuse. Lors du processus de
germination des graines,les pro-
tides, glucides et lipides qu’elles
contiennent sont prédigérés
ce qui les rend beaucoup plus
rapidement assimilables et donc
compatibles avec les fruits ou les
légume-fruits. Non germées, ces
graines complexes ralentiraient
beaucoup trop la digestion au
niveau de l’estomac et le bol
alimentaire fermenterait créant
de l’alcool et des toxiques. Le
respect des bonnes associations
alimentaires est le garant d’une
digestion optimale assurant un
rendement supérieur pour une
dépense énergétique minimale.
En effet, digérer demande de
l’énergie à notre organisme et si
ça se passe de manière chaotique
le bilan final peut être négatif :une
grande dépense pour un petit
rendement ! Les coups de pompe,
bien connus des étudiants et de
leurs profs, après un sandwich
composé de pain blanc, mayon-
naise, laitue, tomate, fromage et/
ou charcuterie, sont le parfait
exemple d’associations erronées
où le féculent raffiné fréquente
les protéines et graisses animales
plus l’acidité de la tomate ; un
mélange explosif !
Pol Grégoire
Alimentation vive
selon Pol Grégoire
Pour en savoir plus
sur les activités
de l’Alimentation vive:
polgregoire@skynet.be
ou www.polgregoire.org
Caviar d’aramé
aux oignons rouges
et à l’estragon
144-12-13-cuisine tonique-ok-liens.indd 12 26/08/14 17:14
13 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
144-12-13-cuisine tonique-ok-liens.indd 13 26/08/14 17:14
14 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 14414 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 26
ALIMENTATION / LE LÉGUME DU MOIS
Françoise Gailhaguet est
coach en cuisine saine et gour-
mande,créatrice de recettes,
rédactrice et auteur du blog
www.saveurscroisees.com.
Le pourpier,discret
mais royal!
L
e pourpier est très ro-
buste et prolifique. On
consomme ses feuilles,
épaisses, charnues et
croquantes, au goût incompa-
rable, à la fois
acidulé, citronné
et poivré. Il
pousse parfois à
l’état sauvage,
au ras du sol ;
on le reconnaît
à ses tiges rosées. Les varié-
tés cultivées se dressent plus
verticalement;la tige et la feuille
partagent le même vert profond.
Sa production est malheureuse-
ment encore confidentielle,mais
avec un peu de persévérance,on
peut le retrouver sur les marchés
et avec un peu de chance, dans
les paniers bio.
Connu depuis l’Antiquité
et à l’honneur dans de nom-
breuses cuisines, notamment en
Grèce,enTurquie et en Chine,le
pourpier est réputé en plus de
ses qualités gustatives pour ses
vertus nutritionnelles
exceptionnelles.
Hypocalorique, ce
végétal de choix est
une bonne source
de minéraux et de
vitamines. Il est
riche en potassium,
magnésium, fer, phos-
phore, calcium, mais aussi en
vitamines C, carotènes et vita-
mines du groupe B (B1, B2, B3,
B6 et B9).Sa richesse en antioxy-
dants et en acides gras oméga 3
en fait un excellent aliment pour
lutter contre le vieillissement cel-
lulaire et les maladies cardiovas-
culaires. En médecine chinoise,
on le considère comme un anti-
infectieux des voies urinaires et
intestinales
Françoise Gailhaguet
Le plus
À la poêle
ou en
smoothie
Le pourpier se
savoure cru le plus
souvent.On choisit les
tiges les plus jeunes
en ne conservant
que les feuilles et les
tiges tendres,et on
compose des salades
aussi variées qu’originales (concombre,quinoa,fromage,fruits,…).
Pour étonner et se désaltérer,on peut aussi le consommer en
smoothie avec des fruits.Il est possible également de le cuire,mais
vraiment très peu,pour qu’il conserve son croquant.Rapidement
saisi à la poêle avec une pointe d’ail,le pourpier est un régal.En
soupe,il est aussi exquis,en y parsemant un peu de parmesan ou
de poudre d’amande.
Négligé par certains, considéré bien souvent
comme mauvaise herbe, le pourpier est cueilli
avec délicatesse par d’autres, grands amateurs et
connaisseurs de ses multiples bienfaits.
Temps de préparation:10 minutes
Temps de cuisson:5 minutes
Pour 4 personnes 1 grosse poire • 2 poignées de
pousses d’épinard • 2 poignées de pourpier • 1 citron
•  2 crottins de Chavignol (ou autres fromages de chèvre
affinés d’environ 60 g) • 2 c.à soupe de sirop de Liège
ou de miel d’acacia • 1 belle poignée de graines germées
(luzerne,chou,radis,…) • 4 c.à soupe d’huile de noix
•  1 c.à soupe de vinaigre de cidre • sel et poivre.
1. Laver les feuilles d’épinard,bien les essorer.Rincer
abondamment les feuilles de pourpier et les faire
tremper quelques instants dans de l’eau vinaigrée.Bien
les essorer.Presser le jus du citron.Couper les fromages
en deux.2. Couper la poire en deux,ôter le trognon
central et la couper en fines lamelles dans le sens de la
longueur.Y verser aussitôt le jus de citron afin d’éviter
qu’elles ne noircissent.3. Positionner le four sur grill.
4. Dans un saladier,placer les feuilles d’épinard et de
pourpier.Confectionner dans un bol une vinaigrette
avec sel,poivre,vinaigre et huile de noix.La verser dans
le saladier et bien mélanger.5. Enfourner le fromage
5 minutes 6. Disposer les lamelles de poire dans
4 assiettes,ajouter la salade de feuilles puis au centre de
chacune,un demi-fromage fondant.Recouvrir chaque
fromage d’une 1/2 c.à soupe de sirop de Liège puis d’un
nid de graines germées.Servir aussitôt.
Salade vitaminée entre
la poire et le fromage
144-14-15-Alimentation_legume-ok.indd 14 26/08/14 17:16
15 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Pourvosarticulations,
ayez le “déclic” Phytalgic!
Si vos articulations vous
jouent des tours, faites
confiance à Phytalgic®
, qui,
depuis des années, reste la
solution à utiliser pour retrou-
ver confort articulaire1
et mo-
bilité1
au quotidien.
Testé et approuvé:
Nous avons apprécié sa for-
mule complète, composée
d’huile de poisson purifiée, de
vitamine E et d’ortie1
utile au
confort et à la souplesse arti-
culaire, et de zinc nécessaire
au maintien d’une ossature
normale. Pour apaiser les
muscles et les articulations,
utilisez le gel Phytalgic®
pour
un effet immédiat.
Pour en être convaincu vous
aussi, essayez-le vite! Vos ar-
ticulations vous diront merci!
Profitez de chaque jour, en pleine liberté de mouvement!
Phytalgic®
45 caps à € 18,95
(CNK 2399-202)
Phytalgic®
90 caps à € 29,95
(CNK 3096-625)
Phytalgic®
gel
150 ml à € 14,95
(CNK 2933-828)
PhytalgicPhytalgic®
gelPhytalgicPhytalgic®
gelPhytalgicPhytalgic
795
€
avantage
EFFET
IMMÉDIAT
Faites le bon choix avec Ménophytea
Ventre Plat qui, grâce à sa nouvelle
formule, veille sur votre silhouette jour
après jour, notamment en vous aidant
à limiter les ballonnements¹ et en
contribuant à votre confort digestif²,³.
Sa formule concentre en justes quan-
tités des extraits de ¹carvi, ²menthe,
³algue rouge, source de calcium, et
la vitamine B6, avec une garantie de
haute qualité. Pour garder un ventre
plat en toutes circonstances, réagis-
sez ! Prenez 1 comprimé après les
2 repas principaux pendant 3 mois.
Votre silhouette vous dira merci.
Menophytea®
Ventre Plat
30 comp à € 16,95
(CNK 2834-034)
Menophytea®
Ventre Plat
60 comp à € 27,95
(CNK 3096-609)
Menophytea®
Bouffées de chaleur
40 comp à € 16,95
(CNK 2947-745)
Menophytea®
Bouffées de chaleur
80 comp à € 27,95
(CNK 3096-583)
Menophytea®
Rétention d’eau
30 comp à € 16,95
(CNK 2834-026)
Menophytea®
Rétention d’eau
60 comp à € 27,95
(CNK 3096-591)
A la ménopause, sous l’influence des
variations hormonales, l’organisme
a tendance à stocker l’eau en excès,
particulièrement au niveau du bas du
corps (jambes, cuisses, hanches...).
Formulé pour éliminer l’eau1
et les
toxines2
, Ménophytea Rétention d’eau
vous aidera à retrouver votre bien-être
au quotidien. Composé 1
d’hibiscus
reconnu pour contribuer à relancer
le processus d’élimination rénale de
l’eau2
et 2
d’artichaut, qui aide à la dé-
toxification de l’organisme, Ménophy-
tea Rétention d’eau vous apporte une
solution naturelle pour une silhouette
plus légère.
la ménopause dans la vie des femmes
1 PRODUIT OFFERT à l’achat de 5 produits
offre fidélité à découvrir sur la notice
dans la vie des femmes
595
€
avantage
595
€
avantage
595
€
avantage
Ménophytea,
votre solution
ventre plat!
STOP, aux bouffées
de chaleur
1,2
!
Faites comme
moi, éliminez
l’eau
1
“en trop”!
COMMUNIQUÉ
Ne laissez plus bouffées de chaleur
et suées nocturnes rythmer vos jour-
nées! Incontrôlables, intenses, incon-
fortables... elles arrivent sans prévenir,
de jour comme de nuit.
Ménophytea Bouffées de Chaleur vous
apporte donc une solution 24h/24 pour
les bouffées de chaleur¹,² et suées
nocturnes¹,², basée sur le principe de
la chronodiffusion (¹houblon, ²lin, ku-
dzu et inuline de chicorée).
91%
DE FEMMES SATISFAITES*
*Alors faites confiance aux 91% de femmes
satisfaites* qui l’ont testé et libérez-vous enfin
de vos bouffées de chaleur!
Produits disponibles dans votre magasin diététique Meer info: www.ocebio.com
questions de FEMMES
144-14-15-Alimentation_legume-ok.indd 15 26/08/14 17:16
ALIMENTATION / PLANTES GOURMANDES
16 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Les aromates sauvages
L
e serpolet (Thymus ser-
pyllum),cousin germain
du thym,est une petite
plante rampante aux
feuilles minuscules et aux boules
de fleurs roses ou violettes qui
pousse dans les lieux secs. C’est
un bon condiment, moins puis-
sant que son célèbre cousin,mais
très délicat. Il sera facile de lui
trouver des usages,par exemple
pour parfumer une sauce à salade
ou une huile condimentaire.
Arômes stimulants
Le carvi (Carum carvi) ne se
trouve que dans les prairies de
montagne, mais il y abonde. Ses
fruits, que l’on nomme souvent
à tort «cumin», ont une remar-
quable saveur aromatique. On
en parfume certains fromages,
la choucroute, ou encore des
alcools (le kummel). Chez le pa-
nais (Pastinaca sativa) et la berce
(Heracleum sphondylium),ses cou-
sins, ce sont aussi les fruits que
l’on emploie,mais leur arôme est
puissant et ils sont très piquants.
Aussi ne s’en servira-t-on
qu’avec modération et après les
avoir écrasés pour bien les ré-
partir dans la nourriture,ou sous
forme d’extrait.Ils transforment
radicalement les céréales ou les
légumes et permettent à l’orga-
nisme de bénéficier de leurs
vertus stimulantes et digestives.
Quant aux fruits de la carotte
sauvage (Daucus carota),leur par-
fum inattendu d’alcool de poire
est absolument extraordinaire!
On en aromatise les desserts,les
yaourts et les salades de fruits.
Genièvre et
pimprenelle
Voici un nom connu: la pimpre-
nelle (Sanguisorba minor). C’est
une cousine du fraisier,de la rose
et du pommier : elle appartient
à la même famille des Rosacées.
Ses feuilles ont une délicate sa-
veur de concombre et de noix
verte.On les appréciait beaucoup
Le serpolet (Thymus serpyllum),cousin germain du thym.
jadis dans les salades.La pimpre-
nelle s’utilise comme le persil.
Elle était autrefois couramment
cultivée dans les potagers. Ses
feuilles, composées de nom-
breuses petites folioles arrondies,
forment une touffe dense.
Terminons notre promenade
avec le genévrier (Juniperus com-
munis). Sa baie très aromatique
sert à parfumer la choucroute
et certains alcools comme le
genièvre ou gin. On peut aussi
les écraser et les mélanger à du
beurre pour tartiner de belles
tranches de pain. Bien d’autres
préparations pourraient béné-
ficier de leur parfum pénétrant.
Les cônes de genévrier sont un
diurétique réputé,mais un usage
abusif peut gravement irriter le
système urinaire. Le mot-clé de
toujours:modération!
François Couplan
En vous promenant dans la nature, il vous est certainement arrivé de froisser une feuille entre vos doigts pour la
sentir. Parfois, vous vous êtes émerveillé de l’odeur agréable qui s’en dégageait. C’est que les plantes aromatiques
ne sont pas rares dans notre flore. Et il n’est pas besoin d’aller jusque dans le Midi pour découvrir autour de soi
de quoi parfumer ses repas. Promenade à la recherche de quelques condiments inattendus.
François
Couplan
est l’auteur
de nombreux
ouvrages sur
les plantes et
la nature. Il organise des
stages de découverte des
plantes sauvages comestibles
et médicinales, ainsi qu’une
formation complète sur trois
ans. Infos: www.couplan.com.
Menu alpinMenu alpinMenu alpinMenu alpinMenu alpinMenu alpin
Huile parfumée
• Remplissez d’huile une bouteille de verre à large
ouverture (par exemple une bouteille de jus de fruits).
• Placez-y des sommités fleuries de serpolet et d’origan
avec deux ou trois gousses d’ail coupées en morceaux.
Les amateurs peuvent y ajouter un piment rouge.
• Laissez macérer pendant trois semaines,au soleil ou dans
un lieu tiède,afin que les aromates imprègnent bien l’huile.
• Transvasez l’huile parfumée dans une bouteille munie
d’un bouchon verseur,pour en arroser d’une main légère
vos plats.Elle est particulièrement délicieuse avec les
céréales et les légumes.
144-16-17-Alimentation_plantes_gourmandes-ok .indd 16 26/08/14 19:50
17 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Mondo Bio sprl
Avenue Provinciale 76 - 1341 Ottignies (à 500m du Douaire d'Ottignies) - Tél. 010 / 61 83 04
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h30
LE SAMEDI 13 SEPTEMBRE,
DE 10H30 À 12H15, MONDO BIO VOUS PROPOSE DEUX
ANIMATIONS SUCCESSIVES AVEC ANNE ROUSSEAU,
INFIRMIÈRE ET NUTRITHÉRAPEUTE.
THÈME:
” La boîte à tartine”
ou comment allier plaisir et santé au travail ou à
l’école, en réalisant un lunch box de qualité.
POUR VOUS INSCRIRE, VEUILLEZ PRENDRE CONTACT AU 010/61 83 04.
(ATTENTION, INSCRIPTIONS LIMITÉES)
Avenue Provinciale 76 - 1341 Ottignies (à 500m du Douaire d'Ottignies) - Tél. 010 / 61 83 04
NOUVELLES GAMMES
DÈS LA MI-AOÛT :BONNETERRE ET
TERRA TAVOLA
www.mondobio.be
C
M
J
CM
MJ
CJ
CMJ
N
MONMAG140805-01_Ad-BioInfo_179x122.5mm_01_HD.pdf 1 5/08/14 14:26
En vente dans tous les magasins d’alimentation naturelle et biologique
Oostjachtpark 3 - 9100 Sint-Niklaas • Tel. 03 780 53 00 - Fax 03 778 14 13 • email: info@hygiena.be • www.hygiena.be
Natali
Aides culinaires biologiques
CONFIX’BIO
1er gélifiant - 100% BIO
Préparation gélifiante BIO et végétale pour des
confitures légères, rapides et savoureuses.
• Dose pour 1 kg de fruits
(4 à 6 pots de confiture)
• Seulement 10 min de cuisson
• Permet de réduire la quantité de sucre
Distribution
NOUVEAU
09-2014 BI - 144.indd 1 08/08/14 09:21
144-16-17-Alimentation_plantes_gourmandes-ok .indd 17 26/08/14 19:50
18 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Respect pour ces vignerons passionnés !
Domaine des Balmettes,
cuvée Rancio 2009
Lucien Salani cultive à la dure et en bio ses 8 hectares de vignes situés
entre Rivesaltes et Maury,à quelques kilomètres au-dessus de Perpignan
dans les terres. Il travaille sans mélanger ses cépages, pour garder au
mieux l’expression de son rude terroir de schistes et de marnes.Les pay-
sages sont accidentés et magnifiques dans cet arrière-pays.Pas de levures
ajoutées,pas de chichis et donc que du nature.Ici nous avons affaire à un
vin très original – chouette, vive la diversité  ! – appelé rancio. C’est une
des spécialités de la région :ce vin 100% macabeu (c’est juste le nom du
cépage,ne vous inquiétez pas) est récolté tard pour avoir le maximum de
sucre dans le jus et une fois la fermentation terminée, il est mis à mûrir
dans des dames-jeannes de 15 à 25 litres à l’extérieur, mais au nord à
l’abri du soleil,pour un élevage oxydatif,durant plusieurs années.Comme
c’est un vin sans sulfites ajoutés,la fermentation est répartie en bouteille
pour ajouter de joyeuses bulles totalement anachroniques dans ce vin habituellement tranquille
mais pour ce prix très doux on a l’occasion unique de déguster un vin pétillant naturel de rancio,
tout à fait sec (sans sucre résiduel)! À ne manquer sous aucun prétexte :on retrouve les arômes
caractéristiques de noix,figue et amande.Il suffirait de le carafer 1 heure pour retrouver un rancio
plus classique, mais c’est une belle originalité offerte par la nature qui se déguste à l’apéritif,
sur des fromages un peu corsés et aussi … sur les anchois.Allez, faites-vous plaisir avec ce vin
délicieux et très particulier que vous ne recroiserez pas de sitôt !
Où le trouver : Rancio - (16,50€)
La FéeVerte, rue de la Comtesse-Adèle 30, 6721 Anlier.Tél.: 063 229 736
DomaineTourTrencavel,
cuvée Le Marginal 2011,
Vin deTable
Houlà,40 euros c’est une somme pour un vin.Un instant :
vous avez vu l’illustration ? Ça n’est peut-être pas très clair,
ni très sexy à photographier, mais pour ce prix vous avez
… 5 litres d’un super vin de 100% cinsault du Minervois,
en pur nature et dans un conditionnement tout simple-
ment idéal. Je pense avoir souvent fait dans ces colonnes
l’apologie du Bag-in-Box (le BiB quoi, qui a avantageusement remplacé le « cubi » depuis des
années) comme contenant idéal pour du vin naturel puisqu’une fois ouvert on peut se servir à
son rythme,le vin se garde parfaitement bien au moins 2 à 3 mois (ce qui est un peu surréaliste
puisque qu’en réalité,par rapport à la qualité du breuvage le BiB ne fait pas long feu …) et bien
à l’abri de l’air et donc de l’oxygène. Je précise que le BiB est astucieusement équipé d’un petit
robinet : on pousse dessus et le vin coule. C’est presqu’un miracle. Jean-Luc Fabrié cultive en bio
ses 40 hectares situés àTrausse-Minervois entreToulouse et Narbonne. Malgré l’étendue de ce
domaine,beaucoup de l’entretien de la vigne est fait à la main.Ce vin est d’une très jolie couleur
cerise foncé et le nez pétille de fraicheur.C’est un vin joyeux,fin et équilibré mais suffisamment
structuré pour accompagner des grillades mais aussi des plats mijotés plus tard dans la saison.
Pour ma part, un (enfin plusieurs …) BiB de ce vin délicieux bien calé dans le bas de mon frigo
m’aura accompagné une bonne partie de cet été.Et hop,un petit verre quand on cuisine,la suite
sur le repas et s’il y a du monde à table on fait couler le jus divin dans une belle carafe servie
à table et le tour est joué. Gros coup de cœur vous l’aurez compris !
Où le trouver : Trencavel - (40€)
BHV, 33a place MauriceVan Meenen - 1060 Bruxelles.Tél : 0476 23 60 40
Ç
a m’amusera toujours de mettre
ces deux situations en parallèle :
le retour du bruit et de la frénésie
expiatoire dans la cour de récréation
de l’école primaire en bas de chez
moi,rythmés par les sonneries
sévères et régulières,alors que dans le vignoble,
la météo dicte sa loi d’une façon tout aussi
implacable mais par contre imprévisible.Et alors
que dans un cas,les petits plein d’insouciance
sont pris en charge par une organisation bien
huilée,les vignerons qui vendangent à la main,
et qui donc emploient encore des vendangeurs
avec tout ce que ça génère comme stress et
organisation administrative et logistique,ceux-là
gèrent le chaos en fonction de ce que la nature
décide,pluie ou soleil.Il faut rentrer les blancs
avant les rouges,le faire rapidement vers 6
heures du matin pour ne pas abimer le raisin,
préparer les arrivées des caisses,organiser le tri,
presser,parfois encore fouler au pied,encuver,
nettoyer,organiser le travail de la troupe,les
nourrir et les abreuver (pas trop quand même
mais il y a assurément de l’ambiance),surveiller
des départs de fermentation trop impatients,
gérer la fatigue sur les quelques semaines que
peut durer ce manège.Je tire en tous les cas
un grand coup de chapeau à ces vignerons
passionnés qui refusent la machine à vendanger,
qui cherchent la nuance,qui prennent des
risques pour essayer d’obtenir une matière
première la meilleure possible pour anticiper le
vin dont ils devinent déjà ce qu’il pourrait être
dans quelques mois ou quelques années.  
JérômeVan Der Putt
ALIMENTATION / INVINO BIO
JérômeVan Der Putt est l’auteur
du livre «Vin bio, mode d’emploi»,
aux éditions Jean-Paul Rocher.
Vous pouvez le contacter par e-mail:
vanderputt@skynet.be.
C’est la rentrée des bambins et cette période rime avec le temps des vendanges. Un moment de travail intense
dans la vigne, avec une foule de tâches à effectuer, sous la loi incertaine de Dame Nature, et dans un temps limité.
Les vignerons qui vendangent à la main méritent vraiment notre respect.
144-18-19_invinobio-ok.indd 18 26/08/14 17:15
19 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
144-18-19_invinobio-ok.indd 19 26/08/14 17:15
ALIMENTATION / NUTRITHÉRAPIE
20 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
La citrulline, un nutriment musclé
L
a citrulline est un acide
aminé non essentiel,
c’est-à-dire que l’orga-
nisme peut le fabriquer
à partir d’autres acides aminés
présents dans notre corps. Syn-
thétisé dans notre intestin grêle,
il est le précurseur de l’arginine,
un acide aminé semi-essentiel,et
améliore son statut nutritionnel.
Ainsi,bien que ne participant pas
à la synthèse protéique,la citrul-
line la favorise.
Évacuation
de l’ammoniac
Sous sa forme L-citrulline (L pour
lévogyre, forme physiologique
pour tous les acides aminés), la
citrulline participe à un cycle où
l’on trouve deux autres acides
aminés, la L-arginine et la L-or-
nithine.Cette parenté fait entrer
la citrulline dans l’urée, un cycle
de réactions biochimiques par
lequel l’organisme élimine l’excès
d’ammoniac,un poison pour nos
cellules qui provient de la dégra-
dation des protéines alimentaires.
Cet acide aminé est égale-
ment un antioxydant de premier
ordre: sa présence dans le sé-
rum sanguin protège les lipo-
protéines de basse densité,
appelées « mauvais choles-
térol » en empêchant leur
oxydation et le dépôt de
ce cholestérol,générateur
d’athérosclérose.La citrul-
line protège également les
HDL (« bon cholestérol »),
les lipoprotéines à haute
densité permettant le retour
du cholestérol vers le foie et
son élimination dans l’intestin.
Contre
l’hypertension
Toujours dans le domaine cardio-
vasculaire (nous l’avions évoqué
dans le n° 16 de Bio Info), la L-ci-
trulline potentialise la synthèse
dans les parois vasculaires du
monoxyde d’azote, un fluidifiant
sanguin qui empêche les artères
de se boucher, et surtout une
molécule qui détend le tissu vas-
culaire. Dans la même optique,
Complémentation
Alliée des sportifs et des seniors
Sur le plan nutritionnel, une complémentation à base de L-citrulline se révèle plus
intéressante que la complémentation en L-arginine. Elle améliore les rôles de la L-arginine
dans la cicatrisation, la synthèse d’insuline et dans son action sur l’hormone de croissance.
Certaines expériences, sur l’animal et sur l’homme, ont surtout montré que la L-citrulline
pouvait stimuler la synthèse des protéines et permettait de préserver la masse musculaire
mieux qu’aucune autre complémentation aminée. Elle aide les muscles à récupérer grâce à
son action sur l’élimination de l’urée. Conseillée aux sportifs, elle est aussi prometteuse pour
les seniors. Le Dr
Moinard, à l’université Paris Descartes, étudie depuis dix ans le potentiel
de la L-citrulline sur le vieillissement. Plusieurs produits sont disponibles sous plusieurs
formes, poudre de L-citrulline ou malate de citrulline. Les dosages généralement proposés
vont de 1,5 à 8 g par jour, en prises fractionnées. Cette posologie est à faire varier selon
les conseils de votre thérapeute ou en fonction du but poursuivi.Toutes les études indiquent
que, jusqu’à 10 g par jour, il n’existe aucun effet secondaire. Celles de l’université Paris
Descartes ont conduit à des dépôts de brevets sur son utilisation et permis en juin 2011
la mise sur le marché de MyoCIT, un complément alimentaire destiné aux personnes de
plus de 50 ans soucieuses de leur capital musculaire (info : www.citrage.com).
la citrulline est indiquée dans le
traitement de l’hypertension,
de l’insuffisance cardiaque et du
diabète.Là où l’arginine avait déjà
fait ses preuves,la citrulline va plus
loin, dans la mesure où elle cir-
cule plus librement dans le plasma
sanguin,comme une arginine mas-
quée,sans être captée ni dégradée
par le foie.
Où la trouve-t-on?
Cet acide aminé a été découvert
il y a environ soixante-dix ans
dans la pastèque (Citrullus vulga-
ris ou Citrullus lanatus) d’où elle
tire son nom. C’est l’aliment qui
en contient le plus, entre 0,5 et
3,5 g par kilo de pulpe. D’autres
cucurbitacées (courge, melon,
concombre…) en renferment
également,mais les dosages n’ont
pas été contrôlés.C’est notre in-
testin grêle qui en est la source la
plus importante:dans de bonnes
conditions, il en produit jusqu’à
10 g par jour chez l’adulte.
André Roux
Il existe 22 acides aminés qui peuvent participer à la synthèse des protéines. Environ 250 autres connus à ce
jour interviennent dans différentes synthèses, comme celles des sucres ou des enzymes. Parmi eux, la citrulline,
un acide aminé non protéique fabriqué par l’organisme. Elle exerce un rôle fondamental sur le cholestérol et
stimule la synthèse protéique musculaire.
144-20-21-alim-nutritherapie_ok.indd 20 26/08/14 19:54
21 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Le C.
(Centre d
Organise 
LECT
2
21‐
29
2
.R.M.C.
de Recherche en M
des formations e
TURE BIOLOGIQ
2‐4 octobre 2014
22 novembre 201
9‐31 janvier 2015
23‐25 avril 2015
MICROKINES
3‐4 octobr
5‐6 décemb
13‐14 juin
In
 a.s.b.l. 
Méthodes de soin
en :  
UE
14 
 
ITHERAPIE 
re 2014 
bre 2014 
n 2015.  OST
24
05‐
3
nformations c
Mail : asblcrm
ns Complémentair
NIRO
8‐11 nov
TEO‐BIO‐SYNTHE
4‐25 octobre 2014
‐06 décembre 201
0‐31 janvier 2015
20‐30 mai 2015
26‐27 juin 2015
omplémentai
www.crmc.b
mc@gmail.com G.S
res) 
OMATHE 
vembre 2014 
ESE 
4 
14 
5 
P
N
2
ires sur le site
be 
S.M : 0497/87.59
POSTUROTHERA
NEUROSENSORI
25‐27 septembre 2
15‐17 janvier 20
13‐14 mars 201
21‐23 mai 201
e web :
.32 
APIE 
ELLE 
2014 
015 
15 
5 
Sirops biologiques :
· Huiles Essentielles BIO
· Propolis BIO (rouge et brune)
· Miel d’Acacia BIO
CERTISYS BE-BIO-01
EU/NON-EU AGRICULTURE
L’Efficacité de la Ruche
et des Huiles Essentielles
Sirops biologiques :
·
·
Miel
·
·
Sirops biologiques :
Essentielles
144-20-21-alim-nutritherapie_ok.indd 21 26/08/14 19:54
22 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 14422 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 26
ALIMENTATION / MIEUX DE LE SAVOIR
Les OGM?
Ils sont partout!
S’
ils restent interdits de
culture en France et
en Belgique ainsi que
dans la plupart des
autres pays européens,en à peine
vingt ans, les OGM (principale-
ment coton, colza, maïs ou soja)
ont peu à peu gagné de nom-
breuses surfaces agricoles par-
tout ailleurs.Pourtant,comme le
rappelle PaulineVerrière, juriste
pour l’association Inf’OGM, «il
existe sur le marché européen de
l’alimentation humaine encore peu
d’OGM étiquetés comme tels, une
trentaine tout au plus, principale-
ment des produits importés d’Amé-
rique ou d’Asie,comme de l’huile de
colza ou du beurre de cacahuète».
Toxiques pour les
animaux
En revanche, il n’est pas de res-
triction en matière d’alimenta-
tion animale, et si les OGM ne
sont pas très présents
dans nos assiettes, il
n’en est pas de même pour le
fourrage qui nourrit les animaux
que nous mangeons.Or ils n’ont
aucune obligation d’être étique-
tés comme «nourris aux OGM»,
puisqu’on n’en retrouve pas de
traces significatives dans leur lait
ou leur viande.Une étude scien-
tifique récente montre pourtant
leur toxicité pour les animaux
qui les absorbent, avec notam-
ment une forte prévalence de
tumeurs observée.Des résultats
qui ne sont pas sans nous inter-
roger sur les risques encourus
par les consommateurs.
Produits «anodins»
Des exceptions à l’obligation
d’étiquetage existent pour les
produits destinés à la restau-
ration collective et pour les
ingrédients dérivés d’OGM s’ils
n’en contiennent plus aucune
trace, ou moins de 0,9%, limite
légale avant étiquetage.Corinne
Gouget, auteur d’un petit guide
sur les additifs alimentaires, cite
ainsi parmi ces OGM cachés
des ingrédients réputés anodins
mais omniprésents, comme la
lécithine de soja ou l’amidon de
maïs.
Alors, peut-on encore les
éviter ? Depuis juillet 2012, il
existe au niveau européen un
étiquetage volontaire « sans
OGM », sous réserve que les
producteurs s’assurent par des
analyses que leurs produits n’en
contiennent pas.
Des champs bio
contaminés
Or il peut exister,en matière de
culture, des contaminations, du
fait de la présence à proximité
d’un champ OGM… ou tout
simplement d’un mauvais triage
des semences. Le 15 avril der-
nier, l’association Greenpeace
alertait les pouvoirs publics
sur la présence de transgènes
dans trois lots de semences de
maïs certifiés non OGM,vendus
en France par Semillas Fito, le
premier semencier espagnol
en 2013 et 2014.
Fin mai, des champs culti-
vés avec ces semences ont été
identifiés puis détruits au nom
du principe de précaution. S’il
est probable qu’ils ne soient
pas les seuls à être infectés
par des substances pourtant
interdites sur notre territoire,
nous, consommateurs, pouvons
encore, a priori, nous fier aux
produits issus de l’agriculture
biologique, ou labellisés AOC.
Les seuls à encore garantir l’ab-
sence d’OGM en culture et dans
la nourriture des animaux.
Clara Delpas
Traque
Les avoir à l’œil
Pour en savoir
plus sur les
produits
susceptibles
de contenir
des OGM,
Greenpeace, qui a tiré la sonnette d’alarme dès les années
2000, publie sur son site une liste des marques à bannir si l’on
ne veut pas se retrouver avec des produits contaminés dans
son assiette. Info: www.greenpeace.fr/guetteur/marques.
Même dans les pays où ils sont interdits à la
culture, les OGM nourrissent les animaux et
envahissent les garde-manger, parfois de
manière insidieuse, sous forme d’additifs.
Leur progression semble hélas inéluctable,
lois du commerce international obligent, et ils
commencent à se retrouver «accidentellement»
dans nos champs… Peut-on encore les éviter?
Il existe sur le
marché européen
de l’alimentation
humaine encore peu
d’OGM étiquetés
comme tels.
400x60
144-22-23-alim-ogm(corrigé?)-format pub.indd 22 26/08/14 18:58
23 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Venez nous voir au salon
Valériane stand F02
Venez nous voir au salon
Valériane stand F02
France
Sève
de Bouleau
aux 5 extraits
de bourgeons
Toute l’année
je profite de ce trésor naturel
Ma source d’énergie vitale!
www.vegetal-water.be
info@foodyfood.be - 0478/120.426
CERTIFIÉ FR-BIO 01
AGRICULTURE UE/ NON UE
BOURGEONS DE CASSIS
Tonique, revitalisant, énergie, articulations
heureuses
BOURGEONS DE BOULEAU
VERRUCOSA
et PUBESCENT
Légèreté, os solides,
forces retrouvées.
BOURGEONS
DE NOISETIER
Jambes fines, allégées,
bonne respiration,
déstressant.
BOURGEONS
DE CHÂTAIGNIER
Nos veines ont de la veine,
belles jambes,
articulations souples.BIB 2 litres BIB 5 litres
400x600-aff-bourgeons2014-audemi-BE 195_275.indd 1 25/08/14 18:16
144-22-23-alim-ogm(corrigé?)-format pub.indd 23 26/08/14 18:58
24 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Sulfureuxsulfites
L
es sulfites sont des
composés chimiques
naturellement pré-
sents dans les aliments,
dans les boissons et dans l’orga-
nisme. Les ions sulfites (SO3
et 2) possèdent des propriétés
antioxydantes. C’est pour cette
raison qu’ils sont souvent utilisés
comme conservateurs dans les
produits alimentaires. Ils étaient
d’ailleurs déjà utilisés à l’époque
romaine pour la conservation
du vin.
Attention,danger
Dans la dernière édition du livre
de Corinne Gouget « Danger,ad-
ditifs alimentaires »,ils sont tous
répertoriés dans la catégorie
rouge des additifs les plus dan-
gereux. Elle recommande donc
de les éviter.Mais vu leurs effets
potentiellement dangereux, il
serait même beaucoup plus sage
de les supprimer totalement.
Le E220 , l’anhydride sulfu-
reux renforce l’arôme, blanchit
et stabilise. On le trouve dans la
viande de hamburger, les bières,
les cidres et les poirés, mais
également dans les confiseries,
confitures, fruits confits, gelées,
abricots secs... Le sulfite de so-
dium (E221) est un de ses déri-
vés utilisés notamment pour le
blanchiment des filets de morue
salée. C’est un antimicrobien et
un antioxydant.
Le E222, conservateur et
agent de blanchiment, semble
présent dans presque tous les
vins blancs, rouges, rosés ou
les champagnes à des concen-
trations variables. Également
présent dans certaines bières,
cidres et hydromels, le sulfite
acide de sodium peut provoquer
des irritations du tube digestif et
une avitaminose en vitamine B12.
Dans cette famille de conserva-
teurs,on trouve aussi le disulfite
de sodium (E223) et le disulfite
de potassium (E224). Le E225,
disulfite de calcium porte aussi le
nom de pyrosulfite de calcium ou
métabisulfite de calcium. Quant
au E226,il s’agit du sulfite de cal-
cium. Le sulfite acide de calcium
ou bisulfite de calcium, le E227
est un agent épaississant qui per-
met d’éviter la fermentation.
Le E228 ou sulfite acide de
potassium se retrouve dans les
hamburgers, les pommes de
terre déshydratées, les fruits
Les sulfites, on connaît . Enfin, on en a entendu parler surtout à propos des vins, car ils sont devenus beaucoup
plus visibles sur les étiquettes. Mais on les retrouve aussi dans d’autres aliments sous différentes appellations ou
noms codifiés. Petit tour d’horizon sur ces substances dérivées du soufre qu’il est préférable d’éviter, même si on
n’est pas intolérant.
A long terme,
ces additifs peuvent
avoir des effets
beaucoup plus
insidieux puisqu’ils
contrarient la fixation
de la vitamine B1
et accentuent
les déperditions
de calcium.
ALIMENTATION / MIEUX DE LE SAVOIR
Lire l’étiquette
• E220 Anhydride sulfureux
• E221 Sulfite de sodium
• E 222 Sulfite acide de sodium
• E223 Bisulfite de sodium
• E224 Métabisulfite de sodium
• E225 Sulfite de potassium
• E226 Sulfite de calcium
• E227 Bisulfite de calcium
• E228 Sulfite acide de potassium
Les repérer en un clin d’œil
144-24-25-alim-sulfites.indd 24 26/08/14 22:18
25 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
secs,les confiseries,les bières et
les vins.
Intolérances
Comme toutes les molécules de
synthèse, les sulfites chimiques
peuvent donner lieu à des into-
lérances avec des symptômes
variés et d’intensité différente.Ils
peuvent déclencher des éternue-
ments, un écoulement nasal, des
démangeaisons, de l’urticaire ou
encore des maux de tête. Dans
les cas les plus graves,ils peuvent
provoquer une irritation bron-
chique,crise d’asthme,voire une
insuffisance respiratoire heureu-
sement généralement passagère.
La prudence s’impose chez les
asthmatiques.Comme dans tous
les problèmes d’intolérance,il est
souvent difficile d’établir le lien
entre la manifestation somatique
et la substance déclenchante,
car le délai de réaction varie
de quelques minutes dans les
cas de migraines ou d’urticaire,
à quelques jours pour les pro-
blèmes intestinaux ou digestifs.
Identifier la substance respon-
sable de l’intolérance peut s’avé-
rer long et très difficile. Il faut
analyser de manière méthodique
chaque aliment que l’on avale.
A long terme, ces additifs
peuvent avoir des effets beau-
coup plus insidieux puisqu’ils
contrarient la fixation de la vita-
mine B1, accentuent les déper-
ditions de calcium et des scien-
tifiques vont même jusqu’à les
rendre responsables de certains
dommages de l’ADN.
En résumé, les sulfites sont
utilisés pour prolonger la durée
de conservation de certaines
catégories d’aliments. On les
retrouve aussi bien dans les fines
herbes, les cornichons, le ket-
chup, la moutarde, les vinaigres
ou les vinaigrettes,les confitures,
les fruits et légumes en conserve,
confits,séchés,en jus,en salades
ou en sirop que dans les céréales,
les charcuteries, les poissons et
les crustacés. Ou encore dans
toutes les formes de pommes
de terre, les biscuits, les pains,
les gâteaux,les potages,etc.
On retrouve également des
sulfites dans certains médica-
ments en raison de leurs proprié-
tés antiseptiques. Il est intéres-
sant de noter que les personnes
allergiques à l’aspirine y semblent
plus sensibles et peuvent déclen-
cher des réactions d’intolé-
rance plus sévères lors de leur
ingestion. La prudence s’impose
aussi chez les asthmatiques qui
déclenchent des réactions beau-
coup plus fortes lorsqu’ils y sont
intolérants.
Quoi qu’il en soit intolérance,
allergie ou pas,lisez les étiquettes
afin de vous assurer de l’innocui-
té de vos aliments.Et concernant
les sulfites, ne serait-il pas plus
sage de les éviter même si l’into-
lérance ne se manifeste pas ?
Carol Panne
Bruxelles
Tél :02/538 38 10
L’HYPNOSE,une thérapie ÉCOLOGIQUE
Dirigé par le Dr Eric MAIRLOT neuropsychiatre
Centre depuis 25 ans,service d’orientation gratuit
L’AUTO-HYPNOSE
pour tous
L’HYPNOSE
pour les professionnels
CENTRE DE THÉRAPIES
BRÈVES
facebook.com/institutnouvellehypnose
www.nouvellehypnose.com
Gestion du STRESS
Gestion des troubles ALIMENTAIRES
Arrêt du TABAC
Régime PARADOXAL
Épanouissement SEXUEL
FORMATION pour maîtriser les
TECHNIQUESTHÉRAPEUTIQUES
Depuis 21 ans (début du cycle en
octobre 2014)
14 SPÉCIALISTES réputés
dans plusieurs applications:
Hypnose,EMDR,PNL,EFT,
T.C.-comportementale,T.familiale,
sexothérapie,etc.
NOCIFS ET AUTORISÉS
Malgré leur nocivité,ils sont autorisés dans bon nombre
d’aliments avec des quantités maximales :
LESVINS
En bio c’est
mieux,comme
toujours
Tous les vins contiennent des
sulfites naturels qui résultent
du processus de fermentation
alcoolique sous l’action des
levures.Ce qui signifie que même
sur l’étiquette de vins bio (qui
pourtant contiennent d’office
moins de sulfites),on peut trouver cette mention.Les « sulfites ajoutés
»,le sont presque systématiquement par les viticulteurs pour aseptiser
et conserver le vin,sans quoi la plupart tourneraient au vinaigre très
rapidement.Depuis 2005,la législation européenne impose la mention
« contient des sulfites » pour la plupart des vins.Les étiquettes doivent
obligatoirement signaler la présence de sulfites si la teneur excède
10 milligrammes par litre.Le hic c’est que la teneur en sulfites n’est
pas indiquée.Difficile dans ce cas pour le consommateur de faire la
différence entre la bouteille produite par un bon vigneron qui contient
15 mg de sulfites par litre et celle d’un autre moins honnête,qui en
contient quinze fois plus! C’est là où on va privilégier ses achats chez
des petits producteurs à l’esprit bio plutôt que les randes surfaces.Dans
certains cas de vins particulièrement sulfités,20 ou 25 cl de vin peuvent
suffire pour dépasser la dose maximale journalière établie par l’OMS
qui est de 0,7 mg par kg de poids par jour :soit environ 50 mg par jour
pour un individu de 70 kg.A noter que les rares bouteilles qui ne portent
pas la mention ont une teneur en sulfites très faible.De nouveau,en bio,
on préserve sa santé.
• Fruits secs 1000 mg/kg
• Fruits confits 60 mg/kg
• Crevettes 100 mg/kg
• Pommes de terre en flocons
100 mg/kg
• Vins rouges 160 mg/L
• Vins blancs et rosés 210 mg/L
• Cidres 200 mg/L
• Jus de citron (non frais)
100 mg/L
144-24-25-alim-sulfites.indd 25 26/08/14 22:18
26 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
SANTÉ / MYCOTHÉRAPIE
Mille et une raisons
de déguster des champignons!
L’
usage des champi-
gnons apparaît très
tôt dans la médecine
populaire.Mais les cas
d'intoxications, l'allopathie et
l'imagerie traditionnelle qui relie
le champignon aux pratiques
occultes alimentent progressive-
ment la méfiance des médecins et
des consommateurs.Aujourd’hui,
on connaît le pouvoir nutritif des
champignons comestibles, et
les diététiciens s'accordent sur
leurs propriétés,précieuses pour
notre organisme.
Renforcer
ses défenses
Riches en sels minéraux (cal-
cium, magnésium, phosphore,
silice, cobalt, chlore) et oligo-
éléments antioxydants (sélénium,
germanium, zinc, cuivre, argent),
ils sont sources de vitamines,
de protéines et d'acides aminés
essentiels. Leur faible teneur en
sucre et l'absence quasi totale de
graisses en font des ingrédients
faiblement caloriques. Au-delà
de leur valeur nutritionnelle,cer-
taines espèces agissent comme
de véritables médicaments.« On
sait par exemple que le cordyceps,
que l'on trouve en Europe et en
Asie,possède une action hépatique
et rénale. Il protège la femme en-
ceinte des atteintes embryonnaires
par l'alcool », explique Alain Tar-
dif, mycologue et naturopathe,
auteur de « La Mycothérapie,
médecine des champignons ». Le
Docteur Kousmine, pionnière
de l'alimentation saine,fut parmi
les premières à mettre en évi-
dence le rôle du bêta-d-glycane,
un immunostimulant puissant,
contenu dans plusieurs centaines
d'espèces. «L'intérêt des champi-
gnons ne se définit plus en fonction
de leur comestibilité ou de leur toxi-
cité. Nous pouvons commencer à
démontrer leur rôle dans la protec-
tion de la vie,à l'image du mycélium,
ce manchon de moisissure fabriqué
par le champignon autour des ra-
cines d'un arbre, qui permet de lui
fournir des antibiotiques naturels en
échange de sève»,décrit l'auteur.
Les champignons
du soleil levant
En Chine et au Japon, certains
champignons sont utilisés depuis
des millénaires comme de véri-
tables élixirs de vie.Parmi eux,le
shiitake est une espèce unique,
« l'un des rares qui soit à la fois
excellent au goût et excellent médi-
cinal », nous dit Alain Tardif. Cet
antioxydant, riche en cuivre et
en fibre alimentaire,contient du
lentinane,un sucre complexe qui
lui confère des pro-
priétés antitumo-
rales et antivi-
Si la phytothérapie est depuis longtemps reconnue, la mycothérapie, science des champignons, une branche
voisine, commence seulement à faire parler d'elle.Avec 700 espèces médicinales à travers le monde, nous
redécouvrons à peine ce que les Anciens savaient déjà quand ils utilisaient les champignons pour se soigner.
À déguster sans modération.
Buna-shimejilit
(Hypsizygus
tessellatus).
rales et en ferait un anti-cancer
naturel.« Des études cliniques ont
démontré que l'injection de shiitake
permettait de réduire les tumeurs
chez 90% de patientes atteintes de
cancers du sein, tout en favorisant
la cicatrisation de la peau ». Plus
qu’un symbole de longévité.
Lucile de La Reberdière
Pour aller plus loin
«La mycothérapie, médecine
des champignons»,
Éd.Amyris, 2007.
«Les champignons médicinaux,
Guide mycothérapie,
les 21 champignons essentiels»,
Éd. Dangle, mai 2014.
Produits, recettes et conseils
d'AlainTardif sur
www.acerola-fr.com.
144-26-27-Sante_ouv_myco-ok.indd 26 26/08/14 22:13
27 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Bonnes adresses
Chez nous
Abbaye de Brialmont
Des bonnes sœurs qui
produisent des champignons,
ce n’est pas si courant ! À la
champignonnière de Brialmont,
les moniales cultivent les agarics
bruns,des champignons de
couche,en veillant dans les
différentes de production à un
très haute qualité du produit.
Les champignons ne subissent
aucun traitement chimique.
Il est possible d’acheter les
champignons au magasin de
l’Abbaye.
Infos :Abbaye de Brialmont
4130Tilff
Tél.04/388.17.98
brialmont.abbaye@skynet.be
www.brialmont.be
Permafungi,des pleurotes
au marc de café
L’idée principale de Permafungi,
c’est de produire des pleurotes
et de l'engrais à partir du marc
de café,un substrat idéal pour
la culture des champignons.
Une technique qui permet
de supprimer entièrement un
déchet pour créer deux produits
utiles.Permafungi veut aussi
créer une entreprise à finalité
sociale et vendre pleurotes, kits
pour pour la maison et engrais.
Les pleurotes sont une excellente
source de vitamine B3 ou niacine,
qui contribue à la production
d’énergie et collabore au
processus de formation de l’ADN.
Infos :www.permafungi.be
Projet PermaFungi - 60A rue des
Tanneurs 1000 Bruxelles
info@permafungi.be
Supersec sort
son nouveau look!
Le champignon séché selon
« Supersec »,sublîme son arôme
et garde un maximum de ses
nutriments.Il faut entre 12
et 20 kg de champignon frais
pour faire 1 kg de champignons
séchés. Le processus de séchage
se fait dans les heures qui
suivent la cueillette.Résultat :les
champignons conservent leur
potentiel aromatique et nutritif,
et ne s’abîment pas pendant
le transport. Les champignons
contiennent entre 80 et 95%
d’eau,diluant à la fois leur saveur
et leur potentiel nutritif.En
éliminant cette eau,les valeurs
gustatives et nutritionnelles se
concentrent incroyablement.
Dans cette gamme on trouve les
girolles,les cèpes de Bordeaux
et des Carpates,mais aussi les
bolets bronzés,les morilles de
feu,et encore bien d’autres perles
des sous-bois !
Infos :Tout le produit frais
moins l’eau
+32 - (0)478/70.15.31
www.supersec.com
144-26-27-Sante_ouv_myco-ok.indd 27 26/08/14 22:13
28 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Leshuilesessentiellesducycleféminin
L
es œstrogènes corres-
pondent à la période
d’ovulation et sti-
mulent les caractères
féminins secondaires (traits phy-
siques). Étymologiquement, elles
favorisent le rut.La progestérone
intervient en deuxième partie de
cycle: elle facilite la gestation et
l’embryogenèse. L’ocytocine sti-
mule les contractions utérines
pendant l’accouchement et as-
sure la lactation.
La sauge sclarée est pré-
sentée comme une grande HE
œstrogénique,ce qui n’a pu être
confirmé in vitro. Cependant, le
sclaréol (0,1 à 0,4%) semblerait
inhiber in vitro les cancers du sein
et de l’utérus, probablement en
interagissant avec les récepteurs
à œstrogènes.La sauge officinale
est œstrogénique mais antilai-
teuse, contrairement aux HE
d’anis et de fenouil, œstrogé-
niques et galactogènes.Le fenouil
semence,longtemps utilisé pour
soulager la colique spasmodique
du nourrisson,a ainsi montré une
activité œstrogénique in vitro.
Parmi les œstrogéniques, ci-
tons encore le céleri,le ravensare
anisé et le houblon, qui agirait
plutôt par action anti-androgène.
Enfin, le cyprès, traditionnelle-
ment indiqué pour les bouffées
de chaleur avec transpiration de
la ménopause,est considéré sans
risque durant la grossesse par les
Anglo-Saxons.
Les HE à citral sont aussi
parfois évoquées (citronnelle,
verveine). Une altération de la
reproduction a bien été décrite,
mais à des doses trop élevées,
proches de l’empoisonnement.
Les maternelles
L’achillée millefeuille à chamazu-
lène,traditionnellement indiquée
lors de métrorragies (pertes de
sang en dehors de la période des
règles), et la coriandre semence
Version intégrale de l’article
et références bibliographiques
sur le blog d’Aromatory:
www.aromatory.com/blog.
sont les principales HE proges-
téroniques. Gattilier et cumin
semblent quant à eux agir indi-
rectement, plutôt comme anta-
gonistes des œstrogènes.
Les accoucheuses
D’autres HE stimulent la pro-
duction d’ocytocine.À ce titre,
la reine des accoucheuses est
sans conteste le clou de girofle,
(Eugenia caryophyllata) en latin,
Eugénie étant la sainte patronne
des accoucheuses. Gattilier et
cajeput présentent aussi une
activité ocytocique alors que le
fenouil et la livèche seraient plu-
tôt antagonistes et déconseillées
pendant l’accouchement.
Alors, certes, certaines HE
influencent la femme jusque
dans son intimité, mais les
assimiler à de vulgaires pertur-
bateurs endocriniens dénote
probablement d’une mécon-
naissance à leur sujet.
Philippe Gyselinck
info@alanine.be
Œstrogénique, galactogènes, progestéroniques, ocytociques… Si les huiles essentielles ne méritent pas d’être
décrites comme des perturbatrices endocriniennes, elles influent toutefois sur la vie hormonale à plusieurs niveaux.
Des usages traditionnels dont certains effets sont validés par la science. Dans les grandes heures de la vie d’une
femme, les essences ont donc leur rôle à jouer.
L’industrie a saturé notre environnement
en substances chimiques aux propriétés
hormonomimétiques: parabènes, bisphénols,
PVC, herbicides, DDT, PCB, dioxines… Ces
perturbateurs endocriniens préoccupent de
plus en plus les instances internationales en
raison de la chute alarmante de la fécondité
masculine et de l’augmentation des pathologies
cancéreuses hormonodépendantes (l’incidence
du cancer du sein a presque doublé en vingt-
cinq ans en France). Or certains semblent
attribuer également aux HE un statut de
perturbatrices endocriniennes. La distillation
permettant une concentration extrême
d’actifs aromatiques, le principe de précaution
doit prévaloir dans l’utilisation des HE (pas
d'automédication!). Cependant, elles n’ont
rien de substances étrangères, dont l’unique
niveau d’activité n'est que pharmacologique.
Eubiotiques, les HE manifestent d’autres niveaux
d’action. Olfactif: l’odeur informe le système
limbique et l’hypothalamus, ce qui induit des
mécanismes d’adaptation indirects, notamment
endocriniens. Informatif: le végétal recèle une
dimension archétypale à laquelle nous sommes
intimement liés, notre existence dépendant de
la photosynthèse. Une HE traditionnellement
réputée endocrinienne peut donc influer sur
la fonction œstrogénique via des mécanismes
autres que pharmacologiques, ne pouvant être
mis en évidence dans des expérimentations
in-vitro. De même, de nombreuses contre-
indications publiées ne reposent pas sur un
risque avéré en laboratoire. P. G.
Perturbatrices endocriniennes,vraiment?
Polémique
Achillée millefeuille
SANTÉ /AROMATHÉRAPIE
144-28-29-Sante_aromaok-liens.indd 28 26/08/14 22:10
29 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Massage Initiatique ®
&
Thérapie Corporelle Quantique ®
Chemin d’éveil de l’Etre et d’ouverture du cœur.
Guérison des blessures de l’âme à travers le corps
par un travail thérapeutique utilisant les sons, l’énergie et le
massage de nos 4 niveaux de conscience.
Centre Ressourcements asbl
Ecole Belge de Massage Initiatique & Thérapie Corporelle Quantique
Welriekendedreef 45 - 3090 Overijse (Jezus Eik)
• 02 657 65 37 ou 0475 47 27 90 •
info@ressourcements.be • www.ressourcements.be
ou sur www.massageinitiatique.eu
Ateliers-Découverte (entrée gratuite, sur réservation)
Ven. 12/9 et mer. 1/10/14 de 19h30 à 22h30
Nouvelles formations certifiantes à partir du 20/10
MAGASIN
ouvert de 8h30 à 19h (fermé le dimanche)
CARTE CLIENTS : -10 % sur
- Les légumes bio
- Produits en vrac
(céréales, graines, légumineuses...)
- Tous les produits par carton
(à partir de 10 pc)
RESTAURANT
ouvert de 12h à 14h (fermé le dimanche)
Cuisine macrobiotique
Cours de cuisine
Rue des Chartreux 66 à 1000 Bruxelles
Tél : 02/511 94 02 Avec la
collaboration de
Espace de Formation
en Aromathérapie
Direction : André Bitsas
formateur depuis 1997
auteur chez Amyris du livre
« Aromathérapie Corps et Âme »
Initier à une
aromathérapie
vivante :
scientifique,
émotionnelle,
sensorielle
Formation complète en 5 jours
Ateliers pratiques
à Bruxelles www.bioflore.be
info@bioflore.be 02 538 79 73
144-28-29-Sante_aromaok-liens.indd 29 26/08/14 22:10
SANTÉ / GEMMOTHÉRAPIE
30 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
Des bourgeons pour renforcer
ses défenses immunitaires
D
ès l’automne, il faut
préparer notre corps
à l’hiver. Comment ?
En renforçant notre
immunité et en soutenant par-
ticulièrement les surrénales,
les glandes endocriniennes qui
gèrent notre adaptation et notre
survie à chaque instant. Particu-
lièrement sollicitées à l’automne,
elles répondent aux différents
stress que nous subissons (émo-
tionnels, climatiques, attaques
microbiennes…). Les faiblesses
immunitaires qui peuvent en dé-
couler se traduisent parfois par
des poussées d’herpès ou des
infections respiratoires récidi-
vantes.Pour y palier et renforcer
leur action,privilégiez les aliments
riches en vitamine C.Pensez aussi
au jus d’argousier,au gingembre,à
la gelée royale,et faites une cure
préventive avec des bourgeons de
cassis ou d’églantier.
Le cassis,anti-
inflammatoire
Véritables supporters des
glandes endocriniennes, les
bourgeons de cassis (Ribes
nigrum) nous apportent ce sup-
plément d’énergie qui fait défaut
au changement de saison.À la fois
toniques et stimulants, ils aident
notre organisme à s’adapter au
froid qui succède à l’été. Sainte
Hildegarde vantait déjà les mé-
rites du cassis dans ses traités de
médecine au XIIe
 siècle,en souli-
gnant ses vertus adaptogènes et
dynamisantes.
En plus d’être efficace en pré-
vention des épisodes infectieux,
ce fortifiant est également un
excellent traitement curatif, et
un remède phare de la sphère
ORL (sinusites, rhinopharyn-
gites,allergies…).En phase aiguë
de syndrome grippal, on peut
prendre toutes les deux heures
50 gouttes de macérat glycériné
ou 5 gouttes de macérat mère di-
luées dans un verre d’eau.Contre
la fatigue,associez ce traitement
à quelques gouttes d'huile essen-
tielle de lavande matin et soir.En
plus d’être des anti-inflamma-
toires végétaux (cortisone-like),
les bourgeons de cassis augmen-
tent le potentiel des remèdes as-
sociés,tout en protégeant l’orga-
nisme des effets secondaires de
médicaments chimiques comme
les antibiotiques.
Enfants fragiles
L’églantier (Rosa canina),ce petit
arbuste qui produit les fameux
cynorrhodons si riches en vita-
mine C, est aussi un incontour-
nable de la gemmothérapie. Ce
sont ses jeunes pousses et non
des bourgeons qui sont utilisées.
On lui prête des propriétés as-
sez proches du cassis et on le
destine plutôt aux enfants.C’est
en effet un remède des infections
à répétition,fréquentes chez les
petits, surtout lorsqu’elles sont
accompagnées d’une inflam-
mation des muqueuses (sinu-
sites, rhino-pharyngites, otites,
amygdalites…).
En prévention de l’hiver,
pour les enfants plus fragiles, à
tendance allergique et sujets
à des infections répétées, le
Dr
 Jean-Michel Morel, médecin
phytothérapeute, recommande
l’association cassis-églantier :
30 gouttes de macérat glycériné
de cassis le matin et 30 gouttes
d’églantier le soir pour un enfant
de trente kilos par exemple (ou
3 gouttes de chaque sous forme
de macérat mère).
Sophie Bartczak
REMÈDES
Macérat glycériné (en pharmacie):
20 à 30 gouttes, trois fois par jour,
ou 50 à 100 gouttes une fois par jour
(1 goutte par kilo de poids corporel).
Macérat mère comme macérat concentré
(marques comme Herbalgem, en boutiques bio,
ou La Royale, par correspondance):
2 ou 3 gouttes, trois fois par jour,
ou 5 à 10 gouttes, une fois par jour,
(1 goutte pour 10 kilos de poids corporel).
Les changements de saison et les nouveaux rythmes de la rentrée mettent notre corps à rude épreuve, sollicitant
tous nos organes. La gemmothérapie, ou thérapie par les bourgeons, est tout indiquée pour passer le cap et
préparer l’hiver des petits et des grands.
Aulne glutineux pour
les inflammations aiguës
Alnus glutinosa.Cet arbre est le remède des inflammations
aiguës à tendance suppurative (rhinites,sinusites,bronchites et
aussi,avec des écoulements épais,voire purulents,le justifient.
Sapin argenté pour les enfants
Abies pectinata.Bon remède pédiatrique efficace
sur les poumons (rhino-pharyngites,trachéo-bronchites,
toux persistantes…)
MAIS AUSSI
Bourgeon d’églantier (Rosa canina)
144-30-31-sant_gemmo-ok-liens.indd 30 26/08/14 20:40
31 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144
A C O U P H E N E S
SYNDROME DE MENIERE TINNITUS
TRAITEMENT PAR
MAGNÉTISME PULSE :
Avec le GEN 5, générateur À 5 voies.
TRAITEMENT PAR
LASER MAESTRO-CCM :
Low Level Laser therapy of Thynus.
Traitement des acouphènes, vertiges, Ménière, hyperacousie,
stress, insomnie, divers problèmes psycho-somatiques
Contact : Docteur Claude Amand. tél: 02/3956811.
Formations agréées
par le Centre Bach
• Initiation • Perfectionnement •
• Conseiller agréé •
www.fleurdebach.be
info@fleurdebach.be
0474/38.71.60
Fleurs de Bach
Découvrez
l’agenda en ligne!
Nous voulions vous donner plus de
place… et faire grandir l’agenda du mois,
avec plus de possibilités pour vous de
faire connaître vos événements,vos
conférences,etc.
C’est chose faite puisque l’agenda est
désormais en ligne sur le site
www.bio-info.be
Le plus?
Vous pouvez placer vous-même
vos activités,si vous le souhaitez.
YOGA
MASSAGEHOLISTIQUE®
DANSEMÉDITATIVE
STAGESD’ÉTÉ
Rens. Marie Christine Kaquet
04 367 17 40
mck@cym.be • www.cym.be
395, rue de la Belle Jardinière, 4031 Liège
CYM.indd 1 14/06/12 14:29
144-30-31-sant_gemmo-ok-liens.indd 31 26/08/14 20:40
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info
Bio Info

Contenu connexe

En vedette

Consumer Electronics_B Plan Final
Consumer Electronics_B Plan FinalConsumer Electronics_B Plan Final
Consumer Electronics_B Plan Final
Vikram Bothra
 
Prozesse in der Stahlindustrie
Prozesse in der StahlindustrieProzesse in der Stahlindustrie
Prozesse in der Stahlindustrie
ifm electronic gmbh
 
EQT_ARDIAN
EQT_ARDIANEQT_ARDIAN
EQT_ARDIAN
Paolo Riccardi
 
Textron annual report_2009
Textron annual report_2009Textron annual report_2009
Textron annual report_2009
syedwaseemuddin
 
Ningbo Focus 2011
Ningbo Focus 2011Ningbo Focus 2011
Ningbo Focus 2011
Helge1967
 
Caso avnet
Caso avnetCaso avnet
Quien es MultiON
Quien es MultiONQuien es MultiON
Quien es MultiON
MultiON Consulting
 
Speedy Catalogue 2011 - Rail Pages
Speedy Catalogue 2011 - Rail PagesSpeedy Catalogue 2011 - Rail Pages
Speedy Catalogue 2011 - Rail Pages
speedyservices
 
UgCS for Professionals
UgCS for ProfessionalsUgCS for Professionals
UgCS for Professionals
SPH Engineering / UgCS / AirMast
 
Cap505 abb
Cap505 abbCap505 abb
Diagrama Visio Agosto/2013 - Proceso Brainstorming
Diagrama Visio Agosto/2013 - Proceso BrainstormingDiagrama Visio Agosto/2013 - Proceso Brainstorming
Diagrama Visio Agosto/2013 - Proceso Brainstorming
Nicolas Lopez Cisneros
 
Cenit 2 Grupo Frial
Cenit 2 Grupo FrialCenit 2 Grupo Frial
Cenit 2 Grupo FrialGrupo Frial
 
Éco actu n°19
Éco actu n°19Éco actu n°19
Éco actu n°19
AudéLor
 

En vedette (13)

Consumer Electronics_B Plan Final
Consumer Electronics_B Plan FinalConsumer Electronics_B Plan Final
Consumer Electronics_B Plan Final
 
Prozesse in der Stahlindustrie
Prozesse in der StahlindustrieProzesse in der Stahlindustrie
Prozesse in der Stahlindustrie
 
EQT_ARDIAN
EQT_ARDIANEQT_ARDIAN
EQT_ARDIAN
 
Textron annual report_2009
Textron annual report_2009Textron annual report_2009
Textron annual report_2009
 
Ningbo Focus 2011
Ningbo Focus 2011Ningbo Focus 2011
Ningbo Focus 2011
 
Caso avnet
Caso avnetCaso avnet
Caso avnet
 
Quien es MultiON
Quien es MultiONQuien es MultiON
Quien es MultiON
 
Speedy Catalogue 2011 - Rail Pages
Speedy Catalogue 2011 - Rail PagesSpeedy Catalogue 2011 - Rail Pages
Speedy Catalogue 2011 - Rail Pages
 
UgCS for Professionals
UgCS for ProfessionalsUgCS for Professionals
UgCS for Professionals
 
Cap505 abb
Cap505 abbCap505 abb
Cap505 abb
 
Diagrama Visio Agosto/2013 - Proceso Brainstorming
Diagrama Visio Agosto/2013 - Proceso BrainstormingDiagrama Visio Agosto/2013 - Proceso Brainstorming
Diagrama Visio Agosto/2013 - Proceso Brainstorming
 
Cenit 2 Grupo Frial
Cenit 2 Grupo FrialCenit 2 Grupo Frial
Cenit 2 Grupo Frial
 
Éco actu n°19
Éco actu n°19Éco actu n°19
Éco actu n°19
 

Similaire à Bio Info

Bio info Juillet Aout 2014
Bio info Juillet Aout 2014Bio info Juillet Aout 2014
Bio info Juillet Aout 2014
Bioinfos
 
Giphar Magazine n°36
Giphar Magazine n°36Giphar Magazine n°36
Giphar Magazine n°36
ViVio SPRL
 
Les_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdf
Les_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdfLes_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdf
Les_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdf
JoPi6
 
Bio Info Mars 2014
Bio Info Mars 2014Bio Info Mars 2014
Bio Info Mars 2014
Bioinfos
 
Power point cancer fini
Power point cancer finiPower point cancer fini
Power point cancer fini
naruto_assil_sasuke_neji
 
Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...
Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...
Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...
SCarrau
 
Newsletters cepla (ep) mai 2017
Newsletters cepla (ep) mai 2017Newsletters cepla (ep) mai 2017
Newsletters cepla (ep) mai 2017
Redaction InfosCaraïbes
 
effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69
david zentao
 
Valoris'actions n°3
Valoris'actions n°3Valoris'actions n°3
Valoris'actions n°3
Yann Lefebvre
 
Présentation d'opportunité d'affaire Forever Living Products
Présentation d'opportunité d'affaire Forever Living ProductsPrésentation d'opportunité d'affaire Forever Living Products
Présentation d'opportunité d'affaire Forever Living Products
Ndefta
 
Bio Info Octobre 2014
Bio Info Octobre 2014Bio Info Octobre 2014
Bio Info Octobre 2014
Bioinfos
 
L'Hepatant 56
L'Hepatant 56L'Hepatant 56
L'Hepatant 56
soshepatites
 
Feuye
FeuyeFeuye
Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011
Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011
Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011soshepatites
 
75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck
75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck
75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck
Natalia Rosa
 
Recherches et Perspectives décembre 2020
Recherches et Perspectives décembre 2020Recherches et Perspectives décembre 2020
Recherches et Perspectives décembre 2020
Fondation Française pour la Recherche sur l'Epilepsie
 
Giphar magazine numero 34
Giphar magazine numero 34Giphar magazine numero 34
Giphar magazine numero 34
ViVio SPRL
 
03 acide mycophenoliqu questions réponses
03 acide mycophenoliqu   questions réponses03 acide mycophenoliqu   questions réponses
03 acide mycophenoliqu questions réponses
soshepatites
 
Droit de réponse Caféine
Droit de réponse CaféineDroit de réponse Caféine
Droit de réponse Caféine
Fabrice Carlier
 

Similaire à Bio Info (20)

Bio info Juillet Aout 2014
Bio info Juillet Aout 2014Bio info Juillet Aout 2014
Bio info Juillet Aout 2014
 
Giphar Magazine n°36
Giphar Magazine n°36Giphar Magazine n°36
Giphar Magazine n°36
 
Les_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdf
Les_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdfLes_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdf
Les_100_remèdes_naturels_qui_font_trembler_Big_Pharma_version_non.pdf
 
Bio Info Mars 2014
Bio Info Mars 2014Bio Info Mars 2014
Bio Info Mars 2014
 
Power point cancer fini
Power point cancer finiPower point cancer fini
Power point cancer fini
 
Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...
Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...
Compte-rendu entretien professeur Bonnet- chu rennes-11oct12-these s.carrau-b...
 
Newsletters cepla (ep) mai 2017
Newsletters cepla (ep) mai 2017Newsletters cepla (ep) mai 2017
Newsletters cepla (ep) mai 2017
 
effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69effinews veille décisions n°69
effinews veille décisions n°69
 
Valoris'actions n°3
Valoris'actions n°3Valoris'actions n°3
Valoris'actions n°3
 
Présentation d'opportunité d'affaire Forever Living Products
Présentation d'opportunité d'affaire Forever Living ProductsPrésentation d'opportunité d'affaire Forever Living Products
Présentation d'opportunité d'affaire Forever Living Products
 
Bio Info Octobre 2014
Bio Info Octobre 2014Bio Info Octobre 2014
Bio Info Octobre 2014
 
L'Hepatant 56
L'Hepatant 56L'Hepatant 56
L'Hepatant 56
 
Feuye
FeuyeFeuye
Feuye
 
Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011
Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011
Journal L'Hépatant N°50 Janvier 2011
 
75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck
75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck
75 . livre adoptez la-slow-cosmetique-julien-kaibeck
 
Recherches et Perspectives décembre 2020
Recherches et Perspectives décembre 2020Recherches et Perspectives décembre 2020
Recherches et Perspectives décembre 2020
 
Giphar magazine numero 34
Giphar magazine numero 34Giphar magazine numero 34
Giphar magazine numero 34
 
03 acide mycophenoliqu questions réponses
03 acide mycophenoliqu   questions réponses03 acide mycophenoliqu   questions réponses
03 acide mycophenoliqu questions réponses
 
Dr. luc bodin
Dr. luc bodinDr. luc bodin
Dr. luc bodin
 
Droit de réponse Caféine
Droit de réponse CaféineDroit de réponse Caféine
Droit de réponse Caféine
 

Bio Info

  • 1. Le magazine du mieux-vivre N°144 SEPTEMBRE2014DÉPÔTBRUXELLESX-AGRÉATIONP207152-ÉDITEURRESPONSABLE:ALEXANDREIMBERT–30,CLOSCHAPELLE-AUX-CHAMPSBOÎTE1.30.301200BRUXELLES www.bio-info.com La mode éthique trouve enfin son style Le magazine du mieux-vivreLe magazine du mieux-vivre N°144 La mode éthiqueLa mode éthique trouve enfin La mode éthique trouve enfin La mode éthique son styleson style Le pourpier, hypocalorique et anti-âge Les sulfites, attention à l’overdose Les masques de beauté incroyablement efficaces La garantie bio s’étend aux restos Traverser le feu, pour oser être soi Isabelle Cornette : la passion des plantes qui guérissent Rencontre
  • 2. 02 808 13 51 www.naturamedicatrix.be Votre distributeur exclusif Fr/Be/Lux Produits disponibles en tous magasins bio et Points Conseils de qualité OFFERT Exigez-leExigez-le!! A l’achat d’un produit NATURAMedicatrix,Medicatrix,Medicatrix votre magasin vous offre le livre poche Medicatrix correspondant.* *Echangez-ce bon dans votre magasin EnvotremagasinBio... Cholestérol normal1 et protection contre le stress oxydant! Olivie, la légende d’une nature exceptionnelle la force de l’’’olivier Production artisanale limitée! NUT/PL979/25 BON CHOLESTÉROL OLIVIE PLUS 30X BIO1 OLIVIE RICHE 30X PLUS 2000X PLUS 230 mg/L230 mg/L d’hydroxytyrosol* 15.000 mg/L15.000 mg/L d’hydroxytyrosol* 1 Le remplacement de graisses saturées par des graisses insaturées dans le régime alimentaire aide au maintien d’une cholestérolémie normale *Les polyphénols contribuent à protéger les lipides sanguins contre le stress oxydant Une huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosolUne huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosolUne huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosolUne huile d’olivie traditionnelle contient 7mg/L d’hydroxytyrosoli Pour Madame, la déclinaison de ce Miracle de la Nature OLIVIE BEAUTY Éclat du teint, Nourrissante, Apaisante et Hydratante Crème visage anti-tache Le parfum léger et agréable, 100% d’origine naturelle LE CONCENTRÉ 100 gélules 250 ml 50 gélules Sandra, notre Biochimiste, diplômée nutrithérapeute (Cerden), vous accueille chaque mercredi de 9h30 à 17h00 pour vous aider à mieux comprendre nos produits
  • 3. ÉDITO Envie de parler… J ’e ne sais pas vous, mais moi, pour l’instant je n’ai plus la moindre envie d’écouter les animatrices radio ni leurs prévisions météos évidentes et sub- tilement invariables :pluie et froid.Cette année,le déficit en vitamines D naturelles a commencé tôt. Or, on le sait, les ciels nuageux sont mauvais pour notre santé mais aussi pour notre moral.Car la vitamine D est vitale pour combattre le cancer,le diabète mais aussi la dépression. Car oui, l’heureux gagnant des ciels gris sera de nouveau le marché des antidépresseurs et des pilules qui octroient le bon- heur. Mais celui ou celle qui les croque prend des risques. Plus d’un belge sur dix en avale. 1.169.208 personnes ont reçu un traitement contre la dépression en 2013,selon les tableaux de bord de l’Inami.Les anti dépresseurs ont connu une hausse de 65 % en dix ans. Nous sommes leader en la matière avec plus de 25% au-dessus de la moyenne des 56 pays de l’OCDE.80% des prescriptions proviennent de médecins généralistes,qui ont souvent tendance à ne pas proposer les alternatives naturelles qui existent.Sans doute par manque de temps ou par manque d’information. Or, les solutions chimiques abîment encore davantage des organismes déjà affaiblis. Pourtant les études scientifiques continuent à démontrer que les antidépresseurs ne sont pas plus efficaces que le placebo, et dans certains cas, encore moins efficaces. Les prescriptions d’escitalopram (séroplex),de fluoxétine (pro- zac),de trazodone (trazolan),de mirtazapine ou de bupropion sont presque la norme.La niche est gigantesque. Mais ce n’est pas tout. Certains antidépresseurs poussent au suicide. Et ça, c’est un fait. Il y a quelques semaines, des millions de personnes ont été choquées par le suicide de l’acteur Robin Williams. Iné- vitablement, sans connaître le fond de l’histoire, car tous ces contextes émotionnels sont loin d’être simples, j’ai repensé à mon ami d’enfance Patrick,qui lui aussi s’était donné la mort il y a presque deux ans.Et d’une conversation avec un de mes ami neurologue au sujet de cas similaires, qui s’en était suivi. Des personnes optimistes et joyeuses de nature,qui passent par un moment de fond de vague, qui prennent des antidépresseurs et qui se suicident.Très souvent par pendaison. Un profil que l’on retrouve de façon régulière.Aussi simple que ça. Car les antidépresseurs n’empêchent pas la souffrance,mais il la cachent. Et surtout ils enlèvent toute volonté. Et donc, la volonté de vivre.Les antidépresseurs gomment l’âme,me disait quelqu’un récemment. Le suicide est le plus grand tueur d’hommes, après les acci- dents de voiture, le cancer et les maladies cardiovasculaires. Six suicides se produisent chez nous, chaque jour (1) .Avec une majorité en Wallonie. 72% des personnes qui se suicident en Belgique sont des hommes.Tout comme dans beaucoup de pays, la catégorie professionnelle qui semble la plus touchée, ce sont les agriculteurs. Une étude américaine s’est penchée sur la relation qui existe entre l’utilisation des pesticides, la dépression et le suicide (2) . Deux pesticides utilisés couramment par les agriculteurs, les organophosphates et le carbamate peuvent générer la dépres- sion. Or, il existe des liens avérés entre les composants des organophosphates et un risque accru de suicide.Un contact avec des organophosphates ou de carbamates génère des migraines, des nausées,une raideur des muscles,la diarrhée,une salivation et une transpiration excessive ou des difficultés respiratoires. Des expositions sévères peuvent causer un œdème pulmonaire, des crises d’épilepsie et même entraîner la mort. Certaines recherches suggèrent qu’une dépression résultant d’un empoi- sonnement grave de ce type,traitée avec des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, comme le prozac, le zoloft ou le paxil, accroît de façon formelle le risque de suicide. Une conséquence de plus de l’utilisation des produits phytosanitaires sur la santé des agriculteurs. Si vous avez autour de vous des personnes qui prennent des antidépresseurs, et c’est fort probable, dites-leur qu’il existe de nombreuses solutions naturelles pour s’en sortir. Isabelle Cornette,notre chroniqueuse phytothérapie peut en témoigner, puisque ce sont les plantes qui l’ont sauvée un jour,il n’y a pas si longtemps. Elle en témoigne page 78. Les plantes, millepertuis, passiflore ou griffonia, la luminothérapie, le sport ou la médi- tation, les huiles essentielles ou la psychologie énergétique, il existe une multitude de moyens.Il faut en parler… Anne Gillet 1. www.preventionsuicide.be 2. www.suicidefindinghope.com/content/pesticides_and_depression, Pesticides and Depression,By Michael R.Rosmann,Ph.D.and Lorann Stallones,M.P.H.,Ph.D., Colorado State University RÉDACTION Clos Chapelle-aux-Champs, 30 bte 1.30.30 B-1200 Bruxelles Tél 02/880 62 60 - Fax 02/880 62 59 E-mail: redaction@bioinfo.be Site: www.bio-info.com DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Alexandre Imbert DIRECTEUR DÉLÉGUÉThomas Frangin RÉDACTRICE EN CHEF Anne Gillet Ont collaboré à ce numéro : Didier Dillen,Carine Anselme, Pol Grégoire,Jérôme van der Putt, Julien Kaibeck,Colette Barbier, Anne-Marie Goerres,François Couplan, Raffa,Michèle Cédric, Yves Rasir, Luc Ruidant,Jean-Noël Leboutte, André Roux,Isabelle Cornette, Françoise Gailhaguet,Manon Bellevoie, Isabelle Petiot,Carol Panne, AgatheThine,Nicolas Cardinault. PUBLICITÉ Commerciale : Cathérine Smith catherine@bioinfo.be - 02/880 62 61 ADMINISTRATION Isabelle Lefebvre isabelle@bioinfo.be - 02/880 62 68 MAQUETTE Thierry Laurent, John Sivirine. ÉDITEUR  Alma Service sprl Clos Chapelle-aux-Champs, 30 bte 1.30.30 B-1200 Bruxelles - Belgique TVA BE 0434 321 260 Tirage 44.000 exemplaires IMPRESSION CORÉLIO PRINTING sur papier 100 % recyclé et blanchi sans chlore Prochain numéro : octobre 2014 CRÉDITS PHOTO Couverture  © Suppa - Lilapik.com. 03_03_BI144.indd 3 26/08/14 19:48
  • 4. 4 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Les sulfites,mieux vaut les éviter ACTUALITÉS En bref Valériane fête ses 30 ans ! ...................................................6 Environnement Carlo Di Antonio pour une caution sur les canettes ........................................................................6 Biofocus Savez-vous planter de bonnes pommes de terre ? Le RABAD fait campagne !..................................................6 Actus Le sucre accroît le risque de cancer du sein.................8 ALIMENTATION Nutrition L’œuf, bon ou mauvais pour le cholestérol ?.............10 Cuisine tonique Crémeux de tomates à l’andalouse et caviar d’aramé...................................................................12 Le légume du mois Le pourpier a tout bon !....................................................14 Plantes gourmandes Les aromates sauvages pour parfumer ses repas ..16 In vino bio Vivent les vignerons qui vendangent à la main !..........18 Nutrithérapie La citrulline, contre l’hypertension...............................20 Mieux de le savoir Les OGM nous envahissent.............................................22 Mieux de le savoir Les sulfites, dans les vins mais aussi dans les fruits secs..........................................24 SANTÉ Mycothérapie Une bonne poêlée de champignons, ça réchauffe !.....26 Aromathérapie Spécial femmes......................................................................28 Gemmothérapie Renforcer ses défenses immunitaires avant l’automne.........................................30 Phytothérapie Le figuier, facile à digérer...................................................32 Avantage nature Levure de bière: choisissez-la revivifiable...................34 Sport et santé Le canicross a du chien !....................................................38 Mieux de connaître Le voyage intérieur de la descente des Nœuds.......40 BIEN-ÊTRE & BEAUTÉ Bien-être Traverser le feu pour vaincre définitivement ses peurs .................................................42 Au naturel Masques de beauté maison .............................................44 FAMILLE Education Développez les huits intelligences de vos enfants !..48 Enfants Vive la rentrée, à bas les poux !........................................52 ÉCOTOURISME Eco-Gîtes La Ligule, à La Louvière, à découvrir absolument ....54 MAISON Batibio Les circuits courts pour les matériaux de construction...............................................56 Energie Nouvelle Produire de l’électricité au fil de l’eau............................58 Jardin Du cru et du vert tout l’hiver ...........................................60 CONSO DOSSIER .......................................................................................................62 Certification Bio La garantie bio s’étend dans le secteur Horeca.........70 Economie&Ecologie Produire de l’eau chaude en ventilant............................72 Shopping Fûté Un dealer de chocolat? C’est Chocolero !..................74 RENCONTRE Interview Isabelle dans son Jardin des Merveilles..........................78 Michèle Cédric Un initié Inca............................................................................78 AGENDA Autant prévoir Bruxelles Champêtre pour tous......................................82 Autant prévoir Rendez vous les 11 et 12 octobre pour le Zaden Festival des Graines!.............................................86 Petites annonces .......................................................................................................88 Infos pratiques Grille des petites annonces................................................90 La citrulline,alliée des sportifs et des seniors La mode éthique trouve enfin son style 20 DOSSIER 62 24 144-04-05_sommaire.indd 4 27/08/14 00:22
  • 5. 5 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 N°144 SOMMAIRE Les champignons à déguster sans modération ! La garantie bio arrive au resto 26 70 Supportez le Festival des graines ! Sainte-Catherine & Mérode 43, Quai au Bois à brûler 1000 Bruxelles 02 / 218 24 81 176, Rue de Linthout 1040 Etterbeek 02 / 735 26 35 /farmstore.be/farmstore.be Venez nous rendre visite ce dimanche 21 septembre à BRUXELLES CHAMPÊTRE ou dans l’un de nos 2 magasins! des milliers de références en Bio, Besoin d’informations? uun mail à info@farmstore.be On vous attend avec le sourire! Ouvert lundi de 14h à 19h30 mardi à vendredi de 10h à 19h30 samedi de 10h à 18h dimanche de 10h à 14h 1000 bruxelles 1040 Etterbeek 4 86 144-04-05_sommaire.indd 5 27/08/14 00:22
  • 6. 6 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Pas n’importe quoi Une nouvelle marque belge pour de beaux vêtements bio. Parce qu’elle était persuadée qu’il était possible de fabriquer des sweats sexy et cool sans que ce soit au mépris de qui que ce soit, Katrien Smets a lancé sa marque baptisée « Pas n’importe quoi ». La créatrice belge propose une première collection de basiques en coton bio, fabriquée dans des conditions éthiques enTurquie et au Pakistan.Au rendez- vous, une collection qui joue la carte du bio à 100 % - du coton, en passant par les étiquettes, jusqu’à l’encre - et de l’éthique, elle a d’ailleurs reçu deux certifications « Fairwear » et « Gots ». Pour l’instant, la première collection de Katrien Smets est vendue entre 65 € et 129 € dans seulement deux points de vente en Belgique et sur son e-shop, qui sera mis en ligne au cours des prochaines semaines. Valériane : c’est la fête ! On est toujours ravis de voir arriver la date de ce must des rencontres bio ! Cette fois, encore un plus, puisqueValériane fête ses 30 ans. Mais pas que ! Ce sont aussi les 50 ans de Nature & Progrès, puisque l’association est née en 1964 (déjà !) en France (et en 1976 en Belgique). Alors, pour fêter tout cela dignement, un espace spécial sera réservé à des producteurs venus des 4 coins de l’Hexagone et tous détenteurs de la Mention Nature & Progrès. Cette année, l’écobioconstruction est mise à l’honneur, avec un village spécialement dédié à ce thème au centre du salon. Pour Nature & Progrès, tout le monde peut, qu’il soit locataire ou propriétaire, rendre son habitat plus sain, plus agréable ou encore moins énergivore. Du vendredi 05/09 au dimanche 07/09 à Namurexpo. Taste Of Brussels C’est la première édition de cet événement dédié à la promotion des filières de production alimentaire urbaine. S’alimenter de manière à la fois respectueuse de sa santé et de l’environnement constitue aujourd’hui un véritable défi, tout spécialement pour les personnes qui habitent en ville. Qui rassemblera des producteurs agricoles urbains ainsi que quelques transformateurs typiquement bruxellois et distributeurs de proximité. Peut-être que dans votre quartier l’on peut trouver des potagers écologiques ou encore une culture de champignons ou des cultures de cresson tout près de chez vous? Village Partenaire, 15 rue Fernand Bernier à St-Gilles Le vendredi 19 septembre à 14h00 C’EST BIO LAVIE ACTU / BIOFOCUS PESTICIDES ET BIODIVERSITÉ On n’en finit pas de découvrir les dégâts des pesticides sur l’environnement et la santé. Cette fois, c’est une nouvelle « méta-analyse » qui dresse un tableau de l’impact des pesticides sur la biodiversité qui nous est proposé. Pas rassurant. Les pesticides étudiés sont les « néonics », des pesticides à base de néonicotinoïdes et de fipronil accusés de causer des dommages importants à de nombreuses espèces d’invertébrés utiles et de jouer un rôle clé dans le déclin des abeilles. Les catégories d’espèces les plus touchées sont les invertébrés terrestres tels que les vers de terre. Le 2ème  groupe d’espèces le plus touché par les pesticides sont les insectes pollinisateurs (abeilles, papillons, etc.). Enfin, les invertébrés aquatiques et les vertébrés tels que les oiseaux. Parmi les dommages chroniques possibles, on relève la perte de mémoire ou d’odorat, une perte de fécondité, un comportement trophique altéré et une diminution de l’apport alimentaire, y compris un butinage amoindri chez les abeilles, une capacité altérée du ver de terre à creuser des tunnels, des difficultés à voler et une sensibilité accrue aux maladies. www.consoglobe.com On sait quelles espèces meurent LeRabadfaitcampagnepour labonnepommedeterre! Après le chocolat, les huiles, la viande bovine, le Réseau des acteurs bruxellois pour l’alimentation durable (Rabad), lance une nouvelle campagne d’information sur la face cachée des aliments du quotidien, avec en ligne de mire, la très belge pomme de terre et un concours sympathique à la clé ! À Bruxelles, l’union fait aussi la force dans le domaine de l’ali- mentation durable ! Depuis 2008, la capitale possède son réseau d’acteurs désireux de promouvoir une autre façon plus responsable de s’alimenter. Il réunit pas moins de quarante deux organisations issues de nombreux horizons (agriculteurs, distributeurs, restaurateurs et ONG) et l’une de ses tâches est de contribuer à faire connaître les principes de l’alimentation durable auprès du grand public et à rendre celle-ci plus accessible. La face cachée de l’assiette Pour ce faire, le réseau a notam- ment créé un site baptisé « Scan- nez vos produits »,dont l’objectif est d’aider le consommateur à se retrouver au sein d’un sys- tème alimentaire de plus en plus opaque et victime de scandales en tous genres. « L’idée est de faire réfléchir le consommateur aux produits qu’il achète tous les jours et ce qui se cache parfois derrière. Nous donnons beaucoup d’infor- mations sur le produit en lui-même, ses aspects nutritionnels,mais nous révélons aussi les aspects cachés de la production d’un aliment, ses inci- dences sur l’environnement, la bio- diversité, la santé... », détaille Rob Renaerts,coordinateur du Rabad. Tous les quatre mois environ, « Scannez vos produits » passe un nouvel aliment sous la loupe.Cela a été le cas de la viande bovine, de l’huile alimentaire,du chocolat, des lentilles et des légumes secs, ainsi que des pommes. « Ce sont des produits courants que l’on croit connaître, et sur lesquels il existe pourtant beaucoup de choses que le consommateur ignore, comme le mode de production ou l’origine. Les gens ont souvent une image assez romantique de l’agriculture que nous nous efforçons de corri- ger, ou ils n’achètent qu’en fonction du prix », reprend Rob Renaerts. OGM, agriculture intensive et industrielle,pesticides,oligopoles commerciaux, destruction des forêts tropicales pour l’alimenta- tion du bétail, guerre des prix et politique d’exploitation des agri- culteurs, sont quelques-unes des 144-06-07-actu bio focus.indd 6 27/08/14 00:01
  • 7. 7 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 dérives dénoncées par le Rabad au travers de son site. Bons choix culinaires Mais celui-ci ne se contente pas de mettre en lumière les aspects moins reluisants et cachés de nos aliments de tous les jours. Il s’ef- force aussi de donner des alter- natives,de proposer les meilleurs choix (comme les produits bio et de saison),et même des conseils culinaires. Un exemple ? Saviez- vous que l’essentiel des lentilles consommées dans l’Union euro- péenne est importé du Canada, d’Inde ou deTurquie ? Ensemble, ces trois pays représentent 70% de la production mondiale. En consommant des lentilles qui en proviennent, le consommateur contribue donc à la destruction des filières agroalimentaires pay- sannes et de la biodiversité locale, ainsi qu’à la production de gaz à effet de serre libérés pendant le transport, explique le Rabad. Il existe heureusement des alter- natives européennes, dont les plus connues sont les lentilles vertes AOC du Puy. Saviez-vous aussi que pour garder les plants de pommes de terre sains le plus longtemps possible, on prévoit un arrosage contre les mau- vaises herbes et de dix à quinze arrosages contre le mildiou,sans compter ensuite une défoliation chimique pour livrer les patates en temps et en heure à l’industrie de transformation. Village de la patate De patate, il va justement en être beaucoup question avec la nouvelle campagne du Rabad qui porte sur ce tubercule si cher au cœur et à l’estomac des Belges. Outre les informations en ligne consacrées à la patate, son his- toire, ses différents modes de culture (industriel, bio, OGM), sa conservation (avec un passage sur l’irradiation), les variétés ou les circuits de distribution à privilé- gier,le Rabad a aussi mis les petits cornets de frites dans les grands en proposant lors de la prochaine édition de Bruxelles champêtre, un mini-village entièrement dédié à la pomme de terre ! « Nous aurons des membres qui organiseront des ateliers de cui- sine pour adultes et pour enfants, d’autres qui montreront comment cultiver des pommes de terre en « tour » ou donneront des informations sur les pommes de terre OGM ». « Un agriculteur sera aussi présent avec des pommes de terre d’an- ciennes variétés et il y aura une frite- rie bio ! »,se réjouit Rob Renaerts. En lien avec ce thème,un sympa- thique concours sera organisé (*). But du jeu,déterminer qui,parmi les trois cultivateurs à s’être lan- cés dans la culture de pommes de terre en « tour »,a obtenu la plus belle récolte lors de la clôture du concours le 21 septembre à Bruxelles champêtre.À la clé un chèque cadeau de 250 € offert par Edenred. De quoi retrouver la patate ! Didier Dillen (*)Tous les détails sur le site du Rabad. Les réponses doivent être envoyées avant le 20/9. Burkina en mountainbike L’idée est née un soir autour d’un barbecue entre 3 amis,tous associés dans leur initiative au travail de l’ONG Broederlijk Delen qui a son homologue francophone Entraide & Fraternité. L’objectif :David Scholts,Mathieu Leroux et Kurt Moerenhout vont parcourir,entre le 24 octobre et le 4 novembre,pas moins de 500 km à vélo à travers le Burkina Faso,afin de venir en aide à un des pays les plus pauvre de l’Afrique,mais aussi porteur de nombreux espoirs. Leur mission consiste à venir en aide aux populations locales,grâce aux différents sponsors susceptibles d’accompagner la démarche de l’ONG précitée. www.dwarsdoorburkina.be Le plein de papier ? Demain,on roulera au papier plutôt qu’au diesel.La promesse de réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre grâce à un carburant vert se précise.Les biocarburants de seconde génération,issus de la gazéification de la biomasse,sont déjà opérationnels.Diesel synthétique, biogaz,diméthyléther (DME) et méthanol.Le groupeVolvo a développé des moteurs adaptés à chacun d’entre eux afin de les tester.Ils permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 75% et jusqu’à près de 100% ! Le plus prometteur d’entre eux,produit à partir de la fabrication de pâte à papier, est testé actuellement sur des camions en Suède. www.novethic.fr 10 cents par canette Carlo DiAntonio,Ministre wallon de l’Environnement,de l’Aménagement du territoire,de la Mobilité et desTransports, desAéroports et du Bien-être animal a reconnu que laWallonie était une des régions les plus sales d’Europe et travaille sur un plan propreté.Il s’agit de mesures concrètes qui devraient être prises dès septembre sur un planning de deux ans. Avec,par exemple,une consigne de dix sur les canettes.Selon les chiffres du ministre,5% des canettes ne sont pas récupérées et se retrouvent au bord des routes ou dans les champs.Outre l’aspect environnemental,les coûts de ramassage sont importants:20 millions d’euros pour la Région pour les voiries régionales et les autoroutes,mais des centaines de millions pour les communes.  www.sudinfo.be Un vélo-machine à laver Le designer Li Huan a lancé un projet alliant sport et économie d’énergie nommé BikeWashing Machine pour laver son linge sale.Le concept est simple :coupler un vélo d’appartement à un tambour de machine à laver. Pour laver son linge,il faut donc pédaler car c’est la seule source d’énergie qui permet de faire fonctionner la machine. La BikeWashing Machine permet ainsi d’allier effort et efficacité :faire du sport et prendre soin de sa santé tout en lavant son linge sale,et tout cela en faisant des économies d›énergie ! Sans compter qu’elle représente une vraie source de motivation pour faire du sport. www.yankodesign.com http://www.bioaddict.fr Pour garder les plants de pommes de terre sains le plus longtemps possible, on prévoit un arrosage contre les mauvaises herbes et de dix à quinze arrosages contre le mildiou ! Infos : Rabad. 0488/99.44.88 www.rabad.be Des membres du Rabad montreront comment cultiver des pommes de terre en « tour ». 144-06-07-actu bio focus.indd 7 27/08/14 00:01
  • 8. 8 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 1448 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 26 EN BREF ACTU / SANTÉ Femmes enceintes, évitez les pesticides! Une étude américaine menée auprès de 1000 femmes califor- niennes suggère, sans le démon- trer toutefois formellement, que l’exposition aux pesticides au cours des deuxième et troi- sième trimestres de grossesse augmenterait le risque d’autisme. Pour Janie Shelton, qui a dirigé cette étude, ces résultats sont une raison suffisante pour que «les femmes enceintes veillent à éviter tout contact avec les produits chimiques de l’agriculture». Bouger contre Alzheimer Une activité physique modérée peut préserver de la maladie d’Alzheimer: c’est ce que montre une étude médicale américaine menée auprès de personnes à risque génétique de développer la maladie. Selon les chercheurs, l’activité physique éviterait la perte de volume de l’hippocampe, la région cérébrale responsable de la mémoire et de l’orientation spatiale, première cible de la maladie d’Alzheimer. Le hard-rock tape sur la tête Le headbanging, pratique qui consiste à secouer violemment la tête sur de la musique hard rock et/ou heavy metal, peut se révéler très dangereux: outre le traumatisme crânien qu’a présenté un quinquagénaire alle- mand un mois après avoir assisté à un concert de Motörhead, il peut être à l’origine du fatal coup du lapin, de dissections de l’artère carotide ou de fractures de la deuxième vertèbre cervicale. Très chers perturbateurs endocriniens L’exposition de la population aux perturbateurs endocriniens coû- terait quatre milliards d’euros par an au système de santé français, selon un rapport publié le 18 juin dernier par l’Health and Environ- ment Alliance (HEAL), l’alliance européenne pour la santé et l’environnement qui rassemble une soixantaine d’associations de la société civile, de syndicats de soignants et de mutuelles. M argarines, pro- duits laitiers frais et yaourts, sauces condimentaires et autres aliments « enrichis en phytostérols ou en phytostanols», composés réputés pour leurs propriétés hypocholestérolé- miantes,ne sont pas des moyens efficaces pour prévenir les mala- dies cardiovasculaires. Telle est la conclusion sans appel de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimenta- tion, de l’environnement et du travail (ANSES) qui a publié le 26 juin dernier le rapport d’une expertise publique demandée en 2010 par l’UFC-Que choisir. Même si, de l’avis de l’Auto- rité européenne de sécurité alimentaire (EFSA), les phytos- térols permettent de réduire d’environ 10 % la cholestéro- lémie et la concentration en LDL-cholestérol, les experts de l’ANSES précisent que cet effet ne s’observait que pour des apports plus élevés (entre 1,5 et 2,4 g par jour) que ceux observés Vous craignez pour votre taux de cholestérol? Vous êtes une cible de choix pour les services marketing… Sauf que les produits du commerce enrichis en phytostérols ou en phytostanols ne sont pas efficaces pour réduire les risques cardiovasculaires, prévient l’ANSES. en France (moins de 900 mg par jour).Rappelant que ces produits sont à éviter chez les enfants,que leur consommation diminue la concentration de bêta-carotène et augmente la phytostérolémie, deux effets qui pourraient éle- ver le risque cardiovasculaire, l’ANSES invite les personnes soucieuses de leur cholestérol à consulter un professionnel de santé, seul à même d’indiquer les mesures hygiénodiététiques, voire les traitements adaptés. Clara Delpas Le sucre dope le risque de cancer du sein U ne étude canadienne menée par le Pr Caro- line Diorio à l’Uni- versité Laval (UL, Québec) montre un lien entre consommation de sucre et risque de cancer du sein. Publiée par la revue BMC Public Health au mois de juin dernier,elle vient ajouter un autre élément à la déjà longue liste de maux attribués au sucre. Cette étude a été menée auprès 1555 femmes de tous âges, 776 non ménopausées et 779 ménopausées, qui devaient cocher dans une liste de 161 aliments et boissons sucrées ce qu’elles avaient consommé au cours de l’année précédente. N’étaient pris en compte que les sucres ajoutés, et donc pas les fruits et légumes.Ces femmes subissaient ensuite une mammo- graphie permettant d’évaluer leur densité mammaire.Conclu- sion: les femmes ménopausées qui consomment des quantités importantes d’aliments sucrés et Consommer des sucres ajoutés augmente la densité mammaire et le risque de développer un cancer du sein. les femmes non ménopausées qui boivent beaucoup de boissons sucrées présentent une densité mammaire augmentée, ce qui a une portée certaine sur le risque de cancer du sein,même si cette augmentation reste relativement peu importante (à peine 3% par rapport à la normale). La cher- cheuse soutient que les écarts seraient plus prononcés chez celles qui consomment plus de sucres ajoutés. En mars 2014, l’OMS abaissait de 10 à 5 % la limite recommandée pour le sucre dans la ration calorique quotidienne. «Ce qui correspond à 6 cuillères à thé de sucre», pré- cise Caroline Dorio. Un plafond vite atteint quand on sait que la moindre cannette de boisson gazeuse en contient dix! C.D. Les phytostérols peu efficaces contre le cholestérol consum 144-8-9-actusfrance-ok.indd 8 26/08/14 19:37
  • 9. 9 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Sans sucres, c’est garanti ! Notre nouvelle variation végétale au yaourt Natural, ne contient pas de sucres, pas même un soupçon. De plus, nous avons réussi à garder son bon goût et même à améliorer son onctuosité. Et parce que le plaisir ne connaît pas de limites, il y a 1001 façons de savourer ce délicieux produit. Il entre avec bonheur dans vos petits-déjeuners, smoothies, desserts, sauces, dips, on en passe et des meilleures. Donnez libre cours à votre créativité, prenez des photos de vos recettes et partagez-les sur Instagram avec #provamel. Suivez-nous sur sans sucres sans limites nouveau consumer_ad_DEF_FR_195x275.indd 1 18/07/14 14:24 144-8-9-actusfrance-ok.indd 9 26/08/14 19:37
  • 10. 10 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 14410 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014– N°26 ALIMENTATION / NUTRITION Dangers du cholestérol, mythe ou réalité ? L e corps médical certi- fie qu’il est nécessaire voire indispensable de faire baisser un taux de cholestérol sanguin trop élevé afin d’éviter l’infarctus du myocarde. Cette pathologie qui est la pre- mière cause de mortalité dans nos sociétés occidentales,résulte de l’obstruction d’une artère par un caillot sanguin privant ainsi le muscle cardiaque de l’oxygène nécessaire à sa contraction. Réputation surfaite Si ce processus touche essen- tiellement les artères coronaires, celles qui entourent le cœur, il peut aussi atteindre les artères cérébrales pour causer un acci- dent vasculaire cérébral obstruc- tif (AVC ischémique) pouvant provoquer des séquelles comme la paralysie ou la mort. Les AVC constituent la première cause de handicap chez les adultes.Or ,depuis peu,un nombre croissant de chercheurs et de scientifiques indépendants affirment haut et fort qu’un taux même élevé de cholestérol n’intervient que de façon mineure, voire même pas du tout, dans l’étiologie des maladies cardiovasculaires dites obstructives (1). Bien que très controversés par un certain système médical, leurs argu- ments solidement étayés sur le plan scientifique méritent d’être connus et approfondis. Lipide fondamental Le cholestérol, loin d’être un poison, n’est rien d’autre qu’un lipide de la famille des stérols,na- turellement présent dans chacune des cellules de notre corps. Les trois-quarts de sa production sont fabriquésparlefoie.S’ilreprésente au total 2% de notre masse corpo- relle,c’est le cerveau qui en est le plus abondamment pourvu (25% du cholestérol total). Un déficit en cholestérol cérébral augmente d’ailleurs considérablement les risques de dépression nerveuse,et de troubles de la mémoire.Selon le professeur Frank Pfrieger du Centre de Neurochimie de Stras- bourg, le cholestérol intervenant dans la formation et le renouvel- lement des synapses (connexions entre neurones),joue un rôle fon- damentaldansl’apprentissagedela mémoire.Commec’estunprécur- seur des acides et des sels biliaires, il favorise la digestion des graisses Le cholestérol figure parmi les dangers sanitaires les plus redoutés. Il est vrai que l’industrie pharmaceutique relayée par le corps médical nous serine en boucle depuis des décennies qu’il est nécessaire et même indispensable de faire baisser un taux de cholestérol sanguin trop élevé pour préserver nos artères. Un positionnement aujourd’hui remis en question par de plus en plus de scientifiques. Le cholestérol, loin d’être un poison, n’est rien d’autre qu’un lipide naturellement présent dans chacune des cellules de notre corps. 144-10-11-nutrition_cholesterol-new.indd 10 26/08/14 19:43
  • 11. 11 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 commelesindispensablesoméga-3 aux effets neuro et cardio- protec- teurs.Àcetégard,uneffondrement des taux de cholestérol constitue un marqueur de l’insuffisance des fonctions hépatiques.C’est le cho- lestérol présent dans la peau et sous l’action du soleil qui se trans- forme en vitamine D,prévenant la décalcification et l’ostéoporose, mais aussi l’apparition de certains types de cancers comme ceux du sein,du pancréas et du côlon (2).Il est aussi intéressant d’observer que l’on comptabilise davantage de cancers chez les patients sous médicaments hypocholestérolé- miants (statines). Maladies cardio-vasculaires ? Les observations scienti- fiques montrent que pour 75% des patients ayant subi une crise cardiaque, leur taux de choles- térol ne dépasse pas les normes établies.Plus encore,dans de très nombreuses études, un taux bas de cholestérol est associé à une espérance de vie plus courte après 65 ans. Une étude du Dé- partement de Médecine Cardio- vasculaire de l’Université deYale a conclu que les personnes âgées ayant peu de cholestérol meurent deux fois plus souvent de crise cardiaque que celles ayant beau- coup de cholestérol.Cerise sur le gâteau, une étude publiée dans la prestigieuse revue médicale The Lancet en arrive à la conclusion qu’un taux élevé de cholestérol diminue le risque de décès toutes causes confondues. Les troubles cardiaques trouvent leur origine dans la conjugaison de plusieurs facteurs commelasédentarité,letabagisme, l’hypertensionartérielle,l’alimenta- tion,etc.Les fonctions biologiques du cholestérol sont telles qu’on peut le considérer comme une substance utile pour la santé. Alain Mahieu L’œuf, un aliment de référence pour le cœur Un œuf chaque jour chasse le cardiologue pour toujours L’œuf a été et reste toujours le plus suspecté dans la chasse au cholestérol.Et pourtant sa richesse et son équilibre en acides aminés essentiels hautement bio- disponibles,en font un modèle diététique exemplaire, particulièrement indiqué pour le muscle cardiaque. De plus, le jaune contient des graisses phosphorées, comme la lécithine, aux propriétés hépato-protec- trices et anticoagulantes. La lécithine a, en effet, la faculté d’émulsionner les graisses résiduelles qui cir- culent dans le sang et par conséquent de réduire les risques de thrombose, par exemple. La richesse en cholestérol de l’œuf (250 mg) en fait un aliment santé par excellence que l’on peut consommer journaliè- rement.Si une très forte consommation d’œufs peut faire monter le taux de cholestérol sanguin, c’est de façon insignifiante. Une étude publiée en 2008 et effectuée sur 21000 sujets, pendant 20 ans, a montré qu’une consommation hebdomadaire de six œufs, n’avait aucune incidence sur les troubles cardio-vasculaires (3). Pour préserver les qualités nutritives de l’œuf, il faut le cuire à la coque, ou mollet ou encore poché. Le jaune d’œuf cru est bien sûr l’idéal (on l’utilise dans la mayonnaise). Par contre, les œufs cuits durs , les omelettes et les œufs brouillés, cuits à tempéra- ture excessive, présentent des protéines coagulées devenues toxiques et inutilisables pour l’organisme. de façon insignifiante. Une Aide la glande masculine Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe, des pépins de courge et du zinc PROPROSTEX® Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe, des pépins de courge et du zinc www.via-natura.com Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe, des pépins de courge et du zinc Contient du sabal, renforcé avec l’épilobe, des pépins de courge et du zinc www.via-natura.com 10% * *de réduction à l’achat d’un produit VN_BIO INFO PROPORSTEX_ADV_0914.indd 1 8/08/14 15:27 (1) C’est ce qu’affirment, entre autres, Michel de Lorgeril, cardiologue, chercheur au CNRS, Philippe Even, rhumatologue, professeur émérite à l’université Paris Descartes ou encore le Dr Malcom Kendrick (Société européenne de cardiologie). (2) Voir à ce propos les travaux de John White et David Goltzman, chercheurs à la Faculté de Médecine de l’Université MC Gill, Montréal. (3) Source : Professeur Djousse L., et Gaziano, J.M., Circulation, Edition en ligne accélérée, Boston. 144-10-11-nutrition_cholesterol-new.indd 11 26/08/14 19:43
  • 12. 12 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 ALIMENTATION / CUISINETONIQUE Crémeux de tomates à l’andalouse Matériel : Couteaux chinois & d’office • Blender • Planche Ingrédients pour 4 couverts : 4 à 8 belles tomates de pleine terre • 1 courgette jaune ou 1 pâtisson • 1 à 2 poivrons rouges • 1 pointe d’ail • 1 trait de vinaigre de pomme non pasteurisé • 1 filet d’huile d’olive • Piment rouge selon le goût Pour la sauce cuite : 30 gr d’aramé réhydraté 7’ et égouttée • 1 bel oignon rouge en brunoise • 1/2 tasse de ciboule de chine et fleur • 1 trait de vinaigre de pomme non pasteurisé • Huile d’olive et fleur de sel selon le goût 1/2 botte d’estragon ou de menthe ciselé • Piment rouge selon le goût De plus : 1 salade ciselée finement (laitue,iceberg,lolo...) MÉTHODE : Assemblez et mixez les ingrédients haute vitesse et réservez. Assemblez et mélangez les ingrédients du caviar d’algues. Dressez la salade au fond des bols, versez la soupe et décorez avec le caviar. Pour un repas plus com- plet ajoutez du pain essénien et des graines germées de luzerne (alfalfa). DIGESTION : ÉVITER L’ASSOCIATION TOMATES ET FÉCULENTS Ce plat peut très bien convenir comme entrée à un plat carné (poisson, viande ou œufs) car sa base énergétique est peu consé- quente : les algues et l’huile. En ajoutant du pain essénien et des graines germées de luzerne on augmente la base énergétique du plat avec des protéines et des glucides prédigérés par la germi- nation, ce qui les rend compa- tibles avec l’acidité de la tomate. En effet, la tomate, étant un fruit acide, ne se mélange normale- ment pas aux féculents comme les céréales du pain essénien ou, la luzerne qui est une légu- mineuse. Lors du processus de germination des graines,les pro- tides, glucides et lipides qu’elles contiennent sont prédigérés ce qui les rend beaucoup plus rapidement assimilables et donc compatibles avec les fruits ou les légume-fruits. Non germées, ces graines complexes ralentiraient beaucoup trop la digestion au niveau de l’estomac et le bol alimentaire fermenterait créant de l’alcool et des toxiques. Le respect des bonnes associations alimentaires est le garant d’une digestion optimale assurant un rendement supérieur pour une dépense énergétique minimale. En effet, digérer demande de l’énergie à notre organisme et si ça se passe de manière chaotique le bilan final peut être négatif :une grande dépense pour un petit rendement ! Les coups de pompe, bien connus des étudiants et de leurs profs, après un sandwich composé de pain blanc, mayon- naise, laitue, tomate, fromage et/ ou charcuterie, sont le parfait exemple d’associations erronées où le féculent raffiné fréquente les protéines et graisses animales plus l’acidité de la tomate ; un mélange explosif ! Pol Grégoire Alimentation vive selon Pol Grégoire Pour en savoir plus sur les activités de l’Alimentation vive: polgregoire@skynet.be ou www.polgregoire.org Caviar d’aramé aux oignons rouges et à l’estragon 144-12-13-cuisine tonique-ok-liens.indd 12 26/08/14 17:14
  • 13. 13 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 144-12-13-cuisine tonique-ok-liens.indd 13 26/08/14 17:14
  • 14. 14 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 14414 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 26 ALIMENTATION / LE LÉGUME DU MOIS Françoise Gailhaguet est coach en cuisine saine et gour- mande,créatrice de recettes, rédactrice et auteur du blog www.saveurscroisees.com. Le pourpier,discret mais royal! L e pourpier est très ro- buste et prolifique. On consomme ses feuilles, épaisses, charnues et croquantes, au goût incompa- rable, à la fois acidulé, citronné et poivré. Il pousse parfois à l’état sauvage, au ras du sol ; on le reconnaît à ses tiges rosées. Les varié- tés cultivées se dressent plus verticalement;la tige et la feuille partagent le même vert profond. Sa production est malheureuse- ment encore confidentielle,mais avec un peu de persévérance,on peut le retrouver sur les marchés et avec un peu de chance, dans les paniers bio. Connu depuis l’Antiquité et à l’honneur dans de nom- breuses cuisines, notamment en Grèce,enTurquie et en Chine,le pourpier est réputé en plus de ses qualités gustatives pour ses vertus nutritionnelles exceptionnelles. Hypocalorique, ce végétal de choix est une bonne source de minéraux et de vitamines. Il est riche en potassium, magnésium, fer, phos- phore, calcium, mais aussi en vitamines C, carotènes et vita- mines du groupe B (B1, B2, B3, B6 et B9).Sa richesse en antioxy- dants et en acides gras oméga 3 en fait un excellent aliment pour lutter contre le vieillissement cel- lulaire et les maladies cardiovas- culaires. En médecine chinoise, on le considère comme un anti- infectieux des voies urinaires et intestinales Françoise Gailhaguet Le plus À la poêle ou en smoothie Le pourpier se savoure cru le plus souvent.On choisit les tiges les plus jeunes en ne conservant que les feuilles et les tiges tendres,et on compose des salades aussi variées qu’originales (concombre,quinoa,fromage,fruits,…). Pour étonner et se désaltérer,on peut aussi le consommer en smoothie avec des fruits.Il est possible également de le cuire,mais vraiment très peu,pour qu’il conserve son croquant.Rapidement saisi à la poêle avec une pointe d’ail,le pourpier est un régal.En soupe,il est aussi exquis,en y parsemant un peu de parmesan ou de poudre d’amande. Négligé par certains, considéré bien souvent comme mauvaise herbe, le pourpier est cueilli avec délicatesse par d’autres, grands amateurs et connaisseurs de ses multiples bienfaits. Temps de préparation:10 minutes Temps de cuisson:5 minutes Pour 4 personnes 1 grosse poire • 2 poignées de pousses d’épinard • 2 poignées de pourpier • 1 citron •  2 crottins de Chavignol (ou autres fromages de chèvre affinés d’environ 60 g) • 2 c.à soupe de sirop de Liège ou de miel d’acacia • 1 belle poignée de graines germées (luzerne,chou,radis,…) • 4 c.à soupe d’huile de noix •  1 c.à soupe de vinaigre de cidre • sel et poivre. 1. Laver les feuilles d’épinard,bien les essorer.Rincer abondamment les feuilles de pourpier et les faire tremper quelques instants dans de l’eau vinaigrée.Bien les essorer.Presser le jus du citron.Couper les fromages en deux.2. Couper la poire en deux,ôter le trognon central et la couper en fines lamelles dans le sens de la longueur.Y verser aussitôt le jus de citron afin d’éviter qu’elles ne noircissent.3. Positionner le four sur grill. 4. Dans un saladier,placer les feuilles d’épinard et de pourpier.Confectionner dans un bol une vinaigrette avec sel,poivre,vinaigre et huile de noix.La verser dans le saladier et bien mélanger.5. Enfourner le fromage 5 minutes 6. Disposer les lamelles de poire dans 4 assiettes,ajouter la salade de feuilles puis au centre de chacune,un demi-fromage fondant.Recouvrir chaque fromage d’une 1/2 c.à soupe de sirop de Liège puis d’un nid de graines germées.Servir aussitôt. Salade vitaminée entre la poire et le fromage 144-14-15-Alimentation_legume-ok.indd 14 26/08/14 17:16
  • 15. 15 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Pourvosarticulations, ayez le “déclic” Phytalgic! Si vos articulations vous jouent des tours, faites confiance à Phytalgic® , qui, depuis des années, reste la solution à utiliser pour retrou- ver confort articulaire1 et mo- bilité1 au quotidien. Testé et approuvé: Nous avons apprécié sa for- mule complète, composée d’huile de poisson purifiée, de vitamine E et d’ortie1 utile au confort et à la souplesse arti- culaire, et de zinc nécessaire au maintien d’une ossature normale. Pour apaiser les muscles et les articulations, utilisez le gel Phytalgic® pour un effet immédiat. Pour en être convaincu vous aussi, essayez-le vite! Vos ar- ticulations vous diront merci! Profitez de chaque jour, en pleine liberté de mouvement! Phytalgic® 45 caps à € 18,95 (CNK 2399-202) Phytalgic® 90 caps à € 29,95 (CNK 3096-625) Phytalgic® gel 150 ml à € 14,95 (CNK 2933-828) PhytalgicPhytalgic® gelPhytalgicPhytalgic® gelPhytalgicPhytalgic 795 € avantage EFFET IMMÉDIAT Faites le bon choix avec Ménophytea Ventre Plat qui, grâce à sa nouvelle formule, veille sur votre silhouette jour après jour, notamment en vous aidant à limiter les ballonnements¹ et en contribuant à votre confort digestif²,³. Sa formule concentre en justes quan- tités des extraits de ¹carvi, ²menthe, ³algue rouge, source de calcium, et la vitamine B6, avec une garantie de haute qualité. Pour garder un ventre plat en toutes circonstances, réagis- sez ! Prenez 1 comprimé après les 2 repas principaux pendant 3 mois. Votre silhouette vous dira merci. Menophytea® Ventre Plat 30 comp à € 16,95 (CNK 2834-034) Menophytea® Ventre Plat 60 comp à € 27,95 (CNK 3096-609) Menophytea® Bouffées de chaleur 40 comp à € 16,95 (CNK 2947-745) Menophytea® Bouffées de chaleur 80 comp à € 27,95 (CNK 3096-583) Menophytea® Rétention d’eau 30 comp à € 16,95 (CNK 2834-026) Menophytea® Rétention d’eau 60 comp à € 27,95 (CNK 3096-591) A la ménopause, sous l’influence des variations hormonales, l’organisme a tendance à stocker l’eau en excès, particulièrement au niveau du bas du corps (jambes, cuisses, hanches...). Formulé pour éliminer l’eau1 et les toxines2 , Ménophytea Rétention d’eau vous aidera à retrouver votre bien-être au quotidien. Composé 1 d’hibiscus reconnu pour contribuer à relancer le processus d’élimination rénale de l’eau2 et 2 d’artichaut, qui aide à la dé- toxification de l’organisme, Ménophy- tea Rétention d’eau vous apporte une solution naturelle pour une silhouette plus légère. la ménopause dans la vie des femmes 1 PRODUIT OFFERT à l’achat de 5 produits offre fidélité à découvrir sur la notice dans la vie des femmes 595 € avantage 595 € avantage 595 € avantage Ménophytea, votre solution ventre plat! STOP, aux bouffées de chaleur 1,2 ! Faites comme moi, éliminez l’eau 1 “en trop”! COMMUNIQUÉ Ne laissez plus bouffées de chaleur et suées nocturnes rythmer vos jour- nées! Incontrôlables, intenses, incon- fortables... elles arrivent sans prévenir, de jour comme de nuit. Ménophytea Bouffées de Chaleur vous apporte donc une solution 24h/24 pour les bouffées de chaleur¹,² et suées nocturnes¹,², basée sur le principe de la chronodiffusion (¹houblon, ²lin, ku- dzu et inuline de chicorée). 91% DE FEMMES SATISFAITES* *Alors faites confiance aux 91% de femmes satisfaites* qui l’ont testé et libérez-vous enfin de vos bouffées de chaleur! Produits disponibles dans votre magasin diététique Meer info: www.ocebio.com questions de FEMMES 144-14-15-Alimentation_legume-ok.indd 15 26/08/14 17:16
  • 16. ALIMENTATION / PLANTES GOURMANDES 16 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Les aromates sauvages L e serpolet (Thymus ser- pyllum),cousin germain du thym,est une petite plante rampante aux feuilles minuscules et aux boules de fleurs roses ou violettes qui pousse dans les lieux secs. C’est un bon condiment, moins puis- sant que son célèbre cousin,mais très délicat. Il sera facile de lui trouver des usages,par exemple pour parfumer une sauce à salade ou une huile condimentaire. Arômes stimulants Le carvi (Carum carvi) ne se trouve que dans les prairies de montagne, mais il y abonde. Ses fruits, que l’on nomme souvent à tort «cumin», ont une remar- quable saveur aromatique. On en parfume certains fromages, la choucroute, ou encore des alcools (le kummel). Chez le pa- nais (Pastinaca sativa) et la berce (Heracleum sphondylium),ses cou- sins, ce sont aussi les fruits que l’on emploie,mais leur arôme est puissant et ils sont très piquants. Aussi ne s’en servira-t-on qu’avec modération et après les avoir écrasés pour bien les ré- partir dans la nourriture,ou sous forme d’extrait.Ils transforment radicalement les céréales ou les légumes et permettent à l’orga- nisme de bénéficier de leurs vertus stimulantes et digestives. Quant aux fruits de la carotte sauvage (Daucus carota),leur par- fum inattendu d’alcool de poire est absolument extraordinaire! On en aromatise les desserts,les yaourts et les salades de fruits. Genièvre et pimprenelle Voici un nom connu: la pimpre- nelle (Sanguisorba minor). C’est une cousine du fraisier,de la rose et du pommier : elle appartient à la même famille des Rosacées. Ses feuilles ont une délicate sa- veur de concombre et de noix verte.On les appréciait beaucoup Le serpolet (Thymus serpyllum),cousin germain du thym. jadis dans les salades.La pimpre- nelle s’utilise comme le persil. Elle était autrefois couramment cultivée dans les potagers. Ses feuilles, composées de nom- breuses petites folioles arrondies, forment une touffe dense. Terminons notre promenade avec le genévrier (Juniperus com- munis). Sa baie très aromatique sert à parfumer la choucroute et certains alcools comme le genièvre ou gin. On peut aussi les écraser et les mélanger à du beurre pour tartiner de belles tranches de pain. Bien d’autres préparations pourraient béné- ficier de leur parfum pénétrant. Les cônes de genévrier sont un diurétique réputé,mais un usage abusif peut gravement irriter le système urinaire. Le mot-clé de toujours:modération! François Couplan En vous promenant dans la nature, il vous est certainement arrivé de froisser une feuille entre vos doigts pour la sentir. Parfois, vous vous êtes émerveillé de l’odeur agréable qui s’en dégageait. C’est que les plantes aromatiques ne sont pas rares dans notre flore. Et il n’est pas besoin d’aller jusque dans le Midi pour découvrir autour de soi de quoi parfumer ses repas. Promenade à la recherche de quelques condiments inattendus. François Couplan est l’auteur de nombreux ouvrages sur les plantes et la nature. Il organise des stages de découverte des plantes sauvages comestibles et médicinales, ainsi qu’une formation complète sur trois ans. Infos: www.couplan.com. Menu alpinMenu alpinMenu alpinMenu alpinMenu alpinMenu alpin Huile parfumée • Remplissez d’huile une bouteille de verre à large ouverture (par exemple une bouteille de jus de fruits). • Placez-y des sommités fleuries de serpolet et d’origan avec deux ou trois gousses d’ail coupées en morceaux. Les amateurs peuvent y ajouter un piment rouge. • Laissez macérer pendant trois semaines,au soleil ou dans un lieu tiède,afin que les aromates imprègnent bien l’huile. • Transvasez l’huile parfumée dans une bouteille munie d’un bouchon verseur,pour en arroser d’une main légère vos plats.Elle est particulièrement délicieuse avec les céréales et les légumes. 144-16-17-Alimentation_plantes_gourmandes-ok .indd 16 26/08/14 19:50
  • 17. 17 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Mondo Bio sprl Avenue Provinciale 76 - 1341 Ottignies (à 500m du Douaire d'Ottignies) - Tél. 010 / 61 83 04 Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h30 LE SAMEDI 13 SEPTEMBRE, DE 10H30 À 12H15, MONDO BIO VOUS PROPOSE DEUX ANIMATIONS SUCCESSIVES AVEC ANNE ROUSSEAU, INFIRMIÈRE ET NUTRITHÉRAPEUTE. THÈME: ” La boîte à tartine” ou comment allier plaisir et santé au travail ou à l’école, en réalisant un lunch box de qualité. POUR VOUS INSCRIRE, VEUILLEZ PRENDRE CONTACT AU 010/61 83 04. (ATTENTION, INSCRIPTIONS LIMITÉES) Avenue Provinciale 76 - 1341 Ottignies (à 500m du Douaire d'Ottignies) - Tél. 010 / 61 83 04 NOUVELLES GAMMES DÈS LA MI-AOÛT :BONNETERRE ET TERRA TAVOLA www.mondobio.be C M J CM MJ CJ CMJ N MONMAG140805-01_Ad-BioInfo_179x122.5mm_01_HD.pdf 1 5/08/14 14:26 En vente dans tous les magasins d’alimentation naturelle et biologique Oostjachtpark 3 - 9100 Sint-Niklaas • Tel. 03 780 53 00 - Fax 03 778 14 13 • email: info@hygiena.be • www.hygiena.be Natali Aides culinaires biologiques CONFIX’BIO 1er gélifiant - 100% BIO Préparation gélifiante BIO et végétale pour des confitures légères, rapides et savoureuses. • Dose pour 1 kg de fruits (4 à 6 pots de confiture) • Seulement 10 min de cuisson • Permet de réduire la quantité de sucre Distribution NOUVEAU 09-2014 BI - 144.indd 1 08/08/14 09:21 144-16-17-Alimentation_plantes_gourmandes-ok .indd 17 26/08/14 19:50
  • 18. 18 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Respect pour ces vignerons passionnés ! Domaine des Balmettes, cuvée Rancio 2009 Lucien Salani cultive à la dure et en bio ses 8 hectares de vignes situés entre Rivesaltes et Maury,à quelques kilomètres au-dessus de Perpignan dans les terres. Il travaille sans mélanger ses cépages, pour garder au mieux l’expression de son rude terroir de schistes et de marnes.Les pay- sages sont accidentés et magnifiques dans cet arrière-pays.Pas de levures ajoutées,pas de chichis et donc que du nature.Ici nous avons affaire à un vin très original – chouette, vive la diversité  ! – appelé rancio. C’est une des spécialités de la région :ce vin 100% macabeu (c’est juste le nom du cépage,ne vous inquiétez pas) est récolté tard pour avoir le maximum de sucre dans le jus et une fois la fermentation terminée, il est mis à mûrir dans des dames-jeannes de 15 à 25 litres à l’extérieur, mais au nord à l’abri du soleil,pour un élevage oxydatif,durant plusieurs années.Comme c’est un vin sans sulfites ajoutés,la fermentation est répartie en bouteille pour ajouter de joyeuses bulles totalement anachroniques dans ce vin habituellement tranquille mais pour ce prix très doux on a l’occasion unique de déguster un vin pétillant naturel de rancio, tout à fait sec (sans sucre résiduel)! À ne manquer sous aucun prétexte :on retrouve les arômes caractéristiques de noix,figue et amande.Il suffirait de le carafer 1 heure pour retrouver un rancio plus classique, mais c’est une belle originalité offerte par la nature qui se déguste à l’apéritif, sur des fromages un peu corsés et aussi … sur les anchois.Allez, faites-vous plaisir avec ce vin délicieux et très particulier que vous ne recroiserez pas de sitôt ! Où le trouver : Rancio - (16,50€) La FéeVerte, rue de la Comtesse-Adèle 30, 6721 Anlier.Tél.: 063 229 736 DomaineTourTrencavel, cuvée Le Marginal 2011, Vin deTable Houlà,40 euros c’est une somme pour un vin.Un instant : vous avez vu l’illustration ? Ça n’est peut-être pas très clair, ni très sexy à photographier, mais pour ce prix vous avez … 5 litres d’un super vin de 100% cinsault du Minervois, en pur nature et dans un conditionnement tout simple- ment idéal. Je pense avoir souvent fait dans ces colonnes l’apologie du Bag-in-Box (le BiB quoi, qui a avantageusement remplacé le « cubi » depuis des années) comme contenant idéal pour du vin naturel puisqu’une fois ouvert on peut se servir à son rythme,le vin se garde parfaitement bien au moins 2 à 3 mois (ce qui est un peu surréaliste puisque qu’en réalité,par rapport à la qualité du breuvage le BiB ne fait pas long feu …) et bien à l’abri de l’air et donc de l’oxygène. Je précise que le BiB est astucieusement équipé d’un petit robinet : on pousse dessus et le vin coule. C’est presqu’un miracle. Jean-Luc Fabrié cultive en bio ses 40 hectares situés àTrausse-Minervois entreToulouse et Narbonne. Malgré l’étendue de ce domaine,beaucoup de l’entretien de la vigne est fait à la main.Ce vin est d’une très jolie couleur cerise foncé et le nez pétille de fraicheur.C’est un vin joyeux,fin et équilibré mais suffisamment structuré pour accompagner des grillades mais aussi des plats mijotés plus tard dans la saison. Pour ma part, un (enfin plusieurs …) BiB de ce vin délicieux bien calé dans le bas de mon frigo m’aura accompagné une bonne partie de cet été.Et hop,un petit verre quand on cuisine,la suite sur le repas et s’il y a du monde à table on fait couler le jus divin dans une belle carafe servie à table et le tour est joué. Gros coup de cœur vous l’aurez compris ! Où le trouver : Trencavel - (40€) BHV, 33a place MauriceVan Meenen - 1060 Bruxelles.Tél : 0476 23 60 40 Ç a m’amusera toujours de mettre ces deux situations en parallèle : le retour du bruit et de la frénésie expiatoire dans la cour de récréation de l’école primaire en bas de chez moi,rythmés par les sonneries sévères et régulières,alors que dans le vignoble, la météo dicte sa loi d’une façon tout aussi implacable mais par contre imprévisible.Et alors que dans un cas,les petits plein d’insouciance sont pris en charge par une organisation bien huilée,les vignerons qui vendangent à la main, et qui donc emploient encore des vendangeurs avec tout ce que ça génère comme stress et organisation administrative et logistique,ceux-là gèrent le chaos en fonction de ce que la nature décide,pluie ou soleil.Il faut rentrer les blancs avant les rouges,le faire rapidement vers 6 heures du matin pour ne pas abimer le raisin, préparer les arrivées des caisses,organiser le tri, presser,parfois encore fouler au pied,encuver, nettoyer,organiser le travail de la troupe,les nourrir et les abreuver (pas trop quand même mais il y a assurément de l’ambiance),surveiller des départs de fermentation trop impatients, gérer la fatigue sur les quelques semaines que peut durer ce manège.Je tire en tous les cas un grand coup de chapeau à ces vignerons passionnés qui refusent la machine à vendanger, qui cherchent la nuance,qui prennent des risques pour essayer d’obtenir une matière première la meilleure possible pour anticiper le vin dont ils devinent déjà ce qu’il pourrait être dans quelques mois ou quelques années.   JérômeVan Der Putt ALIMENTATION / INVINO BIO JérômeVan Der Putt est l’auteur du livre «Vin bio, mode d’emploi», aux éditions Jean-Paul Rocher. Vous pouvez le contacter par e-mail: vanderputt@skynet.be. C’est la rentrée des bambins et cette période rime avec le temps des vendanges. Un moment de travail intense dans la vigne, avec une foule de tâches à effectuer, sous la loi incertaine de Dame Nature, et dans un temps limité. Les vignerons qui vendangent à la main méritent vraiment notre respect. 144-18-19_invinobio-ok.indd 18 26/08/14 17:15
  • 19. 19 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 144-18-19_invinobio-ok.indd 19 26/08/14 17:15
  • 20. ALIMENTATION / NUTRITHÉRAPIE 20 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 La citrulline, un nutriment musclé L a citrulline est un acide aminé non essentiel, c’est-à-dire que l’orga- nisme peut le fabriquer à partir d’autres acides aminés présents dans notre corps. Syn- thétisé dans notre intestin grêle, il est le précurseur de l’arginine, un acide aminé semi-essentiel,et améliore son statut nutritionnel. Ainsi,bien que ne participant pas à la synthèse protéique,la citrul- line la favorise. Évacuation de l’ammoniac Sous sa forme L-citrulline (L pour lévogyre, forme physiologique pour tous les acides aminés), la citrulline participe à un cycle où l’on trouve deux autres acides aminés, la L-arginine et la L-or- nithine.Cette parenté fait entrer la citrulline dans l’urée, un cycle de réactions biochimiques par lequel l’organisme élimine l’excès d’ammoniac,un poison pour nos cellules qui provient de la dégra- dation des protéines alimentaires. Cet acide aminé est égale- ment un antioxydant de premier ordre: sa présence dans le sé- rum sanguin protège les lipo- protéines de basse densité, appelées « mauvais choles- térol » en empêchant leur oxydation et le dépôt de ce cholestérol,générateur d’athérosclérose.La citrul- line protège également les HDL (« bon cholestérol »), les lipoprotéines à haute densité permettant le retour du cholestérol vers le foie et son élimination dans l’intestin. Contre l’hypertension Toujours dans le domaine cardio- vasculaire (nous l’avions évoqué dans le n° 16 de Bio Info), la L-ci- trulline potentialise la synthèse dans les parois vasculaires du monoxyde d’azote, un fluidifiant sanguin qui empêche les artères de se boucher, et surtout une molécule qui détend le tissu vas- culaire. Dans la même optique, Complémentation Alliée des sportifs et des seniors Sur le plan nutritionnel, une complémentation à base de L-citrulline se révèle plus intéressante que la complémentation en L-arginine. Elle améliore les rôles de la L-arginine dans la cicatrisation, la synthèse d’insuline et dans son action sur l’hormone de croissance. Certaines expériences, sur l’animal et sur l’homme, ont surtout montré que la L-citrulline pouvait stimuler la synthèse des protéines et permettait de préserver la masse musculaire mieux qu’aucune autre complémentation aminée. Elle aide les muscles à récupérer grâce à son action sur l’élimination de l’urée. Conseillée aux sportifs, elle est aussi prometteuse pour les seniors. Le Dr Moinard, à l’université Paris Descartes, étudie depuis dix ans le potentiel de la L-citrulline sur le vieillissement. Plusieurs produits sont disponibles sous plusieurs formes, poudre de L-citrulline ou malate de citrulline. Les dosages généralement proposés vont de 1,5 à 8 g par jour, en prises fractionnées. Cette posologie est à faire varier selon les conseils de votre thérapeute ou en fonction du but poursuivi.Toutes les études indiquent que, jusqu’à 10 g par jour, il n’existe aucun effet secondaire. Celles de l’université Paris Descartes ont conduit à des dépôts de brevets sur son utilisation et permis en juin 2011 la mise sur le marché de MyoCIT, un complément alimentaire destiné aux personnes de plus de 50 ans soucieuses de leur capital musculaire (info : www.citrage.com). la citrulline est indiquée dans le traitement de l’hypertension, de l’insuffisance cardiaque et du diabète.Là où l’arginine avait déjà fait ses preuves,la citrulline va plus loin, dans la mesure où elle cir- cule plus librement dans le plasma sanguin,comme une arginine mas- quée,sans être captée ni dégradée par le foie. Où la trouve-t-on? Cet acide aminé a été découvert il y a environ soixante-dix ans dans la pastèque (Citrullus vulga- ris ou Citrullus lanatus) d’où elle tire son nom. C’est l’aliment qui en contient le plus, entre 0,5 et 3,5 g par kilo de pulpe. D’autres cucurbitacées (courge, melon, concombre…) en renferment également,mais les dosages n’ont pas été contrôlés.C’est notre in- testin grêle qui en est la source la plus importante:dans de bonnes conditions, il en produit jusqu’à 10 g par jour chez l’adulte. André Roux Il existe 22 acides aminés qui peuvent participer à la synthèse des protéines. Environ 250 autres connus à ce jour interviennent dans différentes synthèses, comme celles des sucres ou des enzymes. Parmi eux, la citrulline, un acide aminé non protéique fabriqué par l’organisme. Elle exerce un rôle fondamental sur le cholestérol et stimule la synthèse protéique musculaire. 144-20-21-alim-nutritherapie_ok.indd 20 26/08/14 19:54
  • 21. 21 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Le C. (Centre d Organise  LECT 2 21‐ 29 2 .R.M.C. de Recherche en M des formations e TURE BIOLOGIQ 2‐4 octobre 2014 22 novembre 201 9‐31 janvier 2015 23‐25 avril 2015 MICROKINES 3‐4 octobr 5‐6 décemb 13‐14 juin In  a.s.b.l.  Méthodes de soin en :   UE 14    ITHERAPIE  re 2014  bre 2014  n 2015.  OST 24 05‐ 3 nformations c Mail : asblcrm ns Complémentair NIRO 8‐11 nov TEO‐BIO‐SYNTHE 4‐25 octobre 2014 ‐06 décembre 201 0‐31 janvier 2015 20‐30 mai 2015 26‐27 juin 2015 omplémentai www.crmc.b mc@gmail.com G.S res)  OMATHE  vembre 2014  ESE  4  14  5  P N 2 ires sur le site be  S.M : 0497/87.59 POSTUROTHERA NEUROSENSORI 25‐27 septembre 2 15‐17 janvier 20 13‐14 mars 201 21‐23 mai 201 e web : .32  APIE  ELLE  2014  015  15  5  Sirops biologiques : · Huiles Essentielles BIO · Propolis BIO (rouge et brune) · Miel d’Acacia BIO CERTISYS BE-BIO-01 EU/NON-EU AGRICULTURE L’Efficacité de la Ruche et des Huiles Essentielles Sirops biologiques : · · Miel · · Sirops biologiques : Essentielles 144-20-21-alim-nutritherapie_ok.indd 21 26/08/14 19:54
  • 22. 22 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 14422 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 26 ALIMENTATION / MIEUX DE LE SAVOIR Les OGM? Ils sont partout! S’ ils restent interdits de culture en France et en Belgique ainsi que dans la plupart des autres pays européens,en à peine vingt ans, les OGM (principale- ment coton, colza, maïs ou soja) ont peu à peu gagné de nom- breuses surfaces agricoles par- tout ailleurs.Pourtant,comme le rappelle PaulineVerrière, juriste pour l’association Inf’OGM, «il existe sur le marché européen de l’alimentation humaine encore peu d’OGM étiquetés comme tels, une trentaine tout au plus, principale- ment des produits importés d’Amé- rique ou d’Asie,comme de l’huile de colza ou du beurre de cacahuète». Toxiques pour les animaux En revanche, il n’est pas de res- triction en matière d’alimenta- tion animale, et si les OGM ne sont pas très présents dans nos assiettes, il n’en est pas de même pour le fourrage qui nourrit les animaux que nous mangeons.Or ils n’ont aucune obligation d’être étique- tés comme «nourris aux OGM», puisqu’on n’en retrouve pas de traces significatives dans leur lait ou leur viande.Une étude scien- tifique récente montre pourtant leur toxicité pour les animaux qui les absorbent, avec notam- ment une forte prévalence de tumeurs observée.Des résultats qui ne sont pas sans nous inter- roger sur les risques encourus par les consommateurs. Produits «anodins» Des exceptions à l’obligation d’étiquetage existent pour les produits destinés à la restau- ration collective et pour les ingrédients dérivés d’OGM s’ils n’en contiennent plus aucune trace, ou moins de 0,9%, limite légale avant étiquetage.Corinne Gouget, auteur d’un petit guide sur les additifs alimentaires, cite ainsi parmi ces OGM cachés des ingrédients réputés anodins mais omniprésents, comme la lécithine de soja ou l’amidon de maïs. Alors, peut-on encore les éviter ? Depuis juillet 2012, il existe au niveau européen un étiquetage volontaire « sans OGM », sous réserve que les producteurs s’assurent par des analyses que leurs produits n’en contiennent pas. Des champs bio contaminés Or il peut exister,en matière de culture, des contaminations, du fait de la présence à proximité d’un champ OGM… ou tout simplement d’un mauvais triage des semences. Le 15 avril der- nier, l’association Greenpeace alertait les pouvoirs publics sur la présence de transgènes dans trois lots de semences de maïs certifiés non OGM,vendus en France par Semillas Fito, le premier semencier espagnol en 2013 et 2014. Fin mai, des champs culti- vés avec ces semences ont été identifiés puis détruits au nom du principe de précaution. S’il est probable qu’ils ne soient pas les seuls à être infectés par des substances pourtant interdites sur notre territoire, nous, consommateurs, pouvons encore, a priori, nous fier aux produits issus de l’agriculture biologique, ou labellisés AOC. Les seuls à encore garantir l’ab- sence d’OGM en culture et dans la nourriture des animaux. Clara Delpas Traque Les avoir à l’œil Pour en savoir plus sur les produits susceptibles de contenir des OGM, Greenpeace, qui a tiré la sonnette d’alarme dès les années 2000, publie sur son site une liste des marques à bannir si l’on ne veut pas se retrouver avec des produits contaminés dans son assiette. Info: www.greenpeace.fr/guetteur/marques. Même dans les pays où ils sont interdits à la culture, les OGM nourrissent les animaux et envahissent les garde-manger, parfois de manière insidieuse, sous forme d’additifs. Leur progression semble hélas inéluctable, lois du commerce international obligent, et ils commencent à se retrouver «accidentellement» dans nos champs… Peut-on encore les éviter? Il existe sur le marché européen de l’alimentation humaine encore peu d’OGM étiquetés comme tels. 400x60 144-22-23-alim-ogm(corrigé?)-format pub.indd 22 26/08/14 18:58
  • 23. 23 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Venez nous voir au salon Valériane stand F02 Venez nous voir au salon Valériane stand F02 France Sève de Bouleau aux 5 extraits de bourgeons Toute l’année je profite de ce trésor naturel Ma source d’énergie vitale! www.vegetal-water.be info@foodyfood.be - 0478/120.426 CERTIFIÉ FR-BIO 01 AGRICULTURE UE/ NON UE BOURGEONS DE CASSIS Tonique, revitalisant, énergie, articulations heureuses BOURGEONS DE BOULEAU VERRUCOSA et PUBESCENT Légèreté, os solides, forces retrouvées. BOURGEONS DE NOISETIER Jambes fines, allégées, bonne respiration, déstressant. BOURGEONS DE CHÂTAIGNIER Nos veines ont de la veine, belles jambes, articulations souples.BIB 2 litres BIB 5 litres 400x600-aff-bourgeons2014-audemi-BE 195_275.indd 1 25/08/14 18:16 144-22-23-alim-ogm(corrigé?)-format pub.indd 23 26/08/14 18:58
  • 24. 24 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Sulfureuxsulfites L es sulfites sont des composés chimiques naturellement pré- sents dans les aliments, dans les boissons et dans l’orga- nisme. Les ions sulfites (SO3 et 2) possèdent des propriétés antioxydantes. C’est pour cette raison qu’ils sont souvent utilisés comme conservateurs dans les produits alimentaires. Ils étaient d’ailleurs déjà utilisés à l’époque romaine pour la conservation du vin. Attention,danger Dans la dernière édition du livre de Corinne Gouget « Danger,ad- ditifs alimentaires »,ils sont tous répertoriés dans la catégorie rouge des additifs les plus dan- gereux. Elle recommande donc de les éviter.Mais vu leurs effets potentiellement dangereux, il serait même beaucoup plus sage de les supprimer totalement. Le E220 , l’anhydride sulfu- reux renforce l’arôme, blanchit et stabilise. On le trouve dans la viande de hamburger, les bières, les cidres et les poirés, mais également dans les confiseries, confitures, fruits confits, gelées, abricots secs... Le sulfite de so- dium (E221) est un de ses déri- vés utilisés notamment pour le blanchiment des filets de morue salée. C’est un antimicrobien et un antioxydant. Le E222, conservateur et agent de blanchiment, semble présent dans presque tous les vins blancs, rouges, rosés ou les champagnes à des concen- trations variables. Également présent dans certaines bières, cidres et hydromels, le sulfite acide de sodium peut provoquer des irritations du tube digestif et une avitaminose en vitamine B12. Dans cette famille de conserva- teurs,on trouve aussi le disulfite de sodium (E223) et le disulfite de potassium (E224). Le E225, disulfite de calcium porte aussi le nom de pyrosulfite de calcium ou métabisulfite de calcium. Quant au E226,il s’agit du sulfite de cal- cium. Le sulfite acide de calcium ou bisulfite de calcium, le E227 est un agent épaississant qui per- met d’éviter la fermentation. Le E228 ou sulfite acide de potassium se retrouve dans les hamburgers, les pommes de terre déshydratées, les fruits Les sulfites, on connaît . Enfin, on en a entendu parler surtout à propos des vins, car ils sont devenus beaucoup plus visibles sur les étiquettes. Mais on les retrouve aussi dans d’autres aliments sous différentes appellations ou noms codifiés. Petit tour d’horizon sur ces substances dérivées du soufre qu’il est préférable d’éviter, même si on n’est pas intolérant. A long terme, ces additifs peuvent avoir des effets beaucoup plus insidieux puisqu’ils contrarient la fixation de la vitamine B1 et accentuent les déperditions de calcium. ALIMENTATION / MIEUX DE LE SAVOIR Lire l’étiquette • E220 Anhydride sulfureux • E221 Sulfite de sodium • E 222 Sulfite acide de sodium • E223 Bisulfite de sodium • E224 Métabisulfite de sodium • E225 Sulfite de potassium • E226 Sulfite de calcium • E227 Bisulfite de calcium • E228 Sulfite acide de potassium Les repérer en un clin d’œil 144-24-25-alim-sulfites.indd 24 26/08/14 22:18
  • 25. 25 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 secs,les confiseries,les bières et les vins. Intolérances Comme toutes les molécules de synthèse, les sulfites chimiques peuvent donner lieu à des into- lérances avec des symptômes variés et d’intensité différente.Ils peuvent déclencher des éternue- ments, un écoulement nasal, des démangeaisons, de l’urticaire ou encore des maux de tête. Dans les cas les plus graves,ils peuvent provoquer une irritation bron- chique,crise d’asthme,voire une insuffisance respiratoire heureu- sement généralement passagère. La prudence s’impose chez les asthmatiques.Comme dans tous les problèmes d’intolérance,il est souvent difficile d’établir le lien entre la manifestation somatique et la substance déclenchante, car le délai de réaction varie de quelques minutes dans les cas de migraines ou d’urticaire, à quelques jours pour les pro- blèmes intestinaux ou digestifs. Identifier la substance respon- sable de l’intolérance peut s’avé- rer long et très difficile. Il faut analyser de manière méthodique chaque aliment que l’on avale. A long terme, ces additifs peuvent avoir des effets beau- coup plus insidieux puisqu’ils contrarient la fixation de la vita- mine B1, accentuent les déper- ditions de calcium et des scien- tifiques vont même jusqu’à les rendre responsables de certains dommages de l’ADN. En résumé, les sulfites sont utilisés pour prolonger la durée de conservation de certaines catégories d’aliments. On les retrouve aussi bien dans les fines herbes, les cornichons, le ket- chup, la moutarde, les vinaigres ou les vinaigrettes,les confitures, les fruits et légumes en conserve, confits,séchés,en jus,en salades ou en sirop que dans les céréales, les charcuteries, les poissons et les crustacés. Ou encore dans toutes les formes de pommes de terre, les biscuits, les pains, les gâteaux,les potages,etc. On retrouve également des sulfites dans certains médica- ments en raison de leurs proprié- tés antiseptiques. Il est intéres- sant de noter que les personnes allergiques à l’aspirine y semblent plus sensibles et peuvent déclen- cher des réactions d’intolé- rance plus sévères lors de leur ingestion. La prudence s’impose aussi chez les asthmatiques qui déclenchent des réactions beau- coup plus fortes lorsqu’ils y sont intolérants. Quoi qu’il en soit intolérance, allergie ou pas,lisez les étiquettes afin de vous assurer de l’innocui- té de vos aliments.Et concernant les sulfites, ne serait-il pas plus sage de les éviter même si l’into- lérance ne se manifeste pas ? Carol Panne Bruxelles Tél :02/538 38 10 L’HYPNOSE,une thérapie ÉCOLOGIQUE Dirigé par le Dr Eric MAIRLOT neuropsychiatre Centre depuis 25 ans,service d’orientation gratuit L’AUTO-HYPNOSE pour tous L’HYPNOSE pour les professionnels CENTRE DE THÉRAPIES BRÈVES facebook.com/institutnouvellehypnose www.nouvellehypnose.com Gestion du STRESS Gestion des troubles ALIMENTAIRES Arrêt du TABAC Régime PARADOXAL Épanouissement SEXUEL FORMATION pour maîtriser les TECHNIQUESTHÉRAPEUTIQUES Depuis 21 ans (début du cycle en octobre 2014) 14 SPÉCIALISTES réputés dans plusieurs applications: Hypnose,EMDR,PNL,EFT, T.C.-comportementale,T.familiale, sexothérapie,etc. NOCIFS ET AUTORISÉS Malgré leur nocivité,ils sont autorisés dans bon nombre d’aliments avec des quantités maximales : LESVINS En bio c’est mieux,comme toujours Tous les vins contiennent des sulfites naturels qui résultent du processus de fermentation alcoolique sous l’action des levures.Ce qui signifie que même sur l’étiquette de vins bio (qui pourtant contiennent d’office moins de sulfites),on peut trouver cette mention.Les « sulfites ajoutés »,le sont presque systématiquement par les viticulteurs pour aseptiser et conserver le vin,sans quoi la plupart tourneraient au vinaigre très rapidement.Depuis 2005,la législation européenne impose la mention « contient des sulfites » pour la plupart des vins.Les étiquettes doivent obligatoirement signaler la présence de sulfites si la teneur excède 10 milligrammes par litre.Le hic c’est que la teneur en sulfites n’est pas indiquée.Difficile dans ce cas pour le consommateur de faire la différence entre la bouteille produite par un bon vigneron qui contient 15 mg de sulfites par litre et celle d’un autre moins honnête,qui en contient quinze fois plus! C’est là où on va privilégier ses achats chez des petits producteurs à l’esprit bio plutôt que les randes surfaces.Dans certains cas de vins particulièrement sulfités,20 ou 25 cl de vin peuvent suffire pour dépasser la dose maximale journalière établie par l’OMS qui est de 0,7 mg par kg de poids par jour :soit environ 50 mg par jour pour un individu de 70 kg.A noter que les rares bouteilles qui ne portent pas la mention ont une teneur en sulfites très faible.De nouveau,en bio, on préserve sa santé. • Fruits secs 1000 mg/kg • Fruits confits 60 mg/kg • Crevettes 100 mg/kg • Pommes de terre en flocons 100 mg/kg • Vins rouges 160 mg/L • Vins blancs et rosés 210 mg/L • Cidres 200 mg/L • Jus de citron (non frais) 100 mg/L 144-24-25-alim-sulfites.indd 25 26/08/14 22:18
  • 26. 26 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 SANTÉ / MYCOTHÉRAPIE Mille et une raisons de déguster des champignons! L’ usage des champi- gnons apparaît très tôt dans la médecine populaire.Mais les cas d'intoxications, l'allopathie et l'imagerie traditionnelle qui relie le champignon aux pratiques occultes alimentent progressive- ment la méfiance des médecins et des consommateurs.Aujourd’hui, on connaît le pouvoir nutritif des champignons comestibles, et les diététiciens s'accordent sur leurs propriétés,précieuses pour notre organisme. Renforcer ses défenses Riches en sels minéraux (cal- cium, magnésium, phosphore, silice, cobalt, chlore) et oligo- éléments antioxydants (sélénium, germanium, zinc, cuivre, argent), ils sont sources de vitamines, de protéines et d'acides aminés essentiels. Leur faible teneur en sucre et l'absence quasi totale de graisses en font des ingrédients faiblement caloriques. Au-delà de leur valeur nutritionnelle,cer- taines espèces agissent comme de véritables médicaments.« On sait par exemple que le cordyceps, que l'on trouve en Europe et en Asie,possède une action hépatique et rénale. Il protège la femme en- ceinte des atteintes embryonnaires par l'alcool », explique Alain Tar- dif, mycologue et naturopathe, auteur de « La Mycothérapie, médecine des champignons ». Le Docteur Kousmine, pionnière de l'alimentation saine,fut parmi les premières à mettre en évi- dence le rôle du bêta-d-glycane, un immunostimulant puissant, contenu dans plusieurs centaines d'espèces. «L'intérêt des champi- gnons ne se définit plus en fonction de leur comestibilité ou de leur toxi- cité. Nous pouvons commencer à démontrer leur rôle dans la protec- tion de la vie,à l'image du mycélium, ce manchon de moisissure fabriqué par le champignon autour des ra- cines d'un arbre, qui permet de lui fournir des antibiotiques naturels en échange de sève»,décrit l'auteur. Les champignons du soleil levant En Chine et au Japon, certains champignons sont utilisés depuis des millénaires comme de véri- tables élixirs de vie.Parmi eux,le shiitake est une espèce unique, « l'un des rares qui soit à la fois excellent au goût et excellent médi- cinal », nous dit Alain Tardif. Cet antioxydant, riche en cuivre et en fibre alimentaire,contient du lentinane,un sucre complexe qui lui confère des pro- priétés antitumo- rales et antivi- Si la phytothérapie est depuis longtemps reconnue, la mycothérapie, science des champignons, une branche voisine, commence seulement à faire parler d'elle.Avec 700 espèces médicinales à travers le monde, nous redécouvrons à peine ce que les Anciens savaient déjà quand ils utilisaient les champignons pour se soigner. À déguster sans modération. Buna-shimejilit (Hypsizygus tessellatus). rales et en ferait un anti-cancer naturel.« Des études cliniques ont démontré que l'injection de shiitake permettait de réduire les tumeurs chez 90% de patientes atteintes de cancers du sein, tout en favorisant la cicatrisation de la peau ». Plus qu’un symbole de longévité. Lucile de La Reberdière Pour aller plus loin «La mycothérapie, médecine des champignons», Éd.Amyris, 2007. «Les champignons médicinaux, Guide mycothérapie, les 21 champignons essentiels», Éd. Dangle, mai 2014. Produits, recettes et conseils d'AlainTardif sur www.acerola-fr.com. 144-26-27-Sante_ouv_myco-ok.indd 26 26/08/14 22:13
  • 27. 27 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Bonnes adresses Chez nous Abbaye de Brialmont Des bonnes sœurs qui produisent des champignons, ce n’est pas si courant ! À la champignonnière de Brialmont, les moniales cultivent les agarics bruns,des champignons de couche,en veillant dans les différentes de production à un très haute qualité du produit. Les champignons ne subissent aucun traitement chimique. Il est possible d’acheter les champignons au magasin de l’Abbaye. Infos :Abbaye de Brialmont 4130Tilff Tél.04/388.17.98 brialmont.abbaye@skynet.be www.brialmont.be Permafungi,des pleurotes au marc de café L’idée principale de Permafungi, c’est de produire des pleurotes et de l'engrais à partir du marc de café,un substrat idéal pour la culture des champignons. Une technique qui permet de supprimer entièrement un déchet pour créer deux produits utiles.Permafungi veut aussi créer une entreprise à finalité sociale et vendre pleurotes, kits pour pour la maison et engrais. Les pleurotes sont une excellente source de vitamine B3 ou niacine, qui contribue à la production d’énergie et collabore au processus de formation de l’ADN. Infos :www.permafungi.be Projet PermaFungi - 60A rue des Tanneurs 1000 Bruxelles info@permafungi.be Supersec sort son nouveau look! Le champignon séché selon « Supersec »,sublîme son arôme et garde un maximum de ses nutriments.Il faut entre 12 et 20 kg de champignon frais pour faire 1 kg de champignons séchés. Le processus de séchage se fait dans les heures qui suivent la cueillette.Résultat :les champignons conservent leur potentiel aromatique et nutritif, et ne s’abîment pas pendant le transport. Les champignons contiennent entre 80 et 95% d’eau,diluant à la fois leur saveur et leur potentiel nutritif.En éliminant cette eau,les valeurs gustatives et nutritionnelles se concentrent incroyablement. Dans cette gamme on trouve les girolles,les cèpes de Bordeaux et des Carpates,mais aussi les bolets bronzés,les morilles de feu,et encore bien d’autres perles des sous-bois ! Infos :Tout le produit frais moins l’eau +32 - (0)478/70.15.31 www.supersec.com 144-26-27-Sante_ouv_myco-ok.indd 27 26/08/14 22:13
  • 28. 28 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Leshuilesessentiellesducycleféminin L es œstrogènes corres- pondent à la période d’ovulation et sti- mulent les caractères féminins secondaires (traits phy- siques). Étymologiquement, elles favorisent le rut.La progestérone intervient en deuxième partie de cycle: elle facilite la gestation et l’embryogenèse. L’ocytocine sti- mule les contractions utérines pendant l’accouchement et as- sure la lactation. La sauge sclarée est pré- sentée comme une grande HE œstrogénique,ce qui n’a pu être confirmé in vitro. Cependant, le sclaréol (0,1 à 0,4%) semblerait inhiber in vitro les cancers du sein et de l’utérus, probablement en interagissant avec les récepteurs à œstrogènes.La sauge officinale est œstrogénique mais antilai- teuse, contrairement aux HE d’anis et de fenouil, œstrogé- niques et galactogènes.Le fenouil semence,longtemps utilisé pour soulager la colique spasmodique du nourrisson,a ainsi montré une activité œstrogénique in vitro. Parmi les œstrogéniques, ci- tons encore le céleri,le ravensare anisé et le houblon, qui agirait plutôt par action anti-androgène. Enfin, le cyprès, traditionnelle- ment indiqué pour les bouffées de chaleur avec transpiration de la ménopause,est considéré sans risque durant la grossesse par les Anglo-Saxons. Les HE à citral sont aussi parfois évoquées (citronnelle, verveine). Une altération de la reproduction a bien été décrite, mais à des doses trop élevées, proches de l’empoisonnement. Les maternelles L’achillée millefeuille à chamazu- lène,traditionnellement indiquée lors de métrorragies (pertes de sang en dehors de la période des règles), et la coriandre semence Version intégrale de l’article et références bibliographiques sur le blog d’Aromatory: www.aromatory.com/blog. sont les principales HE proges- téroniques. Gattilier et cumin semblent quant à eux agir indi- rectement, plutôt comme anta- gonistes des œstrogènes. Les accoucheuses D’autres HE stimulent la pro- duction d’ocytocine.À ce titre, la reine des accoucheuses est sans conteste le clou de girofle, (Eugenia caryophyllata) en latin, Eugénie étant la sainte patronne des accoucheuses. Gattilier et cajeput présentent aussi une activité ocytocique alors que le fenouil et la livèche seraient plu- tôt antagonistes et déconseillées pendant l’accouchement. Alors, certes, certaines HE influencent la femme jusque dans son intimité, mais les assimiler à de vulgaires pertur- bateurs endocriniens dénote probablement d’une mécon- naissance à leur sujet. Philippe Gyselinck info@alanine.be Œstrogénique, galactogènes, progestéroniques, ocytociques… Si les huiles essentielles ne méritent pas d’être décrites comme des perturbatrices endocriniennes, elles influent toutefois sur la vie hormonale à plusieurs niveaux. Des usages traditionnels dont certains effets sont validés par la science. Dans les grandes heures de la vie d’une femme, les essences ont donc leur rôle à jouer. L’industrie a saturé notre environnement en substances chimiques aux propriétés hormonomimétiques: parabènes, bisphénols, PVC, herbicides, DDT, PCB, dioxines… Ces perturbateurs endocriniens préoccupent de plus en plus les instances internationales en raison de la chute alarmante de la fécondité masculine et de l’augmentation des pathologies cancéreuses hormonodépendantes (l’incidence du cancer du sein a presque doublé en vingt- cinq ans en France). Or certains semblent attribuer également aux HE un statut de perturbatrices endocriniennes. La distillation permettant une concentration extrême d’actifs aromatiques, le principe de précaution doit prévaloir dans l’utilisation des HE (pas d'automédication!). Cependant, elles n’ont rien de substances étrangères, dont l’unique niveau d’activité n'est que pharmacologique. Eubiotiques, les HE manifestent d’autres niveaux d’action. Olfactif: l’odeur informe le système limbique et l’hypothalamus, ce qui induit des mécanismes d’adaptation indirects, notamment endocriniens. Informatif: le végétal recèle une dimension archétypale à laquelle nous sommes intimement liés, notre existence dépendant de la photosynthèse. Une HE traditionnellement réputée endocrinienne peut donc influer sur la fonction œstrogénique via des mécanismes autres que pharmacologiques, ne pouvant être mis en évidence dans des expérimentations in-vitro. De même, de nombreuses contre- indications publiées ne reposent pas sur un risque avéré en laboratoire. P. G. Perturbatrices endocriniennes,vraiment? Polémique Achillée millefeuille SANTÉ /AROMATHÉRAPIE 144-28-29-Sante_aromaok-liens.indd 28 26/08/14 22:10
  • 29. 29 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Massage Initiatique ® & Thérapie Corporelle Quantique ® Chemin d’éveil de l’Etre et d’ouverture du cœur. Guérison des blessures de l’âme à travers le corps par un travail thérapeutique utilisant les sons, l’énergie et le massage de nos 4 niveaux de conscience. Centre Ressourcements asbl Ecole Belge de Massage Initiatique & Thérapie Corporelle Quantique Welriekendedreef 45 - 3090 Overijse (Jezus Eik) • 02 657 65 37 ou 0475 47 27 90 • info@ressourcements.be • www.ressourcements.be ou sur www.massageinitiatique.eu Ateliers-Découverte (entrée gratuite, sur réservation) Ven. 12/9 et mer. 1/10/14 de 19h30 à 22h30 Nouvelles formations certifiantes à partir du 20/10 MAGASIN ouvert de 8h30 à 19h (fermé le dimanche) CARTE CLIENTS : -10 % sur - Les légumes bio - Produits en vrac (céréales, graines, légumineuses...) - Tous les produits par carton (à partir de 10 pc) RESTAURANT ouvert de 12h à 14h (fermé le dimanche) Cuisine macrobiotique Cours de cuisine Rue des Chartreux 66 à 1000 Bruxelles Tél : 02/511 94 02 Avec la collaboration de Espace de Formation en Aromathérapie Direction : André Bitsas formateur depuis 1997 auteur chez Amyris du livre « Aromathérapie Corps et Âme » Initier à une aromathérapie vivante : scientifique, émotionnelle, sensorielle Formation complète en 5 jours Ateliers pratiques à Bruxelles www.bioflore.be info@bioflore.be 02 538 79 73 144-28-29-Sante_aromaok-liens.indd 29 26/08/14 22:10
  • 30. SANTÉ / GEMMOTHÉRAPIE 30 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 Des bourgeons pour renforcer ses défenses immunitaires D ès l’automne, il faut préparer notre corps à l’hiver. Comment ? En renforçant notre immunité et en soutenant par- ticulièrement les surrénales, les glandes endocriniennes qui gèrent notre adaptation et notre survie à chaque instant. Particu- lièrement sollicitées à l’automne, elles répondent aux différents stress que nous subissons (émo- tionnels, climatiques, attaques microbiennes…). Les faiblesses immunitaires qui peuvent en dé- couler se traduisent parfois par des poussées d’herpès ou des infections respiratoires récidi- vantes.Pour y palier et renforcer leur action,privilégiez les aliments riches en vitamine C.Pensez aussi au jus d’argousier,au gingembre,à la gelée royale,et faites une cure préventive avec des bourgeons de cassis ou d’églantier. Le cassis,anti- inflammatoire Véritables supporters des glandes endocriniennes, les bourgeons de cassis (Ribes nigrum) nous apportent ce sup- plément d’énergie qui fait défaut au changement de saison.À la fois toniques et stimulants, ils aident notre organisme à s’adapter au froid qui succède à l’été. Sainte Hildegarde vantait déjà les mé- rites du cassis dans ses traités de médecine au XIIe  siècle,en souli- gnant ses vertus adaptogènes et dynamisantes. En plus d’être efficace en pré- vention des épisodes infectieux, ce fortifiant est également un excellent traitement curatif, et un remède phare de la sphère ORL (sinusites, rhinopharyn- gites,allergies…).En phase aiguë de syndrome grippal, on peut prendre toutes les deux heures 50 gouttes de macérat glycériné ou 5 gouttes de macérat mère di- luées dans un verre d’eau.Contre la fatigue,associez ce traitement à quelques gouttes d'huile essen- tielle de lavande matin et soir.En plus d’être des anti-inflamma- toires végétaux (cortisone-like), les bourgeons de cassis augmen- tent le potentiel des remèdes as- sociés,tout en protégeant l’orga- nisme des effets secondaires de médicaments chimiques comme les antibiotiques. Enfants fragiles L’églantier (Rosa canina),ce petit arbuste qui produit les fameux cynorrhodons si riches en vita- mine C, est aussi un incontour- nable de la gemmothérapie. Ce sont ses jeunes pousses et non des bourgeons qui sont utilisées. On lui prête des propriétés as- sez proches du cassis et on le destine plutôt aux enfants.C’est en effet un remède des infections à répétition,fréquentes chez les petits, surtout lorsqu’elles sont accompagnées d’une inflam- mation des muqueuses (sinu- sites, rhino-pharyngites, otites, amygdalites…). En prévention de l’hiver, pour les enfants plus fragiles, à tendance allergique et sujets à des infections répétées, le Dr  Jean-Michel Morel, médecin phytothérapeute, recommande l’association cassis-églantier : 30 gouttes de macérat glycériné de cassis le matin et 30 gouttes d’églantier le soir pour un enfant de trente kilos par exemple (ou 3 gouttes de chaque sous forme de macérat mère). Sophie Bartczak REMÈDES Macérat glycériné (en pharmacie): 20 à 30 gouttes, trois fois par jour, ou 50 à 100 gouttes une fois par jour (1 goutte par kilo de poids corporel). Macérat mère comme macérat concentré (marques comme Herbalgem, en boutiques bio, ou La Royale, par correspondance): 2 ou 3 gouttes, trois fois par jour, ou 5 à 10 gouttes, une fois par jour, (1 goutte pour 10 kilos de poids corporel). Les changements de saison et les nouveaux rythmes de la rentrée mettent notre corps à rude épreuve, sollicitant tous nos organes. La gemmothérapie, ou thérapie par les bourgeons, est tout indiquée pour passer le cap et préparer l’hiver des petits et des grands. Aulne glutineux pour les inflammations aiguës Alnus glutinosa.Cet arbre est le remède des inflammations aiguës à tendance suppurative (rhinites,sinusites,bronchites et aussi,avec des écoulements épais,voire purulents,le justifient. Sapin argenté pour les enfants Abies pectinata.Bon remède pédiatrique efficace sur les poumons (rhino-pharyngites,trachéo-bronchites, toux persistantes…) MAIS AUSSI Bourgeon d’églantier (Rosa canina) 144-30-31-sant_gemmo-ok-liens.indd 30 26/08/14 20:40
  • 31. 31 BIO INFO – SEPTEMBRE 2014 – N° 144 A C O U P H E N E S SYNDROME DE MENIERE TINNITUS TRAITEMENT PAR MAGNÉTISME PULSE : Avec le GEN 5, générateur À 5 voies. TRAITEMENT PAR LASER MAESTRO-CCM : Low Level Laser therapy of Thynus. Traitement des acouphènes, vertiges, Ménière, hyperacousie, stress, insomnie, divers problèmes psycho-somatiques Contact : Docteur Claude Amand. tél: 02/3956811. Formations agréées par le Centre Bach • Initiation • Perfectionnement • • Conseiller agréé • www.fleurdebach.be info@fleurdebach.be 0474/38.71.60 Fleurs de Bach Découvrez l’agenda en ligne! Nous voulions vous donner plus de place… et faire grandir l’agenda du mois, avec plus de possibilités pour vous de faire connaître vos événements,vos conférences,etc. C’est chose faite puisque l’agenda est désormais en ligne sur le site www.bio-info.be Le plus? Vous pouvez placer vous-même vos activités,si vous le souhaitez. YOGA MASSAGEHOLISTIQUE® DANSEMÉDITATIVE STAGESD’ÉTÉ Rens. Marie Christine Kaquet 04 367 17 40 mck@cym.be • www.cym.be 395, rue de la Belle Jardinière, 4031 Liège CYM.indd 1 14/06/12 14:29 144-30-31-sant_gemmo-ok-liens.indd 31 26/08/14 20:40